Vous êtes sur la page 1sur 3

Urgences médicales

Douleurs thoraciques et troubles du rythme

Fiche

40

Syndrome coronarien aigu 42

Objectifs Identifier un syndrome coronarien aigu (SCA). Détecter rapidement les signes de gravité. Reconnaître immédiatement les anomalies de l'ECG. Débuter le traitement du SCA.

les anomalies de l'ECG. Débuter le traitement du SCA. Définitions et physiopathologie Le SCA est un
les anomalies de l'ECG. Débuter le traitement du SCA. Définitions et physiopathologie Le SCA est un
les anomalies de l'ECG. Débuter le traitement du SCA. Définitions et physiopathologie Le SCA est un
les anomalies de l'ECG. Débuter le traitement du SCA. Définitions et physiopathologie Le SCA est un

Définitions et physiopathologie

Le SCA est un déficit de perfusion sanguine entraînant un déséquilibre entre les apports et la demande d'oxygène du myocarde. Il regroupe l'infarctus du myocarde (IDM) et l'angor instable (AI) :

• sus-décalage du segment ST à l'ECG (SCA ST + ) : infarctus du myocarde ;

• absence de sus-décalage de ST à l'ECG (SCA non ST + ) : angor instable (figure 40.1).

« Le temps, c'est du muscle » : une heure de retard thérapeutique 15 % du muscle cardiaque altéré.

Un SCA peut se révéler par :

• un malaise ;

• des troubles digestifs (nausées, vomissements) ;

• une douleur abdominale ;

• une absence de douleur thoracique (diabète, hypothyroïdie).

absence de douleur thoracique (diabète, hypothyroïdie). Figure 40.1. 42. Alexandra Fetsch. Guide infirmier des
absence de douleur thoracique (diabète, hypothyroïdie). Figure 40.1. 42. Alexandra Fetsch. Guide infirmier des

Figure 40.1.

42. Alexandra Fetsch.

Guide infirmier des urgences © 2015, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

247

Fiche

Fiche

40 40

Syndrome coronarien aigu

En cas de SCA ST + , l'urgence est à la revascularisation. + , l'urgence est à la revascularisation.

Les complications à redouter sont :

• l'état de choc (PAS < 90 mmHg) ;

• l'insuffisance cardiaque aiguë ;

• les troubles du rythme (tachycardie et fibrillation ventriculaire) ;

• le décès.

Bilan IDE et actions immédiates

État de conscience selon l'AVPU et bilan ABC primaire (voir fiche 2)

De manière générale la conduite à tenir se résume à :

• installer confortablement en position demi-assise ;

• maintenir la perméabilité des voies aériennes ;

• supplémenter en oxygène si nécessaire ;

• assurer un abord vasculaire de qualité ;

Penser à anticiper les prélèvements biologiques notamment un dosage du taux d'hémoglobine, groupage × 2, RAI, troponine, CPK, gazomètrie, D-dimères, coagulation. × 2, RAI, troponine, CPK, gazomètrie, D-dimères, coagulation.

• antalgie IV ;

• assurer une surveillance continue des paramètres vitaux ;

• ECG 12 dérivations avec droites et postérieures et imagerie radiothoracique ;

• ne pas imposer d'effort ou de mobilisation au patient ;

• se préparer à faire face à un ACR (RCP/défibrillation) ;

• rassurer.

Bilan ABCDE secondaire (tableaux 40.1 et 40.2) et soins infirmiers (voir fiche 2)

Le bilan secondaire évaluera la typologie de la douleur, sa localisation et permettra d'orienter le diagnostic. Constantes vitales : TA aux 2 bras, FC, SpO 2 air ambiant, FR, température, glycémie pour les diabétiques. Examen physique complet. Préparer les médicaments à administrer selon la stratégie thérapeutique décidée par le médecin et selon les protocoles locaux ; demander le poids pour calculer les doses à administrer.

248

Urgences médicales

Syndrome coronarien aigu

Fiche

Fiche

40 40

Tableau 40.1. OPQRST.

O

Apparition brutale ou progressive ?

P

Mobilisation, position, effort ?

Q

Caractéristiques de la douleur ? (Type, localisation) ?

R

Irradiation bras gauche et mâchoire?

S

Fréquence ? Eva ?

T

Depuis combien de temps ? Durée ? Épisode similaire ?

Tableau 40.2. SAMPLER.

S

Plaintes du patient ? Symptômes ou signes associés ?

A

Allergie ?

M

Traitement ?

P

HTA, diabète, cardiopathie, tabac, obésité, pilule contraceptive, trouble du rythme ? ECG antérieurs disponibles ? Suivi cardiologique ? Pose de stent ?

L

Dernière prise orale ?

E

Circonstance d'apparition ? (Effort, repos, postprandial, angoisse)

R

Maladies cardiovasculaires ? antécédents familiaux ?

R Maladies cardiovasculaires ? antécédents familiaux ? Moyen mnémotechnique du traitement : • M orphine •

Moyen mnémotechnique du traitement :

Morphine

Oxygène

Nitrés dérivés

Aspirine

Puis thrombolyse ou angioplastie et avis du cardiologue.

Fiche 3 : « Infirmier/ère organisateur/trice de l'accueil » Fiche 4 : « Salle d'accueil des urgences vitales » Fiche 7 : « Défibrillateur automatisé externe » Fiche 27 : « États de choc » Fiche 39 : « Douleurs thoraciques » Fiche 41 : « Thrombolyse – Infarctus du myocarde »orphine • O xygène • N itrés dérivés • A spirine Puis thrombolyse ou angioplastie et

249