Vous êtes sur la page 1sur 2

La mthode VAKO

* V : visuel
* A : auditif
* K : kinesthsique
* O : olfactif
Ce sont nos sens qui nous mettent en relation avec notre environnement.
Chaque personne possde un canal privilgi que nous pouvons dduire, soit de son
langage verbal, ou par le non verbal.

Visuel
Quelquun qui a tendance regarder son interlocuteur, il ne le regarde pas
forcment.
Il sexprime avec un vocabulaire li la vision. (Par exemple : Jimagine bien
que ou encore Je vois bien que )

Auditif

Quelquun qui coute son interlocuteur ou qui dialogue tout seul avec lui mme.
Il emploit un vocabulaire de registre auditif (Par exemple : Jentend bien ou
encore Ce que vous me dites fait cho )

Kinesthsique
Il se trouve en marge des autres.
Il va parler de sensations de mouvement, de postures, de situations, de stabilit
(dans lespace). (Par exemple : Garder les pieds sur terre ou encore Je me
prend la tte.. )
Synchronisation des mouvements :
Si vous faites les mmes mouvements ou si vous prenez les mmes attitudes que
votre interlocuteur, il va ressentir une sympathie et un accord grandissant pour vous.
Lorsque la synchronisation est suffisamment importante, vous pouvez, en modifiant
peu peu vos mouvements, induire les mouvements de votre interlocuteur
Synchronisation de la parole :
La technique est comparable celle de la synchronisation des mouvements et des
attitudes.
Les points dancrage :
Les points dancrage sont des mouvements, des gestes, des paroles ou des sons
associs un tat interne (motion). Chaque fois que lon rpte le mouvement, le
geste, la parole ou le son, ltat interne est immdiatement ressenti. En stabilisant cet
tat, le point dancrage permet de baser une dmonstration ou une rhtorique ou
dinduire un comportement.

Vous aimerez peut-être aussi