Vous êtes sur la page 1sur 190
LA) BOITE A OUTILS de la Creation d'entreprise Edition 2016 Avec 4 vidéos d'approfondissement (© Catherine LEGER-JARNIOU 1) Georges KALOUSIS Préface de Dominique RESTINO DUNOD Tout le catalogue sur www.dunod.com EDITEUR DE SAVOIRS Les QR coe Hes rnctant Sacer ax sites intr propos dans ot oon engagent pas la responsabilité de DUNOD EDITEUR,notaminent quant au conten de cs sits, fonctionnement wa leur indsponblé aces, DUNOD EDITEUR ne gre i ne foro lesnformatons, puto seroces conan dansces sitters eur sented contin acu Mise en page : Belle Page le pidogronme qui figue cheers dere procqunt ine ile one explain, Son chet wt bose bul de ode dees do ‘Toerer le leceur st lo menace cue rm ey ia ame par ‘epee pout Faved, Tes aus de cer des cxores Ptaéeement dons le ercine (BANGER) roncleso debs bie edir cor sted ehiqu et ores ‘adoro es odeue hs nna tere lediteleppomert mas a Nous rppelos dove que love paige triton, pres de, te Code de prop le GE pene ieahon ele Tle 972 mera |RORAUE| inte srs overicen treo oprewimeriophecce: UMELELIRE) Foseu, de sn ttew cv do Fis stoge also ovr Cenc ein Seon des eyns cri Or, cate prague drot_de copie (CFC, 20, rue ces Yoo gintrlate don len Sebnerems Grn Agus, 78006 Po © Dunod, 2016 5 5 rue Laromiguiére, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-074523-4 le Code de lo propriété inkllecuelle rfauiorsant, aux termes de lace 12255, 2° at 3°) d'une pot, que les «copies ov reproductions sticlement rdservées & fusage privé du copiste et non destinges & une utlisaton collective» 2}, dau part, que ls analyses et les coutes citations dans un but dexemple et dilusrsion, «ov'e ceprésertotion ou repreducton ingrole cu portale faite tons le consentoment de luieut ov de ses ayonts droit ov oyonts couse est 2 lice » (ar. L. 1224} (Cote représanaion eu reproducton, par quelque procédé que ce so, constve ‘eit done une conkeforan roncionnée or let oricle L, 3352 of wivants du Code dele proprissintellectvel, 2016 Dun: Préface Quel plus beau métier que celui d’entrepreneur ! En 2014, 550 700 femmes et hommes ont choisi de lexercer. Devenir créateur d'entreprise c'est s'impliquer personnellement dans une aventure économique, financiére et humaine qui laisse peu de place & ennui. Mais c'est également admettre que créer une entreprise ne s'improvise pas et qu'il convient de s‘entourer d'outils et de professionnels. Car pour monter son projet, le créateur d'entreprise, véritable homme- orchestre, doit posséder de nombreuses compétences, dans bien des domaines : finance, gestion, marketing, commercial, etc. Et il ne peut les posséder toutes. Nous le savons, 'accés a l'information et 'accompagnement sont des facteurs clés de la réussite du projet entrepreneurial. Catherine Léger-Jarniou et Georges Kalousis ont acauis leur expérience au contact des entrepreneurs. En publiant cet ouvrage, ils contribuent & leur information. Les outils proposés balisent le parcours du porteur de projet, de I'idée au démarrage de son activité, en mettant accent sur la finalisation de son business plan. Si le business plan ne fait pas l'entrepreneur, l'aide 8 un moment donné & faire le point sur son idée, & poser les choses et 8 formaliser son projet. I! ui appartiendra ensuite de savoir s'en détacher pour exercer pleinement son nouveau métier de chef d'entreprise capable d'innover et de tirer parti des ruptures de marché. LAPCE, qui assure un réle d'information et d'orientation au travers de son portail internet, ne peut que soutenir et relayer la Botte 3 outils de Ia Création a’entreprise. Nous sommes convaincus de la nécessité de mettre a disposition des créateurs et de ceux qui les accompagnent toutes les ressources sur lesquelles ils peuvent s‘appuyer et de importance de mutualiser les expertises. C'est ainsi que nous pourrons accompagner I'évolution de la création d'entreprise et construire une politique globale de lentrepreneuriat. Dominique RESTINO Président de 'APCE Avant-propos E 1 2014, 550 700 entreprises ont été créées en France, en Iégére augmentation (+2%) par rapport 8 2013. Néanmoins, hors auto-entrepreneurs, les créations d'entreprises ont augmenté de 9% en un an. La création, un réve pour beaucoup La création d'entreprise est une veritable « aventure ». Elle demande de enthousiasme mais aussi du réalisme et une démarche professionnelle pour transformer une idée en un projet puis en une entreprise. Le processus de création d'une entreprise se matérialise par un document, appelé business plan (BP). Ce document va étre la base de la réflexion du créateur tout au long du processus de construction de son projet, qui peut prendre de six mois 8 un an. La construction doit étre congue autour d'un véritable dialogue entre les aspects stratégiques et marketing d'un cété et les aspects organisationnels et financiers de l'autre. Le créateur doit rester maitre de la construction de ce document, méme s'il est recommandé de se faire alder par des spécialistes pour compléter son savoir-faire, Un business plan gagnant se fonde sur un business model (modéle économique) concret et précis, une organisation générale bien définie et des moyens financiers suffisants pour atteindre les objectifs envisagés. Enfin, 'adéquation homme-projet ou femme-projet doit étre au rendez-vous. Das que entreprise est créée, tout reste a faire et la pérennité exige les mémes caractéris- tiques de modéle économique, d'organisation et de financement, sans oublier I'évolution du réle du créateur qui passe de porteur de projet & entrepreneur. Commencer dés le départ 8 réfiéchir au développement des premires années est également indispensable. Quel que soit le secteur d'activité choisi, on constate que les entreprises qui démarrent avec des salariés, des capitaux propres suffisants et un modéle économique solide fondé sur une étude de marché sérieuse ont plus de chance de succés que les autres. Utiliser toutes ses compétences et ses savoir-faire acquis dans son secteur professionnel est un atout appréciable, au-dela du capital social détenu. S'investir personnellement dans le projet est anprécié par les partenaires avec lesquels il est conseillé de travailler étroitement. Stentourer est un art qui permet d'enrichir ses compétences et de prendre du recul par rapport a son projet. Ce livre, pour qui ? Les outils présentés sont en interrelation méme siils font partie de dossiers distincts car ils participent tous 2 un méme objectif : la construction d'un business plan. II s‘agit bien d'un processus. Et comme pour tout processus, des allers et retours seront nécessaires et salu: taires entre les différents outils. Cependant, pour plus de clarté, les outils ont été classés en treize dossiers qui correspondent & ordre de la démarche de la création. ae LA BOITE A OUTILS DE LA CREATION DENTREPRISE Protection Formalités administratives Statut juridique Eye ‘mettre en ceuvre| Cette Botte & outils peut étre consultée directement sur un outil précis pour clarifier ou actualiser ses connaissances ou bien étudiée de maniére linéaire, pour construire son busi- ness plan, pas 3 pas. La cohérence du projet et donc du dossier final business plan est la clé n°1 du succes ! Lédition 2016 Cette édition est entigrement actualisée pour tenir compte des nouveautés Iégislatives et 3 fiscales. Elle prend en compte les modifications du régime de l'auto-entrepreneur et de la 2 Suppression du Pret & la création d'entreprise (PCE). Enfin, les start-up rejoignent les autres © _ types de projet dans le dossier 3. Le dossier 10 sur les aides et subventions est transformé. t © 2016 Dunod Copyright Dossier 1 Dossier 2 Dossier 3 Dossier 4 Dossier 5 Dossier 6 Dossier 7 Sommaire Préface ... ~ i _ ws on a ‘Avant-propos 4 Le business plan 10 Outil La construction du business plan. 2 Outil 2 La rédaction et la présentation du BP 4 Le créateur. Ff Outil 3 Se connaltre et s‘entourer Le projet ce Outil 4 Enrichir ses idées... Outil S Le périmatre du projet. Outil 6 Les projets de services. util 7 Les projets de commerce Outil 8 Les projets high-tech Outil 9 Les projets de production Outil 10. Les projets de e-business Outil 11 Les projets artisanaux Outil 12. Les projets de start-up. Le business model. Outil 13 Létude du marché Outil 14. Liétude de la concurrence Outil 15 Le premier positionnement i 52 Outil 16 Létude terrain. 54 Outil 17 Lestimation du chiffre d'affaires prévisionnel 58 Outil 18 Le business model 60 La protection ~ Outil 19 La protection de la marque ... Outil 20 La protection des dessins et modales Outil 21 La protection du logo Outil 22 La protection du nom. util 23 La protection des inventions Outil 24 La protection des ceuvres littéraires La stratégie marketing Outil 25 Le mixmarketing produit Outil 26 Le mix-marketing services Les moyens a mettre en ceuvre util 27 Le matériel et outilage de production util 28 Les moyens et équipements de gestion util 29 Les achats de marchandises et de matires premiéres util 30 Les moyens humains util 31. Les locaux LA BOITE A OUTILS DE LA CREATION DENTREPRISE util 32. Lagencement des locaux - poe ” util 33 Le personnel et les mayens commerciaux 102 Outil 34 Le rétroplanning . 104 Dossier 8 Le statut juridique 106 Outil 35 La SARL et EURL . 1038 Outll 36 La SA, SAS et SASU..... ss s 10 Outil 37 Le pacte diactionnaires/ass0ciés en ennnnnnnnnnne dD Outll 38. Le régime du micro-entrepreneur 16 Outil 39 LEIRL.. 18 Dossier 9 Les formalités avant de démarrer 120 Outil 40. Les formalités de cr€atlOM oo enennnrnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn el Outil 41 Les assurances a Outil 42 Les premigres démarches.... eee os Dossier 10 Les aides et subventions 128 Outil 43. Les aides : consell et accompagnement 130 Outil 44 Les aides financiéres et fiscales..... 132 Outil 45. Les régimes particuliers JEI et JEU... 134 Outil 46 Les régimes spéciaux ACRE et NACRE.... oe 136 Outil 47 Le Crédit Impdt Recherche crn Outil 48 Le Crédit Impot innovation : . 140 Dossier 11 Les modes de financement 142 Outll 49. Les sources de financement... nnn Outil SO. Savoir parler a son banquier z 146 Dossier 12 Budget prévisionnel util 51 Le plan dinvestissement util 52. Les amortissements Outil 53 Les charges externes Outil 54 La trésorerie Outil 55. Le plan de financement Outil 56 Le bilan util 57 Le compte de résultat Outil 58 Le seuil de rentabilité Dossier 12 Le développement util 59 Les choix stratégiques & trois ans. Outil 60 Les moyens d'organisation... Outil 61 Les réseaux Outil 62 Le développement a I'international Glossaire. Bibliographic, sitographie 2016 Dunod Copyright La Boite a outils, Mode d'emploi Comment utiliser les QR codes de ce livre ? | Téléchargez un lecteur de OR code gratuit et ‘ouvrez lapplication de votre smartphone. (2 Photographiez le OR code avec votre mobile Découvrez les contenus interactifs sur votre ‘smartphone. Les outils sont classés par dossier LE PROJET Lintérét de la thématique Un menu déroulant vu par un expert des outils Copyright © 2016 Dunod LA BOITE A OUTILS DE LA CREATION D‘ENTREPRISE Le périmatre du projet Pour rte? rae se aysiness Model OPE 60 8M tom coh DOSSIER 1 2016 Duno ht © Copyr LE BUSINESS PLAN business plan (BP) ou plan d'affaires. Cette concrétisation présente deux | a création d'une nouvelle entreprise se concrétise par la construction d'un avantages. islet name (eh mol) el Ly Tout c’abord, elle vise l’écriture d'un document complet qui présente la nouvelle entreprise et ses fondements. Ce document est basé sur des « preuves » qui rendent le projet réa- lisable. Le document BP est un outil de pilotage pour le créateur, il Iui permet d'avancer dans son projet : c’est son « document de travail ». Ensuite, une fois le projet bien avancé, il deviendra un « outil de communication » auprés de tiers (associés, investisseurs, ban- quiers) qu'il souhaite voir s'engager dans le projet. Un processus de création itératif La création d'entreprise est une « belle aventure » qui nécessite sérieux, réflexion et protes- sionnalisme. Le second avantage du BP tient dans son processus de construction : prendre du temps, faire des allers et retours, amender certains points. Cette construction itérative est bénéfique au projet. Un BP ne peut s’écrire en quelques semaines. La présentation du business plan est codifiée. Quant & sa construction, il est possible dravancer sur différents éléments a Ia fois : la connaissance du marché et la recherche de documentation sur le matériel de production par exemple, ou Ia recherche d'informations sur les concurrents et la recherche de prix de locaux. Cependant, une certaine logique dans la construction doit étre suivie pour « ne pas mettre la charrue avant les boeufs », ce qui est une erreur fréquente des créateurs. Aussi, il est recommandé de suivre les étapes suivantes, car l'avancée ou les décisions prises dans une étape auront des répercussions sur I'étape suivante. - Etape 1 Evaluer ses compétences pour se lancer et faire le point sur ce qu'on désire pour soi, pour son entourage et pour la future entreprise. 10- DOSSIER - Etape 2 Définir son projet avec précision permet de se concentrer ensuite entigrement sur son « coour de métier » et déléguer ou sousctraiter ce qui n'est pas stratégiquement important pour le projet. - Etape 3 Construire un business model solide, qui est le « cceur » du BP. C'est l'expression claire de offre et de son positionnement ainsi que sa traduction en chiffre d'affaires prévisionnel, fondée sur une étude de marché irréprochable. — Etape 4 La concurrence est vive et il est crucial de protéger ses avantages compétitifs, qu'il s'agisse de découvertes, de son nom ou logo, de dessins ou d'ceuvres. - Etape 5 Décliner le BM en objectifs stratégiques et marketing pour permettre & la nouvelle entre- prise diatteindre ses objectifs préalablement déterminés (chiffres d'attaires, part de mar- ché, ete.) Etape 6 Identifier ensemble des moyens 8 mettre en ceuvre pour atteindre les objectifs fixés dans le business model. - Etape 7 Se lancer en tant que créateur peut se faire sous différentes formes juridiques. - -Etape 8 Repérer les formalités nécessaires au démarrage de entreprise. - Etape 9 Les aides et subventions sont nombreuses. Bien se repérer sans perte de temps est néces- saire, d'autant que l'objectif principal d'une nouvelle entreprise ne doit pas étre de bénéfi- cier d'aides et subventions. Etape 10 Identifier les sources de financement, personnelles, extérieures et bancaires. _ Etape 11 Traduire en termes financiers l'ensemble de ces éléments qui se regroupent en deux grandes catégorles : les ventes et les charges engendrées par tous les moyens & moblliser. ~ Etape 12 Penser au futur du projet dés la création en termes de perspectives d'avenir pour entrainer 'adhésion des interlocuteurs. ils détestent tous s'engager dans un projet sans grand avenir. 2016 Duno LES OUTILS ht © Copyr La construction du business plan + Executive Summary + Le/les créateurs + Le projet + Le business mode! + La technologie et sa protection + Les moyens 8 mettre en ceuvre + Les éléments juridiques + La structure du capital + Le chiffrage du projet + Les perspectives d’avenir Annexes PRESENTATION CONSEILLEE - Business plan Résumé Le 8° est un document écrit, synthétique et Prospectit qui presente le projet. II est com- plet et retrace « I'histoire d'une idée » qui se transforme en « projet dentreprise ». De ce fait, il compte deux parties liées ; une partie textuelle (qui raconte histoire du projet et des créateurs, le projet et son business model, les moyens a mettre en ceuvre et les aspects juridiques) et une partie chiffrée qui traduit ce projet en termes financiers. 1I démarre par un résumé (Executive Summary) et se termine par les perspectives d'avenit. Insight The business plan is a synthetic, prospec: tive written document in which the project is described and presented. A complete docu- ‘ment, it outlines the “history of an idea” that has been developed into a “business project”. Accordingly, the business plan consists of two interlinked sections: a text (describing the his tory of the project, the people behind it, the project and its business model, the resources required for its success, and the legal aspects); and a set of figures describing the project in financial terms. The document starts with an “Executive Summary” and concludes with 2 review of future perspectives. -12- Copyright © 2016 Dunod {© Dunod ~ Touts reproduction non autorsse est un dl DOSSIER | LE BUSINESS PLAN Pourquoi I'utiliser ? Objectif Quel que soit le projet de création envisagé, tun business plan est nécessaire. Cest un document complet qui présente le projet et sa traduction financiére, avec les quatre objectifs suivants : > Expliquer le contenu du projet, son origine et ses perspectives d'avenir, > Prouver la viabilté et la rentabilité du projet. > Séduire les futurs partenaires (associés, pre~ miers salariés, investisseurs, banquiers, four- nisseurs et clients) avec une offre originale et Qui correspond 8 un marché. > Convaincre les partenaires de particiner au projet parce quills y trouveront un avantage financier. Contexte Le business plan a deux destinataires et donc deux missions. > Cest un « document de travail » dans le sens oli il ade le créateur & clarifier ses idées au fur et & mesure de l'avancement de la construction. du projet. Le BP est important en tant que docu- ‘ment final mais également en tant que proces sus de construction qui permet de prendre du recul sur son idée. C'est la feuille de route du créateur, appelée BP de référence, > Ceest aussi un « document de communica ion » qui permettra ensuite de dialoguer avec les partenaires de la nouvelle entreprise comme les banques, les fournisseurs ou tout autre par tenaire et done de « vendre » le projet. Comment utiliser ? Etapes > Etudier le produit ou service de la future entreprise, > Analyser le marché et la concurrence pour savoir sicette offre est acceptable par le mar- ché, & quel prix, 8 quelle fréquence. > Définir son couple produit/marché (quoi ven- dre ? et & qui 2) et sa stratégie marketing. > Etudier organisation de la nouvelle entre- prise (besoins en matériels, locaux et person~ nel) et le statut juridique. > Traduire ces études en termes financiers our estimer les capitaux initiaux nécessaires, la viabilité et Ia rentabilité de rentreprise. Méthodologie et conseils > Le business plan doit étre réalisé en prio~ rité par le créateur et son équipe restreinte. Néanmoins, il est tout a fait recommandé de prendre consell et se falre alder par des experts. > Hest essentiel, pour la cohérence du dossier, organiser un dialngue permanent entre les éléments marketing et stratégiques du projet et les éléments financiers. Avantages Précautions a prendre -413- Le BP se construit avec le temps pour définir une offre solide et cohérente, La construction du business plan La rédaction et la présentation du BP REDACTION : QUELQUES POINTS DE REPERE ~ Le créateur est le rédacteur. ~*~ Le BP se construit au fur et a mesure de I’avancement des différentes études et décisions. = IL écrit en faisant des allers-retours, aprés tout changement 4 meme mineur, dans une des études réalisées. ~ II se décline en autant de versions que de futurs partenaires. PRESENTATION : = C’est un document clair et précis qui apporte des preuves. Il comprend 20 a 30 pages, plus les annexes. - Une présentation PowerPoint de 15 minutes permet au créateur de présenter son projet (15 slides maximum). Résumé Insight La rédaction doit 8tre soignée et le document compris par I'ensemble des partenaires, écrit en langage clair et simple. Selon les parte- naires, le créateur prépare des versions dif- férentes, par rapport au BP de référence, qui mettent en lumiere des éléments plus dévelop- és susceptibies de les intéresser. Attention needs to be paid to the way in which the business plan is written. It must be under- stood by all the partners and laid out in clear, easy-to-read language. The entrepreneur will prepare different versions of the standard busi- ness plan for different partners. These versions will feature the elements likely to be of most interest to them. -1"4- Copyright © 2016 Dunod i : DOSSIER | LE BUSINESS PLAN Pourquoi I'utiliser ? Objectif A tout moment, le créateur doit étre capable de parler de son projet. Le passage systéma- tique par I'écrit permet de clarifier ses idées et apporter des réponses aux questions qui jalon- rent sa construction. Ensuite, il devra présenter un document précis et clair pour que les futurs. partenaires soient capables, en étudiant seuls le document, de comprendre et analyser le projet. Contexte La présentation est relativement codifiée. Elle contient des informations sur le créateur, son offre et son modéle économique, les mayens mis en ceuvre pour atteindre les objectifs, les résultats financiers et les perspectives davenir. Elle doit mettre en valeur les avantages concur- rentiels du projet. La présentation orale doit reprendre tous ces éléments et mettre en évi dence les points forts du créateur et du projet. Comment I'utiliser ? Etapes > Ecrire le business plan de départ (ou BP de référence) : ne dépassez pas 3 niveaux de police de caractére pour faciliter la lecture ; ~ utilisez la couleur mais sans en abuser. > Enrichir ce BP toutes les semaines en fonc- tion de Favancement 6u projet. > Au bout de 3 a 6 mois (selon les projets), le BP de référence commence a étre complet et peut étre aménagé pour étre diffusé. > Chaque partenaire souhaite avoir plus de détails sur certains points (un fournisseur sur le volume et la saisonnalité des achats, un ban- quier sur le niveau de trésorerie, etc.). Utiliser le copier-coller pour créer des versions diffé- rentes. Les enregistrer avec date, destinataire et numéro de version. > Préparez une présentation PowerPoint claire qui reprend les éléments essentiels du business plan. Ne pas dépasser le temps limité (15') et ‘organiser le rythme de la présentation. > Anticiper les questions que chaque type de partenaire posera aprés la présentation. Méthodologie et conseils > Soignez Executive Summary, c'est LA page cruciale qui doit donner envie de lire et étu- dier le dossier. > « Jouez cartes sur table » en affichant la réalité de la situation du projet (difficultés et moyens de les surmonter, risques). > Les annexes comprennent un ensemble de preuves supplémentaires. > Ne perdez pas de temps pour la partie finan- ciéra, utilisez un logiciel spécialisé. > Pensez & faire signer une lettre de confiden- tialité avant chaque transmission ou présenta~ tion du dossier, > Un graphique est plus significatif qu'un tableau de chiffres. > Un tableau regroupant des informations est plus parlant que 2-3 pages de texte. Avantages Précautions a prendre “45 - Se mettre & la place du lecteur pour écrire et présenter un BP séduisant. La rédaction et la présentation du BP Duno Copyright La rédaction et la présentation du BP Comment étre plus efficace ? Executive Summary (ES) est la clé du succes our communiquer sur son projet. Crest un résumé stratégique d'une page (ou deux maximum) qui reprend les fondamentaux du projet. Tout lecteur du BP commence par cette page pour comprendre lenjeu et la por- tée du projet. Il ne prend que quelques minu- tes pour se faire un avis > négatif sil pense avoir lu récemment des BP similaires ou connait des BP similaires qui se sont traduits par des échecs; > positif sil pense avoir découvert une pépite ! Dans ce cas il lit rapidement le BP entier et rend rendez-vous avec le porteur si son avis. Positif est confirm > mitigé, ce qui est le cas le plus fréquent, s'il pense que ce projet pourrait devenir intéres- sant. Il lira Yensemble du document pour se forger un avis définitif de rejet ou de poursuite de la discussion. LES s'écrit et se réécrit avec minutie (chaque mot compte ). Le faire relire par les co-créateurs, et/ou des proches de confiance est indispensable pour valider sa clarté et sa cohérence. La rédaction doit étre professionnelle et concise pour mettre en avant les avantages du projet et Ia demande des créateurs faite au lecteur (mise & disposition de marchandise, premiére grosse commande, partenariat de production, participation financiére, ete.) Pour s‘entrainer a écrire une page « de réve », oon peut utiliser la méthode de elevator pitch Cela consiste étre convaincant face & un décideur le temps d'un trajet en ascenseur, soit 2 minutes. Tous les points essentiels du projet doivent étre abordés avec emphase et Viinterlocuteur doit comprendre et étre séduit ar ce projet pour y participer. Tant que I'ES (ou elevator pitch) nest pas optimum, il est conseillé de ne pas présenter son dossier. Lettre de confidentialité La confidentialité du projet appartient & son porteur. Aussi, il est trés professionnel de faire signer un accord de confidentialité avant de remettre un exemplaire du BP ou avant de le présenter oralement 8 de futurs partenaires et investisseurs. Un tel accord n'est pas une garantie totale mais une certaine garantie. Pour garder entiére confidentialité sur son pro- jet, deux techniques peuvent étre utilisées : > écrire uniquement les arguments sur « le & quol ca sert » et jamais sur « le comment ca marche »; > écrire en inversant les rdles et en se mettant a la place du lecteur. Ds que l'information est suffisante pour qu'il puisse prendre une déci- sion par rapport au projet, stopper Iécriture. De plus amples renseignements pourront étre ensuite donnés lors de la présentation orale. Laccord exposera et listera, de facon aussi exhaustive que possible, les informations défi- nies comme confidentielles par entrepreneur et le sort qui devra leur étre réservé Linvestisseur a obligation : > de ne communiquer lesdites informations qu’a certaines personnes (ses consells, ban- quiers et membres de san équipe) qui devront respecter cet engagement: > de restituer et/ou détruire, a la fin de rac: cord, tous les supports d'information qui tui auront été remis par le créateur. Laccord stipule également la durée de la confidentialité. En cas d'accord entre les deux parties, d'autres documents (pacte d'action: naires) seront rédigés. Dans le cas inverse, le délai s‘appliquera totalement. Se falre alder par un avocat spécialisé est important. ~16- 2016 Dunod Copyright 4 ‘ i i t E © Dunod Tout DOSSIER | LE BUSINESS PLAN EXEMPLE d'une Lettre de confidentialité Cet accord de confidentialité est conclu entre : (Nom, prénom, fonction, société, N° RCS, adresse de la société) nommé si aprés partic A Et (Nom, prénom, fonction, société, N° RCS, adresse de la société) nommé si aprés partie B ll a t8 préalablement exposé ce qui suit : La partie A souhaite présenter a Ia partie 8 son projet de création d'entreprise en vue d'une participation financiére de la partie 8. Dans ce cadre, la partie A sera amenée a fournir des informations confidentielles a la partie 8. Sont considérées comme informations confidentielles (ci-aprés les Informations) toutes les informations concernant le projet, qui pourraient étre transmises de quelque maniére que ce soit et par quelque moyen que ce soit, a exception de celles connues du public, sans viola~ tion des présentes. La partie B reconnatt que ces Informations présentent un caractére confidentiel et s'engage en conséquence : ~ & en conserver le caractére confidentiel, & ne pas les divulguer ou laisser divulguer & des tiers, de quelque maniére que ce soit, et & prendre toutes précautions et mesures néces- salres a cet effet; = 8 ne communiquer les Informations qu‘aux conseils indispensables & |'élaboration d'une éventuelle offre; ~ & porter & leur connaissance le présent engagement et & leur en faire signer une copie de cette lettre. Sila partie 8 décidait de ne pas donner sulte & ce projet elle sengage & restituer ensemble des Informations et & n’en garder aucune copie, que ce soit sous format numérique ou physique. Les obligations et engagements décrits aux termes des présentes porteront sur une durée de (® mois, sauf stipulation contraire, 8 compter de la date de la signature des présentes. Les présentes sont soumises aux régles de droit francais. Tout litige portant sur la teneur ou exécution des présentes sera de |a compétence des tribunaux de la cour d'appel de (ville). Fait & (ville) le (date) en deux exemplaires La partie A La partie B Nom, Prénom Nor, Prénom Fonction, (société) Fonction, socisté Signature Signature “7 n du BP sentatio daction et | Lar