Note d’information

UNICEF Tanganyika : 70 ans
de rêves et réalités

UNICEF RDC

Le 10 Décembre 2016, au cercle des cheminots de la SNCC, à Kalemie, Chef-lieu de la Province du Tanganyika; les
représentants de différentes organisations qui militent pour le bien être de l’Enfant, les différentes membres du
système de nations-unies, les associations féminines du Tanganyika, toutes les structures d’encadrement d’enfants
initiés à la participation et à la communication extérieure, le staff de l’UNICEF dont la journée leur a été dédiée, et
Mme le Commissaire Général en Charge de FEFAE, Représentant du Gouverneur de Province, et autres invités qui se
sont improvisés et donc plus de 600 personnes ont répondu présents sous une pluie battante à la commémoration
du 70ème anniversaire de l’UNICEF, célébrée chaque année le 11 décembre.

Enfants reporters lors de l’exposition
A vrai dire, cette célébration a connu de grands moments forts et innovants qui ont poussé des enfants initiés à la
participation et à la communication extérieure d’avoir de messages interpellateurs et aux décideurs et à la
communauté. Si l’UNICEF n’existait pas, il aurait fallu l’inventer, et pour s’en convaincre, il n’y a qu’à voir avec quel
engouement, quelle franchise et quel éclat, ses 70 ans ont été célébrés ce samedi 10 Décembre à Kalemie et nul n’est
resté indifférent. Les Enfants Reporters ont magnifié les actions de cette Organisation, je cite : Unicef-RDC. Ces
derniers, lors de l’exposition de Photos, présentée en Quatre Thématiques sectorielles ont démontré noir sur blanc
les réalisations de l’UNICEF et le défis qui l’attend depuis l’installation de son bureau à Kalemie en 2004. Il a été encore
question d’interpeler les autorités politico-administratives et l’assistant à s’impliquer dans la promotion du respect
strict du Droit des enfants.

A vrai dire enfin, le cercle des cheminots de la SNCC a vibré au rythme de célébration gigantesque lors aussi de
présentation de poésie, de déclamations de poèmes, de l’historique de la Convention Internationale aux Droits des
Enfants par les Enfants Reporters, de chants entonnés par ceux initiés à la participation (La voix des anges) dans
laquelle des messages clés et clairs ont été formulés dans le but de promouvoir le changement de comportement et
non personne n’est resté indifférent car selon certains parents des Enfants Reporters présents à la célébration, ont
indiqué que la demeure de l’UNICEF est synonyme d’espoir pour leurs enfants, car ces derniers sont devenus, bis
repetita des Ambassadeurs de leurs pairs surtout lorsqu’ils défendaient leur cause en s’appuyant sur les articles clés
de la CDE, tels que :
- Article 6 qui parle du Droit à la vie ;
- Article 7 qui parle du Droit à un nom, à l’Enregistrement des naissances ;
- Article 28 qui parle du Droit à l’éducation ;
- et d’autres qui parlent des Droits à la liberté de penser, à l’information, etc.

Exposition d’UNICEF 70 et la CDE
Et c’est toujours au cours de cette commémoration que les enfants ont démontré à la commissaire Générale en charge
de FEFAE, représentante du gouverneur de province, les efforts combien louables que fournisse l’UNICEF dans le cadre
du partenariat UNICEF-RDC pour le bien-être des enfants surtout les vulnérables pour améliorer leur situation de vie
au Tanganyika. Mais aussi le faire parvenir à constater les disparités très criantes dans le respect de leur Droit entre
les Enfants des milieux ruraux et ceux des milieux urbains, filles et garçons, le phénomène enfants de la rue, Mariage
précoce……. malgré la présence des instruments juridiques qui les défendent et dont notre pays la RDC les a ratifiés
en bonne et due forme et l’ont demandé de punir tous ceux-là qui font fi de ces réglementations.

Odette, Enfant reporter en Poésie UNICEF 70
Disons tout de même que nonobstant les réalisations de l’UNICEF en RDC dont nous fêtons ses 70 ans d’existences,
des milliers d’enfants au Tanganyika sont victimes de violation de leur Droit, notamment : Droit à la survie, au
Développement, à la protection, et à la participation ; certes les conséquences de cette problématique sont multiples
quant à l’approche DROIT dont sa privation est cruelle dans un pays qui se dit de droit, ont indiqué les enfants reporters
dans leurs différents exposés. Et donc la prise de position en faveur de la lutte contre tous ces maux qui rongent la
province à travers des engagements fermes qui permettront la jouissance de leur Droit est un atout incontournable a
renchéri le Chef de Bureau de l’UNICEF Tanganyika.
Très satisfaite du déroulement des activités commémoratives le 70ème Anniversaire de l’Unicef, c’est au nom de son
Excellence Mr le Gouverneur de Province, que Mme le commissaire Général s’est dit interpeller dans la promotion et
le respect de Droits des Enfants de sa juridiction afin de mettre à la disposition de ses enfants un monde meilleur, wait
and see, disent les anglais.
L’UNICEF pourra, nous le pensons, faire l’unanimité, en transformant les rêves, tous les rêves en réalité, le jour ou la
CDE ne sera plus une archive que des étudiants en relation internationale vont consulter pour faire leur mémoire, mais
un document dont on respecte l’esprit et la lettre ; ce jour-là disons tout le net le Gouvernement du Tanganyika
reflétera en s’élargissant, le Tanganyika d’aujourd’hui plutôt que celui d’hier.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful