Vous êtes sur la page 1sur 13

1

c

Y

DEUXIEME PARFIE

-

-

PROCESSUS DE FORMATION DES SOLS

-

-

--

-

1962

68 MAI 1987,

O.R.S.Y.O.M.

Fonds Documentaire

COURS DE PEDOLOGIE1 GENEW

----

c-

par d. AUBERQ

-

-

--

P = 1950 m/m - I! t env. 27d - Fcrêt hygroph&le (TorPietia utilis Mampania) u faible pente - schiste limoneuxt Eh surface, lit de matière végétale en déccmpositim,

O à 90 cm ! Horizon supérieur, grinr, un peu humifère, surtout sur 23 cm - puis beige-gris plus clair ; limono-caillouteux et graveleux :

uartz émoussés et ferruginisés - concrétions ferrugineuses

4ferrallitiques ?); Les concrétions sont plus petites 3, la base

de 1'horizont structure grumeleuse dans la partie supérieure, passant 8. plus polyédrique, mal définie, en-dessous$

90 8. 285 cm : Horizon dlaccumulation - fondamentalement rouge-brique, à larges

taches

et traînées ocres à brunes, parfois beiges-,assez bien

délimitées i dains la masse delfhoriz,on,surtout dans sa partie

supérieure; présence d'Qléments rouges, bien individualisés, plus DU moins durcis, passant vers le sommet aux concrétions

de 1'horj.zon sup5rieur ; Qléments de schistes violetsi ferrugi- nises et durcis, constituant des gravillons aplatis f graviers

de quartz altérés

surtout B partir de 120 rjm, Au-dessus de 120 cm (entre 90 et 120 cm) il est plus clair, plus beiget à taches rouge-brique en même temps que moins compact et de structure pblyédrique plusnetter -4partir de 2 m, commence à passer progressivemeht à une masse campacte argileuse, non durciet 8. taches plus clairesj plus grises, moins bien délimitées

friables, horizon paraissant assez compact

'

285 'a 550 cm : Hprizon tacheté, brun-ocre, B. larges taches jaunes, blanches ou violettes, aux limites très diffuses ; paraissant limoneux ; contenant déjà quelques Qléments schisteux, encore reconnais- sables, incnmplètement décompssés, disposés verticalement, donc en place.

Devenant moins ocre et

plus beige B. sa base, il passe

z

5,50 m 'a plus: Schistes gris, subverticaux, limoneux et sériciteux très altéréqI

de 8 m.

schistosité très visible, constituant le matériau criginel, Altération par décomposition chimique plus que désagrégation physique

P = 1700 m/m,

T = environ 27 3 - Forse dense un peu degradée

(%lesminalia, Mapada, Khaya etc,,),

petit plateauj à faible

di,$&"

d un vallon le dra$nant, roche gneissique mésocrate ,

En surface du sol un lit de feuille, brindilles e* branchages eh voie de déaompcsition, et paraissant comme posé SUT le sol ; O à 110 cm : Ft5rizon supérie,urgris brun un peu humifère jusquià35 cm, pds beige, finement sablC-graveleuxl riche surtout dans les 40 & 50 premiers centimbiresI en Qoncrétions ferrugineuses très dureq aryondfes, très foncées6 A partip de 80 cm environ, cet horizon devient plu$ compact, les chcrétdons moins dures et de teinte rouge brique ;

41O à 65C cm t@&&on,.

,dt.accmulatj.oq-

5 110 cm, passage assez brusque à un horizcn durcit mais qui

peut encore etre brisé

Cet horizon qui se pcursuic ainsi jusque vers 175 cm est formé de bandes brunea B muges plus ou moins foncées, s'anastomosank e6 d&imi.tant ent+e elles des cavités remylies d'une masse ter-

Ceuser ocre à beige ; 175 à 650 cm: Jjlhorizondurci,.passeprogressivement à un hcri-

zon non durci, plus compact vers sa base, rouge brique avec des 'cachesassez nettement délimitées beiges, bcres ou aises, 11 o'mtient encere quelques noyaux durcis, surtout dans sa partie supérieure et la masse est %ou% entière traversée de nombreux

plus visibles

canaliculesc Les grains de quartz y sont beaucoup

que dans les horizons supérieurs oh ils paraissent avoir été comme pulvérisés ;

la main, au moins en masses plus dures,

650 8. 840 cm t &&cn

d'argile tachetee qui est très semblable A l'horizon

précédent (passage trks progressiffevers 6$50 m) mais compor'be seulement des taoheo moins nettement délbnitées et une plu@ grande ps6portion de taches claires, beiges ou grises et davan- *age de grains de qua&z 8. sa base apparaissent déjà quelques &émentis blancs ayant la Forme de cristaux de feldspaths$ mais constitués d'une passe poudreuseo

840 cm à plus: le mat6,riau origine&$ consfitué diaborddiunhokizon odre-brun)

de 1150 cm

riche en quartz et én éléments blanos poudreux, de forme cris-4 talldnei et comporta& quelques cailloux de roche moins décom- posée presentant des pyroxènes altérés, mais reconnaissables ; puis en dessous de 9 m, une masse d'arène gneissique B. nombreux éléments bLancs friables, de forme feldsphatique, %. grains de

qhartz et à éléments color&

arène poudreuse 2 argileuse et nm sableuse (pays tempérds) plus profondément, peut-être vers 13. ou 13 m, serait la roche, un gneiss siche en miriérawr ferro-magnésiensa

très alt&és6

I bis - à OYEN (Sol jaune ferrallitique), eg zone équatoriale - en zone piane+ bien drainée - sous culture di hévéas granito-gneisso

O à 25 cm : Borizon supériemt gris à gris beige ; un peu humifère j argilo-finement sableux ; structure grumeleuse faible en surface, passant à nuciforme faible,,

25 à envE

EIorizo:: d' accumulation, qui se différencie très progressivement

400 cm t du précédent ; ocre-beige, un peu plus gris dans sa partie su- périeure, un peu plus beige en dessous ; argilo finement sableux (un peu plus argileux, un peu plus compact en dessous de 2 a.); structure faible; finei 2, tendance polyédrique ; très poreuxo Vers 4 11?~ apparaissent les premières taches de l'horizon d'a27 I_gile tachetéè-?

II- .& MORBMANGB, (Est de Tananar5.ve) Zone ondulée - Savoka

?hilippia - gneiss mesocrate

O

- T = envs 18$ brun-ocre, un peu humifère sur 20 cm puis

plus clairF beige en dessous ; finemen-1;sablo-argileux ; nud

P = 1000 m/m

à.65 cm ,! Horizon

ciforme

65 à 600 cm : Horizon d'accumulation, rouge violacé ; argila-sableux nuciforme assez poreuxc vers 6 cm i passage assez rapide à 1:horizon de décomposition, ou matériau originel qui se poursuit jusque vers 9-10 m7 se trouve le gneiss peu altéré.

- B UOSOLBNB près de MAEVATANANA (Madagascar) - zone ondulée ; sur gneiss,

O à 35 cm : Horizog supérieur_, brun rouge, argilo-limoneux à argilo finement sableux, nuciforme,

35 à 350 cm t Horizon d'accumulation, rouge ; argilo-limoneux à argilo finement sableux ; structure polyédrique moyenne h. fine ; compact 350 à au-delà de 500 cm 2 Matériau originel, gris blanchâtre, parfois beige j friable au somet, beaucoup moins en profondeur ; &cas altérésl encore groupés en paquets ; feldspaths reconnaissables 8. leur ' forme: très altérés, friables "en poudre" d'un blanc mat j structure originelle de la roche déjà assez nette,

A plus de 5 m, la roche n!est plus friable, mais déjà fissurée , et les feldspaths commencent à être altérés, surtout par hydra- tation semble-t-il, Les Bléments ferrugineu& donnent naissance

& de larges taches rouilles

JII U* à ,Mj,@ANGA (Ouest-Cdheroun)

-. en bordure de plateau;

cul-hrec!

P = 2

sur basalte 1-4 I! = 20C environ4

70 em

bien dr‘aindt

$oú$

10 h 135 cm

: carapace,

tendant à passer,

par place!

8. une

cuirasse,

155 B 175 GYI ; horizon ana.logue mais 8. peine durci, par noyaux.,

175 350 cim : horizon bw;a

clair et tache::

2925 m oh il. devient plus compactc

ocre B 'ca2hes rouges et taches jaune

; ErgLleux a-fea quelqii.es pores,

clair GU beiges tubulaires.

rouge brique B rouge fonzé,

rocges

foslcd,

h taches beiges ou ocre

; quelques concrétions jusque vers

350 B 500 cm : Eori.zq?AxgK&

tachetée:

plus ou moins

à5m

; le ostériau

origiml,

arim

grmitique très al.t;éréeo

V - 8. mIQl(Casamance) -7 soils zone B pein?

savane arboréep sur grès argil.o-ferrugineuxr ondulée

;

P = 1,300

n/n -

il!= 27". - longue saison sèche,

en

O

à

45 cm : I-Ig-rrLz~su~é$.gg-c

gris brun sur 20 cm plus clair en dessous

sablewr et partioulaire 'i

;

45 à 200 rm : ~~~z~i~.~?-a~~~~~~~.~rouge

: un peu plus argileux mais encore

très sabieux ; rjche en pseudosablese

200 à 250 cm : Horizon de passage correspoadan5 B l'.aggil,e.>&cLe-t-&*

puis le

grès beige I a,rgileu-x aTrec

;,ar

places,

des taches ferrugineusesh

- en Forêt de BANQRO; près de B0UAK.E (CCte d'Ivoire)

(4-

sous végétation méso-

pll5le ?L ''Samba" ep zone faiblement on.d.ulée, sur granite

P = 1a200 m/m

avec: 6 mois de saison sèche,

$

0 8.

En smfaue im litï de

d6compos't'rL &on.

feuill es I bx5ndill~es

30 ?m : Hohi-qxa-sgéixieî~g~ grisr 7x1 pel? h.urajSre;

limoaeuxr

branchages e9

sableLuc à sablon:

30 à 190 r'm

; argilo-lfmoneuxS ayec des

I ~~r~~z~.~-~,-a~~u~~.~~t~~roTJge

concr6tions bien arrondies,

&rains

formées EUS

place

de quartz,

pl1.m ou moins friables:

; compact 8

130 à 300 cm : ~~~~z~~~-r~l~--t"~~~~~!;~.e-~masse argileuse rouge aux trainees grises h beige-clair :g coinpacte faible porosité tubulaire ;

quelques blocs de roche granitique altérée, et, en-dessous de 250 cmk eil plus des quar-h,, xhdbles dans tout l!ensemble de

3' ensei.ble de 1 horizon, e'k durs

de feldspaths tres altéres

nombreux cristal=

blanchâtres

frfa'des ,.

en-dessous

de 3 ai .le aa5Qriau.originel, granite très altéré

et friable,

II

I

mères 7

-I_---!!?BLX!T C.21--c

I

i

f

f

! I

l

I

U203

Fe203 Fe0

MgO

Ca0

Na20

Tio2

H20

22,6

0,97

2,19

0,56

155,83 f57,i~

i 5,22 1T741

I

I

I

I

-

I 0919

I

I

I

i

l

0724 f

-

krc

0,I’T

09L6

I i

I

I

1

I

I

I

I

II

I

f

i

1:33

8,3

5,37

0,29

0,98

i

i 9,49

1.1

i

I 0,27

i 0,12

j30,47

l

5,74

I 0,37

1 @,90

j53,71

I

1

f

Insolubles 0,34.

I

61

1J

Résultats analytiques SUT

les Sols Ferrallitiques

Diabase

Sierra Leone

Norite

44$7[50,8

i

17,2 {12,8

.-

I

I

I-

I

I

MARTLN et DOYnrE

4

I’

(en polO0 de 1’Qchantillon)

Phu Phop (Indochine) Schistes

basal.$e -- 2 I 18 I13:9 I 4596 f 44 r 15,4 I 16,4 i
basal.$e
--
2
I
18
I13:9
I
4596 f 44
r
15,4 I 16,4
i
g-
-I
,i
977
I3
1
i
7
0,21
t
I
0,05 i
023
8
Or22
1
I
0,14
i
0,21
4
0,11
I
I
1,7
II
O,'ì0
0,12
1
0,11
I
i
B
1,2
3
3
15
I
I
17,8
1,5
i
i 21
1477
I
1
------
I-------
P

en p,<OO de 1f argile

Si02

A34203

Fe203

smo2/u o

23

,en p., 1O3 du

sol total

S5.0 combind

2

&207

Fe203

Ca0

mQ

K2°

Na20

=-=u=-=-=-.=-=-=

0,!9à

OP21

OriEine1

592

---

-------I-

_I--

-

--- i'

SOL'ERUN

id o

9OL ROUGE

(érodé)

id o

SOL ROUGE

BasalLe

:.d .:

id.,

Gaeiss

Granito-

@-eiss

Hn

SiupérieuT

Hcd5accumulation

If

Robhe-Mere

H

H.Id:accvmuALation

Supérieu

-

Mat

H,SupQriem. Hmd' acoumulation Mat; Originel

OrigLnel

11E Supé2ieu:

Ma*

H,Sup&

Hoclf accumuïa-tion

Origj qe3.

'rieur

:I

Mat,

originel

SOL ROUGE

H9!S'up6rieu

Hnd: accumula-bion

i1

It

It

i,

Mat, Origineï

SOL BRUN

Surface

oà5

EeaLanara

P o SEGALEB

 

50

(Madagascar

159

 

21i3

,Gà 5

Bemanevika

id n

30

à

49

($1adagasaar.:

120

 

o à

10

Saavina

J ,RIQULER1

IO

8.

59

(Nadagascm

83

o à

60

o à 29

:5

1O0

350

45

O 8. 15

50

150

250

400

700

10 m,

-.

id o

Marato1ana?

(Madagascar,

M:Balmayo

(Cameroun)

1

G1,MO"E i

GB.AC"R

ROUGE

SOL JAW

Mat

Originel-

-

Suzface

-

ESiane

J,Mo

H- d ' acdumulation

? m,

.

(Gabon)

BRUGERF

'1

H,argile

tachet&

taches rouges

taches claires

3 mQ

650

:-=-=-=-=-=-y,

=rc<l-I-.-:

=-.i--=-=

*,=

4

1

(1)

Point de

! Profon-

!

Zone

I.1,

(CASTAGNOL)

i

Si(

analYA~L.dL*---"-1

Zone terreuse

3,52

Zone rouge

1158

Zone terreuse

2?79

Zone rouge

1931

Zone rouge

2195

Zone

jaune

3: 66

Zone noire

5r47

(Pisokithe)

Zon'e jaune clairf1,62

Zone rouge

7728

Zone brune

14r34

=-=*-=II=

rr=.-=

=lil-=*=-:

Pour chaque résulta?; le premier chiffre est le résultat de L!aktaqu.e par EC1 2i 30 $ (m6thode WIEGHl3R) *D le secondt de la fasion. aux c)arbonatese

( Ph DUCKrUJ3’OuR?

G

AUBERT )

Sol

4,7

ni durci

i

I

I

.

MgO

(G,

oonaaiennoro

AUBERT et R, NAIGNIEN)

!

Grairilloas

Cuirasse

0,21

0,3

tr n

7,8

’1 72

1