Vous êtes sur la page 1sur 1

42

TRIBUNES

DÉBATTRE EN VAL-DE-MARNE

Bruno Hélin GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS Conseiller départemental délégué à la Lutte contre
Bruno Hélin
GROUPE DES ÉLUS
SOCIALISTES ET
RÉPUBLICAINS
Conseiller départemental délégué
à la Lutte contre les nuisances,
l’Élimination des déchets,
aux Systèmes d'information
et à l’Aménagement numérique
Canton de Créteil-2
© A. BACHELLIER

Pollution de l’air, une affaire de santé publique

L a pollution de l’air est aujourd’hui

responsable de 48 000 décès par

an en France. C’est désormais la

troisième cause de mortalité après le tabac et l’alcool. La législation euro- péenne impose des plafonds d’émis- sion et des normes sanitaires pour les concentrations de certains polluants atmosphériques. La France dépasse encore ces normes fixées depuis 2010. La région Île-de-France, du fait de la densité du trafic routier et de la den- sité de population, est concernée au premier chef. De plus, la ratification de l’accord de Paris, suite à la COP21, nous impose d’agir sur le long terme, car en réduisant nos émissions pol- luantes, nous participerons également à réduire le réchauffement climatique.

Les collectivités territoriales sont à l’origine de nombreux dispositifs allant dans le sens de la réduction de la pol- lution de l’air. Certains de ces disposi- tifs sont médiatisés, voire remis en cause, comme la fermeture des voies sur berges, initiée par la ville de Paris.

Le Département du Val-de-Marne s’engage et investit au quotidien pour améliorer les conditions de vie de ses habitants avec des actions beaucoup moins médiatisées mais toutes aussi efficaces comme : la construction de

pistes cyclables, de voies de bus en site propre, la définition de zone de circulation à 30 km/h, des actions en faveur de la nature en ville, la définition de « zones calmes », la construction de la Téléval ou la participation aux travaux du Grand Paris Express. Les exemples sont nombreux et les collectivités sont volontaires et innovantes en la matière.

De plus, depuis plusieurs mois, le Département travaille auprès et à l’ini- tiative du préfet de la région Île-de- France, à la révision du plan de protection de l’atmosphère. Ce plan doit nous permettre de recenser les dispo- sitions de l’État, co-construites avec les différents acteurs concernés, qui per- mettront de passer en deçà des normes européennes et garantir une meilleure qualité de vie aux Franciliens.

Ce processus de révision a permis au Département du Val-de-Marne de ras- sembler et recenser les propositions des collectivités territoriales. Ce travail collectif a permis de mettre en lumière des initiatives locales qui pourraient devenir régionales. La coordination des expériences et expertises est nécessaire face à un défi tel que celui de la lutte contre la pollution de l’air. Les questions principales qui ont été au cœur de nos

réflexions étaient les suivantes : com- ment réduire les temps de trajet ? Com- ment privilégier les circulations douces ? Comment permettre aux habi- tants de nos territoires d’investir dans des modes de chauffages peu pol- luants ? C’est à tous les échelons de notre société qu’il est possible d’agir.

Tous concernés, tous responsables, tous acteurs.

Les responsables d’industries, des transports, du bâtiment, les agricul- teurs, les collectivités, les citoyens, ont tous été associés dans cette révision afin que les objectifs et les solutions soient partagés par le plus grand nombre. En 2017, un nouveau plan de protection de l’atmosphère sera mis en œuvre mais il ne pourra être effectif que si, individuellement et collective- ment, nous mesurons le chemin qui nous reste à parcourir et prenons conscience que la pollution de l’air est l’affaire de toutes et tous.

« Un autre monde est possible… et même nécessaire. » Ken Loach.

Retrouvez l’actualité du groupe des élus socialistes et républicains du Conseil départemental sur :

Facebook : https://www.facebook.com/gsr. valdemarne/ Twitter : @GSRCD94 Tumblr : http://groupesocialisterepublicain94. tumblr.com