Vous êtes sur la page 1sur 4

.Le contrôle de la SARL

La SARL est une société dont l'avantage majeur est la
simplicité. Le contrôle est donc essentiellement l'affaire des
associés et la présence d'un commissaire aux comptes revêt un
.caractère exceptionnel
.Le contrôle exercé par les associés
.Exercice à titre individuel
Tout associé peut exercer, personnellement, un certain nombre
:de prérogatives de contrôle
L'associé peut engager, à titre individuel, l'action sociale
.en responsabilité contre le gérant
Il peut encore demander en justice la nomination d'un
administrateur provisoire, lorsque la gestion sociale est
entravée du fait de l'impossibilité de dégager une majorité
.ou s'exerce en contradiction de l'intérêt social
Tout associé dispose de la faculté de poser des questions
écrites, soit avant l'assemblée générale, soit à tout
moment s'il a connaissance d'un fait de nature à
.compromettre la continuité de l'exploitation
.Exercice à titre collectif
La collectivité des associés dispose d'un pouvoir général
de contrôle qui s'exprime normalement lors de l'examen
annuel des comptes. Elle peut également manifester sa
.défiance par le refus du quitus ou la révocation du gérant
Le contrôle s'exerce aussi sur les conventions
réglementées, c'est-à-dire les contrats conclus entre la
.société et ses dirigeants ou associés
Le domaine de la réglementation se définit par référence
.aux contrats et aux personnes visés
:Toute convention n'est pas soumise à réglementation

Les personnes soumises à la réglementation Sont soumises au contrôle des associés les conventions passées directement ou par personne interposée entre la société et ses gérants ou ses associés. cette communication est habituellement présentée au cours de l'assemblée ordinaire annuelle qui statue aux conditions habituelles de majorité. d'une vente. La prohibition s'étend au conjoint. d'un compte.part au vote relatif à la convention Ce contrôle intervient donc a posteriori et n'interdit pas .est simultanément gérant ou associé de la SARL .interposée Les conventions portant sur des opérations courantes conclues à des conditions normales échappent au . aux ascendants et descendants ainsi qu'à toute personne .courant d'associé ou d'un contrat d'assurance . Ainsi. . . ou un prêt. Le sont également les contrats conclus avec une société dont un associé indéfiniment ou du conseil de surveillance. il est interdit aux gérants et associés de SARL de se faire consentir un découvert par la société.la conclusion immédiate du contrat Les opérations non approuvées ne sont pas sanctionnées par la nullité de la convention: le contrat .contrôle des associés Les autres opérations contractuelles sont soumises à la réglementation.La procédure de contrôle Le gérant (ou le commissaire aux comptes s'il en existe un) présente à l'assemblée un rapport sur les conventions réglementées.Certains contrats sont prohibés et échappent naturellement à cette réglementation. de faire cautionner ou avaliser par elle leurs engagements envers les tiers. Cependant. qu'il s'agisse d'un bail. l'associé intéressé ne prend pas . d'une fourniture de services.

comptes Tout le droit de commisariat au compte prévu en . Toutefois. lorsque un ou plusieurs associés représente le quart du capital social demande la désignation d'un commissaire au compte. dans une première situation le principe de la liberté des associés de designer un commissaire en compte de mesure valable.000 dhs.matière de la SA s'applique en SARL Tout ce que la loi demande au commissaire au compte .satisfaction à cette demande . il doit nommer obligatoirement un commissaire au compte.000.produit en effet tous ses effets mais expose l'associé contractant à assumer les conséquences de son acte et . Aussi.à réparer le préjudice subi Le contrôle exercé par les commissaires aux .de certifier un avis La particularité de la SARL réside dans la nuance raisonnable réaliste apportée par la loi pour distinguer deux situations. lorsque le chiffre annuelle de SARL atteint 50. la société doit donner .