Vous êtes sur la page 1sur 4

Ibn ‘Outheymîn et le président algérien Bouteflika

Note : Tous ces dialogues proviennent de la cassette audio nommée : « Fatâwî Al


Akâbir Fî Nâzilat Al Jazâ’ir » et sont retranscrites dans le livre « Fatâwâ Al ‘Oulamâ’ Al
Akâbir Fî mâ Ouhdira min dimâ’ Fîl Jazâ’ir » d’AbdelMalik Ramadanî.

Rappel: Ibn ‘Outheymîn nous disait :


,‫و هؤلء المحكمون للقوانين ل يحّكمونها في قضية معّينة خالفوا فيها الكتاب و السنة‬
‫ لكنهم استبدلوا الدين بهذه القوانين و جعلوا هذا القانون يحل محل شريعة ال و‬,‫لهوى أو لظلم‬
"...‫هذا كفر حتى لو صلوا و صاموا و تصدقوا و حجوا فهم كفار‬
« Ces gens qui jugent avec les lois inventées par les hommes, ils ne le font pas dans un
cas particulier, dans lequel ils contredisent le Coran et la sounna à cause de la passion et par
injustice, mais ils ont bel et bien échangé la religion contre ces lois humaines, ils ont mit ces
lois humaines à la place de la loi islamique, et ceci est mécréance, et ce même s’ils prient et
jeûnent et donnent l’aumône et font le pèlerinage, ce sont des mécréants. » [Charh Ryadh
Salihîn 1/508]

‫ ويحلون محلها القوانين‬،‫كالذين ينحون الحكام الشرعية في المعاملة بين الناس‬


‫ وهو كفر مخرج من‬،‫ فهذا ل شك أنه استبدال بشريعة ال سبحانه وتعالى غيرها‬،‫الوضعية‬
‫ بل ما خالف‬،‫ حيث شرع لعباد ال ما لم يأذن به ال‬،‫ لن هذا جعل نفسه بمنزلة الخالق‬،‫الملة‬
‫ وقد سمى ال تعالى ذلك شركًا في قوله‬،‫ وجعله الحكم الفاصل بين الخلق‬،‫حكم ال عز وجل‬
ُّ ‫ن ِبِه ا‬
‫ل‬ ْ ‫ن َما َلْم َيْأَذ‬
ِ ‫ن الّدي‬
ْ ‫عوا َلُهْم ِم‬
ُ ‫شَر‬
َ ‫شَرَكاُء‬
ُ ‫ )َأْم َلُهْم‬:‫تعالى‬
« C’est comme ceux qui abolissent les lois de la Charî‘a dans les affaires sociales, et
les remplacent par des lois inventée : il ne fait aucun doute que ceci est un échange entre la
loi d’Allah est une autre, et ceci est une mécréance qui expulse de la religion, car celui qui
fait cela s’est mis au niveau du Créateur, lorsqu’il légifère pour les serviteurs d’Allah que
qu’Allah n’a pas permis, et même pire qui s’oppose à la loi d’Allah ‘Azza wa djall, et il en a
fait la loi qui tranche entre les gens…» [Fiqh Al ‘Ibâda page 60]

Pourtant, lors de la guerre civile en Algérie, il a dit dans le Dialogue datant du 17 Zoul
Hijja 1420 :
‫ بالنسبة للحاكم الجزائري يا شيخ! الن الشباب الذين طلعوا من السجون أكثُرهم ل زال فيهم بعض‬:‫السائل‬
‫ ومسألة تكفير‬،‫ لكن ل زالوا يتكّلمون في مسألة التكفير‬،‫عفي عنهم‬ ُ ‫ حتى وإن طلعوا من السجون و‬،‫خن‬ َ ‫الّد‬
‫ ول سمع ول طاعة ل في‬،‫ ول بيعة له‬،‫ وأن هذا الحاكم الذي في الجزائر حاكٌم كافٌر‬،‫الحاكم بالعين‬
.‫ ويجعلون الجزائر ـ يا شيخ! ـ أرض ـ يعني ـ أرض كفر‬،‫ف ول في منكٍر؛ لّنهم ُيكّفرونهم‬ ٍ ‫معرو‬
‫ دار كفر؟‬:‫الشيخ‬
‫ ليست بقوانين‬،‫ن التي فيها قوانين غربية‬ َ ‫ن القواني‬
ّ ‫ إ‬:‫ نعم يا شيخ! لّنهم يقولون‬،‫ دار كفر‬،‫ إي‬:‫السائل‬
‫ علمًا ـ يا شيخ! ـ بأّنه يأتي يعتِمر‬،‫ل لهؤلء الشباب؟ وهل للحاكم الجزائري َبْيَعة‬ ً ‫ فما نصيحُتكم أو‬،‫إسلمية‬
‫وُيظهُر شعائَر السلم؟‬
‫ ُيصّلي أو ل ُيصّلي؟‬:‫الشيخ‬
!‫ ُيصّلي يا شيخ‬:‫السائل‬
.‫ إذن هو مسلٌم‬:‫الشيخ‬
.‫ كان هنا في المملكة‬،‫ وأتى واعتمر هنا من حوالي عشرين يومًا أو شهر‬:‫السائل‬
)) :‫ عن الخروج على الحُّكام قال‬r ‫ي‬ ّ ‫سئل الّنِب‬
ُ ‫ ولهذا َلّما‬،‫ ول يجوز تكفيُره‬،‫ ما دام ُيصّلي فهو مسلٌم‬:‫الشيخ‬
‫ بتكفيره ُيريد أن تعوَد المسألة‬... ‫ من كّفره فهذا‬،‫ ول يجوُز تكفيُره‬،‫ج عليه‬ ُ ‫ فل يجوز الخرو‬،(( ‫ل ما صّلوا‬
.‫ي‬
ّ ‫ وهو حاكٌم شرع‬،‫ فله بيعة‬،‫جَذعًا‬
َ
« Questionneur ; au sujet du gouverneur algérien Cheykh, les jeûnes qui sont sortit de
prison et même ceux qui ont été gracié, ils ne cessent de parler au sujet du Takfîr du
gouverneur algérien, ils disent que c’est un gouverneur mécréant qui ne mérite pas
d’allégeance, ni d’être écouté ni obéit, que ce soit dans le bien ou le mal, car ils le jugent
mécréant, et considèrent la terre algérienne comme une terre de mécréance…
Outheymîn : Une terre de mécréance ?
Questionneur : Oui Cheykh, une terre de mécréance, ils disent : parce que les lois qui
s’y trouvent sont des lois occidentales, et non Islamiques, quel est votre conseil pour ces
jeunes ? Est-ce que le gouverneur algérien mérite l’allégeance ? Sachant qu’il pratique des
rites Islamiques comme la ‘Omra ?
Outheymîn : Est-ce qu’il prie ?
Questionneur : Oui il prie
Outheymîn : Alors c’est un musulman !!!!
Questionneur : Il est même venu faire la ‘Omra pendant 20 jours où un mois, il était
dans le royaume [d’Arabie saoudite] Cheykh !
Outheymîn : Tant qu’il fait la prière ; c’est un musulman et il n’est pas permis de le
traiter de mécréant… C’est pour ça que lorsqu’on demanda au prophète s’il est permis de se
révolter contre les chefs d’états il répondit : « Non tant qu’ils prient » il n’est donc pas
permis de sortir contre lui ni de le traiter de mécréant… Il faut lui faire allégeance et c’est un
chef d’état légal… »

Dialogue datant du Premier ramadan 1420 :


‫ شيخنا! ما رأيكم في قولهم أّنه ل هدنة ول صلح ول حوار مع المرتّدين؟‬:‫السائل‬
.‫ ول يجوز أن نقول إّنهم مرتّدون حتى يثُبت ذلك شرعًا‬،‫ن هؤلء ليسوا بمرتّدين‬ ّ ‫ رأينا أ‬:‫الشيخ‬
‫ بناءً على ماذا شيخنا؟‬:‫السائل‬
‫ن محمدًا‬ّ ‫ل ال وأ‬ّ ‫جون ويعتمرون ويشهدون أن ل إله إ‬ ّ ‫ بناء على أّنهم ُيصّلون ويصومون ويح‬:‫الشيخ‬
.‫رسول ال‬
!‫ نعم! نعم يا شيخنا‬:‫السائل‬
... ‫ قال لسامة بن زيد َلّما قتل الّرجل الذي‬r ‫ي‬ ّ ‫ن النب‬
ّ ‫ فكيف نقول إّنهم كفار على هذه الحال؟! إ‬:‫الشيخ‬
،‫ن الّرجل قال ذلك تعّوذًا كما ظّنه أسامة‬ّ ‫ مع أ‬،‫ على أسامة‬r ‫ أنكر الرسول‬،‫ل ال‬ ّ ‫ فشهد أن ل إله إ‬،‫بالسيف‬
‫والقصة مشهورة‬
« Questionneur : Notre Cheykh, que pensez-vous de ceux qui disent qu’il n’y a pas de
trêve ni de paix avec les apostats ?
Outheymîn : Ce que nous pensons c’est que ces gens ne sont pas des apostats, et il
n’est pas permis de dire qu’ils sont apostats tant que cela n’est pas légalement confirmé.
Questionneur : Sur base de quoi Ô notre Cheykh ?
Outheymîn: sur base du fait qu’ils prient et jeûne et font le pèlerinage et font la
‘Omra, et attestent qu’il n’y a de vrai dieu qu’Allah et que Mouhammad est le messager
d’Allah.
Questionneur : Oui Ô Cheykh !
Outheymîn : alors comment oserions nous dire d’eux qu’ils sont des mécréants alors
qu’ils sont ainsi ?! Certes le prophète à dit à Ousâma Ibn Zayd lorsqu’il tua l’homme qui à la
vue du sabre a attesté qu’il n’y a de vrai dieu qu’Allah ; le prophète à grondé Ousâma alors
que cet homme avait dit ça pour se préservé comme l’a pensé Ousâma ; et cette histoire est
bien connue… »
‫ وتسمع فيها‬،‫ تشرب فيها الخمور‬،‫حّول إلى ثكنة عسكرية‬ ُ ‫ل عندنا للسف الشديد مسجد‬ً ‫ شيخنا! مث‬:‫السائل‬
‫ب فيها ال ورسوله ـ يعني ـ هذا ما حكمه؟‬
ّ ‫ وُتعطل فيها الصلة ويس‬،‫الموسيقى‬
‫ل تحويل المسجد إلى ثكنة عسكرّية؛ لّنه تحويل للوقف عن جهته وتعطيل‬ّ ‫ فل َيح‬،‫ هذا فسوق‬:‫الشيخ‬
.‫للصلة فيه‬
« Questionneur : Notre Cheykh, hélas, il y avait chez nous une mosquée qui a été
transformé en caserne militaire, dans laquelle on boit du vin et on écoute de la musique et où
on ne fait plus la prière et où on y insulte Allah et Son messager… Quel est le jugement de
ça ?
Outheymîn : Ceci est une perversion, il n’est pas permis de transformer la mosquée
en caserne militaire… »

Analyse :
Ibn ‘Outheymîn lui-même déclarait que celui qui juge par les lois humaines et
remplace la loi d’Allah par ces lois, c’est un mécréant même s’il prie, jeûne et fait le
pèlerinage…
Pourtant, il va dire aux algériens l’exact opposé de cela : que leur Tâghoût qui prie et
fait la ‘Omra est un musulman même s’il remplace la loi d’Allah par celle du Tâghoût et qu’il
se met au niveau du Créateur lorsqu’il légifère…

Et Ibn ‘Outheymîn sait parfaitement que ce qu’il a dit à cet algérien est un mensonge
atroce contre l’Islam et envers les musulmans ; Ibn Outheymîn a dit :
‫ واستحلوا دماءهم وأموالهم مع أنهم يشهدون أن ل إله‬،‫الصحابة رضي ال عنهم قاتلوا مسيلمة وأصحابه‬
‫ل إلى مرتبة النبي‬
ً ‫ ويصلون وهم إنما رفعوا رج‬،‫ ويؤذنون‬،‫إل ال وأن محمدًا عبده ورسوله‬

« Les compagnons, qu’Allah les agrée, ont combattu Moussaylima et ses suiveurs, et
ont rendu licite leur sang et leurs biens malgré qu’ils attestaient qu’il n’y a de vrai dieu
qu’Allah et que Mouhammad est Son serviteur et messager, et qu’ils faisaient l’Adhân,
priaient ; mais c’est juste qu’ils ont élevé un homme au niveau du prophète… » [Charh Kachf
Choubouhât page 61]
Il sait donc très bien que lorsqu'un homme donne un associé à Allah où rejette une loi d'Allah;
il devient mécréant même s'il prie!

Et il argumente avec le Hadîth d’Ousâma ; alors qu’Outheymîn lui-même a dit :


"‫ " ل إله إل ال‬: ‫وعلى كل حال فإن حديث أسامة رضي ال عنه ليس فيه دليل على أن من قال‬
.‫وهو مشرك يعبد الصنام والموات والملئكة والجن وغير ذلك يكون مسلمًا‬
« Quoi qu’il en soit, le Hadîth d’Ousâma qu’Allah l’agrée, n’est en aucun cas une
preuve que celui qui dit « Il n’y a de vrai dieu qu’Allah » alors qu’il donne un associé à Allah
et qu’il adore les idoles ou les morts ou les anges ou les Djinn ou autre que ça ; soit un
musulman… » [Charh Kachf Choubouhat page 69]
Alors que dire de celui qui dit « il n’y a de vrai dieu qu’Allah » et qui « s’est mis au
niveau du Créateur en légiférant » ?!

Et regarde la perfidie de cet homme, lorsqu’on lui annonce qu’on a remplacé la


maison d’Allah par un boxon dans lequel on boit du vin et on insulte Allah ; il dira que ceci
est « une perversité » !!!!!!!!

Ibn Hazm a dit :


‫جّرٌد‬
َ ‫خاِلفُ ِفي َأّنُه ُكْفٌر ُم‬
َ ‫سِلٌم ُي‬
ْ ‫ض ُم‬
ِ ‫لْر‬
َ ‫ظْهِر ا‬
َ ‫عَلى‬
َ ‫ َفَما‬- ‫ل َتَعاَلى‬
ِّ ‫ب ا‬
ّ ‫س‬
َ ‫َوَأّما‬
« Quant à l’insulte envers Allah, il n’y a pas sur la surface de la terre un musulman
qui contredirait que c’est une mécréance en soit. » [Al Mahalla 12/435]