Vous êtes sur la page 1sur 91

CAPILLAROSCOPIE PERI- UNGUEALE

Technique, indica-ons Résultats et interpréta-ons

MICROCIRCULATION

En 1661 MALPIGHI a découvert et visualisé le capillaire sanguin

En 1948 CHAMBERS et ZWEIFACH ont décrit l’unité micro-circulatoire:

- Artériole

- Veinule

- Canal de Suquet

- Glomus

- Métartériole

- Capillaire

Glomus

l’unité micro-circulatoire : - Artériole - Veinule - Canal de Suquet - Glomus - Métartériole -

MICROCIRCULATION CUTANEE

Vaisseaux < 150 um. Les capillaires ont un diamètre de 5 à 10

Faible épaisseur de la peau 1 à 2 mm mais grande surface 1,8 m2

La microcircula-on est située dans le derme: artériole, capillaire, veinule

Anastomoses artério-veineuses à la jonc-on entre le plexus veineux moyen et profond

Résistance faible au niveau des anastomoses et élevée au niveau des anses capillaires

Système d’innerva-on responsable de la vasomotricité à l’origine de la thermorégula-on

des anses capillaires Système d’innerva-on responsable de la vasomotricité à l’origine de la thermorégula-on E D

E

D

H

ANATOMIE FONCTIONNELLE

Artérioles, veinules, capillaire, anastomoses, canal préféren-el et canalicule lympha-que Artérioles rôle dans la régula-on des flux et dans les résistances périphériques Capillaire élément central par sa fonc-on nutri-onnelle Veinules: système de retour sanguin post- capillaire, véritable réservoir à capacité variable

CAPILLAROSCOPIE PERI-UNGUEALE

Visualisa-on de la micorcircula-on superficielle par simple transillumina-on avec un système op-que grossissant

Au lit unguéal car les capillaires sont parallèles à l’épithélium

Etudie la morphologie des capillaires au cours des acrosyndromes

Examen simple, rapide, peu couteux, fiable et reproduc-f

Méthodologie codifiée et u-lisateur expérimenté

Matériel et méthodes

Microscope op-que avec grossissement de 15 à 50 Eclairage à lumière froide Huile de cèdre ou à immersion Pa-ent assis Dernière phalange à plat

POSITION DU DOIGT

POSITION DU DOIGT
POSITION DU DOIGT

PLACE DE LA CAPILLAROSCOPIE

Prolongement de l’examen clinique

Après un interrogatoire minu-eux pour déterminer le trouble vasomoteur et avoir une orienta-on é-ologique

ACROSYNDROMES

ACROSYNDROMES VASOMOTEURS

ACROSYNDROMES TROPHIQUES

ACROSYNDROMES VASO- MOTEURS

Acrosyndromes permanents

Acrocyanose

Acrorighose

Acroïodèse

Acrosyndromes paroxystiques

Raynaud

Erythermalgie

ACROSYNDROMES TROPHIQUES

Les engelures • Lhématome digital spontané

Le livédo réticulaire

digital spontané •   Le livédo réticulaire •   Les nécroses digitales •   Le syndrome
digital spontané •   Le livédo réticulaire •   Les nécroses digitales •   Le syndrome

Les nécroses digitales • Le syndrome de lorteil bleu

PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Acrosyndrome vasculaire paroxystique • Fréquent:

5 à 10% de la population adulte 10 à 20% chez la femme

Opposition entre:

Phénomène de Raynaud idiopathique ou maladie de Raynaud (bénin) – Phénomène de Raynaud secondaire

PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Accès dischémie digitale déclenché par le froid, réversible

Trois phases:

syncopale, cyanique et hyperhémique

Souvent associé à une acrorighose ou à une acrocyanose

Trois phases: syncopale, cyanique et hyperhémique •   Souvent associé à une acrorighose ou à une

PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Formes atypiques fréquentes : forme syncopale pure, forme asphyxique

Dans le Raynaud, les troubles sont toujours paroxystiques

fréquentes : forme syncopale pure, forme asphyxique •   Dans le Raynaud, les troubles sont toujours

BILAN DIAGNOSTIQUE DUN RAYNAUD

Interrogatoire+++

Examens complémentaires

DIAGNOSTIQUE D ’ UN RAYNAUD •   Interrogatoire+++ •   Examens complémentaires •   Examen clinique

Examen clinique

DIAGNOSTIQUE D ’ UN RAYNAUD •   Interrogatoire+++ •   Examens complémentaires •   Examen clinique

Interrogatoire orienté

Siège uni ou bilatéral • Critères de sévérité • Facteurs de risque vasculaire • Prises médicamenteuses • Activités professionnelles • Signes datteinte viscérale

Interrogatoire: critères de sévérité

Sexe masculin • Début tardif des crises • Atteinte des pouces • Persistance des crises en été • Aggravation récente • Antécédent de nécrose pulpaire

BILAN DUN PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Examen clinique

Aspect de la peau – Examen vasculaire – Examen neurologique

clinique –   Aspect de la peau –   Examen vasculaire –   Examen neurologique Manœuvre
clinique –   Aspect de la peau –   Examen vasculaire –   Examen neurologique Manœuvre

Manœuvre dAllen

BILAN DUN PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Examen clinique

Aspect de la peau: doigts boudinés, infiltrés, télangiectasies, mégacapillaires, cicatrices de nécroses pulpaires, sclérodactylie

Examen vasculaire: pouls, souffle, test dAllen++, recherche dune pince costo-claviculaire

Examen neurologique: paresthésies

Raynaud unilatéral Homme tabagique Profession exposée

Raynaud bilatéral ancien Femme jeune Familial

Raynaud récent sévère Pouces a`eints Femme > 35 ans

Familial Raynaud récent sévère Pouces a`eints Femme > 35 ans Artériopathie Raynaud idiopathique Collagénose
Familial Raynaud récent sévère Pouces a`eints Femme > 35 ans Artériopathie Raynaud idiopathique Collagénose
Familial Raynaud récent sévère Pouces a`eints Femme > 35 ans Artériopathie Raynaud idiopathique Collagénose

Artériopathie

Raynaud idiopathique

Collagénose

ETIOLOGIES DUN PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

Raynaud bilatéral

Maladie de Raynaud

Collagénoses

Toxiques

Hyperviscosité

Raynaud unilatéral

Artériopathie athéromateuse, inflammatoire ou professionnelle

Syndrome neurologique canalaire

ETIOLOGIES DES RAYNAUDS SECONDAIRES

RAYNAUD BILATERAL: capillaroscopie, biologie

Collagénoses: Sclérodermie, CREST, lupus, dermatomyosite, syndrome de SHARP, Sjögren

Iatrogènes: Bétabloquants: Avlocardyl Dérivés de lergot de seigle: sumatriptan Chimiothérapie anticancéreuse: bléomycine, vinblastine. Cyclosporine, interféron

Hyperviscosité: Syndromes myéloprolifératifs Cancer Dysglobulinémies à IgM

BILAN ETIOLOGIQUE DUN RAYNAUD BILATERAL

CAPILLAROSCOPIE Aspect sensiblement normal dans le Raynaud idiopatique Microangiopathie organique spécifique ou sans spécificité mais évocatrice dune collagénose

BIOLOGIE: anticorps antinucléaires >1/160 – Anticentromères : CREST, sclérodermie limitée – Anti-topoisomérase-I, anti-RNA: sclérodermie diffuse – RNP, AAN moucheté : Sharp – Test de Farr, anti-Sm, anti DNA natif: lupus – SSa, SSb: Gougerot-Sjögren

ETIOLOGIES DES RAYNAUDS SECONDAIRES

RAYNAUD UNILATERAL: Echo-Doppler

ARTERIOPATHIES – Athéromateuses: plaque ou anévrisme de la sous-clavière

Inflammatoires: Buergerà occlusions artères digitales

Professionnelles: maladie des vibrations, syndrome du marteau hypothénarà anévrisme cubital; chlorure de vinyle

Bilan minimum devant un Raynaud

Raynaud bilatéral

Bilan minimum devant un Raynaud Raynaud bilatéral Raynaud unilatéral •   Capillaroscopie •   Echo-Doppler

Raynaud unilatéral

devant un Raynaud Raynaud bilatéral Raynaud unilatéral •   Capillaroscopie •   Echo-Doppler •  
devant un Raynaud Raynaud bilatéral Raynaud unilatéral •   Capillaroscopie •   Echo-Doppler •  

Capillaroscopie

Echo-Doppler

Biologie: FAN

CAPILLAROSCOPIE

Visualisation des capillaires au lit unguéal avec une loupe ou un microscope binoculaire

Transillumination avec une lumière froide

au lit unguéal avec une loupe ou un microscope binoculaire •   Transillumination avec une lumière

CAPILLAROSCOPIE:

Simple, non invasif, fiable, reproductible peu coûteux

CAPILLAROSCOPIE: Simple, non invasif, fiable, reproductible peu coûteux

LIMITES DE LA CAPILLAROSCOPIE

LIEES AU PATIENT:

Epithélium épais et opaque: travailleur manuel – Epithélium pigmenté – Soins de manucure récents – Anses perpendiculaires au lit unguéal

–   Epithélium pigmenté –   Soins de manucure récents –   Anses perpendiculaires au lit

CAPILLAROSCOPIE: Limites

CAPILLAROSCOPIE: Limites
CAPILLAROSCOPIE: Limites

LIMITES DE LA CAPILLAROSCOPIE

Liées à la pathologie:

Trouble non microcirculatoire (paresthésies) – Trouble vasomoteur organique

Capillaroscopie normale • Anomalies non spécifiques

Liées à lexaminateur

METHODOLOGIE D’ANALYSE

Forme des capillaires Taille Densité Organisa-on Flux sanguin Fond et -ssus péri-capillaires

Aspect capillaroscopique

Aspect capillaroscopique
Aspect capillaroscopique
Aspect capillaroscopique

ASPECT NORMAL

ASPECT NORMAL
ASPECT NORMAL

ANOMALIES CAPILLAROSCOPIQUES

Anomalies des capillaires

Quantitatives Qualitatives

Anomalies des espaces péri-capillaires • Anomalies de lécoulement sanguin • Tests au froid • Pression digitale

ANOMALIES QUANTITATIVES

Réduction du nombre des capillaires <9/mm

Présence de plages désertes <2/mm

Augmentation du nombre >17/mm

Réduction du nombre des capillaires <9/mm Présence de plages désertes <2/mm Augmentation du nombre >17/mm

Dénombrement des anses capillaires

Dénombrement des anses capillaires

ANOMALIES DES CAPILLAIRES

ANOMALIES QUALITATIVES:

Dystrophies mineures (type V à VIII) si >15%

Mégacapillaire >50 microns

Capillaire régressif ou thrombosé

Microanévrysme simple dilatation avant le sommet

Anses longues >350 microns

Les anomalies qualitatives mineures

Type V (caducée) • Type VI (tortueuse) • Type VII (créneau) • Type VIII (feuille de fougère) • àà pathologiques si > 15%

•   Type VII (créneau) •   Type VIII (feuille de fougère) •   àà pathologiques

DYSTROPHIES MINEURES

DYSTROPHIES MINEURES
DYSTROPHIES MINEURES

Dilatation des anses sans mégacapillaires

Dilatation des anses sans mégacapillaires
Dilatation des anses sans mégacapillaires
Dilatation des anses sans mégacapillaires

DYSTROPHIES

Mineures

DYSTROPHIES Mineures Mégacapillaire

Mégacapillaire

DYSTROPHIES Mineures Mégacapillaire

Anomalies majeures

Anomalies majeures
Anomalies majeures

MEGACAPILLAIRES: diamètre>50 um, sommet très élargi, anévrysmal, 2 branches dilatées courtes

MEGACAPILLAIRES: diamètre>50 um , sommet très élargi, anévrysmal, 2 branches dilatées courtes
MEGACAPILLAIRES: diamètre>50 um , sommet très élargi, anévrysmal, 2 branches dilatées courtes

ANSES LONGUES

ANSES LONGUES

Néogenèse: capillaires ramifiés

Néogenèse: capillaires ramifiés
Néogenèse: capillaires ramifiés
Néogenèse: capillaires ramifiés

ANOMALIES DES ESPACES PERI-CAPILLAIRES

Hémorragies spontanées • Œdème ou flou péri-capillaire • Exsudat • Gouttelettes de sueur • Anomalies de la teinte de fond • Plexus veineux sous-papillaires

Exsudat

Exsudat Œdème

Œdème

Exsudat Œdème

Hémorragies en volute ou piles d’assiette

Hémorragies en volute ou piles d’assiette

Plexus Veineux Sous Papillaires

Normalement visible Enfant Sujet âgé

Anormalement visible = anomalie mineure non spécifique à Athérosclérose, maladie lupique, polyarthrite rhumatoïde, acrocyanose, corticothérapie

Plexus Veineux Sous-Papillaires

Plexus Veineux Sous-Papillaires
Plexus Veineux Sous-Papillaires

Canaux sudoripares

Canaux sudoripares GouBeleBes de sueurs

GouBeleBes de sueurs

Canaux sudoripares GouBeleBes de sueurs

Ambiance tissulaire (fond)

Fond pâle

Maladie de Raynaud – Ischémie – Anémie – Ergotisme – Vasoconstricteur – Stress – Béta (-)

Fond sombre

Acrocyanose – Ischémie avec stase – Hyperhémie post ischémique – Stase veineuse – Livedo – Chaleur – Vasodilatateur – Hyperviscosité

ANOMALIES DE LÉCOULEMENT SANGUIN

Stase capillaire: ralentissement du flux souvent associé à une dilatation de la branche veineuse ou des PVSP

Phénomène de sludge: courant sanguin sous forme granulaire

Sludge

Sludge
Sludge
Sludge

INTERPRÉTATION DES ANOMALIES

CRITERES DIRECTS DE MICROANGIOPATHIE

Nombre de capillaires < 7/

mm

Plage déserte <2/mm

Capillaire régressif

Mégacapillaires

de capillaires < 7/ mm –   Plage déserte <2/mm –   Capillaire régressif –  

INTERPRETATION DES ANOMALIES

CRITERES INDIRECTS DE MICROANGIOPATHIE

Œdème ou flou péri- capillaire

Hémorragies

Exsudat

Sludge

DE MICROANGIOPATHIE –   Œdème ou flou péri- capillaire –   Hémorragies –   Exsudat –

CAPILLAROSCOPIE: résultat

MICROANGIOPATHIE FONCTIONNELLE

Aspect normal – Moins de deux critères indirects de microangiopathie

MICROANGIOPATHIE ORGANIQUE

SPÉCIFIQUE: présence de mégacapillaires spécifique de sclérodermie généralisée, dermatomyosite ou de Sharp

NON SPÉCIFIQUE: pas de mégacapillaire mais un critère direct ou plus de deux critères indirects

CAPILLAROSCOPIE NORMALE

CAPILLAROSCOPIE NORMALE
CAPILLAROSCOPIE NORMALE

PHENOMENE DE RAYNAUD IDIOPATHIQUE

Aspect proche de la normale • Nombre danses normal ou un peu diminué • Anses fines • Teinte de fond pâle • Pas de critères directs de microangiopathie • Moins de deux critères indirects de microangiopathie

•   Pas de critères directs de microangiopathie •   Moins de deux critères indirects de

Phénomène de Raynaud secondaire

MAO SPECIFIQUE

Phénomène de Raynaud secondaire MAO SPECIFIQUE MAO NON SPECIFIQUE

MAO NON SPECIFIQUE

Phénomène de Raynaud secondaire MAO SPECIFIQUE MAO NON SPECIFIQUE

CAPILLAROSCOPIE

LUPUS

CAPILLAROSCOPIE LUPUS MAONS

MAONS

CAPILLAROSCOPIE LUPUS MAONS

SLCERODERMIE: PR quasi constant, 1 er signe dans 90% des cas, précède le diagnostic de 5 ans

SLCERODERMIE: PR quasi constant, 1 e r signe dans 90% des cas, précède le diagnostic de
SLCERODERMIE: PR quasi constant, 1 e r signe dans 90% des cas, précède le diagnostic de

MICROANGIOPATHIE ORGANIQUE SPECIFIQUE

SCLERODERMIE

MICROANGIOPATHIE ORGANIQUE SPECIFIQUE SCLERODERMIE
MICROANGIOPATHIE ORGANIQUE SPECIFIQUE SCLERODERMIE

SLCERODERMIE

SLCERODERMIE
SLCERODERMIE

CAPILLAROSCOPIE

SCLERODERMIE

CAPILLAROSCOPIE SCLERODERMIE
CAPILLAROSCOPIE SCLERODERMIE

PAYSAGE SCLERODERMIQUE

70 à 100% des sclérodermies ACR+

Corréla-on inter-observateur: 90%

Régression spontanée (24%)

VPP 52%, VPN 99% (3000 Ph Raynaud suivis 5 ans)

Sulli A. Ann Rheum Dis 2008;67:885-7 Pavlov-Dolijanovic S. Rheumatol Int 2011

PAYSAGE SCLERODERMIQUE

Mégacapillaire ( > 50 µm) Hémorragies

Réduc-on capillaire <7/mm Plage avasculaire (<2/mm)

Désorganisa-on Dystrophies ramifiées

<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées
<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées
<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées
<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées
<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées
<7/mm •   Plage avasculaire (<2/mm) •   Désorganisa-on •   Dystrophies ramifiées

FAN, Capillaroscopie et risque à 5 ans de ScS

AAN -

Cap N

FAN, Capillaroscopie et risque à 5 ans de ScS AAN - Cap N Risque ScS <

Risque ScS < 10 %

AAN + CAP : nb danses < 8,4/mm Méga -

< 10 % AAN + CAP : nb d ’ anses < 8,4/mm Méga - Risque

Risque ScS : 10 - 50 %

AAN + CAP : nb danses < 8,4/mm Méga +

10 - 50 % AAN + CAP : nb d ’ anses < 8,4/mm Méga +

Risque ScS > 50 %

Ingegnoli F et al. Rheumatology 2010.

Auto-anJcorps et capillaroscopie anormale = facteurs prédicJfs indépendants de l'évoluJon du PR vers la
Auto-anJcorps et capillaroscopie anormale =
facteurs prédicJfs indépendants de l'évoluJon du PR vers la Sclérodermie
Associa-on d ’ auto-an-corps spécifique et d ’ anomalies
capillaroscopiques = risque x 60 d ‘ évolu-on vers une ScS
x
5 pour la capillaroscopie seule
x
8 pour les auto-an-corps seuls

ClassificaJons capillaroscopiques des sclérodermies

MARICQ

Type ac-f: plages avasculaires , désorganisa-on

Type lent: nombreux méga, hémorragies

Valeur pronos-que sur appari-on des lésions viscérales

CUTOLO

Stade précoce: anses dilatées, qq méga, architecture préservée Stade ac-f: raréfac-on modéré, méga et hémorragies ++ Stade tardif:

désorganisa-on, raréfac-on majeure, zones avasculaires , capi ramifiés

DIAGNOSTICS DIFFÉRENTIELS DU RAYNAUD:

interrogatoire++

AUTRES ACROSYNDROMES Acrocyanose: permanent

Erythermalgie: rare et en tout point opposée.

ACROPARESTHÉSIES Bilatérales: causes neurologiques, métaboliques, endocriniennes, médicamenteuses

Unilatérales: syndromes canalaires, algodystrophie, séquelles de paralysie

ACROCYANOSE

Acrosyndrome permanent • Extrémités rouges, froides et moites • Familiale • Majorée par une anoréxie • Toujours bénin mais risque dengelures

et moites •   Familiale •   Majorée par une anoréxie •   Toujours bénin mais

ACROCYANOSE: capillaroscopie

Anses dilatées de façon homogène • Dilatation asymétrique • Nombre normal ou un peu augmenté • Fond sombre • Hémorragies, œdème stase • Gouttelettes de sueurs

normal ou un peu augmenté •   Fond sombre •   Hémorragies, œdème stase •  

ACROCYANOSE: capillaroscopie

ACROCYANOSE: capillaroscopie
ACROCYANOSE: capillaroscopie

Dilatation des anses capillaires Critères différentiels sclérodermie/acrocyanose

Répartition inhomogène des anses • Caractère anévrysmal du sommet de lanse dilatée • Perte de parallélisme des bords des deux branches • Diminution de la longueur des anses • Réduction associée du nombre danses

1 acrocyanose

2 mégacapillaire

Diminution de la longueur des anses •   Réduction associée du nombre d ’ anses 1

RAYNAUD

RAYNAUD ACROCYANOSE

ACROCYANOSE

RAYNAUD ACROCYANOSE

Raynaud idiopathique

Raynaud idiopathique Acrocyanose

Acrocyanose

Raynaud idiopathique Acrocyanose

PRESSION SYSTOLIQUE DIGITALE

Gradient huméro- digital: G=PSH-PSD

G=100-(PSD/PSH*100)

N: 8 mmHg ou 6,5%

Artérite digitale:

gradient >30 mmHg ou

30%

•   G=100-(PSD/PSH*100) •   N: 8 mmHg ou 6,5% •   Artérite digitale: gradient >30
MESURE DES PRESSIONS SYSTOLIQUES DIGITALES •   P < 100 mmHg = artériopathie digitale •
MESURE DES PRESSIONS SYSTOLIQUES DIGITALES •   P < 100 mmHg = artériopathie digitale •

MESURE DES PRESSIONS SYSTOLIQUES DIGITALES

P < 100 mmHg = artériopathie digitale

P < 70 mmHg =risque de trouble trophique

P < 30 mmHg = ischémie cri-que = iloprost

95 mmHg 60 mmHg 80 mmHg 60 mmHg 40 mmHg 110 mmHg 40 mmHg 40
95 mmHg
60 mmHg
80 mmHg
60 mmHg
40 mmHg
110 mmHg
40 mmHg
40 mmHg
PAS Humérale = 120 mmHg

ENGELURES

ENGELURES
ENGELURES

Lupus-engelure ou chilblain lupus

Lupus-engelure ou chilblain lupus

Orteil bleu

Orteil bleu Nécrose digitale

Nécrose digitale

Orteil bleu Nécrose digitale

ERYTHERMALGIE

ERYTHERMALGIE LIVEDO

LIVEDO

ERYTHERMALGIE LIVEDO

ACROSYNDROME VASCULAIRE ( acroparesthésies)

Paroxystique
Paroxystique

Permanent Semi permanent

Chaud
Chaud

Froid:

Raynaud

Interrogatoire + Allen + clinique

FAN/Capillaro

Allen + +/- nécroses

Synd Marteau Embolies Paranéoplasique

Allen –

Pas de

nécrose

Acrocyanose Acrorighose Acrocholose Engelures Hématome spontané du doigt

Age /médicaments/ caractère familial

NFS/FAN/TSH

Erythermalgie

primitive

Familiale ou non

Erythermalgie

secondaire:

Médicaments

Syndrome

myéloprolifératif

Lupus

PR

primitif

PR

secondaire

Capillaroscopie en pleine peau

Faible grossissement 50

Capillaires perpendiculaires à la peau (sommet visible)

Densité variable 30 à 50/mm2

AOMI: dilata-on capillaire, œdème puis raréfac-on

Angiodermite nécro-que: allongement des capillaires très dystrophiques en peau saine, dilata-ons capillaires importantes, microanévrysme, hémorragies en péri- ulcéreux

HTA: diminu-on de la densité capillaire

capillaires importantes, microanévrysme, hémorragies en péri- ulcéreux HTA: diminu-on de la densité capillaire

Insuffisance veineuse chronique

Dermite ocre: papilles dermiques élargies aux contours marqués par dépôts d’hémosidérine

Hypodermite scléreuse:

capillaires dilatés allongés tortueux, réduc-on de la densité

Atrophie blanche: zone avasculaire avec quelques capillaires dilatés pelotonnés

tortueux, réduc-on de la densité Atrophie blanche: zone avasculaire avec quelques capillaires dilatés pelotonnés

ATROPHIE BLANCHE :

zone d’ischémie artériolaire au niveau du derme superficiel. Plaque lisse, nacrée, avec des télangiectasies, dans une zone d’hypodermite pigmentée ou purpurique

Au microscope

lisse, nacrée, avec des télangiectasies, dans une zone d’hypodermite pigmentée ou purpurique •   Au microscope
lisse, nacrée, avec des télangiectasies, dans une zone d’hypodermite pigmentée ou purpurique •   Au microscope

CONCLUSION I

Un interrogatoire détaillé, un examen clinique orienté et quelques examens complémentaires simples perme`ent de reconnaître un trouble vasomoteur et d en envisager son é-ologie rapidement.

La capillaroscopie unguéale est indispensable dans le bilan ini-al et le suivi d’un phénomène de Raynaud

CONCLUSION II

RAYNAUD

CONCLUSION II •   RAYNAUD •   CAPILLAROSCOPIE •   SCLERODERMIE

CAPILLAROSCOPIE

CONCLUSION II •   RAYNAUD •   CAPILLAROSCOPIE •   SCLERODERMIE

SCLERODERMIE