Vous êtes sur la page 1sur 1

Avec le

, personnalisez votre mobile

Encore plus de choix sur le 3214 !

Service ouvert aux téléphones fixes et mobiles, recommandé par Bouygues Telecom

*0,34 €/mn + tarif de votre opérateur. Voir liste des opérateurs, tarifs et mobiles compatibles au 0 805 907907 (appel gratuit depuis un fixe). Service disponible au 10/03/2003 et susceptible d’évoluer. Bouygues Telecom – 20 quai du Point du Jour – 92100 Boulogne Billancourt. SA au capital social de 606 661 789,28 € 397 480 930 RCS Nanterre.

MemoPage.com SA ® / juin 2002 / Auteur : Joëlle Herry / Expert : Véronique Brière / ISSN : en cours

930 RCS Nanterre. MemoPage.com SA ® / juin 2002 / Auteur : Joëlle Herry / Expert
Herry / Expert : Véronique Brière / ISSN : en cours

duraisonoufondationlapasn'exclutquil'Etat,deabsolutiste

estpouvoirlelaquelleseloncelles'opposethéoriecetteApouvoir.

seul.peupledul'émanation

théorielaàcorrespondpouvoirdulégitimesourcecommeDieu

absolu.politiquedroitundéfinirdepermettrepeutDieucontraire,Au

politique.pouvoirdenotionlaaveccontradictionenpasn'estDieu

divineoriginesonparlégitimépouvoirLe

!"

nel'hommededroitsLescontrat.toutàrapportparprivéesphèrela

spirituelpouvoir,deformeaucuneparcauseenremisêtrepeuvent

temporel.ou

.personnelles)opinionsdes(celleprivéesphèrelade(citoyenne)

deantérioritéd'ailleursayill'homme,dedroitsdesvuedepointDu

publiquesphèreladedistinctionladoncetreligionlaàrapportpar

l'Etat,del'autonomiepréconisel'EtatdecontractualistethéorieLa

depointduasservissementfoislaàdoncayIlciviles.loisauxnon

estCelapensée.ladevuedepointduaussimaispolitique,vue

leslequel,seloncontrat,duthéorieladeprincipeleaveccontraire

pensée.libredeinaliénabledroitunontcitoyens

consenti,librementontcitoyenslesauquelpouvoirunestL'Etat

deetrèglesde(pouvoirvolontairementobéissentilsauquel

commel'EtatdethéocratieladifférenciequiceC'estcontraintes).

publica"."res:publiquechose

ettranscendanteloiuneàobéissenthommeslesreligions,lesDans

légalisé.raison,enfondéestsecondlequetandis

moraux,oureligieuxprincipesdenomauexercéestpremierLe

spirituel.pouvoirduettemporelpouvoirduL'opposition

!"

?

placeenmet-ilsepouvoirlefaçonquelleDeII.

! " ? placeenmet-ilsepouvoirlefaçonquelleDeII. Le pouvoir • Le terme de pouvoir a plusieurs sens :
Le pouvoir

Le pouvoir

Le terme de pouvoir a plusieurs sens :

 

faculté qui confère une capacité d'agir ; c'est un principe intérieur de puissance et d'agir,

il correspond à la possession d'un droit officiel,

terme qui s'applique à l'exercice de la puissance dans le domaine politique.

I.

La légitimité du pouvoir

!" Le consentement à l'autorité

 

Le pouvoir correspond à une autorité, mais tout pouvoir n'implique pas l'existence de l'Etat. L'Etat est une forme institutionnalisée du pouvoir dans les société modernes.

 

Le problème du pouvoir est celui de sa légitimité (ou de son arbitraire). Du point de vue critique, c'est-à-dire lorsque l'on s'interroge sur les fondements rationnels du pouvoir, on ne peut fonder le droit, ce qui doit être, sur le fait, c'est-à-dire sur l'existence du pouvoir institutionnalisé. Il faut donc chercher le principe de la légitimité, de la légalité du pouvoir.

du pouvoir institutionnalisé. Il faut donc chercher le principe de la légitimité, de la légalité du

Dans les sociétés qui admettent que tous les hommes sont libres et égaux, aucun pouvoir n'est fondé, s'il ne repose pas sur un consentement commun, autrement dit sur un contrat.

Dans le cadre de nos sociétés modernes, le consentement correspond au renoncement de chacun à exercer son droit naturel pour le transférer à l'Etat souverain.

Le pouvoir de chacun est alors confié au souverain qui l'exerce à lui seul, mais le renoncement du pouvoir d'agir, n'est pas le renoncement au pouvoir (droit) de penser. Ce renoncement au pouvoir ne conduit donc pas, en principe, à la négation des autres sens du terme pouvoir (pouvoir de la personne).

Si cela était le cas, le pouvoir politique aurait la forme d'un pouvoir abusif et excessif, qui en sortant de ses limites légitimes, s'imposerait comme pouvoir du plus fort.

Le pouvoir de l'Etat est absolu et souverain, ce qui n'empêche pas qu'il reste compris dans certaines limites définies par la légitimité. Absolu, c'est-à-dire que le pouvoir est entièrement

 

citoyens.deslibertéladel'assuranceetL'Etat

 

depouvoirdul'équilibredeconditionlaestpouvoirsdesséparation

Lareprésentants.desetpropreorganeunapouvoirscesdeChacun

 

séparées.sontjudiciaire

 

etexécutivelégislative,fonctionslesquec'estpouvoir,dujuste

 

fonctionnementleoutreengarantitquiCeparticuliers.intérêtsdes

affranchiêtredoitl'Etatjuste,arbitrageundonnerdesûrêtrePour

lois.desrespectleliberté,lasûreté,laestl'Etatparexercépouvoir

 

dubutLesocial.l'ordredel'instrumentluidefaitEllelégitimer.

leàconcourequiced'ailleursestd'arbitrepositionSadifférents.

lesarbitreil:individusdesau-dessusestpolitiquepouvoirLe

 

d'arbitragePouvoir

!"

 

légitime.devienneobéissance)non(derésistance

  légitime.devienneobéissance)non(derésistance

dedroitlequeimpliquepouvoirdudétenteurleparcontratdu

conditionsdesruptureLapouvoir.deabusd'unceluiestrisqueLe

 

légitime.violence

lademonopolelepossèdeL'Etatforce.ladeinstitutionnalisél'usage

 
 

àcorrespondmaiscaprice,d'unfaitlepasn'estl'Etatdepouvoir

duarbitrairecaractèreLechâtiment).dumenacelapar(notamment

 

elleparmaintientseetviolenceladansprendsepouvoirLe

 

liberté.

 

sadepartied'unesacrificeduprixaus'établitcontratlemême

 

carviolence,deélémentunluiendonccontientlégitimepouvoir

Toutcontrainte.ladeetforceladel'exerciceestpouvoirdusigneLe

 

violenceestpouvoirLe

!"

lui.deau-dessuspouvoiraucundoncan'yil:concurrence)

(sansl'autoritétouteexercequ'ilEtat,cetdemainslesentreremis