E

:F

N°30, juin 2016

Chers adhérents,

A

Quelle joie de voir que la passion qui anime nos équipes est toujours forte !
Ce e passion est sûrement le fruit de la passion des fondateurs, mais je suis
convaincu qu’elle trouve sa source essen ellement dans les missions que nous
faisons sur le terrain : tout d’abord, par les rencontres que nous y faisons, avec
les popula ons locales, nos partenaires associa fs et les autres volontaires de nos
équipes ; ensuite par les pays de plus en plus nombreux que nous traversons, et
dans ces pays, les lieux que nous visitons, toujours authen ques ; enfin, par le
travail que nous réalisons ensemble, pour le bien commun, pour venir en aide à
ceux qui en ont le plus besoin.
C’est ce e passion communica ve qui conduit Coup de Pouce à aller plus loin, à
organiser de plus en plus de missions : 41 sont prévues ce e année, ce qui devrait nous faire passer la barre des 300 missions réalisées et des 2000 volontaires
qui sont par s et repar s depuis la créa on de l’associa on. La récente organisaon très réussie d’une soirée « nuit Coup de Pouce » sur une péniche parisienne
montre que nos volontaires forment une belle communauté !
C’est grâce à votre sou en que chaque membre de l’associa on peut vivre ce e
passion, ainsi qu’à celui de nos entreprises partenaires : de nouvelles entreprises
nous rejoignent et d’autres nous renouvellent leur confiance. Qu’elles en soient
toutes remerciées !
Gonzague de Pirey
Président

Ils nous ont aidés cet hiver
Galderma R&D | Talents et Partage |
Kering | BNP Paribas | CFAO | CISCO
| CyrillusVertbaudet | Technip
Nouveaux partenaires associa f
Malenbaï | GREEF Sénégal
Financement par cipa f
Lancement du crowdfunding via la
plateforme HelloAsso

C
283 missions
35 pays
58 partenaires
3 418 départs
1 982 volontaires
138 chefs de mission

N
Soutenez l’associa on par vos dons
(déduc bles des impôts).
*Adhésion :
dès 30€ soit 10€ après déduc on bienfaiteur dès 76€ soit 26€

A Louga, au Sénégal, un centre social prend place dans la savane

I

|U

partenaire entreprise

« Les salariés qui peuvent prendre de leur temps pour
aller donner un coup de main à nos frères les plus
démunis méritent encouragement et reconnaissance
de leur employeur. L’entreprise, si elle a pour mission
première d’apporter un bien ou un service à ses clients
en créant un peu de richesse, à sa part de responsabilité
dans la construc on d’un monde meilleur et plus juste,
comme corps social intermédiaire. »

Dons en ligne - www.cdepouce.com
et www.helloasso.com
Chèques à l’ordre de
« Coup de pouce humanitaire » à
Coup de pouce humanitaire
Arnaud Schwebel, Trésorier
14, rue Ampère 75017 Paris

N
www.cdepouce.com
Facebook | HelloAsso

Z

P

:I

–L

Incredible India, crazy India, Mother India… Les surnoms ne manquent pas pour
désigner ce pays aux mille couleurs et aux mille visages. Nous avons plongé
dans l’immensité et le foisonnement indiens pour con nuer la construc on
d’une école au Rajasthan.
secondaire: s’exclamer, en voyant les
dunes du Thar, “Ho ! Plein de liquide
vaisselle !”), et nous avons pris des
leçons de rela vité du temps et des
plannings - quand 9h signifie 11h et que
l’imprévu est une cer tude, que faire
sinon lâcher prise et adopter l’a tude
sereine de notre famille indienne ?

Construc on d’une école au Rajasthan

Me ons fin au suspense : “incredible
India” est un surnom en èrement
mérité ! Nous n’avons pas fait
qu’observer partout des cartes
postales vivantes (les visages barbus,
moustachus et enturbannés, les
femmes enveloppées de voiles de
couleurs vives, les camélidés dans la
poussière de la route et les vaches
placides, indifférentes aux tuktuks qui
les évitent habilement, les vendeurs de
chaï gorgé d’épices, le soleil couchant
qui dore les vastes parcs d’éoliennes…).
Nous avons aussi essayé d’adopter le
quo dien de nos amis Indiens : nous
avons mangé avec les doigts ou à la
cuillère du dahl et des chapa s, assis
en tailleur au coin du feu sous les
étoiles, nous nous sommes enveloppés
de couvertures quand tombaient les
nuits fraîches du désert, nous avons
ne oyé la vaisselle avec du sable (effet

I

|J

Et quelle famille : dans un pays où naître
intouchable scelle un des n, créer une
associa on pour aider et autonomiser
ces popula ons, lorsque l’on est soimême intouchable, cela demande
une incroyable détermina on et une
profonde convic on d’avoir une place
en ère et légi me dans le monde. C’est
ce que nous avons admiré chez Pabu et
sa famille, au-delà de leur hospitalité
et de leurs sourires capables de faire
fondre une mo e de ghee.

M
F

P

*Associa on Malenbaï
*Créée en 2007|Franco-indienne
*Apporte une aide aux popula ons
vulnérables du désert du Thar dans le
Rajasthan
*Projets d’éduca on, d’agriculture,
d’ar sanat, d’aide médicale et de tourisme écologique

F

C

*Premier chan er Coup de pouce à
Darbari
*1 équipe | 11 volontaires
*Construc on d’une maison en pierre
a enante à l’école pour le gardien.
*L’école accueille les enfants Bihl et
les aide à retrouver leur dignité
*Ouverture de l’école prévue en
juillet 2016

C’est pour ces sourires que nous
avons creusé, pioché, pelleté, soulevé,
porté... des cailloux, du sable, de la
poussière et du béton (sec, liquide
ou aussi velouté qu’un lassi). Seul
l’atelier de taille des pierres a eu
raison de notre acharnement : après
des tenta ves malheureuses, nous
avons avoué notre incompétence et
admiré les professionnels tailler des
blocs en quelques coups de marteau
bien placés, et nous avons con nué
à monter les murs de “notre” école,
notre Taj Mahal à nous !

volontaire en Inde-Rajasthan
L

« Nouvelle mission, nouveau décor et toujours la même
magie : les sourires des enfants, les soirées hors du
temps sous les étoiles, la prépara on du pain avec les
femmes au coin du feu, la bonne humeur du chef de
chan er conver à l’humour potache de notre équipe
enthousiaste, la beauté des murs en pierre de taille
qui prenaient forme jour après jour... des rencontres
extraordinaires qui marqueront encore longtemps après
le retour. »

-

?

*Avec 1,3 milliard d’habitants l’Inde
est la plus grande démocra e du
monde
*37% de la popula on indienne vit
sous le seuil de pauvreté
*L’Inde est le premier producteur
mondial de films grâce à son industrie
Bollywood (Bombay + Hollywood)

Z

:T

–H

Z A

36 volontaires, 6 semaines de mission, 3 équipes, 1 projet : améliorer les
condi ons de vie des élèves et des professeurs de l’école de Chekereni. Et de
nombreuses valeurs mises en ac on, telles le partage, la bienveillance et la
générosité.
Animés d’une forte volonté d’apporter
un vrai coup de pouce, nous sommes
par s à 36 volontaires rejoindre les
sœurs des Oblates de l’assomp on
dans le village de Chekereni, au nord de
la Tanzanie. Dès la descente de l’avion,
l’atmosphère est posée : l’accueil est
chaleureux et ponctué d’embrassades
et de sourires !
Pendant six semaines (du 4 janvier
au 12 février 2016), nous sommes
trois groupes à nous être relayés pour
faire sor r de terre des sanitaires à
des na on des professeurs de l’école,
le bureau du proviseur et apporter
d’autres améliora ons au site. Avec
l’aide précieuse des experts sur place,
nous avons fait des fonda ons, du
béton, monté des murs de briques,
creusé des tranchées mais aussi mis
en place des dizaines de chaines
humaines, parcouru de nombreux
kilomètres à broue e, porté pas mal
de kilos de graviers/pierres/eau et tout
ça « pole pole » (doucement) comme
on dit là-bas ! Nous sommes arrivés,
pour la plupart, un peu novices sur
le sujet mais grâce à la pa ence et
l’envie de partager des ouvriers, nous
avons réussi à travailler main dans la
main. Nous ne parlions pas la même
langue mais par des gestes simples,
des regards complices et une extrême
bienveillance les uns envers les autres,
nous nous comprenions et nous avons
fini par sser des liens forts !

Il y avait le chan er la journée et, dès
la fin d’après-midi, nous avions grand
plaisir à retrouver Sœur Léa, Sœur
Séraphine et toutes les autres ! Chaque
repas était un appel aux sens, Sœur
Alexandrine a mis un point d’honneur
à nous faire découvrir les spécialités
locales. Un soir, nous avons même eu
la chance de les accompagner dans
des danses chaleureuses et des chants
chargés de sens. Certains volontaires
ont d’ailleurs pu démontrer un vrai
talent !
Afin de clore ce beau chapitre de
notre vie, nous avons eu la chance
d’organiser une kermesse avec les filles
de l’école. Au programme, différents
ateliers « spor fs » organisés par tous
les volontaires, r à la corde, volley, jeu
du foulard ou lipdub sur la musique
« Happy », si représenta ve de notre
beau séjour. Et pour terminer ce bel
après-midi de partage, distribu on de
bonbons, dans la joie et toujours la
bonne humeur chère aux Tanzaniens !
Six semaines de partage et de
générosité… « Nous venons pour
apporter notre contribu on mais
finalement nous recevons bien plus »
, c’est bien cela la philosophie de ce e
mission en Tanzanie !

*!
F

P

*Oblates de l’Assomp on
*Congréga on missionnaire présente
dans 19 pays | 73 communautés
*15 établissements scolaires en
Afrique
*Présente depuis 1998 au nord de la
Tanzanie à Arusha | Loliondo | Wasso
*Partenaire de Coup de pouce depuis
2007 au Rwanda et en Tanzanie

Une école pour Massaï

F

C

*Construc on et aménagement de
bâ ments scolaires accueillant 150
élèves (minorité Massaï) à Chekereni
*Construc on de sanitaires | bureau
du proviseur | fosse sép que| citerne
de réten on d’eau
*3 missions | 36 volontaires

*Bonjour en swahili

I

| Sr Léa responsable des Oblates de l’Assomp on pour l’Afrique

« C’est depuis 2007 que Coup de pouce accompagne les vingt sœurs assomp onnistes
installées à Chekereni. Grâce à leur aide, plusieurs projets ont pu voir le jour. Ici, à
Chekereni, nous an cipons et préparons l’avenir !
Souvent privés d’accès à l’éduca on secondaire, de nombreux parents cherchent un
établissement de qualité pour leurs enfants. Il y a donc beaucoup à faire. Merci à Coup
de pouce pour ce e mission ! Vous avez laissé une empreinte et un beau souvenir
pour les Oblates de l’assomp on. Infiniment merci ! »

Z

P

:N

Après plus de 24h de voyage et 9000
km parcourus nous voilà arrivés à
Estelí. La mission principale de notre
Brigada : construire une maison en
parpaings pour une grand-mère seule
avec ses pe ts enfants en plein cœur
d’un bidonville.
Nous sommes accueillis par Winnye
une des responsables de l’associa on
Estelí Solidarite et Coco, notre logeuse,
qui prendra soin de nous durant ses
deux semaines au Despertar avec ses
mets succulents.
Au chan er, et sous les regards
bienveillants des habitants, Jésus notre
chef de chan er au sourire ravageur
et son fils Elvin nous apprendront

–L
les méthodes de construc on
Nicaraguayennes.
Déterminée
à
apporter une aide décisive, l’équipe
de Coup de pouce s’est employée à
progresser rapidement en creusant
des trous pour les fonda ons et en
transportant les matériaux nécessaires
à la construc on de la maison. Sous un
soleil de plomb, on communique par
les gestes, le rire, et un franspagnol
typique, ils nous racontent leurs
histoires, leurs coutumes, des liens
forts se créent, une maison se construit.
Ce qu’on vit est si intense que les mots
sont faibles pour retranscrire l’émo on
générale de ce e aventure humaine
faite d’échanges et de très belles
rencontres.

G

Chili - Tirua

Inde - Kavali

-

P

/C

*Esteli Solidarité
*Créée en 2010 | 30 ans de présence
*Venir en aide à la popula on de la
ville d’Esteli au Nicaragua à travers la
construc on de maisons, la ges on
d’un dispensaire et l’octroi de bourses
*1 équipe cet été |12 volontaires |
Construc on de 2 maisons de 35 m2

P

Nicaragua - Esteli

Inde - Rajasthan

Sénégal - Louga

L

F

Philippines - Talisay

Tanzanie - Chekereni

28
I
V
C
M
N


M
T
S
E
H
P

2016
P

R

*23 septembre 2016 I 20h15
Salle Rossini
8, rue de l’Annoncia on I 75016 Paris

D
www.cdepouce.com
www.helloasso.com

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful