Vous êtes sur la page 1sur 5

MADAGASCAR

La lettre d’information de ATPC/CLTS


Assainissement total piloté par la Communauté

Edition numéro 002 – Janvier 2010

Cette deuxième lettre d’information a pour but de faire connaître les progrès du
CLTS lors d’une visite d’échange effectuée dans la région de Sofia, d’informer les
Sommaire partenaires sur trois principes de la mise en œuvre du CLTS ,et de voir les actions
prioritaires identifiées lors de la dernière rencontre entre les partenaires pour
évoluer vers la mise à l’échelle nationale.
CLTS dans la région
SOFIA
CLTS dans la région SOFIA
Spécificité de la
mise en œuvre du Spécificité de la mise en œuvre du CLTS à Mandritsara
CLTS à Mandritsara
L’Hopitaly Vaovao Mahafaly de Mandritsara est le partenaire de mise en œuvre du
Résultats CLTS dans cette circonscription. Un groupe de femmes issues du fokontany
spécifiques pour d’Andilana est le promoteur de la lutte contre la défécation à l’air libre. Elles ont
Andilana partagé leurs expériences avec des groupes (femmes et hommes) issus d’autres
fokontany. Le groupe est constitué de 11 membres dont une présidente, une
vice-présidente, une secrétaire, deux trésorières, deux contrôleurs financiers et
Déroulement de la
quatre conseillères qui travaillent sur le programme d’assainissement, d’hygiène et
visite d’échange
d’adduction d’eau potable en milieu rural incluant l’ATPC ou CLTS

Retombée de la
visite d’échange Après le déclenchement, un comité pour la lutte contre la défécation à l’air libre a
été formé. Il est composé de 19 membres et travaillent en étroite collaboration
avec le groupe de femmes du fokontany d’Andilana.
Mise en place de
trois principes Ces deux équipes se soutiennent mutuellement afin de suivre la mise en œuvre
des plans d’action, l’application des sanctions, l’entretien des installations
Processus de existantes (bornes fontaines) et la sensibilisation des villageois sur l’hygiène et
vérification assainissement.

Outil de suivi

Réseau CLTS

Actions prioritaires

Groupe de femmes à Andilana Comité de lutte contre la défécation à l’air libre lieu ?
Résultats spécifiques pour Andilana

En l’espace de deux mois, les résultats sont perceptibles après le déclenchement


dans le fokontany d’Andilana (date du déclenchement 16 octobre 2009) :

ƒ zones de défécation nettoyées : 04 zones nettoyées à 100%


ƒ taux d’utilisation de latrine : 100%
ƒ nombre de familles avec de nouvelles latrines : 30
ƒ formation d’un comité de lutte contre la défécation à l’air libre
ƒ installation des tippy tap et du savon à côté des latrines familiales pour le
lavage des mains après la défécation (chaque latrine est dotée de cette
installation)
ƒ installation de douches pour l’hygiène corporelle
ƒ développement de jardins fleuris
ƒ mise en place d’espaces vertes dotées d’une installation de tippy tap
ƒ utilisation d’espaces pour le dépôt d’ordures

A titre de reconnaissance des villageois, une borne fontaine a été installée dans le
fokontany, 04 brouettes, 30 balais, 10 râteaux et un rouleau de tuyau ont été
donnés au groupe de femmes pour leur travail d’assainissement et de jardinage.

Des déclenchements ont aussi eu lieu dans dix autres villages

ƒ nombre de ménages cibles : 1169


ƒ latrines améliorées : 88
ƒ nouvelles latrines construites : 79

Déroulement de la visite d’échange

Une visite d’échange a été organisée dans le village d’Andilana, commune


Antsoha, district de Mandritsara, région Sofia en décembre 2009. Des
regroupements (de femmes et d’hommes) ont eu lieu, afin de faire part de leurs
expériences entre les fokontany. Des réunions ont permis de prendre des
décisions sur la défécation à l’air libre dans les villages, les changements de
comportements à prendre, les sanctions à appliquer contre ceux qui pratiquent la
défécation à l’air libre, et les résultats obtenus après les sanctions entreprises. Des
groupes de femmes issus de 32 fokontany ont participé de manière active aux
échanges.

Comunication entre les femmes et les hommes Groupe d’homme à Andilana


Retombée de la visite d’échange

L’échange a aiguisé la concurrence entre les villages, dans l’objectif de devenir le


village modèle sur le plan assainissement et hygiène, à l’exemple de celui
d’Andilana. En effet, ce fokontany tient le titre de fokontany propre avec zéro
défécation à l’air libre.
.

Zone de défécation devenu champ de maïs Plaque pour l’interdiction de déféquer à l’air libre

Latrine avec douche et lave-main tippy tap à Andilana Lieux de ramassage des ordures à Andilana

Jardin fleuri d’Andilana avec des tippy tap pour le lavage des mains
Cette visite d’échange a été rehaussée par la présence du directeur de l’Hopitaly
Vaovao Mahafaly, le représentant du district de Mandritsara, le Maire de la
commune d’Antsoha et les chefs traditionnels du fokontany d’Andilana.

Les autorités locales lors de la cérémonie de clôture Les groupes de femme à Andilana

Mise en place de trois principes

Processus de vérification

Le processus de vérification est indispensable pour aboutir à l’octroi du label Zéro


Défécation à l’Air Libre. Cette vérification est lancée auprès d’une localité où plus
de 80% des ménages utilisent des latrines.

L’ONG/Association responsable du suivi de la mise en œuvre de l’ATPC/ CLTS et un


représentant de la localité soumettent la demande de lancement de la vérification
auprès du Responsable de la commune.

Le processus d’inspection s’étale sur une période de 6 mois, assuré par 3


commissions opérant d’une façon alternative et complémentaire. Au terme du
processus, une certification officielle sera accordée à la localité ayant prouvé un
effort soutenu.

Outil de suivi

L’outil de suivi est uniformisé pour l’ensemble des partenaires. Il est utilisé afin
de permettre le suivi d’une façon plus harmonisée de la mise en œuvre du CLTS
dans l’ensemble du pays.

La portée de l’outil de suivi est :

• de suivre quantitativement l’évolution en matière de défécation à l’air


libre, la construction et la réhabilitation des latrines dans chaque village.
• d’apprécier le changement de comportement sur la pratique de la
défécation à l’air libre dans l’ensemble du village
• d’identifier les messages clés adaptés pour chaque village en fonction de
sa situation

L’outil génère des rapports qui permettront de suivre l’évolution des pratiques en
matière de défécation à l’air libre et d’utilisation de latrines dans les villages. Les
efforts à réaliser pour atteindre le statut zéro défécation à l’air libre sont aussi mis
en exergue dans les rapports produits.

Exemple de résultats disponibles pour Bejirofo


(source Santénet 2)

Réseau CLTS

Un réseau CLTS est mis en place comme un moyen de communication entre les
partenaires de mise en œuvre pour un échange d’expériences et de partage. Ce
réseau peut être utilisé comme un moyen de suivi de la mise en œuvre du CLTS
jusqu’ à l’échelle nationale et sera bénéfique pour l’intégration de nouveaux
partenaires dans une zone donnée. Des représentants du fokontany, du centre de
santé, de la commune, du district et de la région seront responsables du suivi au
sein du réseau. Ils travailleront en étroite collaboration avec les commissions de
vérification et le comité Wash de la zone d’intervention. Enfin, une liste des
animateurs formés en CLTS avec leurs coordonnées est systématiquement circulée
au sein des réseaux déjà en place.

Actions prioritaires identifiées

Pour 2010, les actions prioritaires identifiées par l’ensemble des partenaires sont
les suivants :

• élargir le partenariat auprès des acteurs potentiels pour la mise en œuvre


de l’ATPC/CLTS dans les régions cibles.
• Identifier des animateurs/facilitateurs maîtrisant l’approche et
l’organisation d’échanges entre animateurs
• Organiser une visite d’échange spécifique pour les chefs traditionnels
• élaborer un plan de formation en vue de la mise à l’échelle du CLTS
• opérationnaliser le processus de vérification.

Vous aimerez peut-être aussi