Vous êtes sur la page 1sur 109
RECUEIL D'EXERCICES AERODYNAMIQUE SUBSONIQUE PARAS C H Ve en | [0 lpia llla Matai aad inate = POLYTECHNIQUE Avant-propos Ce recueil d’exercices a pour but de donner les solutions complétes des exercices du livre «Aérodynamique subsonique> enseigné aux étudiants du premier cycle en génie mécanique de TEcole Polytechnique de Montréal. La résolution des exercices va permettre aux lecteurs approfondir les connaissances théoriques en aérodynamique en plus de les appliquer aux problémes pratiques rencontrés dans I’aéronautique. Ainsi dans le chapitre 2 on traite des exercices relatifs aux equations générales pour les écoulements des fluides et des applications pour les écoulements & potentiel. Le chapitre 3 est consacré aux exercices sur les écoulements axisymétriques. Des problémes concernant les Gcoulements autour des profils aérodynamiques en régime subsonique sont résolus dans le chapitre 4. Le chapitre 5 contient des applications numériques relatives a Vaile d’envergure fi La théorie des hélices propulsives est validée & Paide des exercices du chapitre 7. Des solutions aux exercices relatifs & I'a¢rodynamique de I’hélicoptére sont données dans le chapitre 8. Le chapitre 9 propose quelques exercices sur I’aérodynamique expérimentale Le recueil d’exercices présente ensuite des exercices divers et se termine avec des problémes de synthése comportant des questions théoriques et leurs réponses et aussi des exercices de synthse se rapportant & l'ensemble des sujets étudiés dans le cours d’aérodynamique subsonique. Ce recueil d’exercices s’adresse tout particuligrement aux étudiants de la «Concentration en agronautique», aux ingénieurs en agronautique, aux professeurs qui enseignent des cours en agronautique et & tous les étudiants et ingénieurs en génie mécanique désireux de suivre avancement des connaissances et leur application dans le domaine de l'aéronautique. A titre d'auteur de ce recueil d’exercices, je suis tres reconnaissant & Bombardier et a sa fondation qui, en soutenant la chaire J.-A. Bombardier en aéronautique, contribuent & la formation des spécialistes dans ce domaine a l'Ecole Polytechnique de Montréal. Je tiens & remercier les étudiants, les stagiaires, les professionnels de recherche et tout particu- ligrement le Dr Farooq Saeed qui m’ont aidé préparer cet ouvrage. Mes remerciements vont Egalement au personnel des Presses Internationales Polytechnique : Andrée Laprise, Nicole Blanchette et Lucien Foisy pour leur excellent travail Ton Paraschivoiu Table des matiéres Avant-propos , Chapitre 2 Ecoulements irrgtationnels des fluides parfaits Exercices et réponses . cee 21 Solutions des exercices . 217 Chapitre 3. Ecoulements axisymétriques Exercices et réponses . . 31 Solutions des exercices . 35 » Chapitre 4 Profils aérodynamiques en régime subsonique Exercices et réponses Bpp8689 4d Solutions des exercices . 4-1 x Chapitre 5 Aile d'envergure finie Exercices et réponses . we Sed Solutions des exercices . 5-10 x Chapitre6 Méthodes de panneaux en trois dimensions appliquées aux ailes d'envergure finie Note... 5 Bepaedede Be ee Gl Chapitre 7 Théorie des hélices Exercices et réponses . Tl Solutions des exercices 78 Chapitre 8 Aérodynamique de Mhélicopttre Exercices et réponses eee el Solutions des exercices 6.6... cece cee eeeeee eee cette eee eeeee eee BS Chapitre 9 Notions d'aérodynamique expérimentale Exercices et réponses Bp odo ead be eu oo eoneosudeeoebsesbeonene C4! Solutions des exercices we paoed6u5u6u6 seeeeeees 93 Exercices divers Exereices et réponses 2.0600 eeeeecereeeees feetetseeeeee Del Solutions des exercices . Exercices de synthase et questions théoriques d’examen Exercices et solutions .....0.0..2.0..00cseeeeeeeeeeeeeees sees Sl CHAPITRE 2 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Exercices relatifs aux Exereice 2.1 La forme générale de 'équation de continuité en coordonnées cartésiennes est la suivante : Se , Seu) , (pr) , 9M") _ 4 or ex oy az Que devient cette équation dans les cas suivants? a) Ecoulement permanent compressible dans le plan xy b) Ecoulement incompressible dans le plan xz ©) Ecoulement compressible selon y seulement Réponse: a) Alpul/ax + Alpv)/ay = 0 b) ulax + aw/dz = 0 3) aplar + alpv/ay = 0 Exereice 2.2 Parmi les champs des vitesses suivants, lesquels satisfont & 'équation de continuité pour uun écoulement plan incompressible? aye veky byway v= ke unk vk &) uskky +o?) v= kby + ex) e) u = 3kx? y? vy = -2kxy? oi k est une constante. Réponse: _b) ete) Chapitre 2 Exercice Les composantes de la vitesse déterminent un écoulement permanent incompressible = usKe2 vev@y2) w=Cy od K et C sont des constantes. A Iaide de !équation de continuité, déduire la forme générale de la composante v Réponse: v = ~Kyz? + fix, 2) Un écoulement bidimensionnel permanent d'un fluide incompressible a un champ de vitesse qu'on exprime par : K(-e*) v &, ») porr sino + fir r Réponse: Exercice 2.10 Quelle est expression de la vitesse radiale v,(r, 8, 0 pour un écoulement plan incompressible purement radial, (vy = 0)? Réponse: —_v, = (1/r) f(8) Exercice 2.11 Pour un écoulement incompressible, les équations de quantité de mouvement en coordonnées cartésiennes s'écrivent comme suit b) Réponse: Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Exercices bu ou ou) _ op o?u atu | atu wey Mey MH) 2 pg - Pylon, eu, ou ax” By az Ox ax? ay? az? yy) 2 og B,y (2 ox oy oz oy) ax? aw aw aw) _ ap aw wh yy Mey Ml pg Py yl ow, 2° ax? On suppose qu'un écoulement plan incompressible est donné par : u=Ax+By v=Cx+Dy w=0 Donner les conditions qui s'appliquent aux constantes 4, B, C et D pour que les Equations de continuité et les Equations de Navier-Stokes (données ci-dessus) soient satisfaites, en supposant qu'on ignore les forces de gravité. Un écoulement plan incompressible est donné par = ay v = bx w=0 Déterminer les constantes a et 6 pour que les équations de continuité et de ‘Navier-Stokes soient satisfaites. On suppose que la gravité est 2(0, 0, -g) et on utilise 'équation de Bernoulli: p+ 1/2) pV? + pez = constante Un écoulement bidimensionnel incompressible est donné par : u=Kx v= -Ky Déterminer 1a constante K de fagon que les équations de continuité et les équations de Navier-Stokes soient satisfaites lorsqu'on considére les forces de gravité comme négligeables. a) A=-D, b) ©) Kqueleonque 25 Chapitre 2 Exercice 2.12 Soit la a) >) Réponse: Exercice 2.13 Si p= fonction : fee, y) = x3 + x? - (1 + 3x) y? La fonction f peut-elle ére représentative du potentiel des vitesses d'un écoulement pian incompressible? Si oui, déterminer le potentie! complexe de cet écoulement en fonction de z = x + iy. La fonction f peut-elle étre représentative de la fonction de courant dun écoulement plan incompressible? Si oui, déterminer le potentiel complexe de cet écoulement en fonction de z = x * iy. a) Oui, £2) = z b) Oui, £2) = 3 + 2) Exercices relatifs aux écoulements plans irrotationnels d’un fluide parfait : écoulement A potentiel constante, déterminer, s'il y a lieu, la fonction de courant ¥ et le potentiel des vitesses pour les écoulements plans suivants : a) ») °) 4) u=2 v=3 u=2+3x ved u=2y v=3x " v= -3x u v= 15x? u v=0 u v u y us442x y wax? + Qe dy y u = xty - xy? v = y3/3 ~ xy? Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Exercices Réponse: a) Y-=2y-3x+K , ®=2x+3y+C b) G=2x43x7/24+4y+C co) Payt-3x2/2+K d) Payte3xt/+K ©) = 3xy/2+C f P=3y/+K ) -3r/2+3~2+C h) P= 3xy+K i) P= 6x + 2xy+4y+K , O= x? + 4x -6y-y?+C dD Y = x7y + Ixy - 2y? + K ko P= xy - xy + K ot C et K représentent des constantes d'intégration. Exercice 2.14 a) Déterminer la fonction de courant ¥ associée au potentiel @ = 4 ¥_ cos, r oti 4 et V, sont des constantes positives. b) Déterminer la fonction de courant ¥ associée au potentie! suivant : o- 39 _y +s r Déterminer les points d'arrét et tracer un schéma des lignes de courant. A t Siy <1: [0,2ay@ Exercice 2.17 a) Montrer que le potentiel des vitesses @ et la fonction de courant Y, définis par (r+ R?/r) cos (r ~ R?/r) sino pour r > R satisfont & ation de continuité et 1a condition d'irrotationnalité b) _-Montrer que le champ des vitesses satisfait aux conditions v,=0ar=R v, = VL cos@ pour r ~ -V, sin® pour r = » Montrer comment on peut déduire que le potentiel des vitesses ® et la fonction de courant ¥ décrivent écoulement autour d'un cylindre infini de rayon R. Réponse: a) Oui b) Oui Exercie Le module de la vitesse et l'équation des lignes de courant d'un pressions respectives ‘coulement ont comme 24 22 + 2xy)!? * + 2xy = constante Chapitre 2 b) Réponse: xerci Trouver lexpression des composantes u et v de la vitesse. Les trouver aussi si : [P| = (Sy? + x? + any)!” ¥ (x,y) = xy + y? = constante 5 -x-yooy -@ +2) v < x+y ove-y ou w x+2y ov 5 =-y ou wu < Déterminer le potentiel des vitesses @ et la fonction de courant Y pour les potentiels complexes f(z) suivants : a) ») °) a Réponse: fiz) = -V, @ + a/z) otaet V_ sont des constantes f@) = -V, (@ + az) - i(P'/2m) n/a) od a, Pet V, sont des constantes f@ = Inz? fe) = (1/2) (in 24 ~ in 2”) a) b) °) d) ® v[r- onal s = skuinr+ re v-Lue-rinn Qn Qn 210 Soit la vitesse complexe, w(z), d'un écoulement plan et stationnaire w@) = Vi @- yz? @+ 1! a) Déterminerle potentiel complexe f(z) et indiquer les singularités de I'écoulement. b) Determiner le potentiel des vitesses @ et la fonction de courant ¥’ Réponse: a) fle) = Vfding + b+ 2 - Bing + 1) Identification des singularités : * 4V_Inz correspond a une source a l'origine de débit 8 V_; + V_ /z corespond a un doublet a Vorigine de débit 27: + Vz correspond a un écoulement uniforme paralléle & Ox de vitesse V_; + -8V_In(z + 1) correspond a un puits situé en z =1 de débit 16.77, 9. re0s8 - AIn(l + 2rcos6 + ri} : } 9. rsind - we ee ) 1 + reos@, Exereice Un écoulement plan, incompressible et potentiel est engendré par deux sources et un puits, Les sources, chacune d'intensité Q, sont situées aux points de coordonnées (-a, 0) et (a, 0). Le puits d'intensité 20 est 4 lorigine. Utiliser l'analyse complexe pour montrer que les lignes de courant sont définies par : be y'P at Gt = 9? + an) od est un paramétre variable a déterminer. Réponse: 2 = 2 | (« 242) ott ¥ est la fonction de courant. Chapitre 2 Exercice 2.22 a) ») °) d Réponse: Exercice 2.23 Une source de débit Q, située a (x= a, y Soit une source de débit 20 situge en x =-a, y=0 et un puits de debit -Q situé en x=a,y=0. Tracer les lignes de courant de I'écoulement. Déterminer la position des points darrét. On plonge la source et le puits décrits en a) dans un écoulement uniforme de vitesse V_ paralléle a 'axe Ox de fagon que le puits se trouve en amont de la source, Calculer expression de la fonction de courant ¥ en un point M de coordonnées (x, y) sans utiliser 'analyse complexe. En un point 4 situé a une égale distance, d, du puits et de la sourc perpendiculaire a l'axe Ov. Déduire des renseignements donnés en b) la vites ce point et la vitesse de l'écoulement uniforme en fonction des coordonnées de A, de a et de Q. Application numérique : Q = 20 m’s"', a = 1,5 m,d=2,5 m. Retrouver les résultats de c) en utilisant le potentiel complexe. Déterminer également la position des points d'art. a) b) zal = 1,02 m/s +a 4) (-1,423;0) et 2,813; 0) ), et un puits de débit -Q, situé a (x=-a, y 0), sont plongés dans un écoulement uniforme de vitesse V, paralléle a 'axe des x, de fagon que Ie puits se trouve en amont de la source. 212 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Exercices a) Déterminer la position des points d'arrét et montrer quils se situent sur I'axe des réels lorsque Q hs (za v.) < 1 et sur l'axe des imaginaires lorsque Q / (ra v.) a1. b) Dans quelles conditions une particule de fluide générée par la source pourra-t-elle atteindre le puits? ©) Tracer les lignes de courant pour chacun des cas suivants : . O/\rav.)<1 o Q/ nav.) =1 . Q/(zav,)>1 Indiquer les points d'arrét et la direction de l'écoulement le long des lignes de courant. Réponse: a) z,, = 4a |1 - & zaV, Si Q/aV, > 1, alors 2,2 sont des imaginaires purs. siQ / naV, = 1, alors z, est origine. Si Q/a¥, <1, alors 2, sont des réels pus, b) O i maVi>1 Exercice 2.24 Une série continue de sources bidimensionnelles est distribuée le long de laxe des x entre A, (a, 0) et A, (-a, 0) avec une densité constante @ par unité de longueur. Montrer que la fonction de courant au point P(x, y) est donnée par : P = Qi27)\a (0, + 6) - x (@, - 6) + yin (/r,)| ot 7, 8, sont les coordonnées polaires de P avec 4, comme origine etr,, @, sont les coordonnées polaires de P avec 4, comme origine. Calculer le potentiel complexe au point P da aux sources et isoler 'expression de Réponse: Vrai 2-13 pie Chapitre 2 Exereice 2.25 Deux tourbillons situés en (0, a) et (0, ~a) ont respectivement les intensités 27” et - I’ Montrer qu'il ya un point d'arrét en (0, -3a) et déterminer le point de vitesse minimale sur l'axe x= 0 entre les deux tourbillons Réponse: = -y = -3a + 2a \2 Exercice 2.26 On obtient "écoulement autour d'un demi-corps de Rankine par la superposition d'une source plane de débit (par unité de longueur) Q = 1,5 m/s, située a lorigine, et d'un écoulement uniforme de vitesse V, = 9 m/s dirigé suivant l'axe des x. Trouver : a) le point d'arrét b) la hauteur du demi-corps pour x =0 ©) la hauteur du demi-corps lorsque x tend vers Vinfini d) Vexpression de la vitesse sur le demi-corps Réponse: a) _ x, = -2/Rx¥.), y= 0 b) y= O/(4¥.) oye o/b.) ad) V = ¥, [1 + si @/(x - 8) + 2 sind cosO/(m - 0)|"? Exercice 2.27 Deux sources de débit identique, Q, sont placées en x = a et x =-a dans un écoulement uniforme de vitesse V_ > 0. Déterminer la position des points d'arrét dans le cas oit un puits de débit -Q est placé en x =~-b avec b = o/exv.) —— Réponse: -b+ ya? -by,=0 si a> o/Rxv.) 2-14 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Exercices Exercice 2.28 Déterminer, graphiquement et analytiquement, la vitesse induite au point 4 par écoulement résultant d'une superposition de écoulement uniforme du puits, de la source et du tourbillon (voir la fig. 2.46). Réponse: ’, = 643827 - 6.84797, Figure 2.46 (exercice 2.28) Exercice 2.29 Sur la petite ile de Sablefinetcocotiers, !hétel Saichéralatone a fait aménager une plage privée qui empiéte sur la terre ferme, Le bord de mer, rapproché des batiments, n'est plus séparé d'un lac souterrain que par une digue, formant un coin rectangulaire, dont l'mperméabilité est plus que douteuse. L'eau fraiche et pure de ce lac sert 4 la fabrication des glacons des bars de hotel. Face aux risques ¢'infiltration de l'eau de mer dans le lac, la colére gronde chez les clients quin‘apprécient guére le whisky salé, Seuls les amateurs de biére gardent leur calme. Parmi eux, un étudiant de I'Ecole Polytechnique particuliérement brillant (qui a par ailleurs obtenu un «A» pour le cours «Aérodynamique subsonique») et soucieux du bien-étre de ses compagnons (ou cherche-til a protéger sa tranquillité?) imagine une solution toute simple. Il propose de placer une source d'eau douce a débit constant dans le coin formé par la digue (fig. 2.47). Dessiner les lignes de courant de I'écoulement «eau de mer + eau de source» et déterminer quel doit étre le débit de l'eau de source pour que l'eau de mer reste & I'écart du lac par une distance minimale b. Comparer I'écoulement de l'eau de mer dans le coin a 'écoulement irrotationnel d'un fluide incompressible dans un coin rectangulaire. Chapitre 2 Ecoulement de V'eau de mer sans la source Digue Source Figure 2.47 (exercice 2.29) Réponse: Ar?sin20 + Le =cte et Q=4xAb? 7 Exercice 2,30 En plagant un tourbillon et un puits au méme point, on peut simuler 'écoulement da a une tornade fixe, sauf dans le cercle de rayon de 40 m ou on ne peut considérer comme négligeables les effets visqueux. Supposer que la pression ar = 40 m est inférieure de 1500 Pa alapression A 'infini, que la masse volumique de I'air est de 1,2 kg/m et que I'intensité du puits est de 5000 m’/s, puis calculer : a) lavitesse r= 40m b) —Fintensité J” du tourbillon ©) lapression ar = 100 m Réponse: 2) V=S0m/s 6) = -11528m%s_c) p = (p, ~ 240) Pa a Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Ecoulements irrotationnel des fluides parfaits Solutions des exercices Exercice 2.1 La réponse représente la solution, a) Alpu)/ax + Alpv)/ay = 0 b) dulax + aw/az = 0 °c) dplat + alpvlay Exereice 2.2 La réponse représente la solution. b) et e) Exercice 2.3 a) u = Kxz? v= vG,y.2) w= Cy du , v , WK Me g-0 ox dy az oy yea v= -Kz*y + flxz) Exercice 2.4 u=K(l-e) et v= v(,y) 2-17 Chapitre 2 5 [ul = ms"! = LT" [K]y = LT Dlgim=Z [aly=L"! ou , ov oy 2H. My done 0+ 220 et alors v=f lw » ax ay °y 0 en y=0 pour Vx donc v~=v, partout Exercice 25 u = ax} + bz? v = v@%, yy 2) w = ay? ~ 2byz au , ov =3ax? + 2 - 25y=0 dx” oy 7 yy v= by? ~ 3ax?y + fx,2) dot Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices D a) _Incompressible a =0, p = constante plan 126%) | 18% _ 86M) , 8% _ 4 + or 700 or 0 b) permanent plan = aerv) | 30 ar 30 ©) permanent cylindrique sq 79 1 a@ry) , 8e + oF e Exercice 2.8 a) [kK] = 47" [b] = 1? vy E80 1 1 sb) cos0 ~ eh 1 + ZJcos0 = 0 Pit oc) 7 Chapitre 2 L’équation de continuité est done satisfaite. °) v,=0, donc cos8 = 0, our? =b, r=4y6 etl’axe Oy beos® a Ar.) | O% _ -beos® , O%e or 30 pt 88 dou % bsin® +f) r Exe ary) or doa rv, =f(8), etdone v,= 10) r Exercige 2.11 a) w= Ar By, v=Ce+Dy, w=0 Continuité: +D-0etA=-D a) 2-20 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices b) Equation de Navier-Stokes sur x: fore ae NOY od Aw représente le laplacien de u: ap P[lar + By)A + (Cx* Dy)B]=-22 +0 @ Equation de Navier-Stokes sur y: plAx + By) C + (Cx + Dy) D] = = @) Si on dérivé l’équation (2) par rapport a y et I’équation (3) par rapport 4.x; on obtient: -2?_~ 9 (4B + BD) =p (AC + CD) axdy B(A+D)=C(4+D) or A + D=0 est toujours vrai. Seule condition: A = -D u=ay v=br w=0 2 =0 est toujours vérifiée. Continuité: ay ‘Equation de Navier-Stokes sur x: 2.21 Chapitre 2 op bx=-2 40 Pa ox Equation de Navier-Stokes sur y: av, ye). of xe 2] paty--2 69 Equation de Navier-Stokes sur 2: aw of ax Avec les relations (4) A (6), on obtient: op -pabs, Pe ey L'équation de Bernoulli donne = asta 2) - po ola? + v4) pee = cnname Ftant donné que les équations (7) et (8) devraient étre identiques, a et b sont quelconques a condition que a = b. u=Kx v= -Ky Continuité: @u/dx + dv/dy = K - K = 0, est vérifié pour tout K. 2-22 4 (6) a” (8) Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Equation de Navier-Stokes sur x au uot 4 you [nse pKex (9) Equation de Navier-Stokes sur y : av uk 5 yt ax pK? (a0) Avec les relations (9) et (10), on a : op _ 2. ep 2 SP = -pK*x P= -pK ane. ay 7 PRY et la pression devient : 2 2 DP oe (2] = pK? (2) + constante ap En négligeant les forces de gravité, on peut écrire, d'aprés 'équation de Bernoulli : pt Fol? + v2) = constante a2 En comparant les expressions (11) et (12), on peut conclure que la constante K a une valeur quelconque. fle, y) = x3 + x? - (1 + 3x) y? 2) Si "écoulement est a potentiel, Ia fonction f(x, ») devrait satisfaire I'équation de Laplace: 2p a OF, OF «642-200 43x) =0 ex? ay 2-23 Chapitre 2 complexe s’écrit comme suit: et oti flx, ») joue le role de potentiel des vitesses. Par ailleurs, on sait que le potentiel A@= 0, +7¥, pom, ot, eiorkaeoye WY, = Qxy + 3yx? +f) av ——1 3x? + 2x - 3y? 13 yx? + 2xy-y? + fx) ay W, =3x2y+2ay-y? 2 — 3xy? + ix2y + ay - y3) A@) = x3 +x? - f= 23 +27 ob z=xiy Puisque V* f= 0,,,f(x,y) peut étre aussi une fonction de courant. Soit dans ce cas, le potentiel complexe: Ae) = 0, + iB, Oh Bo beh ey ex. ey ay, oy A{2) = -B, + i®, = if = We? + 2? On peut trouver ce résultat en refaisant des calculs similaires a ceux en a). 2.24 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Exereice 2.13 a) u=2 vs3 continuité: 3¥ existe = oF ow W =2y-3x+K ve oe ax av au _ rotationnel: ax dy bl 3® existe oo & @ =20+3y+C y= ey D0 w= 2+3e ved du, av ou i3 40 . continue: | SS 3¥ niexiste pas ya rotationnel; 22 - 24 =0 © existe x ay = oe ax 32 . @ = Wwe sxe dye y= 2 } y | } u=2y v=3r i continuite, 2H + 3 existe Chapitre 2 rotationnel: :® rexiste pas a u=2y vo -3x a continuité: $+ 3B existe ox ome oy yee iz Wayre3ateK ava rotationnel; 9 <* - 4 +0 ;® wexiste pas ax dy e) us hy = 15x? - au, : contimuité: SY F wexiste pas av _ au E ; rotstionne!: 2 - 24 =ax-3r=0 © existe ax ay ao = _; ox = OP. 1557 ay ) u=3y au, av continuité: Se +S +B existe ax | Oy 2-26 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices a) rotationnel: u= 3x continuité: rotationnel: us 3x continuité: rotationnel: 2.27 5® m'existe pas :¥ n’existe pas 3 existe 3 3 @-3y4326¢ = Y sW existe B=3y+K 3 existe Chapitre 2 i) unde 2x du , av 4, 27-2=0 is ap existe Fe Y = Ge - dey + 4y + K --2--6+2y ax a rotationnel: ~~ :® existe ax 3 228 aed on © =x? +4x-y?-G +E v= 22.642) oy Do waxtade-4y ~2xy - 2y au, 8 continuite: $4 + <%= 2e+2-2x-2=0 — ;Y existe ax oy we oe gts 2x ay ye W =xty+2xy-2y?+K -& « -axy-2y ax av _ ou ov BU. aye 4vo Or rotatiomel: 3 ~ ay 7 5 ® mvexiste pas xercice 2.14 a) Les composantes de la vitesse en coordonnées polaires sont: = oe or ae y= Lae r 20 2-28 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices AV, 0038 De plus: p ay eee r ay __ AV,cos® ool r ve flr) = g(®) = constante = K dou P= On peut écrire: or Chapitre 2 °) av _ _ cos = - V rcos® 30 roo oF. sin8 sino arp? y= - 508 _ y psind + f(r) r ; (flr) = g(®) = constante = K y-- S08 _ 1 peos8 + 2(8) r La fonction de courant, dans ce cas, a comme expression: p= - sind r ~ Vereos8 + K Un point d’arrét est défini par: or Done on aa résoudre: =0 a or =0 @ De l’équation (1) on obtient: co8 = 0 ct O22 puisque V/, et sont positifs et alors I"équation (2) devient: Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Les points d’arrét ont pour coordonnées dans le plan (x, y) AG®=Oy= 17) tt Be=Oy ice 2.15 ction de courant est: nes de courant sont des spirales logarithmiques d’équation tel?) aoe ae F) Source Tourbillon Source et tourbillon Chapitre 2 Exercice 2 Y, ¢— y= -—tinjk? + ay Qn a) Pourl ona: Tr © = + Laretg( 2=4 1 = + sHaretg) 2-4 ze?) Dy ada? z sins 0+ Pour 2 on a 7 ©, - + —Paretg| 24 2 a b) faut que I'écoulement eréé par T’, soit symétrique par rapport & I'axe de P écoulement créé par I’, La condition est que: I, = -T. ©) Fonetion de courant: a 24 Pind? e peat Fa Wy +8 +8, haa tink Goa + Vy Cl) 17 Ee % Vitesse le long de l'axe x: On sait que w= 2% et y= - 2” En dérivant (1), on obtient: oy ern ees ie uecti_y-a Piya yy 2m x2+Qy-a? I x+yraqe ” fix 2m x+(yraP @) 2-32 Fcoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices 4d) Pression le long de l’axe x: 2 P+ EP Cie * va) “Pa * ZOV2 done p=p. De (3): alors gayest donné par (3): Mae = V+ —* pe -u2, FPO + ty) Ha ty) m x?eq? et la pression sur l’axe x devient: Position des points d’arrét en fonction de y: Un point d’arrét est défini par u Ti(_ yea | 2m x?+ (+a? (see x{_—_1 x? +(y- ay 0, ce qui s’écrit d’aprés (2): ee] . aoe) x eQraP Chapitre 2 @) _ faxy tg 7+ - ae? 0+ a7) De Ia deuxiéme équation de (4) on obtient que: x= 0,9 = Six = 0, la premiére équation de (4) devient: 2.34 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices En fonetion de ® , on a pour I’équation de continuité: a(,80) , 1( a OA ote 0 ar\" a)” | ae En y substituant l’équation du potentiel donnée dans I’énoncé de la question, on r cos 0 + 1 AE + 2) cos) et © satisfait I’équation de continuité. En fonction de ¥ , I”équation de continuité est 2(, 8%) 1 er orl” ar) * | ae? En y substituant I’équation du ' , donnée dans I’énoncé de la question, on obtient: a or 2 ref: -4| sind et W satisfait l"équation de continuite. La condition d’irrotationnalité pour un écoulement plan en coordonnées polaires est: [a 8 TRO 35 ©? | r(3r Chapitre 2 Avec I’équation du potentiel, les vitesses s’expriment ainsi ao Jes or ri 5 fe : 2 go arty vt . ®) so = : ef 7 et ® satisfait la condition d’irrotationnalité. Avec I’équation de® , les vitesses deviennent: Ce sont le mémes expressions qu'on a obtenues avec le potentiel, alors ® satisfait la condition d’irrotationnalité. b) —_ Considérons les conditions aux limites. Les composantes de la vitesse sont données par: ab y= ar yulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices ‘Au point r pour @ lorsque pour'® lorsque r= R 2 £ }-0} = V,cos8 pour ® lorsque r~ = fe 2 (2) alr, 1-Bleose V.,cos® pour ¥ lorsque r~ © r\ or l r ba 7 r } 2 r{1-2) no] = -V,cos® pour ® lorsque r= © brew 2 | Or| ie r . 5 p-[1-S5}sn0] =-V,sin® pour ¥ lorsque r~ = rok Puisque ¥, = 0 lorsque r = R , aucune particule de fluide ne passe a travers du cercle de r= R. Lechamp de vitesse représente I’écoulement autour dun cercle dans le plan (r, 0). aussi représenter I’écoulement autour d’un cylindre de longueur infinie, perpendiculaire a e218 Données: valeur absolue de la vitesse: 17] a équation des lignes de courant: y? + 2xy = constante (2) 2.37 Chapitre 2 Composantes u et v de la vitesse: Soit Veui+vy 2 u +? =2y? + x24 dey GB) La fonction de courant Y est constante le long d’une ligne de courant. Done y? + Qxy est proportionnel & Y , ce qui s*éerit: 2 1 2a ry-ly Nery @ ott K = constante Avec I’équation (4): P| =u? + v? = K? (By? + 4x7 + 8x9) 6) Par comparaison entre les équations (3) et (5) , on trouve: KR 3 Kee vie i 4 On a donc deux écoulements, chacun correspondant 4 un sens de parcours des lignes de courant qui est inconnu, Les composantes de la vitesse vont comme suit: pone uexty pour K=-2: we-(e+y) sey b) Données: _valeur absolue de la vitesse: [Pl =F Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices équation des lignes de courant xy + y? = constante Composantes u et v de la vitesse: Soit Poul + vj ud sy? = Sy? ex? + dey Comme précédemment, on trouve que: u= SF eK Ges yy ay On obtient: On a done deux écoulements, chacun correspondant un sens de parcours des lignes :+ :ourant qui est inconnu Les composantes de la vitesse s’écrivent comme suit: pour pour ive 2.19 On sait que iz) = @ + iY II s'agit de séparer les parties réetles et imaginaires de pour trouver ® et ¥ En remplagant z = re" = r(cos 6 + isin @) dans I’équation fz) = -V at obtient: Chapitre 2 [-coso + fsin@ + —__@__ 7 cos® + ir sind fz) = - t[ret + sin® | fie) = wr. [rss +irsind + £ + sin? | 7? (cos a 2 ) (fley= -1, [reo io ost | wiv. [raina - “<< sind = ro} dou (a2 ® vfree cos 8 : we y--y.|r-2 |sino r 6) Enreplagant z= re" = r(cos@ + fsin®) dans I’équation: (3) on obtient: o fl)=-V,|r+ © |cos8 -i¥,| r- r fa=-Ve dot 2-40 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices ©) Enremplagant z= re® = r(cos@ + isin 8) dans I’équation f(z) = Inz®, on obtient: Ae) = Inr? + 2Ine® = Inr? + 210 ® = Inr? bee) 2 En remplagant z = re® = (cos @ + isin ®) dans I’ équation: f@= ot (nz? ~ iInz™) 2n on obtient: f@) de@lar+ Ai@ - iTinr +18) = v1 +i—(20 -Th ) Ae Inr) Pou o -amr+re) 2 1 v= 10 -rinr) 2m Note: c’est la combinaison d’une source et d’un tourbillon. Exereice 2.20 La vitesse complexe, w , d'un écoulement plan et stationnaire correspond a : wD 22 + 1) 21 Par définition, la vitesse complexe s'écrit w = df(z)/dz, ob f(z) est le potentiel complexe. II s'agit done de trouver une primitive de w ee yee "2% +1) 241 Chapitre 2 Si on remplace I'intérieur des crochets par : wel, (3 z+ z ze 1 1 f@) = V.|4inz + — +z - Bin + | : } 3 Transformation de “2 2?@+1) Rappel: — Soit —P7@)_ avec. q + m) > p. x™OUx) On peut éerire ae eo) xm gel x OMe Dans le cas présent, p = g + m.Ondivise (z - 1)° par (z? + z?) et on obtient: e+ 32-1. Ensuite, on effectue la transformation suivante + On évalue les coefficients A, B, C= Az + A+ Bz? + Br + Cz? + Co = 2432-1 En regroupant les termes par leur exposant, on trouve -1,B=4,C= 2-42 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices @-y zz + 1) $ 1 z Identification des singularités + 4V_Inz correspond a une source & Vorigine de débit 877, + _V, /z correspond a un doublet & l'origine de debit 22 V,. + Vz correspond & un écoulement uniforme paralléle & Ox de vitesse V_ + -8¥In(z + 1) correspond a un puits situé en z = -1 de débit 1627, ) Ona fic) = ® + 1. Onsépare les parties réelles et imaginaires de f(z) pour trouver @ et ¥, Tout d'abord, ona fe) = V.|4inz ++ 2 - Bing + | ] Zz Ensuite, siz = re’? = reos@ + irsin@etz + 1 = r’e!® avec r (1 + 7 + 2rcos0)F alors a 0" = arotg( —73i2 we r r fe) = v, fair + 289 « peos@ - snr’ +t a ~ S08, ysing - so @ = V,|aine + £9 « reos8 - 4in(l + 2rcos8 + a r v= v.40 - 528 « psino ~ garotg( 7802 I r i + rcos6)} | FE) = Srowrce a xa-a * Source sea * Spits a x-0 fle) = Lng+a+2ne-o- 32in: 2-43 Chapitre 2 qa) Soit De I’équation (1) on obtient: -2 iQ = Link Lo-9+ Fea gy take 2 OO He dot Lo 2 on Q) Calculons @ L’équation (2) devient: y= 2 aretg—__2°9 __ 2m” (wey? -a2@?-y?) e any 2arxy Q erty? -a?@?-y) et done ot est a fonetion de courant Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Exercice 2.22 + Une source de débit 29 située en (-a, 0) + Une puits de debit Q situge en (a, 0) Ty a deux solutions possible; soit par superposition graphique des lignes de courant du puits et de la source, soit en calculant I'équation des lignes de courant pour les tracer ensuite & l'aide d'un calculateur. Caleul des lignes de courant: F0)= Bine+a-Line-a)- 2m En posant Z = gray. Re®, on obtient: za Calculons 0: +a? _ Gray =a) za (@-ay@-a) +iv@ts x? +y?=2ax +a? 8 = arcis| ase aute By i x(x? + y?) + a(x? + 3y? - ax - a?) En remplagant @ dans I’équation de ¥ , on obtient: Chapitre 2 wy = 2 arctg) 2+" = 2a 3a) 2n x(x? + y? + a(x? + 3y? - ax - a), x(x? + y2) + a(x? + 3y? - ax - a? Position des points d'arrét: Un point d°arrét est défini par w = v= 0 ou en formulation complexe par #2 =0 i fey- 22ing+ay-2ing-a Qn Qn He) - Q 2-34 de Le point d’arrét est done situé en z= 3a b) Données: + Une source de débit 20 située en (-a, 0) + Une puits de débit Q située en (a, 0) + un écoulement uniforme paralléle a Or de vitesse V., tel que le puits soit en amont de la source Mey) Source (20) Puits(Q) x source * E pai * 2-46 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Calcul de (28, - 8,); tan(20, a + tan, tan(20,) tan (28, - 0,) _ 2tand, - tan®, + tan 8, tan" tan(20, - 8,) = ) 2 "1 = tan®®, + 2 tan, tan0, et tan, = ¥ta En remplagant ces deux valeurs dans I’équation (1), on trouve: ? + y? ~ 2ax - 3a?) tan(26, - ,) = —_Ye“*y 2 ON xe? + y?) + ale? + By? — ax - a) ay 2 @oa g = 2 arig oe areas) @ xGe? + y) + a(x? + 3y? - ara?) Données: en A (0, yd? ~ 7°), la vitesse est (0, v). oF On sait que: ow ax En dérivant |’équation (2) par rapport x et y, on trouve: rappel: (aretg fy’ 2-47 Chapitre 2 -v, ao) AB- Ay? (2x + 6a) 2n ‘Ady? + BP y= -2{ Bv@x- 2a) -Acy on Aty? + B? ot A=x? + 3y? ~2ax - 3a? B= x(x? + y?) + a(x? + 3y? - ax - a?) C= 3x? + y? + 2ar- a? En Ade coordonnée (x =0, y),u = 0. Avec l’équation u trouvée précédemment: QO By? - 3a?\Gay? - a*) ~ 6ay%(y? - 347) Qn Gy? - a? + y2Q? 302 QD. 3a ly? - a)(3y? - a) - 2y%y? - 30)) Ly 2n oO? +a’p 7 2 3aG?+a¥ _ QO 3a 2n Gta? 2m yea? En substituant les valeurs numériques de Q, 1, y = fd? - 7? = 2,0n trouve: V, = 2,29 mis Caleulons ven (0,2) 2-48, Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices En y substituant les valeurs numériques, on obtient que 1,02 m/s 2) = 22 ine+ay- 2 nea) Vis @) On sait que ©. = u~ iv. Ils’agit done de dériver I’équation (3) et de séparer la partie réelle et la partie imaginaire: dz On [e+ a+ yf - a? + y] dot _ O @ + ye - ae -3a(e?-y?) 3a°)_y “ Se: ee = “o 2m [e+ a} + y 7 - a +y"] Q Cy -x*y- ay + bay) 2m [ox +a) + "Ie - a + eo (3) 2.49 Chapitre 2 Les équations (4) et (5) s*écrivent comme suit au point A: vy - 2 3a? +a?) ane Bory ose: eQ! Qn great 2 yPsa? Avec les valeurs numériques, on arrive au résultat V,=229m/s ; v= 102m/s Point d’arrét: un point d’arrét est défini par 2 oe or, GO . a -v, dn Les points d’arrét sont donnés par: Qi-m y En posant ontrouve: Az?-z+a(3-2a)=0 4a} (3 - ad) = 9,291494 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices (-1,423, 0) et (2,813, 0) ILy a deux points d’arrét de coordonnées: ercice 2.23 2 Le potentie! complexe de I'écoulement est FO =f hef fe) = L{ing - a) - ne + a] + Hz a af) _ 4 de On obtient les points darrét pour Done on dérive le potentiel complexe f(2) par rapport az: —4_| +, de dou Chapitre 2 b) Pour qu'une particule de fluide générée par la source puisse atteindre le puits, la composante ude la vitesse soit négative sur Naxe des y au moins en un point (deux par symétrie). Soit la vitesse complexe : of ata) | 2 +”, 2n|@?-a}G?-a5| Donesi 1,.<0, alos: a? + y? < 22 Lorsque les points d'arrét sont situés sur laxe des x ( 2. < 1), il est impossible que za u, 9 < 0. Par conséquent, aucune particule ne peut aller de Ta source vers le puits. Ilen va de méme lorsque —2— = 1 nav, si 2 > 1, illest alors possible qu'une particule aille de la source vers le puits. Prenons, nav, par exemple, une particule générée par la source sur l'axe des x et se dirigeant vers le puits. Si cette particule s'écartait de cet axe, il se créerait une séparation en un point de la ligne de courant, ce qui est impossible puisquil n'y a pas de points singuliers sur l'axe des x, La particule générée par la source pourra done atteindre le puits. 2-52 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices On utilise la méthode de Rankine pour dessiner les lignes de courant en tenant compte de la superposition d'un écoulement «puits-source» et d'un écoulement uniforme. Ensemble epuits-sourcen : ¥,. = -£@ - O)+ 4%, Toutefois, puisque ~ 0, = aretg[te(@, - )] 120, - 128, tg(0, - 2 (8, - 8) = 7 20,180, 26, 128, y oa Pott: - Ecoulement uniforme : Les lignes de courant de ensemble «puits-source» sont des cereles passant par le puits et la source et centrés sur 'axe des y. Les lignes de courant de écoulement uniforme sont paralléles Afaxe des y. La fonction de courant résultante est y--2 2 al ILy a symétrie par rapport aux deux axes. Par simplicité, on construit écoulement dans un seul quadrant, ce qui facilite la déduction de I'écoulement total. Les valeurs uti tracer les graphiques sont indiquées sur les figures 1, 2 et 3 Chapitre 2 © Point de stagnation © uit ® ' ZEA | 1 OSS Tak. «| Figue 1: a= 4m, V,=1mis, —2- -05 aaV, Figure 2: a= 4m, V,=1m/s, —2- = 10 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices 2-20 ral. lms, Figure 3: a = 4m, L'analyse des figures | a 3 confirme la réponse donnée en b). En effet, pour les cas 1 (fig. I et 2), on voit qu'il est impossible pour les particules émises par la source ral. atteindre le puits. el complexe élémentaire df(z) induit par I’élément ds est: O88 15 (=~ 3) ar ae Chapitre 2 Le potentiel complexe induit par la distribution est: f= ia) 2 [ome-9 ds Ay _ =(s- oe eee Or: fi In -s)ds=(s-2)In@-s) fi ds fa)= 2-9 In @-s)- sr] fio) = 2 la- 2102 - a) -a-(-a~2)10@+ a) - a) fe)= 2-24 + (a2) In =a) (a2) Ine a) 8; 2, or: zea=ne™ et r-a=re fe) = 2 {-2a+ (a2 Imr, + (a2), + (a2) InP, (4+ 2)103) fe) Br 20s ain +alnr, + i2@,- 0,)-m@,-0) 042] Puisque z= x + iy, alors: fle) = ffm + aln(ryr,) - y(®, ~ 8,) + xIn| + i On| (0, - 0,) + a(8, + 0,) von “| uf) On sait quef(z) = ® + 7% , dou g-2 Qn a0, + 0,) - x(0, - oper 2-56 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Exereice 2.25 fe) = 12 [2 ne - ia) - tn + ia)} 2n 2 1 Zia Z+ia, #0 ; 2=-3ia x +i + 3a) psa V@-yy a@-y? Si x=0, alors: |i + 2yfly + 3a) _ y? + Gay + dy @-yp @ yy A=9a?- doa -3a+2y2a — estla solution possible et J, = ~3a-2y2a se trouve en dehors des deux tourbillons. Exercice 2.26 Q ia Q a w= 2in+v2 etdone 2-7 +2 » Oa 7 dz 7 One Point d’arrét: lorsque & Chapitre 2 b fy= Linvre®)+ vre%= 2 inr+ 10 2 + vr cos +iV_rsind 2n 2x 2n w-92+Vrsind 2n Equation du corps: wy =2-02.r sind 2 an avec x=0,0== et r=, onobtient: ©) Quand x=, 0-0 et — rsin® =y Alors, d) Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices Sur le corps: aV0+Vyrsin®@=anV, ; 2 = ane ro e yrs yA 1 + Sint + Bnd e8) ; " G-oF 8) Maximum de vitesse pour: f(s sae (e-oF 7-0 Alors: sin20 (# - 0)? + 2 sin’ (m - 0) + 2c0s20 (n - 0)’ + sin 20 (x - 0) = 0 cos? 8 (n - 6) + sin 20 (nm - 6) + sin’® = 0 Exereice 2.27 © Puit ® Source re He 9 OO, =f2 +a@+2in@-a-2 ing+5)+P. a LULrrhr Iy aun point d’arrét lorsque’ Chapitre 2 Or, b= Qn 2(z? + 2bz + (2b? - a) =0 Iy aura done un point d’arrét en z = 0 ouen 2? +2bz + (2b? -a?)=0 En résolvant la deuxiéme équation on obtient: b sya? - 5? si si si Il faut éliminer le cas Exercice 2.28 Réponse: V7, = 6,4387 ~ 6.84797 2-60 Ecoulements irrotationnels des fluides parfaits - Solutions des exercices La fonction de courant en coordonnées polaires s'écrit ¥ = Arsinzo + 20 7 oi A est une constante Ecoulement de l'eau de mer sans la source Digue Source Figure : (exercice 2.29) L’équation des lignes de courant, % = constante, est Artsin2@ + 2 6 = constante 7 Ee =) 2 2 = séparation (ici, % = 1) et: v = Ar*sinro + 2 9 7 2 - apsin2e + 20 4 Qn Chapitre 2 dr _ _4Q|sin26 + (# ~ 28)cos26] 40 = ot. 2 2 =, 24 sin20 | ar si % = 0,alors: sin2@ = (20 - )cos20 40 tg20 = 20-7 et o-% 2 Dono, la valeur de rest minimale lorsque @ = 5 Quant au potentiel complexe, on le définit ainsi = Dinz + a2? fle) = Sinz + Az