LES 23 DE LEEKENS

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

24

ARRET SUR IMAGE
Ounas est en vacances à
Dubaï, Soudani, lui, s'entraîne à l'ASO pour maintenir sa forme en vue de
la CAN 2017. Le premier
sait qu'il n'ira pas au
Gabon, le second sait qu'il
y sera et qu'il jouera…

AU COURS D'UN STAGE
QUI S'EST ACHEVÉ
HIER

Madoui et
Belloumi
obtiennent la
licence CAF A

La DTN a organisé cette
semaine un stage
d'équivalence pour l'obtention de la CAF A à
l'ITS de Aïn Benian en
présence de 80 participants dont deux entraîneurs mauritaniens.
Trois experts algériens
et un expert Tunisien
ont encadré ce regroupement qui s'est achevé hier. La présence
de Belloumi et Madoui
a été remarquée. Les
deux ex-internationaux
ont décroché pour la
circonstance l'attestation de succès CAF A.

Réunion
du BF le
3 janvier

Le président de la FAF,
Mohamed Raouraoua,
présidera le 3 janvier
au CTN de Sidi Moussa
une réunion statutaire
de son BF. L'ordre du
jour de cette réunion
comprend plusieurs
points qui seront
débattus : l'EN, la CAN
du Gabon, l'arbitrage, la
DTN et divers.

AFFAIRE
ARBITRES
AGRESSÉS

La Ligue
de Tipasa
frappe fort

La CD de la LFW Tipaza
a frappé d'une main de
fer dans le dossier des
arbitres lâchement
agressés au cours de
la rencontre GB Sidi
Rached -RS Koléa relevant du championnat
de Division honneur en
sanctionnant le gardien
de but du GB Sidi
Rached et un dirigeant
du même club par 3
ans alors que l'équipe
devra jouer à huis clos
pendant 4 matches.
Pour rappel à la fin de
cette rencontre l'arbitre directeur et son
assistant ont été
agressés sauvagement.
L'arbitre directeur a eu
une incapacité de 15
jours a lors que son
assistant a eu 3 mois
d'incapacité. Une plainte a été déposée également à l'encontre des
agresseurs.

BENOUZA
RACCROCHE

«

Un seul regret : la
Coupe du monde»
Black Stars, Mensah pour avoir
effectué une faute grossière sur un
joueur nigérian à l'entrée de la surface de réparation. Malgré la pression du match, j'ai bien appliqué la
réglementation en maîtrisant parfaitement la rencontre. D'ailleurs les
responsables de l'arbitrage africain
m'ont félicité après cette chaude
empoignade.

L'arbitre international
Mohamed Abderrezak Benouza a
mis fin à sa carrière en cette fin
d'année après un parcours riche où
le referee algérien s'est distingué sur
le plan national et à l'échelle internationale. L'enfant d'Oran a participé à 4 CAN mais son seul regret
reste le fait qu'il n'a pas officié dans
une Coupe du monde, pourtant en
2010, il a été retenu par la FIFA
pour le Mondial d'Afrique du Sud
mais une blessure au genou deux
semaines avant l'ouverture de l'évènement l'a privé de cette grande fête
du football mondial.

Vous avez quand même participé
à 4 CAN, ce qui prouve bien votre
valeur ?

Dieu merci je pense que j'ai
accompli une belle carrière internationale même si je regrette une seule
chose le fait de n'avoir pas participé
à une Coupe du monde.

Vous avez officié votre dernier
match mercredi passé à Dar El
Beïda PAC-NAHD pour le compte
des 1/8 de finale de la coupe
d'Algérie. Qu'avez-vous ressenti
sur le terrain ?

C'était un moment fort car je
savais que c'était mon dernier
match. Il fallait être vigilant et bien
concentré. Dieu merci la rencontre
s'est tenue dans un bon état d'esprit
et il n'y a pas eu de contestation.

C'est une sortie par la grande
porte n'est-ce pas ?

C'est une grande satisfaction
morale car je pense que ma carrière
a été positive sur tous les plans.

Justement à propos de votre
longue carrière vous avez
commencé tôt l'arbitrage ?

Oui, j'ai entamé ma carrière à 17
ans où je me souviens avoir officié
mon premier match à Bethioua et
depuis j'ai gravi progressivement
les échelons.

Est-ce que vous vous souvenez de
votre premier match en L1 ?

Oui c'était WAB-ASAM lors de la
saison 1995-1996 où j'ai bien tenu
mon rôle sur le terrain malgré l'enjeu de la rencontre.

Mais le moment fort reste
incontestablement votre
désignation en 1998 pour officier
la finale du championnat d'Algérie
entre l'USMA et l'USMH alors que

vous n'aviez que 25 ans à
l'époque de Belaïd Lacarne ?

Effectivement c'était un moment
important dans ma carrière vu l'enjeu de la rencontre et la passion qui
entourait ce derby. Le stade du 5Juillet était comble et cette empoignade a connu un retournement de
situation incroyable de la part des
Harrachis qui vont finir par décrocher le titre de champion d'Algérie
à la surprise générale.

Votre prestation dans ce derby a
renforcé votre confiance puisque,
en 2001, vous décrochez votre
badge international…

Quand j'ai décroché mon badge
international, j'ai redoublé d'efforts
pour être au top et surtout bien
représenter le pays. Je me souviens
de mon premier match international
où j'ai officié la rencontre ES Sahel Sony Sugar du Kenya.

Quel est le match international
qui vous a marqué dans votre
carrière ?

Incontestablement, je dirai le 1/4
de finale Ghana-Nigeria disputé à
Accra dans un stade archicomble
dans le cadre de la CAN 2008. Ce
jour-là j'ai expulsé le capitaine des

Mais vous avez été retenu pour
la Coupe du monde 2010 en
Afrique du Sud mais une
blessure au genou t'a privé de ce
grand événement
footballistique ?

Effectivement j'étais retenu mais
une blessure au genou deux
semaines avant l'ouverture de ce
Mondial m'a empêché d'y participer. Le destin en a voulu autrement.

Maintenant que vous avez
raccroché, quels sont vos
projets ?

Je vais prendre quelques jours de
repos pour ensuite réfléchir sur
mon avenir sportif dans l'arbitrage.
Je suis prêt à intégrer une structure
pour mettre mon expérience au
profit de l'arbitrage algérien.

Que pensez-vous de l'arbitrage
algérien ?

L'arbitrage algérien est entre de
bonnes mains et je reste persuadé
qu'il est sur le bon chemin. Il y a de
jeunes arbitres talentueux qui promettent beaucoup. Il suffit de bien
les encadrer seulement.

Un mot pour conclure ?

Je remercie le président de la
FAF, le président de la CFA et le
membre du BF Abdelkader
Chaâbane qui m'ont beaucoup soutenu.
K. H.

Coupe d'Algérie,
1/4 de finale
TIRAGE
AU SORT LE
8 JANVIER

Le tirage au sort des quarts de finale de la
coupe d'Algérie de football (seniors) devrait se
dérouler le dimanche 8 janvier prochain, a-ton appris vendredi auprès du président de la
commission de cette épreuve Ali Malek. "Nous
avons retenu la date du 8 janvier pour le
déroulement du tirage au sort, en attendant
qu'elle soit entérinée", a affirmé le premier
responsable de la commission d'organisation
de la coupe d'Algérie. Pour rappel, la coupe
d'Algérie 2016-2017 a dévoilé mardi et mercredi derniers les huit formations qualifiées
pour les quarts de finale prévus au mois de
mars prochain. La Ligue 1 Mobilis sera représentée par le MC Alger (tenant du trophée),
l'USM Bel-Abbes, le NA Hussein Dey, l'ES Sétif,
le CR Belouizdad et la JS Kabylie, alors que la
Ligue 2 Mobilis est présente avec le CABB
Arréridj. Le pensionnaire de la division amateur (Groupe Est) l'US Tébessa, demi-finaliste
de la précédente édition, s'est également qualifié à ce tour.

GHOULAMPSG, C'EST
SÉRIEUX !

Sous contrat avec le SSC Naples
jusqu'en 2018, l'international
algérien devrait changer
d'air l'été prochain. Et il
pourrait bien rejoindre le
club de la capitale française. D'après les dernières
informations du quotidien
italien La Gazetta dello Sport,
l'ancien Stéphanois aurait déjà confié à son
entourage son désir de revenir dans le championnat français, dans un club huppé, la saison
prochaine. Ce club ne peut être que le PSG qui
fait déjà partie des prétendants qui se sont
manifestés pour attirer Faouzi dans leurs rangs.
Le joueur, et d'après foot sur7, aurait rencontré
des émissaires parisiens ''à plusieurs reprises''
qui lui auraient présenté un projet sportif séduisant. En concurrence avec le Bayern Munich sur
le natif de Saint-Priest-en-Jarez, le quadruple
champion de France partirait ainsi avec une
bonne longueur d'avance, Naples reste cependant tout proche des négociations, aux dernières nouvelles l'écart n'était pas grand entre
ce que proposerait le Bayern et ce qui a été proposé par le club italien, il est donc un peu trop
tôt pour évoquer un proche départ, le dossier ne
sera chaud que d'ici 4 à 5 mois.

AVEC FEGHOULI,

SANS BOUNEDJAH tral pour la CAN ?
uel axe cen
q
:
-3
-3
4
ou
-2
-5
3
ET OUNAS
GHOULAM AU PSG : ÇA BRÛLE !

www.competition.dz SAMEDI 31 DÉCEMBRE 2016 20 DA France 2 € N° 4865 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

SON PRÉSIDENT VEUT LE
DÉTOURNER VERS LA SAOURA

ARIBI,
L'AFFAIRE

DE FIN
D'ANNÉE
«LA JSK OU JE
RESTE AU CAB»

La JSK

confiante :
«Il est avec
nous»

NEZZAR : «ZEROUATI M'A PROPOSÉ
500 MILLIONS DE PLUS QUE HANNACHI»
Amrani file au CSC

Boughrara
trop cher
pour le MOB

Hichem-Chérif :

«On sera
champions,
si…»
Guenina dans le viseur

2017 : LE

MCA VERRA
PLUS GRAND

MANSOURI,
ÇA COINCE
POUR

300
MILLIONS

Vers un

échange

SAYOUD-

HADDOUCHE
Hammar :
«Je veux rester
longtemps
à l'USMA»

HADJ MOHAMED :

«ON ME MET DÉJÀ
LES BÂTONS DANS
LES ROUES»

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz

À LA UNE

2

MCS

Azzi, Benyahia, Cadamuro, Bensebaïni, Medjani,
Mandi et Belkaroui dans la liste élargie

3-5-2 ou 4-3-3 :

QUEL AXE CENTRAL
POUR LA CAN ?

Dernièrement le sélectionneur national, Geroges Leekens, a dévoilé sa liste élargie
de 32 joueurs. Dans ladite liste, on trouve pas moins de 7 défenseurs axiaux.
PAR ISLAM Z.
Il faut dire que depuis un
moment, l'axe central est devenu un
gros problème pour le coach qui souhaite maintenant tout faire pour faire
avancer les choses et surtout essayer
de diversifier les options durant la
prochaine édition de la CAN. Si plusieurs solutions ou variantes existent,
il n'en demeure pas moins que tout
reste ouvert et on sera fixé lundi
lorsque le coach national dévoilera sa
liste définitive des 23 joueurs. Au vu
de la situation, il pourrait prendre
plusieurs défenseurs pour la compétition. Plusieurs paramètres permettront au coach de faire son choix final.
D'ailleurs et selon nos informations,
sa seule hésitation réside dans ce
compartiment. Le belge hésiterait
entre Azzi, Benyahia et Cadamuro.
Ainsi, le coach national a décidé de
faire appel à Azzi, Benyahia,
Cadamuro, Bensebaïni, Medjani,

Mandi et Belkaroui. Au total, ce sont
7 défenseurs axiaux qui ont été choisis. Ceci dénote de l'importance qu'accord Leekens à sa défense centrale. Il
faut dire que ce dernier a tout fait
pour avoir les meilleurs joueurs possibles. Il a fait le tour pour superviser
les joueurs et voir dans quel état de
forme ils se trouvent. Ce n'est
qu'après, qu'il a opté pour les 7
joueurs cités un peu plus haut. Vu
l'importance de vite corriger les
lacunes et de redonner une solidité
défensive à l'équipe nationale, on
peut penser que le sélectionneur
national peut prendre beaucoup de
joueurs dans ce poste afin d'avoir
l'embarras du choix durant la compétition africaine. Cependant, il y a plusieurs paramètres qui entrent en
considération pour définir et choisir
les joueurs qui seront amenés à faire
le déplacement au Gabon. Si on peut
penser aisément que les habitués tels
que Medjani, Mandi et Belkaroui
seront présents, il y a d'autres facteurs

qui vont peser dans la balance.
Plusieurs joueurs seront opposés pour
déterminer ceux qui vont jouer.
Medjani, Bensebaïni, Mandi
et Belkaroui favoris
Après une première lecture de la liste
élargie, on peut déduire que des 7 éléments sélectionnés dans la liste élargie, 5 sont favoris pour prendre leur
billet pour le Gabon. Il s'agit bien sûr
de Medjani, Bensebaïni, Mandi et
enfin Belkaroui. 3 des 4 joueurs cités
sont des habitués de la sélection et ont
pris part aux derniers stages.
D'ailleurs, on parle de trois indiscutables à savoir Medjani, Mandi et
Belkaroui. A présent, il y a encore de
la place pour les autres joueurs et c'est
là que le coach va se poser sur les
données qu'il a en main. Il faut dire
que la concurrence est rude pour
prendre des places au sein de la
défense et Leekens va devoir faire le
nécessaire pour choisir ses hommes
dans la défense.
I. Z.

LES FACE-À-FACE
Medjani-Bensebaïni

A l'approche du rendez-vous africain,
on s'est intéressé à la première moitié
de saison des défenseurs appelés
dans la liste élargie. L'idée c'est de
faire la lumière sur la parcours de
chacun durant les 6 premiers mois de
la saison. Le premier face-à-face qui
nous intéresse, c'est entre le capitaine
Medjani et Bensebaïni. On commence
par le pensionnaire de Leganes.
Medjani est connu pour être le leader
de l'EN depuis la retraite de
Bougherra et l'absence de Halliche.
De l'expérience, il en a à en revendre.
Il a fait deux CAN et deux Coupes du
monde. C'est dire que le joueur traîne
derrière lui des années de matchs en
Afrique. Cependant, les choses ne se
sont pas vraiment bien passées en
club cette saison puisqu'il n'a pas eu
le temps de jeu nécessaire. En effet,

avec seulement 595 minutes jouées, il
n'a pas eu assez d'occasions pour
s'exprimer. Pour Bensebaïni, il est un
titulaire à Rennes, jouit de la confiance de son entraîneur. Jeune et vif, il a
les dents pour aller bousculer la hiérarchie. Toutefois, il n'a pas de vécu
international et n'a pas l'expérience
nécessaire pour faire face à une compétition comme la CAN.

saison. Il espère bien faire le nécessaire pour préserver sa place. De l'autre
côté, il y a Cadamuro qui a effectué
son retour il y a quelques mois. Le
pensionnaire du Servette veut lui
aussi retrouver sa place. Lui aussi est
un indiscutable au sein du club suisse
avec 16 matchs joués et 4 buts marqués.

Cadamuro-Belkaroui

Les deux pensionnaires de Ligue 1
Mobilis glanent le fruit d'une très
bonne moitié de saison. L'un comme
l'autre sont des titulaires indiscutables et n'ont raté que très peu de
matchs pour suspension ou blessure.
Même si les données ne les donnent
pas comme favoris, rien n'est encore
joué et ils pourraient valider leurs
places pour la CAN.
I. Z.

Le second face-à-face concerne
Belkaroui et Cadamuro. Le premier
est un titulaire et a joué tous les derniers matchs de l'équipe nationale,
dont le match du Nigeria où il a été
très critiqué. De retour à la compétition avec l'EST, le joueur a repris
confiance et a dépassé sa mauvaise
période. Il totalise au total, 9 matchs
joués durant cette première moitié de

Azzi-Benyahia

Meftah,

Mandi, Medjani,
une option Bensebaïni et Cadamuro
à ne pas
négliger

Le latéral droit de
l'USMA est donc retenu dans la liste élargie et selon les dernières informations
de Compétition, il
devrait faire la CAN.
Un élément bien plus
qu'un trouble-fête.
Une option en béton
pour Leekens. Rabie
Meftah est revenu en
sélection après plusieurs années de mise
à l'écart. En effet, le
joueur en question a
séduit Leekens par
ses prestations de
grande qualité durant
la première moitié de
saison. Présent dans
la liste des 32, des
sources ont confirmé
à Compétition qu'il
était bien parti pour
faire la CAN avec les
Verts. Un choix qui ne
serait pas fortuit du
moment que le joueur
a aussi une très grande expérience en
Afrique. Que ce soit
avec la JSK, la JSMB
ou l'USMA, le joueur a
toujours répondu parfaitement présent
dans les grands rendez-vous. En équipe
nationale aussi, il
était un titulaire
avant de disparaître
des radars pendant
plusieurs années.
D'ailleurs, le joueur
n'a pas caché son
ambition de décrocher
son billet pour la
compétition africaine.

4-4-2 ou 3-52, il s'adapte

Comme on le faisait
savoir dernièrement,
le coach pourrait passer à un système en
3-5-2 ou bien passer à
un 4-4-2 classique.
Dans les deux schémas de jeu, Meftah
est une alternative
viable et de grande
qualité. Il pourrait
parfaitement bloquer
le couloir droit de la
défense et vu sa puissance et ses efforts
répétés, il peut être la
solution sur le flanc
droit de la défense et
laisser Mandi continuer à jouer dans
l'axe de la défense.
Une occasion pour le
joueur de rappeler à
tout le monde qu'il est
l'un des meilleurs
latéraux algériens et
qu'il peut allègrement
apporter le plus
escompté et surtout
mettre fin à cet épineux problème du
latéral droit. De toute
façon, le latéral
usmiste sera fixé sur
sa participation à la
CAN ce lundi lorsque
le sélectionneur
national dévoilera sa
liste finale pour le
Gabon.
I. Z.

La polyvalence
en plus

Une chose peut vraiment faire du
bien au sélectionneur national.
C'est qu'il a des joueurs de grande
qualité qui peuvent jouer à
plusieurs postes à la fois. La
polyvalence est l'un des critères
qui joue en faveur du coach
national. Plusieurs joueurs du
groupe, notamment en défense,
peuvent faire avancer les choses.
Des joueurs qui sont habitués à
glisser et changer de poste le plus
normalement du monde.
Medjani a toujours dit qu'il
était mieux au
milieu
Le premier
concerné, c'est
Medjani qui a
été retenu en
tant que défenseur central
mais qui peut
aussi jouer en tant
que milieu. D'ailleurs, le
joueur a toujours dit qu'il se sentait
bien mieux dans cette position. Dans le
cas où le coach le jugerait utile, il pourrait glisser au milieu et laisser une
place soit à un Bensebaïni ou un
Cadamuro par exemple. Un atout qu'il
faudra exploiter.
Mandi, la sécurité à droite
Pour beaucoup, le
retour d'Aïssa
Mandi sur le
flanc droit de
la défense est
une priorité.
Avec un
Feghouli qui ne
joue pas en club,
Mandi serait le
mieux indiqué pour reprendre son
poste de prédilection sur le flanc droit.
D'ailleurs, dernièrement avec le Bétis,
il a sorti un gros match en championnat dans cette position. Une solution
de plus qui permettrait de libérer une
place dans l'axe.
Bensebaïni
Le pensionnaire du
Stade Rennais a lui
aussi de la polyvalence.
Gourcuff l'a
fait jouer dans
l'axe et à
gauche, mais
avant lui, à
Montpelier,
Courbis le faisait jouer
au milieu de terrain et cela a marché.
La technique et la relance de ce joueur
est un grand atout. Une solution de
plus pour Leekens si jamais il misait
sur lui pour aller à la CAN.
Cadamuro peut jouer
partout
Liassine Cadamuro a lui
aussi cette faculté
de pouvoir jouer
à plusieurs
postes. Sauf
qu'avec lui, il
peut jouer
dans tous les
postes de la
défense. Il peut
jouer dans l'axe, des
deux côtés, sur le flanc droit mais aussi
sur le flanc gauche. C'est cette polyvalence qui fait sa qualité et cela pourrait
peser dans le décompte final.
I. Z.

Saïda rassure
à mi-parcours

6 journées et
déjà 14e au classement

En ayant fait un
recrutement judicieux et
gardé tous les cadres de
l'équipe, le MCS avait bien
l'intention de jouer les
premiers rôles et frapper
fort dès l'entame de la
saison Durant les six
premiers matches de cette
phase, le MCS n'a récolté
que 4 petits points : un
match nul à domicile contre
l'USMB (0-0) et 4 défaites
dont une au stade de Saida
face au PAC(1-0) et les
autres hors de ses bases
contre le MCEE ( 1-0), l'ASK
(1-0) et l'ASO (2-1) et une
seule victoire à Saida face à
l'ABS. Des résultats qui ont
placé le club saïdi à la 14e
marche du classement.

Une série
de victoires

PAR DJELLOUL KHELFALLAH
Après une entame de saison catastrophique, le MCS a pu terminer la phase aller en
beauté, soit à la sixième place au classement
avec 23 unités au compteur. Un parcours très
honorable, surtout après tout ce qu'il a vécu
comme problèmes en début de saison.
D'ailleurs, tout le monde est unanime à dire
que n'étaient les grosses difficultés du début
de saison qui leur ont coûté plusieurs points,
les Saïdis se seraient retrouvés sur la plus
haute marche du podium sans que personne
ne trouve à en redire. Pas moins de quatre
points perdus à Saïda, l'heure est désormais
aux regrets dans les rangs des fans du MCS.
Selon eux, si le Mouloudia avait réussi à faire
le plein à domicile, il aurait totalisé 27 points.

Ce qui lui aurait permis de terminer la phase
aller à la troisième place au classement.
Toutefois, vu les conditions et les circonstances qui ont caractérisé un début de saison
pas comme les autres, le MCS ne pouvait espérer mieux. Selon les observateurs, le MCS n'a
pas du tout démérité en cette première partie
du championnat.
D. K.

La défense a perdu son équilibre

Le démarrage catastrophique de l'équipe, conjugué aux défections répétées des défenseurs, a été derrière la chute libre de ce compartiment qui
a encaissé la bagatelle de 15 buts en cette phase aller. Des chiffres qui ne
reflètent guère la réelle valeur de la défense saidie. Cette défense s'est
montrée quelque peu déséquilibrée, surtout lors des six premières journées qui a vu le MCS encaisser 6 buts dont 2 à domicile. Les 9 autres buts
encaissés l'ont été après le match du RCA : 5 buts à domicile et 4 à l'extérieur.

ASO

Un bilan
catastrophique

Pour un prétendant à l'accession, le bilan de la phase aller
a été des plus catastrophiques vu les prestations, les
erreurs et les chiffres : 5 victoires, 5 nuls dont 3 à domicile
et 5 défaites dont deux at home.
PAR BENABDELKADER A.
Il est vrai que l'attaque est la seconde
meilleure du groupe, mais
la défense a été très perméable avec 16 buts encaissés, ce qui fait d'elle la
seconde plus mauvaise du
championnat en cette première phase de la compétition. Les Chélifiens, qui ont
déçu plus d'un, n'ont été ni
réguliers et encore moins
spectaculaires dans leur jeu.
Outre les mauvaises prestations, l'équipe a concédé 8
penalties, ce qui en dit
beaucoup sur la qualité de
l'arrière-garde de l'ASO
réputée solide par le passé.
Pour ce qui est des vic-

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

C'était lors de la septième
journée face au RCA dans un
match qui s'est soldé par la
victoire des Saidis (2-1), qui
ont signé à l'occasion leur
deuxième victoire de la
saison. Cette victoire, il faut
l'avouer, a provoqué le
déclic, redonnant ainsi
confiance aux joueurs qui
ont pu enchaîner d'autres
résultats positifs et même
des victoires contre le GCM
(3-2), l'USB (1-0) et une à
l'extérieur face à la JSMB
(1-0).

toires, elles sont étriquées et
arrachées dans la douleur
même face à des équipes
qui jouent le maintien, voire
qui ne sont pas du même
statut. La formation chélifienne a surpris plus d'un
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

par son irrégularité. Le
niveau affiché par certains
joueurs a laissé à désirer au
point de donner raison aux
supporters qui ont regretté
le départ de certains enfants
du club.
A. B.

23

19 points en 9 matches,
une bonne performance
Depuis la septième journée et la victoire face au RCA, le MCS a enre-

gistré 6 victoires, 2 défaites et 1 matche nul. C'est la meilleure opération
de l'équipe durant cette phase aller, car non seulement elle a amélioré
son classement, mais elle a aussi réussi à préserver cette dynamique et
conserver son invincibilité. Au MCS, on commençait à parler des objectifs à atteindre, entre autres une place sur le podium. Il faut reconnaître
que le parcours des Saidis reste honorable. Les supporters, pour leur
part, sont revenus en masse encourager leurs joueurs qui l'ont bien
mérité.

Un milieu new look

On se rappelle que la direction saïdie, à la demande du coach Mourad
Rahmouni, avait accepté de garder
tous ses cadres tout en renforçant l'effectif par des éléments nouveaux.
Pour le compartiment du milieu de
terrain, seuls Ammour et Guarriche
ont été recrutés. Cette saison encore,
ce sont les mêmes éléments qui composent ce compartiment. Il a été aussi
jugé utile de jouer avec deux récupérateurs, à savoir Aïbout et Saâdi. En
outre, tous les joueurs du milieu ont
joué en cette phase aller. Même le
jeune Bensaïd a été aligné deux fois
comme titulaire. C'est dire que ce
compartiment n'a pas gardé sa même
composante. Tout le monde a eu du
temps de jeu. Les joueurs Hantat,
Guarriche, Ammour ont bénéficié
d'un temps de jeu très important
jusque-là, faut-il le préciser.

Zouari, le plus
utilisé

Le milieu de terrain
Abdelkrim Zouari a été la
révélation de cette première
phase. Ce joueur a réussi à
arracher une place de
titulaire parmi le onze saïdi
dès le départ. Mieux encore,
le capitaine du Mouloudia a
joué toutes les rencontres
de son équipe. Il est le
joueur le plus utilisé avec
plus de 1200 mn. Aligné lors
de la première journée du
championnat face au MCEE,
Zouari est devenu par la
suite le meneur de l'équipe.
Ce dernier a montré de
belles choses, confirmant
ainsi tout le bien qu'on disait
de lui. Notons que Rahmouni
a fait tourner son effectif
durant les 15 matches du
championnat sauf le
troisième gardien Abdelli.

Une attaque juste

Contrairement au compartiment défensif qui est en manque de vraies
doublures, celui de l'attaque est bien garni. Lors de cette phase aller,
le numéro 11 Hamidi et le numéro 8 Zouari, Saâd ainsi que le
technicien Ammour ont été régulièrement alignés. Après une période
de vaches maigres, l'attaque a fini par
retrouver sa verve et les attaquants saïdis
Les buteurs
commençaient à faire sensation en ayant
Hamidi : 5 buts
réussi à inscrire 15 buts dont 12 buts à
domicile et 3 à l'extérieur. Ces chiffres,
Zouari : 5 buts
jugés positifs par les observateurs pour une
Ammour
: 2 buts
équipe qui a traversé une période difficile
Saâd
:
2
buts
en début de saison, ont permis au MCS de
terminer parmi les meilleures attaques du
Sohbi : 1 but
championnat.

La mise
à nu
La goutte qui a fait déborder le vase est
l'élimination à domicile par une équipe
de Tébessa qui évolue en DNA, et qui a
donné une leçon de détermination et de
réalisme aux camarades de Melika. Les
joueurs, qui ont évolué sans âme, ont
laissé entrevoir une faiblesse flagrante
sur tous les plans, notamment technique. Il est loin le temps où l'ASO jouait
avec une équipe de joueurs pour la plupart formés au club et qui ont crevé
l'écran via leurs qualités intrinsèques.
Après une saison en deçà des attentes,
on s'attendait à ce que la direction
apporte des correctifs à sa stratégie,
mais le feuilleton continue et le club vit
la même situation que celle de la saison
écoulée où les déceptions ont été légion.
L'équipe, qui était attendue pour confirmer sa qualification aux dépens du
MCO, a ébahi tout le monde en
échouant face à deux relégables, le RCA
à domicile et le GCM à l'extérieur. Deux
adversaires face auxquels toutes les
autres équipes ont réussi. L'ASO, qui est
classée 8e, n'est certes pas loin du
podium qui est à 5 longueurs, mais pour
l'atteindre, il en faudra beaucoup pour
la bande à Bouzidi qui devra bûcher lors
du stage hivernal.
A. B

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

Samedi 31 décembre 2016

Melika
et Boudina
sortent du lot

Parmi les joueur
recrutés à l'intersaison,
seuls deux ont réussi à
prouver qu'ils méritent
les éloges : Melika et
Boudina. Deux éléments
d'expérience qui ont
confirmé tout le bien
que pense d'eux l'entourage du club. La preuve,
en leur absence, l'équipe
patauge et n'a pas de
repères. Melika, qui est
pourtant un milieu de
terrain, est devenu le
meilleur buteur de
l'équipe même si, lors
du dernier match de
coupe, il a raté un penalty qui a été déterminant.

Une révolution
s'impose

Avec l'avènement de
Bouzidi connu pour sa
poigne, la révolution
devrait avoir lieu surtout
que ce technicien est
assisté par un enfant du
club qui ne badine pas
avec l'amour des cou-

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

leurs, à savoir Samir
Zaoui. Le stage qu'effectuera le groupe en
Tunisie devrait être l'opportunité à saisir par le
groupe pour apporter le
plus de correctifs possibles et revenir plus
forts même si, comme
l'attestent les observateurs, le niveau de
l'équipe chélifienne de
cette saison laisse à désirer autant dans la qualité
de jeu que les valeurs
intrinsèques de chacun.

Cheniguer et
Boulemdaïs
dans le
viseur

Deux joueurs seraient
dans le viseur de la
direction du club qui
aura à en recruter un
après avoir réussi à faire
signer Mahsas et Ledraâ
: il s'agit de Cheniguer
du DRBT qui est libre de
tout engagement, ainsi
que Boulemdais de
l'ERSS, dont on parle de
son imminente libération par le club sétifien.

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

DÉTENTE

INSOLITE

22

Citation

On entre en
politique avec un
bel avenir devant
soi et on en sort
avec un terrible
passé.
Proverbe
italien

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Un détenu en béquille échappe à 3 plaquages mais manque son évasion
Au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), un
détenu a tenté de s'évader de l'hôpital où il
venait pour une consultation suite à un mal
de ventre. Équipé de deux béquilles et d'une
atèle, l'homme a profité d'un arrêt aux
toilettes pour tenter de se faire la malle,
rapporte Le Parisien. Alors que les
surveillants attendaient la porte
entrouverte après lui avoir retiré les
menottes et les avoir fixées à la béquille,
comme le veut la procédure, le détenu est

ressorti une béquille dans la main et un
couteau artisanal dans l'autre. Il est alors
parti en sprintant dans les couloirs de
l'hôpital et a évité trois plaquages des
surveillants. Il a finalement été arrêté dans
sa course par la porte de sortie : "Il
persistait à la tirer alors qu'il fallait la
pousser", a déclaré un gardien au Parisien.
Finalement neutralisé par les surveillants, il
a été conduit dans un quartier disciplinaire
de la prison de Fresnes.

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

phobie des
lieux clos

JOUR

caiman

F
E
R
E
M
I
R
P
M
I
A
A
E
P
R

T
R
T
E
M
B
A
R
R
A
S
N
G
U
E

A
O
T
T
E
R
U
E
B
A
L
A
N
C
D

L
U
I
N
E
U
S
A
G
E
R
N
A
E
O

E
T
R
E
G
R
H
D
G
E
V
A
S
L
R

songeuse

2

11
nationale

chaleur
bestiale
apportés
avec soi

administre

7

emprunte
parfois
pronom

sentit
mauvais

tableau
de maître
retire de
terre

10

breuvage
magique

5
3

R
I
C
V
N
I
R
B
L
O
I
S
O
A
R

C
N
S
E
A
E
R
A
I
U
U
N
L
G
O

N
I
N
U
R
A
I
L
B
L
T
F
O
E
C

3
6
2
7
4
9
1
5
8

5
4
7
8
1
6
2
3
9

A
E
I
R
I
V
R
P
E
F
A
O
F
G
J

C
R
E
L
I
T
R
O
I
G
A
T
P
R
A

6
2
3
4
5
1
9
8
7
O
U
L
R
T
L
A
I
N
R
O
I
N
I
E

7
1
5
6
9
8
4
2
3

1

CAN 2017 : 22 ÉLÉMENTS

ASSURÉS D'Y ÊTRE,
e
QUI SERA LE 23 ?
déjà validé son billet pour le Gabon,
Bentaleb, Taïder et Abeid ont tous été
exemplaires ces derniers temps, leur
convocation n'étonnera personne.
Pour ce qui est de l'animation, et des 6
joueurs présélectionnés seuls 4
devraient être retenus : Mahrez,
Brahimi, Feghouli et Ghezzal sont quasiment sûr de leur présence et personne
ne criera au scandale même si Feghouli
a été sévèrement critiqué vu sa forme
qui n'aura pas été au top ces derniers
mois, mais le joueur et avec ce qu'il a à
offrir reste une valeur sûre.

9

éclat de rire

sport

titre d’un
alliage

personnel
petit bouclier

mélodie

8 défenseurs et le plein
dans l'axe
Ainsi, et en fonction de la liste précédemment annoncée, une liste de 22 élé-

ments paraît déjà prête et il ne reste plus
au coach national que de l'annoncer
lundi, avec une seule place qui reste en
jeu et celle-ci sera dans l'axe de la défense. Ainsi sur le côté droit, Leekens qui
avait retenu initialement 2 joueurs à
savoir Belkhiter et Meftah, ne devrait en
choisir qu'un seul, à savoir ce dernier
qui l'a convaincu, le poste de doublure
sera laissé pour un des polyvalents évoluant dans l'axe, à savoir soit Mandi soit
Cadamuro (si ce dernier est retenu). A
gauche, et vu que Ferhani ne devrait
pas faire partie du groupe, eu égard de
sa participation au Mondial militaire,
c'est le Duo Ghoulam-Mesbah qui irait
au Gabon, comme au bon vieux temps.
La suite sera complétée par 5 défenseurs

centraux, à savoir Bensebaïni, Medjani,
Belkaroui, Mandi et un 5e qui reste la
grosse énigme de la liste, ça se jouera
entre Cadamuro et un joueur local, à
savoir soit Azzi, soit Benyahia, ces deux
ayant gagné des points ces derniers
temps et il est fort possible que le Belge
juste leur rendement plus intéressant
que ce lui du joueur du Servette, malgré
la polyvalence de ce dernier.
Aucune surprise à attendre
au milieu
Dans la récupération et sous réserve
d'une éventuelle blessure du seul élément encore en activité, à savoir
Guedioura qui jouera ce mardi son dernier match avant la CAN, le quatuor a

Hanni et les trois «S»
Alors que tout le monde croyait à un
moment que Hanni allait être sacrifié
quand il a été barré de la liste initialement, finalement c'est lui qui est le plus
sûr de figurer, après les récentes déclarations du coach national à la presse
belge. Repêché après avoir été écarté un
moment, Ounas ne devrait pas faire le
voyage, sauf surprise de dernière minute, les 3 autres qui complètent cette liste
des 23 seront les 3 "S" à savoir Slimani,
Soudani et Saâdi le nouveau venu et
dont la principale mission sera de presser Slimani et l'obliger à retrouver son
efficacité dans un tournoi qui sera très
dur et difficile, et que l'EN attaquera
avec une grosse envie d'épater. La liste
définitive est attendue ce lundi à 11h.
Attendons donc pour voir.
S. M. A.

descendis
tirera du
sommeil

4
8
9
3
7
2
5
6
1
G
E
T
E
M
O
T
R
L
I
O
L
B
E
E

à l’intérieur
de
gros

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

1
9
8
2
3
5
6
7
4

accord russe

épous d’Isis

2
2
3
1
5
8
4
7
9
6

Après avoir mené en 2003 les Verts
à une CAN sans en prendre part, le
voilà maintenant tout proche du but et
prêt à attaquer l'aventure, avec l'arrivée
attendue des joueurs au CTN d'une partie ce même jour, à savoir lundi aprèsmidi. Avant ça, Leekens a rendu
publique une liste élargie de 31+1
joueurs, après le retour inattendu de
Hanni dans les calculs suivi d'éloges
inattendus du coach au joueur à travers
les médias belges, ce qui nous renseigne
déjà sur l'une de ses intentions. Dans le
première groupe des 31+1 Leekens avait
retenu : 3 gardiens, 2 latéraux droits de
métier, 3 latéraux gauches, 7 défenseurs
centraux, 6 animateurs de jeu et 7 attaquants avec le but de dégraisser cet
effectif, il faut dire que dans certains
postes la mission était délicate car le
niveau n'était pas différent, tous les
joueurs souffraient et le Belge devait
trancher en fonction des critères précédemment arrêtés relatifs à l'activité du
joueur dans son club, Le critère par
excellence d'après Leekens même s'il a
dû l'enfreindre pour glisser quelques
noms dans sa liste qu'il a déjà préparée
pour le rendez-vous de ce lundi.

alléchant

2

8
5
4
9
6
7
3
1
2

11

pécheresse

qui garde
les pieds
sur terre

1

9
7
6
1
2
3
8
4
5

10

C'est donc ce lundi que
l'entraîneur national
Georges Leekens se
présentera devant la
presse nationale à la salle
des conférences de l'OCO
pour annoncer celle qui
sera sa première liste des
23 pour une CAN avec la
sélection algérienne.
PAR SMAÏL M. A.

SÉNEGAL : CISSÉ

larcin

6
argile

4

capitale

LIVRE SES 23 LIONS

hurlement

appareils
de levage
localiser

T
N
A
T
I
S
E
H
J
L
M
G
R
L
M

D
S
T
A
G
I
A
I
R
E
E
O
U
O
E

E
U
N
E
V
N
O
C
E
D
D
R
D
E
H

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AGONIE
ANANAS
BARRETTE
BRAILLE
CONCRELAT
CORRODER
DECONVENUE
DOMINO
EMBARRAS
FAIBLE
GOUFFRE
GUERRE
HESITANT
HORLOGE
IMPRIMER
INSCRIT

LABEUR
LOSANGE
MENTAL
MORT
NEVEU
PIROGUE
PUCELAGE
RANGEE
ROUTINIER
STAGIAIRE
TRIVIAL
VOILETTE
VRILLER
USAGER
UTOPIE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

possessif

9

8

prêtre de l'Église orthodoxe slave

8
3

7

tumeur
du cou

porte-plumes

3
4 1 9
6

4

8

combat corps
à corps

4

5

7

crochet d’étal

qui est en
équilibre

2
5 3 8
4

6

qui donnent
le mouvement

objectif

5

8

5

vie en
plein air

robots

SUDOKU
1

4

plumard

lettre grecque
(de d. à g.)

2
7

3

3

Un jeune homme écrit
à la fille qu'il aime :
Le matin, je ne mange pas, car je pense à toi. A midi,
je ne mange pas, car je pense à toi. Le soir, je ne mange
pas, car je pense encore à toi. Et la nuit, je ne dors pas,
car j'ai faim !

6

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

3 gardiens, 1 latéral droit, 2 latéraux gauches, 5 défenseurs centraux,
4 milieux défensifs 4 animateurs et 4 attaquants

C
O
N
S
P
I
R
A
T
I
O
N

F
A
A
B
P
A
A

R
A
S
E
R
E
N
T

M
S
S
I
T
U
E
R
A

P
A
C
H
A

C
H
E

D

E
F
R
I
T

A
R
S
I
N
E

A
N
O
R
M
A
L

D
I
A
T
I
R

E
L
I
S

T
T
C
O
C
C
L
U
S
I
O
N
T

D
U
E
L
S
I
O
S
E
P
E
E
S

R
U
A
M
E
C
R
E
A
N
T
P
A

V
E
R
N
I
S
S
A
G
E
S
E
V
I
R

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

R A I S
5

6 7

8

9 10

M B O L H I

LES MELÉS
MOUNIR
AIDEL

L'entraîneur des Lions de la Téranga,
Aliou Cissé, a dévoilé la liste des 23 joueurs
qui participeront à la Coupe d'Afrique des
prévue ?du 14 janvier au 5 février 2017 au
Gabon. Emmenés par leur star de Liverpool
Sadio Mané, c'est un groupe fort de 7 joueurs
évoluant en Ligue 1 française qui ira à
Franceville défier la Tunisie, le Zimbabwe
puis les Verts par tour de rôle du 15 au 23 du

mois prochain : Cheikh N'Doye (Angers),
Saliou Ciss (Valenciennes), Zargo Touré
(Lorient), Ismaila Sarr (Metz), Famara
Diedhiou (Angers), Henri Saivet (Saint-Étienne), Cheikh M'Bengue (Saint-Étienne) seront
donc présent, sans oublier l'élément en forme
du moment : Moussa Sow (Fenerbahçe) qui
sera l'une des carte gagnantes du coach sénégalais durant la CAN.
S. M. A.

MERCREDI CHEZ LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

GARDIENS
Abdoulaye Diallo (Rizespor,
Turquie), Khadim Ndiaye
(Horoya, Guinée), Pape Seydou
Ndiaye (Niary Tally).

Le président de la République, Macky Sall, remettra le drapeau national aux Lions le 4 janvier prochain au
palais de la République. Alors que la liste des Lions sélectionnés pour la CAN 2017 vient juste d'être
publiée, Sadio Mané et ses coéquipiers seront au palais présidentiel le mercredi 4 janvier pour recevoir
le drapeau national. La cérémonie est prévue à 16h, voilà une manière d'encourager les joueurs à se surpasser pour tenter d'aller loin lors de la prochaine CAN.

DÉFENSEURS
Lamine Gassama (Alanyaspor,
Turquie), Zargo Touré (Lorient,
France), Kara Mbodji
(Anderlecht, Belgique),
Kalidou Koulibaly (Naples,
Italie), Saliou Ciss
(Valenciennes, France),
Cheikh Mbengue (SaintEtienne, France).
MILIEUX
Cheikhou Kouyaté (West Ham,
Angleterre), Cheikh Ndoye
(Angers, France), Gana Gueye
(Everton, Angleterre), Pape
Alioune Ndiaye (Osmanlispor,
Turquie), Pape Kouly Diop
(Espanyol Barcelone,
Espagne), Mohamed Diamé
(Newcastle, Angleterre),
Henri Saivet (Saint-Etienne,
France).
ATTAQUANTS
Sadio Mané (Liverpool,
Angleterre), Ismaila Sarr
(Metz, France), Keita Baldé
Diao (Lazio, Italie), Mame
Biram Diouf (Stoke City,
Angleterre), Moussa Konaté
(Sion, Suisse), Moussa Sow
(Fernerbahçe, Turquie),
Famara Diedhiou (Angers,
France).

La Libye chamboule les
plans des Lions
On se contentera
d'un seul match
avant la CAN

La rencontre amicale Sénégal-Libye du 8
janvier qui devait être la première de
l'équipe lors du stage de préparation qui
aura lieu au Congo a été annulée. La partie libyenne avance des problèmes financiers, du coup le Sénégal devra revoir sa
préparation pour la CAN 2017 qui démarre le 14 janvier. Les Lions n'ont maintenant qu'un seul match amical en vue face
au Congo le 11 janvier à moins que la
Fédération sénégalaise de football puisse trouver un autre adversaire à la bande
à Sadio Mané.

Les conseils
de Klopp
Dans un entretien accordé au quotidien
sénégalais Stades, l'entraîneur de
Liverpool Jürgen Klopp, coach de Sadio
Mané à Liverpool s'est prononcé sur les
chances du Sénégal à la CAN 2017. Le
technicien allemand en a profité pour
donner un conseil à son joueur et ses
coéquipiers : "Si les joueurs tiennent à
l'équipe du Sénégal et veulent qu'elle
gagne, ils ne devront pas se focaliser sur
la pression. Il ne faudrait pas en mettre
sur l'équipe. Il faut plutôt croire en elle
et la soutenir. Donnez-lui le sentiment
que vous l'aimez, même quand elle ne
gagne pas tout le temps."

3
LA LISTE DES 23

Samedi 31 décembre 2016

LA LISTE COMPLÈTE

www.competition.dz

GARDIENS
Mbolhi
Asselah
Rahmani.
DÉFENSE
Meftah
Ghoulam
Mesbah
Bensebaïni
Medjani
Belkaroui
Mandi
(Cadamuro,
Azzi ou
Benyahia ?).
MILIEU
Bentaleb
Taïder
Guedioura
Abeid
Mahrez
Brahimi
Feghouli
Ghezzal.
ATTAQUANTS
Slimani
Soudani
Saâdi
Hanni.

Wadii
Al Jarie :
«La
Tunisie
vise les
demifinales de
la CAN»

Le président de
la Fédération
tunisienne de
football Wadii
Al Jarie a
défendu crânement le choix
du stage effectué par la
sélection en
Espagne et qui
a été d'après
lui choisi par le
sélectionneur,
et ce, en
réponse aux
critique
essuyées par
la FTF ces derniers temps. Le
patron du foot
tunisien a
abordé aussi
dans une interview accordée
au site
Kooora.com la
participation à
la CAN annonçant les objectifs de la
sélection dans
ce tournoi : "On
a une sélection
respectable,
avec une bonne
réputation,
donc on voudrait bien
atteindre le
carré d'AS, on
fait confiance
à nos joueurs,
je pense qu'on
des joueurs de
qualité, même
si le tirage au
sort nous a
réservé un
groupe compliqué ", a-t-il
déclaré.
S. M. A.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

4

À LA UNE

JSMB

FEGHOULI

ARSENAL
A SUIVI
BRAHIMI
FACE À
FEIRENSE

DÉFIE MAHREZ ET

SLIMANI AUJOURD'HUI

Arsène Wenger ne
lâche pas Yacine
Brahimi d'une semelle
puisqu'il a envoyé un
émissaire le suivre lors
de la rencontre de jeudi
soir face à Feirense.

«C'EST UN MATCH
CONTRE DEUX FRÈRES»

Riyad Mahrez et Islam Slimani se préparent à accueillir Sofiane Feghouli et son équipe
cet après-midi. C'est un match compliqué qui attend les Foxes aujourd'hui à 16h00.
PAR MEHDI KABI
Ces derniers se préparent à
accueillir West Ham United pour le
compte de la 19e journée de
Premier League. Cette rencontre
verra s'affronter Sofiane Feghouli
contre Riyad Mahrez et Islam
Slimani. La victoire est primordiale
pour les deux équipes même si les
Foxes sont plus en danger que les
Hammers. Il ne faut pas oublier
que Mahrez et ses coéquipiers sont
à la 16e place du championnat et
n'ont que trois points d'avance sur
le premier relégable, une situation
critique qui devra être corrigée dès
le match d'aujourd'hui. Claudio
Raneiri compte titulariser les deux
internationaux algériens lors de
cette rencontre et compte beaucoup

sur leur talent afin de faire la différence face à West Ham. En tout cas,
le match s'annonce compliqué pour
les deux équipes et le résultat sera
difficile à dire à l'avance. Le champion d'Angleterre en titre veut sauver sa peau et les Hammers comptent sur le Boxing Day afin de
gagner un maximum de points.
Rappelons que Mahrez et Slimani
auront l'avantage du terrain puisqu'ils évolueront au King Power
Stadium et devant leurs supporters.
Sofiane Feghouli qui affrontera ses
deux compatriotes aujourd'hui a
déclaré : " C'est un match face à
deux coéquipiers, deux frères, donc
c'est toujours un plaisir de jouer
contre eux. J'espère que l'on remportera une belle victoire afin
d'avancer encore au tableau et sur-

tout pour donner de la joie à nos
supporters. " Un match qu'il attend
donc avec impatience.
«Nous allons bien nous
préparer pour réussir
la CAN»
Le milieu international algérien
s'est aussi exprimé sur le site officiel de West Ham United a propos
de la coupe d'Afrique des nations
2017. " Tout d'abord, nous avons
encore des matchs et je suis concentré dessus, ensuite je rejoindrai
l'équipe nationale pour préparer la
CAN. C'est vraiment important
pour nous et pour tous les fans de
l'équipe nationale, donc nous allons
faire une bonne préparation et bien
étudier nos adversaires afin de
réussir une bonne CAN. "
M. K.

Slimani : «J'étais le tueur de Dragons,
maintenant je suis le Super Fox»
L'attaquant international algérien, arrivé à Leicester City en provenance du Sporting Lisbonne lors
du dernier mercato, veut encore du
temps pour s'habituer à la Premier
League. C'est un rêve d'enfant qui
s'est réalisé pour Islam Slimani,
lorsqu'il a rejoint le championnat
anglais de première division et surtout le champion en titre. Arrivé du
Sporting Lisbonne pour la somme
de 28 millions de livres sterling, il
n'a toujours pas retrouvé son
meilleur niveau. Dans une interview accordée au journal anglais
The Telegraph, l'international algérien a expliqué son manque d'efficacité. "J'ai encore besoin de temps
afin de m'adapter, notamment à la
vitesse de jeu. En plus, les défenseurs sont durs et également forts
au sein du championnat anglais.
Virgil van Dijk de Southampton est
le plus dur que j'ai rencontré jusqu'à maintenant. C'est difficile aussi
à l'entraînement face à mes camarades Wes Morgan et Robert Huth.
" Il faut dire que la Premier League
est connue pour être un championnat très physique et qu'il est difficile de s'y adapter, au contraire du
Sporting Lisbonne et du Portugal
où Slimani n'a pas eu de mal afin
de s'imposer comme l'un des
meilleurs buteurs de la Liga Sagres.
L'international algérien a ensuite
continué : " J'étais aussi habitué à
jouer seul en pointe tout au long de
ma carrière, mais ici, on joue à deux
devant. Il faut aussi contribuer au
travail défensif. Je dois m'y habi-

tuer. " Comme tout le monde le
sait, l'entraîneur des Foxes, Claudio
Raneiri, aligne le duo SlimaniVardy en attaque, mais pour le
moment, ils manquent d'efficacité.
«Notre force, c'est le
groupe»
En championnat, Leicester City ne
réussit pas grand-chose et se
retrouve en grand danger, en bas
du tableau des scores. Une situation difficile mais qui est compréhensible d'après Islam Slimani. " La
saison passée, les équipes jouaient
contre Leicester, cette saison contre
le champion d'Angleterre. C'est
plus difficile. Notre force, c'est le
groupe. Tout le monde se bat l'un
pour l'autre. C'est avec cet état d'esprit que notre équipe a gagné le
titre. " Il est sûr que Leicester City
n'a plus le droit à l'erreur et son
coach, Claudio Raneiri, compte
beaucoup sur le réveil d'Islam
Slimani afin de revenir en pleine
force pour la suite de la compétition. En tout cas, le champion
d'Angleterre se retrouve à jouer le
maintien, une situation compliquée pour les Foxes.
«C'est un championnat qui convient à
mon style de jeu»
Même s'il a du mal à se lancer vraiment en Premier
League, l'attaquant international algérien semble s'être
fait une place dans son équipe et aime beaucoup l'am-

biance qui y règne. " J'aime l'atmosphère et l'ambiance ici. Les supporters sont derrière les équipes et
leurs joueurs. Je donne tout pour
eux. C'est un championnat qui
convient à mon style de jeu. "
Rappelons que Slimani a déjà inscrit quatre buts depuis l'entame de
la saison en Premier League.
«A Lisbonne, j'étais
le Roi King»
Au Sporting Lisbonne, Islam
Slimani était l'un des joueurs les
plus attendus lors des matchs face
au FC Porto, il avait d'ailleurs
gagné un surnom de la part des
fans du Sporting. " Au Sporting
Lisbonne, j'étais le tueur de
Dragons et le Roi King. A Leicester,
je veux bien qu'on m'appelle Super
Fox."
«Riyad et Moi
avons montré la
voie à suivre
aux autres
Algériens»
L'attaquant international algérien a eu une
carrière peu commune
puisqu'il a été formé
en Algérie et a
réussi à
rejoindre le

champion d'Angleterre après avoir
explosé au Portugal. Ainsi, d'Aïn
Benian à Leicester City, Slimani
s'explique : " Il y a des joueurs fantastiques chez nous. C'est un pays
plein de talents. Quand j'ai commencé ma carrière, les académies et
les écoles de formation n'existaient
pas. Il fallait partir à l'étranger pour
progresser. Les terrains sont en
gazon synthétique et j'en porte
encore les séquelles. Les installations étaient médiocres, les clubs ne
sont pas bien structurés et organisés. Maintenant, ils commencent à
penser et à se concentrer sur la formation des jeunes. Ryad et moi
avons montré la voie à suivre aux
autres Algériens. Nous avons pris
des chemins différents, mais nous
avons montré qu'on peut réussir
avec la volonté, la confiance en soi
et la détermination. " Il a ensuite
continué sur sa ville quand il n'était
qu'un enfant. " On n'avait pas les
choses faciles. Nous n'étions pas
riches. Nous vivions tous dans la
même maison, mes parents, mes
trois sœurs et mes trois frères. Les
temps étaient durs et il faut réussir
dans sa vie pour aider sa famille de
la meilleure façon possible. Cette
éducation explique ma force de
caractère. J'ai grandi et je me suis
développé en tant que joueur au
Sporting. En Algérie il y a du football, bien sûr, mais pas de formation ou progression qui te permettent de t'améliorer. J'ai eu tout ça
avec le Sporting. Cela a été vital
pour ma carrière. "
M. K.

De retour en pleine forme
lors des derniers matchs avec le
FC Porto, le milieu international
algérien intéresse de grands
clubs européens à l'image
d'Arsenal qui ne le lâche pas du
regard. Lors de la rencontre de
jeudi face à Feirense, où Yacine
Brahimi était titulaire et a joué
toute la rencontre, un émissaire
du club anglais évoluant en
Premier League a été envoyé afin
de le superviser de près. Il faut
dire que ce n'est pas la première
fois que les Gunners font part de
leur intérêt pour le milieu de terrain des Verts, puisque des émissaires avaient déjà fait le déplacement afin de le suivre pendant
les entraînements du FC Porto
qui sont ouverts au public et à la
presse. Un intérêt des plus
logique, puisqu'Yacine Brahimi
semble avoir retrouvé son
meilleur niveau et cela malgré sa
mise à l'écart par son coach,
Nuno Espirito Santo. Ce dernier
ne lui donnait pas de temps de
jeu et le laissait fréquemment sur
le banc des remplaçants.
D'ailleurs, il n'a joué que 414
minutes et n'a profité que de
quatre titularisations. Il a cependant inscrit trois buts en championnat et a aidé son équipe à
remporter des victoires importantes. En tout cas, ses performances ne sont pas passées
inaperçues et d'après le journal
portugais Abola d'autres clubs
ont suivi l'international algérien
lors du match de coupe de la
ligue face à Feirense, cependant
aucun club n'a été cité. Le coach
des Gunners, Arsène Wenger,
veut renforcer son compartiment
offensif pour la seconde moitié
de la saison et le profil d'Yacine
Brahimi semble correspondre à
ce qu'il cherche. Le technicien
français ne devrait pas tarder
avant de faire une offre concrète
à la direction du FC Porto et
ainsi tenter de négocier un
départ pour cet hiver.
Cependant, il n'est pas sûr que
les Dragons veuillent lâcher
Yacine Brahimi avant la fin de la
saison, surtout que maintenant il
est de retour à son meilleur
niveau. La direction voudrait le
vendre au prix fort, reste à savoir
si Arsenal passera à l'action rapidement ou attendra jusqu'à la fin
de saison avant de tenter sa
chance.
M. K.

www.competition.dz

Départ ce matin pour El-Bez

Le stage hivernal
commence aujourd'hui
C'est aujourd'hui que débutera le
stage hivernal pour la formation de la
JSM Béjaia.
PAR BADR-EDDINE ZAOUCHE
Après quelques jours de
repos, les choses sérieuses
commencent pour les hommes
du coach Ifticen. Ces derniers
auront droit à 5 jours pour se
préparer convenablement pour
la seconde moitié de la saison.
Après avoir fini l'aller sur le
podium, les Béjaouis doivent
se préparer pour aborder la
phase retour en force. En tout
cas c'est le souhait du coach
Younes Ifticen qui a fait un premier constat sur les manquements de l'équipe lors de cette
première partie de la saison. Le
nouvel entraîneur des Vert et
Rouge a pris tout son temps
afin d'étudier minutieusement
les points forts et faibles du
groupe de la formation de
Yemma Gouraya. Partant de ce
principe, le stage d'El-Bez aura

pour but surtout de rattraper le
retard constaté sur le plan physique. Le préparateur physique
Karim Menad sera l'un des
personnages-clés dans ce
regroupement. Il prendra en
charge surtout les joueurs blessés à l'image de Zerrouki,
Latrèche et Benmansour afin
que ces derniers puissent être
disponibles pour le début de la
phase retour. En plus d'axer
son travail sur cet aspect physique, Younes Ifticen devra
mettre en place sa stratégie
pour la suite du parcours en
championnat. Avec un premier
test lors du premier match de
cette seconde moitié de la saison chez une formation de
l'Arba qui souffre en bas du
classement, l'entraîneur des
Vert et Rouge devra travailler
les grandes lignes de sa stratégie à Sétif.
B. E. Z.

Des éléments de valeur cette semaine

La situation qui prévaut actuellement au sein de la formation
de la capitale des Hammadites inquiète beaucoup les
supporters du club. Ces derniers ont d'ailleurs rencontré le
président du CSA lors de la séance de reprise des
entraînements programmée jeudi dernier, le but étant d'avoir
des explications sur la stratégie adoptée par la direction du
club lors de cette période des transferts. Avec le départ de
trois joueurs, qui sont Megatli, Hemiti et Attek, beaucoup
s'attendaient à des renforts dans la foulée. Les noms
évoqués, à savoir Achiou, Herbache et Berramla, n'ont pas
été confirmés par les dirigeants qui continuent à prospecter
afin de renforcer l'effectif du club. Par ailleurs, nous avons
appris d'une source proche du club que le président Tiab
Boualem et ses collaborateurs comptent passer la vitesse
supérieure durant cette semaine. En effet, en concertation
avec le coach qui souhaite renforcer son groupe pour la
seconde moitié de la saison, les responsables de la JSM
Béjaia tenteront de conclure le plus tôt possible avant de
permettre au club d'entreprendre la suite du parcours dans
de bonnes conditions. Si aucun nom n'a été communiqué à
l'heure actuelle, notre source ajoute que la direction va
dévoiler les noms des joueurs très prochainement. B. E. Z.

ASMO

PAR L. M. AZZI
La
reprise des
entraînements a mis fin
au suspense concernant
l'avenir de Mohamed
Henkouche à la barre
technique de l'ASM Oran.
En effet, cette reprise,
après quatre jours de
repos, a été marquée par
la présence de ce technicien. Ce dernier a dirigé la
séance en présence de son
assistant
Fayçal
Meguenni. Néanmoins,
aucune
information
concernant l'aboutissement des négociations

entre l'intéressé et les responsables du club n'a été
dévoilée ni divulguée.
Sauf que la direction du
club a pris le soin d'avancer deux mois de salaire à
l'entraîneur, comme l'a
indiqué une source fiable.
Ce dernier a donc repris
son travail rassuré tout en
attendant l'issue de l'opération liée au mercato.
Reprise avec 11
joueurs et un huissier de justice
Quant à la reprise initiale, elle a eu lieu avec
onze joueurs seulement.

Autrement dit, beaucoup
d'éléments ont séché cette
séance pour une raison
inconnue car les membres
du staff technique n'en
ont pas été informés.
Néanmoins, il est utile de
noter que cette séance a
été marquée par la présence d'un huissier de justice. La direction a certainement redouté ces
absences, ce qui explique
la présence de ce représentant de justice. Ce dernier a donc pris note de
l'identité des éléments qui
ont séché les entraînements de ce jeudi. L. M. A.

La reprise des
entraînements
a eu lieu jeudi
C'est jeudi après-midi que les Vert et
Rouge avaient rendez-vous pour
reprendre le chemin des entraînements. Après avoir bénéficié de
quelques jours de repos, après la fin
de cette première partie de la compétition, les camarades de Yacine
Djebarat ont repris le chemin des
entraînements jeudi dans l'aprèsmidi. Avant le début de cette séance
de travail, le coach Younes Ifticen a
tenu par ailleurs à avoir une discussion avec ses hommes. Le but étant
de donner une idée aux joueurs sur
le travail qui va les attendre durant
cette période de trêve.

La reprise des entraînements s'est
effectuée sans la présence de pas
moins de trois joueurs, à savoir Rait,
Merbah et Ounnas. Ces derniers, qui
ont rallié la ville de Béjaia dans la
journée, n'ont pas pu arriver à temps.
Les trois joueurs ont finalement intégré le groupe lors de la séance matinale effectuée vendredi.

Il a déposé un dossier auprès
des instances compétentes
Afin de faire bouger les choses, nous
avons appris que l'entraîneur Younes Ifticen
a déposé un dossier au niveau de la Ligue de
football professionnel de la Direction technique nationale et la Chambre de résolution
des litiges. Le but étant de pouvoir bénéficier
d'une licence qui l'autorisera à rester sur le
banc lors de la prochaine rencontre en championnat. Le coach des Vert et Rouge souhaite, par ailleurs, que les instances tranchent en
sa faveur dans la mesure où ce dernier dispose d'arguments valables pour sa défense,
dans ce conflit qui l'oppose à la direction de
Chlef.
B. E. Z.

Henkouche
a eu une avance
de 2 mois

21

Raït, Merbah
et Ounnas
manquaient
à l'appel

Ifticen n'a toujours pas
récupéré sa licence
Le problème qui oppose l'entraîneur en
chef de la JSM Béjaia Younes Ifticen à son
ancien club employeur n'a pas encore connu
son épilogue. Alors que les dirigeants du
club de la capitale des Hammadites ont
déposé une demande de licence au niveau
de la LFP, ils ont été surpris de l'opposition
introduite par le président de l'ASO, à savoir
Medouar Abdelkrim. Le président Tiab
Boualem avait tenté de trouver une solution
avec le président de la formation de Chlef,
mais ce dernier campe étrangement sur ses
positions en refusant de lâcher son ancien
entraîneur. La situation demeure par ailleurs
bloquée au niveau de la LFP, surtout avec
l'opposition de l'ASO Chlef.

Samedi 31 décembre 2016

Fekih dans le viseur

Un autre attaquant intéresse la direction du club de M'dina J'dida ; il s'agit de
Mounir Fekih, ancien joueur du MC
Oran. Ce dernier serait dans les plans
des dirigeants asémistes qui semblent
intéressés par ses services. Après une saison avec l'USM Blida, ce jeune pourrait
être contacté pour entamer les négociations d'usage.

Hadji, joker de l'équipe ?
Le jeune attaquant Hadji a gagné des
points pour son intégration dans l'équipe
première de l'ASM Oran. Auteur d'une
bonne presation contre le WA Boufarik,
ce jeune s'est distingué dans le match
suivant à Saida. Ce jeune issu des U21 a
été le buteur contre le MC Saida. Un but
qui malheureusement n'a pas suffi à son
équipe pour revenir avec un résultat
positif de son déplacement de Saïda. Ce
joueur a montré de belles choses au
cours de son entrée sur le terrain saidi. Il
est certain qu'il devra être le joker de
l'équipe, surtout que le secteur offensif
de l'ASMO reste le maillon faible d'ElDjamîya cette saison.
L. M. A.

Du biquotidien
au menu du
vendredi
Le staff technique des Vert et
Rouge, qui avait accordé quelques
jours de repos aux joueurs, est
directement entré dans le vif du
sujet en programmant deux séances
d'entraînement pour la journée de
vendredi. Ayant constaté un
manque de condition physique des
joueurs, le premier responsable de
la barre technique de la JSM Béjaia a
mis en place un plan spécial afin de
rattraper le retard sur ce plan.
Ainsi, les joueurs ont eu droit à une
séance basée sur l'aspect physique
dans la matinée avant de travailler
d'autres volets dans la séance de
l'après-midi, qui s'est essentiellement déroulée avec ballon.
B. E. Z.

Bouguelmouna ciblé,
Ghazali proposé
Une source digne de foi assure que la direction du club
asémiste a ciblé l'attaquant de l'USM Bel-Abbes Habib
Bouguelmouna. Des dirigeants du club ont même fait part
de cette cible à un représentant de l'équipe d'El-Khadra. Ce
dernier a dit non parce que l'ancien joueur du RC Relizane
fait partie des priorités de l'entraîneur Chérif El-Ouazzani.
La même source ajoute que ce représentant a même proposé les services de l'attaquant Youcef Ghazali. Aux dernières
nouvelles, la piste de l'ancien Widadi de Tlemcen reste d'actualité. Les avis sont partagés concernant le niveau de ce
joueur qui n'a que très rarement joué avec l'équipe de la
Mekerra pour le compte de cette saison.

Remerciements

La famille Mankour, établie à Oran et
en France, ainsi que la famille
Aouissi remercient tous ceux qui ont
compati à leur douleur à la suite du
décès de leur mère, grand-mère et
tante Mme Vve Mankour Halima, née
Aouissi, survenu le 29 décembre à
Oran. Ils prient Allah Le ToutPuissant d'accueillir la défunte en
Son Vaste Paradis.

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

20

www.competition.dz

USMB

USMA

Boumaza : «Notre bilan
est positif»
Boumaza a affirmé que le bilan
de la phase aller du club phare de la
ville des Roses ne peut être que
positif : "La position qu'occupe le
club au classement général reflète sa
bonne santé et confirme que le bilan
de la phase aller est positif surtout
que l'USMB est le dauphin actuel du
championnat de la Ligue 2 Mobilis.
N'était la fatigue durant les trois
derniers matchs, on aurait pu
conclure la phase aller sur un bon
écart de points avec nos poursuivants directs."
«Confiant quant à la levée
de la suspension»
Le président du conseil d'admi-

Le manager
général défend
crânement le
Roumain
Le manager général de l'USMB

Abdenour Krebaza a défendu crânement son choix par rapport à
l'entraîneur. Ce responsable a laissé entendre que le limogeage de
Hadj Mansour s'est imposé à
cause des mauvaises prestations
qu'a fournies l'équipe avant son
départ. Krebaza a, en revanche,
défendu crânement le nouvel
entraîneur et a même justifié les trois
dernières défaites par la fatigue. Ceci
dit, Calin Augustin est protégé par le
manager général du club.

Reprise lundi
à l'annexe
de Tchaker

La formation de la ville des Roses
doit reprendre les entraînements
lundi en début d'après-midi à
l'annexe du stade MustaphaTchaker. L'entraîneur roumain
sera de retour à Blida dimanche
en début d'après-midi et doit se
réunir avec son staff demain pour
insérer le programme de travail et
préparer le planning en prévision
du stage de préparation qui sera
consacré à la préparation physique et technique à la fois.

Le stage de préparation sera
programmé à
l'hôtel Plazza

Le stage de préparation de l'équipe
de l'USMB aura lieu finalement à
l'hôtel Plazza, au lieu de l'hôtel
Clean. Ce stage de préparation sera
l'occasion pour l'entraîneur roumain
de préparer sa troupe en prévision
de la seconde manche du championnat de Ligue 2 Mobilis.

nistration de l'USMB a laissé
entendre que la dette antérieure du
club a été diminuée à un milliard de
centimes, ce qui l'a poussé à être
confiant quant à la levée de la suspension par la LFP. On attend également le verdict du tribunal pour
avoir gain de cause vis-à-vis des
joueurs qui ont réclamé leurs arriérés : " En tout cas, on a payé 9 millions de dinars de dette antérieure,
ce qui devrait être un atout qui
pourrait convaincre la LFP à lever la
suspension."

«En 2017,
on reviendra
en force»

la LFP pour nous permettre de
recruter les joueurs et renforcer
notre équipe au niveau des trois
compartiments."

«Zerguine n'ira nulle
part»
Boumaza a été clair dans sa
réponse concernant l'attaquant
Zerguine ; il a indiqué que ce joueur
n'ira nulle part et qu'il terminera la
saison à Blida : "Zerguine n'ira nulle
part, il va rester à Blida et ce, jusqu'à
la fin de la saison. Je sais que ce
joueur veut rejoindre une autre
équipe de Ligue 1 dans l'autre objectif de rejoindre l'équipe nationale A'.
Mais nous, on a besoin de lui et on
ne peut pas céder ses services pour
un autre club en ce moment."

«On a demandé à la LFP
d'autoriser le club à recruter»
Concernant l'avenir du club et la
suspension qu'avait infligée la
Chambre de résolution des litiges
contre le club, qui est privé de recrutement dans son état actuel, l'homme le plus fort du club blidéen a
laissé entendre que lui et son équipe
dirigeante ne vont pas baisser les
bras. Ils essayent de convaincre
l'instance de Kerbadj de lever la suspension pour leur permettre de
recruter les joueurs qu'ils visent et
sur lesquels ils pourront compter
pour renforcer cette jeune formation
au niveau des trois compartiments.
"On a pu diminuer de la dette antérieure du club et on a montré nos
intentions de sauver cette équipe.
Ainsi donc, on attend un coup de
main de la part de la LFP pour nous
permettre de recruter les joueurs et
surtout de renforcer notre effectif."

«On peut jouer l'accession
si on'est autorisé à recruter»
Ayant voulu clarifier les choses
concernant l'objectif du club durant
cette saison, le premier responsable
du club a laissé entendre que l'accession en Ligue 1 Mobilis demeure
toujours possible. "Le club est sur la
bonne voie pour accéder à la division supérieure. Mais j'insiste toujours sur la levée de suspension par

«Je me demande pourquoi les autres clubs
contactent des joueurs
sous contrat»
Ayant voulu faire passer un message clair aux responsables des
équipes de Ligue 1 Mobilis, qui ont
contacté ses joueurs avant la fin de
la phase aller du championnat de
Ligue 2 Mobilis, le président du
conseil d'administration de l'USMB
a affirmé : "Je me demande com-

 «Je veux rester à l'USMA et rentrer dans l'histoire du club»

ment les présidents des autres clubs
osent contacter des joueurs sous
contrat. Ce qui a perturbé les
joueurs, entre autres Zerguine qui a
été contacté par la JSK et le CRB ;
Meziane, qui a eu une touche du
CSC ; Rabti et Abed qui ont été
contactés par d'autres clubs aussi.

La formation de la ville des Roses jouera son premier match amical mercredi prochain au Creps de Ben Aknoun contre l'équipe nationale militaire. Ce match sera l'occasion pour le premier responsable du volet technique de l'USMB de passer ses joueurs sous la loupe et surtout de relever
les lacunes de Meziane et de ses coéquipiers.

La direction opte pour
l'ouverture d'un nouveau
compte bancaire

monde avec mon équipe en attendant que
ma situation soit tirée au clair", nous a déclaré Zerguine. L'attaquant Zerguine, qui n'a
pas été payé par son ancien club employeur,
a été régularisé par la nouvelle direction du
club de Bordj. En effet, le joueur en question
s'est déplacé avant-hier à Bordj pour percevoir un montant d'un million de dinars. Il va
revenir à Blida lundi prochain pour
reprendre les entraînements avec le club.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
1.
2.
3.
4.
5.
6.

PAC
USMB
JSMB
CABBA
USB
MCS

7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.

JSMS
ASO
CRBAF
ABS
ASMO
WAB
ASK
MCEE
GCM
RCA

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20
20
19
18
17

15
15
15
15
15

17
16
11
11
09

15
15
15
15
15

06 02 07
05 05 05
04 07 04
04 06 05
03 08 04
03 08 04
04 04 07
03 05 07
02 05 08
02 06 07

11 +14
09 +05
12 +03
09 +03
13 00
15 00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00

11
17
13
16
13 13
12 14
12 16
12 19
10 19
10 15

PAR ANIS S.
Dans cet entretien qu'il a bien voulu
nous accorder, l'attaquant formé à
Nancy-Lorraine revient sur l'élimination
de son équipe en coupe d'Algérie. Il se
dit optimiste quant à la phase retour de
la saison. Entretien.

Mansouri-Haddad,
RDV aujourd'hui ou
demain
Le gardien de but de l'USMA, Smaïl Mansouri,
n'est pas satisfait de sa situation au sein de
l'équipe en étant un éternel remplaçant.

La direction de l'USMB a décidé d'ouvrir un nouveau compte bancaire
pour permettre aux joueurs de percevoir leur salaire. Le litige entre l'ancienne direction du club avec l'entraîneur Kamel Mouassa et la somme
que cet entraîneur a réclamée est la raison majeure qui a poussé Boumaza
et ses collaborateurs à ouvrir un nouveau compte afin d'éviter le gel de
compte.

CLUBS

Après un début de saison très difficile, Ziri Hammar est revenu en force
lors des quatre derniers matchs. Cela a suffi pour conquérir les cœurs
des supporters qui le voient déjà comme la nouvelle star de l'équipe.

Les présidents qui voulaient s'attacher les services de mes joueurs
auraient dû contacter directement
la direction pour obtenir la réponse finale, surtout que les joueurs
sont sous contrat et ont besoin
d'une lettre de libération pour
changer d'air."
A. D.

USMB - EN militaire mercredi
prochain au CREPS

Zerguine :
«J'irais au CRB si…»

L'attaquant et buteur maison du club
phare de la ville des Roses Zerguine nous a
fait savoir que la direction de son club
employeur lui a donné des garanties quant à
sa libéreration si toutefois la LFP lève la suspension qui frappe le club. "La direction m'a
donné des garanties pour quitter le club et
opter pour le CRB durant le mercato hivernal. Si le club est autorisé à recruter, il pourra engager d'autres joueurs. Je reprendrai les
entraînements le plus normalement du

5

HAMMAR :

 «On n'est
pas fébriles à
l'extérieur,
mais…»

Le président du conseil d'administration de l'USMB Boumaza a
animé une conférence de presse avant-hier à la salle de
conférences du stade des Frères Brakni au cours de laquelle il a
vidé son sac.
PAR AMINE DJAÂFAR

Samedi 31 décembre 2016

00
-02
-04
-07
-09
-05

Depuis l'entame de la
saison, le portier usmiste
s'est contenté d'une seule
apparition qui était à l'occasion du derby algérois ayant
opposé son équipe à
l'USMH. Une situation qui
l'a poussé à réclamer sa
lettre de libération pour
pouvoir changer d'air en
optant pour un autre club
qui lui permettra de relancer
sa carrière. Ayant eu déjà
une discussion avec lui il y a
quelques semaines, Smaïl
Mansouri compte rencontrer
de nouveau le président du
club Rebouh Haddad. Une
entrevue prévue aujourd'hui ou demain au plus
tard. En effet, l'enfant de
Blida tentera de convaincre
le président de faciliter son
départ lors de ce mercato
hivernal car il est ambitieux
et que s'il reste à l'USMA,
cela ne sera pas en sa faveur.
Mais reste à savoir quelle
sera la réaction de Haddad
qui ne semble pas prêt à
céder son gardien de but qui
reste quand même un
concurrent sérieux pour
Mohamed-Lamine
Zemmamouche. Il est à
noter que Smaïl Mansouri
est convoité par plusieurs
clubs de la Ligue 1 Mobilis
qui lui font les yeux doux,
citant entre autres l'USM
Bel-Abbès,
le
DRB

Tadjenanet et le MOB.
Boutebba proposé
La direction ne devrait pas
recruter un latéral gauche
Selon une source crédible,
on croit savoir qu'un agent de
joueurs a récemment proposé
à la direction de l'USMA les
services du latéral gauche du
DRB Tadjenanet, Boutebba.
Mais les responsables du club
algérois ont refusé. Selon les
informations qui nous sont
parvenues, les dirigeants du
club seraient revenus sur leur
décision de recruter un latéral gauche cet hiver puisque
l'actuel effectif renferme déjà
deux joueurs dans ce poste,
en l'occurrence, Mokhtar
Benmoussa
et
Ayoub
Abdellaoui.
A. S.

Tout d'abord, quel commentaire
faites-vous sur votre élimination en
coupe d'Algérie face à l'USMBA ?

Comme vous le savez, on s'était
déplacés à Sidi Bel-Abbès en conquérants et dans le but de revenir avec la
qualification. On a tout fait pour gagner,
malheureusement, ça n'a pas marché.
On est allés jusqu'à la séance des tirs au
but où la chance a souri pour notre
adversaire. Franchement, on est très
déçus par cet échec, mais ce n'est pas la
fin du monde. On doit vite se remettre
en question afin de réaliser les meilleurs
résultats possibles lors de la phase
retour de la saison.

Justement, il vous reste le
championnat et la LDC pour sauver la
saison, n'est-ce pas ?

Oui, bien sûr. En championnat, on est
à quatre longueurs du leader et je crois
qu'on est capables de rattraper cet écart
le plus vite possible. On ambitionne
aussi d'aller le plus loin possible en
Ligue des champions africaine. Si on
remporter le championnat et on se qualifie pour la phase des poules de la LDC,
je crois qu'on aura sauvé notre saison et
c'est le plus important.

Que pouvez-vous dire aux supporters
qui sont très déçus ?

On leur demande pardon. Ils se sont

déplacés en masse à Bel-Abbès et ne
méritent pas revenir à Alger déçus. On
leur promet de revenir en force lors de la
phase retour pour leur procurer de la
joie. On veut aussi être au niveau des
attentes de notre président qui ne lésine
pas sur tous les moyens afin d'atteindre
les différents objectifs du club cette saison.

doit tirer profit de notre préparation
hivernale afin qu'on revienne en force
lors de la phase retour. On sera dans
l'obligation de bien négocier nos différents déplacements pour conserver
notre titre du championnat.

Le calendrier lors de la phase retour
semble loin d'être favorable pour
vous, qu'en pensez-vous ?

Comme vous le savez, j'ai vécu un
début de saison difficile, mais je n'ai
jamais baissé les bras, j'ai continué à cravacher dur et Dieu merci, mes efforts ont
été récompensés. J'ai pris part aux
quatre derniers matchs et je suis satisfait
de mes prestations. Je suis capable de
beaucoup mieux faire parce que je
connais bien mes qualités, je dois bien
travailler lors de la préparation hivernale afin que je sois au niveau des attentes
mais aussi pour contribuer aux bons
résultats de mon équipe.

On ira doucement mais sûrement.
Autrement dit, on va gérer notre parcours match par match, tout en essayant
ramener le maximum des points en
dehors de la maison.

Croyez-vous toujours en vos chances
de remporter le titre ?

Bien sûr. On y croit dur comme fer. A
mon avis, rien n'est encore et le championnat est encore long. On a tous les
moyens pour revenir en force et
reprendre de nouveau les commandes
au tableau. On doit se préparer convenablement lors du stage hivernal et avec la
volonté et la détermination, je suis persuadé qu'on va réaliser de belles choses,
d'autant plus que tous les moyens sont
réunis pour ça.

L'équipe n'a pas réalisé le moindre
exploit en dehors de la maison, à
votre avis, quelles sont les raisons
de votre fébrilité à l'extérieur ?

On n'est pas fébriles à l'extérieur, mais
ce sont plutôt nos adversaires qui sont
difficiles à manier dans leur antre. On a
affronté des équipes qui sont intraitables
à domicile à l'image de l'USMBA et de la
JS Saoura. Comme je viens de le dire, on

Sur le plan personnel, quelle
évaluation faites-vous de votre
parcours ?

Vous avez déjà conquis les cœurs
des supporters qui vous voient
comme la nouvelle star de l'équipe,
que pouvez-vous nous dire à ce
sujet ?

Vous me donnez l'occasion pour
remercier les supporters qui ne cessent
de m'aider afin que je retrouve mon
meilleur niveau. Franchement, le public
usmiste est formidable et mérite tout le
bonheur du monde. De mon côté, je me
donnerai à fond pour ne pas le décevoir
lors de la phase retour.
Avez-vous reçu des contacts ?

J'ai eu vent de l'intérêt de quelques
clubs français pour m'engager, mais je
préfère poursuivre mon aventure avec
l'USMA. Je veux entrer dans l'histoire de
ce club.
A. S.

Vers un échange Sayoud-Haddouche
Amir Sayoud n'arrive toujours pas à
s'imposer au sein de l'équipe.
Marginalisé par l'ex-entraîneur JeanMichel Cavalli, l'attaquant usmiste n'a
pas su profiter des occasions que lui a
données l'actuel entraîneur Paul Put.
Le moins que l'on puisse dire est que le joueur
était la grande déception des recrues estivales dans
la mesure où les supporters misaient beaucoup sur
lui pour devenir le nouveau maître à jouer de
l'équipe, mais en fin de compte il s'est contenté par

de rares apparitions et ses prestations ont été loin
des espérances des Rouge et Noir. Une situation
qui pourrait pousser le joueur à partir cet hiver. La
direction du club, quant à elle, ne devrait pas s'opposer à son départ dans le cas où elle recevrait une
offre concrète. A cet effet, nous avons appris selon
une source fiable que l'ESS, et en plus de la JSK,
veut engager le numéro 10 de la formation usmiste
cet hiver, mais la direction de l'USMA veut un
échange avec l'attaquant sétifien Zakaria
Haddouche. Il faut dire que cette transaction reste
très possible quand on sait que les responsables
usmistes sont à la recherche d'un bon attaquant de
couloir. On en saura davantage dans les prochains
jours à venir…

Masmoudi, c'est en bonne voie
Rachid Bouhenna ne viendra pas. La direction
du MCA a refusé de le libérer. Ce qui a poussé les
dirigeants de l'USMA à jeter leur dévolu sur le
jeune défenseur de l'ASMO, Boualem Masmoudi,
qui a réalisé une phase aller remarquable avec son
équipe. Selon nos informations, l'arrivée de
Masmoudi à l'USMA est sur la bonne voie. Le
joueur a donné son accord pour venir, mais reste à
savoir si les responsables du club vodront racheter
sa lettre de libération de l'ASMO puisque le joueur
est toujours sous contrat. Il est utile de rappeler que
les responsables udmistes suivent Masmoudi
depuis plusieurs semaines et l'ont déjà supervisé
lors de quelques matchs avec son équipe.
A. S.

PUBLICITÉ

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

LIGUE 1 MOBILIS

6
Et on reparle de Yahia-Chérif

A deux semaines de la clôture du mercato
hivernal, les responsables de la formation du
Djurdjura veulent recruter encore deux joueurs
avant de boucler leur opération recrutement.
Hannachi insiste sur la venue d'un bon meneur
de jeu et d'un bon attaquant de couloir, pour
cette raison, quelques proches du club n'ont
pas hésité à proposer de nouveau le nom de
Yahia-Chérif, l'ancien attaquant du club
kabyle. Ce dernier était très intéressé par
l'idée d'un retour à Tizi Ouzou, reste à
savoir maintenant la réponse des responsables du CRB qui ne veulent libérer
aucun joueur cet hiver, surtout que leur
équipe a réalisé une phase aller du
championnat catastrophique.

La direction kabyle
confiante concernant le
report du clasico

Avec la participation de Redouani,
Ferhani et Raïah à la Coupe du monde
militaire et Malik Asselah à la CAN, la
formation du Djurdjura ne pourra pas
jouer le match comptant pour la première journée de la phase retour
contre le MCA programmé pour le
treize du prochain mois, pour cette
raison d'ailleurs, les responsables
de la JSK ont saisi officiellement
la LFP par un courrier demandant
le report de cette rencontre. " Les
règlements sont très clairs, avec
plus de deux joueurs en sélections, l'équipe pourra demander le
report de la rencontre, sur ce plan,
on ne craint rien", nous dira le président kabyle. La direction de la JSK reste très confiante
concernant le report du clasico.

Et elle n'a pas encore réservé
au centre d'Aïn Benian

Sur un autre plan, la direction de la jeunesse
sportive de Kabylie n'a pas encore réservé au
centre d'Aïn Banian. Après la décision prise
par Hannachi de ne pas participer au tournoi
d'El-Jadida, ce dernier a parlé d'un stage à
Alger, à Aïn Benian plus exactement, néanmoins, pour le moment, aucune réservation n'a
été faite, alors que l'équipe sera appelée à
reprendre le chemin des entraînements lundi
soir à Tizi Ouzou.

Le coordinateur de la sécurité se retire de son poste

Selon une source digne de foi, le coordinateur de la sécurité ne poursuivra pas sa
mission avec le club. Ayant donné le
meilleur de lui-même pour assurer la
sécurité aux joueurs et aux équipes
adverses les jours des matches, le
coordinateur a décidé de se retirer
de son poste en raison de certaines
anomalies.

Comme nous l'avions rapporté dans
ces mêmes colonnes et en exclusivité
dans notre édition d'hier, Mohand
Chérif Hannachi a pris une grande
avance sur le dossier Aribi. Le géant
avant-centre du CAB avait même
donné son accord de principe aux responsables jaune et vert jeudi soir, il
ne reste que quelques détails administratifs à régler entre les deux
directions avant que le joueur ne se
déplace à Tizi Ouzou pour signer son
contrat et débuter son aventure avec
les Canaris du Djurdjura. Sauf surprise de dernière minute donc, Aribi sera
la quatrième recrue de la JSK en cette
période des transferts hivernale
après Khelili, Thomas et Benaldjia. De
son côté, le premier responsable du
club le plus titré d'Algérie ne compte
pas s'arrêter là, il veut renforcer les
rangs de son équipe première encore.
Vu son expérience dans le domaine,
Hannachi sait bien que son équipe à
besoin de renfort, surtout que le club
le plus titré d'Algérie sera appelé à
renouer avec les compétitions continentales dès le mois de février prochain. Pour toutes ces raisons, le
numéro 1 de la formation de la ville

des Genêts veut recruter encore un
attaquant et un bon meneur de jeu. Au
moment où nous mettons sous presse, les dirigeants des Canaris du
Djurdjura n'avaient pas encore arrêté
le nom de ce meneur de jeu ni celui de
l'attaquant, toutefois et selon une
source très proche de la direction
kabyle, Hannachi est en train d'étudier les CV de quelques joueurs franco-algériens, vu que sur le marché
national, ça serait très difficile aux
membres de la commission de recrutement de la formation du Djurdjura
de trouver de bons éléments libres.

Hamia devient un plan B

Le jeune attaquant de l'Olympique de
Médéa qui était sur le point de signer
à la JSK pourrait ne pas rallier la ville
de Tizi-Ouzou cet hiver. C'est son
président qui a bloqué ce transfert.
Hannachi n'a pas apprécié la
surenchère des Médéens, pour cette
raison, il s'est penché vers Aribi,
D'ailleurs, si ce dernier signe à la JSK,
la piste Hamia sera définitivement
écartée.
A. H.

Samedi 31 décembre 2016

19

Sa licence africaine n'a pas été déposée

ISLAM SALAH
est à vendre
Les responsables de la formation de la ville des Genêts
se sont déplacés avant-hier au siège de la FAF afin de
déposer les licences africaines.
PAR ABDELLAH HADDAD
Parmi les joueurs
qui composent l'effectif
de l'équipe première, seul
Islam Salah ne figure pas sur
la liste, ce qui confirme le
départ de ce joueur cet hiver
de la JSK. Après avoir libéré
Ziaya, Benkablia et Herbache,
les dirigeants jaune et vert
voulaient libérer Islam Salah

Le coach ne
regagnera Tizi Ouzou
que mardi

L’entraîneur Sofiane Hidoussi ne
reprendra du service que ce
mardi. La reprise est fixée pour
ce lundi 2 janvier, mais le coach
tunisien qui est rentré chez lui
en cette fin d’année ne regagnera la ville de Tizi Ouzou que ce
mardi. En son absence, la reprise sera assurée par ses deux
assistants, à savoir Lakhdar
Adjali et Mounaïm Kharroubi. Les
Canaris s’entraîneront pendant
deux ou trois jours avant de rallier, pour effectuer leur préparation hivernale, Aïn Benian.

Le président
promet une
grosse surprise
pour 2017

En plus d'Aribi
Hannachi veut
un autre attaquant
et un meneur de jeu

www.competition.dz

Pour calmer l’ire des supporters qui exigent le recrutement de grands joueurs en ce
mercato hivernal, le président
Hannachi promet de casser sa
tirelire pour engager au moins
un joueur d’envergure. Il affirme
que les trois joueurs recrutés
jusqu’à maintenant, à savoir
Khelili, Izerghouf et Benaldjia
apporteront un plus à l’équipe,
mais les supporters doutent des
qualités de certains d’entre eux.
Benaldjia a d’énormes qualités
et s’il retrouve sa forme optimale, il sera d’un bon apport pour
l’équipe, mais pour les deux
autres, les avis sont partagés.
S’étant rendu compte que son
recrutement estival a été un
véritable fiasco, le président
Hannachi veut rectifier le tir en
frappant un grand coup en ce
mercato hivernal. Il a tout fait
pour conclure avec Hamia avant
de se rabattre sur la piste
d’Aribi qui a montré de très
belles choses avec le CAB lors
de la première manche du championnat. Il convoite également
Sayoud ainsi que d’autres éléments dont il tait les noms pour
l’instant. Pour reconquérir les
cœurs des supporters qui ne se
reconnaissent plus dans cette
équipe, le président Hannachi
leur réserve pour ce début du
mois de janvier une grosse surprise. Même s’il ne dispose pas
de gros moyens financiers, il
veut faire un effort pour recruter un joueur de haut niveau en
ce mercato hivernal.
N. B.

mais ils ont préféré attendre la
fin de la phase aller pour le
faire. Après le recrutement de
Khelili, les brillantes prestations de Tizi Bouali ces derniers temps et la présence de
Rial, Berchiche et Touhami,
Islam Salah n'aura pas la chance de jouer lors de la seconde
manche du championnat, pour
cette raison, la direction du
club compte le laisser partir cet
hiver, néanmoins, les diri-

geants des Canaris du
Djurdjura ne comptent pas le
libérer gratuitement, car ils ont
payé sa lettre de libération l'été
passé. Hannachi et ses proches
collaborateurs seront prêts à
étudier toutes les propositions
concernant Islam Salah. Ce
dernier qu'on a présenté
comme le grand successeur de
Rial, n'a pas pu
A. H.

L'équipe reprendra les entraînements lundi soir

Les grands chantiers

DE HIDOUSSI

A l'issue de la rencontre de la
coupe d'Algérie de mardi passé,
Sofiane Hidoussi, l'entraîneur en
chef de la formation du Djurdjura,
a accordé cinq jours de repos à ses
joueurs. Ces derniers seront appelés à reprendre le chemin des
entraînements lundi soir au stade
1er-Novembre de Tizi Ouzou. Le
staff technique de la formation de
la ville des Genêts devrait bien
profiter de cette trêve hivernale
pour revoir plusieurs choses au
sein de l'équipe. Comme tout le
monde est au courant, la JSK a
réalisé une phase aller catastrophique, les supporters craignent
même pour l'avenir de leur équipe en Ligue 1 Mobilis, surtout que
ces dernières années, le club le
plus titré d'Algérie effleurait la
relégation lors des dernières journées du championnat. Comme les
responsables du club sont appelés
de réaliser un recrutement judicieux, les membres du staff technique sera appelé de réaliser un
grand travail lors de cette trêve et
sur tous les plans. Le moins que
l'on puisse dire est que Hidoussi
aura du pain sur la planche lors
de cette trêve, car l'équipe doit
démontrer un bon visage lors de
la phase retour.
Recharger
les batteries
Kamel Moussa a réalisé un grand
travail sur le plan physique lors
de la préparation d'intersaison
mais après son départ, les coéquipiers du capitaine Rial ont marqué
un peu le pas sur ce plan, pour
cette raison, Hidoussi doit miser
sur ce volet lors des premiers
jours de cette préparation hivernale. A la JSK, on note l'absence d'un
préparateur physique depuis un
bon moment, c'est l'un des
adjoints de Hidoussi qui sera
appelé de prendre les joueurs en
charge sur le plan physique,
Kherroubi ou Adjali.

Donner une assise
défensive à l'équipe,
retoucher le milieu
et régler le problème
de l'attaque
Le plus grand chantier de
Hidoussi lors de cette treve est le
volet technique. Lors de la phase
aller, l'équipe n'avait aucun fond
de jeu, les trois compartiments ne
donnaient aucune satisfaction,
pour cette raison, l'entraîneur
tunisien de l'équipe est appelé de
donner une bonne assise défensive à l'équipe, d'opérer plusieurs
retouches sur le milieu du terrain
et surtout de régler le problème de
l'attaque.
Arrêter un bon
schéma tactique
A son arrivée à la JSK, Sofiane
Hidoussi jouait avec un schéma
tactique très classique, à savoir le
4-4-2. Néanmoins, ces derniers
temps, le staff technique de la JSK
a changé de stratégie de jeu en
optant pour un 3-5-2 qui n'a pas
donné satisfaction. Cette trêve
tombe à pic pour l'entraîneur
kabyle qui doit arrêter un schéma
tactique qui correspond mieux
aux qualités des joueurs qui
renferme l'effectif pro du club le
plus titré d'Algérie.
Lancer les nouvelles
recrues et booster les
joueurs moralement
Enfin quelques joueurs ont rejoint
la JSK cet hiver, le coach sera donc
obligé de bien les mettre dans le
bain. Comme nous avons aussi
remarqué plusieurs cas
d'indiscipline lors de la phase aller
au sein du groupe, Hidoussi doit
bien exploiter le stage de
préparation que la direction du
club programmera cet hiver afin
de réaliser un gros travail
psychologique et de booster les
joueurs moralement.
A. H.
Compétition / PUB

ANEP 0079 du 31/12/2016

18

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz

PUBLICITÉ

Samedi 31 décembre 2016

JSK

7

NEZAR VEUT
DÉTOURNER ARIBI
vers la Saoura
Alors que tout semblait acquis, le transfert de Karim Aribi à la JS
Kabylie est remis en question. Nezar, le président du CA Batna,
veut le détourner vers la JS Saoura, qui lui a offert 500 millions de
centimes de plus. Le joueur, lui, refuse une telle direction. Il entend
aller chez les Canaris ou poursuivre l’aventure dans les Aurès.

«LA JSS A OFFERT 500 MILLIONS
de centimes de plus que la JSK»
PAR N. BOUMALI

Compétition / PUB

ANEP 438 858 du 31/12/2016

Compétition / PUB

ANEP 438 814 du 31/12/2016

Le président du CA Batna, Farid
Nezar, a pris la décision de transférer son
meilleur buteur Karim Aribi. Il veut le céder
pour le plus offrant afin de rentabiliser son
départ. Si dans la matinée de jeudi dernier,
Aribi était presque acquis à la JSK, les donnés ont changé ces dernières heures. Nezar,
que nous avons eu hier après-midi au téléphone, affirme que la direction des Jaune et
Vert l’a sollicité par le biais du manager de
son attaquant. «Le président Hannachi ne
m’a pas contacté, mais le manager d’Aribi
m’a transmis la proposition financière de la
JSK qui est de l’ordre d’un milliard de centimes. Même si le manager de mon attaquant
a parlé au nom de la JSK, pour moi ce n’est
pas une proposition officielle du moment

qu’elle n’émane pas directement du président Hannachi ou d’un autre dirigeant
de la JSK. Je dois vous signaler par
ailleurs que le président de la JS
Saoura m’a offert 1,5 milliard de
centimes pour avoir Aribi. Il y a
aussi le CRB qui m’a sollicité pour
ses services, mais l’offre des
Belouizdadis est inferieure à
celle de la JSK et de la
JSS», a indiqué le
président du CAB.
«A 80%,
je le céderai
à la Saoura»
Défendant les
intérêts de son
équipe, le prési-

La direction kabyle confiante

«Il signera lundi
ou mardi»

Compétition / PUB

ANEP 438 876 du 31/12/2016

Alors que le président du
CAB Farid Nezar annonce qu’à
80%, il cédera son attaquant
Karim Aribi pour la JS Saoura,
les responsables de la JSK se
montrent confiants quant au
recrutement de ce longiligne
attaquant. Ils affirment que ce
dernier leur a donné son accord
de principe et qu’ils devront
concrétiser avec lui ce lundi ou
ce mardi. Les menaces du président du CAB de transférer son
meilleur buteur à la JS Saoura
ne les inquiètent pas. Ils ont
offert à Nezar 1 milliard de centimes pour racheter la lettre de
libération d’Aribi et ils ne sont
pas prêts à surenchérir sur la
proposition de la JSS qui est de
1,5 milliard de centimes. Ils
comptent vraisemblablement
sur la détermination d’Aribi
pour signer à la JSK pour forcer
le président Nezar à revenir sur
sa décision de le céder pour la
JSS. «On a reporté la signature
d’Aribi pour ce lundi ou ce
mardi à cause d’un problème
administratif. On s’est entendu

sur tout avec lui et on attend
juste de récupérer sa lettre de
libération pour l’inviter à Tizi
Ouzou pour officialiser son
transfert», a confié un responsable de la JSK. Après avoir suspendu les négociations avec le
président de l’O Médéa pour le
recrutement d’Amine Hamia,
les dirigeants kabyles ne veulent pas rater le recrutement
d’Aribi qui est l’une des révélations du championnat lors de la
phase aller. Le joueur rêve de
porter le maillot de la JSK malgré le parcours catastrophique
enregistré lors de la première
manche du championnat, mais
le président de la JSK est
contraint de trouver un accord
avec son homologue du CAB,
Nezar. Il a chargé le manager
d’Aribi de négocier avec les responsables de la formation de
Batna, mais il devra prendre les
choses en main pour ne pas
compromettre la venue de cet
attaquant dont on dit beaucoup
de bien.
N. B.

dent Nezar cédera son attaquant pour le plus
offrant. Le meilleur buteur du CAB a donné
son accord de principe aux responsables
kabyles, mais si derniers ne revoient pas
leur proposition financière à la hausse,
Aribi sera obligé par son président d’opter
pour un autre club autre que la JSK.
D’après le premier responsable de la formation de Batna, Aribi devra porter
le maillot de la JS Saoura à la
phase retour. «Pour l’heure, à
80%, je céderai Aribi pour la
JSS. Le président de la Saoura
m’a fait la meilleure proposition pour l’instant qui est de
1,5 milliard de centimes et
c’est tout à fait normal que je
lui cède mon attaquant»,
explique Nezar. Bien que les

responsables de la JSK soient les premiers à
avoir sollicité Nezar pour Aribi, mais ils
avaient longtemps hésité pour négocier avec
lui avant de le relancer ces derniers jours. Au
départ, Nezar avait exigé plus d’un milliard
en contrepartie de sa lettre de libération,
mais en l’absence d’offres, il avait revu à la
baisse ses exigences financières. Un manager
proche de lui avait assuré aux dirigeants
kabyles qu’il pourrait leur ramener Aribi
pour un milliard de centimes, mais ils ont
longtemps tergiversé avant de négocier avec
un autre manager. Ils ont offert 1 milliard de
centimes pour racheter le contrat d’Aribi,
mais l’entrée en course du président de la JS
Saoura pour l’acquisition de cet attaquant a
faussé totalement leurs calculs.
N. B.

ARIBI
:
«Pas question que
j’aille à la JSS»

L’attaquant Karim Aribi s’oppose
catégoriquement à son transfert à la JS
Saoura. Il a donné son accord de principe au président Hannachi et il espère
que son président se montrera compréhensif avec lui. Interrogé sur son éventuel transfert à la JS Saoura, Aribi déclare sans ambages : «Vous êtes le premier à
m’annoncer l’offre faite par le président
de la JSS à mon club. Mon président m’a
rien dit, mais je peux vous dire qu’il est
hors de question que je rejoigne la JSS en
ce mercato hivernal. Je suis certes lié au
CAB, mais j’ai mon mot à dire dans mon
transfert.»
«La JSK ou je reste au CAB»
Enthousiasmé à l’idée de porter le
maillot des Jaune et Vert, l’attaquant
Aribi n’acceptera pas que ses responsables le cèdent pour un autre club que
la JSK. «Je suis encore sous contrat,
mais si mon président ne me transfère
pas à la JSK, je poursuivrai mon aventure avec le CAB. Je n’accepterai pas
d’être cédé pour un autre club que

la JSK. Si mes responsables n’acceptent
pas l’offre des dirigeants kabyles, je n’aurai pas d’autre choix que de rester au
CAB, mais je ne jouerai pas pour une
autre équipe», tranche Aribi.
«J’ai donné mon accord à
Hannachi, mais je n’ai pas
encore récupéré ma libération»
Comme nous l’avons rapporté dans notre
dernière édition, l’attaquant Aribi a tout
conclu avec le président Hannachi et il
n’attend que de récupérer sa lettre de libération pour se rendre à Tizi Ouzou afin
d’officialiser son transfert. Il était prévu
qu’il signe son contrat hier, mais faute de
lettre de libération, il a reporté sa signature pour cette semaine. «J’ai donné mon
accord de principe au président
Hannachi, mais je ne peux pas vous dire
exactement quand est ce que je signerai
étant donné que je n’ai pas encore récupéré ma lettre de libération. Tout ce que je
peux vous dire est que si je ne signe pas à
la JSK, je resterai au CAB», a-t-il conclu.
N. B.

www.competition.dz

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

CSC

LIGUE 1 MOBILIS

8

Amrani négociera
aujourd'hui
Selon une source autorisée, aujourd'hui,
l'entraîneur Abdelkader Amrani va rencontrer le
directeur général du CSC, Abdelouahab Souici,
à l'hôtel Khayyâm, sis à la cité Ali-Mendjli, une
banlieue de la ville de Constantine. Selon notre
informateur, s'il trouve un terrain d'entente avec
le boss des Vert et Noir, Amrani va signer son
contrat et entamer sa mission.
PAR RABAH GATTOUCHE

2017:plus grand

BOUHENNA

De grandes décisions ont été prises lors de la réunion des actionnaires

le MCA verra

Les travaux du centre de formation débuteront bientôt
50 milliards au budget de la nouvelle année
Mobilis, nouveau sponsor
Jeudi passé, les
actionnaires se sont
réunis avec le
président Laâdj pour
discuter de plusieurs
points. Ainsi, le budget
pour la nouvelle année
a été confirmé à 50
milliards, les travaux
du centre de formation
débuteront bientôt et
Mobilis devrait être le
nouveau sponsor du
MCA. D'autres points
ont été discutés.
PAR AMINA Z.
Le président Laâdj a
rencontré le représentant de
l'actionnaire majoritaire,
Kamel Longar et Ahmed
Gaceb, tous deux actionnaires
dans la SSPA-MCA et à cause
d'un ordre du jour chargé, la
réunion a débuté dans la
matinée et s'est terminée dans
l'après midi. Les actionnaires
veulent le meilleur pour le
Doyen et cette réunion a laissé
un impact positif chez les
actionnaires qui sont convaincus que le meilleur est à avenir pour le doyen des clubs
Algériens.
Laâdj, président
du CA
Zaid Laâdj était président

délégué du conseil d'administration après le départ
d'Achour Betrouni. Jeudi lors
de la réunion des actionnaires,
tout le monde était d'accord
pour que Laâdj devienne le
président du conseil d'administration. Les présents étaient
convaincus que le concerné
fait du très bon travail, en
voulant assurer au Doyen une
gestion saine ; pour cette raison, ils ont décidé de le confirmer dans son poste de président et de supprimer la mention de délégué. Dès le début
de janvier, il sera avec
Merbout, les seuls habilités à
signer dans la SSPA/Le
Doyen.
CA : Yahia Mouloud
en renfort
L'autre point discuté lors de
ladite réunion n'est autre que
le renforcement du conseil
d'administration par un juriste de la Sonatrach, il s'agit de
Yahia Mouloud, qui va renforcer donc le CA et apporté
son expérience pour assurer
une très bonne gestion de la
SSPA/MCA. Il est clair que la
Sonatrach prend désormais
très au sérieux sa filiale du
Mouloudia, elle veut qu'elle
soit autonome et surtout
qu'elle respire la bonne gestion.
Ghrib et Moussaoui
avaient demandé
103 milliards
Une fois la question du renforcement et celle de la dési-

gnation du président du CA
réglées, il fallait parler du
budget. En l'évoquant, le président Laâdj a assuré aux
actionnaires que Ghrib et
Moussaoui avaient demandé
103 milliards comme budget
de fonctionnement, mais le
conseil d'administration de la
Sonatrach, qui a discuté de
toutes ses filiales, avait arrêté,
comme on l'avait annoncé
dernièrement sur ces mêmes
colonnes, 50 milliards ; cette
somme devrait arranger les
affaires des Mouloudéens. Du
moins, c'est ce que pensent les
actionnaires qui ont validé
cette somme et donc, prochainement, au début de l'année,
le Doyen aura ses 50 milliards
pour gérer son parcours en
championnat, en coupe
d'Algérie et en coupe
d'Afrique.
Sonatrach prendra
en charge totalement
les travaux du centre
de formation
Que se soit Ahmed Gaceb ou
Kamel Longar, les deux
actionnaires étaient très
contents de savoir que les travaux du centre de formation
du Mouloudia d'Alger vont
débuter prochainement. Les
Mouloudéens sont enchantés
de la nouvelle, surtout que
non seulement la Sonatrach a
débloqué un budget pour les
travaux mais l'une de ses
filiales va prendre en main ces
travaux dont bénéficiera uniquement le Mouloudia

d'Alger. Bref, ce qui est
important, c'est que la
Sonatrach a décidé de s'occuper de ce centre car elle veut
que le Mouloudia d'Alger
retrouve les sommets et qu'il
ne manque de rien.
Vers une signature
d'un contrat de
sponsoring avec
Mobilis
L'autre point discuté lors de
cette réunion, c'est qu'il va
falloir chercher d'autres
ressources financières et ne
pas compter seulement sur ce
que peut donner Sonatrach.
Le président Laâdj a informé
les actionnaires que le
sponsoring avec Mobilis est
en bonne voie. Après Djezzy,
il est fort possible donc de
voir l'opérateur de téléphonie
Mobilis devenir le nouvel
sponsor du MCA. Les deux
parties sont en train de
négocier et le MCA veut tirer
le meilleur profit de cette
transaction.
En somme, les responsables
de la Sonatrach veulent
assurer la meilleure gestion
pour le Doyen, et comme
pour les résultats, tout se
passe à merveille, il ne reste
plus que les infrastructures
pour remettre le MCA à sa
vraie place. Et sachant que les
travaux sont pris en charge
par la Sonatrach, les
Mouloudéens seront certaines
aux anges de voir les joueurs
en profiter.
A. Z.

est revenu à
de meilleurs
sentiments

Comme tout le monde le sait, Rachid Bouhenna
avait rencontré Ghrib et Mouassa afin de les informer
qu'il n'est pas content de son statut et qu'il voudrait
aller ailleurs, surtout que plusieurs clubs se sont manifestés pour l'avoir, à l'image du MCO, de la JSK et de
l'USMA. Mais aux dernières nouvelles, Bouhenna a
décidé de rester au MCA. Il aurait assuré à Ghrib qu'il
était prêt à rester si la concurrence est loyale. Il veut
montrer à tout le monde qu'il a sa place au MCA et
qu'il pourrait être d'un bon apport. Le joueur va donc
rester, surtout que ni Mouassa, encore moins Ghrib, ne
sont prêts à se séparer de lui.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA
2. MCO
3. USMA
4.
5.
6.
7.

ESS
OM
JSS
NAHD

8. USMBA
9. USMH
10.
11.
12.
13.

DRBT
CRB
JSK
CAB

14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07
25 15 07 04 04 21 16 +05

04 05 15 16 -01
03 06 18 16 +02
03 06 17 18 -01
07 04 09 10 -01
04 07 18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04 07 11 18 -07
14 15 03 05 07 18 20 -02
13 15 05 04 06 13 18 -05
11 15 02 05 08 12 23 -11
22 15 06
21 15 06
21 15 06
19 15 04
16 15 04
16 15 04
16 15 03
16 15 04

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

Il veut avoir carte
blanche
Selon une source autorisée,
avant d'accepter de devenir officiellement le nouveau coach du
CSC et signer son contrat, le coach
Amrani, qui va rencontrer et négocier avec le boss des Vert et Noir,
Abdelouahab Souici, aujourd'hui,
va exiger d'avoir carte blanche et
que l'on mette à sa disposition les
moyens qui lui permettront d'atteindre le principal objectif qu'on
va lui fixer : sauver le CSC de la
relégation. Mais, selon notre interlocuteur, afin qu'il puisse bien

JSS

accomplir sa mission, Amrani va
demander à choisir, lui-même, les
nouveaux joueurs que la direction
du CSC envisage de recruter cet
hiver pour renforcer l'effectif de
son club. Certainement, vu qu'il
veut l'engager à tout prix, on peut
avancer que le directeur général,
Souici, va accepter ses conditions,
mais on ne sait pas si la direction de
l'ENTP, le propriétaire et bailleur
de fonds du club phare de Cirta va
entériner ou non le recrutement de
l'entraîneur Amrani. Attendant les
prochaines heures pour savoir si
Amrani sera ou non le futur driver
du plus vieux team de la ville des
Ponts.
R. G.

Talal, 1re recrue hivernale

«Un challenge
intéressant
pour moi»
La direction de la JS
Saoura a enregistré
sa première recrue
hivernale.
PAR L. M. AZZI
Comme prévu, les dirigeants
ont attendu la trêve pour entamer
l'opération liée au renforcement de
l'équipe fanion qui a débuté ce jeudi.
La première recrue a pour nom Fethi
Talal, qui a opté pour l'équipe de la
Saoura. Ce dernier, qui joue dans l'axe
de la défense, a signé un contrat d'une
durée de quatre ans. Ce dernier
rejoint ainsi les rangs de l'équipe de
Karim Khouda en provenance du CA
Batna, qui l'a engagé l'été passé lui qui
était à l'USMM Hadjout. D'après une
source autorisée, l'intéressé a obtenu
sa libération du club des Aurès sur sa
demande. Le désormais ex-pensionnaire du CA Batna a signé son contrat
en présence de Mohamed Zerouati,
porte-parole du club bechari, et de
son agent Abdou Younes, fervent
supporter du MC Oran. Le natif de
Hadjout a été présenté à la presse
locale ; ce joueur a tenu à exprimer sa
satisfaction d'avoir opté pour les
Aiglons de la Saoura. " Officiellement,
je viens de signer mon contrat avec la
JSS. Il faut dire que les contacts n'ont
pas cessé depuis la saison dernière,
mais le destin m'a envoyé à Batna

Saâd, du MCS,
proche de
signer

Le milieu Abdeldjallil
Saad du MC Saida a
toutes les chances d'être
la deuxième recrue
becharie de l'actuel
mercato. Selon une
source autorisée, la
direction du club des
Aiglons a trouvé un
accord avec ce joueur,
originaire de Bechar. Les
Vert et Jaune ont réussi
à convaincre cet élément
auteur de deux buts avec
le Mouloudia de la ville
des Eaux cette saison. La
signature du contrat
pourrait avoir lieu
aujourd'hui ou demain,
précise notre
interlocuteur.

avec le CAB. Les contacts ont repris
avec les dirigeants becharis et cette
fois-ci, les choses ont bien marché et
ce, grâce au président Nezzar qui m'a
apporté son aide pour avoir mes
papiers de libération. Me voilà donc
avec l'équipe de la Saoura. Et pour
être clair, j'ai reçu une meilleure offre",
a-t-il répondu aux questions et d'enMini-stage à
chaîner au sujet de ce que son nouveau club attend de lui : "Je viens de
Bechar
La formation de la JS
rejoindre un club où je compte faire
Saoura effectuera un
mon possible pour honorer mon
engagement. Je ferais tout pour être à mini-stage d'une semaine
à Bechar. D'après le
la hauteur des espérances et apporter
président du conseil
un plus à l'équipe. J'ai choisi de signer
d'administration de la
pour une équipe qui va jouer la Ligue
SSPA becharie, les
des champions. Donc, c'est un chaljoueurs devront se
lenge intéressant pour moi. J'espère préparer sur le terrain du
pouvoir faire tout mon possible pour 20-Août de Bechar. "Nous
avons choisi un stage
donner raison aux dirigeants et au
président Zerouati de m'avoir fait local ici chez nous. C'est
une bonne idée, les
confiance."
joueurs seront conviés à
une série

Zerouati : «Nous l'avions à d'entraînements planifiés
l'œil»
par le coach", a indiqué
Pour Mohamed Zerouati, l'arrivée Mamoune Hamlili hier au
téléphone. Selon lui, les
de Talal n'est pas une surprise pour
joueurs commenceront
lui ni pour l'entourage de la JSS. "Ce
par une série de trois
joueur, nous le connaissons bien pour
l'avoir eu à l'œil. Nous avions des séances d'entraînement
par jour. "Puis nous
contacts très avancés avec lui l'été passerons
au biquotidien
passé, mais ça n'a pas marché. Nous pendant cinq jours avant
n'avons pas abandonné sa piste. Nous
que les joueurs ne
avons repris contact, nous sommes
retrouvent le cycle
donc parvenus à engager ce joueur", a normal d'une séance par
jour", a-t-il ajouté dans
souligné le patron du club bechari en
la foulée.
marge de la présentation de ce joueur.
L. M. A.

Des
absents à
la reprise

L'arrière
Benayada, le
milieu Meghni
et les
attaquants
Aoudia,
Baïtèche,
Belameiri et
Belkheir n'ont
pas atterri à
Constantine
jeudi, pour
reprendre les
entraînements
avec leurs
autres
coéquipiers,
hier vendredi, et
entamer la
préparation de
la phase retour.
Mais si Aoudia,
qui souffre d'un
bobo, a justifié
son absence, et
que Belameiri a
décidé de ne
plus revêtir le
maillot du CSC,
on ne sait pas
pourquoi,
Benayada,
Meghni,
Baïtèche, et
Belkheir
s'étaient
absentés.
Affaire à suivre.

Samedi 31 décembre 2016

17

Souici veut
être le seul
patron du CSC
En décidant de ne pas signer les contrats de deux
joueurs, l'autochtone Ziouche et l'émigré Dalala, qui
ont été recrutés par le conseiller de l'ENTP, le seul
propriétaire et bailleur de fonds de son club,
Merzougui, le directeur général du CSC,
Abdelouahab Souici, veut, tout simplement, faire
savoir à tout le monde qu'il est le seul patron des
Vert et Noir. Par cet acte, Souici a tenu, en vérité, à
faire comprendre explicitement aussi au sieur
Merzougui qu'il ne va plus lui permettre de diriger
d'Alger le CSC comme il l'a fait depuis le mois de
juin passé. Pour rappel, pour ceux qui l'ignorent,
Merzougui a engagé, l'été dernier, plusieurs des
joueurs et le coach Khouda, et, l'automne passé, les
entraîneurs Portugal, Selami et Kebir.

Les Vert et
Noir en
stage
er
du 1 au 9
janvier 2016
Selon les échos qui nous parviennent de la maison
opaque du CSC, la direction des Vert et Noir va faire
suivre à ses joueurs un stage bloqué qui va se
dérouler du 1er au 9 janvier 2016 afin qu'ils puissent
bien préparer la phare retour. Après avoir qu'il
l'avait programmé au complexe tunisien, Hammam
Bourguiba, les dirigeants clubistes ont décidé de
laisser au futur coach de leur équipe, Amrani, de
choisir où il voudrait que ce regroupement ait lieu.
R. G.

DRBT

La direction ne veut pas
libérer les cadres de l'équipe
De notre correspondant

AMAR T.

Au moment où les dirigeants du
DRBT s'activent à renforcer l'équipe, certains éléments cadres de l'effectif intéressent plusieurs clubs malgré le fait qu'ils
sont toujours liés par contrat avec leur
club. Dans l'intérêt de l'équipe, la direction ne veut pas se prononcer sur ce
sujet, autrement dit, elle ne veut laisser
aucun joueur sous contrat partir pour un
autre club, à l'image de Djahel,
Nezouani, ou encore Haddad qui ont un
statut affirmé dans l'effectif. Les prétendants sont nombreux pour les engager au
point de créer une spéculation ; intox ou
pas, la direction a signalé que ces joueurs
ne sont de toute manière pas intéressés par
les offres proposés par certains clubs.
Meftahi, deuxième recrue du
DRBT
Après le recrutement du gardien de
but Benbot, qui a signé un contrat de
trois ans, la direction vient d'engager l'at-

taquant du Paradou AC, Meftahi, qui
occupera le côté droit de l'attaque pour la
phase retour. Il a signé un contrat de
deux ans et aura pour tâche de confirmer
son poste dans la hiérarchie de ce compartiment. Cette arrivée va augmenter la
concurrence dans le secteur offensif et
mettre la pression sur l'entraîneur
Bougherara qui aura un grand choix
pour son système de jeu.
Les salaires revus à la baisse
La direction, qui vit une situation
financière assez délicate, n'est pas d'accord pour augmenter les salaires des
joueurs. Le président du club considère
que les salaires de certains joueurs, qui
ont déçu, ont été coûteux. En conséquence, au vu du maigre bilan des résultats de
la phase aller, il a décidé d'appeler
quelques joueurs pour réajuster leurs
salaires à la baisse compte tenu des
conditions financières de l'heure, obligeant le club, qui ne perçoit pas assez de
subventions, à réduire ses dépenses.
A. T.

Aïb : «On doit éviter de retomber
dans les erreurs de l'aller»
Le défenseur axial est tout
autant déçu que ses
camarades de terminer la
phase aller sur une spirale
négative.
Comment évaluez-vous le parcours
de votre équipe ?

Même s'il a été bien abordé, il n'a pas
continué sur la même dynamique dans
la mesure où on a baissé de rythme vers
la fin. Certes, c'est bien dommage ; on
doit penser à ce qui va suivre en évitant
de retomber dans les mêmes erreurs.

En terminant avec des regrets, que
comptez-vous faire ?

La phase retour ne sera pas facile, on
aura affaire à une rude concurrence pour
réaliser le maintien. Toutefois, on
essayera durant cette trêve de bien la
préparer. Avec du renfort, les bons
résultats ne nous échapperons pas. On
doit nous accrocher pour faire briller
notre potentiel pour donner sa pleine
mesure.

Des observateurs admettent que
c'est la défense qui est faible, qu'en
dites-vous ?

Effectivement, on a encaissé sans compenser ce déficit avec l'attaque. Mais le
fait de considérer que la défense est
faible va nous motiver pour faire le
maximum et éviter ce genre de réflexion.
A. T.

www.competition.dz

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

16

MCA

OM

Les Médéens craignent
les coulisses au retour
Après avoir évalué positif ce premier acte du championnat, les Médéens comptent en faire autant
durant le second. Mai,s malheureusement, ils craignent d'ores et déjà les coulisses et les
négociations malveillantes tout au long de cette deuxième phase de la compétition.
PAR M. GRINI
Les supporters particulièrement
se disent confiants du côté des instances du football national, mais ce
qu'ils redoutent le plus, c'est l'arbitrage
qui leur a fait voir de toutes les couleurs au cours de la phase aller, que ce
soit à domicile ou à l'extérieur. Ce que
s'est passé lors de la joute jface à
l'Entente de Sétif sur le ground du
stade Imam-Lyès, à Médéa même, en
est la parfaite illustration où les inconditionnels médéens ont assisté à un
scénario qu'on ne peut imaginer. Le
referee a accordé deux penalties dans
la première demi-heure de la partie aux
partenaires de Djabou. En face, les
locaux n'en pouvaient rien bien qu'ils
soient arrivés à marquer le but d'honneur, comme on dit, à huit minutes de
la fin de la confrontation par l'architecte de l'équipe Toufik Addadi. Il y a un
autre exemple face au CR Belouizdad ;
l'arbitre de la rencontre a accordé un
but entaché d'irrégularités au club de
Laqiba, privant par là même les camarades de Saâdou d'un penalty flagrant
et indiscutable que tout le monde a vu,
hormis lui. Et le plus contraignant, c'est
qu'après le coup de sifflet final du referee, les Algérois du Chabab de

Samedi 31 décembre 2016

Belouizdad ont reconnu qu'il y a eu
vraiment un coup de pied de réparation au profit de leurs homologues
médéens, que le directeur de jeu n'a pas
daigné siffler. Même dans le cadre des
1/16e de finale de la Coupe d'Algérie,
l'homme en noir, ce jour-là sur le rectangle vert de Lavigerie, n'a pas épargné les Médéens en les privant d'un
coup de pied de réparation. Et sur les
plateaux des chaînes de télévision, les
experts en la matière et les spécialistes
de la balle ronde ont longuement commenté ce ballon de Hamia qui se termine sur le bras du défenseur harrachi
Madani, lequel le désoriente dans sa
propre surface de réparation. Tous les
présents au stade de Mohammadia en
restèrent ébahis. Tout ce ont trouvé à
dire les dirigeants et le staff technique
de Médéa, que leur formation n'a pas
été éliminée par les Jaune et Noir d'ElHarrach, mais par le referee de l'empoignade. Donc, voilà pourquoi les
supporters de Médéa tremblent des
dents dès maintenant pour cette
phase retour du championnat de peur
de voir que leur équipe préférée
emportée par des vagues pour
échouer sur une côte où seuls les relégués se trouvent.
M. G.

Le stage
d'hiver fixé
à Médéa

Comme nous l'avons
déjà signalé dans nos
précédentes éditions,
la direction de
l'Olympique de Médéa
a enfin opté pour un
site à Médéa pour
passer son stage
hivernal.
Franchement, comme
nous l'avons
également dit, les
dirigeants ne
disposent pas d'assez
de moyens,
notamment le nerf de
la guerre, pour se
déplacer dans une
autre région pour ce
stage d'hiver. Il y a
lieu de rappeler que
ledit stage débutera
le 2 janvier 2017 et
se déroulera en deux
parties. La première
sera consacrée au
travail foncier et la
seconde au volet
technico-tactique. Au
milieu de tout ce
travail, le coach
compte introduire
quelques séances
légères inhérentes au
volet psychologique,
une manière de bien
booster son groupe
et le stimuler. Ce
stage sera d'une
dizaine de jours et
s'étalera jusqu'à la
veille du premier
match de la phase
retour devant le vieux
club des Aurès, le CA
Batna.
M. G.

Des joueurs demandent
leurs papiers…
Face à la crise financière qui secoue
le club phare du Titteri depuis l'entame de la saison, des joueurs sont montés au créneau ces derniers temps,
pour demander à la direction de leur
remettre leurs papiers afin de quitter
le navire médéen avant la clôture du
mercato, fixée au 15 janvier de l'année
2017. Il s'agit du milieu offensif
Mohamed Heriat, dont le contrat
court jusqu'au mois d'août 2018, du
virevoltant ailier Hamza Banouh, qui,
lui aussi, a signé un contrat jusqu'au
mois d'août 2018 et du maître à jouer
de l'équipe, Mokhtar Lamhene, dont
le bail arrive, en revanche, à échéance
le mois de juillet 2018.
… Et d'autres une augmentation
de salaire
On a appris, selon une source digne de foi,
qu'à l'instar des joueurs qui ont demandé
leurs papiers, d'autres ont exigé de la direction du club une augmentation de salaire.
Dans le cas où la direction ne satisferait pas

La sanction du boss
Boukhelkhel revue à la
baisse

La commission de discipline (DC) de la
Ligue de football professionnel (LFP),
après avoir étudié le recours introduit
auprès de son instance par le président
de l'O Médéa Mahfoud Boukhelkhel, a
décidé de réduire la sanction de ce dernier à trois mois de suspension, au lieu
de six mois, comme il a été décidé lors
de la première réunion. Par cette décision, l'aimable chairman de Médéa
pourra reprendre sa fonction et mener
son projet à son terme. Depuis qu'il est
à la tête de l'OM, le président remue
ciel et terre pour le faire avancer.

leurs exigences avant le début de la seconde
phase de la compétition, ils se disent partants
tout en optant pour un boycott dans un premier temps. Seulement, ces joueurs ne veulent pas arriver à cette situation extrême car
en leur for intérieur, ils souhaitent continuer
l'aventure avec l'OM ; un club qu'ils ont tant
aimé et pour lequel ils sont restés fidèles.
M. G.

Le président
Boukhelkhel interpelle
les autorités locales
Afin que les caisses de la formation de Médéa
soient renflouées dans un temps assez court, le
boss médéen Mahfoud Boukhelkhel lance un
appel aux autorités locales pour l'aider dans sa
mission qui consiste à bien gérer le club phare de
la capitale du Titteri et le maintenir à ce niveau
supérieur de la hiérarchie du football national.
Avec la coopération de tout le monde, y compris
les industriels de la ville, l'OM pourra continuer
son chemin sans grabuge et assurer sa place dans
cette cour des grands pour d'autres saisons encore.

MANSOURI,

Ghrib : «Avec
Umbro, on a
beaucoup
d'avantages»

ça coince pour

Le DG de la SSPA MCA
Omar Ghrib estime que le
contrat avec
l'équipementier Umbro est
meilleur que celui qui était
avec l'ancien équipementier
JOMA. Ghrib affirme qu'il y
aura une belle surprise
pour les Mouloudéens juste
après le retour de l'équipe
de son stage de Benidorm.

300 millions
PAR M. ZERROUKI

Le milieu de terrain
du PAC, Zakaria
Mansouri, n'est pas officiellement au Mouloudia
d'Alger puisque aucun
contrat n'a était signé entre
les deux parties puisque
Zetchi réclame une somme
de 1,2 milliard, alors que
Ghrib a proposé 900 millions.
En effet, le transfert de
Zakaria Mansouri au
Mouloudia d'Alger pourrait tomber à l'eau une
deuxième fois puisque
le président Zetchi et
Omar Ghrib n'ont pas
encore trouvé un
accord sur le montant
du transfert. Selon une
source sûre, nous avons
appris que le président du
PAC a exigé une somme

Omar Ghrib que nous avons
interrogé hier sur les avantages
qu'auront le MCA avec son
nouvel équipementier Umbro,
le DG dira à cet effet : "Si
nous avons décidé de
changer d'équipementier, c'est
par rapport à la proposition
que nous a fait Umbro. Je
peux vous dire que la
proposition est meilleure
que celle de JOMA. Avec
Umbro, on a beaucoup
d'avantages."
«On ira dans un hôtel à
côté d'Albir Garden»
Avant le départ de l'équipe en
Espagne, beaucoup de choses se
sont dites sur le lieu d'hébergement
de l'équipe où on a parlé que le
MCA sera dans l'hôtel Agua Azul
qui est au centre de la ville de
Benidorm et qui ne permettra pas à
l'équipe de réaliser une bonne
préparation. Omar explique ce point
: "Depuis que je suis au Mouloudia,
on a jamais était hébergés dans un
hôtel au centre d'une ville à
l'étranger. L'hôtel où sera l'équipe
se situe dans la localité d'Albir
Garden et le terrain d'entraînement
est à 4 minutes de l'hôtel. Donc, je
rassure nos supporters que ce stage
passera dans les meilleures
conditions.
«On jouera deux grands
matchs à Benidorm»
Alors que l'ESS jouera contre le
grand club allemand de Wolfsburg,
le MCA jusqu'à hier n'a pas encore
assuré ses deux adversaires
qu'affrontera le MCA à Benidorm.
Une source nous a révélé que les
responsables d'UMBRO ont
sollicités le partenaire de JOMA
pour trouver des adversaires pour
les deux matchs que jouera le
Mouloudia d'Alger à Benidorm.
Omar Ghrib explique aussi ce point
: "Pour le moment, les responsables
nous ont informés qu'ils ont en
contacte avec quatre clubs Européen
et d'ici demain on saura l'identité de
ses deux clubs, mais une chose est
sûre on jouera deux grands matchs
en Espagne
«Il ne reste que Gourmi
pour conclure notre
recrutement»
Avant de conclure notre discussion
avec le DG de la SSPA/MCA, nous
avons interrogé Omar Ghrib sur
l'opération recrutement est surtout
le cas de Khaled Gourmi : "Pour
Khaled, j'ai un rendez-vous au
téléphone avec son président vers
les coups de 18h et si on trouve un
accord, il sera notre dernière recrue
après Mansouri", nous a déclaré
Omar Ghrib.
M. Z.

9

C'est l'un des actionnaires
de la SSPA/MCA

Longar :
«Le MCA
ne sera
plus SDF»

Kamel Longar est l'un des
actionnaires de la
SSPA/MCA. Il était le seul
actionnaire qui a suivi la
Sonatrach (actionnaire
majoritaire) après
l'augmentation du capital en
mettant 500 millions de
centimes.
Longar qui était présent lors de l'AG des actionnaires qui s'est tenue jeudi dernier à Saint-Michel
(siège de la Sonatrach) nous a parlé de cette réunion
et il était très optimiste pour l'avenir du MCA avec
la Sonatrach : "Oui, j'étais présent à l'AG et pour
une fois je vous dis une chose que la Sonatrach est
en train de préparer un grand projet pour le
Mouloudia. Comme le sait tout le monde le MCA
était tout le temps SDF mais avec la Sonatrach le
club aura son propre centre de formation. On nous
a présenté le projet et les travaux vont débuter en
début de l'année 2017. Ça sera un vrai bijou pour le
Doyen et je profite de l'occasion pour rassurer les
supporters du MCA qu'avec la Sonatrach le
Mouloudia va prendre une autre dimension."
Interrogé sur ce qui s'est passé lors de cette réunion,
Longar a refusé de dévoilé ce qui s'est passé : "Si j'ai
décidé de parlé c'est parce que j'étais très content du
projet, car mon rêve c'est de voir le MCA comme les
grands clubs européens. Pour ce qui est des autres
points de cette réunion, c'est confidentiel et je ne
peux rien dire à ce sujet", nous dira Longar.
M. Z.

de 1,2 milliard pour céder
son joueur au Mouloudia,
alors que Ghrib a proposé
une somme de 900 millions de centimes. Ce qui
fait que 300 millions est la
pomme de la discorde.
Selon toujours notre
source, Kheirdine Zetchi
exige aussi un salaire de
160 millions à son joueur
puisque comme tout le
monde le sait Zetchi et le
premier responsables de
tous les joueurs de son
académie et c'est lui qui
négocie leur transfert pour
d'autres clubs. Mais du
côté de Ghrib, ce dernier
veut offrir un salaire de
120 millions à Mansouri
chose qu'a refusée Zetchi.
L'ESS entre en lice
Comme le transfert de
Mansouri n'a pas était
conclu entre le PAC et le

MOUASSA :

«Une bonne phase
retour passe
par l’Espagne»
L'entraîneur du
Mouloudia
d'Alger Kamel
Mouassa dit que
son équipe sera
prête pour la
deuxième moitié
de la saison.
Pour lui les joueurs
doivent profiter de ce
stage en Espagne pour
revenir en force après le
10 janvier prochain :
"Pour moi, l'année 2016
fait partie du passé.
Certes, on a terminé en
beauté, avec un titre
honorifique de champion
d'automne et une qualification en quart de finale, seulement, tout cela
est fini. On a une nouvelle année qui arrive, et on
doit tout refaire. Pour
réussir, j'ai un seul principe : ceux qui font des
sacrifices, ceux qui souffrent dans leur travail, ils
seront sans le moindre
doute récompenser. On
va devoir travailler très
sérieusement, et souffrir
pour revenir en force
quand le championnat
reprendra ses débats. On
doit tout refaire, car pour
moi c'est comme une
nouvelle saison qui arri-

ve où il faut vraiment
bien la négocier."
«On fera tout
pour offrir le titre
de champion aux
Chnaoua»
Par ailleurs, le peuple
du Mouloudia rêve de
voir leur équipe dérocher le 9e titre de
champion que le
MCA n'a pas gagné
depuis 2010. Mouassa
dira dans ce contexte :
"Certes, le public voudrait cette première
place, et donc, c'est une
pression qui est positive.
Il faudra maintenir le
cap et pour cela, on doit
bien se préparer à une
phase retour qui sera
très difficile où il faudra
vraiment être à la hauteur sur tous les points
pour bien la gérer.
Notre public s'est montré exemplaire où il
nous a beaucoup soutenu. Aujourd'hui, on veut
lui rendre hommage et
c'est en bossant très dur.
Pour conclure, je profite
de l'occasion pour souhaiter que cette nouvelle
année 2017 soit remplie
de joie et de réussite
pour tous les Algériens et
en particulier les
Mouloudéens."
M. Z.

MCA, le président Hamar
veut en profiter pour chiper ce joueur au MCA.
Une source nous a révélé que le président de l'ESS
a sollicité avant-hier Zetchi
pour lui proposer le transfert de Mansouri vers le
club des hauts plateaux.
Selon notre source, Hamar
aurait fait une meilleure
proposition que celle de
Ghrib et le président du
PAC pourrait changer
d'avis, car pour lui c'est le
plus offrant qui s'offrira
Mansouri cet hiver malgré
que le joueur veut jouer
pour le MCA.
En somme, les prochaines heures seront décisives et on saura si Ghrib
arrive à convaincre Zetchi
pour lui céder Mansouri.
M. Z.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

10
Souibaah avait
un prétexte
valable

Réputé pour son sérieux,
Amine Souibaah, le nouveau fer de lance de l'attaque mouloudéenne,
avait un prétexte valable.
En effet, il a sollicité son
entraîneur pour s'absenter jeudi afin de se
rendre à Alger pour
saluer ses parents, qui
se rendaient ce weekend
aux lieux saints pour
accomplir une Omra.

Moussi marque
sa présence

Retenu finalement dans
l'effectif, Abdeslem
Moussi s'est illustré en
marquant un but lors de
la rencontre disputée
face à la réserve jeudi
matin. L'ancien buteur
patenté de l'USC est
déterminé à retrouver
son top niveau pour la
phase retour.

Berramla a rencontré le président

Cela s'est passé mercredi
quand Tayeb Berramla a
rencontré Baba. Le joueur,
qui souhaitait avoir une
discussion avec son président, n'est toutefois
pas encore fixé sur son
avenir au MCO. En effet,
d'après les échos qui
nous sont parvenus,
Belhadj va discuter le cas
de Berramla avec l'entraîneur au retour de ce dernier à Oran.

Helaimia prépare son retour

Après une longue période
de convalescence suite à
une grave blessure à la
cheville, pendant le
match JSK- MCO (1/1),
Mohamed Réda Helaimia
a entamé la préparation.
Néanmoins, pour rattaper
son retard sur le plan
physique, il sera soumis
à un programme de travail adapté, probablement pendant le stage
qui se déroulera du 4 au
13 janvier.

Saoula s'est-il
accordé un
repos ?

L'entraîneur des gardiens, qui n'a plus donné
signe de vie depuis le
dernier MCO- CSC (2/1),
s'est-il accordé un repos
? C'est ce que Karim
Saoula a confié à l'un
des employés du club, qui
est d'ailleurs le seul à
l'avoir eu au téléphone
cette semaine. Reste à
savoir quelle sera la
réaction du président qui
est, nous a-t-on rapporté,
très remonté contre son
entraîneur des gardiens.
Même si dans l'entourage
du président, on dit que
celui-ci envisage d'infliger une sanction financière à Saoula.

Benlahcène
perd sa mère
Toufik Benlahcène, le
secrétaire du club, a
perdu hier sa mère suite à
une longue maladie. En
cette pénible circonstance, tout le collectif de
Compétition lui présente
ainsi qu'à sa famille ses
sincères condoléances.

NAHD

MCO

La remontada du Nasria

HICHEM CHÉRIF :
«On sera
champions si…»

Au bord du gouffre il y a tout juste un mois, les Sang et Or ont fini leur année 2016 de très fort
belle manière, en allant d'abord redresser la barre en championnat pour finir la phase aller à la
7e place du classement avec 21 points au compteur, avant d'aller chercher une place en quart
de finale de la coupe d'Algérie, se qualifiant successivement face au MOB, l'IS Tighenif et le
Paradou AC.
PAR MOHAMED ADRAR

Pour le vif attaquant du MCO, lui et ses coéquipiers
doivent garder la tête froide. " La phase retour sera
délicate, à nous de bien la préparer ", dira en substance
Hichem, qui revient également, dans cet entretien, sur
ce qui s'est passé à la fin du dernier match.
Entretien réalisé par
M. STITOU
Vers la fin du dernier match,
vous avez reçu un violent coup
au nez, il n'y a rien de grave ?

Cela va mieux ; c'est vrai que sur
le coup, j'avais vraiment mal, j'ai
reçu en pleine figure un tir puissant
d'un joueur du CSC. Les douleurs
étaient telles que j'avais un peu
perdu mes esprits pendant quelques
minutes.

Le fait que vous n'êtes pas allé
vers le public fêter avec vos
coéquipiers la victoire a été
différemment interprété…

Je fus étonné qu'on ait donné une
autre interprétation à cela ; en réalité, j'avais mal au nez, donc je suis
resté assis sur le banc, en dépit de

ma joie après la victoire de l'équipe
qui finit l'aller à la deuxième place.
Sinon, au sujet de mon remplacement, je suis un joueur comme tous
les autres, il y a des coéquipiers qui
ne jouent plus depuis bien longtemps, alors qu'eux, ils ne se plaignent pas. Comment voulez-vous
que je fasse la tête après que le
coach m'a sorti à deux minutes de la
fin du match ? Tout ce qui a été dit à
ce sujet est faux.

Changeons de sujet, comment
entrevoyez-vous la phase
retour ?

Ce qui est certain, ces matches
seront tous difficiles ; ce sera comme
en coupe où toutes les équipes vont
jouer leur va-tout. Il faudrait que
tout le monde soit conscient. Ce
qu'on vient de faire en finissant

deuxième à la fin de l'aller peut s'effacer rapidement, avec un écart
serré entre le haut et le bas du classement, toutes les rencontres à venir
seront dures.

Le MCO est-il capable de rééditer
le même parcours ?

D'abord, tous les joueurs doivent
garder les pieds sur terre. En
2009/2010, je me souviens, on a fini
sur le podium ; au retour, on a
attendu l'ultime journée pour assurer notre maintien. Evidement pour
parer à toute mauvaise surprise, on
va d'abord essayer de bien travailler
durant le stage hivernal (du 4 au 13
janvier) afin de pouvoir bien gérer
notre parcours. Bien entendu, on
tentera de refaire le même parcours,
c'est-à-dire grignoter des points de
l'extérieur et gagner nos neuf

matches à domicile. Déjà, si on réalise un tel exploit, on aura à la fin 55
points, sans compter les points qui
seront ramenés de l'extérieur.

Discrètement, rêvez-vous du
titre ?

Si jamais on gagnait tous nos
matches à domicile, cela pourrait
devenir possible, ce serait quelque
chose de magique pour notre équipe, dont la traversée du désert fut
longue, plus qu'on l'imaginait !

Enfin, quels sont vos vœux pour
2017 ?

Que ma famille soit en bonne
santé, sinon, comme je l'ai dit, remporter le titre de champion, ce sera
un joli exploit pour notre équipe.
M. S.

C'est la débandade
A l'issue du dernier match, le
staff technique avait programmé
cette semaine quatre séances d'entraînement, qui devront plus servir pour
l'entretien de la forme des joueurs
plutôt que de travail foncier ou autre
tactique. Malheureusement, ce ne
sont pas tous les joueurs, qui ont
répondu présent à ces séances, tandis
qu'à la reprise, seuls Natèche et
Delhoum étaient autorisés à s'absenter. Pour les deux dernières séances
(mercredi et jeudi), le nombre de
défections était considérable. Outre
l'entraîneur Omar Belatoui, parti en
France pour passer les fêtes de fin
d'année (à préciser, l'entraîneur était
autorisé par son employeur à s'absenter), on a constaté des absences à
la pelle, notamment jeudi matin où
les entraîneurs adjoints Mecheri et
Sefraoui ont eu toutes les peines du
monde à composer leur équipe qui
affrontait la réserve, avec seulement…. 6 joueurs séniors qui ont
répondu présent, à savoir Belarbi
Heriet, Bencheikh, Aoued, Benamara
et Moussi. Pour l'anecdote, cette rencontre s'est soldée par le succès de
l'équipe première sur le score de 4
buts à 2 (avec des réalisations de
Heriet, Moussi, Bencheikh et du
jeune Benyahlou). Pourquoi alors le
nombre de défections était plus élevé
? D'après nos informations, la plupart
des joueurs avaient acheté, il y a
longtemps, leur billet d'avion aux
tarifs promotionnels ; donc il était
impossible pour eux de changer de
date sous peine d "être pénalisés.
Selon notre source, lesdits joueurs

La dernière marche ne fut toutefois
pas de tout repos pour les Sang et Or
qui ont dû recourir à la fatidique séance des tirs au but pour surclasser une
excellente formation du Paradou AC.
Une victoire qui permettra aux Sang et
Or de passer l'hiver bien au chaud, eux
qui entameront un stage de préparation en Tunisie, avec le moral au beau
fixe, dans la sérénité la plus totale.
Tout baigne dans l'huile donc pour les
Sang et Or après leur qualification
pour les ¼ de finale de la coupe
d'Algérie, chose qui donnera plus de
piment à la seconde moitié de saison
du club, le Nasria jouera désormais
sur deux fronts, comme ce fut déjà le
cas la saison dernière.
Mais que ce fut dur et laborieux
Les Sang et Or se sont certes qualifiés pour le tour suivant en coupe
d'Algérie, en surclassant le PAC, mais
il faut bien le reconnaître, la tâche des
Nahdistes fut bien dure lors de cette
partie, face à une excellente équipe du
Paradou AC qui a donné du fil à
retordre aux Sang et Or. Battre le leader de la Ligue 2 Mobilis n'a pas été
une mince affaire pour les Sang et Or
qui se sont fait dominer durant toute
la durée de la rencontre. Dominateurs
durant toute la durée de la partie, les
Pacistes n'ont toutefois pas trouvé la
faille dans le camp nahdiste, face à une
arrière- garde hussein-déenne bien
organisée autour d'un Merbah Gaya
qui veillait au grain. Les Nahdistes ont

certes subi tout le poids de la rencontre, mais ils ont réussi à se sortir du
piège du Paradou, s'imposant au bout
de la séance des tirs au but, grâce
notamment à la bonne adresse des
tireurs Nahdistes, mais aussi à la vista
de Doukha qui a arrêté le 6e tir du
jeune Benkhelifa. Le Nasria s'imposera
dans la difficulté, mais en coupe on ne
retient que la qualification, le rendement passe toujours au second plan.
Les Sang et Or orphelins de Gasmi
Le constat fait après la fin du match

de mercredi dernier est bien édifiant,
le Nasria n'a clairement pas le même
visage avec et sans son buteur maison
Ahmed Gasmi. En effet, en l'absence
de son baroudeur, le coach Alain
Michel avait fait confiance à
Mohamed- Amine Abid en pointe de
l'attaque du Nasria, et le moins que
l'on puisse dire est que ce dernier n'a
pas du tout répondu aux attentes de
son coach. L'absence de Gasmi s'est
nettement fait ressentir. Le N°10 nahdiste apporte clairement des choses
qu'aucun autre joueur ne peut appor-

ter, se rendant indispensable à son
équipe. Sans Gasmi, on a tout simplement eu droit à une formation nahdiste totalement inoffensive, qui dépendait directement de son autre attaquant vedette Walid Ardji, et comme
ce dernier a été surveillé comme le lait
sur le feu, on a finalement eu droit, à
une équipe qui n'a quasiment pas
apporté le moindre danger devant les
bois adverses. Le retour de suspension
de Gasmi ne fera que du bien aux
Nahdistes.
M. A.

Le Milaha à la néerlandaise
Pour tous ceux qui ont suivi la rencontre de coupe de mercredi dernier, laquelle avait opposé le Nasria à son homologue
du PAC, un fait rare a retenu l'attention de tous, à savoir le remplacement du gardien de but Merbah Gaya par le titulaire
habituel, à savoir Azzeddine Doukha, à une minute du terme de la partie, sans que le jeune Gaya soit blessé.

pensaient que leur équipe allait être
au repos à cette date, car ils avaient
prévus une qualification aux 1/8 de
finale de la coupe. Or, avec leur élimination lors du précédent tour, les
calculs des joueurs ont été tout simplement faussés.

Il fallait les libérer après
le CSC
Avec tout ce qui s'est passé cette
semaine, l'entraîneur Omar Belatoui
aurait dû libérer les joueurs après le
dernier match. Les joueurs auraient
ainsi gagné une semaine de repos.

Le MCO convoite
Guenina
Faute de mettre la main sur des éléments connus dans le haut niveau, le
MCO se tourne vers la L2. A cet effet, on a appris que le président Ahmed
Belhadj s'est entretenu au téléphone au milieu de la semaine avec l'attaquant
du MCS Guenina Yacine, un élément qui a fourbi ses armes à l'ASMO et fait
un passage avec la catégorie espoir du MCA et de l'USMH. Cependant étant
sous contrat avec le MCS, Guenina, qui est âgé de 21 ans, espère que son
président ne le bloquera pas. On y reviendra.

Hélas, le coach mouloudéen, qui ne
s'attendait sans doute pas à une
telle débandade, n'y a pas pensé.
Dans cette affaire, seuls Natèche et
Delhoum ont anticipé le coup en
demandant une autorisation de
s'absenter cette semaine.
M. S.

Bouzidi, cœur de
lion

Titularisé pour la troisième
fois depuis l'entame de la
saison, le jeune latéral
droit nahdiste Abdelghani
Bouzidi a été l'auteur d'une
prestation remarquable. Et
pourtant, le jeune Nahdiste
a été bien mis à rude
épreuve par les attaquants
du Paradou AC qui l'ont
assailli de toutes parts,
mais le jeune Bouzidi s'est
parfaitement comporté,
réussissant à contenir les
assauts des joueurs du
PAC, notamment
Benkhelifa, Drouèche et
Attal qui n'ont pas cessé
d'appuyer sur le
champignon. Mais ce qui a
le plus marqué la
prestation du jeune
Bouzidi, c'est sa grinta et
son jeu dur sur l'homme.
Lâché par son physique
(manque de compétition),
le jeune Bouzidi a toutefois
pris son courage des deux
mains, en terminant la
rencontre difficilement,
mais tant bien que mal.

Les débuts intéressants de
Coumbassa

En remplaçant Gaya par Doukha

Un changement qui
avait comme but de permettre
à Doukha de garder les bois
nahdistes lors de la fatidique
séance des tirs au but. Un
changement qui nous rappelle celui effectué par Luis van
Gaal lors de la dernière
Coupe du monde, au stade
des ¼ de finale, lorsqu'il avait
changé l'actuel gardien du
Barça Cielessen par le portier
de Newcastle Tim Krul, avant
que ce dernier n'offre la qualification aux Néerlandais en
stoppant pas moins de 3 tirs
au but des joueurs du Costa
Rica. Mercredi dernier, le
scénario fut plutôt semblable, puisque c'est bien
Azzeddine Doukha qui offrira la qualification au Nasria,
en repoussant le tir de
Benkhelifa, mais il a eu moins
de réussite que Krul, ne stoppant qu'un seul tir seulement,
suffisant pour propulser son
équipe en ¼ de finale de la
coupe d'Algérie.

15

Respect et félicitations pour Merbah
Gaya
Tout le monde a pu apercevoir la réaction plutôt maladroite du jeune gardien de
but nahdiste Merbah Gaya,
qui n'avait pas du tout apprécié son remplacement par
Doukha à la 119e minute de
jeu, alors qu'il restait sur une
prestation bien remarquable
sur le terrain. Gaya était
d'ailleurs très affecté après la
fin de la rencontre, lui qui
espérait sortir le grand jeu lors
de la séance des tirs au but
pour offrir la qualification à
son équipe. Le jeune Merbah
Gaya mériterait toutefois
d'être félicité pour la grosse
performance qu'il a réalisée
durant les 119 minutes qu'il a
passées sur le terrain, lui qui
fut l'auteur d'un sans-faute,
en réalisant de très belles
interventions, dans les airs
comme au sol. Gaya a réussi à
rassurer ses coéquipiers lors

de cette rencontre, en se montrant maître des lieux, notamment lors de ses interventions
aériennes qui furent justes et
propres. L'enfant de Tadmait
mériterait également du respect, lui qui n'a pas manqué
d'encourager son coéquipier
Azzeddine Doukha avant l'entame de la séance des tirs au
but, montrant toute sa sportivité et son professionnalisme.
«Je voulais bien
finir le travail…»
Approché par nos soins, le
jeune Merbah Gaya a bien
voulu nous livrer ses impressions sur cette qualification de
son équipe pour les ¼ de finale de la coupe d'Algérie, tout
en nous livrant ses sentiments
à la suite de son remplacement. " Tout d'abord, je tiens à
dire que je suis très content
après cette qualification pour
les ¼ de finale, si je n'ai pas
fêté la victoire avec mes
coéquipiers, c'est juste parce

que j'étais un peu sonné à la
suite de mon remplacement
que je n'attendais guère. Pour
ce qui est de ma réaction, ça
s'explique par le fait que j'étais
surpris par ce changement,
moi qui voulais bien finir le
travail en allant offrir la qualification à mon équipe. J'ai toutefois bien rectifié le tir, en
allant encourager mon
coéquipier Azzeddine, qui a
réussi à nous qualifier pour le
tour suivant. Je suis vraiment
content pour lui et pour le
NAHD, nous sommes en
quarts de finale de la coupe
d'Algérie, et c'est tout le
monde qui est content, pourvu qu'on aille au bout. "
Doukha : «C'est la
qualification de tout le
groupe»
Héros de son équipe lors de
la fatidique séance des tirs au
but,
l'international
Azzeddine Doukha a bien
voulu s'exprimer sur cette

victoire et la qualification
des siens au tour suivant, il
nous dira : " Je suis vraiment
content de cette qualification
aux quarts de finale. Cette
victoire est avant tout celle
de tout le groupe qui a réussi à propulser l'équipe au
tour suivant, les joueurs ont
réussi à faire le match qu'il
fallait, pour venir à bout
d'une excellente équipe du
Paradou AC. Je dédie cette
qualification à ce merveilleux public qui s'est
déplacé en masse pour nous
soutenir, c'est à eux que nous
offrons cette qualification, en
espérant qu'ils seront toujours aussi nombreux à soutenir notre équipe, nous
avons vraiment besoin d'eux
pour avancer. Me concernant, je n'ai fait que terminer
l'excellent travail réalisé par
mon coéquipier Gaya, le
mérite revient à tous les
joueurs, pas seulement à
Doukha. "
M. A.

Pour sa toute première
apparition avec le Nasria,
le meneur de jeu Mohamed
Coumbassa a laissé une
très belle impression face
au PAC. Sans réussir une
grande prestation,
Coumbassa a rendu une
copie assez correcte,
laissant apparaître des
qualités techniques
exceptionnelles, qui
laissent augurer d'un
avenir radieux. A court de
compétition, Coumbassa a
montré clairement des
défaillances sur le plan
physique, qu'il pourrait
bien rattraper lors du
prochain stage en Tunisie.
Une chose est certaine,
avec un Coumbassa plus
frais, et avec quelques
kilos en moins, ça fera très
mal.

Le groupe dès
lundi à
Gammarth

La délégation nahdiste
s'envolera ce lundi matin à
destination de la Tunisie,
afin d'effectuer un stage
de dix jours. Les Sang et Or
s'envoleront tôt dans la
matinée, pour rejoindre
leur camp de base habituel
à Gammarth, et plus
précisément du côté de
l'hôtel El-Mouradi
Gammarth.

Ouertani est
déjà sur place à
Tunis

Alors qu'il vient de
s'engager avec le Nasria,
le milieu de terrain Mehdi
Ouertani est rentré en
cette fin de semaine chez
lui en Tunisie. Le néoNahdiste rejoindra donc
ses coéquipiers
directement à partir de
Tunis.

Michel viendra
de France

Pour sa part, le coach Alain
Michel est quant à lui
rentré chez lui en France
mercredi dans la soirée,
soit juste après la fin de la
rencontre disputée face au
Paradou AC. Le coach
nahdiste ne rentrera pas
en Algérie, puisqu'il
rejoindra le groupe à Tunis,
directement à partir de la
France.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

14

MOB

RCR
Hamri
à Dubaï

Le recrutement
au point mort

Ayant engagé deux éléments, à savoir Louniss et
Sighini, la direction du Rapid tarde à ramener d'autres
éléments et boucler son opération recrutement
surtout que l'on sait que trois jours seulement nous
séparent du début du stage hivernal puisque l'équipe
ralliera le 3 janvier la ville d'Ain Témouchent.
PAR B. BOUGUELMOUNA
Il est fort possible qu'avec les
deux seuls recrues seulement, les
camarades de Benayad entament leur
préparation pour la phase retour
puisque, malgré que beaucoup de
noms sont proposés à la direction
relizanaise aucun nom ne se profile à
l'horizon ces derniers temps. Si l'entraîneur Bouakez qui s'est envolé
chez lui en Suisse et le président
Hamri à Dubaï, n'ont pas trouvé jusqu'alors l'oiseau rare, il faut dire que
le président Mohamed Hamri qui
n'est qu'à sa première expérience de
la gestion d'un club de football, il
faut l'avouer, n'a pas cette ruse des
présidents des clubs de notre championnat pour ce qui concerne le comportement avec les joueurs et les
managers, mais grâce à sa bonne gestion de l'entreprise, ne veut pas tomber dans les erreurs des précédents
responsables. Il veut prendre tout son
temps pour ramener un joueur sûr. Il
est fort possible qu'il se contente d'un
ou deux joueurs si jamais il ne trouvera pas un élément qui convainc le
staff technique.
Des managers qui veulent
imposer n'importe qui
Sachant bien que Hamri est nouveau
dans le marché et surtout un bon

payeur, des managers, voire même
des proches du club, veulent imposer
n'importe qui au Rapid faisant venir
des joueurs d'un peu partout et proposant des éléments par-ci et par-là
au président. Leur seul souci est de
prendre leur commission et se dérober par la suite. Des personnes que
Hamri redoute beaucoup. C'est pourquoi, il tarde ces derniers temps à
rendre sa réponse aux agents de
joueurs tout en obligeant chaque élément ramené de prendre part aux
essais afin que le coach émette son
avis. Les conditions de Hamri ont
dissuadé plusieurs personnes à ne
pas se lancer dans le bain des essais
leurs éléments.
Bouakez doit intervenir
C'est finalement Bouakez qui devra
se servir de cet effectif lors de la
phase retour qui s'annonce difficile
vis-à-vis la de situation du Rapid qui
reste toujours relégable. C'est pourquoi, il doit intervenir pour trouver
le juste équilibre dans son effectif et
ne pas tomber dans les ratages du
précédent mercato et les erreurs de
casting au Rapid. Le Tunisien a dû
"liquider" certains éléments inutiles
recrutés par Bouhenni et les remplacer par d'autres, à titre d'exemple le
jeune Taher Fethi et surtout le gardien Hamza Boussider.
B. B.

Il ratera le stage et les premiers
matches de la phase retour

Aït Ferguène
out 5 à 6 semaines
Blessé lors du dernier match
de Batna où il a laissé ses camardes
après seulement 13 minutes de jeu,
le milieu du terrain relizanais
souffre d'une blessure au genou
qui va l'éloigner des terrains pendant cinq à six semaines, c'est ce
qui nous a dit un dirigeant du
club, l'ancien de la JSMB, qui n'a
pas besoin de passer sur le billard,
doit se soumettre à des soins intensifs pour se rétablir complètement
de sa blessure. Ce pendant, ce qui
est sûr c'est que le joueur ratera
officiellement le stage d'Aïn
Témouchent ainsi que les premiers
matches de la phase retour chose
qui va beaucoup gêner l'entraîneur
du club.
B. B.

Le boss du train du
Rapid Mohamed
Hamri s'est envolé
avant-hier à Dubaï
pour passé les
vacances de fin d'année, le patron du
centre équestre a
voulu, sans doute, se
reposer un petit du
stress qui l'a vécu
lors de la phase aller
du championnat en
commençant par les
problèmes de dettes,
la défalcation des six
points et tout ce qui
a suivi d'événements
au sein du club.
Hamri se rendra,
dans les prochains
jours pour finaliser
les négociations
avec les joueurs
ciblés

Bouakez en
Suisse

De son côté l'entraîneur relizanais Moez
Bouakez s'est rendu
chez lui en Suisse,
pour passer
quelques jours avec
sa famille qu'il n'a
pas vue, comme il
nous l'a confié dans
un précédent entretien, depuis plus de
six mois. L'ancien de
l'USMBA devra revenir à Relizane la
veille du départ à Aïn
Témouchent, lieu où
se déroulera le stage
de préparation du
club pour la deuxième partie du championnat.

Allag aux
soins

De son côté, l'autre
milieu récupérateur
des Lions de la Mina,
en l'occurrence
Fouad Allag, qui
souffre lui aussi
d'une blessure au
genou, qui l'a empêché de jouer les deux
derniers matches de
son équipes contre
l'USMBA, en coupe
d'Algérie, et le match
de la dernière journée contre le CAB, ne
s'est pas toujours
remis de sa blessure, l'ancien du NAHD
et du CSC continue
de se soigner à Alger
pour être prêt pour
le début du stage.

Tebbi
souffre des
adducteurs

Contrairement à Aït
Ferguène et Allag,
l'attaquant relizanais
Oussama Tebbi qui
était contraint de
laisser ses camarades en deuxième
mi-temps du match
du CAB, le deuxième
meilleur buteur de la
formation relizanaise, en l'occurrence
Oussama Tebbi
souffre des adducteurs, mais sa blessure ne nécessite
que quelques jours
de repos. C'est pour
cela que l'ancien de
Skikda devrait
rejoindre le groupe
ce mardi pour le
début du stage
hivernal.
B. B.

VERS LE RETOUR
DE GHARBI

Selon une source sûre, on apprend que l'éventualité
d'un retour de Sabri Gharbi est très envisagée. En
effet, le milieu du terrain de l'O Médéa, qui a émis le
désir de retourner à son club formateur, a déjà discuté
avec le président Mohamed Hamri avant que ce
dernier s'envole à Dubaï d'un éventuel retour au Rapid.
Gharbi, nous soufflé notre source, a fait part aux proches du club,
qu'il ne trouve aucun problème à
revenir a sa maison. Pour l'instant,
ce contact est considéré comme une
première touche seulement. On
verra par la suite. Mais le joueur se
dit prêt à toute négociation avec le
boss du train du Rapid. On a, dans
ce contexte, appris que Mohamed
Hamri a eu un entretien avec le
coach Moez Bouakez concernant le
cas Gharbi et son éventuel retour au
Rapid. Notre source nous a indiqué
que le Tunisien, qui a déclaré qu'il a
besoin d'un milieu de terrain, y est
favorable. Donc du côté du staff
technique, c'est OK pour le retour
du joueur.
Les dirigeants favorables
à son retour, mais…
Les dirigeants, quant à eux, sont
plutôt favorables au retour de l'enfant du club mais un seul problème
se pose devant eux, sa libération de
son club l'Olympique de Médéa,
surtout que l'enfant de Relizane est
une pièce maîtresse sur l'échiquier
du coach Slimani. Alors Hamri doit
d'abord contacter le président
Boukelkal pour négocier la libération de son joueur.
B. B.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

11

Il faudra récolter 26 points au retour pour se maintenir

Bougherara
trop cher pour
le MOB

Les Crabes devront faire
un parcours de champion
Hassissène
démissionnaire

Si le MOB a visé le haut
du tableau lors des deux
dernières saisons, les
données ont
complètement changé
lors de cet exercice où
les Bejaouis, auteurs
d'une phase aller
catastrophique en
championnat, devront
batailler très fort pour
espérer éviter la
relégation, eux qui sont
logés à la dernière place
du classement général.

Les travaux de l'assemblée
générale de la SSPA/MOB ont
débuté comme prévu jeudi soir,
mais aucune décision n'avait été
prise puisque les discussions
devaient continuer encore hier
soir. Toutefois, la première
réunion aura été fatale pour le
président Farid Hassissène, qui a
été poussé vers le départ. Celui-ci
a d'ailleurs déclaré qu'il est
démissionnaire hier matin sur les
ondes de la radio Soummam
après avoir vu qu'il n'a plus le
soutien des actionnaires.
L'officialisation de sa démission
était attendue pour hier soir et
elle devait logiquement être
acceptée par l'assemblée générale.

De notre correspondant
BOUALEM AIZEL
A présent, les coéquipiers de Faouzi Yaya sont
dans l'obligation de réaliser
un parcours de champion en
seconde partie de la saison
pour sauver leur peau. Avec
11 unités au compteur du
club, le MOB devra donc
viser 26 points en phase
retour pour atteindre les 37
points au total ; chiffre qui
permet presque tout le
temps de se maintenir dans
notre championnat. Il est certain que la mission ne sera
pas facile pour atteindre cet
objectif, surtout au vu de la
grande bataille qui s'annonce
rude face à des formations
telles que la JSK, le CSC ou
le CRB qui se retrouvent,
elles aussi, au bas du
tableau. Pour éviter le scénario catastrophe, le club
béjaoui doit garder son sort
en main et ne pas dépendre
des résultats des autres
équipes, sachant bien que
tout est imprévisible dans

notre championnat surtout
lors des dernières journées
où beaucoup de paramètres
entrent en jeu. Nous avons
constaté que le groupe est
très motivé malgré tout pour
cette opération sauvetage. La
balle est maintenant dans le
camp des dirigeants qui doivent mettre en place les
conditions nécessaires à
l'épanouissement de l'équipe, à travers notamment le
recrutement du coach qu'il
faut et le renforcement de
l'effectif par des éléments de
valeur et surtout la mobilisation des ressources financières nécessaires.
Ne plus lâcher le
moindre point à
l'Unité maghrébine
Pour réaliser cet objectif, qui
reste toutefois à leur portée,
les gars de la Soummam
devront gagner tous leurs

matches à domicile. Lors de
cette phase retour, le MOB
recevra 8 fois sur ses terres,
ce qui peut être un avantage
certain si, bien sûr, on arrive
à récolter les 24 points mis
en jeu. L'équipe béjaouie se
doit de faire le plein à domicile en récupérant les points
perdus lors de la phase aller.
Rappelons que les Béjaouis
n'ont gagné que deux
matches à domicile lors de la
phase aller ; il est donc
désormais temps que le
stade de l'Unité maghrébine
refasse peur aux adversaires
comme avant. On s'attend
toutefois à des rencontres
difficiles à Béjaia, surtout
quand le MOB croisera des
formations comme l'USMA,
l'ESS ou encore la JSK.
Obligation de réagir
en déplacement aussi
Un excellent parcours à

domicile pourrait ne pas suffire, surtout qu'il ne faut pas
trop compter sur un sansfaute. C'est pourquoi le club
doit à tout prix assurer un
maximum de points possibles en dehors de son terrain. Une mission bien difficile a priori, surtout que
toutes les équipes seront
compliquées à manier chez
elle, mais le MOB doit y faire
face. La formation béjaouie
n'a malheureusement récolté
que deux points hors de ses
bases lors de la phase
aller ; les joueurs doivent
faire bien mieux lors
de la deuxième
phase s'ils veulent vraiment
sauver le club
de la relégation.
B. A.

Mustapha Rezki favori
à la succession
Etant donné la démission de
Farid Hassissène, qui devait être
confirmée lors de l'assemblée
d'hier, les actionnaires devaient
donc élire aussi un nouveau président du conseil d'administration. Si la décision ne devait tomber que tard dans la soirée, les
échos qui nous sont parvenus
donnaient favori le président du
CSA, Mustapha Rezki, pour être à
la tête de la SSPA.
B. A.

La venue du CAB a été une
occasion pour nous de renouer
avec la victoire, après une série
noire qui nous a fait beaucoup de
mal. L'adversaire nous a posé
beaucoup de problèmes et a joué le
coup à fond, mais nous n'avons
jamais baissé les bras et notre
équipe a pu, Dieu merci, trouver la
faille dans les derniers instants de
la partie.

Donc, le plus important était de
renouer avec la victoire…

On était sur une mauvaise série ;
nous étions dos au mur et dans
l'obligation de renouer avec le
succès.?Nous sommes toujours
dans une situation très compliquée,
mais je peux vous dire que cette
victoire face au CAB nous a fait du
bien après une longue période de
doute.

Comment jugez-vous le parcours
de votre équipe ?

Il faut dire qu'on a complètement
raté cette première phase du
championnat. Il y a bien sûr des
circonstances qui expliquent un
peu tout ça, avec toutes les forces
laissées en Coupe d'Afrique et les
nombreux problèmes qui ont
secoué le club depuis l'été dernier,
mais le plus important maintenant
est de trouver la manière de
remonter la pente.?

Quelle est la meilleure manière
d'aborder la seconde phase du
championnat ?

Cette manche ne sera pas comme
la précédente du moment que ça
sera plus difficile.?Tous les matchs
seront encore plus serrés et vu
qu'on occupe la dernière place au
classement général, nous sommes
dans l'obligation de faire

Amrani, une
piste presque
tombée à l'eau

Le nom qui fait
toujours l'unanimité
dans la capitale des
Hammadites, que ce
soit du côté des
dirigeants ou des
supporters, c'est bien
sûr Abdelkader Amrani.
Si les contacts sont à
un stade avancé,
l'intéressé est
beaucoup plus proche
de s'engager avec le
CSC aujourd'hui.
Toutefois, les
dirigeants du MOB ne
perdent pas espoir de
l'engager. L'actionnaire
Mohand Sadji est
toujours en contact
avec Amrani et un
revirement de situation
au dernier moment
n'est donc pas à
écarter.

Berchiche
proposé

Par ailleurs, les
dirigeants du MOB, qui
sont aussi à la
recherche d'un
défenseur central pour
renforcer leur équipe
cet hiver, se sont vu
proposer les services
du pensionnaire de la
JSK Koceila Berchiche.
Toutefois, aucun
élément ne sera
recruté tant que le
MOB n'engage un
nouvel entraîneur.
B. A.

Athmani : «On montrera un
autre visage au retour»
Un mot sur cette victoire face
au CAB ?

Le club béjaoui se voit
proposer beaucoup de
noms d'entraîneurs
dernièrement, étant
donné que ce poste
reste à pourvoir. C'est
ainsi qu'un manager a
proposé le coach du
DRBT Lyamine
Bougherrara à la
direction du MOB.
Toutefois, l'ancien
gardien de l'EN aurait
exigé un salaire
dépassant 200 millions
de centimes, ce qui a
refroidi sa piste du
côté de la capitale des
Hammadites.

l'impossible pour sortir de la zone
de relégation.?Par conséquent, on
devra bien gérer ce parcours où
tout faux pas ne sera plus permis
chez nous.?Nous allons jouer pas
moins de huit rencontres à
domicile.?Dons pas question de
céder le moindre point et en même
temps, il faudra aller en chercher
d'autres hors de nos bases afin
d'assurer le maintien.?Pour y
arriver, on doit faire une bonne
préparation cet hiver.

On vous laisse conclure…

La seconde manche du
championnat est très importante
pour notre équipe, on n'a pas le
droit de la rater.?Nous sommes
conscients de la tâche qui nous
attend.?Pour cela, l'équipe aura
besoin du soutien de son public ;
celui-ci sera un atout déterminant
dans notre quête du maintien.
B. A.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

12

CRB

USMH

Il prend à témoin les supporters

HADJ MOHAMED :

«On me met déjà les
bâtons dans les roues»
C'est tout simplement la grosse pagaille au sein du Chabab de Belouizdad.
L'ouverture du capital n'a pas eu finalement l'effet escompté.
PAR LYÈS S.
Au lieu que les choses évoluent dans
le bon sens après l'annonce de l'achat par
l'homme d'affaires Hadj Mohamed des
23% des actions de Réda Malek, tout le
monde s'attendait à voir le nouveau boss
belouizdadi entamer rapidement ses
nouvelles fonctions, ou du moins régulariser la situation financière des joueurs et
de l'encadrement technique ainsi que le
recrutement de joueurs susceptibles de
renforcer les rangs belouizdadis pendant
le présent mercato hivernal. Première
désillusion : Hadj Mohamed prend acte
de ka difficulté de sa mission dans un
CRB pas encore prêt à évoluer dans la
sérénité. Le dirigeant en question s'est
retrouvé finalement entre le marteau des
calculs des uns et l'enclume des intérêts
des autres. Il avait même menacé, dans
un premier temps, de se retirer. Dans la

soirée de jeudi dernier, Hadj Mohamed
aura réussi à trouver une échappatoire
s'en remettant aux supporters, ultime
source de légitimité. Il s'est rendu chez les
supporters à Belouizdad leur expliquant
la complexité de la situation. Il s'est remis
donc à l'arbitrage des amoureux du
Chabab de Belouizdad. Hadj Mohamed
leur a expliqué tout ce qui s'est passé
après avoir fait l'objet d'une forte opposition à la suite de la désignation des
actionnaires devant travailler à ses côtés,
à savoir Chertouf, Rabehi et Bessa. " On a
commencé déjà à me mettre les bâtons
dans les roues ", déplore le dirigeant en
question devant un grand nombre de
supporters précisant au passage que " je
suis venu au CRB pour apporter mon
humble contribution pour l'amélioration
de la situation. Je voulais commencer
rapidement par la régularisation des
arriérés des joueurs pour leur permettre

d'entamer la préparation hivernale dans
les meilleures conditions possibles ". Et
d'ajouter : " C'est pour monter ma bonne
foi envers le club. Je suis venu le servir,
non pas pour m'en servir. " Les supporters ont fait en sorte de le conforter dans
sa position lui exprimant leur soutien
indéfectible.
Il exprime sa volonté d'y faire
face
Heureux de la position favorable des
supporters, force par excellence du CRB,
Hadj Mohamed s'est engagé à mener la
bataille jusqu'au bout. " J'ai les moyens de
mener le club vers des horizons
meilleurs. Il faudra toutefois me laisser
travailler. Je ne vais pas baisser les bras si
facilement surtout avec votre soutien ",
rassure Hadj Mohamed devant des supporters visiblement acquis à sa cause.
L. S.

Badou Zaki est
parti chez lui...
L'entraîneur
du
CR
Belouizdad, Badou Zaki,
vient de quitter le territoire
national. Il a rejoint sa
famille au Maroc. C'est
du moins ce que nous
avons appris hier de
sources généralement
bien informées indiquant que le technicien
marocain a préféré
prendre quelques jours
de repos pour aller se
ressourcer auprès des
siens. Un repos bien mérité dans la mesure où Zaki a

réalisé des résultats positifs depuis sa venue
dont une qualification aux quarts de finale
de la coupe d'Algérie face au MC Saïda.
… Il sera présent au stage
Selon les informations en notre possession, l'ancien finaliste de la CAN 2004 avec
les Lions de l'Atlas est attendu à Alger
dimanche prochain. Le lendemain (lundi), il
devra diriger le stage hivernal qui devra
durer une semaine au niveau de l'Ecole
supérieure de l'hôtellerie et de la restauration d'Aïn Benian. Un regroupement au
terme duquel le patron du staff technique
des Rouge et Blanc combler les lacunes
décelées pendant la phase aller.
L. S.

Guerre entre les deux entités

Avec Kalem,
c'est la crise !
Les déboires de Hadj Mohamed font
désormais les choux gras de la presse
nationale. Le président du club sportif
amateur (CSA), Mokhtar Kalem, n' pas
ménagé le successeur de Réda Malek
l'accusant d'avoir provoqué l'échec de
l'acquisition des 23% des actions
cédées par Réda Malek. Dans
une intervention hier sur
les ondes de la Radio
nationale, l'ancienne
gâchette belouizdadie a
accusé ouvertement Hadj
Mohamed de ne pas avoir
respecté le prestige et la
réputation d'un grand club
ayant pour nom le Chabab
de Belouizdad. " Hadj
Mohamed n'a pas respecté
le CRB en manquant le
rendez-vous fixé chez le
notaire pour l'acquisition des
23% des actions de Malek.
En ma qualité de président
du CSA, actionnaire
majoritaire de la SSPA avec
pas moins de 75%, je l'ai
attendu avec d'autres
dirigeants chez le notaire pour
officialiser la transaction. Mais
Hadj Mohamed nous a laissés
traîner des heures devant le
notaire sans daigner s'y présenter
", dénonce Mokhtar Kalem. Selon ce
dernier, Hadj Mohamed ne s'y est
pas présenté pour l'achat des
autres actions. Hadj
Mohamed conteste
la position de Kalem
estimant que ce
dernier, lors de sa
rencontre avec les
supporters, tenta
de faire revenir sur
leur décision les
actionnaires ayant
accepté de vendre
leurs parts aux trois
actionnaires qu'il a choisis. C'est la guerre entre les
deux entités du CRB, à savoir le CSA et la SSPA.

L’entraîneur des Jaune et Noir
n’a pas communiqué la date
de la reprise des entraînements. Accordant seulement
quelques jours de repos à ses
joueurs, le coach les contactera pour les informer de la
date de reprise qu’à partir du
moment où il l’aura fixé.

L’invincibilité de
l’USMH aura duré
67 jours

L. S.

Messai remplace officiellement
Belmellat

Messai remplace officiellement Farid Belmellat au
poste d'entraîneur des gardiens de but du CRB.
L'information nous la tenons de sources généralement
bien informées précisant que Messai va intégrer officiellement le staff technique de Badou Zaki lors de la phase
retour. Farid Belmellat a remis sa démission, rappelleon, pour des considérations de santé.

MCO - CRB le 13 janvier

Selon des informations recueillies auprès de la Ligue
de football professionnel (LFP), celle-ci devra communiquer cette semaine le programme complet de la reprise
du championnat de la Ligue 1 Mobilis. La 16e journée se
jouera les 12 et 13 janvier. Le match du Chabab aura lieu
le 13 janvier au stade Zabana Ahmed d'Oran.

Le Chabab fait du surplace
Deux matches
amicaux pendant
le stage
Selon des sources proches du Chabab, l'entraîneur
Badou Zaki aura exigé des responsables de lui dénicher deux adversaires en prévision du stage qui aura
lieu à Aïn Benian. Les adversaires seront connus ultérieurement. Il semblerait que Zaki voudrait affronter
des adversaires de taille moyenne afin d'éviter les
blessures à ses joueurs. Une manière pour lui également de cacher ses cartes tactiques avant le début de
la phase retour.

devra baisser le rideau dans
deux semaines, soit le 15 janvier
prochain. Chez les autres clubs
de la Ligue 1 Mobilis, le recrute-

ment va bon train. A l'instar de
la JS Kabylie, de l'USM Alger,
du NA Hussein Dey et du DRB
Tadjenanet pour ne citer que

Pour diverses raisons, l’USMH
pourrait voir son stage changer de date et de lieu. En
effet, selon des sources
proches de la direction de
l’USMH, il se pourrait que le
stage hivernal connaisse un
changement de programme.
Les raisons précises sont
inconnues, mais le lieu d’hébergement, l’argent et les
dates, risquent de poser problème. Cela veut dire que le
déroulement du stage est
menacé et l’on devrait
attendre le début de semaine
pour savoir si les Jaune et
Noir iront à Tipasa comme
prévu au départ ou s’il faudra
changer de lieu ou encore
diminuer la durée du regroupement en raison du manque
d’argent dans les caisses du
club. On y reviendra…

La date de la
reprise reste
inconnue

Le mercato bouclé en deux semaines
" Les gens qui s'opposent
à ma désignation à la tête du
CRB risquent de mettre en danger l'avenir de ce dernier.
D'autant plus que le club a
besoin d'un recrutement dans
certains postes afin que le CRB
soit meilleur à l'avenir. " C'est
avec ces propos aux supporters
que le nouveau président Hadj
Mohamed avait tiré, jeudi soir,
la sonnette d'alarme quant à un
ratage lamentable pendant le
mercato hivernal. Des appréhensions logiques somme toute
dans la mesure où le CRB
s'achemine droit, au train où
vont les choses, de ne pas profiter du mercato hivernal qui

Le stage pourrait
connaître un changement de programme

ceux-là. Habituellement actifs
dans les différents marchés des
transferts, les Rouge et Blanc
traînent visiblement le pas. Les
problèmes administratifs n'ont
pas été pour faciliter la tâche.
C'est dire combien l'entraîneur
Badou Zaki, qui avait mis en
relief les limites de l'effectif,
risque de composer pendant la
phase retour avec les mêmes
joueurs. Les responsables (querelleurs) du CRB sont tenus plus
que jamais à enterrer la hache de
guerre pour l'intérêt suprême de
l'équipe qui joue la carte de la
coupe d'Algérie tout en restant
sous la menace de la relégation.
L. S.

Bien que l’USMH ait été éliminé d’une compétition où le
club visait d’aller loin, toujours est-il que le club est
bien revenu et n’aura pas
essuyé la moindre défaite
durant 67 jours. En effet, la
dernière défaite des Jaune et
Noir remonte au 22 octobre
dernier lorsqu’ils se sont
inclinés face à la JSS sur le
score de 4 à 1. Depuis, le club
n’a perdu aucune rencontre
jusqu’à cette élimination en
coupe d’Algérie face au
CABBA, ce qui fait un total de
deux mois et une semaine
sans être battu, ce qui est la
seule satisfaction de l’USMH
cette saison, en plus des
belles performances de
Mellal qu’il ne faut pas
oublier.

www.competition.dz

BOUAMRANE, NEKROUF ET LOUKAB

sur un siège éjectable

Les libérés bientôt

CONNUS
PAR RACHID HACHID
L’entraîneur de
l’USMH compte libérer
au moins trois joueurs
durant la trêve hivernale.
Les noms n’ont pas encore été révélés mais ce
seront ceux qui ont étés le
moins ou jamais utilisés
qui devront quitter le
club.
Trois joueurs sont déjà
partis et n’ont pas attendu
la période estivale pour
quitter l’USMH. Il s’agit
de Coumbassa, Ouadah
et Boughidah. Ces trois
joueurs ont décidés de
résilier leur contrat soit à
l’amiable, soit en passant
par la CRL. En plus de
ceux-ci, le club compte
libérer trois autres
joueurs. L’entraîneur
Boualem Charef a pour
habitude de libérer les
éléments qui bénéficient
de moins de temps de jeu
et ne garde presque
jamais les joueurs peu ou
pas utilisés. Dans ces
circonstances, en jetant un
coup d’œil sur ceux qui
n’ont pas beaucoup joués,
on peut déjà voir une idée
sur ceux qui ne feront pas
partie de l’effectif de
l’USMH pour la phase
retour. En plus de certains
bruits de couloirs qui
circulent au niveau de la
direction de l’USMH,
certains joueurs se
trouvent sur un siège

éjectable. En effet, selon
des sources proches de la
direction et du staff
technique, les noms de
Bouamrane, Loukkab et
Nekroufi, ont étés
évoqués et pourraient
être les trois joueurs
qui devront plier
bagage cet hiver. Le
premier est quasi
certain de faire
partie des libérés et
se trouve d’ailleurs
en France
actuellement et
pourrait ne plus
revenir, surtout
si la direction lui
fait part de sa
libération. Les
deux autres
pourraient voir
leur nom sur la
liste à moins que
l’un d’eux soit repêché
par l’entraîneur Boualem
Charef et décider de le
garder pour la deuxième
moitié du championnat.
Par ailleurs, le coach qui
n’a pas encore remis sa
liste des libérés pourrait
repêcher un élément tout
comme il pourrait
rajouter un quatrième
joueur à ladite liste, ce qui
permettra de recruter de
nouveaux joueurs qui
seront appelés à apporter
un plus pour la phase
retour.
R. H.

Du côté d’El-Harrach, que ce
soit dans les cafés ou les quartiers,
tout le monde parle en ce moment
de cette élimination concédée face

au CABBA en coupe d’Algérie.
Pour les supporters de l’USMH, les
premiers responsables sont bien les
dirigeants qu’ils considèrent
comme des dirigeants fantômes.
Toujours absents que ce soit dans
les matches à domicile ou à l’extérieur, les responsables du club ne
semblent pas faire convenablement
leur travail. Cela finit par irriter les
supporters qui leur reprochent leur
laxisme et leur laisser-aller.
Constatant à plusieurs reprises lors
des matches à domicile la présence
en force des dirigeants adverses, les
fans harrachis regrettent que les
leurs n’en fassent pas autant. Ils
auraient souhaité voir les dirigeants
présents à Bordj Bou-Arréridj pour
se tenir aux côtés de l’équipe qui
était appelée à décrocher sa qualification pour les 1/4 de finale de la
coupe. Mais à leur grand regret, les
supporters ont une nouvelle fois
constaté l’absence des responsables
au moment où d’autres clubs

connaissent la présence quasi quotidienne de leurs patrons.
Les joueurs craignent la
réaction du public
Présents en grand nombre au stade
du 20-Août de Bordj Bou-Arréridj,
les supporters ont du mal à digérer
l’élimination de leur équipe. Misant
énormément sur la coupe d’Algérie
qui semblait dérouler un tapis
rouge jusqu’à au moins le dernier
carré, c’est un véritable rêve qui est
parti en fumée pour les inconditionnels du club. Cela a provoqué
la colère d’une certaine partie, ce
qui fait craindre les joueurs la réaction de leurs supporters après cette
élimination. Déçus de ne pas avoir
pu ramener la qualification et l’offrir à leurs fans, les joueurs craignent désormais leur réaction.
D’ailleurs, personne ne souhaite
faire de déclaration ou accorder
d’interview, pendant qu’une autre
partie à carrément éteint son télé-

13

Boulekhoua
affecté
moralement
Le défenseur latéral de
l’USMH, Zine El Abidine
Boulekhoua, bénéficie en ce
moment d’un grand soutien de
la part de la galerie harrachie.
Affecté moralement après
avoir raté le penalty qu’il a tiré
lors du match de coupe face au
CABBA, le joueur est
carrément abattu, ce qui a fait
réagir les supporters qui ne
cessent de lui envoyer des
messages de soutien pour le
réconforter. Ils étaient
nombreux à évoquer sa fidélité
au club et sa combativité sur le
terrain ainsi que son
comportement exemplaire
malgré une situation financière
difficile de laquelle il ne s’est
jamais plaint. Une marque de
sympathie qui devrait faire du
bien au moral du joueur qui
aura en plus largement le
temps de digérer cette
élimination où il n’est pas tenu
pour principal responsable.

Harrag et
Zeghba
purgent
Le gardien de but Zeghba et
le milieu de terrain Harrag
reviendront dès le premier
match de la phase retour. Tous
deux suspendus pour le
dernier match, ils ont
maintenant purgé et nous
pourrons les revoir dans le
onze de départ des Jaune et
Noir dès le prochain match
officiel de leur équipe.

Réunion
Laïb-Charef
cette
semaine

Les fans en veulent à la direction
et les joueurs craignent leur réaction
L’élimination de
l’USMH en 1/8 de
finale de la coupe
d’Algérie n’a pas été
sans provoquer la
colère des
supporters. Ces
derniers n’en veulent
pas aux joueurs
autant qu’ils en
veulent à la
direction.

Samedi 31 décembre 2016

phone. Ne sachant pas quoi dire
pour expliquer la défaite, ou tout
simplement craignant de recevoir
des appels de la part des supporters en colère, quelques joueurs ont
décidé de se couper pendant cette
période de repos du monde du
football afin de se remettre et digérer l’amère élimination subie par les
Jaune et Noir. Il faudra donc du
temps pour que tout le monde se
remette de cette situation en espérant qu’en championnat l’USMH
parviendra à maintenir sa série de
bons résultats et remonter au classement pour tenter de finir à une
place honorable, ce qui sera une
petite satisfaction en attendant la
saison prochaine où il faudra que
tout le monde mette du sien afin
que le club puisse pour une fois
tenter de décrocher un titre que
l’USMH attend depuis des années
maintenant.
R. H.

L’entraîneur de l’USMH,
Boualem Charef, rencontrera le
président du club en cours de
semaine pour évoquer
plusieurs points. Cette
rencontre qui devrait avoir lieu
mardi, sera l’occasion de
dresser un bilan sur la phase
aller de l’équipe. Le coach
évoquera avec Laïb les
satisfactions enregistrées
durant la première moitié du
championnat, ainsi que des
insuffisances que connaît
l’équipe. D’autres points seront
évoqués lors de cette
rencontre, comme le stage de
préparation d’avant-saison, le
recrutement, le budget et les
capacités du club à ramener de
bons éléments. Le volet
financier sera également
évoqué lors de cette réunion
puisque plusieurs joueurs
réclament toujours des parties
de leurs arriérés. Les deux
hommes parleront donc du
passé, du présent et du futur
de l’USMH en espérant qu’ils
sortiront avec de bonnes
conclusions et qu’il n’y aura
pas d’obstacles pour l’avenir
où il faudra à l’équipe réaliser
de bonnes performances afin
d’essayer de finir sur le
podium et sauver quelque peu
la saison des Jaune et Noir.

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

12

CRB

USMH

Il prend à témoin les supporters

HADJ MOHAMED :

«On me met déjà les
bâtons dans les roues»
C'est tout simplement la grosse pagaille au sein du Chabab de Belouizdad.
L'ouverture du capital n'a pas eu finalement l'effet escompté.
PAR LYÈS S.
Au lieu que les choses évoluent dans
le bon sens après l'annonce de l'achat par
l'homme d'affaires Hadj Mohamed des
23% des actions de Réda Malek, tout le
monde s'attendait à voir le nouveau boss
belouizdadi entamer rapidement ses
nouvelles fonctions, ou du moins régulariser la situation financière des joueurs et
de l'encadrement technique ainsi que le
recrutement de joueurs susceptibles de
renforcer les rangs belouizdadis pendant
le présent mercato hivernal. Première
désillusion : Hadj Mohamed prend acte
de ka difficulté de sa mission dans un
CRB pas encore prêt à évoluer dans la
sérénité. Le dirigeant en question s'est
retrouvé finalement entre le marteau des
calculs des uns et l'enclume des intérêts
des autres. Il avait même menacé, dans
un premier temps, de se retirer. Dans la

soirée de jeudi dernier, Hadj Mohamed
aura réussi à trouver une échappatoire
s'en remettant aux supporters, ultime
source de légitimité. Il s'est rendu chez les
supporters à Belouizdad leur expliquant
la complexité de la situation. Il s'est remis
donc à l'arbitrage des amoureux du
Chabab de Belouizdad. Hadj Mohamed
leur a expliqué tout ce qui s'est passé
après avoir fait l'objet d'une forte opposition à la suite de la désignation des
actionnaires devant travailler à ses côtés,
à savoir Chertouf, Rabehi et Bessa. " On a
commencé déjà à me mettre les bâtons
dans les roues ", déplore le dirigeant en
question devant un grand nombre de
supporters précisant au passage que " je
suis venu au CRB pour apporter mon
humble contribution pour l'amélioration
de la situation. Je voulais commencer
rapidement par la régularisation des
arriérés des joueurs pour leur permettre

d'entamer la préparation hivernale dans
les meilleures conditions possibles ". Et
d'ajouter : " C'est pour monter ma bonne
foi envers le club. Je suis venu le servir,
non pas pour m'en servir. " Les supporters ont fait en sorte de le conforter dans
sa position lui exprimant leur soutien
indéfectible.
Il exprime sa volonté d'y faire
face
Heureux de la position favorable des
supporters, force par excellence du CRB,
Hadj Mohamed s'est engagé à mener la
bataille jusqu'au bout. " J'ai les moyens de
mener le club vers des horizons
meilleurs. Il faudra toutefois me laisser
travailler. Je ne vais pas baisser les bras si
facilement surtout avec votre soutien ",
rassure Hadj Mohamed devant des supporters visiblement acquis à sa cause.
L. S.

Badou Zaki est
parti chez lui...
L'entraîneur
du
CR
Belouizdad, Badou Zaki,
vient de quitter le territoire
national. Il a rejoint sa
famille au Maroc. C'est
du moins ce que nous
avons appris hier de
sources généralement
bien informées indiquant que le technicien
marocain a préféré
prendre quelques jours
de repos pour aller se
ressourcer auprès des
siens. Un repos bien mérité dans la mesure où Zaki a

réalisé des résultats positifs depuis sa venue
dont une qualification aux quarts de finale
de la coupe d'Algérie face au MC Saïda.
… Il sera présent au stage
Selon les informations en notre possession, l'ancien finaliste de la CAN 2004 avec
les Lions de l'Atlas est attendu à Alger
dimanche prochain. Le lendemain (lundi), il
devra diriger le stage hivernal qui devra
durer une semaine au niveau de l'Ecole
supérieure de l'hôtellerie et de la restauration d'Aïn Benian. Un regroupement au
terme duquel le patron du staff technique
des Rouge et Blanc combler les lacunes
décelées pendant la phase aller.
L. S.

Guerre entre les deux entités

Avec Kalem,
c'est la crise !
Les déboires de Hadj Mohamed font
désormais les choux gras de la presse
nationale. Le président du club sportif
amateur (CSA), Mokhtar Kalem, n' pas
ménagé le successeur de Réda Malek
l'accusant d'avoir provoqué l'échec de
l'acquisition des 23% des actions
cédées par Réda Malek. Dans
une intervention hier sur
les ondes de la Radio
nationale, l'ancienne
gâchette belouizdadie a
accusé ouvertement Hadj
Mohamed de ne pas avoir
respecté le prestige et la
réputation d'un grand club
ayant pour nom le Chabab
de Belouizdad. " Hadj
Mohamed n'a pas respecté
le CRB en manquant le
rendez-vous fixé chez le
notaire pour l'acquisition des
23% des actions de Malek.
En ma qualité de président
du CSA, actionnaire
majoritaire de la SSPA avec
pas moins de 75%, je l'ai
attendu avec d'autres
dirigeants chez le notaire pour
officialiser la transaction. Mais
Hadj Mohamed nous a laissés
traîner des heures devant le
notaire sans daigner s'y présenter
", dénonce Mokhtar Kalem. Selon ce
dernier, Hadj Mohamed ne s'y est
pas présenté pour l'achat des
autres actions. Hadj
Mohamed conteste
la position de Kalem
estimant que ce
dernier, lors de sa
rencontre avec les
supporters, tenta
de faire revenir sur
leur décision les
actionnaires ayant
accepté de vendre
leurs parts aux trois
actionnaires qu'il a choisis. C'est la guerre entre les
deux entités du CRB, à savoir le CSA et la SSPA.

L’entraîneur des Jaune et Noir
n’a pas communiqué la date
de la reprise des entraînements. Accordant seulement
quelques jours de repos à ses
joueurs, le coach les contactera pour les informer de la
date de reprise qu’à partir du
moment où il l’aura fixé.

L’invincibilité de
l’USMH aura duré
67 jours

L. S.

Messai remplace officiellement
Belmellat

Messai remplace officiellement Farid Belmellat au
poste d'entraîneur des gardiens de but du CRB.
L'information nous la tenons de sources généralement
bien informées précisant que Messai va intégrer officiellement le staff technique de Badou Zaki lors de la phase
retour. Farid Belmellat a remis sa démission, rappelleon, pour des considérations de santé.

MCO - CRB le 13 janvier

Selon des informations recueillies auprès de la Ligue
de football professionnel (LFP), celle-ci devra communiquer cette semaine le programme complet de la reprise
du championnat de la Ligue 1 Mobilis. La 16e journée se
jouera les 12 et 13 janvier. Le match du Chabab aura lieu
le 13 janvier au stade Zabana Ahmed d'Oran.

Le Chabab fait du surplace
Deux matches
amicaux pendant
le stage
Selon des sources proches du Chabab, l'entraîneur
Badou Zaki aura exigé des responsables de lui dénicher deux adversaires en prévision du stage qui aura
lieu à Aïn Benian. Les adversaires seront connus ultérieurement. Il semblerait que Zaki voudrait affronter
des adversaires de taille moyenne afin d'éviter les
blessures à ses joueurs. Une manière pour lui également de cacher ses cartes tactiques avant le début de
la phase retour.

devra baisser le rideau dans
deux semaines, soit le 15 janvier
prochain. Chez les autres clubs
de la Ligue 1 Mobilis, le recrute-

ment va bon train. A l'instar de
la JS Kabylie, de l'USM Alger,
du NA Hussein Dey et du DRB
Tadjenanet pour ne citer que

Pour diverses raisons, l’USMH
pourrait voir son stage changer de date et de lieu. En
effet, selon des sources
proches de la direction de
l’USMH, il se pourrait que le
stage hivernal connaisse un
changement de programme.
Les raisons précises sont
inconnues, mais le lieu d’hébergement, l’argent et les
dates, risquent de poser problème. Cela veut dire que le
déroulement du stage est
menacé et l’on devrait
attendre le début de semaine
pour savoir si les Jaune et
Noir iront à Tipasa comme
prévu au départ ou s’il faudra
changer de lieu ou encore
diminuer la durée du regroupement en raison du manque
d’argent dans les caisses du
club. On y reviendra…

La date de la
reprise reste
inconnue

Le mercato bouclé en deux semaines
" Les gens qui s'opposent
à ma désignation à la tête du
CRB risquent de mettre en danger l'avenir de ce dernier.
D'autant plus que le club a
besoin d'un recrutement dans
certains postes afin que le CRB
soit meilleur à l'avenir. " C'est
avec ces propos aux supporters
que le nouveau président Hadj
Mohamed avait tiré, jeudi soir,
la sonnette d'alarme quant à un
ratage lamentable pendant le
mercato hivernal. Des appréhensions logiques somme toute
dans la mesure où le CRB
s'achemine droit, au train où
vont les choses, de ne pas profiter du mercato hivernal qui

Le stage pourrait
connaître un changement de programme

ceux-là. Habituellement actifs
dans les différents marchés des
transferts, les Rouge et Blanc
traînent visiblement le pas. Les
problèmes administratifs n'ont
pas été pour faciliter la tâche.
C'est dire combien l'entraîneur
Badou Zaki, qui avait mis en
relief les limites de l'effectif,
risque de composer pendant la
phase retour avec les mêmes
joueurs. Les responsables (querelleurs) du CRB sont tenus plus
que jamais à enterrer la hache de
guerre pour l'intérêt suprême de
l'équipe qui joue la carte de la
coupe d'Algérie tout en restant
sous la menace de la relégation.
L. S.

Bien que l’USMH ait été éliminé d’une compétition où le
club visait d’aller loin, toujours est-il que le club est
bien revenu et n’aura pas
essuyé la moindre défaite
durant 67 jours. En effet, la
dernière défaite des Jaune et
Noir remonte au 22 octobre
dernier lorsqu’ils se sont
inclinés face à la JSS sur le
score de 4 à 1. Depuis, le club
n’a perdu aucune rencontre
jusqu’à cette élimination en
coupe d’Algérie face au
CABBA, ce qui fait un total de
deux mois et une semaine
sans être battu, ce qui est la
seule satisfaction de l’USMH
cette saison, en plus des
belles performances de
Mellal qu’il ne faut pas
oublier.

www.competition.dz

BOUAMRANE, NEKROUF ET LOUKAB

sur un siège éjectable

Les libérés bientôt

CONNUS
PAR RACHID HACHID
L’entraîneur de
l’USMH compte libérer
au moins trois joueurs
durant la trêve hivernale.
Les noms n’ont pas encore été révélés mais ce
seront ceux qui ont étés le
moins ou jamais utilisés
qui devront quitter le
club.
Trois joueurs sont déjà
partis et n’ont pas attendu
la période estivale pour
quitter l’USMH. Il s’agit
de Coumbassa, Ouadah
et Boughidah. Ces trois
joueurs ont décidés de
résilier leur contrat soit à
l’amiable, soit en passant
par la CRL. En plus de
ceux-ci, le club compte
libérer trois autres
joueurs. L’entraîneur
Boualem Charef a pour
habitude de libérer les
éléments qui bénéficient
de moins de temps de jeu
et ne garde presque
jamais les joueurs peu ou
pas utilisés. Dans ces
circonstances, en jetant un
coup d’œil sur ceux qui
n’ont pas beaucoup joués,
on peut déjà voir une idée
sur ceux qui ne feront pas
partie de l’effectif de
l’USMH pour la phase
retour. En plus de certains
bruits de couloirs qui
circulent au niveau de la
direction de l’USMH,
certains joueurs se
trouvent sur un siège

éjectable. En effet, selon
des sources proches de la
direction et du staff
technique, les noms de
Bouamrane, Loukkab et
Nekroufi, ont étés
évoqués et pourraient
être les trois joueurs
qui devront plier
bagage cet hiver. Le
premier est quasi
certain de faire
partie des libérés et
se trouve d’ailleurs
en France
actuellement et
pourrait ne plus
revenir, surtout
si la direction lui
fait part de sa
libération. Les
deux autres
pourraient voir
leur nom sur la
liste à moins que
l’un d’eux soit repêché
par l’entraîneur Boualem
Charef et décider de le
garder pour la deuxième
moitié du championnat.
Par ailleurs, le coach qui
n’a pas encore remis sa
liste des libérés pourrait
repêcher un élément tout
comme il pourrait
rajouter un quatrième
joueur à ladite liste, ce qui
permettra de recruter de
nouveaux joueurs qui
seront appelés à apporter
un plus pour la phase
retour.
R. H.

Du côté d’El-Harrach, que ce
soit dans les cafés ou les quartiers,
tout le monde parle en ce moment
de cette élimination concédée face

au CABBA en coupe d’Algérie.
Pour les supporters de l’USMH, les
premiers responsables sont bien les
dirigeants qu’ils considèrent
comme des dirigeants fantômes.
Toujours absents que ce soit dans
les matches à domicile ou à l’extérieur, les responsables du club ne
semblent pas faire convenablement
leur travail. Cela finit par irriter les
supporters qui leur reprochent leur
laxisme et leur laisser-aller.
Constatant à plusieurs reprises lors
des matches à domicile la présence
en force des dirigeants adverses, les
fans harrachis regrettent que les
leurs n’en fassent pas autant. Ils
auraient souhaité voir les dirigeants
présents à Bordj Bou-Arréridj pour
se tenir aux côtés de l’équipe qui
était appelée à décrocher sa qualification pour les 1/4 de finale de la
coupe. Mais à leur grand regret, les
supporters ont une nouvelle fois
constaté l’absence des responsables
au moment où d’autres clubs

connaissent la présence quasi quotidienne de leurs patrons.
Les joueurs craignent la
réaction du public
Présents en grand nombre au stade
du 20-Août de Bordj Bou-Arréridj,
les supporters ont du mal à digérer
l’élimination de leur équipe. Misant
énormément sur la coupe d’Algérie
qui semblait dérouler un tapis
rouge jusqu’à au moins le dernier
carré, c’est un véritable rêve qui est
parti en fumée pour les inconditionnels du club. Cela a provoqué
la colère d’une certaine partie, ce
qui fait craindre les joueurs la réaction de leurs supporters après cette
élimination. Déçus de ne pas avoir
pu ramener la qualification et l’offrir à leurs fans, les joueurs craignent désormais leur réaction.
D’ailleurs, personne ne souhaite
faire de déclaration ou accorder
d’interview, pendant qu’une autre
partie à carrément éteint son télé-

13

Boulekhoua
affecté
moralement
Le défenseur latéral de
l’USMH, Zine El Abidine
Boulekhoua, bénéficie en ce
moment d’un grand soutien de
la part de la galerie harrachie.
Affecté moralement après
avoir raté le penalty qu’il a tiré
lors du match de coupe face au
CABBA, le joueur est
carrément abattu, ce qui a fait
réagir les supporters qui ne
cessent de lui envoyer des
messages de soutien pour le
réconforter. Ils étaient
nombreux à évoquer sa fidélité
au club et sa combativité sur le
terrain ainsi que son
comportement exemplaire
malgré une situation financière
difficile de laquelle il ne s’est
jamais plaint. Une marque de
sympathie qui devrait faire du
bien au moral du joueur qui
aura en plus largement le
temps de digérer cette
élimination où il n’est pas tenu
pour principal responsable.

Harrag et
Zeghba
purgent
Le gardien de but Zeghba et
le milieu de terrain Harrag
reviendront dès le premier
match de la phase retour. Tous
deux suspendus pour le
dernier match, ils ont
maintenant purgé et nous
pourrons les revoir dans le
onze de départ des Jaune et
Noir dès le prochain match
officiel de leur équipe.

Réunion
Laïb-Charef
cette
semaine

Les fans en veulent à la direction
et les joueurs craignent leur réaction
L’élimination de
l’USMH en 1/8 de
finale de la coupe
d’Algérie n’a pas été
sans provoquer la
colère des
supporters. Ces
derniers n’en veulent
pas aux joueurs
autant qu’ils en
veulent à la
direction.

Samedi 31 décembre 2016

phone. Ne sachant pas quoi dire
pour expliquer la défaite, ou tout
simplement craignant de recevoir
des appels de la part des supporters en colère, quelques joueurs ont
décidé de se couper pendant cette
période de repos du monde du
football afin de se remettre et digérer l’amère élimination subie par les
Jaune et Noir. Il faudra donc du
temps pour que tout le monde se
remette de cette situation en espérant qu’en championnat l’USMH
parviendra à maintenir sa série de
bons résultats et remonter au classement pour tenter de finir à une
place honorable, ce qui sera une
petite satisfaction en attendant la
saison prochaine où il faudra que
tout le monde mette du sien afin
que le club puisse pour une fois
tenter de décrocher un titre que
l’USMH attend depuis des années
maintenant.
R. H.

L’entraîneur de l’USMH,
Boualem Charef, rencontrera le
président du club en cours de
semaine pour évoquer
plusieurs points. Cette
rencontre qui devrait avoir lieu
mardi, sera l’occasion de
dresser un bilan sur la phase
aller de l’équipe. Le coach
évoquera avec Laïb les
satisfactions enregistrées
durant la première moitié du
championnat, ainsi que des
insuffisances que connaît
l’équipe. D’autres points seront
évoqués lors de cette
rencontre, comme le stage de
préparation d’avant-saison, le
recrutement, le budget et les
capacités du club à ramener de
bons éléments. Le volet
financier sera également
évoqué lors de cette réunion
puisque plusieurs joueurs
réclament toujours des parties
de leurs arriérés. Les deux
hommes parleront donc du
passé, du présent et du futur
de l’USMH en espérant qu’ils
sortiront avec de bonnes
conclusions et qu’il n’y aura
pas d’obstacles pour l’avenir
où il faudra à l’équipe réaliser
de bonnes performances afin
d’essayer de finir sur le
podium et sauver quelque peu
la saison des Jaune et Noir.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

14

MOB

RCR
Hamri
à Dubaï

Le recrutement
au point mort

Ayant engagé deux éléments, à savoir Louniss et
Sighini, la direction du Rapid tarde à ramener d'autres
éléments et boucler son opération recrutement
surtout que l'on sait que trois jours seulement nous
séparent du début du stage hivernal puisque l'équipe
ralliera le 3 janvier la ville d'Ain Témouchent.
PAR B. BOUGUELMOUNA
Il est fort possible qu'avec les
deux seuls recrues seulement, les
camarades de Benayad entament leur
préparation pour la phase retour
puisque, malgré que beaucoup de
noms sont proposés à la direction
relizanaise aucun nom ne se profile à
l'horizon ces derniers temps. Si l'entraîneur Bouakez qui s'est envolé
chez lui en Suisse et le président
Hamri à Dubaï, n'ont pas trouvé jusqu'alors l'oiseau rare, il faut dire que
le président Mohamed Hamri qui
n'est qu'à sa première expérience de
la gestion d'un club de football, il
faut l'avouer, n'a pas cette ruse des
présidents des clubs de notre championnat pour ce qui concerne le comportement avec les joueurs et les
managers, mais grâce à sa bonne gestion de l'entreprise, ne veut pas tomber dans les erreurs des précédents
responsables. Il veut prendre tout son
temps pour ramener un joueur sûr. Il
est fort possible qu'il se contente d'un
ou deux joueurs si jamais il ne trouvera pas un élément qui convainc le
staff technique.
Des managers qui veulent
imposer n'importe qui
Sachant bien que Hamri est nouveau
dans le marché et surtout un bon

payeur, des managers, voire même
des proches du club, veulent imposer
n'importe qui au Rapid faisant venir
des joueurs d'un peu partout et proposant des éléments par-ci et par-là
au président. Leur seul souci est de
prendre leur commission et se dérober par la suite. Des personnes que
Hamri redoute beaucoup. C'est pourquoi, il tarde ces derniers temps à
rendre sa réponse aux agents de
joueurs tout en obligeant chaque élément ramené de prendre part aux
essais afin que le coach émette son
avis. Les conditions de Hamri ont
dissuadé plusieurs personnes à ne
pas se lancer dans le bain des essais
leurs éléments.
Bouakez doit intervenir
C'est finalement Bouakez qui devra
se servir de cet effectif lors de la
phase retour qui s'annonce difficile
vis-à-vis la de situation du Rapid qui
reste toujours relégable. C'est pourquoi, il doit intervenir pour trouver
le juste équilibre dans son effectif et
ne pas tomber dans les ratages du
précédent mercato et les erreurs de
casting au Rapid. Le Tunisien a dû
"liquider" certains éléments inutiles
recrutés par Bouhenni et les remplacer par d'autres, à titre d'exemple le
jeune Taher Fethi et surtout le gardien Hamza Boussider.
B. B.

Il ratera le stage et les premiers
matches de la phase retour

Aït Ferguène
out 5 à 6 semaines
Blessé lors du dernier match
de Batna où il a laissé ses camardes
après seulement 13 minutes de jeu,
le milieu du terrain relizanais
souffre d'une blessure au genou
qui va l'éloigner des terrains pendant cinq à six semaines, c'est ce
qui nous a dit un dirigeant du
club, l'ancien de la JSMB, qui n'a
pas besoin de passer sur le billard,
doit se soumettre à des soins intensifs pour se rétablir complètement
de sa blessure. Ce pendant, ce qui
est sûr c'est que le joueur ratera
officiellement le stage d'Aïn
Témouchent ainsi que les premiers
matches de la phase retour chose
qui va beaucoup gêner l'entraîneur
du club.
B. B.

Le boss du train du
Rapid Mohamed
Hamri s'est envolé
avant-hier à Dubaï
pour passé les
vacances de fin d'année, le patron du
centre équestre a
voulu, sans doute, se
reposer un petit du
stress qui l'a vécu
lors de la phase aller
du championnat en
commençant par les
problèmes de dettes,
la défalcation des six
points et tout ce qui
a suivi d'événements
au sein du club.
Hamri se rendra,
dans les prochains
jours pour finaliser
les négociations
avec les joueurs
ciblés

Bouakez en
Suisse

De son côté l'entraîneur relizanais Moez
Bouakez s'est rendu
chez lui en Suisse,
pour passer
quelques jours avec
sa famille qu'il n'a
pas vue, comme il
nous l'a confié dans
un précédent entretien, depuis plus de
six mois. L'ancien de
l'USMBA devra revenir à Relizane la
veille du départ à Aïn
Témouchent, lieu où
se déroulera le stage
de préparation du
club pour la deuxième partie du championnat.

Allag aux
soins

De son côté, l'autre
milieu récupérateur
des Lions de la Mina,
en l'occurrence
Fouad Allag, qui
souffre lui aussi
d'une blessure au
genou, qui l'a empêché de jouer les deux
derniers matches de
son équipes contre
l'USMBA, en coupe
d'Algérie, et le match
de la dernière journée contre le CAB, ne
s'est pas toujours
remis de sa blessure, l'ancien du NAHD
et du CSC continue
de se soigner à Alger
pour être prêt pour
le début du stage.

Tebbi
souffre des
adducteurs

Contrairement à Aït
Ferguène et Allag,
l'attaquant relizanais
Oussama Tebbi qui
était contraint de
laisser ses camarades en deuxième
mi-temps du match
du CAB, le deuxième
meilleur buteur de la
formation relizanaise, en l'occurrence
Oussama Tebbi
souffre des adducteurs, mais sa blessure ne nécessite
que quelques jours
de repos. C'est pour
cela que l'ancien de
Skikda devrait
rejoindre le groupe
ce mardi pour le
début du stage
hivernal.
B. B.

VERS LE RETOUR
DE GHARBI

Selon une source sûre, on apprend que l'éventualité
d'un retour de Sabri Gharbi est très envisagée. En
effet, le milieu du terrain de l'O Médéa, qui a émis le
désir de retourner à son club formateur, a déjà discuté
avec le président Mohamed Hamri avant que ce
dernier s'envole à Dubaï d'un éventuel retour au Rapid.
Gharbi, nous soufflé notre source, a fait part aux proches du club,
qu'il ne trouve aucun problème à
revenir a sa maison. Pour l'instant,
ce contact est considéré comme une
première touche seulement. On
verra par la suite. Mais le joueur se
dit prêt à toute négociation avec le
boss du train du Rapid. On a, dans
ce contexte, appris que Mohamed
Hamri a eu un entretien avec le
coach Moez Bouakez concernant le
cas Gharbi et son éventuel retour au
Rapid. Notre source nous a indiqué
que le Tunisien, qui a déclaré qu'il a
besoin d'un milieu de terrain, y est
favorable. Donc du côté du staff
technique, c'est OK pour le retour
du joueur.
Les dirigeants favorables
à son retour, mais…
Les dirigeants, quant à eux, sont
plutôt favorables au retour de l'enfant du club mais un seul problème
se pose devant eux, sa libération de
son club l'Olympique de Médéa,
surtout que l'enfant de Relizane est
une pièce maîtresse sur l'échiquier
du coach Slimani. Alors Hamri doit
d'abord contacter le président
Boukelkal pour négocier la libération de son joueur.
B. B.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

11

Il faudra récolter 26 points au retour pour se maintenir

Bougherara
trop cher pour
le MOB

Les Crabes devront faire
un parcours de champion
Hassissène
démissionnaire

Si le MOB a visé le haut
du tableau lors des deux
dernières saisons, les
données ont
complètement changé
lors de cet exercice où
les Bejaouis, auteurs
d'une phase aller
catastrophique en
championnat, devront
batailler très fort pour
espérer éviter la
relégation, eux qui sont
logés à la dernière place
du classement général.

Les travaux de l'assemblée
générale de la SSPA/MOB ont
débuté comme prévu jeudi soir,
mais aucune décision n'avait été
prise puisque les discussions
devaient continuer encore hier
soir. Toutefois, la première
réunion aura été fatale pour le
président Farid Hassissène, qui a
été poussé vers le départ. Celui-ci
a d'ailleurs déclaré qu'il est
démissionnaire hier matin sur les
ondes de la radio Soummam
après avoir vu qu'il n'a plus le
soutien des actionnaires.
L'officialisation de sa démission
était attendue pour hier soir et
elle devait logiquement être
acceptée par l'assemblée générale.

De notre correspondant
BOUALEM AIZEL
A présent, les coéquipiers de Faouzi Yaya sont
dans l'obligation de réaliser
un parcours de champion en
seconde partie de la saison
pour sauver leur peau. Avec
11 unités au compteur du
club, le MOB devra donc
viser 26 points en phase
retour pour atteindre les 37
points au total ; chiffre qui
permet presque tout le
temps de se maintenir dans
notre championnat. Il est certain que la mission ne sera
pas facile pour atteindre cet
objectif, surtout au vu de la
grande bataille qui s'annonce
rude face à des formations
telles que la JSK, le CSC ou
le CRB qui se retrouvent,
elles aussi, au bas du
tableau. Pour éviter le scénario catastrophe, le club
béjaoui doit garder son sort
en main et ne pas dépendre
des résultats des autres
équipes, sachant bien que
tout est imprévisible dans

notre championnat surtout
lors des dernières journées
où beaucoup de paramètres
entrent en jeu. Nous avons
constaté que le groupe est
très motivé malgré tout pour
cette opération sauvetage. La
balle est maintenant dans le
camp des dirigeants qui doivent mettre en place les
conditions nécessaires à
l'épanouissement de l'équipe, à travers notamment le
recrutement du coach qu'il
faut et le renforcement de
l'effectif par des éléments de
valeur et surtout la mobilisation des ressources financières nécessaires.
Ne plus lâcher le
moindre point à
l'Unité maghrébine
Pour réaliser cet objectif, qui
reste toutefois à leur portée,
les gars de la Soummam
devront gagner tous leurs

matches à domicile. Lors de
cette phase retour, le MOB
recevra 8 fois sur ses terres,
ce qui peut être un avantage
certain si, bien sûr, on arrive
à récolter les 24 points mis
en jeu. L'équipe béjaouie se
doit de faire le plein à domicile en récupérant les points
perdus lors de la phase aller.
Rappelons que les Béjaouis
n'ont gagné que deux
matches à domicile lors de la
phase aller ; il est donc
désormais temps que le
stade de l'Unité maghrébine
refasse peur aux adversaires
comme avant. On s'attend
toutefois à des rencontres
difficiles à Béjaia, surtout
quand le MOB croisera des
formations comme l'USMA,
l'ESS ou encore la JSK.
Obligation de réagir
en déplacement aussi
Un excellent parcours à

domicile pourrait ne pas suffire, surtout qu'il ne faut pas
trop compter sur un sansfaute. C'est pourquoi le club
doit à tout prix assurer un
maximum de points possibles en dehors de son terrain. Une mission bien difficile a priori, surtout que
toutes les équipes seront
compliquées à manier chez
elle, mais le MOB doit y faire
face. La formation béjaouie
n'a malheureusement récolté
que deux points hors de ses
bases lors de la phase
aller ; les joueurs doivent
faire bien mieux lors
de la deuxième
phase s'ils veulent vraiment
sauver le club
de la relégation.
B. A.

Mustapha Rezki favori
à la succession
Etant donné la démission de
Farid Hassissène, qui devait être
confirmée lors de l'assemblée
d'hier, les actionnaires devaient
donc élire aussi un nouveau président du conseil d'administration. Si la décision ne devait tomber que tard dans la soirée, les
échos qui nous sont parvenus
donnaient favori le président du
CSA, Mustapha Rezki, pour être à
la tête de la SSPA.
B. A.

La venue du CAB a été une
occasion pour nous de renouer
avec la victoire, après une série
noire qui nous a fait beaucoup de
mal. L'adversaire nous a posé
beaucoup de problèmes et a joué le
coup à fond, mais nous n'avons
jamais baissé les bras et notre
équipe a pu, Dieu merci, trouver la
faille dans les derniers instants de
la partie.

Donc, le plus important était de
renouer avec la victoire…

On était sur une mauvaise série ;
nous étions dos au mur et dans
l'obligation de renouer avec le
succès.?Nous sommes toujours
dans une situation très compliquée,
mais je peux vous dire que cette
victoire face au CAB nous a fait du
bien après une longue période de
doute.

Comment jugez-vous le parcours
de votre équipe ?

Il faut dire qu'on a complètement
raté cette première phase du
championnat. Il y a bien sûr des
circonstances qui expliquent un
peu tout ça, avec toutes les forces
laissées en Coupe d'Afrique et les
nombreux problèmes qui ont
secoué le club depuis l'été dernier,
mais le plus important maintenant
est de trouver la manière de
remonter la pente.?

Quelle est la meilleure manière
d'aborder la seconde phase du
championnat ?

Cette manche ne sera pas comme
la précédente du moment que ça
sera plus difficile.?Tous les matchs
seront encore plus serrés et vu
qu'on occupe la dernière place au
classement général, nous sommes
dans l'obligation de faire

Amrani, une
piste presque
tombée à l'eau

Le nom qui fait
toujours l'unanimité
dans la capitale des
Hammadites, que ce
soit du côté des
dirigeants ou des
supporters, c'est bien
sûr Abdelkader Amrani.
Si les contacts sont à
un stade avancé,
l'intéressé est
beaucoup plus proche
de s'engager avec le
CSC aujourd'hui.
Toutefois, les
dirigeants du MOB ne
perdent pas espoir de
l'engager. L'actionnaire
Mohand Sadji est
toujours en contact
avec Amrani et un
revirement de situation
au dernier moment
n'est donc pas à
écarter.

Berchiche
proposé

Par ailleurs, les
dirigeants du MOB, qui
sont aussi à la
recherche d'un
défenseur central pour
renforcer leur équipe
cet hiver, se sont vu
proposer les services
du pensionnaire de la
JSK Koceila Berchiche.
Toutefois, aucun
élément ne sera
recruté tant que le
MOB n'engage un
nouvel entraîneur.
B. A.

Athmani : «On montrera un
autre visage au retour»
Un mot sur cette victoire face
au CAB ?

Le club béjaoui se voit
proposer beaucoup de
noms d'entraîneurs
dernièrement, étant
donné que ce poste
reste à pourvoir. C'est
ainsi qu'un manager a
proposé le coach du
DRBT Lyamine
Bougherrara à la
direction du MOB.
Toutefois, l'ancien
gardien de l'EN aurait
exigé un salaire
dépassant 200 millions
de centimes, ce qui a
refroidi sa piste du
côté de la capitale des
Hammadites.

l'impossible pour sortir de la zone
de relégation.?Par conséquent, on
devra bien gérer ce parcours où
tout faux pas ne sera plus permis
chez nous.?Nous allons jouer pas
moins de huit rencontres à
domicile.?Dons pas question de
céder le moindre point et en même
temps, il faudra aller en chercher
d'autres hors de nos bases afin
d'assurer le maintien.?Pour y
arriver, on doit faire une bonne
préparation cet hiver.

On vous laisse conclure…

La seconde manche du
championnat est très importante
pour notre équipe, on n'a pas le
droit de la rater.?Nous sommes
conscients de la tâche qui nous
attend.?Pour cela, l'équipe aura
besoin du soutien de son public ;
celui-ci sera un atout déterminant
dans notre quête du maintien.
B. A.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

10
Souibaah avait
un prétexte
valable

Réputé pour son sérieux,
Amine Souibaah, le nouveau fer de lance de l'attaque mouloudéenne,
avait un prétexte valable.
En effet, il a sollicité son
entraîneur pour s'absenter jeudi afin de se
rendre à Alger pour
saluer ses parents, qui
se rendaient ce weekend
aux lieux saints pour
accomplir une Omra.

Moussi marque
sa présence

Retenu finalement dans
l'effectif, Abdeslem
Moussi s'est illustré en
marquant un but lors de
la rencontre disputée
face à la réserve jeudi
matin. L'ancien buteur
patenté de l'USC est
déterminé à retrouver
son top niveau pour la
phase retour.

Berramla a rencontré le président

Cela s'est passé mercredi
quand Tayeb Berramla a
rencontré Baba. Le joueur,
qui souhaitait avoir une
discussion avec son président, n'est toutefois
pas encore fixé sur son
avenir au MCO. En effet,
d'après les échos qui
nous sont parvenus,
Belhadj va discuter le cas
de Berramla avec l'entraîneur au retour de ce dernier à Oran.

Helaimia prépare son retour

Après une longue période
de convalescence suite à
une grave blessure à la
cheville, pendant le
match JSK- MCO (1/1),
Mohamed Réda Helaimia
a entamé la préparation.
Néanmoins, pour rattaper
son retard sur le plan
physique, il sera soumis
à un programme de travail adapté, probablement pendant le stage
qui se déroulera du 4 au
13 janvier.

Saoula s'est-il
accordé un
repos ?

L'entraîneur des gardiens, qui n'a plus donné
signe de vie depuis le
dernier MCO- CSC (2/1),
s'est-il accordé un repos
? C'est ce que Karim
Saoula a confié à l'un
des employés du club, qui
est d'ailleurs le seul à
l'avoir eu au téléphone
cette semaine. Reste à
savoir quelle sera la
réaction du président qui
est, nous a-t-on rapporté,
très remonté contre son
entraîneur des gardiens.
Même si dans l'entourage
du président, on dit que
celui-ci envisage d'infliger une sanction financière à Saoula.

Benlahcène
perd sa mère
Toufik Benlahcène, le
secrétaire du club, a
perdu hier sa mère suite à
une longue maladie. En
cette pénible circonstance, tout le collectif de
Compétition lui présente
ainsi qu'à sa famille ses
sincères condoléances.

NAHD

MCO

La remontada du Nasria

HICHEM CHÉRIF :
«On sera
champions si…»

Au bord du gouffre il y a tout juste un mois, les Sang et Or ont fini leur année 2016 de très fort
belle manière, en allant d'abord redresser la barre en championnat pour finir la phase aller à la
7e place du classement avec 21 points au compteur, avant d'aller chercher une place en quart
de finale de la coupe d'Algérie, se qualifiant successivement face au MOB, l'IS Tighenif et le
Paradou AC.
PAR MOHAMED ADRAR

Pour le vif attaquant du MCO, lui et ses coéquipiers
doivent garder la tête froide. " La phase retour sera
délicate, à nous de bien la préparer ", dira en substance
Hichem, qui revient également, dans cet entretien, sur
ce qui s'est passé à la fin du dernier match.
Entretien réalisé par
M. STITOU
Vers la fin du dernier match,
vous avez reçu un violent coup
au nez, il n'y a rien de grave ?

Cela va mieux ; c'est vrai que sur
le coup, j'avais vraiment mal, j'ai
reçu en pleine figure un tir puissant
d'un joueur du CSC. Les douleurs
étaient telles que j'avais un peu
perdu mes esprits pendant quelques
minutes.

Le fait que vous n'êtes pas allé
vers le public fêter avec vos
coéquipiers la victoire a été
différemment interprété…

Je fus étonné qu'on ait donné une
autre interprétation à cela ; en réalité, j'avais mal au nez, donc je suis
resté assis sur le banc, en dépit de

ma joie après la victoire de l'équipe
qui finit l'aller à la deuxième place.
Sinon, au sujet de mon remplacement, je suis un joueur comme tous
les autres, il y a des coéquipiers qui
ne jouent plus depuis bien longtemps, alors qu'eux, ils ne se plaignent pas. Comment voulez-vous
que je fasse la tête après que le
coach m'a sorti à deux minutes de la
fin du match ? Tout ce qui a été dit à
ce sujet est faux.

Changeons de sujet, comment
entrevoyez-vous la phase
retour ?

Ce qui est certain, ces matches
seront tous difficiles ; ce sera comme
en coupe où toutes les équipes vont
jouer leur va-tout. Il faudrait que
tout le monde soit conscient. Ce
qu'on vient de faire en finissant

deuxième à la fin de l'aller peut s'effacer rapidement, avec un écart
serré entre le haut et le bas du classement, toutes les rencontres à venir
seront dures.

Le MCO est-il capable de rééditer
le même parcours ?

D'abord, tous les joueurs doivent
garder les pieds sur terre. En
2009/2010, je me souviens, on a fini
sur le podium ; au retour, on a
attendu l'ultime journée pour assurer notre maintien. Evidement pour
parer à toute mauvaise surprise, on
va d'abord essayer de bien travailler
durant le stage hivernal (du 4 au 13
janvier) afin de pouvoir bien gérer
notre parcours. Bien entendu, on
tentera de refaire le même parcours,
c'est-à-dire grignoter des points de
l'extérieur et gagner nos neuf

matches à domicile. Déjà, si on réalise un tel exploit, on aura à la fin 55
points, sans compter les points qui
seront ramenés de l'extérieur.

Discrètement, rêvez-vous du
titre ?

Si jamais on gagnait tous nos
matches à domicile, cela pourrait
devenir possible, ce serait quelque
chose de magique pour notre équipe, dont la traversée du désert fut
longue, plus qu'on l'imaginait !

Enfin, quels sont vos vœux pour
2017 ?

Que ma famille soit en bonne
santé, sinon, comme je l'ai dit, remporter le titre de champion, ce sera
un joli exploit pour notre équipe.
M. S.

C'est la débandade
A l'issue du dernier match, le
staff technique avait programmé
cette semaine quatre séances d'entraînement, qui devront plus servir pour
l'entretien de la forme des joueurs
plutôt que de travail foncier ou autre
tactique. Malheureusement, ce ne
sont pas tous les joueurs, qui ont
répondu présent à ces séances, tandis
qu'à la reprise, seuls Natèche et
Delhoum étaient autorisés à s'absenter. Pour les deux dernières séances
(mercredi et jeudi), le nombre de
défections était considérable. Outre
l'entraîneur Omar Belatoui, parti en
France pour passer les fêtes de fin
d'année (à préciser, l'entraîneur était
autorisé par son employeur à s'absenter), on a constaté des absences à
la pelle, notamment jeudi matin où
les entraîneurs adjoints Mecheri et
Sefraoui ont eu toutes les peines du
monde à composer leur équipe qui
affrontait la réserve, avec seulement…. 6 joueurs séniors qui ont
répondu présent, à savoir Belarbi
Heriet, Bencheikh, Aoued, Benamara
et Moussi. Pour l'anecdote, cette rencontre s'est soldée par le succès de
l'équipe première sur le score de 4
buts à 2 (avec des réalisations de
Heriet, Moussi, Bencheikh et du
jeune Benyahlou). Pourquoi alors le
nombre de défections était plus élevé
? D'après nos informations, la plupart
des joueurs avaient acheté, il y a
longtemps, leur billet d'avion aux
tarifs promotionnels ; donc il était
impossible pour eux de changer de
date sous peine d "être pénalisés.
Selon notre source, lesdits joueurs

La dernière marche ne fut toutefois
pas de tout repos pour les Sang et Or
qui ont dû recourir à la fatidique séance des tirs au but pour surclasser une
excellente formation du Paradou AC.
Une victoire qui permettra aux Sang et
Or de passer l'hiver bien au chaud, eux
qui entameront un stage de préparation en Tunisie, avec le moral au beau
fixe, dans la sérénité la plus totale.
Tout baigne dans l'huile donc pour les
Sang et Or après leur qualification
pour les ¼ de finale de la coupe
d'Algérie, chose qui donnera plus de
piment à la seconde moitié de saison
du club, le Nasria jouera désormais
sur deux fronts, comme ce fut déjà le
cas la saison dernière.
Mais que ce fut dur et laborieux
Les Sang et Or se sont certes qualifiés pour le tour suivant en coupe
d'Algérie, en surclassant le PAC, mais
il faut bien le reconnaître, la tâche des
Nahdistes fut bien dure lors de cette
partie, face à une excellente équipe du
Paradou AC qui a donné du fil à
retordre aux Sang et Or. Battre le leader de la Ligue 2 Mobilis n'a pas été
une mince affaire pour les Sang et Or
qui se sont fait dominer durant toute
la durée de la rencontre. Dominateurs
durant toute la durée de la partie, les
Pacistes n'ont toutefois pas trouvé la
faille dans le camp nahdiste, face à une
arrière- garde hussein-déenne bien
organisée autour d'un Merbah Gaya
qui veillait au grain. Les Nahdistes ont

certes subi tout le poids de la rencontre, mais ils ont réussi à se sortir du
piège du Paradou, s'imposant au bout
de la séance des tirs au but, grâce
notamment à la bonne adresse des
tireurs Nahdistes, mais aussi à la vista
de Doukha qui a arrêté le 6e tir du
jeune Benkhelifa. Le Nasria s'imposera
dans la difficulté, mais en coupe on ne
retient que la qualification, le rendement passe toujours au second plan.
Les Sang et Or orphelins de Gasmi
Le constat fait après la fin du match

de mercredi dernier est bien édifiant,
le Nasria n'a clairement pas le même
visage avec et sans son buteur maison
Ahmed Gasmi. En effet, en l'absence
de son baroudeur, le coach Alain
Michel avait fait confiance à
Mohamed- Amine Abid en pointe de
l'attaque du Nasria, et le moins que
l'on puisse dire est que ce dernier n'a
pas du tout répondu aux attentes de
son coach. L'absence de Gasmi s'est
nettement fait ressentir. Le N°10 nahdiste apporte clairement des choses
qu'aucun autre joueur ne peut appor-

ter, se rendant indispensable à son
équipe. Sans Gasmi, on a tout simplement eu droit à une formation nahdiste totalement inoffensive, qui dépendait directement de son autre attaquant vedette Walid Ardji, et comme
ce dernier a été surveillé comme le lait
sur le feu, on a finalement eu droit, à
une équipe qui n'a quasiment pas
apporté le moindre danger devant les
bois adverses. Le retour de suspension
de Gasmi ne fera que du bien aux
Nahdistes.
M. A.

Le Milaha à la néerlandaise
Pour tous ceux qui ont suivi la rencontre de coupe de mercredi dernier, laquelle avait opposé le Nasria à son homologue
du PAC, un fait rare a retenu l'attention de tous, à savoir le remplacement du gardien de but Merbah Gaya par le titulaire
habituel, à savoir Azzeddine Doukha, à une minute du terme de la partie, sans que le jeune Gaya soit blessé.

pensaient que leur équipe allait être
au repos à cette date, car ils avaient
prévus une qualification aux 1/8 de
finale de la coupe. Or, avec leur élimination lors du précédent tour, les
calculs des joueurs ont été tout simplement faussés.

Il fallait les libérer après
le CSC
Avec tout ce qui s'est passé cette
semaine, l'entraîneur Omar Belatoui
aurait dû libérer les joueurs après le
dernier match. Les joueurs auraient
ainsi gagné une semaine de repos.

Le MCO convoite
Guenina
Faute de mettre la main sur des éléments connus dans le haut niveau, le
MCO se tourne vers la L2. A cet effet, on a appris que le président Ahmed
Belhadj s'est entretenu au téléphone au milieu de la semaine avec l'attaquant
du MCS Guenina Yacine, un élément qui a fourbi ses armes à l'ASMO et fait
un passage avec la catégorie espoir du MCA et de l'USMH. Cependant étant
sous contrat avec le MCS, Guenina, qui est âgé de 21 ans, espère que son
président ne le bloquera pas. On y reviendra.

Hélas, le coach mouloudéen, qui ne
s'attendait sans doute pas à une
telle débandade, n'y a pas pensé.
Dans cette affaire, seuls Natèche et
Delhoum ont anticipé le coup en
demandant une autorisation de
s'absenter cette semaine.
M. S.

Bouzidi, cœur de
lion

Titularisé pour la troisième
fois depuis l'entame de la
saison, le jeune latéral
droit nahdiste Abdelghani
Bouzidi a été l'auteur d'une
prestation remarquable. Et
pourtant, le jeune Nahdiste
a été bien mis à rude
épreuve par les attaquants
du Paradou AC qui l'ont
assailli de toutes parts,
mais le jeune Bouzidi s'est
parfaitement comporté,
réussissant à contenir les
assauts des joueurs du
PAC, notamment
Benkhelifa, Drouèche et
Attal qui n'ont pas cessé
d'appuyer sur le
champignon. Mais ce qui a
le plus marqué la
prestation du jeune
Bouzidi, c'est sa grinta et
son jeu dur sur l'homme.
Lâché par son physique
(manque de compétition),
le jeune Bouzidi a toutefois
pris son courage des deux
mains, en terminant la
rencontre difficilement,
mais tant bien que mal.

Les débuts intéressants de
Coumbassa

En remplaçant Gaya par Doukha

Un changement qui
avait comme but de permettre
à Doukha de garder les bois
nahdistes lors de la fatidique
séance des tirs au but. Un
changement qui nous rappelle celui effectué par Luis van
Gaal lors de la dernière
Coupe du monde, au stade
des ¼ de finale, lorsqu'il avait
changé l'actuel gardien du
Barça Cielessen par le portier
de Newcastle Tim Krul, avant
que ce dernier n'offre la qualification aux Néerlandais en
stoppant pas moins de 3 tirs
au but des joueurs du Costa
Rica. Mercredi dernier, le
scénario fut plutôt semblable, puisque c'est bien
Azzeddine Doukha qui offrira la qualification au Nasria,
en repoussant le tir de
Benkhelifa, mais il a eu moins
de réussite que Krul, ne stoppant qu'un seul tir seulement,
suffisant pour propulser son
équipe en ¼ de finale de la
coupe d'Algérie.

15

Respect et félicitations pour Merbah
Gaya
Tout le monde a pu apercevoir la réaction plutôt maladroite du jeune gardien de
but nahdiste Merbah Gaya,
qui n'avait pas du tout apprécié son remplacement par
Doukha à la 119e minute de
jeu, alors qu'il restait sur une
prestation bien remarquable
sur le terrain. Gaya était
d'ailleurs très affecté après la
fin de la rencontre, lui qui
espérait sortir le grand jeu lors
de la séance des tirs au but
pour offrir la qualification à
son équipe. Le jeune Merbah
Gaya mériterait toutefois
d'être félicité pour la grosse
performance qu'il a réalisée
durant les 119 minutes qu'il a
passées sur le terrain, lui qui
fut l'auteur d'un sans-faute,
en réalisant de très belles
interventions, dans les airs
comme au sol. Gaya a réussi à
rassurer ses coéquipiers lors

de cette rencontre, en se montrant maître des lieux, notamment lors de ses interventions
aériennes qui furent justes et
propres. L'enfant de Tadmait
mériterait également du respect, lui qui n'a pas manqué
d'encourager son coéquipier
Azzeddine Doukha avant l'entame de la séance des tirs au
but, montrant toute sa sportivité et son professionnalisme.
«Je voulais bien
finir le travail…»
Approché par nos soins, le
jeune Merbah Gaya a bien
voulu nous livrer ses impressions sur cette qualification de
son équipe pour les ¼ de finale de la coupe d'Algérie, tout
en nous livrant ses sentiments
à la suite de son remplacement. " Tout d'abord, je tiens à
dire que je suis très content
après cette qualification pour
les ¼ de finale, si je n'ai pas
fêté la victoire avec mes
coéquipiers, c'est juste parce

que j'étais un peu sonné à la
suite de mon remplacement
que je n'attendais guère. Pour
ce qui est de ma réaction, ça
s'explique par le fait que j'étais
surpris par ce changement,
moi qui voulais bien finir le
travail en allant offrir la qualification à mon équipe. J'ai toutefois bien rectifié le tir, en
allant encourager mon
coéquipier Azzeddine, qui a
réussi à nous qualifier pour le
tour suivant. Je suis vraiment
content pour lui et pour le
NAHD, nous sommes en
quarts de finale de la coupe
d'Algérie, et c'est tout le
monde qui est content, pourvu qu'on aille au bout. "
Doukha : «C'est la
qualification de tout le
groupe»
Héros de son équipe lors de
la fatidique séance des tirs au
but,
l'international
Azzeddine Doukha a bien
voulu s'exprimer sur cette

victoire et la qualification
des siens au tour suivant, il
nous dira : " Je suis vraiment
content de cette qualification
aux quarts de finale. Cette
victoire est avant tout celle
de tout le groupe qui a réussi à propulser l'équipe au
tour suivant, les joueurs ont
réussi à faire le match qu'il
fallait, pour venir à bout
d'une excellente équipe du
Paradou AC. Je dédie cette
qualification à ce merveilleux public qui s'est
déplacé en masse pour nous
soutenir, c'est à eux que nous
offrons cette qualification, en
espérant qu'ils seront toujours aussi nombreux à soutenir notre équipe, nous
avons vraiment besoin d'eux
pour avancer. Me concernant, je n'ai fait que terminer
l'excellent travail réalisé par
mon coéquipier Gaya, le
mérite revient à tous les
joueurs, pas seulement à
Doukha. "
M. A.

Pour sa toute première
apparition avec le Nasria,
le meneur de jeu Mohamed
Coumbassa a laissé une
très belle impression face
au PAC. Sans réussir une
grande prestation,
Coumbassa a rendu une
copie assez correcte,
laissant apparaître des
qualités techniques
exceptionnelles, qui
laissent augurer d'un
avenir radieux. A court de
compétition, Coumbassa a
montré clairement des
défaillances sur le plan
physique, qu'il pourrait
bien rattraper lors du
prochain stage en Tunisie.
Une chose est certaine,
avec un Coumbassa plus
frais, et avec quelques
kilos en moins, ça fera très
mal.

Le groupe dès
lundi à
Gammarth

La délégation nahdiste
s'envolera ce lundi matin à
destination de la Tunisie,
afin d'effectuer un stage
de dix jours. Les Sang et Or
s'envoleront tôt dans la
matinée, pour rejoindre
leur camp de base habituel
à Gammarth, et plus
précisément du côté de
l'hôtel El-Mouradi
Gammarth.

Ouertani est
déjà sur place à
Tunis

Alors qu'il vient de
s'engager avec le Nasria,
le milieu de terrain Mehdi
Ouertani est rentré en
cette fin de semaine chez
lui en Tunisie. Le néoNahdiste rejoindra donc
ses coéquipiers
directement à partir de
Tunis.

Michel viendra
de France

Pour sa part, le coach Alain
Michel est quant à lui
rentré chez lui en France
mercredi dans la soirée,
soit juste après la fin de la
rencontre disputée face au
Paradou AC. Le coach
nahdiste ne rentrera pas
en Algérie, puisqu'il
rejoindra le groupe à Tunis,
directement à partir de la
France.

www.competition.dz

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

16

MCA

OM

Les Médéens craignent
les coulisses au retour
Après avoir évalué positif ce premier acte du championnat, les Médéens comptent en faire autant
durant le second. Mai,s malheureusement, ils craignent d'ores et déjà les coulisses et les
négociations malveillantes tout au long de cette deuxième phase de la compétition.
PAR M. GRINI
Les supporters particulièrement
se disent confiants du côté des instances du football national, mais ce
qu'ils redoutent le plus, c'est l'arbitrage
qui leur a fait voir de toutes les couleurs au cours de la phase aller, que ce
soit à domicile ou à l'extérieur. Ce que
s'est passé lors de la joute jface à
l'Entente de Sétif sur le ground du
stade Imam-Lyès, à Médéa même, en
est la parfaite illustration où les inconditionnels médéens ont assisté à un
scénario qu'on ne peut imaginer. Le
referee a accordé deux penalties dans
la première demi-heure de la partie aux
partenaires de Djabou. En face, les
locaux n'en pouvaient rien bien qu'ils
soient arrivés à marquer le but d'honneur, comme on dit, à huit minutes de
la fin de la confrontation par l'architecte de l'équipe Toufik Addadi. Il y a un
autre exemple face au CR Belouizdad ;
l'arbitre de la rencontre a accordé un
but entaché d'irrégularités au club de
Laqiba, privant par là même les camarades de Saâdou d'un penalty flagrant
et indiscutable que tout le monde a vu,
hormis lui. Et le plus contraignant, c'est
qu'après le coup de sifflet final du referee, les Algérois du Chabab de

Samedi 31 décembre 2016

Belouizdad ont reconnu qu'il y a eu
vraiment un coup de pied de réparation au profit de leurs homologues
médéens, que le directeur de jeu n'a pas
daigné siffler. Même dans le cadre des
1/16e de finale de la Coupe d'Algérie,
l'homme en noir, ce jour-là sur le rectangle vert de Lavigerie, n'a pas épargné les Médéens en les privant d'un
coup de pied de réparation. Et sur les
plateaux des chaînes de télévision, les
experts en la matière et les spécialistes
de la balle ronde ont longuement commenté ce ballon de Hamia qui se termine sur le bras du défenseur harrachi
Madani, lequel le désoriente dans sa
propre surface de réparation. Tous les
présents au stade de Mohammadia en
restèrent ébahis. Tout ce ont trouvé à
dire les dirigeants et le staff technique
de Médéa, que leur formation n'a pas
été éliminée par les Jaune et Noir d'ElHarrach, mais par le referee de l'empoignade. Donc, voilà pourquoi les
supporters de Médéa tremblent des
dents dès maintenant pour cette
phase retour du championnat de peur
de voir que leur équipe préférée
emportée par des vagues pour
échouer sur une côte où seuls les relégués se trouvent.
M. G.

Le stage
d'hiver fixé
à Médéa

Comme nous l'avons
déjà signalé dans nos
précédentes éditions,
la direction de
l'Olympique de Médéa
a enfin opté pour un
site à Médéa pour
passer son stage
hivernal.
Franchement, comme
nous l'avons
également dit, les
dirigeants ne
disposent pas d'assez
de moyens,
notamment le nerf de
la guerre, pour se
déplacer dans une
autre région pour ce
stage d'hiver. Il y a
lieu de rappeler que
ledit stage débutera
le 2 janvier 2017 et
se déroulera en deux
parties. La première
sera consacrée au
travail foncier et la
seconde au volet
technico-tactique. Au
milieu de tout ce
travail, le coach
compte introduire
quelques séances
légères inhérentes au
volet psychologique,
une manière de bien
booster son groupe
et le stimuler. Ce
stage sera d'une
dizaine de jours et
s'étalera jusqu'à la
veille du premier
match de la phase
retour devant le vieux
club des Aurès, le CA
Batna.
M. G.

Des joueurs demandent
leurs papiers…
Face à la crise financière qui secoue
le club phare du Titteri depuis l'entame de la saison, des joueurs sont montés au créneau ces derniers temps,
pour demander à la direction de leur
remettre leurs papiers afin de quitter
le navire médéen avant la clôture du
mercato, fixée au 15 janvier de l'année
2017. Il s'agit du milieu offensif
Mohamed Heriat, dont le contrat
court jusqu'au mois d'août 2018, du
virevoltant ailier Hamza Banouh, qui,
lui aussi, a signé un contrat jusqu'au
mois d'août 2018 et du maître à jouer
de l'équipe, Mokhtar Lamhene, dont
le bail arrive, en revanche, à échéance
le mois de juillet 2018.
… Et d'autres une augmentation
de salaire
On a appris, selon une source digne de foi,
qu'à l'instar des joueurs qui ont demandé
leurs papiers, d'autres ont exigé de la direction du club une augmentation de salaire.
Dans le cas où la direction ne satisferait pas

La sanction du boss
Boukhelkhel revue à la
baisse

La commission de discipline (DC) de la
Ligue de football professionnel (LFP),
après avoir étudié le recours introduit
auprès de son instance par le président
de l'O Médéa Mahfoud Boukhelkhel, a
décidé de réduire la sanction de ce dernier à trois mois de suspension, au lieu
de six mois, comme il a été décidé lors
de la première réunion. Par cette décision, l'aimable chairman de Médéa
pourra reprendre sa fonction et mener
son projet à son terme. Depuis qu'il est
à la tête de l'OM, le président remue
ciel et terre pour le faire avancer.

leurs exigences avant le début de la seconde
phase de la compétition, ils se disent partants
tout en optant pour un boycott dans un premier temps. Seulement, ces joueurs ne veulent pas arriver à cette situation extrême car
en leur for intérieur, ils souhaitent continuer
l'aventure avec l'OM ; un club qu'ils ont tant
aimé et pour lequel ils sont restés fidèles.
M. G.

Le président
Boukhelkhel interpelle
les autorités locales
Afin que les caisses de la formation de Médéa
soient renflouées dans un temps assez court, le
boss médéen Mahfoud Boukhelkhel lance un
appel aux autorités locales pour l'aider dans sa
mission qui consiste à bien gérer le club phare de
la capitale du Titteri et le maintenir à ce niveau
supérieur de la hiérarchie du football national.
Avec la coopération de tout le monde, y compris
les industriels de la ville, l'OM pourra continuer
son chemin sans grabuge et assurer sa place dans
cette cour des grands pour d'autres saisons encore.

MANSOURI,

Ghrib : «Avec
Umbro, on a
beaucoup
d'avantages»

ça coince pour

Le DG de la SSPA MCA
Omar Ghrib estime que le
contrat avec
l'équipementier Umbro est
meilleur que celui qui était
avec l'ancien équipementier
JOMA. Ghrib affirme qu'il y
aura une belle surprise
pour les Mouloudéens juste
après le retour de l'équipe
de son stage de Benidorm.

300 millions
PAR M. ZERROUKI

Le milieu de terrain
du PAC, Zakaria
Mansouri, n'est pas officiellement au Mouloudia
d'Alger puisque aucun
contrat n'a était signé entre
les deux parties puisque
Zetchi réclame une somme
de 1,2 milliard, alors que
Ghrib a proposé 900 millions.
En effet, le transfert de
Zakaria Mansouri au
Mouloudia d'Alger pourrait tomber à l'eau une
deuxième fois puisque
le président Zetchi et
Omar Ghrib n'ont pas
encore trouvé un
accord sur le montant
du transfert. Selon une
source sûre, nous avons
appris que le président du
PAC a exigé une somme

Omar Ghrib que nous avons
interrogé hier sur les avantages
qu'auront le MCA avec son
nouvel équipementier Umbro,
le DG dira à cet effet : "Si
nous avons décidé de
changer d'équipementier, c'est
par rapport à la proposition
que nous a fait Umbro. Je
peux vous dire que la
proposition est meilleure
que celle de JOMA. Avec
Umbro, on a beaucoup
d'avantages."
«On ira dans un hôtel à
côté d'Albir Garden»
Avant le départ de l'équipe en
Espagne, beaucoup de choses se
sont dites sur le lieu d'hébergement
de l'équipe où on a parlé que le
MCA sera dans l'hôtel Agua Azul
qui est au centre de la ville de
Benidorm et qui ne permettra pas à
l'équipe de réaliser une bonne
préparation. Omar explique ce point
: "Depuis que je suis au Mouloudia,
on a jamais était hébergés dans un
hôtel au centre d'une ville à
l'étranger. L'hôtel où sera l'équipe
se situe dans la localité d'Albir
Garden et le terrain d'entraînement
est à 4 minutes de l'hôtel. Donc, je
rassure nos supporters que ce stage
passera dans les meilleures
conditions.
«On jouera deux grands
matchs à Benidorm»
Alors que l'ESS jouera contre le
grand club allemand de Wolfsburg,
le MCA jusqu'à hier n'a pas encore
assuré ses deux adversaires
qu'affrontera le MCA à Benidorm.
Une source nous a révélé que les
responsables d'UMBRO ont
sollicités le partenaire de JOMA
pour trouver des adversaires pour
les deux matchs que jouera le
Mouloudia d'Alger à Benidorm.
Omar Ghrib explique aussi ce point
: "Pour le moment, les responsables
nous ont informés qu'ils ont en
contacte avec quatre clubs Européen
et d'ici demain on saura l'identité de
ses deux clubs, mais une chose est
sûre on jouera deux grands matchs
en Espagne
«Il ne reste que Gourmi
pour conclure notre
recrutement»
Avant de conclure notre discussion
avec le DG de la SSPA/MCA, nous
avons interrogé Omar Ghrib sur
l'opération recrutement est surtout
le cas de Khaled Gourmi : "Pour
Khaled, j'ai un rendez-vous au
téléphone avec son président vers
les coups de 18h et si on trouve un
accord, il sera notre dernière recrue
après Mansouri", nous a déclaré
Omar Ghrib.
M. Z.

9

C'est l'un des actionnaires
de la SSPA/MCA

Longar :
«Le MCA
ne sera
plus SDF»

Kamel Longar est l'un des
actionnaires de la
SSPA/MCA. Il était le seul
actionnaire qui a suivi la
Sonatrach (actionnaire
majoritaire) après
l'augmentation du capital en
mettant 500 millions de
centimes.
Longar qui était présent lors de l'AG des actionnaires qui s'est tenue jeudi dernier à Saint-Michel
(siège de la Sonatrach) nous a parlé de cette réunion
et il était très optimiste pour l'avenir du MCA avec
la Sonatrach : "Oui, j'étais présent à l'AG et pour
une fois je vous dis une chose que la Sonatrach est
en train de préparer un grand projet pour le
Mouloudia. Comme le sait tout le monde le MCA
était tout le temps SDF mais avec la Sonatrach le
club aura son propre centre de formation. On nous
a présenté le projet et les travaux vont débuter en
début de l'année 2017. Ça sera un vrai bijou pour le
Doyen et je profite de l'occasion pour rassurer les
supporters du MCA qu'avec la Sonatrach le
Mouloudia va prendre une autre dimension."
Interrogé sur ce qui s'est passé lors de cette réunion,
Longar a refusé de dévoilé ce qui s'est passé : "Si j'ai
décidé de parlé c'est parce que j'étais très content du
projet, car mon rêve c'est de voir le MCA comme les
grands clubs européens. Pour ce qui est des autres
points de cette réunion, c'est confidentiel et je ne
peux rien dire à ce sujet", nous dira Longar.
M. Z.

de 1,2 milliard pour céder
son joueur au Mouloudia,
alors que Ghrib a proposé
une somme de 900 millions de centimes. Ce qui
fait que 300 millions est la
pomme de la discorde.
Selon toujours notre
source, Kheirdine Zetchi
exige aussi un salaire de
160 millions à son joueur
puisque comme tout le
monde le sait Zetchi et le
premier responsables de
tous les joueurs de son
académie et c'est lui qui
négocie leur transfert pour
d'autres clubs. Mais du
côté de Ghrib, ce dernier
veut offrir un salaire de
120 millions à Mansouri
chose qu'a refusée Zetchi.
L'ESS entre en lice
Comme le transfert de
Mansouri n'a pas était
conclu entre le PAC et le

MOUASSA :

«Une bonne phase
retour passe
par l’Espagne»
L'entraîneur du
Mouloudia
d'Alger Kamel
Mouassa dit que
son équipe sera
prête pour la
deuxième moitié
de la saison.
Pour lui les joueurs
doivent profiter de ce
stage en Espagne pour
revenir en force après le
10 janvier prochain :
"Pour moi, l'année 2016
fait partie du passé.
Certes, on a terminé en
beauté, avec un titre
honorifique de champion
d'automne et une qualification en quart de finale, seulement, tout cela
est fini. On a une nouvelle année qui arrive, et on
doit tout refaire. Pour
réussir, j'ai un seul principe : ceux qui font des
sacrifices, ceux qui souffrent dans leur travail, ils
seront sans le moindre
doute récompenser. On
va devoir travailler très
sérieusement, et souffrir
pour revenir en force
quand le championnat
reprendra ses débats. On
doit tout refaire, car pour
moi c'est comme une
nouvelle saison qui arri-

ve où il faut vraiment
bien la négocier."
«On fera tout
pour offrir le titre
de champion aux
Chnaoua»
Par ailleurs, le peuple
du Mouloudia rêve de
voir leur équipe dérocher le 9e titre de
champion que le
MCA n'a pas gagné
depuis 2010. Mouassa
dira dans ce contexte :
"Certes, le public voudrait cette première
place, et donc, c'est une
pression qui est positive.
Il faudra maintenir le
cap et pour cela, on doit
bien se préparer à une
phase retour qui sera
très difficile où il faudra
vraiment être à la hauteur sur tous les points
pour bien la gérer.
Notre public s'est montré exemplaire où il
nous a beaucoup soutenu. Aujourd'hui, on veut
lui rendre hommage et
c'est en bossant très dur.
Pour conclure, je profite
de l'occasion pour souhaiter que cette nouvelle
année 2017 soit remplie
de joie et de réussite
pour tous les Algériens et
en particulier les
Mouloudéens."
M. Z.

MCA, le président Hamar
veut en profiter pour chiper ce joueur au MCA.
Une source nous a révélé que le président de l'ESS
a sollicité avant-hier Zetchi
pour lui proposer le transfert de Mansouri vers le
club des hauts plateaux.
Selon notre source, Hamar
aurait fait une meilleure
proposition que celle de
Ghrib et le président du
PAC pourrait changer
d'avis, car pour lui c'est le
plus offrant qui s'offrira
Mansouri cet hiver malgré
que le joueur veut jouer
pour le MCA.
En somme, les prochaines heures seront décisives et on saura si Ghrib
arrive à convaincre Zetchi
pour lui céder Mansouri.
M. Z.

www.competition.dz

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

CSC

LIGUE 1 MOBILIS

8

Amrani négociera
aujourd'hui
Selon une source autorisée, aujourd'hui,
l'entraîneur Abdelkader Amrani va rencontrer le
directeur général du CSC, Abdelouahab Souici,
à l'hôtel Khayyâm, sis à la cité Ali-Mendjli, une
banlieue de la ville de Constantine. Selon notre
informateur, s'il trouve un terrain d'entente avec
le boss des Vert et Noir, Amrani va signer son
contrat et entamer sa mission.
PAR RABAH GATTOUCHE

2017:plus grand

BOUHENNA

De grandes décisions ont été prises lors de la réunion des actionnaires

le MCA verra

Les travaux du centre de formation débuteront bientôt
50 milliards au budget de la nouvelle année
Mobilis, nouveau sponsor
Jeudi passé, les
actionnaires se sont
réunis avec le
président Laâdj pour
discuter de plusieurs
points. Ainsi, le budget
pour la nouvelle année
a été confirmé à 50
milliards, les travaux
du centre de formation
débuteront bientôt et
Mobilis devrait être le
nouveau sponsor du
MCA. D'autres points
ont été discutés.
PAR AMINA Z.
Le président Laâdj a
rencontré le représentant de
l'actionnaire majoritaire,
Kamel Longar et Ahmed
Gaceb, tous deux actionnaires
dans la SSPA-MCA et à cause
d'un ordre du jour chargé, la
réunion a débuté dans la
matinée et s'est terminée dans
l'après midi. Les actionnaires
veulent le meilleur pour le
Doyen et cette réunion a laissé
un impact positif chez les
actionnaires qui sont convaincus que le meilleur est à avenir pour le doyen des clubs
Algériens.
Laâdj, président
du CA
Zaid Laâdj était président

délégué du conseil d'administration après le départ
d'Achour Betrouni. Jeudi lors
de la réunion des actionnaires,
tout le monde était d'accord
pour que Laâdj devienne le
président du conseil d'administration. Les présents étaient
convaincus que le concerné
fait du très bon travail, en
voulant assurer au Doyen une
gestion saine ; pour cette raison, ils ont décidé de le confirmer dans son poste de président et de supprimer la mention de délégué. Dès le début
de janvier, il sera avec
Merbout, les seuls habilités à
signer dans la SSPA/Le
Doyen.
CA : Yahia Mouloud
en renfort
L'autre point discuté lors de
ladite réunion n'est autre que
le renforcement du conseil
d'administration par un juriste de la Sonatrach, il s'agit de
Yahia Mouloud, qui va renforcer donc le CA et apporté
son expérience pour assurer
une très bonne gestion de la
SSPA/MCA. Il est clair que la
Sonatrach prend désormais
très au sérieux sa filiale du
Mouloudia, elle veut qu'elle
soit autonome et surtout
qu'elle respire la bonne gestion.
Ghrib et Moussaoui
avaient demandé
103 milliards
Une fois la question du renforcement et celle de la dési-

gnation du président du CA
réglées, il fallait parler du
budget. En l'évoquant, le président Laâdj a assuré aux
actionnaires que Ghrib et
Moussaoui avaient demandé
103 milliards comme budget
de fonctionnement, mais le
conseil d'administration de la
Sonatrach, qui a discuté de
toutes ses filiales, avait arrêté,
comme on l'avait annoncé
dernièrement sur ces mêmes
colonnes, 50 milliards ; cette
somme devrait arranger les
affaires des Mouloudéens. Du
moins, c'est ce que pensent les
actionnaires qui ont validé
cette somme et donc, prochainement, au début de l'année,
le Doyen aura ses 50 milliards
pour gérer son parcours en
championnat, en coupe
d'Algérie et en coupe
d'Afrique.
Sonatrach prendra
en charge totalement
les travaux du centre
de formation
Que se soit Ahmed Gaceb ou
Kamel Longar, les deux
actionnaires étaient très
contents de savoir que les travaux du centre de formation
du Mouloudia d'Alger vont
débuter prochainement. Les
Mouloudéens sont enchantés
de la nouvelle, surtout que
non seulement la Sonatrach a
débloqué un budget pour les
travaux mais l'une de ses
filiales va prendre en main ces
travaux dont bénéficiera uniquement le Mouloudia

d'Alger. Bref, ce qui est
important, c'est que la
Sonatrach a décidé de s'occuper de ce centre car elle veut
que le Mouloudia d'Alger
retrouve les sommets et qu'il
ne manque de rien.
Vers une signature
d'un contrat de
sponsoring avec
Mobilis
L'autre point discuté lors de
cette réunion, c'est qu'il va
falloir chercher d'autres
ressources financières et ne
pas compter seulement sur ce
que peut donner Sonatrach.
Le président Laâdj a informé
les actionnaires que le
sponsoring avec Mobilis est
en bonne voie. Après Djezzy,
il est fort possible donc de
voir l'opérateur de téléphonie
Mobilis devenir le nouvel
sponsor du MCA. Les deux
parties sont en train de
négocier et le MCA veut tirer
le meilleur profit de cette
transaction.
En somme, les responsables
de la Sonatrach veulent
assurer la meilleure gestion
pour le Doyen, et comme
pour les résultats, tout se
passe à merveille, il ne reste
plus que les infrastructures
pour remettre le MCA à sa
vraie place. Et sachant que les
travaux sont pris en charge
par la Sonatrach, les
Mouloudéens seront certaines
aux anges de voir les joueurs
en profiter.
A. Z.

est revenu à
de meilleurs
sentiments

Comme tout le monde le sait, Rachid Bouhenna
avait rencontré Ghrib et Mouassa afin de les informer
qu'il n'est pas content de son statut et qu'il voudrait
aller ailleurs, surtout que plusieurs clubs se sont manifestés pour l'avoir, à l'image du MCO, de la JSK et de
l'USMA. Mais aux dernières nouvelles, Bouhenna a
décidé de rester au MCA. Il aurait assuré à Ghrib qu'il
était prêt à rester si la concurrence est loyale. Il veut
montrer à tout le monde qu'il a sa place au MCA et
qu'il pourrait être d'un bon apport. Le joueur va donc
rester, surtout que ni Mouassa, encore moins Ghrib, ne
sont prêts à se séparer de lui.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA
2. MCO
3. USMA
4.
5.
6.
7.

ESS
OM
JSS
NAHD

8. USMBA
9. USMH
10.
11.
12.
13.

DRBT
CRB
JSK
CAB

14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07
25 15 07 04 04 21 16 +05

04 05 15 16 -01
03 06 18 16 +02
03 06 17 18 -01
07 04 09 10 -01
04 07 18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04 07 11 18 -07
14 15 03 05 07 18 20 -02
13 15 05 04 06 13 18 -05
11 15 02 05 08 12 23 -11
22 15 06
21 15 06
21 15 06
19 15 04
16 15 04
16 15 04
16 15 03
16 15 04

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

Il veut avoir carte
blanche
Selon une source autorisée,
avant d'accepter de devenir officiellement le nouveau coach du
CSC et signer son contrat, le coach
Amrani, qui va rencontrer et négocier avec le boss des Vert et Noir,
Abdelouahab Souici, aujourd'hui,
va exiger d'avoir carte blanche et
que l'on mette à sa disposition les
moyens qui lui permettront d'atteindre le principal objectif qu'on
va lui fixer : sauver le CSC de la
relégation. Mais, selon notre interlocuteur, afin qu'il puisse bien

JSS

accomplir sa mission, Amrani va
demander à choisir, lui-même, les
nouveaux joueurs que la direction
du CSC envisage de recruter cet
hiver pour renforcer l'effectif de
son club. Certainement, vu qu'il
veut l'engager à tout prix, on peut
avancer que le directeur général,
Souici, va accepter ses conditions,
mais on ne sait pas si la direction de
l'ENTP, le propriétaire et bailleur
de fonds du club phare de Cirta va
entériner ou non le recrutement de
l'entraîneur Amrani. Attendant les
prochaines heures pour savoir si
Amrani sera ou non le futur driver
du plus vieux team de la ville des
Ponts.
R. G.

Talal, 1re recrue hivernale

«Un challenge
intéressant
pour moi»
La direction de la JS
Saoura a enregistré
sa première recrue
hivernale.
PAR L. M. AZZI
Comme prévu, les dirigeants
ont attendu la trêve pour entamer
l'opération liée au renforcement de
l'équipe fanion qui a débuté ce jeudi.
La première recrue a pour nom Fethi
Talal, qui a opté pour l'équipe de la
Saoura. Ce dernier, qui joue dans l'axe
de la défense, a signé un contrat d'une
durée de quatre ans. Ce dernier
rejoint ainsi les rangs de l'équipe de
Karim Khouda en provenance du CA
Batna, qui l'a engagé l'été passé lui qui
était à l'USMM Hadjout. D'après une
source autorisée, l'intéressé a obtenu
sa libération du club des Aurès sur sa
demande. Le désormais ex-pensionnaire du CA Batna a signé son contrat
en présence de Mohamed Zerouati,
porte-parole du club bechari, et de
son agent Abdou Younes, fervent
supporter du MC Oran. Le natif de
Hadjout a été présenté à la presse
locale ; ce joueur a tenu à exprimer sa
satisfaction d'avoir opté pour les
Aiglons de la Saoura. " Officiellement,
je viens de signer mon contrat avec la
JSS. Il faut dire que les contacts n'ont
pas cessé depuis la saison dernière,
mais le destin m'a envoyé à Batna

Saâd, du MCS,
proche de
signer

Le milieu Abdeldjallil
Saad du MC Saida a
toutes les chances d'être
la deuxième recrue
becharie de l'actuel
mercato. Selon une
source autorisée, la
direction du club des
Aiglons a trouvé un
accord avec ce joueur,
originaire de Bechar. Les
Vert et Jaune ont réussi
à convaincre cet élément
auteur de deux buts avec
le Mouloudia de la ville
des Eaux cette saison. La
signature du contrat
pourrait avoir lieu
aujourd'hui ou demain,
précise notre
interlocuteur.

avec le CAB. Les contacts ont repris
avec les dirigeants becharis et cette
fois-ci, les choses ont bien marché et
ce, grâce au président Nezzar qui m'a
apporté son aide pour avoir mes
papiers de libération. Me voilà donc
avec l'équipe de la Saoura. Et pour
être clair, j'ai reçu une meilleure offre",
a-t-il répondu aux questions et d'enMini-stage à
chaîner au sujet de ce que son nouveau club attend de lui : "Je viens de
Bechar
La formation de la JS
rejoindre un club où je compte faire
Saoura effectuera un
mon possible pour honorer mon
engagement. Je ferais tout pour être à mini-stage d'une semaine
à Bechar. D'après le
la hauteur des espérances et apporter
président du conseil
un plus à l'équipe. J'ai choisi de signer
d'administration de la
pour une équipe qui va jouer la Ligue
SSPA becharie, les
des champions. Donc, c'est un chaljoueurs devront se
lenge intéressant pour moi. J'espère préparer sur le terrain du
pouvoir faire tout mon possible pour 20-Août de Bechar. "Nous
avons choisi un stage
donner raison aux dirigeants et au
président Zerouati de m'avoir fait local ici chez nous. C'est
une bonne idée, les
confiance."
joueurs seront conviés à
une série

Zerouati : «Nous l'avions à d'entraînements planifiés
l'œil»
par le coach", a indiqué
Pour Mohamed Zerouati, l'arrivée Mamoune Hamlili hier au
téléphone. Selon lui, les
de Talal n'est pas une surprise pour
joueurs commenceront
lui ni pour l'entourage de la JSS. "Ce
par une série de trois
joueur, nous le connaissons bien pour
l'avoir eu à l'œil. Nous avions des séances d'entraînement
par jour. "Puis nous
contacts très avancés avec lui l'été passerons
au biquotidien
passé, mais ça n'a pas marché. Nous pendant cinq jours avant
n'avons pas abandonné sa piste. Nous
que les joueurs ne
avons repris contact, nous sommes
retrouvent le cycle
donc parvenus à engager ce joueur", a normal d'une séance par
jour", a-t-il ajouté dans
souligné le patron du club bechari en
la foulée.
marge de la présentation de ce joueur.
L. M. A.

Des
absents à
la reprise

L'arrière
Benayada, le
milieu Meghni
et les
attaquants
Aoudia,
Baïtèche,
Belameiri et
Belkheir n'ont
pas atterri à
Constantine
jeudi, pour
reprendre les
entraînements
avec leurs
autres
coéquipiers,
hier vendredi, et
entamer la
préparation de
la phase retour.
Mais si Aoudia,
qui souffre d'un
bobo, a justifié
son absence, et
que Belameiri a
décidé de ne
plus revêtir le
maillot du CSC,
on ne sait pas
pourquoi,
Benayada,
Meghni,
Baïtèche, et
Belkheir
s'étaient
absentés.
Affaire à suivre.

Samedi 31 décembre 2016

17

Souici veut
être le seul
patron du CSC
En décidant de ne pas signer les contrats de deux
joueurs, l'autochtone Ziouche et l'émigré Dalala, qui
ont été recrutés par le conseiller de l'ENTP, le seul
propriétaire et bailleur de fonds de son club,
Merzougui, le directeur général du CSC,
Abdelouahab Souici, veut, tout simplement, faire
savoir à tout le monde qu'il est le seul patron des
Vert et Noir. Par cet acte, Souici a tenu, en vérité, à
faire comprendre explicitement aussi au sieur
Merzougui qu'il ne va plus lui permettre de diriger
d'Alger le CSC comme il l'a fait depuis le mois de
juin passé. Pour rappel, pour ceux qui l'ignorent,
Merzougui a engagé, l'été dernier, plusieurs des
joueurs et le coach Khouda, et, l'automne passé, les
entraîneurs Portugal, Selami et Kebir.

Les Vert et
Noir en
stage
er
du 1 au 9
janvier 2016
Selon les échos qui nous parviennent de la maison
opaque du CSC, la direction des Vert et Noir va faire
suivre à ses joueurs un stage bloqué qui va se
dérouler du 1er au 9 janvier 2016 afin qu'ils puissent
bien préparer la phare retour. Après avoir qu'il
l'avait programmé au complexe tunisien, Hammam
Bourguiba, les dirigeants clubistes ont décidé de
laisser au futur coach de leur équipe, Amrani, de
choisir où il voudrait que ce regroupement ait lieu.
R. G.

DRBT

La direction ne veut pas
libérer les cadres de l'équipe
De notre correspondant

AMAR T.

Au moment où les dirigeants du
DRBT s'activent à renforcer l'équipe, certains éléments cadres de l'effectif intéressent plusieurs clubs malgré le fait qu'ils
sont toujours liés par contrat avec leur
club. Dans l'intérêt de l'équipe, la direction ne veut pas se prononcer sur ce
sujet, autrement dit, elle ne veut laisser
aucun joueur sous contrat partir pour un
autre club, à l'image de Djahel,
Nezouani, ou encore Haddad qui ont un
statut affirmé dans l'effectif. Les prétendants sont nombreux pour les engager au
point de créer une spéculation ; intox ou
pas, la direction a signalé que ces joueurs
ne sont de toute manière pas intéressés par
les offres proposés par certains clubs.
Meftahi, deuxième recrue du
DRBT
Après le recrutement du gardien de
but Benbot, qui a signé un contrat de
trois ans, la direction vient d'engager l'at-

taquant du Paradou AC, Meftahi, qui
occupera le côté droit de l'attaque pour la
phase retour. Il a signé un contrat de
deux ans et aura pour tâche de confirmer
son poste dans la hiérarchie de ce compartiment. Cette arrivée va augmenter la
concurrence dans le secteur offensif et
mettre la pression sur l'entraîneur
Bougherara qui aura un grand choix
pour son système de jeu.
Les salaires revus à la baisse
La direction, qui vit une situation
financière assez délicate, n'est pas d'accord pour augmenter les salaires des
joueurs. Le président du club considère
que les salaires de certains joueurs, qui
ont déçu, ont été coûteux. En conséquence, au vu du maigre bilan des résultats de
la phase aller, il a décidé d'appeler
quelques joueurs pour réajuster leurs
salaires à la baisse compte tenu des
conditions financières de l'heure, obligeant le club, qui ne perçoit pas assez de
subventions, à réduire ses dépenses.
A. T.

Aïb : «On doit éviter de retomber
dans les erreurs de l'aller»
Le défenseur axial est tout
autant déçu que ses
camarades de terminer la
phase aller sur une spirale
négative.
Comment évaluez-vous le parcours
de votre équipe ?

Même s'il a été bien abordé, il n'a pas
continué sur la même dynamique dans
la mesure où on a baissé de rythme vers
la fin. Certes, c'est bien dommage ; on
doit penser à ce qui va suivre en évitant
de retomber dans les mêmes erreurs.

En terminant avec des regrets, que
comptez-vous faire ?

La phase retour ne sera pas facile, on
aura affaire à une rude concurrence pour
réaliser le maintien. Toutefois, on
essayera durant cette trêve de bien la
préparer. Avec du renfort, les bons
résultats ne nous échapperons pas. On
doit nous accrocher pour faire briller
notre potentiel pour donner sa pleine
mesure.

Des observateurs admettent que
c'est la défense qui est faible, qu'en
dites-vous ?

Effectivement, on a encaissé sans compenser ce déficit avec l'attaque. Mais le
fait de considérer que la défense est
faible va nous motiver pour faire le
maximum et éviter ce genre de réflexion.
A. T.

18

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz

PUBLICITÉ

Samedi 31 décembre 2016

JSK

7

NEZAR VEUT
DÉTOURNER ARIBI
vers la Saoura
Alors que tout semblait acquis, le transfert de Karim Aribi à la JS
Kabylie est remis en question. Nezar, le président du CA Batna,
veut le détourner vers la JS Saoura, qui lui a offert 500 millions de
centimes de plus. Le joueur, lui, refuse une telle direction. Il entend
aller chez les Canaris ou poursuivre l’aventure dans les Aurès.

«LA JSS A OFFERT 500 MILLIONS
de centimes de plus que la JSK»
PAR N. BOUMALI

Compétition / PUB

ANEP 438 858 du 31/12/2016

Compétition / PUB

ANEP 438 814 du 31/12/2016

Le président du CA Batna, Farid
Nezar, a pris la décision de transférer son
meilleur buteur Karim Aribi. Il veut le céder
pour le plus offrant afin de rentabiliser son
départ. Si dans la matinée de jeudi dernier,
Aribi était presque acquis à la JSK, les donnés ont changé ces dernières heures. Nezar,
que nous avons eu hier après-midi au téléphone, affirme que la direction des Jaune et
Vert l’a sollicité par le biais du manager de
son attaquant. «Le président Hannachi ne
m’a pas contacté, mais le manager d’Aribi
m’a transmis la proposition financière de la
JSK qui est de l’ordre d’un milliard de centimes. Même si le manager de mon attaquant
a parlé au nom de la JSK, pour moi ce n’est
pas une proposition officielle du moment

qu’elle n’émane pas directement du président Hannachi ou d’un autre dirigeant
de la JSK. Je dois vous signaler par
ailleurs que le président de la JS
Saoura m’a offert 1,5 milliard de
centimes pour avoir Aribi. Il y a
aussi le CRB qui m’a sollicité pour
ses services, mais l’offre des
Belouizdadis est inferieure à
celle de la JSK et de la
JSS», a indiqué le
président du CAB.
«A 80%,
je le céderai
à la Saoura»
Défendant les
intérêts de son
équipe, le prési-

La direction kabyle confiante

«Il signera lundi
ou mardi»

Compétition / PUB

ANEP 438 876 du 31/12/2016

Alors que le président du
CAB Farid Nezar annonce qu’à
80%, il cédera son attaquant
Karim Aribi pour la JS Saoura,
les responsables de la JSK se
montrent confiants quant au
recrutement de ce longiligne
attaquant. Ils affirment que ce
dernier leur a donné son accord
de principe et qu’ils devront
concrétiser avec lui ce lundi ou
ce mardi. Les menaces du président du CAB de transférer son
meilleur buteur à la JS Saoura
ne les inquiètent pas. Ils ont
offert à Nezar 1 milliard de centimes pour racheter la lettre de
libération d’Aribi et ils ne sont
pas prêts à surenchérir sur la
proposition de la JSS qui est de
1,5 milliard de centimes. Ils
comptent vraisemblablement
sur la détermination d’Aribi
pour signer à la JSK pour forcer
le président Nezar à revenir sur
sa décision de le céder pour la
JSS. «On a reporté la signature
d’Aribi pour ce lundi ou ce
mardi à cause d’un problème
administratif. On s’est entendu

sur tout avec lui et on attend
juste de récupérer sa lettre de
libération pour l’inviter à Tizi
Ouzou pour officialiser son
transfert», a confié un responsable de la JSK. Après avoir suspendu les négociations avec le
président de l’O Médéa pour le
recrutement d’Amine Hamia,
les dirigeants kabyles ne veulent pas rater le recrutement
d’Aribi qui est l’une des révélations du championnat lors de la
phase aller. Le joueur rêve de
porter le maillot de la JSK malgré le parcours catastrophique
enregistré lors de la première
manche du championnat, mais
le président de la JSK est
contraint de trouver un accord
avec son homologue du CAB,
Nezar. Il a chargé le manager
d’Aribi de négocier avec les responsables de la formation de
Batna, mais il devra prendre les
choses en main pour ne pas
compromettre la venue de cet
attaquant dont on dit beaucoup
de bien.
N. B.

dent Nezar cédera son attaquant pour le plus
offrant. Le meilleur buteur du CAB a donné
son accord de principe aux responsables
kabyles, mais si derniers ne revoient pas
leur proposition financière à la hausse,
Aribi sera obligé par son président d’opter
pour un autre club autre que la JSK.
D’après le premier responsable de la formation de Batna, Aribi devra porter
le maillot de la JS Saoura à la
phase retour. «Pour l’heure, à
80%, je céderai Aribi pour la
JSS. Le président de la Saoura
m’a fait la meilleure proposition pour l’instant qui est de
1,5 milliard de centimes et
c’est tout à fait normal que je
lui cède mon attaquant»,
explique Nezar. Bien que les

responsables de la JSK soient les premiers à
avoir sollicité Nezar pour Aribi, mais ils
avaient longtemps hésité pour négocier avec
lui avant de le relancer ces derniers jours. Au
départ, Nezar avait exigé plus d’un milliard
en contrepartie de sa lettre de libération,
mais en l’absence d’offres, il avait revu à la
baisse ses exigences financières. Un manager
proche de lui avait assuré aux dirigeants
kabyles qu’il pourrait leur ramener Aribi
pour un milliard de centimes, mais ils ont
longtemps tergiversé avant de négocier avec
un autre manager. Ils ont offert 1 milliard de
centimes pour racheter le contrat d’Aribi,
mais l’entrée en course du président de la JS
Saoura pour l’acquisition de cet attaquant a
faussé totalement leurs calculs.
N. B.

ARIBI
:
«Pas question que
j’aille à la JSS»

L’attaquant Karim Aribi s’oppose
catégoriquement à son transfert à la JS
Saoura. Il a donné son accord de principe au président Hannachi et il espère
que son président se montrera compréhensif avec lui. Interrogé sur son éventuel transfert à la JS Saoura, Aribi déclare sans ambages : «Vous êtes le premier à
m’annoncer l’offre faite par le président
de la JSS à mon club. Mon président m’a
rien dit, mais je peux vous dire qu’il est
hors de question que je rejoigne la JSS en
ce mercato hivernal. Je suis certes lié au
CAB, mais j’ai mon mot à dire dans mon
transfert.»
«La JSK ou je reste au CAB»
Enthousiasmé à l’idée de porter le
maillot des Jaune et Vert, l’attaquant
Aribi n’acceptera pas que ses responsables le cèdent pour un autre club que
la JSK. «Je suis encore sous contrat,
mais si mon président ne me transfère
pas à la JSK, je poursuivrai mon aventure avec le CAB. Je n’accepterai pas
d’être cédé pour un autre club que

la JSK. Si mes responsables n’acceptent
pas l’offre des dirigeants kabyles, je n’aurai pas d’autre choix que de rester au
CAB, mais je ne jouerai pas pour une
autre équipe», tranche Aribi.
«J’ai donné mon accord à
Hannachi, mais je n’ai pas
encore récupéré ma libération»
Comme nous l’avons rapporté dans notre
dernière édition, l’attaquant Aribi a tout
conclu avec le président Hannachi et il
n’attend que de récupérer sa lettre de libération pour se rendre à Tizi Ouzou afin
d’officialiser son transfert. Il était prévu
qu’il signe son contrat hier, mais faute de
lettre de libération, il a reporté sa signature pour cette semaine. «J’ai donné mon
accord de principe au président
Hannachi, mais je ne peux pas vous dire
exactement quand est ce que je signerai
étant donné que je n’ai pas encore récupéré ma lettre de libération. Tout ce que je
peux vous dire est que si je ne signe pas à
la JSK, je resterai au CAB», a-t-il conclu.
N. B.

PUBLICITÉ

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

LIGUE 1 MOBILIS

6
Et on reparle de Yahia-Chérif

A deux semaines de la clôture du mercato
hivernal, les responsables de la formation du
Djurdjura veulent recruter encore deux joueurs
avant de boucler leur opération recrutement.
Hannachi insiste sur la venue d'un bon meneur
de jeu et d'un bon attaquant de couloir, pour
cette raison, quelques proches du club n'ont
pas hésité à proposer de nouveau le nom de
Yahia-Chérif, l'ancien attaquant du club
kabyle. Ce dernier était très intéressé par
l'idée d'un retour à Tizi Ouzou, reste à
savoir maintenant la réponse des responsables du CRB qui ne veulent libérer
aucun joueur cet hiver, surtout que leur
équipe a réalisé une phase aller du
championnat catastrophique.

La direction kabyle
confiante concernant le
report du clasico

Avec la participation de Redouani,
Ferhani et Raïah à la Coupe du monde
militaire et Malik Asselah à la CAN, la
formation du Djurdjura ne pourra pas
jouer le match comptant pour la première journée de la phase retour
contre le MCA programmé pour le
treize du prochain mois, pour cette
raison d'ailleurs, les responsables
de la JSK ont saisi officiellement
la LFP par un courrier demandant
le report de cette rencontre. " Les
règlements sont très clairs, avec
plus de deux joueurs en sélections, l'équipe pourra demander le
report de la rencontre, sur ce plan,
on ne craint rien", nous dira le président kabyle. La direction de la JSK reste très confiante
concernant le report du clasico.

Et elle n'a pas encore réservé
au centre d'Aïn Benian

Sur un autre plan, la direction de la jeunesse
sportive de Kabylie n'a pas encore réservé au
centre d'Aïn Banian. Après la décision prise
par Hannachi de ne pas participer au tournoi
d'El-Jadida, ce dernier a parlé d'un stage à
Alger, à Aïn Benian plus exactement, néanmoins, pour le moment, aucune réservation n'a
été faite, alors que l'équipe sera appelée à
reprendre le chemin des entraînements lundi
soir à Tizi Ouzou.

Le coordinateur de la sécurité se retire de son poste

Selon une source digne de foi, le coordinateur de la sécurité ne poursuivra pas sa
mission avec le club. Ayant donné le
meilleur de lui-même pour assurer la
sécurité aux joueurs et aux équipes
adverses les jours des matches, le
coordinateur a décidé de se retirer
de son poste en raison de certaines
anomalies.

Comme nous l'avions rapporté dans
ces mêmes colonnes et en exclusivité
dans notre édition d'hier, Mohand
Chérif Hannachi a pris une grande
avance sur le dossier Aribi. Le géant
avant-centre du CAB avait même
donné son accord de principe aux responsables jaune et vert jeudi soir, il
ne reste que quelques détails administratifs à régler entre les deux
directions avant que le joueur ne se
déplace à Tizi Ouzou pour signer son
contrat et débuter son aventure avec
les Canaris du Djurdjura. Sauf surprise de dernière minute donc, Aribi sera
la quatrième recrue de la JSK en cette
période des transferts hivernale
après Khelili, Thomas et Benaldjia. De
son côté, le premier responsable du
club le plus titré d'Algérie ne compte
pas s'arrêter là, il veut renforcer les
rangs de son équipe première encore.
Vu son expérience dans le domaine,
Hannachi sait bien que son équipe à
besoin de renfort, surtout que le club
le plus titré d'Algérie sera appelé à
renouer avec les compétitions continentales dès le mois de février prochain. Pour toutes ces raisons, le
numéro 1 de la formation de la ville

des Genêts veut recruter encore un
attaquant et un bon meneur de jeu. Au
moment où nous mettons sous presse, les dirigeants des Canaris du
Djurdjura n'avaient pas encore arrêté
le nom de ce meneur de jeu ni celui de
l'attaquant, toutefois et selon une
source très proche de la direction
kabyle, Hannachi est en train d'étudier les CV de quelques joueurs franco-algériens, vu que sur le marché
national, ça serait très difficile aux
membres de la commission de recrutement de la formation du Djurdjura
de trouver de bons éléments libres.

Hamia devient un plan B

Le jeune attaquant de l'Olympique de
Médéa qui était sur le point de signer
à la JSK pourrait ne pas rallier la ville
de Tizi-Ouzou cet hiver. C'est son
président qui a bloqué ce transfert.
Hannachi n'a pas apprécié la
surenchère des Médéens, pour cette
raison, il s'est penché vers Aribi,
D'ailleurs, si ce dernier signe à la JSK,
la piste Hamia sera définitivement
écartée.
A. H.

Samedi 31 décembre 2016

19

Sa licence africaine n'a pas été déposée

ISLAM SALAH
est à vendre
Les responsables de la formation de la ville des Genêts
se sont déplacés avant-hier au siège de la FAF afin de
déposer les licences africaines.
PAR ABDELLAH HADDAD
Parmi les joueurs
qui composent l'effectif
de l'équipe première, seul
Islam Salah ne figure pas sur
la liste, ce qui confirme le
départ de ce joueur cet hiver
de la JSK. Après avoir libéré
Ziaya, Benkablia et Herbache,
les dirigeants jaune et vert
voulaient libérer Islam Salah

Le coach ne
regagnera Tizi Ouzou
que mardi

L’entraîneur Sofiane Hidoussi ne
reprendra du service que ce
mardi. La reprise est fixée pour
ce lundi 2 janvier, mais le coach
tunisien qui est rentré chez lui
en cette fin d’année ne regagnera la ville de Tizi Ouzou que ce
mardi. En son absence, la reprise sera assurée par ses deux
assistants, à savoir Lakhdar
Adjali et Mounaïm Kharroubi. Les
Canaris s’entraîneront pendant
deux ou trois jours avant de rallier, pour effectuer leur préparation hivernale, Aïn Benian.

Le président
promet une
grosse surprise
pour 2017

En plus d'Aribi
Hannachi veut
un autre attaquant
et un meneur de jeu

www.competition.dz

Pour calmer l’ire des supporters qui exigent le recrutement de grands joueurs en ce
mercato hivernal, le président
Hannachi promet de casser sa
tirelire pour engager au moins
un joueur d’envergure. Il affirme
que les trois joueurs recrutés
jusqu’à maintenant, à savoir
Khelili, Izerghouf et Benaldjia
apporteront un plus à l’équipe,
mais les supporters doutent des
qualités de certains d’entre eux.
Benaldjia a d’énormes qualités
et s’il retrouve sa forme optimale, il sera d’un bon apport pour
l’équipe, mais pour les deux
autres, les avis sont partagés.
S’étant rendu compte que son
recrutement estival a été un
véritable fiasco, le président
Hannachi veut rectifier le tir en
frappant un grand coup en ce
mercato hivernal. Il a tout fait
pour conclure avec Hamia avant
de se rabattre sur la piste
d’Aribi qui a montré de très
belles choses avec le CAB lors
de la première manche du championnat. Il convoite également
Sayoud ainsi que d’autres éléments dont il tait les noms pour
l’instant. Pour reconquérir les
cœurs des supporters qui ne se
reconnaissent plus dans cette
équipe, le président Hannachi
leur réserve pour ce début du
mois de janvier une grosse surprise. Même s’il ne dispose pas
de gros moyens financiers, il
veut faire un effort pour recruter un joueur de haut niveau en
ce mercato hivernal.
N. B.

mais ils ont préféré attendre la
fin de la phase aller pour le
faire. Après le recrutement de
Khelili, les brillantes prestations de Tizi Bouali ces derniers temps et la présence de
Rial, Berchiche et Touhami,
Islam Salah n'aura pas la chance de jouer lors de la seconde
manche du championnat, pour
cette raison, la direction du
club compte le laisser partir cet
hiver, néanmoins, les diri-

geants des Canaris du
Djurdjura ne comptent pas le
libérer gratuitement, car ils ont
payé sa lettre de libération l'été
passé. Hannachi et ses proches
collaborateurs seront prêts à
étudier toutes les propositions
concernant Islam Salah. Ce
dernier qu'on a présenté
comme le grand successeur de
Rial, n'a pas pu
A. H.

L'équipe reprendra les entraînements lundi soir

Les grands chantiers

DE HIDOUSSI

A l'issue de la rencontre de la
coupe d'Algérie de mardi passé,
Sofiane Hidoussi, l'entraîneur en
chef de la formation du Djurdjura,
a accordé cinq jours de repos à ses
joueurs. Ces derniers seront appelés à reprendre le chemin des
entraînements lundi soir au stade
1er-Novembre de Tizi Ouzou. Le
staff technique de la formation de
la ville des Genêts devrait bien
profiter de cette trêve hivernale
pour revoir plusieurs choses au
sein de l'équipe. Comme tout le
monde est au courant, la JSK a
réalisé une phase aller catastrophique, les supporters craignent
même pour l'avenir de leur équipe en Ligue 1 Mobilis, surtout que
ces dernières années, le club le
plus titré d'Algérie effleurait la
relégation lors des dernières journées du championnat. Comme les
responsables du club sont appelés
de réaliser un recrutement judicieux, les membres du staff technique sera appelé de réaliser un
grand travail lors de cette trêve et
sur tous les plans. Le moins que
l'on puisse dire est que Hidoussi
aura du pain sur la planche lors
de cette trêve, car l'équipe doit
démontrer un bon visage lors de
la phase retour.
Recharger
les batteries
Kamel Moussa a réalisé un grand
travail sur le plan physique lors
de la préparation d'intersaison
mais après son départ, les coéquipiers du capitaine Rial ont marqué
un peu le pas sur ce plan, pour
cette raison, Hidoussi doit miser
sur ce volet lors des premiers
jours de cette préparation hivernale. A la JSK, on note l'absence d'un
préparateur physique depuis un
bon moment, c'est l'un des
adjoints de Hidoussi qui sera
appelé de prendre les joueurs en
charge sur le plan physique,
Kherroubi ou Adjali.

Donner une assise
défensive à l'équipe,
retoucher le milieu
et régler le problème
de l'attaque
Le plus grand chantier de
Hidoussi lors de cette treve est le
volet technique. Lors de la phase
aller, l'équipe n'avait aucun fond
de jeu, les trois compartiments ne
donnaient aucune satisfaction,
pour cette raison, l'entraîneur
tunisien de l'équipe est appelé de
donner une bonne assise défensive à l'équipe, d'opérer plusieurs
retouches sur le milieu du terrain
et surtout de régler le problème de
l'attaque.
Arrêter un bon
schéma tactique
A son arrivée à la JSK, Sofiane
Hidoussi jouait avec un schéma
tactique très classique, à savoir le
4-4-2. Néanmoins, ces derniers
temps, le staff technique de la JSK
a changé de stratégie de jeu en
optant pour un 3-5-2 qui n'a pas
donné satisfaction. Cette trêve
tombe à pic pour l'entraîneur
kabyle qui doit arrêter un schéma
tactique qui correspond mieux
aux qualités des joueurs qui
renferme l'effectif pro du club le
plus titré d'Algérie.
Lancer les nouvelles
recrues et booster les
joueurs moralement
Enfin quelques joueurs ont rejoint
la JSK cet hiver, le coach sera donc
obligé de bien les mettre dans le
bain. Comme nous avons aussi
remarqué plusieurs cas
d'indiscipline lors de la phase aller
au sein du groupe, Hidoussi doit
bien exploiter le stage de
préparation que la direction du
club programmera cet hiver afin
de réaliser un gros travail
psychologique et de booster les
joueurs moralement.
A. H.
Compétition / PUB

ANEP 0079 du 31/12/2016

www.competition.dz

Samedi 31 décembre 2016

20

www.competition.dz

USMB

USMA

Boumaza : «Notre bilan
est positif»
Boumaza a affirmé que le bilan
de la phase aller du club phare de la
ville des Roses ne peut être que
positif : "La position qu'occupe le
club au classement général reflète sa
bonne santé et confirme que le bilan
de la phase aller est positif surtout
que l'USMB est le dauphin actuel du
championnat de la Ligue 2 Mobilis.
N'était la fatigue durant les trois
derniers matchs, on aurait pu
conclure la phase aller sur un bon
écart de points avec nos poursuivants directs."
«Confiant quant à la levée
de la suspension»
Le président du conseil d'admi-

Le manager
général défend
crânement le
Roumain
Le manager général de l'USMB

Abdenour Krebaza a défendu crânement son choix par rapport à
l'entraîneur. Ce responsable a laissé entendre que le limogeage de
Hadj Mansour s'est imposé à
cause des mauvaises prestations
qu'a fournies l'équipe avant son
départ. Krebaza a, en revanche,
défendu crânement le nouvel
entraîneur et a même justifié les trois
dernières défaites par la fatigue. Ceci
dit, Calin Augustin est protégé par le
manager général du club.

Reprise lundi
à l'annexe
de Tchaker

La formation de la ville des Roses
doit reprendre les entraînements
lundi en début d'après-midi à
l'annexe du stade MustaphaTchaker. L'entraîneur roumain
sera de retour à Blida dimanche
en début d'après-midi et doit se
réunir avec son staff demain pour
insérer le programme de travail et
préparer le planning en prévision
du stage de préparation qui sera
consacré à la préparation physique et technique à la fois.

Le stage de préparation sera
programmé à
l'hôtel Plazza

Le stage de préparation de l'équipe
de l'USMB aura lieu finalement à
l'hôtel Plazza, au lieu de l'hôtel
Clean. Ce stage de préparation sera
l'occasion pour l'entraîneur roumain
de préparer sa troupe en prévision
de la seconde manche du championnat de Ligue 2 Mobilis.

nistration de l'USMB a laissé
entendre que la dette antérieure du
club a été diminuée à un milliard de
centimes, ce qui l'a poussé à être
confiant quant à la levée de la suspension par la LFP. On attend également le verdict du tribunal pour
avoir gain de cause vis-à-vis des
joueurs qui ont réclamé leurs arriérés : " En tout cas, on a payé 9 millions de dinars de dette antérieure,
ce qui devrait être un atout qui
pourrait convaincre la LFP à lever la
suspension."

«En 2017,
on reviendra
en force»

la LFP pour nous permettre de
recruter les joueurs et renforcer
notre équipe au niveau des trois
compartiments."

«Zerguine n'ira nulle
part»
Boumaza a été clair dans sa
réponse concernant l'attaquant
Zerguine ; il a indiqué que ce joueur
n'ira nulle part et qu'il terminera la
saison à Blida : "Zerguine n'ira nulle
part, il va rester à Blida et ce, jusqu'à
la fin de la saison. Je sais que ce
joueur veut rejoindre une autre
équipe de Ligue 1 dans l'autre objectif de rejoindre l'équipe nationale A'.
Mais nous, on a besoin de lui et on
ne peut pas céder ses services pour
un autre club en ce moment."

«On a demandé à la LFP
d'autoriser le club à recruter»
Concernant l'avenir du club et la
suspension qu'avait infligée la
Chambre de résolution des litiges
contre le club, qui est privé de recrutement dans son état actuel, l'homme le plus fort du club blidéen a
laissé entendre que lui et son équipe
dirigeante ne vont pas baisser les
bras. Ils essayent de convaincre
l'instance de Kerbadj de lever la suspension pour leur permettre de
recruter les joueurs qu'ils visent et
sur lesquels ils pourront compter
pour renforcer cette jeune formation
au niveau des trois compartiments.
"On a pu diminuer de la dette antérieure du club et on a montré nos
intentions de sauver cette équipe.
Ainsi donc, on attend un coup de
main de la part de la LFP pour nous
permettre de recruter les joueurs et
surtout de renforcer notre effectif."

«On peut jouer l'accession
si on'est autorisé à recruter»
Ayant voulu clarifier les choses
concernant l'objectif du club durant
cette saison, le premier responsable
du club a laissé entendre que l'accession en Ligue 1 Mobilis demeure
toujours possible. "Le club est sur la
bonne voie pour accéder à la division supérieure. Mais j'insiste toujours sur la levée de suspension par

«Je me demande pourquoi les autres clubs
contactent des joueurs
sous contrat»
Ayant voulu faire passer un message clair aux responsables des
équipes de Ligue 1 Mobilis, qui ont
contacté ses joueurs avant la fin de
la phase aller du championnat de
Ligue 2 Mobilis, le président du
conseil d'administration de l'USMB
a affirmé : "Je me demande com-

 «Je veux rester à l'USMA et rentrer dans l'histoire du club»

ment les présidents des autres clubs
osent contacter des joueurs sous
contrat. Ce qui a perturbé les
joueurs, entre autres Zerguine qui a
été contacté par la JSK et le CRB ;
Meziane, qui a eu une touche du
CSC ; Rabti et Abed qui ont été
contactés par d'autres clubs aussi.

La formation de la ville des Roses jouera son premier match amical mercredi prochain au Creps de Ben Aknoun contre l'équipe nationale militaire. Ce match sera l'occasion pour le premier responsable du volet technique de l'USMB de passer ses joueurs sous la loupe et surtout de relever
les lacunes de Meziane et de ses coéquipiers.

La direction opte pour
l'ouverture d'un nouveau
compte bancaire

monde avec mon équipe en attendant que
ma situation soit tirée au clair", nous a déclaré Zerguine. L'attaquant Zerguine, qui n'a
pas été payé par son ancien club employeur,
a été régularisé par la nouvelle direction du
club de Bordj. En effet, le joueur en question
s'est déplacé avant-hier à Bordj pour percevoir un montant d'un million de dinars. Il va
revenir à Blida lundi prochain pour
reprendre les entraînements avec le club.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
1.
2.
3.
4.
5.
6.

PAC
USMB
JSMB
CABBA
USB
MCS

7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.

JSMS
ASO
CRBAF
ABS
ASMO
WAB
ASK
MCEE
GCM
RCA

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20
20
19
18
17

15
15
15
15
15

17
16
11
11
09

15
15
15
15
15

06 02 07
05 05 05
04 07 04
04 06 05
03 08 04
03 08 04
04 04 07
03 05 07
02 05 08
02 06 07

11 +14
09 +05
12 +03
09 +03
13 00
15 00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00

11
17
13
16
13 13
12 14
12 16
12 19
10 19
10 15

PAR ANIS S.
Dans cet entretien qu'il a bien voulu
nous accorder, l'attaquant formé à
Nancy-Lorraine revient sur l'élimination
de son équipe en coupe d'Algérie. Il se
dit optimiste quant à la phase retour de
la saison. Entretien.

Mansouri-Haddad,
RDV aujourd'hui ou
demain
Le gardien de but de l'USMA, Smaïl Mansouri,
n'est pas satisfait de sa situation au sein de
l'équipe en étant un éternel remplaçant.

La direction de l'USMB a décidé d'ouvrir un nouveau compte bancaire
pour permettre aux joueurs de percevoir leur salaire. Le litige entre l'ancienne direction du club avec l'entraîneur Kamel Mouassa et la somme
que cet entraîneur a réclamée est la raison majeure qui a poussé Boumaza
et ses collaborateurs à ouvrir un nouveau compte afin d'éviter le gel de
compte.

CLUBS

Après un début de saison très difficile, Ziri Hammar est revenu en force
lors des quatre derniers matchs. Cela a suffi pour conquérir les cœurs
des supporters qui le voient déjà comme la nouvelle star de l'équipe.

Les présidents qui voulaient s'attacher les services de mes joueurs
auraient dû contacter directement
la direction pour obtenir la réponse finale, surtout que les joueurs
sont sous contrat et ont besoin
d'une lettre de libération pour
changer d'air."
A. D.

USMB - EN militaire mercredi
prochain au CREPS

Zerguine :
«J'irais au CRB si…»

L'attaquant et buteur maison du club
phare de la ville des Roses Zerguine nous a
fait savoir que la direction de son club
employeur lui a donné des garanties quant à
sa libéreration si toutefois la LFP lève la suspension qui frappe le club. "La direction m'a
donné des garanties pour quitter le club et
opter pour le CRB durant le mercato hivernal. Si le club est autorisé à recruter, il pourra engager d'autres joueurs. Je reprendrai les
entraînements le plus normalement du

5

HAMMAR :

 «On n'est
pas fébriles à
l'extérieur,
mais…»

Le président du conseil d'administration de l'USMB Boumaza a
animé une conférence de presse avant-hier à la salle de
conférences du stade des Frères Brakni au cours de laquelle il a
vidé son sac.
PAR AMINE DJAÂFAR

Samedi 31 décembre 2016

00
-02
-04
-07
-09
-05

Depuis l'entame de la
saison, le portier usmiste
s'est contenté d'une seule
apparition qui était à l'occasion du derby algérois ayant
opposé son équipe à
l'USMH. Une situation qui
l'a poussé à réclamer sa
lettre de libération pour
pouvoir changer d'air en
optant pour un autre club
qui lui permettra de relancer
sa carrière. Ayant eu déjà
une discussion avec lui il y a
quelques semaines, Smaïl
Mansouri compte rencontrer
de nouveau le président du
club Rebouh Haddad. Une
entrevue prévue aujourd'hui ou demain au plus
tard. En effet, l'enfant de
Blida tentera de convaincre
le président de faciliter son
départ lors de ce mercato
hivernal car il est ambitieux
et que s'il reste à l'USMA,
cela ne sera pas en sa faveur.
Mais reste à savoir quelle
sera la réaction de Haddad
qui ne semble pas prêt à
céder son gardien de but qui
reste quand même un
concurrent sérieux pour
Mohamed-Lamine
Zemmamouche. Il est à
noter que Smaïl Mansouri
est convoité par plusieurs
clubs de la Ligue 1 Mobilis
qui lui font les yeux doux,
citant entre autres l'USM
Bel-Abbès,
le
DRB

Tadjenanet et le MOB.
Boutebba proposé
La direction ne devrait pas
recruter un latéral gauche
Selon une source crédible,
on croit savoir qu'un agent de
joueurs a récemment proposé
à la direction de l'USMA les
services du latéral gauche du
DRB Tadjenanet, Boutebba.
Mais les responsables du club
algérois ont refusé. Selon les
informations qui nous sont
parvenues, les dirigeants du
club seraient revenus sur leur
décision de recruter un latéral gauche cet hiver puisque
l'actuel effectif renferme déjà
deux joueurs dans ce poste,
en l'occurrence, Mokhtar
Benmoussa
et
Ayoub
Abdellaoui.
A. S.

Tout d'abord, quel commentaire
faites-vous sur votre élimination en
coupe d'Algérie face à l'USMBA ?

Comme vous le savez, on s'était
déplacés à Sidi Bel-Abbès en conquérants et dans le but de revenir avec la
qualification. On a tout fait pour gagner,
malheureusement, ça n'a pas marché.
On est allés jusqu'à la séance des tirs au
but où la chance a souri pour notre
adversaire. Franchement, on est très
déçus par cet échec, mais ce n'est pas la
fin du monde. On doit vite se remettre
en question afin de réaliser les meilleurs
résultats possibles lors de la phase
retour de la saison.

Justement, il vous reste le
championnat et la LDC pour sauver la
saison, n'est-ce pas ?

Oui, bien sûr. En championnat, on est
à quatre longueurs du leader et je crois
qu'on est capables de rattraper cet écart
le plus vite possible. On ambitionne
aussi d'aller le plus loin possible en
Ligue des champions africaine. Si on
remporter le championnat et on se qualifie pour la phase des poules de la LDC,
je crois qu'on aura sauvé notre saison et
c'est le plus important.

Que pouvez-vous dire aux supporters
qui sont très déçus ?

On leur demande pardon. Ils se sont

déplacés en masse à Bel-Abbès et ne
méritent pas revenir à Alger déçus. On
leur promet de revenir en force lors de la
phase retour pour leur procurer de la
joie. On veut aussi être au niveau des
attentes de notre président qui ne lésine
pas sur tous les moyens afin d'atteindre
les différents objectifs du club cette saison.

doit tirer profit de notre préparation
hivernale afin qu'on revienne en force
lors de la phase retour. On sera dans
l'obligation de bien négocier nos différents déplacements pour conserver
notre titre du championnat.

Le calendrier lors de la phase retour
semble loin d'être favorable pour
vous, qu'en pensez-vous ?

Comme vous le savez, j'ai vécu un
début de saison difficile, mais je n'ai
jamais baissé les bras, j'ai continué à cravacher dur et Dieu merci, mes efforts ont
été récompensés. J'ai pris part aux
quatre derniers matchs et je suis satisfait
de mes prestations. Je suis capable de
beaucoup mieux faire parce que je
connais bien mes qualités, je dois bien
travailler lors de la préparation hivernale afin que je sois au niveau des attentes
mais aussi pour contribuer aux bons
résultats de mon équipe.

On ira doucement mais sûrement.
Autrement dit, on va gérer notre parcours match par match, tout en essayant
ramener le maximum des points en
dehors de la maison.

Croyez-vous toujours en vos chances
de remporter le titre ?

Bien sûr. On y croit dur comme fer. A
mon avis, rien n'est encore et le championnat est encore long. On a tous les
moyens pour revenir en force et
reprendre de nouveau les commandes
au tableau. On doit se préparer convenablement lors du stage hivernal et avec la
volonté et la détermination, je suis persuadé qu'on va réaliser de belles choses,
d'autant plus que tous les moyens sont
réunis pour ça.

L'équipe n'a pas réalisé le moindre
exploit en dehors de la maison, à
votre avis, quelles sont les raisons
de votre fébrilité à l'extérieur ?

On n'est pas fébriles à l'extérieur, mais
ce sont plutôt nos adversaires qui sont
difficiles à manier dans leur antre. On a
affronté des équipes qui sont intraitables
à domicile à l'image de l'USMBA et de la
JS Saoura. Comme je viens de le dire, on

Sur le plan personnel, quelle
évaluation faites-vous de votre
parcours ?

Vous avez déjà conquis les cœurs
des supporters qui vous voient
comme la nouvelle star de l'équipe,
que pouvez-vous nous dire à ce
sujet ?

Vous me donnez l'occasion pour
remercier les supporters qui ne cessent
de m'aider afin que je retrouve mon
meilleur niveau. Franchement, le public
usmiste est formidable et mérite tout le
bonheur du monde. De mon côté, je me
donnerai à fond pour ne pas le décevoir
lors de la phase retour.
Avez-vous reçu des contacts ?

J'ai eu vent de l'intérêt de quelques
clubs français pour m'engager, mais je
préfère poursuivre mon aventure avec
l'USMA. Je veux entrer dans l'histoire de
ce club.
A. S.

Vers un échange Sayoud-Haddouche
Amir Sayoud n'arrive toujours pas à
s'imposer au sein de l'équipe.
Marginalisé par l'ex-entraîneur JeanMichel Cavalli, l'attaquant usmiste n'a
pas su profiter des occasions que lui a
données l'actuel entraîneur Paul Put.
Le moins que l'on puisse dire est que le joueur
était la grande déception des recrues estivales dans
la mesure où les supporters misaient beaucoup sur
lui pour devenir le nouveau maître à jouer de
l'équipe, mais en fin de compte il s'est contenté par

de rares apparitions et ses prestations ont été loin
des espérances des Rouge et Noir. Une situation
qui pourrait pousser le joueur à partir cet hiver. La
direction du club, quant à elle, ne devrait pas s'opposer à son départ dans le cas où elle recevrait une
offre concrète. A cet effet, nous avons appris selon
une source fiable que l'ESS, et en plus de la JSK,
veut engager le numéro 10 de la formation usmiste
cet hiver, mais la direction de l'USMA veut un
échange avec l'attaquant sétifien Zakaria
Haddouche. Il faut dire que cette transaction reste
très possible quand on sait que les responsables
usmistes sont à la recherche d'un bon attaquant de
couloir. On en saura davantage dans les prochains
jours à venir…

Masmoudi, c'est en bonne voie
Rachid Bouhenna ne viendra pas. La direction
du MCA a refusé de le libérer. Ce qui a poussé les
dirigeants de l'USMA à jeter leur dévolu sur le
jeune défenseur de l'ASMO, Boualem Masmoudi,
qui a réalisé une phase aller remarquable avec son
équipe. Selon nos informations, l'arrivée de
Masmoudi à l'USMA est sur la bonne voie. Le
joueur a donné son accord pour venir, mais reste à
savoir si les responsables du club vodront racheter
sa lettre de libération de l'ASMO puisque le joueur
est toujours sous contrat. Il est utile de rappeler que
les responsables udmistes suivent Masmoudi
depuis plusieurs semaines et l'ont déjà supervisé
lors de quelques matchs avec son équipe.
A. S.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

4

À LA UNE

JSMB

FEGHOULI

ARSENAL
A SUIVI
BRAHIMI
FACE À
FEIRENSE

DÉFIE MAHREZ ET

SLIMANI AUJOURD'HUI

Arsène Wenger ne
lâche pas Yacine
Brahimi d'une semelle
puisqu'il a envoyé un
émissaire le suivre lors
de la rencontre de jeudi
soir face à Feirense.

«C'EST UN MATCH
CONTRE DEUX FRÈRES»

Riyad Mahrez et Islam Slimani se préparent à accueillir Sofiane Feghouli et son équipe
cet après-midi. C'est un match compliqué qui attend les Foxes aujourd'hui à 16h00.
PAR MEHDI KABI
Ces derniers se préparent à
accueillir West Ham United pour le
compte de la 19e journée de
Premier League. Cette rencontre
verra s'affronter Sofiane Feghouli
contre Riyad Mahrez et Islam
Slimani. La victoire est primordiale
pour les deux équipes même si les
Foxes sont plus en danger que les
Hammers. Il ne faut pas oublier
que Mahrez et ses coéquipiers sont
à la 16e place du championnat et
n'ont que trois points d'avance sur
le premier relégable, une situation
critique qui devra être corrigée dès
le match d'aujourd'hui. Claudio
Raneiri compte titulariser les deux
internationaux algériens lors de
cette rencontre et compte beaucoup

sur leur talent afin de faire la différence face à West Ham. En tout cas,
le match s'annonce compliqué pour
les deux équipes et le résultat sera
difficile à dire à l'avance. Le champion d'Angleterre en titre veut sauver sa peau et les Hammers comptent sur le Boxing Day afin de
gagner un maximum de points.
Rappelons que Mahrez et Slimani
auront l'avantage du terrain puisqu'ils évolueront au King Power
Stadium et devant leurs supporters.
Sofiane Feghouli qui affrontera ses
deux compatriotes aujourd'hui a
déclaré : " C'est un match face à
deux coéquipiers, deux frères, donc
c'est toujours un plaisir de jouer
contre eux. J'espère que l'on remportera une belle victoire afin
d'avancer encore au tableau et sur-

tout pour donner de la joie à nos
supporters. " Un match qu'il attend
donc avec impatience.
«Nous allons bien nous
préparer pour réussir
la CAN»
Le milieu international algérien
s'est aussi exprimé sur le site officiel de West Ham United a propos
de la coupe d'Afrique des nations
2017. " Tout d'abord, nous avons
encore des matchs et je suis concentré dessus, ensuite je rejoindrai
l'équipe nationale pour préparer la
CAN. C'est vraiment important
pour nous et pour tous les fans de
l'équipe nationale, donc nous allons
faire une bonne préparation et bien
étudier nos adversaires afin de
réussir une bonne CAN. "
M. K.

Slimani : «J'étais le tueur de Dragons,
maintenant je suis le Super Fox»
L'attaquant international algérien, arrivé à Leicester City en provenance du Sporting Lisbonne lors
du dernier mercato, veut encore du
temps pour s'habituer à la Premier
League. C'est un rêve d'enfant qui
s'est réalisé pour Islam Slimani,
lorsqu'il a rejoint le championnat
anglais de première division et surtout le champion en titre. Arrivé du
Sporting Lisbonne pour la somme
de 28 millions de livres sterling, il
n'a toujours pas retrouvé son
meilleur niveau. Dans une interview accordée au journal anglais
The Telegraph, l'international algérien a expliqué son manque d'efficacité. "J'ai encore besoin de temps
afin de m'adapter, notamment à la
vitesse de jeu. En plus, les défenseurs sont durs et également forts
au sein du championnat anglais.
Virgil van Dijk de Southampton est
le plus dur que j'ai rencontré jusqu'à maintenant. C'est difficile aussi
à l'entraînement face à mes camarades Wes Morgan et Robert Huth.
" Il faut dire que la Premier League
est connue pour être un championnat très physique et qu'il est difficile de s'y adapter, au contraire du
Sporting Lisbonne et du Portugal
où Slimani n'a pas eu de mal afin
de s'imposer comme l'un des
meilleurs buteurs de la Liga Sagres.
L'international algérien a ensuite
continué : " J'étais aussi habitué à
jouer seul en pointe tout au long de
ma carrière, mais ici, on joue à deux
devant. Il faut aussi contribuer au
travail défensif. Je dois m'y habi-

tuer. " Comme tout le monde le
sait, l'entraîneur des Foxes, Claudio
Raneiri, aligne le duo SlimaniVardy en attaque, mais pour le
moment, ils manquent d'efficacité.
«Notre force, c'est le
groupe»
En championnat, Leicester City ne
réussit pas grand-chose et se
retrouve en grand danger, en bas
du tableau des scores. Une situation difficile mais qui est compréhensible d'après Islam Slimani. " La
saison passée, les équipes jouaient
contre Leicester, cette saison contre
le champion d'Angleterre. C'est
plus difficile. Notre force, c'est le
groupe. Tout le monde se bat l'un
pour l'autre. C'est avec cet état d'esprit que notre équipe a gagné le
titre. " Il est sûr que Leicester City
n'a plus le droit à l'erreur et son
coach, Claudio Raneiri, compte
beaucoup sur le réveil d'Islam
Slimani afin de revenir en pleine
force pour la suite de la compétition. En tout cas, le champion
d'Angleterre se retrouve à jouer le
maintien, une situation compliquée pour les Foxes.
«C'est un championnat qui convient à
mon style de jeu»
Même s'il a du mal à se lancer vraiment en Premier
League, l'attaquant international algérien semble s'être
fait une place dans son équipe et aime beaucoup l'am-

biance qui y règne. " J'aime l'atmosphère et l'ambiance ici. Les supporters sont derrière les équipes et
leurs joueurs. Je donne tout pour
eux. C'est un championnat qui
convient à mon style de jeu. "
Rappelons que Slimani a déjà inscrit quatre buts depuis l'entame de
la saison en Premier League.
«A Lisbonne, j'étais
le Roi King»
Au Sporting Lisbonne, Islam
Slimani était l'un des joueurs les
plus attendus lors des matchs face
au FC Porto, il avait d'ailleurs
gagné un surnom de la part des
fans du Sporting. " Au Sporting
Lisbonne, j'étais le tueur de
Dragons et le Roi King. A Leicester,
je veux bien qu'on m'appelle Super
Fox."
«Riyad et Moi
avons montré la
voie à suivre
aux autres
Algériens»
L'attaquant international algérien a eu une
carrière peu commune
puisqu'il a été formé
en Algérie et a
réussi à
rejoindre le

champion d'Angleterre après avoir
explosé au Portugal. Ainsi, d'Aïn
Benian à Leicester City, Slimani
s'explique : " Il y a des joueurs fantastiques chez nous. C'est un pays
plein de talents. Quand j'ai commencé ma carrière, les académies et
les écoles de formation n'existaient
pas. Il fallait partir à l'étranger pour
progresser. Les terrains sont en
gazon synthétique et j'en porte
encore les séquelles. Les installations étaient médiocres, les clubs ne
sont pas bien structurés et organisés. Maintenant, ils commencent à
penser et à se concentrer sur la formation des jeunes. Ryad et moi
avons montré la voie à suivre aux
autres Algériens. Nous avons pris
des chemins différents, mais nous
avons montré qu'on peut réussir
avec la volonté, la confiance en soi
et la détermination. " Il a ensuite
continué sur sa ville quand il n'était
qu'un enfant. " On n'avait pas les
choses faciles. Nous n'étions pas
riches. Nous vivions tous dans la
même maison, mes parents, mes
trois sœurs et mes trois frères. Les
temps étaient durs et il faut réussir
dans sa vie pour aider sa famille de
la meilleure façon possible. Cette
éducation explique ma force de
caractère. J'ai grandi et je me suis
développé en tant que joueur au
Sporting. En Algérie il y a du football, bien sûr, mais pas de formation ou progression qui te permettent de t'améliorer. J'ai eu tout ça
avec le Sporting. Cela a été vital
pour ma carrière. "
M. K.

De retour en pleine forme
lors des derniers matchs avec le
FC Porto, le milieu international
algérien intéresse de grands
clubs européens à l'image
d'Arsenal qui ne le lâche pas du
regard. Lors de la rencontre de
jeudi face à Feirense, où Yacine
Brahimi était titulaire et a joué
toute la rencontre, un émissaire
du club anglais évoluant en
Premier League a été envoyé afin
de le superviser de près. Il faut
dire que ce n'est pas la première
fois que les Gunners font part de
leur intérêt pour le milieu de terrain des Verts, puisque des émissaires avaient déjà fait le déplacement afin de le suivre pendant
les entraînements du FC Porto
qui sont ouverts au public et à la
presse. Un intérêt des plus
logique, puisqu'Yacine Brahimi
semble avoir retrouvé son
meilleur niveau et cela malgré sa
mise à l'écart par son coach,
Nuno Espirito Santo. Ce dernier
ne lui donnait pas de temps de
jeu et le laissait fréquemment sur
le banc des remplaçants.
D'ailleurs, il n'a joué que 414
minutes et n'a profité que de
quatre titularisations. Il a cependant inscrit trois buts en championnat et a aidé son équipe à
remporter des victoires importantes. En tout cas, ses performances ne sont pas passées
inaperçues et d'après le journal
portugais Abola d'autres clubs
ont suivi l'international algérien
lors du match de coupe de la
ligue face à Feirense, cependant
aucun club n'a été cité. Le coach
des Gunners, Arsène Wenger,
veut renforcer son compartiment
offensif pour la seconde moitié
de la saison et le profil d'Yacine
Brahimi semble correspondre à
ce qu'il cherche. Le technicien
français ne devrait pas tarder
avant de faire une offre concrète
à la direction du FC Porto et
ainsi tenter de négocier un
départ pour cet hiver.
Cependant, il n'est pas sûr que
les Dragons veuillent lâcher
Yacine Brahimi avant la fin de la
saison, surtout que maintenant il
est de retour à son meilleur
niveau. La direction voudrait le
vendre au prix fort, reste à savoir
si Arsenal passera à l'action rapidement ou attendra jusqu'à la fin
de saison avant de tenter sa
chance.
M. K.

www.competition.dz

Départ ce matin pour El-Bez

Le stage hivernal
commence aujourd'hui
C'est aujourd'hui que débutera le
stage hivernal pour la formation de la
JSM Béjaia.
PAR BADR-EDDINE ZAOUCHE
Après quelques jours de
repos, les choses sérieuses
commencent pour les hommes
du coach Ifticen. Ces derniers
auront droit à 5 jours pour se
préparer convenablement pour
la seconde moitié de la saison.
Après avoir fini l'aller sur le
podium, les Béjaouis doivent
se préparer pour aborder la
phase retour en force. En tout
cas c'est le souhait du coach
Younes Ifticen qui a fait un premier constat sur les manquements de l'équipe lors de cette
première partie de la saison. Le
nouvel entraîneur des Vert et
Rouge a pris tout son temps
afin d'étudier minutieusement
les points forts et faibles du
groupe de la formation de
Yemma Gouraya. Partant de ce
principe, le stage d'El-Bez aura

pour but surtout de rattraper le
retard constaté sur le plan physique. Le préparateur physique
Karim Menad sera l'un des
personnages-clés dans ce
regroupement. Il prendra en
charge surtout les joueurs blessés à l'image de Zerrouki,
Latrèche et Benmansour afin
que ces derniers puissent être
disponibles pour le début de la
phase retour. En plus d'axer
son travail sur cet aspect physique, Younes Ifticen devra
mettre en place sa stratégie
pour la suite du parcours en
championnat. Avec un premier
test lors du premier match de
cette seconde moitié de la saison chez une formation de
l'Arba qui souffre en bas du
classement, l'entraîneur des
Vert et Rouge devra travailler
les grandes lignes de sa stratégie à Sétif.
B. E. Z.

Des éléments de valeur cette semaine

La situation qui prévaut actuellement au sein de la formation
de la capitale des Hammadites inquiète beaucoup les
supporters du club. Ces derniers ont d'ailleurs rencontré le
président du CSA lors de la séance de reprise des
entraînements programmée jeudi dernier, le but étant d'avoir
des explications sur la stratégie adoptée par la direction du
club lors de cette période des transferts. Avec le départ de
trois joueurs, qui sont Megatli, Hemiti et Attek, beaucoup
s'attendaient à des renforts dans la foulée. Les noms
évoqués, à savoir Achiou, Herbache et Berramla, n'ont pas
été confirmés par les dirigeants qui continuent à prospecter
afin de renforcer l'effectif du club. Par ailleurs, nous avons
appris d'une source proche du club que le président Tiab
Boualem et ses collaborateurs comptent passer la vitesse
supérieure durant cette semaine. En effet, en concertation
avec le coach qui souhaite renforcer son groupe pour la
seconde moitié de la saison, les responsables de la JSM
Béjaia tenteront de conclure le plus tôt possible avant de
permettre au club d'entreprendre la suite du parcours dans
de bonnes conditions. Si aucun nom n'a été communiqué à
l'heure actuelle, notre source ajoute que la direction va
dévoiler les noms des joueurs très prochainement. B. E. Z.

ASMO

PAR L. M. AZZI
La
reprise des
entraînements a mis fin
au suspense concernant
l'avenir de Mohamed
Henkouche à la barre
technique de l'ASM Oran.
En effet, cette reprise,
après quatre jours de
repos, a été marquée par
la présence de ce technicien. Ce dernier a dirigé la
séance en présence de son
assistant
Fayçal
Meguenni. Néanmoins,
aucune
information
concernant l'aboutissement des négociations

entre l'intéressé et les responsables du club n'a été
dévoilée ni divulguée.
Sauf que la direction du
club a pris le soin d'avancer deux mois de salaire à
l'entraîneur, comme l'a
indiqué une source fiable.
Ce dernier a donc repris
son travail rassuré tout en
attendant l'issue de l'opération liée au mercato.
Reprise avec 11
joueurs et un huissier de justice
Quant à la reprise initiale, elle a eu lieu avec
onze joueurs seulement.

Autrement dit, beaucoup
d'éléments ont séché cette
séance pour une raison
inconnue car les membres
du staff technique n'en
ont pas été informés.
Néanmoins, il est utile de
noter que cette séance a
été marquée par la présence d'un huissier de justice. La direction a certainement redouté ces
absences, ce qui explique
la présence de ce représentant de justice. Ce dernier a donc pris note de
l'identité des éléments qui
ont séché les entraînements de ce jeudi. L. M. A.

La reprise des
entraînements
a eu lieu jeudi
C'est jeudi après-midi que les Vert et
Rouge avaient rendez-vous pour
reprendre le chemin des entraînements. Après avoir bénéficié de
quelques jours de repos, après la fin
de cette première partie de la compétition, les camarades de Yacine
Djebarat ont repris le chemin des
entraînements jeudi dans l'aprèsmidi. Avant le début de cette séance
de travail, le coach Younes Ifticen a
tenu par ailleurs à avoir une discussion avec ses hommes. Le but étant
de donner une idée aux joueurs sur
le travail qui va les attendre durant
cette période de trêve.

La reprise des entraînements s'est
effectuée sans la présence de pas
moins de trois joueurs, à savoir Rait,
Merbah et Ounnas. Ces derniers, qui
ont rallié la ville de Béjaia dans la
journée, n'ont pas pu arriver à temps.
Les trois joueurs ont finalement intégré le groupe lors de la séance matinale effectuée vendredi.

Il a déposé un dossier auprès
des instances compétentes
Afin de faire bouger les choses, nous
avons appris que l'entraîneur Younes Ifticen
a déposé un dossier au niveau de la Ligue de
football professionnel de la Direction technique nationale et la Chambre de résolution
des litiges. Le but étant de pouvoir bénéficier
d'une licence qui l'autorisera à rester sur le
banc lors de la prochaine rencontre en championnat. Le coach des Vert et Rouge souhaite, par ailleurs, que les instances tranchent en
sa faveur dans la mesure où ce dernier dispose d'arguments valables pour sa défense,
dans ce conflit qui l'oppose à la direction de
Chlef.
B. E. Z.

Henkouche
a eu une avance
de 2 mois

21

Raït, Merbah
et Ounnas
manquaient
à l'appel

Ifticen n'a toujours pas
récupéré sa licence
Le problème qui oppose l'entraîneur en
chef de la JSM Béjaia Younes Ifticen à son
ancien club employeur n'a pas encore connu
son épilogue. Alors que les dirigeants du
club de la capitale des Hammadites ont
déposé une demande de licence au niveau
de la LFP, ils ont été surpris de l'opposition
introduite par le président de l'ASO, à savoir
Medouar Abdelkrim. Le président Tiab
Boualem avait tenté de trouver une solution
avec le président de la formation de Chlef,
mais ce dernier campe étrangement sur ses
positions en refusant de lâcher son ancien
entraîneur. La situation demeure par ailleurs
bloquée au niveau de la LFP, surtout avec
l'opposition de l'ASO Chlef.

Samedi 31 décembre 2016

Fekih dans le viseur

Un autre attaquant intéresse la direction du club de M'dina J'dida ; il s'agit de
Mounir Fekih, ancien joueur du MC
Oran. Ce dernier serait dans les plans
des dirigeants asémistes qui semblent
intéressés par ses services. Après une saison avec l'USM Blida, ce jeune pourrait
être contacté pour entamer les négociations d'usage.

Hadji, joker de l'équipe ?
Le jeune attaquant Hadji a gagné des
points pour son intégration dans l'équipe
première de l'ASM Oran. Auteur d'une
bonne presation contre le WA Boufarik,
ce jeune s'est distingué dans le match
suivant à Saida. Ce jeune issu des U21 a
été le buteur contre le MC Saida. Un but
qui malheureusement n'a pas suffi à son
équipe pour revenir avec un résultat
positif de son déplacement de Saïda. Ce
joueur a montré de belles choses au
cours de son entrée sur le terrain saidi. Il
est certain qu'il devra être le joker de
l'équipe, surtout que le secteur offensif
de l'ASMO reste le maillon faible d'ElDjamîya cette saison.
L. M. A.

Du biquotidien
au menu du
vendredi
Le staff technique des Vert et
Rouge, qui avait accordé quelques
jours de repos aux joueurs, est
directement entré dans le vif du
sujet en programmant deux séances
d'entraînement pour la journée de
vendredi. Ayant constaté un
manque de condition physique des
joueurs, le premier responsable de
la barre technique de la JSM Béjaia a
mis en place un plan spécial afin de
rattraper le retard sur ce plan.
Ainsi, les joueurs ont eu droit à une
séance basée sur l'aspect physique
dans la matinée avant de travailler
d'autres volets dans la séance de
l'après-midi, qui s'est essentiellement déroulée avec ballon.
B. E. Z.

Bouguelmouna ciblé,
Ghazali proposé
Une source digne de foi assure que la direction du club
asémiste a ciblé l'attaquant de l'USM Bel-Abbes Habib
Bouguelmouna. Des dirigeants du club ont même fait part
de cette cible à un représentant de l'équipe d'El-Khadra. Ce
dernier a dit non parce que l'ancien joueur du RC Relizane
fait partie des priorités de l'entraîneur Chérif El-Ouazzani.
La même source ajoute que ce représentant a même proposé les services de l'attaquant Youcef Ghazali. Aux dernières
nouvelles, la piste de l'ancien Widadi de Tlemcen reste d'actualité. Les avis sont partagés concernant le niveau de ce
joueur qui n'a que très rarement joué avec l'équipe de la
Mekerra pour le compte de cette saison.

Remerciements

La famille Mankour, établie à Oran et
en France, ainsi que la famille
Aouissi remercient tous ceux qui ont
compati à leur douleur à la suite du
décès de leur mère, grand-mère et
tante Mme Vve Mankour Halima, née
Aouissi, survenu le 29 décembre à
Oran. Ils prient Allah Le ToutPuissant d'accueillir la défunte en
Son Vaste Paradis.

DÉTENTE

INSOLITE

22

Citation

On entre en
politique avec un
bel avenir devant
soi et on en sort
avec un terrible
passé.
Proverbe
italien

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Un détenu en béquille échappe à 3 plaquages mais manque son évasion
Au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), un
détenu a tenté de s'évader de l'hôpital où il
venait pour une consultation suite à un mal
de ventre. Équipé de deux béquilles et d'une
atèle, l'homme a profité d'un arrêt aux
toilettes pour tenter de se faire la malle,
rapporte Le Parisien. Alors que les
surveillants attendaient la porte
entrouverte après lui avoir retiré les
menottes et les avoir fixées à la béquille,
comme le veut la procédure, le détenu est

ressorti une béquille dans la main et un
couteau artisanal dans l'autre. Il est alors
parti en sprintant dans les couloirs de
l'hôpital et a évité trois plaquages des
surveillants. Il a finalement été arrêté dans
sa course par la porte de sortie : "Il
persistait à la tirer alors qu'il fallait la
pousser", a déclaré un gardien au Parisien.
Finalement neutralisé par les surveillants, il
a été conduit dans un quartier disciplinaire
de la prison de Fresnes.

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

phobie des
lieux clos

JOUR

caiman

F
E
R
E
M
I
R
P
M
I
A
A
E
P
R

T
R
T
E
M
B
A
R
R
A
S
N
G
U
E

A
O
T
T
E
R
U
E
B
A
L
A
N
C
D

L
U
I
N
E
U
S
A
G
E
R
N
A
E
O

E
T
R
E
G
R
H
D
G
E
V
A
S
L
R

possessif

songeuse

2

nationale

chaleur
bestiale
apportés
avec soi

administre

7

emprunte
parfois
pronom

sentit
mauvais

tableau
de maître
retire de
terre

10

breuvage
magique

5
3

gros

1

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

R
I
C
V
N
I
R
B
L
O
I
S
O
A
R

C
N
S
E
A
E
R
A
I
U
U
N
L
G
O

1
9
8
2
3
5
6
7
4

N
I
N
U
R
A
I
L
B
L
T
F
O
E
C

3
6
2
7
4
9
1
5
8

5
4
7
8
1
6
2
3
9

A
E
I
R
I
V
R
P
E
F
A
O
F
G
J

C
R
E
L
I
T
R
O
I
G
A
T
P
R
A

6
2
3
4
5
1
9
8
7
O
U
L
R
T
L
A
I
N
R
O
I
N
I
E

accord russe

épous d’Isis

2
2
3
1
5
8
4
7
9
6

7
1
5
6
9
8
4
2
3

éclat de rire

sport

titre d’un
alliage

personnel

descendis

tirera du
sommeil

4
8
9
3
7
2
5
6
1
G
E
T
E
M
O
T
R
L
I
O
L
B
E
E

Après avoir mené en 2003 les Verts
à une CAN sans en prendre part, le
voilà maintenant tout proche du but et
prêt à attaquer l'aventure, avec l'arrivée
attendue des joueurs au CTN d'une partie ce même jour, à savoir lundi aprèsmidi. Avant ça, Leekens a rendu
publique une liste élargie de 31+1
joueurs, après le retour inattendu de
Hanni dans les calculs suivi d'éloges
inattendus du coach au joueur à travers
les médias belges, ce qui nous renseigne
déjà sur l'une de ses intentions. Dans le
première groupe des 31+1 Leekens avait
retenu : 3 gardiens, 2 latéraux droits de
métier, 3 latéraux gauches, 7 défenseurs
centraux, 6 animateurs de jeu et 7 attaquants avec le but de dégraisser cet
effectif, il faut dire que dans certains
postes la mission était délicate car le
niveau n'était pas différent, tous les
joueurs souffraient et le Belge devait
trancher en fonction des critères précédemment arrêtés relatifs à l'activité du
joueur dans son club, Le critère par
excellence d'après Leekens même s'il a
dû l'enfreindre pour glisser quelques
noms dans sa liste qu'il a déjà préparée
pour le rendez-vous de ce lundi.

alléchant

2

8
5
4
9
6
7
3
1
2

11

pécheresse

qui garde
les pieds
sur terre

1

9
7
6
1
2
3
8
4
5

10

à l’intérieur
de

9

petit bouclier

mélodie

8 défenseurs et le plein
dans l'axe
Ainsi, et en fonction de la liste précédemment annoncée, une liste de 22 élé-

4

capitale

D
S
T
A
G
I
A
I
R
E
E
O
U
O
E

E
U
N
E
V
N
O
C
E
D
D
R
D
E
H

ASSURÉS D'Y ÊTRE,
e
QUI SERA LE 23 ?
déjà validé son billet pour le Gabon,
Bentaleb, Taïder et Abeid ont tous été
exemplaires ces derniers temps, leur
convocation n'étonnera personne.
Pour ce qui est de l'animation, et des 6
joueurs présélectionnés seuls 4
devraient être retenus : Mahrez,
Brahimi, Feghouli et Ghezzal sont quasiment sûr de leur présence et personne
ne criera au scandale même si Feghouli
a été sévèrement critiqué vu sa forme
qui n'aura pas été au top ces derniers
mois, mais le joueur et avec ce qu'il a à
offrir reste une valeur sûre.

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AGONIE
ANANAS
BARRETTE
BRAILLE
CONCRELAT
CORRODER
DECONVENUE
DOMINO
EMBARRAS
FAIBLE
GOUFFRE
GUERRE
HESITANT
HORLOGE
IMPRIMER
INSCRIT

LABEUR
LOSANGE
MENTAL
MORT
NEVEU
PIROGUE
PUCELAGE
RANGEE
ROUTINIER
STAGIAIRE
TRIVIAL
VOILETTE
VRILLER
USAGER
UTOPIE

C
O
N
S
P
I
R
A
T
I
O
N

F
A
A
B
P
A
A

R
A
S
E
R
E
N
T

D

E
F
R
I
T
M
S
S
I
T
U
E
R
A

P
A
C
H
A

C
H
E

A
R
S
I
N
E

A
N
O
R
M
A
L

D
I
A
T
I
R

E
L
I
S

T
T
C
O
C
C
L
U
S
I
O
N
T

D
U
E
L
S
I
O
S
E
P
E
E
S

R
U
A
M
E
C
R
E
A
N
T
P
A

V
E
R
N
I
S
S
A
G
E
S
E
V
I
R

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

R A I S
5

6 7

ments paraît déjà prête et il ne reste plus
au coach national que de l'annoncer
lundi, avec une seule place qui reste en
jeu et celle-ci sera dans l'axe de la défense. Ainsi sur le côté droit, Leekens qui
avait retenu initialement 2 joueurs à
savoir Belkhiter et Meftah, ne devrait en
choisir qu'un seul, à savoir ce dernier
qui l'a convaincu, le poste de doublure
sera laissé pour un des polyvalents évoluant dans l'axe, à savoir soit Mandi soit
Cadamuro (si ce dernier est retenu). A
gauche, et vu que Ferhani ne devrait
pas faire partie du groupe, eu égard de
sa participation au Mondial militaire,
c'est le Duo Ghoulam-Mesbah qui irait
au Gabon, comme au bon vieux temps.
La suite sera complétée par 5 défenseurs

centraux, à savoir Bensebaïni, Medjani,
Belkaroui, Mandi et un 5e qui reste la
grosse énigme de la liste, ça se jouera
entre Cadamuro et un joueur local, à
savoir soit Azzi, soit Benyahia, ces deux
ayant gagné des points ces derniers
temps et il est fort possible que le Belge
juste leur rendement plus intéressant
que ce lui du joueur du Servette, malgré
la polyvalence de ce dernier.
Aucune surprise à attendre
au milieu
Dans la récupération et sous réserve
d'une éventuelle blessure du seul élément encore en activité, à savoir
Guedioura qui jouera ce mardi son dernier match avant la CAN, le quatuor a

LIVRE SES 23 LIONS

hurlement

appareils
de levage
localiser

T
N
A
T
I
S
E
H
J
L
M
G
R
L
M

CAN 2017 : 22 ÉLÉMENTS

SÉNEGAL : CISSÉ

larcin

6
argile

C'est donc ce lundi que
l'entraîneur national
Georges Leekens se
présentera devant la
presse nationale à la salle
des conférences de l'OCO
pour annoncer celle qui
sera sa première liste des
23 pour une CAN avec la
sélection algérienne.
PAR SMAÏL M. A.

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

tumeur
du cou

9

11

prêtre de l'Église orthodoxe slave

8
3

7

combat corps
à corps

porte-plumes

3
4 1 9
6

4

8

8

4

5

7

crochet d’étal

qui est en
équilibre

2
5 3 8
4

6

qui donnent
le mouvement

objectif

5

8

5

vie en
plein air

robots

SUDOKU
1

4

plumard

lettre grecque
(de d. à g.)

2
7

3

3

Un jeune homme écrit
à la fille qu'il aime :
Le matin, je ne mange pas, car je pense à toi. A midi,
je ne mange pas, car je pense à toi. Le soir, je ne mange
pas, car je pense encore à toi. Et la nuit, je ne dors pas,
car j'ai faim !

6

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

3 gardiens, 1 latéral droit, 2 latéraux gauches, 5 défenseurs centraux,
4 milieux défensifs 4 animateurs et 4 attaquants

8

9 10

M B O L H I

LES MELÉS
MOUNIR
AIDEL

L'entraîneur des Lions de la Téranga,
Aliou Cissé, a dévoilé la liste des 23 joueurs
qui participeront à la Coupe d'Afrique des
prévue ?du 14 janvier au 5 février 2017 au
Gabon. Emmenés par leur star de Liverpool
Sadio Mané, c'est un groupe fort de 7 joueurs
évoluant en Ligue 1 française qui ira à
Franceville défier la Tunisie, le Zimbabwe
puis les Verts par tour de rôle du 15 au 23 du

mois prochain : Cheikh N'Doye (Angers),
Saliou Ciss (Valenciennes), Zargo Touré
(Lorient), Ismaila Sarr (Metz), Famara
Diedhiou (Angers), Henri Saivet (Saint-Étienne), Cheikh M'Bengue (Saint-Étienne) seront
donc présent, sans oublier l'élément en forme
du moment : Moussa Sow (Fenerbahçe) qui
sera l'une des carte gagnantes du coach sénégalais durant la CAN.
S. M. A.

MERCREDI CHEZ LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

GARDIENS
Abdoulaye Diallo (Rizespor,
Turquie), Khadim Ndiaye
(Horoya, Guinée), Pape Seydou
Ndiaye (Niary Tally).

Le président de la République, Macky Sall, remettra le drapeau national aux Lions le 4 janvier prochain au
palais de la République. Alors que la liste des Lions sélectionnés pour la CAN 2017 vient juste d'être
publiée, Sadio Mané et ses coéquipiers seront au palais présidentiel le mercredi 4 janvier pour recevoir
le drapeau national. La cérémonie est prévue à 16h, voilà une manière d'encourager les joueurs à se surpasser pour tenter d'aller loin lors de la prochaine CAN.

DÉFENSEURS
Lamine Gassama (Alanyaspor,
Turquie), Zargo Touré (Lorient,
France), Kara Mbodji
(Anderlecht, Belgique),
Kalidou Koulibaly (Naples,
Italie), Saliou Ciss
(Valenciennes, France),
Cheikh Mbengue (SaintEtienne, France).
MILIEUX
Cheikhou Kouyaté (West Ham,
Angleterre), Cheikh Ndoye
(Angers, France), Gana Gueye
(Everton, Angleterre), Pape
Alioune Ndiaye (Osmanlispor,
Turquie), Pape Kouly Diop
(Espanyol Barcelone,
Espagne), Mohamed Diamé
(Newcastle, Angleterre),
Henri Saivet (Saint-Etienne,
France).
ATTAQUANTS
Sadio Mané (Liverpool,
Angleterre), Ismaila Sarr
(Metz, France), Keita Baldé
Diao (Lazio, Italie), Mame
Biram Diouf (Stoke City,
Angleterre), Moussa Konaté
(Sion, Suisse), Moussa Sow
(Fernerbahçe, Turquie),
Famara Diedhiou (Angers,
France).

Hanni et les trois «S»
Alors que tout le monde croyait à un
moment que Hanni allait être sacrifié
quand il a été barré de la liste initialement, finalement c'est lui qui est le plus
sûr de figurer, après les récentes déclarations du coach national à la presse
belge. Repêché après avoir été écarté un
moment, Ounas ne devrait pas faire le
voyage, sauf surprise de dernière minute, les 3 autres qui complètent cette liste
des 23 seront les 3 "S" à savoir Slimani,
Soudani et Saâdi le nouveau venu et
dont la principale mission sera de presser Slimani et l'obliger à retrouver son
efficacité dans un tournoi qui sera très
dur et difficile, et que l'EN attaquera
avec une grosse envie d'épater. La liste
définitive est attendue ce lundi à 11h.
Attendons donc pour voir.
S. M. A.

La Libye chamboule les
plans des Lions
On se contentera
d'un seul match
avant la CAN

La rencontre amicale Sénégal-Libye du 8
janvier qui devait être la première de
l'équipe lors du stage de préparation qui
aura lieu au Congo a été annulée. La partie libyenne avance des problèmes financiers, du coup le Sénégal devra revoir sa
préparation pour la CAN 2017 qui démarre le 14 janvier. Les Lions n'ont maintenant qu'un seul match amical en vue face
au Congo le 11 janvier à moins que la
Fédération sénégalaise de football puisse trouver un autre adversaire à la bande
à Sadio Mané.

Les conseils
de Klopp
Dans un entretien accordé au quotidien
sénégalais Stades, l'entraîneur de
Liverpool Jürgen Klopp, coach de Sadio
Mané à Liverpool s'est prononcé sur les
chances du Sénégal à la CAN 2017. Le
technicien allemand en a profité pour
donner un conseil à son joueur et ses
coéquipiers : "Si les joueurs tiennent à
l'équipe du Sénégal et veulent qu'elle
gagne, ils ne devront pas se focaliser sur
la pression. Il ne faudrait pas en mettre
sur l'équipe. Il faut plutôt croire en elle
et la soutenir. Donnez-lui le sentiment
que vous l'aimez, même quand elle ne
gagne pas tout le temps."

3
LA LISTE DES 23

Samedi 31 décembre 2016

LA LISTE COMPLÈTE

www.competition.dz

GARDIENS
Mbolhi
Asselah
Rahmani.
DÉFENSE
Meftah
Ghoulam
Mesbah
Bensebaïni
Medjani
Belkaroui
Mandi
(Cadamuro,
Azzi ou
Benyahia ?).
MILIEU
Bentaleb
Taïder
Guedioura
Abeid
Mahrez
Brahimi
Feghouli
Ghezzal.
ATTAQUANTS
Slimani
Soudani
Saâdi
Hanni.

Wadii
Al Jarie :
«La
Tunisie
vise les
demifinales de
la CAN»

Le président de
la Fédération
tunisienne de
football Wadii
Al Jarie a
défendu crânement le choix
du stage effectué par la
sélection en
Espagne et qui
a été d'après
lui choisi par le
sélectionneur,
et ce, en
réponse aux
critique
essuyées par
la FTF ces derniers temps. Le
patron du foot
tunisien a
abordé aussi
dans une interview accordée
au site
Kooora.com la
participation à
la CAN annonçant les objectifs de la
sélection dans
ce tournoi : "On
a une sélection
respectable,
avec une bonne
réputation,
donc on voudrait bien
atteindre le
carré d'AS, on
fait confiance
à nos joueurs,
je pense qu'on
des joueurs de
qualité, même
si le tirage au
sort nous a
réservé un
groupe compliqué ", a-t-il
déclaré.
S. M. A.

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

www.competition.dz

À LA UNE

2

MCS

Azzi, Benyahia, Cadamuro, Bensebaïni, Medjani,
Mandi et Belkaroui dans la liste élargie

3-5-2 ou 4-3-3 :

QUEL AXE CENTRAL
POUR LA CAN ?

Dernièrement le sélectionneur national, Geroges Leekens, a dévoilé sa liste élargie
de 32 joueurs. Dans ladite liste, on trouve pas moins de 7 défenseurs axiaux.
PAR ISLAM Z.
Il faut dire que depuis un
moment, l'axe central est devenu un
gros problème pour le coach qui souhaite maintenant tout faire pour faire
avancer les choses et surtout essayer
de diversifier les options durant la
prochaine édition de la CAN. Si plusieurs solutions ou variantes existent,
il n'en demeure pas moins que tout
reste ouvert et on sera fixé lundi
lorsque le coach national dévoilera sa
liste définitive des 23 joueurs. Au vu
de la situation, il pourrait prendre
plusieurs défenseurs pour la compétition. Plusieurs paramètres permettront au coach de faire son choix final.
D'ailleurs et selon nos informations,
sa seule hésitation réside dans ce
compartiment. Le belge hésiterait
entre Azzi, Benyahia et Cadamuro.
Ainsi, le coach national a décidé de
faire appel à Azzi, Benyahia,
Cadamuro, Bensebaïni, Medjani,

Mandi et Belkaroui. Au total, ce sont
7 défenseurs axiaux qui ont été choisis. Ceci dénote de l'importance qu'accord Leekens à sa défense centrale. Il
faut dire que ce dernier a tout fait
pour avoir les meilleurs joueurs possibles. Il a fait le tour pour superviser
les joueurs et voir dans quel état de
forme ils se trouvent. Ce n'est
qu'après, qu'il a opté pour les 7
joueurs cités un peu plus haut. Vu
l'importance de vite corriger les
lacunes et de redonner une solidité
défensive à l'équipe nationale, on
peut penser que le sélectionneur
national peut prendre beaucoup de
joueurs dans ce poste afin d'avoir
l'embarras du choix durant la compétition africaine. Cependant, il y a plusieurs paramètres qui entrent en
considération pour définir et choisir
les joueurs qui seront amenés à faire
le déplacement au Gabon. Si on peut
penser aisément que les habitués tels
que Medjani, Mandi et Belkaroui
seront présents, il y a d'autres facteurs

qui vont peser dans la balance.
Plusieurs joueurs seront opposés pour
déterminer ceux qui vont jouer.
Medjani, Bensebaïni, Mandi
et Belkaroui favoris
Après une première lecture de la liste
élargie, on peut déduire que des 7 éléments sélectionnés dans la liste élargie, 5 sont favoris pour prendre leur
billet pour le Gabon. Il s'agit bien sûr
de Medjani, Bensebaïni, Mandi et
enfin Belkaroui. 3 des 4 joueurs cités
sont des habitués de la sélection et ont
pris part aux derniers stages.
D'ailleurs, on parle de trois indiscutables à savoir Medjani, Mandi et
Belkaroui. A présent, il y a encore de
la place pour les autres joueurs et c'est
là que le coach va se poser sur les
données qu'il a en main. Il faut dire
que la concurrence est rude pour
prendre des places au sein de la
défense et Leekens va devoir faire le
nécessaire pour choisir ses hommes
dans la défense.
I. Z.

LES FACE-À-FACE
Medjani-Bensebaïni

A l'approche du rendez-vous africain,
on s'est intéressé à la première moitié
de saison des défenseurs appelés
dans la liste élargie. L'idée c'est de
faire la lumière sur la parcours de
chacun durant les 6 premiers mois de
la saison. Le premier face-à-face qui
nous intéresse, c'est entre le capitaine
Medjani et Bensebaïni. On commence
par le pensionnaire de Leganes.
Medjani est connu pour être le leader
de l'EN depuis la retraite de
Bougherra et l'absence de Halliche.
De l'expérience, il en a à en revendre.
Il a fait deux CAN et deux Coupes du
monde. C'est dire que le joueur traîne
derrière lui des années de matchs en
Afrique. Cependant, les choses ne se
sont pas vraiment bien passées en
club cette saison puisqu'il n'a pas eu
le temps de jeu nécessaire. En effet,

avec seulement 595 minutes jouées, il
n'a pas eu assez d'occasions pour
s'exprimer. Pour Bensebaïni, il est un
titulaire à Rennes, jouit de la confiance de son entraîneur. Jeune et vif, il a
les dents pour aller bousculer la hiérarchie. Toutefois, il n'a pas de vécu
international et n'a pas l'expérience
nécessaire pour faire face à une compétition comme la CAN.

saison. Il espère bien faire le nécessaire pour préserver sa place. De l'autre
côté, il y a Cadamuro qui a effectué
son retour il y a quelques mois. Le
pensionnaire du Servette veut lui
aussi retrouver sa place. Lui aussi est
un indiscutable au sein du club suisse
avec 16 matchs joués et 4 buts marqués.

Cadamuro-Belkaroui

Les deux pensionnaires de Ligue 1
Mobilis glanent le fruit d'une très
bonne moitié de saison. L'un comme
l'autre sont des titulaires indiscutables et n'ont raté que très peu de
matchs pour suspension ou blessure.
Même si les données ne les donnent
pas comme favoris, rien n'est encore
joué et ils pourraient valider leurs
places pour la CAN.
I. Z.

Le second face-à-face concerne
Belkaroui et Cadamuro. Le premier
est un titulaire et a joué tous les derniers matchs de l'équipe nationale,
dont le match du Nigeria où il a été
très critiqué. De retour à la compétition avec l'EST, le joueur a repris
confiance et a dépassé sa mauvaise
période. Il totalise au total, 9 matchs
joués durant cette première moitié de

Azzi-Benyahia

Meftah,

Mandi, Medjani,
une option Bensebaïni et Cadamuro
à ne pas
négliger

Le latéral droit de
l'USMA est donc retenu dans la liste élargie et selon les dernières informations
de Compétition, il
devrait faire la CAN.
Un élément bien plus
qu'un trouble-fête.
Une option en béton
pour Leekens. Rabie
Meftah est revenu en
sélection après plusieurs années de mise
à l'écart. En effet, le
joueur en question a
séduit Leekens par
ses prestations de
grande qualité durant
la première moitié de
saison. Présent dans
la liste des 32, des
sources ont confirmé
à Compétition qu'il
était bien parti pour
faire la CAN avec les
Verts. Un choix qui ne
serait pas fortuit du
moment que le joueur
a aussi une très grande expérience en
Afrique. Que ce soit
avec la JSK, la JSMB
ou l'USMA, le joueur a
toujours répondu parfaitement présent
dans les grands rendez-vous. En équipe
nationale aussi, il
était un titulaire
avant de disparaître
des radars pendant
plusieurs années.
D'ailleurs, le joueur
n'a pas caché son
ambition de décrocher
son billet pour la
compétition africaine.

4-4-2 ou 3-52, il s'adapte

Comme on le faisait
savoir dernièrement,
le coach pourrait passer à un système en
3-5-2 ou bien passer à
un 4-4-2 classique.
Dans les deux schémas de jeu, Meftah
est une alternative
viable et de grande
qualité. Il pourrait
parfaitement bloquer
le couloir droit de la
défense et vu sa puissance et ses efforts
répétés, il peut être la
solution sur le flanc
droit de la défense et
laisser Mandi continuer à jouer dans
l'axe de la défense.
Une occasion pour le
joueur de rappeler à
tout le monde qu'il est
l'un des meilleurs
latéraux algériens et
qu'il peut allègrement
apporter le plus
escompté et surtout
mettre fin à cet épineux problème du
latéral droit. De toute
façon, le latéral
usmiste sera fixé sur
sa participation à la
CAN ce lundi lorsque
le sélectionneur
national dévoilera sa
liste finale pour le
Gabon.
I. Z.

La polyvalence
en plus

Une chose peut vraiment faire du
bien au sélectionneur national.
C'est qu'il a des joueurs de grande
qualité qui peuvent jouer à
plusieurs postes à la fois. La
polyvalence est l'un des critères
qui joue en faveur du coach
national. Plusieurs joueurs du
groupe, notamment en défense,
peuvent faire avancer les choses.
Des joueurs qui sont habitués à
glisser et changer de poste le plus
normalement du monde.
Medjani a toujours dit qu'il
était mieux au
milieu
Le premier
concerné, c'est
Medjani qui a
été retenu en
tant que défenseur central
mais qui peut
aussi jouer en tant
que milieu. D'ailleurs, le
joueur a toujours dit qu'il se sentait
bien mieux dans cette position. Dans le
cas où le coach le jugerait utile, il pourrait glisser au milieu et laisser une
place soit à un Bensebaïni ou un
Cadamuro par exemple. Un atout qu'il
faudra exploiter.
Mandi, la sécurité à droite
Pour beaucoup, le
retour d'Aïssa
Mandi sur le
flanc droit de
la défense est
une priorité.
Avec un
Feghouli qui ne
joue pas en club,
Mandi serait le
mieux indiqué pour reprendre son
poste de prédilection sur le flanc droit.
D'ailleurs, dernièrement avec le Bétis,
il a sorti un gros match en championnat dans cette position. Une solution
de plus qui permettrait de libérer une
place dans l'axe.
Bensebaïni
Le pensionnaire du
Stade Rennais a lui
aussi de la polyvalence.
Gourcuff l'a
fait jouer dans
l'axe et à
gauche, mais
avant lui, à
Montpelier,
Courbis le faisait jouer
au milieu de terrain et cela a marché.
La technique et la relance de ce joueur
est un grand atout. Une solution de
plus pour Leekens si jamais il misait
sur lui pour aller à la CAN.
Cadamuro peut jouer
partout
Liassine Cadamuro a lui
aussi cette faculté
de pouvoir jouer
à plusieurs
postes. Sauf
qu'avec lui, il
peut jouer
dans tous les
postes de la
défense. Il peut
jouer dans l'axe, des
deux côtés, sur le flanc droit mais aussi
sur le flanc gauche. C'est cette polyvalence qui fait sa qualité et cela pourrait
peser dans le décompte final.
I. Z.

Saïda rassure
à mi-parcours

6 journées et
déjà 14e au classement

En ayant fait un
recrutement judicieux et
gardé tous les cadres de
l'équipe, le MCS avait bien
l'intention de jouer les
premiers rôles et frapper
fort dès l'entame de la
saison Durant les six
premiers matches de cette
phase, le MCS n'a récolté
que 4 petits points : un
match nul à domicile contre
l'USMB (0-0) et 4 défaites
dont une au stade de Saida
face au PAC(1-0) et les
autres hors de ses bases
contre le MCEE ( 1-0), l'ASK
(1-0) et l'ASO (2-1) et une
seule victoire à Saida face à
l'ABS. Des résultats qui ont
placé le club saïdi à la 14e
marche du classement.

Une série
de victoires

PAR DJELLOUL KHELFALLAH
Après une entame de saison catastrophique, le MCS a pu terminer la phase aller en
beauté, soit à la sixième place au classement
avec 23 unités au compteur. Un parcours très
honorable, surtout après tout ce qu'il a vécu
comme problèmes en début de saison.
D'ailleurs, tout le monde est unanime à dire
que n'étaient les grosses difficultés du début
de saison qui leur ont coûté plusieurs points,
les Saïdis se seraient retrouvés sur la plus
haute marche du podium sans que personne
ne trouve à en redire. Pas moins de quatre
points perdus à Saïda, l'heure est désormais
aux regrets dans les rangs des fans du MCS.
Selon eux, si le Mouloudia avait réussi à faire
le plein à domicile, il aurait totalisé 27 points.

Ce qui lui aurait permis de terminer la phase
aller à la troisième place au classement.
Toutefois, vu les conditions et les circonstances qui ont caractérisé un début de saison
pas comme les autres, le MCS ne pouvait espérer mieux. Selon les observateurs, le MCS n'a
pas du tout démérité en cette première partie
du championnat.
D. K.

La défense a perdu son équilibre

Le démarrage catastrophique de l'équipe, conjugué aux défections répétées des défenseurs, a été derrière la chute libre de ce compartiment qui
a encaissé la bagatelle de 15 buts en cette phase aller. Des chiffres qui ne
reflètent guère la réelle valeur de la défense saidie. Cette défense s'est
montrée quelque peu déséquilibrée, surtout lors des six premières journées qui a vu le MCS encaisser 6 buts dont 2 à domicile. Les 9 autres buts
encaissés l'ont été après le match du RCA : 5 buts à domicile et 4 à l'extérieur.

ASO

Un bilan
catastrophique

Pour un prétendant à l'accession, le bilan de la phase aller
a été des plus catastrophiques vu les prestations, les
erreurs et les chiffres : 5 victoires, 5 nuls dont 3 à domicile
et 5 défaites dont deux at home.
PAR BENABDELKADER A.
Il est vrai que l'attaque est la seconde
meilleure du groupe, mais
la défense a été très perméable avec 16 buts encaissés, ce qui fait d'elle la
seconde plus mauvaise du
championnat en cette première phase de la compétition. Les Chélifiens, qui ont
déçu plus d'un, n'ont été ni
réguliers et encore moins
spectaculaires dans leur jeu.
Outre les mauvaises prestations, l'équipe a concédé 8
penalties, ce qui en dit
beaucoup sur la qualité de
l'arrière-garde de l'ASO
réputée solide par le passé.
Pour ce qui est des vic-

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

C'était lors de la septième
journée face au RCA dans un
match qui s'est soldé par la
victoire des Saidis (2-1), qui
ont signé à l'occasion leur
deuxième victoire de la
saison. Cette victoire, il faut
l'avouer, a provoqué le
déclic, redonnant ainsi
confiance aux joueurs qui
ont pu enchaîner d'autres
résultats positifs et même
des victoires contre le GCM
(3-2), l'USB (1-0) et une à
l'extérieur face à la JSMB
(1-0).

toires, elles sont étriquées et
arrachées dans la douleur
même face à des équipes
qui jouent le maintien, voire
qui ne sont pas du même
statut. La formation chélifienne a surpris plus d'un
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

par son irrégularité. Le
niveau affiché par certains
joueurs a laissé à désirer au
point de donner raison aux
supporters qui ont regretté
le départ de certains enfants
du club.
A. B.

23

19 points en 9 matches,
une bonne performance
Depuis la septième journée et la victoire face au RCA, le MCS a enre-

gistré 6 victoires, 2 défaites et 1 matche nul. C'est la meilleure opération
de l'équipe durant cette phase aller, car non seulement elle a amélioré
son classement, mais elle a aussi réussi à préserver cette dynamique et
conserver son invincibilité. Au MCS, on commençait à parler des objectifs à atteindre, entre autres une place sur le podium. Il faut reconnaître
que le parcours des Saidis reste honorable. Les supporters, pour leur
part, sont revenus en masse encourager leurs joueurs qui l'ont bien
mérité.

Un milieu new look

On se rappelle que la direction saïdie, à la demande du coach Mourad
Rahmouni, avait accepté de garder
tous ses cadres tout en renforçant l'effectif par des éléments nouveaux.
Pour le compartiment du milieu de
terrain, seuls Ammour et Guarriche
ont été recrutés. Cette saison encore,
ce sont les mêmes éléments qui composent ce compartiment. Il a été aussi
jugé utile de jouer avec deux récupérateurs, à savoir Aïbout et Saâdi. En
outre, tous les joueurs du milieu ont
joué en cette phase aller. Même le
jeune Bensaïd a été aligné deux fois
comme titulaire. C'est dire que ce
compartiment n'a pas gardé sa même
composante. Tout le monde a eu du
temps de jeu. Les joueurs Hantat,
Guarriche, Ammour ont bénéficié
d'un temps de jeu très important
jusque-là, faut-il le préciser.

Zouari, le plus
utilisé

Le milieu de terrain
Abdelkrim Zouari a été la
révélation de cette première
phase. Ce joueur a réussi à
arracher une place de
titulaire parmi le onze saïdi
dès le départ. Mieux encore,
le capitaine du Mouloudia a
joué toutes les rencontres
de son équipe. Il est le
joueur le plus utilisé avec
plus de 1200 mn. Aligné lors
de la première journée du
championnat face au MCEE,
Zouari est devenu par la
suite le meneur de l'équipe.
Ce dernier a montré de
belles choses, confirmant
ainsi tout le bien qu'on disait
de lui. Notons que Rahmouni
a fait tourner son effectif
durant les 15 matches du
championnat sauf le
troisième gardien Abdelli.

Une attaque juste

Contrairement au compartiment défensif qui est en manque de vraies
doublures, celui de l'attaque est bien garni. Lors de cette phase aller,
le numéro 11 Hamidi et le numéro 8 Zouari, Saâd ainsi que le
technicien Ammour ont été régulièrement alignés. Après une période
de vaches maigres, l'attaque a fini par
retrouver sa verve et les attaquants saïdis
Les buteurs
commençaient à faire sensation en ayant
Hamidi : 5 buts
réussi à inscrire 15 buts dont 12 buts à
domicile et 3 à l'extérieur. Ces chiffres,
Zouari : 5 buts
jugés positifs par les observateurs pour une
Ammour
: 2 buts
équipe qui a traversé une période difficile
Saâd
:
2
buts
en début de saison, ont permis au MCS de
terminer parmi les meilleures attaques du
Sohbi : 1 but
championnat.

La mise
à nu
La goutte qui a fait déborder le vase est
l'élimination à domicile par une équipe
de Tébessa qui évolue en DNA, et qui a
donné une leçon de détermination et de
réalisme aux camarades de Melika. Les
joueurs, qui ont évolué sans âme, ont
laissé entrevoir une faiblesse flagrante
sur tous les plans, notamment technique. Il est loin le temps où l'ASO jouait
avec une équipe de joueurs pour la plupart formés au club et qui ont crevé
l'écran via leurs qualités intrinsèques.
Après une saison en deçà des attentes,
on s'attendait à ce que la direction
apporte des correctifs à sa stratégie,
mais le feuilleton continue et le club vit
la même situation que celle de la saison
écoulée où les déceptions ont été légion.
L'équipe, qui était attendue pour confirmer sa qualification aux dépens du
MCO, a ébahi tout le monde en
échouant face à deux relégables, le RCA
à domicile et le GCM à l'extérieur. Deux
adversaires face auxquels toutes les
autres équipes ont réussi. L'ASO, qui est
classée 8e, n'est certes pas loin du
podium qui est à 5 longueurs, mais pour
l'atteindre, il en faudra beaucoup pour
la bande à Bouzidi qui devra bûcher lors
du stage hivernal.
A. B

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

Samedi 31 décembre 2016

Melika
et Boudina
sortent du lot

Parmi les joueur
recrutés à l'intersaison,
seuls deux ont réussi à
prouver qu'ils méritent
les éloges : Melika et
Boudina. Deux éléments
d'expérience qui ont
confirmé tout le bien
que pense d'eux l'entourage du club. La preuve,
en leur absence, l'équipe
patauge et n'a pas de
repères. Melika, qui est
pourtant un milieu de
terrain, est devenu le
meilleur buteur de
l'équipe même si, lors
du dernier match de
coupe, il a raté un penalty qui a été déterminant.

Une révolution
s'impose

Avec l'avènement de
Bouzidi connu pour sa
poigne, la révolution
devrait avoir lieu surtout
que ce technicien est
assisté par un enfant du
club qui ne badine pas
avec l'amour des cou-

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

leurs, à savoir Samir
Zaoui. Le stage qu'effectuera le groupe en
Tunisie devrait être l'opportunité à saisir par le
groupe pour apporter le
plus de correctifs possibles et revenir plus
forts même si, comme
l'attestent les observateurs, le niveau de
l'équipe chélifienne de
cette saison laisse à désirer autant dans la qualité
de jeu que les valeurs
intrinsèques de chacun.

Cheniguer et
Boulemdaïs
dans le
viseur

Deux joueurs seraient
dans le viseur de la
direction du club qui
aura à en recruter un
après avoir réussi à faire
signer Mahsas et Ledraâ
: il s'agit de Cheniguer
du DRBT qui est libre de
tout engagement, ainsi
que Boulemdais de
l'ERSS, dont on parle de
son imminente libération par le club sétifien.

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

LES 23 DE LEEKENS

www.competition.dz Samedi 31 décembre 2016

24

ARRET SUR IMAGE
Ounas est en vacances à
Dubaï, Soudani, lui, s'entraîne à l'ASO pour maintenir sa forme en vue de
la CAN 2017. Le premier
sait qu'il n'ira pas au
Gabon, le second sait qu'il
y sera et qu'il jouera…

AU COURS D'UN STAGE
QUI S'EST ACHEVÉ
HIER

Madoui et
Belloumi
obtiennent la
licence CAF A

La DTN a organisé cette
semaine un stage
d'équivalence pour l'obtention de la CAF A à
l'ITS de Aïn Benian en
présence de 80 participants dont deux entraîneurs mauritaniens.
Trois experts algériens
et un expert Tunisien
ont encadré ce regroupement qui s'est achevé hier. La présence
de Belloumi et Madoui
a été remarquée. Les
deux ex-internationaux
ont décroché pour la
circonstance l'attestation de succès CAF A.

Réunion
du BF le
3 janvier

Le président de la FAF,
Mohamed Raouraoua,
présidera le 3 janvier
au CTN de Sidi Moussa
une réunion statutaire
de son BF. L'ordre du
jour de cette réunion
comprend plusieurs
points qui seront
débattus : l'EN, la CAN
du Gabon, l'arbitrage, la
DTN et divers.

AFFAIRE
ARBITRES
AGRESSÉS

La Ligue
de Tipasa
frappe fort

La CD de la LFW Tipaza
a frappé d'une main de
fer dans le dossier des
arbitres lâchement
agressés au cours de
la rencontre GB Sidi
Rached -RS Koléa relevant du championnat
de Division honneur en
sanctionnant le gardien
de but du GB Sidi
Rached et un dirigeant
du même club par 3
ans alors que l'équipe
devra jouer à huis clos
pendant 4 matches.
Pour rappel à la fin de
cette rencontre l'arbitre directeur et son
assistant ont été
agressés sauvagement.
L'arbitre directeur a eu
une incapacité de 15
jours a lors que son
assistant a eu 3 mois
d'incapacité. Une plainte a été déposée également à l'encontre des
agresseurs.

BENOUZA
RACCROCHE

«

Un seul regret : la
Coupe du monde»
Black Stars, Mensah pour avoir
effectué une faute grossière sur un
joueur nigérian à l'entrée de la surface de réparation. Malgré la pression du match, j'ai bien appliqué la
réglementation en maîtrisant parfaitement la rencontre. D'ailleurs les
responsables de l'arbitrage africain
m'ont félicité après cette chaude
empoignade.

L'arbitre international
Mohamed Abderrezak Benouza a
mis fin à sa carrière en cette fin
d'année après un parcours riche où
le referee algérien s'est distingué sur
le plan national et à l'échelle internationale. L'enfant d'Oran a participé à 4 CAN mais son seul regret
reste le fait qu'il n'a pas officié dans
une Coupe du monde, pourtant en
2010, il a été retenu par la FIFA
pour le Mondial d'Afrique du Sud
mais une blessure au genou deux
semaines avant l'ouverture de l'évènement l'a privé de cette grande fête
du football mondial.

Vous avez quand même participé
à 4 CAN, ce qui prouve bien votre
valeur ?

Dieu merci je pense que j'ai
accompli une belle carrière internationale même si je regrette une seule
chose le fait de n'avoir pas participé
à une Coupe du monde.

Vous avez officié votre dernier
match mercredi passé à Dar El
Beïda PAC-NAHD pour le compte
des 1/8 de finale de la coupe
d'Algérie. Qu'avez-vous ressenti
sur le terrain ?

C'était un moment fort car je
savais que c'était mon dernier
match. Il fallait être vigilant et bien
concentré. Dieu merci la rencontre
s'est tenue dans un bon état d'esprit
et il n'y a pas eu de contestation.

C'est une sortie par la grande
porte n'est-ce pas ?

C'est une grande satisfaction
morale car je pense que ma carrière
a été positive sur tous les plans.

Justement à propos de votre
longue carrière vous avez
commencé tôt l'arbitrage ?

Oui, j'ai entamé ma carrière à 17
ans où je me souviens avoir officié
mon premier match à Bethioua et
depuis j'ai gravi progressivement
les échelons.

Est-ce que vous vous souvenez de
votre premier match en L1 ?

Oui c'était WAB-ASAM lors de la
saison 1995-1996 où j'ai bien tenu
mon rôle sur le terrain malgré l'enjeu de la rencontre.

Mais le moment fort reste
incontestablement votre
désignation en 1998 pour officier
la finale du championnat d'Algérie
entre l'USMA et l'USMH alors que

vous n'aviez que 25 ans à
l'époque de Belaïd Lacarne ?

Effectivement c'était un moment
important dans ma carrière vu l'enjeu de la rencontre et la passion qui
entourait ce derby. Le stade du 5Juillet était comble et cette empoignade a connu un retournement de
situation incroyable de la part des
Harrachis qui vont finir par décrocher le titre de champion d'Algérie
à la surprise générale.

Votre prestation dans ce derby a
renforcé votre confiance puisque,
en 2001, vous décrochez votre
badge international…

Quand j'ai décroché mon badge
international, j'ai redoublé d'efforts
pour être au top et surtout bien
représenter le pays. Je me souviens
de mon premier match international
où j'ai officié la rencontre ES Sahel Sony Sugar du Kenya.

Quel est le match international
qui vous a marqué dans votre
carrière ?

Incontestablement, je dirai le 1/4
de finale Ghana-Nigeria disputé à
Accra dans un stade archicomble
dans le cadre de la CAN 2008. Ce
jour-là j'ai expulsé le capitaine des

Mais vous avez été retenu pour
la Coupe du monde 2010 en
Afrique du Sud mais une
blessure au genou t'a privé de ce
grand événement
footballistique ?

Effectivement j'étais retenu mais
une blessure au genou deux
semaines avant l'ouverture de ce
Mondial m'a empêché d'y participer. Le destin en a voulu autrement.

Maintenant que vous avez
raccroché, quels sont vos
projets ?

Je vais prendre quelques jours de
repos pour ensuite réfléchir sur
mon avenir sportif dans l'arbitrage.
Je suis prêt à intégrer une structure
pour mettre mon expérience au
profit de l'arbitrage algérien.

Que pensez-vous de l'arbitrage
algérien ?

L'arbitrage algérien est entre de
bonnes mains et je reste persuadé
qu'il est sur le bon chemin. Il y a de
jeunes arbitres talentueux qui promettent beaucoup. Il suffit de bien
les encadrer seulement.

Un mot pour conclure ?

Je remercie le président de la
FAF, le président de la CFA et le
membre du BF Abdelkader
Chaâbane qui m'ont beaucoup soutenu.
K. H.

Coupe d'Algérie,
1/4 de finale
TIRAGE
AU SORT LE
8 JANVIER

Le tirage au sort des quarts de finale de la
coupe d'Algérie de football (seniors) devrait se
dérouler le dimanche 8 janvier prochain, a-ton appris vendredi auprès du président de la
commission de cette épreuve Ali Malek. "Nous
avons retenu la date du 8 janvier pour le
déroulement du tirage au sort, en attendant
qu'elle soit entérinée", a affirmé le premier
responsable de la commission d'organisation
de la coupe d'Algérie. Pour rappel, la coupe
d'Algérie 2016-2017 a dévoilé mardi et mercredi derniers les huit formations qualifiées
pour les quarts de finale prévus au mois de
mars prochain. La Ligue 1 Mobilis sera représentée par le MC Alger (tenant du trophée),
l'USM Bel-Abbes, le NA Hussein Dey, l'ES Sétif,
le CR Belouizdad et la JS Kabylie, alors que la
Ligue 2 Mobilis est présente avec le CABB
Arréridj. Le pensionnaire de la division amateur (Groupe Est) l'US Tébessa, demi-finaliste
de la précédente édition, s'est également qualifié à ce tour.

GHOULAMPSG, C'EST
SÉRIEUX !

Sous contrat avec le SSC Naples
jusqu'en 2018, l'international
algérien devrait changer
d'air l'été prochain. Et il
pourrait bien rejoindre le
club de la capitale française. D'après les dernières
informations du quotidien
italien La Gazetta dello Sport,
l'ancien Stéphanois aurait déjà confié à son
entourage son désir de revenir dans le championnat français, dans un club huppé, la saison
prochaine. Ce club ne peut être que le PSG qui
fait déjà partie des prétendants qui se sont
manifestés pour attirer Faouzi dans leurs rangs.
Le joueur, et d'après foot sur7, aurait rencontré
des émissaires parisiens ''à plusieurs reprises''
qui lui auraient présenté un projet sportif séduisant. En concurrence avec le Bayern Munich sur
le natif de Saint-Priest-en-Jarez, le quadruple
champion de France partirait ainsi avec une
bonne longueur d'avance, Naples reste cependant tout proche des négociations, aux dernières nouvelles l'écart n'était pas grand entre
ce que proposerait le Bayern et ce qui a été proposé par le club italien, il est donc un peu trop
tôt pour évoquer un proche départ, le dossier ne
sera chaud que d'ici 4 à 5 mois.

AVEC FEGHOULI,

SANS BOUNEDJAH tral pour la CAN ?
uel axe cen
q
:
-3
-3
4
ou
-2
-5
3
ET OUNAS
GHOULAM AU PSG : ÇA BRÛLE !

www.competition.dz SAMEDI 31 DÉCEMBRE 2016 20 DA France 2 € N° 4865 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

SON PRÉSIDENT VEUT LE
DÉTOURNER VERS LA SAOURA

ARIBI,
L'AFFAIRE

DE FIN
D'ANNÉE
«LA JSK OU JE
RESTE AU CAB»

La JSK

confiante :
«Il est avec
nous»

NEZZAR : «ZEROUATI M'A PROPOSÉ
500 MILLIONS DE PLUS QUE HANNACHI»
Amrani file au CSC

Boughrara
trop cher
pour le MOB

Hichem-Chérif :

«On sera
champions,
si…»
Guenina dans le viseur

2017 : LE

MCA VERRA
PLUS GRAND

MANSOURI,
ÇA COINCE
POUR

300
MILLIONS

Vers un

échange

SAYOUD-

HADDOUCHE
Hammar :
«Je veux rester
longtemps
à l'USMA»

HADJ MOHAMED :

«ON ME MET DÉJÀ
LES BÂTONS DANS
LES ROUES»

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful