Vous êtes sur la page 1sur 2

Master Mathmatiques et Applications 1e`re anne

Aix-Marseille Universit
Anne 2015-2016

Analyse Fonctionnelle - Partiel du 6 Novembre 2015


Dure : 2h

Exercice 1 (Questions de cours)


1. Soit 1 p < +. Montrer que lespace lp des suites de puissance p-ime sommable, muni de sa norme
usuelle, est un espace complet.
2. Toujours pour 1 p < +, montrer que lensemble cf des suites finies (i.e. nulles partir dun certain rang)
est dense dans lp .
3. Soit (X, d) un espace mtrique, et A et B deux compacts de X. Montrer que A B est un compact de lespace
produit X X.

Exercice 2
Soit 1 p < +. On considre lespace
(
E=

x = (xn )n R , tel que

+
X

)
p

(n + 1)|xn | < + .

n=0

Pour tout k 0, on note ek RN la suite dfinie par ekn = kn .


P
1
+
p p
. Montrer que k kE est une norme sur E.
1. Pour x E, on pose kxkE =
n=0 (n + 1)|xn |
2. Montrer que E lp et que lon a
kxklp kxkE , x E.
3. Vrifier que E est dense dans lp .
4. On considre lensemble
A = {x E, tel que kxkE 1}.
Le but de cette question est de montrer que A est un compact de lp .
(a) Soit (xk )k une suite dlments de A. Montrer quil existe : N N strictement croissante telle que
(x(k) )k converge simplement vers un lment x RN . On rappelle que cela signifie que
n 0, x(k)
xn .
n
k

(b) Montrer que x A.


(c) Montrer que (x(k) )k converge vers x dans lp . Conclure.
5. Lensemble A est-il un compact de E ?
6. On pose maintenant
S = {x E, tel que kxkE = 1}.
(a) Montrer que S est un ferm de E.
(b) Soit x A. Pour tout K 1, on note TK x la suite obtenue partir de x en conservant seulement les K
premiers termes. Autrement dit
TK x = (x0 , . . . , xK1 , 0, . . . ),
puis on pose
y K = TK x +

1 kTK xkpE
K +1

i. Montrer que y K S.
ii. Montrer que ky K TK xkp 0.
K+

iii. En dduire que (y )K converge vers x dans lp .


iv. Montrer que A est ladhrence de S dans lp .

 p1

eK .

Exercice 3

Soit H, (., .) un espace de Hilbert et A : H H une application linaire continue. On suppose que :
A est symtrique : (Au, v) = (u, Av) pour tous u, v H.
A est coercive : il existe > 0 tel que (Au, u) kuk2 pour tout u H.
Le but de lexercice est de dmontrer que A est un isomorphisme, cest--dire que cest une bijection dinverse
continu.
1. Montrer tout dabord que A est injective.
2. Soit b H fix. On dfinit une fonction J : H R de la faon suivante :
J(v) =

1
(Av, v) (b, v), v H.
2

(a) Montrer que J est continue sur H.


(b) Montrer que
1

kbk2 + kvk2 , v H.
2
2
En dduire que J est minore sur H. On notera dsormais
|(b, v)|

I = inf J.
H

(c) Justifier de lexistence dune suite minimisante, cest--dire dune suite (vn )n H vrifiant
J(vn ) I.
n

(d) Montrer que pour tout u, v H, on a


J(u) + J(v)

ku vk2
J
8
2

u+v
2


.

(e) En dduire que la suite (vn )n est de Cauchy et donc quil existe un lment u H qui vrifie
J(u) = I.
(f) Soit v H. En remarquant que pour tout t R on a J(u + tv) J(u), montrer que
(Au, v) = (b, v).
(g) En dduire que Au = b et que kuk

kbk

puis conclure.