Vous êtes sur la page 1sur 10
ETUDES THEOLOGIQUES BT RELIGIEUSES. 13, be Louis Pret ~ F-34000 Montpelier (ranee: 125 ff, — Banger: 145 ‘Coop. 268.00 B Montpelise) SOMMAIRE 0073 6, Wagner: Les mol de la réaction de pire ous Galate B, Cott: Tolerance ow liberté de conscience? THEOLOGIE ET SAVOIR: UN DEBAT (Fane shige incarnce ™ A. Hoa Sens Noi: prime shes nerd 5. Ans: Lathéologie comme science 1 Ansa Réetons pour un déba &pourauvre D. Muller nie sructure fa wri fat a NOTES EY CHRONIQUES JM, Pres: Nowvelles publications du COB PARMILES LIVRES (ETRE DU NON-ETRE EN PERSPECTIVE "ARISTOTELICIENNE Avr 1 Muna Resume git dans ext dude de metrer ue le nontre pour Arsene posse aucune ent univogue (core Parménide), aucun 6 vai ace aeOccam. & Duns Sco, malgré Finerpréaton que dome ere de Rimi de ques texes des Cagricn, Ca le none cree aton ef celle et une opraion apposition conadictire, ce 1 pre de ive que dan a preposition le nove west pas Ti a emt ka moon ive selon e mode &exerciceicligbe propre 8 te am Crest fala sale end objectives qui pulse convent 1a motion de non ie Le nontire iced re Dans te pote de Panne a déesse pare: uch bien je pares nar wt reins prcle, Taya estendve, quel sont Js JU WOES 3 afer A pense. Tune, que (T8se] est et. que le non-real pas est eased 1 beisance cart sit la vei are que re} nes pas seer cenatie qui ne sok pas Ce chemin impratiable et ds snc nt jamais ened per, et te sturas conn Te Tot Per eat es acaba en fle) ne die» 2), sear fe meme et tle iger et ze» ides ‘out aussi bien inert: non seulement elle dt aie, 8 sede non eat ene vos dnt persone n'a jamais enenda pale, wean covors ele imendt de sy engaget. Le nondir, cette qu ot rae gna tor, comme qulauin est neti aejur (uh eves 26 sec Ce tert dee ne pet ue e fai i est pas, Cet pout a andere toujours de de et de penser Ie non-te, «Comment ve eue] mural rd? Jee te wseral pas die ni penser, du mone Gen tortog, atone peut tic ni penser qu'il est pan» (7) Le cere arvme a jtie (Bm, #4 écessit (Byer, slo (BE), I a ae yaloa) aul rei, son engages dans Pincorapbiié 'aehtve Se asim Tinggnté immable de Fee (, 14, 30, 32, 37). Le ee ssraieus, eam te ne dompeeas cel, que ls non-es GH 118 ANDRE DE wat ve sont (7,1). ow done carer ta pense (Vint) de cee woe ‘la hae décive (ing pore indoor en ou il wen pars fon h si te ce i} est oil nest pase (Bory arian sis, a dese ne post ° su empicher de formule I vole gute ferme aux hommes. Elle poaonce les puvles ino ele It oi impratcale aque Pte west pase quiet nfcewaie dil est ps 2.3) En Von downs, le pr ft Miounset, elle présente & intl human a ificat Iampli que kate 1 cone cece Aas erred ft dend. Ls homes ds rs pouent aie sn reg a een opt ie ly 3 ine omnes eee Giga cogil noni aoe ra inet ae, pts un tome a oe ev 68) eset soma drs apse Ue Tes ion vn. ot portant endl ss es rem obi eae ext iviolbe Sowhv, 84 et neh de now coma sod est ert 20. Ms no Sen persuats que sons qs ‘ont insttués sont vrais, xnaitre comme périr, ze comme ne pas & (Gas reno yf 0), Pac et om signee qe wat spe Le nomi camme négation et la plural des négations Fr pourtant, méine si les hommes dissent a vit, i reste que to'est ni étre, ni chose, ni quelque chose, ni un, ni intelli " : sible, il ne suurait Ee vrai, ai en enn par quelgue . eb tee, cares Hen, pa uciue Ge qe Te doe ce Paine sent pena ede dis Aso ation fe macy all xt Sone imposes poor fe méne (rls) te ‘Héraclite V'aurait dit. Mais certainement ine I'a pas pensé, car ce que Yon [LGTRE DU NON-ETREEN PERSPECTIVE ARISTOTELICINNE 377 cngrine be dfnton de atest hain pa sn eet prop: «ae arn omer a Ta coeepton Se el, a ase cose et Sr Tan uae ren aces Cet pura Fe est Tot rn lc ans ete emit inelighe>CDOWAS, Sum Be ei Sele oie cat etn che Cos 8 th (Sy, cant eo te wee oe dens, Me, 93 » 30 Se se ntent et gush commun, 3 sow Yee 6 vie Be ol, Ig a 3a 1 este pipe de nono Tacs Tat endings pipe idee, Ul expe Si ct oe subce a tee de Pinion thy ra ee cae sepavement olga nc se ly ont daca oppmant conrad ot re Pe inn ne consie mane pace son-.No. at ps a pie de eu et dn Fue Pea sl ps psa enone sera e gered TE em enjoin et Topps de et Quen lst es cane seme b ase doe gland i eo oppose 2S ee vane Tene ds eve modes oppose stings sa Gacy), a nan se pss don tee asa 70s Trp wen der Méphoeiqun cosa Pai alien AE ten Gere.» Taondptatemat Des [cin] Sot ae ety ce go ube ots) parce pasion 1k ao ee cenions (enopine) 5 (dsermnaes de, I ae i stuae, emt porn oes done aie Te Bones suns] toon oq). Ce ne us nh ) es nego als aa ca ane, est ni Ly done dx neato premio aa ene acl do ce fh Wow pas sober, dex négons sae me ds gu rs oii ait nto, ce, CaF rc at i) mapemet womnan Ple Fae est ae an coo. On get de qi ono neve conan dee mG core) apmoet non Hemigucment 8 foes chases, eis ue eat Cee) on abotmen hae) le satan, ws ee ec) tac timbre (os) Bs eae cos aa hte, e morose one sacs (2 (2 ease Te arte ate whe oD, 1 pants snow qn nh eh oa. Ce a er oe mgaon J a ssc} ett en ds sens et nombre ce esos (0892 1727. let eae, cst Sone sen lpn tote i) & promirenent peG)& a wei ot nantes) et som un ceain apport (rc Lk a ea nop de Ve me, es-lie de a sobsance me ANDRE DE MURAL. are qui est pas substance n'est pas absolut épuion des dterminations de a in substance. Mais il ext imporant de Dot a puri de In néyation ne stat ete analogiguc, ele ne sense thr dite xavdoahoyiy, comme let notions de cause et de encipe GOTO 32), ni die mpbc Ev 11 au seas des accidents par rappor 2 I subsinee (0003 4 32), La dépendance Gexdone) dos nézations seconds par anges 1a négton premibre est ua ordre univoquc de conséewion, ear la neeste ct ellemime univoge, C'est ete pluraiéunivogue da nome, coe ize de ta négation, qui expique pourgnt il peat yavoie eae Teas 0 ton-te dautes oppositions que eppeiion de contraction, Sly «oy fet opposition de contradiction ene Tre ct le nom re pes abuolemces Wy « opposion aon contradctoie entre tre tie non Ee pri seconds renent, opposition de contrariéé ene leblanc et le non blan, de ponece sion-prvation entre le voyant et Paveugle I est en revanee plo a de conoevoir ce quo seit ici Vopponition de ‘ation, Ene eve fon-de absohument parm, il n'y 2 pas de slain cle n,puigue Je none ris absolument n'est pas absolumen. Que serait de sae opposition ae ‘elation ente Ite et le non-Eue pis recondnirement, a seats de Is selaion tlle que la présente Carégries 10? La tentaton as! grande pourtant de penser 1 nou ue on In mo comme quel rlitépoiive en ant que pense. La teadecton fence des Métplysigues par 3. Tet succombe sans aucun dou, en rendant Is formule srisotcicienne de Me 1003 5 10; wnous dsons que le non ere 5 non-te> par: «nous disons que le non-te et ilex non de Grier gare, cete uaduction apparemment a line Nous wanspake ds un ‘univers mental, une stocae de pensée Guangite 2 Aso ele ae iy nottigue & de la méuphysique de Vesteobjctivum, eles quc POcidect n'a cess de les pratiquer depuis au moins spe atele, de Duns Seo a ssi et Frege Se demande quel et objet roe ct aqua dee proposition, Grégoire de Rims en anve 3 din non come la cone oe se aie de sn exerci El concerns came ple came en de a pops, anu peeves nomial tous ona te Propsiion infsive cu aiberonnse pur quad, Ait, pee Cae ‘bj de) propston: Dis es fut psa et ine Bea te on Duss ot ce Sige propane! que efectos aa méupbysicien sat de démensvason scenihgue (Lectrs super primase rive ARISTOTELICIENNE. 375 gosto ant sg, ent ove me dans or ae Senet po 5)" te minors ua ap de dt ® cde penton se mes, Ggne Ging de wale At Me a Dae Sot end ou oatuelienen mje de propostion 8 it species reeéeate Spannago (ese she copie sie BO gst lec compose ou cvistt fas de pur bjt i gi canteens de signer en 50 pendant de opcaio® ty 8 repos rte um Ee int se sere asl piston, ov pis exec (ese seeundim quid) 1 ps expressement es pe jogue dex Sentences spose Ta proposition L'atribaon imanifesement un “es termes (anscendantanx) en, ae elon premier moe tut up sg He re i ete PH emopane ovine Cigoire dsingue ropostionel de wate roposon tee et asm «pour Obit He Selon te premier 1 i ie agelgue choses gui nest vraie oa fate peo 20° tant ellement. Ain POP Sinise ete nc tt Ee, a ue cose ute Te woisitme mode 30 ™ ox eos termes sont pris selon negate, On pet dite par consequent sc, Bi, New York, 1987 1 8.7. sh eam Me pat Ps om ANDRE DE MURALT car ce qui est pas substance n'est pas sbsolument; auze négstion ext tézation des dterminatone dela submane. Male i est importante fe ‘otra plaralié de ta négation ne sara ire analog, elle ne surat fire dite na loaoyi, comme les notions de cause ct de principe (1070 32), ni ite pbg BV 11 au sens don aceidents par rapport 8 la substance (1003 a 33, a dépendance (neon) des négtionssccondes par eappor A Ia négation promiée ext un ore univegus de conséction, ca a nation est ele-mime uivogue, C'est cute plralié uivoque ds Aoa-8,« eta de de Ia négaion, qui expligue pourga’il peat y avoi ene I ee non-e dates oppositions gue 'opposton de contradiction. $i y cn effet opposition de coazadction entre ete et le non-te prs absoliment iy « oppsion non conzadcoie entre Tee ot nowt pis Secon reinent, opposition de contarééenze Je bane et le nab, de poste ‘ion-privaoneaze Le voyant ct avenge Tet en revinche ps dificile fe concevoir ce gue seat ici opposition de slain. Ente Ve t le ron-tre absohument perant, iL n'y 4 as de elton, pulgue le now Gre fis absolument nest pos absolument. Que senuit done une opposition de felaton entre treet le non Ge pit secondment, a sens set 1a relation tlle que la present Catégoris, 10? ‘comme qulgue reali positive en tant qb pers. La waduction tangake ‘dee Métapsiques pr J. Ticoty sucombe sans ancun dows, eo endot 1a formule aistnicienne de Mét, 100310: «nous dons gue le non-€e st non-te> pr: enous dons que le nenze ex lest non Geo, Sans cher gare, cele traduction apparemiment aoodine nove rampove dans an Univers mental, une structure de pense Grange 2 Aritote, celle de la nodtique et dela méapiyique de ese objecinan tells que I Occident na cess de les prtguer depuis an mois sept icles, de Duns Scot 8 Huser et Frege Lemon ve comme cre obectivun Se demandant quel est Vobjet prope et adéquat de Is proposition, Grégoire de Rimini en arrive Ale defini non comme la chose meme, dans ‘Pani de son execce rel eoneret mis comme le signi complexe de la proposition ‘stculé préiestivement et nominalisé sous forme de ‘Proposition infniive ou stbordonnce par quod. Aine, spar cet lacie Subject de] proposition: Dew ext tout pisar, et signi: Dieu te tout Duiantr, et c'est ce signe propositions que Ie ft ero, ou que Ie Iméphysicien wt de" Gémontration scietiique (Lectura super prima Libre DU NON ETRE EN PERSPECTIVE ARISTOTELICIENNE, 179 Se aden nama, ea cose mene dans fon He ae ge mgt, oo eligi, en dsominaion ext, Tk ‘and it i if da signifi¢ propositionnel pour le se ale ppt de Tce de poposn de erat aoe re Le signe proposionnel de 'atesubjectfde proposition» ue ermsuiom extrinsaque la chose & laquelle la proposition préte un ere ss ee fepreaenté» en denomination nrinsdgue (ese epracsetstom) oe ibae pas expressément ces prédi a ene ere ction de robe ela propostion stibaton at aaa Aer ‘a proposition: — est. sina peur ott « te trolséme mode au sens d’entité existante, On peut dire par ‘conséquen ia er cs Set Te er ocean eee os apne able a, BL 380 ANDRE DE MURALT sans paradoxe: rien meat cbjet de In Scences: mais on ne peut die pour fut sla sience n'a ps Cobjets eat la Selence exprmée dans la propo- Sison a poor objet india: et adequate sinitispropostonnel dt wel ix tae objcive ef en denomination insinsbyue, Grégoire en applic 3 Ans tote, qu, en Cat 12 b ISet Ld b 21, appellait ecosen (pty te Spcite propentionel et init jusu’a admetire pour le pooe un ee particulier gut serait celui 'un ee objet, nega dans st formulation, fons posi dans son ete de complexe signifé négativement™. «Si ts inves dane ‘homme te animal’ es len, bon quo selon certains cette Consequence puss Ee ne, ans ie le cons6qunt cependant je concede ic consequent, comme le Piesophe luvatme, Mer, 1003 10, donne ce (consequent le noni et non-re, et je dis cela par opposition au oi Sime mode da {ol quelque chore, Le non-€e en tant qo signfiable ompiene pon propositional, est done un esse vbjectivum, ineligible ov inlge en denomination arnsbqu, et comme tel i est un ens, une res, th allguld, as tains slo Ia premire ou ln deuxitme acepon de ces Grégoire justi te deuxitne sage des mines termes en cit ne fois encore Arist. qu, en Mét, 1017 431 et 1027 b 18, montrerit dans Tire wa et dans Pere frux un sigsifé proposionnel en dénomination Tnudgue, eine ojectinum tout comme le signe propostionel d'une ‘opositon quekeonque, iiféemment vraie ou fausse Lectura super imum Sententiaram, 1 YO, 4.1. p10 Lorgumen décisf come esse oj Une tele inereéation Arsotecontevent directement ax positions occa. Cela! exeht wate possbiité dtrodaire, dans Vaete intel Teetion, coneepael ou prea, enve Mintelect et la chose méme, une tent feee, comma en dénominationinsinsbve, alors qu'une chose rele ne peat és connue quen Snominaionexrinseqe, Il labore, 2 propos de Tee divine, Paument Seid conse un tl flenon,oBt sity ds que esse cogninn de la eraure fot (en Dies} de toute Emit, je ds que fete proposition est fause absolument, Car fete consequence] ne suit ‘es: nee fa cone de toate emit, done Ieee connu de I er fare fut de toute demié. Mais cesta fallace (du) secundum qu (a Simpler. On pout Genie cet argument au cas de Vintellection humaine Susan dot de conlure, comme Dans Seot et les sets le font: doe ewe conna dela chose fen moi. Cest aussi un eas de fllacie da Lemme DU NON-ETRE EN PERSPECTIVE ARISTOTHLICTENSE 364 vn 7 - on serait In cause de in Le nométre n'est pas un ese objctvum rit, dns es Reatons spss, 16 37. raoane eft ete ar dence eprom consst Batibo 8 Sea sl an eta pot de we CA) o piaement (900) oe cms ee) 1 ed pu! ns oe moa et Sa aie ae eat objet opinion Babar), 1 ex aus Je nomi tea enone Het pas asonmet ans col dns tle os fore eee objec Cs 1k Me qi spe, aus. Osa passe Suis fle wre César et dans Tops Al roposion: Csr men er ae es concede i open Vi: oC ans ae Bea pre, ash qu 6 it 8 propos de It ‘on die variate ex comme prog e sonneent gt one amnesic nn at eI cmc cnet Gel conch de popaion VF 8 eal de rhonne exist (Cat, 14 D1 cae gui «Eom oasoneent upset Ss popes: le 2 asc ode opine pope: abe came te Fo goa dam Files a cnt ep ep as 9 tn a en el arogos mon de In Pune de et cele acca We 3 Sk a le ow cept none rss ot ner un ese objection, moe i cetins pds 1 a umn: efor ares ea He Sst Thoma), mine seule un vole oh somble imps cate Sain Tomes aon par Greg ée inin des tenes gal ce des ie ute manfesement ia pesée APSE eotxico 1% 9 588, Sein Bonen, NY. 1979. ae ANDRE DE MURALI CCenes, Arse drt que, «sous affirmation et scons» ta aston i 3.5 se acs ape ens et prac ae Per 79 sion: wi est assis, vil estas asin, cone schose>, c'est oe ssw, woe pas Ete mse, Mls cot achowers qui vont «sous Taffimaion e ‘ous is négaon ve sont elles ménes ni ffrnation ni négation, rome st ‘les sont oppostes comme Iafimmation et la negation, car +e prt af Simao ex ne poporin Odyed) anata et i pation ae a Shion pat te prt de qa et ou atimaion tou ang tn, Het neat popostons (Can 125 610). net 2 nest done pas Doe Froprinod, ominsé de ante Inte, csr we res Fremicr ova duibne ses qo Gregoire done ce mex. Els Sgn SS convare a ce lerme, dant son ane xian coc Confira ce point de Yue, Aristo ajoute que «la chose (pa) ext raniesiement en quelque manite Ia ease de" proposition Ge vai» Scar si Thome st, proposition (voc) est rate par laquelle nosh ‘isons que Mhomne est (Bx Eon ZBpsmods,slors que roc ene “hoonme fae” Ik proposion sre 3 props domme {Hi ex als selon Tarr cane do le cher pur Fgpamt 2 Fin vic eae otra en aus de qui ches par xe sis hws Ee ome us Bret on dns pc Aas comme on gE popstnnel i exe ajay, ee ‘eae oe era ome Gm wal eo. La Ais: cl (1 sod ce lst afirnon et sl ton] txt oppose eomme Vafimaon et a negation (Cay 12 10), que sis Stites unless is wae fa ec woe eet de tees. I te peat done hl fn pretend ue sche» su lagi pore le props este sie propestinal, que ecte Cemize Asef vats cate den vr de la propa Soni ropectiones et wat de par Pecncon va a immedi ot deat que le Vest objet, eet p10. Ce a sempache mallee: selon Gates on sg ropoinacl ie wal sepa In at mete, aque et seme 8 Frog de er ences epcine go depen le preset pore méne sx [EME DU NON-ETRE EN PERSPECTIVE ARISTOTELICIENNE 385 Liuion des as de chose ft ser dot psec Asie coe dea as de ropa jenni anther ele pt oom ps ws et se ame fafa) cme le eer aegis plsopes oe Son toe Magn, F Soe B, Si, 1 ct wa A le ues present vn anes fie cc ater, Cents hoses, cate de ie proposing a Go inne pr eres: oe ae, ps nto Fyne ccs sl chose Ey sla AOE eS ae ean Arse sige pr tke chose das So Fe oe fare, no chone ue dn ile singe ie ea sab, relemet es pets ses on ce wp uni dvs Ye expres ti 2 cone flo ne compton ion de tos Za mr Tmt deo tna dans Ve eee ei a damn Tener de sn 8 Ie coostion ae oes ann eon lave ites pose, Ca Fe eee fon eco it ps dans coat Some ds ee se, Pte ineligest a cove el Fe iene To came e mode dao fle. Ce pe avon Says Vegans magi de preston Se ee creenet tha Teer e fo hae exe Si Se eds a Tal tr 18. 12) ion it coma, ea guaran fle women, ease lan lone pr ene compen gave Fe logan el ei peer ats une pense de are pa natn fore x aa re te Wie an ee oe da popsonUngisiqeemet eine (S22 sn aint rr enh ie tf rie ou ANDRE DE MURALT Désite i chon» comme cate de It vi propostionalle pa ex ne pas tres, n'est done chez Aristote ni maladresse, ni incongruité, ni Image de perpicacie eq. Pal inh, Aste ett uve de inant patomentcobtrene ss méuaphynige, gu singe ce Qu et Comme ite (is quite et quan, ce get Stans er Sie, ceed ae sore satan ete come act La came de la proposition vmaic est I'étre de la chose en acte, I ie ee rn es 1 ln proposition ete evel digit compo event tone fools Chow on ace ete Cone we Went cle tober ae second, elle est dite un composé concer ai, Mak comme Is POE conepiel pedis. Mats conene Ghote e pet re que see cx on ste, ele pe ped cae \éetépropostionsels qs dans aon ene conte dene. Cet Po Quoi Artie le pour In dere les cxpesons veils infes sue ast, «homme en, ache ov ge ps en, Ce doar Gat one pet plas préce et fornel ch dans se Conmans simpli Conform i fos au aie des langue regue esto a pl auteatqe do Sayite. Cost fe ft an atnme tes mei my aa! ae cer 6 dn popeton comme a comport propostoanl, 'aitast pas que dane exte ponpecve Tener er asta Fete ea ehow ie fo are cnr tee cnet dit ain La ton ocele fans son court doin a dre des sic incprée Arte dane cx ‘emboitent le pas. = ; La négation comme opévaion opposition coir 1 ree que aise ind de concevoiee note comme ‘esse objectivum, ¢'est-&-dire comme wn objet dé Tint, icon a rons non inst Inet ps deveage Se irc, el ge pone ston oe set subst inelige pr #0 eiinat de pur von eminence ap ytiue toutes es ficuis qui se posent a Tesse objecivum A Idee des rmodenes, congue comme un’ problémaique inemeéiaire insrumental fe pod we ve pepe dsc Foe se Lérie DU NON ETREEN PERSPECTIVE ARISTOTELIGENNE 385 nur Vast subjctfintelletion etl cose reli inti ef Me, 990 GAEigy il ava de walt que aégatve, il est formellemen une néyation Muntounc) comme Aristo le Bote en Métaphsine, 1008 b 10, Male comment comprendte? os terse perception, sensation els ses semblble sot ambiaus en fncns Ts signiient soit ate subjecaf de perevoir ou de sent eaetpose et tant que perjue oo sen. Comme cependant Te gree Siuingue eave Tact subject ee objet sur lequl it pore, ea stsgna erratic par un nom termi por -ox et Te second parle méme nom Sey par ua, et qu'il ext excl sclon Aste @admetie un ese ssreaivaoy de In chose ca tant ue pergue ou sente, e terme aBnox qecene Im sele option sbjectve de sentir ow de percovoir, alors gue case ciobrua signifi 1a chose eenie ou pergue mime. Tl en va de vege pour fe terme negation pam, 2 cet diffrence qu'il a pak Trteape concepondant en =p La négation est done premiement ae Seen bjecive de intellect, ure proposition négtve Gyor Temes: Cats 12 b 7s gut divive quelque chose d'avec, qulane Shoe ton dnd rw, Pert Herm, 17 & 26). Bile ne va pas sans verbs {Can 19. 12), e par analog avec Car, 14 B 16, elle peut ete dite weet ‘propio Qayoo par laquelle nous divons OueyouEY) ave Team ee ctea pone, Si ext vrai sue Ia chose dame sa rEaité covert eocrnede ex Hentquc, lest Evident que eee composition négaive ‘i division, aes pas dans Jes chasse, mais dans Vntlect, et quell Setnat Tone de ses opérations posibles. Ce quest waous» une negation aor ave proposition nézatv, nest done pas & son TOur we propos seacvns na teat dopéaon subjective, ai au sens de signifié propos oes ui in chne clesméme, ainsi qu'elle vien q’@ue formilement ‘Fennec dont quelque chose ext divi, escadire nié (Cat, 12 b 9 is) En ce aens, une proposition ngpaive «aoute one aégation 2 une tPhrasons (Tyas, Avistate libros Peri Hermencia, 1 est. 4m Joe cesta dire un Yee négatf un por. post, Cee composition we tive peat ete die secundum gad (hore svest pas ane) 02 aoe (homme n'est pas), carta negation, c'est-blie ce qui est dt arene gue, ext ot mulaplement, Exopevde 8 mex, et AGG dns qt see di ‘Dans le cas 40 non-B, les choses se puésntntdifféremment, I fant ire canes. cle nontve est pase, este ner ov diver enon 6 roves Teco. Teh cependant, la proposion négative n'jowte pas one ne et we maton enone Fr Uae sujet wee 6 ANDRE DE MURAL faut dire aussi que le non-2te est une négation (Me, 1003 b 10), méme 3, comme out nom négati il n'est pus une négaton a sens de propos ton nigative actellement opéete. C's: do nom néyaif non-homme en effet qu’Ansote dit qu'l west ni proportion (hbyoo) tiation Ganboaen). Mais il n'est pas posible de dite do nom négatl non ere ee 4’ Aristo ajte da nom négaifnon-homme, A savoir qu'il ext uh nom indéterming (Peri Herm., 16 a 31-32). Le nom non-homme ne signe aicune nature, aucune persone dering; il déigne interninément tout ce qi est pas homme, et par conssquentindterminement duelgue ‘nite postive. Le nom now ére td contre ne designe aucune Matte, scone personne déteminés abslument il designe déterinémeat ce qul West pas abiolument. Tl signe doae determingment le non ue Ui fuadrak pouvoir dive: il designe dsterminement ret). C'est pour it exprime une negation au sent de Vopérition gui oppose & la forme (loc) de Tau s contndicoitesbslue Lintelection des indvisibls, la conception, en effet, est pour Aso tution epéatve de Vintlect put fn forme intligibe de Ja chose once, distince en ralson de cell, Intelligent leon, iatelest. ar conséquont congoitinmeéiatement et positivement la notion. de tant optiliecat aené yu fe Wee que rele fute cose {peu import ie que cette nton 30 une schon une intention logique €'unvete Ti uaivoque ou analgigue), et i! opére en méme temps Teoppasiton Se ‘contradiction 8 som gga, concevant ain, médiatenent s-h dite nega Yemen: mais deerminément le neve. Du point de vee de Pntllecion, caste contradiction s'exprime en opposivon de Palfimation: sce qui estes, ot dela ngatin: ls non-eest pa as n'est pa Du poi Yo de a vel ele pore sur ls shone sont diss steppe Tune & aut comme Vasaion oa wean» (Cat, 12% 10, cee ditrese pres gue (Or povrtant, au gré de cette pération J oppo conradictore quest la negation, le non-€ue pnt, en guelque manibe, tte intlig objective (Ce qui peat sentence comectement, sion me en uve i dstntion mtaphysique arsoidicinne de Ia quidais et de Texereie. Dans Tint lection simple qui congotnéyativement Ire comme non te c'est bien en elfet Pre qui est nif contadicatement,c'est-dire pense scion Ie rode d'exerice inzeligiie propre & ix contadction, Mopposion de onuadition permet de die que ee qui es ais! pense selon un tl mode d'erercice ineligible et bien ce-quil est. acest pourguot nous isons que le no re ext noms, Cet dans cele prapective Ql fat comprendre le rapprochement opéé pat lex thomisfes ente le nor-e pres DU NON-ETRE EX PERSPECTIVE ARISTOTELICIENNE 387 ettons usvesalité logue (intentions secondes) eo tm Tes rlaions universal loge si arias as conn de oj ome une forme quate axe an ue formes dee, of sont des meds exeriee cae universe de le species dela chose éellereat exists, cue aa etiges dans et pat Popa de Villec. I en va de meme “stain 86 Popératon de négtion, doit re consider objec bse agen dela non oer c+ tee Sone ww node exec ini {ene os eso er a ‘Crest sims) par conséuent qae 2 monet, comme Jes intestons sens, pte sen gn nie, ces es et a3), Le none ext conn eo tant ae Ve Et Oe om po iene none ot on-e (CL Mé, 1030 2 sel le, et c'est seulement de ce point de vue qui est ineligible de la chose re : < infomation qualitative une substance cae lige dlc le pete cit sans Fini, ed Arie es aristoticens. felon i mtaporecournte Con dan ct igne enfin ui fost comprende que fe nn re peut tre te rai «Sert et musicien es ais ne signer e fas, comme et Le eae ereion ai: dagonae (8 ca) ne pas commensal rym une proposition fuse (MéC, 1017 a 31-38), Car, comme 1 Soraposrion et la division pricave, le vrai et le faux soot dans la pensée , auelqae pusion ‘nto, cede quelque opevion de discursive (Me font ie i027 6 18 sq) Le wat doot Hest question it wee idem ps I a rnaeat Gt pate Atte ox én 993 656 au come tou wancendaaa a's pas de cone I ea poe cones our fie resorts toate epcqu de Te coming Pale t nee Ee comme fu. de die il x wt me Sa ium su foie es yerum). Of, i utisarment moot et de Philosophie as ue elle dct ne, ne st Ems Tagen pense pour aus ae Boe da pit eve ae cig aaa agepe 2 af EE a3 o3 ga Fis a5 ... exemplaire(s) du Cahier n° 15, Le scepticisme antique font notablement progresser nement mis en oeuvre dans le monde gréco-romain spl et es get cele viet fax) a0 i 3 g 3 & 3 i 5 i i au prix de FS 45.- Fr CVUE THEOLOGIE PHILOSOPHIE ME DU NON-ETR “SOPHIE ANTI «DU SENS INTERNE» — Uw texte et D’ IMMANUEL KANT LO9O/IIT