Vous êtes sur la page 1sur 5

Biographie de At-Tirmidhi - ‫الترمذي‬

(‫)رحمه ال‬

Nom et enfance

Il s’agit de l’Imâm du Hadîth, le Hâfidh, Abû `Îsâ Muhammad Ibn `Îsâ Ibn Sawrah Ibn Mûsâ
Ibn Ad-Dahhâk At-Tirmidhî, un illustre savant qui occupe une place tout à fait distinguée
dans la science du Hadîth. Il naquit en 209 A.H. [1] dans le village de Bûgh - un village affilié à
Tirmidh, situé sur les rives du Jîhûn.

Depuis son enfance, l’Imâm At-Tirmidhî éprouva un fort désir d’apprendre les sciences
islamiques. C’est pourquoi, il s’initia auprès des savants de son village, puis souhaita étendre
ses horizons et enrichir son savoir en séjournant dans divers pays. Après l’âge de vingt ans, à
l’image de nombreux Imâms partis à la quête du savoir, l’Imâm At-Tirmidhî partit au
Khorasân où il devint l’élève de Sheikh Ishâq Ibn Râhawayh et Muhammad Ibn `Amr As-
Sawwâq Al-Balkhî. Il ne tarda pas à se diriger vers l’Irak où il s’initia auprès des savants-
mémorisateurs du Hadîth, avant d’aller au Hijâz puis vers d’autres contrées islamiques.

Pendant ses voyages d’initiation, l’Imâm At-Tirmidhî manifesta beaucoup d’énergie dans
l’apprentissage et saisit chaque opportunité pour entendre le Hadîth de la bouche des experts.
Il veilla à consigner la matière scientifique qui lui fut enseignée et eut de nombreux débats et
discussions avec les grands Imâms du Hadîth qui l’initièrent, notamment le noble Imâm Al-
Bukhârî qui joua un rôle clef dans la formation de l’Imâm At-Tirmidhî. En effet, l’Imâm At-
Tirmidhî l’accompagna pendant longtemps et puisa dans sa science, notamment dans la
branche de Fiqh Al-Hadîth.

Lorsqu’Ibn Khallikân évoque la biographie de l’Imâm At-Tirmidhî dans Wafiyyât Al-A`yân,


il dit : "C’est l’élève de Abû `Abd Allâh Muhammad Ibn Ismâ`îl Al-Bukhârî. Il eut certains
Sheikhs en commun avec lui, comme Qutaybah Ibn Sa`îd."

Ainsi, l’Imâm Al-Bukhârî fut-il le Sheikh qui encadra et forma l’Imâm At-Tirmidhî. Ce
dernier obtint en sa compagnie un savoir abondant en matière de Hadîth et de jurisprudence
islamique, ainsi qu’une connaissance solide des opinions des juristes et de leurs écoles. Son
livre Al-Jâmi` est un témoignage vivant à cet égard.

Ses Maîtres

At-Tirmidhî compta donc de nombreux savants parmi ses professeurs, le plus important de
ses maîtres étant l’Imâm Al-Bukhârî. Il manifesta beaucoup de savoir et d’intelligence dans
les cercles d’apprentissage de ses Sheikhs, si bien que l’Imâm Al-Bukhârî reçut de lui certains
hadîths.

Parmi ses autres maîtres, on peut citer l’Imâm Muslim et l’Imâm Abû Dâwûd As-Sijistânî. Il
eut également l’occasion de rencontrer certains maîtres de ses propres maîtres, auprès
desquels il compléta son savoir. C’est le cas de Qutaybah Ibn Sa`îd, Ishâq Ibn Râhawayh,
Muhammad Ibn `Amr As-Sawwâq, Ismâ`îl Ibn Mûsâ Al-Fazzârî, Sa`îd Ibn `Abd Ar-Rahmân,
Muhammad Ibn Bashshâr, `Alî Ibn Hajar, Ahmad Ibn Manî`, `Abd Al-Jabbâr Ibn Al-`Alâ’,
Abû Kurayb, Muhammad Ibn Al-Muthannâ et d’autres.

Ses disciples

L’Imâm At-Tirmidhî eut de nombreux disciples dont Abû Al-`Abbâs Muhammad Ibn Ahmad
Ibn Mahbûb (le transmetteur d’Al-Jâmi`), Abû Bakr Ahmad Ibn Ismâ`îl As-Samarqandî, Abû
Hâmid Ahmad Ibn `Abd Allâh Ibn Dâwûd Al-Mârûzî, Hammâd Ibn Shâkir Al-Warrâq,
Makhûl Ibn Al-Fadl An-Nasafî, Al-Haytham Ibn Kulayb et de nombreux autres.

Ses qualités et ses mérites

L’Imâm At-Tirmidhî fut connu pour sa droiture, sa piété, son renoncement aux artifices du
bas-monde, et son total dévouement dans la quête du savoir et sa diffusion parmi les gens.

Il aspirait à l’Agrément de Son Seigneur, pensait à l’Au-delà, et pleurait abondamment par


crainte de son Seigneur, au point qu’il perdit la vue.

Ses ouvrages

L’Imâm At-Tirmidhî enrichit le patrimoine islamique scientifique par des ouvrages de qualité
dont :

son célèbre Jâmi`.

le livre Al-`Ilal joint à la fin de son ouvrage précédent.

At-Târîkh.

son célèbre Ash-Shamâ’il Al-Muhammadiyyah traitant des qualités et des vertus de notre
maître Muhammad, l’Imâm des Messagers et le Sceau des Prophètes.

le livre de l’ascétisme, Az-Zuhd.

Kitâb Al-Asmâ’ wa Al-Kunâ.


L’Imâm Ibn Hazm fut critiqué par les savants du Hadîth pour son jugement hâtif dans Al-
Muhallâ où il écrit : "Et qui est Muhammad Ibn `Isâ Ibn Sawrah ?", laissant croire que
l’Imâm At-Tirmidhî est un homme inconnu ou quelconque. Ces propos lui valurent des
critiques de la part de Sheikh Al-Islâm Ibn Hajar et de l’Imâm Adh-Dhahabî qui affirmèrent
qu’une telle opinion émise par Ibn Hazm n’est pas digne d’être considérée et ne réduit
aucunement le rang d’At-Tirmidhî et de ses pairs.

Son livre Al-Jâmi`

Le livre Al-Jâmi` est le fruit le plus précieux de la science de l’Imâm At-Tirmidhî, et c’est par
ce livre qu’il devint une référence incontournable parmi les hommes du Hadîth. La matière de
cet ouvrage est notamment répartie selon des thèmes juridiques, avec les hadîths associés. Il y
compila des hadîths authentiques, et d’autres d’authenticité moindre, en citant pour chaque
hadîth son degré d’authenticité. Il réunit également les opinions des Compagnons, des
Successeurs et des juristes des différentes contrées islamiques. Il joignit à ce livre, le livre Al-
`Ilal où il exposa, entre autres, la méthodologie qu’il avait adoptée dans la composition d’Al-
Jâmi`, des questions relatives aux narrateurs du Hadîth, les conditions de narration, et la
divergence des savants quant à la critique de certains narrateurs.

L’ouvrage Al-Jâmi` fut désigné par diverses appellations dans la littérature islamique ;
certains l’appelèrent Sunan At-Tirmidhî ou Al-Jâmi` Al-Kabîr. Al-Hâkim l’appela Al-Jâmi`
As-Sahîh, alors qu’Al-Khatîb le désigna sous le nom d’As-Sahîh. Mais comme le précise
l’Imâm As-Suyûtî, ces ouvrages ne s’élèvent pas au rang des recueils authentiques d’Al-
Bukhârî et de Muslim. En effet, l’Imâm At-Tirmidhî y compila des hadîths authentiques,
bons, et faibles, et précisa, le cas échéant, les défauts qui entâchaient les hadîths cités. Le but
de l’Imâm n’était pas de réunir exclusivement des hadîths authentiques, mais plutôt de
compiler les hadîths pris en considération par les juristes, selon leurs degrés d’authenticité.

Remarquable par sa matière juridique et par les études relevant de la science du Hadîth, cet
ouvrage motiva de nombreuses études, commentaires et abrégés sous la plume de savants
musulmans de différentes époques.

Parmi les commentateurs d’Al-Jâmi`, on peut citer :

Le savant-mémorisateur du Hadîth Abû Bakr Muhammad Ibn `Abd Allâh Al-Ishbîlî, le


célèbre juriste malékite connu sous le nom d’Ibn Al-`Arabî [2]. Il intitula son commentaire
`Âridat Al-Ahwadhî et y réunit des analyses relevant de la critique des narrateurs, de la
grammaire, du crédo, et des prescriptions juridiques, notamment les opinions de l’école
malékite à laquelle il se rattache. Cet ouvrage fut imprimé en Egypte et en Inde.

Le juriste shaféite, le savant-mémorisateur du Hadîth, Abû Al-Fath Muhammad Ibn


Muhammad Ibn Sayyid An-Nâs Al-Ya`murî [3]. Il arriva dans son commentaire aux deux
tiers d’Al-Jâmi`. Ce commentaire fut achevé par Sheikh Zayn Ad-dîn `Abd Ar-Rahîm Al-
`Irâqî [4].

Sheikh Sirâj Ad-Dîn `Umar Ibn Raslân Al-Bulqînî [5]. Son commentaire, intitulé Al-`Araf
Ash-Shadhî `alâ Jâmi` At-Tirmidhî, ne recouvre pas tout le livre.
Sheikh Al-Islâm, le juriste shaféite, l’Imâm Jalâl Ad-dîn As-Suyûtî qui appela son ouvrage
Qût Al-Mughtadhî `alâ Jâmi` At-Tirmidhî. Dans la préface de son commentaire, l’Imâm As-
Suyûtî exposa la valeur du livre de l’Imâm At-Tirmidhî et s’attarda sur la terminologie
employée dans Al-Jâmi`.

Le commentaire de Sheikh Abû Al-Hasan `Abd Al-Hâdî As-Sindî [6].


Six savants transmirent le livre de l’Imâm At-Tirmidhî :

Abû Al-`Abbâs Muhammad Ibn Ahmad Ibn Mahbûb. Sa voie est la plus célèbre des six voies
de transmission.

Abû Sa`îd Al-Haytham Ibn Kulayb Ash-Shâsh.

Abû Dharr Muhammad Ibn Ibrâhîm.

Abû Muhammad Al-Hasan Ibn Ibrâhîm Al-Qattân.

Abû Hâmid Ahmad Ibn `Abd Allâh At-Tâjir.

Abû Al-Hasan Al-Wâzirî.


Il convient de noter que certaines voies de transmission parmi les six mentionnées se sont
éteintes au fil des siècles, la voie de transmission selon Ibn Mahbûb perdura et il est des
savants musulmans contemporains qui rapportent les hadîths d’Al-Jâmi` selon une chaîne de
transmission ininterrompue [7].

Son décès

L’Imâm At-Tirmidhî vécut au service du savoir prophétique et retourna à Dieu en 279 A.H.
laissant à la postérité de précieux ouvrages.

Les éloges à son sujet

Ibn Hibbân dit de lui : "C'est un homme de confiance, à l'unanimité, célèbre pour sa loyauté
et son savoir".

Selon Al-Mubârak Ibn Al-Athîr : "C'est l'un des illustres savants-mémorisateurs du Hadîth".

Al-Muzzî affirma à son tour : "C'est les des Imâms distingués. Allâh l'a rendu bénéfique aux
musulmans".
Ibn Kathîr dit : "C'est l'un des Imâms de son temps dans ce domaine (i.e. la science du
Hadîth)".

Cette présentation s’appuie sur :

As-Sunnah An-Nabawiyyah wa `Ulûmuhâ (La Tradition prophétique et ses sciences, p. 253-


263, de Sheikh Ahmad `Umar Hâshim.

le CD Mawsû`at Al-Hadîth Ash-Sharîf (L’Encyclopédie du Noble Hadîth), 2e édition.

`Ulûm Ad-Dîn Al-Islâmî (Les Sciences islamiques), p. 200-201 , de Sheikh `Abd Allâh
Shahâtah.

[1] C’est l’opinion que soutient Sheikh Ahmad `Umar Hâshim dans son ouvrage As-Sunnah
An-Nabawiyyah (La Tradition prophétique). En effet, la plupart des historiens musulmans
estiment qu’il décéda en 279 A.H., et selon l’Imâm Adh-Dhahabî, l’Imâm At-Tirmidhî
retourna à Allah alors qu’il avait soixante-dix ans.

[2] Décédé en 543 A.H., à ne pas confondre avec Ibn `Arabî.

[3] Décédé en 734 A.H.

[4] Décédé en 806 A.H.

[5] Décédé en 805 A.H.

[6] Décédé en 1138 A.H.

[7] Des leçons données par Sheikh Muhammad Ibn `Alawî Al-Mâliki sur le livre de l’Imâm
At-Tirmidhî peuvent être écoutées sur le site ghrib.net.

wa Allahou a'lem