Vous êtes sur la page 1sur 7
ELAMBEMENT DE POUTRES L'étude expérimentale proposée concerne le flambement de poutres prismatiques soumises & une compression axiale, I'effort normal étant supposé apnliqué au centre de gravité des sections terminales. La théorie d'EULER met en évidence une charge critique en compression pour laquelle 1a poutre prend brusquement un fléche impor- tante. Cette’ charge critique dépend de 1a nature du matériau, des caractéristiques géométriques de 1a poutre et des conditions d'appui ‘imposées. La manipulation a pour but de mettre en évidence 1*équilibre instable correspondant & cette charge critique d' EULER et de verifier expérimentalement la théorie élénentaire du flambement. T - BAPPELS : Théorie d'EULER sur le flambement = NB: Cette Stude utilise quelques résultats du probléme de la flexion ‘simple des poutres (cf: flexion de poutres) 1° Charge critique d' EULER On consid@re une poutre parfaitement prismatique de section aet de Jongueur 1, articulée & ses extrémités et soumise 4 un effort normal rigoureusement appliqué au centre de gravité des sections terminales. as Pour des valeurs d'effort normal P, faibles, Ja poutre reste droite (équilibre stable). On fait croitre l'effort nomal. Brusquement Pour une valeur critique Pe, 1a poutre fléchit Jatéralement (équilibre inStable). fu dela de P., la fléche s'accentue, mais quilibre Feste stable. Si 12 poutre fléchit sous 1'action de l'effort normal P, i] apparait dans 1a poutre un monent fléchissant : Me Py L'équation différentielle de Ta déformée qui s'écrit 1 a Scab (I désignant le moment quadratique de 1a section de 1a poutre par rapport @ 1'axe principal d'inertie Ggde la section)devient : EI a3 + Py x0 dx ouencore 4 + Ay so en posant = hY ord La solution générale est de la forme : Ye Asin + B cos be avec Yeo pour {x= 0 ae La premiére condition entaine : Bo et la seconde : Asin ke - 0 A étant nécessairement #0, on a donc : Ainkl wo soit: A = mT ou : Att. mere et erpiefinitive: pp | mehe ex Tiigesanst La charge critique d'EULER, Pe, est obtenue pour m 2 a Remarques : - Cette derniére relation suppose que la déformation dy matériau reste dans le domaine élastique. - Elle a été obtenue pour le cas particulier d'une poutre articulée 4 ses _deux extrémités. Un calcul analogue permet ‘tenir T"expression de Ta charge critique d' EULER pour d'autres conditions d'appuis. Le tableau suivant donne les résultats pour les cas usuelst’ = Wel a a A 4 . 8 B 8 Extrémite A Artievice Encastree Mibre Extesmité 8 | Articole | Encastres | Encastes eneastres exne erm’ | Gexn? exm Pe 2 see ee 22. bee pene bet Len at Flanbeneet | Aged ape ott ag = 2 bis — : (9 Conditions réelles pues (2 ogy ) La théorie d'Euler est valable dans le cas oi la poutre est parfaitement droite. En réalité, la rectitude parfaite de la poutre n'est jamais réalisée. Nous reprenons donc le probléme en supposant que la poutre est primitivement arquée, ‘L’équation de I'axe de la poutre au repos est la suivante: Ax © inex Yo 7 La déformation totale de la poutre est donnée par l'expression suivante: x ytasinEx i Le moment de flexion est donné par 'équation suivante: M=Py+ Pasin x Lééquation différentille de la déformée s'érit pe ky Pasinex, avec: ee EI Solution complate: y= Acoske+ Bsin kx-+—4—. Les conditions aux limites imposent: A=B IL subsiste: Soit: ! ds (3) La représentation de fen fonction de P/P, est une hyperbole, Nous donnons Iallure de cette hyperbole sur la figure suivante: j Remarque Plus la fléche a au repos est petite, plus on se rapproche du cas idéal de la théorie dEuler PP, 2° Contrainte limite de flambement : La contrainte pour I'effort de compression simple est égale as Oers0ick a £1 désignant 12 section transversale de 1a poutre. La contrainte critique d'EULER vaut donc : err? Con pe (dg lengeeve de Flanbenent rel ye Eve soit en posant : Fete que fp EXE ) Pe (r_: rayon de giration) en ye en introduisant. ¥ = + Glancenent du barreau en compression * == Nimite dlastiqve TI ~ APPAREILLAGE D'ESSAI : 1° Description de l'appareil (figure 1 et 2) L'appareil permet d'appliquer 4 une poutre de section rectangulaire constante, un effort de compression axiale jusqu'au flambement de la Poutre. Ces essais sont réalisés avec des poutres de différentes Jongueurs et pour des conditions d'appui variées et permettent ainsi de verifier la théorie d'EULER, valable dans le domaine élastique. On utilise des poutres rectangulaires de 20mmxX3tw.qui seront soumises au flanbenent dans un plan pernendiculaire & Y'axe principal de plus faible inertie, En plus de la charge de compression simple, on appl ique une force tras petite (11) horizontale, au milieu de la poutre, pour accroftre la précision sur la détermination de la charge critique de flanbenent et pour s'assurer que ce dernier se produit toujours dans 1a méme direction. Le déplacement est contré1é au milieu de 1a Poutre par un comparateur (12) (ev jauge micrometrique) Figure 4 La poutre de charge (5) repose a gauche sur tun pivot ajustable (8) pour que 1a force an- Pliquée reste toujours axiale. La manchon (2) Peut se bloquer sur le tube (1) dans 1a posi- tion voulue par 1a longueur de 1'éprouvette. Pendant 1'expérience, 1a partie droite de 1a poutre de charge (5}, stabaisse, 1 faut donc agir sur le pivot (8) pour conserver son hori- zontabilité controlé par un niveau fixé sur 1a Poutre. On tourne Tégérement T'écrou (4) qui Pousse Te support (3) du pivot (8). La poutre (5) supporte 1'appareil de mise en charge (dynamométre (7) - volant. (6) = attaches (9) de différentes lonqueurs) . Un contrepoids (10) équilibre le poids de 1a poutre (5) et de l'appareil de mise en charge. Le bras de levier est de 4: 1 et le dynamométre est étalonné en conséquence. Trois conditions d'expérience peuvent étre réalisées : a) deux extrémités articulées b) deux extrémités encastrées ¢) une extrémité articulée une extrémité encastrée Les blocs de centrage forment un V de 90°. Pour les éprouvettes les extrémités articulées sont usinées avec un angle de 60°, les extrémités encastrées sont parallélépipédiques. 2° Mode operatoi Four une post conditions d'appui choisies , on instaile la pout dleasais sur ses appuia an régiont ta poutre de charge da hulle sorte av'elle soit horizontale at qu'elle aftleure le semmet de ta povtre d’easaia, ta povtrs de charge ctant maintenve par on auppert covlisaant sur la colonne dv bal Ceolenne de droite). 1 her de ta poutre de charge est contrat Find aur celle povtre. C figue 2). ; On Fine alors I'aMache correspondant dla poutre cheisie « | 1s support de In pours de charge star? abaisse , on ajvite le contrepeide (40) jusqu'd ce que la poutre repose sans appuysr sur le Semmet de la povire diessaisy | Laiguille de dynamemitre doit alors indiquer une charge nulle (I'atlache (9) dhant mise en extension avec le velant (6) sans qu'elle exerce toutefois un effort sur la poutre de charge i Le poids propre de 1a povtre de charge et de l'appareil le mise an charge ast (Wéritier aie le povire de charge ext encore horisentale) alors équilibre™ figy + Senéma ge Fapparetliogs Pourre Tessas a | ¢ 3. Dans le cas ed le dynamométre indique apréa equilibrage , une faible valeur de charge résidvelle , neler cate valeur qui corrependra a origine des valeurs de la charge en compression simple appliqu dla poutre A’eanais on met alors en place ta petite surcharge (W) cafes 4 pour les povires clenais de #50 at 600 mm. 320g pour des povires diemais de FOO tm. ainsi que la jauge micremebrique (le), d mi- hauteur de la poutre dessais La charge en compression pevt alors etre appliquée en tournant le velant ) on procede par paliers successifs on note 1a charge st la fléche apréa avoir chaque fois ramend la poutre de chorge & Ehorizontale en agissant sur le volant de commande du pivot ajustable A chague lecture, on souléve la petite surcharge (it) | on alteint le point critique de Flambement lorsque la Fléche ne diminue plus & ce moment NE! © on dispose de deux dynamométres (dont le choix depend de l'sssai effectus, sted, pour des charges critiques fe faibles, est directement gradue en valeur de charge de compression appliquée a la povire d'essais wile 26, pour des charges critiques plus slavees,, deit etre dtalonne © te produit 6.5. ae la povire d'easais est obtenv parti dion anua en Flesion simple, sur le bane "Fletion 3e. PovTne” IL. EXPERIMENTATION + = Verification de la theorie o'EVLER, pour differents cas de Hlambement ® trace des covrbes charge - déformation ¥ del + trace de la courbe Te en fonction de 2'dlancement rmination de ta charge critique, Pe pour les difFérents essais editerminer la flécke in’ alesa,