Vous êtes sur la page 1sur 13

3. Nanotechnologies et Société:

- Toxicité, Risques - Bénéfices et Promesses

Toxicité et Risques potentiels

1. Toxicité :

Nouveaux matériaux, nouvelles propriétés Évaluation des risques à considérer selon les produits (en cours pour certains) Régulation à mettre en place (circulaire Reach, règlements européens)

2. Sécurité / Protection de la vie privée :

/ex: Détection par RFID (radio-frequency interferential devices) (nb: pas caractéristique des nanotechnologies) géolocalisation: + et - marketing ciblé: analyse des dépenses, sites web

3. Armes / Terrorisme :

+ Capteurs plus sensibles (entre autres) => + de sécurité

- Risques d’utilisations détournées (nano-soldat,…)

4. Cycle de vie d’un produit

+ Utilisation en moindre quantité

à considérer: recyclage (comme pour tout produit)

5. Universalité des nanotechnologies ?

+ Bénéfices pour les pays en voie de développement (cf Partie 2)

- Outil de guerre économique ?

Nanomatériaux pour des énergies plus propres

étude de cas: pot catalytique

Actuellement:

nanoparticules de platine (2/3 du coût) incluses dans de plus grosse particules métalliques: pas optimal !

Améliorations:

Moins de platine, nouveaux alliages - rendements de moteurs - la dépollution des gaz d’échappements et de toute autre émission gazeuse polluante Mais aussi :

“chimie verte” :

amélioration du rendement de fabrication des produits chimiques

=>Moins de résidus polluants

Les nanotechnologies au service de l’environnement

autre exemple:

membranes nanoporeuses Nouvelle stratégie pour

- la purification de l’eau

- les économies d’énergie

autre exemple: membranes nanoporeuses Nouvelle stratégie pour - la purification de l’eau - les économies d’énergie
autre exemple: membranes nanoporeuses Nouvelle stratégie pour - la purification de l’eau - les économies d’énergie

Exemple de MEMS/NEMS (Micro/Nano-electromechanical system):

Nanorobotpour une médecine plus ciblée, moins intrusive des promesses fantastiques … et des risques de dérives ?

des promesses fantastiques … et des risques de dérives ? Vue d’artiste d’un nanorobot tuant un

Vue d’artiste d’un nanorobot tuant un virus

dérives ? Vue d’artiste d’un nanorobot tuant un virus Michael D. Lemonick, " Nanotechnology, It's a

Michael D. Lemonick, "

Nanotechnology, It's a Safe Bet," Time Magazine154 (8 November 1999):93

And

Will They Go Inside Us? Given the Promise of

Science at the Nanoscale: An Introductory Textbook by Chin Wee Shong, Sow Chorng Haur & Andrew T S Wee Copyright c 2010 by Pan Stanford Publishing Pte Ltd

Cycle de vie des nanomatériaux – risques d’exposition associés

Nanoparticules abondantes naturellement dans l’Univers

Espaces interplanétaires et interstellaires:

silicates, macromolécules organiques, diamant, métaux résultent de la formation des étoiles et planètes

Essentiel pour la formation par catalyse de molécules organiques complexes,

notamment à l’origine de la vie

conditions interstellaires recréées en laboratoire pour étudier les réactions

chimiques (multidisciplinaire: astrophysiciens, physiciens, chimistes, biologistes)

Atmosphère terrestre:

Riche en nanoparticules: surtout suies carbonées provenant des activités industrielles (centrales thermiques à charbon) et combustions des moteurs

en ville: 10-20 millions de nanoparticules par litre d’air !

dans la terre et le vivant:

De nombreux exemples d’ « objets nanos »: les argiles - les protéines

Cycle de vie des nanomatériaux – risques d’exposition associés

vie des nanomatériaux – risques d’exposition associés Une démarche responsable unique dans notre histoire pour
vie des nanomatériaux – risques d’exposition associés Une démarche responsable unique dans notre histoire pour

Une démarche responsable unique dans notre histoire pour un développement raisonné et durable

- Etat des recherches des effets potentiels des nanotechnologies sur la santé, la sécurité, l’environnement

(a)Number of listed research projects that are highly relevant to the environmental, safety, and health implications of nanotechnology.

(b) Number of listed research projects in the US specifically focused on the potential impact of engineered nanomaterials to the lungs, cardiovascular system, central nervous system, and the skin.

potential impact of engineered nanomaterials to the lungs, cardiovascular system, central nervous system, and the skin.
potential impact of engineered nanomaterials to the lungs, cardiovascular system, central nervous system, and the skin.

Interactions entre particules de différentes tailles et cellules vivantes

Stratégies d’étude

tailles et cellules vivantes Stratégies d’étude Stratégies de production, manipulation, recyclage selon

Stratégies de production, manipulation, recyclage

selon la forme (poudre, solution) des nano-objets

recyclage selon la forme (poudre, solution) des nano-objets Interactions possibles entre particules de différentes

Interactions possibles entre particules de différentes tailles et les cellules vivantes

Exemples de nanoparticules produites volontairement ou non pouvant interagir avec l’être humain

(a)

Unbound nanometer-diameter particles (in air or liquids).

(b)

Agglomerates of nanometer-diameter particles (in powders, air, and liquids).

(c) Aerosols of nanometer-structure particle suspensions, solutions, or slurries.

(d) Particles released while working with or using nanostructured materials, through

machining, grinding, or wear and tear.

Particles released while working with or using nanostructured materials, through machining, grinding, or wear and tear.
Particles released while working with or using nanostructured materials, through machining, grinding, or wear and tear.

Inhalation de nanoparticules et de leurs formes associées:

Examples of airborne nanostructured agglomerates:

(a) agglomerated 20 nm diameter Ag particles

generated using a tube furnace;

(b) agglomerated SWNTs, released while agitating

as-produced material.

In each case, the agglomerates are micrometers in diameter, but are respirable (i.e. are potentially able to deposit in the alveolar region of the lungs/poumon if inhaled) and have a distinctive structure at the nanometer scale. The significance of this nanostructure on toxicity is as yet unclear

a distinctive structure at the nanometer scale. The significance of this nanostructure on toxicity is as
a distinctive structure at the nanometer scale. The significance of this nanostructure on toxicity is as
a distinctive structure at the nanometer scale. The significance of this nanostructure on toxicity is as

Modélisation des zones de dépôt des particules dans les voies respiratoires.

Dépôt modélisé pour un adulte respirant normalement par le nez (25 l/mn) et exposé à des particules sphériques avec une densité de ?

(erreur dans l’article : 1000 kg/m 3 ! Or 1 m 3 de métal pèse typiquement 10 tonnes =>10% du volume occupé par nanopaticules…irrespirable!)

! Or 1 m 3 de métal pèse typiquemen t 10 tonnes =>10% du volume occupé

Inflammation pulmonaire : la composition des particules joue un rôle essentiel

Réponse inflammatoire du poumon d’une souris selon les doses (exprimées en surface de particules) de poussières hautement toxiques (silice cristalline) et de poussières faiblement toxiques (TiO 2 , BaSO 4 ) pour des particules fines et ultra-fines (Maynard and

Kuempel)

faiblement toxiques (TiO 2 , BaSO 4 ) pour des particules fines et ultra-fines ( Maynard
faiblement toxiques (TiO 2 , BaSO 4 ) pour des particules fines et ultra-fines ( Maynard