Vous êtes sur la page 1sur 2
Paris, te 07 DEC, 2016 “Monsieur le premier président “Monsieur le procure général “Monsicur le Premier ministre m’a demandé de répondre au courrier que vous lui avez adress hier ‘Vous estimer que les dispositions du désret du $ décembre 2016 para le 6 et portant création de inspection générale de la justice, placerat la Cour de eassation «sous fe conirdle direct du gouvernement par lintermédie de T'inspection des services du ministre dela justice, en rupture ‘vec la triton républicane Je ne partage pas vole analyse de ce texte, que vous semble interpreter comme portant ateinte au ‘principe de a séparation des pouvoirs. tire ainsi votre attention sur le fat qu'en application du décret précédemment applicable, TYinspecteur général des services judiciatesexergait dé une mission permanente d'animation, de coordination et de rélisation fe 'auitinteme de ensemble des juriditions de Porde jdicaie, sins exclusion de la Cour de easation pouvst également, sur stisine du garde des sceaux, condure une enguéte administrative sur le ‘comportement personnel ou professionnel de tout magistrat. Enfin, le garde des sceanx porvat dja confer & V'nspecteur général toute mission d'information, « Evaluation ou d'expertse sasi que toute mission d’enquéte exclusion de Ia Cour de casation du champ de compétence de inspection générale en ce qui concerne Ia seule mission dinspection tradtionslle, c'es-idire la possibilté de réaliser des contrles de fonctionnement, avait ans pas de justification évidente Le décct du $ décembre 2016 a done simplement procédé & une mise en cohfrence des anciens textes en harmonisan les eompétences de nspecteue général des services judiciairs, dans un sens sit engage onsieu Bervand LOUVEL Pree président IM Joan Claude MARIN Procureurgnéal Cour de Cassaton 5 Quai de Horo 75001 Paris Ty avait & cet dgatd un paracoxe & ne pas évoluer sur ce point, alors que d'autres institutions, ‘comin la Cour des comptes, exereont deja une mission de contrOle sur ensemble des juridictions, ¥ compris Ia Cour de easstion, De plus, comme vous le savez,s a stsine de inspection reve du Premier ministre ou du garde de sceat, le contenu du rapport n'appartientqu’aux magstrats & qui la mission est conte, sous le supervision de Pinspecteur géneral mais jamais sous celle du commanditsre du rappor. Dans son avis du 10 féier 2009, le Conseil d's, tout en rappelant le principe proclamé par Particle 16 de In Déclaration des droits de Homme et du Citoyen, a estimé que les investigations portant sur ln maniére de juger devaient aécessuirement Gre menées par un inspecteur ayant une txpériencesuffisante des fonctions de magia judicaire et tre condutes sous son auorté. Tel & Toujours été le cas. La Toi organique du 8 aoGt 2016 relative aux garanies statuaires, aux blizations déontologiques et au reerulement des magstrats ainsi qu’au Conseil supérieur de la Iagistrature consoide par ailleurs ln présence des magistats de V'ordre judicaire au sein de inspeetion générale dela justice tout en renforgant leur indépendance ‘Au demeurent, nul n'a jamais soutenu que la éalistion des inspections de fonetionnement dans juriditions du premier ou du tocond degré conduisi placer ces demnires sous le contre diret ‘ou indirect ds Gouvernement ‘AW'inverse, comme jai souvent eu l'occasion de le rappler, epuis 2012, le Gouvernement, sous Fautorite du Président dela Régublique, ses toujours altaché& garantir et pafire 'indépendance de Fautorté.judciaire, notamment ‘par l'évolution des textes organiques, égsatifs ou réglementaies Comme mon directeur de cabinet a pu le priser au procureur général et au seerétaire général de La premigre présidence ds qu'ls Mont contact, aura Te plaisir de vous recevoir dans les tous prochains jours e de vous redite& cette occasion mon sttachement indéfectibe a 'indépendance de Pautritejudiciaire et la consideration toute priculire que je porte Ia plus haute juridction de Pore judiciaire. ‘Je-vous rie de bien vouloir agréer, Monsicu le premier président, Monsieur le procureur général, ‘expression de ma considératicn distingue, “ean-Jaeques URVOAS,