8 novembre 2016

Adoption de la loi dite Sapin II : la France durcit considérablement son
arsenal de lutte contre la corruption et la fraude fiscale et renforce les
mesures de protection des consommateurs
Après 7 mois de discussions et trois lectures à l’Assemblée nationale, le projet de loi relatif à la lutte contre la
corruption, à la transparence et à la modernisation de la vie économique, dite Sapin II, dont j’ai été rapporteur pour
la Commission des Finances a été adopté à une large majorité, par 308 voix pour.
Je me réjouis qu’un texte d’une telle ampleur, comprenant un très grand nombre de dispositions de lutte contre la
corruption dans les grandes entreprises, contre l’évasion et l’optimisation fiscale et pour la défense des
consommateurs, notamment les moins aisés, ait pu recueillir une telle approbation de la part de la majorité de
gauche au Parlement.
Ce résultat est le fruit d’un véritable travail de concertation avec les acteurs concernés par ce projet de loi et de
coconstruction entre les parlementaires et le gouvernement qui a permis de considérablement enrichir le texte par
des mesures qui font aujourd’hui de la France un pays doté d’un arsenal juridique qui représentera un progrès
considérable dans une lutte contre une fraude à visage protéiforme.
Il est néanmoins regrettable que les élus de l’opposition, avec lesquels la majorité a toujours eu la volonté de mener
un travail constructif aient une fois encore choisi la posture politicienne au progrès et à la justice sociale en rejetant
le texte tout en donnant acte au gouvernement de nombreuses avancées qu’il contient.

www.romaincolas.fr

rcolas@assemblee-nationale.fr
Twitter: @romaincolas / Facebook: ColasRomain

06 72 76 00 95

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful