Vous êtes sur la page 1sur 14
Manuel du Participant Presenter
Manuel du Participant
Presenter

Presenter

Le Cours de Présentation Effective

Version 01 Janvier, 2013

Cours Recommandé JCI

Presenter
Presenter

JCI Vision

“Être le premier réseau mondial de jeunes citoyens actifs.”

JCI Mission

“Donner l’opportunité aux jeunes de développer leur talents pour créer des changements positifs”

Concernant JCI

La JCI est une organisation à but non lucratif de jeunes citoyens actifs âgés de 18 à 40 dans plus de 100 pays qui se consacrent à la création de changements positifs dans leurs communautés. Chaque membre JCI partage la conviction que, pour créer des changements positifs, nous devons nous améliorer nous-mêmes et le monde qui nous entoure. Les membres JCI s’impliquent dans leurs communautés en identifiant les problèmes existants et cherchent des solutions ciblées pour créer un impact positif.

© Copyright by JCI: Tous droits réservés.

Cette publication est à l'usage exclusif des formateurs chargés des Cours Recommandé JCI et ne peut être reproduite qu’à cet effet. Toutes les Cours Recommandé JCI doivent être organisés en ligne et tous les participants doivent s'inscrire individuellement en ligne pour être certifiés et disposer du manuel du participant.

Cette publication ou des parties de celle-ci ne peut être traduite dans toute autre langue sans l'autorisation expresse du Secrétaire Général de la JCI.

Publié par :

Junior Chamber International (JCI), Inc. 15645 Olive Boulevard Chesterfield, MO 63017, U.S.A. Tel: +1 (636) 449 3100 Fax: +1 (636) 449 3107 Toll free (from USA only): 1 800 905 5499 E-Mail: training@jci.cc - Website: www.jci.cc.

Course Summary

Presenter est destiné à tous les membres JCI qui souhaitent élargir leurs compétences en matière de présentation afin de mieux rendre les rapports de projet et intervenir au cours des réunions. Ce cours porte sur les concepts de création et de présentation efficace de module sur des supports visuels. Il s’oriente également sur les méthodes de prestation solide avec un esprit de compréhension du public.

Pendant le cours, les participants prendront part à plusieurs activités de présentation ; créer et présenter un exposé, participer à des activités qui démontrent le processus de création d’une présentation efficace et explore toutes les opportunités pour développer la confiance en soi pour la présentation.

Presenter est un cours d’une journée répartis en plusieurs modules que les participants doivent suivre avant d’être qualifié pour la JCI Trainer I.

Content

Module 1 Ouverture Module 2 Types de Présentation Module 3 Analyse de l’Auditoire Module 4 Contenu de la Présentation Module 5 Présentation Effective Module 6 Présentations Module 7 Clôture

Pré-requis pour assister à la formation

Cette formation ne peut être suivie que par des membres actifs de la JCI ou par d’anciens membres qui continuent par contribuer à la vie de l’Organisation Locale. Pour être certifié, le participant doit réussir le test de connaissances en ligne et remplir l'évaluation de formation des formateurs.

La formation doit être organisée en ligne et tous les participants inscrits en ligne

Critères pour être formateur de cette formation

Être un membre actif de la JCI ou ancien membre qui continuent par contribuer à la vie de l’Organisation Locale avec au moins une année d’ancienneté en tant que membre.

Être certifié de ce cours et de JCI Achieve et JCI Impact.

Presenter
Presenter

Presenter

Bienvenue

Bienvenue à Presenter. Le Cours de Présentations Effectives de la JCI. Il peut être utilisé une seule fois comme cours de présentation ou comme la première étape pour devenir un formateur de la JCI.

Le développement de la technologie, l’impact de la communication et les exigences croissantes d’un monde complexe veulent que les personnes soient mieux équipées.

Dans les 10 premières secondes de ta présentation à une nouvelle personne, tu es jugé comme personne à écouter ou non. C’est bien connu que les personnes ayant de solides compétences en présentation sont vite promues, mieux payées, et sont en général plus prospères que les personnes avec moins de compétences.

Apprendre à se présenter ou à présenter de façon effective ses idées peut améliorer tes compétences en négociation et te permettre aussi d’avoir de solides relations interpersonnelles.

Ce cours est conçu pour aider les personnes qui veulent élever leurs compétences en tant qu’orateur.

Types de Présentation

Il y a plusieurs types de présentations; des rapports aux urgences, ou aux présentations des réactions face aux crises. Les plus communs sur lesquels tu pourras être appelé à présenter sont:

Proposition de Projet

Ventes

Rapports de Projets

Proposition de Projet :

Raison d’être : De fournir les informations nécessaires pour une décision :

Structure :

1. Introduire le problème :

L’auditoire ou le but de l’offre doit être informel par nature et par raison d’être. Si tu demandes du

sponsoring il faut préciser que c’est une offre pour avoir du sponsoring. Si c’est une offre de partenariat ou de coopération, il doit être claire au début afin d’éviter toute incompréhension et perte de temps pour les deux parties (toi et l’auditoire).

2. Présenter la situation actuelle :

Il faut donner les détails de la situation actuelle, ce que tu as ou fais au sujet de l’offre, etc.

3. Décrire les faits, donner des explications et interprétations :

Il faut donner les détails de tous faits importants ou figures importantes, comme chiffres ou personnes impliquées, les chiffres financiers et soutiens reçus, etc.

4. Présenter les recommandations et les Avantages, proposer une solution :

Il faut clairement expliquer les avantages de l’offre pour les deux parties. Il faut éviter les fausses interprétations et faux espoirs; ceci permettra d’éviter les futurs conflits et favoriser un meilleur partenariat et une meilleure coopération.

Il faut présenter la solution avec tous les détails, chiffres et personnes impliquées, etc.

5. Demander l’autorisation. C’est le point clé :

Il faut faire une demande formelle pour la reconnaissance ou l’autorisation. Souviens-toi :

toute la présentation est basée sur la reconnaissance ou l’approbation. Si tu oublies ce point, toute la présentation est une perte de temps.

Ventes :

Raison d’être : Inciter de potentiels clients à acheter un produit ou un service :

Structure :

1. Capter leurs attentions :

Les premiers moments de l’ouverture détermineront si l’auditoire t’accordera son attention ou non. La plupart des décisions sont prises aux premières

Presenter
Presenter

secondes de présentation des ventes. Il faut commencer avec quelque chose qui attirera plus leur attention sur ta présentation et ton message, que sur le produit ou le service.

2. Montrer le besoin pour le produit ou le service :

Avant de promouvoir ton produit ou ton service, tu dois convaincre ton auditoire que le besoin est concret. Les gens achètent pour plusieurs raisons, mais ils achètent d’habitude pour satisfaire un besoin. Le besoin n’est pas forcément réel, ni urgent et peut ne même pas être perçu.

3. Décrire comment il aidera à satisfaire le besoin :

Maintenant il faut décrire comment ton produit ou service correspond à leur besoin et expliquer comment ils ne peuvent plus s’en passer.

4. Expliquer le gain d’acheter le produit ou service:

Il faut expliquer pourquoi ton produit ou service est le meilleur à acheter pour satisfaire le besoin. Il faut montrer les différents avantages: financièrement, temps, déstressant, bonheur, etc.

5. Donner des témoignages des autres utilisateurs:

Il faut montrer comment d’autres ont eu a bénéficier de ton produit ou service. Il faut s’assurer d’avoir des témoignages et l’autorisation de les utiliser. Les témoignages doivent avoir des noms et des figures concrètes.

6. Présenter l’offre :

Lorsque tu remarques que ton auditoire n’a pas d’objection et content de ta présentation, il faut aller aux derniers détails et présenter de façon formelle ton offre avec les couts, les délais de payement et de livraison, etc.

7. Demander la clôture :

Il faut utiliser des questions dirigées et convaincantes pour clore la vente. Certaines personnes préfèrent cette technique de clôture afin de se dégager des responsabilités.

Rapports de Projets :

En tant que membre de la JCI tu auras probablement à présenter des rapports de projet. Lorsque tu présentes

un court rapport à un comité ou à une réunion d’OLM, il faut qu’il soit bien compris.

La raison d’être : Pour faire une mise au point aux membres ou pour les informer sur les activités d’un projet:

Structure :

1.

Quoi :

Le rapport est sur quoi? Il faut nommer le rapport ou l’identifier afin que l’auditoire puisse établir une relation entre les deux (le projet et ta présentation).

2.

Pourquoi :

Pourquoi fais-tu ce rapport? Pourquoi à cet auditoire et pourquoi doit-il s’intéresser? Il faut expliquer les raisons de cette activité ou pourquoi cette action est demandée.

3.

Qui :

Qui est impliqué dans cette activité, cette action ou cette décision et qui devra s’impliquer plus tard? Il faut dire qui l’organise et qui en sont les bénéficiaires.

4.

Comment :

Il faut expliquer comment l’activité, l’action ou le projet sera implémenté et comment les décisions seront prises.

5.

Quelle durée :

Combien de temps faudra t-il pour implémenter l’activité, l’action ou la décision? Il faut donner la durée de la phase de la planification et dire quand la décision sera prise. Aussi dire la durée totale du projet du début jusqu'à la fin.

6.

Quand :

Quand commencera l’activité, et quand l’auditoire y est attendu ou quand son implication est-elle espérée

7

Où :

La plupart des actions auront lieu où? Il faut donner des détails spécifiques avec adresses, numéros de téléphones, personnes à contacter, les directions

Presenter
Presenter

pour arriver sur les lieux et où prendre les informations sur le lieu.

8. Quoi si :

Que se passe-t-il s’il y a un changement sur un des éléments ci-dessus ou s’il y a un imprévu ? Il faut donner les détails sur le plan alternatif s’il devrait y avoir des imprévus.

Analyse de l’Auditoire

L’analyse de l’auditoire peut être divisée en dieux aspects principaux :

peut être divisée en dieux aspects principaux : La démographie de l’audit L’analyse de la démographie

La démographie de l’audit

L’analyse de la démographie de l’auditoire est le processus de collecte et d’analyse des informations sur l’auditoire afin que l’orateur puisse adapter son message en conséquence.

La connaissance de l’auditoire

Il faut considérer les connaissances de l’auditoire sur le sujet. Cela permet aux orateurs d’adapter leurs messages aux niveaux de connaissance et de compréhension de l’auditoire.

A présent, il faut considérer chaque aspect de l’analyse de l’auditoire et étudier comment chaque aspect pourrait affecter la présentation.

La démographie de l’audit

1. Age : Quel est l’âge de ton auditoire? Ceci déterminera le niveau de langage à utiliser, les références et exemples également.

2. Genre : Quel est le genre de ton auditoire (masculin ou féminin). Ceci déterminera l’approche et l’attrait de la présentation.

3. Famille : Quel est le statut matrimonial de ton auditoire? Les membres de ton auditoire ont-ils des enfants ? Ceci déterminera l’attrait social de la présentation.

4. Culture : Quel est l’ethnie et l’expérience culturelle de ton auditoire? Ceci déterminera l’approche et les exemples à utiliser.

5. Professions : Quel est le niveau économique et social de ton auditoire? Ceci déterminera l’approche, le jargon et le niveau de langage.

Connaissance de l’auditoire

1. Pas de connaissance : Tu convaincras ton auditoire de croire à ton offre.

2. Quelques connaissances : Tu demanderas à ton auditoire de considérer ton alternative.

3. Experts : Tu demanderas à ton auditoire de considérer d’autres alternatives.

Contenu de la Présentation

Une présentation bonne et efficace n’est pas une question de hasard.

C’est le résultat d’une bonne planification, d’un bon entrainement, d’une bonne sélection du contenu et d’une bonne distribution du contenu dans la présentation.

Même si certaines créativités et des ajustements de dernières minutes peuvent être imprévus, l’ossature de la présentation doit être bien planifiée sur la base des recherches afin de s’assurer que l’auditoire le comprend bien, le croit et est d’accord la dessus.

Une présentation efficace a besoin d’être bien structurée afin d’accomplir sa raison d’être et de convaincre l’auditoire.

La Présentation

Le début : Ta présentation commence dès que tu es annoncé et que tu t’approches du podium, mais comme règle, ne jamais parler avant d’être sur le podium. Avec le langage corporel et l’expression visuelle, il faut reconnaître l’auditoire.

Avec ta première phrase tu dois susciter la curiosité et l’intérêt de ton auditoire sur ce que tu as à dire. Voici quelques moyens pour capter l’attention de ton auditoire:

Une citation d’une haute personnalité crée assez d’attention.

Commencer avec un fait ou incident choquant.

Commencer avec une histoire intéressante mais brève.

Donner une illustration spécifique mais pertinente

Presenter
Presenter

Poser une question relative au sujet

Le message : Afin de délivrer effectivement le message, tu dois être un maître dans la communication verbale. L’auditoire doit comprendre ton message tel que tu veux qu’il le comprenne et devrait répondre de la manière dont tu veux qu’il réponde. Quelques indices pour une communication orale effective sont:

Les mots : Il faut choisir des mots courts et familiers et des mots de communication verbale. Trop de familiarités élargiront l’écart entre toi et auditoire.

Les phrases : Il faut faire et utiliser des phrases simples mais efficaces.

Les exemples : Il faut inclure des exemples, des illustrations et des aides visuelles si c’est requis pour mettre en valeur et colorer le discours ou la présentation.

Le ton ey voix: Il faut éviter la monotonie. Il faut moduler ta voix pour mettre en valeur les points importants de ton message. Il faut élever la voix la où c’est nécessaire et la baisser pour un effet supplémentaire. Quand tu baisses ta voix l’auditoire l’écoute en élevant la perceptibilité.

La clôture : La première impression est la meilleure impression, mais la dernière impression est celle qui reste le plus longtemps. La clôture d’une présentation est le point le plus stratégique.

Ce que tu diras ici est le dernier qui sonnera aux oreilles des membres de ton auditoire après leurs départs. La conclusion de ta présentation doit:

Résumer et clarifier

Élever l’intérêt

Établir l’humeur appropriée

Inviter à l’action

Proposer l’acceptation ou l’approbation

Les 3 parties d’une Présentation

En général une présentation efficace doit avoir la forme suivante :

1. Introduction : Pour capter l’attention de l’auditoire. “Dis-lui ce que tu lui diras”.

a. Un marqueur d’esprit : Une chose relative au sujet et qui choquera l’auditoire.

b. Statistiques : Les images captent toujours l’attention. Choisir un nombre stratégique aidera sur ce point.

c. Les faits : Les faits mal connus.

d. Exagération : Ce qui se passerait si les choses devenaient plus graves, etc.

e. La pire des scenarios: Une situation dans laquelle tout concourt au désastre.

2. Corps : Quand tu présentes et expliques le sujet. “Dis-lui”.

a. Tous les points principaux doivent être inclus ici.

b. Dans une logique qui est facile à comprendre.

c. Il faut prouver chaque point avec quelques références, soient des statistiques, des faits, des témoignages, des narrations ou exemples, etc.

3. Conclusion : Une brève clôture – invite à l’action. “Dis-lui ce que tu lui as dit”.

a. Il faut terminer le sujet en revenant sur les points principaux.

b. Invite à l’action ou à l’approbation de l’offre.

c. Il faut toujours avoir un impact mémorable.

Les Formes des Évidences

Fait: Les faits doivent être correctement vérifiés.

Définition : actualités, dates, temps, les personnes impliquées peuvent être vérifiés.

Raison d’être : Fournit l’évidence, démontre.

Statistique.

Définition : données qui démontrent les relations.

Raison d’être: résume les informations, démontre et prouve. Rend le point mémorable.

Témoignage.

Définition : Informations de première main, témoin oculaire, opinions

Raison d’être : fournit et donne de crédibilité.

Exemple : Les exemples peuvent être réels ou supposés.

Définition : illustre, décrit, ou représentent des choses, peut être bref ou long.

Raison d’être : facilite la compréhension en rendant les idées, choses ou événements plus concrets;

Presenter
Presenter

crée d’intérêt et rend la présentation dynamique et vivante.

Comparaison et contraste.

Définition : compare une chose connue avec une chose moins connue. Une contraste clarifie une idée en mettant d’accent sur les différences.

Raison d’être : Comparaison et contraste aideront l’auditoire à se mettre en rapport avec le sujet inconnu.

Explications.

Définition : une description ou un passage explicatif qui permet de clarifier un mot, un concept ou une procédure.

Raison d’être: une explication permet à l’audience de mieux comprendre les sujets complexes.

Définitions.

Définition : définit un nouveau mot et un nouveau concept.

Raison d’être : introduit un nouveau concept

Aides audio-visuelles.

Définition : tableaux, graphiques, etc.

Raison d’être : pour faire un point visible

Narrations (histoires, contes, mythes, histoires de vie réelle).

Définition : histoire, vraie ou imaginaire, courte ou long, peut constituer une petite partie d’une présentation ou servir lui-même comme base de discours.

Raison d’être : produit un intérêt et une identification.

Les points à se souvenir sur les évidences

Les évidences doivent être choisies avec soins.

Il faut présenter l’évidence dont tu es convaincu qu’elle contribuera à l’accomplissement de la raison d’être de ton discours.

Il faut résister à la tentation d’inclure un matériel parce que tu penses qu’il est amusant.

L’évidence doit être en rapport avec l’auditoire.

Doit affecter la vie propre de chaque membre de l’auditoire. Il faut rendre l’évidence personnelle pour chacun d’eux.

Il faut mettre l’évidence en rapport avec ce qu’ils savent déjà, ce qu’ils ont déjà fait et ce qu’ils croient.

Il faut apporter l’évidence (de la maison) pour eux.

Une évidence doit être pénétrante (vive).

Il faut leur faire voir l’image

Il faut utiliser des mots dramatiques et des phrases, etc.

Les évidences doivent être variées.

Les gens comprennent différemment.

Il faut varier tes évidences pour mieux connecter avec les membres de ton auditoire

Les évidences doivent être suffisantes et non superflues.

Chaque point principal doit avoir au moins 2-4 points d’évidences.

Un seul point pourra ne pas être suffisant, surtout s’il est incorrect.

S’il y en a de trop, le point principal peut être perdu.

Présentation Effective

Les présentations effectives dépendent en grande partie de la compétence en expression orale des orateurs qui sont perçus comme des leaders immédiats parce qu’ils peuvent parler à un auditoire et le convaincre. Parler avec une raison d’être et ce dont chacun veut écouter.

Une bonne présentation requiert trois qualités de base de l’orateur : Attitude, Compétences et Connaissances.

Ton attitude te distingue d’un orateur moyen. L’auditoire espère et souhaite que tu présentes avec assurance. Il faut faire preuve de ton assurance.

Avec l’attitude, il est question d’être en phase avec l’auditoire (partager les sentiments de l’auditoire). Il faut croire à ton exposé et faire preuve d’enthousiasme.

Les compétences projettent la personnalité de l’orateur à son auditoire. Un discours claire et l’habileté de gestion des questions, le langage corporel, la

Presenter
Presenter

planification de la présentation et la gestion du temps imparti sont les compétences à maîtriser par l’orateur.

La connaissance est aussi essentielle que les deux facteurs cités plus haut. Les connaissances sur le sujet, l’auditoire, le temps et la place un critère de succès et d’une excellente présentation.

La Méthode de Présentation

La première décision à prendre quand tu as une présentation à faire est la méthode de présentation. Tu dois choisir la plus adaptée à ton audience. Il existe quatre grandes méthodes :

1. Le manuscrit : Il faut te préparer le texte à lire. Il n’y a pas assez de marge de manoeuvre et ne peut être ajusté pour modifier les besoins de ton auditoire.

2. La mémoire : Il faut utiliser le manuscrit, mais il faut le mémoriser entièrement. Ceci n’est pas recommandé à moins que se soit un orateur expérimenté.

3. Spontanéité : Lorsque tu as peu ou pas du tout de pour la préparation. Cette situation est fréquente. Il faut compter avec de solides compétences et une immense connaissance du sujet.

4. Plan : un plan léger ou une liste des points principaux est la méthode la plus utilisée. Elle permet la spontanéité et l’improvisation, mais a aussi une claire structure. Le résultat sera souvent une présentation naturelle et professionnelle.

Équipement/Aides visuelles

Fonction : Pour aider l’auditoire dans l’assimilation de l’information.

Définition : Toute chose visible qui permet de mettre en valeur la présentation.

Choix : Le choix de l’équipement audio-visuel dépend de la place, de la disponibilité, de l’auditoire et de sa pertinence.

Une aide, n’est pas la raison : Ne jamais utiliser une aide comme étant la raison principale de la présentation ; seulement pour mettre en valeur la présentation.

Évaluation : L’efficacité d’un orateur n’est jamais

mesurée par l’utilisation de l’audio-visuel. L’orateur est le meilleur audio-visuel.

Types d’aides visuelles

Objets et modèles : Tout ce qui peut servir pour une explication, une référence ou une clarification du sujet.

Image : Photos, dessins, diagrammes, cartes et affiches

Graphiques et tableaux : Doivent être clair et soulignés le point principal.

DVD et vidéo : Demande des équipements matériels mais permet de donner un véritable exemple.

Multimédia : Un combiné de son, de vidéo, de texte et de données par exemple.

Types de média à utiliser

PowerPoint®: Oblige à l’utilisation d’un ordinateur pour utiliser PowerPoint®.

Projecteur LCD: Projecte le PowerPoint® depuis l’ordinateur.

CD et lecteur de DVD: Utile pour montrer des images ou passer de la musique.

Feuilles amovibles: Quand vous avez besoin d’écrire ou de collecter des idées des membres.

Craie pour tableau: Les nouveaux tableaux électroniques permettent de sauvegarder et d’imprimer l’information.

Supports: Textes additionnels avec informations complémentaires trop long pour être expliqués durant la présentation.

Instructions pour le PowerPoint®

Il faut te former là-dessus ou tout au moins s’y familiariser: Un présentateur doit apprendre à se servir de PowerPoint® ou de tout autre logiciel de présentation et s’entrainer à les utiliser pour les présentations.

Presenter
Presenter

Il faut avoir en mémoire le lieu de la présentation: Si la salle ou se tient la présentation n’est pas occulté par la lumière, alors vous devriez utiliser uniquement des lettres en caractères noirs.

Même dans des salles totalement occulté par la lumière et en utilisant des projecteurs puissants, le bleu, le vert, et d’autres couleurs peuvent ne pas s’afficher totalement.

Il faut le faire de façon simple; ne pas utiliser trop d’animation: Les animations doivent être utilisées lorsque vous souhaitez créer un impact ou lorsque vous ne souhaitez pas montrer l’intégralité d’une diapositive qui pourrait distraire l’auditoire (s’ils commencent à lire plus avant la présentation et ne sont plus attentifs à ce que le présentateur exprime) mais l’utilisation abusive peut être ennuyeuse et irriter l’auditoire.

Utiliser les animations exclusivement lorsque nécessaire et pour produire un effet attendu.

Il faut utiliser la police Arial, ou sans sérif: Ne soyez pas trop créatif sur ce point. Si différentes polices peuvent avoir un effet sympathique et donner un relief spécial aux diapositives, si les participants ne peuvent les lire alors vous rater l’objet de la diapositive.

Ne pas utiliser trop de clip art: Utilisez des clip art et des images lorsqu’ils sont utiles la présentation. Si c’est seulement parce que vous trouvez ces derniers sympathiques et amusants, cela ne signifie pas qu’ils sont une aide pour la présentation.

Les clip arts ou images doivent permettre de remplacer du texte, si ce n’est pas le cas, alors supprimez les et utilisez des mots clés.

Il ne faut jamais lire pendant la présentation. Ne lisez jamais pendant vos présentations. N’écrivez pas non plus l’intégralité de votre texte sur les diapositives.

Votre aptitude en tant que présentateur doit montrer que vous connaissez le contenu de votre présentation et les diapositives doivent être une aide pour l’auditoire pas pour le présentateur.

Il faut utiliser des phrases complètes quand tu cites d’autres personnes: Les occasions où vous devez utiliser des phrases complètes sont par exemple lors de : citations, énoncé d’une mission, ou tâche,

expression d’un objectif, etc.

Instructions pour les feuilles amovibles

Il faut l’utiliser comme élément de réserve au cas où la projection n’est pas disponible.

Il a un avantage d’être simple et rapide à installer.

Il doit être préalablement préparé

Écrire là-dessus montrera le manque de préparation

Il ne faut pas écrire trop. Il faut seulement écrire les mots clés.

Présentation efficace

Le contenu et les aides visuelles jouent un role important dans l’efficience du message transmis par la présentation, mais la façon dont vous délivrez la présentation conduira l’auditoire à accepter et croire à ce que vous présentez.

Des recherches démontrent que 50% de l’effet dépend du langage corporel. Plusieurs points importants doivent être pris en compte:

1. Espace de présentation

Dans une conversation personnelle, les personnes établissent un espace personnel qui change suivant la culture individuelle et lorsque vous parlez à une personne en entrant dans son espace personnel, alors elle se sent envahie et ne vous écoute plus et le message délivrée n’est pas entendu du fait de cette invasion.

La même chose arrive dans ce que l’on appelle la zone publique si vous démarrez votre présentation avant d’y avoir été invité.

Une présentation diffère d’une formation parce que l’auditoire est venu pour apprendre quelque chose de vous et vous souhaitez leur transmettre quelque chose.

Lors d’une présentation vous n’apprenez pas à votre auditoire un nouveau concept ou compétences mais présentez une proposition ou rapport en espérant que l’auditoire l’accepte mais il n’acceptera pas forcément d’être impliqué dans la présentation parce que cela signifierait qu’il l’accepte comme la leur.

La distance de l’auditoire dépend de la taille de la salle, mais en général vous devez conserver un

Presenter
Presenter

minimum de 2 mètres (6 à 8 pieds) pour un petit auditoire et davantage au-delà.

Une fois que vous avez établi votre espace de présentation et la zone publique vous êtes prêt pour délivrer votre présentation en prenant en compte les aspects expliqués ci-dessous.

2.

Posture

A moins que votre présentation soit faite pour être réalisée assis, vous serez probablement debout. Adopter une position vous permettant de bien répartir votre poids du corps de façon équilibrée.

Une posture bien affirmée donnera confiance à votre

auditoire.

Vous pouvez avancer de quelques pas mais toujours avec un objectif précis pour montrer un aspect important sur la diapositive, sur le tableau à feuilles amovibles, pour montrer un objet ou souligner un point important ou un aspect particulier de votre présentation.

Marcher de part en part devant l’auditoire va le

distraire et rapidement ce dernier sera davantage intéressé par vos allers retours que par votre

présentation.

Souvenez-vous que l’important c’est votre message pas vous.

Bien sûr, il se passera la même chose si vous ne bougez pas du tout. Adopter des mouvements naturels lors de votre présentation permettra de conserver votre auditoire attentif et à l’écoute.

Observez d’autres présentateurs et répétez vos mouvements jusqu’à ce qu’ils deviennent une partie intégrante de la présentation.

Mais maintenez une position droite, car cela indique conviction et confiance de votre message

Deux mouvements à éviter:

a. Pencher son corps en avant: Ceci peut être interprété comme une volonté de s’imposer comme présentateur à l'audience ou une invasion de la zone publique

b. Pencher son corps en arrière: Ceci peut être interprété comme un mouvement défensif ou traduisant un manque de confiance

3. Gestes

Les gestes peuvent avoir différentes significations selon la façon et le moment où vous les utilisez. Dans une conversation individuelle, vous n’avez pas besoin de prêter attention à vos mains et bras. Ils sont des outils de soutiens de votre conversation.

Lors d’une présentation, vos bras et mains peuvent devenir une distraction et envoyez un message erroné à l’auditoire. Essayez de tenir vos bras et mains écartés de votre corps en conservant les mains ouvertes naturellement.

Les mains peuvent avoir différentes significations suivant les cultures. Elles peuvent démontrer amitié ou menace. Il est sage d’en apprendre davantage

sur ces aspects importants en lisant des livres sur le

sujet.

Un moyen couramment utilisé pour utiliser vos mains et bras est le mouvement de trois articulations :

a. Bougez vos poignets: En gardant les bras légèrement à l'écart du corps, bougez uniquement vos mains peut être utilisé avec de petits auditoires et pour expliquer des détails.

b. Bougez vos mains et vos coudes: Bougez vos coudes avec vos mains avec des audiences de taille moyenne.

c. Bougez vos mains, vos coudes et vos épaules:

Bougez vos mains, vos coudes et vos épaules pour des audiences plus larges.

4. Contact visuel

Combien de fois avez-vous vu un présentateur s’adresser à la même personne pendant toute la présentation? Comment l’avez-vous ressenti ? Cela démontre que la personne n’est soit pas préparée pour faire des présentations soit est uniquement intéressée par une personne en particulier.

Garder le contact visual avec l’auditoire sert deux objectifs: lui montrer que vous l’intéressez et cela vous donne également un excellent retour sur les réactions liées à votre présentation.

Mais ce n’est pas aussi simple car pour beaucoup de personnes et dans certaines cultures, le contact visuel est un acte intime, comparable au fait de toucher quelqu’un, mais l’auditoire est là pour

Presenter
Presenter

écouter ce que vous avez à dire ou montrer.

Lorsque vous regardez toujours ailleurs que votre auditoire, vous perdez leur attention mais cela démontre aussi soit un manque de connaissance sur le sujet, soit que l’auditoire ne vous intéresse pas, ou pire vous risquez de créer une barrière avec l’auditoire.

Voici quelques conseils pour conserver un contact visuel avec votre auditoire:

1. Identifier les personnes que vous connaissez déjà. Sauf à faire une présentation à un auditoire nouveau, vous connaitrez souvent quelques personnes. Vous vous sentirez plus à l’aise en conservant un contact visuel avec ces personnes parce que vous les connaissez et ils vous connaissent.

Le fait de commencez par eux vous permettra d’élargir votre contact visuel avec l’ensemble des personnes dans la salle. Si vous ne connaissez personne, essayez de parler avec quelques personnes avant de faire votre présentation pour vous familiariser avec eux. Ils seront vos « amis » dans l’auditoire.

2. Utilisez le principe du phare: un phare ne remplirait pas son rôle s’il éclairait uniquement un point dans l’océan. Si vous restez à regarder toujours au-dessus de la tête de l’auditoire, il va se demander ce qui peut si intéressant sur le mur du fond. Comme un phare vous devez balayer la salle et couvrir l’intégralité de l’auditoire sans vous focaliser sur une personne.

Ceci démontrerait que vous n’êtes intéressé que par une personne. Regardez les personnes sans envahir leur espace personnel en bougeant les yeux et regarder chaque personne sans regarder directement chacune d’entre elle.

Les personnes actives et enthousiastes dans l’auditoire peuvent vous forcer à avoir davantage de contacts visuels avec eux et le risque est que les autres se sentent exclus et du coup aient le sentiment qu’ils ont le droit d’ignorer votre présentation.

3. Imaginez l’auditoire divisé en trois parties. Faites un balayage avec vos yeux de la gauche vers le centre et vers la droite et recommencez de la droite vers le centre et la gauche.

Et couvre l’ensemble de l’auditoire aussi bien les personnes qui sont devant que celles qui sont au fond de la salle.

5.

Questions

Il y a un aspect supplémentaire à prendre en compte pour une présentation efficace, c’est la réponse aux questions, même si elle n’est pas utilisée dans toutes les présentations.

Une bonne présentation peut être ruinée par une médiocre session de questions-réponses. A l’inverse, une présentation peut être sauvée grâce à une session pertinente de questions-réponses.

Si vous avez préparé un temps pour les questions- réponses, informez votre auditoire qu’il disposera d’un temps pour poser ses questions et cela vous

évitera d’être interrompu à chaque fois qu’il a une

question.

Informez l’auditoire au début de votre présentation qu’il pourra poser toutes les questions souhaitées à la fin de votre présentation et invitez le à écrire les questions qu’ils se posent au fur et à mesure, pour la session questions-réponses.

Le meilleur moment pour la session questions- réponses est à la fin juste avant de conclure.

Pour éviter toute surprise, préparez votre session questions-réponses soigneusement en suivant ces étapes:

a. Après avoir fini de préparer votre présentation, relisez là minutieusement et notez les questions qui pourraient être posées par l’auditoire.

b. Pour chaque question relevée, préparez une réponse appropriée à l’avance.

c. Concentrez-vous sur les parties de votre présentation où il n’y a pas une foultitude de détails ou de points de controverses et préparez les réponses.

Répondre aux Questions

Tu peux avoir une grande présentation avec beaucoup impact, mais quelques questions peuvent littéralement ruiner tout ce que tu as accompli. Gérer les questions est une partie importante et elle aide à terminer en couleurs une présentation.

Presenter
Presenter

La présence d’esprit est vitale pour répondre aux

questions.

a. Écoutez la question très attentivement et répétez ou reformulez la question si nécessaire.

b. Un attention particulière doit être faite à la personne qui a posée la question pour s’assurer qu’elle n’est pas blessée par votre réponse.

c. Remerciez pour les questions posées et visualisez ces dernières comme des opportunités de renforcer votre message.

d. Répondez clairement et avec assurance aux questions posées sinon vous donnerez l’impression de ne pas être certain de ce que vous affirmez.

e. Ne laissez pas votre nervosité vous faire répondre trop vite en réaction. Prenez le temps de réfléchir à votre réponse et si besoin, consultez vos notes pour répondre à la question.

f. Si la question nécessite une précision parce qu’insuffisamment claire, alors demandez à l’interlocuteur de préciser sa question plutôt que répondre à côté ou à une question qui n’a pas été posée.

g. Lorsque vous répondez à une question posée par une personne, vous vous adressez à l’intégralité de l’auditoire et pas seulement à la personne ayant posée la question.

Si tu ne connais pas la réponse, il faut le reconnaitre et promettre d’en chercher la réponse ou indiquer à la personne ayant posée la question l’endroit où elle peut trouver la réponse.

L’auditoire sans le manifester, sait lorsque le présentateur élude la question en répondant à côté.

Poser des questions

Quand tu maîtrises l’art de poser des questions, tu peux diriger un auditoire à des réponses qui soutiennent ta

présentation.

Par conséquent, tu ne dois jamais demander “êtes-vous d’accord avec mon offre?” parce que cette question peut conduire à une réponse négative “Non” et tout l’auditoire pourra suivre cette position.

En lieu et place, tu peux demander “Y a t-il quelque chose dont je n’ai pas parlé et que vous souhaiteriez

connaître sur le sujet?”

Ceci te permettra de garder l’audience de ton coté et te donnera encore l’opportunité de répondre à la question de manière à renforcer ta présentation.

Ne rentrez jamais dans une joute verbale

Vous ou l’auditoire peut voir une joute verbale comme une manière de prouver votre point de vue mais si vous, en tant que présentateur, vous vous impliquez dans une joute verbale, même si vous gagnez, vous avez perdu.

Voici quelques conseils pour réagir à l’occasion d’un début de joute verbale ou à la présence d’un argument

contestataire.

a. Ne perdez jamais votre sang froid

b. Soyez ferme mais toujours poli

c. Regardez ce qui a conduit à la joute verbale ou à l’argument contestataire et prenez de la hauteur.

Regardez si l’argument contestataire présente un intérêt ou reflète l’avis de l’auditoire.

Si c’est une problématique individuelle, proposez d’en discuter avec l’intéressé à la fin de la présentation avec la personne concernée en privé.

Si cet élément est sincère et intéresse la majorité de l’auditoire, proposez d’en discutez à la fin de la présentation ou proposez de revenir en discuter avec eux à une autre occasion (si le temps et la logistique le permet bien sûr)

Les choses dont il faut se souvenir

Pratique : Devenir un excellent orateur nécessite assez de temps. Par conséquent il faut y travailler avec constance. Il faut savoir qu’il ne se réalisera pas en une seule journée. Il faut demander à tes amis de te donner feedback.

Mots simples : Il faut faire attention au choix des mots; il ne faut pas employer ni utiliser les mots difficiles à prononcer dans les phrases. Il faut utiliser un langage simple de direct, même si c’est un sujet compliqué.

L’avoir simple : L’auditoire ne s’attend pas à une présentation de cérémonie de récompenses et tu

Presenter
Presenter

n’attends pas non plus une, mais passer un message.

Personne ne sait ce que tu diras : Personne ne sait ce que tu leur diras tant que tu ne le leur dis. Si tu as oublié ou raté quelque chose, tu es le seul à le savoir. Si tu ne peux pas y revenir, il faut continuer, personne ne le saura.

Erreurs : A moins que tu ne le dises ou que ce soit vraiment évident, la plupart des personnes ne remarqueront pas que tu as fait une erreur. Si tu

commets une erreur visible, il faut l’admettre et continuer.

Bon est assez bon : Tu es ta plus mauvaise critique. Personne n’est parfait ! Il faut laisser ton autoévaluation pour après la présentation. Il ne faut pas t’évaluer en pleine présentation.

Dépersonnaliser la présentation : Il faut dépersonnaliser l’évaluation. C’est le message; ce n’est pas l’orateur qui est important.

Vision JCI

“Etre le principal réseau mondial de jeunes citoyens actifs.”

Mission JCI

“Offrir des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs."

A propos de la JCI

La JCI est une organisation à but non lucratif de jeunes citoyens actifs âgés de 18 à 40 dans plus de 100 pays qui se consacrent à la création de changements positifs dans leurs communautés. Chaque membre JCI partage la conviction que, pour créer des changements positifs, nous devons nous améliorer nous-mêmes et le monde qui nous entoure. Les membres JCI s’impliquent dans leurs communautés en identifiant les problèmes existants et cherchent des solutions ciblées pour créer un impact positif.