24

Il a signé pour 2 ans

Mercredi 11 janvier 2017

ARRET SUR IMAGE



1 édition de la
Coupe Djamila
re

La première édition de la
Coupe Djamila, réservée aux
structures universitaires
féminines de football et de
handball, débutera vendredi
à la salle OMS d'El-Biar, à
l'occasion de la
commémoration du double
60e anniversaire de la
bataille d'Alger et de la grève
des 8 jours, a indiqué lundi le
président du CSA/Olympique
sportif des étudiants
universitaires, initiateur de
l'évènement. "A travers cette
manifestation, nous voulons
rendre hommage aux
héroïnes de la bataille
d'Alger (7 janvier 1957), en
l'occurrence Djamila Bouazza,
Djamila Boupacha, Djamila
Bouhired et Djamila Amrane",
a fait savoir le président du
CSA/Olympique sportif des
étudiants universitaires,
Ali Rafa.

SERRAR

«

L'axe central des Verts
m'inquiète vraiment»

La défense des Verts ne rassure point à quelques jours du début
de la CAN. Serrar livre son avis d'expert sur la question.

En tant qu'ancien défenseur international,
que vous inspire la défense centrale des
Verts ?
C'est un secteur qui m'inquiète vraiment.
Jadis, ce n'est pas pour rien qu'on utilisait le
terme de charnière centrale, c'est justement
parce qu'on mesurait l'importance de ce secteur.
Il était primordial de trouver une complémentarité entre le libero et le stoppeur, comme on le
disait dans l'ancienne appellation. Aujourd'hui,
je note une défaillance terrible au niveau de
l'axe central de la défense algérienne. On n'a pas
encore vu à l'œuvre Benyahia, mais je peux dire
que Belkaroui et Mandi constituent une vraie
source d'inquiétude.
Quelle serait donc la paire la moins
mauvaise à qui faire confiance au Gabon ?
Personnellement, j'opterais pour le duo
Bensebaïni-Benyahia, mais je me soucierai de
les renforcer avec un milieu de terrain très fourni en milieux récupérateurs. Moi, j'alignerais

Une dizaine de
fous des Verts se sont
envolés hier à destination
de Franceville. Sur la photo,
on peut y reconnaître ammi
Abdelkader de Frenda,
Issam d'El-Eulma et
Kader de Réghaïa

volontiers trois éléments à vocation défensive
au milieu pour pouvoir protéger un petit peu
notre arrière-garde. Il ne faut pas perdre de vue
que dans le football moderne, c'est le côté défensif qui prime. Après, on gagne grâce à de petits
détails, des balles arrêtées...
Trois récupérateurs, n'est-ce pas trop ?
Le problème, c'est que nous avons une grosse lacune en défense, on doit la combler pour se
protéger. On ne peut pas faire autrement.
Ce serait difficile ensuite pour animer le
secteur offensif, non ?
On a une attaque qui peut franchir n'importe
quelle défense. On joue avec trois attaquants,
deux excentrés et une pointe, on créera le surnombre avec leur rapidité. Actuellement, le
meilleur dispositif tactique pour l'Algérie est
d'être en attente de l'adversaire. On ne peut pas
jouer en attaques placées, en faisant le jeu, on
risquerait de se dégarnir derrière et fragiliser

davantage la défense centrale, ce serait fatal
pour nous.

Optimiste ou pessimiste, finalement ?
En tant qu'Algérien, je le suis et je dois l'être.
Mais en tant qu'ancien joueur et un petit peu
connaisseur du football, j'émets des réserves.
J'attends de voir les trois premiers matches pour
me faire une idée précise. Dans un groupe avec
le Zimbabwe, le Sénégal et la Tunisie, nous
avons le devoir de passer le premier tour. Mais
ce ne sera pas une sinécure. Il est toujours difficile de jouer un derby maghrébin, il s'gira donc
de ne pas attendre le troisième match pour jouer
la qualification.
Quel est votre favori pour remporter le
tournoi ?
En tant qu'Algérien, je miserai toujours sur
mon pays. Mais l'ancien footballeur que je suis
me dit de mettre en valeur le Ghana. Même si ce
pays a mal entamé les éliminatoires de la Coupe
du monde 2018, il faudra l'attendre lors de cette
CAN.
H. D.



10 mois sans
indemnités

Les
évaluateurs
interpellent
Raouraoua

Les évaluateurs
d'arbitres n'ont pas
perçu leurs
indemnités depuis 10
mois, une situation
compliquée qui les a
beaucoup affectés.
Ils se sont adressés
à plusieurs reprises
à la FAF pour essayer
de régler ce
problème, en vain.
Malgré les efforts du
président de la CFA,
qui a fait le
maximum pour
trouver des
solutions, le blocage
se situe au niveau du
financier du siège de
Dely Ibrahim.
Beaucoup d'anciens
arbitres
internationaux,
reconvertis en
évaluateurs, comme
Kaddouri, Hafirassou
ou Mazari, pour ne
citer que ceux-là,
souhaitent vraiment
que ce problème soit
réglé dans les
prochains jours,
sinon beaucoup
d'évaluateurs seront
contraints de
s'arrêter. Ils
interpellent le
président de la FAF
pour intervenir
rapidement.

ZERGUINE
ANNONCE LA COULEUR
«Je suis un buteur né,
je marquerai beaucoup de buts»

ai aujourd'hui»
er
gn
si
je
,
pe
ci
in
pr
n
«E
:
e
ch
ïtè
Ba

Pas de 6e licence pour la JSK
Chemali dans l'expectative

GOURMI

AU MCA POUR 30 MOIS
ET 300 MILLIONS/MOIS

«J'ai refusé le
CSC et des clubs
du Golfe pour le
Mouloudia»
Bouhenna-Mebarakou :
la concurrence fait rage

www.competition.dz MERCREDI 11 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4875 ISSN 1111

Algérie 6 - Mauritanie 0

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

CAN SLIMANI, BRAHIMI, MAHREZ, SOUDANI ET TAÏDER BUTEURS

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

LES VERTS

ATTAQUENT
Meftah écrase
Belkhiter

Il a quitté Sidi Moussa avant-hier en soirée
Il a passé la visite médicale et signé son contrat
Rennes attend sa lettre de libération

GOURCUFF

RECRUTE MBOLHI
OFFICIEL

www.competition.dz

MEDJANI RETOURNE
À TRABZONSPOR
WEST HAM REFUSE DE
PRÊTER FEGHOULI À LA ROMA

Bensebaïni se blesse au genou,

Belkaroui le remplace

Leekens
ignore
Cadamuro
et Benyahia

En amical : CA Bizerte 1 - NAHD 0
MOB
USMA
UNE
DÉFAITE
Henkouche
Toujours pas de
ET BEAUCOUP
veut
Bouda
défenseur axial ! Hamzaoui, c'est presque fait D'ENSEIGNEMENTS

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

À LA UNE

2

À LA UNE
Iniesta
a appelé CR7
et le Real
pour
s'excuser

Le 11 entrant Belkaroui a remplacé
Asselah, Meftah,
Mandi, Ghoulam,
Bensebaini,
Guedioura, Bentaleb,
Mahrez, Brahimi,
Slimani, Soudani

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

Buteurs
Doublé de Slimani,
Mahrez, Taïder,
Brahimi, Soudani

Algérie 6
Mauritanie 0

Les Verts déroulent

À SIDI MOUSSA
PAR ASMA H. A.

Comme
prévu, la
deuxième rencontre face à la
Mauritanie s'est jouée à huis
clos au Centre Technique
nNational de Sidi Moussa à
17h. Si lors de la première
joute
amicale,
Georges
Leekens a décidé de faire tourner son effectif afin d'avoir
une idée sur les remplaçants,
hier ce n'était pas le cas. En
effet, l'entraîneur national a
décidé à l'occasion de cette
ultime rencontre, deux jours
avant le départ pour
Franceville, d'aligner son
équipe-type que ce soit en
défense ou en attaque. En l'absence de Mbolhi parti signer à
Rennes, Malik Asselah a joué
son deuxième match de suite
avec les Verts. Dans l'axe central, c'est la paire qui joué la
seconde période du premier
match contre ce même adversaire qui a été alignée, à savoir

Aïssa Mandi et Ramy
Bensebaïni. Sur le côté gauche
et comme d'habitude c'est le
défenseur de Naples Faouzi
Ghoulam qui a occupé ce
flanc.

Sur le côté droit, l'entraîneur national a procédé à
un léger remaniement en
incorporant Rabie Meftah à la
place de Belkheiter titulaire le
week-end dernier.
L'arrière droit de l'USMA qui
s'en est fortement bien sorti
hier, puisque tous les présents
nous ont fait savoir que
Mefath a fait valoir son capital
expérience, en fournissant une
très belle partie. Au milieu de
terrain, là aussi l'ancien sélectionneur des Aigles de
Carthage a décidé de donner
plus de temps de jeu à Adlène
Guedioura à la place de
Saphir Taïder. Ce dernier a
néanmoins fait son entrée en
cours de jeu et a même inscrit
un but. Adlène Guedioura a

été associé à Nabil Bentaleb
dans la récupération du ballon. Pour ce qui est du milieu
offensif et de l'attaque, pour ce
match, Leekens a fait appel à
toute son artillerie : Yacine
Brahim, Ryad Mahrez, Larbi
Hilel Soudani et Islam
Slimani. Et le moins qu'on
puisse dire c'est que les autres
joueurs n'ont pas déçu.

Brahimi excellent,
lors des derniers matchs avec
son club du FC Porto a confirmé sa bonne forme et a même
inscrit un but. Ryad Mahrez a
lui aussi fourni une belle prestation avec à la clé une passe
décisive et un but. Le buteur
attitré de l'EN, Islam Slimani,
s'est permis le luxe d'inscrire
un doublé. Et enfin, Soudani,
et comme à chacune de ses
titularisations, il a encore frappé en marquant un but. Six
buts au total face à une équipe
mauritanienne qui a tenté de

tenir le choc durant les 30 premières minutes, mais qui a
complètement flanché juste
après. Une victoire avec pas
moins de six réalisations, mais
aussi 0 but encaissé, ce qui
n'était pas arrivé depuis le 4
septembre dernier et la victoire par 6 à 0 face au Lesotho. Il
faut dire aussi que le schéma
tactique plutôt offensif hier a
donné ses fruits, contrairement à celui de samedi dernier où Leekens a joué un peu
plus la prudence. Deux plans
de jeu différents testés face à
cette même équipe mauritanienne. Reste à savoir pour
lequel d'entre eux optera l'entraîneur national dimanche
prochain pour venir à bout du
Zimbabwe. Une large et belle
victoire que tous les Algériens
auraient certainement voulu
voir pour se rassurer à la veille
de cette coupe d'Afrique des
nations.
A. H. A.

Il a cédé
sa place
à Belkaroui
Bensebaïni
blessé
au genou

Hier face à la
Mauritanie, Ramy
Bensebaïni n'a pas
pu terminer le
match. La raison,
une blessure au
niveau du genou qui
l'a contraint à quitter la pelouse. Le
joueur du Stade
Rennais a été remplacé par Hichem
Belkaroui. A priori
et d'après nos
informations rien
de grave et le
joueur pourrait
récupérer de sa
blessure très vite.

Bounedjah
a joué
20 minutes

Baghdad
Bounedjah, qui
avait été titulaire
samedi dernier et
qui a même marqué
un but, a été incorporé en cours de
jeu hier. Ce dernier
a disputé les dernières 20 minutes
du match.

IL EFFECTUERA SA VISITE MÉDICALE AUJOURD'HUI

Medjani à Trabzonspor pour 18 mois

Hier dans ces mêmes colonnes
on vous faisait savoir que Carl
Medjani était en négociations très
avancées avec son ancienne équipe du Trabzonspor. Il y a quatre
jours de cela, l'ancien capitaine
des Verts s'était rendu en Turquie
pour rencontrer le nouveau président du club. Ces premières discussions avec la nouvelle direction du club turc se sont plutôt
bien passées, puisque à la suite de
ce premier round, Medjani s'est
envolé dimanche pour Madrid
afin de rencontrer les dirigeants
de son club de Laganés. Une rencontre qui avait pour but de résilier son contrat qui le liait jusqu'à
la fin de saison avec le nouveau
promu de la Liga. Une résiliation
de contrat qui s'est faite avanthier lundi en début d'après-midi,
puisqu'un accord à l'amiable a été
trouvé entre le joueur et ses responsables, d'autant plus que ces
derniers avaient même recruté il y
a quelques jours de cela son remplaçant pensant que le défenseur
de l'EN allait être absent pour
plusieurs jours à l'occasion de la
coupe d'Afrique des nations. Du
coup, le club de Laganés s'est

retrouvé avec un joueur en plus,
ce qui a en quelque sorte facilité le
départ de l'Algérien.
Ersun Yanal, la raison
qui a motivé son choix
Hier mardi, Medjani a pris encore
une fois l'avion pour retourner en
Turquie, mais cette fois-ci pour
parapher son contrat avec son
ancien club de Trabzonspor. Un
club avec qui Medjani a eu un différend quant à des salaires
impayés il y a quelques mois de
cela. un problème que le joueur a
d'ailleurs porté devant la plus
grande instance mondiale du
football, la FIFA, en l'occurrence.
Néanmoins et concernant ce
conflit, les deux parties ont réussi
à trouver un accord à l'amiable il
y a deux jours, et ce sont mises
d'accord pour un nouveau contrat
d'un an et demi. Il faut dire aussi
qu'en plus de l'accord à l'amiable
trouvé avec la direction turque
pour régulariser sa situation salariale d'il y a quelques mois, ce qui
a aussi poussé Carl Medjani à
revenir à Trabzonspor, c'est le
retour de son ancien coach Ersun
Yanal. Ce dernier qui avait succé-

dé à l'époque à Vahid Halilhidzic
connaît très bien l'Algérien.
Medjani avait pour rappel réalisé
l'une de ses meilleures saisons
sous la houlette du coach turc et
espère ainsi faire de même cette
saison. Ainsi donc, il est prévu
que Medjani passe sa visite médicale ce matin, cette dernière sera
bien évidemment suivie de sa
signature jusqu'à l'été 2018.
Leekens ne l'a pas banni
de la sélection
Finalement, la non-convocation
de Medjani pour la CAN au
Gabon ne lui aura pas porté que
préjudice, même si le joueur est
resté sous le choc à la suite de
l'annonce de la nouvelle. En effet,
la non-présence du capitaine des
Verts dans la liste des 23 lui a permis de trouver un club preneur
lors de ce mercato. L'objectif étant
de retrouver du temps de jeu,
même si Madjani avait disputé
pas moins de 12 matchs sur 17 et
le motif du manque de compétition invoqué par le coach national
lors de sa conférence de presse
était peu convaincant. Toutefois,
et alors que beaucoup pensaient

que cette non-convocation sonnait
comme la fin de la carrière internationale de Medjani, nous avons
appris que Georges Leekens ne
l'a nullement banni de sa liste
des joueurs à qui il pourrait
faire appel à l'avenir. Bien au
contraire, l'entraîneur belge
aurait confié à ses proches collaborateurs que dès que
Medjani retrouvera du temps
de jeu, il sera à nouveau rappelé
en sélection. Plutôt une bonne
nouvelle pour le joueur qui souhaite bien évidemment une
bien meilleure fin en
équipe nationale
que celle d'une
mise à l'écart
définitive à la
suite d'une surprenante nonconvocation
pour la coupe
d'Afrique des
nations au
Gabon.
A. H. A.

Bensebaïni hier

Benyahia et
Cadamuro pas
dans les plans
de Leekens
PAR ISLAM Z.
L'EN disputait donc son second match
amical face à la Mauritanie à l'abri des
regards. Bensebaïni est sorti blessé.
Pour le remplacer, le coach a fait appel
à… Belkaroui. On aurait tendance à
croire que le joueur du Stade Rennais
aurait marqué des points pour prendre
la place de titulaire dans la défense
centrale. En effet, hier, il a été aligné
d'entrée par le sélectionneur national
pour la seconde joute amicale.
Cependant, les choses se sont mal passées pour lui car il a dû quitter le terrain après une blessure. On croyait
alors que le coach allait faire rentrer
soit Cadamuro, soit Benyahia. A la surprise générale, Leekens a fait appel à
Hichem Belkaroui. Un signe qui ne trompe pas de la part du coach national sur
le fait qu'il compte énormément sur le
sociétaire de l'EST. Malgré ses prestations médiocres dernièrement, que ce
soit face au Nigeria ou samedi dernier
face à la Mauritanie, l'ancien de l'USMH
continue de jouir de la totale confiance
du sélectionneur national. Ceci nous
pousse à avoir un autre constat, celui
que le coach ne calcule pas les deux
autres défenseurs de l'équipe, à savoir
Cadamuro et Benyahia. Le fait de ne pas
leur donner une chance de s'exprimer
laisse à penser que le coach ne compte
pas du tout sur eux pour la compétition
sauf rebondissement ou cascade de
blessures. Pour Belkaroui, on peut parler d'une nouvelle occasion en or de
faire ses preuves sous peine de compromettre de manière définitive ses
chances de jouer la moindre rencontre
au cours de la prochaine CAN.

RONALDO
CHAMBRE MESSI

En marge de la cérémonie organisée par la FIFA qui l'a vu
être élu meilleur joueur de l'année 2016, Cristiano Ronaldo
en a profité pour glisser un tacle à Messi et Piqué.
«Avec le Real Madrid, on a
gagné la Ligue des champions, avec le
Portugal on est entrés dans l'histoire. Je
remercie mes coéquipiers, mon entraîneur. C'était une année fantastique, a
expliqué Cristiano Ronaldo avant de
livrer son souhait pour la nouvelle
année. Mon désir pour 2017, c'est que
certaines personnes retrouvent toute
leur tête." Une attaque en règle contre
Gerard Piqué qui n'a cessé ces derniers
jours de s'en prendre au Real Madrid et
à sa possible influence sur les arbitres.
L'effectif blaugrana avait choisi de

sécher la cérémonie organisée à Zürich
par la plus haute institution de football
au monde. Ronaldo a aussi chambré
son meilleur ennemi : "J'aurais voulu
que Messi soit là, et tous les joueurs de
Barcelone", a lâché l'international portugais au moment de recevoir son prix.
En réalité, Léo Messi et Gerard Piqué
avaient choisi de boycotter volontairement ce rendez-vous prestigieux, peutêtre pour se venger d'une précédente
absence des Madrilènes, sous les
conseils de José Mourinho en 2011.
On ne refera pas l'histoire.

Cristiano Ronaldo a
fait remarquer à sa
manière que l'absence des joueurs du FC
Barcelone lundi soir
en Suisse l'avait
étonné. Il n'est pas le
seul puisque Daniel
Alves et Roberto
Carlos, pour ne citer
qu'eux, ont également noté le vilain
tour joué par les
Blaugrana, qui ont
préféré rester au
chaud en Catalogne
pour mieux préparer
le 1/8 de finale
retour de la Coupe du
Roi contre l'Athletic
Bilbao (défaite 2-1 à
l'aller). Sauf
qu'Andres Iniesta
s'est senti confus.
Comme l'affirme
Marca, le milieu de
terrain du Barça a
contacté plusieurs
joueurs du Real
Madrid, dont le lauréat de The Best
Cristiano Ronaldo,
pour leur présenter
ses excuses au nom
de toute la délégation blaugrana. Le
capitaine barcelonais
leur aurait ainsi
assuré que les
joueurs absents n'y
étaient pour rien
dans cette surprenante décision qui
émanait de leurs
dirigeants.

23

La Coupe du monde passe à 48

Il y a du pour et du contre
Toujours plus grand, toujours plus de matches, toujours plus de bénéfices escomptés. La Fifa a adopté le projet transformant le Mondial 2026 en une compétition
à 48 équipes contre 32 actuellement. Une révolution qui fait grincer les dent des
observateurs du football. Le point pour vous sur l'incidence de cette décision.

POUR

CONTRE

Augmentation des revenus
Un rapport confidentiel de la FIFA a
établi que le passage de 32 à 48
équipes générerait 605 millions d'euros de gains supplémentaires. En
théorie, des fonds utilisables pour
favoriser le développement du football et l'accélération de son universalisation.

Baisse du niveau
Élargir le plateau, c'est prendre le
risque de la multiplication des
matches peu spectaculaires, avec des
petites équipes fermant le jeu pour
éviter de prendre une doudoune.

Une fête plus
cosmopolite
On l'a vu à l'Euro 2016 où le passage
de 16 à 24 équipes a permis à des
publics nouveaux (celui de l'Islande
notamment) de créer un véritable
vent de folie et de renouveler le
genre.
Un levier
de développement
Dans les pays qui accéderont au
Mondial pour la première fois, le football prendra mécaniquement un nouvel essor.
Plus de matches
Une phase finale de Coupe du
monde, c'est actuellement 64 matches.
À partir de 2026, ce sera 80?! Pour les
adeptes du toujours plus, c'est mieux.
Des matches
couperets plus tôt
La formule à seize groupes de trois
équipes débouchera sur des 1/16 de
finale. Il y aura donc un tour supplémentaire à élimination directe.

Le risque d'arrangement
Avec des groupes de trois, le risque
du dernier match arrangé est accru.
La FIFA cherche d'ailleurs une formule pour le prévenir.
Des qualifications
dépréciées
La course à la qualification est un
feuilleton passionnant qui vaut par la
rareté des billets décernés. Un pays
européen a aujourd'hui une chance
sur quatre d'être de la fête (13 qualifiés pour 54 participants). En 2026 (16
qualifiés), ce sera quasiment une
chance sur trois.
Plus de fatigue
Peu de nations pouvaient déjà organiser une Coupe du monde à 32. À
48, cela réduirait encore les candidats.
La FIFA vient d'ouvrir la possibilité
de coorganisations. Deux pays, c'est
souvent une logistique plus lourde
pour les sélections, plus de voyages,
de distances et donc de fatigue pour
les joueurs.

A-t-on lésé Cadamuro ?

Le premier cas est celui du joueur du
Servette de Genève. Revenu en grâce il y
a quelques mois, ce dernier n'a pas
vraiment eu l'occasion de justifier son
retour en Vert. Peu de temps de jeu, il
n'est pas rentré samedi. Il faut dire
aussi qu'on ne connait pas vraiment le
niveau du joueur actuellement. La D2
suisse est loin d'être l'un des meilleurs
championnats et cela pourrait être une
raison. Cependant, sur un match amical,
il aurait peut-être mérité qu'on lui
accorde sa chance surtout que c'est un
élément polyvalent.

Benyahia,
une interrogation

Pour ce qui est du joueur de l'USMA,
tout le monde connaît ses qualités. L'un
des meilleurs dans le championnat.
Toutefois, lui aussi n'a pas
su trouver grâce aux
yeux du sélectionneur
national afin d'avoir
sa chance et
pourquoi pas
essayer de
bousculer la
hiérarchie établie en
défense centrale.
Autant
d'interrogations qui
restent pour le
moment sans
réponse.
I. Z.

Compétition / PUB

ANEP 501 057 du 11/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 501 043 du 11/01/2017

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

INSOLITE

22

L'esprit est
éclipsé par
l'esprit, comme
un diamant
par un autre
diamant.
W. Congreve

Citation

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

À LA UNE

ZLATAN ROI DE SUÈDE ?

La statue de Messi à Buenos Aires vandalisée

Rien n'est trop beau pour Zlatan Ibrahimovic.
Pas même le trône de son pays. A 35 ans,
l'attaquant de Manchester United semble
toujours aussi ambitieux. Sur son compte
Instagram, la star au catogan a publié un
montage le représentant en tenue royale.
Avec la légende "Carl XVII Guztaf". Une
référence directe à l'actuel roi de Suède, Carl
XVI Gustaf (sans Z), dont l'ancien Parisien
espère visiblement prendre la succession.
Une petite provocation qui devrait faire
sourire le principal intéressé.

Pas de torse, la tête et les bras... La
statue de Lionel Messi à Buenos
Aires, exposée en juin, a été presque
réduite de moitié. Une image
désolante concernant la plus grande
star du pays. Les touristes présents
dans ce quartier de Buenos Aires
exposant plusieurs statues des
grands sportifs du pays ont donc pu
l'unanimité en Argentine, nulle
voir celle de la star du Barça
complètement cassée et détériorée. doute que cet acte de vandalisme
Si Lionel Messi n'a pas toujours fait résulte d'une action isolée.

LES DEUX
PLANS DE
LEEKENS
POUR LA CAN

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

DU

peintre

JOUR

torpeur
pathologique
titre anglais

2

coule en
France (La)
réfléchi

13
canton suisse
ville de
Sicile

7

qui a de
gros os
retranchées

marque la
nouveauté

12

lettre
grecque

technicien
supérieur

mettre K.-O.

constellation

bouc
émissaire

exagérément
tranquille
doublé, ça fait
bien mal

A
A
E
E
G
E
L
U
L
E
E
I
I
U
T

N
M
D
R
I
E
R
A
M
S
U
E
N
A
N

U
P
N
N
I
R
N
N
S
E
D
G
A
N
O

M
O
O
E
K
O
E
I
N
E
S
E
R
I
M

M
I
F
R
D
P
A
N
T
O
L
P
G
E
E

O
N
F
E
H
E
D
E
N
U
C
B
E
R
R

C
G
R
R
D
U
G
H
E
A
O
I
A
C
A

R
D
I
I
A
A
A
T
R
O
T
B
F
T
E

7
5
9
6
8
2
1
4
3

6
8
3
4
7
1
5
9
2
E
T
M
L
L
N
I
B
I
M
M
O
R
A
L

fils de Noé

premier
impair

service
gagnant

amas

étain
équipe

10

3

radium

5

attrape
(une maladie)
monnaie de
Chine

1

tamiser

E
U
I
L
G
B
O
T
N
E
L
U
C
E
F

H
T
I
A
R
N
B
S
O
L
I
T
U
D
E

E
P
R
O
E
E
G
A
H
C
N
A
R
B
F

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AISSELLE
ALTERNER
BOUT
BRANCHAGE
CARBONE
COMMUNAUTE
DIGESTIF
DOUANIER
DUALITE
EDREDON
ESPECE
FECULENT
FONDERIE
GELULE
GRANIT
HANGAR

HUMIDE
IMMORAL
LIEGE
MARE
NEPHRITE
NOCIF
OFFENSER
ORBITE
PILLAGE
REMONTANT
ROBINET
SHAMPOING
SOLITUDE
TABLE
TANNERIE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

U
H
R
T
T
E
N
I
B
O
R
L
T
O
A

1
2
4
9
5
3
8
6
7

pris avec
la main

SOLUTIONS

T
S
I
L
O
F
F
E
N
S
E
R
L
D
N

2
3
7
8
1
4
9
5
6

6

arides

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

9
6
8
5
2
7
4
3
1

9

vases
funéraires

patriarche

E
A
E
A
F
I
T
S
E
G
I
D
I
E
T

13

instrument
de tennismen

Esquimaux

5
4
1
3
6
9
7
2
8

12

terre
essartée

points
opposés

cri de douleur
(pêle-mêle)

7 9

4
1
6
7
3
5
2
8
9

11

heureux élu

3 4

3
7
5
2
9
8
6
1
4

10

lentilles

3

8
9
2
1
4
6
3
7
5

9

11

5
1

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

8

concepts

drôles et
grotesques

9

6

7

informations
précieuses

aéroport
parisien

6

2

6

lettre
grecque

nations

2

9

5

8

paresseux de
nature

6
9 2

4

4

arme de
défense

changeants

6

5 1

3

prison

article
d’Arabie

4
8
8

2

4

SUDOKU

7

mélodie

quotes-parts
des bénéfices

Un mendiant arrête un passant :
- Pardon, m'sieur, vous n'auriez pas perdu
votre portefeuille par hasard ?
- Mais non, heureusement !
- Ben alors, vous allez pouvoir me donner
une petite pièce.

5
7 4

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

E
X
C
L
A
M
A
T
I
O
N
S

E
F
A
O
F
E
D

R
E
R

G

E
G
O
U
T

I
R
O
N
I
S
E
R

E
R
E
S
I
P
E
L
E
S

O
O
G
O
N
E

E
I
I
R

E
R
E

B
A
S
I
Q
U
E

S

V
E
M

A
A

N
I
U
S
T
E
N
S
I
L
E
S
L

S
T
E
L
E
S
T
A
I
S
R
O
S
E

E
R
E
E
O
N
O
E
U
V
R
E
S

A
S
E
E
S
P
A
G
N
O
L
E
T
T
E

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

5

F A R I D
6 7

8

9 10

L A M R I

4 jours nous séparent du
premier match des Verts

LES MELÉS
ALI
HOUARI

Le sélectionneur national est
maintenant dans la dernière ligne droite de la préparation avant le coup d'envoi de la compétition africaine. A
quelques jours d'affronter le
Zimbabwe, deux options semblent se
présenter à lui par rapport à son schéma de jeu. Ça y est, on y est presque.
Le coup d'envoi de l'évènement continental est dans 3 jours maintenant. Les
Verts joueront leur premier match face
à la formation du Zimbabwe le 15 du
mois en cours. Le coach national,
Georges Leekens, est en train de tout
faire pour essayer d'avoir la meilleure
équipe possible pour la CAN car il sait
qu'il n'aura pas droit à l'erreur. Outre
la piètre prestation lors de la première
rencontre face à la Mauritanie, le technicien belge doit apporter les réglages
nécessaires pour que son équipe soit
prête pour ce premier match d'une
importance capitale pour les Fennecs.
Deux options semblent se dégager
pour l'ancien sélectionneur des Aigles
de Carthage concernant la manière de
jouer de son équipe. L'une d'elle sera
certainement appliquée.
Une attaque à quatre
(Guedioura ou Taïder saute)
La première option qui se présente à
l'entraîneur national, c'est celle de respecter la ligne de conduite des Verts
qui a fait son succès au cours des dernières années. C'est celle qui consiste à
jouer l'attaque à outrance. En effet,
dans ce schéma, 4 éléments à vocation
offensive seront alignés et Taïder pourrait être sacrifié. Il y aurait le seul
Bentaleb à la récupération avec
Brahimi comme meneur de jeu et
appelé à faire des efforts défensifs. Sur
l'aile gauche, on retrouverait Hilal
Soudani. Ce dernier a terminé l'année
2016 comme meilleur buteur de la
sélection et semble motivé à faire le
nécessaire pour faire une grande CAN.
Côté droit, il y aura l'indétrônable
Mahrez pour créer le déséquilibre dans
la défense adverse et devant, l'intouchable Islam Slimani, titulaire indiscutable et meilleur buteur en activité de
la sélection. Ce serait une sorte de 4-14-1 que le coach pourrait utiliser selon
ses besoins au cours de la première
rencontre par exemple.
Un milieu à trois
récupérateurs
(Soudani saute)
La seconde option qui se présente
devant Georges Leekens est un peu
plus défensive. En effet, celle-ci consiste à jouer avec trois milieux récupérateurs. Un trio comme Guedioura,
Bentaleb et Taïder. L'un des trois
joueurs sera un peu plus avancé sur le
terrain. Sur le côté gauche, il y aura
Yacine Brahimi et de l'autre côté, ce
sera Mahrez et enfin Slimani comme
avant-centre. Là aussi une disposition
en 4-3-3 que le coach pourrait utiliser
face aux grandes nations du football
continental tels que la Tunisie ou encore le Sénégal dans ce premier tour ou
bien le Cameroun si jamais l'EN se
qualifiait pour les quarts de finale. Des
options, il y en aura pour le coach.
Reste maintenant à trouver le parfait
équilibre pour monter une équipe qui
pourra faire face à la difficulté d'une
compétition aussi relevée et permettre
pourquoi pas à l'Algérie d'enfin triompher dans cette compétition qui la fuit
depuis 27 ans maintenant. C'est tout le
mal qu'on souhaite à Leekens pour
cette CAN.
I. Z.

IL A SORTI UNE TRÈS
BELLE PRESTATION FACE
À LA MAURITANIE
Alors que c'était
Belkhiter qui a joué
le premier match
face à la Mauritanie,
c'est son concurrent
direct, Meftah qui a
pris le relais hier. Le
moins que l'on
puisse dire, c'est qu'il
a sorti le grand jeu.
On se demandait
bien si le
pensionnaire de
l'USMA allait avoir
l'occasion de faire
valoir ses qualités
au cours de cette
rencontre.

3

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

MEFTAH
A FAIT BEAUCOUP
MIEUX QUE BELKHITER

PAR ISLAM Z.

tion a été séduisante et semble
avoir convaincu le coach national.

Georges Leekens a tranché
et c'est Meftah qui a débuté la partie en tant que titulaire sur le flanc
droit de la défense. Un poste où
l'EN a un gros souci depuis plusieurs semaines maintenant.
Meftah a donc eu l'occasion de
s'exprimer. Ce qu'on peut dire,
c'est qu'il a parfaitement saisi sa
chance au cours de cette partie et a
fait montre d'une grande volonté
pour bien faire. Revenu en équipe
nationale après une longue absence, le joueur veut maintenant rattraper le temps perdu. Sa presta-

La maîtrise en plus
On le disait, la prestation de
Belkhiter a été mitigée au cours de
la première rencontre. Une première mi-temps compliquée et une
seconde plus aboutie. Meftah n'a
pas eu ce genre de problèmes et a
fait le nécessaire pour sortir sa très
belle copie. Il a eu quelque chose
que Belkhiter n'a pas eu au cours
du premier match, la maîtrise.
Aussi, Meftah a de l'expérience à
en revendre que ce soit en club ou
en sélection. Il connaît parfaite-

ment l'Afrique pour y avoir joué
avec la JSK, la JSMB et maintenant
l'USMA. Un atout qui lui permet
de faire tourner les choses en sa
faveur par rapport à son camarade
du club africain. Le coach a très
bien noté la prestation du joueur et
a vu ce qu'il pouvait voir dans une
rencontre.
Devant Belkhiter ?
Après sa très belle prestation, il
semble bien que Meftah ait pris de
l'avance par rapport à Belkhiter
dans leur lutte commune pour une
place de titulaire. En effet, l'un a
sorti une prestation mitigée et

Leekens a tranché

Mbolhi sera le gardien
de l'EN pendant la CAN
Avant même qu'il ne s'envole
pour la France avant-hier afin de
passer sa visite médicale et signer
son contrat au Stade Rennais, coaché par un entraîneur que l'Algérie
connaît bien, Christian Gourcuff
en l'occurrence, Raïs Mbolhi était
déjà désigné par Georges Leekens
pour être le gardien numéro 1 des
Verts lors de la prochaine CAN en
Gabon, et qui verra l'EN donner la
réplique dimanche prochain à
Franceville à l'équipe du
Zimbabwe pour son premier
match à partir de 17h. Raïs Mbolhi
qui ne s'était pas entraîné avanthier avec le reste du groupe en raison d'un surmenage dû à la charge
de travail qui lui a été imposée lors
de ce stage de préparation par le
staff technique national n'a donc
pas joué les deux matchs de préparation des Verts face au même
adversaire, la Mauritanie en l'occurrence. Son dernier match
remonte au mois de novembre
dernier face au Nigeria à l'occasion
des éliminatoires de la Coupe du
monde. Une rencontre que les
Verts ont perdus sur le score de

trois buts à un. Ainsi donc, et malgré ce manque de compétition,
l'entraîneur belge a décidé de
renouveler sa confiance au
keeper des Verts qui avait
pour rappel rejoint les
rangs de notre équipe
nationale en 2010 à
l'occasion de la Coupe
du monde en Afrique
du Sud.
Ses belles
prestations
dans les grands
tournois ont joué
en sa faveur
Il faut dire aussi
que si Leekens a
décidé que Mbolhi
reste le numéro
un, c'est tout simplement parce qu'à
l'heure actuelle il
n'y a pas un gardien
qui lui est supérieur
et qui peut en conséquence le titiller dans
son poste. L'autre argument avancé notam-

ment par l'entraîneur des gardiens
qui se charge d'entraîner Mbolhi y
compris à l'étranger, c'est que
Raïs a toujours répondu
présent lors des grands
tournois, même lorsqu'il manquait de
compétition. Un argument plutôt convaincant et qui permettra donc à Mbolhi
de disputer sa
troisième coupe
d'Afrique des
Nations (2013,
2015 et 2017).
Après sa
signature au
Stade
Rennais, il
était de retour
à Sidi Moussa
hier dans la
soirée pour
s'envoler
demain avec le
reste de la délégation pour
Franceville.
A. H. A.

l'autre a sorti une très belle prestation. Reste à savoir maintenant ce
que va en penser le coach et surtout ce qu'il va décider pour la
suite par rapport au joueur qui va
débuter comme titulaire au poste
de latéral droit. Même si rien n'est
encore joué, on peut dire que
Meftah a pris une longueur
d'avance pour prendre la place de
titulaire et débuter la première
rencontre de la CAN face au
Zimbabwe dans 4 jours maintenant. Encore quelques jours pour
Leekens avant de trancher et présenter la meilleure équipe possible
actuellement.
I. Z.

Aucune décision n'a
été prise pour l'instant

RAÏS
BIEN PARTI
POUR ÊTRE
CAPITAINE

Face à la Mauritanie samedi
dernier c'est Issa Mandi qui a
hérité du brassard de capitaine
en l'absence de Carl Medjani
non convoqué pour cette CAN au
Gabon. Le deuxième capitaine
de l'EN étant lui aussi absent,
Sofiane Feghouli en l'occurrence, qui sera donc capitaine lors
de cette coupe d'Afrique des
Nations. Pour l'instant, et
d'après nos informations,
Georges Leekens n'a toujours
pas tranché. La décision sera
certainement prise dans les
deux jours à venir, une fois que
l'équipe sera installée à
Mouanda : "J'ai plusieurs capitaines et pas un seulement",
avait-il précisé lors de sa
conférence de presse qui a précédé le stage. Ainsi donc, le
coach belge n'a toujours pas
tranché quant au capitanat.
Celui qui portera le brassard
sera un des anciens de ce groupe, et tout porte à croire qu'il
s'agira du keeper des Verts Raïs
Mbolhi.
A. H. A.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz

ASMO

À LA UNE

4

Il a quitté Sidi Moussa avant-hier en soirée

Il a passé la visite médicale et signé son contrat

Rennes attend sa lettre de libération

GOURCUFF
RECRUTE

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

OLIVIER
RENARD :

«100%
DE CHANCES

QUE BELFODIL
RESTE»

Le directeur sportif du
Standard de Liège, Olivier
Renard, est intervenu dans
le journal belge, la
Dernière Heure pour évoquer le dossier de Belfodil.
Convoité de toutes parts,
le joueur ne va pas forcer
un départ cet hiver. Du
moins, c'est ce que pense
Renard : "C'est normal que
tout le monde en parle vu
qu'il est l'un des joueurs
majeurs de l'élite. Pas uniquement grâce à ses prestations mais aussi sa mentalité. Le projet sportif qui
avait été mis en place se
déroule parfaitement et, à
ce niveau, c'est du
gagnant-gagnant. Il y a
beaucoup d'intérêt mais lui
n'est pas dans l'optique de
forcer un départ comme
Adrien Trebel. C'est ce que
je vous expliquais, on ne
peut pas tout le temps
barrer la route à un joueur
qui est méritant et exemplaire. Il y a même cent
pour cent de chance qu'il
reste… vu qu'il est ici.
Nous voulons garder nos
meilleurs joueurs le plus
longtemps possible mais
si Manchester United arrive…" C'est dire qu'au
Standard, ils sont tout à
fait sereins par rapport au
fait que Belfodil va rester
en ce mercato.
I. Z.

Raïs Mbolhi a quitté le
stage des Verts avanthier dans la matinée
pour aller à Rennes
passer la visite
médicale et signer
dans la foulée son
contrat au profit du
Stade Rennais entraîné
par son ancien coach
en sélection
algérienne, Christian
Gourcuff. Il était de
retour à Alger hier
dans la soirée. Si le
Stade rennais n'a pas
encore annoncé sa
venue de manière
officielle, c'est parce
que Antalyaspor, club
avec lequel Mbolhi est
sous contrat, n'a pas
encore envoyé la lettre
de libération du joueur,
chose qui devrait se
faire bientôt. Parce que
Mbolhi sera au Gabon
pour une période
indéterminée, il a
préféré tout régler
maintenant et partir
tranquille à la CAN.

MBOLHI
PAR MOHAMED A.

Christian Gourcuff va, peutêtre, sauver la carrière du gardien
international algérien, Raïs Waheb
Mbolhi, inactif à Antalyaspor depuis
maintenant une année et demie. Une
offre inattendue mais surtout inespérée
pour un portier dont tout le monde
disait qu'il était grillé en France. Raïs
Waheb Mbolhi, 30 ans, est passé par
l'Olympique de Marseille avant d'aller
monnayer son talent un peu partout
dans le monde, Japon, Russie, Bulgarie,
Etats- Unis… Des pays certes agréables
à visiter, mais pas pour y pratiquer du
football. Ainsi, le protégé de Michaël
Bolly revient de loin, grâce d'abord à
son talent et ses performances avec la
sélection, mais aussi grâce à Gourcuff
qui a vraiment fait un bon geste,
même si Mbolhi est une bonne affaire à
saisir si on tient compte de son talent,
de son expérience, du prix de sa
libération et aussi de son salaire.

Gourcuff : «Je veux
un gardien confirmé»
Sans confirmer l'arrivée de Raïs
Mbolhi, Christian Gourcuff a confirmé,
même indirectement, son recrutement.
Interrogé hier en conférence de presse
sur l'éventuelle arrivée d'un nouveau
gardien au Stade Rennais, le Breton a
exprimé son envie de faire signer une
doublure à Benoît Costil dès le mercato
d'hiver afin de pallier le départ de Paul
Nardi, qui a décidé de mettre un terme
prématurément à son prêt sur les bords
de la Vilaine. "Paul Nardi (gardien
numéro 2 de Rennes) a manifesté le
souhait de partir pour avoir plus de
temps de jeu. On n'est pas là pour
brider les joueurs. Quand Paul (Nardi)
a demandé à partir, on a accepté sa
demande. Ça s'est fait un peu
prématurément, c'est vrai. Aujourd'hui,
il serait plus confortable d'avoir un

deuxième gardien confirmé dans
l'attente qu'Edvinas (Gertmonas)
s'affirme. Mais il ne faut pas faire
n'importe quoi. On a encore un peu de
temps. Il faut que ce soit un joueur qui
apporte quelque chose et des
opportunités, il n'y en a pas beaucoup
au mercato d'hiver ", a déclaré
l'entraîneur lors de la présentation
d'Aldo Kalulu.

Il sera le n°2, mais…
Mbolhi sera donc la doublure de Benoît
Costil, mais ceux qui connaissent Raïs
diront tous qu'il va se battre pour
devenir numéro 1. A 30 ans, l'Algérien
a toutes ses chances d'y arriver,
d'autant plus que l'entraîneur en chef le
connaît très bien. Quand Gourcuff dit
qu'il veut un gardien confirmé qui offre
des opportunités, cela n'est pas fortuit.
Et si Gourcuff n'était pas satisfait de
Costil ? Et si ce dernier se blesse ou
enregistre une baisse de niveau ?
Par ailleurs, on dira que la signature de
Mbolhi au Stade Rennais est une
excellente nouvelle pour lui et pour la
sélection nationale. Elle lui donne
beaucoup d'opportunités. C'est
carrément une deuxième chance que
lui offre Gourcuff pour prendre sa
revanche sur tout le monde, car il faut
le dire, Mbolhi, n'a pas été gâté ou
chanceux dans sa carrière. Son niveau
lui permet facilement d'espérer une
meilleure carrière que celle qu'il a
jusque-là.
Les Bretons retiennent
le Mbolhi de la Coupe
du monde brésilienne
L'arrivée inattendue de Raïs Mbolhi au
Stade Rennais a été largement
commentée en France. Sur les réseaux
sociaux et les forums du club breton,
on remarque un enthousiasme
incroyable pour une recrue de 30 ans,
venant d'Antalyaspor et qui en plus est

non compétitif depuis plus d'une année
et demie. Recruté pour être le number
two, Mbolhi est, selon des supporters
du club, une bonne pioche et une
bonne affaire pour le club. A travers les
différents commentaires, on remarque
que les Français retiennent le niveau de
ce gardien lors de la Coupe du monde
2014 au Brésil. Classé parmi les
meilleurs en compagnie de Neuer et
Navas lors de ce tournoi. Même la
presse spécialisée en Bretagne est
favorable à sa venue tant Mbolhi a
laissé bonne impression lors de ses
performances avec les Verts.
Il peut dire merci
à la sélection
A l'instar de Slimani, Soudani et
beaucoup d'autres joueurs, Mbolhi a
profité, sportivement cette fois-ci, de la
sélection pour booster sa carrière. Son
CV en clubs étant presque vide, il n'a
pu compter que sur ses performances
en sélection pour décrocher ses
contrats. D'abord aux Etats-Unis et
maintenant en France. Médiatisée,
comme jamais elle ne l'a été, l'EN est
une bonne opportunité pour les
joueurs désirant se faire connaître et
Mbolhi et Slimani en sont les meilleurs
exemples. Aussi et c'est important de le
signaler, Michaël Bolly, l'entraîneur des
gardiens en équipe nationale, en est
pour beaucoup dans cela. Devenu
depuis quelques années le coach
personnel de Raïs, il a réussi grâce à sa
méthode et son savoir-faire à maintenir
la forme de ce gardien pendant
plusieurs années. Lui qui vient en
sélection sans compétition ou
carrément sans club réussit toujours à
détrôner les gardiens locaux, pas du
tout mauvais et à chaque fois, il réussit
à désavouer ceux qui le critiquent et
remettent en question son niveau
depuis qu'il a quitté la Bulgarie.
A. M.

West Ham exige un transfert sec
Feghouli à la Roma, ça coince toujours

Stadium pour retrouver ce qu'il n'a pas
chez les Hammers, à savoir du temps de
jeu. Donc, le sort de Feghouli pourrait bien
être lié au défenseur de la Roma qui attend
l'officialisation de son départ.

soit transféré définitivement afin de
récupérer une belle plus-value sur un
joueur arrivé gratuitement en début
de saison. Donc pour le moment,
c'est le statu quo dans cette affaire.
Bien que le joueur ait trouvé un
accord contractuel avec les
Giallorossi, son transfert n'est pas
encore réglé.

Gianluca di Marzio : «Feghouli
est le joueur-type pour la Roma»
Le célèbre journaliste et blogueur italien,
Gianluca Di Marzio est revenu sur la carrière de Feghouli et assure qu'il est un
joueur que Spalletti appréciera beaucoup
s'il signait à la Roma : "Je pense que
Feghouli est le joueur type qui correspondrait à l'AS Rome. S'il a été surnommé le
prince du dribble, ce n'est pas un hasard.
Les dirigeants romains le savent et ne vont
pas lâcher prise dans ce dossier. Feghouli a
les qualités qu'il faut et il est parfaitement
taillé pour la vision des choses de
Spalletti."
I. Z.

Le milieu de terrain international algérien, Sofiane Feghouli, n'a toujours pas
officialisé son départ. Son club de West
Ham a rejeté la formule de prêt proposée
par la Roma, mais le dossier reste ouvert et
un transfert peur intervenir rapidement.
Depuis plusieurs semaines maintenant, le
joueur des Hammers fait la une de la
rubrique transferts. En effet, le joueur en
question n'a toujours pas réussi à trouver
une porte de sortie. Ce ne sont pas les prétendants qui manquent mais c'est plutôt
son club qui complique les choses. L'AS
Rome a proposé la formule d'un prêt avec
option d'achat mais là aussi, le club a rejeté
l'offre italienne et insiste pour que le joueur

Manolas pour ouvrir
la voie
Dans le même temps,
un joueur de la
Roma pourrait
être la clé pour le

transfert définitif de Feghouli du
côté du Stade Olympique. En
effet, Kostas Manolas, le défenseur du club de la louve serait
partant pour Manchester
United. Une somme de 50M€
est évoquée. Ceci pourrait
avoir une incidence directe sur
le transfert de Feghouli. Avec
50M€, il y aura de l'argent frais
pour pouvoir s'aligner sur les
exigences de West Ham
et permettre à
Feghouli de quitter l'enfer du
London

Mercredi 11 janvier 2017

21

Pour plus de 100 millions par mois

AMER-YAHIA :

Abdelmalek Ziaya a finalement opté pour l'ASM Oran. Il a signé son
contrat dans la soirée de lundi dans le bureau de Mohamed Saâdoun.

L'attaquant Amer-Yahia
estime qu'avec le stage
de Terga qui devait
prendre fin hier, l'équipe
a eu l'occasion de
peaufiner sa
préparation en vue de la
reprise de la
compétition et le match
à domicile face à
Bousaâda ce vendredi.

Ziaya, 2 recrue

«Il nous fallait
ce stage»

e

De notre correspondant
L. M. AZZI
Evidemment, aucune information sur cet engagement n'a été transmise par la direction. Mais d'après
une source fiable, ce joueur a signé un
contrat de dix-huit mois. L'ex-joueur
de la JS Kabylie devra toucher un
salaire de plus de 100 millions de centimes, assure la même source.
L'enfant de Guelma qui portera le
numéro 9 devra bénéficier d'un repos
pour repartir chez lui avant de
reprendre avec le groupe. Reste à
savoir s'il sera prêt pour la réception
de l'A Bou-Saâda dont le match est
prévu vendredi prochain à 14h30 au
stade Habib-Bouakeul.
«Les origines du président
ont motivé mon choix»
Le nouveau sociétaire d'El-Djamîya a
expliqué la raison l'ayant poussé à
opter pour El-Djamîya. "J'ai signé
dans un club réputé qui a enfanté de
nombreux joueurs de talent. Je suis
ravi de pouvoir porter les couleurs de

depuis l'été dernier. Ça nous a
permis de prendre un peu de
recul et de faire le vide. Je pense
que cette trêve est tombée à pic
pour nous. D'autant que ce repos
nous a permis de faire ce stage à
Terga dans lequel nous avons
profité pour corriger nos lacunes
et pour revoir nos plans. Cela dit,
ce stage nous a été bénéfique.
C'est ce qu'il nous fallait pour travailler dans la sérénité.

Et comment se présente la
reprise du championnat ?

Votre équipe a disputé un
match amical contre le RCR,
quel enseignement avez-vous
tiré de ce match ?

l'ASMO que j'ai choisi par rapport aux
offres de nombreux clubs dont le DRB
Tadjenanet en particulier et le CAB,
l'USMH, le Rapid de Relizane ou
l'ASO Chlef. Il y a aussi un autre facteur qui a motivé mon choix. C'est le

Naâmane de retour !

Le défenseur Adel Naâmane ne sera fort probablement pas libéré. En effet, ce
joueur a rejoint l'équipe à Terga où il a entamé une série d'exercices basés sur
l'aspect physique. D'après une source autorisée, ce joueur est partant pour
poursuivre son aventure avec le club de M'dina J'dida. Le retour de ce joueur ouvre
la voie à un possible revirement dans l'effectif ou presque.

fait que les origines du président
Baghor soient de l'Est du pays. C'est
pour ça que je lui ai donné ma parole
pour signer à l'ASMO. Donc je veux
aider l'enfant de ma région pour
remettre El-Djamîya à sa place en
Ligue 1, car c'est sa vraie place. Donc
je suis venu pour aider l'équipe à se
mêler à la course pour l'accession.
Pour être clair je ferais tout mon possible pour être à la hauteur de la
confiance du président et des dirigeants ainsi que des supporters", a-t-il
souligné avant-hier.
L. M. A.

Ce match a été intéressant pour
nous dans la mesure où il nous a
permis de retrouver l'ambiance
des rencontres même s'il s'agissait
d'un rendez-vous d'application.
Le match a été très disputé.

Pensez-vous que la trêve est
arrivée au bon moment pour
l'équipe ?

Ah oui ! Vous savez, la trêve
nous a permis de souffler après
une longue préparation entamée

Ecoutez, on sait que ça ne va
pas être facile. Il faudra être costaud sur le plan mental aussi.
Nous savons que les choses
sérieuses vont commencer. Nous
ferons le maximum pour donner
une bonne image de notre équipe. Je suis certain qu'avec ce
stage, l'équipe aura un meilleur
visage par la suite. C'est du moins
notre volonté et notre détermination. Notre souhait est de bien
entamer la reprise et ce match
contre l'équipe de Bousaâda. Un
bon départ nous stimulera
davantage et nous mettra en pleine confiance.
L. M. A.

El-Djamîya boucle son stage par un succès
La formation de M'dina J'dida a bouclé son stage de Terga par une
victoire. Hier, sur le terrain du CRB El-Amria de le R1, la bande au duo
Benchadli-Meguenni s'est imposée sur le score de deux buts à zéro
(1-0 à la mi-temps). Les buts ont été marqués par le polyvalent
Oussaâd et l'attaquant El-Ghomari.

MCS

Rahmouni : «On ne doit pas rater le départ»
A deux jours seulement de la reprise du championnat avec la réception du MCEE,
Mourad Rahmouni revient dans cet entretien sur plusieurs points liés à son équipe,
notamment le stage effectué à Hammam Rabbi durant la trêve, la phase retour ainsi que
la prochaine confrontation face au MCEE.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
«Le stage a été
une réussite»
Concernant le stage bloqué de 9
jours, le premier responsable de la
barre technique du MCS déclare :
"Le stage que nous avons effectué à
Hammam Rabbi a été une réussite
pour nous dans la mesure où il nous
a permis de peaufiner notre préparation et de bien profiter de cette
trêve pour recharger les batteries.
Pour cela, on en a profité pour effectuer quelques réglages sur le groupe et surtout combler les lacunes
afin que nous soyons prêts pour la
reprise de la compétition officielle."
«On aurait aimé jouer
des matches amicaux»
Par ailleurs, tout en affirmant que le
stage de Hammam Rabbi a été une
réussite pour son équipe, Mourad
Rahmouni a émis certains regrets :

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

"Franchement, on aurait aimé disputer quelques joutes amicales
durant ce stage afin de s'arrêter de
plus près sur les capacités du groupe et par la même corriger nos
erreurs, mais dommage les sparring-partners ont fait défaut et l'essentiel est que nous ayons une
bonne idée sur l'équipe sur laquelle
on peut compter pour cette deuxième phase du championnat."
«Les nouveaux sont en
mesure de donner un plus»
Alors que la direction n'a pas encore clos le recrutement étant donné
qu'elle est toujours à la recherche
des éléments qui seront en mesure
de donner un plus au groupe, le
coach du MCS a affirmé : "Je pense
que les nouveaux joueurs sont en
mesure de donner un plus et combler le manque dont souffrait l'équipe durant la phase aller. Pour cela,
je suis convaincu qu'on pourra faire
mieux que la phase aller et réaliser
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

les résultats escomptés afin espérer
d'atteindre notre objectif."
«Je n'ai rien décidé
concernant les recrues»
A une question liée à une probable
incorporation des nouvelles recrues
dès l'entame de la phase retour,
Mourad Rahmouni n'a pas voulu
afficher toutes ses cartes préférant
être plutôt discret concernant le dispositif tactique qu'il adoptera lors
de cette deuxième phase de championnat : "Franchement, je n'ai encore rien décidé concernant l'équipe à
aligner lors de cette phase retour et
surtout les nouvelles recrues. Cela
dit, j'ai une idée sur le groupe et on
tâchera d'aligner l'équipe qui sera
en mesure de réaliser les bons résultats."
«Il ne faut pas céder
des points à domicile»
Concernant le reste du parcours qui
attend son équipe, notamment cette

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

seconde phase du championnat qui
ne s'annonce pas facile, le coach
saidi nous confie : "Je pense qu'on
ne doit pas rater des points à domicile si on veut aller jusqu'au bout de
nos objectifs et réaliser les résultats
escomptés. Pour cela, on doit
prendre nos adversaire très au
sérieux et surtout ne céder aucun
point à domicile pour espérer figurer sur le podium à la fin de la saison."
«La victoire est
impérative devant ElEulma»
A propos de la rencontre de ce vendredi devant MCEE pour le compte
de la 16e journée du championnat,
Mourad Rahmouni s'est montré

catégorique en affirmant : "Nous
sommes dans l'obligation de réaliser un bon départ et surtout de
débuter par une victoire afin d'avoir
un moral au beau fixe pour la suite
de la compétition et espérer
atteindre l'objectif tracé. A cet effet,
la victoire est impérative et on fera
le maximum pour arracher les trois
points de la victoire."
K. Dj.

Belguerfi en route vers le MCS

Apres les deux recrues, le défenseur de l'US Biskra, Bouharoun, et l'attaquant de l'A Bousaâda, Bendjelloul, l'attaquant du CABBA Belguerfi
Walid est en route vers le MCS puisque d'après une source proche du club,
ce joueur sera à Saïda ce matin pour parapher son contrat.
Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

JSMB

20

USMA

JSMB 2 - OSEK 0

Latrèche reprend confiance

Bon pour le moral
avant l’Arba

Le jeune émigré, Latrèche Mehdy s'est très
vite mis en évidence dans cette rencontre face
à l'Olympique d'El Kseur. L'attaquant de la
JSM Béjaia qui avait quelque peu accusé le
coup en fin de saison, surtout physique, vient
de retrouver la confiance sur un but plein de
maitrise. L'ouverture du score du côté des
Béjaouis a été l'œuvre de Mehdy, qui s'est
bien décalé pour recevoir un bon ballon de
Rait. Le tir du Bougiote était imparable pour
le gardien de l'OSEK. Cette réalisation va certainement permettre à Latrèche de retrouver
la confiance lors des rencontres officielles.

Pour son
dernier match
de préparation
avant la
reprise de la
compétition, la
JSMB a
disposé de
l'équipe de
l'OS El-Kseur
sur le score de
2 buts à zéro.

Haddef, buteur des rencontres
amicales

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Ayant entrepris une
séance d'entrainement
dans la matinée de lundi,
les joueurs de Younes
Ifticen ont eu droit à une
rencontre amicale dans
l'après-midi. Une dernière rencontre d'opposition
qui avait pour but de
préparer le prochain
déplacement de la formation de Yemma
Gouraya. Cette rencontre
a permis au staff technique de la JSM Béjaia de
passer en revue l'effectif
à sa disposition et cela
afin d'avoir une idée précise sur certains joueurs.
La rencontre qui s'est
déroulée dans sa première mi-temps, sous une
forte pluie a été dominée
par les béjaouis du début

jusqu'à la fin. Face à une
modeste formation d'El
Kseur, les gars de la
soummam ont très vite
ouvert la marque, sur
une belle passe de Rait
qui décale pour Latrèche,
ce dernier emmène le
ballon sur son bon pied
et ajuste le jeune portier
de l'OSEK (7'). Ce premier but inscrit très tôt
dans la rencontre, aurait
d'ailleurs pu permettre
aux hommes d'Ifticen
d'en inscrire beaucoup
plus, n'était l'excès de
précipitation des attaquants et surtout l'absence de fraicheur physique.
Ayant pris la possession
du ballon durant la
majeure partie de la rencontre, ni Drifel, et encore moins Bensaha, n'ont
réussi à aggraver la
marque. Au retour des
vestiaires, les deux
coachs ont opéré de
nombreux changements
et cela afin d'offrir leur
chance à l'ensemble des
joueurs. Du côté de la
JSM Béjaia, on a vu l'incorporation des deux
nouvelles recrues. En
effet, Boumechra et
Rebbouh ont été très en
vue durant cette deuxième mi-temps. Le nouvel
attaquant des Vert et
Rouge a eu quelques
bonnes situations, mais
ce dernier n'a pas été très
adroit. Boumechra quant
à lui s'est bien mis en
jambes en étant derrière
quelques belles passes
pour ses attaquants.
B. E. Z.

Haddef Abdelmalik s'est imposé comme le
buteur de l'équipe durant les rencontres amicales. Auteur d'un but lors de la rencontre de
lundi dernier face à l'OSEK. Haddef a ajouté
une troisième réalisation à son actif lors des
trois rencontres préparatoires. Très peu utilisé
durant la première moitié de la saison. La
belle forme affichée par le joueur en question,
va certainement lui permettre de bénéficier
d'une chance lors des rencontres officielles et
cela à la place de quelques joueurs qui continuent de décevoir depuis le début de saison.

Ifticen leur a donné
leur chance à tous

Durant cette dernière rencontre de préparation, l'entraineur de la JSM Béjaia, Younes
Ifticen, a donné leur chance à tous les joueurs
qui composent son effectif. Après avoir travaillé les mécanismes lors du regroupement
de Sétif, cette rencontre avait surtout pour
but de se faire une idée sur les dispositions
physiques des joueurs avant la reprise de la
compétition. Ainsi et après son déroulement
le coach de la JSMB a finalement fait le point
avec son staff sur l'équipe qui débutera la
rencontre de vendredi prochain face au RC
Arbaâ.

Les espoirs ont eu droit
à du temps de jeu

Sur le même volet, les jeunes joueurs
espoirs qui s'entrainent depuis quelques
temps avec le groupe professionnel, ont eu
droit à du temps de jeu durant cette dernière
rencontre de préparation. Promus en séniors,
ces jeunes réservistes ont certainement marqué des points lors de cette rencontre amicale
face à l'OS El-Kseur.

Khellaf et Ounnas aux soins

Khellaf Nabil et Ounnas Hamza, n'ont pas
pris part à la séance d'entrainement d'hier
matin. En effet, le premier, qui a été contraint
de quitter ses coéquipiers après seulement 22
minutes, avait ressenti des douleurs au
niveau de la cheville. Hamza, quant à lui, qui
a été dans un premier temps ménagé par le
coach, a été incorporé à la place de son
coéquipier qui était blessé. Les deux joueurs
qui se sont plaints de douleurs au niveau de
la cheville ont été soumis à des soins par le
staff médical du club, qui ne veut prendre
aucun risque à leur sujet.

Equipe alignée

1re mi-temps : Djebarat, Khellaf N. (Ounnas 22'), Khellaf
O., Merbah, Allali, Rait, Zerrouki, Lahlouh, Latrèche,
Bensaha, Drifel
2e mi-temps : Kacem, Benmansour, Ayad, Doumi, Bouzera,
Bitraoui (Mahmoudi 70'), Ghanem, Boughanem (Haddef
70'), Rebbouh, Boumechra, Hammouche

USMB

La direction donne
des garanties aux émigrés
Les deux joueurs émigrés de Blida ont repris confiance avant-hier après la
décision annoncée par la direction du club qui a fait savoir à Fortas et Achiche
que la LFP autorise l'USMB à recruter.
De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Cette bonne nouvelle a redonné
espoir aux joueurs qui vont enfin pouvoir
faire leurs preuves. En effet, le président
Boumaza et le manager général du club,
Abdenour Krebaza, ont réclamé une entrevue avec le SG de la LFP et, lors de cette rencontre, ils ont remis un chèque d'un mil-

liard et demi à la Ligue. Ce chèque sera
consacré au payement des dettes.
La direction blidéenne a remis le chèque
à la LFP pour éviter la défalcation de trois
points, mais aussi pour pouvoir recruter
d'autres joueurs afin de renforcer l'effectif
durant la phase retour.
Le secrétaire a informe leur agent
Le secrétaire de l'USMB, après avoir obtenu

l'accord final de la LFP pour pouvoir recruter des joueurs durant le mercato hivernal,
a contacté l'agent des émigrés, Karim
Fortas, pour le mettre au courant de cette
nouvelle décision. A cet effet, Fortas a tenu
à remercier la direction du club pour les
efforts qu'elle a fournis et il a vite contacté
ses joueurs pour les soulager et leur faire
oublier le calvaire qu'ils ont vécu depuis le
début de cette saison.
A. Dj.

Karim Fortas : «Boumaza
est un homme de parole»

Ayant voulu remercier le président du club phare
de la ville des Roses après la levée de l'interdiction
de recrutement par la LFP, le manager des deux
joueurs émigrés, Karin Fortas, nous dira : "Je savais
dès le début que Boumaza allait tenir sa promesse.
Franchement, je n'ai jamais douté de cette direction
et je tiens à remercier tous les dirigeants, surtout le
manager général et le secrétaire de ce prestigieux
club qui ont aidé mes joueurs et leur ont donné des
garanties."

Meklouche et Hichem Cherif ont
accepté le payement par tranches

Le président du club phare de la ville des Roses,
Boumaza, a contacté les deux anciens joueurs de
Blida, Meklouche et Hichem Cherif, pour leur
demander d'aider le club, et ce, en acceptant le
payement par tranches. Ces derniers ont accepté la
proposition et ont mis Boumaza à l'aise, chose qui
lui a permis d'alléger la dette et d'obtenir le feu vert
de la LFP pour effectuer son recrutement.

5

5 joueurs à l'infirmerie

LES BLESSURES
perturbent
la préparation

Les joueurs usmistes poursuivent la préparation
hivernale dans de bonnes conditions et avec un moral
gonflé à bloc, mais les nombreuses absences que
connaît l'équipe pour différentes blessures demeurent
une contrainte pour le staff technique du club.
PAR ANIS S.
Depuis l'entame du stage
hivernal qui se déroule à
Sousse, le groupe usmiste
connaît une cascade de
blessures. En effet, et dès
l'arrivée de l'équipe à la ville
tunisienne, Mohamed
Benkhemassa s'est plaint des
douleurs à la cuisse. Les tests
approfondis qu'il a effectués
ont révélé qu'il ne peut pas
réintégrer le groupe avant la
fin du stage. C'est le même cas
pour le gardien de but, Smaïl
Mansouri, qui est victime
d'une blessure au doigt.
Ajouter à cela Ayoub
Abdellaoui, qui s'est blessé à la
hanche lors du match amical
face à la réserve de l'ES Sahel,
Rafik Bouderbal, qui a rechuté
de sa blessure au genou, et

dernièrement Ziri Hammar,
victime d'un bobo au tibia
contracté lors du match
d'application qu'ont disputé les
joueurs avant-hier matin, sans
compter Réda Bellahcène qui
poursuit la rééducation et
s'entraîne toujours en marge
du groupe, se contentant par le
programme spécifique que lui
a été préconisé. Déjà privé de
ses trois internationaux, en
l'occurrence Mohamed
Benyahia, Rabie Meftah et
Abderrahmane, les
nombreuses absences au sein
du groupe inquiètent
beaucoup le premier
responsable de la barre
technique du club Paul Put qui
a vu son effectif réduit à 19
joueurs seulement depuis le
début de la préparation
hivernale. Le moins que l'on

puisse dire est que cette
cascade de blessures met le
technicien belge dans une
situation embarrassante dans
la mesure où elle risque de
perturber la préparation
hivernale de l'équipe en
prévision de la deuxième
moitié de l'actuel exercice. La
formation usmiste devrait
disputer demain son deuxième
match amical lors du stage
hivernal et devant ces
nombreuses absences, Paul Put
ne pourrait pas accomplir son
travail technico-tactique
convenablement.
Le staff médical fait
de son mieux pour
les récupérer
Face à cette situation, les
membres du staff médical de
l'USMA ont lancé une course

contre la montre afin de
récupérer tous les Mansouri,
Abdellaoui, Benkhemassa,
Bouderbal et Hammar dans les
plus brefs délais. Ces derniers
sont d'ailleurs soumis à des
soins intensifs, tout en espérant
reprendre du service le plus
vite possible. Il faut dire que le
report du premier match de la
phase retour du championnat
face au MOB à une date
ultérieure a un peu soulagé
l'entraîneur Paul Put car cela
va lui permettre de récupérer
tous ses blessés avant que
l'équipe ne renoue avec la
compétition officielle, prévue
le 28 janvier prochain à
l'occasion du match qui
l'opposera au RC Relizane,
pour le compte de la 17e
journée de la Ligue 1 Mobilis.
A. S.

Le recrutement patine
Au moment où la plupart
des clubs de la Ligue 1
Mobilis sont à un stade
avancé avec l'opération
recrutement, à l'USMA,
c'est le stand-by. Ce qui
suscite une vive
inquiétude chez les
supporters usmistes,
toujours à l'affût de la
moindre information.
Depuis l'ouverture du
mercato hivernal, le 15 décembre
passé, les dirigeants se sont
assuré les services de deux
joueurs, en l'occurrence,
l'attaquant Mohamed Benkablia
et le milieu de terrain Faouzi
Bourenane. Le marché des
transferts clôturera dans cinq
jours, et toujours pas de
nouvelles recrues. Face à cette
situation, les inconditionnels de
l'USMA commencent à perdre
patience car ils veulent voir
l'arrivée de nouveaux éléments
capables d'injecter un sang neuf
dans l'effectif usmiste en
prévision de la deuxième moitié
de l'actuel exercice et dans
laquelle la bande à Paul Put aura
comme objectif de conserver son
titre du championnat mais aussi
se qualifier pour la phase des
poules de la Ligue des champions
africaine, dans laquelle elle
entrera en lice à partir du



Alors que Benkablia
est qualifié
On attend toujours
la lettre de sortie
de Bourenane

Comme rapporté dans ces mêmes
colonnes, la direction de l'USMA a
déposé la semaine passée les
dossiers des 2 recrues du club cet
hiver, Mohamed Benkablia et Faouzi
Bourenane, auprès de la Ligue de
football professionnel. Si le premier
a été officiellement qualifié par la
structure à Mahfoud Kerbadj pour
disputer les matchs officiels avec
l'USMA à partir de l'entame de la
deuxième moitié de la saison, ça n'a
pas été le cas pour le second. En
effet, et selon les informations dont
nous disposons, sa lettre de sortie
de la Fédération tchèque de football
n'est pas encore parvenue. La LFP
attend donc de recevoir ce
document pour pouvoir qualifier le
joueur en question.



Hier, réveil musculaire
au menu

Dans la matinée, à partir de 7h, le
staff technique de l'USMA a
programmé une séance du réveil
musculaire. Par la suite, les
coéquipiers du capitaine MohamedLamine Zemmamouche ont pris leur
petit-déjeuner, avant d'effectuer une
séance d'entraînement à 10h30 où
ils ont effectué un travail physique.
L'entraînement de l'après-midi a été
consacré pour l'aspect
technico-tactique.



Du biquotidien
aujourd'hui

prochain mois de mars. Mais
visiblement, les responsables du
club ne veulent pas recruter pour
recruter. Certes, plusieurs noms
ont été proposés et plusieurs CV
de joueurs franco-algériens ont
atterris sur le bureau du
président Haddad, mais ce
dernier veut des joueurs
confirmés dignes de porter le
maillot usmiste et être surtout un
renfort de taille pour l'équipe qui
sera appelée à disputer
d'importants matchs lors de la
phase retour. Autrement dit,
réaliser une belle affaire dans un
marché où il est difficile de
trouver des joueurs de talent, cela
relève de l'impossible.
Recruter un défenseur,
et vite !
Actuellement, l'effectif usmiste
compte 24 joueurs et le moins

que l'on puisse dire, il semble être
étoffé dans les trois
compartiments, notamment en
attaque. Sans compter les jeunes
et sur lesquels le coach Put
pourra miser lors de la phase
retour. Mais ce qui est sûr, le
recrutement d'un défenseur
central s'impose. La raison est
simple, Nacereddine Khoualed
est toujours convalescent et son
retour à la compétition officielle
est prévu le mois de mars
prochain, tandis que Mohamed
Benyahia a été retenu pour la
prochaine coupe d'Afrique des
nations. Les responsables du club
algérois seront donc dans
l'obligation de recruter un
défenseur qui pourra être une
doublure pour Farouk Chafaï et
Ayoub Abdellaoui. Mais jusqu'au
moment où nous mettons sous

presse, rien n'a filtré concernant
ce dossier. Après que la venue de
Rachid Bouhenna soit tombée à
l'eau, en raison du refus du
président du MCA Omar Ghrib
ainsi que son entraîneur Kamel
Mouassa de le libérer, le
président de l'USMA Rebouh
Haddad a jeté son dévolu sur le
jeune défenseur de l'ASMO,
Boualem Masmoudi, mais pour
le moment, il n'y a rien de
concret. Apparemment, le
président usmiste se serait heurté
au refus des responsables de
l'ASMO de libérer l'un des
meilleurs éléments de leur
équipe. Apparemment, Haddad
devrait se projeter vers la filière
des Franco-Algériens dans le but
de trouver un bon défenseur au
profil recherché.
A. S.

L'entraîneur Paul Put est passé à la
vitesse supérieure puisqu'il a
programmé aujourd'hui un travail
biquotidien. Comme ce fut le cas
hier et avant-hier, Sayoud et
consorts effectueront deux séances
d'entraînement par jour. La première
se déroulera dans la matinée, tandis
que la deuxième aura lieu dans
l'après-midi.



On cherche un
sparring-partner

A noter que l'entraineur de l'USMA,
Paul Put, veut à tout prix
programmer un match amical
demain. Mais jusqu'au moment où
nous mettons sous presse, rien n'a
filtré concernant le nom de
l'adversaire. Selon les informations
qui nous sont parvenues, les
dirigeants usmistes sont toujours à
la recherche d'un sparring-partner
disponible. Dans le cas contraire, le
coach usmiste devrait programmer
un match d'application entre
ses joueurs.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

OM

LIGUE 1 MOBILIS

6

Il sera présenté à la presse aujourd’hui

ZERGUINE SIGNE

pour 2

Relancé dans la journée de lundi dernier,
Youcef Zerguine a rallié hier après-midi la ville
de Tizi Ouzou afin d'officialiser son transfert.
réactivée que dans la journée
d'avant-hier, son recrutement ne
constitue pas à vrai dire une
surprise. S'étant rendu compte
qu'il n'a pas recruté un attaquant
de pointe en ce mercato hivernal,
le président Hannachi a relancé
Zerguine après l'échec du
transfert d'Aribi. Les dirigeants
de l'USMB s'étaient, dans un
premier temps, opposés à son
départ, mais devant son
insistance, il a fini par les faire
plier dans la journée d'avant-hier.
Même s'il a signé hier un contrat
d'une durée de 2 saisons,
l'attaquant Zerguine ne sera
présenté à la presse

PAR N. BOUMALI
Il a été reçu par le
président Hannachi avec lequel il
a évoqué les derniers détails de
son transfert avant de parapher
un bail de 2 saisons au profit des
Jaune et Vert. Il est ainsi la
quatrième recrue de la JSK en ce
mercato hivernal après Sofiane
Khelili, Thomas Izerghouf et
Mehdi Benaldjia. Après avoir
récupéré sa lettre de libération
hier, il ralliera la ville de Tizi
Ouzou aujourd'hui ou au plus
tard demain pour entamer les
entraînements avec sa nouvelle
équipe. Même si sa piste n'a été

Il a racheté
sa lettre de
libération hier soir
L'attaquant Youcef Zerguine est retourné
à Blida après la signature de son contrat
pour racheter sa lettre de libération. Les
responsables kabyles lui ont remis un
chèque pour qu'il récupère lui-même le
fameux document qui lui permettra d'être
qualifié avec les Canaris, chose qu'il a
réussi à faire en début de soirée.

Il promet
déjà

«

Boumaza (pdt de l'USMB)
«Je ne pouvais pas
le retenir, la JSK lui
a pris la tête»

Boumaza, le président de l'USMB, que
nous avons contacté hier, affirme qu'il ne
bloquera pas son attaquant. "Zerguine
vient de m'appeler pour me dire qu'il a
ramené le chèque pour racheter sa lettre
de libération. J'attends son arrivée pour
mieux voir. Je ne le bloquerai pas, car
dans son intérêt et dans l'intérêt de
l'USMB, on doit le transférer en ce
mercato hivernal. Il était sollicité par les
responsables du CRB, mais ces derniers
ont abandonné sa piste après le
recrutement de Hamia. Le seul club qui a
insisté pour son recrutement, c'est la
JSK. J'ai exigé au départ 1 milliard de
centimes en contrepartie de sa lettre de
libération, puis je l'ai revu à 800 millions
de centimes et je suis ouvert toujours
aux négociations. Je ne peux pas retenir
un joueur contre son gré, car s'il reste à
l'USMB, il ne nous sera d'aucun apport. Il
a déjà l'esprit à la JSK", a déclaré
Boumaza en début de soirée, hier.
N. B.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

qu'aujourd'hui
en fin de
matinée.
Hannachi
semblait hier
très soulagé de
recruter cet
attaquant, car
il ne veut pas
se retrouver
avec un seul
avant-centre de
pointe durant la
phase retour. Il ne
cesse d'affirmer que
Thomas Izerghouf est
un bon attaquant,
mais il ne l'a pas

Les
grands
clubs ne
meurent
jamais
Le
président
Hannachi
a insisté
pour
m'avoir

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

Paraphant un contrat de 2 saisons
avant même de récupérer sa lettre de
libération, Youcef Zerguine, affiche déjà
ses ambitions. Il affirme qu'il marquera
beaucoup de buts et qu'il sera à la hauteur de la confiance placée en lui. La
situation dans laquelle se trouve la JSK
ne l'effraie pas, pour lui les grands clubs
ne meurent jamais.
On vient d'apprendre que vous avez
signé un contrat de deux saisons au
profit de la JSK et que la direction
kabyle vous présentera à la presse
ce mercredi, qu'en est-il au juste ?
(Entretien réalisé hier après-midi)
Absolument, je me suis déplacé
aujourd'hui à Tizi-Ouzou pour finaliser
avec le président Hannachi. J'ai signé
pour deux saisons et ma présentation à
la presse est programmée pour ce mercredi. Je suis très heureux de rejoindre
un grand club comme la JSK avec
lequel j'ambitionne de briller encore de
mille feux.
Mais votre libération se trouve chez
le président de l'USMB, Boumaâza en
l'occurrence…
Oui, mais je la récupérerai ce matin
avant que je ne regagne la ville de TiziOuzou pour ma présentation à la presse. J'ai été clair avec mon président en
lui disant que dans l'intérêt de l'USMB
et dans mon propre intérêt, il doit me
libérer en ce mercato hivernal. Au
départ, il s'était opposé à mon transfert,
mais il a fini par changer d'avis à cause
de la situation dans laquelle se trouve
l'USMB. J'avoue que même à l'intersaison, j'avais dit à mes dirigeants que je
ne suis pas du tout enthousiasmé à
l'idée de continuer à jouer en Ligue 2
Mobilis. J'ai 27 ans et il est temps pour

ans

encore
vu à
l'œuvre.
C'est
pour cela
qu'il n'a
pas hésité à
relancer
Zerguine, le
même jour

l'attaquant
Houssem
Chemali est
arrivé à Tizi Ouzou pour
subir des tests.
Entraînement
l'après-midi
La nouvelle recrue des Jaune et
Vert, Youcef Zerguine
entamera les entraînements
avec les Jaune et Vert
aujourd'hui. Il officialisera son
transfert en fin de matinée

avant d'effectuer sa première
séance avec le groupe l'aprèsmidi. Très enthousiasmé à l'idée
de porter le maillot de la JSK,
l'attaquant de l'USMB promet
d'ores et déjà d'être à la hauteur
de la confiance placée en lui. Sa
venue ne fera que du bien à la
ligne offensive de la JSK. Il n'a
pas eu l'opportunité de jouer
auparavant en Ligue 1 Mobilis,
mais il a réussi à briller avec
tous les clubs pour lesquels il a
joué que ce soit le WAT, le
CABBA ou l'USMB. Son
recrutement a été accueilli
favorablement par les supporters
kabyles lesquels n'ont pas caché
leur scepticisme par rapport à
certaines recrues. Zerguine a
27 ans et il pourrait être d'un
bon apport pour la JSK.
N. B.

«Je marquerai

beaucoup de buts»

moi de connaître d'autres sensations et de jouer dans un grand
club comme la JSK.
Justement, la situation dans laquelle
se trouve la JSK ne vous effraie
pas…
Pas du tout. La JSK est un grand club
et elle le restera. Comme on dit, les
grands clubs ne meurent jamais. La JSK
se trouve certes dans une position
inconfortable, mais elle a largement les
moyens pour revenir en force à la phase
retour.
Attendiez-vous à signer à la JSK en
ce mercato hivernal ?
Oui, le président Hannachi a insisté
pour m'avoir dans son effectif. Il m'a
contacté une semaine avant la phase
aller et depuis il est resté en contact permanent avec moi. J'ai été sollicité par le
CRB et le CSC, mais c'est Hannachi qui
a su comment m'avoir. C'est un vrai
président et je ferai tout pour être à la
hauteur de la confiance placée en moi.
L'attaque a été le talon d'Achille de
l'équipe lors de la phase aller, croyezvous que vous serez en mesure
d'apporter du punch au compartiment
offensif des Jaune et Vert ?
Bien sûr, si j'ai accepté de rejoindre la
JSK en ce mercato hivernal, c'est pour
apporter un plus. Je suis un vrai buteur
et je connais bien ma valeur. Que ce soit
avec le WAT, le CABBA ou l'USMB, j'ai
toujours marqué beaucoup de buts.
Cela dit, j'ai toujours été sacré buteur
dans tous les clubs pour lesquels j'ai
joué.
Vous avez inscrit 8 buts avec l'USMB
lors de la première manche du
championnat, vous souhaitez
certainement marquer le maximum
de buts possibles sous le maillot de
la JSK à la phase retour…

Absolument, je suis un buteur et
mon métier est de marquer le maximum de buts possibles. Je connais mes
qualités et je sais que je vais marquer
beaucoup de buts sous le maillot de la
JSK. Je n'ai pas brillé uniquement cette
saison, mais cela fait plusieurs saisons
que je fais parler de moi. Autrement dit,
je suis un attaquant confirmé et en
optant pour la JSK, je sais ce que je
veux.
Vous allez certainement constituer
un duo d'enfer avec Boulaouidet…
Je connais Boulaouidet et je ferai tout
pour être à la hauteur des attentes placées en moi. Je dois vous dire pour
qu'on tire la JSK vers le haut, on doit
tous travailler la main dans la main. Les
supporters kabyles sont exigeants, mais
je ne les décevrai pas.
Pensez-vous que la JSK a les moyens
pour jouer sur les trois fronts ?
Comme je vous l'ai déjà dit, la JSK
reviendra en force à la phase retour.
Elle n'a pas enregistré de bons résultats
lors de la phase aller, mais elle a les
moyens pour rebondir lors de la seconde manche. J'ai accepté de venir à la JSK
pour son challenge sportif. Elle disputera la coupe de la CAF et la coupe
d'Alger et cela m'a encouragé à dire oui
au président Hannachi.
Vous avez certainement commencé à
penser au match face au MCA
comptant pour les ¼ de finale de la
coupe d'Algérie, n'est-ce pas ?
Non, ce match est encore loin. Le
plus important est de réussir notre préparation hivernale et de bien débuter la
deuxième manche du championnat.
Chaque chose en son temps. Tout ce
que je peux vous dire est que la JSK
montrera un meilleur visage à la phase
retour.
N. B.

Le stage sera ponctué par un dernier match amical demain

Le CRB ou la JSK
au menu !
Les dirigeants médéens qui
ont écrit à ce sujet simultanément à
leurs homologues belouizdadis et
kabyles, attendent la réponse de
l'une de ces deux formations pour
que l'empoignade amicale soit fixée
dans l'un des trois stades de ces
équipes. Il s'agit là d'un bon test
pour les capés de Slimani qui restent
sur deux victoires acquises aux
dépens des gars d'El-Harrach et de
Mascara après deux matches amicaux âprement disputés. Les joueurs
médéens, comme s'ils n'ont pas été
affectés par le départ de la triplette
Heriat, Hamia et Lamhene, avaient
présenté un bon visage et un football
chatoyant notamment face à la for-

mation harrachie guidée par le rusé
entraineur Boualem Charef. Ce jourlà les attaquants du club de Titteri
ont fait parler la poudre en tirant
dans le cadre à trois reprises. Une
bonne circulation de balle et un fond
de jeu avec lesquels se sont distingués les Médéens aussi face au club
de la ville de l'Emir Abdelkader, le
GC Mascara. Le staff technique de
l'Olympique se dit satisfait de la
réaction de son équipe lors de ces
deux empoignades amicales et veut
achever avec beaucoup d'attention
et d'application son travail lorsque
sa formation disputera ce jeudi son
dernier match amical à l'occasion de
ce stage d'hiver avec l'une des deux
équipes précitées. Que ce soit le CRB
ou la JSK, l'O Médéa les a défiés tous
les deux sur leurs propres grounds

CSC
Guerabis boude

Selon une source très fiable, le
milieu du CSC, Guerabis, a séché la
séance d'entraînement d'hier soir. Il
a décidé de ne plus s'entraîner
jusqu'à ce que la direction de son
club augmente son salaire de plus de
100%. Selon notre interlocuteur,
Guerabis, qui est convoité par un
club algérois, a demandé à être
évalué à sa juste valeur ou à être
libére. Affaire à suivre.

Arama, nouveau
manager général

Le CA de la SSPA-CSC s'est réuni, hier
à Hassi Messaoud, et a décidé de
nommer comme manager général
l'actuel directeur sportif de son club,
Tarek Arama. Ce dernier va,
désormais, diriger seul son équipe
de football. Par cette décision, le CA
veut que le nouveau DG qui va
succéder à Souici, lequel a jeté
l'éponge la semaine dernière, ne
gérera plus qu'administrativement le
club phare de la ville des Ponts.

Amrani fait son
mercato en France

"Certes, on nous a proposé une
vingtaine de joueurs de L1 Mobilis,
mais, comme tous n'ont que peu joué
lors de la phase aller, et, comme on
voudrait renforcer notre effectif par
des éléments de qualité et qui
peuvent nous apporter un plus, on va
recruter des émigrés ", nous avait
déclaré, en aparté, le coach des Vert
et Noir, Abdelkader Amrani, avant
que son équipe contre amicalement
le MCEE, samedi passé. Et, passant à
l'acte, après qu'il avait fait recruter
le gardien Anthony Chérif Martin et
le milieu Abdelaziz Kebbal qui
jouaient respectivement sous les
couleurs du stade de Luçon et du RCO
Adge, deux clubs amateurs français,
Amrani aurait donné le feu vert à la
direction de son club pour qu'elle
engage deux autres joueurs émigrés,
un milieu offensif et un attaquant
qui évoluent dans le championnat
CFA de l'Hexagone.

19
Bouraoui,
re
1
recrue
Cet émigré âgé presque de 20 ans

et qui a bien suivi ce stage hivernal
avec l'équipe fanion, a tapé dans
l'œil de l'entraineur en chef de
l'Olympique qui a demandé aux
dirigeants de lui faire signer une
licence. Vite dit, vite fait. C'est ainsi
que Oualid Bouraoui a paraphé son
contrat et est apte à entamer le
second acte du championnat avec
ses nouveaux coéquipiers. Ce
défenseur racé qui a fait un bon
match face aux Mascaréens, a hâte
de retrouver l'atmosphère de la
compétition et être à la hauteur de
la confiance qu'on a placée en lui.
Donc, Bouraoui est la première
recrue de ce mercato
pour l'O Médéa.

C'est demain que le stage hivernal prendra
fin. Il se terminera par une joute amicale
soit face au club de Laâqiba, le Chabab
Riadhi de Belouizdad, soit face au club de la
ville des Genêts, la JS Kabylie.
De notre correspondant
M. GRINI

Mercredi 11 janvier 2017

Sebie et Moumen
pressentis
Après que la direction a obtenu la

dans le cadre officiel. Face au CR
Belouizdad, les camarades de
Banouh auraient pu repartir avec le
gain du match n'était l'arbitrage
scandaleux et face à la JS Kabylie, les
gars du Titteri, en profitant de la faiblesse du Lion du Djurdjura, ce jourlà, empochèrent les trois points de la
victoire. Une victoire amplement
méritée. Et pour cette rencontre qui
entre dans un cadre purement officieux, la donne n'est manifestement

pas la même. L'enjeu sera quasiment
absent. Et étant donné que cet élément déterminant dans un match de
football manquera à l'appel lors de
cette confrontation amicale qui aura
lieu avec l'une des deux équipes, le
driver médéen Slimani s'attellera à
bien huiler la cohésion dans le groupe tout en gardant l'œil sur l'évaluation de chacun de ses capés. Au
final, c'est la bonne formule qui l'intéresse le plus.
M. G.

signature du joueur émigré
Bouraoui, elle compte faire signer
incessamment les deux jeunes
joueurs Oualid Sebie et Billel
Moumen qui étaient présents lors
de ce stage hivernal avec l'équipe
de l'OM. Et c'est le coach Slimani
qui les a suivis de près durant ce
stage hivernal pour finalement
accepter de les prendre. Le premier
est issu de l'école du WA Tlemcen
et a joué avec les réservistes de
l'ASM Oran lors de la phase aller de
cette saison. C'est un attaquant qui
aime marquer les buts. Le second,
c'est un défenseur axial qui jouait à
Larbaâ lors du premier acte du
championnat. Les deux joueurs ont
donné (déjà) leur aval à la direction
pour revêtir le maillot orange et
bleu, pour le compte de la seconde
moitié de la compétition.
M. G.

DRBT
Mazari, troisième
recrue

Après avoir fait signer deux émigrés
Martin et Kebbal, et en attendant de
faire recruter un troisième, Amrani a
donné son aval à la direction de son
club pour qu'elle recrute le
défenseur central Mazari, qui a
décidé de quitter son club, le DRBT,
car, dit-on, il a été marginalisé par le
coach de Tadjenanet, Bougherara.
Selon une source crédible, Mazari a
atterri, hier, à Constantine, a négocié
et a tout finalisé avec la direction du
CSC, mais il ne pourra signer son
contrat et devenir clubiste que
lorsqu'il la direction du DRBT le
libérera officiellement.

Manucho et Belameiri
de retour

Selon les échos qui nous parviennent
de Sétif, où l'équipe effectue un
stage bloqué, les deux attaquants,
l'Ivoirien Manucho et l'émigré
Belameiri, qui avaient demandé à
être libérés pour qu'ils aillent jouer
sous d'autres cieux, vont reprendre
les entraînements avec leurs
coéquipiers, les tout prochains jours.
Ils vont continuer, à leur corps
défendant, de porter les couleurs du
CSC car le nouveau coach de leur
club, Amrani, a refusé
catégoriquement de les laisser
partir.

Aoudia toujours
réfractaire

Prétextant qu'il est toujours
souffrant de la blessure qu'il avait
contracté, lors d'une séance
d'entraînement, il y a un moi,
l'attaquant des Vert et Noir, Amine
Aoudia, qui se trouve chez lui, à
Alger, tarde à revenir à Constantine.
Cela a poussé la direction du CSC à
faire appel à un huissier pour
constater son absence car elle est
décidée à le faire passer en conseil
disciplinaire et le sanctionner
financièrement. Affaire à suivre.
R. G.

Le club fait le ménage

De notre correspondant
AMAR T.
Durant le marché hivernal des
transferts, le DRBT a réussi à renforcer le compartiment offensif par
deux attaquants vus d'un bon œil
par les dirigeants du club. Seulement
en ajoutant deux éléments dans ce
secteur, le nombre d'attaquants s'élè-

ve à huit joueurs. Ce qui amène la
direction à faire le ménage dans ce
secteur en décidant de libérer un ou
deux attaquants. Une décision qui
sera prise en concertation avec l'entraîneur pour choisir entre Nezouani
et Djahel contrariés par la revue de
leurs salaires à la baisse. Il est fort
possible que l'un d'eux n'accepte pas
cette décision pour demander à partir. D'autres joueurs, comme le

défenseur Mazari, qui a décidé de
rejoindre le CSC au même titre que
Benaldjia qui est attendu pour résilier son contrat. Avec cette opération, la phase retour va assurément
constituer un tournant décisif avec le
départ de pas moins cinq joueurs et
l'arrivée de nouveaux qui marqueront un événement particulier dans
la marche du club.
A. T.

Ayeb : «Mon équipe
a progressé
énormément»

Bien en place dans son poste de défenseur où il brille aisément,
Ayeb est aujourd'hui l'un des meilleurs joueurs de son équipe.
Considéré comme élément régulier, il estime que le stage de
préparation a été profitable pour faire progresser son équipe.
Comment évaluez-vous
votre stage de
préparation ?

On a enregistré de nombreux points positifs, à commencer par le travail où on
s'est donné à fond. Chaque
joueur a donné le meilleur de
lui-même pour être performant d'ici le début de la
phase retour. Les nouveaux
autant que les anciens ont fait
preuve de grands efforts
pour réussir ce stage.

Qu'avez-vous à dire sur la
phase retour ?

Tout s'est bien passé

durant le stage pour mieux
gérer la phase retour où on
aura notre mot à dire. Les
choses devront changer par
rapport à ce qu'on a pu endurer lors de la première
manche. On n'a pas le choix,
notre équipe est en danger
pour le maintien qui devient
désormais son objectif.

Un seul match amical
durant le stage, est-ce
suffisant ?

Une semaine de stage n'a
pas été suffisante pour disputer d'autres matchs amicaux.
On essayera d'avoir d'autres

rencontres à Tadjenanet
avant de reprendre le championnat pour rester compétitifs.

Comment prévoyez-vous la
suite du parcours ?

C'est vrai qu'on a connu
beaucoup de déceptions
durant la phase aller. Il est
évident que tout le monde
n'est pas satisfait du résultat.
On tâchera de revoir ce qui
n'a pas marché et d'être plus
compétitifs dans le rendement de chacun de nos
matchs.
A. T.

Stage très
positif

Le bilan du stage de
préparation
effectué cet hiver
en Tunisie est
positif selon le
staff technique. Ce
stage a fait
apparaître que le
programme établi a
été soigneusement
appliqué et a eu un
impact positif sur
les joueurs. Le
regroupement en
Tunisie s'est donc
révélé profitable
dans la mesure où
l'équipe a bien
travaillé en
s'offrant un
véritable bol d'air.
Le fait de n'avoir
pas disputé
beaucoup de
matchs amicaux
après avoir donné
la réplique à l'ASO,
un second amical
est prévu ce
vendredi à
Tadjenanet afin de
s'évaluer avant la
rencontre officielle
face à la JS Saoura.
A. T.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

JSK

RCR

18

GHAZALI :

BAÏTÈCHE Pas de 6e licence pour la JSK
chez les
responsables
de l'ENTP hier

le bras de fer
continue
Apparemment, le cas
Youcef Ghazali a pris
une autre tournure,
puisqu'on s'achemine
vers un bras de fer
entre la direction du
club et le coach Moez
Bouakez.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Pour rappel, le joueur Ghazali, à la
demande de l'entraîneur tunisien, a
rejoint la ville de Targa, où les Lions de la
Mina effectuaient leur stage hivernal,
pour négocier avec le président
Mohamed Hamri qui se trouvait sur les
lieux et parapher son contrat avec le
Rapid, mais cela fut reporté à hier matin,
chose qui a créé une grande polémique au
sein des supporters qui ont organisé une
véritable campagne sur les réseaux
sociaux pour bloquer sa venue. D'ailleurs,
une dizaine d'entre eux ont fait le déplacement à Aïn Témouchent lors du dernier
match amical contre l'ASMO, rien que
pour l'insulter et le pousser à repartir,
chose qui a poussé le boss Mohamed
Hamri à se rétracter sur l'arrivée de
Ghazzali. Finalement, aux dernières nouvelles, rien n'est clair et tout porte à croire
que le cas Ghazzali a créé un problème
entre les dirigeants et Bouakez.
Bouakez le veut dans ses rangs
Alors que les appels à renvoyer Ghazzali
du Rapid ont fait plier le président du
club Mohamed Hamri qui a déclaré dans
différents points de presse, à l'image de la
radio locale, qu'il a changé d'avis à propos
du recrutement de l'ex-pensionnaire de

l'ESS, mais du côté du staff technique, le
premier responsable, Moez Bouakez, ne
veut pas lâcher ce joueur qu'il connait très
bien. D'ailleurs, si on revenait aux
archives de la saison dernière, c'est lui
(Bouakez) qui l'a mis en confiance après
les problèmes vécus avec l'ancienne direction de l'USMBA qui mettait du retard à le
régulariser sous prétexte qu'il est l'enfant
du club et qu'il doit être patient, malgré
ça, Ghazzali fut l'un des meilleurs buteurs
de l'équipe et aussi le meilleur passeur,
c'est pour cela que le coach insiste pour
l'avoir dans son équipe. D'après lui,
Ghazzali est un bon élément qui peut
apporter un plus à l'équipe lors de la
phase retour et c'est pour cette raison qu'il
a demandé aux dirigeants de ne pas se
laisser influencer par quelques détracteurs, et entamer les négociations avec
Ghazzali. Une réunion est prévue pour
aujourd'hui entre le président et le coach
afin de prendre une décision finale
concernant le joueur qui pourrait finalement signer au Rapid.
Il s'est intégré et les joueurs
l'ont bien accueilli
Bien qu'il n'ait rien conclu avec le président lors de leur première rencontre, cela
n'a pas empêché Ghazali d'intégrer le
groupe et de s'entrainer. Tous les joueurs
l'ont bien accueilli, d'ailleurs, il a brillé lors
de la séance d'entrainement où il a inscrit
deux buts, chose qui a réjoui le coach, les
joueurs et même le joueur lui-même.
Il a déposé son dossier à la CRL
Ceux qui disent que le joueur a été libéré
par son club, nos sources nous ont informé que l'entraineur Cherif El Ouezzani
n'a jamais mis le nom de Ghazali dans la
liste des libérés, par contre CEO a insisté
pour que le joueur reste dans le groupe.
Ce pendant c'est Ghazali, dès qu'il a reçu
l'appel de son ex-coach pour lui demander de regagner le Rapid, a saisi la CRL
pour obtenir sa lettre de libération.

Tiaïba, Tebbi et Benayad,
des exemples à suivre
Ces supporters qui
s'acharnent sur Youcef Ghazali,
parce que, d'après eux, il n'a
pas le niveau de jouer dans club
comme le Rapid, doivent savoir
que dans le football chaque
joueur peut rebondir et le
meilleur exemple c'est bien les
deux actuels joueurs du Rapid,
en
l'occurrence
Mourad
Benayad, qui a galéré la saison
dernière avec le NAHD en faisant quelques apparitions seulement avant d'être libéré par
ses dirigeants, et Oussama
Tebbi, qui était vraiment inconnu dans le milieu footballistique avant sa venue au Rapid
où il est considéré comme la
révélation du championnat lors
de la première phase, sans
oublier Mohamed Tiaiba, qui a
été libéré par son club l'USMH,

Selon une source autorisée,
l'attaquant Karim Baïtèche s'est
déplacé hier au siège de
l'Entreprise nationale des travaux
aux puits, qui a pris les commandes
du CSC après le retrait de Tassili
Airlines pour tenter de convaincre
les responsables de cette
entreprise à lui remettre sa lettre
de libération. Les responsables de
la JSK lui ont remis 350 millions de
centimes pour qu'il les vire sur le
compte du CSC, chose qu'il a faite,
selon les responsables kabyles,
mais les responsables du CSC
attendent toujours la confirmation
du virement pour lui remettre sa
lettre de libération. Ce problème
dure depuis dimanche dernier
et comme il n'a rien vu
venir, il s'est déplacé
hier au siège de l'ENTP
pour demander aux
responsables de cette
dernière d'intervenir.
Après avoir promis au
président Hannachi de
racheter lui-même sa
lettre de libération, l'expensionnaire de l'USMA
l'a appelé vers la fin de
la semaine dernière pour
lui dire qu'il doit lui faire
une avance sur salaires
pour qu'il rachète sa lettre
de libération. Le président
de la JSK n'a pas hésité à lui
venir en aide. Après avoir
attendu vainement que les
dirigeants du CSC lui
remettent sa lettre de
libération, Baïtèche s'est
adressé hier aux
responsables de l'ENTP.

L'ASMO, le CABBA, le MOB
et la JSS le veulent
Profitant de cette situation, plusieurs formations des Ligues 1 et 2 Mobilis comptent saisir l'occasion pour contacter de
manière officielle Youcef Ghazali qui veut
toutefois vivre une expérience à Relizane
et le plus important, sous la houlette de
Moez Bouakez qui le connait très bien. En
effet, les offres affluent de partout, et plusieurs clubs espèrent voir le joueur parmi
leur effectif à leur tête le MOB et la JSS de
la Ligue 1 Mobilis et le CABBA et l'ASMO
de la Ligue 2. Ce qui est certain, c'est que
le joueur ne tardera pas à étudier ces
offres.
Qui sont ces gens qui l'ont
insulté ?
Comme nous l'avons indiqué dans notre
édition d'hier où on a évoqué qu'une
vingtaine de supporteurs ont fait le déplacement jusqu'à Aïn-Temouchent, mais
pas pour suivre le match amical face à
l'ASMO, mais uniquement pour insulter
Ghazali et le pousser vers la porte de sortie. Un des joueurs qui a préféré garder
l'anonymat nous a dit, lors d'une discussion téléphonique que ces détracteurs suivent les joueurs depuis le début de la saison, rien que pour déstabiliser le groupe.
"Je ne comprends pas pourquoi on voit les
mêmes gens qui nous créent des problèmes, ce sont eux qui disent que le club
n'a pas les moyens d'arriver au bout, et
c'est eux qui ont empêché le bus des
espoirs de pénétrer au stade lors du premier match face au NAHD, c'est eux qui
nous ont insultés après les deux défaites
de Tadjenanet et du MCO, c'est eux qui
nous ont empêchés de nous entrainer
tranquillement, chose qui a poussé la
direction à programmer les entrainements
à huis clos, et comme par hasard ce sont
ces mêmes gens qui sont venus jusqu'à
Aïn Témouchent pour insulter Ghazali.
C'est bizarre !"
B. B.

la saison dernière, avant de
venir au Rapid et finir meilleur
buteur du championnat. Alors
les vrais connaisseurs du football dans la ville de Relizane
pensent que la venue de
Ghazali peut apporter un plus
au Rapid surtout que le joueur
n'a pas chômé lors de la phase
aller et a joué les premiers
matches avant qu'il rencontre
un problème avec l'administration et surtout il à l'envie de
venir au club. C'est pour cela
qu'il ne faut pas se précipiter
sur le jugement de ce joueur
qui, il n'y a pas longtemps, était
le plus grand transfert du
championnat d'Algérie et il a
fait les beaux jours de ses
anciens clubs, à l'image du
WAT, Sétif sans oublier l'équipe nationale.
B. B.

7

CHEMALI DANS
L’EXPECTATIVE
La JS Kabylie ne recrutera que 5 joueurs en ce mercato
hivernal. Les informations disant que Hannachi a eu une
dérogation de la FAF sont fausses.
PAR N. BOUMALI
«Un énorme mensonge écrit la
FAF sur son site officiel". Ce démenti
du président de la FAF met fin ainsi
un terme à toutes les rumeurs concernant le recrutement de 6 joueurs par
les responsables des Jaune et Vert en
ce mercato hivernal. Le président
Raouraoua a rappelé qu'il ne s'amuse
pas à changer les règlements selon la
situation des clubs. "La FAF et en particulier son président n'ont jamais
accordé et n'accorderont jamais de
dérogation aux règlements à qui que
ce soit.
Pourquoi Hannachi
y a cru
Le respect et l'application stricte des
règlements pour tous les membres
sont sacrés", a indiqué hier le prési-

dent Raouraoua sur le site de la FAF.
Bien que les règlements soient clairs
concernant le nombre de licences
réservées aux clubs (5) en ce mercato
hivernal, le président Hannachi pensait que la FAF pourrait lui accorder
une 6e licence vu qu'il n'a pas épuisé
une licence lors du dernier mercato
estival. Il disposait de 21 licences
seniors, alors que la FAF avait limité
l'effectif à 22 licences seniors.
Interprétant mal les règlements, les
responsables de la JSK croyaient qu'ils
pouvaient utiliser la 22e licence qu'ils
n'ont pas utilisée l'été dernier en ce
mois de janvier. Malheureusement
pour eux, le président de la FAF leur
a apposé son niet, tout en leur précisant qu'il ne veille qu'au respect et à
l'application stricte des règlements.
S'ils l'avaient appelé auparavant, ils
ne se retrouveraient pas dans cette
situation rocambolesque.

«Je signerai ce
mercredi»

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
MATCHS

CLUBS

1. MCA
2.
3.
4.
5.
6.

MCO
USMA
ESS
OM
JSS

7. NAHD
8.
9.
10.
11.

USMBA
USMH
DRBT
CRB

12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

Pts J. G. N.
30 15 09 03
28 15 07 07
26 15 08 02

P.

03
01
05
25 15 07 04 04
25 15 07 04 04
22 15 06 04 05
21 15 06 03 06
21 15 06 03 06
19 15 04 07 04
16 15 04 04 07

BUTS
P. C. Diff.

16 09 +07
16 09 +07
23 14 +09
21 14 +07
21 16 +05
15 16 -01

18 16 +02
17 18 -01
09 10 -01
18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04 07 11 18 -07
05 07 18 20 -02

16 15 04
16 15 03
16 15 04
14 15 03
13 15 05 04 06 13 18 -05
11 15 02 05 08 12 23 -11

16 JOURNÉE

17 JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

e

e

L'attaquant Karim
Baïtèche a confié aux
proches du club qu'il
officialisera son
transfert avec la JSK ce
mercredi. "J'ai tout réglé
avec le président Hannachi.
J'attends juste de récupérer
ma lettre de libération pour
conclure avec lui. En principe,
je signerai ce mercredi", leur
a-t-il dit dans la journée
d'hier.



Vers la programmation
d'un match amical face
à une équipe de Ligue 1

HADJ ADLANE

proposé
au poste de
manager général
Selon une source
digne de foi,
l'ancien canonnier
de l'USMA et de la
JSK Hadj Adlane a
été proposé au
président
Hannachi pour qu'il
remplace au poste de
manager général Brahim
Zafour qui a été relevé de ses
fonctions après la défaite
concédée face à l'O Médéa. Le
président Hannachi n'a rien
décidé pour le moment, mais il
est fort à parier qu'il ne
proposera pas ce poste à Hadj
Adlane qui avait décliné par le
passé à deux reprises l'offre
du président Hannachi. L'exmanager général des Rouge et
Noir avait toujours exigé
d'avoir carte blanche et un
salaire conséquent pour
accepter le poste de manager
général de la JSK.

Le président
dans l'embarras
Le refus du président de la FAF de lui
accorder une 6e licence met le président Hannachi dans une situation de
gêne. Si pour le recrutement de l'attaquant de l'USMB Youcef Zerguine est
officiel puisque celui-ci a paraphé
hier son contrat en attendant d'être
présenté aujourd'hui à la presse, pour
le
Franco-Algérien
Houssem
Chemali, les choses ne sont pas du
tout claires pour lui. Il devait entamer
ses essais hier après-midi, mais si le
président Hannachi parvient à récupérer la lettre de libération de
Baïtèche, il sera dans l'obligation de
renvoyer l'ex-partenaire de Thomas
Izerghouf.
C'est une situation à laquelle le président Hannachi ne s'attendait pas
avant de l'inviter à Tizi Ouzou pour
subir des tests. La seule chose qui
peut sauver Chemali est que Baïtèche
ne soit pas qualifié avec les Canaris
faute de lettre de libération. Il est utile
de rappeler néanmoins que Baïtèche
a tout conclu avec la JSK et le président Hannachi a fait un virement de
350 millions de centimes (le montant
de la lettre de libération) sur le compte du CSC, mais les dirigeants des
Sanafir attendent la confirmation de
cette transaction pour remettre aux
dirigeants du club phare du
Djurdjura la lettre de libération de
Baïtèche. Les choses traînent depuis
le début de semaine et le joueur ne
cesse d'ajourner sa signature. Les responsables de la JSK ne peuvent pas
renoncer maintenant à son recrutement étant donné qu'ils ont déjà versé
350 millions de centimes pour avoir
sa lettre de libération. S'ils abandonnent sa piste, ils perdront 350 millions
pour rien.
N. B.

Il a effectué hier sa première séance avec le groupe

Hannachi n'a pas encore informé
Chemali de la situation

Le Franco-Algérien Houssem
Chemali a effectué hier sa
première séance d'entraînement
avec le groupe au lendemain de
son arrivée à Tizi Ouzou.
Il a rejoint la JSK pour être mis à l'essai
avant de signer son contrat, malheureusement pour lui, le refus du président de la FAF
Mohamed Raouraoua d'accorder une dérogation à la JSK pour une 6e licence l'obligera
à rentrer chez lui. Certes, les responsables de
la JSK ne lui ont rien dit pour le moment,
mais ils ne tarderont pas à le mettre au courant de leur impossibilité de le recruter en ce
mercato hivernal. S'ils finalisent avec l'attaquant Baïtèche aujourd'hui ou demain, ils lui
diront de retourner à Namur ou de chercher

un autre club avant la clôture du marché des
transferts. Les dirigeants de la JSK sont dans
la gêne, car ils ne savent pas comment faire
avec lui. Il leur est difficile de lui annoncer le
lendemain de son arrivée à Tizi Ouzou qu'il
est venu pour rien et qu'il leur est impossible
de concrétiser avec lui. Ce qui les gêne beaucoup plus, c'est le fait que Chemali a résilié
son contrat avec Namur, un club de quatrième division belge avant de rejoindre la JSK.
Si le président Hannachi savait qu'il allait
finaliser avec l'attaquant de l'USMB Youcef
Zerguine et que le président de la FAF ne lui
accordera pas une 6e licence, il n'aurait
jamais invité l'ancien partenaire de Thomas
Izerghouf à Patro Eisden pour subir des tests
avec son équipe. Izerghouf l'a encensé auprès
de son président, mais faute d'une sixième
licence, il ne signera certainement pas à la
JSK.
N. B.

Izerghouf
qualifié

L'attaquant
Thomas
Izerghouf est
officiellement
qualifié avec
les Canaris et
cela depuis la
semaine
dernière. De ce
fait,
l'entraîneur
Sofiane
Hidoussi
pourra
compter sur lui
dès la reprise
du
championnat.

Selon une source proche de la
direction, les responsables des
Jaune et Vert sont toujours à la
recherche d'un sparring-partner pour
ce jeudi. L'entraîneur Sofiane
Hidoussi a émis le vœu de jouer la
première joute amicale ce jeudi,
mais jusqu'à hier après-midi, les
responsables de la JSK n'ont pas
trouvé de sparring-partner. Le
championnat amateur est à l'arrêt,
alors que les clubs de Ligue 2
Mobilis vont reprendre bientôt la
compétition. Pour satisfaire leur
entraîneur, le président Hannachi et
ses collaborateurs songent à
programmer une joute amicale face à
une équipe de Ligue 1 Mobilis ce
jeudi. Aussi, ils font de leur mieux
pour programmer deux matches
amicaux pour la semaine prochaine.



Le président présent
à l'entraînement

Malgré les pluies torrentielles qui se
sont abattues hier après-midi sur la
ville de Tizi Ouzou, le président
Hannachi et quelques responsables
ont assisté à l'entraînement d'hier.
Ils tiennent à voir de plus près les
conditions dans lesquelles se
prépare leur équipe en cette trêve
hivernale.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

8

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

MCO

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

Il portera le n°7 comme l'an dernier

GOURMI
AU
MCA
pour 30 mois et 300 millions/mois

Le Mouloudia
d'Alger a décidé
de faire revenir
son attaquant
Khaled Gourmi
du Qatar.
PAR AMINA Z.
Hier, le joueur en
compagnie de son frère
arrive au siège et négocie
avec Omar Ghrib. Les deux
hommes se sont entendus
sur le fait de garder le même
salaire (300 millions) et que
le Doyen s'engage à payer les
quatre mois qu'avait laissés
Gourmi l'été dernier quand il
a choisi Al-Shahaniya.
Gourmi a signé pour deux
ans et demi hier.
Au départ, Gourmi a montré
son vœu de revenir au
Mouloudia. Omar Ghrib était
content, mais il savait que le
joueur était lié par un contrat
avec le club qatari. Pour
montrer sa bonne foi,
Gourmi a pris en charge sa
libération. Il avait négocié
cela avec son président après
que Ghrib a parlé de son
vœu au boss d'Al-Shahaniya
pour récupérer Gourmi. Le
joueur a laissé plus de trois
salaires au Qatar pour avoir
sa libération. Son destin
entre les mains, le joueur
rentre chez lui en France
avant de rallier Alger avec
son frère. Entretemps, il
reçoit des coups de fil des
Usmistes, des Constantinois
et même de Velud du Club
Africain. Il avait même un
contact en Chine, mais le
joueur a donné la priorité de
ses priorités au Doyen, car
comme il le dit toujours : "Le
MCA est le club du cœur." Il
faut savoir que Gourmi et
Ghrib avaient discuté de son
transfert et argent surtout
par téléphone. Hier, c'était
juste l'occasion de mettre ce
qu'ils ont décidé noir sur
blanc. Gourmi a demandé le
même salaire qu'il touchait
au Doyen, à savoir 300
millions. Il a demandé à
Ghrib de lui payer quand
l'argent arrivera dans les
caisses ses arriérés. Il faut
savoir que le joueur avant de
partir au Qatar avait laissé
4 mois de salaire. Et donc, les
deux parties se sont
entendues sur tous les
points. Gourmi signe son
contrat et repart en France.
Il reviendra dimanche pour
attaquer le travail avec son
équipe. Devant un parterre
de journalistes, Gourmi a été
présenté hier à la presse. Il y
avait Ghrib, Aizel, Gourmi et
son frère. Il rentre en France
aujourd'hui.
A. Z.

«JE REVIENS POUR

GAGNER DES TITRES»
Comme convenu, le
Mouloudia d'Alger s'est offert les services de son ex-attaquant Khaled
Gourmi qui est officiellement
Mouloudéen depuis hier. Il revient
sur sa signature tout en assurant aux
Chnaoua qu'il sera d'attaque pour
l'USMH.

Comment se sont déroulées les
négociations ?

Sans difficulté, puisqu'avec Omar,
on se connaît et on avait tout réglé à
l'avance. Avec le président, on ne
peut pas rester sans signer, il connaît
le football et il sait comment
convaincre, en plus dès le départ je
voulais revenir et donc, j'ai réalisé
mon objectif. Pour moi, c'est revenir
chez moi tout simplement.

Vous avez signé 30 mois au MCA…

Effectivement, j'ai signé un contrat
de 30 mois et en plus je retrouve mon
numéro, puisque je récupère le
maillot numéro 7. Je suis très content
et j'espère réussir le pari. Il y a un bon
projet et pour cela, signer 30 mois,
m'a paru évident.

Pourquoi avoir changé d'air l'été
dernier ?

Comme vous le savez, il y avait
une pression négative à la suite des
mauvais résultats et qu'à chaque fois
on joue la survie. J'ai voulu changer
d'air, voir d'autres horizons et voilà
après six mois, le destin a voulu que
je revienne au MCA. Incha Allah je
vais tout faire pour être à la hauteur.

Le tirage au sort a donné les
matches des quarts et demifinales et vous pourriez tomber sur

un MCA-ESS, qu'en dites-vous ?

Ecoutez, avant de parler de l'ESS,
on doit songer à la JSK qui reste un
match difficile, mais qu'on fera tout
pour bien le négocier. Incha Allah on
fera plaisir à notre public et on fera
tout ce qu'il faut pour passer au prochain tour. Après, si on affronte l'ESS,
ce sera un RDV encore difficile, mais
avec le soutien de notre public on fera
tout pour passer en finale. Incha
Allah on fera trembler le 5-Juillet. En
2013, j'ai perdu les demi-finales sans
jouer, et cette fois-ci j'espère jouer et
gagner. Les Sétifiens, on connaît et ils
nous connaissent aussi, donc, on va
tout faire pour aller jusqu'à décrocher
le sacre.

Le Mouloudia d'Alger disputera son
premier rendez-vous officiel le 28
janvier et ça sera au 5-Juillet
contre l'USMH…

Oui, je sais que le classico contre la
JSK a été reporté à une date ultérieure. On va s'attaquer à la préparation
du derby et faire en sorte de le gagner
pour faire plaisir aux Chnaoua. J'ai
hâte de retrouver ce merveilleux
public et gagner avec lui des titres.

Justement, vous concernant,
serez- vous prêt pour la reprise,
malgré le fait que vous n'avez pas
fait la préparation avec le MCA en
Espagne ?

Je suis compétitif. Même si je n'ai
pas pris part à la préparation du
MCA en Espagne, je suis prêt à relever n'importe quel défi, et je serai prêt
pour le derby contre l'USMH au 5Juillet. Je reste à la disposition du
coach et il faudra savoir que dans
l'équipe, il n'y a pas que Karaoui et

Gourmi, mais tout un effectif qui
bosse dur et avec les consignes du
coach, on arrivera à atteindre nos
objectifs. En ce qui me concerne, je
rentre chez moi et je reviendrai
dimanche pour attaquer le travail
avec le groupe.

Les Chnaoua parlent de doublé,
qu'en dites-vous ?

On peut le réaliser, mais il faudra
bosser durement. Il faut savoir que
rien n'arrive sans sacrifices. On va
faire tout ce qu'il faut pour réussir le
championnat et faire de même en
coupe. Si on reste sérieux, on rafle
tout sur son passage.

On croit savoir que le CSC voulait
vous recruter…

Exact, et j'ai d'autres offres du pays
du Golfe, mais ce qu'il faut savoir
c'est que je n'ai négocié avec personne, car dans ma tête je voulais revenir
et je l'ai fait. Je remercie Amrani pour
l'intérêt qu'il a porté à ma personne,
mais je voulais revenir au MCA car je
veux gagner des titres. Dans la vie, il
n'y a pas que l'argent.
A. Z.

Il passera la
visite médicale
aujourd'hui à 8h
Avant de rentrer chez lui en France,
Khaled Gourmi passera dans la matinée d'aujourd'hui la visite médicale
afin de permettre à la direction de
faire la demande de licence au niveau
de la ligue et faire aussi la demande
de licence africaine pour Gourmi.
Après cela, il rentre en France.

GHRIB
:
«Il n'est plus
à présenter»

Lors du point de presse
animé hier pour présenter
Gourmi, Omar Ghrib a abordé plusieurs points représentés dans ce qui suit :
D'abord, le directeur général
évoque la signature de
Gourmi pour dire : "Gourmi
n'est plus à présenter. C'est
un bon renfort pour l'équipe.
Il revient chez lui. Son numéro l'attendait. Je suis sûr qu'il
sera d'un bon renfort pour
l'équipe." Omar Ghrib assure
que le Doyen n'a pas recruté
pour le plaisir de le faire,
mais il a ciblé des joueurs qui
renforcent l'effectif.
«Mansouri, tout
devrait être réglé
mercredi»
L'autre joueur que veut s'offrir le MCA n'est autre que
Mansouri. A son sujet, Ghrib
dira : " On a discuté avec
Zetchi et on lui a proposé une
formule. Mercredi, il rencontrera Kerbadj et si tout va
bien, on signe le contrat.
Donc, pour Mansouri, tout
devrait être réglé aujourd'hui." Donc, après la rencontre Zetchi-Kerbadj, si le
président du PAC est
convaincu par la formule, il
procédera au transfert de
Mansouri au MCA pour une
durée de 18 mois. Affaire à
suivre.
«On a payé la 1re
tranche à Zeghdane,
la 2e le mois prochain»
Avant de clore son intervention, Omar Ghrib a été interrogé sur le cas Ngoula et le
directeur général dira : " Pour
le moment, rien n'est encore
fait dans l'affaire Ngoula,
mais ce que je peux dire
aujourd'hui, c'est qu'on a
payé la première tranche à
Sedan pour Zeghdane et la
deuxième tranche est prévue
dans un mois. On est en train
de payer le passif alors qu'on
n'a pas d'argent."
A. Z.

Le Mouloudia le
12 février au Ghana

En prévision du premier match
de la coupe de la CAF que
jouera le MCA au Ghana, la
délégation du doyen des clubs
algériens sera à partir du 12
février prochain au Ghana
pour ensuite rentrer le lendemain de la rencontre à Alger.

Ibouzidène a été
proposé au MCA

La formation de Hassan Hamar
a déniché un très bon arrière
gauche, en l'occurrence,
Ibouzidène qui a épaté tout le
monde ici à Benidorm par ses
accélérations, sa technique et
sa frappe de balle. Madoui,
qui est convaincu de ses qualités, va prendre une décision
aujourd'hui à l'issue de la rencontre amicale que jouera
l'ESS en Espagne. Mais, ce
joueur a été proposé aux
Mouloudéens, mais une source nous a révélé que des dirigeants du Paradou ont déconseillé aux dirigeants du MCA
de recruter ce joueur qui a
montré de grandes qualités ici
à Benidorm.

Mercredi 11 janvier 2017

BENNAÏ 2 RECRUE
e

«J'ai hâte de jouer devant
le public de Zabana»

Après moult reports, c'est hier en début d'après-midi que l'ancien
sociétaire du NAHD a paraphé un contrat de deux ans, avec le MCO.
Présent à sa présentation à la presse, le président Belhadj dira à son
sujet : «C'est un bon apport pour notre club. On le remercie d'avoir
accepté de venir jouer chez nous.»
Entretien réalisé par

M. STITOU

C'est fait, vous êtes au MCO pour
les deux prochaines années, votre
sentiment ?

Je suis ému, car c'est quelque chose
qui me tenait à cœur. Aujourd'hui, je
suis vraiment content de pouvoir, enfin,
jouer pour ce grand club.

(Il nous coupe) C'est le destin, effectivement j'ai été sollicité par le passé par le
MCO, mais ce transfert ne s'est pas concrétisé, cependant comme dirait l'autre, il
n'est jamais trop tard pour bien faire !

Pourquoi avez-vous décidé de
quitter le NAHD ?

Bennaï portera
le numéro 19...

La dernière recrue du club va porter
le n°19, c'est l'inusable Hassani
Krimo, également présent à la cérémonie de signature hier à l'hôtel
Phoenix, qui a donné l'information
aux journalistes, à propos du n° que
portera Bennaî cette saison au MCO.

... Son agent
encense
le président...

Hier, après la présentation de son
joueur, l'agent Fellahi a pris la parole,
où il a rendu un hommage à Baba.
"C'est un président qui ne veut que
du bien à son équipe. Je tiens à le
remercier pour tout ce qu'il a fait
pour faciliter le transfert de Bennaï au
MCO", reconnaîtra l'agent Fellahi.

... Le MCO a versé
200 millions pour
racheter son
contrat

Selon nos informations, la direction
du MCO a avancé la somme de 200
millions à Bennaï, cette somme a permis au joueur de racheter son contrat
du NAHD. En faisant un tel geste,
Bennaï, qui a été, au passage, sollicité
par d'autres clubs afin de se montrer
reconnaissant envers Baba, n'a pas
ouvert la porte aux présidents d'autres
clubs qui désiraient s'attacher ses serM. S.
vices.

Herida du
PAC, d'ici
demain...

Après Zeghli et
Bennaï, le club
phare de l'Ouest va
engager une troisième recrue, d'ici
demain, il s'agit de
Herida Islam, un
milieu offensif qui
évolue au PAC. "Je
vais me déplacer à
Alger ce mercredi
pour régler
les derniers
détails de ce
transfert",
révèle Baba,
qui tient
d'ailleurs à
remercier
Zetchi, le
président du
PAC : "C'est
la première
fois que je
lui parle,
c'est quelqu'un de
bien", reconnaîtra le
président du
MCO.

... Ce
sera
l'ultime
recrue

Ce n'est pas la 1re fois que ce club
vous convoite…

Avec l'instabilité au niveau de la
barre technique, j'avoue que je ne me
suis pas retrouvé, sinon je ne manquais
de rien au Nasria (Fellahi, son agent,
intervient, pour rappeler que Bennaï
n'avait pas de soucis financiers ou de
prise en charge au NAHD) seulement je
désirais jouer pour le MCO, avec son
public, qui est un vrai atout, c'est une
ambiance que je souhaitais vivre sur le
terrain. Avec ma signature au MCO,
j'attends vraiment avec impatience, de

17

jouer mon premier match à Zabana.

pour une durée de deux ans au MCO, je
ferai tout mon possible, pour honorer
mon contrat.

Bien que ce soit moi qui aie demandé
à résilier mon contrat, les responsables
du NAHD m'ont facilité la tâche, je tiens
à les remercier pour ce précieux geste.

Le fait que le MCO est dauphin en
L1 Mobilis, a-t-il pesé sur votre
décision ?

On suppose que vous n'avez pas
connu de grosses difficultés pour
avoir votre libération ?

Ces derniers temps, vous avez un
peu trop bougé, à quoi est due
cette instabilité ?

Avant, j'ai joué pendant trois ans à
l'USMH, deux ans au WAT, non je réfute cette étiquette de joueur instable,
qu'on veut me coller. Je viens de signer

C'est normal, un joueur cherche toujours à travailler dans un climat serein,
comme le MCO est en bonne position
dans le classement de la L1, cela me pousse à espérer, de remporter, pourquoi pas, le
titre de champion, à la fin de cette saison.

Avec un effectif qui est déjà en
place, il faudrait lutter pour gagner

votre place ?

Je sais où je mets les pieds ! De par
mes qualités d'attaquant qui peut évoluer sur tous les fronts, je pense qu'avec
le travail et le sérieux, je serai à la hauteur de la confiance placée en moi par
les dirigeants du club.

Connaissez-vous des joueurs qui
sont déjà au club ?

Hormis Zeghli qui était mon coéquipier au CSC, les autres, j'échange avec
eux, quand on se croise dans les
matches officiels.
M. S.

Baba avait le visage noir
En marge de la cérémonie
de présentation de la
deuxième recrue du club,
hier à l'hôtel Phoenix, c'est
un Ahmed Belhadj meurtri
par les critiques auxquelles
il fait l'objet, ces derniers
jours, qui s'est lâché devant
les derniers journalistes,
qui quittèrent tardivement
la salle où Bennaï a été
présenté.
«J'accepte tous les coups bas, les
critiques concernant ma gestion du
club, mais toucher à ma famille, je ne
l'accepterai jamais", déplore le premier
responsable du MCO, qui avait le visage noir. "Je vais m'occuper de ces personnes qui ont osé toucher à ma vie privée", prévient-t-il. En dépit du soutien
de ses proches, Baba ne comprend pas
pourquoi cet acharnement. "On me
demandait d'améliorer les résultats de
l'équipe, aujourd'hui, elle occupe la
deuxième place du classement, que

veulent ces personnes ?" C'est à ce
moment précis qu'un de ses proches
amis lui recommande d'interrompre la
discussion. "Mohamed, c'est le
moment de partir", l'invitera son
proche ami, qui avait remarqué que le
président n'avait plus le moral. Il faut
dire qu'à la sortie d'une première partie de la saison, Baba s'attendait à des
louanges, plutôt qu'à des critiques,
allant jusqu'à toucher à sa famille, ce
qui justifie son désarroi !
M. S.

D'après
toujours le
président du
MCO, une
fois le
transfert
d'Islam
Herida officialisé,
l'opération recrutement sera close.
Par ailleurs, lors de
notre rencontre
avec lui hier à l'hôtel Phoenix, Baba a
tenu à préciser :
"Je n'ai ramené
aucun joueur sans
l'aval de notre
entraîneur, on travaille en étroite
collaboration dans
ce domaine." Une
précision aux
relents de soutien
pour son entraîneur qui fait l'objet
ces derniers jours
de critiques.

Fenouch, un
émigré venu
tenter sa
chance

Ce jeune attaquant âgé de 23
ans, formé à
Toulouse et qui a
évolué récemment
en D2 belge, a
rejoint hier matin
le groupe. Venu
tenter sa chance,
Fenouch Mehdi
sera jugé par le
staff technique, ce
vendredi, lors du
match amical prévu
entre le MCO et le
SAM, à Zabana.

Pas
de deuxième stage
Finalement, l'option de programmer un second stage a été reje-

tée par la direction du club, après concertation avec Omar
Belatoui. En effet, avec la programmation du match OMMCO le 26 janvier, la direction a renoncé à organiser un
deuxième stage. Interpellé sur ce sujet hier, en conférence de
presse, Ahmed Belhadj expliquera : "On voulait seulement
éloigner l'équipe de la pression d'Oran, avec des personnes,
que Dieu leur pardonnent, qui cherchent à nous déstabiliser,
on a songé à organiser un second stage." Après la reprise
lundi prochain, l'équipe continuera son cycle de préparation
ici à Oran.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

NAHD

16

MCA

En amical : CA Bizerte 1 - NAHD 0

Une défaite et beaucoup
d'enseignements

Entraînement hier
matin au stade
Moundji-Ben-Brahim

Bien qu'il ait disputé un match
amical dans l'après-midi, les
Nahdistes se sont bien
entraînés en matinée, non loin
de leur camp de base. En
effet, la séance
d'entraînement d'hier matin a
eu lieu au niveau du stade
Moundji-Ben-Brahim à
Gammarth, une séance bien
légère, qui a permis au coach
Michel d'effectuer sa mise en
place tactique d'avant-match.

Ouertani a affronté
son ancien club

Arrivé cet hiver en provenance
du club tunisien de la JS
Kairaouan, le milieu de terrain
nahdiste Mehdi Ouertani a
affronté à l'occasion de la
rencontre amicale d'hier, son
ancien club. En effet, le n°17
du Nasria a évolué au sein du
club du CA Bizertin de 2009 à
2011, c'était d'ailleurs ses
deux premières années dans
le championnat tunisien avant
qu'il ne fasse par la suite le
tour de quelques clubs de
l'élite tunisienne. Le joueur a
retrouvé l'espace d'un aprèsmidi le terrain du stade
Ahmed-Bessiri, là où il avait
fait ses premiers pas dans le
championnat de Tunisie.

Bouzidi va beaucoup
mieux

Touché à cheville lors du
dernier match amical disputé
par son équipe face à la
formation du CS Hammam Lif,
le jeune latéral droit nahdiste
Abdelghani Bouzidi ne souffre
finalement pas d'une grave
blessure. Le joueur, qui est
reste inerte dans sa chambre
d'hôtel durant deux jours, a pu
reprendre ses esprits, pour
reprendre le chemin des
entraînements en marge du
groupe. Bouzidi ne souffre
finalement que d'une légère
blessure à la cheville, une
blessure qui ne devrait pas
l'empêcher de prendre part au
match de la 16e journée de
championnat, qui opposera
son équipe au RC Relizane.

Lors d'une rencontre qui
s'est jouée hier aprèsmidi au stade AhmedBessiri de Bizerte, le
Nasria s'est petitement
incliné sur le score d'un
but à zéro, face à la
formation locale du CA
Bizerte.

Une rencontre qui a permis au
coach Alain Michel d'aligner une formation assez proche de celle qu'il
avait déjà alignée lors des deux rencontres précédentes, tout en relançant dans le bain des éléments tels
que Khiat, Gasmi et Doukha, des
joueurs qui n'avaient pas participé
aux rencontres précédentes et qui ont
marqué leur retour à l'occasion de
cette partie. Cette défaite a également
permis au coach Alain Michel de
tirer énormément d'enseignements,
notamment en ce qui concerne la
forme de ses joueurs. Cette rencontre
a pu révéler certaines lacunes qu'il va
falloir combler lors des prochaines
rencontres, en perspective du prochain match de championnat qui
opposera le Nasria au RC Relizane.

Presque une heure
de retard
Cette rencontre qui a opposé le
Nasria au CA Bizerte a débuté avec
quasiment une heure de retard. En
effet, et alors qu'il était question que
le match débute à partir de 14h30, la
rencontre n'a finalement débuté que
vers les coups de 15h25, soit près
d'une heure de retard. Un retard qui

s'explique par l'arrivée tardive des
Nahdistes à Bizerte, le bus du club
hussein-déen a été bloqué par les
embouteillages dans la périphérie de
Tunis.
Pluie battante
La rencontre qui a opposé le Nasria à
son homologue du CA Bizerte s'est
jouée sous une pluie battante. Les

deux formations ont été gênées dans
leur évolution lors de cette rencontre,
qui s'est disputée sur une pelouse
très glissante. Il faut dire qu'il n'a pas
cessé de pleuvoir durant la journée
d'hier à Tunis et ses environs. Malgré
cela, les deux formations ont tenu à
disputer cette rencontre qui fut assez
riche en enseignements pour les
deux formations.
M. A.

Herida : «Il n'y a ni match facile
ni match difficile»
Après un début de saison
assez difficile, le défenseur
central nahdiste, Mohamed
Herida, a connu des jours bien
meilleurs, réussissant à se
faire une place de titulaire
dans l'échiquier du coach Alain
Michel.

Vous vous préparez depuis plus
d'une semaine en Tunisie, comment
se passe ce stage pour vous et vos
coéquipiers ?
Tout se déroule à merveille, nous
nous préparons dans d'excellentes
conditions, tout est réuni pour réussir un très bon stage. Il est vrai que ce
stage est un peu trop long, car deux
semaines, c'est un peu trop pour un
stage hivernal, mais que voulez-vous
qu'on y fasse, on est là pour travailler,
on donne tout pour être fin prêts à
l'entame de la phase retour du championnat.
Vous avez toutefois de quoi
meubler ce stage, avec la tenue de

Au cas où il n'y aurait pas de blessure d'ici le 28 janvier

MOUASSA
tient son onze

L'entraîneur du Mouloudia d'Alger, Kamel Mouassa,
n'est pas satisfait à 100% du travail qui a été fait ici
à Benidorm puisque certains joueurs ne se sont pas
encore adaptés à son plan de jeu et c'est pourquoi
d'ailleurs il ne compte pas chambouler son onze lors
du derby face à l'USMH prévu le 28 janvier prochain
au stade du 5-Juillet.

Il n'a pas peur d'affronter l'USMBA à Bel-Abbès

Le n°4 du Nasria voit toutefois
son statut de titulaire contesté, après
l'arrivée des nouvelles recrues défensives de l'équipe. Malgré cela, Herida
n'a clairement pas peur pour sa
place, lui qui se dit prêt à se battre
pour garder sa place de titulaire.
Herida nous parle également dans
cet entretien du tirage au sort de la
coupe d'Algérie qu'il ne considère
pas comme mauvais, bien au contraire.

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

contre El-Harrach

PAR MOHAMED ADRAR

cation face à l'USMBA. Nous
sommes capables de le faire, et nous
l'avons prouvé par le passé.

pas moins de cinq matchs
amicaux, n'est-ce pas ?
Tout à fait, et il y a bien lieu de le
dire. Cette multiplication de matchs
amicaux nous permet de casser cette
routine, car il faut bien le reconnaître,
un stage avec seulement des entraînements, ce n'est pas du tout ça. De
plus ces rencontres nous permettent
de rester compétitifs, en gardant la
forme. C'est en quelque sorte d'une
pierre deux coups, jouer pour garder
la forme mais aussi pour casser la
routine, ça donne un certain piment à
ce stage.

de ceux qui disent que nous n'avons
pas été gâtés, au contraire, jouer à
Bel-Abbès, ce n'est pas un handicap,
loin de là. Ça sera du 50-50, c'est ce
que j'estime, car à ce stade de la compétition, il n'y a ni match facile ni
match difficile. Que tu joues BelAbbès, l'Entente ou une autre équipe,
c'est pareil, l'objectif reste le même
pour tout le monde, à savoir jouer le
billet qualificatif pour les demifinales de la coupe d'Algérie. Jouer à
domicile, où à l'extérieur, ça ne change pas grand-chose, l'objectif reste le
même.

Le tirage au sort de la coupe
d'Algérie vous a réservé un
périlleux déplacement à Bel-Abbès,
qu'avez-vous à nous dire sur ce
tirage ?
Pour moi, c'est un tirage au sort
plutôt correct, je ne suis pas de l'avis

D'autant plus que l'USMBA vous
réussit plutôt bien, qu'en pensezvous ?
Tout à fait, nous avons souvent
réussi de bons résultats là-bas, à BelAbbès, raison pour laquelle nous
espérons aller chercher notre qualifi-

Parlons de vous, vous avez réussi à
vous imposer depuis quelques
semaines, mais ça risque de se
compliquer après l'arrivée de trois
recrues défensives, votre place de
titulaire semble menacée ?
Je ne suis pas le genre à craindre la
concurrence. Je suis au club depuis
quatre saisons, et il y a toujours eu
une grande concurrence, et je me suis
toujours bien sorti. La concurrence
est quelque chose de très bien pour
l'équipe, ça pousse les uns et les
autres à se donner encore plus. Me
concernant, je n'irai pas jusqu'à dire
que je suis meilleur que X ou Y, mais
je connais mes qualités, et je sais ce
que je vaux, je n'ai absolument pas
peur de cette concurrence, je suis là,
je vais me battre comme je me suis
toujours battu, je n'ai aucune crainte.
Ce stage tunisien prendra fin dans
quelques jours, êtes-vous prêts
pour entamer la seconde phase du
championnat et ce match du RCR ?
Evidemment qu'on est prêts, et
qu'on le sera encore plus d'ici
quelques jours. Nous travaillons très
bien, dans d'excellentes conditions.
Le groupe vit magnifiquement bien,
et avec les derniers bons résultats
qu'on a obtenus, il n'y a pas de raison
pour que ça aille mal pour nous. Ce
match du RCR, on l'abordera avec
toutes nos forces, ça sera l'occasion de
passer une septième victoire de rang.
M. A.

9

Kamel Mouassa a
profité de ce stage pour
mieux connaitre son groupe
puisque depuis qu'il a pris
l'équipe en main, il a joué
avec 14 ou 15 joueurs les
matchs du championnat et
la coupe d'Algérie. C'est la
raison pour laquelle il n' pas
effectué beaucoup de
changements dans son
équipe. Après un stage de
dix jours à Benidorm, Kamel
Mouassa ne compte pas
chambouler son onze qui
sera aligné face à El Harrach
même s'il reconnait que
certains joueurs comme
Djemaouni et Chita sont en
nette progression. Le
technicien mouloudéen va
compter sur le même onze
qui a joué les derniers
matchs de la phase aller.
Chaouchi,
l'assurance
tout risque
Pour le poste de gardien de
but, c'est Faouzi Chaouchi
qui débutera la phase
retour, car Kamel Mouassa
nous a déclaré que Chaouchi
est le numéro un, et tant
qu'il n'a pas commis
d'erreur, ce sera lui qui
gardera les bois du MCA.
Hachoud et
Boudebouda,
les intouchables
Comme ils n'ont pas de

vrais concurrents dans leur
poste, le capitaine Hachoud
et l'arrière gauche
Boudebouda seront sur les
couloires lors du derby
contre El Harrach sauf si
l'un d'eux se blesse, ce que
Mouassa ne souhaite pas
surtout que l'équipe a besoin
de leurs services lors de la
phase retour, qui ne sera pas
du tout facile.
Mebarakou
et Bouhenna se
disputent une
place dans l'axe
Alors qu'Ayoub Azzi à
d'ores et déjà assuré sa place
dans l'axe central, Zidane
Mebarakou et Rachid
Bouhenna vont batailler dur
les jours à venir pour gagner
une place avec Azzi puisque
Abdelghani Demou ne sera
pas concerné après avoir
raté le stage à cause du
décès de sa mère. Ce qui fait
que Azzi jouera soit avec
Mebarakou ou Bouhenna
contre l'USMH.
Karaoui-KacemDerrardja,
un trio royal
Pour le milieu de terrain,
Kamel Mouassa ne compte
pas chambouler ce
compartiment même s'il y a
un Mokdad qui pète la
forme depuis le début du
stage. Mouassa fera

confiance au même trio
Kacem, Karaoui et Derrardja
pour la première
confrontation de la phase
retour contre les Jaune et
Noir d'El Harrach.
Bouguèche, Seguer
et Zerdab en attaque
Pour ce qui est du
compartiment offensif,
Hichem Nekkache sera le
grand absent du début de la
phase retour à cause de sa
blessure. Kamel Mouassa
compte faire appel à
Mohamed Zerdab qui s'est
illustré durant ce stage et
qui veut réaliser une bonne
phase retour. Mohamed
Seguer sera épaulé par Hadj
Bouguèche qui a fini l'année
2016 en force sans oublier
Zerdab qui revient petit à
petit à son meilleur niveau.
Il faut dire que d'autres
joueurs comme Djemaouni
et Aouedj ont bien profité de
ce stage pour montrer qu'ils
ont leur mot à dire lors de la
phase retour. Ainsi, c'est ce
onze qui devra débuter le
championnat le 28 janvier
prochain sauf si par malheur
un joueur se blesse. Ce qui
est sûr aussi, les
Mouloudéens semblent
décidés plus que jamais à
gagner ce derby pour
consolider leur position de
leader.
M. Z.

Blessé à la cheville

CEO quitte l'entraînement
en pleurs
Dans un match d'application au programme d'hier matin avant de rentrer au pays,
le jeune milieu de terrain, Cherif ElOuazzani a contracté une blessure à la
cheville. Une entorse qui l'a plié en deux,
puisque le joueur n'a même pas pu quitter le terrain seul. Il a fallu que des
membres du staff médical lui apportent
les premiers secours. Le joueur était en
pleurs tellement les douleurs étaient
intenses.

«Pas de chance»

Approché par nos soins afin d'avoir de
ses nouvelles, CEO était abattu. Car il

sait qu'il doit rester au repos, tandis que
ses équipiers poursuivront la préparation
pour être au top avant le derby harrachi.
Il dira : "Pas de chance. Moi qui souhaitais vraiment mettre les bouchées
doubles afin de convaincre le coach de
me faire confiance, je me blesse. C'est
rageant, mais bon, je ne peux rien faire.
J'aurais vraiment voulu continuer le travail pour être prêt pour l'USMH." Le
joueur a été consolé par les Mouloudéens
qui lui ont fait savoir que même s'il ratait
l'USMH, il y aurait d'autres matches où il
pourra s'exprimer.
M. Z.

Amachi signe
un triplé
Lors du match d'application
au programme de l'ultime
séance ici à Benidorm, le jeune
Amachi s'est illustré en
marquant trois jolis buts.
L'enfant d'El-Biar, malgré son
jeune âge, a voulu montrer à
Mouassa qu'il a tout pour
défendre les couleurs de
l'équipe première. Ce qui est
sûr, c'est que le premier
responsable du staff technique
n'est pas resté indifférent
devant les efforts qu'accomplis
Amachi.

Djemaouni
claque un
doublé
«Chnaoua,
attendez-moi lors
de la phase retour»

Il a signé au MCA l'été
dernier et il était bien décidé à
s'y imposer, mais avec Menad,
il n'a pas eu l(occasion de
jouer. Il a repris confiance avec
Mouassa et il n'a pas su
s'imposer malgré tout. Il a
même songé à quitter le
Doyen, mais il a décidé de
rester et de profiter du stage en
Espagne pour se refaire une
santé afin d'être au top du top
pour la phase retour. En
Espagne, Djemaouni, comme
ses équipiers, s'est surpassé
dans le travail. Il a marqué hier
un doublé lors du match
d'application et, pour lui, ce
n'est que le début, car il
compte réaliser de très belles
choses. D'ailleurs, il dira : "Je
suis content d'avoir marqué un
doublé, mais le faire en match
officiel serait mieux. Cela dit, je
vais tout faire pour être à la
hauteur et réussir ma mission.
Chnaoua ! Attendez-moi lors
de la phase retour. Je serais
intraitable."

Le MCA est
arrivé à la
maison hier

Comme convenu, le Doyen a
pris le vol d'hier de 18h pour
rallier Alger. Les Vert et Rouge
sont arrivés à destination. Tout
le monde était content de
retrouver le pays et tout le
monde était très impatient de
retrouver les proches pour
passer deux jours ensemble
avant de reprendre les choses
sérieuses à partir de vendredi.
Omar Ghrib, comme à ses habitudes, était à l'accueil pour
recevoir les Mouloudéens.
C'est vers 19h30 que le MCA
est arrivé à l'aéroport d'Alger.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

10

MCA
Tifour encore
gardien de
but, hier

L'entraineur des gardiens de but du
Mouloudia d'Alger,
Halim Tifour s'est
reconverti en gardien
de but lors du match
d'application d'hier
entre les joueurs.
Meme s'il a encaissé
beaucoup de buts
durant ce match, il a
réussi quand même de
beaux arrêts et il a
sauvé à plusieurs
reprises ses coéquipiers de buts tout
faits.

Aouedj marque
sur un
retourné
acrobatique

MOUASSA

«MAINTENANT
place à l'USMH»

L'entraîneur
du
Mouloudia d'Alger, Kamel
Mouassa tient à replonger ses
poulains dans la compétition.
Même si la rencontre contre
l'USMH est prévue le 28 janvier,
pour lui, il est venu le temps de
songer au derby et bien le
préparer. Car le Doyen doit
commencer la phase retour sur
une excellente note. Le MCA est
rentré à la maison. Le coach
mouloudéen aurait voulu avoir
plus de temps pour travailler ici
en Espagne. Néanmoins, il
estime que le plus important
c'est de continuer à bosser
durement pour répondre présent
quand
le
championnat
reprendra pour le Mouloudia.
D'ailleurs, il dira à cet effet :
"Maintenant, place à l'USMH.
On doit tout faire pour réussir le
pari et faire un début en fanfare.
Cela ne peut pas se faire sans un
travail continu. On est le leader
et, pour garder cette place, on se
doit de réussir notre premier
match du retour. Ce ne sera pas
facile, mais on veillera à faire
tout ce qu'il faut et plus encore
afin d'assurer un retour en

force." Le coach sait que le Doyen
sera attendu par tout le monde et
surtout par ses fans qui veulent
vraiment voir ce grand club
maintenir le cap de pied ferme
jusqu'à atteindre son objectif
celui de s'offrir un 8e titre de
champion. Mouassa le sait et
pour lui, cela ne peut pas se faire
sans une entame en fanfare.

«Je vais demander
à la direction deux
matches amicaux»
Avant même qu'il ne prenne
l'avion pour Alger, l'entraineur
en chef du MCA, Kamel
Mouassa a préparé son programme. D'ailleurs, il dira à ce sujet :
"Comme notre premier match
contre la JSK est reporté à une
date ultérieure, cela veut dire
qu'on ne jouera pas le 21 janvier,
mais plutôt le 28. On a largement
le temps pour travailler chez
nous. Alors, je vais demander à
la direction deux matches amicaux afin qu'on se prépare
comme il se doit à la reprise du
championnat. On continuera à
bosser durement pour réussir
notre retour." Le coach compte

15

MOB

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

programmer en plus des séances
d'entrainement, des matches
amicaux pour avoir un
Mouloudia d'Alger au top de sa
forme.

«Cette coupure nous a
fait beaucoup de bien»
Avant de revenir à Alger, on a
demandé au coach de faire un
bilan sur ce stage de huit jours à
Benidorm. Mouassa déclare :
"Pour moi, ce n'est pas vraiment
un stage. C'est une coupure qui
nous a fait beaucoup de bien. Le
séjour a été très court. On aurait
voulu rester encore plus pour
jouer d'autres matches amicaux,
surtout que la qualité des
terrains ici est irréprochable.
Mais, bon, on ne peut pas avoir
tout ce qu'on veut. Cela dit, on a
bien bossé et changé d'air avant
de
replonger
dans
la
compétition." La satisfaction de
Mouassa lors de ce stage à
Benidorm : "Hamdoulah, on n'a
pas eu de blessés. On a même
récupéré les joueurs qui
souffraient de blessure à l'image
de Boussouf, Zerdab et Mokdad.
Tout le monde se porte bien. Mis

a part Nekkache, tout le monde
est opérationnel." En évoquant le
cas Nekkache, on a demandé au
coach quand sera-t-il prêt ?
Mouassa assure : "On fera tout
pour le récupérer avant le derby
contre l'USMH. Il se trouve sur la
bonne voie, et il fait tout pour
retrouver sa forme." Les
Mouloudéens sont revenus hier
au pays. Mouassa va entamer la
seconde partie de la préparation
à Alger qui débute vendredi
pour s'attaquer à la préparation
du derby contre l'USMH. Un
RDV que Mouassa voudrait
gagner à tout prix afin de
montrer à tout le monde que le
Doyen revient en force pour la
suite des débats.
M. Z.

Téléscopage
Seguer-Azzi

L'attaquant
Mohamed Seguer
était constraint de
quitter le terrain
suite à un téléscopage avec le défenseur
Azzi. Seguer est resté
pendant quelques
minutes en dehors
du terrain et après
les soins du staff
medical, Seguer a
repris le jeu avec le
groupe.

Boussouf n'a
pas joué le
match
d'application

Meme s'il a participé
au début de la
séance avec
Chaouchi, Kheirdine
Boussouf n'a pas
joué le match
d'application puisque
c'est Halim Tifour qui
a gardé les buts.
Selon le staff
médical, Boussouf
sera prêt pour le
derby contre El
Harrach et il pourra
participer aux
matchs amicaux que
jouera le MCA à
Alger.

Lors de ce match d'application entre les
joueurs, l'attaquant
Sid-Ahmed Aouedj a
réussi un but de toute
beauté face à Chaouchi
suite à un joli centre
de Bouhenna, Aouedj,
d'un retourné acrobatique, bat le keeper
mouloudéen.

Mouassa
a demandé
à ses joueurs
de ne pas être
agressifs

Le match d'application
d'hier entre les joueurs
du MCA a connu beaucoup d'engagement
comme en match officiel. Kamel Mouassa a
arrêté la rencontre
pendant deux minutes
pour demander à ses
joueurs de ne pas
jouer avec beaucoup
d'agressivité afin d'éviter les blessures.

Equipe de
Bouguèche

Chaouchi, Bouhenna,
Boudebouda, Karaoui,
Mokdad, Chita, Bramki,
Bouguèche, Djemaouni,
Seguer

Equipe de
Hachoud

Tifour, Azzi,
Mebarakou,
Boudebouda, Kacem,
Hachoud, CEO,
Derrardja, Ammachi,
Aouedj, Zerdab

A LA RECHERCHE

d'un attaquant de pointe
Les supporters du MOB peuvent tirer
un trait sur Boulemdaïs et Bougueroua.
premier a été bloqué par la
direction de l'Entente de Sétif
qui a refusé de lui octroyer sa
lettre de libération, le
deuxième n'aurait pas donné
son accord pour rejoindre la
capitale des Hammadites. Les
Crabes, en quête de renfort

PAR BADIS BESSAÏ
Alors que les contacts
semblaient être très avancés
avec les deux attaquants et au
moment où Béjaïa attendait un
renfort offensif, voilà que la
mission tourne à l'échec. Si le

Hamzaoui, c'est presque fait
Le MOB est, apparemment,
parvenu à trouver le gardien
qui manquait à l'équipe. Cela
fait quinze jours que le club le
plus populaire de la Vallée de
la Soummam est à la recherche
d'un portier susceptible
d'épauler le Bônois
Chemseddine Rahmani.
La cellule de recrutement
béjaouie a pisté de longue date
plusieurs gardiens de but. Ceux
disponibles sur le marché des
transferts au niveau local et
même des émigrés. Et après
que les négociations avec le
portier franco-algérien
Anthony-Chérif Martin ont
échoué et que ce dernier a
préféré rejoindre le CS
Constantine, le club a

finalement opté pour Ammar
Hamzaoui dans les bois.
Le keeper de l'ASO Chlef Ammar
Hamzaoui rejoindra, très
probablement, le Mouloudia de
Béjaïa et deviendra donc la

La famille mobiste
rendra hommage
à Yahia Hamouche

Après le décès de l'ancien
président du club, Yahia
Hammouche, survenu le matin
du 9 décembre 2016 à l'âge de
56 ans, ce grand homme, qui fut
à la tête du club pendant deux
années, de 1996 à 1998, était
connu pour son engagement
avec les Vert et Noir et son
militantisme pour la cause
amazighe, la famille mobiste lui
rendra hommage.
L'initiative a été prise par le CSA
du club en collaboration avec
l'association des anciens
joueurs du MOB avec l'aide de
quelques personnes gravitant
dans l'entourage du club.

L'équipe
de Bouguèche
vainqueur

Le match d'application
entre l'équipe de
Bouguèche et celle de
Hachoud a connu la
domination des coéquipiers de Bouguèche,
qui ont pris le dessus
sur les camarades de
Hachoud.

La fête à la fin
du match

Une supportrice de
Schalke 04 a suivi
l'entraînement
du MCA
Lors de cette séance d'entraînement des

Mouloudéens, une supportrice du grand club allemande de Schalke 04 a suivi les entraînements du
MCA. Elle a même eu une longue discussion avec le
secrétaire du club Dahmane Attalah pour lui demander des informations sur le MCA.

Les camarades de
Bouguèche se sont
regroupés au centre du
terrain pour faire la
fête après leur victoire
dans le match d'application face aux coéquipiers de Hachoud. Les
camarades de
Chaouchi ont répété
les refrains de leurs
supporters et promettent que cette saison
sera celle du MCA.

durant ce mois de
janvier, sont en train
de s'activer très
énergiquement pour
engager deux
nouveaux joueurs.
Recruter un avantcentre et un

Un match-gala
au programme

La famille du MOB voudra donc
profiter d'Yannayer pour organiser
une journée qui sera consacrée à
rendre hommage à Yahia
Hamouche avec au programme
une rencontre gala qui opposera
la formation des anciens joueurs
du club à celle de la presse
locale, le match aura lieu demain
à 16h00 au sein de l'Unité
Maghrébine à Béjaïa. La suite du
programme sera dévoilée
aujourd'hui.

gardien de but est le souhait de
la commission technique du
MO Béjaïa durant le mercato
hivernal. Les Mobistes
entendent bien se renforcer
afin de se donner les
moyens de réaliser une
grande deuxième partie
de saison, qui pourrait
mener le club
d'Yemma Gouraya
vers le maintien.
B. B.

quatrième recrue hivernale des
Mobistes.
Le natif de Guelma serait lui
aussi tenté par une expérience
à Béjaïa et devrait signer son
contrat aujourd'hui.

Bouda, un joueur désiré par le MOB

Ishak Bouda, 24 ans, ex-joueur du DRBT, libéré par son club lors de ce mercato
hivernal, est à présent la cible privilégiée des Vert et Noir. Le natif de Sidi BelAbbès, Ishak Bouda, a rencontré les responsables mobistes hier et les négociations
devraient donner un résultat favorable. L'attaquant qui a débuté sa carrière à Chlef
avant de rejoindre Tadjenanet l'an passé est donc sur le point de porter le maillot du
Mouloudia Olympique de Béjaïa.

ATHMANI : «Le maintien
reste notre objectif»
Que pensez-vous de cette
préparation à la maison ?
La préparation que nous
effectuons ces jour-ci se passe
dans de très bonnes conditions,
ce qui nous aidera pour l'entame de la phase retour afin de
tout faire pour sortir le MOB
de cette mauvaise phase et de
renouer avec les bons résultats.
Une ambiance familiale règne
comme d'habitude lors de
chaque entraînement, surtout
avec les nouveaux joueurs qui
viennent de s'engager avec le
club. Ces derniers n'ont trouvé
aucune difficulté pour s'intégrer au groupe et s'y fondre,
c'est d'ailleurs ce qui a longtemps fait la force de cette
équipe.
Vous partirez dimanche
prochain en stage, pensezvous qu ce regroupement
sera bénéfique pour vous ?
Le stage est programmé
pour dimanche, je pense qu'il
nous fera que du bien. Son utilité est de nous aider à recharger les batteries et d'être prêts

ne remonte guère le moral.
De toute façon on n'a pas
d'autres solutions. Il faut travailler pour améliorer les résultats et remonter au classement
pour enfin sortir de cette zone
rouge qui est synonyme de
relégation. De mon côté, je
pense que rien n'est encore
joué surtout après le renfort
qui est arrivé au MOB ces dernier jours. La situation du club
en championnat va sûrement
changer très rapidement.

pour l'entame de cette deuxième phase du championnat.
Je pense aussi qu'il jouera un
rôle très important sur le volet
physique, chose qui nous manquait vraiment lors de la trêve
estivale.
Pensez-vous être capables
de relever le défi et de
sauver le MOB?
C'est une rude mission qui
nous attend lors de cette phase
retour car comme vous le
savez, notre position actuelle

Un mot pour les fans…
Les supporteurs mobistes
sont notre douzième homme
car se sont des fans hors
norme, il suffit de les voir en
déplacement pour s'en rendre
compte, ils sont présents partout avec nous. Je tiens donc à
leur présenter mes excuses
pour la première partie du
championnat et je leur demande de bien vouloir être à nos
côtés dès le retour de la compétition. Ensemble nous sauverons le club.
B. B.

Lagoune Hocine s'entraîne avec le groupe
Proposé au club par des
proches, le gardien
espoir de l'USM Alger
Hocine Lagoune s'est
présenté au stade de

l'Unité Maghrébine pour
effectuer des tests. Nous
avons appris de sources
dignes de foi que
certains actionnaires

veulent le faire signer à
la place de Hamzaoui qui
ne semble pas faire
l'unanimité à Béjaïa.

Mercredi 11 janvier 2017


AG
hier

Les
actionnaires
du club ont été
conviés à se
présenter à
l'hôtel des
Hammadites,
lieu habituel
de la tenue de
leur réunion, à
l'occasion de la
tenue de
l'assemblée
générale des
fonds.
Hier,
l'ultimatum
accordé à
l'ancien
président du
club Boubekeur
Ikhlef a pris
fin. Cette
assemblée se
présente
comme l'ultime
chance pour
"El-Hadj" de
remettre les
pièces
justificatives
manquantes à
son bilan.
L'étude de ce
bilan a donc
pris la part du
lion de cette
assemblée. A
noter que
l'évaluation du
mercato et la
préparation de
la phase retour
du
championnat
étaient à
l'ordre du jour.



Match
d'application
annulé

La joute amicale contre
les réservistes
programmée hier aprèsmidi au stade OPOW de
Béjaïa a été annulée pour
cause d'absence de
maillots d'entraînement
des deux formations. Il
s'agit sans doute d'un
malentendu entre le
chargé du matériel et le
staff technique du club.
L'entraîneur en chef du
Mouloudia Olympique de
Béjaïa a donc été obligé
de recourir à une séance
d'entraînement.



Ferhat et
Benmelouka
retrouvent
le groupe

Le milieu de terrain
mobiste ainsi que le
défenseur des Vert et
Noir qui s'entraînaient en
solo dernièrement, Ferhat
pour cause de blessure et
Benmelouka qui était
absent pour plus de
quinze jours ont donc
réintégré le groupe hier
et se sont entraînés avec
leurs camarades.



Le cas Sidibé
commence
à inquiéter
les Crabes

Cela fera bientôt un mois
que le joueur malien a
quitté Bejaïa, juste après
la dernière rencontre des
Crabes face au Chabab
Aourès Batna.
Le milieu de terrain
mobiste n'a toujours pas
donné signe de vie et
reste injoignable.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

Mercredi 11 janvier 2017

MCA

ESS

14

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

AÏT OUAMER
«On veut
revenir
très forts»

Le milieu de terrain sétifien, Hamza Aït
Ouamer, revient sur le stage de l'Aigle noir
qui va lui faire prendre son envol dès que les
débats reprendront. Il assure que tout se
déroule à merveille avec Madoui et que l'équipe
va rebondir.

Comment se déroule la
préparation des Sétifiens
en Espagne ?

Tout se passe très bien. On
ne manque de rien. On travaille dans la sérénité et on a
tout ce qu'il faut pour réussir
une préparation d'enfer. Le
groupe suit tout le programme et on a envie de revenir
chez nous très forts, mais
pour ce faire, on se doit de
continuer à bosser avec le
même rythme.

Tout le monde s'accorde à
dire que le point noir de ce
stage n'est autre que
l'annulation du match
contre Wolfsburg, qu'en
dites-vous ?

Je n'irais pas jusqu'à dire
que c'est un point noir. C'est
plutôt dommage de voir ce
rendez- vous contre un grand
club annulé. Car on voulait
jouer deux matches amicaux,
mais bon, on jouera un mercredi et ce sera un bon test
pour nous. On bosse durement car on veut être prêt
pour la suite des débats.

Que pensez-vous de ce
rendez vous contre le
Deportivo Alcoyano ?

Un bon test pour nous. On
espère qu'avec ce match, on
plongera dans le bain de la
compétition afin de débuter
la phase retour en force. Ce

qui est sûr, c'est qu'on fera
tout pour réussir notre stage
et aborder la suite des débats
dans la sérénité.

On a envie de dire qu'avec
Madoui, tout se déroule
bien et le groupe retrouve
sa sérénité, qu'en pensezvous ?

Madoui est un bon communicateur. Il sait parler avec
les joueurs. Je n'ai pas eu l'occasion de travailler avec lui
auparavant, mais actuellement, je peux dire que tout se
passe très bien et le groupe,
comme vous venez de le dire,
se porte à merveille et on
retrouve
cette
niaque.
Inch'Allah, la suite sera encore plus belle.

Il y aura 15 matches et donc
45 points en jeu. Tout reste
possible et cela même si le
Mouloudia d'Alger est bien
parti pour décrocher le titre.
Cela dit, on jouera à fond nos
chances et Inch'Allah, on sera
récompensés à la fin de la saison. Car, on veut jouer une
compétition africaine l'an
prochain et cela ne peut pas
se faire sans finir parmi les
premiers.

«

Alors, qu'est-ce qui n'a pas
marché avec Amrani ?

Des fois, ça ne marche pas.
C'est comme ça. Cela dit, je
tiens à dire que le coach
n'était pas responsable, mais
on l'est tous. On a perdu
beaucoup de points chez
nous, mais on est décidé
maintenant à tout faire pour
rectifier le tir lors de la phase
retour. On fera tout pour
réussir le pari et rendre la joie
à notre public.

Est-ce que vous serez
capable de remonter la
pente lors de la seconde
phase du championnat ?

On veut
jouer une
compétition
africaine
l'an
prochain

Comme tout le monde,
vous avez suivi le tirage au
sort. Est-ce qu'on peut dire
que l'EST serait une simple
formalité pour l'ESS ?

Jamais ! Il faut jouer ce
match avec un grand sérieux.
Il faut être à 200% dedans.
Car, on est conscient que l'adversaire jouera le match de sa
vie. On doit être à fond
dedans pour éviter de mauvaises surprises. Il ne faut
jamais sous-estimer l'adversaire. Il faudra se présenter

chez nous et faire le nécessaire pour gagner.

En demi-finale, on parle
d'un fameux MCA-ESS
puisque les Sétifiens
voudraient affronter le
Mouloudia…

En demi-finale, il y aura un
choc que ce soit face au MCA
ou la JSK. On aura certainement un gros club à jouer. On
songera à cette rencontre
après l'EST. Mais, certes, on a
envie de jouer au 5-Juillet, car
on a une équipe qui joue bien
au foot et le football se joue
sur l'herbe, le tartan est plus
lourd. Raison pour laquelle,
on préfère le 5-Juillet. C'est un
grand stade et les deux
équipes partent à chances
égales. En plus, il y aura le
spectacle dans les gradins.
70.000 fans seront là pour
soutenir. C'est grandiose.
Mais comme je viens de le
dire, il faudra penser avant à
la rencontre contre l'EST.

Un dernier mot pour les
supporters ?

On souhaite que le public
soit derrière nous et qu'il
nous soutienne à fond pour
remonter la pente. De notre
côté, on fera tout ce qu'il faut
et plus encore afin d'assurer
et leur rendre hommage et
cela en enchainant les résultats.
M. Z.

Un émigré qui passera le test aujourd'hui

Amaouche est arrivé hier

Dans la journée d'hier un milieu offensif, dont le nom est Amaouche Kacem, est
arrivé hier en Espagne pour passer des tests.
S'il s'impose, il sera dans
l'effectif de l'Entente pour la
suite du parcours. Hier à l'aéroport d'Alicante, le chef de délégation, Sensaoui, Kamel
Hechaichi et le secrétaire
Djeroudi étaient tous à l'accueil
attendant l'arrivée du FrancoAlgérien Amaouche Kacem. agé
de 24 ans, ce milieu offensif est
arrivé avec la ferme intention de
faire le nécessaire pour
convaincre Madoui et signer en
faveur des Sétifiens. Il sera testé
aujourd'hui lors du match amical
après s'être entrainé hier avec le
groupe. Le joueur est arrivé

comme prévu avec un sac plein
d'espoir, car il veut vraiment lancer sa carrière et ce serait la
meilleure chose qui puisse lui
arriver si l'ESS l'accepte dans ses
rangs. Et donc, il faudra attendre
le match d'aujourd'hui pour voir
Amaouche à l'œuvre. Il a joué à
Belfort en France et il veut désormais s'imposer dans le championnat algérien pour donner
une autre dimension à sa carrière.
«Je suis venu pour
m'imposer à l'ESS»
Accosté par nos soins à l'hôtel
Albir Garden hier à son arrivée,

Amaouche Kacem nous a confié :
"Je suis venu pour m'imposer à
l'ESS. J'ai 24 ans et je connais
mes qualités. Je sais comment
faire pour convaincre tout le
monde." Voulant savoir si le
joueur connait des joueurs ententistes, il dira : "Oui, je connais
Zerrara, Bouzena et Djabou." Les
Sétifiens espèrent que le joueur
sera à la hauteur et qu'il puisse
apporter, comme tout le monde
le veut, le plus attendu à l'équipe, mais avant de devenir un
Aigle noir, il faudra assurer dans
le test d'aujourd'hui.
M. Z.

11

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

Biquotidien
hier

Le premier responsable de la barre
technique de l'ESS,
Madoui a programmé
du biquotidien pour la
journée d'hier. Après
la séance de la matinée, les joueurs ont
pris le déjeuner avant
de faire une petite
sieste et tout le
groupe était sur le
terrain à 17h afin de
continuer le travail.
Ce qui est sûr, c'est
que les Sétifiens ne
se ménagent pas
dans l'effort pour
être au top du top
quand le championnat reprendra.

Ultime séance
demain matin

Comme tout le monde
le sait, les Sétifiens
termineront leur
stage jeudi, et donc
une dernière séance
est prévue dans la
matinée de demain.
Le coach Madoui
mettra les derniers
réglages avant de
rentrer au pays.

Retour
à Alger
jeudi à 16h

le retour des
Sétifiens est prévu
demain dans le vol de
16h. Les Aigles noirs
sont ravis de leur
regroupement et sont
bien décidés à mettre
les bouchées doubles
afin d'être à la hauteur quand le championnat reprendra. Il
faut dire que les
Sétifiens vont rentrer
chez eux et ils auront
l'occasion de continuer leur préparation
en Algérie étant
donné que le championnat ne débutera
qu'à partir du 20 janvier. Ce qui est sûr,
c'est que Madoui
compte faire bosser à
Sétif ses poulains. Ce
ne sera pas avec la
même charge de travail qu'ici en Espagne,
mais l'ESS rentrera
dans sa préparation
du CSC qui est le premier rendez- vous de
l'Entente chez lui au
stade du 8-Mai 45.

ESS-CD Alcoyano
au stade Nuncia
à 11h30

Un bon test
avant de
rentrer à
la maison
Ce matin à 11h sur le
terrain de Nuncia, l'Aigle
noir affronte en amical le
Deportivo Alcoyano dans
le cadre de la préparation
de l'ESS qui a envie de
frapper fort lors de la
phase retour.
Aujourd'hui, les Sétifiens disputent leur match amical face à
Deportivo Alcoyano. C'est un club
de D3 espagnole basé à Alcoi. Cette
rencontre va permettre au premier
responsable de la barre technique
de l'Entente, Kheirredine Madoui,
de voir à l'œuvre son effectif et
aussi tester les joueurs qui sont
arrivés avec une seule idée en tête,
celle de s'imposer pour décrocher
une place dans le groupe sétifien.
Les Ententistes ont donc rendezvous aujourd'hui avec ce club espagnole et il faut dire qu'ils sont tous
concentrés sur la rencontre, car
pour certains, c'est ce rendez- vous
qui va plonger les Sétifiens dans le
bain de la compétition et leur permettre de retrouver leur savoirfaire et leurs forces pour être plus
forts à l'avenir et surtout récupérer
les points perdus lors de la première partie de championnat. Et donc,
c'est avec sérieux, détermination et
conviction, que les Sétifiens se présenteront devant les Espagnols afin
de leur montrer que quand ils sortent leurs griffes, personne ne peut
les arrêter. En tous les cas, c'est un
bon test pour les Sétifiens. Il faut
dire que la veille du match, le
coach a fait comprendre à ses poulains, qu'il attend d'eux un grand
sérieux sur le terrain et qu'ils se
surpassent pour montrer de quoi
ils sont capables. Bouzmada et
Amaouche, qui est venu hier,
savent que c'est le test qu'il ne faut
pas rater s'ils veulent rentrer avec
les Sétifiens pour officialiser leur
pacte. En clair, ce rendez-vous va
permettre au staff technique d'avoir
une idée précise sur le niveau
actuel de l'ESS.
M. Z.

«

BOUDEBOUDA

Bouguèche, Mokdad
et moi, on veut revivre
un remake de 2010»

Auteur de trois buts avec le MCA toutes compétitions confondues, Brahim Boudebouda affiche son ambition de
remporter au moins un titre à la fin de la saison et faire donc plaisir aux Chnaoua comme en 2010. Le latéral
gauche évoque aussi l'équipe nationale qu'il hisse au rang de grand favori de la prochaine CAN.
Après presque une semaine de stage à
Benidorm. Un mot sur le déroulement de
ce regroupement en terre ibérique ?

Nous sommes tous très heureux de changer d'air et de travailler dans des conditions
idoines. On connait bien les lieux et on sait
qu'on faire de l'excellent travail. Nous avons
tous les moyens à notre disposition pour
bien s'armer en vue de la seconde partie de
championnat. Chacun de nous est en train de
mettre le paquet pour corriger ses propres
erreurs qu'il a commises durant la phase
aller y compris moi. Nous devons être
meilleurs durant la deuxième partie de
championnat. Maintenant, c'est à nous les
joueurs de faire le maximum pour répondre
aux attentes du coach car il est évident qu'on
est venu ici pour bosser très dur comme
nous l'a si bien dit l'entraîneur.

Lors du match amical contre Shanghai
Shenxin vous avez été passeur décisif sur
le deuxième but signé Bouguèche. De quoi
vous mettre en confiance…

C'était bon pour le moral de gagner ce
match face à un adversaire très agressif.
Nous avons su faire preuve d'une force mentale pour gagner cette affiche. Je suis content
d'avoir distillé une belle passe à Bouguèche
qui a inscrit un chef d'œuvre. Preuve que
Hadj a retrouvé toutes ses sensations de
buteur.

Les supporters réclament avec force le
doublé. De quoi vous mettre une grosse
pression durant ce stage…

Logique lorsqu'on évolue dans un grand
club comme le Mouloudia. C'est sûr qu'on
est ici en Espagne avec en ligne de mire ce
doublé qui fait rêver tous nos fans. A nous
de nous donner les moyens pour tenter de
caresser ce rêve qui pourrait devenir réalité.
Dans la vie il faut être très ambitieux et
croyez-moi, nous le sommes tous.

Troisième meilleur buteur de l'équipe avec
trois unités, on imagine que vous avez
envie de réaliser de meilleures
statistiques en 2017…

Absolument. Je veux marquer des buts,
faire des passes décisives. Je veux aider mon
équipe à atteindre ses objectifs. Je sais que les
Chnaoua attendent beaucoup de moi et de
mes camarades.

Qu'a apporté Mouassa au groupe ?

Mouassa à su redonner un nouveau visage
à l'équipe. Il a redonné confiance à des
joueurs comme Derrardja et Azzi. Je suis
déçu au passage pour Azzi qui n'a pas été
retenu en équipe nationale pour la CAN. Il
n'y a pas de secret, notre réussite réside dans
l'esprit de groupe. Menad avait déjà axé sur
cet aspect durant le stage en Pologne.

Ne pensez-vous pas que le tournant en

«

Il n'y a pas de
secret, notre
réussite réside
dans l'esprit
de groupe»

2016 a été cette victoire en championnat
contre l'USMA puis face au DRBT ?

Effectivement. Nous avons su rebondir
contre l'USMA puis nous avons confirmé
face au DRBT. On se devait de réagir après
un passage à vide. Menad nous avait dit que
si on voulait gagner le championnat, il faut
être performant lors des matches derbies. Ça
été le cas. Puis nous avons pris une autre
dimension contre le CSC avec cette victoire
obtenue au stade du du 5-Juillet.

Ne pensez vous pas que le match contre
l'USMBA reste la rencontre référence pour
vous ?

C'est vrai que c'est le match référence car
nous avons battu une solide équipe avec l'art
et la manière. Je pense qu'on pourra faire
nettement car nous avons des joueurs de
qualité. C'est avec le même état d'esprit

JSS

Salah, 4 recrue
e

La direction de la JS Saoura a
engagé le défenseur Nour El-Islam
Salah dans le cadre de l'opération du
mercato hivernal. Ce joueur a signé
hier un contrat au siège du club de la
Saoura. Selon une source autorisée,
l'intéressé s'est engagé pour une
durée de trois ans avec les Bécharis.
Agé de 23 ans, l'intéressé a atterri

venant de la JS Kabylie avec qui il n'a
que très rarement joué en cette phase
aller. La même source assure que ce
joueur portera le numéro 3. Salah
devient ainsi la quatrième recrue de
l'équipe bécharie après Fethi Talah du
CA Batna, Abdeldjallil Saâd du MC
Saïda et Djamel Belalem de l'ASM
Oran. Selon notre interlocuteur, ce

joueur a fait ses débuts au CR
Témouchent, sa ville natale. Ensuite il
a opté pour l'ASO Chlef pour un bail
d'une durée de cinq ans avant de
rejoindre les rangs de l'équipe du club
phare de Tizi Ouzou.
L. M. A.

qu'on devra attaquer la deuxième partie de
championnat.

En parlant de groupe, avez-vous un
effectif capable de jouer sur trois fronts ?

Je suis convaincu que nous avons un groupe qui est capable de jouer à fond le championnat, la coupe d'Algérie et la coupe de la
CAF. Chaque élément du groupe peut sans
le moindre problème intégrer l'équipe type.
C'est ce qui va nous permettre de jouer sur
trois fronts en même temps. On va tout donner en 2017 afin de remporter au moins un
titre. J'ai gagné le championnat avec le MCA
en 2010 en compagnie de Bouguèche et
Mokdad. Et sincèrement, nous avons envie
tous les trois de revivre le remake de 2010
lorsqu'on gagné le titre avec l'art et la manière sans que personne trouve à redire.

En tant qu'international, pensez- vous que
l'équipe nationale pourra remporter la
prochaine CAN qui se tiendra au Gabon ?

Bien évidemment. On sera tous derrière
notre équipe nationale qui a le potentiel pour
gagner cette CAN. Nous avons des joueurs
de qualité comme Slimani, Mahrez, Soudani
et Ghoulam. Dommage, il n'y aura pas Azzi
car j'aurais aimé qu'il soit présent. Mais Allah
Ghaleb, il faut respecter les choix du sélectionneur Leekens. Il y a bien Feghouli et
Medjani qui ne seront pas du voyage.
M. Z.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

12

CRB

USMH

2 matchs amicaux hier

El-Harrach écrase
ses adversaires
Les Harrachis poursuivent leur stage à Tipasa. Deux matchs amicaux ont
été disputés hier.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Le premier match a été
joué en matinée contre
Hadjret Nos, dans les environs de Cherchell. Les
hommes de Boualem Charef
ont littéralement écrasé leurs
adversaires sur le score de
sept
buts
à
un.
Principalement composée
des U21 et de quelques U18,
la formation harrachie a bien
tourné. Les joueurs ont très
bien appliqué les consignes
du coach, même s'il reste
encore quelques aspects à
perfectionner d'ici la reprise
de la compétition officielle.
L'autre rencontre a été disputée dans l'après- midi face à
la formation de Hamr ElAïn, un club de la régionale 2
de la wilaya de Blida, toujours à Tipasa, que les
Harrachis ont remporté
quatre à zéro.
Ce qui est à retenir de cette
journée est que le staff technique fait de son mieux mal-

Compétition / PUB

Madani et
Boulekhoua
pas
encore en
service

Les deux
défenseurs
Madani et
Boulekhoua ne
sont toujours
pas aptes au
service. Les deux
joueurs en
question n'ont
toujours pas
repris le travail
en groupe. Ils
sont soumis à un
travail de
récupération
spécifique. Selon
nos
informations, ils
devraient
réintégrer le
groupe d'ici une
semaine environ.

Bonne
ambiance
au stage

gré les nombreuses absences
afin de réussir ce stage. Cette
situation est malgré elle
avantageuse pour le coach
qui en profite pour promouvoir les jeunes talents qui
font tout d'ailleurs pour
convaincre.
Zeghba a repris
Parmi les points positifs à

retenir de la journée d'hier
est la participation du gardien de but Mustapha
Zeghba qui a décidé de
mettre un terme à son boycott depuis trois jours maintenant. Le portier n°1 d'ElHarrach s'est donc mis de la
partie dans le cadre du stage
en cours à Tipasa et a disputé les matchs d'hier. Il sem-

blerait qu'il a décidé de se
concentrer davantage sur le
reste de son parcours avec
son équipe surtout que le
coach l'ait convaincu à
rejoindre ses coéquipiers
depuis quelques jours et l'a
rassuré qu'il fera de son
mieux pour faire entendre sa
voix aux dirigeants.
S. B.

Le stage de
Tipasa est
caractérisé par
une bonne
ambiance. Les
joueurs
continuent à se
préparer très
sérieusement et
ont fait tout pour
les mettre dans
les meilleures
conditions
possibles.

L'USMH,

seul club à ne
pas recruter
cet hiver ?

Selon nos informations,
l'USMH pourrait être dans quelques
jours le seul club de la Ligue 1 Mobilis
qui n'aura rien tenté sur le marché des
transferts cet hiver.
Même si le coach cherche à renforcer
son effectif par un ou deux joueurs au
niveau du milieu et de l'attaque, la
direction ne semble pas prête à prêter
attention aux requêtes et exigences du
staff technique. Mis à part Harrouche,
aucun joueur n'est cité dans les couloirs
du club. Ce joueur d'ailleurs on pense
qu'il sera le seul susceptible de
rejoindre les Harrachis cet hiver lui
qui est à la recherche d'un club qui
pourrait l'aider à concrétiser ses ambitions dont principalement celle de
relancer sa carrière.
Toujours dans ce sens, une de nos
sources nous a indiqué que les négociations entre Laïb et lui sont très avancées et il pourrait même être annoncer
comme nouvelle recrue très prochainement. Le cas contraire, l'USMH sera le
seul club à ne avoir recruté cet hiver.
S. B.

ANEP 501 122 du 11/01/2017

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE DE LA PRÉPARATION
Le stage de
préparation
bloqué d'Aïn
Benian s'est
achevé hier.
D'après le premier
bilan établi, le
staff technique
a enregistré
plusieurs points
positifs.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Malgré l'absence de
quelques éléments, et pas des
moindres, tout s'est bien passé.
La satisfaction principale de
l'entraîneur en chef du Chabab
est relative au climat du
groupe. Il y avait une
ambiance parfaite entre les
joueurs que ce soit lors des
moments de récupération ou
en plein travail. Ce stage
bloqué d'un peu plus d'une
semaine a été très utile pour
renforcer les liens du groupe.
Egalement parmi les points
positifs qui ont été relevés
concerne la forme physique
des joueurs. Il n'y a aucune
blessure et tout le monde se
porte bien. "Lors des séances
d'entraînement, on s'est même

Badou Zaki

SATISFAIT

transcendés", nous explique
une de nos sources à ce sujet
avant d'ajouter : "Les joueurs
se sont donnés à fond, même
le coach a été impressionné par
l'énergie qu'avait chacun d'eux
et c'est très encourageant pour
la suite de la préparation mais
également avant la reprise du
championnat."
Lamhène et Heriat
se sont bien intégrés
A retenir de ce stage, l'arrivée
des deux nouvelles recrues du
Chabab, à savoir Heriat et
Lamhène. Ces deux joueurs,
nous affirme notre source, se
sont très bien intégrés et ont
également montré beaucoup
que ce soit sur le plan
physique ou technique. Leur
intégration s'est faite très
rapidement, car ils ont trouvé
non seulement tout ce qu'il
faut pour cela mais aussi sur le
plan personnel moral ils ont
été beaucoup appréciés par
tous. De bon augure donc en

attendant l'arrivée des
prochaines recrues dont
principalement Hamia. Notons
que ce dernier se trouve en
compagnie de deux de ses
coéquipiers, Draoui et Tariket,
en équipe nationale militaire
qui se prépare depuis
plusieurs jours à la prochaine
coupe du monde qui aura lieu
à Oman vers la fin du mois en
cours.
Reprise vendredi
C'est hier vers midi et après
avoir pris leur déjeuner que les
Belouizdadis ont quitté Aïn
Benian, ce qui marque ainsi la
fin de cette première partie de
préparation hivernale. La fin
de ce stage devait être
ponctuée par un match amical
dans l'après-midi contre la
formation de l'USM Blida,
mais cette rencontre a fini par
être annulée. Après avoir
fourni beaucoup d'efforts les
joueurs et leurs staffs
technique et médical

bénéficient d'un repos de deux
jours, aujourd'hui et demain,
avant de reprendre le travail
vendredi matin au niveau de
la caserne de la Protection
civile sise à Dar El-Beïda.
Un match amical
prévu la semaine
prochaine
Après que le match contre
l'USMB ait été annulé, le staff
technique a demandé aux
responsables du club à ce
qu'on lui programme un autre
match amical et cela ait lieu le
plus tôt possible. Le Chabab
devrait donc, selon une de nos
sources, disputer une
rencontre dimanche ou lundi.
Notons que la suite de la
préparation se fera entre le
stade du 20-Août de
Belouizdad et Dar El-Beida. A
noter que les joueurs seront
libérés après chaque séance
d'entraînement.
S. B.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

13



MCO-CRB
pourrait
être
reporté

Selon nos informations et selon
la règlementation en vigueur,
le prochain match
qui mettra aux
prises le CRB avec
le MCO pourrait
être reporté à une
date ultérieure. Et
pour cause, l'équipe nationale militaire retient trois
joueurs belouizdadis, et ce, dans
le cadre de la
préparation de
la coupe du
monde. Ainsi le
Chabab est dans
son droit de
demander le
report du match
de la 16e journée de la Ligue
1 Mobilis d'autant plus que
les Hamia,
Tariket et
Draoui ne sont
pas des
joueurs quelconques pour
Badou Zaki
qu'il compte
faire jouer
d'entrée face
aux Hemraoua.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

12

CRB

USMH

2 matchs amicaux hier

El-Harrach écrase
ses adversaires
Les Harrachis poursuivent leur stage à Tipasa. Deux matchs amicaux ont
été disputés hier.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Le premier match a été
joué en matinée contre
Hadjret Nos, dans les environs de Cherchell. Les
hommes de Boualem Charef
ont littéralement écrasé leurs
adversaires sur le score de
sept
buts
à
un.
Principalement composée
des U21 et de quelques U18,
la formation harrachie a bien
tourné. Les joueurs ont très
bien appliqué les consignes
du coach, même s'il reste
encore quelques aspects à
perfectionner d'ici la reprise
de la compétition officielle.
L'autre rencontre a été disputée dans l'après- midi face à
la formation de Hamr ElAïn, un club de la régionale 2
de la wilaya de Blida, toujours à Tipasa, que les
Harrachis ont remporté
quatre à zéro.
Ce qui est à retenir de cette
journée est que le staff technique fait de son mieux mal-

Compétition / PUB

Madani et
Boulekhoua
pas
encore en
service

Les deux
défenseurs
Madani et
Boulekhoua ne
sont toujours
pas aptes au
service. Les deux
joueurs en
question n'ont
toujours pas
repris le travail
en groupe. Ils
sont soumis à un
travail de
récupération
spécifique. Selon
nos
informations, ils
devraient
réintégrer le
groupe d'ici une
semaine environ.

Bonne
ambiance
au stage

gré les nombreuses absences
afin de réussir ce stage. Cette
situation est malgré elle
avantageuse pour le coach
qui en profite pour promouvoir les jeunes talents qui
font tout d'ailleurs pour
convaincre.
Zeghba a repris
Parmi les points positifs à

retenir de la journée d'hier
est la participation du gardien de but Mustapha
Zeghba qui a décidé de
mettre un terme à son boycott depuis trois jours maintenant. Le portier n°1 d'ElHarrach s'est donc mis de la
partie dans le cadre du stage
en cours à Tipasa et a disputé les matchs d'hier. Il sem-

blerait qu'il a décidé de se
concentrer davantage sur le
reste de son parcours avec
son équipe surtout que le
coach l'ait convaincu à
rejoindre ses coéquipiers
depuis quelques jours et l'a
rassuré qu'il fera de son
mieux pour faire entendre sa
voix aux dirigeants.
S. B.

Le stage de
Tipasa est
caractérisé par
une bonne
ambiance. Les
joueurs
continuent à se
préparer très
sérieusement et
ont fait tout pour
les mettre dans
les meilleures
conditions
possibles.

L'USMH,

seul club à ne
pas recruter
cet hiver ?

Selon nos informations,
l'USMH pourrait être dans quelques
jours le seul club de la Ligue 1 Mobilis
qui n'aura rien tenté sur le marché des
transferts cet hiver.
Même si le coach cherche à renforcer
son effectif par un ou deux joueurs au
niveau du milieu et de l'attaque, la
direction ne semble pas prête à prêter
attention aux requêtes et exigences du
staff technique. Mis à part Harrouche,
aucun joueur n'est cité dans les couloirs
du club. Ce joueur d'ailleurs on pense
qu'il sera le seul susceptible de
rejoindre les Harrachis cet hiver lui
qui est à la recherche d'un club qui
pourrait l'aider à concrétiser ses ambitions dont principalement celle de
relancer sa carrière.
Toujours dans ce sens, une de nos
sources nous a indiqué que les négociations entre Laïb et lui sont très avancées et il pourrait même être annoncer
comme nouvelle recrue très prochainement. Le cas contraire, l'USMH sera le
seul club à ne avoir recruté cet hiver.
S. B.

ANEP 501 122 du 11/01/2017

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE DE LA PRÉPARATION
Le stage de
préparation
bloqué d'Aïn
Benian s'est
achevé hier.
D'après le premier
bilan établi, le
staff technique
a enregistré
plusieurs points
positifs.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Malgré l'absence de
quelques éléments, et pas des
moindres, tout s'est bien passé.
La satisfaction principale de
l'entraîneur en chef du Chabab
est relative au climat du
groupe. Il y avait une
ambiance parfaite entre les
joueurs que ce soit lors des
moments de récupération ou
en plein travail. Ce stage
bloqué d'un peu plus d'une
semaine a été très utile pour
renforcer les liens du groupe.
Egalement parmi les points
positifs qui ont été relevés
concerne la forme physique
des joueurs. Il n'y a aucune
blessure et tout le monde se
porte bien. "Lors des séances
d'entraînement, on s'est même

Badou Zaki

SATISFAIT

transcendés", nous explique
une de nos sources à ce sujet
avant d'ajouter : "Les joueurs
se sont donnés à fond, même
le coach a été impressionné par
l'énergie qu'avait chacun d'eux
et c'est très encourageant pour
la suite de la préparation mais
également avant la reprise du
championnat."
Lamhène et Heriat
se sont bien intégrés
A retenir de ce stage, l'arrivée
des deux nouvelles recrues du
Chabab, à savoir Heriat et
Lamhène. Ces deux joueurs,
nous affirme notre source, se
sont très bien intégrés et ont
également montré beaucoup
que ce soit sur le plan
physique ou technique. Leur
intégration s'est faite très
rapidement, car ils ont trouvé
non seulement tout ce qu'il
faut pour cela mais aussi sur le
plan personnel moral ils ont
été beaucoup appréciés par
tous. De bon augure donc en

attendant l'arrivée des
prochaines recrues dont
principalement Hamia. Notons
que ce dernier se trouve en
compagnie de deux de ses
coéquipiers, Draoui et Tariket,
en équipe nationale militaire
qui se prépare depuis
plusieurs jours à la prochaine
coupe du monde qui aura lieu
à Oman vers la fin du mois en
cours.
Reprise vendredi
C'est hier vers midi et après
avoir pris leur déjeuner que les
Belouizdadis ont quitté Aïn
Benian, ce qui marque ainsi la
fin de cette première partie de
préparation hivernale. La fin
de ce stage devait être
ponctuée par un match amical
dans l'après-midi contre la
formation de l'USM Blida,
mais cette rencontre a fini par
être annulée. Après avoir
fourni beaucoup d'efforts les
joueurs et leurs staffs
technique et médical

bénéficient d'un repos de deux
jours, aujourd'hui et demain,
avant de reprendre le travail
vendredi matin au niveau de
la caserne de la Protection
civile sise à Dar El-Beïda.
Un match amical
prévu la semaine
prochaine
Après que le match contre
l'USMB ait été annulé, le staff
technique a demandé aux
responsables du club à ce
qu'on lui programme un autre
match amical et cela ait lieu le
plus tôt possible. Le Chabab
devrait donc, selon une de nos
sources, disputer une
rencontre dimanche ou lundi.
Notons que la suite de la
préparation se fera entre le
stade du 20-Août de
Belouizdad et Dar El-Beida. A
noter que les joueurs seront
libérés après chaque séance
d'entraînement.
S. B.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

13



MCO-CRB
pourrait
être
reporté

Selon nos informations et selon
la règlementation en vigueur,
le prochain match
qui mettra aux
prises le CRB avec
le MCO pourrait
être reporté à une
date ultérieure. Et
pour cause, l'équipe nationale militaire retient trois
joueurs belouizdadis, et ce, dans
le cadre de la
préparation de
la coupe du
monde. Ainsi le
Chabab est dans
son droit de
demander le
report du match
de la 16e journée de la Ligue
1 Mobilis d'autant plus que
les Hamia,
Tariket et
Draoui ne sont
pas des
joueurs quelconques pour
Badou Zaki
qu'il compte
faire jouer
d'entrée face
aux Hemraoua.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

Mercredi 11 janvier 2017

MCA

ESS

14

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

AÏT OUAMER
«On veut
revenir
très forts»

Le milieu de terrain sétifien, Hamza Aït
Ouamer, revient sur le stage de l'Aigle noir
qui va lui faire prendre son envol dès que les
débats reprendront. Il assure que tout se
déroule à merveille avec Madoui et que l'équipe
va rebondir.

Comment se déroule la
préparation des Sétifiens
en Espagne ?

Tout se passe très bien. On
ne manque de rien. On travaille dans la sérénité et on a
tout ce qu'il faut pour réussir
une préparation d'enfer. Le
groupe suit tout le programme et on a envie de revenir
chez nous très forts, mais
pour ce faire, on se doit de
continuer à bosser avec le
même rythme.

Tout le monde s'accorde à
dire que le point noir de ce
stage n'est autre que
l'annulation du match
contre Wolfsburg, qu'en
dites-vous ?

Je n'irais pas jusqu'à dire
que c'est un point noir. C'est
plutôt dommage de voir ce
rendez- vous contre un grand
club annulé. Car on voulait
jouer deux matches amicaux,
mais bon, on jouera un mercredi et ce sera un bon test
pour nous. On bosse durement car on veut être prêt
pour la suite des débats.

Que pensez-vous de ce
rendez vous contre le
Deportivo Alcoyano ?

Un bon test pour nous. On
espère qu'avec ce match, on
plongera dans le bain de la
compétition afin de débuter
la phase retour en force. Ce

qui est sûr, c'est qu'on fera
tout pour réussir notre stage
et aborder la suite des débats
dans la sérénité.

On a envie de dire qu'avec
Madoui, tout se déroule
bien et le groupe retrouve
sa sérénité, qu'en pensezvous ?

Madoui est un bon communicateur. Il sait parler avec
les joueurs. Je n'ai pas eu l'occasion de travailler avec lui
auparavant, mais actuellement, je peux dire que tout se
passe très bien et le groupe,
comme vous venez de le dire,
se porte à merveille et on
retrouve
cette
niaque.
Inch'Allah, la suite sera encore plus belle.

Il y aura 15 matches et donc
45 points en jeu. Tout reste
possible et cela même si le
Mouloudia d'Alger est bien
parti pour décrocher le titre.
Cela dit, on jouera à fond nos
chances et Inch'Allah, on sera
récompensés à la fin de la saison. Car, on veut jouer une
compétition africaine l'an
prochain et cela ne peut pas
se faire sans finir parmi les
premiers.

«

Alors, qu'est-ce qui n'a pas
marché avec Amrani ?

Des fois, ça ne marche pas.
C'est comme ça. Cela dit, je
tiens à dire que le coach
n'était pas responsable, mais
on l'est tous. On a perdu
beaucoup de points chez
nous, mais on est décidé
maintenant à tout faire pour
rectifier le tir lors de la phase
retour. On fera tout pour
réussir le pari et rendre la joie
à notre public.

Est-ce que vous serez
capable de remonter la
pente lors de la seconde
phase du championnat ?

On veut
jouer une
compétition
africaine
l'an
prochain

Comme tout le monde,
vous avez suivi le tirage au
sort. Est-ce qu'on peut dire
que l'EST serait une simple
formalité pour l'ESS ?

Jamais ! Il faut jouer ce
match avec un grand sérieux.
Il faut être à 200% dedans.
Car, on est conscient que l'adversaire jouera le match de sa
vie. On doit être à fond
dedans pour éviter de mauvaises surprises. Il ne faut
jamais sous-estimer l'adversaire. Il faudra se présenter

chez nous et faire le nécessaire pour gagner.

En demi-finale, on parle
d'un fameux MCA-ESS
puisque les Sétifiens
voudraient affronter le
Mouloudia…

En demi-finale, il y aura un
choc que ce soit face au MCA
ou la JSK. On aura certainement un gros club à jouer. On
songera à cette rencontre
après l'EST. Mais, certes, on a
envie de jouer au 5-Juillet, car
on a une équipe qui joue bien
au foot et le football se joue
sur l'herbe, le tartan est plus
lourd. Raison pour laquelle,
on préfère le 5-Juillet. C'est un
grand stade et les deux
équipes partent à chances
égales. En plus, il y aura le
spectacle dans les gradins.
70.000 fans seront là pour
soutenir. C'est grandiose.
Mais comme je viens de le
dire, il faudra penser avant à
la rencontre contre l'EST.

Un dernier mot pour les
supporters ?

On souhaite que le public
soit derrière nous et qu'il
nous soutienne à fond pour
remonter la pente. De notre
côté, on fera tout ce qu'il faut
et plus encore afin d'assurer
et leur rendre hommage et
cela en enchainant les résultats.
M. Z.

Un émigré qui passera le test aujourd'hui

Amaouche est arrivé hier

Dans la journée d'hier un milieu offensif, dont le nom est Amaouche Kacem, est
arrivé hier en Espagne pour passer des tests.
S'il s'impose, il sera dans
l'effectif de l'Entente pour la
suite du parcours. Hier à l'aéroport d'Alicante, le chef de délégation, Sensaoui, Kamel
Hechaichi et le secrétaire
Djeroudi étaient tous à l'accueil
attendant l'arrivée du FrancoAlgérien Amaouche Kacem. agé
de 24 ans, ce milieu offensif est
arrivé avec la ferme intention de
faire le nécessaire pour
convaincre Madoui et signer en
faveur des Sétifiens. Il sera testé
aujourd'hui lors du match amical
après s'être entrainé hier avec le
groupe. Le joueur est arrivé

comme prévu avec un sac plein
d'espoir, car il veut vraiment lancer sa carrière et ce serait la
meilleure chose qui puisse lui
arriver si l'ESS l'accepte dans ses
rangs. Et donc, il faudra attendre
le match d'aujourd'hui pour voir
Amaouche à l'œuvre. Il a joué à
Belfort en France et il veut désormais s'imposer dans le championnat algérien pour donner
une autre dimension à sa carrière.
«Je suis venu pour
m'imposer à l'ESS»
Accosté par nos soins à l'hôtel
Albir Garden hier à son arrivée,

Amaouche Kacem nous a confié :
"Je suis venu pour m'imposer à
l'ESS. J'ai 24 ans et je connais
mes qualités. Je sais comment
faire pour convaincre tout le
monde." Voulant savoir si le
joueur connait des joueurs ententistes, il dira : "Oui, je connais
Zerrara, Bouzena et Djabou." Les
Sétifiens espèrent que le joueur
sera à la hauteur et qu'il puisse
apporter, comme tout le monde
le veut, le plus attendu à l'équipe, mais avant de devenir un
Aigle noir, il faudra assurer dans
le test d'aujourd'hui.
M. Z.

11

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

Biquotidien
hier

Le premier responsable de la barre
technique de l'ESS,
Madoui a programmé
du biquotidien pour la
journée d'hier. Après
la séance de la matinée, les joueurs ont
pris le déjeuner avant
de faire une petite
sieste et tout le
groupe était sur le
terrain à 17h afin de
continuer le travail.
Ce qui est sûr, c'est
que les Sétifiens ne
se ménagent pas
dans l'effort pour
être au top du top
quand le championnat reprendra.

Ultime séance
demain matin

Comme tout le monde
le sait, les Sétifiens
termineront leur
stage jeudi, et donc
une dernière séance
est prévue dans la
matinée de demain.
Le coach Madoui
mettra les derniers
réglages avant de
rentrer au pays.

Retour
à Alger
jeudi à 16h

le retour des
Sétifiens est prévu
demain dans le vol de
16h. Les Aigles noirs
sont ravis de leur
regroupement et sont
bien décidés à mettre
les bouchées doubles
afin d'être à la hauteur quand le championnat reprendra. Il
faut dire que les
Sétifiens vont rentrer
chez eux et ils auront
l'occasion de continuer leur préparation
en Algérie étant
donné que le championnat ne débutera
qu'à partir du 20 janvier. Ce qui est sûr,
c'est que Madoui
compte faire bosser à
Sétif ses poulains. Ce
ne sera pas avec la
même charge de travail qu'ici en Espagne,
mais l'ESS rentrera
dans sa préparation
du CSC qui est le premier rendez- vous de
l'Entente chez lui au
stade du 8-Mai 45.

ESS-CD Alcoyano
au stade Nuncia
à 11h30

Un bon test
avant de
rentrer à
la maison
Ce matin à 11h sur le
terrain de Nuncia, l'Aigle
noir affronte en amical le
Deportivo Alcoyano dans
le cadre de la préparation
de l'ESS qui a envie de
frapper fort lors de la
phase retour.
Aujourd'hui, les Sétifiens disputent leur match amical face à
Deportivo Alcoyano. C'est un club
de D3 espagnole basé à Alcoi. Cette
rencontre va permettre au premier
responsable de la barre technique
de l'Entente, Kheirredine Madoui,
de voir à l'œuvre son effectif et
aussi tester les joueurs qui sont
arrivés avec une seule idée en tête,
celle de s'imposer pour décrocher
une place dans le groupe sétifien.
Les Ententistes ont donc rendezvous aujourd'hui avec ce club espagnole et il faut dire qu'ils sont tous
concentrés sur la rencontre, car
pour certains, c'est ce rendez- vous
qui va plonger les Sétifiens dans le
bain de la compétition et leur permettre de retrouver leur savoirfaire et leurs forces pour être plus
forts à l'avenir et surtout récupérer
les points perdus lors de la première partie de championnat. Et donc,
c'est avec sérieux, détermination et
conviction, que les Sétifiens se présenteront devant les Espagnols afin
de leur montrer que quand ils sortent leurs griffes, personne ne peut
les arrêter. En tous les cas, c'est un
bon test pour les Sétifiens. Il faut
dire que la veille du match, le
coach a fait comprendre à ses poulains, qu'il attend d'eux un grand
sérieux sur le terrain et qu'ils se
surpassent pour montrer de quoi
ils sont capables. Bouzmada et
Amaouche, qui est venu hier,
savent que c'est le test qu'il ne faut
pas rater s'ils veulent rentrer avec
les Sétifiens pour officialiser leur
pacte. En clair, ce rendez-vous va
permettre au staff technique d'avoir
une idée précise sur le niveau
actuel de l'ESS.
M. Z.

«

BOUDEBOUDA

Bouguèche, Mokdad
et moi, on veut revivre
un remake de 2010»

Auteur de trois buts avec le MCA toutes compétitions confondues, Brahim Boudebouda affiche son ambition de
remporter au moins un titre à la fin de la saison et faire donc plaisir aux Chnaoua comme en 2010. Le latéral
gauche évoque aussi l'équipe nationale qu'il hisse au rang de grand favori de la prochaine CAN.
Après presque une semaine de stage à
Benidorm. Un mot sur le déroulement de
ce regroupement en terre ibérique ?

Nous sommes tous très heureux de changer d'air et de travailler dans des conditions
idoines. On connait bien les lieux et on sait
qu'on faire de l'excellent travail. Nous avons
tous les moyens à notre disposition pour
bien s'armer en vue de la seconde partie de
championnat. Chacun de nous est en train de
mettre le paquet pour corriger ses propres
erreurs qu'il a commises durant la phase
aller y compris moi. Nous devons être
meilleurs durant la deuxième partie de
championnat. Maintenant, c'est à nous les
joueurs de faire le maximum pour répondre
aux attentes du coach car il est évident qu'on
est venu ici pour bosser très dur comme
nous l'a si bien dit l'entraîneur.

Lors du match amical contre Shanghai
Shenxin vous avez été passeur décisif sur
le deuxième but signé Bouguèche. De quoi
vous mettre en confiance…

C'était bon pour le moral de gagner ce
match face à un adversaire très agressif.
Nous avons su faire preuve d'une force mentale pour gagner cette affiche. Je suis content
d'avoir distillé une belle passe à Bouguèche
qui a inscrit un chef d'œuvre. Preuve que
Hadj a retrouvé toutes ses sensations de
buteur.

Les supporters réclament avec force le
doublé. De quoi vous mettre une grosse
pression durant ce stage…

Logique lorsqu'on évolue dans un grand
club comme le Mouloudia. C'est sûr qu'on
est ici en Espagne avec en ligne de mire ce
doublé qui fait rêver tous nos fans. A nous
de nous donner les moyens pour tenter de
caresser ce rêve qui pourrait devenir réalité.
Dans la vie il faut être très ambitieux et
croyez-moi, nous le sommes tous.

Troisième meilleur buteur de l'équipe avec
trois unités, on imagine que vous avez
envie de réaliser de meilleures
statistiques en 2017…

Absolument. Je veux marquer des buts,
faire des passes décisives. Je veux aider mon
équipe à atteindre ses objectifs. Je sais que les
Chnaoua attendent beaucoup de moi et de
mes camarades.

Qu'a apporté Mouassa au groupe ?

Mouassa à su redonner un nouveau visage
à l'équipe. Il a redonné confiance à des
joueurs comme Derrardja et Azzi. Je suis
déçu au passage pour Azzi qui n'a pas été
retenu en équipe nationale pour la CAN. Il
n'y a pas de secret, notre réussite réside dans
l'esprit de groupe. Menad avait déjà axé sur
cet aspect durant le stage en Pologne.

Ne pensez-vous pas que le tournant en

«

Il n'y a pas de
secret, notre
réussite réside
dans l'esprit
de groupe»

2016 a été cette victoire en championnat
contre l'USMA puis face au DRBT ?

Effectivement. Nous avons su rebondir
contre l'USMA puis nous avons confirmé
face au DRBT. On se devait de réagir après
un passage à vide. Menad nous avait dit que
si on voulait gagner le championnat, il faut
être performant lors des matches derbies. Ça
été le cas. Puis nous avons pris une autre
dimension contre le CSC avec cette victoire
obtenue au stade du du 5-Juillet.

Ne pensez vous pas que le match contre
l'USMBA reste la rencontre référence pour
vous ?

C'est vrai que c'est le match référence car
nous avons battu une solide équipe avec l'art
et la manière. Je pense qu'on pourra faire
nettement car nous avons des joueurs de
qualité. C'est avec le même état d'esprit

JSS

Salah, 4 recrue
e

La direction de la JS Saoura a
engagé le défenseur Nour El-Islam
Salah dans le cadre de l'opération du
mercato hivernal. Ce joueur a signé
hier un contrat au siège du club de la
Saoura. Selon une source autorisée,
l'intéressé s'est engagé pour une
durée de trois ans avec les Bécharis.
Agé de 23 ans, l'intéressé a atterri

venant de la JS Kabylie avec qui il n'a
que très rarement joué en cette phase
aller. La même source assure que ce
joueur portera le numéro 3. Salah
devient ainsi la quatrième recrue de
l'équipe bécharie après Fethi Talah du
CA Batna, Abdeldjallil Saâd du MC
Saïda et Djamel Belalem de l'ASM
Oran. Selon notre interlocuteur, ce

joueur a fait ses débuts au CR
Témouchent, sa ville natale. Ensuite il
a opté pour l'ASO Chlef pour un bail
d'une durée de cinq ans avant de
rejoindre les rangs de l'équipe du club
phare de Tizi Ouzou.
L. M. A.

qu'on devra attaquer la deuxième partie de
championnat.

En parlant de groupe, avez-vous un
effectif capable de jouer sur trois fronts ?

Je suis convaincu que nous avons un groupe qui est capable de jouer à fond le championnat, la coupe d'Algérie et la coupe de la
CAF. Chaque élément du groupe peut sans
le moindre problème intégrer l'équipe type.
C'est ce qui va nous permettre de jouer sur
trois fronts en même temps. On va tout donner en 2017 afin de remporter au moins un
titre. J'ai gagné le championnat avec le MCA
en 2010 en compagnie de Bouguèche et
Mokdad. Et sincèrement, nous avons envie
tous les trois de revivre le remake de 2010
lorsqu'on gagné le titre avec l'art et la manière sans que personne trouve à redire.

En tant qu'international, pensez- vous que
l'équipe nationale pourra remporter la
prochaine CAN qui se tiendra au Gabon ?

Bien évidemment. On sera tous derrière
notre équipe nationale qui a le potentiel pour
gagner cette CAN. Nous avons des joueurs
de qualité comme Slimani, Mahrez, Soudani
et Ghoulam. Dommage, il n'y aura pas Azzi
car j'aurais aimé qu'il soit présent. Mais Allah
Ghaleb, il faut respecter les choix du sélectionneur Leekens. Il y a bien Feghouli et
Medjani qui ne seront pas du voyage.
M. Z.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

10

MCA
Tifour encore
gardien de
but, hier

L'entraineur des gardiens de but du
Mouloudia d'Alger,
Halim Tifour s'est
reconverti en gardien
de but lors du match
d'application d'hier
entre les joueurs.
Meme s'il a encaissé
beaucoup de buts
durant ce match, il a
réussi quand même de
beaux arrêts et il a
sauvé à plusieurs
reprises ses coéquipiers de buts tout
faits.

Aouedj marque
sur un
retourné
acrobatique

MOUASSA

«MAINTENANT
place à l'USMH»

L'entraîneur
du
Mouloudia d'Alger, Kamel
Mouassa tient à replonger ses
poulains dans la compétition.
Même si la rencontre contre
l'USMH est prévue le 28 janvier,
pour lui, il est venu le temps de
songer au derby et bien le
préparer. Car le Doyen doit
commencer la phase retour sur
une excellente note. Le MCA est
rentré à la maison. Le coach
mouloudéen aurait voulu avoir
plus de temps pour travailler ici
en Espagne. Néanmoins, il
estime que le plus important
c'est de continuer à bosser
durement pour répondre présent
quand
le
championnat
reprendra pour le Mouloudia.
D'ailleurs, il dira à cet effet :
"Maintenant, place à l'USMH.
On doit tout faire pour réussir le
pari et faire un début en fanfare.
Cela ne peut pas se faire sans un
travail continu. On est le leader
et, pour garder cette place, on se
doit de réussir notre premier
match du retour. Ce ne sera pas
facile, mais on veillera à faire
tout ce qu'il faut et plus encore
afin d'assurer un retour en

force." Le coach sait que le Doyen
sera attendu par tout le monde et
surtout par ses fans qui veulent
vraiment voir ce grand club
maintenir le cap de pied ferme
jusqu'à atteindre son objectif
celui de s'offrir un 8e titre de
champion. Mouassa le sait et
pour lui, cela ne peut pas se faire
sans une entame en fanfare.

«Je vais demander
à la direction deux
matches amicaux»
Avant même qu'il ne prenne
l'avion pour Alger, l'entraineur
en chef du MCA, Kamel
Mouassa a préparé son programme. D'ailleurs, il dira à ce sujet :
"Comme notre premier match
contre la JSK est reporté à une
date ultérieure, cela veut dire
qu'on ne jouera pas le 21 janvier,
mais plutôt le 28. On a largement
le temps pour travailler chez
nous. Alors, je vais demander à
la direction deux matches amicaux afin qu'on se prépare
comme il se doit à la reprise du
championnat. On continuera à
bosser durement pour réussir
notre retour." Le coach compte

15

MOB

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

programmer en plus des séances
d'entrainement, des matches
amicaux pour avoir un
Mouloudia d'Alger au top de sa
forme.

«Cette coupure nous a
fait beaucoup de bien»
Avant de revenir à Alger, on a
demandé au coach de faire un
bilan sur ce stage de huit jours à
Benidorm. Mouassa déclare :
"Pour moi, ce n'est pas vraiment
un stage. C'est une coupure qui
nous a fait beaucoup de bien. Le
séjour a été très court. On aurait
voulu rester encore plus pour
jouer d'autres matches amicaux,
surtout que la qualité des
terrains ici est irréprochable.
Mais, bon, on ne peut pas avoir
tout ce qu'on veut. Cela dit, on a
bien bossé et changé d'air avant
de
replonger
dans
la
compétition." La satisfaction de
Mouassa lors de ce stage à
Benidorm : "Hamdoulah, on n'a
pas eu de blessés. On a même
récupéré les joueurs qui
souffraient de blessure à l'image
de Boussouf, Zerdab et Mokdad.
Tout le monde se porte bien. Mis

a part Nekkache, tout le monde
est opérationnel." En évoquant le
cas Nekkache, on a demandé au
coach quand sera-t-il prêt ?
Mouassa assure : "On fera tout
pour le récupérer avant le derby
contre l'USMH. Il se trouve sur la
bonne voie, et il fait tout pour
retrouver sa forme." Les
Mouloudéens sont revenus hier
au pays. Mouassa va entamer la
seconde partie de la préparation
à Alger qui débute vendredi
pour s'attaquer à la préparation
du derby contre l'USMH. Un
RDV que Mouassa voudrait
gagner à tout prix afin de
montrer à tout le monde que le
Doyen revient en force pour la
suite des débats.
M. Z.

Téléscopage
Seguer-Azzi

L'attaquant
Mohamed Seguer
était constraint de
quitter le terrain
suite à un téléscopage avec le défenseur
Azzi. Seguer est resté
pendant quelques
minutes en dehors
du terrain et après
les soins du staff
medical, Seguer a
repris le jeu avec le
groupe.

Boussouf n'a
pas joué le
match
d'application

Meme s'il a participé
au début de la
séance avec
Chaouchi, Kheirdine
Boussouf n'a pas
joué le match
d'application puisque
c'est Halim Tifour qui
a gardé les buts.
Selon le staff
médical, Boussouf
sera prêt pour le
derby contre El
Harrach et il pourra
participer aux
matchs amicaux que
jouera le MCA à
Alger.

Lors de ce match d'application entre les
joueurs, l'attaquant
Sid-Ahmed Aouedj a
réussi un but de toute
beauté face à Chaouchi
suite à un joli centre
de Bouhenna, Aouedj,
d'un retourné acrobatique, bat le keeper
mouloudéen.

Mouassa
a demandé
à ses joueurs
de ne pas être
agressifs

Le match d'application
d'hier entre les joueurs
du MCA a connu beaucoup d'engagement
comme en match officiel. Kamel Mouassa a
arrêté la rencontre
pendant deux minutes
pour demander à ses
joueurs de ne pas
jouer avec beaucoup
d'agressivité afin d'éviter les blessures.

Equipe de
Bouguèche

Chaouchi, Bouhenna,
Boudebouda, Karaoui,
Mokdad, Chita, Bramki,
Bouguèche, Djemaouni,
Seguer

Equipe de
Hachoud

Tifour, Azzi,
Mebarakou,
Boudebouda, Kacem,
Hachoud, CEO,
Derrardja, Ammachi,
Aouedj, Zerdab

A LA RECHERCHE

d'un attaquant de pointe
Les supporters du MOB peuvent tirer
un trait sur Boulemdaïs et Bougueroua.
premier a été bloqué par la
direction de l'Entente de Sétif
qui a refusé de lui octroyer sa
lettre de libération, le
deuxième n'aurait pas donné
son accord pour rejoindre la
capitale des Hammadites. Les
Crabes, en quête de renfort

PAR BADIS BESSAÏ
Alors que les contacts
semblaient être très avancés
avec les deux attaquants et au
moment où Béjaïa attendait un
renfort offensif, voilà que la
mission tourne à l'échec. Si le

Hamzaoui, c'est presque fait
Le MOB est, apparemment,
parvenu à trouver le gardien
qui manquait à l'équipe. Cela
fait quinze jours que le club le
plus populaire de la Vallée de
la Soummam est à la recherche
d'un portier susceptible
d'épauler le Bônois
Chemseddine Rahmani.
La cellule de recrutement
béjaouie a pisté de longue date
plusieurs gardiens de but. Ceux
disponibles sur le marché des
transferts au niveau local et
même des émigrés. Et après
que les négociations avec le
portier franco-algérien
Anthony-Chérif Martin ont
échoué et que ce dernier a
préféré rejoindre le CS
Constantine, le club a

finalement opté pour Ammar
Hamzaoui dans les bois.
Le keeper de l'ASO Chlef Ammar
Hamzaoui rejoindra, très
probablement, le Mouloudia de
Béjaïa et deviendra donc la

La famille mobiste
rendra hommage
à Yahia Hamouche

Après le décès de l'ancien
président du club, Yahia
Hammouche, survenu le matin
du 9 décembre 2016 à l'âge de
56 ans, ce grand homme, qui fut
à la tête du club pendant deux
années, de 1996 à 1998, était
connu pour son engagement
avec les Vert et Noir et son
militantisme pour la cause
amazighe, la famille mobiste lui
rendra hommage.
L'initiative a été prise par le CSA
du club en collaboration avec
l'association des anciens
joueurs du MOB avec l'aide de
quelques personnes gravitant
dans l'entourage du club.

L'équipe
de Bouguèche
vainqueur

Le match d'application
entre l'équipe de
Bouguèche et celle de
Hachoud a connu la
domination des coéquipiers de Bouguèche,
qui ont pris le dessus
sur les camarades de
Hachoud.

La fête à la fin
du match

Une supportrice de
Schalke 04 a suivi
l'entraînement
du MCA
Lors de cette séance d'entraînement des

Mouloudéens, une supportrice du grand club allemande de Schalke 04 a suivi les entraînements du
MCA. Elle a même eu une longue discussion avec le
secrétaire du club Dahmane Attalah pour lui demander des informations sur le MCA.

Les camarades de
Bouguèche se sont
regroupés au centre du
terrain pour faire la
fête après leur victoire
dans le match d'application face aux coéquipiers de Hachoud. Les
camarades de
Chaouchi ont répété
les refrains de leurs
supporters et promettent que cette saison
sera celle du MCA.

durant ce mois de
janvier, sont en train
de s'activer très
énergiquement pour
engager deux
nouveaux joueurs.
Recruter un avantcentre et un

Un match-gala
au programme

La famille du MOB voudra donc
profiter d'Yannayer pour organiser
une journée qui sera consacrée à
rendre hommage à Yahia
Hamouche avec au programme
une rencontre gala qui opposera
la formation des anciens joueurs
du club à celle de la presse
locale, le match aura lieu demain
à 16h00 au sein de l'Unité
Maghrébine à Béjaïa. La suite du
programme sera dévoilée
aujourd'hui.

gardien de but est le souhait de
la commission technique du
MO Béjaïa durant le mercato
hivernal. Les Mobistes
entendent bien se renforcer
afin de se donner les
moyens de réaliser une
grande deuxième partie
de saison, qui pourrait
mener le club
d'Yemma Gouraya
vers le maintien.
B. B.

quatrième recrue hivernale des
Mobistes.
Le natif de Guelma serait lui
aussi tenté par une expérience
à Béjaïa et devrait signer son
contrat aujourd'hui.

Bouda, un joueur désiré par le MOB

Ishak Bouda, 24 ans, ex-joueur du DRBT, libéré par son club lors de ce mercato
hivernal, est à présent la cible privilégiée des Vert et Noir. Le natif de Sidi BelAbbès, Ishak Bouda, a rencontré les responsables mobistes hier et les négociations
devraient donner un résultat favorable. L'attaquant qui a débuté sa carrière à Chlef
avant de rejoindre Tadjenanet l'an passé est donc sur le point de porter le maillot du
Mouloudia Olympique de Béjaïa.

ATHMANI : «Le maintien
reste notre objectif»
Que pensez-vous de cette
préparation à la maison ?
La préparation que nous
effectuons ces jour-ci se passe
dans de très bonnes conditions,
ce qui nous aidera pour l'entame de la phase retour afin de
tout faire pour sortir le MOB
de cette mauvaise phase et de
renouer avec les bons résultats.
Une ambiance familiale règne
comme d'habitude lors de
chaque entraînement, surtout
avec les nouveaux joueurs qui
viennent de s'engager avec le
club. Ces derniers n'ont trouvé
aucune difficulté pour s'intégrer au groupe et s'y fondre,
c'est d'ailleurs ce qui a longtemps fait la force de cette
équipe.
Vous partirez dimanche
prochain en stage, pensezvous qu ce regroupement
sera bénéfique pour vous ?
Le stage est programmé
pour dimanche, je pense qu'il
nous fera que du bien. Son utilité est de nous aider à recharger les batteries et d'être prêts

ne remonte guère le moral.
De toute façon on n'a pas
d'autres solutions. Il faut travailler pour améliorer les résultats et remonter au classement
pour enfin sortir de cette zone
rouge qui est synonyme de
relégation. De mon côté, je
pense que rien n'est encore
joué surtout après le renfort
qui est arrivé au MOB ces dernier jours. La situation du club
en championnat va sûrement
changer très rapidement.

pour l'entame de cette deuxième phase du championnat.
Je pense aussi qu'il jouera un
rôle très important sur le volet
physique, chose qui nous manquait vraiment lors de la trêve
estivale.
Pensez-vous être capables
de relever le défi et de
sauver le MOB?
C'est une rude mission qui
nous attend lors de cette phase
retour car comme vous le
savez, notre position actuelle

Un mot pour les fans…
Les supporteurs mobistes
sont notre douzième homme
car se sont des fans hors
norme, il suffit de les voir en
déplacement pour s'en rendre
compte, ils sont présents partout avec nous. Je tiens donc à
leur présenter mes excuses
pour la première partie du
championnat et je leur demande de bien vouloir être à nos
côtés dès le retour de la compétition. Ensemble nous sauverons le club.
B. B.

Lagoune Hocine s'entraîne avec le groupe
Proposé au club par des
proches, le gardien
espoir de l'USM Alger
Hocine Lagoune s'est
présenté au stade de

l'Unité Maghrébine pour
effectuer des tests. Nous
avons appris de sources
dignes de foi que
certains actionnaires

veulent le faire signer à
la place de Hamzaoui qui
ne semble pas faire
l'unanimité à Béjaïa.

Mercredi 11 janvier 2017


AG
hier

Les
actionnaires
du club ont été
conviés à se
présenter à
l'hôtel des
Hammadites,
lieu habituel
de la tenue de
leur réunion, à
l'occasion de la
tenue de
l'assemblée
générale des
fonds.
Hier,
l'ultimatum
accordé à
l'ancien
président du
club Boubekeur
Ikhlef a pris
fin. Cette
assemblée se
présente
comme l'ultime
chance pour
"El-Hadj" de
remettre les
pièces
justificatives
manquantes à
son bilan.
L'étude de ce
bilan a donc
pris la part du
lion de cette
assemblée. A
noter que
l'évaluation du
mercato et la
préparation de
la phase retour
du
championnat
étaient à
l'ordre du jour.



Match
d'application
annulé

La joute amicale contre
les réservistes
programmée hier aprèsmidi au stade OPOW de
Béjaïa a été annulée pour
cause d'absence de
maillots d'entraînement
des deux formations. Il
s'agit sans doute d'un
malentendu entre le
chargé du matériel et le
staff technique du club.
L'entraîneur en chef du
Mouloudia Olympique de
Béjaïa a donc été obligé
de recourir à une séance
d'entraînement.



Ferhat et
Benmelouka
retrouvent
le groupe

Le milieu de terrain
mobiste ainsi que le
défenseur des Vert et
Noir qui s'entraînaient en
solo dernièrement, Ferhat
pour cause de blessure et
Benmelouka qui était
absent pour plus de
quinze jours ont donc
réintégré le groupe hier
et se sont entraînés avec
leurs camarades.



Le cas Sidibé
commence
à inquiéter
les Crabes

Cela fera bientôt un mois
que le joueur malien a
quitté Bejaïa, juste après
la dernière rencontre des
Crabes face au Chabab
Aourès Batna.
Le milieu de terrain
mobiste n'a toujours pas
donné signe de vie et
reste injoignable.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

NAHD

16

MCA

En amical : CA Bizerte 1 - NAHD 0

Une défaite et beaucoup
d'enseignements

Entraînement hier
matin au stade
Moundji-Ben-Brahim

Bien qu'il ait disputé un match
amical dans l'après-midi, les
Nahdistes se sont bien
entraînés en matinée, non loin
de leur camp de base. En
effet, la séance
d'entraînement d'hier matin a
eu lieu au niveau du stade
Moundji-Ben-Brahim à
Gammarth, une séance bien
légère, qui a permis au coach
Michel d'effectuer sa mise en
place tactique d'avant-match.

Ouertani a affronté
son ancien club

Arrivé cet hiver en provenance
du club tunisien de la JS
Kairaouan, le milieu de terrain
nahdiste Mehdi Ouertani a
affronté à l'occasion de la
rencontre amicale d'hier, son
ancien club. En effet, le n°17
du Nasria a évolué au sein du
club du CA Bizertin de 2009 à
2011, c'était d'ailleurs ses
deux premières années dans
le championnat tunisien avant
qu'il ne fasse par la suite le
tour de quelques clubs de
l'élite tunisienne. Le joueur a
retrouvé l'espace d'un aprèsmidi le terrain du stade
Ahmed-Bessiri, là où il avait
fait ses premiers pas dans le
championnat de Tunisie.

Bouzidi va beaucoup
mieux

Touché à cheville lors du
dernier match amical disputé
par son équipe face à la
formation du CS Hammam Lif,
le jeune latéral droit nahdiste
Abdelghani Bouzidi ne souffre
finalement pas d'une grave
blessure. Le joueur, qui est
reste inerte dans sa chambre
d'hôtel durant deux jours, a pu
reprendre ses esprits, pour
reprendre le chemin des
entraînements en marge du
groupe. Bouzidi ne souffre
finalement que d'une légère
blessure à la cheville, une
blessure qui ne devrait pas
l'empêcher de prendre part au
match de la 16e journée de
championnat, qui opposera
son équipe au RC Relizane.

Lors d'une rencontre qui
s'est jouée hier aprèsmidi au stade AhmedBessiri de Bizerte, le
Nasria s'est petitement
incliné sur le score d'un
but à zéro, face à la
formation locale du CA
Bizerte.

Une rencontre qui a permis au
coach Alain Michel d'aligner une formation assez proche de celle qu'il
avait déjà alignée lors des deux rencontres précédentes, tout en relançant dans le bain des éléments tels
que Khiat, Gasmi et Doukha, des
joueurs qui n'avaient pas participé
aux rencontres précédentes et qui ont
marqué leur retour à l'occasion de
cette partie. Cette défaite a également
permis au coach Alain Michel de
tirer énormément d'enseignements,
notamment en ce qui concerne la
forme de ses joueurs. Cette rencontre
a pu révéler certaines lacunes qu'il va
falloir combler lors des prochaines
rencontres, en perspective du prochain match de championnat qui
opposera le Nasria au RC Relizane.

Presque une heure
de retard
Cette rencontre qui a opposé le
Nasria au CA Bizerte a débuté avec
quasiment une heure de retard. En
effet, et alors qu'il était question que
le match débute à partir de 14h30, la
rencontre n'a finalement débuté que
vers les coups de 15h25, soit près
d'une heure de retard. Un retard qui

s'explique par l'arrivée tardive des
Nahdistes à Bizerte, le bus du club
hussein-déen a été bloqué par les
embouteillages dans la périphérie de
Tunis.
Pluie battante
La rencontre qui a opposé le Nasria à
son homologue du CA Bizerte s'est
jouée sous une pluie battante. Les

deux formations ont été gênées dans
leur évolution lors de cette rencontre,
qui s'est disputée sur une pelouse
très glissante. Il faut dire qu'il n'a pas
cessé de pleuvoir durant la journée
d'hier à Tunis et ses environs. Malgré
cela, les deux formations ont tenu à
disputer cette rencontre qui fut assez
riche en enseignements pour les
deux formations.
M. A.

Herida : «Il n'y a ni match facile
ni match difficile»
Après un début de saison
assez difficile, le défenseur
central nahdiste, Mohamed
Herida, a connu des jours bien
meilleurs, réussissant à se
faire une place de titulaire
dans l'échiquier du coach Alain
Michel.

Vous vous préparez depuis plus
d'une semaine en Tunisie, comment
se passe ce stage pour vous et vos
coéquipiers ?
Tout se déroule à merveille, nous
nous préparons dans d'excellentes
conditions, tout est réuni pour réussir un très bon stage. Il est vrai que ce
stage est un peu trop long, car deux
semaines, c'est un peu trop pour un
stage hivernal, mais que voulez-vous
qu'on y fasse, on est là pour travailler,
on donne tout pour être fin prêts à
l'entame de la phase retour du championnat.
Vous avez toutefois de quoi
meubler ce stage, avec la tenue de

Au cas où il n'y aurait pas de blessure d'ici le 28 janvier

MOUASSA
tient son onze

L'entraîneur du Mouloudia d'Alger, Kamel Mouassa,
n'est pas satisfait à 100% du travail qui a été fait ici
à Benidorm puisque certains joueurs ne se sont pas
encore adaptés à son plan de jeu et c'est pourquoi
d'ailleurs il ne compte pas chambouler son onze lors
du derby face à l'USMH prévu le 28 janvier prochain
au stade du 5-Juillet.

Il n'a pas peur d'affronter l'USMBA à Bel-Abbès

Le n°4 du Nasria voit toutefois
son statut de titulaire contesté, après
l'arrivée des nouvelles recrues défensives de l'équipe. Malgré cela, Herida
n'a clairement pas peur pour sa
place, lui qui se dit prêt à se battre
pour garder sa place de titulaire.
Herida nous parle également dans
cet entretien du tirage au sort de la
coupe d'Algérie qu'il ne considère
pas comme mauvais, bien au contraire.

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

contre El-Harrach

PAR MOHAMED ADRAR

cation face à l'USMBA. Nous
sommes capables de le faire, et nous
l'avons prouvé par le passé.

pas moins de cinq matchs
amicaux, n'est-ce pas ?
Tout à fait, et il y a bien lieu de le
dire. Cette multiplication de matchs
amicaux nous permet de casser cette
routine, car il faut bien le reconnaître,
un stage avec seulement des entraînements, ce n'est pas du tout ça. De
plus ces rencontres nous permettent
de rester compétitifs, en gardant la
forme. C'est en quelque sorte d'une
pierre deux coups, jouer pour garder
la forme mais aussi pour casser la
routine, ça donne un certain piment à
ce stage.

de ceux qui disent que nous n'avons
pas été gâtés, au contraire, jouer à
Bel-Abbès, ce n'est pas un handicap,
loin de là. Ça sera du 50-50, c'est ce
que j'estime, car à ce stade de la compétition, il n'y a ni match facile ni
match difficile. Que tu joues BelAbbès, l'Entente ou une autre équipe,
c'est pareil, l'objectif reste le même
pour tout le monde, à savoir jouer le
billet qualificatif pour les demifinales de la coupe d'Algérie. Jouer à
domicile, où à l'extérieur, ça ne change pas grand-chose, l'objectif reste le
même.

Le tirage au sort de la coupe
d'Algérie vous a réservé un
périlleux déplacement à Bel-Abbès,
qu'avez-vous à nous dire sur ce
tirage ?
Pour moi, c'est un tirage au sort
plutôt correct, je ne suis pas de l'avis

D'autant plus que l'USMBA vous
réussit plutôt bien, qu'en pensezvous ?
Tout à fait, nous avons souvent
réussi de bons résultats là-bas, à BelAbbès, raison pour laquelle nous
espérons aller chercher notre qualifi-

Parlons de vous, vous avez réussi à
vous imposer depuis quelques
semaines, mais ça risque de se
compliquer après l'arrivée de trois
recrues défensives, votre place de
titulaire semble menacée ?
Je ne suis pas le genre à craindre la
concurrence. Je suis au club depuis
quatre saisons, et il y a toujours eu
une grande concurrence, et je me suis
toujours bien sorti. La concurrence
est quelque chose de très bien pour
l'équipe, ça pousse les uns et les
autres à se donner encore plus. Me
concernant, je n'irai pas jusqu'à dire
que je suis meilleur que X ou Y, mais
je connais mes qualités, et je sais ce
que je vaux, je n'ai absolument pas
peur de cette concurrence, je suis là,
je vais me battre comme je me suis
toujours battu, je n'ai aucune crainte.
Ce stage tunisien prendra fin dans
quelques jours, êtes-vous prêts
pour entamer la seconde phase du
championnat et ce match du RCR ?
Evidemment qu'on est prêts, et
qu'on le sera encore plus d'ici
quelques jours. Nous travaillons très
bien, dans d'excellentes conditions.
Le groupe vit magnifiquement bien,
et avec les derniers bons résultats
qu'on a obtenus, il n'y a pas de raison
pour que ça aille mal pour nous. Ce
match du RCR, on l'abordera avec
toutes nos forces, ça sera l'occasion de
passer une septième victoire de rang.
M. A.

9

Kamel Mouassa a
profité de ce stage pour
mieux connaitre son groupe
puisque depuis qu'il a pris
l'équipe en main, il a joué
avec 14 ou 15 joueurs les
matchs du championnat et
la coupe d'Algérie. C'est la
raison pour laquelle il n' pas
effectué beaucoup de
changements dans son
équipe. Après un stage de
dix jours à Benidorm, Kamel
Mouassa ne compte pas
chambouler son onze qui
sera aligné face à El Harrach
même s'il reconnait que
certains joueurs comme
Djemaouni et Chita sont en
nette progression. Le
technicien mouloudéen va
compter sur le même onze
qui a joué les derniers
matchs de la phase aller.
Chaouchi,
l'assurance
tout risque
Pour le poste de gardien de
but, c'est Faouzi Chaouchi
qui débutera la phase
retour, car Kamel Mouassa
nous a déclaré que Chaouchi
est le numéro un, et tant
qu'il n'a pas commis
d'erreur, ce sera lui qui
gardera les bois du MCA.
Hachoud et
Boudebouda,
les intouchables
Comme ils n'ont pas de

vrais concurrents dans leur
poste, le capitaine Hachoud
et l'arrière gauche
Boudebouda seront sur les
couloires lors du derby
contre El Harrach sauf si
l'un d'eux se blesse, ce que
Mouassa ne souhaite pas
surtout que l'équipe a besoin
de leurs services lors de la
phase retour, qui ne sera pas
du tout facile.
Mebarakou
et Bouhenna se
disputent une
place dans l'axe
Alors qu'Ayoub Azzi à
d'ores et déjà assuré sa place
dans l'axe central, Zidane
Mebarakou et Rachid
Bouhenna vont batailler dur
les jours à venir pour gagner
une place avec Azzi puisque
Abdelghani Demou ne sera
pas concerné après avoir
raté le stage à cause du
décès de sa mère. Ce qui fait
que Azzi jouera soit avec
Mebarakou ou Bouhenna
contre l'USMH.
Karaoui-KacemDerrardja,
un trio royal
Pour le milieu de terrain,
Kamel Mouassa ne compte
pas chambouler ce
compartiment même s'il y a
un Mokdad qui pète la
forme depuis le début du
stage. Mouassa fera

confiance au même trio
Kacem, Karaoui et Derrardja
pour la première
confrontation de la phase
retour contre les Jaune et
Noir d'El Harrach.
Bouguèche, Seguer
et Zerdab en attaque
Pour ce qui est du
compartiment offensif,
Hichem Nekkache sera le
grand absent du début de la
phase retour à cause de sa
blessure. Kamel Mouassa
compte faire appel à
Mohamed Zerdab qui s'est
illustré durant ce stage et
qui veut réaliser une bonne
phase retour. Mohamed
Seguer sera épaulé par Hadj
Bouguèche qui a fini l'année
2016 en force sans oublier
Zerdab qui revient petit à
petit à son meilleur niveau.
Il faut dire que d'autres
joueurs comme Djemaouni
et Aouedj ont bien profité de
ce stage pour montrer qu'ils
ont leur mot à dire lors de la
phase retour. Ainsi, c'est ce
onze qui devra débuter le
championnat le 28 janvier
prochain sauf si par malheur
un joueur se blesse. Ce qui
est sûr aussi, les
Mouloudéens semblent
décidés plus que jamais à
gagner ce derby pour
consolider leur position de
leader.
M. Z.

Blessé à la cheville

CEO quitte l'entraînement
en pleurs
Dans un match d'application au programme d'hier matin avant de rentrer au pays,
le jeune milieu de terrain, Cherif ElOuazzani a contracté une blessure à la
cheville. Une entorse qui l'a plié en deux,
puisque le joueur n'a même pas pu quitter le terrain seul. Il a fallu que des
membres du staff médical lui apportent
les premiers secours. Le joueur était en
pleurs tellement les douleurs étaient
intenses.

«Pas de chance»

Approché par nos soins afin d'avoir de
ses nouvelles, CEO était abattu. Car il

sait qu'il doit rester au repos, tandis que
ses équipiers poursuivront la préparation
pour être au top avant le derby harrachi.
Il dira : "Pas de chance. Moi qui souhaitais vraiment mettre les bouchées
doubles afin de convaincre le coach de
me faire confiance, je me blesse. C'est
rageant, mais bon, je ne peux rien faire.
J'aurais vraiment voulu continuer le travail pour être prêt pour l'USMH." Le
joueur a été consolé par les Mouloudéens
qui lui ont fait savoir que même s'il ratait
l'USMH, il y aurait d'autres matches où il
pourra s'exprimer.
M. Z.

Amachi signe
un triplé
Lors du match d'application
au programme de l'ultime
séance ici à Benidorm, le jeune
Amachi s'est illustré en
marquant trois jolis buts.
L'enfant d'El-Biar, malgré son
jeune âge, a voulu montrer à
Mouassa qu'il a tout pour
défendre les couleurs de
l'équipe première. Ce qui est
sûr, c'est que le premier
responsable du staff technique
n'est pas resté indifférent
devant les efforts qu'accomplis
Amachi.

Djemaouni
claque un
doublé
«Chnaoua,
attendez-moi lors
de la phase retour»

Il a signé au MCA l'été
dernier et il était bien décidé à
s'y imposer, mais avec Menad,
il n'a pas eu l(occasion de
jouer. Il a repris confiance avec
Mouassa et il n'a pas su
s'imposer malgré tout. Il a
même songé à quitter le
Doyen, mais il a décidé de
rester et de profiter du stage en
Espagne pour se refaire une
santé afin d'être au top du top
pour la phase retour. En
Espagne, Djemaouni, comme
ses équipiers, s'est surpassé
dans le travail. Il a marqué hier
un doublé lors du match
d'application et, pour lui, ce
n'est que le début, car il
compte réaliser de très belles
choses. D'ailleurs, il dira : "Je
suis content d'avoir marqué un
doublé, mais le faire en match
officiel serait mieux. Cela dit, je
vais tout faire pour être à la
hauteur et réussir ma mission.
Chnaoua ! Attendez-moi lors
de la phase retour. Je serais
intraitable."

Le MCA est
arrivé à la
maison hier

Comme convenu, le Doyen a
pris le vol d'hier de 18h pour
rallier Alger. Les Vert et Rouge
sont arrivés à destination. Tout
le monde était content de
retrouver le pays et tout le
monde était très impatient de
retrouver les proches pour
passer deux jours ensemble
avant de reprendre les choses
sérieuses à partir de vendredi.
Omar Ghrib, comme à ses habitudes, était à l'accueil pour
recevoir les Mouloudéens.
C'est vers 19h30 que le MCA
est arrivé à l'aéroport d'Alger.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

8

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

MCO

De notre envoyé spécial en Espagne : M. Zerrouki

Il portera le n°7 comme l'an dernier

GOURMI
AU
MCA
pour 30 mois et 300 millions/mois

Le Mouloudia
d'Alger a décidé
de faire revenir
son attaquant
Khaled Gourmi
du Qatar.
PAR AMINA Z.
Hier, le joueur en
compagnie de son frère
arrive au siège et négocie
avec Omar Ghrib. Les deux
hommes se sont entendus
sur le fait de garder le même
salaire (300 millions) et que
le Doyen s'engage à payer les
quatre mois qu'avait laissés
Gourmi l'été dernier quand il
a choisi Al-Shahaniya.
Gourmi a signé pour deux
ans et demi hier.
Au départ, Gourmi a montré
son vœu de revenir au
Mouloudia. Omar Ghrib était
content, mais il savait que le
joueur était lié par un contrat
avec le club qatari. Pour
montrer sa bonne foi,
Gourmi a pris en charge sa
libération. Il avait négocié
cela avec son président après
que Ghrib a parlé de son
vœu au boss d'Al-Shahaniya
pour récupérer Gourmi. Le
joueur a laissé plus de trois
salaires au Qatar pour avoir
sa libération. Son destin
entre les mains, le joueur
rentre chez lui en France
avant de rallier Alger avec
son frère. Entretemps, il
reçoit des coups de fil des
Usmistes, des Constantinois
et même de Velud du Club
Africain. Il avait même un
contact en Chine, mais le
joueur a donné la priorité de
ses priorités au Doyen, car
comme il le dit toujours : "Le
MCA est le club du cœur." Il
faut savoir que Gourmi et
Ghrib avaient discuté de son
transfert et argent surtout
par téléphone. Hier, c'était
juste l'occasion de mettre ce
qu'ils ont décidé noir sur
blanc. Gourmi a demandé le
même salaire qu'il touchait
au Doyen, à savoir 300
millions. Il a demandé à
Ghrib de lui payer quand
l'argent arrivera dans les
caisses ses arriérés. Il faut
savoir que le joueur avant de
partir au Qatar avait laissé
4 mois de salaire. Et donc, les
deux parties se sont
entendues sur tous les
points. Gourmi signe son
contrat et repart en France.
Il reviendra dimanche pour
attaquer le travail avec son
équipe. Devant un parterre
de journalistes, Gourmi a été
présenté hier à la presse. Il y
avait Ghrib, Aizel, Gourmi et
son frère. Il rentre en France
aujourd'hui.
A. Z.

«JE REVIENS POUR

GAGNER DES TITRES»
Comme convenu, le
Mouloudia d'Alger s'est offert les services de son ex-attaquant Khaled
Gourmi qui est officiellement
Mouloudéen depuis hier. Il revient
sur sa signature tout en assurant aux
Chnaoua qu'il sera d'attaque pour
l'USMH.

Comment se sont déroulées les
négociations ?

Sans difficulté, puisqu'avec Omar,
on se connaît et on avait tout réglé à
l'avance. Avec le président, on ne
peut pas rester sans signer, il connaît
le football et il sait comment
convaincre, en plus dès le départ je
voulais revenir et donc, j'ai réalisé
mon objectif. Pour moi, c'est revenir
chez moi tout simplement.

Vous avez signé 30 mois au MCA…

Effectivement, j'ai signé un contrat
de 30 mois et en plus je retrouve mon
numéro, puisque je récupère le
maillot numéro 7. Je suis très content
et j'espère réussir le pari. Il y a un bon
projet et pour cela, signer 30 mois,
m'a paru évident.

Pourquoi avoir changé d'air l'été
dernier ?

Comme vous le savez, il y avait
une pression négative à la suite des
mauvais résultats et qu'à chaque fois
on joue la survie. J'ai voulu changer
d'air, voir d'autres horizons et voilà
après six mois, le destin a voulu que
je revienne au MCA. Incha Allah je
vais tout faire pour être à la hauteur.

Le tirage au sort a donné les
matches des quarts et demifinales et vous pourriez tomber sur

un MCA-ESS, qu'en dites-vous ?

Ecoutez, avant de parler de l'ESS,
on doit songer à la JSK qui reste un
match difficile, mais qu'on fera tout
pour bien le négocier. Incha Allah on
fera plaisir à notre public et on fera
tout ce qu'il faut pour passer au prochain tour. Après, si on affronte l'ESS,
ce sera un RDV encore difficile, mais
avec le soutien de notre public on fera
tout pour passer en finale. Incha
Allah on fera trembler le 5-Juillet. En
2013, j'ai perdu les demi-finales sans
jouer, et cette fois-ci j'espère jouer et
gagner. Les Sétifiens, on connaît et ils
nous connaissent aussi, donc, on va
tout faire pour aller jusqu'à décrocher
le sacre.

Le Mouloudia d'Alger disputera son
premier rendez-vous officiel le 28
janvier et ça sera au 5-Juillet
contre l'USMH…

Oui, je sais que le classico contre la
JSK a été reporté à une date ultérieure. On va s'attaquer à la préparation
du derby et faire en sorte de le gagner
pour faire plaisir aux Chnaoua. J'ai
hâte de retrouver ce merveilleux
public et gagner avec lui des titres.

Justement, vous concernant,
serez- vous prêt pour la reprise,
malgré le fait que vous n'avez pas
fait la préparation avec le MCA en
Espagne ?

Je suis compétitif. Même si je n'ai
pas pris part à la préparation du
MCA en Espagne, je suis prêt à relever n'importe quel défi, et je serai prêt
pour le derby contre l'USMH au 5Juillet. Je reste à la disposition du
coach et il faudra savoir que dans
l'équipe, il n'y a pas que Karaoui et

Gourmi, mais tout un effectif qui
bosse dur et avec les consignes du
coach, on arrivera à atteindre nos
objectifs. En ce qui me concerne, je
rentre chez moi et je reviendrai
dimanche pour attaquer le travail
avec le groupe.

Les Chnaoua parlent de doublé,
qu'en dites-vous ?

On peut le réaliser, mais il faudra
bosser durement. Il faut savoir que
rien n'arrive sans sacrifices. On va
faire tout ce qu'il faut pour réussir le
championnat et faire de même en
coupe. Si on reste sérieux, on rafle
tout sur son passage.

On croit savoir que le CSC voulait
vous recruter…

Exact, et j'ai d'autres offres du pays
du Golfe, mais ce qu'il faut savoir
c'est que je n'ai négocié avec personne, car dans ma tête je voulais revenir
et je l'ai fait. Je remercie Amrani pour
l'intérêt qu'il a porté à ma personne,
mais je voulais revenir au MCA car je
veux gagner des titres. Dans la vie, il
n'y a pas que l'argent.
A. Z.

Il passera la
visite médicale
aujourd'hui à 8h
Avant de rentrer chez lui en France,
Khaled Gourmi passera dans la matinée d'aujourd'hui la visite médicale
afin de permettre à la direction de
faire la demande de licence au niveau
de la ligue et faire aussi la demande
de licence africaine pour Gourmi.
Après cela, il rentre en France.

GHRIB
:
«Il n'est plus
à présenter»

Lors du point de presse
animé hier pour présenter
Gourmi, Omar Ghrib a abordé plusieurs points représentés dans ce qui suit :
D'abord, le directeur général
évoque la signature de
Gourmi pour dire : "Gourmi
n'est plus à présenter. C'est
un bon renfort pour l'équipe.
Il revient chez lui. Son numéro l'attendait. Je suis sûr qu'il
sera d'un bon renfort pour
l'équipe." Omar Ghrib assure
que le Doyen n'a pas recruté
pour le plaisir de le faire,
mais il a ciblé des joueurs qui
renforcent l'effectif.
«Mansouri, tout
devrait être réglé
mercredi»
L'autre joueur que veut s'offrir le MCA n'est autre que
Mansouri. A son sujet, Ghrib
dira : " On a discuté avec
Zetchi et on lui a proposé une
formule. Mercredi, il rencontrera Kerbadj et si tout va
bien, on signe le contrat.
Donc, pour Mansouri, tout
devrait être réglé aujourd'hui." Donc, après la rencontre Zetchi-Kerbadj, si le
président du PAC est
convaincu par la formule, il
procédera au transfert de
Mansouri au MCA pour une
durée de 18 mois. Affaire à
suivre.
«On a payé la 1re
tranche à Zeghdane,
la 2e le mois prochain»
Avant de clore son intervention, Omar Ghrib a été interrogé sur le cas Ngoula et le
directeur général dira : " Pour
le moment, rien n'est encore
fait dans l'affaire Ngoula,
mais ce que je peux dire
aujourd'hui, c'est qu'on a
payé la première tranche à
Sedan pour Zeghdane et la
deuxième tranche est prévue
dans un mois. On est en train
de payer le passif alors qu'on
n'a pas d'argent."
A. Z.

Le Mouloudia le
12 février au Ghana

En prévision du premier match
de la coupe de la CAF que
jouera le MCA au Ghana, la
délégation du doyen des clubs
algériens sera à partir du 12
février prochain au Ghana
pour ensuite rentrer le lendemain de la rencontre à Alger.

Ibouzidène a été
proposé au MCA

La formation de Hassan Hamar
a déniché un très bon arrière
gauche, en l'occurrence,
Ibouzidène qui a épaté tout le
monde ici à Benidorm par ses
accélérations, sa technique et
sa frappe de balle. Madoui,
qui est convaincu de ses qualités, va prendre une décision
aujourd'hui à l'issue de la rencontre amicale que jouera
l'ESS en Espagne. Mais, ce
joueur a été proposé aux
Mouloudéens, mais une source nous a révélé que des dirigeants du Paradou ont déconseillé aux dirigeants du MCA
de recruter ce joueur qui a
montré de grandes qualités ici
à Benidorm.

Mercredi 11 janvier 2017

BENNAÏ 2 RECRUE
e

«J'ai hâte de jouer devant
le public de Zabana»

Après moult reports, c'est hier en début d'après-midi que l'ancien
sociétaire du NAHD a paraphé un contrat de deux ans, avec le MCO.
Présent à sa présentation à la presse, le président Belhadj dira à son
sujet : «C'est un bon apport pour notre club. On le remercie d'avoir
accepté de venir jouer chez nous.»
Entretien réalisé par

M. STITOU

C'est fait, vous êtes au MCO pour
les deux prochaines années, votre
sentiment ?

Je suis ému, car c'est quelque chose
qui me tenait à cœur. Aujourd'hui, je
suis vraiment content de pouvoir, enfin,
jouer pour ce grand club.

(Il nous coupe) C'est le destin, effectivement j'ai été sollicité par le passé par le
MCO, mais ce transfert ne s'est pas concrétisé, cependant comme dirait l'autre, il
n'est jamais trop tard pour bien faire !

Pourquoi avez-vous décidé de
quitter le NAHD ?

Bennaï portera
le numéro 19...

La dernière recrue du club va porter
le n°19, c'est l'inusable Hassani
Krimo, également présent à la cérémonie de signature hier à l'hôtel
Phoenix, qui a donné l'information
aux journalistes, à propos du n° que
portera Bennaî cette saison au MCO.

... Son agent
encense
le président...

Hier, après la présentation de son
joueur, l'agent Fellahi a pris la parole,
où il a rendu un hommage à Baba.
"C'est un président qui ne veut que
du bien à son équipe. Je tiens à le
remercier pour tout ce qu'il a fait
pour faciliter le transfert de Bennaï au
MCO", reconnaîtra l'agent Fellahi.

... Le MCO a versé
200 millions pour
racheter son
contrat

Selon nos informations, la direction
du MCO a avancé la somme de 200
millions à Bennaï, cette somme a permis au joueur de racheter son contrat
du NAHD. En faisant un tel geste,
Bennaï, qui a été, au passage, sollicité
par d'autres clubs afin de se montrer
reconnaissant envers Baba, n'a pas
ouvert la porte aux présidents d'autres
clubs qui désiraient s'attacher ses serM. S.
vices.

Herida du
PAC, d'ici
demain...

Après Zeghli et
Bennaï, le club
phare de l'Ouest va
engager une troisième recrue, d'ici
demain, il s'agit de
Herida Islam, un
milieu offensif qui
évolue au PAC. "Je
vais me déplacer à
Alger ce mercredi
pour régler
les derniers
détails de ce
transfert",
révèle Baba,
qui tient
d'ailleurs à
remercier
Zetchi, le
président du
PAC : "C'est
la première
fois que je
lui parle,
c'est quelqu'un de
bien", reconnaîtra le
président du
MCO.

... Ce
sera
l'ultime
recrue

Ce n'est pas la 1re fois que ce club
vous convoite…

Avec l'instabilité au niveau de la
barre technique, j'avoue que je ne me
suis pas retrouvé, sinon je ne manquais
de rien au Nasria (Fellahi, son agent,
intervient, pour rappeler que Bennaï
n'avait pas de soucis financiers ou de
prise en charge au NAHD) seulement je
désirais jouer pour le MCO, avec son
public, qui est un vrai atout, c'est une
ambiance que je souhaitais vivre sur le
terrain. Avec ma signature au MCO,
j'attends vraiment avec impatience, de

17

jouer mon premier match à Zabana.

pour une durée de deux ans au MCO, je
ferai tout mon possible, pour honorer
mon contrat.

Bien que ce soit moi qui aie demandé
à résilier mon contrat, les responsables
du NAHD m'ont facilité la tâche, je tiens
à les remercier pour ce précieux geste.

Le fait que le MCO est dauphin en
L1 Mobilis, a-t-il pesé sur votre
décision ?

On suppose que vous n'avez pas
connu de grosses difficultés pour
avoir votre libération ?

Ces derniers temps, vous avez un
peu trop bougé, à quoi est due
cette instabilité ?

Avant, j'ai joué pendant trois ans à
l'USMH, deux ans au WAT, non je réfute cette étiquette de joueur instable,
qu'on veut me coller. Je viens de signer

C'est normal, un joueur cherche toujours à travailler dans un climat serein,
comme le MCO est en bonne position
dans le classement de la L1, cela me pousse à espérer, de remporter, pourquoi pas, le
titre de champion, à la fin de cette saison.

Avec un effectif qui est déjà en
place, il faudrait lutter pour gagner

votre place ?

Je sais où je mets les pieds ! De par
mes qualités d'attaquant qui peut évoluer sur tous les fronts, je pense qu'avec
le travail et le sérieux, je serai à la hauteur de la confiance placée en moi par
les dirigeants du club.

Connaissez-vous des joueurs qui
sont déjà au club ?

Hormis Zeghli qui était mon coéquipier au CSC, les autres, j'échange avec
eux, quand on se croise dans les
matches officiels.
M. S.

Baba avait le visage noir
En marge de la cérémonie
de présentation de la
deuxième recrue du club,
hier à l'hôtel Phoenix, c'est
un Ahmed Belhadj meurtri
par les critiques auxquelles
il fait l'objet, ces derniers
jours, qui s'est lâché devant
les derniers journalistes,
qui quittèrent tardivement
la salle où Bennaï a été
présenté.
«J'accepte tous les coups bas, les
critiques concernant ma gestion du
club, mais toucher à ma famille, je ne
l'accepterai jamais", déplore le premier
responsable du MCO, qui avait le visage noir. "Je vais m'occuper de ces personnes qui ont osé toucher à ma vie privée", prévient-t-il. En dépit du soutien
de ses proches, Baba ne comprend pas
pourquoi cet acharnement. "On me
demandait d'améliorer les résultats de
l'équipe, aujourd'hui, elle occupe la
deuxième place du classement, que

veulent ces personnes ?" C'est à ce
moment précis qu'un de ses proches
amis lui recommande d'interrompre la
discussion. "Mohamed, c'est le
moment de partir", l'invitera son
proche ami, qui avait remarqué que le
président n'avait plus le moral. Il faut
dire qu'à la sortie d'une première partie de la saison, Baba s'attendait à des
louanges, plutôt qu'à des critiques,
allant jusqu'à toucher à sa famille, ce
qui justifie son désarroi !
M. S.

D'après
toujours le
président du
MCO, une
fois le
transfert
d'Islam
Herida officialisé,
l'opération recrutement sera close.
Par ailleurs, lors de
notre rencontre
avec lui hier à l'hôtel Phoenix, Baba a
tenu à préciser :
"Je n'ai ramené
aucun joueur sans
l'aval de notre
entraîneur, on travaille en étroite
collaboration dans
ce domaine." Une
précision aux
relents de soutien
pour son entraîneur qui fait l'objet
ces derniers jours
de critiques.

Fenouch, un
émigré venu
tenter sa
chance

Ce jeune attaquant âgé de 23
ans, formé à
Toulouse et qui a
évolué récemment
en D2 belge, a
rejoint hier matin
le groupe. Venu
tenter sa chance,
Fenouch Mehdi
sera jugé par le
staff technique, ce
vendredi, lors du
match amical prévu
entre le MCO et le
SAM, à Zabana.

Pas
de deuxième stage
Finalement, l'option de programmer un second stage a été reje-

tée par la direction du club, après concertation avec Omar
Belatoui. En effet, avec la programmation du match OMMCO le 26 janvier, la direction a renoncé à organiser un
deuxième stage. Interpellé sur ce sujet hier, en conférence de
presse, Ahmed Belhadj expliquera : "On voulait seulement
éloigner l'équipe de la pression d'Oran, avec des personnes,
que Dieu leur pardonnent, qui cherchent à nous déstabiliser,
on a songé à organiser un second stage." Après la reprise
lundi prochain, l'équipe continuera son cycle de préparation
ici à Oran.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

JSK

RCR

18

GHAZALI :

BAÏTÈCHE Pas de 6e licence pour la JSK
chez les
responsables
de l'ENTP hier

le bras de fer
continue
Apparemment, le cas
Youcef Ghazali a pris
une autre tournure,
puisqu'on s'achemine
vers un bras de fer
entre la direction du
club et le coach Moez
Bouakez.
De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Pour rappel, le joueur Ghazali, à la
demande de l'entraîneur tunisien, a
rejoint la ville de Targa, où les Lions de la
Mina effectuaient leur stage hivernal,
pour négocier avec le président
Mohamed Hamri qui se trouvait sur les
lieux et parapher son contrat avec le
Rapid, mais cela fut reporté à hier matin,
chose qui a créé une grande polémique au
sein des supporters qui ont organisé une
véritable campagne sur les réseaux
sociaux pour bloquer sa venue. D'ailleurs,
une dizaine d'entre eux ont fait le déplacement à Aïn Témouchent lors du dernier
match amical contre l'ASMO, rien que
pour l'insulter et le pousser à repartir,
chose qui a poussé le boss Mohamed
Hamri à se rétracter sur l'arrivée de
Ghazzali. Finalement, aux dernières nouvelles, rien n'est clair et tout porte à croire
que le cas Ghazzali a créé un problème
entre les dirigeants et Bouakez.
Bouakez le veut dans ses rangs
Alors que les appels à renvoyer Ghazzali
du Rapid ont fait plier le président du
club Mohamed Hamri qui a déclaré dans
différents points de presse, à l'image de la
radio locale, qu'il a changé d'avis à propos
du recrutement de l'ex-pensionnaire de

l'ESS, mais du côté du staff technique, le
premier responsable, Moez Bouakez, ne
veut pas lâcher ce joueur qu'il connait très
bien. D'ailleurs, si on revenait aux
archives de la saison dernière, c'est lui
(Bouakez) qui l'a mis en confiance après
les problèmes vécus avec l'ancienne direction de l'USMBA qui mettait du retard à le
régulariser sous prétexte qu'il est l'enfant
du club et qu'il doit être patient, malgré
ça, Ghazzali fut l'un des meilleurs buteurs
de l'équipe et aussi le meilleur passeur,
c'est pour cela que le coach insiste pour
l'avoir dans son équipe. D'après lui,
Ghazzali est un bon élément qui peut
apporter un plus à l'équipe lors de la
phase retour et c'est pour cette raison qu'il
a demandé aux dirigeants de ne pas se
laisser influencer par quelques détracteurs, et entamer les négociations avec
Ghazzali. Une réunion est prévue pour
aujourd'hui entre le président et le coach
afin de prendre une décision finale
concernant le joueur qui pourrait finalement signer au Rapid.
Il s'est intégré et les joueurs
l'ont bien accueilli
Bien qu'il n'ait rien conclu avec le président lors de leur première rencontre, cela
n'a pas empêché Ghazali d'intégrer le
groupe et de s'entrainer. Tous les joueurs
l'ont bien accueilli, d'ailleurs, il a brillé lors
de la séance d'entrainement où il a inscrit
deux buts, chose qui a réjoui le coach, les
joueurs et même le joueur lui-même.
Il a déposé son dossier à la CRL
Ceux qui disent que le joueur a été libéré
par son club, nos sources nous ont informé que l'entraineur Cherif El Ouezzani
n'a jamais mis le nom de Ghazali dans la
liste des libérés, par contre CEO a insisté
pour que le joueur reste dans le groupe.
Ce pendant c'est Ghazali, dès qu'il a reçu
l'appel de son ex-coach pour lui demander de regagner le Rapid, a saisi la CRL
pour obtenir sa lettre de libération.

Tiaïba, Tebbi et Benayad,
des exemples à suivre
Ces supporters qui
s'acharnent sur Youcef Ghazali,
parce que, d'après eux, il n'a
pas le niveau de jouer dans club
comme le Rapid, doivent savoir
que dans le football chaque
joueur peut rebondir et le
meilleur exemple c'est bien les
deux actuels joueurs du Rapid,
en
l'occurrence
Mourad
Benayad, qui a galéré la saison
dernière avec le NAHD en faisant quelques apparitions seulement avant d'être libéré par
ses dirigeants, et Oussama
Tebbi, qui était vraiment inconnu dans le milieu footballistique avant sa venue au Rapid
où il est considéré comme la
révélation du championnat lors
de la première phase, sans
oublier Mohamed Tiaiba, qui a
été libéré par son club l'USMH,

Selon une source autorisée,
l'attaquant Karim Baïtèche s'est
déplacé hier au siège de
l'Entreprise nationale des travaux
aux puits, qui a pris les commandes
du CSC après le retrait de Tassili
Airlines pour tenter de convaincre
les responsables de cette
entreprise à lui remettre sa lettre
de libération. Les responsables de
la JSK lui ont remis 350 millions de
centimes pour qu'il les vire sur le
compte du CSC, chose qu'il a faite,
selon les responsables kabyles,
mais les responsables du CSC
attendent toujours la confirmation
du virement pour lui remettre sa
lettre de libération. Ce problème
dure depuis dimanche dernier
et comme il n'a rien vu
venir, il s'est déplacé
hier au siège de l'ENTP
pour demander aux
responsables de cette
dernière d'intervenir.
Après avoir promis au
président Hannachi de
racheter lui-même sa
lettre de libération, l'expensionnaire de l'USMA
l'a appelé vers la fin de
la semaine dernière pour
lui dire qu'il doit lui faire
une avance sur salaires
pour qu'il rachète sa lettre
de libération. Le président
de la JSK n'a pas hésité à lui
venir en aide. Après avoir
attendu vainement que les
dirigeants du CSC lui
remettent sa lettre de
libération, Baïtèche s'est
adressé hier aux
responsables de l'ENTP.

L'ASMO, le CABBA, le MOB
et la JSS le veulent
Profitant de cette situation, plusieurs formations des Ligues 1 et 2 Mobilis comptent saisir l'occasion pour contacter de
manière officielle Youcef Ghazali qui veut
toutefois vivre une expérience à Relizane
et le plus important, sous la houlette de
Moez Bouakez qui le connait très bien. En
effet, les offres affluent de partout, et plusieurs clubs espèrent voir le joueur parmi
leur effectif à leur tête le MOB et la JSS de
la Ligue 1 Mobilis et le CABBA et l'ASMO
de la Ligue 2. Ce qui est certain, c'est que
le joueur ne tardera pas à étudier ces
offres.
Qui sont ces gens qui l'ont
insulté ?
Comme nous l'avons indiqué dans notre
édition d'hier où on a évoqué qu'une
vingtaine de supporteurs ont fait le déplacement jusqu'à Aïn-Temouchent, mais
pas pour suivre le match amical face à
l'ASMO, mais uniquement pour insulter
Ghazali et le pousser vers la porte de sortie. Un des joueurs qui a préféré garder
l'anonymat nous a dit, lors d'une discussion téléphonique que ces détracteurs suivent les joueurs depuis le début de la saison, rien que pour déstabiliser le groupe.
"Je ne comprends pas pourquoi on voit les
mêmes gens qui nous créent des problèmes, ce sont eux qui disent que le club
n'a pas les moyens d'arriver au bout, et
c'est eux qui ont empêché le bus des
espoirs de pénétrer au stade lors du premier match face au NAHD, c'est eux qui
nous ont insultés après les deux défaites
de Tadjenanet et du MCO, c'est eux qui
nous ont empêchés de nous entrainer
tranquillement, chose qui a poussé la
direction à programmer les entrainements
à huis clos, et comme par hasard ce sont
ces mêmes gens qui sont venus jusqu'à
Aïn Témouchent pour insulter Ghazali.
C'est bizarre !"
B. B.

la saison dernière, avant de
venir au Rapid et finir meilleur
buteur du championnat. Alors
les vrais connaisseurs du football dans la ville de Relizane
pensent que la venue de
Ghazali peut apporter un plus
au Rapid surtout que le joueur
n'a pas chômé lors de la phase
aller et a joué les premiers
matches avant qu'il rencontre
un problème avec l'administration et surtout il à l'envie de
venir au club. C'est pour cela
qu'il ne faut pas se précipiter
sur le jugement de ce joueur
qui, il n'y a pas longtemps, était
le plus grand transfert du
championnat d'Algérie et il a
fait les beaux jours de ses
anciens clubs, à l'image du
WAT, Sétif sans oublier l'équipe nationale.
B. B.

7

CHEMALI DANS
L’EXPECTATIVE
La JS Kabylie ne recrutera que 5 joueurs en ce mercato
hivernal. Les informations disant que Hannachi a eu une
dérogation de la FAF sont fausses.
PAR N. BOUMALI
«Un énorme mensonge écrit la
FAF sur son site officiel". Ce démenti
du président de la FAF met fin ainsi
un terme à toutes les rumeurs concernant le recrutement de 6 joueurs par
les responsables des Jaune et Vert en
ce mercato hivernal. Le président
Raouraoua a rappelé qu'il ne s'amuse
pas à changer les règlements selon la
situation des clubs. "La FAF et en particulier son président n'ont jamais
accordé et n'accorderont jamais de
dérogation aux règlements à qui que
ce soit.
Pourquoi Hannachi
y a cru
Le respect et l'application stricte des
règlements pour tous les membres
sont sacrés", a indiqué hier le prési-

dent Raouraoua sur le site de la FAF.
Bien que les règlements soient clairs
concernant le nombre de licences
réservées aux clubs (5) en ce mercato
hivernal, le président Hannachi pensait que la FAF pourrait lui accorder
une 6e licence vu qu'il n'a pas épuisé
une licence lors du dernier mercato
estival. Il disposait de 21 licences
seniors, alors que la FAF avait limité
l'effectif à 22 licences seniors.
Interprétant mal les règlements, les
responsables de la JSK croyaient qu'ils
pouvaient utiliser la 22e licence qu'ils
n'ont pas utilisée l'été dernier en ce
mois de janvier. Malheureusement
pour eux, le président de la FAF leur
a apposé son niet, tout en leur précisant qu'il ne veille qu'au respect et à
l'application stricte des règlements.
S'ils l'avaient appelé auparavant, ils
ne se retrouveraient pas dans cette
situation rocambolesque.

«Je signerai ce
mercredi»

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
MATCHS

CLUBS

1. MCA
2.
3.
4.
5.
6.

MCO
USMA
ESS
OM
JSS

7. NAHD
8.
9.
10.
11.

USMBA
USMH
DRBT
CRB

12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

Pts J. G. N.
30 15 09 03
28 15 07 07
26 15 08 02

P.

03
01
05
25 15 07 04 04
25 15 07 04 04
22 15 06 04 05
21 15 06 03 06
21 15 06 03 06
19 15 04 07 04
16 15 04 04 07

BUTS
P. C. Diff.

16 09 +07
16 09 +07
23 14 +09
21 14 +07
21 16 +05
15 16 -01

18 16 +02
17 18 -01
09 10 -01
18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04 07 11 18 -07
05 07 18 20 -02

16 15 04
16 15 03
16 15 04
14 15 03
13 15 05 04 06 13 18 -05
11 15 02 05 08 12 23 -11

16 JOURNÉE

17 JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

e

e

L'attaquant Karim
Baïtèche a confié aux
proches du club qu'il
officialisera son
transfert avec la JSK ce
mercredi. "J'ai tout réglé
avec le président Hannachi.
J'attends juste de récupérer
ma lettre de libération pour
conclure avec lui. En principe,
je signerai ce mercredi", leur
a-t-il dit dans la journée
d'hier.



Vers la programmation
d'un match amical face
à une équipe de Ligue 1

HADJ ADLANE

proposé
au poste de
manager général
Selon une source
digne de foi,
l'ancien canonnier
de l'USMA et de la
JSK Hadj Adlane a
été proposé au
président
Hannachi pour qu'il
remplace au poste de
manager général Brahim
Zafour qui a été relevé de ses
fonctions après la défaite
concédée face à l'O Médéa. Le
président Hannachi n'a rien
décidé pour le moment, mais il
est fort à parier qu'il ne
proposera pas ce poste à Hadj
Adlane qui avait décliné par le
passé à deux reprises l'offre
du président Hannachi. L'exmanager général des Rouge et
Noir avait toujours exigé
d'avoir carte blanche et un
salaire conséquent pour
accepter le poste de manager
général de la JSK.

Le président
dans l'embarras
Le refus du président de la FAF de lui
accorder une 6e licence met le président Hannachi dans une situation de
gêne. Si pour le recrutement de l'attaquant de l'USMB Youcef Zerguine est
officiel puisque celui-ci a paraphé
hier son contrat en attendant d'être
présenté aujourd'hui à la presse, pour
le
Franco-Algérien
Houssem
Chemali, les choses ne sont pas du
tout claires pour lui. Il devait entamer
ses essais hier après-midi, mais si le
président Hannachi parvient à récupérer la lettre de libération de
Baïtèche, il sera dans l'obligation de
renvoyer l'ex-partenaire de Thomas
Izerghouf.
C'est une situation à laquelle le président Hannachi ne s'attendait pas
avant de l'inviter à Tizi Ouzou pour
subir des tests. La seule chose qui
peut sauver Chemali est que Baïtèche
ne soit pas qualifié avec les Canaris
faute de lettre de libération. Il est utile
de rappeler néanmoins que Baïtèche
a tout conclu avec la JSK et le président Hannachi a fait un virement de
350 millions de centimes (le montant
de la lettre de libération) sur le compte du CSC, mais les dirigeants des
Sanafir attendent la confirmation de
cette transaction pour remettre aux
dirigeants du club phare du
Djurdjura la lettre de libération de
Baïtèche. Les choses traînent depuis
le début de semaine et le joueur ne
cesse d'ajourner sa signature. Les responsables de la JSK ne peuvent pas
renoncer maintenant à son recrutement étant donné qu'ils ont déjà versé
350 millions de centimes pour avoir
sa lettre de libération. S'ils abandonnent sa piste, ils perdront 350 millions
pour rien.
N. B.

Il a effectué hier sa première séance avec le groupe

Hannachi n'a pas encore informé
Chemali de la situation

Le Franco-Algérien Houssem
Chemali a effectué hier sa
première séance d'entraînement
avec le groupe au lendemain de
son arrivée à Tizi Ouzou.
Il a rejoint la JSK pour être mis à l'essai
avant de signer son contrat, malheureusement pour lui, le refus du président de la FAF
Mohamed Raouraoua d'accorder une dérogation à la JSK pour une 6e licence l'obligera
à rentrer chez lui. Certes, les responsables de
la JSK ne lui ont rien dit pour le moment,
mais ils ne tarderont pas à le mettre au courant de leur impossibilité de le recruter en ce
mercato hivernal. S'ils finalisent avec l'attaquant Baïtèche aujourd'hui ou demain, ils lui
diront de retourner à Namur ou de chercher

un autre club avant la clôture du marché des
transferts. Les dirigeants de la JSK sont dans
la gêne, car ils ne savent pas comment faire
avec lui. Il leur est difficile de lui annoncer le
lendemain de son arrivée à Tizi Ouzou qu'il
est venu pour rien et qu'il leur est impossible
de concrétiser avec lui. Ce qui les gêne beaucoup plus, c'est le fait que Chemali a résilié
son contrat avec Namur, un club de quatrième division belge avant de rejoindre la JSK.
Si le président Hannachi savait qu'il allait
finaliser avec l'attaquant de l'USMB Youcef
Zerguine et que le président de la FAF ne lui
accordera pas une 6e licence, il n'aurait
jamais invité l'ancien partenaire de Thomas
Izerghouf à Patro Eisden pour subir des tests
avec son équipe. Izerghouf l'a encensé auprès
de son président, mais faute d'une sixième
licence, il ne signera certainement pas à la
JSK.
N. B.

Izerghouf
qualifié

L'attaquant
Thomas
Izerghouf est
officiellement
qualifié avec
les Canaris et
cela depuis la
semaine
dernière. De ce
fait,
l'entraîneur
Sofiane
Hidoussi
pourra
compter sur lui
dès la reprise
du
championnat.

Selon une source proche de la
direction, les responsables des
Jaune et Vert sont toujours à la
recherche d'un sparring-partner pour
ce jeudi. L'entraîneur Sofiane
Hidoussi a émis le vœu de jouer la
première joute amicale ce jeudi,
mais jusqu'à hier après-midi, les
responsables de la JSK n'ont pas
trouvé de sparring-partner. Le
championnat amateur est à l'arrêt,
alors que les clubs de Ligue 2
Mobilis vont reprendre bientôt la
compétition. Pour satisfaire leur
entraîneur, le président Hannachi et
ses collaborateurs songent à
programmer une joute amicale face à
une équipe de Ligue 1 Mobilis ce
jeudi. Aussi, ils font de leur mieux
pour programmer deux matches
amicaux pour la semaine prochaine.



Le président présent
à l'entraînement

Malgré les pluies torrentielles qui se
sont abattues hier après-midi sur la
ville de Tizi Ouzou, le président
Hannachi et quelques responsables
ont assisté à l'entraînement d'hier.
Ils tiennent à voir de plus près les
conditions dans lesquelles se
prépare leur équipe en cette trêve
hivernale.

www.competition.dz

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

OM

LIGUE 1 MOBILIS

6

Il sera présenté à la presse aujourd’hui

ZERGUINE SIGNE

pour 2

Relancé dans la journée de lundi dernier,
Youcef Zerguine a rallié hier après-midi la ville
de Tizi Ouzou afin d'officialiser son transfert.
réactivée que dans la journée
d'avant-hier, son recrutement ne
constitue pas à vrai dire une
surprise. S'étant rendu compte
qu'il n'a pas recruté un attaquant
de pointe en ce mercato hivernal,
le président Hannachi a relancé
Zerguine après l'échec du
transfert d'Aribi. Les dirigeants
de l'USMB s'étaient, dans un
premier temps, opposés à son
départ, mais devant son
insistance, il a fini par les faire
plier dans la journée d'avant-hier.
Même s'il a signé hier un contrat
d'une durée de 2 saisons,
l'attaquant Zerguine ne sera
présenté à la presse

PAR N. BOUMALI
Il a été reçu par le
président Hannachi avec lequel il
a évoqué les derniers détails de
son transfert avant de parapher
un bail de 2 saisons au profit des
Jaune et Vert. Il est ainsi la
quatrième recrue de la JSK en ce
mercato hivernal après Sofiane
Khelili, Thomas Izerghouf et
Mehdi Benaldjia. Après avoir
récupéré sa lettre de libération
hier, il ralliera la ville de Tizi
Ouzou aujourd'hui ou au plus
tard demain pour entamer les
entraînements avec sa nouvelle
équipe. Même si sa piste n'a été

Il a racheté
sa lettre de
libération hier soir
L'attaquant Youcef Zerguine est retourné
à Blida après la signature de son contrat
pour racheter sa lettre de libération. Les
responsables kabyles lui ont remis un
chèque pour qu'il récupère lui-même le
fameux document qui lui permettra d'être
qualifié avec les Canaris, chose qu'il a
réussi à faire en début de soirée.

Il promet
déjà

«

Boumaza (pdt de l'USMB)
«Je ne pouvais pas
le retenir, la JSK lui
a pris la tête»

Boumaza, le président de l'USMB, que
nous avons contacté hier, affirme qu'il ne
bloquera pas son attaquant. "Zerguine
vient de m'appeler pour me dire qu'il a
ramené le chèque pour racheter sa lettre
de libération. J'attends son arrivée pour
mieux voir. Je ne le bloquerai pas, car
dans son intérêt et dans l'intérêt de
l'USMB, on doit le transférer en ce
mercato hivernal. Il était sollicité par les
responsables du CRB, mais ces derniers
ont abandonné sa piste après le
recrutement de Hamia. Le seul club qui a
insisté pour son recrutement, c'est la
JSK. J'ai exigé au départ 1 milliard de
centimes en contrepartie de sa lettre de
libération, puis je l'ai revu à 800 millions
de centimes et je suis ouvert toujours
aux négociations. Je ne peux pas retenir
un joueur contre son gré, car s'il reste à
l'USMB, il ne nous sera d'aucun apport. Il
a déjà l'esprit à la JSK", a déclaré
Boumaza en début de soirée, hier.
N. B.

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

qu'aujourd'hui
en fin de
matinée.
Hannachi
semblait hier
très soulagé de
recruter cet
attaquant, car
il ne veut pas
se retrouver
avec un seul
avant-centre de
pointe durant la
phase retour. Il ne
cesse d'affirmer que
Thomas Izerghouf est
un bon attaquant,
mais il ne l'a pas

Les
grands
clubs ne
meurent
jamais
Le
président
Hannachi
a insisté
pour
m'avoir

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

Paraphant un contrat de 2 saisons
avant même de récupérer sa lettre de
libération, Youcef Zerguine, affiche déjà
ses ambitions. Il affirme qu'il marquera
beaucoup de buts et qu'il sera à la hauteur de la confiance placée en lui. La
situation dans laquelle se trouve la JSK
ne l'effraie pas, pour lui les grands clubs
ne meurent jamais.
On vient d'apprendre que vous avez
signé un contrat de deux saisons au
profit de la JSK et que la direction
kabyle vous présentera à la presse
ce mercredi, qu'en est-il au juste ?
(Entretien réalisé hier après-midi)
Absolument, je me suis déplacé
aujourd'hui à Tizi-Ouzou pour finaliser
avec le président Hannachi. J'ai signé
pour deux saisons et ma présentation à
la presse est programmée pour ce mercredi. Je suis très heureux de rejoindre
un grand club comme la JSK avec
lequel j'ambitionne de briller encore de
mille feux.
Mais votre libération se trouve chez
le président de l'USMB, Boumaâza en
l'occurrence…
Oui, mais je la récupérerai ce matin
avant que je ne regagne la ville de TiziOuzou pour ma présentation à la presse. J'ai été clair avec mon président en
lui disant que dans l'intérêt de l'USMB
et dans mon propre intérêt, il doit me
libérer en ce mercato hivernal. Au
départ, il s'était opposé à mon transfert,
mais il a fini par changer d'avis à cause
de la situation dans laquelle se trouve
l'USMB. J'avoue que même à l'intersaison, j'avais dit à mes dirigeants que je
ne suis pas du tout enthousiasmé à
l'idée de continuer à jouer en Ligue 2
Mobilis. J'ai 27 ans et il est temps pour

ans

encore
vu à
l'œuvre.
C'est
pour cela
qu'il n'a
pas hésité à
relancer
Zerguine, le
même jour

l'attaquant
Houssem
Chemali est
arrivé à Tizi Ouzou pour
subir des tests.
Entraînement
l'après-midi
La nouvelle recrue des Jaune et
Vert, Youcef Zerguine
entamera les entraînements
avec les Jaune et Vert
aujourd'hui. Il officialisera son
transfert en fin de matinée

avant d'effectuer sa première
séance avec le groupe l'aprèsmidi. Très enthousiasmé à l'idée
de porter le maillot de la JSK,
l'attaquant de l'USMB promet
d'ores et déjà d'être à la hauteur
de la confiance placée en lui. Sa
venue ne fera que du bien à la
ligne offensive de la JSK. Il n'a
pas eu l'opportunité de jouer
auparavant en Ligue 1 Mobilis,
mais il a réussi à briller avec
tous les clubs pour lesquels il a
joué que ce soit le WAT, le
CABBA ou l'USMB. Son
recrutement a été accueilli
favorablement par les supporters
kabyles lesquels n'ont pas caché
leur scepticisme par rapport à
certaines recrues. Zerguine a
27 ans et il pourrait être d'un
bon apport pour la JSK.
N. B.

«Je marquerai

beaucoup de buts»

moi de connaître d'autres sensations et de jouer dans un grand
club comme la JSK.
Justement, la situation dans laquelle
se trouve la JSK ne vous effraie
pas…
Pas du tout. La JSK est un grand club
et elle le restera. Comme on dit, les
grands clubs ne meurent jamais. La JSK
se trouve certes dans une position
inconfortable, mais elle a largement les
moyens pour revenir en force à la phase
retour.
Attendiez-vous à signer à la JSK en
ce mercato hivernal ?
Oui, le président Hannachi a insisté
pour m'avoir dans son effectif. Il m'a
contacté une semaine avant la phase
aller et depuis il est resté en contact permanent avec moi. J'ai été sollicité par le
CRB et le CSC, mais c'est Hannachi qui
a su comment m'avoir. C'est un vrai
président et je ferai tout pour être à la
hauteur de la confiance placée en moi.
L'attaque a été le talon d'Achille de
l'équipe lors de la phase aller, croyezvous que vous serez en mesure
d'apporter du punch au compartiment
offensif des Jaune et Vert ?
Bien sûr, si j'ai accepté de rejoindre la
JSK en ce mercato hivernal, c'est pour
apporter un plus. Je suis un vrai buteur
et je connais bien ma valeur. Que ce soit
avec le WAT, le CABBA ou l'USMB, j'ai
toujours marqué beaucoup de buts.
Cela dit, j'ai toujours été sacré buteur
dans tous les clubs pour lesquels j'ai
joué.
Vous avez inscrit 8 buts avec l'USMB
lors de la première manche du
championnat, vous souhaitez
certainement marquer le maximum
de buts possibles sous le maillot de
la JSK à la phase retour…

Absolument, je suis un buteur et
mon métier est de marquer le maximum de buts possibles. Je connais mes
qualités et je sais que je vais marquer
beaucoup de buts sous le maillot de la
JSK. Je n'ai pas brillé uniquement cette
saison, mais cela fait plusieurs saisons
que je fais parler de moi. Autrement dit,
je suis un attaquant confirmé et en
optant pour la JSK, je sais ce que je
veux.
Vous allez certainement constituer
un duo d'enfer avec Boulaouidet…
Je connais Boulaouidet et je ferai tout
pour être à la hauteur des attentes placées en moi. Je dois vous dire pour
qu'on tire la JSK vers le haut, on doit
tous travailler la main dans la main. Les
supporters kabyles sont exigeants, mais
je ne les décevrai pas.
Pensez-vous que la JSK a les moyens
pour jouer sur les trois fronts ?
Comme je vous l'ai déjà dit, la JSK
reviendra en force à la phase retour.
Elle n'a pas enregistré de bons résultats
lors de la phase aller, mais elle a les
moyens pour rebondir lors de la seconde manche. J'ai accepté de venir à la JSK
pour son challenge sportif. Elle disputera la coupe de la CAF et la coupe
d'Alger et cela m'a encouragé à dire oui
au président Hannachi.
Vous avez certainement commencé à
penser au match face au MCA
comptant pour les ¼ de finale de la
coupe d'Algérie, n'est-ce pas ?
Non, ce match est encore loin. Le
plus important est de réussir notre préparation hivernale et de bien débuter la
deuxième manche du championnat.
Chaque chose en son temps. Tout ce
que je peux vous dire est que la JSK
montrera un meilleur visage à la phase
retour.
N. B.

Le stage sera ponctué par un dernier match amical demain

Le CRB ou la JSK
au menu !
Les dirigeants médéens qui
ont écrit à ce sujet simultanément à
leurs homologues belouizdadis et
kabyles, attendent la réponse de
l'une de ces deux formations pour
que l'empoignade amicale soit fixée
dans l'un des trois stades de ces
équipes. Il s'agit là d'un bon test
pour les capés de Slimani qui restent
sur deux victoires acquises aux
dépens des gars d'El-Harrach et de
Mascara après deux matches amicaux âprement disputés. Les joueurs
médéens, comme s'ils n'ont pas été
affectés par le départ de la triplette
Heriat, Hamia et Lamhene, avaient
présenté un bon visage et un football
chatoyant notamment face à la for-

mation harrachie guidée par le rusé
entraineur Boualem Charef. Ce jourlà les attaquants du club de Titteri
ont fait parler la poudre en tirant
dans le cadre à trois reprises. Une
bonne circulation de balle et un fond
de jeu avec lesquels se sont distingués les Médéens aussi face au club
de la ville de l'Emir Abdelkader, le
GC Mascara. Le staff technique de
l'Olympique se dit satisfait de la
réaction de son équipe lors de ces
deux empoignades amicales et veut
achever avec beaucoup d'attention
et d'application son travail lorsque
sa formation disputera ce jeudi son
dernier match amical à l'occasion de
ce stage d'hiver avec l'une des deux
équipes précitées. Que ce soit le CRB
ou la JSK, l'O Médéa les a défiés tous
les deux sur leurs propres grounds

CSC
Guerabis boude

Selon une source très fiable, le
milieu du CSC, Guerabis, a séché la
séance d'entraînement d'hier soir. Il
a décidé de ne plus s'entraîner
jusqu'à ce que la direction de son
club augmente son salaire de plus de
100%. Selon notre interlocuteur,
Guerabis, qui est convoité par un
club algérois, a demandé à être
évalué à sa juste valeur ou à être
libére. Affaire à suivre.

Arama, nouveau
manager général

Le CA de la SSPA-CSC s'est réuni, hier
à Hassi Messaoud, et a décidé de
nommer comme manager général
l'actuel directeur sportif de son club,
Tarek Arama. Ce dernier va,
désormais, diriger seul son équipe
de football. Par cette décision, le CA
veut que le nouveau DG qui va
succéder à Souici, lequel a jeté
l'éponge la semaine dernière, ne
gérera plus qu'administrativement le
club phare de la ville des Ponts.

Amrani fait son
mercato en France

"Certes, on nous a proposé une
vingtaine de joueurs de L1 Mobilis,
mais, comme tous n'ont que peu joué
lors de la phase aller, et, comme on
voudrait renforcer notre effectif par
des éléments de qualité et qui
peuvent nous apporter un plus, on va
recruter des émigrés ", nous avait
déclaré, en aparté, le coach des Vert
et Noir, Abdelkader Amrani, avant
que son équipe contre amicalement
le MCEE, samedi passé. Et, passant à
l'acte, après qu'il avait fait recruter
le gardien Anthony Chérif Martin et
le milieu Abdelaziz Kebbal qui
jouaient respectivement sous les
couleurs du stade de Luçon et du RCO
Adge, deux clubs amateurs français,
Amrani aurait donné le feu vert à la
direction de son club pour qu'elle
engage deux autres joueurs émigrés,
un milieu offensif et un attaquant
qui évoluent dans le championnat
CFA de l'Hexagone.

19
Bouraoui,
re
1
recrue
Cet émigré âgé presque de 20 ans

et qui a bien suivi ce stage hivernal
avec l'équipe fanion, a tapé dans
l'œil de l'entraineur en chef de
l'Olympique qui a demandé aux
dirigeants de lui faire signer une
licence. Vite dit, vite fait. C'est ainsi
que Oualid Bouraoui a paraphé son
contrat et est apte à entamer le
second acte du championnat avec
ses nouveaux coéquipiers. Ce
défenseur racé qui a fait un bon
match face aux Mascaréens, a hâte
de retrouver l'atmosphère de la
compétition et être à la hauteur de
la confiance qu'on a placée en lui.
Donc, Bouraoui est la première
recrue de ce mercato
pour l'O Médéa.

C'est demain que le stage hivernal prendra
fin. Il se terminera par une joute amicale
soit face au club de Laâqiba, le Chabab
Riadhi de Belouizdad, soit face au club de la
ville des Genêts, la JS Kabylie.
De notre correspondant
M. GRINI

Mercredi 11 janvier 2017

Sebie et Moumen
pressentis
Après que la direction a obtenu la

dans le cadre officiel. Face au CR
Belouizdad, les camarades de
Banouh auraient pu repartir avec le
gain du match n'était l'arbitrage
scandaleux et face à la JS Kabylie, les
gars du Titteri, en profitant de la faiblesse du Lion du Djurdjura, ce jourlà, empochèrent les trois points de la
victoire. Une victoire amplement
méritée. Et pour cette rencontre qui
entre dans un cadre purement officieux, la donne n'est manifestement

pas la même. L'enjeu sera quasiment
absent. Et étant donné que cet élément déterminant dans un match de
football manquera à l'appel lors de
cette confrontation amicale qui aura
lieu avec l'une des deux équipes, le
driver médéen Slimani s'attellera à
bien huiler la cohésion dans le groupe tout en gardant l'œil sur l'évaluation de chacun de ses capés. Au
final, c'est la bonne formule qui l'intéresse le plus.
M. G.

signature du joueur émigré
Bouraoui, elle compte faire signer
incessamment les deux jeunes
joueurs Oualid Sebie et Billel
Moumen qui étaient présents lors
de ce stage hivernal avec l'équipe
de l'OM. Et c'est le coach Slimani
qui les a suivis de près durant ce
stage hivernal pour finalement
accepter de les prendre. Le premier
est issu de l'école du WA Tlemcen
et a joué avec les réservistes de
l'ASM Oran lors de la phase aller de
cette saison. C'est un attaquant qui
aime marquer les buts. Le second,
c'est un défenseur axial qui jouait à
Larbaâ lors du premier acte du
championnat. Les deux joueurs ont
donné (déjà) leur aval à la direction
pour revêtir le maillot orange et
bleu, pour le compte de la seconde
moitié de la compétition.
M. G.

DRBT
Mazari, troisième
recrue

Après avoir fait signer deux émigrés
Martin et Kebbal, et en attendant de
faire recruter un troisième, Amrani a
donné son aval à la direction de son
club pour qu'elle recrute le
défenseur central Mazari, qui a
décidé de quitter son club, le DRBT,
car, dit-on, il a été marginalisé par le
coach de Tadjenanet, Bougherara.
Selon une source crédible, Mazari a
atterri, hier, à Constantine, a négocié
et a tout finalisé avec la direction du
CSC, mais il ne pourra signer son
contrat et devenir clubiste que
lorsqu'il la direction du DRBT le
libérera officiellement.

Manucho et Belameiri
de retour

Selon les échos qui nous parviennent
de Sétif, où l'équipe effectue un
stage bloqué, les deux attaquants,
l'Ivoirien Manucho et l'émigré
Belameiri, qui avaient demandé à
être libérés pour qu'ils aillent jouer
sous d'autres cieux, vont reprendre
les entraînements avec leurs
coéquipiers, les tout prochains jours.
Ils vont continuer, à leur corps
défendant, de porter les couleurs du
CSC car le nouveau coach de leur
club, Amrani, a refusé
catégoriquement de les laisser
partir.

Aoudia toujours
réfractaire

Prétextant qu'il est toujours
souffrant de la blessure qu'il avait
contracté, lors d'une séance
d'entraînement, il y a un moi,
l'attaquant des Vert et Noir, Amine
Aoudia, qui se trouve chez lui, à
Alger, tarde à revenir à Constantine.
Cela a poussé la direction du CSC à
faire appel à un huissier pour
constater son absence car elle est
décidée à le faire passer en conseil
disciplinaire et le sanctionner
financièrement. Affaire à suivre.
R. G.

Le club fait le ménage

De notre correspondant
AMAR T.
Durant le marché hivernal des
transferts, le DRBT a réussi à renforcer le compartiment offensif par
deux attaquants vus d'un bon œil
par les dirigeants du club. Seulement
en ajoutant deux éléments dans ce
secteur, le nombre d'attaquants s'élè-

ve à huit joueurs. Ce qui amène la
direction à faire le ménage dans ce
secteur en décidant de libérer un ou
deux attaquants. Une décision qui
sera prise en concertation avec l'entraîneur pour choisir entre Nezouani
et Djahel contrariés par la revue de
leurs salaires à la baisse. Il est fort
possible que l'un d'eux n'accepte pas
cette décision pour demander à partir. D'autres joueurs, comme le

défenseur Mazari, qui a décidé de
rejoindre le CSC au même titre que
Benaldjia qui est attendu pour résilier son contrat. Avec cette opération, la phase retour va assurément
constituer un tournant décisif avec le
départ de pas moins cinq joueurs et
l'arrivée de nouveaux qui marqueront un événement particulier dans
la marche du club.
A. T.

Ayeb : «Mon équipe
a progressé
énormément»

Bien en place dans son poste de défenseur où il brille aisément,
Ayeb est aujourd'hui l'un des meilleurs joueurs de son équipe.
Considéré comme élément régulier, il estime que le stage de
préparation a été profitable pour faire progresser son équipe.
Comment évaluez-vous
votre stage de
préparation ?

On a enregistré de nombreux points positifs, à commencer par le travail où on
s'est donné à fond. Chaque
joueur a donné le meilleur de
lui-même pour être performant d'ici le début de la
phase retour. Les nouveaux
autant que les anciens ont fait
preuve de grands efforts
pour réussir ce stage.

Qu'avez-vous à dire sur la
phase retour ?

Tout s'est bien passé

durant le stage pour mieux
gérer la phase retour où on
aura notre mot à dire. Les
choses devront changer par
rapport à ce qu'on a pu endurer lors de la première
manche. On n'a pas le choix,
notre équipe est en danger
pour le maintien qui devient
désormais son objectif.

Un seul match amical
durant le stage, est-ce
suffisant ?

Une semaine de stage n'a
pas été suffisante pour disputer d'autres matchs amicaux.
On essayera d'avoir d'autres

rencontres à Tadjenanet
avant de reprendre le championnat pour rester compétitifs.

Comment prévoyez-vous la
suite du parcours ?

C'est vrai qu'on a connu
beaucoup de déceptions
durant la phase aller. Il est
évident que tout le monde
n'est pas satisfait du résultat.
On tâchera de revoir ce qui
n'a pas marché et d'être plus
compétitifs dans le rendement de chacun de nos
matchs.
A. T.

Stage très
positif

Le bilan du stage de
préparation
effectué cet hiver
en Tunisie est
positif selon le
staff technique. Ce
stage a fait
apparaître que le
programme établi a
été soigneusement
appliqué et a eu un
impact positif sur
les joueurs. Le
regroupement en
Tunisie s'est donc
révélé profitable
dans la mesure où
l'équipe a bien
travaillé en
s'offrant un
véritable bol d'air.
Le fait de n'avoir
pas disputé
beaucoup de
matchs amicaux
après avoir donné
la réplique à l'ASO,
un second amical
est prévu ce
vendredi à
Tadjenanet afin de
s'évaluer avant la
rencontre officielle
face à la JS Saoura.
A. T.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

JSMB

20

USMA

JSMB 2 - OSEK 0

Latrèche reprend confiance

Bon pour le moral
avant l’Arba

Le jeune émigré, Latrèche Mehdy s'est très
vite mis en évidence dans cette rencontre face
à l'Olympique d'El Kseur. L'attaquant de la
JSM Béjaia qui avait quelque peu accusé le
coup en fin de saison, surtout physique, vient
de retrouver la confiance sur un but plein de
maitrise. L'ouverture du score du côté des
Béjaouis a été l'œuvre de Mehdy, qui s'est
bien décalé pour recevoir un bon ballon de
Rait. Le tir du Bougiote était imparable pour
le gardien de l'OSEK. Cette réalisation va certainement permettre à Latrèche de retrouver
la confiance lors des rencontres officielles.

Pour son
dernier match
de préparation
avant la
reprise de la
compétition, la
JSMB a
disposé de
l'équipe de
l'OS El-Kseur
sur le score de
2 buts à zéro.

Haddef, buteur des rencontres
amicales

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Ayant entrepris une
séance d'entrainement
dans la matinée de lundi,
les joueurs de Younes
Ifticen ont eu droit à une
rencontre amicale dans
l'après-midi. Une dernière rencontre d'opposition
qui avait pour but de
préparer le prochain
déplacement de la formation de Yemma
Gouraya. Cette rencontre
a permis au staff technique de la JSM Béjaia de
passer en revue l'effectif
à sa disposition et cela
afin d'avoir une idée précise sur certains joueurs.
La rencontre qui s'est
déroulée dans sa première mi-temps, sous une
forte pluie a été dominée
par les béjaouis du début

jusqu'à la fin. Face à une
modeste formation d'El
Kseur, les gars de la
soummam ont très vite
ouvert la marque, sur
une belle passe de Rait
qui décale pour Latrèche,
ce dernier emmène le
ballon sur son bon pied
et ajuste le jeune portier
de l'OSEK (7'). Ce premier but inscrit très tôt
dans la rencontre, aurait
d'ailleurs pu permettre
aux hommes d'Ifticen
d'en inscrire beaucoup
plus, n'était l'excès de
précipitation des attaquants et surtout l'absence de fraicheur physique.
Ayant pris la possession
du ballon durant la
majeure partie de la rencontre, ni Drifel, et encore moins Bensaha, n'ont
réussi à aggraver la
marque. Au retour des
vestiaires, les deux
coachs ont opéré de
nombreux changements
et cela afin d'offrir leur
chance à l'ensemble des
joueurs. Du côté de la
JSM Béjaia, on a vu l'incorporation des deux
nouvelles recrues. En
effet, Boumechra et
Rebbouh ont été très en
vue durant cette deuxième mi-temps. Le nouvel
attaquant des Vert et
Rouge a eu quelques
bonnes situations, mais
ce dernier n'a pas été très
adroit. Boumechra quant
à lui s'est bien mis en
jambes en étant derrière
quelques belles passes
pour ses attaquants.
B. E. Z.

Haddef Abdelmalik s'est imposé comme le
buteur de l'équipe durant les rencontres amicales. Auteur d'un but lors de la rencontre de
lundi dernier face à l'OSEK. Haddef a ajouté
une troisième réalisation à son actif lors des
trois rencontres préparatoires. Très peu utilisé
durant la première moitié de la saison. La
belle forme affichée par le joueur en question,
va certainement lui permettre de bénéficier
d'une chance lors des rencontres officielles et
cela à la place de quelques joueurs qui continuent de décevoir depuis le début de saison.

Ifticen leur a donné
leur chance à tous

Durant cette dernière rencontre de préparation, l'entraineur de la JSM Béjaia, Younes
Ifticen, a donné leur chance à tous les joueurs
qui composent son effectif. Après avoir travaillé les mécanismes lors du regroupement
de Sétif, cette rencontre avait surtout pour
but de se faire une idée sur les dispositions
physiques des joueurs avant la reprise de la
compétition. Ainsi et après son déroulement
le coach de la JSMB a finalement fait le point
avec son staff sur l'équipe qui débutera la
rencontre de vendredi prochain face au RC
Arbaâ.

Les espoirs ont eu droit
à du temps de jeu

Sur le même volet, les jeunes joueurs
espoirs qui s'entrainent depuis quelques
temps avec le groupe professionnel, ont eu
droit à du temps de jeu durant cette dernière
rencontre de préparation. Promus en séniors,
ces jeunes réservistes ont certainement marqué des points lors de cette rencontre amicale
face à l'OS El-Kseur.

Khellaf et Ounnas aux soins

Khellaf Nabil et Ounnas Hamza, n'ont pas
pris part à la séance d'entrainement d'hier
matin. En effet, le premier, qui a été contraint
de quitter ses coéquipiers après seulement 22
minutes, avait ressenti des douleurs au
niveau de la cheville. Hamza, quant à lui, qui
a été dans un premier temps ménagé par le
coach, a été incorporé à la place de son
coéquipier qui était blessé. Les deux joueurs
qui se sont plaints de douleurs au niveau de
la cheville ont été soumis à des soins par le
staff médical du club, qui ne veut prendre
aucun risque à leur sujet.

Equipe alignée

1re mi-temps : Djebarat, Khellaf N. (Ounnas 22'), Khellaf
O., Merbah, Allali, Rait, Zerrouki, Lahlouh, Latrèche,
Bensaha, Drifel
2e mi-temps : Kacem, Benmansour, Ayad, Doumi, Bouzera,
Bitraoui (Mahmoudi 70'), Ghanem, Boughanem (Haddef
70'), Rebbouh, Boumechra, Hammouche

USMB

La direction donne
des garanties aux émigrés
Les deux joueurs émigrés de Blida ont repris confiance avant-hier après la
décision annoncée par la direction du club qui a fait savoir à Fortas et Achiche
que la LFP autorise l'USMB à recruter.
De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Cette bonne nouvelle a redonné
espoir aux joueurs qui vont enfin pouvoir
faire leurs preuves. En effet, le président
Boumaza et le manager général du club,
Abdenour Krebaza, ont réclamé une entrevue avec le SG de la LFP et, lors de cette rencontre, ils ont remis un chèque d'un mil-

liard et demi à la Ligue. Ce chèque sera
consacré au payement des dettes.
La direction blidéenne a remis le chèque
à la LFP pour éviter la défalcation de trois
points, mais aussi pour pouvoir recruter
d'autres joueurs afin de renforcer l'effectif
durant la phase retour.
Le secrétaire a informe leur agent
Le secrétaire de l'USMB, après avoir obtenu

l'accord final de la LFP pour pouvoir recruter des joueurs durant le mercato hivernal,
a contacté l'agent des émigrés, Karim
Fortas, pour le mettre au courant de cette
nouvelle décision. A cet effet, Fortas a tenu
à remercier la direction du club pour les
efforts qu'elle a fournis et il a vite contacté
ses joueurs pour les soulager et leur faire
oublier le calvaire qu'ils ont vécu depuis le
début de cette saison.
A. Dj.

Karim Fortas : «Boumaza
est un homme de parole»

Ayant voulu remercier le président du club phare
de la ville des Roses après la levée de l'interdiction
de recrutement par la LFP, le manager des deux
joueurs émigrés, Karin Fortas, nous dira : "Je savais
dès le début que Boumaza allait tenir sa promesse.
Franchement, je n'ai jamais douté de cette direction
et je tiens à remercier tous les dirigeants, surtout le
manager général et le secrétaire de ce prestigieux
club qui ont aidé mes joueurs et leur ont donné des
garanties."

Meklouche et Hichem Cherif ont
accepté le payement par tranches

Le président du club phare de la ville des Roses,
Boumaza, a contacté les deux anciens joueurs de
Blida, Meklouche et Hichem Cherif, pour leur
demander d'aider le club, et ce, en acceptant le
payement par tranches. Ces derniers ont accepté la
proposition et ont mis Boumaza à l'aise, chose qui
lui a permis d'alléger la dette et d'obtenir le feu vert
de la LFP pour effectuer son recrutement.

5

5 joueurs à l'infirmerie

LES BLESSURES
perturbent
la préparation

Les joueurs usmistes poursuivent la préparation
hivernale dans de bonnes conditions et avec un moral
gonflé à bloc, mais les nombreuses absences que
connaît l'équipe pour différentes blessures demeurent
une contrainte pour le staff technique du club.
PAR ANIS S.
Depuis l'entame du stage
hivernal qui se déroule à
Sousse, le groupe usmiste
connaît une cascade de
blessures. En effet, et dès
l'arrivée de l'équipe à la ville
tunisienne, Mohamed
Benkhemassa s'est plaint des
douleurs à la cuisse. Les tests
approfondis qu'il a effectués
ont révélé qu'il ne peut pas
réintégrer le groupe avant la
fin du stage. C'est le même cas
pour le gardien de but, Smaïl
Mansouri, qui est victime
d'une blessure au doigt.
Ajouter à cela Ayoub
Abdellaoui, qui s'est blessé à la
hanche lors du match amical
face à la réserve de l'ES Sahel,
Rafik Bouderbal, qui a rechuté
de sa blessure au genou, et

dernièrement Ziri Hammar,
victime d'un bobo au tibia
contracté lors du match
d'application qu'ont disputé les
joueurs avant-hier matin, sans
compter Réda Bellahcène qui
poursuit la rééducation et
s'entraîne toujours en marge
du groupe, se contentant par le
programme spécifique que lui
a été préconisé. Déjà privé de
ses trois internationaux, en
l'occurrence Mohamed
Benyahia, Rabie Meftah et
Abderrahmane, les
nombreuses absences au sein
du groupe inquiètent
beaucoup le premier
responsable de la barre
technique du club Paul Put qui
a vu son effectif réduit à 19
joueurs seulement depuis le
début de la préparation
hivernale. Le moins que l'on

puisse dire est que cette
cascade de blessures met le
technicien belge dans une
situation embarrassante dans
la mesure où elle risque de
perturber la préparation
hivernale de l'équipe en
prévision de la deuxième
moitié de l'actuel exercice. La
formation usmiste devrait
disputer demain son deuxième
match amical lors du stage
hivernal et devant ces
nombreuses absences, Paul Put
ne pourrait pas accomplir son
travail technico-tactique
convenablement.
Le staff médical fait
de son mieux pour
les récupérer
Face à cette situation, les
membres du staff médical de
l'USMA ont lancé une course

contre la montre afin de
récupérer tous les Mansouri,
Abdellaoui, Benkhemassa,
Bouderbal et Hammar dans les
plus brefs délais. Ces derniers
sont d'ailleurs soumis à des
soins intensifs, tout en espérant
reprendre du service le plus
vite possible. Il faut dire que le
report du premier match de la
phase retour du championnat
face au MOB à une date
ultérieure a un peu soulagé
l'entraîneur Paul Put car cela
va lui permettre de récupérer
tous ses blessés avant que
l'équipe ne renoue avec la
compétition officielle, prévue
le 28 janvier prochain à
l'occasion du match qui
l'opposera au RC Relizane,
pour le compte de la 17e
journée de la Ligue 1 Mobilis.
A. S.

Le recrutement patine
Au moment où la plupart
des clubs de la Ligue 1
Mobilis sont à un stade
avancé avec l'opération
recrutement, à l'USMA,
c'est le stand-by. Ce qui
suscite une vive
inquiétude chez les
supporters usmistes,
toujours à l'affût de la
moindre information.
Depuis l'ouverture du
mercato hivernal, le 15 décembre
passé, les dirigeants se sont
assuré les services de deux
joueurs, en l'occurrence,
l'attaquant Mohamed Benkablia
et le milieu de terrain Faouzi
Bourenane. Le marché des
transferts clôturera dans cinq
jours, et toujours pas de
nouvelles recrues. Face à cette
situation, les inconditionnels de
l'USMA commencent à perdre
patience car ils veulent voir
l'arrivée de nouveaux éléments
capables d'injecter un sang neuf
dans l'effectif usmiste en
prévision de la deuxième moitié
de l'actuel exercice et dans
laquelle la bande à Paul Put aura
comme objectif de conserver son
titre du championnat mais aussi
se qualifier pour la phase des
poules de la Ligue des champions
africaine, dans laquelle elle
entrera en lice à partir du



Alors que Benkablia
est qualifié
On attend toujours
la lettre de sortie
de Bourenane

Comme rapporté dans ces mêmes
colonnes, la direction de l'USMA a
déposé la semaine passée les
dossiers des 2 recrues du club cet
hiver, Mohamed Benkablia et Faouzi
Bourenane, auprès de la Ligue de
football professionnel. Si le premier
a été officiellement qualifié par la
structure à Mahfoud Kerbadj pour
disputer les matchs officiels avec
l'USMA à partir de l'entame de la
deuxième moitié de la saison, ça n'a
pas été le cas pour le second. En
effet, et selon les informations dont
nous disposons, sa lettre de sortie
de la Fédération tchèque de football
n'est pas encore parvenue. La LFP
attend donc de recevoir ce
document pour pouvoir qualifier le
joueur en question.



Hier, réveil musculaire
au menu

Dans la matinée, à partir de 7h, le
staff technique de l'USMA a
programmé une séance du réveil
musculaire. Par la suite, les
coéquipiers du capitaine MohamedLamine Zemmamouche ont pris leur
petit-déjeuner, avant d'effectuer une
séance d'entraînement à 10h30 où
ils ont effectué un travail physique.
L'entraînement de l'après-midi a été
consacré pour l'aspect
technico-tactique.



Du biquotidien
aujourd'hui

prochain mois de mars. Mais
visiblement, les responsables du
club ne veulent pas recruter pour
recruter. Certes, plusieurs noms
ont été proposés et plusieurs CV
de joueurs franco-algériens ont
atterris sur le bureau du
président Haddad, mais ce
dernier veut des joueurs
confirmés dignes de porter le
maillot usmiste et être surtout un
renfort de taille pour l'équipe qui
sera appelée à disputer
d'importants matchs lors de la
phase retour. Autrement dit,
réaliser une belle affaire dans un
marché où il est difficile de
trouver des joueurs de talent, cela
relève de l'impossible.
Recruter un défenseur,
et vite !
Actuellement, l'effectif usmiste
compte 24 joueurs et le moins

que l'on puisse dire, il semble être
étoffé dans les trois
compartiments, notamment en
attaque. Sans compter les jeunes
et sur lesquels le coach Put
pourra miser lors de la phase
retour. Mais ce qui est sûr, le
recrutement d'un défenseur
central s'impose. La raison est
simple, Nacereddine Khoualed
est toujours convalescent et son
retour à la compétition officielle
est prévu le mois de mars
prochain, tandis que Mohamed
Benyahia a été retenu pour la
prochaine coupe d'Afrique des
nations. Les responsables du club
algérois seront donc dans
l'obligation de recruter un
défenseur qui pourra être une
doublure pour Farouk Chafaï et
Ayoub Abdellaoui. Mais jusqu'au
moment où nous mettons sous

presse, rien n'a filtré concernant
ce dossier. Après que la venue de
Rachid Bouhenna soit tombée à
l'eau, en raison du refus du
président du MCA Omar Ghrib
ainsi que son entraîneur Kamel
Mouassa de le libérer, le
président de l'USMA Rebouh
Haddad a jeté son dévolu sur le
jeune défenseur de l'ASMO,
Boualem Masmoudi, mais pour
le moment, il n'y a rien de
concret. Apparemment, le
président usmiste se serait heurté
au refus des responsables de
l'ASMO de libérer l'un des
meilleurs éléments de leur
équipe. Apparemment, Haddad
devrait se projeter vers la filière
des Franco-Algériens dans le but
de trouver un bon défenseur au
profil recherché.
A. S.

L'entraîneur Paul Put est passé à la
vitesse supérieure puisqu'il a
programmé aujourd'hui un travail
biquotidien. Comme ce fut le cas
hier et avant-hier, Sayoud et
consorts effectueront deux séances
d'entraînement par jour. La première
se déroulera dans la matinée, tandis
que la deuxième aura lieu dans
l'après-midi.



On cherche un
sparring-partner

A noter que l'entraineur de l'USMA,
Paul Put, veut à tout prix
programmer un match amical
demain. Mais jusqu'au moment où
nous mettons sous presse, rien n'a
filtré concernant le nom de
l'adversaire. Selon les informations
qui nous sont parvenues, les
dirigeants usmistes sont toujours à
la recherche d'un sparring-partner
disponible. Dans le cas contraire, le
coach usmiste devrait programmer
un match d'application entre
ses joueurs.

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz

ASMO

À LA UNE

4

Il a quitté Sidi Moussa avant-hier en soirée

Il a passé la visite médicale et signé son contrat

Rennes attend sa lettre de libération

GOURCUFF
RECRUTE

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

OLIVIER
RENARD :

«100%
DE CHANCES

QUE BELFODIL
RESTE»

Le directeur sportif du
Standard de Liège, Olivier
Renard, est intervenu dans
le journal belge, la
Dernière Heure pour évoquer le dossier de Belfodil.
Convoité de toutes parts,
le joueur ne va pas forcer
un départ cet hiver. Du
moins, c'est ce que pense
Renard : "C'est normal que
tout le monde en parle vu
qu'il est l'un des joueurs
majeurs de l'élite. Pas uniquement grâce à ses prestations mais aussi sa mentalité. Le projet sportif qui
avait été mis en place se
déroule parfaitement et, à
ce niveau, c'est du
gagnant-gagnant. Il y a
beaucoup d'intérêt mais lui
n'est pas dans l'optique de
forcer un départ comme
Adrien Trebel. C'est ce que
je vous expliquais, on ne
peut pas tout le temps
barrer la route à un joueur
qui est méritant et exemplaire. Il y a même cent
pour cent de chance qu'il
reste… vu qu'il est ici.
Nous voulons garder nos
meilleurs joueurs le plus
longtemps possible mais
si Manchester United arrive…" C'est dire qu'au
Standard, ils sont tout à
fait sereins par rapport au
fait que Belfodil va rester
en ce mercato.
I. Z.

Raïs Mbolhi a quitté le
stage des Verts avanthier dans la matinée
pour aller à Rennes
passer la visite
médicale et signer
dans la foulée son
contrat au profit du
Stade Rennais entraîné
par son ancien coach
en sélection
algérienne, Christian
Gourcuff. Il était de
retour à Alger hier
dans la soirée. Si le
Stade rennais n'a pas
encore annoncé sa
venue de manière
officielle, c'est parce
que Antalyaspor, club
avec lequel Mbolhi est
sous contrat, n'a pas
encore envoyé la lettre
de libération du joueur,
chose qui devrait se
faire bientôt. Parce que
Mbolhi sera au Gabon
pour une période
indéterminée, il a
préféré tout régler
maintenant et partir
tranquille à la CAN.

MBOLHI
PAR MOHAMED A.

Christian Gourcuff va, peutêtre, sauver la carrière du gardien
international algérien, Raïs Waheb
Mbolhi, inactif à Antalyaspor depuis
maintenant une année et demie. Une
offre inattendue mais surtout inespérée
pour un portier dont tout le monde
disait qu'il était grillé en France. Raïs
Waheb Mbolhi, 30 ans, est passé par
l'Olympique de Marseille avant d'aller
monnayer son talent un peu partout
dans le monde, Japon, Russie, Bulgarie,
Etats- Unis… Des pays certes agréables
à visiter, mais pas pour y pratiquer du
football. Ainsi, le protégé de Michaël
Bolly revient de loin, grâce d'abord à
son talent et ses performances avec la
sélection, mais aussi grâce à Gourcuff
qui a vraiment fait un bon geste,
même si Mbolhi est une bonne affaire à
saisir si on tient compte de son talent,
de son expérience, du prix de sa
libération et aussi de son salaire.

Gourcuff : «Je veux
un gardien confirmé»
Sans confirmer l'arrivée de Raïs
Mbolhi, Christian Gourcuff a confirmé,
même indirectement, son recrutement.
Interrogé hier en conférence de presse
sur l'éventuelle arrivée d'un nouveau
gardien au Stade Rennais, le Breton a
exprimé son envie de faire signer une
doublure à Benoît Costil dès le mercato
d'hiver afin de pallier le départ de Paul
Nardi, qui a décidé de mettre un terme
prématurément à son prêt sur les bords
de la Vilaine. "Paul Nardi (gardien
numéro 2 de Rennes) a manifesté le
souhait de partir pour avoir plus de
temps de jeu. On n'est pas là pour
brider les joueurs. Quand Paul (Nardi)
a demandé à partir, on a accepté sa
demande. Ça s'est fait un peu
prématurément, c'est vrai. Aujourd'hui,
il serait plus confortable d'avoir un

deuxième gardien confirmé dans
l'attente qu'Edvinas (Gertmonas)
s'affirme. Mais il ne faut pas faire
n'importe quoi. On a encore un peu de
temps. Il faut que ce soit un joueur qui
apporte quelque chose et des
opportunités, il n'y en a pas beaucoup
au mercato d'hiver ", a déclaré
l'entraîneur lors de la présentation
d'Aldo Kalulu.

Il sera le n°2, mais…
Mbolhi sera donc la doublure de Benoît
Costil, mais ceux qui connaissent Raïs
diront tous qu'il va se battre pour
devenir numéro 1. A 30 ans, l'Algérien
a toutes ses chances d'y arriver,
d'autant plus que l'entraîneur en chef le
connaît très bien. Quand Gourcuff dit
qu'il veut un gardien confirmé qui offre
des opportunités, cela n'est pas fortuit.
Et si Gourcuff n'était pas satisfait de
Costil ? Et si ce dernier se blesse ou
enregistre une baisse de niveau ?
Par ailleurs, on dira que la signature de
Mbolhi au Stade Rennais est une
excellente nouvelle pour lui et pour la
sélection nationale. Elle lui donne
beaucoup d'opportunités. C'est
carrément une deuxième chance que
lui offre Gourcuff pour prendre sa
revanche sur tout le monde, car il faut
le dire, Mbolhi, n'a pas été gâté ou
chanceux dans sa carrière. Son niveau
lui permet facilement d'espérer une
meilleure carrière que celle qu'il a
jusque-là.
Les Bretons retiennent
le Mbolhi de la Coupe
du monde brésilienne
L'arrivée inattendue de Raïs Mbolhi au
Stade Rennais a été largement
commentée en France. Sur les réseaux
sociaux et les forums du club breton,
on remarque un enthousiasme
incroyable pour une recrue de 30 ans,
venant d'Antalyaspor et qui en plus est

non compétitif depuis plus d'une année
et demie. Recruté pour être le number
two, Mbolhi est, selon des supporters
du club, une bonne pioche et une
bonne affaire pour le club. A travers les
différents commentaires, on remarque
que les Français retiennent le niveau de
ce gardien lors de la Coupe du monde
2014 au Brésil. Classé parmi les
meilleurs en compagnie de Neuer et
Navas lors de ce tournoi. Même la
presse spécialisée en Bretagne est
favorable à sa venue tant Mbolhi a
laissé bonne impression lors de ses
performances avec les Verts.
Il peut dire merci
à la sélection
A l'instar de Slimani, Soudani et
beaucoup d'autres joueurs, Mbolhi a
profité, sportivement cette fois-ci, de la
sélection pour booster sa carrière. Son
CV en clubs étant presque vide, il n'a
pu compter que sur ses performances
en sélection pour décrocher ses
contrats. D'abord aux Etats-Unis et
maintenant en France. Médiatisée,
comme jamais elle ne l'a été, l'EN est
une bonne opportunité pour les
joueurs désirant se faire connaître et
Mbolhi et Slimani en sont les meilleurs
exemples. Aussi et c'est important de le
signaler, Michaël Bolly, l'entraîneur des
gardiens en équipe nationale, en est
pour beaucoup dans cela. Devenu
depuis quelques années le coach
personnel de Raïs, il a réussi grâce à sa
méthode et son savoir-faire à maintenir
la forme de ce gardien pendant
plusieurs années. Lui qui vient en
sélection sans compétition ou
carrément sans club réussit toujours à
détrôner les gardiens locaux, pas du
tout mauvais et à chaque fois, il réussit
à désavouer ceux qui le critiquent et
remettent en question son niveau
depuis qu'il a quitté la Bulgarie.
A. M.

West Ham exige un transfert sec
Feghouli à la Roma, ça coince toujours

Stadium pour retrouver ce qu'il n'a pas
chez les Hammers, à savoir du temps de
jeu. Donc, le sort de Feghouli pourrait bien
être lié au défenseur de la Roma qui attend
l'officialisation de son départ.

soit transféré définitivement afin de
récupérer une belle plus-value sur un
joueur arrivé gratuitement en début
de saison. Donc pour le moment,
c'est le statu quo dans cette affaire.
Bien que le joueur ait trouvé un
accord contractuel avec les
Giallorossi, son transfert n'est pas
encore réglé.

Gianluca di Marzio : «Feghouli
est le joueur-type pour la Roma»
Le célèbre journaliste et blogueur italien,
Gianluca Di Marzio est revenu sur la carrière de Feghouli et assure qu'il est un
joueur que Spalletti appréciera beaucoup
s'il signait à la Roma : "Je pense que
Feghouli est le joueur type qui correspondrait à l'AS Rome. S'il a été surnommé le
prince du dribble, ce n'est pas un hasard.
Les dirigeants romains le savent et ne vont
pas lâcher prise dans ce dossier. Feghouli a
les qualités qu'il faut et il est parfaitement
taillé pour la vision des choses de
Spalletti."
I. Z.

Le milieu de terrain international algérien, Sofiane Feghouli, n'a toujours pas
officialisé son départ. Son club de West
Ham a rejeté la formule de prêt proposée
par la Roma, mais le dossier reste ouvert et
un transfert peur intervenir rapidement.
Depuis plusieurs semaines maintenant, le
joueur des Hammers fait la une de la
rubrique transferts. En effet, le joueur en
question n'a toujours pas réussi à trouver
une porte de sortie. Ce ne sont pas les prétendants qui manquent mais c'est plutôt
son club qui complique les choses. L'AS
Rome a proposé la formule d'un prêt avec
option d'achat mais là aussi, le club a rejeté
l'offre italienne et insiste pour que le joueur

Manolas pour ouvrir
la voie
Dans le même temps,
un joueur de la
Roma pourrait
être la clé pour le

transfert définitif de Feghouli du
côté du Stade Olympique. En
effet, Kostas Manolas, le défenseur du club de la louve serait
partant pour Manchester
United. Une somme de 50M€
est évoquée. Ceci pourrait
avoir une incidence directe sur
le transfert de Feghouli. Avec
50M€, il y aura de l'argent frais
pour pouvoir s'aligner sur les
exigences de West Ham
et permettre à
Feghouli de quitter l'enfer du
London

Mercredi 11 janvier 2017

21

Pour plus de 100 millions par mois

AMER-YAHIA :

Abdelmalek Ziaya a finalement opté pour l'ASM Oran. Il a signé son
contrat dans la soirée de lundi dans le bureau de Mohamed Saâdoun.

L'attaquant Amer-Yahia
estime qu'avec le stage
de Terga qui devait
prendre fin hier, l'équipe
a eu l'occasion de
peaufiner sa
préparation en vue de la
reprise de la
compétition et le match
à domicile face à
Bousaâda ce vendredi.

Ziaya, 2 recrue

«Il nous fallait
ce stage»

e

De notre correspondant
L. M. AZZI
Evidemment, aucune information sur cet engagement n'a été transmise par la direction. Mais d'après
une source fiable, ce joueur a signé un
contrat de dix-huit mois. L'ex-joueur
de la JS Kabylie devra toucher un
salaire de plus de 100 millions de centimes, assure la même source.
L'enfant de Guelma qui portera le
numéro 9 devra bénéficier d'un repos
pour repartir chez lui avant de
reprendre avec le groupe. Reste à
savoir s'il sera prêt pour la réception
de l'A Bou-Saâda dont le match est
prévu vendredi prochain à 14h30 au
stade Habib-Bouakeul.
«Les origines du président
ont motivé mon choix»
Le nouveau sociétaire d'El-Djamîya a
expliqué la raison l'ayant poussé à
opter pour El-Djamîya. "J'ai signé
dans un club réputé qui a enfanté de
nombreux joueurs de talent. Je suis
ravi de pouvoir porter les couleurs de

depuis l'été dernier. Ça nous a
permis de prendre un peu de
recul et de faire le vide. Je pense
que cette trêve est tombée à pic
pour nous. D'autant que ce repos
nous a permis de faire ce stage à
Terga dans lequel nous avons
profité pour corriger nos lacunes
et pour revoir nos plans. Cela dit,
ce stage nous a été bénéfique.
C'est ce qu'il nous fallait pour travailler dans la sérénité.

Et comment se présente la
reprise du championnat ?

Votre équipe a disputé un
match amical contre le RCR,
quel enseignement avez-vous
tiré de ce match ?

l'ASMO que j'ai choisi par rapport aux
offres de nombreux clubs dont le DRB
Tadjenanet en particulier et le CAB,
l'USMH, le Rapid de Relizane ou
l'ASO Chlef. Il y a aussi un autre facteur qui a motivé mon choix. C'est le

Naâmane de retour !

Le défenseur Adel Naâmane ne sera fort probablement pas libéré. En effet, ce
joueur a rejoint l'équipe à Terga où il a entamé une série d'exercices basés sur
l'aspect physique. D'après une source autorisée, ce joueur est partant pour
poursuivre son aventure avec le club de M'dina J'dida. Le retour de ce joueur ouvre
la voie à un possible revirement dans l'effectif ou presque.

fait que les origines du président
Baghor soient de l'Est du pays. C'est
pour ça que je lui ai donné ma parole
pour signer à l'ASMO. Donc je veux
aider l'enfant de ma région pour
remettre El-Djamîya à sa place en
Ligue 1, car c'est sa vraie place. Donc
je suis venu pour aider l'équipe à se
mêler à la course pour l'accession.
Pour être clair je ferais tout mon possible pour être à la hauteur de la
confiance du président et des dirigeants ainsi que des supporters", a-t-il
souligné avant-hier.
L. M. A.

Ce match a été intéressant pour
nous dans la mesure où il nous a
permis de retrouver l'ambiance
des rencontres même s'il s'agissait
d'un rendez-vous d'application.
Le match a été très disputé.

Pensez-vous que la trêve est
arrivée au bon moment pour
l'équipe ?

Ah oui ! Vous savez, la trêve
nous a permis de souffler après
une longue préparation entamée

Ecoutez, on sait que ça ne va
pas être facile. Il faudra être costaud sur le plan mental aussi.
Nous savons que les choses
sérieuses vont commencer. Nous
ferons le maximum pour donner
une bonne image de notre équipe. Je suis certain qu'avec ce
stage, l'équipe aura un meilleur
visage par la suite. C'est du moins
notre volonté et notre détermination. Notre souhait est de bien
entamer la reprise et ce match
contre l'équipe de Bousaâda. Un
bon départ nous stimulera
davantage et nous mettra en pleine confiance.
L. M. A.

El-Djamîya boucle son stage par un succès
La formation de M'dina J'dida a bouclé son stage de Terga par une
victoire. Hier, sur le terrain du CRB El-Amria de le R1, la bande au duo
Benchadli-Meguenni s'est imposée sur le score de deux buts à zéro
(1-0 à la mi-temps). Les buts ont été marqués par le polyvalent
Oussaâd et l'attaquant El-Ghomari.

MCS

Rahmouni : «On ne doit pas rater le départ»
A deux jours seulement de la reprise du championnat avec la réception du MCEE,
Mourad Rahmouni revient dans cet entretien sur plusieurs points liés à son équipe,
notamment le stage effectué à Hammam Rabbi durant la trêve, la phase retour ainsi que
la prochaine confrontation face au MCEE.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
«Le stage a été
une réussite»
Concernant le stage bloqué de 9
jours, le premier responsable de la
barre technique du MCS déclare :
"Le stage que nous avons effectué à
Hammam Rabbi a été une réussite
pour nous dans la mesure où il nous
a permis de peaufiner notre préparation et de bien profiter de cette
trêve pour recharger les batteries.
Pour cela, on en a profité pour effectuer quelques réglages sur le groupe et surtout combler les lacunes
afin que nous soyons prêts pour la
reprise de la compétition officielle."
«On aurait aimé jouer
des matches amicaux»
Par ailleurs, tout en affirmant que le
stage de Hammam Rabbi a été une
réussite pour son équipe, Mourad
Rahmouni a émis certains regrets :

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

"Franchement, on aurait aimé disputer quelques joutes amicales
durant ce stage afin de s'arrêter de
plus près sur les capacités du groupe et par la même corriger nos
erreurs, mais dommage les sparring-partners ont fait défaut et l'essentiel est que nous ayons une
bonne idée sur l'équipe sur laquelle
on peut compter pour cette deuxième phase du championnat."
«Les nouveaux sont en
mesure de donner un plus»
Alors que la direction n'a pas encore clos le recrutement étant donné
qu'elle est toujours à la recherche
des éléments qui seront en mesure
de donner un plus au groupe, le
coach du MCS a affirmé : "Je pense
que les nouveaux joueurs sont en
mesure de donner un plus et combler le manque dont souffrait l'équipe durant la phase aller. Pour cela,
je suis convaincu qu'on pourra faire
mieux que la phase aller et réaliser
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

les résultats escomptés afin espérer
d'atteindre notre objectif."
«Je n'ai rien décidé
concernant les recrues»
A une question liée à une probable
incorporation des nouvelles recrues
dès l'entame de la phase retour,
Mourad Rahmouni n'a pas voulu
afficher toutes ses cartes préférant
être plutôt discret concernant le dispositif tactique qu'il adoptera lors
de cette deuxième phase de championnat : "Franchement, je n'ai encore rien décidé concernant l'équipe à
aligner lors de cette phase retour et
surtout les nouvelles recrues. Cela
dit, j'ai une idée sur le groupe et on
tâchera d'aligner l'équipe qui sera
en mesure de réaliser les bons résultats."
«Il ne faut pas céder
des points à domicile»
Concernant le reste du parcours qui
attend son équipe, notamment cette

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

seconde phase du championnat qui
ne s'annonce pas facile, le coach
saidi nous confie : "Je pense qu'on
ne doit pas rater des points à domicile si on veut aller jusqu'au bout de
nos objectifs et réaliser les résultats
escomptés. Pour cela, on doit
prendre nos adversaire très au
sérieux et surtout ne céder aucun
point à domicile pour espérer figurer sur le podium à la fin de la saison."
«La victoire est
impérative devant ElEulma»
A propos de la rencontre de ce vendredi devant MCEE pour le compte
de la 16e journée du championnat,
Mourad Rahmouni s'est montré

catégorique en affirmant : "Nous
sommes dans l'obligation de réaliser un bon départ et surtout de
débuter par une victoire afin d'avoir
un moral au beau fixe pour la suite
de la compétition et espérer
atteindre l'objectif tracé. A cet effet,
la victoire est impérative et on fera
le maximum pour arracher les trois
points de la victoire."
K. Dj.

Belguerfi en route vers le MCS

Apres les deux recrues, le défenseur de l'US Biskra, Bouharoun, et l'attaquant de l'A Bousaâda, Bendjelloul, l'attaquant du CABBA Belguerfi
Walid est en route vers le MCS puisque d'après une source proche du club,
ce joueur sera à Saïda ce matin pour parapher son contrat.
Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

INSOLITE

22

L'esprit est
éclipsé par
l'esprit, comme
un diamant
par un autre
diamant.
W. Congreve

Citation

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

À LA UNE

ZLATAN ROI DE SUÈDE ?

La statue de Messi à Buenos Aires vandalisée

Rien n'est trop beau pour Zlatan Ibrahimovic.
Pas même le trône de son pays. A 35 ans,
l'attaquant de Manchester United semble
toujours aussi ambitieux. Sur son compte
Instagram, la star au catogan a publié un
montage le représentant en tenue royale.
Avec la légende "Carl XVII Guztaf". Une
référence directe à l'actuel roi de Suède, Carl
XVI Gustaf (sans Z), dont l'ancien Parisien
espère visiblement prendre la succession.
Une petite provocation qui devrait faire
sourire le principal intéressé.

Pas de torse, la tête et les bras... La
statue de Lionel Messi à Buenos
Aires, exposée en juin, a été presque
réduite de moitié. Une image
désolante concernant la plus grande
star du pays. Les touristes présents
dans ce quartier de Buenos Aires
exposant plusieurs statues des
grands sportifs du pays ont donc pu
l'unanimité en Argentine, nulle
voir celle de la star du Barça
complètement cassée et détériorée. doute que cet acte de vandalisme
Si Lionel Messi n'a pas toujours fait résulte d'une action isolée.

LES DEUX
PLANS DE
LEEKENS
POUR LA CAN

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

DU

JOUR

quotes-parts
des bénéfices

changeants

arme de
défense

points
opposés

nations

2
lentilles
réfléchi

heureux élu

canton suisse
ville de
Sicile

7

qui a de
gros os
retranchées

marque la
nouveauté

12

lettre
grecque

technicien
supérieur

mettre K.-O.

constellation

bouc
émissaire

exagérément
tranquille

doublé, ça fait
bien mal

U
H
R
T
T
E
N
I
B
O
R
L
T
O
A

A
A
E
E
G
E
L
U
L
E
E
I
I
U
T

N
M
D
R
I
E
R
A
M
S
U
E
N
A
N

U
P
N
N
I
R
N
N
S
E
D
G
A
N
O

M
O
O
E
K
O
E
I
N
E
S
E
R
I
M

M
I
F
R
D
P
A
N
T
O
L
P
G
E
E

O
N
F
E
H
E
D
E
N
U
C
B
E
R
R

C
G
R
R
D
U
G
H
E
A
O
I
A
C
A

R
D
I
I
A
A
A
T
R
O
T
B
F
T
E

7
5
9
6
8
2
1
4
3

6
8
3
4
7
1
5
9
2
E
T
M
L
L
N
I
B
I
M
M
O
R
A
L

fils de Noé

premier
impair

service
gagnant

amas

étain

équipe

10

3

radium

attrape
(une maladie)

5

monnaie de
Chine

1

tamiser

E
U
I
L
G
B
O
T
N
E
L
U
C
E
F

H
T
I
A
R
N
B
S
O
L
I
T
U
D
E

E
P
R
O
E
E
G
A
H
C
N
A
R
B
F

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AISSELLE
ALTERNER
BOUT
BRANCHAGE
CARBONE
COMMUNAUTE
DIGESTIF
DOUANIER
DUALITE
EDREDON
ESPECE
FECULENT
FONDERIE
GELULE
GRANIT
HANGAR

HUMIDE
IMMORAL
LIEGE
MARE
NEPHRITE
NOCIF
OFFENSER
ORBITE
PILLAGE
REMONTANT
ROBINET
SHAMPOING
SOLITUDE
TABLE
TANNERIE

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

T
S
I
L
O
F
F
E
N
S
E
R
L
D
N

1
2
4
9
5
3
8
6
7

pris avec
la main

SOLUTIONS

E
A
E
A
F
I
T
S
E
G
I
D
I
E
T

2
3
7
8
1
4
9
5
6

6

arides

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

9
6
8
5
2
7
4
3
1

9

vases
funéraires

Esquimaux

5
4
1
3
6
9
7
2
8

13

coule en
France (La)

patriarche

4
1
6
7
3
5
2
8
9

12

instrument
de tennismen

cri de douleur
(pêle-mêle)

7 9

3
7
5
2
9
8
6
1
4

11

13

3

8
9
2
1
4
6
3
7
5

10

11

3 4

5
1

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

9

terre
essartée

drôles et
grotesques

9

6

8

lettre
grecque

informations
précieuses

aéroport
parisien

6

2

7

8

paresseux de
nature

2

9

6

concepts

article
d’Arabie

6
9 2

4

5

prison

6

5 1

4

mélodie

titre anglais

4
8
8

3

peintre

torpeur
pathologique

SUDOKU

7

2

4

Un mendiant arrête un passant :
- Pardon, m'sieur, vous n'auriez pas perdu
votre portefeuille par hasard ?
- Mais non, heureusement !
- Ben alors, vous allez pouvoir me donner
une petite pièce.

5
7 4

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

E
X
C
L
A
M
A
T
I
O
N
S

E
F
A
O
F
E
D

R
E
R

G

E
G
O
U
T

I
R
O
N
I
S
E
R

E
R
E
S
I
P
E
L
E
S

O
O
G
O
N
E

E
I
I
R

E
R
E

B
A
S
I
Q
U
E

S

V
E
M

A
A

N
I
U
S
T
E
N
S
I
L
E
S
L

S
T
E
L
E
S
T
A
I
S
R
O
S
E

E
R
E
E
O
N
O
E
U
V
R
E
S

A
S
E
E
S
P
A
G
N
O
L
E
T
T
E

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

5

F A R I D
6 7

8

9 10

L A M R I

4 jours nous séparent du
premier match des Verts

LES MELÉS
ALI
HOUARI

Le sélectionneur national est
maintenant dans la dernière ligne droite de la préparation avant le coup d'envoi de la compétition africaine. A
quelques jours d'affronter le
Zimbabwe, deux options semblent se
présenter à lui par rapport à son schéma de jeu. Ça y est, on y est presque.
Le coup d'envoi de l'évènement continental est dans 3 jours maintenant. Les
Verts joueront leur premier match face
à la formation du Zimbabwe le 15 du
mois en cours. Le coach national,
Georges Leekens, est en train de tout
faire pour essayer d'avoir la meilleure
équipe possible pour la CAN car il sait
qu'il n'aura pas droit à l'erreur. Outre
la piètre prestation lors de la première
rencontre face à la Mauritanie, le technicien belge doit apporter les réglages
nécessaires pour que son équipe soit
prête pour ce premier match d'une
importance capitale pour les Fennecs.
Deux options semblent se dégager
pour l'ancien sélectionneur des Aigles
de Carthage concernant la manière de
jouer de son équipe. L'une d'elle sera
certainement appliquée.
Une attaque à quatre
(Guedioura ou Taïder saute)
La première option qui se présente à
l'entraîneur national, c'est celle de respecter la ligne de conduite des Verts
qui a fait son succès au cours des dernières années. C'est celle qui consiste à
jouer l'attaque à outrance. En effet,
dans ce schéma, 4 éléments à vocation
offensive seront alignés et Taïder pourrait être sacrifié. Il y aurait le seul
Bentaleb à la récupération avec
Brahimi comme meneur de jeu et
appelé à faire des efforts défensifs. Sur
l'aile gauche, on retrouverait Hilal
Soudani. Ce dernier a terminé l'année
2016 comme meilleur buteur de la
sélection et semble motivé à faire le
nécessaire pour faire une grande CAN.
Côté droit, il y aura l'indétrônable
Mahrez pour créer le déséquilibre dans
la défense adverse et devant, l'intouchable Islam Slimani, titulaire indiscutable et meilleur buteur en activité de
la sélection. Ce serait une sorte de 4-14-1 que le coach pourrait utiliser selon
ses besoins au cours de la première
rencontre par exemple.
Un milieu à trois
récupérateurs
(Soudani saute)
La seconde option qui se présente
devant Georges Leekens est un peu
plus défensive. En effet, celle-ci consiste à jouer avec trois milieux récupérateurs. Un trio comme Guedioura,
Bentaleb et Taïder. L'un des trois
joueurs sera un peu plus avancé sur le
terrain. Sur le côté gauche, il y aura
Yacine Brahimi et de l'autre côté, ce
sera Mahrez et enfin Slimani comme
avant-centre. Là aussi une disposition
en 4-3-3 que le coach pourrait utiliser
face aux grandes nations du football
continental tels que la Tunisie ou encore le Sénégal dans ce premier tour ou
bien le Cameroun si jamais l'EN se
qualifiait pour les quarts de finale. Des
options, il y en aura pour le coach.
Reste maintenant à trouver le parfait
équilibre pour monter une équipe qui
pourra faire face à la difficulté d'une
compétition aussi relevée et permettre
pourquoi pas à l'Algérie d'enfin triompher dans cette compétition qui la fuit
depuis 27 ans maintenant. C'est tout le
mal qu'on souhaite à Leekens pour
cette CAN.
I. Z.

IL A SORTI UNE TRÈS
BELLE PRESTATION FACE
À LA MAURITANIE
Alors que c'était
Belkhiter qui a joué
le premier match
face à la Mauritanie,
c'est son concurrent
direct, Meftah qui a
pris le relais hier. Le
moins que l'on
puisse dire, c'est qu'il
a sorti le grand jeu.
On se demandait
bien si le
pensionnaire de
l'USMA allait avoir
l'occasion de faire
valoir ses qualités
au cours de cette
rencontre.

3

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

MEFTAH
A FAIT BEAUCOUP
MIEUX QUE BELKHITER

PAR ISLAM Z.

tion a été séduisante et semble
avoir convaincu le coach national.

Georges Leekens a tranché
et c'est Meftah qui a débuté la partie en tant que titulaire sur le flanc
droit de la défense. Un poste où
l'EN a un gros souci depuis plusieurs semaines maintenant.
Meftah a donc eu l'occasion de
s'exprimer. Ce qu'on peut dire,
c'est qu'il a parfaitement saisi sa
chance au cours de cette partie et a
fait montre d'une grande volonté
pour bien faire. Revenu en équipe
nationale après une longue absence, le joueur veut maintenant rattraper le temps perdu. Sa presta-

La maîtrise en plus
On le disait, la prestation de
Belkhiter a été mitigée au cours de
la première rencontre. Une première mi-temps compliquée et une
seconde plus aboutie. Meftah n'a
pas eu ce genre de problèmes et a
fait le nécessaire pour sortir sa très
belle copie. Il a eu quelque chose
que Belkhiter n'a pas eu au cours
du premier match, la maîtrise.
Aussi, Meftah a de l'expérience à
en revendre que ce soit en club ou
en sélection. Il connaît parfaite-

ment l'Afrique pour y avoir joué
avec la JSK, la JSMB et maintenant
l'USMA. Un atout qui lui permet
de faire tourner les choses en sa
faveur par rapport à son camarade
du club africain. Le coach a très
bien noté la prestation du joueur et
a vu ce qu'il pouvait voir dans une
rencontre.
Devant Belkhiter ?
Après sa très belle prestation, il
semble bien que Meftah ait pris de
l'avance par rapport à Belkhiter
dans leur lutte commune pour une
place de titulaire. En effet, l'un a
sorti une prestation mitigée et

Leekens a tranché

Mbolhi sera le gardien
de l'EN pendant la CAN
Avant même qu'il ne s'envole
pour la France avant-hier afin de
passer sa visite médicale et signer
son contrat au Stade Rennais, coaché par un entraîneur que l'Algérie
connaît bien, Christian Gourcuff
en l'occurrence, Raïs Mbolhi était
déjà désigné par Georges Leekens
pour être le gardien numéro 1 des
Verts lors de la prochaine CAN en
Gabon, et qui verra l'EN donner la
réplique dimanche prochain à
Franceville à l'équipe du
Zimbabwe pour son premier
match à partir de 17h. Raïs Mbolhi
qui ne s'était pas entraîné avanthier avec le reste du groupe en raison d'un surmenage dû à la charge
de travail qui lui a été imposée lors
de ce stage de préparation par le
staff technique national n'a donc
pas joué les deux matchs de préparation des Verts face au même
adversaire, la Mauritanie en l'occurrence. Son dernier match
remonte au mois de novembre
dernier face au Nigeria à l'occasion
des éliminatoires de la Coupe du
monde. Une rencontre que les
Verts ont perdus sur le score de

trois buts à un. Ainsi donc, et malgré ce manque de compétition,
l'entraîneur belge a décidé de
renouveler sa confiance au
keeper des Verts qui avait
pour rappel rejoint les
rangs de notre équipe
nationale en 2010 à
l'occasion de la Coupe
du monde en Afrique
du Sud.
Ses belles
prestations
dans les grands
tournois ont joué
en sa faveur
Il faut dire aussi
que si Leekens a
décidé que Mbolhi
reste le numéro
un, c'est tout simplement parce qu'à
l'heure actuelle il
n'y a pas un gardien
qui lui est supérieur
et qui peut en conséquence le titiller dans
son poste. L'autre argument avancé notam-

ment par l'entraîneur des gardiens
qui se charge d'entraîner Mbolhi y
compris à l'étranger, c'est que
Raïs a toujours répondu
présent lors des grands
tournois, même lorsqu'il manquait de
compétition. Un argument plutôt convaincant et qui permettra donc à Mbolhi
de disputer sa
troisième coupe
d'Afrique des
Nations (2013,
2015 et 2017).
Après sa
signature au
Stade
Rennais, il
était de retour
à Sidi Moussa
hier dans la
soirée pour
s'envoler
demain avec le
reste de la délégation pour
Franceville.
A. H. A.

l'autre a sorti une très belle prestation. Reste à savoir maintenant ce
que va en penser le coach et surtout ce qu'il va décider pour la
suite par rapport au joueur qui va
débuter comme titulaire au poste
de latéral droit. Même si rien n'est
encore joué, on peut dire que
Meftah a pris une longueur
d'avance pour prendre la place de
titulaire et débuter la première
rencontre de la CAN face au
Zimbabwe dans 4 jours maintenant. Encore quelques jours pour
Leekens avant de trancher et présenter la meilleure équipe possible
actuellement.
I. Z.

Aucune décision n'a
été prise pour l'instant

RAÏS
BIEN PARTI
POUR ÊTRE
CAPITAINE

Face à la Mauritanie samedi
dernier c'est Issa Mandi qui a
hérité du brassard de capitaine
en l'absence de Carl Medjani
non convoqué pour cette CAN au
Gabon. Le deuxième capitaine
de l'EN étant lui aussi absent,
Sofiane Feghouli en l'occurrence, qui sera donc capitaine lors
de cette coupe d'Afrique des
Nations. Pour l'instant, et
d'après nos informations,
Georges Leekens n'a toujours
pas tranché. La décision sera
certainement prise dans les
deux jours à venir, une fois que
l'équipe sera installée à
Mouanda : "J'ai plusieurs capitaines et pas un seulement",
avait-il précisé lors de sa
conférence de presse qui a précédé le stage. Ainsi donc, le
coach belge n'a toujours pas
tranché quant au capitanat.
Celui qui portera le brassard
sera un des anciens de ce groupe, et tout porte à croire qu'il
s'agira du keeper des Verts Raïs
Mbolhi.
A. H. A.

www.competition.dz

Mercredi 11 janvier 2017

www.competition.dz Mercredi 11 janvier 2017

À LA UNE

2

À LA UNE
Iniesta
a appelé CR7
et le Real
pour
s'excuser

Le 11 entrant Belkaroui a remplacé
Asselah, Meftah,
Mandi, Ghoulam,
Bensebaini,
Guedioura, Bentaleb,
Mahrez, Brahimi,
Slimani, Soudani

CAN

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

Buteurs
Doublé de Slimani,
Mahrez, Taïder,
Brahimi, Soudani

Algérie 6
Mauritanie 0

Les Verts déroulent

À SIDI MOUSSA
PAR ASMA H. A.

Comme
prévu, la
deuxième rencontre face à la
Mauritanie s'est jouée à huis
clos au Centre Technique
nNational de Sidi Moussa à
17h. Si lors de la première
joute
amicale,
Georges
Leekens a décidé de faire tourner son effectif afin d'avoir
une idée sur les remplaçants,
hier ce n'était pas le cas. En
effet, l'entraîneur national a
décidé à l'occasion de cette
ultime rencontre, deux jours
avant le départ pour
Franceville, d'aligner son
équipe-type que ce soit en
défense ou en attaque. En l'absence de Mbolhi parti signer à
Rennes, Malik Asselah a joué
son deuxième match de suite
avec les Verts. Dans l'axe central, c'est la paire qui joué la
seconde période du premier
match contre ce même adversaire qui a été alignée, à savoir

Aïssa Mandi et Ramy
Bensebaïni. Sur le côté gauche
et comme d'habitude c'est le
défenseur de Naples Faouzi
Ghoulam qui a occupé ce
flanc.

Sur le côté droit, l'entraîneur national a procédé à
un léger remaniement en
incorporant Rabie Meftah à la
place de Belkheiter titulaire le
week-end dernier.
L'arrière droit de l'USMA qui
s'en est fortement bien sorti
hier, puisque tous les présents
nous ont fait savoir que
Mefath a fait valoir son capital
expérience, en fournissant une
très belle partie. Au milieu de
terrain, là aussi l'ancien sélectionneur des Aigles de
Carthage a décidé de donner
plus de temps de jeu à Adlène
Guedioura à la place de
Saphir Taïder. Ce dernier a
néanmoins fait son entrée en
cours de jeu et a même inscrit
un but. Adlène Guedioura a

été associé à Nabil Bentaleb
dans la récupération du ballon. Pour ce qui est du milieu
offensif et de l'attaque, pour ce
match, Leekens a fait appel à
toute son artillerie : Yacine
Brahim, Ryad Mahrez, Larbi
Hilel Soudani et Islam
Slimani. Et le moins qu'on
puisse dire c'est que les autres
joueurs n'ont pas déçu.

Brahimi excellent,
lors des derniers matchs avec
son club du FC Porto a confirmé sa bonne forme et a même
inscrit un but. Ryad Mahrez a
lui aussi fourni une belle prestation avec à la clé une passe
décisive et un but. Le buteur
attitré de l'EN, Islam Slimani,
s'est permis le luxe d'inscrire
un doublé. Et enfin, Soudani,
et comme à chacune de ses
titularisations, il a encore frappé en marquant un but. Six
buts au total face à une équipe
mauritanienne qui a tenté de

tenir le choc durant les 30 premières minutes, mais qui a
complètement flanché juste
après. Une victoire avec pas
moins de six réalisations, mais
aussi 0 but encaissé, ce qui
n'était pas arrivé depuis le 4
septembre dernier et la victoire par 6 à 0 face au Lesotho. Il
faut dire aussi que le schéma
tactique plutôt offensif hier a
donné ses fruits, contrairement à celui de samedi dernier où Leekens a joué un peu
plus la prudence. Deux plans
de jeu différents testés face à
cette même équipe mauritanienne. Reste à savoir pour
lequel d'entre eux optera l'entraîneur national dimanche
prochain pour venir à bout du
Zimbabwe. Une large et belle
victoire que tous les Algériens
auraient certainement voulu
voir pour se rassurer à la veille
de cette coupe d'Afrique des
nations.
A. H. A.

Il a cédé
sa place
à Belkaroui
Bensebaïni
blessé
au genou

Hier face à la
Mauritanie, Ramy
Bensebaïni n'a pas
pu terminer le
match. La raison,
une blessure au
niveau du genou qui
l'a contraint à quitter la pelouse. Le
joueur du Stade
Rennais a été remplacé par Hichem
Belkaroui. A priori
et d'après nos
informations rien
de grave et le
joueur pourrait
récupérer de sa
blessure très vite.

Bounedjah
a joué
20 minutes

Baghdad
Bounedjah, qui
avait été titulaire
samedi dernier et
qui a même marqué
un but, a été incorporé en cours de
jeu hier. Ce dernier
a disputé les dernières 20 minutes
du match.

IL EFFECTUERA SA VISITE MÉDICALE AUJOURD'HUI

Medjani à Trabzonspor pour 18 mois

Hier dans ces mêmes colonnes
on vous faisait savoir que Carl
Medjani était en négociations très
avancées avec son ancienne équipe du Trabzonspor. Il y a quatre
jours de cela, l'ancien capitaine
des Verts s'était rendu en Turquie
pour rencontrer le nouveau président du club. Ces premières discussions avec la nouvelle direction du club turc se sont plutôt
bien passées, puisque à la suite de
ce premier round, Medjani s'est
envolé dimanche pour Madrid
afin de rencontrer les dirigeants
de son club de Laganés. Une rencontre qui avait pour but de résilier son contrat qui le liait jusqu'à
la fin de saison avec le nouveau
promu de la Liga. Une résiliation
de contrat qui s'est faite avanthier lundi en début d'après-midi,
puisqu'un accord à l'amiable a été
trouvé entre le joueur et ses responsables, d'autant plus que ces
derniers avaient même recruté il y
a quelques jours de cela son remplaçant pensant que le défenseur
de l'EN allait être absent pour
plusieurs jours à l'occasion de la
coupe d'Afrique des nations. Du
coup, le club de Laganés s'est

retrouvé avec un joueur en plus,
ce qui a en quelque sorte facilité le
départ de l'Algérien.
Ersun Yanal, la raison
qui a motivé son choix
Hier mardi, Medjani a pris encore
une fois l'avion pour retourner en
Turquie, mais cette fois-ci pour
parapher son contrat avec son
ancien club de Trabzonspor. Un
club avec qui Medjani a eu un différend quant à des salaires
impayés il y a quelques mois de
cela. un problème que le joueur a
d'ailleurs porté devant la plus
grande instance mondiale du
football, la FIFA, en l'occurrence.
Néanmoins et concernant ce
conflit, les deux parties ont réussi
à trouver un accord à l'amiable il
y a deux jours, et ce sont mises
d'accord pour un nouveau contrat
d'un an et demi. Il faut dire aussi
qu'en plus de l'accord à l'amiable
trouvé avec la direction turque
pour régulariser sa situation salariale d'il y a quelques mois, ce qui
a aussi poussé Carl Medjani à
revenir à Trabzonspor, c'est le
retour de son ancien coach Ersun
Yanal. Ce dernier qui avait succé-

dé à l'époque à Vahid Halilhidzic
connaît très bien l'Algérien.
Medjani avait pour rappel réalisé
l'une de ses meilleures saisons
sous la houlette du coach turc et
espère ainsi faire de même cette
saison. Ainsi donc, il est prévu
que Medjani passe sa visite médicale ce matin, cette dernière sera
bien évidemment suivie de sa
signature jusqu'à l'été 2018.
Leekens ne l'a pas banni
de la sélection
Finalement, la non-convocation
de Medjani pour la CAN au
Gabon ne lui aura pas porté que
préjudice, même si le joueur est
resté sous le choc à la suite de
l'annonce de la nouvelle. En effet,
la non-présence du capitaine des
Verts dans la liste des 23 lui a permis de trouver un club preneur
lors de ce mercato. L'objectif étant
de retrouver du temps de jeu,
même si Madjani avait disputé
pas moins de 12 matchs sur 17 et
le motif du manque de compétition invoqué par le coach national
lors de sa conférence de presse
était peu convaincant. Toutefois,
et alors que beaucoup pensaient

que cette non-convocation sonnait
comme la fin de la carrière internationale de Medjani, nous avons
appris que Georges Leekens ne
l'a nullement banni de sa liste
des joueurs à qui il pourrait
faire appel à l'avenir. Bien au
contraire, l'entraîneur belge
aurait confié à ses proches collaborateurs que dès que
Medjani retrouvera du temps
de jeu, il sera à nouveau rappelé
en sélection. Plutôt une bonne
nouvelle pour le joueur qui souhaite bien évidemment une
bien meilleure fin en
équipe nationale
que celle d'une
mise à l'écart
définitive à la
suite d'une surprenante nonconvocation
pour la coupe
d'Afrique des
nations au
Gabon.
A. H. A.

Bensebaïni hier

Benyahia et
Cadamuro pas
dans les plans
de Leekens
PAR ISLAM Z.
L'EN disputait donc son second match
amical face à la Mauritanie à l'abri des
regards. Bensebaïni est sorti blessé.
Pour le remplacer, le coach a fait appel
à… Belkaroui. On aurait tendance à
croire que le joueur du Stade Rennais
aurait marqué des points pour prendre
la place de titulaire dans la défense
centrale. En effet, hier, il a été aligné
d'entrée par le sélectionneur national
pour la seconde joute amicale.
Cependant, les choses se sont mal passées pour lui car il a dû quitter le terrain après une blessure. On croyait
alors que le coach allait faire rentrer
soit Cadamuro, soit Benyahia. A la surprise générale, Leekens a fait appel à
Hichem Belkaroui. Un signe qui ne trompe pas de la part du coach national sur
le fait qu'il compte énormément sur le
sociétaire de l'EST. Malgré ses prestations médiocres dernièrement, que ce
soit face au Nigeria ou samedi dernier
face à la Mauritanie, l'ancien de l'USMH
continue de jouir de la totale confiance
du sélectionneur national. Ceci nous
pousse à avoir un autre constat, celui
que le coach ne calcule pas les deux
autres défenseurs de l'équipe, à savoir
Cadamuro et Benyahia. Le fait de ne pas
leur donner une chance de s'exprimer
laisse à penser que le coach ne compte
pas du tout sur eux pour la compétition
sauf rebondissement ou cascade de
blessures. Pour Belkaroui, on peut parler d'une nouvelle occasion en or de
faire ses preuves sous peine de compromettre de manière définitive ses
chances de jouer la moindre rencontre
au cours de la prochaine CAN.

RONALDO
CHAMBRE MESSI

En marge de la cérémonie organisée par la FIFA qui l'a vu
être élu meilleur joueur de l'année 2016, Cristiano Ronaldo
en a profité pour glisser un tacle à Messi et Piqué.
«Avec le Real Madrid, on a
gagné la Ligue des champions, avec le
Portugal on est entrés dans l'histoire. Je
remercie mes coéquipiers, mon entraîneur. C'était une année fantastique, a
expliqué Cristiano Ronaldo avant de
livrer son souhait pour la nouvelle
année. Mon désir pour 2017, c'est que
certaines personnes retrouvent toute
leur tête." Une attaque en règle contre
Gerard Piqué qui n'a cessé ces derniers
jours de s'en prendre au Real Madrid et
à sa possible influence sur les arbitres.
L'effectif blaugrana avait choisi de

sécher la cérémonie organisée à Zürich
par la plus haute institution de football
au monde. Ronaldo a aussi chambré
son meilleur ennemi : "J'aurais voulu
que Messi soit là, et tous les joueurs de
Barcelone", a lâché l'international portugais au moment de recevoir son prix.
En réalité, Léo Messi et Gerard Piqué
avaient choisi de boycotter volontairement ce rendez-vous prestigieux, peutêtre pour se venger d'une précédente
absence des Madrilènes, sous les
conseils de José Mourinho en 2011.
On ne refera pas l'histoire.

Cristiano Ronaldo a
fait remarquer à sa
manière que l'absence des joueurs du FC
Barcelone lundi soir
en Suisse l'avait
étonné. Il n'est pas le
seul puisque Daniel
Alves et Roberto
Carlos, pour ne citer
qu'eux, ont également noté le vilain
tour joué par les
Blaugrana, qui ont
préféré rester au
chaud en Catalogne
pour mieux préparer
le 1/8 de finale
retour de la Coupe du
Roi contre l'Athletic
Bilbao (défaite 2-1 à
l'aller). Sauf
qu'Andres Iniesta
s'est senti confus.
Comme l'affirme
Marca, le milieu de
terrain du Barça a
contacté plusieurs
joueurs du Real
Madrid, dont le lauréat de The Best
Cristiano Ronaldo,
pour leur présenter
ses excuses au nom
de toute la délégation blaugrana. Le
capitaine barcelonais
leur aurait ainsi
assuré que les
joueurs absents n'y
étaient pour rien
dans cette surprenante décision qui
émanait de leurs
dirigeants.

23

La Coupe du monde passe à 48

Il y a du pour et du contre
Toujours plus grand, toujours plus de matches, toujours plus de bénéfices escomptés. La Fifa a adopté le projet transformant le Mondial 2026 en une compétition
à 48 équipes contre 32 actuellement. Une révolution qui fait grincer les dent des
observateurs du football. Le point pour vous sur l'incidence de cette décision.

POUR

CONTRE

Augmentation des revenus
Un rapport confidentiel de la FIFA a
établi que le passage de 32 à 48
équipes générerait 605 millions d'euros de gains supplémentaires. En
théorie, des fonds utilisables pour
favoriser le développement du football et l'accélération de son universalisation.

Baisse du niveau
Élargir le plateau, c'est prendre le
risque de la multiplication des
matches peu spectaculaires, avec des
petites équipes fermant le jeu pour
éviter de prendre une doudoune.

Une fête plus
cosmopolite
On l'a vu à l'Euro 2016 où le passage
de 16 à 24 équipes a permis à des
publics nouveaux (celui de l'Islande
notamment) de créer un véritable
vent de folie et de renouveler le
genre.
Un levier
de développement
Dans les pays qui accéderont au
Mondial pour la première fois, le football prendra mécaniquement un nouvel essor.
Plus de matches
Une phase finale de Coupe du
monde, c'est actuellement 64 matches.
À partir de 2026, ce sera 80?! Pour les
adeptes du toujours plus, c'est mieux.
Des matches
couperets plus tôt
La formule à seize groupes de trois
équipes débouchera sur des 1/16 de
finale. Il y aura donc un tour supplémentaire à élimination directe.

Le risque d'arrangement
Avec des groupes de trois, le risque
du dernier match arrangé est accru.
La FIFA cherche d'ailleurs une formule pour le prévenir.
Des qualifications
dépréciées
La course à la qualification est un
feuilleton passionnant qui vaut par la
rareté des billets décernés. Un pays
européen a aujourd'hui une chance
sur quatre d'être de la fête (13 qualifiés pour 54 participants). En 2026 (16
qualifiés), ce sera quasiment une
chance sur trois.
Plus de fatigue
Peu de nations pouvaient déjà organiser une Coupe du monde à 32. À
48, cela réduirait encore les candidats.
La FIFA vient d'ouvrir la possibilité
de coorganisations. Deux pays, c'est
souvent une logistique plus lourde
pour les sélections, plus de voyages,
de distances et donc de fatigue pour
les joueurs.

A-t-on lésé Cadamuro ?

Le premier cas est celui du joueur du
Servette de Genève. Revenu en grâce il y
a quelques mois, ce dernier n'a pas
vraiment eu l'occasion de justifier son
retour en Vert. Peu de temps de jeu, il
n'est pas rentré samedi. Il faut dire
aussi qu'on ne connait pas vraiment le
niveau du joueur actuellement. La D2
suisse est loin d'être l'un des meilleurs
championnats et cela pourrait être une
raison. Cependant, sur un match amical,
il aurait peut-être mérité qu'on lui
accorde sa chance surtout que c'est un
élément polyvalent.

Benyahia,
une interrogation

Pour ce qui est du joueur de l'USMA,
tout le monde connaît ses qualités. L'un
des meilleurs dans le championnat.
Toutefois, lui aussi n'a pas
su trouver grâce aux
yeux du sélectionneur
national afin d'avoir
sa chance et
pourquoi pas
essayer de
bousculer la
hiérarchie établie en
défense centrale.
Autant
d'interrogations qui
restent pour le
moment sans
réponse.
I. Z.

Compétition / PUB

ANEP 501 057 du 11/01/2017

Compétition / PUB

ANEP 501 043 du 11/01/2017

24

Il a signé pour 2 ans

Mercredi 11 janvier 2017

ARRET SUR IMAGE



1 édition de la
Coupe Djamila
re

La première édition de la
Coupe Djamila, réservée aux
structures universitaires
féminines de football et de
handball, débutera vendredi
à la salle OMS d'El-Biar, à
l'occasion de la
commémoration du double
60e anniversaire de la
bataille d'Alger et de la grève
des 8 jours, a indiqué lundi le
président du CSA/Olympique
sportif des étudiants
universitaires, initiateur de
l'évènement. "A travers cette
manifestation, nous voulons
rendre hommage aux
héroïnes de la bataille
d'Alger (7 janvier 1957), en
l'occurrence Djamila Bouazza,
Djamila Boupacha, Djamila
Bouhired et Djamila Amrane",
a fait savoir le président du
CSA/Olympique sportif des
étudiants universitaires,
Ali Rafa.

SERRAR

«

L'axe central des Verts
m'inquiète vraiment»

La défense des Verts ne rassure point à quelques jours du début
de la CAN. Serrar livre son avis d'expert sur la question.

En tant qu'ancien défenseur international,
que vous inspire la défense centrale des
Verts ?
C'est un secteur qui m'inquiète vraiment.
Jadis, ce n'est pas pour rien qu'on utilisait le
terme de charnière centrale, c'est justement
parce qu'on mesurait l'importance de ce secteur.
Il était primordial de trouver une complémentarité entre le libero et le stoppeur, comme on le
disait dans l'ancienne appellation. Aujourd'hui,
je note une défaillance terrible au niveau de
l'axe central de la défense algérienne. On n'a pas
encore vu à l'œuvre Benyahia, mais je peux dire
que Belkaroui et Mandi constituent une vraie
source d'inquiétude.
Quelle serait donc la paire la moins
mauvaise à qui faire confiance au Gabon ?
Personnellement, j'opterais pour le duo
Bensebaïni-Benyahia, mais je me soucierai de
les renforcer avec un milieu de terrain très fourni en milieux récupérateurs. Moi, j'alignerais

Une dizaine de
fous des Verts se sont
envolés hier à destination
de Franceville. Sur la photo,
on peut y reconnaître ammi
Abdelkader de Frenda,
Issam d'El-Eulma et
Kader de Réghaïa

volontiers trois éléments à vocation défensive
au milieu pour pouvoir protéger un petit peu
notre arrière-garde. Il ne faut pas perdre de vue
que dans le football moderne, c'est le côté défensif qui prime. Après, on gagne grâce à de petits
détails, des balles arrêtées...
Trois récupérateurs, n'est-ce pas trop ?
Le problème, c'est que nous avons une grosse lacune en défense, on doit la combler pour se
protéger. On ne peut pas faire autrement.
Ce serait difficile ensuite pour animer le
secteur offensif, non ?
On a une attaque qui peut franchir n'importe
quelle défense. On joue avec trois attaquants,
deux excentrés et une pointe, on créera le surnombre avec leur rapidité. Actuellement, le
meilleur dispositif tactique pour l'Algérie est
d'être en attente de l'adversaire. On ne peut pas
jouer en attaques placées, en faisant le jeu, on
risquerait de se dégarnir derrière et fragiliser

davantage la défense centrale, ce serait fatal
pour nous.

Optimiste ou pessimiste, finalement ?
En tant qu'Algérien, je le suis et je dois l'être.
Mais en tant qu'ancien joueur et un petit peu
connaisseur du football, j'émets des réserves.
J'attends de voir les trois premiers matches pour
me faire une idée précise. Dans un groupe avec
le Zimbabwe, le Sénégal et la Tunisie, nous
avons le devoir de passer le premier tour. Mais
ce ne sera pas une sinécure. Il est toujours difficile de jouer un derby maghrébin, il s'gira donc
de ne pas attendre le troisième match pour jouer
la qualification.
Quel est votre favori pour remporter le
tournoi ?
En tant qu'Algérien, je miserai toujours sur
mon pays. Mais l'ancien footballeur que je suis
me dit de mettre en valeur le Ghana. Même si ce
pays a mal entamé les éliminatoires de la Coupe
du monde 2018, il faudra l'attendre lors de cette
CAN.
H. D.



10 mois sans
indemnités

Les
évaluateurs
interpellent
Raouraoua

Les évaluateurs
d'arbitres n'ont pas
perçu leurs
indemnités depuis 10
mois, une situation
compliquée qui les a
beaucoup affectés.
Ils se sont adressés
à plusieurs reprises
à la FAF pour essayer
de régler ce
problème, en vain.
Malgré les efforts du
président de la CFA,
qui a fait le
maximum pour
trouver des
solutions, le blocage
se situe au niveau du
financier du siège de
Dely Ibrahim.
Beaucoup d'anciens
arbitres
internationaux,
reconvertis en
évaluateurs, comme
Kaddouri, Hafirassou
ou Mazari, pour ne
citer que ceux-là,
souhaitent vraiment
que ce problème soit
réglé dans les
prochains jours,
sinon beaucoup
d'évaluateurs seront
contraints de
s'arrêter. Ils
interpellent le
président de la FAF
pour intervenir
rapidement.

ZERGUINE
ANNONCE LA COULEUR
«Je suis un buteur né,
je marquerai beaucoup de buts»

ai aujourd'hui»
er
gn
si
je
,
pe
ci
in
pr
n
«E
:
e
ch
ïtè
Ba

Pas de 6e licence pour la JSK
Chemali dans l'expectative

GOURMI

AU MCA POUR 30 MOIS
ET 300 MILLIONS/MOIS

«J'ai refusé le
CSC et des clubs
du Golfe pour le
Mouloudia»
Bouhenna-Mebarakou :
la concurrence fait rage

www.competition.dz MERCREDI 11 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4875 ISSN 1111

Algérie 6 - Mauritanie 0

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

CAN SLIMANI, BRAHIMI, MAHREZ, SOUDANI ET TAÏDER BUTEURS

2017
Algérie-Zimbabwe
J-4

LES VERTS

ATTAQUENT
Meftah écrase
Belkhiter

Il a quitté Sidi Moussa avant-hier en soirée
Il a passé la visite médicale et signé son contrat
Rennes attend sa lettre de libération

GOURCUFF

RECRUTE MBOLHI
OFFICIEL

www.competition.dz

MEDJANI RETOURNE
À TRABZONSPOR
WEST HAM REFUSE DE
PRÊTER FEGHOULI À LA ROMA

Bensebaïni se blesse au genou,

Belkaroui le remplace

Leekens
ignore
Cadamuro
et Benyahia

En amical : CA Bizerte 1 - NAHD 0
MOB
USMA
UNE
DÉFAITE
Henkouche
Toujours pas de
ET BEAUCOUP
veut
Bouda
défenseur axial ! Hamzaoui, c'est presque fait D'ENSEIGNEMENTS

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful