Vous êtes sur la page 1sur 6

JOURNÉES TECHNIQUES PÉTROLIÈRES Alger 2016

En collaboration du Dr. Fawzi M. Guehria Professeur et Consultant-Expert international – Houston, Texas - USA

AGENDA

Mardi 8 Novembre 2016 (1ère Journée)

8:45 – 9:00

INTRODUCTION

9:00 – 10:00

L’ EXPLOITATION DES GISEMENTS DE PÉTROLE ET DE GAZ DE SCHISTE – (L’expérience américaine)

10:00 – 11:00

Discussions

11:00 – 11:30

Pause Café

11:30 – 12:30

STRATÉGIES DANS L’ÉLABORATION DES PLANS DE DEVELOPPEMENT (avec exemples)

12:30 – 13:30

Pause Déjeuner

13:45 – 14:45

MANAGEMENT DES CHAMPS PÉTROLIERS À L’ÂGE NUMERIQUE (Digital Oilfield)

14:45 – 15:45

Discussions

15:45

Fin de la 1ère journée

Mercredi 9 Novembre 2016 (2ème Journée)

9:00 – 10:00

STRATÉGIES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES RÉSERVOIRS DE GAZ DE TYPE GRÈS COMPACTS (Tight Gas) – Cas d’étude

10:00 – 11:00

Discussions

11:00 – 11:30

Pause Café

11:30 – 12:30

SECTORISATION ET MONITORING POUR REDRESSER LA PRODUCTION DANS LES « Brown Fields » - Cas d’étude

12:30 – 13:30

Pause Déjeuner

13:45 – 15:45

Débat général et Discussions

15:45

Fin du séminaire

L’ EXPLOITATION DES GISEMENTS DE PÉTROLE ET DE GAZ DE SCHISTE - (L’expérience américaine)

Longtemps les Etats-Unis ont dominé la scène mondiale de l’industrie pétrolière de par les grosses réserves découvertes depuis le début du siècle dernier. Leur consommation d’énergie grandissante, l’épuisement de leurs réserves et la montée des prix entamée dans les années soixante dix, ont poussé certains opérateurs indépendants à commencer au début des années quatre vingt à cibler les hydrocarbures dites non-conventionnelles, c’est à dire le pétrole et le gaz enfouis dans les entrailles des roches mères très peu perméables, appelé communément le schiste. L’avancée de la technologie dans les forages horizontaux et la fracturation hydraulique a créé un engouement parmi les grosses compagnies pétrolières américaines à intensifier l’exploitation de ces réserves. En moins d’une décennie, les Etats-Unis ont non seulement retrouvé leur position de leader mondial dans la production des hydrocarbures, mais se sont aussi mis à exporter des quantités non négligeables. D’autres pays se sont alors lancés à explorer leur potentiel d’hydrocarbures non- conventionnels. Cette nouvelle orientation de l’industrie pétrolière a soulevé plusieurs questions dont la plus lancinante est celle liée aux risques que porte la fracturation hydraulique sur l’environnement.

STRATÉGIES DANS L’ÉLABORATION DES PLANS DE DEVELOPPEMENT

La question la plus complexe dont font face les compagnies pétrolières est celle de l’élaboration de plans de développement et corollairement l’évaluation des risques techniques et économiques. En général, l’ébauche du premier plan de développement qui suit la phase exploratoire comporte en général plusieurs hypothèses dont la majorité risquent une invalidité apportée dès les premiers mois de la mise en exploitation. Ceci est en général dû aux manques de données fondamentales ou à des analyses et des études peu rigoureuses. Il est prouvé que si la phase d’évaluation est conduite en engageant tous les moyens technologiques, financiers et d’expertise à la hauteur de l’importance des projets, les résultats conforteront les décisions stratégiques de la direction dans les négociations de partenariat, la priorisation dans l’allocation budgétaire ou la mise en veille du projet. Quelque soient les décisions, le plan de développement devrait toujours comporter un plan B ou même C pour amortir l’incidence financière et réorienter le projet à la lumière de nouvelles données.

MANAGEMENT DES CHAMPS PÉTROLIERS À L’ÂGE NUMERIQUE (Digital Oilfield)

La technologie numérique vient de faire irruption dans le monde pétrolier et plusieurs compagnies commencent à l'utiliser afin de gérer de façon efficace les champs de pétrole et de gaz en temps réel, améliorer la production, minimiser les risques et réduire les coûts d'exploitation. L'instrumentation de fond du puits et les appareils de mesures électroniques de surface accompagnés de complétions adéquates automatisées servent de base pour un control et un monitoring pointilleux afin d'améliorer la récupération tout en préservant la dynamique du réservoir. Le principal objectif de cette technologie est d'utiliser les flux continus de données enregistrées pour une analyse automatisée (artificial intelligence) en amont afin de prédire le comportement du réservoir aux niveaux des puits et mettre à jour les modèles de puits et du réservoir de façon continue. L'infrastructure et l'architecture ont été conçues et sont installées dans un nombre grandissant de champs de pétrole et de gaz à travers le monde. Ici, nous présentons le concept et les méthodes d'interface et d'intégration de plusieurs éléments de la chaine de production inventées pour une gestion centralisée du champs qui inclut l'optimisation de production et les conduites des opérations aux puits.

STRATÉGIES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES RÉSERVOIRS DE GAZ DE TYPE GRÈS COMPACTS (Tight Gas) – Cas d’étude

Le rendement à long-terme des réservoirs de gaz de type grès compacts (Tight gas) dépend fortement des possibilités d’établir des plateaux de production, des capacités de boosting/compression et calendrier, qui à leur tour dépendent des réserves en-place et de la dynamique intrinsèque au réservoir et à son environnement. La description de ce dernier est d’une importance capitale pour l’élaboration d’un plan de développement adéquat, qui inclut le type et nombre de puits, leur espacement, la conception des moyens de stimulation et des usines de traitement du gaz. Nous présentons ici un cas où l’évaluation initiale d’un champ complexe de tight gas faite avec des moyens et conventionnels ont débouché sur un gain faible et marginal dans le développement de ce champ. Mais vu l’étendue énorme de ce champ, il fut décidé de prendre une différente approche qui consiste à concevoir et exécuter un projet intégré dans le but de mettre en lumière le potentiel véritable de ce basin géant de tight gas. Cette stratégie fit appel aux dernières technologies appliquées dans un système « conception-exécution-analyse-validation »afin de réduire les incertitudes majeures et aussi d’élaborer d’autres techniques pour produire et tester les puits jusqu’à atteindre leur point économique de livraison de gaz. Cette stratégie conduisit à la construction d’un plan de développement économiquement optimal.

Les opérations de work-over sur les puits d’exploration et les résultats obtenus ont non seulement dépassé nos espérances, mais aussi imprégné une nouvelle direction dans la stratégie de développement et de planification. Ceci permit de conclure qu’un projet totalement intégré surclasse de loin les méthodes standard et aussi aida à identifier les technologies clés les plus adaptées au tight gas. Cette façon de faire a magistralement démontré la puissance de l’intégration dans l’estimation des réserves et l’amélioration du potentiel de livraison de gaz à long-terme. Ce type de projet est un exemple canonique du mérite des méthodes d’intégration dans l’environnement non-conventionnel. Par ailleurs, il éclaire le fait que le travail de collaboration et expertise combinés aux workflows d’intégration et de technologies débouchent nécessairement très tôt sur des résultats d’importance capitale pour le développement ou non des ressources.

SECTORISATION ET MONITORING POUR REDRESSER LA PRODUCTION DANS LES « Brown Fields » - Cas d’étude

La production de la vaste majorité des gisements de pétrole et de gaz dans le monde est en déclin ; ceci est principalement dû à plusieurs facteurs dont les incertitudes géologiques, les opérations journalières ou aussi à la stratégie inadéquate de développement. La gestion traditionnelle engendre en général des risques inutiles et coûteux dans les interventions aux puits destinées à remédier à une perte de productivité, de percée d’eau ou de gaz. Les études et autres modélisations longues et coûteuses sont en général en décalage avec la réalité du terrain car elles ne sont pas conduites en collaboration avec les gestionnaires du gisement sur le terrain ou en intégrant en continu les nouvelles données qui des fois contredisent ces modèles. Ces gisements demandent plutôt une stratégie élaborée pour redresser le déclin de production et améliorer les taux de récupération tout en contrôlant les risques et maitrisant les coûts des opérations. Cette stratégie doit s’articuler autour d’une combinaison d’une action de « day-to-day management » et d’une planification à long- terme basées sur un engineering « diagnostics-solutions-évaluation » et la mise à jour continue des modèles de réservoirs qui serve de validation dans les diagnostics posés. La principale approche est la sectorisation du gisement en cellules constituées d’une grappe de puits soumises aux analyses et aux programmes de monitoring. Ce travail montre un cas d’étude où la stratégie de l’intégration est mise en valeur dans un gisement mâture par une amélioration de la production et de la perspective d’un meilleur taux de récupération grâce à l’utilisation de nouvelles technologies et d’expertise intimement liés aux opérations sur le terrain.

Dr. Fawzi M. Guehria

Dr. Fawzi M. Guehria Professeur d’Université au Texas et Co- Dire cteur de la Recherche pour

Professeur d’Université au Texas et Co-Directeur de la Recherche pour un Consortium de compagnies pétrolières.

Co-fondateur

Diplômé d'une université américaine (BS,MS,Ph.D) en Réservoir/Production Engineering et Mathématiques. 35 ans d'expérience dans l'industrie pétrolière:

Centre de Recherche, Ingénieur de Réservoir/Production, ensuite Manager dans une compagnie américaine qui lui a permis de gérer un grand nombre de projets aux USA et à travers le monde.Auteur de plusieurs publications scientifiques et de plusieurs brevets d'invention. Honoré pour ses travaux et conférencier distingué dans plusieurs forums et symposiums internationaux.

et Co-Président de ResProdEx LLC, Houston - Texas, USA.