Vous êtes sur la page 1sur 23
Agence Locale de l’Energie de l’Agglomération Lyonnaise Conférence Energie climat du Grand Lyon, atelier du
Agence Locale de l’Energie de l’Agglomération Lyonnaise
Conférence Energie climat du Grand Lyon, atelier du 10 juin
2010
Rénovation énergétique de logements privés existants :
couts et performances
2 exemples récents sur le grand Lyon
Sylvain Godinot, Responsable du pole climat énergies information sensibilisation
1
1. Expérimentation sur habitat privé collectif à vocation sociale Maîtriser les consommations d’énergie et
1. Expérimentation sur habitat privé collectif à
vocation sociale
Maîtriser les consommations d’énergie et
réduire les charges
Décembre 2008 – Décembre 2011
2
1- Objectifs • Objectif : limiter au maximum les consommations d’énergie et les charges •
1- Objectifs
• Objectif : limiter au maximum les consommations d’énergie et les
charges
• Public cible : public fragile, en insertion, intégré à la démarche
• logements : appartements diffus, dans l’habitat collectif
• Propriétaires : bailleurs privés
• Contrat : aides majorées à la rénovation contre conventionnement sur bas
loyers et à faibles charges
• Moyens : financement additionnel PUCA pour animation et travaux, 2
réseaux : ALE sur travaux énergie ; FAPIL sur animation bailleurs et lien
familles
>> Enjeux social (PB / locataire) et énergétique
3
2- Illustration : un logement à Lyon 3 ème Etat initial Juillet 2009 4
2- Illustration : un logement à Lyon 3 ème
Etat initial
Juillet 2009
4
T3 de 69m², en étage intermédiaire, traversant (Nord-Sud) 5
T3 de 69m², en étage intermédiaire,
traversant (Nord-Sud)
5
Les travaux en chantier 6
Les travaux en chantier
6
Les travaux en chantier : Illustrations 7
Les travaux en chantier : Illustrations
7
Approche sur le «couple Loyer + charges » Economies d’énergie = ou ≠ Economies de
Approche sur le «couple Loyer + charges »
Economies d’énergie = ou ≠ Economies de charges ?
Bilan financier
AVANT :chauffage électrique et chauffe
bains gaz 1050 € (dont abonnement)
APRES Charges énergétiques finales :
424 € (dont abonnement), soit ‐ 60%
+ Charges de fonctionnement : Entretien
chaudière ( 112 € / an)
= 536 € /an
+ électricité spécifique : 150-250 €?
Loyer final PST = 5,52 x 69 m² = 381 €
APL selon ressources
8
4- Les projets Esthia selon leurs classes de DPE AVANT : classes E, F et
4- Les projets Esthia selon leurs classes de DPE
AVANT : classes E, F et G (chauffage électrique)
APRES : classes D, C, et 1 B.
9
Approche sur les coûts et économies des projets 10
Approche sur les coûts et économies des projets
10
2. rénovation de maisons individuelles avec propriétaires occupants 11
2. rénovation de maisons individuelles avec
propriétaires occupants
11
Illustration : Réhabilitation à Sathonay-Camp Maison « Castors » de 1954 en mâchefer , dans
Illustration : Réhabilitation à Sathonay-Camp
Maison « Castors » de 1954 en mâchefer , dans un lotissement de
12 maisons ‐ 130 m² sur 2 niveaux (RDC et Combles aménagés)
Maison dans son état d’origine, chauffée raisonnablement (19°C)
Façade Sud‐ Est
12
AVANT : Etat initial de l’enveloppe Murs en béton de mâchefer (40 cm), non ‐isolés
AVANT : Etat initial de l’enveloppe
Murs en béton de mâchefer (40 cm), non ‐isolés
Toit :
• Combles non‐ aménagés : isolation de 10 à 15 cm de laine
de verre poussiéreuse (1981)
• Rampants : isolation de 10 cm de laine de verre
Plancher : Hourdis béton sur sous‐ sol enterré et
peu ventilé
Fenêtres , portes ‐ fenêtres : menuiseries en bois
simple ‐vitrage, survitrées au sud
Porte d’entrée (paroi nord) : porte en bois
d’origine
Ventilation et aération du logement : ventilation
naturelle, aération quotidienne
13
Les systèmes existants Chauffage : vieille chaudière au Gaz de ville (1979), sans contrat d’entretien
Les systèmes existants
Chauffage :
vieille chaudière au Gaz de ville (1979),
sans contrat d’entretien
Récente horloge de programmation
Radiateurs acier équipés de robinets
thermostatiques
Eau chaude produite grâce à un chauffe ‐ eau
solaire individuel De Dietrich (2004) avec
ballon de 300 l et appoint gaz
14
Travaux mis en œuvre • Isolation par l’extérieur des murs en liège et laine de
Travaux mis en œuvre
• Isolation par l’extérieur des murs en liège et laine de bois (R > 4,19)
• Isolation des combles et rampants en ouate de cellulose (R > 7) et
laine de bois
• Double et triple vitrage bois/aluminium
• VMC Hygrorèglable B
• Nouvelle porte d'entrée isolante
• Nouvelle porte de garage
étanche
• Remplacement prévu de la
chaudière gaz par un système
à condensation, couplé avec
le Chauffe ‐ eau solaire
15
16
16
Coûts et subventions Coût du projet : 55 000 € TTC environ € (hors chaudière),
Coûts et subventions
Coût du projet : 55 000 € TTC environ € (hors chaudière), dont :
• Isolation : 33 400 € TTC pour 210 m² de murs traités
(soit 160 €/m² TTC)
• Combles et rampants : 960 € TTC (45 m² de combles) + 2 200 € TTC
(coût de l'isolant des rampants posés par la famille)
• Ouvrants et ventilation : 17 200 € TTC + 400 € TTC (kit VMC HB
posé par la famille)
Aides et subventions :
• Crédit d'impôt Développement Durable équivalent à 4000 €
• Eco ‐prêt à taux zero de 30 000 € contractualisé par la famille
•Demande de prime de 5 000 € de la Région Rhône ‐Alpes dans le
cadre de l'appel à projet RBE
17
<< Avant les travaux Après les travaux >> 18
<< Avant les travaux
Après les travaux >>
18
Bilan et perspectives Evolution des consommations prévue : • Avant travaux : 22 000 kWhEP
Bilan et perspectives
Evolution des consommations prévue :
• Avant travaux : 22 000 kWhEP PCI (chauffage + ECS)
• Après travaux : consommations divisées par 4 et estimées
à 5 200 kWhEP PCI (chauffage + ECS)
19
Merci de votre attention Agence Locale de l’Énergie de l’Agglomération Lyonnaise 8, rue Béranger, 69006
Merci de votre attention
Agence Locale de l’Énergie
de l’Agglomération Lyonnaise
8, rue Béranger, 69006 LYON
Tel : 04 37 48 22 42
www.ale-lyon.org
20
3- Points de blocage détectés Des logements souvent spécifiques (situation, « m² froids ») et
3- Points de blocage détectés
Des logements souvent spécifiques (situation, « m² froids »)
et des ampleurs de travaux déterminantes ( cycle de vie du
logement) >> salubrité / sécurité puis habitabilité
Un engagement des PB (conventionnement) difficile
Des politiques locales variables et des modes d’instructions
complexes et parfois longs
Une trésorerie difficile à assouplir (délais d’obtention des aides)
Un prix en location PST au m² très bas / prix marchés
Une gestion du logement et des modes de vie à intégrer
dans le bilan de charges (maintenance)
21
4- Conditions de réussite pressenties Des configuration de travaux qui poussent à la performance thermique
4- Conditions de réussite pressenties
Des configuration de travaux qui poussent à la
performance thermique
Des arguments incitatifs et moteurs (aides, patrimoine,
durabilité, entrée sociale, etc.)
Des travaux performants de plus en plus normés (aides)
et appliqués par la maîtrise d’œuvre (transmission +
marché)
Des monteurs d’opération « facilitateurs » et très
mobilisés, notamment via ESTHIA
Des usagers responsabilisés et insérés et de la mixité
locale
Une gestion du logement facilitée et plus durable
22
5- Approche sur les limites d’une réhabilitation performante • Contraintes liés au site lui ‐même
5- Approche sur les limites
d’une réhabilitation performante
• Contraintes liés au site lui ‐même
Ampleur du chantier et travaux prioritaires : sécurité et salubrité
Surface et volume du logement et des pièces (confort + base de calcul des loyers et
aides)
Spécificité du logement (cheminée, moulures, etc.)
Type d’énergie en base
Situation du logement dans le collectif : « mauvais départ » et limites
d’intervention
• Contraintes liées au « saut technologique » de certaines solutions
techniques
Quelles compétences des entreprises (étanchéité à l’air) ?
Quel coût / rentabilité économique (triple vitrage, double‐ flux) ?
• Pression supplémentaire sur la gestion locative liée à la complexité des
systèmes (charges plus lourdes) à appréhender mieux
• Consommations = qualité du bâti et des systèmes x comportements x prix énergie
Quelle maîtrise des usages des occupants (confort, mode de vie, etc.)
23