Vous êtes sur la page 1sur 2
TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS ORDONNANCE ‘Nous, Catherine Bolteau-Serre, Premier Vice-Président Adjoit Président du Tribunal de Grande Instance de PARIS ; i, agissant par délégation de Monsieur le Vu la requéte qui précéde, les motifs y énoncés et les a Pappui ; ‘Vu ’avis de Monsieur le Procureur de la République en date du 16 janvier 2017, est établi par les éléments du dossier qu’en vertu des articles 2, 6 et 7 des statuts et réglements de la Fédération Frangaise de Tennis (FFT), les requérantes qui ont la qualité d’associations affiliées de la Fédération, adhérent auxdits statuts et reglements et participent au fonctionnement et aux activités de la fédération; Selon Varticle 17 de ces mémes status, le président de la Fédération représente celle-ci dans tous les actes de la vie civile, ordonnance les dépenses et en cas de représentation en justice, peut donner pouvoir a un ‘mandataire agissant en vertu dun pouvoir spéci En I’espéce, il ressort du rapport de mission de controle effectuée par I’inspection générale de la jeunesse et des sports (IGIS) que celle-ci a saisi le procureur de la République en application de l'article 40 du code de procédure pénale et qu’une enquéte préliminaire a été ouverte par le parquet national financier visant des agissements commis au sein de la Fédération au préjudice de la Fédération, par ses dirigeants; Le rapport de 'IGIS fait état d’un pacte du silence conclu par lesdits dirigeants sur ces agissements, ayant “des conséquences sur la gouvernance dont le fonctionnement actuel s’éloigne des dispositions statutaires”; Cette situation ainsi décrite est corroborée par les autres pices produites; En l'état du rapport impliquant le président et l'ensemble des dirigeants, ayant donné lieu a une enquéte préliminaire, le président ne peut pourvoir Iui-méme a la défense des intéréts de la Fédération qu'il préside, ot en Pabsence dans les statuts, de la possibilité de désigner un mandataire par une instance indépendante de la présidence, il ne peut désigner un mandataire dont la neutralité serait remise en cause; En conséquence, il convient de désigner un mandataire ad hoc pour le temps de la procédure pénale avec mission de défendre les intéréts de la FFT en sa qualité de partie civile; PAR CES MOTIFS Désignons Me Michéle Lebossé, en qualité de mandataire ad hoc de la Fédération Frangaise de Tennis (FFT) dont le siege est 2 avenue Gordon Bennett & Paris 16%* avec mission de représenter la Fédération Frangaise de Tennis dans la procédure pénale actuellement en enquéte préliminaire au parquet national financier mettant en cause le président et les dirigeants de la FFT, de se constituer partie civile au nom de la Fédération si nécessaire et de prendre toutes décisions pour la défense des intéréts de celle-ci en vue de l’éventuel préjudice qu'elle aurait subi, en ce compris le cas échéant I’exécution des décisions rendues, Disons que la mission du mandataire est donnée pour une durée de douze mois & compter de ce jour, qu'elle sera éventuellement renouvelée sur requéte ou en référé et qu’elle cessera de plein droit & de la procédure , tous recours épuisés et la décision éventuelle sur les intéréts civils exécutée, Fixons 4 3.000 € la provision sur les frais et honoraires de 'administrateur qui sera avancée par les requérantes, Disons qu’a défaut de versement de la provision dans le délai d’un mois compter de ce jour, la désignation du mandataire ad hoc sera caduque et privée de tout effet, Disons qu’il nous en sera référé en cas de difficulté, Fait en notre Cabinet au Palais de Justice de Paris le 17 janvier 2017 ts sistent”