Vous êtes sur la page 1sur 2

temps

Entretien Anh-Gaëlle Truong

Photos Jean-Pierre Brouard – CESCM et Sébastien Laval

Une société du rite


ric Palazzo est directeur du CESCM et pro- Le temps médiéval, par exemple, est-il façonné

E fesseur d’histoire de l’art du Moyen Age. Il


nous explique comment la liturgie, en tant que
rite, participe à la structure de la société médiévale.
par la liturgie ?
Le temps liturgique s’est construit relativement tard
par rapport à la naissance du christianisme, pas
avant le VIe ou le VIIe siècle. Jusqu’alors, le temps
L’Actualité. – En quoi l’étude de la liturgie ren- est essentiellement cosmique avec quelques célé-
seigne-t-elle sur la société médiévale ? brations liturgiques marquant les événements de la
Eric Palazzo. – Par ses liens étroits avec la théologie, vie du Christ. Progressivement, ces célébrations
qui est un domaine exclusivement réservé aux ecclé- vont devenir incontournables et s’étendre à des pé-
siastiques, l’étude de la liturgie et sa place dans la riodes avant et après les fêtes. C’est le cas de Pâ-
société médiévale ont longtemps été un thème peu ques ou de l’Avent, marqués par quatre dimanches.
exploré par les médiévistes. Ces blocs restent alors séparés par des jours sans
Or, l’étude de la liturgie est importante car, en tant aucune affectation particulière, les féries.
que rite produit par l’Eglise, elle contribue à struc- Dans ce mouvement de structuration, il s’agit en-
turer la société médiévale. De plus c’est au Moyen suite de faire correspondre les périodes liturgiques
Age que les producteurs de rites que sont l’Eglise, avec le calendrier cosmique. L’Eglise procède de
l’Etat ou les institutions commencent à les mettre fait à une inculturation en s’appropriant le temps
par écrit, alors qu’ils étaient le plus souvent oraux et cosmique : le calcul des périodes de Pâques se cal-
codifiés sous forme d’habitudes. que par exemple sur le rythme lunaire et la fête des
Mais, s’ils sont écrits, ils ne sont pas figés. Ils sont Rogations sur les processions liées aux moissons.
au contraire toujours en interaction. Par exemple, la Pourquoi s’approprier ces fêtes ? Parce qu’elles sont
frontière entre rites profanes et rites sacrés n’était utiles, parce qu’elles ont un sens social.
pas étanche et beaucoup de rites profanes emprun- Un peu plus tard, au IXe siècle, le théologien Alcuin
Détail d’un
calendrier peint sur
teront aux rituels liturgiques. Aussi le rite d’entrée invente la semaine en affectant un culte à chaque jour
un intrados d’arc en chevalerie reprend beaucoup au rite d’ordination entre les dimanches. Dans la société médiévale, ce
(fin XIe), à Saint-
Hilaire-le-Grand de
des prêtres. A l’inverse, les rites de l’Eglise vont aussi temps liturgique viendra s’imbriquer et se caler avec
Poitiers. évoluer en intégrant certaines données sociales. le temps du marchand qui est régi par d’autres règles,
Ainsi, la liturgie reçoit de l’ex- celles du commerce, et le temps du roi.
térieur et transmet en retour. En
ce sens, elle participe à la struc- Vous associez rites et histoire. Pourquoi cette
turation de la société. approche anthropologique n’est pas plus pré-
sente dans l’enseignement supérieur ?
Derniers livres d’Eric Palazzo : C’est une caractéristique de l’université française où
Liturgie et société au Moyen Age,
l’anthropologie comme l’histoire des religions n’oc-
Aubier, 2000.
L’Evêque et son image. cupent pas de place aussi importante que dans
L’illustration du pontifical au d’autres pays. Je pense que nous ne sommes pas
Moyen Age, Brepols, 1999. encore tout à fait prêts, à grande échelle, à appliquer
La vie des moines au temps des
Sébastien Laval

le regard des mythes ou les méthodes utilisées par


grands abbayes, Xe-XIIIe siècle,
avec Dom Anselme Davril, les anthropologues pour étudier la société chrétienne.
Hachette, 2000. Cela peut encore heurter des sensibilités. ■

58 ■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 61 ■
■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 61 ■ 59