Edito : La joie des enfants

N°31, décembre 2016

Chers adhérents,

Actualités

Autour de nos missions, il est bon de voir la joie des enfants.
Ils sont là, tournant autour des chantiers ; ils voient jour après jour les travaux
avancer, les murs se monter, les bâtiments prendre forme ou se colorer. Peu banal,
ils voient des volontaires venus de France mettre la main à la pâte, se mettre au
service de leurs aînés. Leur joie est spontanée : ils sentent bien que la venue de ces
volontaires est une occasion de se réjouir à ne pas manquer.
Alors ils sont là, célébrant les fins de journée de travail où la fatigue se fait sentir.
Leur joie est communicative : alors que les volontaires peuvent être épuisés par
des heures passées à des travaux physiques sous des fortes chaleurs, ils trouvent
au contact de ces enfants des énergies insoupçonnées au fond d’eux-mêmes, pour
leur sourire, pour jouer avec eux, pour vivre des moments uniques, authentiques,
inoubliables… A leur tour, ils sentent bien que la présence de ces enfants est une
occasion de se réjouir à ne pas manquer.
Les enfants sont là lors des célébrations de fin des chantiers, des inaugurations de
nos constructions ou nos rénovations. Ils font partie intégrante de la fête. Leur joie
est inclusive !
Une petite musique se fait entendre dans le cœur de chaque volontaire : si l’on fait
tout cela, c’est bien pour ces enfants au bout du compte ! soit parce que le chantier leur est dédié, soit parce que, comme nos partenaires associatifs travaillent
tous sur le long terme, un jour ou l’autre, c’est bien pour les jeunes générations
d’aujourd’hui que nous travaillons. A notre retour, la joie des enfants reste dans
nos mémoires, elle nous transforme et nous donne envie d’aller plus loin.
Elle est puissante, cette joie des enfants !

Gonzague de Pirey
Président

Ils nous ont aidés cet été
Galderma R&D | Talents et Partage |
Total | UTSIT | BNP Paribas | CISCO
| CyrillusVertbaudet | Reed Midem |
PWC | Petzl | Loisirs Piscines Nature
| SOPRA | Les Palétuviens
Nouveaux partenaires associatifs
Via Brachy (Sénégal) | Verbist Center
(Mongolie)
Financement participatif
Merci aux 180 donateurs sur le site
HelloAsso pour les missions 2016

Coup de pouce en chiffres
311 missions
36 pays
59 partenaires
3 750 départs
2 141 volontaires
150 chefs de mission

Nous soutenir

A Chumba, au Pérou, course de brouettes pour aller à l’école

Ils l’ont dit | Jennifer volontaire au Sénégal
« Ce moment de vie partagé avec Vieux, Hassan,
Rémi, Amadou, Fatou, les enfants du villages mais
aussi notre équipe de «toubab» est un cadeau de la
vie pour nous tous! J’imagine que vous devez recevoir
des centaines de gratitudes de la part des volontaires,
les mots doivent certainement se répéter. J’ai beau
chercher mais c’est bien «cadeau de la vie» qui dis le
mieux ce que j’ai ressenti. Le bonheur de revenir aux
valeurs essentielles, la sérénité d’être au bon endroit
et ensemble dans la même direction. »

Soutenez l’association par vos dons
(déductibles des impôts).
*Adhésion :
dès 30€ soit 10€ après déduction
bienfaiteur dès 76€ soit 26€
*Dons en ligne - www.cdepouce.com
et www.helloasso.com
*Chèques à l’ordre de
« Coup de pouce humanitaire » à
Coup de pouce humanitaire
65, Quai de la Tournelle, 75005 Paris

Nous retrouver
www.cdepouce.com
Facebook | HelloAsso

Zoom Pays : Vietnam – Des maisons pour les Raglai
Deux équipes de vingt-cinq coup-de-pouciens se sont succédées pendant un
mois pour construire six maisons de 25 à 30 m2, à destination des familles les
plus pauvres de l’éthnie minoritaire Raglai à Khanh Vinh au sud-est du Vietnam.
indispensables à leur participation aux
travaux (eau, mortier, brique, pelle,
truelle…) et au développement d’un
minimum de vie sociale (il fait chaud,
non ? j’ai soif… une bière ?! merci !!
santé !!!), la simplicité et l’efficacité
universelles du langage des signes,
et surtout le mélange de curiosité
amusée, d’inaltérable patience et de
profonde gentillesse de nos hôtes, ont
permis à tous de relever le défi.
Construction d’une maison au Vietnam

Ce projet porté par l’association « Mère
Isabelle - Urgence humanitaire au
Vietnam », à laquelle notre association
donne un coup de pouce depuis
2008 en des lieux différents a permis
d’apporter de meilleures conditions
d’hébergement à six familles.
En 2013 puis cette année c’est à Khanh
Vinh que nous avons construit 6 maisons
pour une population composée d’une
des 54 ethnies minoritaires , les Raglai,
nomades originaires d’Indonésie,
désormais sédentarisés.
Leur point commun avec les Français
étant, sauf exception, de ne pas parler
le vietnamien, la communication
sur les chantiers et à leurs abords,
avec les ouvriers et la population
voisine, s’annonçait particulièrement
compliquée. Cependant les efforts
consentis par les volontaires pour
apprendre à prononcer à peu
près correctement les quelques
mots ou expressions absolument

Installation des fondations, constituées
de gros blocs de granite, édification
des murs en briques, sur une hauteur
d’environ trois mètres, pose de
l’enduit, à l’intérieur et à l’extérieur,
installation du toit en tôle, confection
de la dalle sur un lit de pierres
préalablement compacté et aplani,
chaulage et peinture des murs… : en
dépit de la chaleur moite 42° ressenti!!
qui a prévalu durant leur séjour, les
membres des deux missions ont
éprouvé beaucoup de plaisir dans
l’exercice de ces tâches variées.

Focus Partenaire
*Association Mère Isabelle - Urgence
humanitaire au Vietnam
*Créée en 1966 par Mère Isabelle,
Soeur dominicaine
*Apporte une aide aux plus pauvres |
Orphelinats, femmes agées en fin de
vie, écoles, dispensaires, logements
sociaux
*Partenaire de Coup de pouce depuis
2008 | 47 maisons construites dans
plusieurs villages

Focus Chantier
*Construction de 5 maisons en
briques à Khanh Vinh
*Pour des familles démunies choisies
par la Croix Rouge locale et les sages
du village
*2 équipes | 25 volontaires

Tous ont quitté le Vietnam charmés
de l’accueil amical et chaleureux qui
leur a été réservé et, pour beaucoup,
enchantés des quelques jours passés
en touristes, une fois leur mission
achevée, à arpenter les rues du
quartier français d’Ho Chi Minh ou
Hanoï, à randonner dans les terrasses
de riz en cascade du pays de Sapa ou
à se faufiler en jonque entre les pitons
rocheux de la mythique baie d’Halong,
un souvenir pour la vie.

Ils en ont bénéficé | Ibrahima association Balande
« J’exprime une très grande satisfaction sur
l’engagement des volontaires de Coup de pouce et je
salue les élans de solidarité et de générosité manifestés
à Balande auprès des populations rurales. Coup de
pouce a impressionné plus d’un à commencer par
Serigne Mbacké sur l’avancement rapide des travaux,
mais aussi les ethnies Peulhs ou Wolofs sur les règles
de courtoisie observées et les temps festifs collectifs
magiques partagés à l’exemple des deux kermesses
organisées à l’école ».

Le saviez-vous ?
*86% de la population vietnamienne
(90 millions) sont des Kinhs (Viêts),
mais il existe pas moins de 54 éthnies
*Le Vietnam est le premier
exportateur mondial de noix de cajou
et le deuxième de riz
*1,6 million de voitures circulent au
Vietnam pour 37 millions de scooters

Zoom pays : Tanzanie – Wasso fait son nid !
6h du matin, embrumés mais moins que la douanière kényane, le coup
de tampon puis à la sortie de l’aéroport le sourire radieux des Sœurs Léa et
Germaine qui nous attendent déjà les bras grands ouverts.
Dans la foulée, transfert en bus vers
Arusha, puis le lendemain à 4h du
matin nous partons pour 11h de bus
scolaire brinquebalant sur une piste
cassante… Les corps toujours assoupis
dodelinaient à chaque tressaillement
du bus, Zacharie notre chauffeur se
jouait des ornières et nids de poules, le
trajet s’étirait, mais au bout... Wasso!
Enfin, l’expérience du voyage passe par
l’endurance de la route.
Le premier soir, nous faisons une visite
du chantier, un état des lieux : les murs
des dortoirs à ciel ouvert sont nus,
par l’une des ouvertures on observe
le passage d’une horde de gazelles de
Thomson, les yeux pétillent.
Les journées commençaient par des
petits matins frais avec parfois des
singes espiègles qui scrutaient nos faits
et gestes et attendaient la moindre
opportunité pour venir chiper tout
ou partie du petit déjeuner que nous
préparaient
mesdames
Trifornia
et Sessenia… Une fois prêts, nous
marchions une trentaine de minutes
par le village pour rejoindre le chantier
où nous attendaient les enfants de
l’école mais aussi Ima, Edson ou Victor,
la dizaine d’ouvriers tanzaniens avec
qui nous collaborions.
Après le traditionnel «Hakuna Matata»
les mains les unes sur les autres, on
rejoignait nos ateliers où nous tamisions
du sable préalablement pelleté qui
ensuite servait à faire du mortier pour
enduire les murs sur lesquels nous

avions pratiqué des saignées. Avec
notre swahili sauvagement cousu nous
nous sommes compris assez vite.
Et puis il y eut le jour de la kermesse,
bruyante, pagailleuse et surtout
joyeuse, bref un mouvement brownien
d’enfants (150) avec beaucoup d’éclats
de rire. Ensuite aux remerciements
solennels des sœurs, se sont succédées
les scénettes spontanées et drôles
des enfants sur les difficultés d’être
scolarisés en Tanzanie, puis ce fut le
tour des parents qui nous ont remis
individuellement et nominativement
la traditionnelle Shuka (vêtement
Maasaï), un collier de perle et un
polo…. Nous, nous étions là éberlués,
la gorge nouée, les yeux rougis en train
de puiser dans un vocabulaire sans
doute trop restreint pour leur dire
que nous ne méritions pas tout ça. Au
centuple nous avons reçu ce que nous
avions donné.
C’est vrai que nous n’avons pas monté
le Kilimandjaro, mais nous l’avons
descendue... avec modération*.
Le dernier soir, à l’état d’apesanteur
dans lequel nous nous trouvions après
cette journée s’ajoutait un sentiment
d’euphorie et sur une musique
entraînante, nous nous sommes laissés
prendre par le rythme sorcier de la
danse… La sono a fini par s’épuiser, nos
jambes aussi, c’était déjà l’heure des
étoiles et de la nuit qui songe...

Focus Partenaire
*Oblates de l’Assomption
*Congrégation missionnaire présente
dans 19 pays | 73 communautés
*15 établissements scolaires en
Afrique
*Présente depuis 1998 au nord de la
Tanzanie à Arusha | Loliondo | Wasso
*Partenaire de Coup de pouce depuis
2007 au Rwanda et en Tanzanie

Un internat pour des élèves Massaï

Focus Chantier
*Construction de deux bâtiments
d’internat ( dortoirs et sanitaires)
pour
l’école
Marie-Correnson
accueillant 120 élèves de primaire
(minorité Massaï) à Wasso
*Construction de jeux pour les élèves
*2 missions | 24 volontaires
*Fin des travaux prévue début 2017

*la Kilimandjaro est une bière locale
Ils en ont bénéficé | Sr Léa responsable des Oblates de l’Assomption pour l’Afrique
« Chaque fois que nous voyons ces batiments, nous pensons à votre dur labeur! Merci
à chacun de vous. Nous avons encore beaucoup de défis mais nous savons que nous
avons maintenant des Ambassadeurs qui parlent de notre chantier à d’autres. Ainsi
ensemble nous allons faire des merveilles.
À Wasso vous avez laissé des empreintes que ne seront jamais effacées, les enfants
citent souvent les noms de plusieurs d’entre vous et me disent: « Sister Leah when will
you bring our friends back? We miss them! » Alors revenez vite à Marie-Correnson
Wasso ».

Zoom Pays : Sénégal – Un écocentre dans le Siné Saloum
« De l’eau, de l’eau, de l’eau », ces
mots résonnent encore dans nos têtes
lorsque nous nous endormons le lundi
1er août, à la fin de notre première
journée de chantier. Les brouettes de
sables, de cailloux, les sacs de ciments
et l’eau tirée du puit ont rythmé notre
journée pour faire le béton nécessaire
à la construction des cases.
Nous sommes là pour deux semaines,
avec pour objectif de continuer le
laboratoire, la cuisine et la case à
palabre. Du béton en perspective.
Sur le chantier de nombreuses
personnes. A la tête, Vieux, le chef
de chantier. Il est accompagné de
Hassan, le chef des maçons, ainsi
que de nombreuses personnes:

Tsango,
Amadou,
Mamodou,
Ausman, des pros de la truelle et du
ferraillage. Deux autres personnages
gravitent également autour de cette
effervescence : Tchoukouloukou et
Fifty-one, chics types à découvrir.
Enfin pour nourrir toute cette équipe,
Fatou, la femme de Vieux, qui nous
cuisine les mets les plus délicieux.
Quand sonne la fin du chantier, objectif:
la mer ! Celle-ci est à 30 minutes du
chantier et c’est avec difficulté que
nous entrons dans cette mer si chaude.
Du bonheur après avoir porté des
briques ou tordu de la ferraille toute la
journée.
Enfin les soirées, passées à jouer aux
cartes, discuter, rigoler, chanter ont
égayé notre vie d’équipe !

Focus Partenaire / Chantier
*Via Brachy | nouveau partenaire |
créée en 1999
*Présence en Afrique de l’Ouest | depuis 2013 dans le village de Yayeme
au Sénégal pour réaliser un écocentre
*Construction de 3 bâtiments| laboratoire (transformation des fruits),
case à palabre (restaurant), cuisine
*3 équipes cet été |36 volontaires

Galerie Photos

Cambodge

Madagascar

Ethiopie

Haiti

Tanzanie

Mongolie

Sénégal

Inde

Pérou

Mongolie

Les 12 missions de l’hiver 2017
Prochaine Réunion
Inde
Cambodge
Chili (2)
Nicaragua

Rwanda (3)
Sénégal
Bénin (2)
Cap Vert

17 mars 2017 I 20h15
Salle Rossini
8, rue de l’Annonciation I 75016 Paris

Dons en ligne

www.cdepouce.com
www.helloasso.com

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful