Vous êtes sur la page 1sur 19

CONTRIBUTION AU DEBAT

PROBLEMATIQUE DES FORAGES EXPERIMENTAUX

DE GAZ DE SCHISTE EN ALGERIE

bassins d'Ahnet et Illizi

Opérations Groupe SONATRACH

bassins d'Ahnet et Illizi Opérations Groupe SONATRACH ARGUMENTATION ET DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE À L ’ A T

ARGUMENTATION ET DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE

À L ’ A T T E N T I O N

D E

L A

S O C I É T É

C I V I L E

A L G É R I E N N E

E T

A U X

H A B I T A N T S

D ’ I N

S A L A H

A T T E N T I O N D E L A S O C

Solidarité scientifique internationale

Solidarité scientifique internationale Notre association a été sollicitée , par des représentants de la société

Notre association a été sollicitée , par des représentants de la société civile algérienne et des habitants de la région d’In Salah, pour apporter une aide en terme de contribution objective au débat et notamment en terme d’expertise scientifique sur la problématique de l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels, de roche mère, schiste, grès,

houille, qui est l’objectif premier de notre association.

Voici une présentation scientifique des principales lacunes identifiées, et liées d’une part au procédé d’extraction, le « Fracking » ou fracturation hydraulique de la roche mère pour extraire ces hydrocarbures liquides ou gazeux non conventionnels et d’autres part associés aux opérations industrielles de forages et leurs impacts sanitaires et environnementaux. Nous communiquons également au travers de cet inventaire les liens vers les expertises scientifiques qui confondent les lacunes de cette industrie.

La Gestion des puits en fin de vie commerciale fait également partie intégrante de cette problématique, l'industrie lègue en effet les puits à l'État en fin d’exploitation. Nous sommes à la disposition des habitants des régions concernés par ces explorations, pour toutes informations complémentaires, possible de les renseigner objectivement sur cette problématique d’interêt général. Nous allons traduire ce document en langue arabe pour rendre accessible au plus grand nombre l’accès à une information scientifique fiable et indépendante.

Elisabelle Bourgue Présidente co-fondatrice de NO Fracking France. www.nofrackingfrance.fr

fiable et indépendante. Elisabelle Bourgue Présidente co-fondatrice de NO Fracking France. www.nofrackingfrance.fr
LES RISQUES TECHNOLOGIQUES Comparatif entre les risques liés aux forages conventionnels et aux forages non
LES RISQUES TECHNOLOGIQUES
Comparatif entre les risques liés aux forages conventionnels et aux forages non conventionnels
documentation : MARC DURAND Doct en Géologie Appliqué
http://rochemere.blogspot.ca/
 
 
 

29 janvier 2011-

HYDROGEOLOGIE

EXTRAIT du rapport :

« GAZ DE SCHISTE », LES QUESTIONS QUI SE Posent

De façon générale la compilation des études d’impact concernant les exploitations d’hydrocarbures, et notamment les méthodes faisant appel à la fracturation, font état de quatre grands types de risques qui ont conduit à des dégâts environnementaux importants dans les pays ou ces exploitations ont

été développées, principalement aux USA et au Canada :

CONTRIBUTION AU DÉBAT PAR LES LABORATOIRES GÉOSCIENCES MONTPELLIER, HYDROSCIENCES MONTPELLIER ET L’OBSERVATOIRE DE RECHERCHE MÉDITERRANÉEN DE L’ENVIRONNEMENT DE L’UNIVERSITÉDE MONTPELLIER

OBSERVATOIRE OREME : Nicolas ARNAUD, directeur

GÉOSCIENCES MONTPELLIER :

Michel SERANNE, Chargé de Recherches

HYDROSCIENCES MONTPELLIER :

1. La contamination des eaux. La présence d’un grand nombre de failles et

de fractures géologiques soumises à de fortes pressions de fluides liées à la méthode de fracturation hydraulique peut rendre l’exploitation dangereuse. Sous l’effet des migrations de fluides générées lors de l’exploitation, les fractures géologiques ou induites peuvent constituer des drains permettant à l’hydrocarbure de s’échapper vers les aquifères supérieurs ou des couches

poreuses, ou d’arriver en surface. D’autres types de fuites sont possibles par déficience de la protection du fora

2.L’usage excessif de la ressource en eau : tous les forages ont besoin d‘eau

mais les techniques de fracturation provoquée (« fracking ») nécessitent beaucoup d’eau devant être injectée sous pression dans le forage. Le « fracking » pour la mise en production demande de 10 000 à 20 000 m3 d’eau par forage (4 à 8 piscines olympiques par forage). 3.L’utilisation du terrain et la dégradation liée à l’emprise au sol du périmètre de forage (derrick, matériels annexe, etc) qui doit également

Séverin PISTRE, Professeur

UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER 2 :

Eric BUFFENOIR, vice-président du Conseil d’Administration

inclure la modification de l’environnement liée à toute activité industrielle.

4.Enfin , l’exploitation peut générer une pollution de l’air : rejet de méthane, de di-oxyde
4.Enfin , l’exploitation peut générer une pollution de l’air : rejet de méthane, de di-oxyde

4.Enfin, l’exploitation peut générer une pollution de l’air : rejet de méthane, de di-oxyde de carbone, de gaz d’échappements en liaison avec l’augmentation du trafic routier.

rejet de méthane, de di-oxyde de carbone, de gaz d’échappements en liaison avec l’augmentation du trafic
rejet de méthane, de di-oxyde de carbone, de gaz d’échappements en liaison avec l’augmentation du trafic
rejet de méthane, de di-oxyde de carbone, de gaz d’échappements en liaison avec l’augmentation du trafic

FLUIDES de fracturation et EAUX USEES de fracturation (Flowbacks)

de fracturation et EAUX USEES de fracturation (Flowbacks) La « fracturation hydraulique » est la dislocation

La « fracturation hydraulique » est la dislocation ciblée de formations géologiques peu perméables par le moyen de l’injection sous très haute pression ’un fluide destiné à fissurer et micro-fissurer la roche.

Le fluide peut être de l’eau, une boue ou un fluide technique à viscosité contrôlée enrichi en agents durs (grains de sable tamisé, ou microbilles de céramique) qui empêcheront que le réseau de fracture se referme sur lui-même au moment de la chute de pression.

On ajoute des additifs dans l’eau afin d’améliorer l’efficacité de la fracturation : du sable de granulométrie adaptée, qui va s’insinuer dans les

micro-fractures et empêcher qu’elles se referment .

des biocides destinés à réduire la prolifération bactérienne dans le fluide et dans le puits ;

des lubrifiants qui favoriseront la pénétration du sable dans les micro-fractures ouvertes par la pression de l’eau ;

des détergents qui augmentent la désorption du gaz et donc la productivité des puits.

désorption du gaz et donc l a pro d uctivité des puits. Proportions de divers agents

Proportions de divers agents chimiques utilisés dans la part d'additifs du fluide de fracturation (pour un cas présenté, dans le gisement « Fayetteville Shale » aux États-Unis

Le site www.fracfocus.org met en avant de manière transparente les pratiques et les produits chimiques contenus dans les fluides de fracturation.

en avant de manière transparente l es pratiques et les produits chimiques contenus dans les fluides
Rapport Picot : Rapport sur l’exploration et l’exploitation des huiles et gaz de schiste ou

Rapport Picot : Rapport sur l’exploration et l’exploitation des huiles et gaz de schiste ou hydrocarbures de roche-mère par fracturation hydraulique, mai 2011 ,http://actoxicologie.free.fr

Novembre 2011- Les événements chimiques qui se produisent au niveau du Milieu de fracturation, peuvent-être assimilés à un « Réacteur chimique » dans lequel, à des températures plus ou moins élevées et sous des pressions variées, des centaines de molécules interagissent les unes sur

les autres et de ce fait, le mélange final de sortie, ne peut-être que

différent des Produits initiaux injectés.

‐ être que d ifférent des Produits initiaux injectés. TOXICOLOGIE - CHIMIE Les Fluides de fracturation,

TOXICOLOGIE -

CHIMIE

Les Fluides de fracturation, un Milieu réactionnel efficace, mais à Haut risque :

TOXICOLOGIE - CHIMIE Les Fluides de fracturation, un Milieu réactionnel efficace, mais à Haut risque :
injectés. TOXICOLOGIE - CHIMIE Les Fluides de fracturation, un Milieu réactionnel efficace, mais à Haut risque
injectés. TOXICOLOGIE - CHIMIE Les Fluides de fracturation, un Milieu réactionnel efficace, mais à Haut risque
Octobre 2014- Ces recherches, ont été publiées le 20 octobre 2014, dans le journal ”Environnemental

Octobre 2014-

Ces recherches, ont été publiées le 20 octobre 2014, dans le journal ”Environnemental Science & Technology ” et sur le site internet de l’Université DUKE, aux Etats-Unis.

site internet de l’Université DUKE , aux Etats-Unis. Ces chercheurs expliquent comment leur nouvel outil de

Ces chercheurs expliquent comment leur nouvel outil de «traçabilité » peut

distinguer la pollution liée aux eaux usées de fracturation d’autres

contaminations qui résultent d’autres processus industriels : comme ceux des forages de pétrole et de gaz conventionnels.

comme ceux des forages de pétrole et de gaz conventionnels. TRACABILITE DES FLUIDES DE FRACTURATION Exclusif

TRACABILITE DES FLUIDES DE FRACTURATION

Exclusif : Une équipe de

scientifiques américains

(Universitaires) et français (

Division de Laboratoire, BRGM ) a développé une nouvelle technique qui permet de démontrer que la contamination

environnementale aux abords

des plateformes d’extraction de shale gas (gaz de schiste) provient des eaux usées produites par le “fracking”, fracturation hydraulique.

de shale gas (gaz de schiste) provient des eaux usées produites par le “fracking”, f racturation
de shale gas (gaz de schiste) provient des eaux usées produites par le “fracking”, f racturation
de shale gas (gaz de schiste) provient des eaux usées produites par le “fracking”, f racturation

LA GESTION DES FUITES

DES FUITES Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ Le Couvercle mis sur la marmite Au moment de la
DES FUITES Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ Le Couvercle mis sur la marmite Au moment de la
Le Couvercle mis sur la marmite
Le Couvercle mis
sur la marmite

Au moment de la fermeture, le débit et la pression sont au plus bas, car on extrayait tout le gaz possible juste avant. Quand on scelle la marmite la pression est minimale, mais elle remontera inexorablement.

pression est minimale, mais elle remontera inexorablement . Dégradation des Puits La question à se poser
Dégradation des Puits
Dégradation
des Puits

La question à se poser est toute simple : pourquoi penser que les puits seraient-ils éternels ? Ne doit-on pas s’attendre à ce que 100% des puits finissent un jour par être dégradés?

seraient-ils éternels ? Ne doit-on pas s’attendre à ce que 100% des puits finissent un jour
seraient-ils éternels ? Ne doit-on pas s’attendre à ce que 100% des puits finissent un jour
La thèse défendue par les promoteurs de l'industrie Décrire des fuites qui voyageraient à l'horizontale
La thèse
défendue par
les promoteurs
de l'industrie
Décrire des fuites qui
voyageraient à l'horizontale et
traversant les parois (flèches
bleues dans la figure ) est
évidemment une façon de
présenter la question sous un
jour très favorable à
l'industrie. C’est une analyse
très incomplète de la question.
Cette "démonstration" ne tient
jamais compte évidemment de
la présence des jonctions des
sections dans ces tubages.
On n'y traite jamais non plus
de l'effet de la présence des
perforations qu'on réalise
justement à la hauteur de
zones problématiques pour
pouvoir injecter un coulis de
réparation et de colmatage
(opérations désignées
Finalement on ne traite pas du tout la question du vieillissement et de la corrosion
des aciers et des coulis.
Les coulis se dégradent de façon plus rapide que les tubages, mais ces derniers ne
sont pas à l'abri des perforations par de la corrosion avancée.
Analyse Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/
"squeezes").

LA CORROSION AVANCEE

LA CORROSION AVANCEE Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ JOINT NON ETANCHE TUBAGES CORRODES
JOINT NON ETANCHE
JOINT NON ETANCHE
TUBAGES CORRODES
TUBAGES CORRODES
LA CORROSION AVANCEE Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ JOINT NON ETANCHE TUBAGES CORRODES
LA CORROSION AVANCEE Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ JOINT NON ETANCHE TUBAGES CORRODES
LA CORROSION AVANCEE Marc Durand : http://rochemere.blogspot.ca/ JOINT NON ETANCHE TUBAGES CORRODES

L'industrie lègue les puits à l'État en fin d'opération

lègue les puits à l'État en fin d'opération La fracturation met en branle un processus dont

La fracturation met en branle un processus dont la durée est d'ordre géologique:

le débit aux puits de gaz est très élevé la première année ; mais il diminue très rapidement par la suite. Le processus géologique de la migration du méthane quant à lui se poursuit pendant un temps

incommensurablement plus long que la durée de vie technologique de ces puits bouchés

La coupure qui marque la fin de la rentabilité dans ces courbes de production se situe à un niveau qui laisse encore en place dans le shale modifié par ces nouvelles fractures,:

plus de 80% du gaz et plus de 98% dans le cas du pétrole….

Les États ont des règles à peu près similaires pour gérer cette transition, des règles laxistes établies à une autre époque: le plan d'affaire des exploitants s'arrête là où arrive la fin du

permis d'exploitation.

Les puits sont bouchés et l'industrie lègue le tout à l'État en fin d'opération après avoir satisfait à quelques règles liées à la fermeture définitive des puits.

Cette "rentabilité" pour les exploitants amène bien sûr des redevances aux gouvernements; tous semblent

donc y trouver leur compte. Les questionnements soulevés quant à la durée de vie des puits n'en font pas partie.

donc y trouver leur compte. Les questionnements soulevés quant à la durée de vie des puits

POLLUTION DE L’EAU

POLLUTION DE L’EAU Utilisation abusive de la ressource en eau Risque majeur de contamination

Utilisation abusive de la ressource en eau

Risque majeur de contamination

POLLUTION DE L’EAU Utilisation abusive de la ressource en eau Risque majeur de contamination
POLLUTION DE L’EAU Utilisation abusive de la ressource en eau Risque majeur de contamination
POLLUTION DE L’EAU Utilisation abusive de la ressource en eau Risque majeur de contamination
QUE DEVIENT L’EAU ?
QUE DEVIENT L’EAU ?
POLLUTION DE L’AIR
POLLUTION DE L’AIR

Les IMPACTS SANITAIRES

pour les travailleurs de secteur et les populations riveraines des plateformes

Les IMPACTS SANITAIRES pour les travailleurs de secteur et les populations riveraines des plateformes
En 2013 : Les autorités de Pennsylvanie ont refusé à un médecin le droit de
En 2013 : Les
autorités de
Pennsylvanie
ont refusé à un
médecin le droit
de contester une
«règle du
bâillon
médical » qui
l’empêche – lui
et d’autres
médecins – de
mettre en garde
le public sur les
dangers pour la
La règle du Bâillon médical aux Etats-Unis
santé associés à
la fracturation
hydraulique.

Existence de nombreux Rapports Scientifiques pluridisciplinaires

http://www.psehealthyenergy.org/LIBRARY#sthash.o3U7hiGm.dpuf  Effets sur le développement et la reproduction de

Effets sur le développement et la reproduction de produits chimiques associés aux opérations de pétrole et de gaz naturel non conventionnel Critiques sur la santé environnementale , 5 décembre 2014

Ellen Webb, Sheila Bushkin-Bedient, Amanda Cheng, Christopher D. Kassotis, Victoria Balise, Susan C. Nagel

Influence des émissions de pétrole et de gaz sur les hydrocarbures non-méthaniques atmosphériques ambiantes dans les

zones résidentielles de Northestern Colorado Elem. Sci. Anth, 14 novembre 2014

Thompson CR, Hueber J, Helmig D

Identifier de nouveaux traceurs hydrauliques fluides de fracturation et les rejets accidentels provenant de l'exploitation pétrolières et gazières Environ Sci Technol , 20 octobre 2014

NR Warner, TH Darrah, RB Jackson, R. Millot, W. Kloppmann, et A. Vengosh Des chercheurs découvrent une façon de déterminer si la contamination de l'eau est due à l'eau de fracturation

La télédétection des émissions fugitives de méthane provenant de la production de pétrole et de gaz dans des formations géologiques serrés en Amérique du Nord Earth'sFuture , 6 octobre 2014

Oliver Schneising, John P. Burrows, Russell R. Dickerson, Michael Buchwitz, Maximilian Reuter, et Heinrich Bovensmann

Les chercheurs utilisent les données satellitaires pour quantifier les émissions de méthane provenant de l'Bakken, Eagle Ford et bassins Marcellus

(USA).

Gaz nobles identifier les mécanismes de contamination de gaz fugitif dans puits d'eau potable recouvrant le Marcellus et

Barnett Shales PNAS

TBD

Thomas H. Darrah, Avner Vengosh, Robert B. Jackson, Nathaniel R. Warner, et Robert J. Poreda Les chercheurs examinent l'abondance des hydrocarbures et des compositions isotopiques pour évaluer si les niveaux élevés de gaz d'hydrocarbures dans aquifères d'eau potable à proximité des puits de gaz sont naturels ou d'origine anthropique, et les mécanismes de contamination des gaz fugitifs. plus

et les mécanismes de contamination des gaz fugitifs. plus http://www.psehealthyenergy.org/LIBRARY#sthash.o3U7hiGm.dpuf
Local bans have been passed in twenty different states, including: California (12), Colorado (10), Hawaii
Local bans have been passed in twenty
different states, including:
California (12),
Colorado (10),
Hawaii (1),
Illinois (7),
Indiana (1),
Iowa (1),
Maryland (4),
Michigan (18),
Minnesota (2),
New Jersey (32)
New Mexico (3),
New York (207),
North Carolina (27),
Ohio (37),
Pennsylvania (17),
Texas (4),
Virginia (9),
Source photo : http://www.foodandwaterwatch.org/water/fracking/fracking-action-center/map/
West Virginia (4),
Wisconsin (5),
Pourquoi l’Europe et le reste du Monde ne tire pas d’enseignement
de l’expérience américaine alors que les Interdictions du
FRACKING se multiplient aux ETATS-UNIS ?
and Wyoming (1).

Attentes pour les populations

 

exposées…

 
 
 

«

S I

U N E

A C T I O N

O U

U N E

P O L I T I Q U E

A

U N

R I S Q U E

 

S U S P E C T É

D E

C A U S E R

U N

P R É J U D I C E

A U

P U B L I C

O U

À

L ' E N V I R O N N E M E N T ,

 

A L O R S

L A

C H A R G E

D E

L A P R E U V E

I N C O M B E

À

C E U X

P R E N N E N T

D E S

M E S U R E S

P O U R

D É M O N T R E R

Q U I Q U E

L E U R S

A C T I O N S ,

N E

N U I R O N T

P A S

À

L A S A N T É

P U B L I Q U E

»