Vous êtes sur la page 1sur 25

Cofemer

DES :

Médecine physique et de réadaptation

DIU :

Module :

Médecine de rééducation

Nancy :

MPR et Appareillage 5-6-7 avril 2006

Coordonnateurs :

Pr JM André, J Paysant, N Martinet

Titre :

Appareillage de la main

Auteurs :

C Gable et D Pétry IRR : service de MPR, hôpital Jeanne d'Arc - CHU Nancy

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés institut régional de médecine physique et

institut régional de médecine physique et de réadaptation

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés institut régional de médecine physique et
Conception générale d’une orthèse  L ’orthèse est un agent thérapeutique comme un médicament, avec
Conception générale d’une orthèse
 L ’orthèse est un agent thérapeutique comme un
médicament, avec :
 des indications précises
 des objectifs thérapeutiques définis
 une prescription médicale pour sa
réalisation et son utilisation.
3

Actions mécaniques appliquées par une orthèse

Un ou plusieurs effets mécaniques peuvent être appliqués :

 

1) Stabilisation

2) Posture

3) Limitation de la course articulaire

4) Compression

5) Posture en Capacité Cutanée Maximale

 
 

5

DES MPR

MPR et appareillage

Appareillage de la main Indications Objectifs thérapeutiques des orthèses Actions mécaniques des orthèses Or
Appareillage de la main
Indications
Objectifs thérapeutiques des orthèses
Actions mécaniques des orthèses
Or
ientation clinique du choix d’une orthèse
Prescription des orthèses
2
Indications
 4 critères cliniques peuvent amener le
thérapeute à faire une orthèse :
 une douleur
 une instabilité
 une limitation d ’amplitude articulaire
 une atteinte cutanée ou sous cutanée
4

Stabilisation

’est « fixer une structure dans une fonction d ’équilibre afin de

C

l

’empêcher de varier »

En appareillage, c ’est maintenir une position d ’immobilisation relative.

’est maintenir une position d ’immobilisation relative. Orthèse de stabilisation « large » c’est-à-dire de

Orthèse de stabilisation « large »

c’est-à-dire de plusieurs

articulations

« large » c’est-à-dire de plusieurs a r t i c u l a t i

Orthèse de stabilisation du poignet

Cofemer

Posture

C ’est « une position, une attitude plus ou moins éloignée de son maintien normal ».

En appareillage, c ’est maintenir voire contraindre un segment anatomique dans une position déterminée qu ’il ne prend pas spontanément.

position déterminée qu ’il ne prend pas spontanément. Posture statique : posture faite par une orthèse

Posture statique : posture faite par une orthèse fixe qui n ’induit aucun mouvement. Elle permet d ’établir un équilibre entre les forces.

Elle permet d ’établir un équilibre entre les forces. Posture dynamique : posture faite par une

Posture dynamique : posture faite par une orthèse qui s ’adapte aux variations positionnelles anatomiques en imprimant une force directionnelle constante. Elle produit de l ’énergie, elle est susceptible d ’entraîner un mouvement.

Compression

En appareillage, c ’est comprimer les tissus pour éviter leur expansion.On distingue :

c ’est comprimer les tissus pour éviter leur expansion.On distingue : la compression rigide La compression

la compression rigide

c ’est comprimer les tissus pour éviter leur expansion.On distingue : la compression rigide La compression

La compression élastique

Compression élastique

Elle s ’adapte aux variations de volume. Ainsi, pour un œdème, la contrainte élastique de l ’orthèse s ’oppose à l ’augmentation de la pression sous-cutanée.

L ’œdème n ’augmente plus quand les 2 forces s ’équilibrent, il diminue quand la compression de l ’orthèse est plus forte.

quand la compression de l ’orthèse est plus forte. Exemple : Compression élastique pour cicatrice
quand la compression de l ’orthèse est plus forte. Exemple : Compression élastique pour cicatrice

Exemple : Compression élastique pour cicatrice hypertrophique

DES MPR

MPR et appareillage

Limitation de la course articulaire

En appareillage, c ’est fixer à une valeur angulaire déterminée, la limite du balayage articulaire dans un sens et laisser une totale liberté dans l ’autre sens.

un sens et laisser une totale liberté dans l ’autre sens. Orthèse de limitation d’amplitude d’extension
un sens et laisser une totale liberté dans l ’autre sens. Orthèse de limitation d’amplitude d’extension
un sens et laisser une totale liberté dans l ’autre sens. Orthèse de limitation d’amplitude d’extension

Orthèse de limitation d’amplitude d’extension des MP des doigts longs

d’amplitude d’extension des MP des doigts longs Orthése de limitation d’amplitude d’extension des IPP
d’amplitude d’extension des MP des doigts longs Orthése de limitation d’amplitude d’extension des IPP
d’amplitude d’extension des MP des doigts longs Orthése de limitation d’amplitude d’extension des IPP

Orthése de limitation d’amplitude d’extension des IPP de D3, D4 et D5

Compression rigide

Elle ne se déforme pas et imprime une force de compression constante.

Elle est utilisée pour prévenir et traiter les cicatrices hypertrophiques en supprimant la néo-vascularisation anarchique responsable de ce type de cicatrisation.

anarchique responsable de ce type de cicatrisation. Exemple : Compression rigide pour greffe de peau du
anarchique responsable de ce type de cicatrisation. Exemple : Compression rigide pour greffe de peau du

Exemple : Compression rigide pour greffe de peau du cou

Posture en Capacité Cutanée Maximale

C ’est la mise en position d ’étirement maximal de la peau par une posture statique.

d ’étirement maximal de la peau par une posture statique. Exemple : Posture en CCM pour

Exemple : Posture en CCM pour une brûlure de la paume de la main

: Posture en CCM pour une brûlure de la paume de la main Exemple : Posture

Exemple : Posture en CCM pour une brûlure de la face dorsale de la main

Cofemer

Objectifs thérapeutiques des orthèses

Objectifs thérapeutiques des orthèses  1) Immobiliser ou stabiliser une articulation ou un segment anatomique

1) Immobiliser ou stabiliser une articulation ou un segment anatomique instable.

2) Prévenir ou réduire un déficit d ’amplitude articulaire ou corriger la déformation d ’une structure anatomique.

3) Suppléer un déficit moteur

4) Favoriser la résorption d ’une expansion liquidienne

sous cutanée(œdème, stase veino lymphatique)

5) Guider la cicatrisation cutanée afin de prévenir la rétraction et l ’hypertrophie cutanée

13

2) Récupérer un déficit d ’amplitude articulaire d ’une structure anatomique Exemple : Orthèse de
2) Récupérer un déficit d ’amplitude
articulaire d ’une structure anatomique
Exemple : Orthèse de posture statique du poignet et dynamique des
doigts en extension pour des adhérences tendineuses des fléchisseurs.
15

4) Favoriser la résorption liquidienne

 
Exemple :
Exemple :

Exemple :

 

Compression élastique pour résorber un œdème

 

17

DES MPR

MPR et appareillage

1) Stabiliser une articulation ou un segment anatomique instable

une articulation ou un segment anatomique instable Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet, de la
une articulation ou un segment anatomique instable Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet, de la

Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet, de la TM et de la MP du pouce dans une entorse scapho lunaire.

14

3) Suppléer un déficit moteur Exemple : Orthèse de suppléance d’extension du poignet et des
3) Suppléer un déficit moteur
Exemple : Orthèse de suppléance d’extension du poignet
et des MP des doigts longs dans une paralysie radiale.
16

5) Guider la cicatrisation cutanée pour prévenir l’hypertrophie cutanée

cutanée pour prévenir l’hypertrophie cutanée Exemple : Compression élastique pour cicatrices et greffe
cutanée pour prévenir l’hypertrophie cutanée Exemple : Compression élastique pour cicatrices et greffe
cutanée pour prévenir l’hypertrophie cutanée Exemple : Compression élastique pour cicatrices et greffe

Exemple : Compression élastique pour cicatrices et greffe de peau.

18

Cofemer

Orientation du choix d’une orthèse  La douleur domine le tableau clinique : l ’origine
Orientation du choix d’une orthèse
 La douleur domine le tableau clinique : l ’origine de la douleur
(osseuse, articulaire ou tendino-musculaire) n ’a pas d ’incidence
sur l ’orthèse. Par contre, les circonstances de survenue sont
déterminantes:
DOULEUR
19
DOULEUR DOULEUR
DOULEUR DOULEUR
DOULEUR DOULEUR
DOULEUR DOULEUR

DES MPR

MPR et appareillage

La douleur survient au repos et il existe une inflammation clinique Exemple : Orthèse de
La douleur survient au repos et
il existe une inflammation clinique
Exemple : Orthèse de repos dans la polyarthrite rhumatoïde
20
La douleur survient au repos mais il
n’y a pas d’inflammation clinique
Exemple : Orthèse de
stabilisation de la MP du
pouce
22

La douleur survient uniquement lors des mouvements

La douleur survient uniquement lors des mouvements Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet à porter
La douleur survient uniquement lors des mouvements Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet à porter

Exemple : Orthèse de stabilisation du poignet à porter pendant les activités douloureuses

24

Cofemer

Orientation du choix d ’une orthèse  Il existe une instabilité segmentaire non douloureuse, l
Orientation du choix d ’une orthèse
 Il existe une instabilité segmentaire
non douloureuse, l ’origine est
habituellement d ’origine articulaire ou
osseuse. Il existe 3 possibilités :
 1) gêne fonctionnelle
 2) évolution vers une attitude vicieuse
 3) ni gêne fonctionnelle, ni attitude
vicieuse.
25

Il existe une gêne fonctionnelle

Il existe une gêne fonctionnelle Exemple : Orthèse de stabilisation de la MP du pouce 27
Il existe une gêne fonctionnelle Exemple : Orthèse de stabilisation de la MP du pouce 27
Il existe une gêne fonctionnelle Exemple : Orthèse de stabilisation de la MP du pouce 27

Exemple : Orthèse de stabilisation de la MP du pouce

27

2) L’évolution s’oriente vers une attitude vicieuse Exemple : Orthèse de limitation de déviation ulnaire
2) L’évolution s’oriente vers une
attitude vicieuse
Exemple : Orthèse de limitation de déviation ulnaire des MP
29

DES MPR

MPR et appareillage

INSTABILITE INSTABILITE
INSTABILITE INSTABILITE
INSTABILITE
INSTABILITE
INSTABILITE INSTABILITE
INSTABILITE
INSTABILITE

Cofemer

3) Il n ’y a ni gêne fonctionnelle ni attitude vicieuse Tout juste une laxité
3) Il n ’y a ni gêne fonctionnelle ni
attitude vicieuse
Tout juste une laxité importante,
sans pour autant qu’elle soit
pathologique.
Aucune orthèse n ’est indiquée.
31
LIMITATION D’AMPLITUDE ou
LIMITATION D’AMPLITUDE
ou

LIMITATION D’AMPLITUDE

LIMITATION D’AMPLITUDE

DES MPR

MPR et appareillage

Orientation du choix d ’une orthèse  Il existe une limitation d’amplitude articulaire. L’origine peut
Orientation du choix d ’une orthèse
 Il existe une limitation d’amplitude
articulaire. L’origine peut être articulaire,
périarticulaire ou tendino-musculaire.
L’examen clinique permet de considérer 3
types de situation :
 Limitation active
 Limitation passive non stricte ou raideur
 Limitation passive stricte ou ankylose
32

1) La limitation d’amplitude est active

1) La limitation d’amplitude est active Exemple : orthèse de suppléance dans une paralysie médio-cubitale 34
1) La limitation d’amplitude est active Exemple : orthèse de suppléance dans une paralysie médio-cubitale 34
1) La limitation d’amplitude est active Exemple : orthèse de suppléance dans une paralysie médio-cubitale 34

Exemple : orthèse de suppléance dans une paralysie médio-cubitale

34

2) limitation d’amplitude passive stricte ou ankylose

2) limitation d’amplitude passive stricte ou ankylose Elle correspond à une immobilisation articulaire complète

Elle correspond à une immobilisation articulaire complète équivalent à une arthrodèse, une ankylose, à une rétraction capsulo-ligamentaire ou péri-articulaire très serrée.

L’appareillage est inutile, le seul recours thérapeutique est la chirurgie.

36

Cofemer

LIMITATION D’AMPLITUDE

ou
ou

Orientation du choix d ’une orthèse

Il existe une atteinte cutanée ou sous cutanée

Les cicatrices hypertrophiques, les cicatrices rétractiles ou mixtes sont prévenues et traitées par compression rigide ou élastique.

Les œdèmes post traumatiques et certains œdèmes veino lymphatiques, sont traités par compression élastique.

 

39

1) Cicatrice hypertrophique, rétractile ou mixte

1) Cicatrice hypertrophique, rétractile ou mixte Exemple : Compression de la cicatrice de la 1ère commissure
1) Cicatrice hypertrophique, rétractile ou mixte Exemple : Compression de la cicatrice de la 1ère commissure
1) Cicatrice hypertrophique, rétractile ou mixte Exemple : Compression de la cicatrice de la 1ère commissure

Exemple : Compression de la cicatrice de la 1ère commissure

41

DES MPR

MPR et appareillage

3) limitation d’amplitude passive incomplète ou raideur

3) limitation d’amplitude passive incomplète ou raideur Exemples : Orthèses de posture en flexion et en
3) limitation d’amplitude passive incomplète ou raideur Exemples : Orthèses de posture en flexion et en

Exemples : Orthèses de posture en flexion et en extension

38
38
ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE
ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE
ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE
ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE

Cofemer

2) Rétraction Exemple : Posture en Capacité Cutanée Maximale pour une brûlure de la face
2) Rétraction
Exemple : Posture en Capacité Cutanée Maximale pour une brûlure de la
face palmaire de la main
43
2) Œdème post traumatique Exemple : Gant de jersey tubulaire en post opératoire. 45 Prescription
2) Œdème post traumatique
Exemple : Gant de jersey tubulaire en post opératoire.
45
Prescription d’une orthèse
 Trois éléments caractérisent une
orthèse :
 son mode d ’action mécanique
 son emplacement anatomique et sa
position par rapport aux articulations
 ses adjonctions spécifiques
47

DES MPR

MPR et appareillage

ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE

ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE
DES MPR MPR et appareillage ATTEINTE CUTANEE OU SOUS-CUTANEE Prescription d’une orthèse  Actions mécaniques

Prescription d’une orthèse

Prescription d’une orthèse  Actions mécaniques (une ou plusieurs)  Localisation anatomique et position

Actions mécaniques (une ou plusieurs)

Localisation anatomique et position articulaire : il convient de préciser les régions de la main et du poignet sur lesquelles l ’orthèse a une action .

Adjonctions spécifiques (type de matériau,

type de moteur

)

Modalités d ’utilisation.

48

Cofemer

Fiche de prescription d ’une orthèse Schémas de face, de dos et profils ulnaire et
Fiche de prescription d ’une orthèse
Schémas de face, de dos et profils ulnaire et radial de la main et de l ’avant
bras
49
Rhumatologie et orthèses - Arthrite - Arthrose - Tendinites 51
Rhumatologie
et orthèses
- Arthrite
- Arthrose
- Tendinites
51

Polyarthrite Rhumatoïde : principales orthèses

Polyarthrite Rhumatoïde : principales orthèses  Orthèse de repos  Orthèse anti déviation ulnaire 

Orthèse de repos

Orthèse anti déviation ulnaire

Orthèse de correction pour col de cygne

Orthèses double cuir ou en microfibre

53

DES MPR

MPR et appareillage

Fiche de prescription d’une orthèse Exemple : Orthèse de stabilisation palmaire du poignet 50
Fiche de prescription d’une orthèse
Exemple : Orthèse de stabilisation palmaire du poignet
50

Arthrite : Polyarthrite rhumatoïde

Arthrite : Polyarthrite rhumatoïde 52
Arthrite : Polyarthrite rhumatoïde 52
Arthrite : Polyarthrite rhumatoïde 52

52

Polyarthrite rhumatoïde Les orthèses de repos sont portées pendant les périodes d’inactivité diurne ou nocturne.
Polyarthrite rhumatoïde
Les orthèses de repos sont portées pendant les périodes d’inactivité
diurne ou nocturne.
Elles procurent un « repos complet » aux articulations atteintes en
excluant toute contrainte.
54

Cofemer

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde Orthèses de repos 55
Polyarthrite rhumatoïde Orthèses de repos 55
Polyarthrite rhumatoïde Orthèses de repos 55
Polyarthrite rhumatoïde Orthèses de repos 55

Orthèses de repos

55

 

Polyarthrite rhumatoïde

 
 
 
 
 
 
 

Même correction contre le « coup de vent » cubital obtenue avec du tissu néoprène grâce à ses qualités d’élasticité et de compression ou avec du tissu velcro associés à du thermoformable.

 

57

 

Polyarthrite rhumatoïde

 
 

Les orthèse « composites » faite de lycra et matériau thermoformable peuvent être utilisées au même titre que les orthèses de Beasley.

 
matériau thermoformable peuvent être utilisées au même titre que les orthèses de Beasley.      
matériau thermoformable peuvent être utilisées au même titre que les orthèses de Beasley.      
matériau thermoformable peuvent être utilisées au même titre que les orthèses de Beasley.      
matériau thermoformable peuvent être utilisées au même titre que les orthèses de Beasley.      
 
 

59

DES MPR

MPR et appareillage

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde Les orthèses anti déviation ulnaire ou orthèse de Malick sont utilisées dans la journée

Les orthèses anti déviation ulnaire ou orthèse de Malick sont utilisées dans la journée pour favoriser la fonction de la main en limitant les déformations et les contraintes articulaires.

dans la journée pour favoriser la fonction de la main en limitant les déformations et les
dans la journée pour favoriser la fonction de la main en limitant les déformations et les

56

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde Dans les déformations en « col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude

Dans les déformations en « col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude d’extension de l’IPP sans entraver le mouvement inverse.

col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude d’extension de l’IPP sans entraver le mouvement inverse.
col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude d’extension de l’IPP sans entraver le mouvement inverse.
col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude d’extension de l’IPP sans entraver le mouvement inverse.
col de cygne l’orthèse de Beasley limite l’amplitude d’extension de l’IPP sans entraver le mouvement inverse.

58

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde Les orthèses « double cuir » sont composées de cuir fin renforcé de matériau

Les orthèses « double cuir » sont composées de cuir fin renforcé de matériau thermo formable. Elles ont pour but de stabiliser les articulations douloureuses, par exemple un poignet. Elles sont très confortables, cependant ne s’entretiennent pas facilement.

douloureuses, par exemple un poignet. Elles sont très confortables, cependant ne s’entretiennent pas facilement. 60
douloureuses, par exemple un poignet. Elles sont très confortables, cependant ne s’entretiennent pas facilement. 60

60

Cofemer

Polyarthrite rhumatoïde  Ces orthèses cuir sont remplacées aujourd’hui par des orthèses en microfibre qui
Polyarthrite rhumatoïde
 Ces orthèses cuir sont remplacées aujourd’hui par
des orthèses en microfibre qui peuvent être lavées
comme un tissu.
61
Arthrose de la main :
principales orthèses
 Rhizarthrose
 Arthrose du poignet
 Arthrose digitale (orthèse de repos)
63
Rhizarthrose
Orthèse de rhizarthrose courte en néoprène et
thermoformable
65

DES MPR

MPR et appareillage

Arthrose 62
Arthrose
62
Rhizarthrose Orthèse longue de repos portée la nuit et orthèse courte portée dans les activités
Rhizarthrose
Orthèse longue de repos portée la nuit et orthèse courte portée dans les activités
douloureuses de la journée.
64

Arthrose du poignet

Arthrose du poignet : Orthèse de stabilisation palmaire de poignet 66
:
:
Arthrose du poignet : Orthèse de stabilisation palmaire de poignet 66

Orthèse de stabilisation palmaire de poignet

66

Cofemer

Arthrose du poignet Possibilité du port d’orthèse type poignet de force pour limiter les douleurs
Arthrose du poignet
Possibilité du port d’orthèse type poignet de force pour limiter les douleurs
dans les Activités Quotidiennes. Il est constitué de matériau thermoformable
qui peut être associé à du tissu néoprène.
67

Épicondylite

Épicondylite 30° Mise au repos des muscles épicondyliens avec une stabilisation du poignet en extension de
Épicondylite 30° Mise au repos des muscles épicondyliens avec une stabilisation du poignet en extension de
Épicondylite 30° Mise au repos des muscles épicondyliens avec une stabilisation du poignet en extension de

30°

Mise au repos des muscles épicondyliens avec une stabilisation du poignet en

extension de 30°. L’orthèse permet de soulager les insertions musculaires surmenées.

30° d’extension du poignet pour soulager les épicondyliens

69

Tendinite de de Quervain

Tendinite de de Quervain  La nuit, orthèse qui met en détente le long abducteur et

La nuit, orthèse qui met en détente le long abducteur et le court extenseur du pouce, le pouce est placé en abduction et extension, le poignet en extension voire légère inclinaison radiale.

du pouce, le pouce est placé en abduction et extension, le poignet en extension voire légère

71

DES MPR

MPR et appareillage

Tendinites et principales orthèses

Tendinites et principales orthèses  L’épicondylite ou tennis elbow  La tendinite de De Quervain 

L’épicondylite ou tennis elbow

La tendinite de De Quervain

L’épitrochléite

68

Épicondylite Dans la journée, port d’un bracelet épicondylien en néoprène placé sur le corps musculaire
Épicondylite
Dans la journée, port d’un bracelet épicondylien en néoprène placé sur le corps
musculaire des épicondyliens.
Orthèse de compression qui vient modifier la traction sur les tendons lors de la
fermeture de la main.
70

Tendinite de de Quervain

Tendinite de de Quervain Le jour, limitation du jeu du long abducteur et du court extenseur
Tendinite de de Quervain Le jour, limitation du jeu du long abducteur et du court extenseur
Tendinite de de Quervain Le jour, limitation du jeu du long abducteur et du court extenseur
Tendinite de de Quervain Le jour, limitation du jeu du long abducteur et du court extenseur

Le jour, limitation du jeu du long abducteur et du court extenseur du pouce grâce à une orthèse qui place le poignet en extension avec une légère inclinaison radiale avec limitation de l’opposition en plaçant la pulpe du pouce en face du bord radial de l’index.

72

Cofemer

Epitrochléite 0° d’extension du poignet pour soulager les épitrochléens Mise au repos des fléchisseurs de
Epitrochléite
0° d’extension du poignet
pour soulager les
épitrochléens
Mise au repos des fléchisseurs de poignet ou muscles épitrochléens
avec une stabilisation du poignet en rectitude.
73
Prévention des déformations
avant épidermisation
 Sollicitation de la capacité cutanée maximale
au moyen de l’appareillage ou mise en CCM
75
Prévention des déformations pour une face dorsale : mise en CCM  Poignet en flexion
Prévention des déformations
pour une face dorsale : mise en CCM
 Poignet en flexion de 20 à 40°
 MP en flexion de 70 à 90°
 IP en extension
 Pouce en abduction/opposition avec écartement de la
commissure et MP à 30° de flexion
20 à 40°
70 à 90°
77

DES MPR

MPR et appareillage

Prévention des déformations de la main brûlée Brûlures de la face dorsale Brûlure de la
Prévention des
déformations de la
main brûlée
Brûlures de la face dorsale
Brûlure de la face palmaire
Brûlure de la 1 ère commissure
74

Brûlure de la face dorsale de la main

Brûlure de la face dorsale de la main 76
Brûlure de la face dorsale de la main 76

76

Brûlure de la face palmaire de la main 78
Brûlure de la face palmaire de la main
78

Cofemer

Prévention des déformations pour une face palmaire : mise en CCM 60°  Poignet placé
Prévention des déformations pour une
face palmaire : mise en CCM
60°
 Poignet placé à 60° d’extension
 MP à 20° d’extension
 IP en rectitude
 Doigts longs écartés
 Pouce dans le plan de la main
79

Prévention des déformations après épidermisation

Prévention des déformations après épidermisation  Sollicitation de la capacité cutanée maximale et 

Sollicitation de la capacité cutanée maximale et

Compression des tissus cutanés et sous cutanés

81

Prévention des déformations pour une brûlure de la face dorsale : mise en CCM -
Prévention des déformations pour une brûlure
de la face dorsale : mise en CCM -
compression
 Même orthèse que
précédemment
 Compression par un
gant en tissu
élastique
83

DES MPR

MPR et appareillage

Prévention des déformations pour une 1 ère commissure: mise en CCM  Immobilisation du pouce
Prévention des déformations pour
une 1 ère commissure: mise en CCM
Immobilisation du pouce en abduction maximale
80

Prévention des déformations pour une brûlure de la paume : mise en CCM et compression

pour une brûlure de la paume : mise en CCM et compression  - Même orthèse
pour une brûlure de la paume : mise en CCM et compression  - Même orthèse

- Même orthèse que précédemment

Cupule palmaire de compression

de la paume : mise en CCM et compression  - Même orthèse que précédemment 

82

Prévention des déformations pour une brûlure de la 1ère commissure

des déformations pour une brûlure de la 1ère commissure  Compression par moulage corrigé de la

Compression par moulage corrigé de la cicatrice

Et/ou adjonction de mousse ou plastique

Mise en CCM et compression

par moulage corrigé de la cicatrice  Et/ou adjonction de mousse ou plastique Mise en CCM
par moulage corrigé de la cicatrice  Et/ou adjonction de mousse ou plastique Mise en CCM

84

Cofemer

Neurologie périphérique et appareillage Paralysie radiale Paralysie ulnaire Paralysie du médian Paralysie médio
Neurologie
périphérique et
appareillage
Paralysie radiale
Paralysie ulnaire
Paralysie du médian
Paralysie médio ulnaire
85
Paralysie radiale
87
Tableaux cliniques
 Paralysie radiale moyenne
 Paralysie radiale haute
 Paralysie radiale basse
89

DES MPR

MPR et appareillage

Atteinte motrice et sensitive  Atteinte motrice ou déséquilibre de la balance musculaire  2
Atteinte motrice et sensitive
 Atteinte motrice ou déséquilibre de la balance
musculaire
2 types de troubles :
 Les muscles lésés s’amyotrophient
 Les muscles sains se raccourcissent
 Atteinte sensitive
 Chaque nerf a un territoire sensitif qui lui est propre, on
aura donc une anesthésie totale ou partielle dans ce
territoire.
 Ceci implique une surveillance extrême dans la mise
en place de l’appareillage, des points d’appui et de
la tolérance.
86
Rappels anatomiques:
déficits moteurs et sensitifs
 Le nerf radial est responsable de :
 l ’extension du coude.
 l ’extension du poignet
 l ’extension de P1 des doigts longs.
 l ’extension de P1 et P2 du pouce .
 la supination .
 La sensibilité de :
 Face dorsale du coude et de l’avant-bras.
 Une partie radiale de la face dorsale de la main.
88
Paralysie radiale moyenne Sensibilité Motricité 90
Paralysie radiale moyenne
Sensibilité
Motricité
90

Cofemer

Paralysie radiale moyenne

 

(Lésion du nerf au niveau de la gouttière radiale)

 
P o i g n e t e t M P t o m b

Poignet et MP tombantes

Le pouce ne peut s ’écarter
Le pouce ne peut s ’écarter

Attitude de la main : poignet tombant , MP fléchies et pouce qui ne peut s’écarter

 

91

Appareillage pendant la phase d’attente de repousse

 

Réalisation d ’une orthèse de stabilisation du poignet avec éventuellement une suppléance :

pour l ’extension des MP des doigts longs

pour l ’extension du pouce

 

93

Suppléance avec élastique de jokari ou ressorts

Suppléance avec élastique de jokari ou ressorts 95
Suppléance avec élastique de jokari ou ressorts 95
Suppléance avec élastique de jokari ou ressorts 95
Suppléance avec élastique de jokari ou ressorts 95

95

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie radiale moyenne

 

(Lésion du nerf au niveau de la gouttière radiale)

 
du nerf au niveau de la gouttière radiale)   Lors de la flexion des doigts, accentuation
du nerf au niveau de la gouttière radiale)   Lors de la flexion des doigts, accentuation

Lors de la flexion des doigts, accentuation de la flexion du poignet

 

92

Stabilisation du poignet

 
 
 
 
flexion des doigts, accentuation de la flexion du poignet   92 Stabilisation du poignet    
flexion des doigts, accentuation de la flexion du poignet   92 Stabilisation du poignet    
 
94
94

94

Suppléance pour l ’extension des doigts

Suppléance pour l ’extension des doigts La suppléance de l’extenseur commun et du long extenseur du
Suppléance pour l ’extension des doigts La suppléance de l’extenseur commun et du long extenseur du
Suppléance pour l ’extension des doigts La suppléance de l’extenseur commun et du long extenseur du

La suppléance de l’extenseur commun et du long extenseur du pouce est assurée par l’élastique de jokari, les berceaux sont placés sur P1. L’extension de P2 et P3 est assurée par les lombricaux et les Interosseux. La traction est d’environ 80 grammes et permet un enroulement complet des doigts.

96

Cofemer

Orthèse de Chapel Hill ou orthèse de ténodèse 97 Paralysie Radiale Haute : Lésion du
Orthèse de Chapel Hill
ou orthèse de ténodèse
97
Paralysie Radiale Haute :
Lésion du nerf dans le creux axillaire, juste après son origine
Atteinte motrice
Atteinte sensitive
99
Paralysie radiale basse:
Lésion du nerf sous le coude, au 1/3 supérieur de l ’avant-bras
Atteinte sensitive
Atteinte motrice
101

DES MPR

MPR et appareillage

Orthèse en matériaux composites

(lycra et néoprène)

 
 
 
Orthèse en matériaux composites ( lycra et néoprène)   98
Orthèse en matériaux composites ( lycra et néoprène)   98

98

Paralysie Radiale Haute

Si l’atteinte se situe juste après sa sortie du creux axillaire, on a une paralysie de tous les muscles, dont le triceps mais il y a peu de conséquence par rapport à une paralysie radiale moyenne car l’extension de l’avant-bras est compensée par la pesanteur.

Même appareillage que dans la lésion précédente.

 

100

Paralysie radiale basse

(Lésion du nerf sous le coude, au 1/3 supérieur de l’avant-bras)

du nerf sous le coude, au 1/3 supérieur de l’avant-bras) Respect du brachio-radial et des extenseurs
du nerf sous le coude, au 1/3 supérieur de l’avant-bras) Respect du brachio-radial et des extenseurs
du nerf sous le coude, au 1/3 supérieur de l’avant-bras) Respect du brachio-radial et des extenseurs

Respect du brachio-radial et des extenseurs de poignet Pas de déficit sensitif

102

Cofemer

Suppléance de l’extension avec élastique de Jokari 103 Rappels anatomiques  Le nerf ulnaire est
Suppléance de l’extension avec
élastique de Jokari
103
Rappels anatomiques
Le nerf ulnaire est responsable :
 de la flexion et de l’inclinaison ulnaire du poignet
 de l ’écartement et du rapprochement des doigts
longs.
 de la flexion de P1 et de l ’extension de P2, P3.
 de la flexion de P3 des IV et V.
 de l ’adduction du I et de la flexion de P1 de celui ci.
 De la sensibilité :
105
Paralysie ulnaire basse  Déficit moteur  Perte de la flexion des MP de D4
Paralysie ulnaire basse
 Déficit moteur
 Perte de la flexion des MP de
D4 et D5
 Perte des mouvements de
latéralité des doigts longs.
 Impossible de mettre les
doigts en position intrinsèque
plus.
 Déformation des doigts en
« griffe. »
 Signe de « Froment ».
107

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie ulnaire 104 Tableaux cliniques • Paralysie ulnaire basse • Paralysie ulnaire haute 106 Paralysie
Paralysie ulnaire
104
Tableaux cliniques
• Paralysie ulnaire basse
• Paralysie ulnaire haute
106
Paralysie ulnaire basse
 Déficit sensitif
Anesthésie du bord ulnaire de la main, de tout le 5ème doigt
et de la moitié ulnaire du 4ème.
108

Cofemer

Paralysie ulnaire haute  Déficit moteur : Le même que dans la paralysie ulnaire basse
Paralysie ulnaire haute
 Déficit moteur : Le même
que dans la paralysie
ulnaire basse avec en
plus:
 Une tendance à une
inclinaison radiale lors
de la flexion du poignet
 Et une flexion d’IPD
impossible pour D4 et
D5
109

Aspect de la main

Aspect de la main  Amyotrophie des espaces interosseux.  Signe de froment : 111 À

Amyotrophie des espaces interosseux.

Aspect de la main  Amyotrophie des espaces interosseux.  Signe de froment : 111 À

Signe de froment :

Amyotrophie des espaces interosseux.  Signe de froment : 111 À gauche, le Long Fléchisseur du
111
111

À gauche, le Long Fléchisseur du pouce vient compenser par une flexion de l’IP l’absence de l’adducteur.

Appareillage de la griffe ulnaire

Appareillage de la griffe ulnaire 50à 60° Orthèse de limitation d ’extension de MP type Zancolli
Appareillage de la griffe ulnaire 50à 60° Orthèse de limitation d ’extension de MP type Zancolli
Appareillage de la griffe ulnaire 50à 60° Orthèse de limitation d ’extension de MP type Zancolli
50à 60°
50à 60°
Appareillage de la griffe ulnaire 50à 60° Orthèse de limitation d ’extension de MP type Zancolli

Orthèse de limitation d ’extension de MP type Zancolli

113

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie ulnaire haute  Déficit sensitif : Anesthésie du bord ulnaire de la main, de
Paralysie ulnaire haute
 Déficit sensitif :
Anesthésie du bord ulnaire de la main, de tout le 5ème doigt
et de la moitié ulnaire du 4ème.
110
Griffe cubitale
112

Appareillage de la griffe ulnaire

Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso 114

Orthèse de limitation d ’extension de MP type lasso

114

Cofemer

Appareillage de la griffe ulnaire

Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de suppléance en lycra associé à du matériau collé pour
Appareillage de la griffe ulnaire Orthèse de suppléance en lycra associé à du matériau collé pour

Orthèse de suppléance en lycra associé à du matériau collé pour limiter l’amplitude d’hyper extension des MP de D4 et D5.

115

Appareillage d’une griffe enraidie

 

Orthèse de posture dynamique d ’extension des IPP de D4 et D5

de posture dynamique d ’extension des IPP de D4 et D5   117 Rappels anatomiques  
de posture dynamique d ’extension des IPP de D4 et D5   117 Rappels anatomiques  
 

117

Rappels anatomiques

 

Le nerf médian a un rôle moteur,sensitif et trophique.

 

Il est responsable :

de la pronation et de la flexion du poignet.

 

de la flexion de P2, P3 du II et du III.

de la flexion, de l ’abduction et de l ’opposition du I.

 

Au niveau sensitif : il est responsable d’une grande partie de la main

119
119

119

DES MPR

MPR et appareillage

En cas de griffe enraidie des IP des IV et V Orthèse de posture dynamique
En cas de griffe enraidie des IP des IV et V
Orthèse de posture dynamique d ’extension
116
Paralysie du médian 118
Paralysie du médian
118
Tableaux cliniques  Paralysie basse du médian  Paralysie haute du médian 120
Tableaux cliniques
 Paralysie basse du médian
 Paralysie haute du médian
120

Cofemer

Paralysie basse du médian  Déficit moteur : Paralysie des thénariens externes avec déficit d’antépulsion
Paralysie basse du médian
 Déficit moteur : Paralysie
des thénariens externes
avec déficit d’antépulsion et
d’opposition du I.
 Paralysie de deux premiers
Lombricaux non gênante
puisque tous les interosseux
sont intacts.
Rond pronateur
Fléchisseur radial du carpe
Long palmaire
FCS
FCP II et III
Long fléchisseur du I
Carré pronateur
Court abducteur du I
Chef superficiel du court fléchisseur du I
Opposant
Lombricaux II et III
121
Utilisation du pouce dans le même plan que les doigts longs voire exclusion 123
Utilisation du pouce dans le même plan
que les doigts longs voire exclusion
123

Paralysie haute du médian

(lésion siégeant au dessus du coude)

Paralysie haute du médian (lésion siégeant au dessus du coude)  Aspect de la main :

Aspect de la main : Main de « prédicateur »

Paralysie haute du médian (lésion siégeant au dessus du coude)  Aspect de la main :
Paralysie haute du médian (lésion siégeant au dessus du coude)  Aspect de la main :
Paralysie haute du médian (lésion siégeant au dessus du coude)  Aspect de la main :

125

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie basse du médian

(lésion siégeant au niveau du poignet)

basse du médian (lésion siégeant au niveau du poignet) Amyotrophie des muscles thénariens externes. Petite course

Amyotrophie des muscles thénariens externes.

du poignet) Amyotrophie des muscles thénariens externes. Petite course d ’opposition pour le pouce. Ce sont

Petite course d ’opposition pour le pouce.

externes. Petite course d ’opposition pour le pouce. Ce sont les doigts longs qui appuient sur
externes. Petite course d ’opposition pour le pouce. Ce sont les doigts longs qui appuient sur

Ce sont les doigts longs qui appuient sur le pouce pour le mettre en opposition.

122

Paralysie haute du médian

Déficit moteur : Le même que dans la paralysie basse avec en plus paralysie de la pronation compensée par l’abduction et la rotation interne de l’épaule.

Tendance à une inclinaison ulnaire lors de la flexion du poignet.

FCS
FCS

Fléchisseur radial du carpe Long palmaire

 

Rond pronateur

FCP II et III Long fléchisseur du I

Court abducteur du I Chef superficiel du court fléchisseur du I Opposant

Carré pronateur

Lombricaux II et III

124

Appareillage de l’opposition du pouce

Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse statique Orthèse dynamique 126
Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse statique Orthèse dynamique 126
Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse statique Orthèse dynamique 126

Orthèse statique

Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse statique Orthèse dynamique 126
Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse statique Orthèse dynamique 126

Orthèse dynamique

126

Cofemer

Appareillage de l’opposition du pouce

Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse en lycra associé à une sangle d’opposition en néoprène qui
Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse en lycra associé à une sangle d’opposition en néoprène qui
Appareillage de l’opposition du pouce Orthèse en lycra associé à une sangle d’opposition en néoprène qui

Orthèse en lycra associé à une sangle d’opposition en néoprène qui va donner un gain en fluidité du geste et en rapidité d’exécution .

127

Rappels anatomiques  Motricité  Flexion, pronation et inclinaison ulnaire du poignet.  Ecartement et
Rappels anatomiques
Motricité
 Flexion, pronation et inclinaison ulnaire du
poignet.
 Ecartement et rapprochement des doigts
longs.
 Flexion de P2 et P3 des doigts longs.
 Flexion de P1 et extension de P2, P3.
 Flexion, adduction, abduction et opposition du
pouce.
129
Tableaux cliniques
 Paralysie médio ulnaire basse
 Paralysie médio ulnaire haute
131

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie médio ulnaire 128
Paralysie médio ulnaire
128

Rappels anatomiques

 

Sensibilité

 
Rappels anatomiques    Sensibilité     Face dorsale Face palmaire 130 Paralysie médio
Rappels anatomiques    Sensibilité     Face dorsale Face palmaire 130 Paralysie médio
 

Face dorsale

Face palmaire

130

Paralysie médio ulnaire basse

Déficit moteur

 Déficit moteur  
 

Paralysie des intrinsèques des doigts longs (griffe sur les 4 doigts) .

Paralysie des intrinsèques du pouce (flexion de l ’IP) .

Rond pronateur Fléch. Uln. Du C. Flech. Rad. Du C.

Long palmaire

 

Court Abd. du I Court fléch. du I Adducteur du I Opposant du I

FCS FCP Long fléch. Du I Carré pronateur

Palmaire cutané Adducteur du V Opposant du V Interosseux Court fléch. du V

Lombricaux

132

Cofemer

Paralysie médio-ulnaire basse

 

Déficit sensitif : Anesthésie majeure de toute la face palmaire de la main et une grande partie de la face dorsale.

 
sensitif : Anesthésie majeure de toute la face palmaire de la main et une grande partie
sensitif : Anesthésie majeure de toute la face palmaire de la main et une grande partie

133

Orthèse de suppléance

 
Orthèse de suppléance   Orthèse de type Zancolli et rappel du I en opposition 135  
Orthèse de suppléance   Orthèse de type Zancolli et rappel du I en opposition 135  
Orthèse de suppléance   Orthèse de type Zancolli et rappel du I en opposition 135  

Orthèse de type Zancolli et rappel du I en opposition

135

 

Orthèse de suppléance

Orthèse de suppléance Orthèse de type lasso et rappel dynamique d’ opposition du I 137
Orthèse de suppléance Orthèse de type lasso et rappel dynamique d’ opposition du I 137
Orthèse de suppléance Orthèse de type lasso et rappel dynamique d’ opposition du I 137

Orthèse de type lasso et rappel dynamique d’ opposition du I

137

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie médio-ulnaire basse

(lésion siégeant à la moitié distale de l’avant bras)

(lésion siégeant à la moitié distale de l’avant bras) 134 Atrophie des éminences Thénar et Hypothénar
(lésion siégeant à la moitié distale de l’avant bras) 134 Atrophie des éminences Thénar et Hypothénar
(lésion siégeant à la moitié distale de l’avant bras) 134 Atrophie des éminences Thénar et Hypothénar
(lésion siégeant à la moitié distale de l’avant bras) 134 Atrophie des éminences Thénar et Hypothénar

134

Atrophie des éminences Thénar et Hypothénar : « Main de singe » . Griffe

complète sur les 5 doigts ou « Main Intrinsèque moins »

Orthèse de suppléance Orthèse de type lasso et rappel statique en opposition du I 136
Orthèse de suppléance
Orthèse de type lasso et rappel statique en opposition du I
136
Orthèse de suppléance
Orthèse composée de lycra, thermoformable et néoprène
138

Cofemer

Paralysie médio ulnaire haute Déficit moteur : Même tableau qu’avant avec en plus : -
Paralysie médio ulnaire haute
Déficit moteur :
Même tableau qu’avant avec en plus :
- Paralysie de la pronation
- Paralysie des 3 fléchisseurs de
poignet.
- Paralysie de tous les fléchisseurs des
doigts longs et du long fléch. du I
(pas de griffe, les doigts
sont en extension).
Rond pronateur
Fléch. Uln. Du C.
Flech. Rad. Du C.
Long palmaire
FCS
FCP
Long fléch. Du I
Carré pronateur
Court Abd. du I
Court fléch. du I
Adducteur du I
Opposant du I
Palmaire cutané
Adducteur du V
Opposant du V
Court fléch. du V
Interosseux
139
Lombricaux

Troubles trophiques dans la paralysie médio-ulnaire haute

Troubles trophiques dans la paralysie médio-ulnaire haute  Amyotrophie complète de la main  Lésions trophiques:

Amyotrophie complète de la main

Lésions trophiques:

Blessures thermiques

Blessures mécaniques…

141

Utilisation de la «main automatique»

Utilisation de la «main automatique»  Après quelques semaines, une relative rétraction des Fléchisseurs

Après quelques semaines, une relative rétraction des Fléchisseurs extrinsèques s ’installe permettant l’ébauche de « main automatique » : quand le poignet s ’étend, les doigts ont une flexion « automatique » grâce à la rétraction des tendons fléchisseurs.

s ’étend, les doigts ont une flexion « automatique » grâce à la rétraction des tendons
s ’étend, les doigts ont une flexion « automatique » grâce à la rétraction des tendons
s ’étend, les doigts ont une flexion « automatique » grâce à la rétraction des tendons

143

DES MPR

MPR et appareillage

Paralysie médio ulnaire haute  Anesthésie majeure de toute la face palmaire de la main
Paralysie médio ulnaire haute
 Anesthésie majeure de toute la face palmaire de la
main et une grande partie de la face dorsale.
Vert = territoire ulnaire
Rose = territoire du médian
140

Paralysie médio ulnaire haute

(lésion située face interne du coude ou proximale de l’avant-bras)

face interne du coude ou proximale de l’avant-bras) Au niveau du poignet, pas de fléchisseurs mais
face interne du coude ou proximale de l’avant-bras) Au niveau du poignet, pas de fléchisseurs mais

Au niveau du poignet, pas de fléchisseurs mais seuls des extenseurs efficaces

pas de fléchisseurs mais seuls des extenseurs efficaces Au niveau de la main, pas de fléchisseurs
pas de fléchisseurs mais seuls des extenseurs efficaces Au niveau de la main, pas de fléchisseurs

Au niveau de la main, pas de fléchisseurs ni intrinsèques ni

extrinsèques. Seuls les extenseurs extrinsèques sont efficaces

142

Paralysie médio ulnaire haute

Paralysie médio ulnaire haute  La main est complètement insensible et n ’est plus capable que

La main est complètement insensible et n ’est plus capable que d ’étendre son poignet et ses doigts.

La main est donc complètement insensible et n ’est plus capable que d ’étendre son poignet et ses doigts.

De plus, ce nombre est souvent diminué par les

lésions tendineuses associées aux lésions nerveuses.

144

Cofemer

Lutte contre la griffe médio ulnaire

 
 
 
Lutte contre la griffe médio ulnaire   Orthèse de posture statique du poignet, MP fléchies et
Lutte contre la griffe médio ulnaire   Orthèse de posture statique du poignet, MP fléchies et

Orthèse de posture statique du poignet, MP fléchies et posture dynamique d’extension des IP des doigts longs par lames de Levame.

 
 

145

DES :

Médecine physique et de réadaptation

DIU :

Module :

Médecine de rééducation

Nancy :

MPR et Appareillage 5-6-7 avril 2006

Coordonnateurs :

Pr JM André, J Paysant, N Martinet

Titre :

Appareillage de la main

Auteurs :

C. Gable, D. Pétry IRR - Service de MPR. Hopital Jeanne d'Arc. CHU Nancy

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés institut régional de médecine physique et

institut régional de médecine physique et de réadaptation

© Cofemer 2006, IRR et les auteurs Tous droits réservés institut régional de médecine physique et

DES MPR

MPR et appareillage

Orthèse de posture dynamique d’extension en cas de rétraction des fléchisseurs

d’extension en cas de rétraction des fléchisseurs 146 Orthèse de posture statique du poignet et dynamique
d’extension en cas de rétraction des fléchisseurs 146 Orthèse de posture statique du poignet et dynamique
d’extension en cas de rétraction des fléchisseurs 146 Orthèse de posture statique du poignet et dynamique
d’extension en cas de rétraction des fléchisseurs 146 Orthèse de posture statique du poignet et dynamique

146

Orthèse de posture statique du poignet et dynamique d’extension des doigts.