Vous êtes sur la page 1sur 4

TD 1 - Calcul de masques de sous-réseau

Jean-Yves Didier

1 Exercices sur les masques de sous-réseau

Pour chacun des couples adresse IP/masque de réseau suivants, donner l’adresse de sous-réseau, le nombre maximal de machines dans ce sous-réseau, l’adresse de la machine dans le sous-réseau et l’adresse de diffusion (broadcast) du sous-réseau.

1. IP : 132.90.132.5

2. IP : 128.66.12.1

3. IP : 130.97.16.132

4. IP : 192.178.16.66

Masque : 255.255.255.240,

Masque : 255.255.255.255,

Masque : 255.255.255.192,

Masque : 255.255.255.192.

2 Calcul de masques de sous-réseau optimaux

Une entreprise possède 3 réseaux physiques pour lesquels des adresses IP ont été attribuées. Le réseau A est constitué de 10 machines dont les adresses IP vont de 192.168.10.40 à 192.168.10.49. Le réseau B est constitué de 10 machines dont les adresses IP vont de 192.168.10.100 à 192.168.10.109. Le réseau C est constitué de 3 machines dont les adresses IP vont de 192.168.10.10 à 192.168.10.12.

Ces trois réseaux sont interconnectés par le biais de machines particulières. La machine connectée au réseau C qui a pour adresse IP 192.168.10.11 par son interface eth0 est également connectée au réseau A par son interface eth1 avec l’adresse IP 192.168.10.40. La machine connectée au réseau C qui a pour adresse IP 192.168.10.12 par son interface eth0 est également connectée au réseau B par son interface eth1 avec l’adresse IP 192.168.10.100. Les autres machines sont connectées à leur réseau respectif par le biais de leur interface eth0.

Pour chaque réseau physique, déterminer un masque de réseau optimal, leur adresse de sous- réseau, leur adresse de diffusion. Enfin, écrire les tables de routage simplifiées (faisant apparaître la

destination, le masque de réseau, la passerelle et l’interface de transit) pour chaque machine du réseau

C.

3 Élaboration d’un réseau local

3.1 Topologie du réseau local

Vous allez travailler sur deux ensembles de réseaux locaux distincts ( nous les appellerons par la suite topologie0 et topologie1 ) qui auront une topologie similaire à celle représentée dans la figure 1.

1

Plus d'exercices chez : www.ExerciceGratuit.com

Machine1 Machine2 Machine5 Machine6 Réseau A Réseau C Réseau Z Routeur1 Routeur2 Réseau B Réseau
Machine1
Machine2
Machine5
Machine6
Réseau A
Réseau C
Réseau Z
Routeur1
Routeur2
Réseau B
Réseau D
Machine3
Machine4
Machine7
Machine8

F IG . 1 – Topologie générale des ensembles de réseaux mentionnés

Les réseaux de la topologie0 seront identifiés comme étant les réseaux 0A, 0B, 0C, 0D, 0Z. Les réseaux de la topologie1 seront identifiés comme étant les réseaux 1A, 1B, 1C, 1D, 1Z. Les machines de la topologie0 porteront le nom de machine0* * est le numéro de la machine dans la topologie générale. Il en est de même pour les routeurs. Sur le même principe, les machines de la topologie1 porteront le nom de machine1*. Le but est d’attribuer des adresses IP à chacune des machines et routeurs. De plus il s’agit égale- ment de subdiviser chaque topologie en des sous-réseaux distincts de manière optimale. Vous pourrez, si vous le voulez, remplir directement les cases vides de la table 1 page 4 qui attribue les adresses IP.

3.2 Travail à faire

Étant donné, 1) que topologie0 et topologie1 sont des réseaux locaux, 2) le nombre de machines des deux topologies, donner la classe de réseau qu’il faudrait employer ainsi que la valeur des premiers octets des adresses IP que vous souhaiter attribuer aux machines. Quelle plage d’adresse IP allez vous employer ? Combien d’adresses IP faudra-t’il attribuer à chaque routeur ?

A présent, nous allons nous intéresser plus particulièrement à topologie0 :

1. Quel est le masque de réseau optimal pour chacun des sous-réseau 0A, 0B, 0C, 0D ?

2. Quel est le masque de réseau optimal pour le sous-réseau 0Z ?

3. Sachant que l’on vient d’attribuer un masque de réseau pour les réseaux 0A et 0B, quel masque de réseau utiliser pour router les connections de manière globale pour les réseaux 0A et 0B simultanément ?

4. Même question pour les réseaux 0C et 0D.

2

5. Attribuer une adresse de sous-réseau pour 0A, 0B, 0C, 0D en fonction des masques de réseau et de la plage d’adresse IP que vous avez pris.

6. Faire de même pour le réseau 0Z.

7. Quel masque de réseau et quelle adresse de sous-réseau employer pour communiquer avec toutes les machines de topologie0 ?

Faire de même pour l’ensemble des machines et des routeurs de toplogie1 sachant que les adresses IP pour topologie0 ont déjà été attribuées.

Topologie

Réseau

Masque

Adresse réseau

Machine

Adresse IP

       

Machine01

 

0A

Machine02

 

Routeur01

 
     

Machine03

 

0B

Machine04

 

Routeur01

 

0A-0B

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

     

Machine05

 

topologie0

0C

Machine06

 

Routeur02

 
     

Machine07

 

0D

Machine08

 

Routeur02

 

0C-0D

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

0Z

   

Routeur01

 

Routeur02

 

topologie0

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

       

Machine11

 

1A

Machine12

 

Routeur11

 
     

Machine13

 

1B

Machine14

 

Routeur11

 

1A-1B

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

     

Machine15

 

topologie1

1C

Machine16

 

Routeur12

 
     

Machine17

 

1D

Machine18

 

Routeur12

 

1C-1D

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

1Z

   

Routeur11

 

Routeur12

 

topologie1

   

xxxxxx

xxx.xxx.xxx.xxx

TAB . 1 – Attribution des adresses IP pour les topologies de réseau mentionnées

3

Plus d'exercices chez : www.ExerciceGratuit.com

A Conversion binaire/décimal

Ce genre de conversion est essentiellement employé pour les masques de sous réseau. Pour rappel, 1 octet est composé de 8 bits. Chaque bit, suivant sa position dans l’octet, a une valeur décimale qui lui est affectée suivant la règle donnée dans le tableau ci-dessous :

Position

7

6

5

4

3

2

1

0

Valeur

128

64

32

16

8

4

2

1

En réalité, la valeur val peut s’obtenir par une formule générale en fonction de la position pos :

val = 2 pos . Pour obtenir la valeur décimale de l’octet, il suffit alors d’additionner les valeurs des bits qui ont été positionnés à 1.

Dans le cadre des masques de sous-réseau, les possibilité sont réduites du fait que les bits posi- tionnés à 1 doivent être contigus en partant de la gauche. Ceci nous laisse qu’une poignée de valeurs à connaître :

Octet

Valeur

 

00000000

0

 

10000000

128

128

11000000

192

128

+ 64

11100000

224

128

+ 64 + 32

11110000

240

128

+ 64 + 32 + 16

11111000

248

128

+ 64 + 32 + 16 + 8

11111100

252

128

+ 64 + 32 + 16 + 8 + 4

11111110

253

128

+ 64 + 32 + 16 + 8 + 4 + 2

11111111

255

128

+ 64 + 32 + 16 + 8 + 4 + 2 + 1

La conversion inverse se fait en appliquant des divisions entière successives par 2 en notant les restes au fur et à mesure. Les restes, repris dans l’ordre inverse donnent la valeur en binaire du nombre décimal. Ainsi, pour 169, nous obtenons, en posant les division successives :

169 2

 

1 84

 

2

 

0

42

2

 

0

21

2

 

1

10

2

 

0

5

2

 

1

2

2

 

0

1

2

 

1

0

En reprenant les restes dans l’ordre inverse, nous pouvons écrire : 169 10 = 10101001 2 . La conver- sion inverse, pour vérification, permet d’obtenir : 169 = 128 + 32 + 8 + 1.

4