www.competition.

dz

24

La JSK devait récupérer sa libération hier soir

Mercredi 4 janvier 2017

ARRET SUR IMAGE
Hamar fait
son mercato
à Madrid

Licence
CAF A : fin
du stage
avec
Belloumi
et Madoui

Le stage de
régularisation
de la licence CAF
A, qui a débuté
le mercredi 28
décembre 2016
à l'INF/STS d'Aïn
Benian, a pris
fin le samedi 31
décembre 2016.
Ce stage a été
marqué par la
présence de
Lakhdar
Belloumi,
Kheïreddine
Madoui, de
l'adjoint du
sélectionneur
mauritanien
Mustapha Sall
et de l'ancien
capitaine de la
sélection de
Mauritanie, qui
vient juste de
raccrocher les
crampons. 80
candidats
étaient présents
à ce stage
encadré par
quatre
instructeurs
CAF : Mahmoud
Bacha, Taoufik
Korichi, Ameur
Chafik et Nacer
Eddine Saâdi.

«

Ça se complique
pour Naples
dans le dossier

SAÂDI

Moi, je regrette GHOULAM
surtout Medjani»

 «Bensebaïni et Benyahia formeront la
future paire centrale des Verts»

Le sélectionneur national a livré sa liste des 23 retenus pour la
CAN 2017 dans laquelle Feghouli et Medjani ne figurent pas. Pour
Noureddine Saâdi, l’ancien entraîneur du MC Alger, entre autres,
c’est surtout la mise à l’écart de Medjani qui est surprenante.
Maintenant que la liste des
23 pour le Gabon est
connue, qu’en dites-vous ?

D’abord, je souligne que je
respecte toujours les choix des
entraîneurs parce que ce sont
eux qui sont les plus proches
de la situation. Puis, à en juger
de loin, je relève le cas de
deux joueurs : Medjani surtout et Feghouli un tant soit
peu. Ce dernier, malgré ses
qualités de joueur, n’est pratiquement pas en forme cette
saison, son club ne le fait
d’ailleurs pas jouer. En outre,
il y a d’autres joueurs à son
poste en sélection, qui sont
dans de meilleures dispositions. Mais je ne raisonnerai
pas de la même manière au
sujet de Medjani.

Pourquoi ?

Parce que je considère qu’il
est l’un des meilleurs défenseurs de l’équipe nationale
depuis que Raouraoua a opté
pour la politique des joueurs
émigrés. En plus, il est précieux à deux postes : défenseur axial ou sentinelle. Il a
une capacité et une mobilité
qui permettent de répondre au
jeu adverse. Et comme nous
n’avons pas une bonne défense, je crois que même si
Medjani ne joue pas dans son
club, il aurait malgré tout
rendu service à la sélection.

Georges Leekens, le
sélectionneur national, a
pris 9 défenseurs, est-ce
une indication sur ses
intentions lors de la CAN
2017 ?

En négociations depuis des semaines, les dirigeants de
Naples n'ont toujours pas réussi à convaincre Ghoulam
de prolonger. Le joueur a, selon la presse italienne, refusé l'offre faite par Aurélio De
Laurentis. Avec Chelsea et le Bayern
Munich dans son sillage, le joueur est
désormais en position de
force. C'est Naples qui se trouve
dans la difficulté. Le Bayern
pour rappel a proposé un
contrat de 3 ans à
l'Algérien assorti
d'un salaire à
hauteur de
2,5M€/an.
Une offre
sur
laquelle
Naples
devra
s'aligner.

ARIBI AUJOURD'HUI
À TIZI POUR SIGNER
Libérés par le CRB HANNACHI

MCA - Shanghai aujourd'hui à 16h

LE MOULOUDIA

À L'ÉPREUVE
DES CHINOIS

VEUT

BOUGUEROUA ET BOUCHAMA

www.competition.dz MERCREDI 4 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4868 ISSN 1111

RÉPUTÉ POUR ÊTRE DUR LORS
DES PRÉPARATIONS

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

LES JOUEURS
VONT SOUFFRIR
AVEC MOUASSA

FEGHOULI-MEDJANI : LE CHOC

L’absence de Slimani, Brahimi, Mahrez et Guedioura n’y a pas aidé

MALAISE
À SIDI MOUSSA

Kasperczak
mécontent

Je ne le pense pas. C’est le
secteur où il y a des doutes,
c’est donc bien de prendre
assez d’éléments pour avoir
une assise suffisante permettant de faire des changements.

seulement il ne faut pas chercher des faux-fuyants. Je note
que pas mal de jeunes joueurs
locaux ont été retenus, c’est
bien. Au final, je regrette juste
la mise à l’écart de Medjani.

Peut-on dire que ce sont les
grosses gueules des Verts
qui ont été sanctionnées ?

L’EN ne peut donc pas se
passer de lui ?

C’est très possible parce
qu’ils font partie des joueurs
ayant réagi contre l’ancien
sélectionneur. Si c’est vraiment le cas, je l’admettrais
volontiers car, de temps en
temps, quand les joueurs font
des erreurs, il faut leur taper
dessus. Cependant, j’aurais
aimé que cela se fasse tout de
suite après les écarts enregistrés.

N’est-ce pas une nouvelle
ère qui commence, comme
à l’époque où on a peu à
peu écarté Ziani et
d’autres ?

De toute façon, le rajeunissement est une bonne chose,

Je ne suis pas le coach à raisonner de la sorte, il se pourrait d’ailleurs que Bensebaïni
ferme la gueule à tout le
monde en réalisant d’excellentes prestations. Je souligne
qu’il y avait avant un dénominateur commun dans l’axe
central de la défense qui s’appelait Medjani, on l’associait à
Mandi, Cadamuro ou
Belkaroui. Sans Medjani, on
est à la recherche de la paire
idéale. Mais, moi, le duo de
demain, je le vois déjà.

Qui au juste ?

La future paire centrale sera
composée de Bensebaïni et
l’Usmiste Benyahia.
H. D.

Henry Kasperczak a
estimé que "les
erreurs défensives
commises lors des
deux matchs
amicaux face à la
Catalogne et le Pays
Basque doivent être
corrigées. Le staff
technique va
corriger les
défaillances en
matière de
couverture
défensive, au niveau
des deux latéraux et
de l'axe central",
avant le premier
match face au
Sénégal, le 15
janvier. Et d'ajouter :
"La vision sera
dégagée pour nous
avec le retour
d'Ahmed Akaichi et
Wahbi Khazri et la
sélection va
progresser avec
l'avancement de la
préparation."

3e test pour les Aigles
de Carthage
Tunisie-Ouganda
aujourd'hui
à El-Menzah
5000 spectateurs sont autorisés à
assister au match amical TunisieOuganda, prévu aujourd'hui au stade
olympique d'El-Menzah de Tunis à
partir de 14h30 dans le cadre de la
préparation des deux équipes pour la
phase finale de la coupe d'Afrique
des nations de football. Il s'agit du
3e match des Tunisiens lors de cette
phase de préparation, les deux premières parties se sont soldées sur
un nul 3 à 3 contre la Catalogne et
une défaite 3 à 1 contre le Pays
Basque sans plusieurs pros,
d'ailleurs le match d'aujourd'hui
devrait connaître la réintégration
d'Aymen Abdennour dans l'axe de la
défense, ce qui promet plus de solidité à une défense qui a été percée 6
fois en Espagne. A noter que le
match de cet après-midi sera dirigé
par l'arbitre mauritanien Ismaïl
Diallo assisté par ses compatriotes
Chiekh Pen et Babacar Sarr.

Mesbah :

«On va
construire
un groupe»

Bougherra :
«Je veux faire
comme Zizou»

Leekens compte l'employer durant la CAN

3-5-2, pourquoi ce sera un suicide

Sayoud

El-Orfi soupçonné de
simuler des blessures

«Aucun contact
avec le CRB»

«Je n'ai jamais demandé à partir»

Hadj Mohamed

rassure les joueurs

«Concentrez-vous sur le terrain,
je m'occuperai du reste»

Henkouche,
nouvel
entraîneur
BOUCHERIT,

C'EST PRESQUE FAIT

Oran veut blinder
ses pépites

Blaha : «Je signe, mais
pas pour 5 ans»

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

2

INTERNATIONALE

SLIMANI

MAHREZ

BRAHIMI

Avantages
 GROSSE densité au milieu avec
la présence de cinq joueurs
 VERROUILLAGE de l'axe grâce aux
trois défenseurs centraux.

GHOULAM

 SYSTÈME flexible grâce aux deux
milieux latéraux. Possibilité d'un passage
rapide d'une défense à trois à une défense renforcée à cinq.
 FACILITE la mise en place d'un
pressing sur l'équipe adverse avec
sept joueurs à disposition.

TAIDER

BENTALEB

BESEBAÏNI
(Belkaroui)

 UTILISATION de toute la
largeur du terrain avec
recherche de déséquilibre sur les ailes.

MANDI

Failles

MEFTAH

BENYAHIA

(Cadamuro)

 FAILLE défensive sur les ailes
par l'absence de vrais défenseurs latéraux - L'arrière-garde
centrale peut avoir des difficultés s'ils ne sont pas bons de la
tête.
 ÉNORMES efforts physiques
demandés aux deux milieux
latéraux qui doivent occuper
tout le couloir
 LES ÉQUIPES adoptant
ce schéma contrôle rarement
le jeu.
 DANS CE SYSTÈME, la
moindre erreur se paye
cash, tous les joueurs
doivent respecter les
consignes.

MBOLHI

3-5-2
EST UN SUICIDE
LE

Leekens a reconnu, avant-hier en
conférence de presse, qu'il a un grand problème en défense. Comme solution, il nous propose de changer complètement l'organisation
de jeu adoptée par les Verts depuis 5 ans,
pour passer d'une défense classique à quatre,
à un axe central composé de trois défenseurs
avec deux milieux de terrain de couloir, ou
ce qu'on appel dans le jargon footballistique
"les milieux latéraux". Il faut dire que ce système est démodé et peu utilisé dans le haut
niveau (l'Italie et la Juve sont des exceptions,
ndlr) pour la simple raison qu'il demande un
énorme travail tactique à des joueurs majoritairement formés dans des systèmes à 4
défenseurs et une seule pointe. Mais ceci ne
décourage pas pour autant Leekens qui
devrait en principe expérimenter cette tactique samedi prochain à l'occasion du match
amical face à la Mauritanie. Aura-t-il le
temps de mettre en place cette disposition ?
A-t-il les joueurs nécessaires ou les profils
requis pour réussir à appliquer cette organisation de jeu assez compliquée au point où
seuls les Italiens la maîtrisent vraiment ? Et
enfin, ne serai-ce pas par peur ou excès de
prudence que le Belge veut rajouter un
défenseur et en éliminer un attaquant, probablement Soudani ? Beaucoup de questions
à soulever à une douzaine de jours du premier match face au Zimbabwe.
Le temps : deux semaines
1
de pratique ne suffisent pas
Les rares équipes ayant utilisé et réussi ce

schéma ont dû travailler dur et longtemps
pour arriver à un résultat probant. En plus
de la Juventus, l'exemple le plus édifiant est
celui de Luis Van Gaal en Coupe du monde
2014. Le Batave avait délaissé l'historique 4-33 des Pays-Bas pour surprendre l'Espagne en
3-5-2. On a su après que l'équipe avait travaillé pendant un mois pour arriver au résultat qu'on a tous vu et apprécié. La même
chose peut être dite de l'Italie de Conte ou
même de l'Algérie de Rabah Saâdane. A propos du 3-5-2, Alain Casanova, l'un des entraîneurs à avoir joué avec ce schéma au micro
de l'Equipe dira : "Il faut du temps pour bien
mettre en place un 3-5-2, pour que les
joueurs s'en imprègnent vraiment. C'est un
système qui demande beaucoup de travail
car il est peu utilisé dans les catégories de
jeunes", explique l'ancien entraîneur de

Toulouse (2008-2015). "Je l'avais mis en place
à quatre matches d'une fin de saison, alors
qu'il n'y avait plus d'enjeu. J'avais sensibilisé
les joueurs, et on avait eu ensuite les six
semaines de l'intersaison pour que les automatismes se créent. Mais même quand on
commence à bien l'utiliser, cela demande
toujours beaucoup de justesse, de réajustements", ajoutera-t-il. Si Casanova dit qu'il
faut au moins un mois en club pour mettre
en place le 3-5-2, qu'en est-il d'une sélection
où les joueurs ne se voient que 6 fois par an ?
C'est pour dire qu'à 12 jours de la CAN,
prendre le risque de casser ce qui a été fait
depuis l'ère Vahid pour revenir en 2009-2010,
sans aucune garantie de réussite et surtout
sans qu'on ait des Halliche, Bougherra,
Yahia, Belhadj et Matmour derrière… c'est
un suicide.

Le profil : nous avons
2
les joueurs pour, mais
pas les automatismes
Comme le 4-3-3 ou le 4-4-2, dans
le 3-5-2 ou le 5-3-2 le placement
des joueurs les uns par rapport
aux autres et le champ d'action
de chacun d'entre eux doit
être bien défini. Le dispositif de jeu, le placement, le déplacement et surtout le
coulissement d'une
zone à une autre
est la base de toute
tactique. Plus que
toutes les autres
schémas, le 3-5-2
exige une rigueur
extrême de tous les
joueurs de champ.
La discipline doit être
militaire. En plus
d'avoir ces deux caractéristiques chez chaque
joueur, pas seulement
les 5 défenseurs, les
trois axiaux doivent
impérativement être
bons dans les airs et
aussi dans la relance.
Pourquoi ? Parce que
le 3-5-2 pousse généralement l'adversaire à

sortir le ballon de l'axe pour attaquer par les
côtés dans le dos des milieux latéraux. Il y
aura donc forcément beaucoup de centres.
Comme l'un des axiaux et toujours obligé de
dézoner pour couvrir son latéral, les deux
qui restent seront pratiquement dans une
situation de un contre un, d'où la primordialité de gagner son duel. Par ailleurs et lorsqu'on récupère le ballon, il est important et
nécessaire à ce que la première relance soit
juste et toujours vers l'avant, de préférence
sur les côtés vers Meftah ou Ghoulam, sinon
Mahrez ou Brahimi… A-t-on ce genre de
joueurs ? Théoriquement oui. Meftah et
Ghoulam qui devront chacun dans son couloir faire l'ascenseur ont les moyens physiques et techniques pour s'adjuger cette
tâche. Dans l'axe central, Mandi, Bensebaïni
et Benyahia ou Cadamuro ou même
Belkaroui sont tous des bons relanceurs.
Le seul souci, c'est que Belkaroui, malgré
son gabarit n'est pas bon dans les airs,
ce qui le désavantage par rapport aux
autres, notamment Bensebaïni son principal concurrent du fait qu'ils sont tous
les deux gauchers donc candidat au
poste d'axial gauche. Ainsi et en réponse à
notre deuxième interrogation, on dira que
Leekens a les profils pour jouer en 35-2, mais on revient toujours au
facteur temps. Ces joueurs
n'ont jamais joué ensemble. Ils
n'ont même pas les automatismes pour jouer dans un 43-3 classique, alors le 3-52… Ce n'est même pas la
peine de parler de la
rigueur tactique et de la
discipline dans le jeu qui
ont été depuis la nuit
des temps notre point
faible et pas qu'en football !
Pressing haut,
3
bloc bas, va-t-on
revenir à 2009 ?

Georges Leekens veut densifier
son axe central et créer le surnombre au milieu de terrain
avec une prise de risque minimale. Parce que l'un des avantages du 3-5-2 est le pressing
haut, le sélectionneur national

devrait demander à tout le monde, notamment ses latéraux avancés de harceler chacun
de son côté son vis-à-vis dans le but de récupérer le ballon dans la zone de construction.
Les attaquants pressent, les milieux suivent
et la défense aussi. Le bloc dans ce cas de
figure est très haut, mais pourront nous le
maintenir, fermer tous les espaces et couvrir
chaque surface ?
Sûrement pas. Si l'adversaire réussit à sortir
le ballon de sa zone alors que notre bloc est
haut, il faudrait que notre équipe réussisse à
revenir en bloc dans notre moitié de terrain
pour défendre très bas, à 30, 40 mètres de
notre cage, (chose qu'on n'a pas réussie au
Nigeria, notamment sur le second but). Si
l'adversaire est encerclé et décide de jouer
long, il faudrait que nos défenseurs soient
forts dans les airs et dans la couverture…
Qu'il ait choisi de prendre 9 défenseurs au
Gabon suffit pour nous donner une idée sur
la stratégie qu'il compte adopter lors de cette
CAN. Ce qui n'était qu'une crainte est
aujourd'hui une réalité. Pour le grand bonheur de certains, l'Algérie ne comptera pas
les passes au Gabon. La conservation du ballon, l'attaque à outrance et le jeu fluide et
attractif, c'est terminé. Leekens va verrouiller
et il le revendique haut et fort : "Il ne faut pas
s'attendre à ce que je prenne des risques",
disait-il avant-hier en conférence de presse.
Le Belge semble convaincu que c'est comme
ça qu'il pourra gagner en Afrique, un avis
que beaucoup d'observateurs ne partagent
pas. D'abord parce que les équipes qui défendent sont ceux qui n'ont pas les moyens pour
attaquer, dominer, conserver le ballon et faire
le jeu. Ensuite, on dira que chaque équipe
doit jouer sur ses points forts et dans notre
cas, c'est l'attaque. On ne peut pas défendre
lorsqu'on a Brahimi, Ghezzal, Soudani,
Mahrez, Bounedjah, Bentaleb, Taïder et autre
Slimani dans son équipe. L'Egypte, sans
avoir des joueurs de cette classe, mais qui a
un jeu proche du notre a bien gagné 3 CAN
consécutives en jouant et en dominant, pourquoi pas nous ? On ne dit pas que le 3-5-2 est
une tactique défensive, parce que ce n'est pas
le cas, néanmoins, les intentions de Leekens à
travers ce choix sont claires et avec l'éviction
de Feghouli, il n'y aura personne pour lui
dire : coach, ça ce n'est pas nous, ce n'est pas
notre jeu, ce n'est pas notre culture !
A. M.

Le PSG
avec
Draxler et
Lo Celso,
mais sans
Jesé en
Tunisie

Unai Emery a retenu un groupe de
20 joueurs pour le
déplacement du
Paris SaintGermain en
Tunisie. Jesé et
Edinson Cavani
manquent notamment à l'appel, les
recrues sont là. Il
manquera plusieurs joueurs en
Tunisie. Parmi les
absents dans le
groupe retenu par
Unai Emery, on
retrouve forcément Serge Aurier,
qui a été retenu
pour disputer la
CAN avec la Côte
d'Ivoire. Mais ce
n'est pas le seul à
manquer ce stage
de reprise puisque
Thomas Meunier,
Javier Pastore et
Edinson Cavani
sont à l'infirmerie,
au contraire
d'Adrien Rabiot
qui fait son retour
et accompagnera
les recrues Julian
Draxler et Giovani
Lo Celso. En
revanche, Jesé n'a
tout simplement
pas été retenu, ce
qui renforce l'idée
d'un départ cet
hiver. Les
Parisiens affronteront le Club
Africain de Tunis à
19h aujourd'hui.

Mourinho

POURQUOI
SAMPAOLI
PRÉFÈRE
MESSI À
RONALDO

L'HOMME

QUI A DÉPENSÉ

1 MILLIARD

Le mercato d'hiver s'est ouvert ce dimanche et plusieurs
gros clubs pourraient passer à l'action. Certains entraîneurs
sont plus dépensiers que d'autres. Le roi toutes catégories
depuis 10 ans se nomme José Mourinho.

Fraîchement nommé sur
le banc de Manchester United
l'été dernier, José Mourinho a
été à l'origine de l'arrivée de
Paul Pogba pour la modique
somme de 120 millions d'euros,
soit le transfert le plus cher de
l'histoire du football.
L'entraîneur portugais a complété son marché estival par les
recrutements d'Henrikh
Mkhitaryan et d'Eric Bailly, respectivement pour 42 et 38 millions d'euros. Une enveloppe
de près de 200 millions d'euros,
pour un été seulement. Le
Special One est un habitué des
transferts retentissants. Depuis
juin 2006, il est le technicien qui
a le plus dépensé pour acheter
des joueurs, et le total de ses
emplettes donne le vertige :
990,65 millions d'euros (pour 60
joueurs), selon le site spécialisé
Transfermarkt. Si cet hiver,
Manchester United achète pour
plus de dix millions d'euros, il
dépassera ainsi la barre symbolique et invraisemblable du milliard d'euros. Parmi les autres
transferts extrêmement couteux

réalisés par Mourinho, les arrivées de Chevtchenko (43,3 M€),
Costa (38 M€), Willian (35,5M€)
ou Fabregas (33M€) à Chelsea,
et celles de Di Maria (33M€),
Modric (30 M€) ou Coentrao
(30M€) au Real Madrid.
Derrière Mourinho, l'entraîneur
le plus dépensier est l'Italien
Carlo Ancelotti qui, depuis
2006, a misé 836,05 millions

d'euros pour acheter 47 joueurs
à l'AC Milan, à Chelsea, au
PSG, au Real Madrid et au
Bayern Munich. Le Chilien
Manuel Pellegrini complète le
podium, avec 832,95 millions
d'euros dilapidés pour les
achats de 55 joueurs depuis
2006, sur les bancs de Villarreal,
Malaga mais surtout du Real
Madrid et de Manchester City.

Parmi les arrivées très coûteuses sous sa direction, celles
de Cristiano Ronaldo (94 M€),
Kaka (65 M€), Xabi Alonso
(35,4M€) et Karim Benzema
(35M€) au Real Madrid, et
celles de Kevin De Bruyne
(74M€), Raheem Sterling
(62,5M€) et Nicolas Otamendi
(44,6M€) à Manchester City.

Dépenses effectuées par chaque entraîneur lors des
différents mercatos depuis juin 2006 (en millions d'euros)

Zidane, la cerise sur le gâteau arrive
Zinedine Zidane a vécu une
année 2016 de rêve sur le banc du
Real Madrid. En l'espace d'un an,
l'entraîneur est devenu indispensable au sein de la Casa Blanca. Il a
bien mérité d'obtenir une récompense sur le plan contractuel. A 44
ans, Zinedine Zidane est un entraîneur comblé. L'année passée, le
coach français du Real Madrid a
remporté la Ligue des champions,
la Supercoupe d'Europe et plus
récemment le Mondial des clubs.
Autrement dit, "Zizou" a fait un
carton plein ou presque chez les
Merengue. Le champion du
monde 1998 a montré qu'il était
capable de bien gérer le vestiaire
madrilène. Il est rempli de joueurs
formidables, mais certains ont un
ego surdimensionné. Nul doute
que son statut de footballeur de
légende a permis à Zinedine
Zidane d'obtenir l'adhésion de ses
troupes. A l'heure actuelle, la formation du Real Madrid reste sur

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

une série de 37 matches (officiels)
d'invincibilité qui fait tourner
beaucoup de têtes. Si la Casa
Blanca continuait sur sa lancée
au cours de cette saison
2016/2017, alors elle réussirait sûrement à réaliser un
quintuplé historique Ligue
des champions - Liga Coupe du Roi - Supercoupe
d'Europe - Mondial des clubs.
Cas échéant, Zinedine Zidane se
hisserait au rang de meilleur
entraîneur sur la planète du ballon
rond. En attendant de savoir s'il
parviendra, ou non, à frapper fort
en 2017, force est de
constater que les
dirigeants du Real
ont envie de le
conserver pendant
encore de nombreuses
années au Stade Santiago
Bernabeu. Selon le journal El
Confidencial, le président madrilène, Florentino Pérez, est prêt à

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

offrir un nouveau contrat à
Zinedine Zidane "d'un ou deux
ans".
Un salaire royal ?
Actuellement, celui dont
bénéficie "Zizou" expirera
le 30 juin 2018. Aux yeux
du dirigeant espagnol, il est
grand
temps de
renouveler le
bail
du

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

23

Français et d'accompagner cela
d'une revalorisation sur le plan
salarial. Florentino Pérez a envie
de récompenser Zinedine Zidane
en hissant sa rémunération "à la
hauteur des entraîneurs les mieux
payés du Vieux Continent".
Actuellement, l'ancien joueur du
Real Madrid, de la Juventus Turin,
de Bordeaux ou encore Cannes
figure à la neuvième place du classement mondial. Il perçoit environ
5,4 millions d'euros brut par an
depuis qu'il est le coach principal
des Merengue. Pour hisser
Zinedine Zidane dans le "Top 5",
Florentino Pérez devra quasiment
doubler son salaire puisque Arsène
Wenger (5e) touche 9,8 millions
brut par an à Arsenal. Rappelons
que le trio de tête est composé de
Luis Enrique (18,7 millions brut au
FC Barcelone), Pep Guardiola (17,8
millions brut à Manchester City) et
José Mourinho (16,3 millions brut
à Manchester United).

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

C'est l'entraîneur à la
mode en Liga. Jorge Sampaoli fait
des merveilles avec Séville depuis
le début de la saison. Alors que
son équipe va rencontrer 3 fois de
suite le Real Madrid, le technicien
n'hésite pas à placer Messi au-dessus de Ronaldo… Le défi est de
taille. Immense même si l'on se
réfère à l'histoire récente. Séville
va rencontrer trois fois de suite le
Real Madrid, une fois en Liga et
deux fois en Coupe d'Espagne, le
tout en seulement 8 jours… Une
équipe madrilène qui vient de
remporter la Coupe du monde des
clubs et qui reste notamment sur
37 rencontres sans connaître la
défaite. Le tout grâce notamment à
un Cristiano Ronaldo qui a retrouvé toutes ses sensations. Mais à
l'heure d'évaluer les forces en présence, Sampaoli place le Portugais
sur un piédestal mais, parce qu'il y
a toujours un mais, juste en dessous de Leo Messi. "Cristiano est
un joueur grandiose, principalement à l'approche du but adverse.
C'est un footballeur décisif. Son
seul problème est que, à son apogée, il est tombé en même temps
que Messi qui est le meilleur
joueur de l'histoire, ou quasiment
le meilleur", explique le technicien
sévillan à Marca. Pour aller plus
loin dans son propos, il explique
combien il admire la star blaugrana. "Entrainer Messi est toujours
un rêve. J'ai toujours dit que mon
souhait d'entraîner un jour
l'Argentine doit beaucoup avec la
possibilité de le voir s'entraîner
tous les jours. Mais ça ne s'est pas
fait pour le moment. Ça reste un
rêve, même si ça ne dépend pas de
moi", ajoute Sampaoli. Difficile de
faire plus clair.

Il se casse la jambe...
et prend un carton
jaune !
Ce malheureux joueur de quatrième
division anglaise a vécu une mésaventure peu banale lors de la rencontre entre son équipe de Luton et
Portsmouth. Cameron McGeehan,
joueur de Luton (D4 anglaise), a
vécu une bien drôle de mésaventure
lundi lors du match de League Two
perdu 1-0 par son équipe sur la
pelouse de Portsmouth. Même si
"drôle" n'est pas vraiment le terme
approprié dans ce cas précis.
Victime d'un tacle de Michael Doyle
au quart d'heure de jeu, le pauvre a
eu la jambe cassée sur l'action. Et
alors qu'il s'apprêtait à être évacué
sur une civière, le milieu de terrain
a été averti par l'arbitre pour avoir
mis un coup de poing, de rage, sur
la pelouse ! Pour son entraîneur,
Nathan Lane, interrogé dans les
colonnes de Luton Today, l'arbitre
aurait dû faire d'un peu plus "d'empathie ou de compassion." Et pour
ne rien arranger, le public de
Fratton Park a copieusement sifflé
le malheureux, lui souhaitant un
"bon" séjour à l'hôpital…

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Quand on aime,
ou bien l'on n'a
point de peine,
ou bien l'on aime
jusqu'à sa peine.
Saint Augustin

INSOLITE

22

Citation

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

3

Des ciseaux retirés de son estomac 18 ans après l'opération
Des chirurgiens vietnamiens ont dû extraire de
l'estomac d'un homme vivant près d'Hanoï une
paire de ciseaux, oubliés 18 ans plus tôt lors
d'une opération. Ce dernier avait subi en 1998
une intervention chirurgicale à la suite d'un
accident de voiture. Mais ce n'est que lors d'une
récente échographie destinée à comprendre
l'origine de nouveaux maux de ventre que la
présence de ciseaux longs de 15 centimètres ont
été détectés. L'homme de 54 ans a été opéré
pendant trois heures pour permettre l'extraction
de l'instrument, a expliqué à l'AFP Ngo Trung

Thang, responsable de l'hôpital de Gang Thep Thaï
Nguyen, situé à 80 kilomètres au nord de la
capitale vietnamienne.
"Il se remet bien", a-t-il ajouté. D'après le porteparole du ministère de la Santé, cité par le site
Suc Khoe va Doi Song, Nhat a vécu près de deux
décennies en ayant "une vie normale", pouvant
manger et boire sans problème. Les autorités
vietnamiennes sont maintenant à la recherche
des médecins qui ont pratiqué l'opération en
1998 dans la province de Bac Kan en 1998.

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

JOUR

G
B
E
T
L
O
U
P
O
E
I
N
H
I
A

E
N
E
R
O
S
E
C
A
N
C
C
O
R
E

6

7

8

relation

transports
de Tarzan

désert

met K.-O.

lieux où l’on
enterre

minutieux

thorium

usure lente

ville belge

drame jaune

6

10

épée sans fin

appelées
à comparaître

12

résume une
longue suite

T
T
A
R
I
L
E
U
A
H
O
N
D
T
S

E
R
E
S
N
D
E
R
E
H
A
E
I
U
E

4
7
2
8
1
5
9
6
3

2
4
7
5
8
1
6
3
9

U
O
L
M
E
E
E
R
D
R
U
U
I
D
N

11

12

Les
Mauritaniens
depuis hier
à Alger

club
phocéen

unités de
capacité
myriapode

long siège

5

cultivé et
mondain

1
8
6
3
2
9
5
7
4

9
5
3
7
4
6
2
8
1

O
U
I
A
D
G
R
R
A
R
F
T
T
R
I

H
S
T
L
N
S
A
P
E
N
E
O
I
A
E

6
3
4
9
5
7
8
1
2

5
2
8
1
3
4
7
9
6

A
S
U
I
O
N
E
N
I
M
C
U
A
P
V

3

coule en
Sibérie

réunion de
fils de caret
tordus
ensemble
pianiste
français
céréminie
religieuse

clair

désignation

affaiblissement

relatif
à l’âne
irritant
au goût

7

provenir
vin espagnol

restes

crack
culotte courte

futur officier

1

sens

7
1
9
2
6
8
3
4
5
C
E
N
N
G
L
A
B
E
U
R
E
R
E
R

La sélection mauritanienne, seul et
unique sparring-partner des Verts avant
la CAN, est arrivée hier matin à Alger
pour se préparer pour la double
confrontation prévue contre l'EN les 7 et
10 janvier à Tchaker et Sidi Moussa.
Dirigée par le technicien français
Corentin Martins, l'équipe de Mauritanie
s'est déplacée avec un groupe composé
de joueurs locaux et professionnels. La
Mauritanie a été choisie par la FAF pour
permettre à Leekens se tester son groupe 2 fois. Dans un premier temps, la FAF
devait confirmer une seule partie seulement et tenter de trouver un deuxième
adversaire de qualité, mais finalement
et faute d'équipe, il y aura 2 rencontres
contre cette même équipe mauritanienne. Leekens a déclaré avant-hier qu'il a
opté pour cette sélection, étant donné
que son jeu ressemble au jeu du
Zimbabwe, il a ajouté que le premier
match comptait plus que tout. A noter
que le match de samedi prochain à 17h
sera officié par un arbitre malien, à
savoir Boubou Traoré et ses deux assistants habituels, à savoir Moriba Diakité
et Baba Yomboliba, le 2e match, celui du
10, sera lui dirigé par un arbitre mauritanien qui a accompagné la sélection de
son pays en Algérie.

8

en larmes
lettre grecque

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

3
9
1
6
7
2
4
5
8

10

groggy

relatifs
au singe

8
6
5
4
9
3
1
2
7

9

conduites

interjection

élément
pour “petit”

réminiscences

sied

2

11

vieux do

vallée

écarteur de
chirurgien

défalque

fin de soirée

contracté

9

parait

A
A
I
I
E
L
E
D
I
F
N
I
T
R
E

C
U
E
C
O
L
L
A
T
I
O
N
T
I
V

A
G
E
T
I
L
I
B
I
S
I
V
A
E
L

Neghiz et De Wilde
ont visionné plus
de 6 matches

capucin

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
ARDEUR
ATTRAIT
BERNER
BROCANTEUR
CACAHOUETE
COLLATION
DECORUM
DRAPERIE
ETANCHE
FUITE
GEIGNARD
GERANIUM
HARCELER
HOCHER
INFIDELE
INUTILE

LABEUR
LOUP
MALIN
MINE
ONDE
PARANOIA
PROFITEUR
REDIRE
RIDEAU
SANG
SAUNA
SUITE
TOLERANCE
TROUSSEAU
VERVEINE
VISIBILITE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

R
E
L
E
C
R
A
H
N
R
D
U
A
E
A

5

homme des
neiges

9 5
6 7
2
6
8
9
1
7
6
3
6
1
5 1
6 4
7
8
8
7
6
1
6
4
3
3
5

H
P
R
O
F
I
T
E
U
R
U
I
M
T
R

4

secondes
charges

SUDOKU

R
U
E
T
N
A
C
O
R
B
T
M
R
A
E

3

4

C'est un gars qui affirme, après une
profonde réflexion :
“Je me suis marié deux fois, deux échecs !
La première s'est barrée, la seconde est restée.”

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

C
O
N
S
E
N
T
E
M
E
N
T

P
I
O
T
V
E
R

A
K
E
N
E

S
I
E
C
L
E
S

A
N
A
R

E
R
E

F

A
R
C
A
N
E
S

U
E
L
E

R
E
M
R

P
I
S
I
S
O

R
I

B
S

G
A
G

A
G
E

T
S
A
R
P
I
R
O
U
E
T
T
E
S

F
U
I
R
A
I
T
I
N
C
L
U
S
T

R
T
A
D
E
R
E
C
H
E
F
N
E

D
E
E
S
S
E
A
N
E
E
S
B
U
S

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

5

T A R E K
6

7

8

9 10 11

H A M O U M

LES MELÉS
AZIZ
BITEL

Aucune
séance de
visionnage
prévue
au Gabon

Alors que le travail sur le terrain a commencé et que Leekens a déjà dirigé 2
entraînements, les adjoints du coach
national, à savoir Patrick de Wilde et
Nabil Neghiz continuent leur travail
d'analyse en marge du terrain. Selon
une source proche du staff, le duo qui a
été désigné pour visionner les matches
des 3 adversaires des Verts lors de la
CAN, à savoir le Zimbabwe, la Tunisie et
le Sénégal, continue à le faire en tenant
de mettre la main sur les points forts et
les faiblesses de chacun des 3 teams.
La même source ajoutera que l'opération est encore en cours, et qu'elle se
poursuivra pour les jours à venir, où
plus de 6 rencontres ont été passées au
crible, cette opération devrait s'arrêter
avant le départ au Gabon, puisqu'aucune
séance de visionnage ne sera programmée sur place. Rappelons que des
séances collectives de visionnage sont
au programme durant ce stage, où les
joueurs seront mis au parfum des
observations déjà notées.
S. M. A.

Feghouli et Medjani écartés
Brahimi, Mahrez, Guedioura et Slimani absents

MALAISE

À SIDI MOUSSA

Bizarre, c'est le mot qui convient le mieux pour décrire l'ambiance à Sidi
Moussa. L'éviction de Feghouli et Medjani a choqué tout le groupe.
Depuis leur arrivée à Alger, les joueurs ne parlent que de ça…

La mise à l'écart de Sofiane
Feghouli et de Carl Medjani a laissé un
vide qu'on ne peut combler chez les
Verts. L'absence de Mahrez, Slimani,
Brahimi et Guedioura n'a fait qu'alimenter encore plus l'inquiétude des
joueurs, surtout les anciens, habitués
depuis quelques années à des visages
"familiers" et à une routine et des habitudes liées directement à ces éléments
indissociables de la famille de l'équipe
nationale. Même s'ils ne le disent pas
publiquement pour des raisons évidentes, tous, sans exception, vivent une
situation nouvelle qui leur a été imposée par la FAF, à laquelle ils devront s'y
habituer, même s'ils ne la souhaitaient
pas vraiment.
Une nouvelle équipe,
un nouveau visage de l'EN
Un employé de Sidi Moussa nous a dit
hier une phrase innocente et simple,
mais ô combien pleine de sens. "Quand
je les vois passer, j'ai l'impression que
ce n'est pas l'équipe nationale
d'Algérie… On dirait les olympiques,
ou un stage des joueurs locaux ! Ce
n'est qu'en voyant Mbolhi, Mesbah,
Mandi ou Bentaleb que je m'aperçois
qu'il s'agit bel et bien de notre sélection", nous lancera-t-il. C'est pour dire
combien cette situation peut être pesante pour les joueurs et pour le groupe de
manière générale. Orphelins de leurs
frères d'armes, ceux qui restent du
noyau de l'EN sont angoissés à un tel
point que cela s'est répercuté sur le
staff technique.
Mesbah a tout compris
Dans une déclaration à l'ENTV, Djamel
Mesbah, l'un des plus capés des
joueurs sélectionnés, a glissé une phrase qui en dit long sur la situation
actuelle de la sélection. Elle confirme
même que le groupe qu'on a jusque-là
connu n'existe plus et qu'il s'agit là
d'un nouveau qu'il faudra reconstruire.
"On va essayer de construire un groupe", dira-t-il. Djamel Mesbah n'est pas
n'importe qui. Il connaît cette équipe
mieux que quiconque. Si quelques

heures après son arrivée il a remarqué
que les choses ont changé depuis sa
dernière sélection, c'est que la situation
est vraiment angoissante.
Les tentatives désespérées
de Bougherra
Nos yeux à Sidi Moussa ont remarqué
lors de ce stage la formidable l'implication de Bougherra. Plus près des
joueurs que de Leekens, il essaye,
comme ce fut le cas lorsqu'il était
joueur, de combler le vide laissé par
Medjani et Feghouli… sans oublier les
Anglais, sans succès. Même Mansouri
s'y est mis, mais comme nous l'a dit
Moussa Saïb lors de l'entretien qu'il
nous accordé hier : personne ne peut
remplacer ces deux joueurs, même pas
Bougherra ou Mansouri ! " L'ancien
capitaine des Verts sait de quoi il parle.
A-t-on brisé «la famille» ?
Ce qu'on craint le plus, c'est que cette
décision qu'on pense injuste brise le
lien, brise la famille, casse le groupe à
quelques jours seulement de la CAN.
Beaucoup font le lien entre cette décision et celle prise par Vahid il y a 4 ans
qui avait écarté Ziani, Yebda, Belhadj et
beaucoup d'autres cadres. Sauf que le
Bosniaque avait trouvé l'EN vieillissante, le groupe brisé, sans aucune volonté ou soif de victoires et de succès.
Tout refaire à zéro était inéluctable.
Ce n'est pas le cas de Georges
Leekens à qui l'Algérie a offert une
génération en or capable de réaliser
des choses inimaginables et il a laissé
la FAF décider à sa place et casser
tout ce qui a été réalisé depuis 2012.
Personne n'a compris
pour Medjani
Selon nos sources, certains joueurs, et
pas des moindres, sont allés sur le net
pour calculer et comparer le temps de
jeu de Medjani avec ceux de Belkaroui,
Bensebaïni et Cadamuro. Choqués par
le résultat trouvé, certains ont
carrément montré leur dégoût
et leur incompréhension face à
cette injustice à l'égart de leur

capitaine. Il y aurait même certains qui
ont pris leur téléphone pour lui montrer leur solidarité dans ces moments
pénibles…Bien sûr, ceci se passe en
interne loin des nombreux yeux du
président, mais dans les chambres, on
ne parle que de ça.

Musculation,
hier, après
l'entraînement

A l'issue de la dernière
séance d'entraînement
d'hier, les joueurs ont
rejoint la salle de
musculation pour une
petite séance annonçant la clôture du 2e
jour de préparation.

Arrivée
attendue du
trio «anglais»
et Brahimi

Le groupe devrait se
compléter aujourd'hui
Les deux premiers
jours ont connu la présence de 19 joueurs
au CTN. Ce n'est qu'aujourd'hui que le groupe
sera au complet avec
l'arrivée attendue de
Guedioura de Slimani
et Mahrez ainsi que
Brahimi qui jouait hier
son match avec le FC
Porto en coupe de la
Ligue.

«Un jour, notre tour
viendra»
Comme on l'a toujours dit, ce n'est pas
la non-convocation de Feghouli qui fait
Biquotidien
mal, mais la manière et les raisons. Il
aujourd'hui
faut dire que dans le poste de Soso,
et demain
l'Algérie est bien garnis, néanmoins,
Les joueurs des Verts
certains joueurs, notamment les plus
seront soumis à des
anciens d'entre eux n'ont pas trop aimé
séances biquotila manière avec laquelle on a éjecté ce
diennes aujourd'hui et
joueur. Les joueurs savent qui et pour- demain au CTN. Ainsi il
quoi Sofiane a été écarté et le moins
y aura un entraîneque l'ont puisse dire c'est que cela ne
ment matinal et un
les rassure pas du tout. Quel exemple
autre le soir avant de
a-t-on donné à ces jeunes ? Qui peut
revenir à une seule
séance vendredi, une
leur assurer qu'ils ne vivront pas cela
séance qui aura lieu à
dans un avenir proche ? D'abord Ziani
17h qui n'est autre
et Belhadj et aujourd'hui Feghouli et
que l'heure du coup
Medjani, demain, ce sera
d'envoi du match du
Bentaleb, Mahrez ou
lendemain contre la
Slimani…et le sabotage
Mauritanie.
continue…mais bon ça ira
mieux lorsque les Anglais et
Brahimi seront là.
A. M.

Mesbah : «On va
essayer de former
un groupe»
Le défenseur de Crotone, Djamel Mesbah, s'est dit "fier"
d'effectuer son retour en sélection, après près de deux
années d'absence, à l'occasion de sa convocation dans la
liste des 23 : "C'est toujours une fierté de représenter
l'Algérie. On va bien se préparer pour cette CAN au
Gabon. Nous sommes tous contents de se retrouver,
c'est un plaisir pour tout le monde. Il y a toujours une
bonne ambiance dans cette équipe", a indiqué le latéral
gauche lundi soir au micro de l'ENTV rapporté par l'APS.
Mesbah qui a été choisi à Ferhani constitue un grand plus
aux yeux du Belge qui en parlait dimanche en conférence de
presse : "On va attendre les retardataires. On va essayer de former un groupe pour faire un bon résultat au Gabon et bien représenter le pays", a-t-il ajouté en marge du premier jour du stage
de la sélection entamé au CTN.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

À LA UNE

4

USMB

Newcastle
et le Milan
AC sur
Boudebouz

48 heures après le début du stage

BOUGY
«Je veux faire

PAR ISLAM Z.

comme Zizou»

«Il y a une bonne ambiance, content
de l'attitude des joueurs»
Appelé comme pompier en sélection, et afin d'aider le groupe
et le sélectionneur en prévision de la CAN, Madjid Bougherra
nous donne de bonnes nouvelles de l'ambiance du groupe.
PAR SMAÏL M. A.
Intervenant hier
au micro de l'ENTV
peu après la 2e séance
d'entraînement au
CTN, le Magic a tenu à
rassurer les Algériens :
"Franchement tout se
passe bien, content de
l'attitude des joueurs.
Il y a une bonne
ambiance dans le
groupe", a-t-il déclaré.
«Je me suis
régalé aux
entraînements»

Bougherra conbtinue à
raconter ses premières
48 heures avec l'EN et
affirme qu'il a apprécié
la composition du
groupe, la qualité
surtout, le tout en
étant de l'autre côté de
la barre : "Ce fut un
honneur de retrouver
les Verts, le staff, mes
coéquipiers et Sidi
Moussa. Ça m'a fait
bizarre, c'est une belle
expérience Je me suis
régalé aux
entraînements aussi, il
y a de la qualité, je

vais essayer d'aider les
joueurs, s'ils veulent,
même s'ils n'ont pas
besoin de ça." Et de
continuer : "On a
commencé à participer
aux réunions du staff
le travail a commencé."
«Je prendrai
une équipe
réserve, puis…»
En attendant de se
perfectionner dans le
monde de
l'entraînement, Bougy
se contente du rôle
d'adjoint très proche

des joueurs, il ne cache
pas son désir de
devenir un jour
comme Zizou : "Ma
référence c'est Zizou, il
a toujours été un
exemple pour moi, j'ai
suivi sa carrière, sa
façon de gérer, je vais
essayer de faire comme
lui. Je prendrai une
équipe réserve, puis je
serai adjoint puis être
entraîneur tout en
préparant les diplômes
qu'il faut", a-t-il conclu.
S. M. A.

Benyahia :

«Un honneur
pour moi de
travailler sous
les ordres de
Bougherra»

Le joueur de l'USMA ne
cache pas sa joie d'être
en sélection sous les
ordres de Bougherra, il
le décrit comme étant
son idole, il s'exprimait
hier au micro de l'ENTV
après le 2e
entraînement : "Un
honneur d'être avec
Bougherra, il peut
m'apporter beaucoup
sur le terrain, j'aimerais
faire la même carrière
que Madjid."

Ryad Boudebouz est le grand absent de la liste des
23 pour la prochaine édition de la CAN. Blessé et
opéré du ménisque, le joueur du MHSC est en pleine
période de convalescence. Cependant, cela n'empêche pas la presse française de le placer dans la
rubrique transferts. En effet, d'après les informations du site de transferts spécialisé, Foot Mercato,
le joueur formé à Sochaux serait grandement suivi
par la formation anglaise de Newcastle. L'équipe
entraînée par Rafa Benitez veut jouer la montée et
verrait d'un bon œil le transfert du joueur du côté de
St James Park. Toutefois, les Anglais ne sont pas les
seuls sur le coup puisque d'autres formations sont
sur le coup et notamment les Italiens du Milan AC.
Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler de
cette piste menant à San Siro mais ça n'a jamais
dépassé le stade des rumeurs. Auteur d'une très
belle première moitié de saison, l'Algérien a inscrit 7
buts en championnat. C'est ce qui explique notamment les intérêts des clubs comme WBA, West Ham,
Everton ou encore le FC Séville et Marseille.
Cependant, cela ne sera pas facile car le joueur est
toujours blessé.

Montpellier ferme la porte

Ayant passé un nouveau cap dans sa carrière,
Boudebouz peut aspirer à plus grand que Montpellier
dont il est un titulaire et un des cadres. Néanmoins,
l'affaire ne sera pas aisée pour le transférer et pour
cause. Le MHSC ne veut nullement entendre parler du
départ de son meneur de jeu attitré qui porte l'équipe cette saison. Avec un
président comme
Nicollin qui l'apprécie beaucoup,
on peut d'ores et
déjà imaginer
que la porte
est définitivement fermée,
du moins en ce
mois de janvier.
I. Z.

AUTOUR DE LA CAN
MAROC

La fédé
confirme
le forfait de
Belhanda
Absent pour plusieurs
semaines pour une fracture
d'un orteil, Younès Belhanda
va manquer la CAN 2017. Le
milieu offensif de l'OGC Nice
s'est rendu au stage de la
sélection du Maroc aux
Emirats Arabes Unis pour
passer des examens qui ont
confirmé le diagnostic. "Nous
savions qu'il souffrait d'une
fracture d'un orteil et avons
souhaité l'examiner. Il s'est
avéré que sa blessure ne lui
permettra pas de prendre part
aux entraînements. Par
conséquent, Belhanda ne
pourra pas prendre part à la
phase finale de la CAN 2017",
a annoncé le médecin des
Lions de l'Atlas, le docteur
Hifti, sur le site de la
Fédération marocaine.

CÔTE D'IVOIRE CAMEROUN GHANA
La fédération
met le paquet

Alors qu'ils disposaient de 3,5
milliards de Francs CFA pour
l'édition 2015, les Eléphants pourront
compter sur 3,9 milliards cette année !
Le champion en titre n'a aucune
excuse. "Comme toutes les
compétitions internationales de
l'année 2016-2017, le gouvernement a
pris des dispositions en fonction des
desiderata des Fédérations. Nous
sommes en train de préparer cette
CAN. Un budget nous a été soumis
(…). Le gouvernement est en train
d'étudier la question afin que l'équipe
nationale puisse se déplacer dans de
meilleures conditions. Je peux vous
dire qu'il n'y a pas de souci. C'est un
budget de 3,9 milliards FCFA, qui
prend en compte la préparation et la
participation à la CAN. L'Etat
respectera ses engagements vis-à-vis
de la Fédération Ivoirienne de
Football afin que l'équipe nationale se
déplace pour défendre son titre", a
affirmé le ministre des Sports et
Loisirs, Albert François Amichia, sur
les ondes de la RTI.

Choupo-Moting
décline pour
la CAN

Rien ne va chez les Lions
indomptables. Aux sept joueurs
professionnels qui ont déjà refusé
de rejoindre la sélection au Gabon,
on pourra ajouter Eric-Maxim
Choupo-Moting. Ce dernier a
décidé de ne pas donner suite à
l'appel de son pays. Sur son site
officiel, Schalke 04 a annoncé que
son joueur restera en Allemagne
pendant la CAN et se retire de la
sélection ! A noter que le joueur a
manqué plusieurs rassemblements
au cours des derniers mois, prétextant des blessures souvent douteuses… De son côté, la
Fédération camerounaise espère
que Joël Matip (Liverpool) et
Allan Nyom (WBA) feront volteface et rejoindront la Tanière. S'ils
persistent dans cette voie,
Choupo-Moting et son club pourraient en revanche être poursuivis
et sanctionnés par la FIFA.

Avec Gyan
et les frères
Ayew, mais
sans Shlupp

Vice-champion d'Afrique, le
Ghana se présentera avec tous
ses cadres à la CAN 2017.
Asamoah Gyan et les frères
André et Jordan Ayew sont
notamment présents dans la préliste de 26 joueurs révélée ce
lundi par le sélectionneur Avram
Grant. Les cadres Boye, Afful,
Wakaso, Atsu, les frères André et
Jordan Ayew et Waris sont tous
présents aux côtés du capitaine
Asamoah Gyan. Encore jamais
apparus avec le maillot du
Ghana, Bernard Tekpetey,
Raphaël Dwamena, Ebenezer
Ofori et Joseph Attamah font
figure d'appelés surprise. A
l'inverse, Jeff Schlupp, en
manque de temps de jeu à
Leicester, et Kwadwo Asamoah,
qui peine à se remettre de ses
blessures, manquent à l'appel.

ZIMBABWE
Billiat
s'est fait
attendre

Convoqué avec 30 autres
joueurs pour un premier stage de
préparation à la CAN 2017,
l'attaquant vedette du Zimbabwe
Khama Billiat a joué avec la
patience des instances de son
pays. Le fer de lance des
Mamelodi Sundowns s'est
finalement présenté au
regroupement des Warriors
lundi, rapporte TimesLive. A
temps pour être inclus dans la
liste des 23 que le sélectionneur
Callisto Pasuwa communiquera
d'ici à jeudi. Fatigué après
l'exténuante saison vécue avec
son club sud-africain, le
vainqueur de la Ligue des
champions africaine s'était vu
recommander quelques jours de
repos après son retour de la
Coupe du monde des clubs au
Japon.

Il refuse le payement par tranches

Merabet
(agent
du joueur)
«Maritimo
de Madera
veut
Zerguine»

Benamara
bloque Blida
De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR
Selon
certaines
indiscrétions, l'ancien
latéral droit de l'USMB,
Benamara, a exigé de
percevoir cash ses arriérés. Il a refusé la proposition de la direction du
club d'être payé par
tranches. En effet, l'agent
du joueur, Merabet, a
essayé de servir de
médiateur entre le
joueur et la direction du
club pour convaincre le
latéral droit d'aider
l'USMB qui souffre
d'une vraie crise financière. Merabet a fait l'impossible pour convaincre
Benamara d'accepter le
payement par tranches,
mais le joueur a refusé.
La réaction de Benamara
va sans doute obliger la
direction blidéenne à

faire l'impasse sur le
recrutement durant le
mercato hivernal, mais il
faut reconnaître encore
une fois que le refus de
Benamara va bloquer les
joueurs émigrés qui
devront, eux aussi,
prendre leur mal en
patience jusqu'à la fin de
la saison.
Melika et Boudina
ont accepté
la proposition
Selon la même source, les
deux anciens joueurs de
l'USMB qui endossent
actuellement le maillot de
l'ASO, à savoir Mohamed
Boudina et Mustapha
Melika, n'ont pas oublié
leur passage à Blida et se
sont montrés prêts à
accepter le payement par
tranches. La réaction de
Melika et de Boudina
reflète leurs bonnes inten-

L'agent du
baroudeur
Zerguine nous a
fait savoir que son
joueur a été sollicité par un club portugais, à savoir
Maritimo de
Madera. " J'ai reçu
l'invitation du
club portugais qui
veut s'attacher les
services de mon
attaquant, il s'agit
de Maritimo de
Madera. Ce club a
déjà envoyé son
émissaire pour
superviser le
joueur lors du premier derby de la
Mitidja qui a mis
aux prises le RCA
avec l'USMB, où
Zerguine avait
donné satisfaction.
Mais pour transférer le joueur, je
dois d'abord avoir
l'accord du président ", nous a
déclaré Merabet.

tions et leur respect pour
le club qui leur a permis
de briller.
Boumaza doit
vite trouver
une solution
Le président du CA de
l'USMB, Boumaza, doit
réagir vite pour trouver
une solution à son problème de dettes, et ce,
pour pouvoir qualifier
les joueurs émigrés et
permettre à l'entraîneur
Aubustain Calin de
bénéficier de leurs services durant la phase
retour du championnat.
Boumaza et le maire doivent réclamer le soutien
du wali de Blida,
Abdelkader Bouazghi,
qui pourra peut-être
convaincre les industriels de casser leur tirelire et renflouer les caisses
du club.
A. D.

Mercredi 4 janvier 2017

21

EN militaire USMB aujourd'hui
en amical
La formation de la ville des Roses doit jouer
son premier match amical cet après-midi au
CREPS de Ben Aknoun face à l'équipe nationale militaire. Cette joute devrait aider le premier responsable du volet technique, le
Roumain Aubustain Calin, à mettre ses
joueurs sous la loupe, et ce, pour découvrir le
point faible de son équipe et y remédier avant
le premier match de la phase retour.

Le match face
à l'IBKEK annulé
La joute amicale qui devrait avoir lieu samedi prochain entre l'USMB et Khemis ElKhechna a été annulée en fin de compte à
cause de la situation critique que vit l'IBKEK
sur le plan administratif. Cette donne a obligé
le coach blidéen à opter pour la programmation d'une rencontre face a l'équipe espoir de
l'USMB.

Achiche et
Bouraoui absents
Le deuxième galop d'entraînement de
l'USMB, qui s'est déroulé hier dans la matinée
à l'annexe du stade Tchaker, a été marqué par
l'absence d'Achiche et Bouraoui. Le premier
est resté au chevet de sa femme qui a accouché, hier. Le second, lui, souffre d'une forte
grippe.

ASO

Messaoud libéré

Plusieurs
jeunes ont
accompagné le
groupe à
Aïn Draham

Une icône s'en va
De notre correspondant
A. BENABDELKADER
L'information est tombée comme
un couperet dans les milieux sportifs
chélifiens. La direction du club chélifien
aurait procédé à la libération de son
meneur de jeu et figure de proue de
l'équipe asnamie lors des dernières
quinze années. En effet, Mohamed
Messaoud qui est originaire de Tiaret
où il a débuté sous les couleurs de la
JSMT a opté par la suite pour le MCO
avant d'atterrir à l'ASO où il a crevé
l'écran avec un but en finale de la coupe
d'Algérie en 2005 face à l'USMS avant
d'arracher le titre de meilleur buteur du
championnat à deux reprises.
Messaoud a porté les couleurs du CRB
et de l'USMAn avant de revenir à l'ASO
où il a promis de ne raccrocher les

crampons qu'après avoir remis l'équipe
parmi l'élite. Baissant de niveau lors
des deux dernières saisons, Messaoud,
qui est le doyen du groupe, n'a pas été
épargné
par
les
blessures.
L'information de sa libération ayant fait
le tour des milieux des supporters, ces
derniers ont affiché leur sympathie
pour "Moha" même si certains parmi
eux ont considéré l'intérêt du club
avant celui du joueur.
Seul rescapé du groupe
vainqueur de la coupe de
2005 et du titre de 2011
Lors des deux dernières saisons,
Mohamed Messaoud, le très respecté
par les Djawarih, a été le seul rescapé
du groupe ayant gagné la coupe
d'Algérie en 2005 dont il a été l'auteur
de l'unique but face à l'USMS au stade

du 5-Juillet. Idem pour ce qui est du premier
titre de champion de l'ASO en 2011, les deux
seuls consécrations du club jusque là.
Pourquoi a-t-il été libéré ?
Messaoud qui a souhaité remettre
l'équipe là où il l'a trouvée lorsqu'il y a
atterri, a été surpris par la décision de la
direction du club qui a préféré se passer
de ses services. Pour ce qui est des raisons de cette décision, même si rien n'a
été divulgué, les rumeurs vont bon
train entre celles ayant trait à un différend financier et celle d'une contestation du joueur quant à son nouveau
statut dans l'équipe où il estime qu'il
peut encore rendre service en tant
que titulaire. Affaire à suivre donc !
Les Djawarih sous le choc
Même si certains supporters voient en

sa libération un événement logique
étant donné son niveau qui n'est plus le
même, d'autres ont carrément critiqué
la direction du club estimant que la
manière n'était pas correcte avec un
joueur qui a toujours aimé l'ASO et qui
méritait un meilleur sort. Selon des
sources non encore confirmées, il y
aurait une histoire cachée dans cette
libération car même l'intéressé aurait
avoué qu'il mettra au clair certaines
choses dans les jours à venir.
Il ne manque pas de contacts
Sitôt libéré, Messaoud a été contacté
par plusieurs clubs, notamment de
Ligue 2. Le joueur qui n'a pas nié ces
contacts devrait prendre une décision
dès qu'il aura sa lettre de libération.
A. B.

En l'absence de certains
joueurs blessés comme
Keddad, Boussaid, Ouabdi
et Naâs Araba, le staff
technique s'est vu obligé
de faire qappel à des
jeunes du cru dont Larbi
Aissa, Toutaoui, Touili,
Benkaâkaâ, Boutiba et
Fellahi.

Maâmar Youcef
et Semahi chez
les militaires

Etant internationaux
militaires, Maâmar
Youcef et Semahi ont
rejoint la sélection
nationale qui effectue un
stage. Ces deux joueurs
ne sont désormais pas
avec le groupe en Tunisie,
ce qui l'a réduit à 19
éléments.

DIVISION NATIONALE AMATEUR
WAT

Tlemcen a un statut à défendre

Cela fait deux saisons que
les Bleu et Blanc n'ont pas
réalisé un aussi beau
parcours, du moins dans
sa première moitié.
PAR ABDELKRIM ZOUBIR
Les coéquipiers de Boukhiar, après
une courte défaite concédée à Arzew face à
l'OMA, lors de l'entame de la compétition, se

sont bien repris en enregistrant des résultats
conformes à leur ambition, c'est-à-dire retrouver la Ligue 2 Mobilis. Les Tlemcéniens ont
réalisé, à une journée de la fin de la phase
aller, à l'exception d'une seconde défaite
concédée à Maghnia face à l'IRBM, un parcours remarquable. La dernière victoire remportée en déplacement aux dépens de l'ASBM
les a carrément propulsés à la première place
du classement à une longueur du dauphin, en
l'occurrence l'OMA qui a été tenu en échec par
le SKAF. Il reste maintenant aux protégés de
Kherris de maintenir le rythme et de consolider leur position. Une mission largement à
leur portée puisqu'ils accueilleront la forma-

tion d'El-Khemis sur leur terrain mascotte de
Birouana qui connaîtra sans nul doute la foule
des grands jours. Les Widadis auront ainsi
l'opportunité d'offrir à leurs supporters le titre
honorifique de champion d'automne en guise
de cadeau pour la nouvelle année 2017. Les
fans du WAT sont convaincus que leur equipe
favorite est a même de réaliser leurs vœux
d'autant plus que le calendrier de la phase
retour leur est favorable. Si tout se déroule
conformément au programme établi, le staff
technique devra néanmoins gérer l'euphorie
qui a gagné les joueurs. Il est vrai que le WAT
s'est bien installé sur le fauteuil de leader,
mais les joueurs doivent faire preuve de plus

de vigilance d'autant plus que les matchs de la
phase retour seront très disputés et difficiles
compte tenu des enjeux. L'entraineur Kherris,
même s'il est satisfait du chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui, appréhende beaucoup le
retour dans la mesure où l'engagement physique prévaudra durant cette phase à l'issue
de laquelle sera désignée aussi bien l'equipe
championne que celle qui rétrogradera en
Inter-régions. Les camarades de Hadji, après
une journée de repos, ont repris le chemin des
entraînements pour préparer le match du
SKAF. Un rendez-vous crucial pour le WAT
qui devra confirmer son nouveau statut.
A. Z.

20

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

PUBLICITÉ

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

5

Une source proche du coach révèle

La tendance
va vers une

sentinelle

C'est donc lundi que l'entraîneur national Georges
Leekens a pris les commandes de la sélection.
PAR SMAÏL M. A.

Compétition / PUB

ANEP 500 111 du 04/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 500 252 du 04/01/2017

Le Belge a dirigé sa
première séance
d'entraînement, elle était
très légère sans 4
internationaux, à savoir
les 3 pensionnaires du
championnat d'Angleterre
et Brahimi, d'ailleurs hier
aussi le quatuor était
absent et cela retarde un
petit peu le travail
tactique auquel Leekens
compte soumettre tout
son groupe. Ceci dit, et
même si le travail tactique
n'a pas encore commencé,
une petite lecture dans la
liste du sélectionneur
permet de faire quelques
constats qui peuvent nous
renseigner sur d'éventuels
plans que compte mettre
en place Leekens dès le
début de la mise en place
tactique. Si pour le match
du 7 l'ancien
sélectionneur de la
Tunisie semble décidé à
tester le 3-5-2 comme
nous vous l'avons
expliqué, mais d'autres
possibilités restent
envisageables. En effet,
selon une source proche
du staff technique, la
convocation de plusieurs
défenseurs axiaux, à
savoir Mandi, Belkaroui,
Cadamuro, Benyahia et
Bensebaïni va permettre à
l'entraîneur national
d'utiliser quelques- uns
d'entre eux dans
différents postes. On sait
déjà que le grand chantier
sera incontestablement
l'axe de la défense qui va
être reconstruit à zéro
après la mise à l'écart de
Medjani, le risque pris par
Leekens est très grand,
pour quelqu'un qui
prétend ne pas aimer les
risques, mais le fait
d'avoir fait ces choix nous
renseigne sur la présence

d'un plan déjà tracé, et
qui concerne le choix de
la stratégie avec laquelle il
abordera cette CAN et,
surtout, ce match
important contre le
Zimbabwe.
Dernier test le 10
Lors de sa conférence de
presse de dimanche passé,
Leekens a évoqué le 4-2-31 et une tactique à 3
axiaux qui pourrait être le
3-5-2, voire même un 3-43 mais ultra-défensive, il
ne voulait pas donner des
détails, passant
directement à autre chose,
mais il est clair que ces
deux systèmes seront
testés comme tous les
autres et ce dans une
période record, afin de
trouver la meilleure
formule qui garantira le
meilleur équilibre
derrière, on aura les
premiers indices samedi
contre la Mauritanie, mais
l'essentiel sera essayé le
soir du 10 loin des
regards.
Bensebaïni
et Guedioura
Selon une source proche
du staff technique, et
avant de faire un choix
définitif, Leekens partirait
sur une base d'une
tactique avec sentinelle,
c'est du moins ce qu'il
semble envisager pour
bien verrouiller derrière.
Ainsi, et malgré l'absence
de Medjani, qui assurait
parfaitement ce rôle, le
Belge ne compte pas
déroger à la règle, il faut
dire qu'il sait que les
meilleurs derniers bons
résultats ont tous eu lieu
avec la tactique du 4-1-41, le groupe l'avait même
réclamé avant le
déplacement au Nigeria,
vu que les joueurs

Brahimi n'est
plus à vendre !

Compétition / PUB

ANEP 500 246 du 04/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 500 249 du 04/01/2017

Il y a une semaine, les dirigeants de Porto assuraient ne
pas négocier pour moins de 30M€ pour un transfert de
Brahimi. Hier, la presse portugaise et notamment O Jogo
annoncent que le petit lutin de la sélection a vu ses dirigeants lui fermer toute porte de départ en ce mois de
janvier. Une information qui pourrait étonner vu que le
club était vendeur et que le joueur n'entre pas vraiment
dans les plans de l'entraîneur. Ce dernier a apparemment
changé d'avis puisqu'il a réclamé le joueur après son
retour de la CAN. Reste à savoir si en cas de gros chèque,
la direction du club va changer de position ou pas. A noter
que Nice est toujours en course pour signer l'international algérien.

s'expriment bien dans
cette tactique, et même si
Medjani n'est pas là, il y
aura toujours des
joueurs capables
d'assurer ce poste, la
même source nous
explique que la
convocation de
Guedioura et de
Bensebaïni va dans ce
sens, eux qui ont pour
habitude de jouer dans
ce registre, l'ancien
Paciste a même rendu
service à Gourcuff en
début de saison au milieu
et a joué très proche de la
charnière centrale, il offre
donc une belle option
dans ce registre. La
possibilité de voir
Leekens tester cette
tactique le 10 janvier est
donc grande, il pourrait
même opter pour elle
pour l'entame de la CAN,
si le résultat est meilleur
contre la Mauritanie, mais
fera-t-il jouer cette
sentinelle devant 4 ou 5
défenseurs ? Telle est la
plus grosse interrogation.
Opter pour le 3-5-2 de la
Juve avec 6 défenseurs
paraît un peu osé et
risqué, cela ne ressemble
pas du tout au football
algérien, connu pour son
sens offensif, mais pour
verrouiller, Leekens
pourrait tout essayer.
Qu'à cela ne tienne, une
sentinelle devant 4
défenseurs, soit de la
même manière réussie par
Gourcuff paraît la plus
proche de la logique, si
bien sûr Leekens ne
choisit pas de jouer à 5
derrière, avec quels
éléments ? Cela est un
tout autre dossier,
Leekens en sait sûrement
quelque chose.
S. M. A.

Expulsé après 15 minutes de jeu

La presse anglaise
solidaire avec Feghouli
Pour son premier
match en tant
que titulaire avec
West Ham,
Sofiane Feghouli
a vu rouge.

Exclu au bout de 15
minutes seulement, le joueur
n'a pas compris ce qui s'était
passé. Hier, la presse anglaise
s'en est carrément prise à l'arbitre de la rencontre Mike
Dean. En effet, pour tous les
titres, l'Algérien ne méritait
nullement le rouge. Même le
commentateur de la Sky a
assuré : "Je ne pense pas que
ça mérite un rouge."
D'ailleurs, ESPN a été la première à parler de ce rouge en
titrant : Un carton rouge
incompréhensible. Le Daily
Star fait savoir : c'était plus un
disputement de balle pas un
rouge. Pour sa part, L'Express

assure : Feghouli ne méritait
pas le rouge. Un élan de solidarité puisque ce genre de
fautes n'est même pas sifflée
d'habitude
en
Premier
League.
West Ham va
faire appel
Par ailleurs, les dirigeants du
club londonien n'entendent
pas rester les bras croisés. En
effet, ils ont décidé de faire
appel de ce carton rouge et
espèrent bien qu'il sera retiré
pour récupérer le joueur le
plus vite possible. Il faut dire
que personne n'a vraiment
compris la rapidité avec
laquelle Mike Dean a dégainé
son carton rouge.
Bilic : «Je ne peux
blâmer Sofiane, c'est
lui qui était en
danger»
L'entraîneur de West Ham a
du mal à accepter une telle
décision qui a finalement
coûté la victoire à son équipe
: "Ce n'était pas un rouge. Le

pied de Feghouli n'était pas
haut. Ce n'était pas délibéré.
C'était une décision-clef, et
elle nous a tués. Phil Jones en
a fait tout un plat. Je ne peux
pas le (Sofiane) blâmer. Des
deux, c'est lui qui arrivait
dangereusement. Il a voulu se
sauver." Le coach est solidaire
de son joueur. Osé Mourinho
pour sa part, n'a rien vu.
Il serait intéressé
par l'AS Rome
Dans un autre registre,
Sofiane Feghouli n'est pas en
reste car son avenir est
toujours incertain. Selon
l'Equipe, le joueur n'est pas
chaud pour répondre aux
avances de Marseille et
envisagerait plutôt une autre
destination. Malgré
l'insistance de Rudi Garcia, il
semble bien que Feghouli soit
plus intéressé par la Serie A.
Il ne verrait pas d'un bon œil
un retour dans l'Hexagone.
Affaire à suivre.
I. Z.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

6

JSMB

Les supporters très sceptiques

LA JSK A-T-ELLE LES MOYENS
POUR JOUER SUR 3 FRONTS ?
PAR N. BOUMALI
Suite au parcours catastrophique
enregistré lors de la première
manche du championnat, les supporters ne sont pas confiants pour
l’avenir de leur équipe, du tout. Ils
pensent que c’est une erreur de
jouer sur les trois fronts, alors que
leur équipe est menacée par la relégation. Le président Hannachi ambitionne d’aller loin en coupe de la CAF
et en coupe d’Algérie pour sauver sa
saison, mais a-t-il pris en compte la
qualité de son effectif ? Evidemment
non, sinon il se contenterait seulement d’assurer le maintien et d’arracher la qualification pour les 1/8 de
finale de la coupe de la CAF. Les
adversaires de la JSK en coupe de la
CAF ne sont pas des foudres de guerre et malgré les lacunes qui existent
dans l’équipe, les poulains de
Hidoussi devront atteindre la phase
des poules sans aucun problème. Le
seul inconvénient est qu’ils feront

«

deux longs déplacements en Afrique,
ce qui pourrait se répercuter négativement sur l’équipe. Ne disposant
pas déjà d’un effectif riche puisque
certains titulaires n’ont pas leurs
places à la JSK, l’entraîneur tunisien
aura du mal à jouer sur 3 fronts. Si
l’équipe n’était pas menacée par la
relégation, le président Hannachi
n’aurait rien à perdre en jouant sur
plusieurs fronts, mais comme l’équipe se trouve au bas du tableau, le
moindre mauvais calcul pourrait coûter à l’équipe sa place en Ligue 1
Mobilis. Il n’a assuré que trois
recrues jusqu’à hier après-midi et
comme certaines d’entre-elles ne
sont pas compétitives, il devra revoir
à la baisse ses ambitions. Il ne suffit
pas de dire que je veux aller loin en
coupe de la CAF et en coupe
d’Algérie, mais il faudra avoir les
moyens de sa politique. Lui affirme
qu’il a une bonne équipe capable de
battre n’importe quel adversaire,
mais les supporters sont très sceptiques. S’ils n’étaient pas revenus en

force lors des deux derniers matches
joués à domicile face respectivement
au CRB et Nasr El- Fedjoudj, la JSK
aurait terminé l’année 2016 sans
aucune victoire sur son terrain. Le
président Hannachi fait de la coupe

d’Algérie et de la coupe de la CAF ses
deux principaux objectifs, mais il
risque de le regretter dans le cas
où la JSK ne réussirait pas une
remontée en championnat.
N. B.

BERCHICHE
On doit oublier la phase aller

REBBOUH, 2 RECRUE

Ifticen
obtient gain
de cause
auprès
La JSMB tient sa seconde recrue en ce mercato hivernal. Après avoir fait part d'un accord de la CRL
avec l'agent du joueur dans la journée de dimanche, la direction du doyen des clubs kabyles
vient d'annoncer avoir fait signer le joueur du CA Batna pour une durée de 18 mois.
De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

A la recherche d'un
attaquant de pointe pour combler le départ de Fares Hemiti,
les dirigeants de la JSM Béjaia
avaient dans un premier
temps pris attache avec
Cheniguer. L'attaquant du
DRBT avait dans un premier
temps rencontré les dirigeants,
sans néanmoins parvenir à un
accord. Etant dans l'impasse,
surtout après que le coach
avait exprimé son envie de
bénéficier des services d'un
attaquant de métier, le nom de
Rebbouh a été proposé aux
responsables béjaouis. Le profil du joueur a beaucoup intéressé l'entraineur de la formation de Yemma Gouraya, qui
avait insisté auprès des dirigeants pour recruter le joueur.
Les deux parties qui se sont
rencontrés vendredi dernier
dans un premier temps, ont
fini par conclure un accord et

«On peut
sauver la
saison avec
la coupe
d'Algérie»

Entretien réalisé par
ABDELLAH HADDAD
Après cinq jours de repos,
l'équipe a repris les
entraînements lundi après-midi
à Tizi Ouzou…

Je tiens à souhaiter une bonne et
heureuse année au peuple algérien
d'une manière générale et aux supporters de la JSK en particulier.
Après une phase aller très dure
pour nous les joueurs, les cinq jours
de repos dont on a bénéficié nous
ont fait beaucoup de bien, c'était
une bonne occasion pour nous
pour décompresser, se reposer et
surtout pour faire le vide auteur de
nous- mêmes, on reprend les
entraînements avec un bon moral
et avec une grande confiance, surtout qu'on a bouclé la première
partie de la saison sur une bonne
note.

La JSK a réalisé un parcours
catastrophique en championnat
lors de la phase aller…

Malheureusement, on n'était pas
à la hauteur lors de la phase aller,

réalise un gros travail et sur tous
les plans. Nous les joueurs, nous
sommes là pour faciliter la tâche à
l'entraîneur, nous sommes prêts à
travailler et à cravacher comme des
fous afin de bien préparer la seconde manche de la saison.

Selon vous, pourquoi la JSK est
passée à côté du sujet durant
toute la phase aller du
championnat ?

Néanmoins, la direction du club
n'a pas programmé un stage à
l'étranger, contrairement aux
habitudes du club…

Je ne suis pas technicien ou spécialiste pour parler de ce sujet mais
en tant que joueur, je peux vous
dire qu'on a payé cash notre mauvais départ en championnat, lorsqu'on commence avec trois ou
quatre mauvais résultats, le doute
s'installe, par la suite, les joueurs
jouaient sous une grosse pression,
ce n'était pas facile pour nous de
gérer tous ces détails, c'est très dur
ce qu'on a vécu durant toute la
phase aller.

Les supporters craignent pour
l'avenir de l'équipe…

Nos supporters sont habitués
aux titres et aux sacres, c'est de leur
droit d'exiger de bons résultats, je
comprends leur colère mais on fera
le maximum pour rectifier le tir
lors de la phase retour et effacer les
mauvais résultats de début de saison. D'ailleurs, on doit tout oublier
et redémarrer à zéro lors de cette
trêve hivernale.

Les dirigeants misent beaucoup
sur cette trêve hivernale pour
redresser la barre …

Cette trêve est tombée à pic pour
nous. Ça sera une bonne occasion
pour le staff technique afin qu'il

Pour moi, peu importe le lieu du
stage hivernal, le plus important à
mes yeux est que le staff technique
puisse appliquer son programme
de préparation à la lettre, à Tizi
Ouzou, à Alger, au Maroc ou à
Tunis, pourvu qu'on bosse bien travailler et qu'on réalise une bonne
préparation hivernale.

Contrairement au championnat,
la JSK a pu accéder aux ¼ de
finale de la coupe d'Algérie…

On a joué trois tours en coupe,
on a réussi à atteindre les quarts de
finale, maintenant, les choses sont
très claires pour nous, on doit aller
le plus loin possible dans cette
compétition. En coupe, lorsque on
atteint les quarts de finale, le rêve
est permis, quoi.

Justement, les supporters des
Jaune et Vert rêvent de la coupe
d'Algérie…

On ne doit pas vendre la peau de
l'ours avant de l'avoir tué, mais on
pourra sauver notre saison avec la
coupe, on fera tout notre possible
pour brandir ce trophée, j'ai été
présent en 2011 lors de la finale
gagnée de la coupe d'Algérie contre
l'USMH, je veux vraiment revivre

cette joie cette
année.

USMS 0 - JSMB 1

Et la coupe de la
CAF…

Nous débuterons cette
aventure dans un mois,
comme je vous l'ai déjà dit, on
mise beaucoup sur cette trêve
hivernale afin de bien recharger les batteries et être prêts et
sur tous les plans au début de la
seconde manche de la saison.
Pour la coupe de la CAF, on sera
appelés à gérer tour par tour et
incha Allah on atteindra le tour
des poules, c'est notre premier
objectif dans cette compétition.

Sur un plan personnel, vous
n'aviez raté qu'un seul match en
championnat lors de la phase
aller…

c'est lundi après-midi, que
Rebbouh Houssem Eddine a
paraphé un contrat de 18 mois
à la JSMB.
Un renfort de choix
en attaque
Disposant d'une morphologie
imposante et un profil de pur
attaquant, Rebbouh Houssem
Eddine est un élément qui fera
certainement parler de lui au
sein de la JSM Béjaia. Après
avoir terminé meilleur buteur
au sein de la formation du CA
Batna, la saison écoulée en
Ligue 2, ce dernier est relégué
sur le banc par Aribi, actuellement une des attractions du
championnat de L1. L'enfant
de Khenchela qui s'est contenté de quelques apparitions,
s'est montré plusieurs fois
décisif. L'offre qui est venue de
la part des responsables de la
JSMB, ne pouvait pas être refusée par le joueur qui aspire à
plus de temps de jeu. L'arrivée
de cet attaquant de 28 ans va

sans doute permettre au staff
technique de bénéficier de
plus de choix au niveau du
compartiment offensif pour la
seconde moitié de la saison.
Le coach veut
prendre son temps
concernant le 3e joueur
Après avoir acquis les services
de Boumechra et Rebbouh, la
formation de la JSMB dispose
d'une troisième licence. Nous
avons appris que la direction
de la JSMB qui avait dans un
premier temps tenté de
convaincre Lamhene Mokhtar,
d'opter pour le club de la capitale des Hammadites, ne
compte pas se précipiter dans
le choix du troisième joueur.
L'entraineur Younes Ifticen a
lui aussi son mot à dire et ce
dernier veut prendre son
temps pour déterminer avec
exactitude le profil qui sera en
mesure d'apporter un plus au
sein de l'effectif du club.
B. E. Z.

Interdit de prendre place sur
le banc de touche, lors des
deux dernières rencontres de
championnat face respectivement au Paradou et Blida.
Younes Ifticen vient d'obtenir
gain de cause auprès de la
Commission de résolution des
litiges de la LFP. En effet, l'entraineur de la JSMB avait
déposé un dossier samedi dernier auprès des instances qui
gèrent le championnat et cela
afin de pouvoir bénéficier
d'une licence qui va lui permettre de coacher son équipe
à partir du banc de touche.
C'est hier que les responsables de la formation de la
Soummam ont reçu la notification concernant la décision qui
est en faveur du technicien
bougiote.

Merbah : «On veut
réussir notre pari»

«Au Maroc, à Tunis, à Alger ou à Tizi Ouzou, pourvu qu'on effectue un bon stage»
pourtant, on a réalisé une bonne
préparation estivale, je ne veux pas
revenir en arrière, j'avoue qu'on a
raté toute une phase aller,
d'ailleurs, je profite de cette occasion pour demander à travers vos
colonnes pardon à nos supporters.

19

e

et redémarrer à zéro»

Le défenseur central des
Jaune et Vert qui a pris part à quatorze
matchs de son équipe lors de la phase
aller du championnat sur les quinze
joués par la JSK revient dans cet entretien sur le parcours des Canaris du
Djurdjura lors de la première manche
du championnat comme il parle de
cette préparation hivernale et de l'avenir du club le plus titré d'Algérie.
L'enfant de Tizi Ouzou souhaite la
bienvenue à Khelili comme il reste très
confiant concernant sa place de titulaire, lui qui ne craint apparemment pas
la concurrence.

Mercredi 4 janvier 2017

Une victoire
qui fait du bien
Afin de se concerter sur
la préparation hivernale

Réunion
HannachiHidoussi hier
après-midi

ElhamdouliAllah, la régularité
est mon point fort. Au Mouloudia
Le président Hannachi a tenu une
j'ai joué trente- six matchs, trente en
réunion de travail hier après-midi
championnat et six en coupe
avec l'entraîneur Sofiane Hidoussi
d'Algérie. La saison passée, j'ai joué pour se concerter sur la préparation
vingt-neuf matchs en championnat hivernale. Le coach tunisien a souhaité la programmation d'un stage d'une
sous le maillot de la JSK. Je ne
dizaine de jours pour mieux connaître
triche jamais aux entraînements, je
son groupe, chose qui a été satisfaite
n'ai pas de baguette magique, je
par son employeur. Pour ne pas
suis sérieux et je ne triche pas.
contrarier son entraîneur, le prési-

dent Hannachi a annulé le déplaceAvec le retour de Khelili, la
ment au Maroc où son équipe devait
concurrence a été relancée au
participer à un tournoi en ce début du
niveau de la défense…
mois de janvier. En outre, il a demandé à son entraîneur de combler les
D'abord, je souhaite la bienvelacunes décelées lors de la phase
nue à Khelili, il connaît bien la
aller et de faire de son mieux pour
maison. Tout joueur qui peut
remettre l'équipe sur les bons rails.
apporter un plus à l'équipe est le
C'est
hier que le président Hannachi
bienvenu. La concurrence ne me
et son entraîneur devaient arrêter la
fait pas peur, mon expérience et
durée du stage que devra effectuer
mon talent plaident pour moi.
l'équipe à Alger.
A. H.
A. H.

Pour son 1er test amical à Sétif, la formation
des Vert et Rouge a réussi à l'emporter sur le score
d'un but à zéro face à l'USM Sétif. La formation de
Yemma Gouraya qui a débuté samedi dernier un
stage de quelques jours, a joué son premier match
amical. Une rencontre qui avait surtout pour but
de marquer le point, entre les deux parties qui
composeront ce regroupement d'une semaine. En
effet, après avoir axé son travail sur l'aspect physique, le coach de la JSM Béjaïa, Younès Ifticen a
voulu à travers cette opposition amicale, donner
l'occasion à ses joueurs de décompresser et cela en
les remettant dans le bain de la compétition. En
affrontant cette formation de l'USMS, les Béjaouis
l'ont finalement emporté par la plus petite des
marges. Une victoire qui fait certainement du bien
aux hommes de l'entraineur bougiote. Par ailleurs,
une seconde rencontre est programmée pour ce
jeudi, en attendant de connaitre l'identité de
l'adversaire.
Boumechra a joué une mi-temps
Le nouveau venu au sein de l'effectif, Boumechra
Salim a lui aussi eu sa chance durant cette rencontre. En effet, l'ex-milieu de terrain du GC
Mascara, a bénéficié d'un temps de jeu assez conséquent pour une première. Salim qui était en rupture de ban depuis la 10e journée du championnat
avec son ancien club, avait déclaré qu'il s'entrainait
souvent en compagnie de son préparateur physique. L'entraîneur de la JSM Béjaïa, Younès Ifticen
avait jugé bon de le faire jouer durant cette rencontre et cela afin de se faire une idée sur son état
de forme.
B. E. Z.

Le défenseur axial des Vert et Rouge, Abdelmalik Merbah est à l'image de
l'ensemble des joueurs qui composent l'effectif de la JSMB. Cet élément
d'expérience, qui a connu beaucoup d'équipes durant sa carrière, est en train
de réaliser une saison exceptionnelle.
Pour ce stage hivernal,
Merbah revient sur la première
moitié de saison réalisée avec
l'équipe ainsi que les objectifs que
doivent atteindre les joueurs durant
ce regroupement de quelques jours.
"On doit assurer une bonne préparation durant ces quelques jours de
stage bloqué. Après avoir réalisé
une bonne première partie de saison, on veut nous préparer pour la
suite du parcours. Je dirais qu'on
aurait pu faire mieux durant la
phase aller. On a raté quelques
opportunités pour engranger
d'autres points, mais je pense que le
classement actuel est satisfaisant."
«Combler certaines
lacunes»
Abdelmalik qui compose la charnière centrale de la JSM Béjaïa en
compagnie de Allali Slimane est
en train de redonner de l'assurance à un compartiment qui a beaucoup souffert lors des précédentes
saisons : "Je ne dirais pas que tout
est parfait. Nous pouvons faire
beaucoup mieux, surtout quand
on voit la façon avec laquelle on a
entamé certaines rencontres.
Après six mois passés au sein du
club, je dirais que nous nous en
sommes bien sortis, mais le
meilleur reste à faire. On doit profiter de notre présence aujourd'hui
à Sétif afin de corriger certaines
lacunes que nous avons constatées."

«Le bilan de la phase aller
est acceptable»
Merbah est aussi revenu sur le parcours qu'a réalisé l'équipe durant la
phase aller : "Je pense que c'est un
parcours acceptable. Le club aspire
à jouer la carte de l'accession, et
nous sommes bien partis pour réaliser cet objectif. Aujourd'hui on
occupe la 3e place au classement, à
seulement deux points de Blida.
Cela nous permet de donner encore
le meilleur de nous-mêmes
pour espérer terminer parmi
les équipes de tête à la fin
de la saison."
«Le groupe est
motivé»
Concernant l'état d'esprit
des joueurs, Merbah, en
sa qualité d'un des leaders du groupe, nous
avoue : "Le groupe en
place est extrêmement
motivé pour s'assurer
une place sur le podium
en fin de saison. Tous
les clubs passent par des
périodes creuses et je
pense que nous avons
réussi à dépasser cette
situation sans trop d'encombres.
Nous sommes animés d'une bonne
volonté et on veut naturellement
réussir à donner de la joie aux supporters."
B. E. Z.

www.competition.dz

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

18

ASMO

JSK

HENKOUCHE
S'ENVOLE,
BELALEM AUSSI

Boutiche : «On fera
tout pour combler
nos lacunes»
Le milieu Abdelkader Boutiche estime qu'avec
le stage de Terga, l'équipe aura l'occasion de
peaufiner sa préparation en vue d'une phase
retour qui, selon lui, ne s'annonce pas de tout
repos.

Comme il fallait s'y attendre,
Mohamed Henkouche s'est envolé
du côté de Yemma Gouraya où sauf
revirement de dernière minute, il
devra driver le Mouloudia de
Béjaïa.
De notre correspondant
L. M. AZZI
Ce technicien aurait irrité les dirigeants asémistes au
point de les mettre dans l'embarras pour avoir insisté sur
son droit de regard sur le recrutement hivernal. Hier aussi, il
était aux abonnés absents au
moment où une partie des
joueurs s'entraînaient sous la
coupe de Fayçal Meguenni. Le
milieu Djamel Belalem s'est
envolé lui aussi mais sans la
moindre surprise étant mis sur
la liste des libérés. Ce joueur a
tout simplement atterri à
Béchar où il s'est engagé avec le
club de la Saoura dans l'aprèsmidi d'hier.
Le recrutement
au point mort
Comme d'habitude, les dirigeants prennent un fâcheux
plaisir à verrouiller l'information touchant l'équipe et son
effectif. Aux dernières nou-

L'équipe a fini l'aller sur les genoux,
comment l'avez-vous vécu ?

Ecoutez, ce n'était pas facile pour
nous de vivre une fin pareille alors que
nous étions sur une bonne série. Il a
fallu deux défaites de suite pour que
l'équipe régresse un peu et termine à la
onzième place. Mais il ne faut pas s'inquiéter, on aura le temps pour redresser la situation.

velles, aucun signe d'un
contact avec de nouveaux
joueurs susceptibles de venir
renforcer l'échiquier d'ElDjamîya. L'opération recrutement reste au point mort, du
moins à l'heure où nous mettons sous presse. Les dirigeants
actuels qui font l'objet de critiques de l'ensemble des supporters du club seraient préoccupés par l'histoire de l'entraîneur. Ils seraient préoccupés
aussi par le cas des autres
joueurs appelés à quitter le
navire asémiste à l'instar de
Boukatouh, Naâmane et Aklil.
Le fait de décaler la reprise du
championnat d'une semaine ne
peut que jouer en faveur des dirigeants, et pour cause ! L. M. A.

Vous le pensez vraiment ?

Oui bien sûr ! Je crois que notre équipe a connu un départ difficile comme
vous le savez. Puis, nous avons réussi à
retrouver nos marques. L'équipe a pris
la bonne route avec une série de résultats positifs. Nous avons été invaincus
pendant six matches. Et puis, nous
avons chuté contre les équipes de
Boufarik chez nous et contre le
Mouloudia de Saida en déplacement.
Donc, il suffit de reprendre à gagner et
tout ira pour le mieux inch'Allah.

Bentazi nouveau préparateur physique

La direction du club de M'dina J'dida a engagé Abdelhafid Bentazi
pour occuper le poste de préparateur physique. Ce dernier qui a déjà
exercé au club asémiste, a entamé son travail lors de la séance tenue
hier match au stade Habib-Bouakeul. Ce technicien a pris la place de
Kacem Salim, parti pour n'avoir pas été payé, faut-il le rappeler.

Pensez-vous que la trêve est
arrivée au bon moment pour
l'équipe ?

Ah oui, évidemment ça nous a permis de souffler après une longue préparation entamée depuis l'été dernier.
Ça nous a permis de prendre un peu de
recul et de faire le vide. Je pense que
cette trêve est tombée à pic pour nous.

D'autant qu'un stage se profile à
l'horizon…

Oui, on va reprendre le travail avec
un stage de préparation. Cette opportunité nous donnera l'occasion de revoir
nos plans et de corriger nos lacunes.
Comme ça nous pourrons reprendre la
compétition avec un meilleur visage.
C'est du moins notre souhait. En tous
les cas, nous avons pour devoir de
prendre les choses très au sérieux parce
qu'avec la deuxième phase, le championnat va être dur à négocier.
L. M. A.

MCS

Il aura lieu à Hammam Rabi

Le stage bloqué
commence aujourd'hui
Le MCS va entamer, aujourd'hui, son stage bloqué
de 8 jours à la station thermale Hammam Rabi,
loin de la pression de la ville.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
Mourad
Rahmouni
mise énormément sur ce
stage pour mieux préparer
son groupe à la reprise de la
compétition, afin de se racheter lors de cette deuxième
phase. Ainsi, cette échéance
est très importante pour le
MCS.
13 séances
au programme
L'entraîneur Rahmouni a planifié son travail pour ce stage,
en organisant 13 séances d'entraînements, une occasion
pour cette équipe de Saïda de
recharger ses batteries et de
combler les lacunes dans le
jeu collectif, car le premier
responsable à la barre technique n'était pas satisfait du
rendement de l'équipe sur le
terrain. Dès le départ, il a

remarqué le manque de cohésion du groupe. Ainsi, pour
parfaire son travail, il souhaite réussir la préparation
hivernale.
Joutes amicales Le
MCS a repris hier les entrainements avant l'entame de la
compétition prévue le 13 janvier. Durant les semaines à
venir, le staff technique va
dégager le onze le plus performant qui débutera la compétition. Pour ce faire, l'entraineur a prévu quelque
matches amicaux avant le
début du la phase retour. Ces
joutes amicales vont lui permettre de corriger certaines
erreurs et apporter les derniers réglages à son onze.
Un souci nommé
attaque
Il semble que c'est le compartiment offensif qui inquiète le

Mercredi 4 janvier 2017

plus le coach en raison de son
inefficacité, qui n'a pas rassuré durant les matches de la
phase aller. Ce compartiment
est le plus étoffé avec pas
moins de cinq joueurs à vocation offensive (Zouari,
Hamidi, Soudani, Guenina,
Ammour). L'entraîneur va
certainement essayer d'autres
variantes afin de trouver la
meilleure combinaison possible.
K. Dj.

Le wali met en garde

«Les
dirigeants
doivent
trouver des
solutions»
Le wali a convié les responsables
du club phare de la wilaya de Saïda à
une réunion hier après-midi au siège
de la wilaya en présence d'un bon
nombre de dirigeants de la SSPA et du
CSA. Le Mouloudia traverse des
moments difficiles en raison du
manque de moyens financiers. M.
Boukarabila Djelloul a exhorté les responsables du club à redoubler d'efforts
pour aplanir tous leurs différends et ne
se concentrer que sur leur équipe pour
une meilleure représentation de la
wilaya de Saida. "On soutient le
Mouloudia d'une manière constante.
Le club va bénéficier d'aides importantes de la part des autorités locales.
Alors, en contrepartie, on souhaite que
les responsables du club dépassent
leurs conflits pour se concentrer sur
l'équipe qui a besoin de se reprendre.
On ne permettra jamais à quiconque de
se jouer d'un grand club qui représente
une grande ville et un large public.
Notre devoir est d'avertir tout le
monde, les dirigeants doivent trouver
des solutions. Il est inconcevable
qu'une ville comme Saida voit son club
phare jouer uniquement le maintien."
K. Dj.

BOUHADDA :
«Il faut être au
top au retour»
Comment vous
sentez-vous après
cinq jours de repos ?

Je pense que ce repos
nous a permis de souffler et de récupérer un
peu des efforts fournis
durant la phase aller.
Désormais, fini le
repos, place à la préparation afin d'être au top
pour la phase retour.

Comment se déroule
la préparation?

Pour le moment, tout
se passe bien et tous les
joueurs sont présents.
On travaille sans rechigner. Pour la manche
retour, des rendezvous très importants
nous attendent, à commencer par la rencontre retour face au
MCEE à domicile.

Comment
appréhendez-vous la
phase retour ?

Je tiens à dire que ce
sera une phase charnière pour nous et pour
tous les autres clubs
qui vont faire leur pos-

sible pour réussir une
très belle saison. Ce
sera difficile, mais on
n'a pas le choix, on doit
faire de notre mieux
pour réaliser notre
objectif.

Qu'avez-vous à dire
aux supporters ?

Ils n'ont pas à s'inquiéter Je sais aussi
qu'ils sont et seront
toujours derrière nous.
Leur soutien est important. En ce qui nous
concerne, nous nous
donnerons à fond pour
eux et pour honorer les
couleurs du club.K. Dj.

Hannachi devrait récupérer sa lettre
de libération aujourd'hui

Le FrancoAlgérien
Naceri
Mohamed
poursuit
les tests

Aribi attendu cet
après-midi à Tizi

Ouzou pour signer
PAR ABDELLAH H.
Selon une source
proche de la direction, le
président Hannachi a
contacté dans la journée
d'hier son homologue du
CAB Farid Nezar pour
tenter de le convaincre
afin de lui céder son
attaquant Karim Aribi.
Notre source révèle qu'il a
trouvé un accord avec lui
et qu'il s'est entendu avec
lui pour récupérer la lettre
de libération d'Aribi
aujourd'hui.
Se trouvant dos au mur
après les déclarations de
Nezar dans lesquelles il a
affirmé qu'il refuse de
négocier avec le manager
du joueur, le président
Hannachi a décidé de
prendre le dossier d'Aribi

HIDOUSSI

À SES JOUEURS
«Il faut
oublier le
cauchemar
de la phase
aller»

Rentré de Tunisie
où il a passé les fêtes de
fin d'année, l'entraîneur
Sofiane Hidoussi a
assuré la séance d'hier
après-midi en
compagnie d'Adjali et
Kharoubi. Il s'est
adressé à ses joueurs
avant la reprise des
entraînements en leur
demandant de croire en
leurs qualités et de faire
de leur mieux pour
faire un meilleur
parcours à la phase
retour. "Il faut oublier
le cauchemar de la
phase aller. Le doute
s'était emparé de vous,
mais vous avez les
moyens de revenir lors
de la seconde manche
du championnat. Je sais
qu'avec le travail, vous
pourrez faire de belles
choses à la phase
retour. Le parcours
enregistré jusqu'à
maintenant n'a pas été
à la hauteur des
attentes de nos fans et
nous devons rectifier le
tir à la reprise du
championnat. Rien n'est
encore perdu, mais on
doit travailler
d'arrache-pied pour
combler nos lacunes",
leur a-t-il dit.
N. B.

en main comme nous
l'avons rapporté d'ailleurs
dans notre dernière
édition. Il avait offert au
départ 1 milliard de
centimes en contrepartie
de la lettre de libération
d'Aribi, mais avec l'entrée
en course du nouveau
président du CRB pour le
recrutement de cet
attaquant, le président de
la JSK a été contraint de
revoir à la hausse son
offre. D'après un dirigeant
kabyle que nous avons
joint dans la soirée d'hier,
le président Hannachi a
proposé 1,2 milliard de
centimes pour convaincre
Nezar à lui céder son
attaquant.
Signature
Si dans la journée de
lundi dernier le président

Rial toujours
absent

Le capitaine Ali Rial
n'a toujours pas
repris les
entraînements avec
le groupe. Ce n'est
pas la première fois
qu'il fait l'impasse
sur la reprise des
entraînements sans
qu'il soit inquiété
par qui que ce soit.
Il avait boudé
l'équipe après le
match face au CRB
en menaçant de ne
plus remettre les
pieds à la JSK, mais
il avait fini par
reprendre sans qu'il
ne soit rappelé à
l'ordre. Mal au point
lors de la première
manche du
championnat, Rial
sera sans nul doute
libéré à la fin de
l'exercice actuel.

Entraînement
ce matin
à Harouza

En attendant de
programmer un
stage à Aïn Benian,
l'entraîneur Sofiane
Hidoussi a
programmé une
séance ce matin à
la forêt Harouza
pour travailler le
volet physique. La
séance de l'aprèsmidi, elle sera
consacrée à l'aspect
technico-tactique et
elle aura lieu sur le
terrain du 1erNovembre.

Nezar avait affirmé
qu'Aribi est plus proche
du CRB que de la JSK
étant donné que l'offre
des Belouizdadis est
meilleure que celle des
responsables kabyles,
mais les données ont
changé depuis la soirée de
lundi après la
conversation qu'a eue le
président Hannachi avec
son homologue du CAB.
Sauf revirement de
dernière minute, Aribi est
attendu cet après-midi à
Tizi Ouzou afin
d'officialiser son transfert.
Le président Hannachi
doit juste envoyer 1,2
milliard de centimes à
Nezar, la somme sur
laquelle il s'est entendu
avec Nezar pour racheter
le contrat d'Aribi pour
que ce dernier rallie la

ville des Genêts afin de
signer son contrat au
profit des Jaune et Vert.
Les dirigeants de la JSK
affirment haut et fort que
la venue de l'attaquant du
CAB est officielle et qu'il
est leur quatrième recrue
en ce mercato hivernal,
mais tant que celui-ci n'a
rien signé, on se
contentera juste de dire
qu'il est attendu pour cet
après-midi à Tizi Ouzou
pour officialiserson
transfert. Le président
Nezar que nous avons à
maintes fois appelé dans
la soirée d'hier pour voir
s'il a effectivement donné
son accord de principe au
président Hannachi pour
lui libérer son meilleur
buteur est resté
injoignable.
A. H.

TOUJOURS PAS DE
MENEUR DE JEU
PAR N. BOUMALI
La direction de la JS Kabylie
peine toujours à recruter un
vrai meneur de jeu en ce mercato hivernal. Le président
Hannachi a ciblé Sayoud, Tabti
et Lamhane, mais il n'a conclu
avec aucun d'eux. Pourtant, s'il
avait pris le dossier de
Lamhane en main, il aurait
réussi à le faire revenir.
Malheureusement, au lieu de
négocier avec les responsables
de l'O Médéa sa lettre de libération, il lui a demandé de récupérer lui-même le fameux document qui lui permettra de faire
son retour à la JSK. Il avait proposé 1,2 milliard de centimes
en contrepartie de la lettre de
libération de Hamia et il n'avait
à aucun moment évoqué
Lamhane avec les responsables
de la formation de Médéa.
S'il avait proposé 300 millions
de centimes au président
Boukhelkhal comme il l'a fait le
président du CRB, il aurait
racheté son contrat. Pour Tabti,
il s'intéressait à lui au mois de

novembre dernier, mais il
n'avait rien fait pour racheter
son contrat. Il le voulait déjà au
mois de juin dernier, mais il
n'avait pas mis le paquet pour
le recruter. Les dirigeants de
l'USMBA avaient fait une offre
intéressante à leurs homologues de l'ASMO, ce qui leur
avait permis de récupérer sa
lettre de libération. En ce qui
concerne Sayoud, les dirigeants
parlent de leur intérêt pour ce
joueur, mais ils n'ont jamais
passé à l'action. Le président
Haddad a mis fin à leurs
espoirs de bénéficier des services de ce joueur en déclarant
avant-hier qu'il est intransférable. A 11 jours de la clôture
du marché des transferts, le
président Hannachi n'a toujours
pas recruté un meneur de jeu,
alors que tout le monde s'accorde à dire que la JSK a besoin
d'un meneur de jeu pour espérer sauver saison et cela en
plus d'un buteur et d'un bon
défenseur central.
N. B.

Des amendes
pour certains
joueurs
Vu que plusieurs joueurs
n'ont pas repris avec le groupe
lundi dernier, le président
Hannachi menace de les sanctionner financièrement. S'il met
à exécution ses menaces, ceux
qui ont fait l'impasse sur la
séance de la reprise se verront
infliger des amendes financières
qui varieront entre 10 et 20 millions de centimes. Le président
Hannachi était présent lundi

dernier au stade et il n'a pas
apprécié que certains de ses éléments ne reprennent pas les
entraînements comme convenu.
En plus des internationaux, 7
éléments n'avaient pas répondu
à l'appel de la reprise. Cela n'a
pas été du goût du président
Hannachi qui s'attendait à ce
que ses joueurs débutent la
nouvelle année avec plus de
volonté et de motivation.

La JSK a mis
depuis lundi soir,
jour de la reprise
des entraînements,
un jeune FrancoAlgérien à l'essai.
Mohamed Naceri,
qui est âgé de 21
ans, est un attaquant de couloir, un
gaucher qui poursuit les tests à la
JSK. Le staff technique des Canaris
du Djurdjura veut
prendre tout son
temps avant de
prendre une décision finale concernant l'avenir de ce
jeune attaquant.
Selon une source
très proche de la
direction des
Canaris du
Djurdjura, Naceri
qui résidait en
Espagne a fait
toutes ces catégories à l'école du FC
Barcelone,
d'ailleurs, pour
cette raison,
Hannachi et ses
proches collaborateurs n'ont pas
hésité à inviter cet
attaquant à venir
passer des tests.
En l'absence de
joueurs sur le marché national et à
quelques jours seulement de la clôture du mercato
hivernal, les responsables du club
se sont penchés
sur les FrancoAlgériens.
A. H.

Hamar
refuse
de libérer
Hadouche

Selon une source
digne de foi, le président de l'ESS,
Hassan Hamar,
s'oppose catégoriquement au départ
de son attaquant
Hadouche. Ce dernier nous a confié
en début de semaine que le président
Hannachi l'a
contacté, mais il
n'a pas son destin
entre les mains.
Hadouche aurait
rencontré son président ces derniers
jours pour lui faire
part des contacts
qu'il a reçus de la
part de la JSK et de
l'USMA, mais le
président Hamar lui
aurait rétorqué
qu'il a besoin de lui
et qu'il n'ira nulle
part.
N. B.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

7

Intérêt pour
Bouchema
Libéré par la direction du
CRB en raison de son
désaccord avec son
entraîneur, le milieu
Bouchema a été proposé
aux responsables
kabyles. Ces derniers se
seraient renseignés sur
lui et on ignore s'ils ont
pris attache avec lui.
Bouchema que nous avons joint dans
l'après-midi d'hier affirme qu'il n'a pas été
contacté par la JSK. Il est utile de rappeler
que le président Hannachi voulait ce joueur
lorsqu'il portait le maillot de l'USMA.

Hannachi
songe à
Bougueroua
Libéré par le CRB à la suite de
son arrestation par les
services de sécurité pour
possession de drogue
l'attaquant Bougueoura
a été proposé aux
responsables kabyles. Le
profil de cet attaquant
intéresse le président
Hannachi, mais avec cette
histoire de drogue, il hésite à entrer en
contact avec lui. Il le voulait depuis qu'il
portait le maillot du RC Arba, mais avec ce
qui s'est passé dernièrement, le président
Hannachi réfléchira mille fois avant de
relancer sa piste même s'il veut à tout prix
recruter deux attaquants en ce mercato
hivernal.

Baïtèche
veut saisir
la CRL

Selon une source proche de la
direction, Karim Baïtèche compte saisir la
Chambre de résolution des litiges de la
FAF pour récupérer sa lettre de libération
afin de signer à la JSK. Il a rallié hier en
fin d'après-midi la ville de Constantine
afin de demander à l'entraîneur
Abdelkader Amrani de faciliter son
départ. L'entrevue entre les deux hommes
était prévue pour la soirée d'hier, mais si
le nouvel entraîneur s'oppose à son
transfert, l'ex-pensionnaire de l'USMA
envisage de saisir la CRL pour avoir gain
de cause. Il n'a pas été payé depuis plus
de trois mois et même si le coach Amrani
affirme qu'il compte sur lui à la phase
retour, Baïtèche est déterminé à quitter le
CSC en ce mercato hivernal. Il boude
l'équipe depuis la reprise des
entraînements et il a assuré aux dirigeants
kabyles que dans le cas où il ne trouverait
pas un accord avec ses responsables, il
saisira la CRL. N'ayant pas pu s'imposer
au CSC, l'enfant d'Aïn Benian veut à tout
prix rejoindre la JSK en ce mois de janvier.
Pour ne pas entrer en conflit avec les
dirigeants du CSC, le président Hannachi
lui a demandé de récupérer lui-même sa
lettre de libération.
N. B.

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

8

JSS

MCA : LES CHOSES SÉRIEUSES

ont débuté hier à Benidorm
PAR AMINA Z.
Depuis hier, les Vert et Rouge se trouvent en Espagne afin de se préparer comme
il se doit pour une année 2017 grandiose.
Les équipiers du capitaine Hachoud ne
jurent que par les grands succès et pour ce
faire, il n'y a pas de formule magique que le
travail continu pour assurer une bonne préparation.
Le Mouloudia d'Alger a pris le vol de 16h

lundi dernier afin de rallier la ville espagnole. Le temps de se reposer et trouver ses
repères dans les chambres, et après une
seule nuit, les Vert et Rouge s'attaquent à la
préparation avec un seul mot d'ordre : revenir très fort quand les débats reprendront.
Les Mouloudéens savent qu'ils n'auront pas
le temps de souffler à leur retour avec un
statut de leader à défendre jusqu'au bout,
une coupe d'Algérie que les Mouloudéens
veulent gagner pour assurer la 9e ainsi que

la coupe d'Afrique avec cet espoir de faire
sensation sur le continent. Tout cela nécessite des sacrifices et comme l'avait déclaré
Mouassa dans ces mêmes colonnes : "Pour
rester au sommet, il faut faire des sacrifices
et souffrir. Après, il est clair de récolter les
fruits de la réussite." Une façon de faire
comprendre à tout le monde que le
Mouloudia d'Alger n'est pas partie en
Espagne pour faire du tourisme mais plutôt
se surpasser afin de réussir sa mission, celle

L'autre jeune Mohamed Amine
Bramki est une valeur sûre du
Mouloudia d'Alger puisque c'est
sous l'ère de l'ancien coach Artur
Jorge que le public du Mouloudia
d'Alger a découvert ce joueur.
Kamel Mouassa qui fait confiance
aux jeunes, a fait appel à Bramki
pour ce stage. L'enfant d'El-Biar
dira sur ce stage avec l'équipe pro
: "J'étais très content lorsqu'on m'a
convoqué pour ce stage. C'est une
autre chance pour moi après celle
que j'ai eue avec Artur Jorge. Je ne
vous cache pas que je ferais tout
pour attirer l'attention du coach
durant ce stage et je ferais tout
pour dérocher une place de titulaire dans le onze."

La direction
de la JS Saoura
s'active
énergiquement
dans l'espoir
de renforcer les
rangs de l'équipe
fanion.

Après le report
du coup d'envoi
de la phase retour
La durée
du stage ne
changera pas

Ammachi :
«Mon objectif,
m'imposer
avec les
seniors»

Bramki :
«Je ne raterai
pas cette
occasion»

Belalem, 3 recrue
e

de réussir une préparation d'enfer pour que
la suite des débats soit bien meilleure. Et
donc, à partir d'hier, les choses sérieuses
commencent pour les Vert et Rouge. Les
joueurs qui se sont battus bec et ongles pour
remettre le Doyen à sa vraie place, se trouvent actuellement à Benidorm pour bosser
durement afin de garder intactes leurs
chances de gagner le titre.
A. Z.

LES JEUNES
PARLENT DU STAGE

Le jeune milieu de terrain
Abdelaziz Ammachi effectue son
premier stage à l'étranger avec
l'équipe pro du MCA. Le natif
d'El-Biar nous parle de ce stage et
ses objectifs et dira d'emblée :
"C'est la première fois que je fais
un stage à l'étranger avec l'équipe
pro. Je ne vous cache pas que je
suis très content de faire partie du
groupe et Inch'Allah je ferais tout
pour m'imposer et surtout jouer,
car mon objectif numéro un c'est
de jouer et montrer à tout le
monde que les jeunes du MCA
peuvent jouer en sénior."

Il portera le n°22

MOUASSA À SES JOUEURS
«On est venus en Espagne
pour bosser dur»
Le premier responsable de
la barre technique, Kamel
Mouassa a tenu un discours à
ses poulains avant l'entame du
stage pour les sensibiliser, afin
de se surpasser pour revenir à
Alger prêt à n'importe quelle
épreuve. Kamel Mouassa a toujours communiqué avec ses
joueurs. Il prend ce volet très au
sérieux, car c'est comme ça qu'il
peut les sensibiliser.
L'entraineur Mouassa a fait
comprendre à ses joueurs : "On
est venu en Espagne pour bosser durement. Si on veut main-

tenir le cap, il faut oublier tout
ce qu'on a pu réaliser jusque-là
pour préparer la suite dans le
sérieux et la grande concentration." Mouassa a fait savoir à
ses joueurs aussi qu'ils se doivent d'être professionnels dans
leur comportement sur le terrain comme ailleurs. Une façon
de leur faire comprendre qu'il
n'a pas envie de faire le gendarme, mais si cela est nécessaire, il
ne s'empêchera pas de le faire.
Mouassa a fait comprendre à
ses capés qu'avec lui, à Alger, à
Benidorm ou ailleurs, il faut

respecter les couleurs du MCA,
travailler avec sérieux, se respecter mutuellement et faire
tout ce qu'il faut pour l'intérêt
du MCA. Les joueurs se sont
montrés sur la même longueur
d'ondes que leur coach, car eux
aussi savent qu'à leur retour, il
y aura des milliers voire des
millions de Chnaoua qui exigeront le meilleur résultat, et pour
exaucer ce vœu, il faudra bien
sûr une préparation d'enfer.
A. Z.

Seguer : «Faire une bonne
préparation pour revenir plus forts»
L'attaquant du Mouloudia d'Alger,
Mohamed Seguer déclare concernant ce stage à Benidorm : "On va
se surpasser lors de ce stage
pour être à notre meilleur niveau.
On est conscient qu'il faudra
faire une préparation d'enfer
pour revenir plus fort quand la

phase retour débutera. Ce qui est
sûr, c'est qu'il y a un groupe solide et solidaire qui a envie de
réussir de belles choses cette
saison. On fera de notre mieux
pour être à la hauteur des
attentes et assurer en fin de saison un titre pour notre public qui

ne mérite que les honneurs." Les
Mouloudéens ont débuté le travail et tout le monde se donne à
fond depuis leur arrivée à
Benidorm pour réussir de belles
choses quand le championnat
reprendra ses droits.

Le CA l'a décidé

Plus de paiement en espèces
Ces derniers temps, un audit a visé
la gestion de la SSPA/MCA. Il trouve du mal
à tout revoir à cause des opérations en
espèces et d'ailleurs c'est la raison pour
laquelle, désormais, il n'y aura plus de
paiement de ce genre. Tout doit passer par
les comptes à travers un ordre de versement.
En effet, les Vert et Rouge ont été payés en
espèces concernant bien sûr les primes. A

chaque fois, le financier se déplace à Aïn
Benian pour faire signer des décharges aux
joueurs et ces documents, il les classe dans
les dossiers finances. Seulement, cela ne
facilite pas la tâche à l'audit pour faire son
travail comme il se doit. D'ailleurs, cette
opération de paiement en espèces ne devrait
pas faire partie de la gestion des
Mouloudéens. Alors, les membres du conseil

d'administration, à leur tête le président Ladj
qui a les pleins pouvoirs, ont décidé
ensemble que ce type de paiement soit banni
de la gestion mouloudéenne. Même les
primes seront versées dans les comptes suite
à un ordre de versement. On apprend de
source proche du CA, que le directeur
général Omar Ghrib devra remettre une
demande au CA pour la prime de tel ou tel

Les
bagages
de Cherif
El-Ouazzani
sont restés
à Alger

Alors que le milieu
de terrain du MCA,
CEO est arrivé à
l'hôtel à Benidorm
Aqua Azul, ses
bagages n'ont pas
fait le
déplacement,
puisqu'ils sont
restés à Alger. Le
joueur devrait
récupérer ses
affaires dans les
prochaines
heures. Ses
équipiers n'ont
pas omis bien sûr
de le chambrer,
question de
mettre de
l'ambiance dans la
maison du Doyen.

Les Mouloudéens qui
se trouvent actuellement en Espagne
auraient voulu
connaitre la décision
des hauts responsables du foot pour le
report de la date du
début de la phase
retour au 20 janvier,
pour avoir plus de
temps afin de se préparer comme il se doit.
Ils ne pourront pas
changer leurs plans et
donc, ils devront à leur
retour continuer à travailler pour être prêt à
la phase retour quand
elle débutera. Il y aura
probablement un match
amical que voudra
jouer Mouassa avec
une équipe à Alger pour
être prêt pour n'importe quelle épreuve. Ce
qui est sûr, c'est que
les Mouloudéens
auraient vraiment
voulu savoir que le
championnat reprendra
le 20 janvier pour rester plus de temps en
Espagne. Aujourd'hui,
ils ne pourront pas
changer quoi que ce
soit, et donc, ils seront
contraints de changer
leur programme à leur
retour à Alger. Pour
rappel, ce report a été
décidé suite à la convocation de plusieurs
joueurs internationaux
en EN A qui participent
à la CAN et aussi en EN
militaire qui participe
au championnat du
monde militaire à
Oman. Sur son site officiel, on peut lire aussi
que les programmes
des premières journées
de la phase retour
seront connus prochainement.

match. Après, le CA verra si cette somme
sera acceptée ou pas et au final, si l'argent est
disponible, les joueurs l'auront dans les
comptes. Ce qui est sûr, c'est que le CA a
décidé que tout argent doit passer par les
comptes. Ainsi, pour éviter de s'endetter
davantage. Car, désormais, aucune nouvelle
dette ne sera acceptée. Le CA l'a décidé et
comme le PDG leur a donné carte blanche,
cela fait que les gens qui prêtaient de l'argent
à Ghrib, ne pourront plus le faire car ils ne
seront pas remboursés. Côté finance, c'est le
président Ladj et son CA qui vont le prendre
en charge.
A. Z.

PAR L. M. AZZI
En moins d'une semaine,
les dirigeants bécharis ont engagé 3 joueurs, en fait. Car après
avoir enrôlé le défenseur Fethi
Talah du CA Batna et l'attaquant Abdeldjallil Saâd du MC
Saïda, le club béchari s'est offert
les services du milieu Djamel

Belalem. Ce joueur en bute à un
problème avec l'ASM Oran, son
club d'origine, a signé son
contrat au début de l'après-midi
d'hier. Le désormais nouveau
sociétaire de l'équipe des
Aiglons de Saoura était accompagné de son frère qui a tenu à
s'occuper de ce transfert sans le
moindre intermédiaire. Le
contrat en question a été paraphé au niveau du siège du club
de Béchar. Etaient présents au
lieu
indiqué,
Mohamed
Zerouati et Mamoune Hamlili,
respectivement porte-parole du
club et président du conseil
d'administration de la SSPA de
la JSS. Belalem devient ainsi la
troisième recrue bécharie et
portera le numéro 22. Son profil
était recherché par le staff technique dans le souci de renforcer
l'entre-jeu de l'équipe en vue
des prochaines échéances dont
la Ligue des champions de la
CAF.
L. M. A.

Reprise
hier

La reprise des
entraînements
était prévue hier,
assure une source
autorisée. Après
un repos d'une
semaine, les
joueurs devaient
rejoindre le stade
du 20-Août de
Béchar pour se
retremper dans
l'ambiance des
entraînements en
prévision du
championnat dont
la reprise a été
décalée au 20
janvier courant. A
noter que le
groupe sera
convié à un ministage à Béchar
comme l'a
souligné un
dirigeant du club
béchari. Les
joueurs seront
soumis à un
travail basé sur le
physique avec des
séances triquotidiennes et
quotidiennes
avant de retrouver
le cycle normal.

Mercredi 4 janvier 2017

17

BAPIDI

pourrait
retarder
son retour
de Yaoundé
Le défenseur Jules Bapidi fils se trouve à
Yaoundé auprès de sa famille. Ce joueur au numéro 23 s'est rendu avant la fin d'année 2016 pour se
ressourcer auprès des siens et fêter la fin de l'année.
Seulement, son retour à Béchar pourrait être retardé comme il nous l'a expliqué hier sur son compte
Facebook. "Oui, je suis avec ma famille depuis la fin
du mois de décembre dernier", a indiqué le stoppeur de la JSS. Et de poursuivre : "Quant à mon
retour à Béchar je ne peux vous le dire. Parce que je
ne sais pas quand je rentre. Car pour le moment j'ai
un problème de famille à résoudre avant de revenir.
Peut-être je ne rentrerais plus tant que ce n'est pas
résolu." Prié de savoir si la direction du club est au
courant de cette histoire, notre interlocuteur a
répondu par l'affirmative : "Effectivement ils sont
au courant. Je leur avais parlé de ce problème avant
de partir. Donc ils le savent. Et croyez-moi, je dois
régler ce problème avant de revenir. C'est surtout
dans le but de pouvoir me consacrer pleinement à
mon équipe avec qui je dois être extrêmement
concentré pour la suite de la compétition en championnat et la Ligue des champions qui nous attend
aussi."
L. M. A.

OM
Lamhene et Heriat
emboîtent le pas
à Hamia

Le nouveau boss du club de
Laâqiba commence à ratisser large en
matière de recrutement et c'est du
côté médéen qu'il vient faire ses
emplettes en convainquant le buteur
attitré, Amine Hamia, de signer au
profit du Chabab. Ce dernier a déjà
reçu sa lettre de libération du président Boukhelkhel et a rejoint hier sa
nouvelle équipe, le CRB. Ses deux
coéquipiers Lamhene et Heriat lui
emboitent le pas et signent aussi au
profit du club de Laâqiba. Le recrutement de cette triplette médéenne a
coûté plus de deux milliards aux dirigeants du CR Belouizdad, selon une
source proche de l'entourage du club
algérois.

Addadi très convoité

Le king du milieu de terrain de
l'Olympique de Médéa cette saison
Toufik Addadi a été aussi repéré par
des clubs de l'élite ces derniers temps.
Ils veulent à tout prix s'attacher ses
services, car ils voient en lui l'élément
qui pourra donner stabilité et régularité à leur milieu de terrain et l'améliorer. Pour eux, il va incontestablement apporter le plus escompté qu'ils
souhaitent à leur team.

Après le retour de l'ensemble des joueurs

La préparation reprend de plus belle
Juste après le baisser de rideau sur la première phase du championnat, les joueurs rentrent chez
eux pour passer quelques jours de repos et bien se ressourcer auprès des leurs.
De notre correspondant

M. GRINI

La décompression est plus
que nécessaire. Seulement, il y a
lieu de rappeler qu'avant que les
joueurs ne rentrent chez eux, ils ont
été soumis par le staff technique à la
première partie du stage d'hiver où
ils ont travaillé durement à raison
de deux séances quotidiennement.
C'était le premier acte du stage
hivernal. Et c'est hier qu'a commencé l'acte 2 après que tout le contingent de l'OM était présent à
quelques éléments près. Pourtant
les dirigeants ont averti tout le
monde qu'ils ne toléraient aucun
retard et que les auteurs en seraient
sanctionnés. Les retrouvailles se
sont déroulées dans une ambiance
bon enfant. Les premiers trots
aussi. Ils le méritent amplement ces
joueurs médéens qui ont achevé la
première moitié du championnat

sur le podium. Qui l'eut cru ?
D'aucuns estiment que les gars du
Titteri auraient pu mieux faire si
l'arbitrage n'y avait pas mis son
grain de sel. Ce corps arbitral censé
être impartial et correct, les a bien
lésés. Et lorsque vous demandez à
l'un des joueurs ce qu'il pense du
parcours de son équipe lors de cette

première moitié de la compétition,
il vous dira : "C'est un parcours
plus qu'honorable bien qu'on ait
débuté la saison en titubant. Mais
par la suite et tout en exploitant les
consignes de notre coach à bon
escient, on est arrivé à redresser la
barre. C'est qui nous a permis de
nous retrouver parmi le peloton de

tête du classement. Et n'était cet
arbitrage tendancieux de quelques
referees dans certaines joutes, on
aurait fini peut-être champion d'automne. Mais toujours est-il que c'est
stimulant pour la suite de notre
parcours, car tout reste jouable
étant donné qu'il reste encore toute
une phase retour où on essaiera de
rester sur cette série de bons résultats afin de terminer ce championnat dans le trio de tête". En tout cas,
cette phase aller est pleine d'enseignements dont le staff technique
médéen en a tiré bien des conclusions pour les mettre à profit en
prévision de cette deuxième
manche de la compétition. Et ces
conditions dans lesquelles les joueurs
du Titteri ont repris leur stage hivernal, en disent long sur les aptitudes
qui les animent pour faire mieux lors
de la phase retour à laquelle il ne reste
que quelques jours pour démarrer.
M. G.

LIGUE 2 MOBILIS
CABBA

Djellali : «Je suis content
de rester à Bordj»
De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Le transfuge de l'USMM Hadjout, l'attaquant du couloir droit, Djellali, qui a été
transféré au CABBA en début de saison grâce
à l'intervention de l'ex-driver, Aziz Abbas,
actuellement au MCEE, a été maintenu dans
l'effectif du Ahly au dernier moment. En fait,
le joueur blessé et non encore rétabli, il serait
souffrant d'une grave blessure aux ligaments

croisés, n'a dû son salut qu'à l'intervention du
président du CA, Merzougui, qui avait proposé à son manager de le prendre en charge
pour les soins médicaux. Mais, parallèlement,
il exige un accord clair et net avec le joueur.
"Il ne sera pas rémunéré durant les soins et
son salaire sera revu à la baisse une fois rétabli", impose le président du CA au manager
du joueur. Quant au joueur, c'est une bonne
surprise, il serait content de ne pas changer
de club dans cet état.
L. B.

14 points
sur les 24
possibles

On se contentera de
retenir le bilan comptable
de Bira depuis son installation. Ainsi, sur 8 matchs
dont 4 à domicile et 4 à
l'extérieur, le coach a permis à son équipe de réaliser un parcours sans faute
au stade du 20-Août de
Bordj, soit 12 points sur
12 possibles. En revanche,
il n'a réussi à récolter que
2 points seulement sur les
12 possibles à l'extérieur.

Merzougui en Suisse

Le président du CA, Moussa
Merzougui, se trouve
actuellement en Suisse en voyage
d'affaires pour trois jours,
communique une source proche
de lui. Il sera de retour vendredi
matin, ajoute notre informateur.

7 janvier, au stade du 20-Août
1955. Six équipes, composées
uniquement de vétérans, seront
concernées par cette
manifestation sportive. Il s'agir
de deux équipes de Bordj BouArreridj, l'équipe nationale 52,
l'ESS, le CSC et la JSK.

Bira prépare
Le tournoi à la
mémoire de Tebbakhi une conférence
de presse
les 6 et 7 janvier
Pour exposer le bilan de sa
A l'occasion du premier
anniversaire de la disparition de
Farid Tebbakhi, ex-président du
Ahly, un tournoi est organisé par
la DJS en collaboration avec
l'administration du Ahly et se
déroulera le vendredi 6 et samedi

période de travail à la barre
technique du CABBA, Bira se
prépare pour animer une
conférence de presse avec les
médias locaux. Pour l'instant, le
rendez-vous n'a pas encore été
fixé par le technicien.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

MCA

RCR

16

Il exige 180 millions tandis que Hamri propose 100

«Je ne veux pas
d'une affaire
Allane-bis»

Si Benkablia a fini par filer à l'USMA, l'autre élément ciblé par les Lions de la
Mina, en l'occurrence Abdelmalek Ziaya, risque lui aussi de s'éloigner du Rapid.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Outre le fait qu'aucun dirigeant n'ait
repris contact avec cet élément depuis le
début de la trêve, surtout que l'ancien de
la JSK a exigé le même salaire qu'il recevait de la part de la direction de
Hannachi, soit 180 millions par mois,
chose que le président Mohamed Hamri a
refusé catégoriquement, proposant la
somme de 100 millions mensuelle. Chose
qui complique sa venue au Rapid.
Bel-Abbès bloque Ghazzali
L'autre attaquant qui était dans le viseur
des responsables du RC Relizane est
Youcef Ghazzali. D'ailleurs, le manager
général du club, Ali Houari, s'était rendu
récemment à Sidi Bel-Abbès où il a ren-

contré l'ancien sociétaire de l'Entente de
Sétif. Le responsable du Rapid a proposé,
pour la deuxième fois après le premier
contact, au joueur de rejoindre le Rapid
prochainement. Mais cela pourrait ne pas
aboutir car le joueur en question n'a pas
encore quitté son club actuel, l'USMBA,
dont la direction refuse toujours de le
libérer.
CEO le propose à l'ASMO
Toujours concernant Ghazzali, nous
avons appris d'une source digne de foi
que son entraineur Cherif El-Ouazzani, a
demandé a sa direction de libérer le
joueur afin qu'il puisse le transférer a
l'ASMO cela malgré le refus total du
joueur qui insiste, ajoute notre source,
pour endosser le maillot Vert et Blanc du
Rapid lors de la deuxième partie du

championnat
Le coach insiste
sur 2 attaquants
Suivant l'actualité de l'équipe de Suisse
puisque c'est là qu'il se trouve actuellement, le driver du Rapid insiste sur l'engagement de deux attaquants au sein de
son effectif. "Le mercato est loin d'être
bouclé. La direction fait de son mieux
pour engager les meilleurs éléments. On a
discuté d'ailleurs du sujet et le président
sait bien ce dont l'équipe a besoin en prévision de la phase retour", affirme
Bouakez avant d'ajouter : "De toutes les
façons on a besoin au moins de deux attaquants capables de donner un plus à
l'équipe durant cette très exigeante phase
retour".
B. B.

PAR MOHAMED A.

Le stage débute aujourd'hui
Les Lions de la Mina
entameront aujourd'hui
leur stage pendant cette
trêve hivernale à AïnTémouchent, que l'équipe
rejoindra cette matinée.
Le bus de l'équipe prendra
la route à 10h.

état d'esprit que les co-équipiers de Annane
vont entamer cette semaine de travail surtout
qu'on sait que le club a réalisé de très bons
résultats durant cette première manche de
championnat, bien que le club reste toujours
relégable et doit lutter pour garder sa place en
Ligue 1 Mobilis. Bouakez, lui, n'arrête pas de
le répéter afin que les joueurs gardent les
pieds sur terre. C'était, rappelons-le, l'objectif
de la direction du club qui, lors d'une réunion
de travail avec le coach il y a quelques
semaines, a souhaité, ou plutôt exigé des
joueurs et du staff technique de se donner a
fond pour remettre le Rapid sur les rails.

Un stage qui va durer une semaine pendant laquelle Bouakez et ses adjoints vont
revoir certains aspects à tous les niveaux pour
revoir ce qui n'a pas marché, tout en améliorant et en travaillant davantage ce qui a fait la
force de l'équipe pendant toute la phase aller.
C'est avec un moral au beau fixe et un très bon

Une ou deux séances prévues
aujourd'hui
Cela dit, il est prévu que les camarades de
Belmokhtar rejoignent directement leur hôtel
dès leur arrivée pour une petite heure de
repos. Car le staff technique avait prévu pour
cette matinée une séance d'entraînement qui
sera certainement consacrée à un décrassage

afin d'évacuer la fatigue. Les joueurs prendront ensuite leur douche et déjeuneront
ensemble à l'hôtel avant une bonne sieste. Il y
aura normalement une deuxième séance en
fin d'après-midi, mais ce programme dépendra bien entendu des imprévus et peut changer à tout moment.
Au moins 2 matchs amicaux
au menu
De toutes les manières, Moez Bouakez a
prévu l'essentiel à partir de demain avec du
biquotidien au menu. On attend alors que la
charge de travail soit considérable, car il ne
faut pas oublier que les joueurs on eu plus de
dix jours de repos après le dernier match du
CAB, c'est pour cela que les camarades de
Zaïdi doivent être frais physiquement pour
aborder les prochains challenges, à commencer par le premier match de ce qui reste du
championnat. Nous avons appris également
que le staff technique aurait prévu au moins
deux matchs amicaux durant ce stage, mais

DRBT

Bougherara insiste sur la
discipline durant le stage
Le coach se montre intransigeant envers ses joueurs qu'il traite sur un pied d'égalité
quand il s'agit de l'application stricte du programme durant le stage de préparation.
Il n'admet aucun
écart disciplinaire et
rappelle
régulièrement à son groupe
qu'ils doivent avoir un
comportement rigoureux face au travail
qu'ils doivent accomplir, être ponctuels et
ne pas rechigner à l'effort. Le coach a remarqué durant les premiers
jours du stage certains
écarts dans le comportement qui risquent à la
longue de démobiliser
l'ensemble de l'effectif.

Il mise sur
l'amélioration
du collectif
Le coach, qui sait que
son équipe a traversé
des moments difficiles
au cours de la phase
aller, espère qu'elle
retrouvera durant ce
stage les ressources
nécessaires pour se
refaire une santé et
montrer un meilleur
visage au cours de la
seconde étape du
championnat. Ainsi
donc, l'entraîneur a
envisagé grâce à des

discussions qu'il a eues
avec les joueurs de leur
remonter le moral et de
leur faire oublier ce
qu'ils ont vécu. Bien sûr,
cela ne peut se résoudre
en un jour, mais à la
longue, ces discussions
se répercuteront sur
l'ensemble, tout comme
la cohésion et l'amélioration de la qualité de
jeu pour lesquelles le
coach fixe des objectifs
pour de belles perforses
mances chez
joueurs.
A. T.

Le DRBT en quête d'un meneur
de jeu

Une fois de plus, Amir Sayoud est très sollicité pour faire son
retour à son club. L'ex-meneur de jeu de l'USMA est également
convoité par de nombreux clubs. Bien évidemment, le DRBT
n'est pas le mieux placé pour l'avoir. Sayoud a fait un grand pas
pour signer un contrat à la mesure de son talent et
l'éventualité de son retour à Tadjenanet via un prêt n'a pas
encore effleuré les dirigeants qui pensent à une autre piste. Le
président Graïche, qui désire avoir un meneur de jeu de la
qualité de Sayoud, est en contact avec des agents porteurs
souvent d'affaires juteuses. Aux dernières nouvelles, un émigré
de 22 ans, évoluant dans le championnat amateur français, est
proposé au DRBT. Son agent est à l'origine de l'arrivée de
plusieurs émigrés évoluant actuellement dans le championnat
national où ils sont en train de briller avec leurs équipes.

on ne connaît pas encore les noms des sparring-partners qui donneront la réplique aux
Relizanais, même qu'on sait que Bouakez n'aime pas jouer des matches amicaux, il préfère
les remplacer par des matches d'application .
Retour le 20 janvier Le retour de
l'équipe est prévu le 20 janvier prochain
après que la LNF l'a repoussé d'une semaine
suite à la participation de quelques joueurs
locaux à la CAN avec la sélection national.
Les Lions de la Mina débuteront le stage de
Ain Temouchent avec en ligne de mire le
déplacement à Alger pour affronter le
NAHD. Tout a été mis en place pour que
l'équipe soit fin prête pour ce rendez-vous.
Toute la concentration de l'équipe est axée
sur ce match que Bouakez et ses joueurs
vont aborder avec tous leurs atouts, surtout
psychologiques, car ils sont en pleine
confiance et déterminés à réussir leur
deuxième départ de la saison.
B. B.

Dès l'arrivée avant-hier de la délégation mouloudéenne à Benidorm, Kamel Abdelwahab a
réuni tout le monde durant une heure et
demie dans la soirée. Ordre du jour, motiver
la troupe pour éviter tout dérapage. Le chef
de la délégation du MCA n'a pas mâché ses
mots lors de la réunion d'avant-hier pour
mettre en garde tous les membres de la délégation pour éviter le scénario qu'a connu
l'équipe lors du stage en Pologne, l'été dernier. Kamel Abdelwahab a rappelé à tout le
monde l'incident du stage de Wisla en
Pologne où l'entraineur Abderahmane Allane
est resté en prison pendant plus de deux
mois. Dans ce contexte, le chef de la délégation du MCA dira : "Si j'ai décidé de parler
avec vous, c'est pour vous dire que je ne veux
pas d'une affaire Allane-bis. On était tous
choqués de ce qui s'est passé, alors on ne
veut pas revivre ce scénario cauchemardesque. Le Mouloudia est un grand club et je
ne veux pas que l'image de ce prestigieux
club soit ternie ici en Espagne".

«Le Mouloudia a payé plus de
10 000 € à cause de ce scandale»
Toujours dans l'affaire de l'ancien entraineur
des gardiens de but du MCA, Abderahmane
Allane, le chef de la délégation du MCA a
annoncé aux joueurs que le club était obligé
de payer une somme importante pour que
Allane rentre au pays : "Je sais que certains
de vous ne savent pas que nous avons payé
plus de dix mille euros pour que Allane
revienne au pays. Donc, que chacun assume

«Nous avons un statut
à défendre»

Le chef de la délégation du Mouloudia d'Alger
n'a pas épargné le volet technique puisqu'il a
dit aussi aux joueurs que le MCA doit réaliser
une bonne préparation ici à Benidorm pour
attaquer la deuxième moitié du championnat
en force : "Nous sommes le Mouloudia, pas
n'importe quel club. Nous avons un statut à
défendre, alors il faut bosser durement et
appliquer les consignes du coach pour réussir ce stage, car il ne faut pas oublier une
chose, que nous sommes les champions d'automne et nous sommes aussi les détenteurs
de la coupe d'Algérie, alors il faut qu'on soit
au top du top dés le premier match de la
phase retour face à la JSK."

«Pour être champions, nous
devons être irréprochables»

Comme tout le monde le sait, le premier
objectif du Mouloudia d'Alger c'est le titre de
champion d'Algérie que le MCA n'a pas gagné
depuis 2010. Kamel Abdelwahab a aussi évoqué ce point avec les joueurs : "Pour être
champions, nous devons être irréprochables.
Certes, on a réussi une bonne première partie
de championnat, mais le plus dur reste à
faire. Nous serons attendus par toutes les
équipes lors de la phase retour et pour réussir notre mission, on doit être solidaires",
conclura-t-il.
M. A.

MCA - Shanghai
aujourd'hui à 16h
Comme nous l'avons
annoncé, le Mouloudia d'Alger
affrontera le grand club chinois
de Shanghai aujourd'hui à partir de 16h au stade de Murcia.
Ce match, qui était prévu jeudi,
est avancé pour aujourd'hui ;
c'est sur le terrain de l'ancien
pensionnaire de la Liga Murcia
que les Mouloudéens vont croiser le fer avec les Chinois.
Kamel Mouassa compte aligner
son équipe type avec laquelle il
a terminé la phase aller champion d'hiver. Le coach mouloudéen attend une réaction positive de ses poulains lors de cette
joute internationale même si le
résultat n'est pas important. Il
veut montrer une bonne image
du football algérien dans cette
confrontation historique entre le
MCA et un club Chinois. "C'est
vrai que le match est amical,
mais vous êtes appelés à montrer une bonne image du football algérien. On doit garder
cette dynamique des bons
résultats même s'il s'agit d'un
match amical. Et c'est un vrai
test pour nous pour savoir où
se situe notre niveau par rapport à ce grand club asiatique",
dira Mouassa à ses joueurs.
Par ailleurs, du côté de l'effectif,
Kamel Mouassa ne va pas effectuer de grands changements
pour les onze rentrants. Ainsi,

L'ancien gardien du
Nasria, Kheirdine
Boussouf, ne jouera
aucun match amical lors
de ce stage de Benidorm
et c'est Faouzi Chaouchi
qui gardera les bois lors
des deux matchs que
jouera le MCA face aux
Chinois de Shangai et le
deuxième match prévu le
8 janvier.
Boussouf qui a repris les
entrainements, il y a
quelques jours, devra
encore patienter pour
jouer. Lors de ce stage à
Benidorm, il se contentera seulement de s'entrainer puisque selon le
coach Kamel Mouassa,
l'ancien portier du Nasria
n'est pas prêt à disputer
les matchs que jouera le
Mouloudia d'Alger ici à
Benidorm : "Il n'est pas
encore prêt pour jouer. Il
revient de blessure et on
ne va pas prendre de
risque avec lui et c'est
Chaouchi qui jouera les
deux matchs ici en
Espagne."
Selon une source sûre,
Boussouf qui a perdu sa
place de titulaire après sa
blessure devra cravacher
dur durant ce stage en
Espagne pour détrôner
Chaouchi et Chaâl. La
mission s'annonce difficile pour l'enfant de
Constantine, mais pas
impossible pour
reprendre sa place de
titulaire.
En tous les cas, tout
dépendra de la préparation que fera Boussouf
lors de ce stage espagnol.
M. A.

ses responsabilités. Nous sommes là à
Benidorm pour travailler, pas pour faire du
tourisme."

Le match est avancé

Faouzi Chaouchi sera dans les
bois cet après-midi. En défense,
le quatuor sera composé par
Hachoud et Boudebouda qui
occuperont les couloirs ;
Mebarakou et Azzi composeront l'axe central. En milieu de
terrain, Kacem aura un rôle de
sentinelle, alors que CEO remplacera Karaoui qui n'est pas
encore arrivé à Benidorm. Dans
l'animation de jeu, Derrardja
aura un rôle important pour alimenter les trois attaquants
Bouguèche Seguer et
Djemaouni.
Ainsi donc, les Vert et Rouge
vont disputer leur premier
match international ici en
Espagne face aux Chinois de
Shanghai, les camarades de
Hachoud ne jurent que par la
victoire pour montrer à tout le
monde que cette équipe mouloudéenne va tout écraser sur
son passage, même les Chinois
de Shanghai.
M. A.

La rencontre se
jouera à Murcia

Le match international entre le
MCA et l'équipe chinoise de
Shanghai se jouera sur la belle
pelouse de l'équipe de Murcia,
qui est un ancien pensionnaire
de la Liga.

Entraînements
au stade
de Benidorm

Les poulains de Kamel
Mouassa s'entraînent
depuis leur arrivée sur
le terrain du stade de
Benidorm, qui est situé
à quelques minutes de
l'hôtel Agua Azul où sont
hébergés les
Mouloudéens.

Karaoui
aujourd'hui
à Benidorm

Le milieu de terrain,
Amir Karaoui rejoindra
aujourd'hui ses camarades à Benidorm pour
effectuer le stage de
cette trêve hivernale.
Karaoui n'a pas pu
rejoindre l'équipe plus
tôt à cause de l'indisponibilité des places vers
la ville d'Alicante.

La pesée
chaque jour

Le coach du MCA, Kamel
Mouassa, a exigé à ses
joueurs de passer quotidiennement sur la
balance afin de
connaitre leur état physique. Mouassa a même
exigé du staff médical
de surveiller les joueurs
pendant les repas où il
a interdit le pain et les
boissons gazeuses
durant ce stage.

Mokdad et
Zerdab demain

C'est le même cas pour
les deux autres FrancoAlgériens, Mokdad et
Zerdab qui n'ont pas pu
rejoindre l'équipe via
Paris à cause de l'indisponibilité des places.
Les deux joueurs devront
arriver à Benidorm dans
la soirée d'aujourd'hui ou
demain.

Boudebouda
et Derrardja
ont écourté
la séance

Le défenseur Brahim
Boudebouda et le milieu
de terrain Walid
Derrardja n'ont pas pu
terminer la rencontre à
cause de la fatigue. Les
deux joueurs n'ont
aucun bobo puisqu'ils
seront parmi le onze de
Kamel Mouassa aujourd'hui face à l'équipe de
Shanghai.

9
Boussouf
ne jouera
pas les
2 matchs
amicaux en
Espagne

Kamel Abdelwahab met en garde
la délégation mouloudéenne

La piste Ziaya s'éloigne

Mercredi 4 janvier 2017

Bouhenna est
arrivé hier

Une seule séance hier

Comme le MCA jouera son premier match demain contre la formation
chinoise de Shangai, le staff technique a programmé une seule séance, hier, qui a débuté à 11h et qui a duré jusqu'à 13h.

Rachid Bouhenna est
arrivé hier à Benidorm et
il sera parmi le groupe
qui affrontera l'équipe
Chinoise de Shanghai.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

MCO

MOB

10

HENKOUCHE
nouvel
entraîneur
Mohamed Henkouche
est désormais le nouvel
entraîneur du Mouloudia
de Béjaïa.
PAR BADIS BESSAÏ
Il sera sur le banc du club dès la reprise du
championnat à l'occasion de la rencontre qui
opposera sa nouvelle équipe aux Usmistes de
Soustara pour le compte de la seizième journée
de la Ligue 1 Mobilis.
Comme annoncé dans notre édition d'hier,
Mohamed Henkouche va s'engager avec le
MOB. Lui qui est reparti à Oran pour négocier

Lakhdari ne partira pas

Après avoir rencontré le défenseur
natif de Biskra, les dirigeants ont jugé
impossible de libérer ce dernier bien
que les performances du défenseur
des Vert et Noir ont remarquablement
baissé lors de cette phase aller du
championnat de la Ligue 1 Mobilis, un
fait sûrement dû à l'absence forcée de
ce dernier aux deux stages de
préparation de la finale de la coupe de
la Confédération Africaine de Football,
qui se sont déroulés, respectivement,
à Tunis et au CTN de Sidi Moussa.
La direction mobiste a préféré garder
Lakhdari au sein du groupe pour le
moment afin de pouvoir renforcer
l'effectif. Le conseil de gestion a vu
prioritaire le renforcement des autres
compartiments.

L'émigré de 23 ans qui a évolué
récemment dans les rangs du FC
Bayeux, club normand de la division d'honneur française, a atterri
avant-hier à Béjaïa pour tenter sa
chance avec le MO Béjaïa et
essayer d'arracher une
place parmi Sidibé et
ces camarades.
En effet, le jeune
milieu de terrain
franco-algérien sera
soumis à des tests
et disposera d'une
semaine pour
La direction veut
convaincre les resBouchema
et Mazari
ponsables mobistes
C'est aujourd'hui que la direction
afin de décrocher un mobiste compte se mettre autour d'une
éventuel contrat avec
table avec les deux joueurs, Nassim
les Vert et Noir de
Bouchema, ex-Chababiste, et Chakib
Béjaïa et pouvoir porter Arslan Mazari libéré dernièrement de
son club du DRB Tadjnanet.
le maillot des Crabes
Les responsables du MOB désirent
pour la suite de l'exercice
sportif actuel. attirer ces derniers à porter le maillot
des Crabes, en attendant
B. B.
l'officialisation de la venue de
l'attaquant et du défenseur.

Vu la situation
critique que traverse le club
ces jours-ci, et
pour cause de
crise financière
qui secoue le
club, la direction
songe à revoir
les salaires de
quelques
joueurs dans le
but de les diminuer pour pouvoir subvenir à
la masse salariale du club qui
est immense en
la comparant
aux moyens
financiers disponibles dans
les caisses du
club.

Le demi défensif du MC Alger réunit toutes
les conditions nécessaires pour rejoindre le
MOB et se présente comme favori pour
porter le maillot des Crabes.
A 33 ans le joueur compte mettre son
expérience au service du club afin de
renforcer le milieu bougiote, ce qui
permettra au nouveau coach mobiste
de faire tourner l'effectif dans cette
zone du terrain.
La direction mobiste avait
rencontré l'actuel joueur du
Mouloudia d'Alger et ce
dernier aurait donné son
accord de principe pour
signer au MOB.
En principe, le Bônois
officialisera son
transfert d'ici la fin de
la semaine. L'exjoueur du CSC
récupérera sa lettre
de libération dans
les heures à venir,
une procédure qui
se fera vite
puisque le
président du club
algérois, Omar
Ghrib, ne s'opposera
pas à son transfert
et lui signera la
résiliation de son
contrat à la prochaine
rencontre entre les deux
hommes.

une résiliation de contrat avec le club de M'dina
J'dida qui l'a démis de ses fonctions à l'issue de
la dernière journée de la phase aller de la Ligue
2 Mobilis. Il est attendu aujourd'hui à Béjaîa
pour s'engager officiellement avec les Vert et
Noir d'Yemma Gouraya. L'annonce sera donc
faite dans la journée. Le natif de Mascara qui
avait tout conclu avec la direction des Crabes
avant-hier dans la soirée prendra en main
l'équipe dès aujourd'hui. Le nouveau responsable du staff technique du club le plus populaire de la Soummam et la direction du club ont
fini par trouver un terrain d'entente à l'issue des
négociations d'avant-hier. Un énorme chantier
attend donc le technicien qui compte entamer sa
mission demain au stade de l'Unité
Maghrébine.
B. B.

Ilias Aftis
à l'essai

Une baisse
de salaire
collective
est prévue

Boucherit,
c'est
quasiment fait

Le MOB veut garder
Beterongal
Au moment où l'absence inexpliquée
de l'attaquant reste toujours un mystère
pour tout le monde, voilà que circulent
des rumeurs l'annonçant à l'Entente de
Sétif. Les dirigeants d'Aïn El-Fouara sont
entrés en négociation avec ce dernier afin
de s'attacher ses services.
En effet, le joueur n'a donné aucun signe
de vie pour l'instant mais fait apparemment toujours partie de l'effectif mobiste,
bien que des spéculations laissent penser

que l'ex- président du MO Béjaïa Zahir
Attia lui aurait accordé sa libération. La
direction actuelle s'y oppose fermement à
cette libération du moment qu'elle a été
signée par le président sortant après sa
déchéance. Les dirigeants ont touché le
Franco-Tchadien par le biais d'un intermédiaire et lui ont fait appel à rentrer à
Béjaiïa pour discuter un éventuel retour à
la maison.

La rencontre contre l'USMA programmée
pour le 20 janvier

La reprogrammation de la rencontre comptant pour la première journée de la phase
retour du championnat de ligue 1 Mobilis décalée d'une semaine fait que le match qui
opposera les gars d'Yemma Gouraya à la formation de Soustara se déroulera donc le 20
Janvier 2017 au sein du stade de l'Unité Maghrébine de Béjaïa. Cette date ne convient toujours pas à la direction mobiste qui compte faire appel pour avoir au minimum une autre
semaine de report en vue de l'absence de 5 piliers de l'équipe qui seront appelés à servir
la patrie lors de la CAN 2017 au Gabon et la coupe du monde militaire 2017 à Oman.

Stage
en Tunisie

C'est à présent
officiel, le
Mouloudia
Olympique de Béjaïa
se rendra en début
de la semaine
prochaine en Tunisie
pour effectuer son
regroupement
hivernal. La
direction a choisi les
hauteurs
tunisiennes pour
bien se concentrer
sur son volet
essentiel qui est la
préparation
physique, chose que
le groupe mobiste
manque depuis
l'entame du
championnat.

Sur les traces
de
Bougueroua
L'attaquant du CR Belouizdad, qui a officiellement quitté la

maison belcourtoise après avoir obtenu sa lettre de
libération, est convoité par la commission technique du
Mouloudia de Béjaïa et à sa tête le manager général Mohand
Sadji. L'avant-centre de 29 ans est attendu à Béjaïa pour
négocier un éventuel transfert chez les Vert et Noir.
L'ex-joueur du RC Arba compte rebondir au MOB, cette
opportunité qui s'offre à lui peut lui permettre de retrouver
son véritable niveau, lui qui souhaite à tout prix relancer sa
carrière. Pour rappel, l'attaquant en question a été confronté
à un sérieux problème disciplinaire le mois passé et tient à
se refaire une nouvelle santé à Béjaïa. Son gros salaire ne
posera pas problème à la direction du club qui est, à ce qui
paraît, prête à casser la tirelire lors de ce mercato hivernal.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

Biquotidien 1. MCA
hier 2. MCO

C'est tôt le matin
que l'entraîneur
adjoint Boussaâda a
réuni ses joueurs
pour commencer la
première partie du
biquotidien prévu
hier.
La séance a vu la
reprise de Lakhdari,
Messaâdia et
Benbelaid qui ont
rejoint le groupe
après la première
séance d'avant-hier
ratée. Le groupe
s'est entraîné dans
l'après-midi dans la
même enceinte, le
même groupe s'est
présenté au lieu de
travail et la séance
s'est déroulée dans
une agréable
atmosphère.

3. USMA
4. ESS
5. OM
6. JSS
7.
8.
9.
10.

11. CRB
12. JSK

13.
14.
Rahal 15.
et Ferhat 16.

aux soins

Deux éléments ont
été contraints de
rater le biquotidien
d'hier. Il s'agit des
natifs de Tinebdar,
Rahal et Ferhat, qui
se sont contentés de
séances de soins
avec le médecin et
le kinésithérapeute
de l'équipe.

NAHD
USMBA
USMH
DRBT

CAB
CSC
RCR
MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07
25 15 07 04 04 21 16 +05

22 15
21 15
21 15
19 15
16 15
16 15

06 04 05 15 16
06 03 06 18 16
06 03 06 17 18
04 07 04 09 10
04 04 07 18 20

04 04
16 15 03 07
16 14 04 04
14 15 03 05
13 15 05 04
08 14 01 05

-01
+02
-01
-01

-02
07 11 14 -03
05 09 13 -04
06 10 16 -06
07 18 20 -02
06 13 18 -05
08 10 22 -12

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

Les explications
de Saoula

Absent toute la semaine passée
à l'entrainement, Karim Saoula
est réapparu avant-hier, où il
s'est déplacé avec sa fillette au
complexe hippique d'Es-Senia, en
croisant sur place son
président. Saoula expliquera les
raisons de son absence la
semaine écoulée, les arguments
qu'il a présentés ont convaincu
Baba. Ainsi tout est rentré dans
l'ordre.

Helaïmia réintègre
le groupe

Convalescent pendant plusieurs
mois, Mohamed Réda Helaïmia,
après avoir effectué une
préparation spécifique, a
réintégré avant-hier le groupe,
néanmoins, on ne sait pas quand
il pourra reprendre la
compétition.

Retour de Ferrahi

Sorti sur blessure pendant le
dernier match de championnat,
Rachid Ferrahi était présent à la
reprise, ce qui signifie qu'il est
totalement remis de sa blessure
au pied.

3 émigrés tentent
leur chance

Lundi après midi, à l'occasion de
la reprise, on a constaté la
présence de trois joueurs
émigrés, venus tenter leurs
chances au MCO. Ces joueurs
vont s'entrainer avec le groupe,
seront soumis à des essais,
avant que le staff technique ne
se prononce sur leur sort.

de perdre des talents
PAR M. STITOU
Au fil des années, on se rend
compte des difficultés de ramener
des éléments capables de donner un
plus à l'équipe. Illustration cet hiver,
la direction du club a toutes les
peines du monde à enrôler sa première recrue, faute de bonnes
affaires sur le marché. Du coup, il
serait plus raisonnable de se tourner
vers le réservoir des jeunes du club,
après l'émergence des Helaimia,
Benchaâ, Bencheikh ou Benamara,
la saison passée. Contre le CSC,
faute de solutions au poste d'arrière
droit, Omar Belatoui avait titularisé
l'espoir Abderrahmane Blaha, ce fut
une bonne pioche, vu la belle prestation produite dans ce match par
Blaha. Comme la direction rencontre des difficultés dans le recrutement, l'idée de faire confiance aux
jeunes du cru semble faire son chemin.
5 espoirs vont signer
leur contrat
Sachant que des clubs des autres
régions font souvent leur marché
dans la région Ouest, une terre fertile en talents, plus particulièrement
le MCO qui perdit dans le passé,
des jeunes cracks, à leur tête
Youssef Belaïli, qui avait débuté très
jeune… à l'ESS ! La direction ne

veut pas commettre les mêmes
erreurs. En effet, dans les tout prochains jours, cinq espoirs promis à
un bel avenir vont parapher des
contrats de cinq ans, en contrepartie, ils percevront un salaire mensuel de 5 millions. Le regretté
Kacem Elimam a été le précurseur
de cette politique, vers la fin des
années 1990, le légendaire président
du MCO avait fait signer les jeunes
espoirs de l'époque, moyennant un
salaire de 3 millions. Ces jeunes faisaient des apparitions de temps à
autre, en équipe première, afin de
ne pas les griller, avec le temps, ils
sont tous devenus des titulaires
indiscutables, constituant même
l'ossature de l'équipe dans les

Titularisé pour la première fois en seniors face au CSC, ce pur
produit du club a montré de belles dispositions. Consciente du
potentiel de cet élément, la direction va lui faire signer un contrat
professionnel.
Je confirme cette information,
seulement pour la durée, je ne
pense pas m'engager pour cinq
ans avec le club. Cela me parait
long, je vais signer un contrat, car
d'abord je suis obligé de le faire,
d'autre part, je dois rendre au club
ce qu'il a fait pour moi.

C'est-à-dire…

Le MCO m'a donné la chance de
jouer dans le haut niveau, cela je
ne l'oublierai jamais. C'est une
chance que de nombreux jeunes
n'ont pas eue, alors je me dois
d'être reconnaissant envers le
club, en signant sans conditions
mon contrat, sauf pour la durée de
cinq ans, je suis contre, c'est la
seule chose que je refuse.

Avez-vous discuté avec le
président à propos de la
signature de votre premier
contrat professionnel ?

Si. Il y a quelques jours, le président m'a proposé de signer un
contrat, je n'ai pas hésité à donner

15

PLUS QUESTION

années 2000. Témoin de cette période où le MCO s'appuyait sur ses
propres produits, le téméraire dirigeant Hassani Krimo a conseillé à
Ahmed Belhadj, d'opter pour la
même politique, c'est ainsi que décision a été prise récemment de faire
signer des contrats aux jeunes
espoirs du club, pour éviter de les
perdre.
Le club fera
des économies
En optant pour ce projet ambitieux,
la direction du club sait très bien
que l'équipe sera gagnante car jusqu'à maintenant, pratiquement tous
les espoirs, qui ont étés promus en
séniors, donnent satisfaction. Autres

Blaha : «OK pour signer le
contrat, mais pas pour 5 ans»
On a appris que vous allez
signer un contrat de cinq ans
avec le club, vous confirmez ?

Mercredi 4 janvier 2017

mon accord, mais là, on me dit que
ce sera un contrat de cinq ans…
Lors de ma discussion avec le président, on n'a pas parlé de la durée
du contrat.

Peut-être que les dirigeants
ont discuté avec votre père ?

Franchement, je ne suis au courant de rien, mais si tel est le cas, il
faut savoir, que c'est moi, qui doit
être mis au courant, mon père
peut me conseiller, voire veiller à
la protection de mes intérêts, étant
donné que je suis encore junior,
mais pour la signature du contrat,
j'aurai mon mot à dire.

Allez-vous faire des exigences
financières ?

Pas du tout, je ne discuterai pas
le salaire qu'on me proposera, l'argent n'est pas important pour moi.
Je suis à l'aube d'une carrière qui,
j'espère, sera réussie, je cherche
surtout à m'épanouir en jouant le
maximum de matches avec le
MCO, c'est mon ambition première.

Quand Belatoui a décidé de

vous titulariser face au
CSC, quelle a été votre
première réaction ?

Trois
jours
avant
ce
match, on a
fait un match
d'entrainement, le coach m'a demandé si
j'étais disposé à jouer arrière droit,
évidemment je lui ai répondu
que je pouvais assurer ce rôle.

Avez-vous eu le trac avant
le coup d'envoi ?

C'est normal, ce match
contre le CSC était d'une
grande importance pour
notre équipe, j'avoue que
les anciens tels que
Delhoum ou Natèche
n'ont pas cessé de m'encourager. Après quelques
minutes, je suis entré dans
le match, après ce fut plus
facile pour moi de jouer.
M. S.

effets positifs de cette politique, la
direction pourrait faire des économies considérables, car ces jeunes
n'ont envie que d'une chose, gagner
une place de titulaire, l'argent n'est
pas leur premier souci. Cela dit, ces
jeunes seront encadrés sur le terrain,
par des joueurs chevronnés, car
avec un public exigeant, on ne peut
d'un seul coup faire confiance aux
jeunes du cru. Il faudrait leur donner le temps de s'installer, en les
intégrant progressivement dans
l'équipe première, comme ce fut le
cas pour Helaïmia ou Benamara,
lesquels tout en continuant leur
apprentissage, font désormais partie
de l'effectif des séniors.
M. S.

Va-t-on changer
le programme ?

En décalant d'une semaine la date de la
reprise du championnat qui était prévue,
initialement le 13 janvier, ce changement
incitera t-il le staff technique à revoir son
programme ? Avec l'entrée en stage prévue
ce mercredi, on ne sait pas si le programme sera modifié ou non.

10 joueurs manquaient
à l'appel

Lors de la reprise, avant-hier, pas moins de
dix joueurs étaient absents, il s'agit de
Natèche, Delhoum, Nessakh, Bellabes,
Gafaiti, Belarbi, Bentiba, Sebbah, Aguid et
Boudoumi. Le groupe devait se compléter, hier, lors de la deuxième séance
prévue également à l'hippodrome d'Es
Senia.

Pas de discours
du président

Présent lundi à l'hippodrome d'Es Senia,
Ahmed Belhadj n'a pas parlé aux joueurs.
"Je préfère que tout le monde soit là, pour
leur parler", avait répliqué le président à ce
propos.

Heriet en tenue de ville

Hamza Heriet, qui n'a raté aucune séance la
semaine dernière, était présent avant-hier,
mais ne s'est pas entraîné avec le groupe,
en raison d'une fatigue, a-t-on appris.

Remerciements
Très touché par les nombreuses marques
de soutien et de sympathie, suite au
décès de sa chère mère en fin de semaine dernière, Toufik Benlahcène, le secrétaire du MCO, tient à exprimer ses chaleureux remerciements à tous ceux qui
ont compati avec lui et sa famille, après
ce triste événement.

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

NAHD

14

USMA

La direction le soupçonne d'avoir simulé sa blessure face au PAC

El-Orfi dans
de beaux draps

Alors qu'elle devait rejoindre
son camp de base à Gammarth
en début d'après-midi, la
délégation nahdiste a dû
observer pas moins de trois
heures de retard pour arriver
sur les lieux. En effet, le vol
devant transporter les
Nahdistes d'Alger vers
l'aéroport international Tunis
Carthage a observé pas moins
de deux heures et demie de
retard, ne prenant son envol
que vers les coups de 14h, alors
qu'il devait s'envoler à 11h30.
Une fois sur les lieux, la
délégation nahdiste a
également pris du retard pour
quitter l'aérogare de Tunis, et
ce, au niveau de la bagagerie vu
que plusieurs avions étaient
arrivés en même temps, chose
qui a créé un peu de confusion.

Remplacé à la 35 minute de jeu par son coéquipier
Mohamed-Noufel Khacef, le milieu de terrain nahdiste
Hocine El-Orfi avait été victime d'une supposée déchirure
au niveau de la cuisse, une blessure qui nécessiterait un
repos total d'un mois, selon les spécialistes.
e

PAR MOHAMED ADRAR
Le coach Alain Michel,
qui a été contrarié par ce changement précoce, a été surpris
de voir son joueur en très
bonne santé quelques heures
plus tard à l'aéroport Houari
Boumediene, lui qui s'apprêtait à rentrer chez lui en France
pour passer les vacances de fin
d'année en famille, alors qu'ElOrfi était lui aussi en déplacement vers l'Hexagone sans nul
doute pour les fêtes de fin
d'année. Surpris de voir son
poulain dans un état des plus
normaux, le coach nahdiste
n'aurait pas hésité à faire part
de la nouvelle aux dirigeants
du club, lui qui s'est senti trahi
par le joueur, qui aurait laissé
ses coéquipiers se battre face à
une très bonne équipe du
Paradou AC, juste pour ne pas
rater son avion.
Il a été interdit
du stage de Tunisie
Apprenant la nouvelle, les
dirigeants du Nasria et à leur

tête le président Ould Zmirli
étaient dans tous leurs états,
d'autant plus qu'ils ne s'attendaient pas à un geste aussi
lâche de la part du joueur lors
d'un match aussi important.
Ne voulant pas faire passer cet
acte sous silence, les dirigeants
du Nasria ont donné instruction au secrétaire général du
club de ne pas autoriser le
joueur à effectuer le déplacement en Tunisie avec le groupe. El-Orfi qui devait se déplacer avec ses coéquipiers à
Gammarth a été invité à rester
sur Alger, et ce, jusqu'à nouvel
ordre.
La direction
le soumettra
à des tests au CNMS
Et si rien n'est encore certain
au sujet de la blessure du
milieu de terrain Hocine ElOrfi, la direction du club a
demandé au joueur de passer
faire des tests au niveau du
CNMS de Ben Aknoun, afin de
s'assurer de la véracité de cette
blessure. Les dirigeants du

Il n'a pas été du
voyage en Tunisie

Ferguène
vers la
porte de
sortie ?
Non inclus au groupe qui s'est
déplacé en Tunisie, l'attaquant
nahdiste Saïd Ferguène n'est pas
encore certain de poursuivre son
aventure au Nasria. En effet, et
comme rapporté par nos soins
dans une de nos précédentes éditions, la direction du club avait
posé ses conditions au joueur, lui
faisant savoir qu'il devait accepter
une réduction de moitié de son
salaire, s'il voulait vraiment rester
au NAHD. Une condition que le
joueur aurait catégoriquement
refusée, ne voulant pas faire de
concession sur le plan financier. Le
conflit subsisterait toujours entre
les deux parties, mais tout porte à
croire que le joueur va quitter le
navire nahdiste cet hiver, même si
la direction du club a exigé du
joueur de ramener un club pour
négocier sa lettre de libération,
alors que le joueur voudrait quitter le Nasria à titre gratuit, afin de
choisir librement sa future destination, affaire à suivre.
M. A.

club ne veulent pas incriminer
le joueur de façon directe, préférant lui faire passer une
contre-visite, avant de prendre
les mesures qui s'imposent.
Une chose est toutefois certaine, El-Orfi a bien des soucis à
se faire.

Décrassage juste
après l'arrivée

En dépit de leur arrivée tardive
à leur camp de base à
Gammarth, les Sang et Or n'ont
pas manqué d'effectuer une
séance de décrassage, tel que
cela était prévu dans le
programme du staff technique.
Karim Maroc qui a assuré cette
séance en l'absence du coach
Michel a tenu à respecter le
programme préalablement
établi par Alain Michel, en
soumettant ses joueurs à cette
séance de décrassage.

Il risque gros si les
soupçons s'avèrent
vrais
Le joueur qui passera des examens approfondis cette semaine au niveau du CNMS risque
bien gros si les soupçons des
dirigeants du club s'avèrent
vrais. La direction du club ne
manquera pas de frapper très
fort en cas où il s'avérerait que
le joueur aurait réellement
simulé sa blessure, alors qu'il
sera blanchi au cas où cette
blessure s'avère vraie. Une
chose est certaine, le joueur va
devoir montrer sa bonne foi,
lui qui avait été déjà accusé d'un
pareil acte en début de saison,
mais les accusations n'avaient
pas trouvé de preuves pour l'inM. A.
criminer.

Biquotidien
au menu d'hier

Après le report de la reprise au 20 janvier

Le stage devrait être
prolongé de quelques jours
La Ligue de Football
Professionnel a
annoncé avant-hier
à travers son site
internet le report
de la reprise du
championnat de
la Ligue 1 Mobilis
d'une semaine.

des conditions idéales comme celles
qu'ils trouvent à Gammarth.

La 16e journée de la Ligue 1
Mobilis aura finalement lieu les 20 et
21 de ce mois de janvier en cours,
alors qu'elle était initialement prévue
pour les 13 et 14. Un report qui va
sans aucun doute pousser le coach
nahdiste à vouloir prolonger le stage
de Gammarth de quelques jours,
d'autant plus qu'il avait regretté que
la trêve soit aussi courte. Le coach
nahdiste aurait officiellement transmis cette requête aux dirigeants du
club, lesquels ne devraient pas s'opposer à une telle proposition. Cela
permettra aux joueurs nahdistes de
travailler davantage en Tunisie, dans

Khiat, Gasmi et
Benhocine rejoindront
le groupe aujourd'hui

Le report de la reprise
fait les affaires du Nasria
Le report de la reprise du championnat fait vraiment les affaires du
Nasria, puisqu'elle permettra non
seulement au coach Alain Michel de
travailler encore davantage avec son
groupe, encore plus avec les nouveaux joueurs qui ont besoin pour la
plupart d'entre- eux de rattraper leur
retard sur le plan physique, mais
également à réduire l'absence du
meilleur joueur de l'équipe, en l'oc-

La délégation
nahdiste est arrivée
à Gammarth à 17h

currence, Walid Ardji. En effet, et
alors qu'il était prévu qu'il rate les
trois premiers matchs de la phase
retour, à savoir ceux contre le RCR, la
JSK et l'USMBA, Walid Ardji n'en
manquera finalement que deux,
voire même un, si la LFP accédera à
la demande de la JSK qui verra plus
de trois de ses éléments retenus dans
les différentes équipes nationales, ce
qui leur donnera le droit au report.
Tout cela fait que ce report fait bien
les affaires du NAHD, puisque ça
réduira la durée d'absence de leur
joueur phare.
M. A.

Trois joueurs n'ont pas effectué le déplacement avec le groupe lundi dernier, il s'agit du défenseur Abdelghani Khiat, de l'attaquant Ahmed Gasmi et
du milieu de terrain Zakaria Benhocine. Les deux premiers cités n'ont pu
prendre l'avion avec le groupe pour la très simple raison que leur passeport se trouve actuellement au niveau du consulat de France à Alger, eux
qui l'ont déposé depuis quelques semaines pour obtenir un visa pour
l'Hexagone. Les deux joueurs devaient récupérer le fameux document hier
après-midi, pour rejoindre le groupe aujourd'hui à Gammarth. Idem pour le
milieu de terrain Zakaria Benhocine, qui aurait oublié son passeport chez
lui à Sétif, croyant qu'il l'avait remis à la direction du club.

Les choses sérieuses ont
débuté hier pour les coéquipiers
de Bendebka qui avaient comme
menu du jour deux séances
d'entraînement. La première a
eu lieu en matinée au niveau du
stade d'El-Marsa, alors que la
seconde séance d'entraînement
a eu lieu en fin de journée au
niveau du terrain annexe du
grand stade Rades dans la
banlieue de Tunis. Il est
seulement à noter que la
séance matinale avait été
assurée par Karim Maroc, alors
que celle de l'après-midi a vu la
présence du coach principal
Alain Michel.

Les choses sérieuses commencent déjà pour les Usmistes qui ont effectué hier leur première
séance d'entraînement du stage de la préparation hivernale qui se déroule dans la ville
tunisienne de Sousse.
Comme prévu, c'est hier matin
que la délégation algéroise s'est envolée pour la Tunisie, plus exactement
pour la ville touristique de Sousse,
pour effectuer le stage hivernal qui
s'étalera sur huit jours, soit depuis hier
au 11 janvier prochain. Les membres
de la délégation usmiste, qui était composée de 39 personnes, se sont regroupés à l'aéroport Houari Boumediene.
Après avoir fini avec toutes les formalités douanières, les Rouge et Noir se
sont envolés pour le pays voisin et c'est
donc en début de matinée qu'ils sont
arrivés. Par la suite, ils ont poursuivi le
voyage vers la ville Sousse par route.
Comme il fallait s'y attendre, c'est vers
midi qu'ils se sont installés à l'hôtel ElMouradi Kentaoui. Le moins que l'on
puisse dire est que le voyage s'est
déroulé dans de très bonnes conditions
mais surtout dans une ambiance conviviale. Malgré le dernier échec en coupe
d'Algérie, le moral des joueurs est gonflé à bloc et sont tous déterminés à
réussir le stage hivernal afin qu'ils
soient prêts à 100% sur tous les plans
avant l'entame de la deuxième moitié
de l'actuel exercice dans laquelle ils
auront comme objectif de remporter le
titre du championnat et se qualifier
pour la phase des poules de la Ligue
des champions africaine.

Aujourd'hui, du biquotidien
au menu
C'est à partir d'aujourd'hui que l'entraîneur en chef Paul Put va augmenter
la cadence. Les joueurs vont être soumis à un travail biquotidien, et ce, jusqu'à la fin du stage. Koudri et consorts
s'entraîneront donc deux fois par jour,
le staff technique du club aura donc
l'occasion de varier entre l'aspect physique et celui technico-tactique.

Premier entraînement hier
à 16h
Après avoir pris le déjeuner, les
coéquipiers du capitaine Mohamed-

Lamine Zemmamouche ont eu droit à
une petite sieste afin qu'ils reprennent
leur souffle après un voyage qui a duré
plus de quatre heures. C'est dans

Dans l'optique de renforcer le compartiment
offensif de l'équipe en
prévision de la phase
retour, la direction
de l'USMA est à
la recherche de
bons
attaquants pour
les recruter.
Selon
une source
proche de
la direction
usmiste, on croit savoir
que le bon parcours du
jeune
attaquant
Mankoura réalisé lors
de la phase aller avec
son équipe du WA
Boufarik n'est pas
passé inaperçu des
responsables de la
cellule de recrutement du club algérois qui s'intéressent sérieusement

Alors qu'il se trouvait chez lui
en France pour passer les
vacances de fin d'année en
famille, le coach Alain Michel a
rejoint le groupe directement en
Tunisie en provenance de France
hier en début d'après-midi. Le
coach nahdiste n'a pas perdu de
temps, puisque c'est lui-même
qui a assuré la seconde séance
de la journée qui a eu lieu au
stade Rades.

AS Metline,
CS Hammam Lif et
CA Bizerte au menu

à lui, mais ils veulent tout de
même le soumettre à une
période d'essais avant de
décider de le retenir ou non.
Courtisé aussi par la JSK,
Mankoura n'est pas maître de
son destin, ce qui va obliger la
direction de l'USMA à passer
tout d'abord par son homologue du WA Boufarik pour
négocier sa lettre de libération.
Haddad convainc
Mansouri de rester
Par ailleurs, et comme rapporté par nos soins dans ces
mêmes colonnes, le gardien
de but de l'USMA Smaïl
Mansouri a émis le vœu de
quitter le club cet hiver. La
raison est simple, il n'est pas
satisfait de son statut en étant
un éternel remplaçants, lui
qui s'est contenté de jouer un
match seulement durant toute
la phase aller, à l'occasion du

derby algérois ayant opposé
l'USMA à l'USMH. Selon une
source proche du dossier, on
apprend que le portier usmiste a rencontré le président
Haddad avant-hier où il lui a
fait part de son souhait de
partir en optant pour un autre
club qui lui donnera la chance
de jouer mais surtout relancer
sa carrière. Mais finalement,
le président a su convaincre
Mansouri pour rester pour au
moins jusqu'à la fin de la saison, en lui faisant savoir que
l'équipe aura besoin de lui
lors de la phase retour et qu'il
aura bel et bien la chance de
jouer. Convoité par plusieurs
clubs du championnat, Smaïl
Mansouri poursuivra l'aventure avec les Rouge et Noir.
La preuve, il s'est envolé avec
l'équipe pour la Tunisie pour
effectuer le stage hiverna avec
les meilleurs sentiments.
A. S.

Meftah chef
de délégation

La direction de l'USMA a
désigné Mahieddine
Meftah pour être le chef
de la délégation usmiste
lors du stage hivernal qui
se déroule à Sousse, un
rôle qu'il avait déjà occupé
lors des différents
précédents déplacements
de l'USMA à l'étranger.

Hamra repêché

l'après-midi à 16h qu'ils ont effectué
leur première séance d'entraînement
du stage de Sousse. Les choses
sérieuses ont donc commencé dès hier
pour les coéquipiers de Benkhemassa
qui devront surtout tirer profit du
stage hivernal afin de regagner le pays
les batteries chargées.

Mankoura dans le viseur

Michel est arrivé
hier après-midi

Trois matchs amicaux sont au
menu des Nahdistes durant ce
stage de Tunisie. Le Nasria
affrontera dans un premier
temps la formation de l'AS
Metline, évoluant en troisième
division tunisienne, demain
après-midi au stade d'El-Marsa.
Les Nahdistes affronteront deux
jours plus tard, soit le 7 de ce
mois de janvier la formation du
CS Hammam Lif sur le terrain de
cette dernière. Enfin, le dernier
match qui sera au programme
des Nahdiste aura lieu face à la
formation du CA Bizerte à
Rades, et ce, le 10 de ce mois
de janvier. Un programme qui
pourrait bien être enrichi par
d'autres matchs amicaux,
puisqu'il est attendu que ce
stage tunisois soit prolongé de
quelques jours après le report
de la reprise du championnat
d'une semaine.

11

Les Rouge et Noir
à pied d'œuvre à Sousse
PAR ANIS S.

Mercredi 4 janvier 2017

Vers la programmation
d'un 2e match amical
Jusqu'au moment où nous mettons
sous presse, un seul match amical est
prévu lors du stage de Sousse, mais
selon les informations qui nous sont
parvenues l'entraîneur Paul Put songe
sérieusement à programmer une
deuxième joute amicale afin de donner
la chance à un maximum de joueurs.
Les dirigeants du club s'activent afin
de trouver des sparring-partners disponibles.
A. S.

Son nom ne figurait pas
dans la liste des joueurs
concernés par le stage de
Sousse, mais il a été
repêché à la dernière
minute. Abderrahim
Hamra, puisque c'est de
lui qu'il s'agit, a
finalement été bel et bien
du voyage avec l'équipe à
Sousse. Si une telle
décision a été prise, c'est
pour pallier l'absence de
Toufik Zeghdane. Ce
dernier n'était pas du
voyage à Sousse. A noter
que Hamra est le
cinquième jeune concerné
par le stage hivernal
après Bengrina,
Benchikhoune, Farhi et
Yaïche.

Bellahcène
du voyage
avec l'équipe

Après une longue période
de convalescence après
avoir subi une intervention
chirurgicale, Réda
Bellahcène est
définitivement rétabli. Le
milieu de terrain francoalgérien a été bel et bien
du voyage avec l'équipe à
Sousse pour prendre part
au stage de la préparation
hivernale. Il sera soumis à
un programme spécifique
afin qu'il rattrape le retard
physique qu'il accuse.
A. S.

Sayoud : «Personne au CRB ne m'a
contacté et je ne suis pas contre
l'idée de rester»
Annoncé au CRB, Amir Sayoud
dément tout contact avec ce club,
c'est ce qu'il nous a affirmé
lorsque nous l'avons joint au bout
du fil. "Je n'ai reçu aucun contact
du CRB et je n'ai négocié avec
personne. Je suis lié avec l'USMA
jusqu'en 2020 et le club qui me
veut doit tout d'abord passer par
la direction de mon club pour
négocier ma lettre de libération.
Je préfère plutôt rester
concentré sur la préparation de
mon équipe. On va effectuer le
stage hivernal en Tunisie et on
fera tout pour le réussir ", a-t-il
affirmé. Poursuivant sa
déclaration, le meneur de jeu
usmiste avoue qu'il n'a jamais
songé quitter l'USMA. Certes, il
n'est pas satisfait de sa situation
dans la mesure où il a été peu
utilisé par les différents
entraîneurs qui se sont succédé
au club durant toute la phase
aller. Mais il connaît bien ses
qualités et est déterminé à
cravacher dur lors de la
préparation hivernale afin de

revenir en force lors de la phase
retour et être ainsi au niveau des
espérances des supporters qui
attendent beaucoup de lui. "Il est
vrai que je ne suis pas
amplement satisfait de ma
situation au sein du club. J'avoue
que j'aurais pu beaucoup mieux
faire, mais malheureusement je
n'ai pas eu la chance suffisante
pour montrer ce dont je suis
capable. Franchement, je ne suis
pas contre l'idée de rester à
l'USMA, d'autant plus que je suis
toujours sous contrat. Tous les
moyens sont réunis pour que je
réussisse dans ce club, mais il
faut que je joue d'une manière
régulière. Dans tous les cas de
figure, je vais fournir plus
d'efforts lors de la préparation
hivernale pour convaincre mon
entraîneur. Je ferai de mon mieux
pour revenir en force lors de la
phase retour et être ainsi au
niveau des attentes de tout le
monde que ce soit les dirigeants,
le staff technique que les
supporters ", a-t-il indiqué. A. S.

CSC
En amical : USC 2 - CSC 1

Un match plein d'enseignements pour Amrani

Hier, le CSC a affronté amicalement l'USC au stade Zerdani
d'Oum El-Bouaghi. La rencontre
s'est achevée sur le score de 4 buts
à 2 en faveur des Chaouis. Cette
lourde défaite subie par son équipe a permis au nouveau coach des

Vert et Noir, Amrani, d'avoir une
idée sur la forme réelle de chacun
de ses nouveaux poulains, mais lui
permet aussi de tirer plein d'enseignements de cette joute amicale
que son équipe a jouée face à
l'USC. Reste à savoir si, en deux
semaines, Amrani va pouvoir
remettre sur orbite et bien préparer
ses nouveaux poulains à bien aborder le premier match de la phase

retour qu'ils vont disputer contre
l'ESS.

L'ENTP donne carte
blanche au coach

Dimanche passé, avant de signer
son bail, au stade Hamlaoui, le
nouveau coach du CSC,
Abdelkader Amrani nous a révélé,
en aparté, que la direction de

l'ENTP, le bailleur de fonds de son
nouveau club, lui a donné carte
blanche pour choisir ses proches
collaborateurs et prendre les décisions
qu'il faut pour remettre sur les rails son
équipe de football professionnel.

Un nouveau staff
technique pour le CSC

Après avoir officialisé, dimanche

passé, sa prise en main du CSC,
l'entraîneur Amrani a, dès le lendemain, a fait recruter un coach des
gardiens, Cheriet, qui a entamé,
avant-hier, son travail et a choisi
comme adjoint Mechehoud, et va
les tous prochains jours et va faire
engager par la direction des Vert et
Noir le plus tôt possible un préparateur physique et un kiné.
R. G.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

12

CRB

USMH

LAÏB VEUT

TRANSFERT
DE SAYOUD

Haddad
impose
son veto

PROLONGER

HARRAG

Reprise
hier

Le président de l'USMH, Mohamed Laïb, compte débuter
les négociations avec son milieu de terrain dès son retour
de l'équipe nationale militaire afin de le prolonger.
PAR MEHDI KABI
C'est une autre situation compliquée que doit gérer
le président de l'USMH,
Mohamed Laïb. Ce dernier,
qui fait face à beaucoup de
problèmes financiers, doit
trouver les solutions afin de
convaincre Chemsseddine
Harrag de renouveler son
contrat et de rester avec ElHarrach quelques saisons de
plus. Comme tout le monde le
sait, le milieu de terrain harrachi est en fin de contrat et sera
libre de tout engagement en
juin prochain, ce qui n'arrange
pas les affaires du club. Ayant
été l'une des révélations lors
de cette première moitié de la
saison, Mohamed Laïb veut
tout faire afin de convaincre
son poulain de prolonger son
contrat et ainsi le voir continuer au sein du club. En plus,
les supporters insistent afin de
voir leur joueur préféré prolonger son contrat et rester aux
services de l'équipe lors des
prochaines saisons.
Cependant, la tâche s'annonce
compliquée, puisque le joueur
ne semble pas motivé afin de
signer une prolongation. Il
faut dire que les problèmes
financiers au sein du club ne

donnent pas vraiment envie
au joueur afin de rester encore
plus. Cependant, Mohamed
Laïb a quelques arguments à
faire valoir afin de le
convaincre de prolonger son
contrat.
«On discutera dès
son retour de l'EN
militaire»
Le boss de l'USMH s'est exprimé sur ce point et nous a
déclaré qu'il voulait prolonger
son poulain : "Il est vrai que
Harrag est en fin de contrat
mais on va se retrouver afin
de discuter de sa situation. Je
veux le prolonger il est important pour l'équipe et dès son
retour avec l'équipe nationale
militaire on se réunira autour
d'une table et on tentera de
trouver un accord." Pour le
moment le joueur harrachi n'a
encore fait aucune déclaration
en ce qui concerne son avenir.
Il est concentré sur sa préparation et attend de se réunir avec
son président pour savoir ce
qu'il fera. En tout cas,
Mohamed Laïb fait de cette
affaire l'une de ses priorités et
compte régler ce problème le
plutôt possible. Il ne reste plus
qu'à attendre le retour de
Harrag au sein de l'équipe afin

de négocier une prolongation.
Il est sûr que le joueur aura
quelques conditions et reste à
savoir si le club sera en mesure de lui fournir ce qu'il
demande.
Il veut éviter que
son joueur parte
gratuitement
Chemsseddine Harrag est en
position de force, car il est en
fin de contrat et pourrait opter
pour le club de son choix lors
du prochain mercato. En fin
de contrat dès juin 2017, il
pourrait partir gratuitement,
ce qui n'arrange pas les
affaires de l'USMH. Pour
Mohamed Laïb il n'est pas
question que l'un de ses
meilleurs joueurs parte gratuitement, surtout que vendre
Harrag serait une bonne solution pour le club afin de l'aider
à sortir de cette crise financière. Si le président des Jaune et
Noir réussi à convaincre son
poulain de signer une prolongation il pourra ainsi ou le
garder au sein de l'équipe ou
encore le vendre au plus
offrant lors du prochain mercato, mais si aucune prolongation de contrat n'est signée,
Harrag pourrait partir gratuitement et cela serait le pire

scénario pour le club.
D'ailleurs, certains proches du
club disent que le joueur
aurait refusé une bonne offre
lors de ce mercato et voudrait
attendre de partir libre en fin
de saison. En tout cas, si aucune autre offre intéressante ne
se présente d'ici la fin du mercato hivernal la seule solution
pour le club sera de
convaincre Harrag pour prolonger et ainsi ne pas le voir
partir gratuitement en fin de
saison.
De nombreux clubs
à l'affût
Ayant été l'un des meilleurs
joueurs d'El-Harrach depuis le
début de saison,
Chemsseddine Harrag a attisé
les convoitises et beaucoup de
clubs le veulent, à l'image du
Mouloudia d'Alger et du CR
Belouizdad. Le milieu de terrain harrachi, étant la source
de plusieurs intérêts, ne se
presse pas avant de prendre
une quelconque décision. Il
pourrait d'abord prolonger
son contrat ou encore quitter
le club dès ce mercato.
Cependant, il n'a encore pris
aucune décision et plusieurs
clubs de la Ligue 1 Mobilis le
suivent de très près.
M. K.

Les Harrachis ont rejoint Tipasa hier soir
Après la séance d'entraînement d'hier après-midi,
les Jaune et Noir devaient
rejoindre Tipasa afin de débuter leur stage de préparation
hivernal. Alors que la reprises
des entraînements été prévue
hier matin au stade de
Lavigerie, le staff technique et
le président ont décidé de
débuter le stage de préparation dès la soirée. Alors que
tout le monde pensait que le
stage allait débuter pendant la
journée, Boualem Charef a
décidé de faire les deux premiers entraînements au stade
du 1er-Novembre afin que
tout le monde se retrouve et
qu'il n'y ait aucun absent lors
du début du stage. Les
joueurs ont finalement pris le
chemin de Chenoua dans la
wilaya de Tipasa après la
séance d'entraînement d'hier
après-midi. Il faut dire que ce
stage de préparation hivernal

est de première importance
pour l'équipe harrachie qui a
mis les problèmes d'argent de
côté afin de rester concentré
uniquement sur la préparation. Le premier responsable
de la barre technique d'ElHarrach, quant à lui espère
beaucoup de ce stage et
compte maintenir en forme
ses poulains pour leur permettre d'attaquer la phase
retour dans les meilleures
conditions possibles. Boualem
Charef ne compte pas trop
charger le programme même
s'il programmera du biquotidien. L'essentiel du travail se
fera sur l'aspect technico-tactique afin de régler quelques
problèmes au sein de son
équipe. En tout cas, tout le
monde est concentré sur le
travail pour le moment et la
première séance d'entraînement au Chenoua devrait
avoir lieu ce matin.
M. K.

13

RÉUNION
DIRECTIONJOUEURS
DEMAIN
Le président harrachi, Mohamed
Laïb, doit se réunir avec ses
joueurs ce jeudi afin de discuter du
problème financier et de les rassurer sur leurs salaires. En colère
contre leur direction, les Jaune et
Noir envisageaient de boycotter la
reprise jusqu'à nouvel ordre,
cependant, ces derniers sont revenus à de meilleurs sentiments et
semblent avoir changé d'avis.
D'ailleurs, ils ont repris les entraînements pendant la journée d'hier.
C'est après une discussion avec le
boss de l'USMH que les joueurs ont
changé d'avis sur leur grève.
Mohamed Laïb les a persuadés de
reprendre leur travail et qu'ils se
rencontreraient en fin de semaine
afin de régler tous les problèmes.
Et comme nous l'avons annoncé
c'est jeudi que Mellal et ses coéquipiers devront rencontrer leur
président. Le principal point qui
sera discuté lors de cette réunion
et l'aspect financier, comme tout le
monde le sait, les joueurs sont
mécontent car ils n'ont pas encore
touché leurs salaires depuis
quelques mois et ils veulent régler
ce problème le plus tôt possible.
Même si l'argent vient à manquer
dans les caisses d'El-Harrach,
Mohamed Laib a promis de tout
faire afin de régler ce problème
dans les plus brefs délais afin que
tout rentre dans l'ordre et que les
joueurs puissent se concentrer sur
leur travail. Il faut dire que cette
réunion s'annonce décisive sur pas
mal de point et que beaucoup de
choses devront être décidé. Si le
problème persiste encore et que le
président ne réussit pas à rassurer ses poulains il se pourrait que
la préparation soit troublé et que
l'équipe démarre la phase retour
du championnat dans de mauvaises conditions. En tout cas, les
joueurs ont bien voulu entendre
raison et sont d'accord avec
Mohamed Laïb. Pour le moment ils
reprennent le chemin des entraînements et se donnent à fond sous
les ordres de leur entraîneur,
Boualem Charef. Ainsi, il ne reste
plus qu'à attendre la réunion de
jeudi afin de savoir quelles décisions auront été prises.
M. K.

Les Jaune et Noir
ont finalement
repris le chemin
des entraînements hier matin
au stade du 1erNovembre. Alors
que la reprise
n'était pas sûr
d'avoir lieu à
cause des
joueurs qui voulaient la boycotter, tout est finalement rentré
dans l'ordre. Le
groupe n'était
pas au complet
lors de la
reprises. Il y
avait quelques
absents pendant
la matinée.

Biquotidien
au menu

Le premier responsable de la
barre technique
harrachi a débuté le travail en
force hier et a
programmé deux
séances d'entraînement pendant
la journée. La
première lors de
la matinée qui a
connu quelques
absences et la
seconde en fin
d'après-midi.
Boualem Charef a
voulu reprendre
le travail dans
les meilleures
conditions possibles après que
ses poulains
aient profité de
quelques jours
de repos avant
de débuter le
stage de préparation. Les deux
séances d'entraînement se sont
déroulées dans
le calme même si
le moral des
joueurs n'était
pas au beau fixe.

Le milieu offensif de
l'USMA, Amir Sayoud,
n'était pas contre
l'idée de monnayer
son talent au CRB.
Sauf que le joueur en
question a buté catégoriquement sur le
refus du président
Rebouh qui, dans une
déclaration à
Compétition, a affirmé que l'ancien
joueur du DRBT est
intransférable. Ce
sera également le
cas pour Kadou
Beldjilali. Les deux
joueurs se sont rendus d'ailleurs avec
les Rouge et Noir en
Tunisie pour le stage
hivernal.

La signature
de Heriat
reportée...

Le milieu de terrain
de l'Olympique de
Médéa, Mohamed
Heriat, a dû reporter
sa signature avec le
CRB alors que la
transaction devait
être matérialisée initialement hier. Le
joueur en question
est actuellement en
vacances. Après avoir
donné son accord,
Heriat devra signer
avant la fin de la
semaine en cours. Sa
lettre de libération
vaudrait 450 millions
de centimes.

... Aribi tout
près du
Chabab

Pour sa part, l'attaquant attitré du
Chabab de Batna,
Aribi, s'approche de
plus en plus de la
maison algéroise. Le
président Hadj
Mohamed aura réussi à convaincre son
homologue du CAB de
lui céder le joueur
contre la somme
astronomique de 1,1
milliard de centimes.

Lemhène
intègre, en
attendant
Hamia

Le nouveau milieu de
terrain du CRB,
Mokhat Lemhène, a
intégré hier les
entraînements du
CRB à Aïn Benian.
Quant à l'autre nouvelle recrue (Hamia),
elle est attendue
dans les prochaines
heures.

Le RCA et le
MOB sur
Bougueroua

Sitôt libéré par le
CRB, l'attaquant Adel
Bougueroua vient de
recevoir les premières sollicitations.
La première est celle
de son ancien club, le
RC Arba (Ligue 2).
L'on parle également
du MO Béjaïa qui souhaiterait l'accueillir
dans ses rangs en
prévision de la phase
retour.

Le nouveau président s'est réuni avec les joueurs à Aïn Benian

HADJ MOHAMED

«CONCENTREZ-VOUS SUR LE TERRAIN,
JE M'OCCUPERAI DU RESTE»
Le nouveau président de Chabab Belouizdad, Hadj Mohamed, ne s'arrête pas
dans son travail d'assainir une situation jusqu'ici dans un piteux état.
PAR RAFIK KHALED
Depuis l'embellie qu'a connue l'environnement administratif du CRB après le
règlement total de la question des actionnaires, débutant des négociations tous azimuts avec les joueurs en mesure de renforcer l'équipe en prévision de la phase retour
de la Ligue 1 Mobilis en faisant signer officiellement le duo de l'Olympique de Médéa
(Mohamed Amine Hamia et Mokhtar
Lemhène), le successeur de Réda Malek s'est
rendu, lundi soir, à l'Ecole d'hôtellerie et de
restauration d'Aïn Benian où les joueurs
effectuent pour une période d'une semaine
le regroupement hivernal préparatif à la
reprise de la compétition le 20 du mois en
cours. Hadj Mohamed a tenu un langage

franc avec les coéquipiers de Yahia Cherif,
mais emprunt d'optimisme et d'assurance.
Tout le monde en est sorti content. Dans son
discours devant des joueurs attentifs, le
nouvel homme fort des Rouge et Blanc de
Laâqiba a investi les capés de Badou Zaki à
s'investir pleinement sur le travail et se
concentrer sur le terrain. "Votre devoir est
de travailler inlassablement sur la surface de
jeu pendant les entraînements et les compétitions officielles. Je ne veux plus voir des
joueurs réclamer l'argent. Je ne tolérerai plus
jamais des choses pareilles. Je veux des
joueurs, bosseurs", leur aura lancé Hadj
Mohamed. C'est du moins ce que nous
avons appris hier de sources généralement
bien informées indiquant que les joueurs
sont sortis grandement satisfaits du dis-

Après Zeghli, Bouchema et Bougueroua

La liste des libérés
pourrait s'élargir
En vue de gagner des licences supplémentaires pour le recrutement des joueurs
pendant cette période des transferts d'hiver,
la nouvelle direction du Chabab de
Belouizdad a procédé, lundi soir, à la libération du défenseur Zeghli, du milieu de terrain Bouchema et de l'attaquant Bougueroua.
Le premier nommé a été libéré du moment
qu'il n'a pu s'imposer depuis sa venue au
CRB l'été dernier. L'ancien Usmiste, quant à
lui, n'est plus en mesure de rééditer ses
exploits des saisons précédentes en raison de
la succession des blessures. Pour ce qui est
de Bougueroua, ce dernier a fait les frais de
ses démêlés avec la justice après la découverte dans sa voiture de la drogue et des boissons alcoolisées. Des libérations qui font
suite à des rapports établis par l'entraîneur
Badou Zaki. La liste des libérables de ce dernier comporte également d'autres noms.
C'est du moins ce que nous avons appris de
sources généralement bien informées précisant que le nombre des joueurs appelés à
quitter les rangs du Chabab de Belouizdad
pourrait s'allonger davantage. D'autres
joueurs sont, en effet, menacés de jouer sous
d'autres cieux en prévision de la deuxième

moitié de la saison. L'on parle avec insistance du milieu offensif, Derrag. Celui-ci serait
d'ailleurs en contacts avec d'autres clubs qui
voudraient s'adjoindre ses services. La plus
grande surprise pourrait concerner le joueur
Rebih. Ce dernier reste menacé de libération
en raison de la régression notable de son
niveau. Surtout ces dernières semaines.
L'entraîneur Badou Zaki ne compte pas, a-ton appris encore, compter sur ses services
même si le joueur en question venait à être
maintenu dans l'effectif de la phase retour.
R. K.

cours de leur employeur. Un bon coup psychologique dont vient de profiter les coéquipiers du gardien Salhi en vue de se concentrer sur leur travail.
Plus de difficultés financières
Parmi les points les plus importants abordés
lors de cette réunion est la situation financière des joueurs. Le boss a confirmé les informations rapportées par nos soins selon lesquelles il procédera au paiement de deux
mois de salaires pour les joueurs, et ce,
avant la fin du regroupement d'Aïn Benian.
Les membres du staff technique seront aussi
partiellement régularisés. Hadj Mohamed a
invité les joueurs à ne plus penser au volet
financier puisque ce dossier est désormais
pris en charge par ses soins.
R. K.

Les choses sérieuses
commencent

Le stage
d'Aïn Benian
débute avec
du biquotidien
Comme il programmé par le staff technique
des Rouge et Blanc de Belouizdad, les
joueurs ont rejoint lundi dernier l'Ecole d'hôtellerie et de restauration d'Aïn Benian.
Après avoir tenu une réunion avec le président Hadj Mohamed, le groupe belouizdadi a
entamé son travail hier. Les choses
sérieuses ont donc commencé pour les
coéquipiers du défenseur Naâmani qui ont,
a-t-on appris, effectué deux séances d'entraînement. La première a eu lieu dans la
matinée. Les joueurs ont pris par la suite le
déjeuner avec de rejoindre leurs chambres
pour les besoins de la sieste. La deuxième
séance a eu lieu dans l'après-midi. Les
joueurs bénéficient, en tout cas, de conditions de travail optimales. Rappelons que le
regroupement devrait être sanctionné,
comme rapporté dans une précédente édition, par deux rendez-vous amicaux afin que
le staff technique puisse travailler convenablement l'aspect technico-tactique, et ce,
avant le premier match de la phase retour
qui verra les Algérois effectuer un périlleux
déplacement à El-Hamri pour donner la
réplique au MCO.
R. K.

Badou Zaki
reprend le
pouvoir

L'entraîneur du CRB,
Badou Zaki, est arrivé
hier en après-midi à
Alger. Il a pris directement la direction de
l'Ecole d'hôtellerie et
de restauration d'Aïn
Benian pour diriger
les entraînements. Le
technicien marocain
s'était rendu chez lui
après la qualification
de son équipe en
quart de finale de la
coupe d'Algérie, en
vue de se reposer.

Le report de
la 16e journée
arrange
le CRB

La décision de la Ligue
de football professionnel (LFP) de reporter la 16e journée de
la Ligue 1 Mobilis au
20 janvier prochain
devrait arranger les
affaires du Chabab de
Belouizdad. Ce dernier
pourra, en effet, récupérer ses internationaux "militaires", à
savoir Draoui et
Khoudi. Les deux
joueurs en question,
concernés par la joute
mondiale avec l'EN
militaire à Oman, ne
devront pas rater le
déplacement du CRB à
Oran.

Pas de Tebbi
au Chabab

Les chances de voir le
joueur du RC Relizane,
Tebbi, porter les couleurs du Chabab pendant la phase retour
s'amenuisent. En
effet, les responsables et l'entraîneur
du RC Relizane s'opposent catégoriquement
au départ du joueur.
Les dirigeants relizanais veulent, en tout
cas, garder l'ensemble
de leurs joueurs, car
le club lutte pour son
maintien parmi l'élite.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

12

CRB

USMH

LAÏB VEUT

TRANSFERT
DE SAYOUD

Haddad
impose
son veto

PROLONGER

HARRAG

Reprise
hier

Le président de l'USMH, Mohamed Laïb, compte débuter
les négociations avec son milieu de terrain dès son retour
de l'équipe nationale militaire afin de le prolonger.
PAR MEHDI KABI
C'est une autre situation compliquée que doit gérer
le président de l'USMH,
Mohamed Laïb. Ce dernier,
qui fait face à beaucoup de
problèmes financiers, doit
trouver les solutions afin de
convaincre Chemsseddine
Harrag de renouveler son
contrat et de rester avec ElHarrach quelques saisons de
plus. Comme tout le monde le
sait, le milieu de terrain harrachi est en fin de contrat et sera
libre de tout engagement en
juin prochain, ce qui n'arrange
pas les affaires du club. Ayant
été l'une des révélations lors
de cette première moitié de la
saison, Mohamed Laïb veut
tout faire afin de convaincre
son poulain de prolonger son
contrat et ainsi le voir continuer au sein du club. En plus,
les supporters insistent afin de
voir leur joueur préféré prolonger son contrat et rester aux
services de l'équipe lors des
prochaines saisons.
Cependant, la tâche s'annonce
compliquée, puisque le joueur
ne semble pas motivé afin de
signer une prolongation. Il
faut dire que les problèmes
financiers au sein du club ne

donnent pas vraiment envie
au joueur afin de rester encore
plus. Cependant, Mohamed
Laïb a quelques arguments à
faire valoir afin de le
convaincre de prolonger son
contrat.
«On discutera dès
son retour de l'EN
militaire»
Le boss de l'USMH s'est exprimé sur ce point et nous a
déclaré qu'il voulait prolonger
son poulain : "Il est vrai que
Harrag est en fin de contrat
mais on va se retrouver afin
de discuter de sa situation. Je
veux le prolonger il est important pour l'équipe et dès son
retour avec l'équipe nationale
militaire on se réunira autour
d'une table et on tentera de
trouver un accord." Pour le
moment le joueur harrachi n'a
encore fait aucune déclaration
en ce qui concerne son avenir.
Il est concentré sur sa préparation et attend de se réunir avec
son président pour savoir ce
qu'il fera. En tout cas,
Mohamed Laïb fait de cette
affaire l'une de ses priorités et
compte régler ce problème le
plutôt possible. Il ne reste plus
qu'à attendre le retour de
Harrag au sein de l'équipe afin

de négocier une prolongation.
Il est sûr que le joueur aura
quelques conditions et reste à
savoir si le club sera en mesure de lui fournir ce qu'il
demande.
Il veut éviter que
son joueur parte
gratuitement
Chemsseddine Harrag est en
position de force, car il est en
fin de contrat et pourrait opter
pour le club de son choix lors
du prochain mercato. En fin
de contrat dès juin 2017, il
pourrait partir gratuitement,
ce qui n'arrange pas les
affaires de l'USMH. Pour
Mohamed Laïb il n'est pas
question que l'un de ses
meilleurs joueurs parte gratuitement, surtout que vendre
Harrag serait une bonne solution pour le club afin de l'aider
à sortir de cette crise financière. Si le président des Jaune et
Noir réussi à convaincre son
poulain de signer une prolongation il pourra ainsi ou le
garder au sein de l'équipe ou
encore le vendre au plus
offrant lors du prochain mercato, mais si aucune prolongation de contrat n'est signée,
Harrag pourrait partir gratuitement et cela serait le pire

scénario pour le club.
D'ailleurs, certains proches du
club disent que le joueur
aurait refusé une bonne offre
lors de ce mercato et voudrait
attendre de partir libre en fin
de saison. En tout cas, si aucune autre offre intéressante ne
se présente d'ici la fin du mercato hivernal la seule solution
pour le club sera de
convaincre Harrag pour prolonger et ainsi ne pas le voir
partir gratuitement en fin de
saison.
De nombreux clubs
à l'affût
Ayant été l'un des meilleurs
joueurs d'El-Harrach depuis le
début de saison,
Chemsseddine Harrag a attisé
les convoitises et beaucoup de
clubs le veulent, à l'image du
Mouloudia d'Alger et du CR
Belouizdad. Le milieu de terrain harrachi, étant la source
de plusieurs intérêts, ne se
presse pas avant de prendre
une quelconque décision. Il
pourrait d'abord prolonger
son contrat ou encore quitter
le club dès ce mercato.
Cependant, il n'a encore pris
aucune décision et plusieurs
clubs de la Ligue 1 Mobilis le
suivent de très près.
M. K.

Les Harrachis ont rejoint Tipasa hier soir
Après la séance d'entraînement d'hier après-midi,
les Jaune et Noir devaient
rejoindre Tipasa afin de débuter leur stage de préparation
hivernal. Alors que la reprises
des entraînements été prévue
hier matin au stade de
Lavigerie, le staff technique et
le président ont décidé de
débuter le stage de préparation dès la soirée. Alors que
tout le monde pensait que le
stage allait débuter pendant la
journée, Boualem Charef a
décidé de faire les deux premiers entraînements au stade
du 1er-Novembre afin que
tout le monde se retrouve et
qu'il n'y ait aucun absent lors
du début du stage. Les
joueurs ont finalement pris le
chemin de Chenoua dans la
wilaya de Tipasa après la
séance d'entraînement d'hier
après-midi. Il faut dire que ce
stage de préparation hivernal

est de première importance
pour l'équipe harrachie qui a
mis les problèmes d'argent de
côté afin de rester concentré
uniquement sur la préparation. Le premier responsable
de la barre technique d'ElHarrach, quant à lui espère
beaucoup de ce stage et
compte maintenir en forme
ses poulains pour leur permettre d'attaquer la phase
retour dans les meilleures
conditions possibles. Boualem
Charef ne compte pas trop
charger le programme même
s'il programmera du biquotidien. L'essentiel du travail se
fera sur l'aspect technico-tactique afin de régler quelques
problèmes au sein de son
équipe. En tout cas, tout le
monde est concentré sur le
travail pour le moment et la
première séance d'entraînement au Chenoua devrait
avoir lieu ce matin.
M. K.

13

RÉUNION
DIRECTIONJOUEURS
DEMAIN
Le président harrachi, Mohamed
Laïb, doit se réunir avec ses
joueurs ce jeudi afin de discuter du
problème financier et de les rassurer sur leurs salaires. En colère
contre leur direction, les Jaune et
Noir envisageaient de boycotter la
reprise jusqu'à nouvel ordre,
cependant, ces derniers sont revenus à de meilleurs sentiments et
semblent avoir changé d'avis.
D'ailleurs, ils ont repris les entraînements pendant la journée d'hier.
C'est après une discussion avec le
boss de l'USMH que les joueurs ont
changé d'avis sur leur grève.
Mohamed Laïb les a persuadés de
reprendre leur travail et qu'ils se
rencontreraient en fin de semaine
afin de régler tous les problèmes.
Et comme nous l'avons annoncé
c'est jeudi que Mellal et ses coéquipiers devront rencontrer leur
président. Le principal point qui
sera discuté lors de cette réunion
et l'aspect financier, comme tout le
monde le sait, les joueurs sont
mécontent car ils n'ont pas encore
touché leurs salaires depuis
quelques mois et ils veulent régler
ce problème le plus tôt possible.
Même si l'argent vient à manquer
dans les caisses d'El-Harrach,
Mohamed Laib a promis de tout
faire afin de régler ce problème
dans les plus brefs délais afin que
tout rentre dans l'ordre et que les
joueurs puissent se concentrer sur
leur travail. Il faut dire que cette
réunion s'annonce décisive sur pas
mal de point et que beaucoup de
choses devront être décidé. Si le
problème persiste encore et que le
président ne réussit pas à rassurer ses poulains il se pourrait que
la préparation soit troublé et que
l'équipe démarre la phase retour
du championnat dans de mauvaises conditions. En tout cas, les
joueurs ont bien voulu entendre
raison et sont d'accord avec
Mohamed Laïb. Pour le moment ils
reprennent le chemin des entraînements et se donnent à fond sous
les ordres de leur entraîneur,
Boualem Charef. Ainsi, il ne reste
plus qu'à attendre la réunion de
jeudi afin de savoir quelles décisions auront été prises.
M. K.

Les Jaune et Noir
ont finalement
repris le chemin
des entraînements hier matin
au stade du 1erNovembre. Alors
que la reprise
n'était pas sûr
d'avoir lieu à
cause des
joueurs qui voulaient la boycotter, tout est finalement rentré
dans l'ordre. Le
groupe n'était
pas au complet
lors de la
reprises. Il y
avait quelques
absents pendant
la matinée.

Biquotidien
au menu

Le premier responsable de la
barre technique
harrachi a débuté le travail en
force hier et a
programmé deux
séances d'entraînement pendant
la journée. La
première lors de
la matinée qui a
connu quelques
absences et la
seconde en fin
d'après-midi.
Boualem Charef a
voulu reprendre
le travail dans
les meilleures
conditions possibles après que
ses poulains
aient profité de
quelques jours
de repos avant
de débuter le
stage de préparation. Les deux
séances d'entraînement se sont
déroulées dans
le calme même si
le moral des
joueurs n'était
pas au beau fixe.

Le milieu offensif de
l'USMA, Amir Sayoud,
n'était pas contre
l'idée de monnayer
son talent au CRB.
Sauf que le joueur en
question a buté catégoriquement sur le
refus du président
Rebouh qui, dans une
déclaration à
Compétition, a affirmé que l'ancien
joueur du DRBT est
intransférable. Ce
sera également le
cas pour Kadou
Beldjilali. Les deux
joueurs se sont rendus d'ailleurs avec
les Rouge et Noir en
Tunisie pour le stage
hivernal.

La signature
de Heriat
reportée...

Le milieu de terrain
de l'Olympique de
Médéa, Mohamed
Heriat, a dû reporter
sa signature avec le
CRB alors que la
transaction devait
être matérialisée initialement hier. Le
joueur en question
est actuellement en
vacances. Après avoir
donné son accord,
Heriat devra signer
avant la fin de la
semaine en cours. Sa
lettre de libération
vaudrait 450 millions
de centimes.

... Aribi tout
près du
Chabab

Pour sa part, l'attaquant attitré du
Chabab de Batna,
Aribi, s'approche de
plus en plus de la
maison algéroise. Le
président Hadj
Mohamed aura réussi à convaincre son
homologue du CAB de
lui céder le joueur
contre la somme
astronomique de 1,1
milliard de centimes.

Lemhène
intègre, en
attendant
Hamia

Le nouveau milieu de
terrain du CRB,
Mokhat Lemhène, a
intégré hier les
entraînements du
CRB à Aïn Benian.
Quant à l'autre nouvelle recrue (Hamia),
elle est attendue
dans les prochaines
heures.

Le RCA et le
MOB sur
Bougueroua

Sitôt libéré par le
CRB, l'attaquant Adel
Bougueroua vient de
recevoir les premières sollicitations.
La première est celle
de son ancien club, le
RC Arba (Ligue 2).
L'on parle également
du MO Béjaïa qui souhaiterait l'accueillir
dans ses rangs en
prévision de la phase
retour.

Le nouveau président s'est réuni avec les joueurs à Aïn Benian

HADJ MOHAMED

«CONCENTREZ-VOUS SUR LE TERRAIN,
JE M'OCCUPERAI DU RESTE»
Le nouveau président de Chabab Belouizdad, Hadj Mohamed, ne s'arrête pas
dans son travail d'assainir une situation jusqu'ici dans un piteux état.
PAR RAFIK KHALED
Depuis l'embellie qu'a connue l'environnement administratif du CRB après le
règlement total de la question des actionnaires, débutant des négociations tous azimuts avec les joueurs en mesure de renforcer l'équipe en prévision de la phase retour
de la Ligue 1 Mobilis en faisant signer officiellement le duo de l'Olympique de Médéa
(Mohamed Amine Hamia et Mokhtar
Lemhène), le successeur de Réda Malek s'est
rendu, lundi soir, à l'Ecole d'hôtellerie et de
restauration d'Aïn Benian où les joueurs
effectuent pour une période d'une semaine
le regroupement hivernal préparatif à la
reprise de la compétition le 20 du mois en
cours. Hadj Mohamed a tenu un langage

franc avec les coéquipiers de Yahia Cherif,
mais emprunt d'optimisme et d'assurance.
Tout le monde en est sorti content. Dans son
discours devant des joueurs attentifs, le
nouvel homme fort des Rouge et Blanc de
Laâqiba a investi les capés de Badou Zaki à
s'investir pleinement sur le travail et se
concentrer sur le terrain. "Votre devoir est
de travailler inlassablement sur la surface de
jeu pendant les entraînements et les compétitions officielles. Je ne veux plus voir des
joueurs réclamer l'argent. Je ne tolérerai plus
jamais des choses pareilles. Je veux des
joueurs, bosseurs", leur aura lancé Hadj
Mohamed. C'est du moins ce que nous
avons appris hier de sources généralement
bien informées indiquant que les joueurs
sont sortis grandement satisfaits du dis-

Après Zeghli, Bouchema et Bougueroua

La liste des libérés
pourrait s'élargir
En vue de gagner des licences supplémentaires pour le recrutement des joueurs
pendant cette période des transferts d'hiver,
la nouvelle direction du Chabab de
Belouizdad a procédé, lundi soir, à la libération du défenseur Zeghli, du milieu de terrain Bouchema et de l'attaquant Bougueroua.
Le premier nommé a été libéré du moment
qu'il n'a pu s'imposer depuis sa venue au
CRB l'été dernier. L'ancien Usmiste, quant à
lui, n'est plus en mesure de rééditer ses
exploits des saisons précédentes en raison de
la succession des blessures. Pour ce qui est
de Bougueroua, ce dernier a fait les frais de
ses démêlés avec la justice après la découverte dans sa voiture de la drogue et des boissons alcoolisées. Des libérations qui font
suite à des rapports établis par l'entraîneur
Badou Zaki. La liste des libérables de ce dernier comporte également d'autres noms.
C'est du moins ce que nous avons appris de
sources généralement bien informées précisant que le nombre des joueurs appelés à
quitter les rangs du Chabab de Belouizdad
pourrait s'allonger davantage. D'autres
joueurs sont, en effet, menacés de jouer sous
d'autres cieux en prévision de la deuxième

moitié de la saison. L'on parle avec insistance du milieu offensif, Derrag. Celui-ci serait
d'ailleurs en contacts avec d'autres clubs qui
voudraient s'adjoindre ses services. La plus
grande surprise pourrait concerner le joueur
Rebih. Ce dernier reste menacé de libération
en raison de la régression notable de son
niveau. Surtout ces dernières semaines.
L'entraîneur Badou Zaki ne compte pas, a-ton appris encore, compter sur ses services
même si le joueur en question venait à être
maintenu dans l'effectif de la phase retour.
R. K.

cours de leur employeur. Un bon coup psychologique dont vient de profiter les coéquipiers du gardien Salhi en vue de se concentrer sur leur travail.
Plus de difficultés financières
Parmi les points les plus importants abordés
lors de cette réunion est la situation financière des joueurs. Le boss a confirmé les informations rapportées par nos soins selon lesquelles il procédera au paiement de deux
mois de salaires pour les joueurs, et ce,
avant la fin du regroupement d'Aïn Benian.
Les membres du staff technique seront aussi
partiellement régularisés. Hadj Mohamed a
invité les joueurs à ne plus penser au volet
financier puisque ce dossier est désormais
pris en charge par ses soins.
R. K.

Les choses sérieuses
commencent

Le stage
d'Aïn Benian
débute avec
du biquotidien
Comme il programmé par le staff technique
des Rouge et Blanc de Belouizdad, les
joueurs ont rejoint lundi dernier l'Ecole d'hôtellerie et de restauration d'Aïn Benian.
Après avoir tenu une réunion avec le président Hadj Mohamed, le groupe belouizdadi a
entamé son travail hier. Les choses
sérieuses ont donc commencé pour les
coéquipiers du défenseur Naâmani qui ont,
a-t-on appris, effectué deux séances d'entraînement. La première a eu lieu dans la
matinée. Les joueurs ont pris par la suite le
déjeuner avec de rejoindre leurs chambres
pour les besoins de la sieste. La deuxième
séance a eu lieu dans l'après-midi. Les
joueurs bénéficient, en tout cas, de conditions de travail optimales. Rappelons que le
regroupement devrait être sanctionné,
comme rapporté dans une précédente édition, par deux rendez-vous amicaux afin que
le staff technique puisse travailler convenablement l'aspect technico-tactique, et ce,
avant le premier match de la phase retour
qui verra les Algérois effectuer un périlleux
déplacement à El-Hamri pour donner la
réplique au MCO.
R. K.

Badou Zaki
reprend le
pouvoir

L'entraîneur du CRB,
Badou Zaki, est arrivé
hier en après-midi à
Alger. Il a pris directement la direction de
l'Ecole d'hôtellerie et
de restauration d'Aïn
Benian pour diriger
les entraînements. Le
technicien marocain
s'était rendu chez lui
après la qualification
de son équipe en
quart de finale de la
coupe d'Algérie, en
vue de se reposer.

Le report de
la 16e journée
arrange
le CRB

La décision de la Ligue
de football professionnel (LFP) de reporter la 16e journée de
la Ligue 1 Mobilis au
20 janvier prochain
devrait arranger les
affaires du Chabab de
Belouizdad. Ce dernier
pourra, en effet, récupérer ses internationaux "militaires", à
savoir Draoui et
Khoudi. Les deux
joueurs en question,
concernés par la joute
mondiale avec l'EN
militaire à Oman, ne
devront pas rater le
déplacement du CRB à
Oran.

Pas de Tebbi
au Chabab

Les chances de voir le
joueur du RC Relizane,
Tebbi, porter les couleurs du Chabab pendant la phase retour
s'amenuisent. En
effet, les responsables et l'entraîneur
du RC Relizane s'opposent catégoriquement
au départ du joueur.
Les dirigeants relizanais veulent, en tout
cas, garder l'ensemble
de leurs joueurs, car
le club lutte pour son
maintien parmi l'élite.

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

NAHD

14

USMA

La direction le soupçonne d'avoir simulé sa blessure face au PAC

El-Orfi dans
de beaux draps

Alors qu'elle devait rejoindre
son camp de base à Gammarth
en début d'après-midi, la
délégation nahdiste a dû
observer pas moins de trois
heures de retard pour arriver
sur les lieux. En effet, le vol
devant transporter les
Nahdistes d'Alger vers
l'aéroport international Tunis
Carthage a observé pas moins
de deux heures et demie de
retard, ne prenant son envol
que vers les coups de 14h, alors
qu'il devait s'envoler à 11h30.
Une fois sur les lieux, la
délégation nahdiste a
également pris du retard pour
quitter l'aérogare de Tunis, et
ce, au niveau de la bagagerie vu
que plusieurs avions étaient
arrivés en même temps, chose
qui a créé un peu de confusion.

Remplacé à la 35 minute de jeu par son coéquipier
Mohamed-Noufel Khacef, le milieu de terrain nahdiste
Hocine El-Orfi avait été victime d'une supposée déchirure
au niveau de la cuisse, une blessure qui nécessiterait un
repos total d'un mois, selon les spécialistes.
e

PAR MOHAMED ADRAR
Le coach Alain Michel,
qui a été contrarié par ce changement précoce, a été surpris
de voir son joueur en très
bonne santé quelques heures
plus tard à l'aéroport Houari
Boumediene, lui qui s'apprêtait à rentrer chez lui en France
pour passer les vacances de fin
d'année en famille, alors qu'ElOrfi était lui aussi en déplacement vers l'Hexagone sans nul
doute pour les fêtes de fin
d'année. Surpris de voir son
poulain dans un état des plus
normaux, le coach nahdiste
n'aurait pas hésité à faire part
de la nouvelle aux dirigeants
du club, lui qui s'est senti trahi
par le joueur, qui aurait laissé
ses coéquipiers se battre face à
une très bonne équipe du
Paradou AC, juste pour ne pas
rater son avion.
Il a été interdit
du stage de Tunisie
Apprenant la nouvelle, les
dirigeants du Nasria et à leur

tête le président Ould Zmirli
étaient dans tous leurs états,
d'autant plus qu'ils ne s'attendaient pas à un geste aussi
lâche de la part du joueur lors
d'un match aussi important.
Ne voulant pas faire passer cet
acte sous silence, les dirigeants
du Nasria ont donné instruction au secrétaire général du
club de ne pas autoriser le
joueur à effectuer le déplacement en Tunisie avec le groupe. El-Orfi qui devait se déplacer avec ses coéquipiers à
Gammarth a été invité à rester
sur Alger, et ce, jusqu'à nouvel
ordre.
La direction
le soumettra
à des tests au CNMS
Et si rien n'est encore certain
au sujet de la blessure du
milieu de terrain Hocine ElOrfi, la direction du club a
demandé au joueur de passer
faire des tests au niveau du
CNMS de Ben Aknoun, afin de
s'assurer de la véracité de cette
blessure. Les dirigeants du

Il n'a pas été du
voyage en Tunisie

Ferguène
vers la
porte de
sortie ?
Non inclus au groupe qui s'est
déplacé en Tunisie, l'attaquant
nahdiste Saïd Ferguène n'est pas
encore certain de poursuivre son
aventure au Nasria. En effet, et
comme rapporté par nos soins
dans une de nos précédentes éditions, la direction du club avait
posé ses conditions au joueur, lui
faisant savoir qu'il devait accepter
une réduction de moitié de son
salaire, s'il voulait vraiment rester
au NAHD. Une condition que le
joueur aurait catégoriquement
refusée, ne voulant pas faire de
concession sur le plan financier. Le
conflit subsisterait toujours entre
les deux parties, mais tout porte à
croire que le joueur va quitter le
navire nahdiste cet hiver, même si
la direction du club a exigé du
joueur de ramener un club pour
négocier sa lettre de libération,
alors que le joueur voudrait quitter le Nasria à titre gratuit, afin de
choisir librement sa future destination, affaire à suivre.
M. A.

club ne veulent pas incriminer
le joueur de façon directe, préférant lui faire passer une
contre-visite, avant de prendre
les mesures qui s'imposent.
Une chose est toutefois certaine, El-Orfi a bien des soucis à
se faire.

Décrassage juste
après l'arrivée

En dépit de leur arrivée tardive
à leur camp de base à
Gammarth, les Sang et Or n'ont
pas manqué d'effectuer une
séance de décrassage, tel que
cela était prévu dans le
programme du staff technique.
Karim Maroc qui a assuré cette
séance en l'absence du coach
Michel a tenu à respecter le
programme préalablement
établi par Alain Michel, en
soumettant ses joueurs à cette
séance de décrassage.

Il risque gros si les
soupçons s'avèrent
vrais
Le joueur qui passera des examens approfondis cette semaine au niveau du CNMS risque
bien gros si les soupçons des
dirigeants du club s'avèrent
vrais. La direction du club ne
manquera pas de frapper très
fort en cas où il s'avérerait que
le joueur aurait réellement
simulé sa blessure, alors qu'il
sera blanchi au cas où cette
blessure s'avère vraie. Une
chose est certaine, le joueur va
devoir montrer sa bonne foi,
lui qui avait été déjà accusé d'un
pareil acte en début de saison,
mais les accusations n'avaient
pas trouvé de preuves pour l'inM. A.
criminer.

Biquotidien
au menu d'hier

Après le report de la reprise au 20 janvier

Le stage devrait être
prolongé de quelques jours
La Ligue de Football
Professionnel a
annoncé avant-hier
à travers son site
internet le report
de la reprise du
championnat de
la Ligue 1 Mobilis
d'une semaine.

des conditions idéales comme celles
qu'ils trouvent à Gammarth.

La 16e journée de la Ligue 1
Mobilis aura finalement lieu les 20 et
21 de ce mois de janvier en cours,
alors qu'elle était initialement prévue
pour les 13 et 14. Un report qui va
sans aucun doute pousser le coach
nahdiste à vouloir prolonger le stage
de Gammarth de quelques jours,
d'autant plus qu'il avait regretté que
la trêve soit aussi courte. Le coach
nahdiste aurait officiellement transmis cette requête aux dirigeants du
club, lesquels ne devraient pas s'opposer à une telle proposition. Cela
permettra aux joueurs nahdistes de
travailler davantage en Tunisie, dans

Khiat, Gasmi et
Benhocine rejoindront
le groupe aujourd'hui

Le report de la reprise
fait les affaires du Nasria
Le report de la reprise du championnat fait vraiment les affaires du
Nasria, puisqu'elle permettra non
seulement au coach Alain Michel de
travailler encore davantage avec son
groupe, encore plus avec les nouveaux joueurs qui ont besoin pour la
plupart d'entre- eux de rattraper leur
retard sur le plan physique, mais
également à réduire l'absence du
meilleur joueur de l'équipe, en l'oc-

La délégation
nahdiste est arrivée
à Gammarth à 17h

currence, Walid Ardji. En effet, et
alors qu'il était prévu qu'il rate les
trois premiers matchs de la phase
retour, à savoir ceux contre le RCR, la
JSK et l'USMBA, Walid Ardji n'en
manquera finalement que deux,
voire même un, si la LFP accédera à
la demande de la JSK qui verra plus
de trois de ses éléments retenus dans
les différentes équipes nationales, ce
qui leur donnera le droit au report.
Tout cela fait que ce report fait bien
les affaires du NAHD, puisque ça
réduira la durée d'absence de leur
joueur phare.
M. A.

Trois joueurs n'ont pas effectué le déplacement avec le groupe lundi dernier, il s'agit du défenseur Abdelghani Khiat, de l'attaquant Ahmed Gasmi et
du milieu de terrain Zakaria Benhocine. Les deux premiers cités n'ont pu
prendre l'avion avec le groupe pour la très simple raison que leur passeport se trouve actuellement au niveau du consulat de France à Alger, eux
qui l'ont déposé depuis quelques semaines pour obtenir un visa pour
l'Hexagone. Les deux joueurs devaient récupérer le fameux document hier
après-midi, pour rejoindre le groupe aujourd'hui à Gammarth. Idem pour le
milieu de terrain Zakaria Benhocine, qui aurait oublié son passeport chez
lui à Sétif, croyant qu'il l'avait remis à la direction du club.

Les choses sérieuses ont
débuté hier pour les coéquipiers
de Bendebka qui avaient comme
menu du jour deux séances
d'entraînement. La première a
eu lieu en matinée au niveau du
stade d'El-Marsa, alors que la
seconde séance d'entraînement
a eu lieu en fin de journée au
niveau du terrain annexe du
grand stade Rades dans la
banlieue de Tunis. Il est
seulement à noter que la
séance matinale avait été
assurée par Karim Maroc, alors
que celle de l'après-midi a vu la
présence du coach principal
Alain Michel.

Les choses sérieuses commencent déjà pour les Usmistes qui ont effectué hier leur première
séance d'entraînement du stage de la préparation hivernale qui se déroule dans la ville
tunisienne de Sousse.
Comme prévu, c'est hier matin
que la délégation algéroise s'est envolée pour la Tunisie, plus exactement
pour la ville touristique de Sousse,
pour effectuer le stage hivernal qui
s'étalera sur huit jours, soit depuis hier
au 11 janvier prochain. Les membres
de la délégation usmiste, qui était composée de 39 personnes, se sont regroupés à l'aéroport Houari Boumediene.
Après avoir fini avec toutes les formalités douanières, les Rouge et Noir se
sont envolés pour le pays voisin et c'est
donc en début de matinée qu'ils sont
arrivés. Par la suite, ils ont poursuivi le
voyage vers la ville Sousse par route.
Comme il fallait s'y attendre, c'est vers
midi qu'ils se sont installés à l'hôtel ElMouradi Kentaoui. Le moins que l'on
puisse dire est que le voyage s'est
déroulé dans de très bonnes conditions
mais surtout dans une ambiance conviviale. Malgré le dernier échec en coupe
d'Algérie, le moral des joueurs est gonflé à bloc et sont tous déterminés à
réussir le stage hivernal afin qu'ils
soient prêts à 100% sur tous les plans
avant l'entame de la deuxième moitié
de l'actuel exercice dans laquelle ils
auront comme objectif de remporter le
titre du championnat et se qualifier
pour la phase des poules de la Ligue
des champions africaine.

Aujourd'hui, du biquotidien
au menu
C'est à partir d'aujourd'hui que l'entraîneur en chef Paul Put va augmenter
la cadence. Les joueurs vont être soumis à un travail biquotidien, et ce, jusqu'à la fin du stage. Koudri et consorts
s'entraîneront donc deux fois par jour,
le staff technique du club aura donc
l'occasion de varier entre l'aspect physique et celui technico-tactique.

Premier entraînement hier
à 16h
Après avoir pris le déjeuner, les
coéquipiers du capitaine Mohamed-

Lamine Zemmamouche ont eu droit à
une petite sieste afin qu'ils reprennent
leur souffle après un voyage qui a duré
plus de quatre heures. C'est dans

Dans l'optique de renforcer le compartiment
offensif de l'équipe en
prévision de la phase
retour, la direction
de l'USMA est à
la recherche de
bons
attaquants pour
les recruter.
Selon
une source
proche de
la direction
usmiste, on croit savoir
que le bon parcours du
jeune
attaquant
Mankoura réalisé lors
de la phase aller avec
son équipe du WA
Boufarik n'est pas
passé inaperçu des
responsables de la
cellule de recrutement du club algérois qui s'intéressent sérieusement

Alors qu'il se trouvait chez lui
en France pour passer les
vacances de fin d'année en
famille, le coach Alain Michel a
rejoint le groupe directement en
Tunisie en provenance de France
hier en début d'après-midi. Le
coach nahdiste n'a pas perdu de
temps, puisque c'est lui-même
qui a assuré la seconde séance
de la journée qui a eu lieu au
stade Rades.

AS Metline,
CS Hammam Lif et
CA Bizerte au menu

à lui, mais ils veulent tout de
même le soumettre à une
période d'essais avant de
décider de le retenir ou non.
Courtisé aussi par la JSK,
Mankoura n'est pas maître de
son destin, ce qui va obliger la
direction de l'USMA à passer
tout d'abord par son homologue du WA Boufarik pour
négocier sa lettre de libération.
Haddad convainc
Mansouri de rester
Par ailleurs, et comme rapporté par nos soins dans ces
mêmes colonnes, le gardien
de but de l'USMA Smaïl
Mansouri a émis le vœu de
quitter le club cet hiver. La
raison est simple, il n'est pas
satisfait de son statut en étant
un éternel remplaçants, lui
qui s'est contenté de jouer un
match seulement durant toute
la phase aller, à l'occasion du

derby algérois ayant opposé
l'USMA à l'USMH. Selon une
source proche du dossier, on
apprend que le portier usmiste a rencontré le président
Haddad avant-hier où il lui a
fait part de son souhait de
partir en optant pour un autre
club qui lui donnera la chance
de jouer mais surtout relancer
sa carrière. Mais finalement,
le président a su convaincre
Mansouri pour rester pour au
moins jusqu'à la fin de la saison, en lui faisant savoir que
l'équipe aura besoin de lui
lors de la phase retour et qu'il
aura bel et bien la chance de
jouer. Convoité par plusieurs
clubs du championnat, Smaïl
Mansouri poursuivra l'aventure avec les Rouge et Noir.
La preuve, il s'est envolé avec
l'équipe pour la Tunisie pour
effectuer le stage hiverna avec
les meilleurs sentiments.
A. S.

Meftah chef
de délégation

La direction de l'USMA a
désigné Mahieddine
Meftah pour être le chef
de la délégation usmiste
lors du stage hivernal qui
se déroule à Sousse, un
rôle qu'il avait déjà occupé
lors des différents
précédents déplacements
de l'USMA à l'étranger.

Hamra repêché

l'après-midi à 16h qu'ils ont effectué
leur première séance d'entraînement
du stage de Sousse. Les choses
sérieuses ont donc commencé dès hier
pour les coéquipiers de Benkhemassa
qui devront surtout tirer profit du
stage hivernal afin de regagner le pays
les batteries chargées.

Mankoura dans le viseur

Michel est arrivé
hier après-midi

Trois matchs amicaux sont au
menu des Nahdistes durant ce
stage de Tunisie. Le Nasria
affrontera dans un premier
temps la formation de l'AS
Metline, évoluant en troisième
division tunisienne, demain
après-midi au stade d'El-Marsa.
Les Nahdistes affronteront deux
jours plus tard, soit le 7 de ce
mois de janvier la formation du
CS Hammam Lif sur le terrain de
cette dernière. Enfin, le dernier
match qui sera au programme
des Nahdiste aura lieu face à la
formation du CA Bizerte à
Rades, et ce, le 10 de ce mois
de janvier. Un programme qui
pourrait bien être enrichi par
d'autres matchs amicaux,
puisqu'il est attendu que ce
stage tunisois soit prolongé de
quelques jours après le report
de la reprise du championnat
d'une semaine.

11

Les Rouge et Noir
à pied d'œuvre à Sousse
PAR ANIS S.

Mercredi 4 janvier 2017

Vers la programmation
d'un 2e match amical
Jusqu'au moment où nous mettons
sous presse, un seul match amical est
prévu lors du stage de Sousse, mais
selon les informations qui nous sont
parvenues l'entraîneur Paul Put songe
sérieusement à programmer une
deuxième joute amicale afin de donner
la chance à un maximum de joueurs.
Les dirigeants du club s'activent afin
de trouver des sparring-partners disponibles.
A. S.

Son nom ne figurait pas
dans la liste des joueurs
concernés par le stage de
Sousse, mais il a été
repêché à la dernière
minute. Abderrahim
Hamra, puisque c'est de
lui qu'il s'agit, a
finalement été bel et bien
du voyage avec l'équipe à
Sousse. Si une telle
décision a été prise, c'est
pour pallier l'absence de
Toufik Zeghdane. Ce
dernier n'était pas du
voyage à Sousse. A noter
que Hamra est le
cinquième jeune concerné
par le stage hivernal
après Bengrina,
Benchikhoune, Farhi et
Yaïche.

Bellahcène
du voyage
avec l'équipe

Après une longue période
de convalescence après
avoir subi une intervention
chirurgicale, Réda
Bellahcène est
définitivement rétabli. Le
milieu de terrain francoalgérien a été bel et bien
du voyage avec l'équipe à
Sousse pour prendre part
au stage de la préparation
hivernale. Il sera soumis à
un programme spécifique
afin qu'il rattrape le retard
physique qu'il accuse.
A. S.

Sayoud : «Personne au CRB ne m'a
contacté et je ne suis pas contre
l'idée de rester»
Annoncé au CRB, Amir Sayoud
dément tout contact avec ce club,
c'est ce qu'il nous a affirmé
lorsque nous l'avons joint au bout
du fil. "Je n'ai reçu aucun contact
du CRB et je n'ai négocié avec
personne. Je suis lié avec l'USMA
jusqu'en 2020 et le club qui me
veut doit tout d'abord passer par
la direction de mon club pour
négocier ma lettre de libération.
Je préfère plutôt rester
concentré sur la préparation de
mon équipe. On va effectuer le
stage hivernal en Tunisie et on
fera tout pour le réussir ", a-t-il
affirmé. Poursuivant sa
déclaration, le meneur de jeu
usmiste avoue qu'il n'a jamais
songé quitter l'USMA. Certes, il
n'est pas satisfait de sa situation
dans la mesure où il a été peu
utilisé par les différents
entraîneurs qui se sont succédé
au club durant toute la phase
aller. Mais il connaît bien ses
qualités et est déterminé à
cravacher dur lors de la
préparation hivernale afin de

revenir en force lors de la phase
retour et être ainsi au niveau des
espérances des supporters qui
attendent beaucoup de lui. "Il est
vrai que je ne suis pas
amplement satisfait de ma
situation au sein du club. J'avoue
que j'aurais pu beaucoup mieux
faire, mais malheureusement je
n'ai pas eu la chance suffisante
pour montrer ce dont je suis
capable. Franchement, je ne suis
pas contre l'idée de rester à
l'USMA, d'autant plus que je suis
toujours sous contrat. Tous les
moyens sont réunis pour que je
réussisse dans ce club, mais il
faut que je joue d'une manière
régulière. Dans tous les cas de
figure, je vais fournir plus
d'efforts lors de la préparation
hivernale pour convaincre mon
entraîneur. Je ferai de mon mieux
pour revenir en force lors de la
phase retour et être ainsi au
niveau des attentes de tout le
monde que ce soit les dirigeants,
le staff technique que les
supporters ", a-t-il indiqué. A. S.

CSC
En amical : USC 2 - CSC 1

Un match plein d'enseignements pour Amrani

Hier, le CSC a affronté amicalement l'USC au stade Zerdani
d'Oum El-Bouaghi. La rencontre
s'est achevée sur le score de 4 buts
à 2 en faveur des Chaouis. Cette
lourde défaite subie par son équipe a permis au nouveau coach des

Vert et Noir, Amrani, d'avoir une
idée sur la forme réelle de chacun
de ses nouveaux poulains, mais lui
permet aussi de tirer plein d'enseignements de cette joute amicale
que son équipe a jouée face à
l'USC. Reste à savoir si, en deux
semaines, Amrani va pouvoir
remettre sur orbite et bien préparer
ses nouveaux poulains à bien aborder le premier match de la phase

retour qu'ils vont disputer contre
l'ESS.

L'ENTP donne carte
blanche au coach

Dimanche passé, avant de signer
son bail, au stade Hamlaoui, le
nouveau coach du CSC,
Abdelkader Amrani nous a révélé,
en aparté, que la direction de

l'ENTP, le bailleur de fonds de son
nouveau club, lui a donné carte
blanche pour choisir ses proches
collaborateurs et prendre les décisions
qu'il faut pour remettre sur les rails son
équipe de football professionnel.

Un nouveau staff
technique pour le CSC

Après avoir officialisé, dimanche

passé, sa prise en main du CSC,
l'entraîneur Amrani a, dès le lendemain, a fait recruter un coach des
gardiens, Cheriet, qui a entamé,
avant-hier, son travail et a choisi
comme adjoint Mechehoud, et va
les tous prochains jours et va faire
engager par la direction des Vert et
Noir le plus tôt possible un préparateur physique et un kiné.
R. G.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

MCO

MOB

10

HENKOUCHE
nouvel
entraîneur
Mohamed Henkouche
est désormais le nouvel
entraîneur du Mouloudia
de Béjaïa.
PAR BADIS BESSAÏ
Il sera sur le banc du club dès la reprise du
championnat à l'occasion de la rencontre qui
opposera sa nouvelle équipe aux Usmistes de
Soustara pour le compte de la seizième journée
de la Ligue 1 Mobilis.
Comme annoncé dans notre édition d'hier,
Mohamed Henkouche va s'engager avec le
MOB. Lui qui est reparti à Oran pour négocier

Lakhdari ne partira pas

Après avoir rencontré le défenseur
natif de Biskra, les dirigeants ont jugé
impossible de libérer ce dernier bien
que les performances du défenseur
des Vert et Noir ont remarquablement
baissé lors de cette phase aller du
championnat de la Ligue 1 Mobilis, un
fait sûrement dû à l'absence forcée de
ce dernier aux deux stages de
préparation de la finale de la coupe de
la Confédération Africaine de Football,
qui se sont déroulés, respectivement,
à Tunis et au CTN de Sidi Moussa.
La direction mobiste a préféré garder
Lakhdari au sein du groupe pour le
moment afin de pouvoir renforcer
l'effectif. Le conseil de gestion a vu
prioritaire le renforcement des autres
compartiments.

L'émigré de 23 ans qui a évolué
récemment dans les rangs du FC
Bayeux, club normand de la division d'honneur française, a atterri
avant-hier à Béjaïa pour tenter sa
chance avec le MO Béjaïa et
essayer d'arracher une
place parmi Sidibé et
ces camarades.
En effet, le jeune
milieu de terrain
franco-algérien sera
soumis à des tests
et disposera d'une
semaine pour
La direction veut
convaincre les resBouchema
et Mazari
ponsables mobistes
C'est aujourd'hui que la direction
afin de décrocher un mobiste compte se mettre autour d'une
éventuel contrat avec
table avec les deux joueurs, Nassim
les Vert et Noir de
Bouchema, ex-Chababiste, et Chakib
Béjaïa et pouvoir porter Arslan Mazari libéré dernièrement de
son club du DRB Tadjnanet.
le maillot des Crabes
Les responsables du MOB désirent
pour la suite de l'exercice
sportif actuel. attirer ces derniers à porter le maillot
des Crabes, en attendant
B. B.
l'officialisation de la venue de
l'attaquant et du défenseur.

Vu la situation
critique que traverse le club
ces jours-ci, et
pour cause de
crise financière
qui secoue le
club, la direction
songe à revoir
les salaires de
quelques
joueurs dans le
but de les diminuer pour pouvoir subvenir à
la masse salariale du club qui
est immense en
la comparant
aux moyens
financiers disponibles dans
les caisses du
club.

Le demi défensif du MC Alger réunit toutes
les conditions nécessaires pour rejoindre le
MOB et se présente comme favori pour
porter le maillot des Crabes.
A 33 ans le joueur compte mettre son
expérience au service du club afin de
renforcer le milieu bougiote, ce qui
permettra au nouveau coach mobiste
de faire tourner l'effectif dans cette
zone du terrain.
La direction mobiste avait
rencontré l'actuel joueur du
Mouloudia d'Alger et ce
dernier aurait donné son
accord de principe pour
signer au MOB.
En principe, le Bônois
officialisera son
transfert d'ici la fin de
la semaine. L'exjoueur du CSC
récupérera sa lettre
de libération dans
les heures à venir,
une procédure qui
se fera vite
puisque le
président du club
algérois, Omar
Ghrib, ne s'opposera
pas à son transfert
et lui signera la
résiliation de son
contrat à la prochaine
rencontre entre les deux
hommes.

une résiliation de contrat avec le club de M'dina
J'dida qui l'a démis de ses fonctions à l'issue de
la dernière journée de la phase aller de la Ligue
2 Mobilis. Il est attendu aujourd'hui à Béjaîa
pour s'engager officiellement avec les Vert et
Noir d'Yemma Gouraya. L'annonce sera donc
faite dans la journée. Le natif de Mascara qui
avait tout conclu avec la direction des Crabes
avant-hier dans la soirée prendra en main
l'équipe dès aujourd'hui. Le nouveau responsable du staff technique du club le plus populaire de la Soummam et la direction du club ont
fini par trouver un terrain d'entente à l'issue des
négociations d'avant-hier. Un énorme chantier
attend donc le technicien qui compte entamer sa
mission demain au stade de l'Unité
Maghrébine.
B. B.

Ilias Aftis
à l'essai

Une baisse
de salaire
collective
est prévue

Boucherit,
c'est
quasiment fait

Le MOB veut garder
Beterongal
Au moment où l'absence inexpliquée
de l'attaquant reste toujours un mystère
pour tout le monde, voilà que circulent
des rumeurs l'annonçant à l'Entente de
Sétif. Les dirigeants d'Aïn El-Fouara sont
entrés en négociation avec ce dernier afin
de s'attacher ses services.
En effet, le joueur n'a donné aucun signe
de vie pour l'instant mais fait apparemment toujours partie de l'effectif mobiste,
bien que des spéculations laissent penser

que l'ex- président du MO Béjaïa Zahir
Attia lui aurait accordé sa libération. La
direction actuelle s'y oppose fermement à
cette libération du moment qu'elle a été
signée par le président sortant après sa
déchéance. Les dirigeants ont touché le
Franco-Tchadien par le biais d'un intermédiaire et lui ont fait appel à rentrer à
Béjaiïa pour discuter un éventuel retour à
la maison.

La rencontre contre l'USMA programmée
pour le 20 janvier

La reprogrammation de la rencontre comptant pour la première journée de la phase
retour du championnat de ligue 1 Mobilis décalée d'une semaine fait que le match qui
opposera les gars d'Yemma Gouraya à la formation de Soustara se déroulera donc le 20
Janvier 2017 au sein du stade de l'Unité Maghrébine de Béjaïa. Cette date ne convient toujours pas à la direction mobiste qui compte faire appel pour avoir au minimum une autre
semaine de report en vue de l'absence de 5 piliers de l'équipe qui seront appelés à servir
la patrie lors de la CAN 2017 au Gabon et la coupe du monde militaire 2017 à Oman.

Stage
en Tunisie

C'est à présent
officiel, le
Mouloudia
Olympique de Béjaïa
se rendra en début
de la semaine
prochaine en Tunisie
pour effectuer son
regroupement
hivernal. La
direction a choisi les
hauteurs
tunisiennes pour
bien se concentrer
sur son volet
essentiel qui est la
préparation
physique, chose que
le groupe mobiste
manque depuis
l'entame du
championnat.

Sur les traces
de
Bougueroua
L'attaquant du CR Belouizdad, qui a officiellement quitté la

maison belcourtoise après avoir obtenu sa lettre de
libération, est convoité par la commission technique du
Mouloudia de Béjaïa et à sa tête le manager général Mohand
Sadji. L'avant-centre de 29 ans est attendu à Béjaïa pour
négocier un éventuel transfert chez les Vert et Noir.
L'ex-joueur du RC Arba compte rebondir au MOB, cette
opportunité qui s'offre à lui peut lui permettre de retrouver
son véritable niveau, lui qui souhaite à tout prix relancer sa
carrière. Pour rappel, l'attaquant en question a été confronté
à un sérieux problème disciplinaire le mois passé et tient à
se refaire une nouvelle santé à Béjaïa. Son gros salaire ne
posera pas problème à la direction du club qui est, à ce qui
paraît, prête à casser la tirelire lors de ce mercato hivernal.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

Biquotidien 1. MCA
hier 2. MCO

C'est tôt le matin
que l'entraîneur
adjoint Boussaâda a
réuni ses joueurs
pour commencer la
première partie du
biquotidien prévu
hier.
La séance a vu la
reprise de Lakhdari,
Messaâdia et
Benbelaid qui ont
rejoint le groupe
après la première
séance d'avant-hier
ratée. Le groupe
s'est entraîné dans
l'après-midi dans la
même enceinte, le
même groupe s'est
présenté au lieu de
travail et la séance
s'est déroulée dans
une agréable
atmosphère.

3. USMA
4. ESS
5. OM
6. JSS
7.
8.
9.
10.

11. CRB
12. JSK

13.
14.
Rahal 15.
et Ferhat 16.

aux soins

Deux éléments ont
été contraints de
rater le biquotidien
d'hier. Il s'agit des
natifs de Tinebdar,
Rahal et Ferhat, qui
se sont contentés de
séances de soins
avec le médecin et
le kinésithérapeute
de l'équipe.

NAHD
USMBA
USMH
DRBT

CAB
CSC
RCR
MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16 09 +07
28 15 07 07 01 16 09 +07
26 15 08 02 05 23 14 +09
25 15 07 04 04 21 14 +07
25 15 07 04 04 21 16 +05

22 15
21 15
21 15
19 15
16 15
16 15

06 04 05 15 16
06 03 06 18 16
06 03 06 17 18
04 07 04 09 10
04 04 07 18 20

04 04
16 15 03 07
16 14 04 04
14 15 03 05
13 15 05 04
08 14 01 05

-01
+02
-01
-01

-02
07 11 14 -03
05 09 13 -04
06 10 16 -06
07 18 20 -02
06 13 18 -05
08 10 22 -12

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

Les explications
de Saoula

Absent toute la semaine passée
à l'entrainement, Karim Saoula
est réapparu avant-hier, où il
s'est déplacé avec sa fillette au
complexe hippique d'Es-Senia, en
croisant sur place son
président. Saoula expliquera les
raisons de son absence la
semaine écoulée, les arguments
qu'il a présentés ont convaincu
Baba. Ainsi tout est rentré dans
l'ordre.

Helaïmia réintègre
le groupe

Convalescent pendant plusieurs
mois, Mohamed Réda Helaïmia,
après avoir effectué une
préparation spécifique, a
réintégré avant-hier le groupe,
néanmoins, on ne sait pas quand
il pourra reprendre la
compétition.

Retour de Ferrahi

Sorti sur blessure pendant le
dernier match de championnat,
Rachid Ferrahi était présent à la
reprise, ce qui signifie qu'il est
totalement remis de sa blessure
au pied.

3 émigrés tentent
leur chance

Lundi après midi, à l'occasion de
la reprise, on a constaté la
présence de trois joueurs
émigrés, venus tenter leurs
chances au MCO. Ces joueurs
vont s'entrainer avec le groupe,
seront soumis à des essais,
avant que le staff technique ne
se prononce sur leur sort.

de perdre des talents
PAR M. STITOU
Au fil des années, on se rend
compte des difficultés de ramener
des éléments capables de donner un
plus à l'équipe. Illustration cet hiver,
la direction du club a toutes les
peines du monde à enrôler sa première recrue, faute de bonnes
affaires sur le marché. Du coup, il
serait plus raisonnable de se tourner
vers le réservoir des jeunes du club,
après l'émergence des Helaimia,
Benchaâ, Bencheikh ou Benamara,
la saison passée. Contre le CSC,
faute de solutions au poste d'arrière
droit, Omar Belatoui avait titularisé
l'espoir Abderrahmane Blaha, ce fut
une bonne pioche, vu la belle prestation produite dans ce match par
Blaha. Comme la direction rencontre des difficultés dans le recrutement, l'idée de faire confiance aux
jeunes du cru semble faire son chemin.
5 espoirs vont signer
leur contrat
Sachant que des clubs des autres
régions font souvent leur marché
dans la région Ouest, une terre fertile en talents, plus particulièrement
le MCO qui perdit dans le passé,
des jeunes cracks, à leur tête
Youssef Belaïli, qui avait débuté très
jeune… à l'ESS ! La direction ne

veut pas commettre les mêmes
erreurs. En effet, dans les tout prochains jours, cinq espoirs promis à
un bel avenir vont parapher des
contrats de cinq ans, en contrepartie, ils percevront un salaire mensuel de 5 millions. Le regretté
Kacem Elimam a été le précurseur
de cette politique, vers la fin des
années 1990, le légendaire président
du MCO avait fait signer les jeunes
espoirs de l'époque, moyennant un
salaire de 3 millions. Ces jeunes faisaient des apparitions de temps à
autre, en équipe première, afin de
ne pas les griller, avec le temps, ils
sont tous devenus des titulaires
indiscutables, constituant même
l'ossature de l'équipe dans les

Titularisé pour la première fois en seniors face au CSC, ce pur
produit du club a montré de belles dispositions. Consciente du
potentiel de cet élément, la direction va lui faire signer un contrat
professionnel.
Je confirme cette information,
seulement pour la durée, je ne
pense pas m'engager pour cinq
ans avec le club. Cela me parait
long, je vais signer un contrat, car
d'abord je suis obligé de le faire,
d'autre part, je dois rendre au club
ce qu'il a fait pour moi.

C'est-à-dire…

Le MCO m'a donné la chance de
jouer dans le haut niveau, cela je
ne l'oublierai jamais. C'est une
chance que de nombreux jeunes
n'ont pas eue, alors je me dois
d'être reconnaissant envers le
club, en signant sans conditions
mon contrat, sauf pour la durée de
cinq ans, je suis contre, c'est la
seule chose que je refuse.

Avez-vous discuté avec le
président à propos de la
signature de votre premier
contrat professionnel ?

Si. Il y a quelques jours, le président m'a proposé de signer un
contrat, je n'ai pas hésité à donner

15

PLUS QUESTION

années 2000. Témoin de cette période où le MCO s'appuyait sur ses
propres produits, le téméraire dirigeant Hassani Krimo a conseillé à
Ahmed Belhadj, d'opter pour la
même politique, c'est ainsi que décision a été prise récemment de faire
signer des contrats aux jeunes
espoirs du club, pour éviter de les
perdre.
Le club fera
des économies
En optant pour ce projet ambitieux,
la direction du club sait très bien
que l'équipe sera gagnante car jusqu'à maintenant, pratiquement tous
les espoirs, qui ont étés promus en
séniors, donnent satisfaction. Autres

Blaha : «OK pour signer le
contrat, mais pas pour 5 ans»
On a appris que vous allez
signer un contrat de cinq ans
avec le club, vous confirmez ?

Mercredi 4 janvier 2017

mon accord, mais là, on me dit que
ce sera un contrat de cinq ans…
Lors de ma discussion avec le président, on n'a pas parlé de la durée
du contrat.

Peut-être que les dirigeants
ont discuté avec votre père ?

Franchement, je ne suis au courant de rien, mais si tel est le cas, il
faut savoir, que c'est moi, qui doit
être mis au courant, mon père
peut me conseiller, voire veiller à
la protection de mes intérêts, étant
donné que je suis encore junior,
mais pour la signature du contrat,
j'aurai mon mot à dire.

Allez-vous faire des exigences
financières ?

Pas du tout, je ne discuterai pas
le salaire qu'on me proposera, l'argent n'est pas important pour moi.
Je suis à l'aube d'une carrière qui,
j'espère, sera réussie, je cherche
surtout à m'épanouir en jouant le
maximum de matches avec le
MCO, c'est mon ambition première.

Quand Belatoui a décidé de

vous titulariser face au
CSC, quelle a été votre
première réaction ?

Trois
jours
avant
ce
match, on a
fait un match
d'entrainement, le coach m'a demandé si
j'étais disposé à jouer arrière droit,
évidemment je lui ai répondu
que je pouvais assurer ce rôle.

Avez-vous eu le trac avant
le coup d'envoi ?

C'est normal, ce match
contre le CSC était d'une
grande importance pour
notre équipe, j'avoue que
les anciens tels que
Delhoum ou Natèche
n'ont pas cessé de m'encourager. Après quelques
minutes, je suis entré dans
le match, après ce fut plus
facile pour moi de jouer.
M. S.

effets positifs de cette politique, la
direction pourrait faire des économies considérables, car ces jeunes
n'ont envie que d'une chose, gagner
une place de titulaire, l'argent n'est
pas leur premier souci. Cela dit, ces
jeunes seront encadrés sur le terrain,
par des joueurs chevronnés, car
avec un public exigeant, on ne peut
d'un seul coup faire confiance aux
jeunes du cru. Il faudrait leur donner le temps de s'installer, en les
intégrant progressivement dans
l'équipe première, comme ce fut le
cas pour Helaïmia ou Benamara,
lesquels tout en continuant leur
apprentissage, font désormais partie
de l'effectif des séniors.
M. S.

Va-t-on changer
le programme ?

En décalant d'une semaine la date de la
reprise du championnat qui était prévue,
initialement le 13 janvier, ce changement
incitera t-il le staff technique à revoir son
programme ? Avec l'entrée en stage prévue
ce mercredi, on ne sait pas si le programme sera modifié ou non.

10 joueurs manquaient
à l'appel

Lors de la reprise, avant-hier, pas moins de
dix joueurs étaient absents, il s'agit de
Natèche, Delhoum, Nessakh, Bellabes,
Gafaiti, Belarbi, Bentiba, Sebbah, Aguid et
Boudoumi. Le groupe devait se compléter, hier, lors de la deuxième séance
prévue également à l'hippodrome d'Es
Senia.

Pas de discours
du président

Présent lundi à l'hippodrome d'Es Senia,
Ahmed Belhadj n'a pas parlé aux joueurs.
"Je préfère que tout le monde soit là, pour
leur parler", avait répliqué le président à ce
propos.

Heriet en tenue de ville

Hamza Heriet, qui n'a raté aucune séance la
semaine dernière, était présent avant-hier,
mais ne s'est pas entraîné avec le groupe,
en raison d'une fatigue, a-t-on appris.

Remerciements
Très touché par les nombreuses marques
de soutien et de sympathie, suite au
décès de sa chère mère en fin de semaine dernière, Toufik Benlahcène, le secrétaire du MCO, tient à exprimer ses chaleureux remerciements à tous ceux qui
ont compati avec lui et sa famille, après
ce triste événement.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

MCA

RCR

16

Il exige 180 millions tandis que Hamri propose 100

«Je ne veux pas
d'une affaire
Allane-bis»

Si Benkablia a fini par filer à l'USMA, l'autre élément ciblé par les Lions de la
Mina, en l'occurrence Abdelmalek Ziaya, risque lui aussi de s'éloigner du Rapid.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Outre le fait qu'aucun dirigeant n'ait
repris contact avec cet élément depuis le
début de la trêve, surtout que l'ancien de
la JSK a exigé le même salaire qu'il recevait de la part de la direction de
Hannachi, soit 180 millions par mois,
chose que le président Mohamed Hamri a
refusé catégoriquement, proposant la
somme de 100 millions mensuelle. Chose
qui complique sa venue au Rapid.
Bel-Abbès bloque Ghazzali
L'autre attaquant qui était dans le viseur
des responsables du RC Relizane est
Youcef Ghazzali. D'ailleurs, le manager
général du club, Ali Houari, s'était rendu
récemment à Sidi Bel-Abbès où il a ren-

contré l'ancien sociétaire de l'Entente de
Sétif. Le responsable du Rapid a proposé,
pour la deuxième fois après le premier
contact, au joueur de rejoindre le Rapid
prochainement. Mais cela pourrait ne pas
aboutir car le joueur en question n'a pas
encore quitté son club actuel, l'USMBA,
dont la direction refuse toujours de le
libérer.
CEO le propose à l'ASMO
Toujours concernant Ghazzali, nous
avons appris d'une source digne de foi
que son entraineur Cherif El-Ouazzani, a
demandé a sa direction de libérer le
joueur afin qu'il puisse le transférer a
l'ASMO cela malgré le refus total du
joueur qui insiste, ajoute notre source,
pour endosser le maillot Vert et Blanc du
Rapid lors de la deuxième partie du

championnat
Le coach insiste
sur 2 attaquants
Suivant l'actualité de l'équipe de Suisse
puisque c'est là qu'il se trouve actuellement, le driver du Rapid insiste sur l'engagement de deux attaquants au sein de
son effectif. "Le mercato est loin d'être
bouclé. La direction fait de son mieux
pour engager les meilleurs éléments. On a
discuté d'ailleurs du sujet et le président
sait bien ce dont l'équipe a besoin en prévision de la phase retour", affirme
Bouakez avant d'ajouter : "De toutes les
façons on a besoin au moins de deux attaquants capables de donner un plus à
l'équipe durant cette très exigeante phase
retour".
B. B.

PAR MOHAMED A.

Le stage débute aujourd'hui
Les Lions de la Mina
entameront aujourd'hui
leur stage pendant cette
trêve hivernale à AïnTémouchent, que l'équipe
rejoindra cette matinée.
Le bus de l'équipe prendra
la route à 10h.

état d'esprit que les co-équipiers de Annane
vont entamer cette semaine de travail surtout
qu'on sait que le club a réalisé de très bons
résultats durant cette première manche de
championnat, bien que le club reste toujours
relégable et doit lutter pour garder sa place en
Ligue 1 Mobilis. Bouakez, lui, n'arrête pas de
le répéter afin que les joueurs gardent les
pieds sur terre. C'était, rappelons-le, l'objectif
de la direction du club qui, lors d'une réunion
de travail avec le coach il y a quelques
semaines, a souhaité, ou plutôt exigé des
joueurs et du staff technique de se donner a
fond pour remettre le Rapid sur les rails.

Un stage qui va durer une semaine pendant laquelle Bouakez et ses adjoints vont
revoir certains aspects à tous les niveaux pour
revoir ce qui n'a pas marché, tout en améliorant et en travaillant davantage ce qui a fait la
force de l'équipe pendant toute la phase aller.
C'est avec un moral au beau fixe et un très bon

Une ou deux séances prévues
aujourd'hui
Cela dit, il est prévu que les camarades de
Belmokhtar rejoignent directement leur hôtel
dès leur arrivée pour une petite heure de
repos. Car le staff technique avait prévu pour
cette matinée une séance d'entraînement qui
sera certainement consacrée à un décrassage

afin d'évacuer la fatigue. Les joueurs prendront ensuite leur douche et déjeuneront
ensemble à l'hôtel avant une bonne sieste. Il y
aura normalement une deuxième séance en
fin d'après-midi, mais ce programme dépendra bien entendu des imprévus et peut changer à tout moment.
Au moins 2 matchs amicaux
au menu
De toutes les manières, Moez Bouakez a
prévu l'essentiel à partir de demain avec du
biquotidien au menu. On attend alors que la
charge de travail soit considérable, car il ne
faut pas oublier que les joueurs on eu plus de
dix jours de repos après le dernier match du
CAB, c'est pour cela que les camarades de
Zaïdi doivent être frais physiquement pour
aborder les prochains challenges, à commencer par le premier match de ce qui reste du
championnat. Nous avons appris également
que le staff technique aurait prévu au moins
deux matchs amicaux durant ce stage, mais

DRBT

Bougherara insiste sur la
discipline durant le stage
Le coach se montre intransigeant envers ses joueurs qu'il traite sur un pied d'égalité
quand il s'agit de l'application stricte du programme durant le stage de préparation.
Il n'admet aucun
écart disciplinaire et
rappelle
régulièrement à son groupe
qu'ils doivent avoir un
comportement rigoureux face au travail
qu'ils doivent accomplir, être ponctuels et
ne pas rechigner à l'effort. Le coach a remarqué durant les premiers
jours du stage certains
écarts dans le comportement qui risquent à la
longue de démobiliser
l'ensemble de l'effectif.

Il mise sur
l'amélioration
du collectif
Le coach, qui sait que
son équipe a traversé
des moments difficiles
au cours de la phase
aller, espère qu'elle
retrouvera durant ce
stage les ressources
nécessaires pour se
refaire une santé et
montrer un meilleur
visage au cours de la
seconde étape du
championnat. Ainsi
donc, l'entraîneur a
envisagé grâce à des

discussions qu'il a eues
avec les joueurs de leur
remonter le moral et de
leur faire oublier ce
qu'ils ont vécu. Bien sûr,
cela ne peut se résoudre
en un jour, mais à la
longue, ces discussions
se répercuteront sur
l'ensemble, tout comme
la cohésion et l'amélioration de la qualité de
jeu pour lesquelles le
coach fixe des objectifs
pour de belles perforses
mances chez
joueurs.
A. T.

Le DRBT en quête d'un meneur
de jeu

Une fois de plus, Amir Sayoud est très sollicité pour faire son
retour à son club. L'ex-meneur de jeu de l'USMA est également
convoité par de nombreux clubs. Bien évidemment, le DRBT
n'est pas le mieux placé pour l'avoir. Sayoud a fait un grand pas
pour signer un contrat à la mesure de son talent et
l'éventualité de son retour à Tadjenanet via un prêt n'a pas
encore effleuré les dirigeants qui pensent à une autre piste. Le
président Graïche, qui désire avoir un meneur de jeu de la
qualité de Sayoud, est en contact avec des agents porteurs
souvent d'affaires juteuses. Aux dernières nouvelles, un émigré
de 22 ans, évoluant dans le championnat amateur français, est
proposé au DRBT. Son agent est à l'origine de l'arrivée de
plusieurs émigrés évoluant actuellement dans le championnat
national où ils sont en train de briller avec leurs équipes.

on ne connaît pas encore les noms des sparring-partners qui donneront la réplique aux
Relizanais, même qu'on sait que Bouakez n'aime pas jouer des matches amicaux, il préfère
les remplacer par des matches d'application .
Retour le 20 janvier Le retour de
l'équipe est prévu le 20 janvier prochain
après que la LNF l'a repoussé d'une semaine
suite à la participation de quelques joueurs
locaux à la CAN avec la sélection national.
Les Lions de la Mina débuteront le stage de
Ain Temouchent avec en ligne de mire le
déplacement à Alger pour affronter le
NAHD. Tout a été mis en place pour que
l'équipe soit fin prête pour ce rendez-vous.
Toute la concentration de l'équipe est axée
sur ce match que Bouakez et ses joueurs
vont aborder avec tous leurs atouts, surtout
psychologiques, car ils sont en pleine
confiance et déterminés à réussir leur
deuxième départ de la saison.
B. B.

Dès l'arrivée avant-hier de la délégation mouloudéenne à Benidorm, Kamel Abdelwahab a
réuni tout le monde durant une heure et
demie dans la soirée. Ordre du jour, motiver
la troupe pour éviter tout dérapage. Le chef
de la délégation du MCA n'a pas mâché ses
mots lors de la réunion d'avant-hier pour
mettre en garde tous les membres de la délégation pour éviter le scénario qu'a connu
l'équipe lors du stage en Pologne, l'été dernier. Kamel Abdelwahab a rappelé à tout le
monde l'incident du stage de Wisla en
Pologne où l'entraineur Abderahmane Allane
est resté en prison pendant plus de deux
mois. Dans ce contexte, le chef de la délégation du MCA dira : "Si j'ai décidé de parler
avec vous, c'est pour vous dire que je ne veux
pas d'une affaire Allane-bis. On était tous
choqués de ce qui s'est passé, alors on ne
veut pas revivre ce scénario cauchemardesque. Le Mouloudia est un grand club et je
ne veux pas que l'image de ce prestigieux
club soit ternie ici en Espagne".

«Le Mouloudia a payé plus de
10 000 € à cause de ce scandale»
Toujours dans l'affaire de l'ancien entraineur
des gardiens de but du MCA, Abderahmane
Allane, le chef de la délégation du MCA a
annoncé aux joueurs que le club était obligé
de payer une somme importante pour que
Allane rentre au pays : "Je sais que certains
de vous ne savent pas que nous avons payé
plus de dix mille euros pour que Allane
revienne au pays. Donc, que chacun assume

«Nous avons un statut
à défendre»

Le chef de la délégation du Mouloudia d'Alger
n'a pas épargné le volet technique puisqu'il a
dit aussi aux joueurs que le MCA doit réaliser
une bonne préparation ici à Benidorm pour
attaquer la deuxième moitié du championnat
en force : "Nous sommes le Mouloudia, pas
n'importe quel club. Nous avons un statut à
défendre, alors il faut bosser durement et
appliquer les consignes du coach pour réussir ce stage, car il ne faut pas oublier une
chose, que nous sommes les champions d'automne et nous sommes aussi les détenteurs
de la coupe d'Algérie, alors il faut qu'on soit
au top du top dés le premier match de la
phase retour face à la JSK."

«Pour être champions, nous
devons être irréprochables»

Comme tout le monde le sait, le premier
objectif du Mouloudia d'Alger c'est le titre de
champion d'Algérie que le MCA n'a pas gagné
depuis 2010. Kamel Abdelwahab a aussi évoqué ce point avec les joueurs : "Pour être
champions, nous devons être irréprochables.
Certes, on a réussi une bonne première partie
de championnat, mais le plus dur reste à
faire. Nous serons attendus par toutes les
équipes lors de la phase retour et pour réussir notre mission, on doit être solidaires",
conclura-t-il.
M. A.

MCA - Shanghai
aujourd'hui à 16h
Comme nous l'avons
annoncé, le Mouloudia d'Alger
affrontera le grand club chinois
de Shanghai aujourd'hui à partir de 16h au stade de Murcia.
Ce match, qui était prévu jeudi,
est avancé pour aujourd'hui ;
c'est sur le terrain de l'ancien
pensionnaire de la Liga Murcia
que les Mouloudéens vont croiser le fer avec les Chinois.
Kamel Mouassa compte aligner
son équipe type avec laquelle il
a terminé la phase aller champion d'hiver. Le coach mouloudéen attend une réaction positive de ses poulains lors de cette
joute internationale même si le
résultat n'est pas important. Il
veut montrer une bonne image
du football algérien dans cette
confrontation historique entre le
MCA et un club Chinois. "C'est
vrai que le match est amical,
mais vous êtes appelés à montrer une bonne image du football algérien. On doit garder
cette dynamique des bons
résultats même s'il s'agit d'un
match amical. Et c'est un vrai
test pour nous pour savoir où
se situe notre niveau par rapport à ce grand club asiatique",
dira Mouassa à ses joueurs.
Par ailleurs, du côté de l'effectif,
Kamel Mouassa ne va pas effectuer de grands changements
pour les onze rentrants. Ainsi,

L'ancien gardien du
Nasria, Kheirdine
Boussouf, ne jouera
aucun match amical lors
de ce stage de Benidorm
et c'est Faouzi Chaouchi
qui gardera les bois lors
des deux matchs que
jouera le MCA face aux
Chinois de Shangai et le
deuxième match prévu le
8 janvier.
Boussouf qui a repris les
entrainements, il y a
quelques jours, devra
encore patienter pour
jouer. Lors de ce stage à
Benidorm, il se contentera seulement de s'entrainer puisque selon le
coach Kamel Mouassa,
l'ancien portier du Nasria
n'est pas prêt à disputer
les matchs que jouera le
Mouloudia d'Alger ici à
Benidorm : "Il n'est pas
encore prêt pour jouer. Il
revient de blessure et on
ne va pas prendre de
risque avec lui et c'est
Chaouchi qui jouera les
deux matchs ici en
Espagne."
Selon une source sûre,
Boussouf qui a perdu sa
place de titulaire après sa
blessure devra cravacher
dur durant ce stage en
Espagne pour détrôner
Chaouchi et Chaâl. La
mission s'annonce difficile pour l'enfant de
Constantine, mais pas
impossible pour
reprendre sa place de
titulaire.
En tous les cas, tout
dépendra de la préparation que fera Boussouf
lors de ce stage espagnol.
M. A.

ses responsabilités. Nous sommes là à
Benidorm pour travailler, pas pour faire du
tourisme."

Le match est avancé

Faouzi Chaouchi sera dans les
bois cet après-midi. En défense,
le quatuor sera composé par
Hachoud et Boudebouda qui
occuperont les couloirs ;
Mebarakou et Azzi composeront l'axe central. En milieu de
terrain, Kacem aura un rôle de
sentinelle, alors que CEO remplacera Karaoui qui n'est pas
encore arrivé à Benidorm. Dans
l'animation de jeu, Derrardja
aura un rôle important pour alimenter les trois attaquants
Bouguèche Seguer et
Djemaouni.
Ainsi donc, les Vert et Rouge
vont disputer leur premier
match international ici en
Espagne face aux Chinois de
Shanghai, les camarades de
Hachoud ne jurent que par la
victoire pour montrer à tout le
monde que cette équipe mouloudéenne va tout écraser sur
son passage, même les Chinois
de Shanghai.
M. A.

La rencontre se
jouera à Murcia

Le match international entre le
MCA et l'équipe chinoise de
Shanghai se jouera sur la belle
pelouse de l'équipe de Murcia,
qui est un ancien pensionnaire
de la Liga.

Entraînements
au stade
de Benidorm

Les poulains de Kamel
Mouassa s'entraînent
depuis leur arrivée sur
le terrain du stade de
Benidorm, qui est situé
à quelques minutes de
l'hôtel Agua Azul où sont
hébergés les
Mouloudéens.

Karaoui
aujourd'hui
à Benidorm

Le milieu de terrain,
Amir Karaoui rejoindra
aujourd'hui ses camarades à Benidorm pour
effectuer le stage de
cette trêve hivernale.
Karaoui n'a pas pu
rejoindre l'équipe plus
tôt à cause de l'indisponibilité des places vers
la ville d'Alicante.

La pesée
chaque jour

Le coach du MCA, Kamel
Mouassa, a exigé à ses
joueurs de passer quotidiennement sur la
balance afin de
connaitre leur état physique. Mouassa a même
exigé du staff médical
de surveiller les joueurs
pendant les repas où il
a interdit le pain et les
boissons gazeuses
durant ce stage.

Mokdad et
Zerdab demain

C'est le même cas pour
les deux autres FrancoAlgériens, Mokdad et
Zerdab qui n'ont pas pu
rejoindre l'équipe via
Paris à cause de l'indisponibilité des places.
Les deux joueurs devront
arriver à Benidorm dans
la soirée d'aujourd'hui ou
demain.

Boudebouda
et Derrardja
ont écourté
la séance

Le défenseur Brahim
Boudebouda et le milieu
de terrain Walid
Derrardja n'ont pas pu
terminer la rencontre à
cause de la fatigue. Les
deux joueurs n'ont
aucun bobo puisqu'ils
seront parmi le onze de
Kamel Mouassa aujourd'hui face à l'équipe de
Shanghai.

9
Boussouf
ne jouera
pas les
2 matchs
amicaux en
Espagne

Kamel Abdelwahab met en garde
la délégation mouloudéenne

La piste Ziaya s'éloigne

Mercredi 4 janvier 2017

Bouhenna est
arrivé hier

Une seule séance hier

Comme le MCA jouera son premier match demain contre la formation
chinoise de Shangai, le staff technique a programmé une seule séance, hier, qui a débuté à 11h et qui a duré jusqu'à 13h.

Rachid Bouhenna est
arrivé hier à Benidorm et
il sera parmi le groupe
qui affrontera l'équipe
Chinoise de Shanghai.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

8

JSS

MCA : LES CHOSES SÉRIEUSES

ont débuté hier à Benidorm
PAR AMINA Z.
Depuis hier, les Vert et Rouge se trouvent en Espagne afin de se préparer comme
il se doit pour une année 2017 grandiose.
Les équipiers du capitaine Hachoud ne
jurent que par les grands succès et pour ce
faire, il n'y a pas de formule magique que le
travail continu pour assurer une bonne préparation.
Le Mouloudia d'Alger a pris le vol de 16h

lundi dernier afin de rallier la ville espagnole. Le temps de se reposer et trouver ses
repères dans les chambres, et après une
seule nuit, les Vert et Rouge s'attaquent à la
préparation avec un seul mot d'ordre : revenir très fort quand les débats reprendront.
Les Mouloudéens savent qu'ils n'auront pas
le temps de souffler à leur retour avec un
statut de leader à défendre jusqu'au bout,
une coupe d'Algérie que les Mouloudéens
veulent gagner pour assurer la 9e ainsi que

la coupe d'Afrique avec cet espoir de faire
sensation sur le continent. Tout cela nécessite des sacrifices et comme l'avait déclaré
Mouassa dans ces mêmes colonnes : "Pour
rester au sommet, il faut faire des sacrifices
et souffrir. Après, il est clair de récolter les
fruits de la réussite." Une façon de faire
comprendre à tout le monde que le
Mouloudia d'Alger n'est pas partie en
Espagne pour faire du tourisme mais plutôt
se surpasser afin de réussir sa mission, celle

L'autre jeune Mohamed Amine
Bramki est une valeur sûre du
Mouloudia d'Alger puisque c'est
sous l'ère de l'ancien coach Artur
Jorge que le public du Mouloudia
d'Alger a découvert ce joueur.
Kamel Mouassa qui fait confiance
aux jeunes, a fait appel à Bramki
pour ce stage. L'enfant d'El-Biar
dira sur ce stage avec l'équipe pro
: "J'étais très content lorsqu'on m'a
convoqué pour ce stage. C'est une
autre chance pour moi après celle
que j'ai eue avec Artur Jorge. Je ne
vous cache pas que je ferais tout
pour attirer l'attention du coach
durant ce stage et je ferais tout
pour dérocher une place de titulaire dans le onze."

La direction
de la JS Saoura
s'active
énergiquement
dans l'espoir
de renforcer les
rangs de l'équipe
fanion.

Après le report
du coup d'envoi
de la phase retour
La durée
du stage ne
changera pas

Ammachi :
«Mon objectif,
m'imposer
avec les
seniors»

Bramki :
«Je ne raterai
pas cette
occasion»

Belalem, 3 recrue
e

de réussir une préparation d'enfer pour que
la suite des débats soit bien meilleure. Et
donc, à partir d'hier, les choses sérieuses
commencent pour les Vert et Rouge. Les
joueurs qui se sont battus bec et ongles pour
remettre le Doyen à sa vraie place, se trouvent actuellement à Benidorm pour bosser
durement afin de garder intactes leurs
chances de gagner le titre.
A. Z.

LES JEUNES
PARLENT DU STAGE

Le jeune milieu de terrain
Abdelaziz Ammachi effectue son
premier stage à l'étranger avec
l'équipe pro du MCA. Le natif
d'El-Biar nous parle de ce stage et
ses objectifs et dira d'emblée :
"C'est la première fois que je fais
un stage à l'étranger avec l'équipe
pro. Je ne vous cache pas que je
suis très content de faire partie du
groupe et Inch'Allah je ferais tout
pour m'imposer et surtout jouer,
car mon objectif numéro un c'est
de jouer et montrer à tout le
monde que les jeunes du MCA
peuvent jouer en sénior."

Il portera le n°22

MOUASSA À SES JOUEURS
«On est venus en Espagne
pour bosser dur»
Le premier responsable de
la barre technique, Kamel
Mouassa a tenu un discours à
ses poulains avant l'entame du
stage pour les sensibiliser, afin
de se surpasser pour revenir à
Alger prêt à n'importe quelle
épreuve. Kamel Mouassa a toujours communiqué avec ses
joueurs. Il prend ce volet très au
sérieux, car c'est comme ça qu'il
peut les sensibiliser.
L'entraineur Mouassa a fait
comprendre à ses joueurs : "On
est venu en Espagne pour bosser durement. Si on veut main-

tenir le cap, il faut oublier tout
ce qu'on a pu réaliser jusque-là
pour préparer la suite dans le
sérieux et la grande concentration." Mouassa a fait savoir à
ses joueurs aussi qu'ils se doivent d'être professionnels dans
leur comportement sur le terrain comme ailleurs. Une façon
de leur faire comprendre qu'il
n'a pas envie de faire le gendarme, mais si cela est nécessaire, il
ne s'empêchera pas de le faire.
Mouassa a fait comprendre à
ses capés qu'avec lui, à Alger, à
Benidorm ou ailleurs, il faut

respecter les couleurs du MCA,
travailler avec sérieux, se respecter mutuellement et faire
tout ce qu'il faut pour l'intérêt
du MCA. Les joueurs se sont
montrés sur la même longueur
d'ondes que leur coach, car eux
aussi savent qu'à leur retour, il
y aura des milliers voire des
millions de Chnaoua qui exigeront le meilleur résultat, et pour
exaucer ce vœu, il faudra bien
sûr une préparation d'enfer.
A. Z.

Seguer : «Faire une bonne
préparation pour revenir plus forts»
L'attaquant du Mouloudia d'Alger,
Mohamed Seguer déclare concernant ce stage à Benidorm : "On va
se surpasser lors de ce stage
pour être à notre meilleur niveau.
On est conscient qu'il faudra
faire une préparation d'enfer
pour revenir plus fort quand la

phase retour débutera. Ce qui est
sûr, c'est qu'il y a un groupe solide et solidaire qui a envie de
réussir de belles choses cette
saison. On fera de notre mieux
pour être à la hauteur des
attentes et assurer en fin de saison un titre pour notre public qui

ne mérite que les honneurs." Les
Mouloudéens ont débuté le travail et tout le monde se donne à
fond depuis leur arrivée à
Benidorm pour réussir de belles
choses quand le championnat
reprendra ses droits.

Le CA l'a décidé

Plus de paiement en espèces
Ces derniers temps, un audit a visé
la gestion de la SSPA/MCA. Il trouve du mal
à tout revoir à cause des opérations en
espèces et d'ailleurs c'est la raison pour
laquelle, désormais, il n'y aura plus de
paiement de ce genre. Tout doit passer par
les comptes à travers un ordre de versement.
En effet, les Vert et Rouge ont été payés en
espèces concernant bien sûr les primes. A

chaque fois, le financier se déplace à Aïn
Benian pour faire signer des décharges aux
joueurs et ces documents, il les classe dans
les dossiers finances. Seulement, cela ne
facilite pas la tâche à l'audit pour faire son
travail comme il se doit. D'ailleurs, cette
opération de paiement en espèces ne devrait
pas faire partie de la gestion des
Mouloudéens. Alors, les membres du conseil

d'administration, à leur tête le président Ladj
qui a les pleins pouvoirs, ont décidé
ensemble que ce type de paiement soit banni
de la gestion mouloudéenne. Même les
primes seront versées dans les comptes suite
à un ordre de versement. On apprend de
source proche du CA, que le directeur
général Omar Ghrib devra remettre une
demande au CA pour la prime de tel ou tel

Les
bagages
de Cherif
El-Ouazzani
sont restés
à Alger

Alors que le milieu
de terrain du MCA,
CEO est arrivé à
l'hôtel à Benidorm
Aqua Azul, ses
bagages n'ont pas
fait le
déplacement,
puisqu'ils sont
restés à Alger. Le
joueur devrait
récupérer ses
affaires dans les
prochaines
heures. Ses
équipiers n'ont
pas omis bien sûr
de le chambrer,
question de
mettre de
l'ambiance dans la
maison du Doyen.

Les Mouloudéens qui
se trouvent actuellement en Espagne
auraient voulu
connaitre la décision
des hauts responsables du foot pour le
report de la date du
début de la phase
retour au 20 janvier,
pour avoir plus de
temps afin de se préparer comme il se doit.
Ils ne pourront pas
changer leurs plans et
donc, ils devront à leur
retour continuer à travailler pour être prêt à
la phase retour quand
elle débutera. Il y aura
probablement un match
amical que voudra
jouer Mouassa avec
une équipe à Alger pour
être prêt pour n'importe quelle épreuve. Ce
qui est sûr, c'est que
les Mouloudéens
auraient vraiment
voulu savoir que le
championnat reprendra
le 20 janvier pour rester plus de temps en
Espagne. Aujourd'hui,
ils ne pourront pas
changer quoi que ce
soit, et donc, ils seront
contraints de changer
leur programme à leur
retour à Alger. Pour
rappel, ce report a été
décidé suite à la convocation de plusieurs
joueurs internationaux
en EN A qui participent
à la CAN et aussi en EN
militaire qui participe
au championnat du
monde militaire à
Oman. Sur son site officiel, on peut lire aussi
que les programmes
des premières journées
de la phase retour
seront connus prochainement.

match. Après, le CA verra si cette somme
sera acceptée ou pas et au final, si l'argent est
disponible, les joueurs l'auront dans les
comptes. Ce qui est sûr, c'est que le CA a
décidé que tout argent doit passer par les
comptes. Ainsi, pour éviter de s'endetter
davantage. Car, désormais, aucune nouvelle
dette ne sera acceptée. Le CA l'a décidé et
comme le PDG leur a donné carte blanche,
cela fait que les gens qui prêtaient de l'argent
à Ghrib, ne pourront plus le faire car ils ne
seront pas remboursés. Côté finance, c'est le
président Ladj et son CA qui vont le prendre
en charge.
A. Z.

PAR L. M. AZZI
En moins d'une semaine,
les dirigeants bécharis ont engagé 3 joueurs, en fait. Car après
avoir enrôlé le défenseur Fethi
Talah du CA Batna et l'attaquant Abdeldjallil Saâd du MC
Saïda, le club béchari s'est offert
les services du milieu Djamel

Belalem. Ce joueur en bute à un
problème avec l'ASM Oran, son
club d'origine, a signé son
contrat au début de l'après-midi
d'hier. Le désormais nouveau
sociétaire de l'équipe des
Aiglons de Saoura était accompagné de son frère qui a tenu à
s'occuper de ce transfert sans le
moindre intermédiaire. Le
contrat en question a été paraphé au niveau du siège du club
de Béchar. Etaient présents au
lieu
indiqué,
Mohamed
Zerouati et Mamoune Hamlili,
respectivement porte-parole du
club et président du conseil
d'administration de la SSPA de
la JSS. Belalem devient ainsi la
troisième recrue bécharie et
portera le numéro 22. Son profil
était recherché par le staff technique dans le souci de renforcer
l'entre-jeu de l'équipe en vue
des prochaines échéances dont
la Ligue des champions de la
CAF.
L. M. A.

Reprise
hier

La reprise des
entraînements
était prévue hier,
assure une source
autorisée. Après
un repos d'une
semaine, les
joueurs devaient
rejoindre le stade
du 20-Août de
Béchar pour se
retremper dans
l'ambiance des
entraînements en
prévision du
championnat dont
la reprise a été
décalée au 20
janvier courant. A
noter que le
groupe sera
convié à un ministage à Béchar
comme l'a
souligné un
dirigeant du club
béchari. Les
joueurs seront
soumis à un
travail basé sur le
physique avec des
séances triquotidiennes et
quotidiennes
avant de retrouver
le cycle normal.

Mercredi 4 janvier 2017

17

BAPIDI

pourrait
retarder
son retour
de Yaoundé
Le défenseur Jules Bapidi fils se trouve à
Yaoundé auprès de sa famille. Ce joueur au numéro 23 s'est rendu avant la fin d'année 2016 pour se
ressourcer auprès des siens et fêter la fin de l'année.
Seulement, son retour à Béchar pourrait être retardé comme il nous l'a expliqué hier sur son compte
Facebook. "Oui, je suis avec ma famille depuis la fin
du mois de décembre dernier", a indiqué le stoppeur de la JSS. Et de poursuivre : "Quant à mon
retour à Béchar je ne peux vous le dire. Parce que je
ne sais pas quand je rentre. Car pour le moment j'ai
un problème de famille à résoudre avant de revenir.
Peut-être je ne rentrerais plus tant que ce n'est pas
résolu." Prié de savoir si la direction du club est au
courant de cette histoire, notre interlocuteur a
répondu par l'affirmative : "Effectivement ils sont
au courant. Je leur avais parlé de ce problème avant
de partir. Donc ils le savent. Et croyez-moi, je dois
régler ce problème avant de revenir. C'est surtout
dans le but de pouvoir me consacrer pleinement à
mon équipe avec qui je dois être extrêmement
concentré pour la suite de la compétition en championnat et la Ligue des champions qui nous attend
aussi."
L. M. A.

OM
Lamhene et Heriat
emboîtent le pas
à Hamia

Le nouveau boss du club de
Laâqiba commence à ratisser large en
matière de recrutement et c'est du
côté médéen qu'il vient faire ses
emplettes en convainquant le buteur
attitré, Amine Hamia, de signer au
profit du Chabab. Ce dernier a déjà
reçu sa lettre de libération du président Boukhelkhel et a rejoint hier sa
nouvelle équipe, le CRB. Ses deux
coéquipiers Lamhene et Heriat lui
emboitent le pas et signent aussi au
profit du club de Laâqiba. Le recrutement de cette triplette médéenne a
coûté plus de deux milliards aux dirigeants du CR Belouizdad, selon une
source proche de l'entourage du club
algérois.

Addadi très convoité

Le king du milieu de terrain de
l'Olympique de Médéa cette saison
Toufik Addadi a été aussi repéré par
des clubs de l'élite ces derniers temps.
Ils veulent à tout prix s'attacher ses
services, car ils voient en lui l'élément
qui pourra donner stabilité et régularité à leur milieu de terrain et l'améliorer. Pour eux, il va incontestablement apporter le plus escompté qu'ils
souhaitent à leur team.

Après le retour de l'ensemble des joueurs

La préparation reprend de plus belle
Juste après le baisser de rideau sur la première phase du championnat, les joueurs rentrent chez
eux pour passer quelques jours de repos et bien se ressourcer auprès des leurs.
De notre correspondant

M. GRINI

La décompression est plus
que nécessaire. Seulement, il y a
lieu de rappeler qu'avant que les
joueurs ne rentrent chez eux, ils ont
été soumis par le staff technique à la
première partie du stage d'hiver où
ils ont travaillé durement à raison
de deux séances quotidiennement.
C'était le premier acte du stage
hivernal. Et c'est hier qu'a commencé l'acte 2 après que tout le contingent de l'OM était présent à
quelques éléments près. Pourtant
les dirigeants ont averti tout le
monde qu'ils ne toléraient aucun
retard et que les auteurs en seraient
sanctionnés. Les retrouvailles se
sont déroulées dans une ambiance
bon enfant. Les premiers trots
aussi. Ils le méritent amplement ces
joueurs médéens qui ont achevé la
première moitié du championnat

sur le podium. Qui l'eut cru ?
D'aucuns estiment que les gars du
Titteri auraient pu mieux faire si
l'arbitrage n'y avait pas mis son
grain de sel. Ce corps arbitral censé
être impartial et correct, les a bien
lésés. Et lorsque vous demandez à
l'un des joueurs ce qu'il pense du
parcours de son équipe lors de cette

première moitié de la compétition,
il vous dira : "C'est un parcours
plus qu'honorable bien qu'on ait
débuté la saison en titubant. Mais
par la suite et tout en exploitant les
consignes de notre coach à bon
escient, on est arrivé à redresser la
barre. C'est qui nous a permis de
nous retrouver parmi le peloton de

tête du classement. Et n'était cet
arbitrage tendancieux de quelques
referees dans certaines joutes, on
aurait fini peut-être champion d'automne. Mais toujours est-il que c'est
stimulant pour la suite de notre
parcours, car tout reste jouable
étant donné qu'il reste encore toute
une phase retour où on essaiera de
rester sur cette série de bons résultats afin de terminer ce championnat dans le trio de tête". En tout cas,
cette phase aller est pleine d'enseignements dont le staff technique
médéen en a tiré bien des conclusions pour les mettre à profit en
prévision de cette deuxième
manche de la compétition. Et ces
conditions dans lesquelles les joueurs
du Titteri ont repris leur stage hivernal, en disent long sur les aptitudes
qui les animent pour faire mieux lors
de la phase retour à laquelle il ne reste
que quelques jours pour démarrer.
M. G.

LIGUE 2 MOBILIS
CABBA

Djellali : «Je suis content
de rester à Bordj»
De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Le transfuge de l'USMM Hadjout, l'attaquant du couloir droit, Djellali, qui a été
transféré au CABBA en début de saison grâce
à l'intervention de l'ex-driver, Aziz Abbas,
actuellement au MCEE, a été maintenu dans
l'effectif du Ahly au dernier moment. En fait,
le joueur blessé et non encore rétabli, il serait
souffrant d'une grave blessure aux ligaments

croisés, n'a dû son salut qu'à l'intervention du
président du CA, Merzougui, qui avait proposé à son manager de le prendre en charge
pour les soins médicaux. Mais, parallèlement,
il exige un accord clair et net avec le joueur.
"Il ne sera pas rémunéré durant les soins et
son salaire sera revu à la baisse une fois rétabli", impose le président du CA au manager
du joueur. Quant au joueur, c'est une bonne
surprise, il serait content de ne pas changer
de club dans cet état.
L. B.

14 points
sur les 24
possibles

On se contentera de
retenir le bilan comptable
de Bira depuis son installation. Ainsi, sur 8 matchs
dont 4 à domicile et 4 à
l'extérieur, le coach a permis à son équipe de réaliser un parcours sans faute
au stade du 20-Août de
Bordj, soit 12 points sur
12 possibles. En revanche,
il n'a réussi à récolter que
2 points seulement sur les
12 possibles à l'extérieur.

Merzougui en Suisse

Le président du CA, Moussa
Merzougui, se trouve
actuellement en Suisse en voyage
d'affaires pour trois jours,
communique une source proche
de lui. Il sera de retour vendredi
matin, ajoute notre informateur.

7 janvier, au stade du 20-Août
1955. Six équipes, composées
uniquement de vétérans, seront
concernées par cette
manifestation sportive. Il s'agir
de deux équipes de Bordj BouArreridj, l'équipe nationale 52,
l'ESS, le CSC et la JSK.

Bira prépare
Le tournoi à la
mémoire de Tebbakhi une conférence
de presse
les 6 et 7 janvier
Pour exposer le bilan de sa
A l'occasion du premier
anniversaire de la disparition de
Farid Tebbakhi, ex-président du
Ahly, un tournoi est organisé par
la DJS en collaboration avec
l'administration du Ahly et se
déroulera le vendredi 6 et samedi

période de travail à la barre
technique du CABBA, Bira se
prépare pour animer une
conférence de presse avec les
médias locaux. Pour l'instant, le
rendez-vous n'a pas encore été
fixé par le technicien.

www.competition.dz

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

18

ASMO

JSK

HENKOUCHE
S'ENVOLE,
BELALEM AUSSI

Boutiche : «On fera
tout pour combler
nos lacunes»
Le milieu Abdelkader Boutiche estime qu'avec
le stage de Terga, l'équipe aura l'occasion de
peaufiner sa préparation en vue d'une phase
retour qui, selon lui, ne s'annonce pas de tout
repos.

Comme il fallait s'y attendre,
Mohamed Henkouche s'est envolé
du côté de Yemma Gouraya où sauf
revirement de dernière minute, il
devra driver le Mouloudia de
Béjaïa.
De notre correspondant
L. M. AZZI
Ce technicien aurait irrité les dirigeants asémistes au
point de les mettre dans l'embarras pour avoir insisté sur
son droit de regard sur le recrutement hivernal. Hier aussi, il
était aux abonnés absents au
moment où une partie des
joueurs s'entraînaient sous la
coupe de Fayçal Meguenni. Le
milieu Djamel Belalem s'est
envolé lui aussi mais sans la
moindre surprise étant mis sur
la liste des libérés. Ce joueur a
tout simplement atterri à
Béchar où il s'est engagé avec le
club de la Saoura dans l'aprèsmidi d'hier.
Le recrutement
au point mort
Comme d'habitude, les dirigeants prennent un fâcheux
plaisir à verrouiller l'information touchant l'équipe et son
effectif. Aux dernières nou-

L'équipe a fini l'aller sur les genoux,
comment l'avez-vous vécu ?

Ecoutez, ce n'était pas facile pour
nous de vivre une fin pareille alors que
nous étions sur une bonne série. Il a
fallu deux défaites de suite pour que
l'équipe régresse un peu et termine à la
onzième place. Mais il ne faut pas s'inquiéter, on aura le temps pour redresser la situation.

velles, aucun signe d'un
contact avec de nouveaux
joueurs susceptibles de venir
renforcer l'échiquier d'ElDjamîya. L'opération recrutement reste au point mort, du
moins à l'heure où nous mettons sous presse. Les dirigeants
actuels qui font l'objet de critiques de l'ensemble des supporters du club seraient préoccupés par l'histoire de l'entraîneur. Ils seraient préoccupés
aussi par le cas des autres
joueurs appelés à quitter le
navire asémiste à l'instar de
Boukatouh, Naâmane et Aklil.
Le fait de décaler la reprise du
championnat d'une semaine ne
peut que jouer en faveur des dirigeants, et pour cause ! L. M. A.

Vous le pensez vraiment ?

Oui bien sûr ! Je crois que notre équipe a connu un départ difficile comme
vous le savez. Puis, nous avons réussi à
retrouver nos marques. L'équipe a pris
la bonne route avec une série de résultats positifs. Nous avons été invaincus
pendant six matches. Et puis, nous
avons chuté contre les équipes de
Boufarik chez nous et contre le
Mouloudia de Saida en déplacement.
Donc, il suffit de reprendre à gagner et
tout ira pour le mieux inch'Allah.

Bentazi nouveau préparateur physique

La direction du club de M'dina J'dida a engagé Abdelhafid Bentazi
pour occuper le poste de préparateur physique. Ce dernier qui a déjà
exercé au club asémiste, a entamé son travail lors de la séance tenue
hier match au stade Habib-Bouakeul. Ce technicien a pris la place de
Kacem Salim, parti pour n'avoir pas été payé, faut-il le rappeler.

Pensez-vous que la trêve est
arrivée au bon moment pour
l'équipe ?

Ah oui, évidemment ça nous a permis de souffler après une longue préparation entamée depuis l'été dernier.
Ça nous a permis de prendre un peu de
recul et de faire le vide. Je pense que
cette trêve est tombée à pic pour nous.

D'autant qu'un stage se profile à
l'horizon…

Oui, on va reprendre le travail avec
un stage de préparation. Cette opportunité nous donnera l'occasion de revoir
nos plans et de corriger nos lacunes.
Comme ça nous pourrons reprendre la
compétition avec un meilleur visage.
C'est du moins notre souhait. En tous
les cas, nous avons pour devoir de
prendre les choses très au sérieux parce
qu'avec la deuxième phase, le championnat va être dur à négocier.
L. M. A.

MCS

Il aura lieu à Hammam Rabi

Le stage bloqué
commence aujourd'hui
Le MCS va entamer, aujourd'hui, son stage bloqué
de 8 jours à la station thermale Hammam Rabi,
loin de la pression de la ville.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
Mourad
Rahmouni
mise énormément sur ce
stage pour mieux préparer
son groupe à la reprise de la
compétition, afin de se racheter lors de cette deuxième
phase. Ainsi, cette échéance
est très importante pour le
MCS.
13 séances
au programme
L'entraîneur Rahmouni a planifié son travail pour ce stage,
en organisant 13 séances d'entraînements, une occasion
pour cette équipe de Saïda de
recharger ses batteries et de
combler les lacunes dans le
jeu collectif, car le premier
responsable à la barre technique n'était pas satisfait du
rendement de l'équipe sur le
terrain. Dès le départ, il a

remarqué le manque de cohésion du groupe. Ainsi, pour
parfaire son travail, il souhaite réussir la préparation
hivernale.
Joutes amicales Le
MCS a repris hier les entrainements avant l'entame de la
compétition prévue le 13 janvier. Durant les semaines à
venir, le staff technique va
dégager le onze le plus performant qui débutera la compétition. Pour ce faire, l'entraineur a prévu quelque
matches amicaux avant le
début du la phase retour. Ces
joutes amicales vont lui permettre de corriger certaines
erreurs et apporter les derniers réglages à son onze.
Un souci nommé
attaque
Il semble que c'est le compartiment offensif qui inquiète le

Mercredi 4 janvier 2017

plus le coach en raison de son
inefficacité, qui n'a pas rassuré durant les matches de la
phase aller. Ce compartiment
est le plus étoffé avec pas
moins de cinq joueurs à vocation offensive (Zouari,
Hamidi, Soudani, Guenina,
Ammour). L'entraîneur va
certainement essayer d'autres
variantes afin de trouver la
meilleure combinaison possible.
K. Dj.

Le wali met en garde

«Les
dirigeants
doivent
trouver des
solutions»
Le wali a convié les responsables
du club phare de la wilaya de Saïda à
une réunion hier après-midi au siège
de la wilaya en présence d'un bon
nombre de dirigeants de la SSPA et du
CSA. Le Mouloudia traverse des
moments difficiles en raison du
manque de moyens financiers. M.
Boukarabila Djelloul a exhorté les responsables du club à redoubler d'efforts
pour aplanir tous leurs différends et ne
se concentrer que sur leur équipe pour
une meilleure représentation de la
wilaya de Saida. "On soutient le
Mouloudia d'une manière constante.
Le club va bénéficier d'aides importantes de la part des autorités locales.
Alors, en contrepartie, on souhaite que
les responsables du club dépassent
leurs conflits pour se concentrer sur
l'équipe qui a besoin de se reprendre.
On ne permettra jamais à quiconque de
se jouer d'un grand club qui représente
une grande ville et un large public.
Notre devoir est d'avertir tout le
monde, les dirigeants doivent trouver
des solutions. Il est inconcevable
qu'une ville comme Saida voit son club
phare jouer uniquement le maintien."
K. Dj.

BOUHADDA :
«Il faut être au
top au retour»
Comment vous
sentez-vous après
cinq jours de repos ?

Je pense que ce repos
nous a permis de souffler et de récupérer un
peu des efforts fournis
durant la phase aller.
Désormais, fini le
repos, place à la préparation afin d'être au top
pour la phase retour.

Comment se déroule
la préparation?

Pour le moment, tout
se passe bien et tous les
joueurs sont présents.
On travaille sans rechigner. Pour la manche
retour, des rendezvous très importants
nous attendent, à commencer par la rencontre retour face au
MCEE à domicile.

Comment
appréhendez-vous la
phase retour ?

Je tiens à dire que ce
sera une phase charnière pour nous et pour
tous les autres clubs
qui vont faire leur pos-

sible pour réussir une
très belle saison. Ce
sera difficile, mais on
n'a pas le choix, on doit
faire de notre mieux
pour réaliser notre
objectif.

Qu'avez-vous à dire
aux supporters ?

Ils n'ont pas à s'inquiéter Je sais aussi
qu'ils sont et seront
toujours derrière nous.
Leur soutien est important. En ce qui nous
concerne, nous nous
donnerons à fond pour
eux et pour honorer les
couleurs du club.K. Dj.

Hannachi devrait récupérer sa lettre
de libération aujourd'hui

Le FrancoAlgérien
Naceri
Mohamed
poursuit
les tests

Aribi attendu cet
après-midi à Tizi

Ouzou pour signer
PAR ABDELLAH H.
Selon une source
proche de la direction, le
président Hannachi a
contacté dans la journée
d'hier son homologue du
CAB Farid Nezar pour
tenter de le convaincre
afin de lui céder son
attaquant Karim Aribi.
Notre source révèle qu'il a
trouvé un accord avec lui
et qu'il s'est entendu avec
lui pour récupérer la lettre
de libération d'Aribi
aujourd'hui.
Se trouvant dos au mur
après les déclarations de
Nezar dans lesquelles il a
affirmé qu'il refuse de
négocier avec le manager
du joueur, le président
Hannachi a décidé de
prendre le dossier d'Aribi

HIDOUSSI

À SES JOUEURS
«Il faut
oublier le
cauchemar
de la phase
aller»

Rentré de Tunisie
où il a passé les fêtes de
fin d'année, l'entraîneur
Sofiane Hidoussi a
assuré la séance d'hier
après-midi en
compagnie d'Adjali et
Kharoubi. Il s'est
adressé à ses joueurs
avant la reprise des
entraînements en leur
demandant de croire en
leurs qualités et de faire
de leur mieux pour
faire un meilleur
parcours à la phase
retour. "Il faut oublier
le cauchemar de la
phase aller. Le doute
s'était emparé de vous,
mais vous avez les
moyens de revenir lors
de la seconde manche
du championnat. Je sais
qu'avec le travail, vous
pourrez faire de belles
choses à la phase
retour. Le parcours
enregistré jusqu'à
maintenant n'a pas été
à la hauteur des
attentes de nos fans et
nous devons rectifier le
tir à la reprise du
championnat. Rien n'est
encore perdu, mais on
doit travailler
d'arrache-pied pour
combler nos lacunes",
leur a-t-il dit.
N. B.

en main comme nous
l'avons rapporté d'ailleurs
dans notre dernière
édition. Il avait offert au
départ 1 milliard de
centimes en contrepartie
de la lettre de libération
d'Aribi, mais avec l'entrée
en course du nouveau
président du CRB pour le
recrutement de cet
attaquant, le président de
la JSK a été contraint de
revoir à la hausse son
offre. D'après un dirigeant
kabyle que nous avons
joint dans la soirée d'hier,
le président Hannachi a
proposé 1,2 milliard de
centimes pour convaincre
Nezar à lui céder son
attaquant.
Signature
Si dans la journée de
lundi dernier le président

Rial toujours
absent

Le capitaine Ali Rial
n'a toujours pas
repris les
entraînements avec
le groupe. Ce n'est
pas la première fois
qu'il fait l'impasse
sur la reprise des
entraînements sans
qu'il soit inquiété
par qui que ce soit.
Il avait boudé
l'équipe après le
match face au CRB
en menaçant de ne
plus remettre les
pieds à la JSK, mais
il avait fini par
reprendre sans qu'il
ne soit rappelé à
l'ordre. Mal au point
lors de la première
manche du
championnat, Rial
sera sans nul doute
libéré à la fin de
l'exercice actuel.

Entraînement
ce matin
à Harouza

En attendant de
programmer un
stage à Aïn Benian,
l'entraîneur Sofiane
Hidoussi a
programmé une
séance ce matin à
la forêt Harouza
pour travailler le
volet physique. La
séance de l'aprèsmidi, elle sera
consacrée à l'aspect
technico-tactique et
elle aura lieu sur le
terrain du 1erNovembre.

Nezar avait affirmé
qu'Aribi est plus proche
du CRB que de la JSK
étant donné que l'offre
des Belouizdadis est
meilleure que celle des
responsables kabyles,
mais les données ont
changé depuis la soirée de
lundi après la
conversation qu'a eue le
président Hannachi avec
son homologue du CAB.
Sauf revirement de
dernière minute, Aribi est
attendu cet après-midi à
Tizi Ouzou afin
d'officialiser son transfert.
Le président Hannachi
doit juste envoyer 1,2
milliard de centimes à
Nezar, la somme sur
laquelle il s'est entendu
avec Nezar pour racheter
le contrat d'Aribi pour
que ce dernier rallie la

ville des Genêts afin de
signer son contrat au
profit des Jaune et Vert.
Les dirigeants de la JSK
affirment haut et fort que
la venue de l'attaquant du
CAB est officielle et qu'il
est leur quatrième recrue
en ce mercato hivernal,
mais tant que celui-ci n'a
rien signé, on se
contentera juste de dire
qu'il est attendu pour cet
après-midi à Tizi Ouzou
pour officialiserson
transfert. Le président
Nezar que nous avons à
maintes fois appelé dans
la soirée d'hier pour voir
s'il a effectivement donné
son accord de principe au
président Hannachi pour
lui libérer son meilleur
buteur est resté
injoignable.
A. H.

TOUJOURS PAS DE
MENEUR DE JEU
PAR N. BOUMALI
La direction de la JS Kabylie
peine toujours à recruter un
vrai meneur de jeu en ce mercato hivernal. Le président
Hannachi a ciblé Sayoud, Tabti
et Lamhane, mais il n'a conclu
avec aucun d'eux. Pourtant, s'il
avait pris le dossier de
Lamhane en main, il aurait
réussi à le faire revenir.
Malheureusement, au lieu de
négocier avec les responsables
de l'O Médéa sa lettre de libération, il lui a demandé de récupérer lui-même le fameux document qui lui permettra de faire
son retour à la JSK. Il avait proposé 1,2 milliard de centimes
en contrepartie de la lettre de
libération de Hamia et il n'avait
à aucun moment évoqué
Lamhane avec les responsables
de la formation de Médéa.
S'il avait proposé 300 millions
de centimes au président
Boukhelkhal comme il l'a fait le
président du CRB, il aurait
racheté son contrat. Pour Tabti,
il s'intéressait à lui au mois de

novembre dernier, mais il
n'avait rien fait pour racheter
son contrat. Il le voulait déjà au
mois de juin dernier, mais il
n'avait pas mis le paquet pour
le recruter. Les dirigeants de
l'USMBA avaient fait une offre
intéressante à leurs homologues de l'ASMO, ce qui leur
avait permis de récupérer sa
lettre de libération. En ce qui
concerne Sayoud, les dirigeants
parlent de leur intérêt pour ce
joueur, mais ils n'ont jamais
passé à l'action. Le président
Haddad a mis fin à leurs
espoirs de bénéficier des services de ce joueur en déclarant
avant-hier qu'il est intransférable. A 11 jours de la clôture
du marché des transferts, le
président Hannachi n'a toujours
pas recruté un meneur de jeu,
alors que tout le monde s'accorde à dire que la JSK a besoin
d'un meneur de jeu pour espérer sauver saison et cela en
plus d'un buteur et d'un bon
défenseur central.
N. B.

Des amendes
pour certains
joueurs
Vu que plusieurs joueurs
n'ont pas repris avec le groupe
lundi dernier, le président
Hannachi menace de les sanctionner financièrement. S'il met
à exécution ses menaces, ceux
qui ont fait l'impasse sur la
séance de la reprise se verront
infliger des amendes financières
qui varieront entre 10 et 20 millions de centimes. Le président
Hannachi était présent lundi

dernier au stade et il n'a pas
apprécié que certains de ses éléments ne reprennent pas les
entraînements comme convenu.
En plus des internationaux, 7
éléments n'avaient pas répondu
à l'appel de la reprise. Cela n'a
pas été du goût du président
Hannachi qui s'attendait à ce
que ses joueurs débutent la
nouvelle année avec plus de
volonté et de motivation.

La JSK a mis
depuis lundi soir,
jour de la reprise
des entraînements,
un jeune FrancoAlgérien à l'essai.
Mohamed Naceri,
qui est âgé de 21
ans, est un attaquant de couloir, un
gaucher qui poursuit les tests à la
JSK. Le staff technique des Canaris
du Djurdjura veut
prendre tout son
temps avant de
prendre une décision finale concernant l'avenir de ce
jeune attaquant.
Selon une source
très proche de la
direction des
Canaris du
Djurdjura, Naceri
qui résidait en
Espagne a fait
toutes ces catégories à l'école du FC
Barcelone,
d'ailleurs, pour
cette raison,
Hannachi et ses
proches collaborateurs n'ont pas
hésité à inviter cet
attaquant à venir
passer des tests.
En l'absence de
joueurs sur le marché national et à
quelques jours seulement de la clôture du mercato
hivernal, les responsables du club
se sont penchés
sur les FrancoAlgériens.
A. H.

Hamar
refuse
de libérer
Hadouche

Selon une source
digne de foi, le président de l'ESS,
Hassan Hamar,
s'oppose catégoriquement au départ
de son attaquant
Hadouche. Ce dernier nous a confié
en début de semaine que le président
Hannachi l'a
contacté, mais il
n'a pas son destin
entre les mains.
Hadouche aurait
rencontré son président ces derniers
jours pour lui faire
part des contacts
qu'il a reçus de la
part de la JSK et de
l'USMA, mais le
président Hamar lui
aurait rétorqué
qu'il a besoin de lui
et qu'il n'ira nulle
part.
N. B.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

7

Intérêt pour
Bouchema
Libéré par la direction du
CRB en raison de son
désaccord avec son
entraîneur, le milieu
Bouchema a été proposé
aux responsables
kabyles. Ces derniers se
seraient renseignés sur
lui et on ignore s'ils ont
pris attache avec lui.
Bouchema que nous avons joint dans
l'après-midi d'hier affirme qu'il n'a pas été
contacté par la JSK. Il est utile de rappeler
que le président Hannachi voulait ce joueur
lorsqu'il portait le maillot de l'USMA.

Hannachi
songe à
Bougueroua
Libéré par le CRB à la suite de
son arrestation par les
services de sécurité pour
possession de drogue
l'attaquant Bougueoura
a été proposé aux
responsables kabyles. Le
profil de cet attaquant
intéresse le président
Hannachi, mais avec cette
histoire de drogue, il hésite à entrer en
contact avec lui. Il le voulait depuis qu'il
portait le maillot du RC Arba, mais avec ce
qui s'est passé dernièrement, le président
Hannachi réfléchira mille fois avant de
relancer sa piste même s'il veut à tout prix
recruter deux attaquants en ce mercato
hivernal.

Baïtèche
veut saisir
la CRL

Selon une source proche de la
direction, Karim Baïtèche compte saisir la
Chambre de résolution des litiges de la
FAF pour récupérer sa lettre de libération
afin de signer à la JSK. Il a rallié hier en
fin d'après-midi la ville de Constantine
afin de demander à l'entraîneur
Abdelkader Amrani de faciliter son
départ. L'entrevue entre les deux hommes
était prévue pour la soirée d'hier, mais si
le nouvel entraîneur s'oppose à son
transfert, l'ex-pensionnaire de l'USMA
envisage de saisir la CRL pour avoir gain
de cause. Il n'a pas été payé depuis plus
de trois mois et même si le coach Amrani
affirme qu'il compte sur lui à la phase
retour, Baïtèche est déterminé à quitter le
CSC en ce mercato hivernal. Il boude
l'équipe depuis la reprise des
entraînements et il a assuré aux dirigeants
kabyles que dans le cas où il ne trouverait
pas un accord avec ses responsables, il
saisira la CRL. N'ayant pas pu s'imposer
au CSC, l'enfant d'Aïn Benian veut à tout
prix rejoindre la JSK en ce mois de janvier.
Pour ne pas entrer en conflit avec les
dirigeants du CSC, le président Hannachi
lui a demandé de récupérer lui-même sa
lettre de libération.
N. B.

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

6

JSMB

Les supporters très sceptiques

LA JSK A-T-ELLE LES MOYENS
POUR JOUER SUR 3 FRONTS ?
PAR N. BOUMALI
Suite au parcours catastrophique
enregistré lors de la première
manche du championnat, les supporters ne sont pas confiants pour
l’avenir de leur équipe, du tout. Ils
pensent que c’est une erreur de
jouer sur les trois fronts, alors que
leur équipe est menacée par la relégation. Le président Hannachi ambitionne d’aller loin en coupe de la CAF
et en coupe d’Algérie pour sauver sa
saison, mais a-t-il pris en compte la
qualité de son effectif ? Evidemment
non, sinon il se contenterait seulement d’assurer le maintien et d’arracher la qualification pour les 1/8 de
finale de la coupe de la CAF. Les
adversaires de la JSK en coupe de la
CAF ne sont pas des foudres de guerre et malgré les lacunes qui existent
dans l’équipe, les poulains de
Hidoussi devront atteindre la phase
des poules sans aucun problème. Le
seul inconvénient est qu’ils feront

«

deux longs déplacements en Afrique,
ce qui pourrait se répercuter négativement sur l’équipe. Ne disposant
pas déjà d’un effectif riche puisque
certains titulaires n’ont pas leurs
places à la JSK, l’entraîneur tunisien
aura du mal à jouer sur 3 fronts. Si
l’équipe n’était pas menacée par la
relégation, le président Hannachi
n’aurait rien à perdre en jouant sur
plusieurs fronts, mais comme l’équipe se trouve au bas du tableau, le
moindre mauvais calcul pourrait coûter à l’équipe sa place en Ligue 1
Mobilis. Il n’a assuré que trois
recrues jusqu’à hier après-midi et
comme certaines d’entre-elles ne
sont pas compétitives, il devra revoir
à la baisse ses ambitions. Il ne suffit
pas de dire que je veux aller loin en
coupe de la CAF et en coupe
d’Algérie, mais il faudra avoir les
moyens de sa politique. Lui affirme
qu’il a une bonne équipe capable de
battre n’importe quel adversaire,
mais les supporters sont très sceptiques. S’ils n’étaient pas revenus en

force lors des deux derniers matches
joués à domicile face respectivement
au CRB et Nasr El- Fedjoudj, la JSK
aurait terminé l’année 2016 sans
aucune victoire sur son terrain. Le
président Hannachi fait de la coupe

d’Algérie et de la coupe de la CAF ses
deux principaux objectifs, mais il
risque de le regretter dans le cas
où la JSK ne réussirait pas une
remontée en championnat.
N. B.

BERCHICHE
On doit oublier la phase aller

REBBOUH, 2 RECRUE

Ifticen
obtient gain
de cause
auprès
La JSMB tient sa seconde recrue en ce mercato hivernal. Après avoir fait part d'un accord de la CRL
avec l'agent du joueur dans la journée de dimanche, la direction du doyen des clubs kabyles
vient d'annoncer avoir fait signer le joueur du CA Batna pour une durée de 18 mois.
De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

A la recherche d'un
attaquant de pointe pour combler le départ de Fares Hemiti,
les dirigeants de la JSM Béjaia
avaient dans un premier
temps pris attache avec
Cheniguer. L'attaquant du
DRBT avait dans un premier
temps rencontré les dirigeants,
sans néanmoins parvenir à un
accord. Etant dans l'impasse,
surtout après que le coach
avait exprimé son envie de
bénéficier des services d'un
attaquant de métier, le nom de
Rebbouh a été proposé aux
responsables béjaouis. Le profil du joueur a beaucoup intéressé l'entraineur de la formation de Yemma Gouraya, qui
avait insisté auprès des dirigeants pour recruter le joueur.
Les deux parties qui se sont
rencontrés vendredi dernier
dans un premier temps, ont
fini par conclure un accord et

«On peut
sauver la
saison avec
la coupe
d'Algérie»

Entretien réalisé par
ABDELLAH HADDAD
Après cinq jours de repos,
l'équipe a repris les
entraînements lundi après-midi
à Tizi Ouzou…

Je tiens à souhaiter une bonne et
heureuse année au peuple algérien
d'une manière générale et aux supporters de la JSK en particulier.
Après une phase aller très dure
pour nous les joueurs, les cinq jours
de repos dont on a bénéficié nous
ont fait beaucoup de bien, c'était
une bonne occasion pour nous
pour décompresser, se reposer et
surtout pour faire le vide auteur de
nous- mêmes, on reprend les
entraînements avec un bon moral
et avec une grande confiance, surtout qu'on a bouclé la première
partie de la saison sur une bonne
note.

La JSK a réalisé un parcours
catastrophique en championnat
lors de la phase aller…

Malheureusement, on n'était pas
à la hauteur lors de la phase aller,

réalise un gros travail et sur tous
les plans. Nous les joueurs, nous
sommes là pour faciliter la tâche à
l'entraîneur, nous sommes prêts à
travailler et à cravacher comme des
fous afin de bien préparer la seconde manche de la saison.

Selon vous, pourquoi la JSK est
passée à côté du sujet durant
toute la phase aller du
championnat ?

Néanmoins, la direction du club
n'a pas programmé un stage à
l'étranger, contrairement aux
habitudes du club…

Je ne suis pas technicien ou spécialiste pour parler de ce sujet mais
en tant que joueur, je peux vous
dire qu'on a payé cash notre mauvais départ en championnat, lorsqu'on commence avec trois ou
quatre mauvais résultats, le doute
s'installe, par la suite, les joueurs
jouaient sous une grosse pression,
ce n'était pas facile pour nous de
gérer tous ces détails, c'est très dur
ce qu'on a vécu durant toute la
phase aller.

Les supporters craignent pour
l'avenir de l'équipe…

Nos supporters sont habitués
aux titres et aux sacres, c'est de leur
droit d'exiger de bons résultats, je
comprends leur colère mais on fera
le maximum pour rectifier le tir
lors de la phase retour et effacer les
mauvais résultats de début de saison. D'ailleurs, on doit tout oublier
et redémarrer à zéro lors de cette
trêve hivernale.

Les dirigeants misent beaucoup
sur cette trêve hivernale pour
redresser la barre …

Cette trêve est tombée à pic pour
nous. Ça sera une bonne occasion
pour le staff technique afin qu'il

Pour moi, peu importe le lieu du
stage hivernal, le plus important à
mes yeux est que le staff technique
puisse appliquer son programme
de préparation à la lettre, à Tizi
Ouzou, à Alger, au Maroc ou à
Tunis, pourvu qu'on bosse bien travailler et qu'on réalise une bonne
préparation hivernale.

Contrairement au championnat,
la JSK a pu accéder aux ¼ de
finale de la coupe d'Algérie…

On a joué trois tours en coupe,
on a réussi à atteindre les quarts de
finale, maintenant, les choses sont
très claires pour nous, on doit aller
le plus loin possible dans cette
compétition. En coupe, lorsque on
atteint les quarts de finale, le rêve
est permis, quoi.

Justement, les supporters des
Jaune et Vert rêvent de la coupe
d'Algérie…

On ne doit pas vendre la peau de
l'ours avant de l'avoir tué, mais on
pourra sauver notre saison avec la
coupe, on fera tout notre possible
pour brandir ce trophée, j'ai été
présent en 2011 lors de la finale
gagnée de la coupe d'Algérie contre
l'USMH, je veux vraiment revivre

cette joie cette
année.

USMS 0 - JSMB 1

Et la coupe de la
CAF…

Nous débuterons cette
aventure dans un mois,
comme je vous l'ai déjà dit, on
mise beaucoup sur cette trêve
hivernale afin de bien recharger les batteries et être prêts et
sur tous les plans au début de la
seconde manche de la saison.
Pour la coupe de la CAF, on sera
appelés à gérer tour par tour et
incha Allah on atteindra le tour
des poules, c'est notre premier
objectif dans cette compétition.

Sur un plan personnel, vous
n'aviez raté qu'un seul match en
championnat lors de la phase
aller…

c'est lundi après-midi, que
Rebbouh Houssem Eddine a
paraphé un contrat de 18 mois
à la JSMB.
Un renfort de choix
en attaque
Disposant d'une morphologie
imposante et un profil de pur
attaquant, Rebbouh Houssem
Eddine est un élément qui fera
certainement parler de lui au
sein de la JSM Béjaia. Après
avoir terminé meilleur buteur
au sein de la formation du CA
Batna, la saison écoulée en
Ligue 2, ce dernier est relégué
sur le banc par Aribi, actuellement une des attractions du
championnat de L1. L'enfant
de Khenchela qui s'est contenté de quelques apparitions,
s'est montré plusieurs fois
décisif. L'offre qui est venue de
la part des responsables de la
JSMB, ne pouvait pas être refusée par le joueur qui aspire à
plus de temps de jeu. L'arrivée
de cet attaquant de 28 ans va

sans doute permettre au staff
technique de bénéficier de
plus de choix au niveau du
compartiment offensif pour la
seconde moitié de la saison.
Le coach veut
prendre son temps
concernant le 3e joueur
Après avoir acquis les services
de Boumechra et Rebbouh, la
formation de la JSMB dispose
d'une troisième licence. Nous
avons appris que la direction
de la JSMB qui avait dans un
premier temps tenté de
convaincre Lamhene Mokhtar,
d'opter pour le club de la capitale des Hammadites, ne
compte pas se précipiter dans
le choix du troisième joueur.
L'entraineur Younes Ifticen a
lui aussi son mot à dire et ce
dernier veut prendre son
temps pour déterminer avec
exactitude le profil qui sera en
mesure d'apporter un plus au
sein de l'effectif du club.
B. E. Z.

Interdit de prendre place sur
le banc de touche, lors des
deux dernières rencontres de
championnat face respectivement au Paradou et Blida.
Younes Ifticen vient d'obtenir
gain de cause auprès de la
Commission de résolution des
litiges de la LFP. En effet, l'entraineur de la JSMB avait
déposé un dossier samedi dernier auprès des instances qui
gèrent le championnat et cela
afin de pouvoir bénéficier
d'une licence qui va lui permettre de coacher son équipe
à partir du banc de touche.
C'est hier que les responsables de la formation de la
Soummam ont reçu la notification concernant la décision qui
est en faveur du technicien
bougiote.

Merbah : «On veut
réussir notre pari»

«Au Maroc, à Tunis, à Alger ou à Tizi Ouzou, pourvu qu'on effectue un bon stage»
pourtant, on a réalisé une bonne
préparation estivale, je ne veux pas
revenir en arrière, j'avoue qu'on a
raté toute une phase aller,
d'ailleurs, je profite de cette occasion pour demander à travers vos
colonnes pardon à nos supporters.

19

e

et redémarrer à zéro»

Le défenseur central des
Jaune et Vert qui a pris part à quatorze
matchs de son équipe lors de la phase
aller du championnat sur les quinze
joués par la JSK revient dans cet entretien sur le parcours des Canaris du
Djurdjura lors de la première manche
du championnat comme il parle de
cette préparation hivernale et de l'avenir du club le plus titré d'Algérie.
L'enfant de Tizi Ouzou souhaite la
bienvenue à Khelili comme il reste très
confiant concernant sa place de titulaire, lui qui ne craint apparemment pas
la concurrence.

Mercredi 4 janvier 2017

Une victoire
qui fait du bien
Afin de se concerter sur
la préparation hivernale

Réunion
HannachiHidoussi hier
après-midi

ElhamdouliAllah, la régularité
est mon point fort. Au Mouloudia
Le président Hannachi a tenu une
j'ai joué trente- six matchs, trente en
réunion de travail hier après-midi
championnat et six en coupe
avec l'entraîneur Sofiane Hidoussi
d'Algérie. La saison passée, j'ai joué pour se concerter sur la préparation
vingt-neuf matchs en championnat hivernale. Le coach tunisien a souhaité la programmation d'un stage d'une
sous le maillot de la JSK. Je ne
dizaine de jours pour mieux connaître
triche jamais aux entraînements, je
son groupe, chose qui a été satisfaite
n'ai pas de baguette magique, je
par son employeur. Pour ne pas
suis sérieux et je ne triche pas.
contrarier son entraîneur, le prési-

dent Hannachi a annulé le déplaceAvec le retour de Khelili, la
ment au Maroc où son équipe devait
concurrence a été relancée au
participer à un tournoi en ce début du
niveau de la défense…
mois de janvier. En outre, il a demandé à son entraîneur de combler les
D'abord, je souhaite la bienvelacunes décelées lors de la phase
nue à Khelili, il connaît bien la
aller et de faire de son mieux pour
maison. Tout joueur qui peut
remettre l'équipe sur les bons rails.
apporter un plus à l'équipe est le
C'est
hier que le président Hannachi
bienvenu. La concurrence ne me
et son entraîneur devaient arrêter la
fait pas peur, mon expérience et
durée du stage que devra effectuer
mon talent plaident pour moi.
l'équipe à Alger.
A. H.
A. H.

Pour son 1er test amical à Sétif, la formation
des Vert et Rouge a réussi à l'emporter sur le score
d'un but à zéro face à l'USM Sétif. La formation de
Yemma Gouraya qui a débuté samedi dernier un
stage de quelques jours, a joué son premier match
amical. Une rencontre qui avait surtout pour but
de marquer le point, entre les deux parties qui
composeront ce regroupement d'une semaine. En
effet, après avoir axé son travail sur l'aspect physique, le coach de la JSM Béjaïa, Younès Ifticen a
voulu à travers cette opposition amicale, donner
l'occasion à ses joueurs de décompresser et cela en
les remettant dans le bain de la compétition. En
affrontant cette formation de l'USMS, les Béjaouis
l'ont finalement emporté par la plus petite des
marges. Une victoire qui fait certainement du bien
aux hommes de l'entraineur bougiote. Par ailleurs,
une seconde rencontre est programmée pour ce
jeudi, en attendant de connaitre l'identité de
l'adversaire.
Boumechra a joué une mi-temps
Le nouveau venu au sein de l'effectif, Boumechra
Salim a lui aussi eu sa chance durant cette rencontre. En effet, l'ex-milieu de terrain du GC
Mascara, a bénéficié d'un temps de jeu assez conséquent pour une première. Salim qui était en rupture de ban depuis la 10e journée du championnat
avec son ancien club, avait déclaré qu'il s'entrainait
souvent en compagnie de son préparateur physique. L'entraîneur de la JSM Béjaïa, Younès Ifticen
avait jugé bon de le faire jouer durant cette rencontre et cela afin de se faire une idée sur son état
de forme.
B. E. Z.

Le défenseur axial des Vert et Rouge, Abdelmalik Merbah est à l'image de
l'ensemble des joueurs qui composent l'effectif de la JSMB. Cet élément
d'expérience, qui a connu beaucoup d'équipes durant sa carrière, est en train
de réaliser une saison exceptionnelle.
Pour ce stage hivernal,
Merbah revient sur la première
moitié de saison réalisée avec
l'équipe ainsi que les objectifs que
doivent atteindre les joueurs durant
ce regroupement de quelques jours.
"On doit assurer une bonne préparation durant ces quelques jours de
stage bloqué. Après avoir réalisé
une bonne première partie de saison, on veut nous préparer pour la
suite du parcours. Je dirais qu'on
aurait pu faire mieux durant la
phase aller. On a raté quelques
opportunités pour engranger
d'autres points, mais je pense que le
classement actuel est satisfaisant."
«Combler certaines
lacunes»
Abdelmalik qui compose la charnière centrale de la JSM Béjaïa en
compagnie de Allali Slimane est
en train de redonner de l'assurance à un compartiment qui a beaucoup souffert lors des précédentes
saisons : "Je ne dirais pas que tout
est parfait. Nous pouvons faire
beaucoup mieux, surtout quand
on voit la façon avec laquelle on a
entamé certaines rencontres.
Après six mois passés au sein du
club, je dirais que nous nous en
sommes bien sortis, mais le
meilleur reste à faire. On doit profiter de notre présence aujourd'hui
à Sétif afin de corriger certaines
lacunes que nous avons constatées."

«Le bilan de la phase aller
est acceptable»
Merbah est aussi revenu sur le parcours qu'a réalisé l'équipe durant la
phase aller : "Je pense que c'est un
parcours acceptable. Le club aspire
à jouer la carte de l'accession, et
nous sommes bien partis pour réaliser cet objectif. Aujourd'hui on
occupe la 3e place au classement, à
seulement deux points de Blida.
Cela nous permet de donner encore
le meilleur de nous-mêmes
pour espérer terminer parmi
les équipes de tête à la fin
de la saison."
«Le groupe est
motivé»
Concernant l'état d'esprit
des joueurs, Merbah, en
sa qualité d'un des leaders du groupe, nous
avoue : "Le groupe en
place est extrêmement
motivé pour s'assurer
une place sur le podium
en fin de saison. Tous
les clubs passent par des
périodes creuses et je
pense que nous avons
réussi à dépasser cette
situation sans trop d'encombres.
Nous sommes animés d'une bonne
volonté et on veut naturellement
réussir à donner de la joie aux supporters."
B. E. Z.

20

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

PUBLICITÉ

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

5

Une source proche du coach révèle

La tendance
va vers une

sentinelle

C'est donc lundi que l'entraîneur national Georges
Leekens a pris les commandes de la sélection.
PAR SMAÏL M. A.

Compétition / PUB

ANEP 500 111 du 04/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 500 252 du 04/01/2017

Le Belge a dirigé sa
première séance
d'entraînement, elle était
très légère sans 4
internationaux, à savoir
les 3 pensionnaires du
championnat d'Angleterre
et Brahimi, d'ailleurs hier
aussi le quatuor était
absent et cela retarde un
petit peu le travail
tactique auquel Leekens
compte soumettre tout
son groupe. Ceci dit, et
même si le travail tactique
n'a pas encore commencé,
une petite lecture dans la
liste du sélectionneur
permet de faire quelques
constats qui peuvent nous
renseigner sur d'éventuels
plans que compte mettre
en place Leekens dès le
début de la mise en place
tactique. Si pour le match
du 7 l'ancien
sélectionneur de la
Tunisie semble décidé à
tester le 3-5-2 comme
nous vous l'avons
expliqué, mais d'autres
possibilités restent
envisageables. En effet,
selon une source proche
du staff technique, la
convocation de plusieurs
défenseurs axiaux, à
savoir Mandi, Belkaroui,
Cadamuro, Benyahia et
Bensebaïni va permettre à
l'entraîneur national
d'utiliser quelques- uns
d'entre eux dans
différents postes. On sait
déjà que le grand chantier
sera incontestablement
l'axe de la défense qui va
être reconstruit à zéro
après la mise à l'écart de
Medjani, le risque pris par
Leekens est très grand,
pour quelqu'un qui
prétend ne pas aimer les
risques, mais le fait
d'avoir fait ces choix nous
renseigne sur la présence

d'un plan déjà tracé, et
qui concerne le choix de
la stratégie avec laquelle il
abordera cette CAN et,
surtout, ce match
important contre le
Zimbabwe.
Dernier test le 10
Lors de sa conférence de
presse de dimanche passé,
Leekens a évoqué le 4-2-31 et une tactique à 3
axiaux qui pourrait être le
3-5-2, voire même un 3-43 mais ultra-défensive, il
ne voulait pas donner des
détails, passant
directement à autre chose,
mais il est clair que ces
deux systèmes seront
testés comme tous les
autres et ce dans une
période record, afin de
trouver la meilleure
formule qui garantira le
meilleur équilibre
derrière, on aura les
premiers indices samedi
contre la Mauritanie, mais
l'essentiel sera essayé le
soir du 10 loin des
regards.
Bensebaïni
et Guedioura
Selon une source proche
du staff technique, et
avant de faire un choix
définitif, Leekens partirait
sur une base d'une
tactique avec sentinelle,
c'est du moins ce qu'il
semble envisager pour
bien verrouiller derrière.
Ainsi, et malgré l'absence
de Medjani, qui assurait
parfaitement ce rôle, le
Belge ne compte pas
déroger à la règle, il faut
dire qu'il sait que les
meilleurs derniers bons
résultats ont tous eu lieu
avec la tactique du 4-1-41, le groupe l'avait même
réclamé avant le
déplacement au Nigeria,
vu que les joueurs

Brahimi n'est
plus à vendre !

Compétition / PUB

ANEP 500 246 du 04/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 500 249 du 04/01/2017

Il y a une semaine, les dirigeants de Porto assuraient ne
pas négocier pour moins de 30M€ pour un transfert de
Brahimi. Hier, la presse portugaise et notamment O Jogo
annoncent que le petit lutin de la sélection a vu ses dirigeants lui fermer toute porte de départ en ce mois de
janvier. Une information qui pourrait étonner vu que le
club était vendeur et que le joueur n'entre pas vraiment
dans les plans de l'entraîneur. Ce dernier a apparemment
changé d'avis puisqu'il a réclamé le joueur après son
retour de la CAN. Reste à savoir si en cas de gros chèque,
la direction du club va changer de position ou pas. A noter
que Nice est toujours en course pour signer l'international algérien.

s'expriment bien dans
cette tactique, et même si
Medjani n'est pas là, il y
aura toujours des
joueurs capables
d'assurer ce poste, la
même source nous
explique que la
convocation de
Guedioura et de
Bensebaïni va dans ce
sens, eux qui ont pour
habitude de jouer dans
ce registre, l'ancien
Paciste a même rendu
service à Gourcuff en
début de saison au milieu
et a joué très proche de la
charnière centrale, il offre
donc une belle option
dans ce registre. La
possibilité de voir
Leekens tester cette
tactique le 10 janvier est
donc grande, il pourrait
même opter pour elle
pour l'entame de la CAN,
si le résultat est meilleur
contre la Mauritanie, mais
fera-t-il jouer cette
sentinelle devant 4 ou 5
défenseurs ? Telle est la
plus grosse interrogation.
Opter pour le 3-5-2 de la
Juve avec 6 défenseurs
paraît un peu osé et
risqué, cela ne ressemble
pas du tout au football
algérien, connu pour son
sens offensif, mais pour
verrouiller, Leekens
pourrait tout essayer.
Qu'à cela ne tienne, une
sentinelle devant 4
défenseurs, soit de la
même manière réussie par
Gourcuff paraît la plus
proche de la logique, si
bien sûr Leekens ne
choisit pas de jouer à 5
derrière, avec quels
éléments ? Cela est un
tout autre dossier,
Leekens en sait sûrement
quelque chose.
S. M. A.

Expulsé après 15 minutes de jeu

La presse anglaise
solidaire avec Feghouli
Pour son premier
match en tant
que titulaire avec
West Ham,
Sofiane Feghouli
a vu rouge.

Exclu au bout de 15
minutes seulement, le joueur
n'a pas compris ce qui s'était
passé. Hier, la presse anglaise
s'en est carrément prise à l'arbitre de la rencontre Mike
Dean. En effet, pour tous les
titres, l'Algérien ne méritait
nullement le rouge. Même le
commentateur de la Sky a
assuré : "Je ne pense pas que
ça mérite un rouge."
D'ailleurs, ESPN a été la première à parler de ce rouge en
titrant : Un carton rouge
incompréhensible. Le Daily
Star fait savoir : c'était plus un
disputement de balle pas un
rouge. Pour sa part, L'Express

assure : Feghouli ne méritait
pas le rouge. Un élan de solidarité puisque ce genre de
fautes n'est même pas sifflée
d'habitude
en
Premier
League.
West Ham va
faire appel
Par ailleurs, les dirigeants du
club londonien n'entendent
pas rester les bras croisés. En
effet, ils ont décidé de faire
appel de ce carton rouge et
espèrent bien qu'il sera retiré
pour récupérer le joueur le
plus vite possible. Il faut dire
que personne n'a vraiment
compris la rapidité avec
laquelle Mike Dean a dégainé
son carton rouge.
Bilic : «Je ne peux
blâmer Sofiane, c'est
lui qui était en
danger»
L'entraîneur de West Ham a
du mal à accepter une telle
décision qui a finalement
coûté la victoire à son équipe
: "Ce n'était pas un rouge. Le

pied de Feghouli n'était pas
haut. Ce n'était pas délibéré.
C'était une décision-clef, et
elle nous a tués. Phil Jones en
a fait tout un plat. Je ne peux
pas le (Sofiane) blâmer. Des
deux, c'est lui qui arrivait
dangereusement. Il a voulu se
sauver." Le coach est solidaire
de son joueur. Osé Mourinho
pour sa part, n'a rien vu.
Il serait intéressé
par l'AS Rome
Dans un autre registre,
Sofiane Feghouli n'est pas en
reste car son avenir est
toujours incertain. Selon
l'Equipe, le joueur n'est pas
chaud pour répondre aux
avances de Marseille et
envisagerait plutôt une autre
destination. Malgré
l'insistance de Rudi Garcia, il
semble bien que Feghouli soit
plus intéressé par la Serie A.
Il ne verrait pas d'un bon œil
un retour dans l'Hexagone.
Affaire à suivre.
I. Z.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz

À LA UNE

4

USMB

Newcastle
et le Milan
AC sur
Boudebouz

48 heures après le début du stage

BOUGY
«Je veux faire

PAR ISLAM Z.

comme Zizou»

«Il y a une bonne ambiance, content
de l'attitude des joueurs»
Appelé comme pompier en sélection, et afin d'aider le groupe
et le sélectionneur en prévision de la CAN, Madjid Bougherra
nous donne de bonnes nouvelles de l'ambiance du groupe.
PAR SMAÏL M. A.
Intervenant hier
au micro de l'ENTV
peu après la 2e séance
d'entraînement au
CTN, le Magic a tenu à
rassurer les Algériens :
"Franchement tout se
passe bien, content de
l'attitude des joueurs.
Il y a une bonne
ambiance dans le
groupe", a-t-il déclaré.
«Je me suis
régalé aux
entraînements»

Bougherra conbtinue à
raconter ses premières
48 heures avec l'EN et
affirme qu'il a apprécié
la composition du
groupe, la qualité
surtout, le tout en
étant de l'autre côté de
la barre : "Ce fut un
honneur de retrouver
les Verts, le staff, mes
coéquipiers et Sidi
Moussa. Ça m'a fait
bizarre, c'est une belle
expérience Je me suis
régalé aux
entraînements aussi, il
y a de la qualité, je

vais essayer d'aider les
joueurs, s'ils veulent,
même s'ils n'ont pas
besoin de ça." Et de
continuer : "On a
commencé à participer
aux réunions du staff
le travail a commencé."
«Je prendrai
une équipe
réserve, puis…»
En attendant de se
perfectionner dans le
monde de
l'entraînement, Bougy
se contente du rôle
d'adjoint très proche

des joueurs, il ne cache
pas son désir de
devenir un jour
comme Zizou : "Ma
référence c'est Zizou, il
a toujours été un
exemple pour moi, j'ai
suivi sa carrière, sa
façon de gérer, je vais
essayer de faire comme
lui. Je prendrai une
équipe réserve, puis je
serai adjoint puis être
entraîneur tout en
préparant les diplômes
qu'il faut", a-t-il conclu.
S. M. A.

Benyahia :

«Un honneur
pour moi de
travailler sous
les ordres de
Bougherra»

Le joueur de l'USMA ne
cache pas sa joie d'être
en sélection sous les
ordres de Bougherra, il
le décrit comme étant
son idole, il s'exprimait
hier au micro de l'ENTV
après le 2e
entraînement : "Un
honneur d'être avec
Bougherra, il peut
m'apporter beaucoup
sur le terrain, j'aimerais
faire la même carrière
que Madjid."

Ryad Boudebouz est le grand absent de la liste des
23 pour la prochaine édition de la CAN. Blessé et
opéré du ménisque, le joueur du MHSC est en pleine
période de convalescence. Cependant, cela n'empêche pas la presse française de le placer dans la
rubrique transferts. En effet, d'après les informations du site de transferts spécialisé, Foot Mercato,
le joueur formé à Sochaux serait grandement suivi
par la formation anglaise de Newcastle. L'équipe
entraînée par Rafa Benitez veut jouer la montée et
verrait d'un bon œil le transfert du joueur du côté de
St James Park. Toutefois, les Anglais ne sont pas les
seuls sur le coup puisque d'autres formations sont
sur le coup et notamment les Italiens du Milan AC.
Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler de
cette piste menant à San Siro mais ça n'a jamais
dépassé le stade des rumeurs. Auteur d'une très
belle première moitié de saison, l'Algérien a inscrit 7
buts en championnat. C'est ce qui explique notamment les intérêts des clubs comme WBA, West Ham,
Everton ou encore le FC Séville et Marseille.
Cependant, cela ne sera pas facile car le joueur est
toujours blessé.

Montpellier ferme la porte

Ayant passé un nouveau cap dans sa carrière,
Boudebouz peut aspirer à plus grand que Montpellier
dont il est un titulaire et un des cadres. Néanmoins,
l'affaire ne sera pas aisée pour le transférer et pour
cause. Le MHSC ne veut nullement entendre parler du
départ de son meneur de jeu attitré qui porte l'équipe cette saison. Avec un
président comme
Nicollin qui l'apprécie beaucoup,
on peut d'ores et
déjà imaginer
que la porte
est définitivement fermée,
du moins en ce
mois de janvier.
I. Z.

AUTOUR DE LA CAN
MAROC

La fédé
confirme
le forfait de
Belhanda
Absent pour plusieurs
semaines pour une fracture
d'un orteil, Younès Belhanda
va manquer la CAN 2017. Le
milieu offensif de l'OGC Nice
s'est rendu au stage de la
sélection du Maroc aux
Emirats Arabes Unis pour
passer des examens qui ont
confirmé le diagnostic. "Nous
savions qu'il souffrait d'une
fracture d'un orteil et avons
souhaité l'examiner. Il s'est
avéré que sa blessure ne lui
permettra pas de prendre part
aux entraînements. Par
conséquent, Belhanda ne
pourra pas prendre part à la
phase finale de la CAN 2017",
a annoncé le médecin des
Lions de l'Atlas, le docteur
Hifti, sur le site de la
Fédération marocaine.

CÔTE D'IVOIRE CAMEROUN GHANA
La fédération
met le paquet

Alors qu'ils disposaient de 3,5
milliards de Francs CFA pour
l'édition 2015, les Eléphants pourront
compter sur 3,9 milliards cette année !
Le champion en titre n'a aucune
excuse. "Comme toutes les
compétitions internationales de
l'année 2016-2017, le gouvernement a
pris des dispositions en fonction des
desiderata des Fédérations. Nous
sommes en train de préparer cette
CAN. Un budget nous a été soumis
(…). Le gouvernement est en train
d'étudier la question afin que l'équipe
nationale puisse se déplacer dans de
meilleures conditions. Je peux vous
dire qu'il n'y a pas de souci. C'est un
budget de 3,9 milliards FCFA, qui
prend en compte la préparation et la
participation à la CAN. L'Etat
respectera ses engagements vis-à-vis
de la Fédération Ivoirienne de
Football afin que l'équipe nationale se
déplace pour défendre son titre", a
affirmé le ministre des Sports et
Loisirs, Albert François Amichia, sur
les ondes de la RTI.

Choupo-Moting
décline pour
la CAN

Rien ne va chez les Lions
indomptables. Aux sept joueurs
professionnels qui ont déjà refusé
de rejoindre la sélection au Gabon,
on pourra ajouter Eric-Maxim
Choupo-Moting. Ce dernier a
décidé de ne pas donner suite à
l'appel de son pays. Sur son site
officiel, Schalke 04 a annoncé que
son joueur restera en Allemagne
pendant la CAN et se retire de la
sélection ! A noter que le joueur a
manqué plusieurs rassemblements
au cours des derniers mois, prétextant des blessures souvent douteuses… De son côté, la
Fédération camerounaise espère
que Joël Matip (Liverpool) et
Allan Nyom (WBA) feront volteface et rejoindront la Tanière. S'ils
persistent dans cette voie,
Choupo-Moting et son club pourraient en revanche être poursuivis
et sanctionnés par la FIFA.

Avec Gyan
et les frères
Ayew, mais
sans Shlupp

Vice-champion d'Afrique, le
Ghana se présentera avec tous
ses cadres à la CAN 2017.
Asamoah Gyan et les frères
André et Jordan Ayew sont
notamment présents dans la préliste de 26 joueurs révélée ce
lundi par le sélectionneur Avram
Grant. Les cadres Boye, Afful,
Wakaso, Atsu, les frères André et
Jordan Ayew et Waris sont tous
présents aux côtés du capitaine
Asamoah Gyan. Encore jamais
apparus avec le maillot du
Ghana, Bernard Tekpetey,
Raphaël Dwamena, Ebenezer
Ofori et Joseph Attamah font
figure d'appelés surprise. A
l'inverse, Jeff Schlupp, en
manque de temps de jeu à
Leicester, et Kwadwo Asamoah,
qui peine à se remettre de ses
blessures, manquent à l'appel.

ZIMBABWE
Billiat
s'est fait
attendre

Convoqué avec 30 autres
joueurs pour un premier stage de
préparation à la CAN 2017,
l'attaquant vedette du Zimbabwe
Khama Billiat a joué avec la
patience des instances de son
pays. Le fer de lance des
Mamelodi Sundowns s'est
finalement présenté au
regroupement des Warriors
lundi, rapporte TimesLive. A
temps pour être inclus dans la
liste des 23 que le sélectionneur
Callisto Pasuwa communiquera
d'ici à jeudi. Fatigué après
l'exténuante saison vécue avec
son club sud-africain, le
vainqueur de la Ligue des
champions africaine s'était vu
recommander quelques jours de
repos après son retour de la
Coupe du monde des clubs au
Japon.

Il refuse le payement par tranches

Merabet
(agent
du joueur)
«Maritimo
de Madera
veut
Zerguine»

Benamara
bloque Blida
De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR
Selon
certaines
indiscrétions, l'ancien
latéral droit de l'USMB,
Benamara, a exigé de
percevoir cash ses arriérés. Il a refusé la proposition de la direction du
club d'être payé par
tranches. En effet, l'agent
du joueur, Merabet, a
essayé de servir de
médiateur entre le
joueur et la direction du
club pour convaincre le
latéral droit d'aider
l'USMB qui souffre
d'une vraie crise financière. Merabet a fait l'impossible pour convaincre
Benamara d'accepter le
payement par tranches,
mais le joueur a refusé.
La réaction de Benamara
va sans doute obliger la
direction blidéenne à

faire l'impasse sur le
recrutement durant le
mercato hivernal, mais il
faut reconnaître encore
une fois que le refus de
Benamara va bloquer les
joueurs émigrés qui
devront, eux aussi,
prendre leur mal en
patience jusqu'à la fin de
la saison.
Melika et Boudina
ont accepté
la proposition
Selon la même source, les
deux anciens joueurs de
l'USMB qui endossent
actuellement le maillot de
l'ASO, à savoir Mohamed
Boudina et Mustapha
Melika, n'ont pas oublié
leur passage à Blida et se
sont montrés prêts à
accepter le payement par
tranches. La réaction de
Melika et de Boudina
reflète leurs bonnes inten-

L'agent du
baroudeur
Zerguine nous a
fait savoir que son
joueur a été sollicité par un club portugais, à savoir
Maritimo de
Madera. " J'ai reçu
l'invitation du
club portugais qui
veut s'attacher les
services de mon
attaquant, il s'agit
de Maritimo de
Madera. Ce club a
déjà envoyé son
émissaire pour
superviser le
joueur lors du premier derby de la
Mitidja qui a mis
aux prises le RCA
avec l'USMB, où
Zerguine avait
donné satisfaction.
Mais pour transférer le joueur, je
dois d'abord avoir
l'accord du président ", nous a
déclaré Merabet.

tions et leur respect pour
le club qui leur a permis
de briller.
Boumaza doit
vite trouver
une solution
Le président du CA de
l'USMB, Boumaza, doit
réagir vite pour trouver
une solution à son problème de dettes, et ce,
pour pouvoir qualifier
les joueurs émigrés et
permettre à l'entraîneur
Aubustain Calin de
bénéficier de leurs services durant la phase
retour du championnat.
Boumaza et le maire doivent réclamer le soutien
du wali de Blida,
Abdelkader Bouazghi,
qui pourra peut-être
convaincre les industriels de casser leur tirelire et renflouer les caisses
du club.
A. D.

Mercredi 4 janvier 2017

21

EN militaire USMB aujourd'hui
en amical
La formation de la ville des Roses doit jouer
son premier match amical cet après-midi au
CREPS de Ben Aknoun face à l'équipe nationale militaire. Cette joute devrait aider le premier responsable du volet technique, le
Roumain Aubustain Calin, à mettre ses
joueurs sous la loupe, et ce, pour découvrir le
point faible de son équipe et y remédier avant
le premier match de la phase retour.

Le match face
à l'IBKEK annulé
La joute amicale qui devrait avoir lieu samedi prochain entre l'USMB et Khemis ElKhechna a été annulée en fin de compte à
cause de la situation critique que vit l'IBKEK
sur le plan administratif. Cette donne a obligé
le coach blidéen à opter pour la programmation d'une rencontre face a l'équipe espoir de
l'USMB.

Achiche et
Bouraoui absents
Le deuxième galop d'entraînement de
l'USMB, qui s'est déroulé hier dans la matinée
à l'annexe du stade Tchaker, a été marqué par
l'absence d'Achiche et Bouraoui. Le premier
est resté au chevet de sa femme qui a accouché, hier. Le second, lui, souffre d'une forte
grippe.

ASO

Messaoud libéré

Plusieurs
jeunes ont
accompagné le
groupe à
Aïn Draham

Une icône s'en va
De notre correspondant
A. BENABDELKADER
L'information est tombée comme
un couperet dans les milieux sportifs
chélifiens. La direction du club chélifien
aurait procédé à la libération de son
meneur de jeu et figure de proue de
l'équipe asnamie lors des dernières
quinze années. En effet, Mohamed
Messaoud qui est originaire de Tiaret
où il a débuté sous les couleurs de la
JSMT a opté par la suite pour le MCO
avant d'atterrir à l'ASO où il a crevé
l'écran avec un but en finale de la coupe
d'Algérie en 2005 face à l'USMS avant
d'arracher le titre de meilleur buteur du
championnat à deux reprises.
Messaoud a porté les couleurs du CRB
et de l'USMAn avant de revenir à l'ASO
où il a promis de ne raccrocher les

crampons qu'après avoir remis l'équipe
parmi l'élite. Baissant de niveau lors
des deux dernières saisons, Messaoud,
qui est le doyen du groupe, n'a pas été
épargné
par
les
blessures.
L'information de sa libération ayant fait
le tour des milieux des supporters, ces
derniers ont affiché leur sympathie
pour "Moha" même si certains parmi
eux ont considéré l'intérêt du club
avant celui du joueur.
Seul rescapé du groupe
vainqueur de la coupe de
2005 et du titre de 2011
Lors des deux dernières saisons,
Mohamed Messaoud, le très respecté
par les Djawarih, a été le seul rescapé
du groupe ayant gagné la coupe
d'Algérie en 2005 dont il a été l'auteur
de l'unique but face à l'USMS au stade

du 5-Juillet. Idem pour ce qui est du premier
titre de champion de l'ASO en 2011, les deux
seuls consécrations du club jusque là.
Pourquoi a-t-il été libéré ?
Messaoud qui a souhaité remettre
l'équipe là où il l'a trouvée lorsqu'il y a
atterri, a été surpris par la décision de la
direction du club qui a préféré se passer
de ses services. Pour ce qui est des raisons de cette décision, même si rien n'a
été divulgué, les rumeurs vont bon
train entre celles ayant trait à un différend financier et celle d'une contestation du joueur quant à son nouveau
statut dans l'équipe où il estime qu'il
peut encore rendre service en tant
que titulaire. Affaire à suivre donc !
Les Djawarih sous le choc
Même si certains supporters voient en

sa libération un événement logique
étant donné son niveau qui n'est plus le
même, d'autres ont carrément critiqué
la direction du club estimant que la
manière n'était pas correcte avec un
joueur qui a toujours aimé l'ASO et qui
méritait un meilleur sort. Selon des
sources non encore confirmées, il y
aurait une histoire cachée dans cette
libération car même l'intéressé aurait
avoué qu'il mettra au clair certaines
choses dans les jours à venir.
Il ne manque pas de contacts
Sitôt libéré, Messaoud a été contacté
par plusieurs clubs, notamment de
Ligue 2. Le joueur qui n'a pas nié ces
contacts devrait prendre une décision
dès qu'il aura sa lettre de libération.
A. B.

En l'absence de certains
joueurs blessés comme
Keddad, Boussaid, Ouabdi
et Naâs Araba, le staff
technique s'est vu obligé
de faire qappel à des
jeunes du cru dont Larbi
Aissa, Toutaoui, Touili,
Benkaâkaâ, Boutiba et
Fellahi.

Maâmar Youcef
et Semahi chez
les militaires

Etant internationaux
militaires, Maâmar
Youcef et Semahi ont
rejoint la sélection
nationale qui effectue un
stage. Ces deux joueurs
ne sont désormais pas
avec le groupe en Tunisie,
ce qui l'a réduit à 19
éléments.

DIVISION NATIONALE AMATEUR
WAT

Tlemcen a un statut à défendre

Cela fait deux saisons que
les Bleu et Blanc n'ont pas
réalisé un aussi beau
parcours, du moins dans
sa première moitié.
PAR ABDELKRIM ZOUBIR
Les coéquipiers de Boukhiar, après
une courte défaite concédée à Arzew face à
l'OMA, lors de l'entame de la compétition, se

sont bien repris en enregistrant des résultats
conformes à leur ambition, c'est-à-dire retrouver la Ligue 2 Mobilis. Les Tlemcéniens ont
réalisé, à une journée de la fin de la phase
aller, à l'exception d'une seconde défaite
concédée à Maghnia face à l'IRBM, un parcours remarquable. La dernière victoire remportée en déplacement aux dépens de l'ASBM
les a carrément propulsés à la première place
du classement à une longueur du dauphin, en
l'occurrence l'OMA qui a été tenu en échec par
le SKAF. Il reste maintenant aux protégés de
Kherris de maintenir le rythme et de consolider leur position. Une mission largement à
leur portée puisqu'ils accueilleront la forma-

tion d'El-Khemis sur leur terrain mascotte de
Birouana qui connaîtra sans nul doute la foule
des grands jours. Les Widadis auront ainsi
l'opportunité d'offrir à leurs supporters le titre
honorifique de champion d'automne en guise
de cadeau pour la nouvelle année 2017. Les
fans du WAT sont convaincus que leur equipe
favorite est a même de réaliser leurs vœux
d'autant plus que le calendrier de la phase
retour leur est favorable. Si tout se déroule
conformément au programme établi, le staff
technique devra néanmoins gérer l'euphorie
qui a gagné les joueurs. Il est vrai que le WAT
s'est bien installé sur le fauteuil de leader,
mais les joueurs doivent faire preuve de plus

de vigilance d'autant plus que les matchs de la
phase retour seront très disputés et difficiles
compte tenu des enjeux. L'entraineur Kherris,
même s'il est satisfait du chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui, appréhende beaucoup le
retour dans la mesure où l'engagement physique prévaudra durant cette phase à l'issue
de laquelle sera désignée aussi bien l'equipe
championne que celle qui rétrogradera en
Inter-régions. Les camarades de Hadji, après
une journée de repos, ont repris le chemin des
entraînements pour préparer le match du
SKAF. Un rendez-vous crucial pour le WAT
qui devra confirmer son nouveau statut.
A. Z.

www.competition.dz

Mercredi 4 janvier 2017

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Quand on aime,
ou bien l'on n'a
point de peine,
ou bien l'on aime
jusqu'à sa peine.
Saint Augustin

INSOLITE

22

Citation

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

3

Des ciseaux retirés de son estomac 18 ans après l'opération
Des chirurgiens vietnamiens ont dû extraire de
l'estomac d'un homme vivant près d'Hanoï une
paire de ciseaux, oubliés 18 ans plus tôt lors
d'une opération. Ce dernier avait subi en 1998
une intervention chirurgicale à la suite d'un
accident de voiture. Mais ce n'est que lors d'une
récente échographie destinée à comprendre
l'origine de nouveaux maux de ventre que la
présence de ciseaux longs de 15 centimètres ont
été détectés. L'homme de 54 ans a été opéré
pendant trois heures pour permettre l'extraction
de l'instrument, a expliqué à l'AFP Ngo Trung

Thang, responsable de l'hôpital de Gang Thep Thaï
Nguyen, situé à 80 kilomètres au nord de la
capitale vietnamienne.
"Il se remet bien", a-t-il ajouté. D'après le porteparole du ministère de la Santé, cité par le site
Suc Khoe va Doi Song, Nhat a vécu près de deux
décennies en ayant "une vie normale", pouvant
manger et boire sans problème. Les autorités
vietnamiennes sont maintenant à la recherche
des médecins qui ont pratiqué l'opération en
1998 dans la province de Bac Kan en 1998.

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

JOUR

G
B
E
T
L
O
U
P
O
E
I
N
H
I
A

E
N
E
R
O
S
E
C
A
N
C
C
O
R
E

6

7

8

relation

désert

met K.-O.

lieux où l’on
enterre

transports
de Tarzan

minutieux

thorium

usure lente

ville belge

drame jaune

6

10

épée sans fin

appelées
à comparaître

12

résume une
longue suite

T
T
A
R
I
L
E
U
A
H
O
N
D
T
S

E
R
E
S
N
D
E
R
E
H
A
E
I
U
E

4
7
2
8
1
5
9
6
3

2
4
7
5
8
1
6
3
9

U
O
L
M
E
E
E
R
D
R
U
U
I
D
N

11

12

Les
Mauritaniens
depuis hier
à Alger

club
phocéen

unités de
capacité
myriapode

long siège

5

cultivé et
mondain

1
8
6
3
2
9
5
7
4

9
5
3
7
4
6
2
8
1

O
U
I
A
D
G
R
R
A
R
F
T
T
R
I

H
S
T
L
N
S
A
P
E
N
E
O
I
A
E

6
3
4
9
5
7
8
1
2

5
2
8
1
3
4
7
9
6

A
S
U
I
O
N
E
N
I
M
C
U
A
P
V

réunion de
fils de caret
tordus
ensemble

3

coule en
Sibérie

pianiste
français
clair

désignation

affaiblissement

relatif
à l’âne
irritant
au goût

céréminie
religieuse

7

provenir

vin espagnol

restes

crack
culotte courte

interjection

7
1
9
2
6
8
3
4
5
C
E
N
N
G
L
A
B
E
U
R
E
R
E
R

La sélection mauritanienne, seul et
unique sparring-partner des Verts avant
la CAN, est arrivée hier matin à Alger
pour se préparer pour la double
confrontation prévue contre l'EN les 7 et
10 janvier à Tchaker et Sidi Moussa.
Dirigée par le technicien français
Corentin Martins, l'équipe de Mauritanie
s'est déplacée avec un groupe composé
de joueurs locaux et professionnels. La
Mauritanie a été choisie par la FAF pour
permettre à Leekens se tester son groupe 2 fois. Dans un premier temps, la FAF
devait confirmer une seule partie seulement et tenter de trouver un deuxième
adversaire de qualité, mais finalement
et faute d'équipe, il y aura 2 rencontres
contre cette même équipe mauritanienne. Leekens a déclaré avant-hier qu'il a
opté pour cette sélection, étant donné
que son jeu ressemble au jeu du
Zimbabwe, il a ajouté que le premier
match comptait plus que tout. A noter
que le match de samedi prochain à 17h
sera officié par un arbitre malien, à
savoir Boubou Traoré et ses deux assistants habituels, à savoir Moriba Diakité
et Baba Yomboliba, le 2e match, celui du
10, sera lui dirigé par un arbitre mauritanien qui a accompagné la sélection de
son pays en Algérie.

8

en larmes
lettre grecque

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

3
9
1
6
7
2
4
5
8

10

groggy

futur officier
relatifs
au singe

8
6
5
4
9
3
1
2
7

9

conduites

1

sens
élément
pour “petit”

réminiscences

2

sied

11

vieux do

vallée

écarteur de
chirurgien

défalque

fin de soirée

contracté

9

parait

A
A
I
I
E
L
E
D
I
F
N
I
T
R
E

C
U
E
C
O
L
L
A
T
I
O
N
T
I
V

A
G
E
T
I
L
I
B
I
S
I
V
A
E
L

Neghiz et De Wilde
ont visionné plus
de 6 matches

capucin

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
ARDEUR
ATTRAIT
BERNER
BROCANTEUR
CACAHOUETE
COLLATION
DECORUM
DRAPERIE
ETANCHE
FUITE
GEIGNARD
GERANIUM
HARCELER
HOCHER
INFIDELE
INUTILE

LABEUR
LOUP
MALIN
MINE
ONDE
PARANOIA
PROFITEUR
REDIRE
RIDEAU
SANG
SAUNA
SUITE
TOLERANCE
TROUSSEAU
VERVEINE
VISIBILITE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

R
E
L
E
C
R
A
H
N
R
D
U
A
E
A

5

homme des
neiges

9 5
6 7
2
6
8
9
1
7
6
3
6
1
5 1
6 4
7
8
8
7
6
1
6
4
3
3
5

H
P
R
O
F
I
T
E
U
R
U
I
M
T
R

4

secondes
charges

SUDOKU

R
U
E
T
N
A
C
O
R
B
T
M
R
A
E

3

4

C'est un gars qui affirme, après une
profonde réflexion :
“Je me suis marié deux fois, deux échecs !
La première s'est barrée, la seconde est restée.”

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

C
O
N
S
E
N
T
E
M
E
N
T

P
I
O
T
V
E
R

A
K
E
N
E

S
I
E
C
L
E
S

A
N
A
R

E
R
E

F

A
R
C
A
N
E
S

U
E
L
E

R
E
M
R

P
I
S
I
S
O

R
I

B
S

G
A
G

A
G
E

T
S
A
R
P
I
R
O
U
E
T
T
E
S

F
U
I
R
A
I
T
I
N
C
L
U
S
T

R
T
A
D
E
R
E
C
H
E
F
N
E

D
E
E
S
S
E
A
N
E
E
S
B
U
S

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

5

T A R E K
6

7

8

9 10 11

H A M O U M

LES MELÉS
AZIZ
BITEL

Aucune
séance de
visionnage
prévue
au Gabon

Alors que le travail sur le terrain a commencé et que Leekens a déjà dirigé 2
entraînements, les adjoints du coach
national, à savoir Patrick de Wilde et
Nabil Neghiz continuent leur travail
d'analyse en marge du terrain. Selon
une source proche du staff, le duo qui a
été désigné pour visionner les matches
des 3 adversaires des Verts lors de la
CAN, à savoir le Zimbabwe, la Tunisie et
le Sénégal, continue à le faire en tenant
de mettre la main sur les points forts et
les faiblesses de chacun des 3 teams.
La même source ajoutera que l'opération est encore en cours, et qu'elle se
poursuivra pour les jours à venir, où
plus de 6 rencontres ont été passées au
crible, cette opération devrait s'arrêter
avant le départ au Gabon, puisqu'aucune
séance de visionnage ne sera programmée sur place. Rappelons que des
séances collectives de visionnage sont
au programme durant ce stage, où les
joueurs seront mis au parfum des
observations déjà notées.
S. M. A.

Feghouli et Medjani écartés
Brahimi, Mahrez, Guedioura et Slimani absents

MALAISE

À SIDI MOUSSA

Bizarre, c'est le mot qui convient le mieux pour décrire l'ambiance à Sidi
Moussa. L'éviction de Feghouli et Medjani a choqué tout le groupe.
Depuis leur arrivée à Alger, les joueurs ne parlent que de ça…

La mise à l'écart de Sofiane
Feghouli et de Carl Medjani a laissé un
vide qu'on ne peut combler chez les
Verts. L'absence de Mahrez, Slimani,
Brahimi et Guedioura n'a fait qu'alimenter encore plus l'inquiétude des
joueurs, surtout les anciens, habitués
depuis quelques années à des visages
"familiers" et à une routine et des habitudes liées directement à ces éléments
indissociables de la famille de l'équipe
nationale. Même s'ils ne le disent pas
publiquement pour des raisons évidentes, tous, sans exception, vivent une
situation nouvelle qui leur a été imposée par la FAF, à laquelle ils devront s'y
habituer, même s'ils ne la souhaitaient
pas vraiment.
Une nouvelle équipe,
un nouveau visage de l'EN
Un employé de Sidi Moussa nous a dit
hier une phrase innocente et simple,
mais ô combien pleine de sens. "Quand
je les vois passer, j'ai l'impression que
ce n'est pas l'équipe nationale
d'Algérie… On dirait les olympiques,
ou un stage des joueurs locaux ! Ce
n'est qu'en voyant Mbolhi, Mesbah,
Mandi ou Bentaleb que je m'aperçois
qu'il s'agit bel et bien de notre sélection", nous lancera-t-il. C'est pour dire
combien cette situation peut être pesante pour les joueurs et pour le groupe de
manière générale. Orphelins de leurs
frères d'armes, ceux qui restent du
noyau de l'EN sont angoissés à un tel
point que cela s'est répercuté sur le
staff technique.
Mesbah a tout compris
Dans une déclaration à l'ENTV, Djamel
Mesbah, l'un des plus capés des
joueurs sélectionnés, a glissé une phrase qui en dit long sur la situation
actuelle de la sélection. Elle confirme
même que le groupe qu'on a jusque-là
connu n'existe plus et qu'il s'agit là
d'un nouveau qu'il faudra reconstruire.
"On va essayer de construire un groupe", dira-t-il. Djamel Mesbah n'est pas
n'importe qui. Il connaît cette équipe
mieux que quiconque. Si quelques

heures après son arrivée il a remarqué
que les choses ont changé depuis sa
dernière sélection, c'est que la situation
est vraiment angoissante.
Les tentatives désespérées
de Bougherra
Nos yeux à Sidi Moussa ont remarqué
lors de ce stage la formidable l'implication de Bougherra. Plus près des
joueurs que de Leekens, il essaye,
comme ce fut le cas lorsqu'il était
joueur, de combler le vide laissé par
Medjani et Feghouli… sans oublier les
Anglais, sans succès. Même Mansouri
s'y est mis, mais comme nous l'a dit
Moussa Saïb lors de l'entretien qu'il
nous accordé hier : personne ne peut
remplacer ces deux joueurs, même pas
Bougherra ou Mansouri ! " L'ancien
capitaine des Verts sait de quoi il parle.
A-t-on brisé «la famille» ?
Ce qu'on craint le plus, c'est que cette
décision qu'on pense injuste brise le
lien, brise la famille, casse le groupe à
quelques jours seulement de la CAN.
Beaucoup font le lien entre cette décision et celle prise par Vahid il y a 4 ans
qui avait écarté Ziani, Yebda, Belhadj et
beaucoup d'autres cadres. Sauf que le
Bosniaque avait trouvé l'EN vieillissante, le groupe brisé, sans aucune volonté ou soif de victoires et de succès.
Tout refaire à zéro était inéluctable.
Ce n'est pas le cas de Georges
Leekens à qui l'Algérie a offert une
génération en or capable de réaliser
des choses inimaginables et il a laissé
la FAF décider à sa place et casser
tout ce qui a été réalisé depuis 2012.
Personne n'a compris
pour Medjani
Selon nos sources, certains joueurs, et
pas des moindres, sont allés sur le net
pour calculer et comparer le temps de
jeu de Medjani avec ceux de Belkaroui,
Bensebaïni et Cadamuro. Choqués par
le résultat trouvé, certains ont
carrément montré leur dégoût
et leur incompréhension face à
cette injustice à l'égart de leur

capitaine. Il y aurait même certains qui
ont pris leur téléphone pour lui montrer leur solidarité dans ces moments
pénibles…Bien sûr, ceci se passe en
interne loin des nombreux yeux du
président, mais dans les chambres, on
ne parle que de ça.

Musculation,
hier, après
l'entraînement

A l'issue de la dernière
séance d'entraînement
d'hier, les joueurs ont
rejoint la salle de
musculation pour une
petite séance annonçant la clôture du 2e
jour de préparation.

Arrivée
attendue du
trio «anglais»
et Brahimi

Le groupe devrait se
compléter aujourd'hui
Les deux premiers
jours ont connu la présence de 19 joueurs
au CTN. Ce n'est qu'aujourd'hui que le groupe
sera au complet avec
l'arrivée attendue de
Guedioura de Slimani
et Mahrez ainsi que
Brahimi qui jouait hier
son match avec le FC
Porto en coupe de la
Ligue.

«Un jour, notre tour
viendra»
Comme on l'a toujours dit, ce n'est pas
la non-convocation de Feghouli qui fait
Biquotidien
mal, mais la manière et les raisons. Il
aujourd'hui
faut dire que dans le poste de Soso,
et demain
l'Algérie est bien garnis, néanmoins,
Les joueurs des Verts
certains joueurs, notamment les plus
seront soumis à des
anciens d'entre eux n'ont pas trop aimé
séances biquotila manière avec laquelle on a éjecté ce
diennes aujourd'hui et
joueur. Les joueurs savent qui et pour- demain au CTN. Ainsi il
quoi Sofiane a été écarté et le moins
y aura un entraîneque l'ont puisse dire c'est que cela ne
ment matinal et un
les rassure pas du tout. Quel exemple
autre le soir avant de
a-t-on donné à ces jeunes ? Qui peut
revenir à une seule
séance vendredi, une
leur assurer qu'ils ne vivront pas cela
séance qui aura lieu à
dans un avenir proche ? D'abord Ziani
17h qui n'est autre
et Belhadj et aujourd'hui Feghouli et
que l'heure du coup
Medjani, demain, ce sera
d'envoi du match du
Bentaleb, Mahrez ou
lendemain contre la
Slimani…et le sabotage
Mauritanie.
continue…mais bon ça ira
mieux lorsque les Anglais et
Brahimi seront là.
A. M.

Mesbah : «On va
essayer de former
un groupe»
Le défenseur de Crotone, Djamel Mesbah, s'est dit "fier"
d'effectuer son retour en sélection, après près de deux
années d'absence, à l'occasion de sa convocation dans la
liste des 23 : "C'est toujours une fierté de représenter
l'Algérie. On va bien se préparer pour cette CAN au
Gabon. Nous sommes tous contents de se retrouver,
c'est un plaisir pour tout le monde. Il y a toujours une
bonne ambiance dans cette équipe", a indiqué le latéral
gauche lundi soir au micro de l'ENTV rapporté par l'APS.
Mesbah qui a été choisi à Ferhani constitue un grand plus
aux yeux du Belge qui en parlait dimanche en conférence de
presse : "On va attendre les retardataires. On va essayer de former un groupe pour faire un bon résultat au Gabon et bien représenter le pays", a-t-il ajouté en marge du premier jour du stage
de la sélection entamé au CTN.

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 4 janvier 2017

À LA UNE

2

INTERNATIONALE

SLIMANI

MAHREZ

BRAHIMI

Avantages
 GROSSE densité au milieu avec
la présence de cinq joueurs
 VERROUILLAGE de l'axe grâce aux
trois défenseurs centraux.

GHOULAM

 SYSTÈME flexible grâce aux deux
milieux latéraux. Possibilité d'un passage
rapide d'une défense à trois à une défense renforcée à cinq.
 FACILITE la mise en place d'un
pressing sur l'équipe adverse avec
sept joueurs à disposition.

TAIDER

BENTALEB

BESEBAÏNI
(Belkaroui)

 UTILISATION de toute la
largeur du terrain avec
recherche de déséquilibre sur les ailes.

MANDI

Failles

MEFTAH

BENYAHIA

(Cadamuro)

 FAILLE défensive sur les ailes
par l'absence de vrais défenseurs latéraux - L'arrière-garde
centrale peut avoir des difficultés s'ils ne sont pas bons de la
tête.
 ÉNORMES efforts physiques
demandés aux deux milieux
latéraux qui doivent occuper
tout le couloir
 LES ÉQUIPES adoptant
ce schéma contrôle rarement
le jeu.
 DANS CE SYSTÈME, la
moindre erreur se paye
cash, tous les joueurs
doivent respecter les
consignes.

MBOLHI

3-5-2
EST UN SUICIDE
LE

Leekens a reconnu, avant-hier en
conférence de presse, qu'il a un grand problème en défense. Comme solution, il nous propose de changer complètement l'organisation
de jeu adoptée par les Verts depuis 5 ans,
pour passer d'une défense classique à quatre,
à un axe central composé de trois défenseurs
avec deux milieux de terrain de couloir, ou
ce qu'on appel dans le jargon footballistique
"les milieux latéraux". Il faut dire que ce système est démodé et peu utilisé dans le haut
niveau (l'Italie et la Juve sont des exceptions,
ndlr) pour la simple raison qu'il demande un
énorme travail tactique à des joueurs majoritairement formés dans des systèmes à 4
défenseurs et une seule pointe. Mais ceci ne
décourage pas pour autant Leekens qui
devrait en principe expérimenter cette tactique samedi prochain à l'occasion du match
amical face à la Mauritanie. Aura-t-il le
temps de mettre en place cette disposition ?
A-t-il les joueurs nécessaires ou les profils
requis pour réussir à appliquer cette organisation de jeu assez compliquée au point où
seuls les Italiens la maîtrisent vraiment ? Et
enfin, ne serai-ce pas par peur ou excès de
prudence que le Belge veut rajouter un
défenseur et en éliminer un attaquant, probablement Soudani ? Beaucoup de questions
à soulever à une douzaine de jours du premier match face au Zimbabwe.
Le temps : deux semaines
1
de pratique ne suffisent pas
Les rares équipes ayant utilisé et réussi ce

schéma ont dû travailler dur et longtemps
pour arriver à un résultat probant. En plus
de la Juventus, l'exemple le plus édifiant est
celui de Luis Van Gaal en Coupe du monde
2014. Le Batave avait délaissé l'historique 4-33 des Pays-Bas pour surprendre l'Espagne en
3-5-2. On a su après que l'équipe avait travaillé pendant un mois pour arriver au résultat qu'on a tous vu et apprécié. La même
chose peut être dite de l'Italie de Conte ou
même de l'Algérie de Rabah Saâdane. A propos du 3-5-2, Alain Casanova, l'un des entraîneurs à avoir joué avec ce schéma au micro
de l'Equipe dira : "Il faut du temps pour bien
mettre en place un 3-5-2, pour que les
joueurs s'en imprègnent vraiment. C'est un
système qui demande beaucoup de travail
car il est peu utilisé dans les catégories de
jeunes", explique l'ancien entraîneur de

Toulouse (2008-2015). "Je l'avais mis en place
à quatre matches d'une fin de saison, alors
qu'il n'y avait plus d'enjeu. J'avais sensibilisé
les joueurs, et on avait eu ensuite les six
semaines de l'intersaison pour que les automatismes se créent. Mais même quand on
commence à bien l'utiliser, cela demande
toujours beaucoup de justesse, de réajustements", ajoutera-t-il. Si Casanova dit qu'il
faut au moins un mois en club pour mettre
en place le 3-5-2, qu'en est-il d'une sélection
où les joueurs ne se voient que 6 fois par an ?
C'est pour dire qu'à 12 jours de la CAN,
prendre le risque de casser ce qui a été fait
depuis l'ère Vahid pour revenir en 2009-2010,
sans aucune garantie de réussite et surtout
sans qu'on ait des Halliche, Bougherra,
Yahia, Belhadj et Matmour derrière… c'est
un suicide.

Le profil : nous avons
2
les joueurs pour, mais
pas les automatismes
Comme le 4-3-3 ou le 4-4-2, dans
le 3-5-2 ou le 5-3-2 le placement
des joueurs les uns par rapport
aux autres et le champ d'action
de chacun d'entre eux doit
être bien défini. Le dispositif de jeu, le placement, le déplacement et surtout le
coulissement d'une
zone à une autre
est la base de toute
tactique. Plus que
toutes les autres
schémas, le 3-5-2
exige une rigueur
extrême de tous les
joueurs de champ.
La discipline doit être
militaire. En plus
d'avoir ces deux caractéristiques chez chaque
joueur, pas seulement
les 5 défenseurs, les
trois axiaux doivent
impérativement être
bons dans les airs et
aussi dans la relance.
Pourquoi ? Parce que
le 3-5-2 pousse généralement l'adversaire à

sortir le ballon de l'axe pour attaquer par les
côtés dans le dos des milieux latéraux. Il y
aura donc forcément beaucoup de centres.
Comme l'un des axiaux et toujours obligé de
dézoner pour couvrir son latéral, les deux
qui restent seront pratiquement dans une
situation de un contre un, d'où la primordialité de gagner son duel. Par ailleurs et lorsqu'on récupère le ballon, il est important et
nécessaire à ce que la première relance soit
juste et toujours vers l'avant, de préférence
sur les côtés vers Meftah ou Ghoulam, sinon
Mahrez ou Brahimi… A-t-on ce genre de
joueurs ? Théoriquement oui. Meftah et
Ghoulam qui devront chacun dans son couloir faire l'ascenseur ont les moyens physiques et techniques pour s'adjuger cette
tâche. Dans l'axe central, Mandi, Bensebaïni
et Benyahia ou Cadamuro ou même
Belkaroui sont tous des bons relanceurs.
Le seul souci, c'est que Belkaroui, malgré
son gabarit n'est pas bon dans les airs,
ce qui le désavantage par rapport aux
autres, notamment Bensebaïni son principal concurrent du fait qu'ils sont tous
les deux gauchers donc candidat au
poste d'axial gauche. Ainsi et en réponse à
notre deuxième interrogation, on dira que
Leekens a les profils pour jouer en 35-2, mais on revient toujours au
facteur temps. Ces joueurs
n'ont jamais joué ensemble. Ils
n'ont même pas les automatismes pour jouer dans un 43-3 classique, alors le 3-52… Ce n'est même pas la
peine de parler de la
rigueur tactique et de la
discipline dans le jeu qui
ont été depuis la nuit
des temps notre point
faible et pas qu'en football !
Pressing haut,
3
bloc bas, va-t-on
revenir à 2009 ?

Georges Leekens veut densifier
son axe central et créer le surnombre au milieu de terrain
avec une prise de risque minimale. Parce que l'un des avantages du 3-5-2 est le pressing
haut, le sélectionneur national

devrait demander à tout le monde, notamment ses latéraux avancés de harceler chacun
de son côté son vis-à-vis dans le but de récupérer le ballon dans la zone de construction.
Les attaquants pressent, les milieux suivent
et la défense aussi. Le bloc dans ce cas de
figure est très haut, mais pourront nous le
maintenir, fermer tous les espaces et couvrir
chaque surface ?
Sûrement pas. Si l'adversaire réussit à sortir
le ballon de sa zone alors que notre bloc est
haut, il faudrait que notre équipe réussisse à
revenir en bloc dans notre moitié de terrain
pour défendre très bas, à 30, 40 mètres de
notre cage, (chose qu'on n'a pas réussie au
Nigeria, notamment sur le second but). Si
l'adversaire est encerclé et décide de jouer
long, il faudrait que nos défenseurs soient
forts dans les airs et dans la couverture…
Qu'il ait choisi de prendre 9 défenseurs au
Gabon suffit pour nous donner une idée sur
la stratégie qu'il compte adopter lors de cette
CAN. Ce qui n'était qu'une crainte est
aujourd'hui une réalité. Pour le grand bonheur de certains, l'Algérie ne comptera pas
les passes au Gabon. La conservation du ballon, l'attaque à outrance et le jeu fluide et
attractif, c'est terminé. Leekens va verrouiller
et il le revendique haut et fort : "Il ne faut pas
s'attendre à ce que je prenne des risques",
disait-il avant-hier en conférence de presse.
Le Belge semble convaincu que c'est comme
ça qu'il pourra gagner en Afrique, un avis
que beaucoup d'observateurs ne partagent
pas. D'abord parce que les équipes qui défendent sont ceux qui n'ont pas les moyens pour
attaquer, dominer, conserver le ballon et faire
le jeu. Ensuite, on dira que chaque équipe
doit jouer sur ses points forts et dans notre
cas, c'est l'attaque. On ne peut pas défendre
lorsqu'on a Brahimi, Ghezzal, Soudani,
Mahrez, Bounedjah, Bentaleb, Taïder et autre
Slimani dans son équipe. L'Egypte, sans
avoir des joueurs de cette classe, mais qui a
un jeu proche du notre a bien gagné 3 CAN
consécutives en jouant et en dominant, pourquoi pas nous ? On ne dit pas que le 3-5-2 est
une tactique défensive, parce que ce n'est pas
le cas, néanmoins, les intentions de Leekens à
travers ce choix sont claires et avec l'éviction
de Feghouli, il n'y aura personne pour lui
dire : coach, ça ce n'est pas nous, ce n'est pas
notre jeu, ce n'est pas notre culture !
A. M.

Le PSG
avec
Draxler et
Lo Celso,
mais sans
Jesé en
Tunisie

Unai Emery a retenu un groupe de
20 joueurs pour le
déplacement du
Paris SaintGermain en
Tunisie. Jesé et
Edinson Cavani
manquent notamment à l'appel, les
recrues sont là. Il
manquera plusieurs joueurs en
Tunisie. Parmi les
absents dans le
groupe retenu par
Unai Emery, on
retrouve forcément Serge Aurier,
qui a été retenu
pour disputer la
CAN avec la Côte
d'Ivoire. Mais ce
n'est pas le seul à
manquer ce stage
de reprise puisque
Thomas Meunier,
Javier Pastore et
Edinson Cavani
sont à l'infirmerie,
au contraire
d'Adrien Rabiot
qui fait son retour
et accompagnera
les recrues Julian
Draxler et Giovani
Lo Celso. En
revanche, Jesé n'a
tout simplement
pas été retenu, ce
qui renforce l'idée
d'un départ cet
hiver. Les
Parisiens affronteront le Club
Africain de Tunis à
19h aujourd'hui.

Mourinho

POURQUOI
SAMPAOLI
PRÉFÈRE
MESSI À
RONALDO

L'HOMME

QUI A DÉPENSÉ

1 MILLIARD

Le mercato d'hiver s'est ouvert ce dimanche et plusieurs
gros clubs pourraient passer à l'action. Certains entraîneurs
sont plus dépensiers que d'autres. Le roi toutes catégories
depuis 10 ans se nomme José Mourinho.

Fraîchement nommé sur
le banc de Manchester United
l'été dernier, José Mourinho a
été à l'origine de l'arrivée de
Paul Pogba pour la modique
somme de 120 millions d'euros,
soit le transfert le plus cher de
l'histoire du football.
L'entraîneur portugais a complété son marché estival par les
recrutements d'Henrikh
Mkhitaryan et d'Eric Bailly, respectivement pour 42 et 38 millions d'euros. Une enveloppe
de près de 200 millions d'euros,
pour un été seulement. Le
Special One est un habitué des
transferts retentissants. Depuis
juin 2006, il est le technicien qui
a le plus dépensé pour acheter
des joueurs, et le total de ses
emplettes donne le vertige :
990,65 millions d'euros (pour 60
joueurs), selon le site spécialisé
Transfermarkt. Si cet hiver,
Manchester United achète pour
plus de dix millions d'euros, il
dépassera ainsi la barre symbolique et invraisemblable du milliard d'euros. Parmi les autres
transferts extrêmement couteux

réalisés par Mourinho, les arrivées de Chevtchenko (43,3 M€),
Costa (38 M€), Willian (35,5M€)
ou Fabregas (33M€) à Chelsea,
et celles de Di Maria (33M€),
Modric (30 M€) ou Coentrao
(30M€) au Real Madrid.
Derrière Mourinho, l'entraîneur
le plus dépensier est l'Italien
Carlo Ancelotti qui, depuis
2006, a misé 836,05 millions

d'euros pour acheter 47 joueurs
à l'AC Milan, à Chelsea, au
PSG, au Real Madrid et au
Bayern Munich. Le Chilien
Manuel Pellegrini complète le
podium, avec 832,95 millions
d'euros dilapidés pour les
achats de 55 joueurs depuis
2006, sur les bancs de Villarreal,
Malaga mais surtout du Real
Madrid et de Manchester City.

Parmi les arrivées très coûteuses sous sa direction, celles
de Cristiano Ronaldo (94 M€),
Kaka (65 M€), Xabi Alonso
(35,4M€) et Karim Benzema
(35M€) au Real Madrid, et
celles de Kevin De Bruyne
(74M€), Raheem Sterling
(62,5M€) et Nicolas Otamendi
(44,6M€) à Manchester City.

Dépenses effectuées par chaque entraîneur lors des
différents mercatos depuis juin 2006 (en millions d'euros)

Zidane, la cerise sur le gâteau arrive
Zinedine Zidane a vécu une
année 2016 de rêve sur le banc du
Real Madrid. En l'espace d'un an,
l'entraîneur est devenu indispensable au sein de la Casa Blanca. Il a
bien mérité d'obtenir une récompense sur le plan contractuel. A 44
ans, Zinedine Zidane est un entraîneur comblé. L'année passée, le
coach français du Real Madrid a
remporté la Ligue des champions,
la Supercoupe d'Europe et plus
récemment le Mondial des clubs.
Autrement dit, "Zizou" a fait un
carton plein ou presque chez les
Merengue. Le champion du
monde 1998 a montré qu'il était
capable de bien gérer le vestiaire
madrilène. Il est rempli de joueurs
formidables, mais certains ont un
ego surdimensionné. Nul doute
que son statut de footballeur de
légende a permis à Zinedine
Zidane d'obtenir l'adhésion de ses
troupes. A l'heure actuelle, la formation du Real Madrid reste sur

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

une série de 37 matches (officiels)
d'invincibilité qui fait tourner
beaucoup de têtes. Si la Casa
Blanca continuait sur sa lancée
au cours de cette saison
2016/2017, alors elle réussirait sûrement à réaliser un
quintuplé historique Ligue
des champions - Liga Coupe du Roi - Supercoupe
d'Europe - Mondial des clubs.
Cas échéant, Zinedine Zidane se
hisserait au rang de meilleur
entraîneur sur la planète du ballon
rond. En attendant de savoir s'il
parviendra, ou non, à frapper fort
en 2017, force est de
constater que les
dirigeants du Real
ont envie de le
conserver pendant
encore de nombreuses
années au Stade Santiago
Bernabeu. Selon le journal El
Confidencial, le président madrilène, Florentino Pérez, est prêt à

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

offrir un nouveau contrat à
Zinedine Zidane "d'un ou deux
ans".
Un salaire royal ?
Actuellement, celui dont
bénéficie "Zizou" expirera
le 30 juin 2018. Aux yeux
du dirigeant espagnol, il est
grand
temps de
renouveler le
bail
du

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

23

Français et d'accompagner cela
d'une revalorisation sur le plan
salarial. Florentino Pérez a envie
de récompenser Zinedine Zidane
en hissant sa rémunération "à la
hauteur des entraîneurs les mieux
payés du Vieux Continent".
Actuellement, l'ancien joueur du
Real Madrid, de la Juventus Turin,
de Bordeaux ou encore Cannes
figure à la neuvième place du classement mondial. Il perçoit environ
5,4 millions d'euros brut par an
depuis qu'il est le coach principal
des Merengue. Pour hisser
Zinedine Zidane dans le "Top 5",
Florentino Pérez devra quasiment
doubler son salaire puisque Arsène
Wenger (5e) touche 9,8 millions
brut par an à Arsenal. Rappelons
que le trio de tête est composé de
Luis Enrique (18,7 millions brut au
FC Barcelone), Pep Guardiola (17,8
millions brut à Manchester City) et
José Mourinho (16,3 millions brut
à Manchester United).

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

C'est l'entraîneur à la
mode en Liga. Jorge Sampaoli fait
des merveilles avec Séville depuis
le début de la saison. Alors que
son équipe va rencontrer 3 fois de
suite le Real Madrid, le technicien
n'hésite pas à placer Messi au-dessus de Ronaldo… Le défi est de
taille. Immense même si l'on se
réfère à l'histoire récente. Séville
va rencontrer trois fois de suite le
Real Madrid, une fois en Liga et
deux fois en Coupe d'Espagne, le
tout en seulement 8 jours… Une
équipe madrilène qui vient de
remporter la Coupe du monde des
clubs et qui reste notamment sur
37 rencontres sans connaître la
défaite. Le tout grâce notamment à
un Cristiano Ronaldo qui a retrouvé toutes ses sensations. Mais à
l'heure d'évaluer les forces en présence, Sampaoli place le Portugais
sur un piédestal mais, parce qu'il y
a toujours un mais, juste en dessous de Leo Messi. "Cristiano est
un joueur grandiose, principalement à l'approche du but adverse.
C'est un footballeur décisif. Son
seul problème est que, à son apogée, il est tombé en même temps
que Messi qui est le meilleur
joueur de l'histoire, ou quasiment
le meilleur", explique le technicien
sévillan à Marca. Pour aller plus
loin dans son propos, il explique
combien il admire la star blaugrana. "Entrainer Messi est toujours
un rêve. J'ai toujours dit que mon
souhait d'entraîner un jour
l'Argentine doit beaucoup avec la
possibilité de le voir s'entraîner
tous les jours. Mais ça ne s'est pas
fait pour le moment. Ça reste un
rêve, même si ça ne dépend pas de
moi", ajoute Sampaoli. Difficile de
faire plus clair.

Il se casse la jambe...
et prend un carton
jaune !
Ce malheureux joueur de quatrième
division anglaise a vécu une mésaventure peu banale lors de la rencontre entre son équipe de Luton et
Portsmouth. Cameron McGeehan,
joueur de Luton (D4 anglaise), a
vécu une bien drôle de mésaventure
lundi lors du match de League Two
perdu 1-0 par son équipe sur la
pelouse de Portsmouth. Même si
"drôle" n'est pas vraiment le terme
approprié dans ce cas précis.
Victime d'un tacle de Michael Doyle
au quart d'heure de jeu, le pauvre a
eu la jambe cassée sur l'action. Et
alors qu'il s'apprêtait à être évacué
sur une civière, le milieu de terrain
a été averti par l'arbitre pour avoir
mis un coup de poing, de rage, sur
la pelouse ! Pour son entraîneur,
Nathan Lane, interrogé dans les
colonnes de Luton Today, l'arbitre
aurait dû faire d'un peu plus "d'empathie ou de compassion." Et pour
ne rien arranger, le public de
Fratton Park a copieusement sifflé
le malheureux, lui souhaitant un
"bon" séjour à l'hôpital…

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

24

La JSK devait récupérer sa libération hier soir

Mercredi 4 janvier 2017

ARRET SUR IMAGE
Hamar fait
son mercato
à Madrid

Licence
CAF A : fin
du stage
avec
Belloumi
et Madoui

Le stage de
régularisation
de la licence CAF
A, qui a débuté
le mercredi 28
décembre 2016
à l'INF/STS d'Aïn
Benian, a pris
fin le samedi 31
décembre 2016.
Ce stage a été
marqué par la
présence de
Lakhdar
Belloumi,
Kheïreddine
Madoui, de
l'adjoint du
sélectionneur
mauritanien
Mustapha Sall
et de l'ancien
capitaine de la
sélection de
Mauritanie, qui
vient juste de
raccrocher les
crampons. 80
candidats
étaient présents
à ce stage
encadré par
quatre
instructeurs
CAF : Mahmoud
Bacha, Taoufik
Korichi, Ameur
Chafik et Nacer
Eddine Saâdi.

«

Ça se complique
pour Naples
dans le dossier

SAÂDI

Moi, je regrette GHOULAM
surtout Medjani»

 «Bensebaïni et Benyahia formeront la
future paire centrale des Verts»

Le sélectionneur national a livré sa liste des 23 retenus pour la
CAN 2017 dans laquelle Feghouli et Medjani ne figurent pas. Pour
Noureddine Saâdi, l’ancien entraîneur du MC Alger, entre autres,
c’est surtout la mise à l’écart de Medjani qui est surprenante.
Maintenant que la liste des
23 pour le Gabon est
connue, qu’en dites-vous ?

D’abord, je souligne que je
respecte toujours les choix des
entraîneurs parce que ce sont
eux qui sont les plus proches
de la situation. Puis, à en juger
de loin, je relève le cas de
deux joueurs : Medjani surtout et Feghouli un tant soit
peu. Ce dernier, malgré ses
qualités de joueur, n’est pratiquement pas en forme cette
saison, son club ne le fait
d’ailleurs pas jouer. En outre,
il y a d’autres joueurs à son
poste en sélection, qui sont
dans de meilleures dispositions. Mais je ne raisonnerai
pas de la même manière au
sujet de Medjani.

Pourquoi ?

Parce que je considère qu’il
est l’un des meilleurs défenseurs de l’équipe nationale
depuis que Raouraoua a opté
pour la politique des joueurs
émigrés. En plus, il est précieux à deux postes : défenseur axial ou sentinelle. Il a
une capacité et une mobilité
qui permettent de répondre au
jeu adverse. Et comme nous
n’avons pas une bonne défense, je crois que même si
Medjani ne joue pas dans son
club, il aurait malgré tout
rendu service à la sélection.

Georges Leekens, le
sélectionneur national, a
pris 9 défenseurs, est-ce
une indication sur ses
intentions lors de la CAN
2017 ?

En négociations depuis des semaines, les dirigeants de
Naples n'ont toujours pas réussi à convaincre Ghoulam
de prolonger. Le joueur a, selon la presse italienne, refusé l'offre faite par Aurélio De
Laurentis. Avec Chelsea et le Bayern
Munich dans son sillage, le joueur est
désormais en position de
force. C'est Naples qui se trouve
dans la difficulté. Le Bayern
pour rappel a proposé un
contrat de 3 ans à
l'Algérien assorti
d'un salaire à
hauteur de
2,5M€/an.
Une offre
sur
laquelle
Naples
devra
s'aligner.

ARIBI AUJOURD'HUI
À TIZI POUR SIGNER
Libérés par le CRB HANNACHI

MCA - Shanghai aujourd'hui à 16h

LE MOULOUDIA

À L'ÉPREUVE
DES CHINOIS

VEUT

BOUGUEROUA ET BOUCHAMA

www.competition.dz MERCREDI 4 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4868 ISSN 1111

RÉPUTÉ POUR ÊTRE DUR LORS
DES PRÉPARATIONS

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

LES JOUEURS
VONT SOUFFRIR
AVEC MOUASSA

FEGHOULI-MEDJANI : LE CHOC

L’absence de Slimani, Brahimi, Mahrez et Guedioura n’y a pas aidé

MALAISE
À SIDI MOUSSA

Kasperczak
mécontent

Je ne le pense pas. C’est le
secteur où il y a des doutes,
c’est donc bien de prendre
assez d’éléments pour avoir
une assise suffisante permettant de faire des changements.

seulement il ne faut pas chercher des faux-fuyants. Je note
que pas mal de jeunes joueurs
locaux ont été retenus, c’est
bien. Au final, je regrette juste
la mise à l’écart de Medjani.

Peut-on dire que ce sont les
grosses gueules des Verts
qui ont été sanctionnées ?

L’EN ne peut donc pas se
passer de lui ?

C’est très possible parce
qu’ils font partie des joueurs
ayant réagi contre l’ancien
sélectionneur. Si c’est vraiment le cas, je l’admettrais
volontiers car, de temps en
temps, quand les joueurs font
des erreurs, il faut leur taper
dessus. Cependant, j’aurais
aimé que cela se fasse tout de
suite après les écarts enregistrés.

N’est-ce pas une nouvelle
ère qui commence, comme
à l’époque où on a peu à
peu écarté Ziani et
d’autres ?

De toute façon, le rajeunissement est une bonne chose,

Je ne suis pas le coach à raisonner de la sorte, il se pourrait d’ailleurs que Bensebaïni
ferme la gueule à tout le
monde en réalisant d’excellentes prestations. Je souligne
qu’il y avait avant un dénominateur commun dans l’axe
central de la défense qui s’appelait Medjani, on l’associait à
Mandi, Cadamuro ou
Belkaroui. Sans Medjani, on
est à la recherche de la paire
idéale. Mais, moi, le duo de
demain, je le vois déjà.

Qui au juste ?

La future paire centrale sera
composée de Bensebaïni et
l’Usmiste Benyahia.
H. D.

Henry Kasperczak a
estimé que "les
erreurs défensives
commises lors des
deux matchs
amicaux face à la
Catalogne et le Pays
Basque doivent être
corrigées. Le staff
technique va
corriger les
défaillances en
matière de
couverture
défensive, au niveau
des deux latéraux et
de l'axe central",
avant le premier
match face au
Sénégal, le 15
janvier. Et d'ajouter :
"La vision sera
dégagée pour nous
avec le retour
d'Ahmed Akaichi et
Wahbi Khazri et la
sélection va
progresser avec
l'avancement de la
préparation."

3e test pour les Aigles
de Carthage
Tunisie-Ouganda
aujourd'hui
à El-Menzah
5000 spectateurs sont autorisés à
assister au match amical TunisieOuganda, prévu aujourd'hui au stade
olympique d'El-Menzah de Tunis à
partir de 14h30 dans le cadre de la
préparation des deux équipes pour la
phase finale de la coupe d'Afrique
des nations de football. Il s'agit du
3e match des Tunisiens lors de cette
phase de préparation, les deux premières parties se sont soldées sur
un nul 3 à 3 contre la Catalogne et
une défaite 3 à 1 contre le Pays
Basque sans plusieurs pros,
d'ailleurs le match d'aujourd'hui
devrait connaître la réintégration
d'Aymen Abdennour dans l'axe de la
défense, ce qui promet plus de solidité à une défense qui a été percée 6
fois en Espagne. A noter que le
match de cet après-midi sera dirigé
par l'arbitre mauritanien Ismaïl
Diallo assisté par ses compatriotes
Chiekh Pen et Babacar Sarr.

Mesbah :

«On va
construire
un groupe»

Bougherra :
«Je veux faire
comme Zizou»

Leekens compte l'employer durant la CAN

3-5-2, pourquoi ce sera un suicide

Sayoud

El-Orfi soupçonné de
simuler des blessures

«Aucun contact
avec le CRB»

«Je n'ai jamais demandé à partir»

Hadj Mohamed

rassure les joueurs

«Concentrez-vous sur le terrain,
je m'occuperai du reste»

Henkouche,
nouvel
entraîneur
BOUCHERIT,

C'EST PRESQUE FAIT

Oran veut blinder
ses pépites

Blaha : «Je signe, mais
pas pour 5 ans»

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful