Vous êtes sur la page 1sur 24

Le coup de gueule de Hadj Mohamed

Le coup de gueule de Hadj Mohamed «BADOU ZAKI N'A MÊME PAS DE BUREAU !» «Ni

«BADOU ZAKI N'A MÊME PAS DE BUREAU !»

«Ni tribune officielle, ni salle de conférences, ni salon d'honneur… mais que faisaient mes prédécesseurs ?»

d'honneur… mais que faisaient mes prédécesseurs ?» www.competition.dz LUNDI 30 JANVIER 2017 20 DA France 2
www.competition.dz LUNDI 30 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4894 ISSN 1111 QUOTIDIEN
www.competition.dz LUNDI 30 JANVIER 2017 20 DA France 2 € N° 4894 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
AG ÉLECTIVE DE LA FAF
Il prendra une décision dans les 10 jours
Raouraoua pas sûr de rester

ET SI FEGHOULI

ET MEDJANI

ÉTAIENT LÀ

ZERGUINE :

«Avant Monrovia, on doit assurer face à l'USMH et l'ESS»

ZERGUINE : «Avant Monrovia, on doit assurer face à l'USMH et l'ESS» EL-HARRACH ATTEND LA JSK
ZERGUINE : «Avant Monrovia, on doit assurer face à l'USMH et l'ESS» EL-HARRACH ATTEND LA JSK

EL-HARRACH ATTEND LA JSK

Mebarki apte pour El-Harrach
Mebarki apte pour El-Harrach
Benamra : «On doit les battre» Charles Kaboré : «Feghouli aurait été d'un grand apport»
Benamra : «On doit
les battre»
Charles Kaboré :
«Feghouli aurait été
d'un grand apport»
MOUASSA
Brahim Thiam :
«Il vous manquait
un leader comme
Medjani»
«ON A PERDU
UNE BATAILLE
PAS LA GUERRE»
CHAOUCHI :
Xavier Domergue :
«L'Algérie est allée
à la CAN sans ses
deux capitaines»
«ON SE
RACHÈTERA
À BATNA»
sans ses deux capitaines» «ON SE RACHÈTERA À BATNA» Il a retrouvé son niveau au Bétis

Il a retrouvé son niveau au Bétis

MANDI

STOPPE

LE BARÇA

USMA

Soupçonné de s'être blessé lors d'un match de quartier

Hammar risque gros !

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 2 À LA UNE Il a célébré ses buts au Parc
www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 2 À LA UNE Il a célébré ses buts au Parc

Il a célébré ses buts au Parc OL

Polémique autour de Benzia

Comme on le faisait savoir hier, Benzia a brillé au Parc OL face à son club formateur. Apparemment, du côté lyonnais on n'a pas apprécié le fait de voir le joueur célébrer ses

buts. Avant-hier, l'attaquant interna- tional algérien retrouvait son ancien- ne équipe à l'occasion de la ren- contre Lyon-Lille. Quoi de plus nor- mal pour un joueur qui retrouve son ancien club. Le joueur s'est illustré de fort belle manière au cours de cette partie mais apparemment, cela

a grandement déplu aux supporters

lyonnais et même à ses anciens équi- piers. Ce qui a provoqué une petite polémique, c'est le fait que le joueur ait célébré ses buts durant cette ren- contre. Gonalons et Lopes ont accos- té le joueur à propos de cela. Même l'entraîneur lyonnais, Bruno Génesio ; n'a que très peu apprécié les célébrations du joueur même s'il n'a pas voulu y accorder beaucoup d'importance.

Bronca du public à chaque ballon touché Dès le début de la rencontre en question et à chaque fois que Benzia touchait le ballon, il recevait une

bronca de la part des fans lyonnais pour on ne sait quelle raison. Piqué par cette histoire, le joueur a décidé donc de célébrer ses buts que ce soit

le premier ou le second. D'ailleurs,

après avoir marqué le pnalty, il s'est dirigé vers le kop pour fêter sa réali- sation et on a pu apercevoir quelques projectiles venant des tri- bunes.

«Aucune rancœur envers les Lyonnais» Revenant sur ce qui s'est passé, le

joueur a fait savoir : "Dès mes pre- miers ballons, il y a eu une bronca dans le public que je n'ai pas com- prise. Donc, je ne voyais pas pour- quoi je n'allais pas célébrer mes buts. Je prends chaque match avec la même envie. Maintenant, même si c'était contre mon ancienne équipe,

je me devais de tout donner pour

l'équipe. Avec Anthony Lopes, il ne s'est rien passé de grave. On a échangé brièvement. Il n'y a aucun souci avec lui, comme avec l'Olympique Lyonnais. Je dois tout à ce club. Je leur souhaite le meilleur pour leurs échéances futures. Je res- pecte le président, l'entraîneur, les joueurs. Il n'y a aucun problème. Ce soir, j'ai simplement fait mon boulot en étant performant pour mon club." Voilà qui est dit.

Génesio : «S'il a oublié qu'il est passé par Lyon, c'est son problème» De son côté, Bruno Génesio, et même s'il a pu être énervé, a préféré faire comme si de rien n'était. "Non. C'est son problème. Il a le droit de fêter ses buts. S'il a oublié qu'il est passé à Lyon, c'est son problème." I. Z.

IL SORT 2 BALLES SUR LA LIGNE

MANDI

problème." I. Z. IL SORT 2 BALLES SUR LA LIGNE MANDI Passeur décisif et auteur d'un

Passeur décisif et auteur d'un très beau match

ABEID

ne méritait-il pas mieux à la CAN ?

De retour au sein de son club à savoir Dijon, Mehdi Abeid a sorti une très belle prestation au milieu de terrain qui donnerait presque des regrets sur le fait de ne pas l'avoir vu jouer à la CAN. Il était attendu pour être un des titulaires en puissance de l'équipe nationale au cours de cette compétition africaine. On le désignait même comme étant le successeur désigné de Medjani en tant que sentinelle. Finalement, Mehdi Abeid a vécu une CAN frustrante et décevante que ce soit sur un plan collectif ou sur un plan personnel. En effet, le joueur de Dijon n'a pas eu le temps de jeu qu'il espérait durant ce tournoi. Leekens lui a préféré Guedioura pour une place de titulaire. Il n'a fait son apparition que lors de quelques minutes face à la Tunisie. De retour au sein de son club, le joueur passé par Newcastle a repris sa place de titulaire et a sorti une très belle copie avec à la clé une passe décisive. Au vu de ce qu'a montré le joueur, on se demande comment il n'a pas eu sa chance au cours de la CAN. Un joueur de sa

qualité aurait pu apporter beaucoup à l'équipe. Il s'est certes quelque peu raté sur le match amical face à la Mauritanie, mais il aurait pu bénéficier d'une nouvelle chance de s'affirmer et prou- ver qu'il a les épaules assez larges pour jouer en tant que titulaire et devenir un taulier de l'EN. Il aurait clairement mérité un meilleur sort ou du moins une chance pleine lors du dernier match face au Sénégal, mais non, Leekens l'a laissé sur le banc de touche.

Son tour viendra Après avoir fait la CAN sans vraiment jouer avec les Verts, le joueur attend maintenant d'avoir l'opportunité complète pour faire ses preuves avec les Fennecs. Son tour viendra certaine- ment pour appor- ter toutes ses qua- lités et démontrer qu'il est le futur au milieu de terrain des Verts. Qui sait, peut-être qu'avec la venue du nouveau sélectionneur il aura une chance pleine de démontrer ce qu'il vaut et de faire pencher la balance de son côté.

I. Z.

vaut et de faire pencher la balance de son côté. I. Z. STOPPE LE BARÇA Après

STOPPE

LE BARÇA

Après une CAN assez compliquée, le capitaine de l'équipe nationale a retrouvé sa place de titulaire au Bétis Séville avec à la clé

une grosse prestation face à l'ogre catalan.

PAR ISLAM Z.

On attendait de voir la réaction du joueur après avoir passé des moments assez délicats au cours des trois matchs disputés au Gabon. Titulaire face à Barcelone en championnat, le joueur formé à Reims a sorti une très grosse prestation. Dans une défense à 5, le numéro 23 sévillan s'est interposé dans ses duels et a pu donner

l'assurance qu'il faut à ses équipiers. Face à Messi, Neymar et Suarez notamment, il n'a pas rompu et a très bien défendu ses bois du début à la fin de la rencontre. Une intensité dans le jeu, des interventions musclées, l'Algérien a montré toute sa palette face aux stars catalanes qui n'ont pas pu le prendre à défaut. Une prestation de tout premier ordre qui lui a valu une excellente

note de 7,2 par les sites spécialisés. Un autre visage de Mandi bien différent de celui qu'on avait vu à la CAN où il était clairement en difficulté au cours des matchs qu'il a joués en défense centrale.

Polémique en catalogne Durant cette rencontre, le Bétis a longtemps cru en son exploit en faisant tomber Barcelone. Cependant, Suarez a égalisé à la dernière minute de jeu pour offrir un point inespéré à son équipe. Mandi, pour sa part, a réussi deux sauvetages sur sa ligne. Toutefois,

le premier a provoqué une grosse polémique puisque le ballon avait franchi la ligne et que l'arbitre n'a pas accordé le but. Pour la seconde intervention, il a mis le pied au dernier moment pour sauver son équipe d'un but tout fait.

Il confirme qu'en sélection, le problème est dans le système défensif Pour cette rencontre, Mandi a été aligné en tant que défenseur axial dans une défense à 5. Toutefois, il penchait beaucoup plus vers le côté droit pour apporter l'aide nécessaire à son latéral. D'ailleurs, c'est ce qui l'a aidé à faire une grosse prestation et lui a valu d'être désigné comme l'un des meilleurs joueurs de la rencontre et le meilleur de son équipe. Une prestation qui est bien loin de son visage montré durant la CAN où il a affiché plusieurs lacunes dans l'axe et en marquant un but contre son camp face à la Tunisie. Un regain de forme pour le joueur passé par Reims. Cette prestation qu'on ajoutera à celle de Medjani, Ghoulam, Belkhiter Belkaroui et tous les autres défenseurs dans leurs club confirme si besoin est que le problème n'est pas les joueurs mais dans le système mis en place. Les entraîneurs qui se sont succédé à la tête des Verts ces dernières années n'ont rien fait pour y remédier. I. Z.

Valorisé à 67,8 M

Mahrez, footballeur africain et arabe le plus cher

Une étude publiée ce

mois par l'Observatoire mondial du foot- ball (CIES) portant sur la valori- sation

marchan-

de des

footbal-

leurs pro- fessionnels estime celle de l'interna- tional algérien Riyad Mahrez à hauteur de 67,6 millions d'euros. Le Fennec est le joueur arabe et africain le mieux placé. La valeur de Neymar, l'attaquant du FC Barcelone, est estimée à 246,8 millions, loin, très loin devant son coéqui- pier Lionel Messi (170,5 millions) et les Français Paul Pogba (155,3 mil- lions) et Antoine Griezmann qui évoluent respectivement à Manchester United et l'Atlético Madrid. Il faut rappeler que l'Observatoire du football CIES a mis au point une démarche scientifique pour estimer la valeur de transfert des joueurs de football professionnels. Le modèle statistique par le biais duquel les prix sont calculés comporte de nombreuses variables sur les performances - minutes, buts, passes décisives, passes réus- sies - et caractéris- tiques personnelles telles que l'âge, le, contrat, le salaire du joueur, ainsi que des indi- cateurs portant sur les clubs employeurs et sur les potentiels clubs recruteurs.

le salaire du joueur, ainsi que des indi- cateurs portant sur les clubs employeurs et sur

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 À LA UNE 3 NEVEU «Leekens n'avait pas la maîtrise du

NEVEU

«Leekens n'avait pas la maîtrise du groupe»

3 NEVEU «Leekens n'avait pas la maîtrise du groupe» L'ancien sélectionneur de la Guinée et de

L'ancien sélectionneur de la Guinée et de la Mauritanie a accordé une interview au site 2022 MAG durant lequel il est revenu sur les prestations algé- riennes. Le constat est assez lucide avec un coach qui don- nait l'impression de ne pas avoir la mainmise sur son grou- pe. L'élimination de l'équipe nationale algérienne au premier tour de la CAN continue de faire parler d'elle. En effet, si Paul Duarte s'est exprimé hier dans ces mêmes colonnes, Patrice Neveu, ancien sélectionneur de la Guinée et de la Mauritanie entre autres, a parlé de l'échec algérien au site 2022 MAG. L'occasion pour lui de revenir et disséquer ce qui n'a, selon lui, pas marché au cours de cette compétition. D'ailleurs, il n'hési- te clairement pas à adresser un petit tacle à l'ancien sélection- neur national, Georges Leekens. Pour lui, l'équipe a perdu son âme. "C'est une équipe qui a perdu son âme. Toutes les équipes ont des individualités qui doivent se mettre au service du collectif. Ça n'a pas été le cas. J'ai également senti un coach, Leekens, sans maîtrise de son groupe. Il y a eu des ren- dements insuffisants, c'est vrai. Mais aussi des décisions discu- tables." Le technicien français pense donc qu'outre le fait que Leekens n'aurait pas eu la maî- trise du groupe, il pointe aussi le rendement et certaines déci- sions sans citer de qui il s'agit.

«L'Algérie tournait à 50%»

Poursuivant son analyse, celui qui vient de quitter son poste de sélectionneur d'Haïti a égale- ment fait savoir que les Verts ne tournaient qu'à 50% de leurs capacités. "Cette Algérie était trop gentille, elle ne se rebellait pas. Elle tournait à 50%. Il faut certainement un technicien qui sache manier les deux cultures, l'identité du pays et l'aspect footballistique. Ça a été compli- qué avec Rajevac et ça n'a pas pris avec Leekens."

«Vahid, lui, avait du caractère»

Patrice Neveu a fait référence à Vahid Halilhodzic qui a fait de l'excellent travail et qui a pu se qualifier aux 1/8 de finale de la Coupe du monde avec un jeu bien distinct et qui a été mis à profit par les joueurs, contraire- ment à ce qui s'est passé au Gabon. "Il n'y avait pas un style de jeu qui se dégageait comme du temps de Vahid Halilhodzic, un entraîneur de caractère. Il a fait les meilleurs résultats. On le trouvait trop rigoureux mais il allait dans la bonne direction. Les joueurs ont besoin d'avoir des lignes directrices, surtout en sélection. Là, il n'y avait rien. Mahrez, on ne l'a vu qu'épisodi- quement, sur des coups de patte individuels. Ça remet à sa vraie place le choix et la per- sonnalité du sélectionneur." I. Z.

CANDIDAT POUR SA PROPRE RÉÉLECTION RAOURAOUA tranchera dans 10 JOURS
CANDIDAT POUR SA PROPRE RÉÉLECTION
RAOURAOUA
tranchera dans
10 JOURS

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’échec de notre équipe nationale et l’élimination lors du premier tour de la CAN 2017 au Gabon ne sont pas passés sans conséquences pour le premier responsable de la Fédération algérienne de football.

PAR ASMA H. A.

Raouraoua a essuyé un grands nombre de critiques, notamment concernant le volet technique et son ingérence dans tout ce qui a trait aux Verts : ses choix de coachs au cours de ces dernières années, sa décision quant au limogeage de Milovan Rajevac sur demande des joueurs après le match nul face au Cameroun, ainsi que les matchs amicaux souvent disputés face à des équipes de seconde zone ou même la décision de ne pas du tout boni- fier les dates FIFA. Du coup, et alors qu’il était prévu avant cette CAN que le boss de la FAF se porte can- didat à sa propre réélection au poste de président de la FAF, et bien voilà qu’à quelques semaines seulement de l’assemblée générale élective, dont la date sera fixée lors du pro- chain Bureau Fédéral prévu le 11 février prochain, Mohamed Raouraoua n’a toujours pas tranché quant à se porter oui ou non candi- dat. « Il est trop tôt encore pour dire si je vais me porter candidat ou non », a-t-il déclaré avant- hier.

Il veut annoncer sa décision lors du prochain BF Il faut dire que si le boss de la fédé-

ration n’est toujours pas fixé, c’est tout simplement parce qu’il veut prendre le temps de réfléchir et de peser le pour et le contre, d’autant plus que ses proches lui ont tous conseillé de se retirer après ce qu’il vient de subir lors de cette CAN. Pour ce qui est de ses petits soucis de santé, tout semble rentrer dans l’ordre, puisque son propre méde- cin et d’après son dernier check-up à Paris l’a même autorisé à reprendre ses fonctions à la CAF et repartir au Gabon, où il s’y trouve depuis près de quatre jours mainte- nant. Pour le boss de la FAF, c’est donc encore trop tôt de se pronon- cer, sauf que d’après nos informa- tions, Mohamed Raouraoua ne compte pas réfléchir longtemps. Le boss de la FAF devrait donc tran- cher sur la question de façon défini- tive d’ici le 10 février prochain, la veille du prochain Bureau Fédéral. Le président de la fédération veut dont annoncer sa décision lors du BF afin que ses collaborateurs ne soient pris au dépourvu, surtout si l’un d’entre eux souhaiterait se por- ter candidat dans le cas où Raouraoua viendrait à se retirer. Certes, les règlements sont clairs, puisque seuls les membres de l’AG peuvent se porter candidat sous cer- taines conditions, mais un membre

du Bureau Fédéral peut se porter candidat dans le cas où il viendrait à avoir un mandat de la part d’un des membres de l’AG justement, et qui sont au nombre du 145. Concernant les potentiels candidats, le président de la fédération a tenu aussi à préciser que «les portes de la fédération sont ouvertes à tout candidat briguant le mandat du pré- sident de la FAF », a-t-il affirmé.

Il veut prendre un peu de recul et faire son propre bilan Même si pour l’instant le boss de la fédération n’a rien laissé filtrer quant à son futur à la FAF, il n’en demeure pas moins que les chances de le voir rester sont grandes. Le très bon gestionnaire qu’il est, Mohamed Raouraoua est en train de faire son propre bilan et sait per- tinemment où il a réussi et où il a failli. Sa gestion administrative et financière plaide bien évidemment en sa faveur, mais il sait maintenant qu’il devra s’entourer de gens du métier quant aux choix techniques. Raouraoua sait désormais qu’il sera difficile de décider seul concernant l’aspect technique et cela pour les différentes équipes nationales. D’ailleurs, son plan d’action et sa feuille de route sont déjà prêts, car il

ne veut plus jamais endosser à lui seul l’échec de notre équipe nationa- le. Un échec où il est aussi bon de préciser que c’est celui aussi des joueurs qui pour leur majorité sont passés à côté de leur sujet lors de cette compétition, mais aussi de tout un staff qui a aussi une grande part de responsabilité.

La date de l’assemblée générale élective après les élections de la CAF Il est important enfin de préciser que du fait que Mohamed Raouraoua est candidat pour le bureau exécutif de la CAF au mois de mars prochain comme il l’a si bien précisé : «Le plus important est de préparer les prochaines élec- tions du bureau exécutif de la CAF en mars prochain, car il est nécessai- re d’assurer la représentativité de l’Algérie dans les structures conti- nentales. » La date de l’assemblée générale élective devrait donc avoir lieu après justement ces élections du bureau exécutif de l’instance suprê- me du football africain. Mais avant cela, il y aura déjà l’assemblée géné- rale ordinaire où le boss de la FAF aura l’occasion de présenter tous les bilans.

A. H. A.

Il entamera aujourd'hui l'entraînement avec le Stade Rennais

Mbolhi veut relancer sa carrière

PAR KAMEL HASSANI

Le gardien de but international algé- rien, Ouaheb Raïs Mbolhi, entamera aujourd'hui l'entraînement avec le Stade Rennais après avoir signé un contrat de 18 mais avec le club bre- ton le 23 janvier passé. Le coach rennais, Christian Gourcuff, a confir- mé l'information lors du point de presse précédant la rencontre de championnat disputé samedi par son équipe contre le FC Nantes, une empoignade qui s'est achevée sur un score de parité de 1-1. Mbolhi a contracté une blessure à la cuisse lors du premier match de la CAN dis- puté par les Verts contre le Zimbabwe a été contraint de faire l'impasse sur les deux autres ren- contres de la phase du groupe jouées contre la Tunisie et le Sénégal. Remis de sa blessure, Mbolhi va pouvoir enfin respirer et aspirer à un temps de jeu lui qui a beaucoup souffert ces dernières années d'un manque de compétition flagrant. Pour cela il doit cravacher dur et surtout convaincre son entraî- neur qu'il est apte pour garder les bois de sa nouvelle équipe. Le keeper numéro un des Verts avec 50 sélec-

tions veut relancer sa carrière et montrer qu'il n'est pas encore fini. En retrouvant la L1 française, Mbolhi est conscient que ce virage est important et qu'il ne doit surtout pas louper cette belle opportunité comme il l'a affirmé dans une décla- ration publié sur le site officiel du club. "Rejoindre le Stade Rennais FC est une étape importante dans ma carrière. Je suis très content d'être ici aujourd'hui. J'ai beaucoup voyagé, connu de nombreux clubs. Mon der- nier club en date était Antalayspor en Turquie. J'ai été formé à Marseille, j'y ai fait ma formation là- bas, ça a duré 4 ans et demi. Revenir en France et me rapprocher de ma famille me fait très plaisir. La Ligue 1 fait partie des meilleurs cham- pionnats européens", a indiqué l'ex- gardien du CSKA Sofia.

Une grande concurrence avec Costil

En débarquant à Rennes, Mbolhi ne trouvera pas l'Eldorado car la concurrence dans les bois est féroce avec la présence du gardien interna- tional français, Benoit Costil. Ce gardien aux qualités immenses a fait partie de la liste des 23 joueurs

qualités immenses a fait partie de la liste des 23 joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro

français sélectionnés pour disputer l'Euro 2016. Il ne prend part à aucun match et les Bleus s'inclinent en finale contre le Portugal. Le 15 novembre 2016, il honore sa premiè- re sélection en équipe de France, titularisé face à la Côte d'Ivoire lors d'un match amical. Pour l'internatio- nal algérien il est clair qu'il doit être à 200% de ses moyens pour aspirer jouer dans le onze type. Pour cela, il doit se battre et surtout convaincre son entraîneur qu'il possède le

potentiel pour garder les bois ren- nais. Le Stade Rennais, appelé à affronter le PSG mercredi pour le compte des 1/16 de finale de la coupe de France, pourrait bien miser sur Mbolhi dans cette confrontation qui promet beaucoup. Si le gardien international algérien est aligné d'entrée, il sait ce qui l'attend, une belle performance contre l'ogre pari- sien pourrait lui ouvrir d'autres hori- zons, ceci est une autre histoire. K. H.

homme qui mènera le groupe, à l'image de ce que fait Hervé Renard avec la

homme qui mènera le groupe, à l'image de ce que fait Hervé Renard avec la sélection marocaine ou encore Aliou Cissé, le sélectionneur du Sénégal. Ensuite, récupérer des joueurs comme Feghouli, dont l'apport sur le terrain est très important. A un certain moment nous l'avions en sélection. En plus d'un coach à poigne, il y avait des joueurs comme Antar Yahia ou Madjid

Bougherra qui faisaient le relais sur le terrain. Actuellement, l'équipe est en pleine crise, mais elle va devoir vite se relever pour tenter de se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Le potentiel existe, et ça c'est déjà un immense

K. F.

acquis.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

4

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 4 À LA UNE  De notre envoyé spécial au Gabon
www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 4 À LA UNE  De notre envoyé spécial au Gabon

De notre envoyé spécial au Gabon : Karim F.

Feghouli-Medjani

AVEC EUX

ÇA NE SE SERAIT PAS PASSÉ COMME ÇA !

La CAN 2017 a été une véritable faillite pour l'équipe nationale. Sur le plan sportif, l'une des meilleures équipes africaines a terminé à la 10 e place sur 16 participants. Les camarades du capitaine conjoncturel, Aïssa Mandi, n'ont gagné aucun match, encaissant des buts à la pelle et la force offensive de l'EN a été anéantie par l'individualisme de ses attaquants.

Certes, l'Algérie a inscrit 5 buts, mais c'était peu au vu du gros potentiel technique dont elle dispose. Sur le plan relationnel, les joueurs étaient très distants avec tout ce qui a un lien avec l'EN. Il y a eu même des frictions avec cer- tains supporters qui se sont dépla- cés au Gabon pour soutenir les camarades de Ghoulam. Les fans estiment que les joueurs n'ont eu aucune considération envers eux. Sur le plan émotionnel, on sentait des joueurs soumis à une corvée en venant au Gabon pour disputer la CAN. Contrairement aux autres nations, l'équipe nationale déga- geait une froideur et les joueurs n'avaient pas cette "grinta" et cette envie de gagner qui faisaient l'une

des forces de l'équipe. Enfin, en matière de gestion de la vie du groupe, l'atmosphère était morose et il y a eu même cet épisode entre Slimani et Cadamuro qui prouve que les joueurs avaient du mal à vivre ensemble.

Ce sont deux joueurs du vestiaire Il faut dire que l'absence d'un lea- der était la plus grosse erreur de choix de la part de l'ancien sélec- tionneur national, Georges Leekens. C'est vrai que ce dernier a été nommé le 27 octobre, seule- ment, soit deux mois avant l'enta- me de la compétition et il était dif- ficile pour lui de préparer une CAN dans ces conditions-là.

Cependant, il est aussi respon- sable, notamment dans ses choix et sa liste des 23. Le technicien belge avait-il pris seul la décision de se passer d'éléments d'expérience, à l'image de Sofiane Feghouli et Carl Medjani ? Il s'agissait du capitane et du vice-capitaine et ces deux hommes sont très importants dans le vestiaire algérien. Ainsi, c'est comme aller en bataille sans ses meneurs d'hommes et les joueurs qui font office de patrons sur et en dehors du terrain. Au-delà des résultats techniques, cela explique parfaitement le rendement et l'échec des Fennecs lors de ce tour- noi. Cette élimination prématurée n'est au final que le résultat d'une crise qui couve depuis des mois.

Tout le monde s'accorde à dire que l'équipe a manqué d'un homme capable de remobiliser ses cama- rades et leur inculquer la rage de vaincre qui a énormément fait défaut au groupe. La faillite est col- lective et individuelle, mais c'est aussi une équipe qui manque de caractère.

Le potentiel existe, il faut chercher le meneur Le capitaine Aïssa Mandi, malgré tout son bon vouloir, semble très limite dans tout ce qu'il fait. Il ne donne pas l'impression de dominer son sujet et que l'équipe possède un capitaine sur le terrain. De ce fait, les responsables du football algérien doivent chercher cet

PAULO DUARTE :

«L'ALGÉRIE A BESOIN D'UN LEADER»

PAULO DUARTE : «L'ALGÉRIE A BESOIN D'UN LEADER» Le sélectionneur du Burkina-Faso, demi-finaliste de la CAN

Le sélectionneur du Burkina-Faso, demi-finaliste de la CAN 2017, a parlé du rôle important que repré- sente un leader dans une équipe de football. "L'Algérie possède de grands joueurs, qui sont ensemble depuis trois ans, mais ils doivent comprendre qu'il doivent se fondre dans le groupe et travailler pour le bien de l'équipe. Cette équipe doit avoir un leader sur le terrain et les joueurs qui doivent respecter les décisions du coach. Dans le cas contraire, il ne devrait pas avoir sa place dans ce groupe. Je pense que nous avons remarqué que cer- tains joueurs n'ont pas apprécié leur statut et c'est l'un des raisons du faible rendement de l'équipe algérienne dans cette CAN", nous

a-t-il fait savoir.

K. F.

XAVIER DOMERGUE :

«L'Algérie est allée à la CAN sans ses deux capitaines»

L'un des journalistes de beIN Sports France, présent à la CAN 2017, a affirmé que l'Algérie avait manqué d'un leader. "Je pense que la sélection algérienne avait besoin de joueurs du genre de Feghouli et Medjani. C'est un groupe très jeune, qui manque de cadres et d'un leader. Il n'y a pas de leader dans cette équipe. On a voulu confier les

rênes à Guedioura, qui est respecté de tout le groupe, mais sur la pelouse il n'y avait pas de meneur d'hommes. Carl Medjani est un véritable leader, Sofiane Feghouli jouait moins en club, mais il a toujours affiché son amour pour le maillot de la sélection. L'Algérie avait perdu ses deux capitaines et perdre deux capitaines dans une compétition comme la CAN, c'est très dur", a-t-il indiqué

à ce sujet. A propos de la prestation des

Verts à la CAN, Domergue a indiqué qu'il y

a un grand manque de stabilité au sein de

cette équipe algérienne. C'est très difficile de

travailler dans ces conditions. Pour lui, c'est du bricolage. "Il y a eu une grande déception

surtout lorsqu'on regarde la qualité qui exis- te dans ce groupe d'Algérie. Individuellement, ces joueurs sont très forts, mais collectivement, cette équipe n'a pas l'homme qui leur permet de jouer ensemble. Ce que fait le Burkina-Faso devrait être un exemple. Le Maroc le fait avec Hervé Renard", a-t-il souligné. Concernant le rende- ment de Riyad Mahrez lors de cette CAN, le journaliste de beIN Sports a affirmé que le joueur n'a pas été à la hauteur. "Le premier match a fait beaucoup de mal à l'Algérie et ce qui me choque le plus c'est ce manque d'investissement de la part des joueurs. En abordant une compétition comme la CAN, il faudrait avoir une grande motivation, une grande part d'envie et c'est 80% du travail qui se réalise déjà. Mahrez a du talent, tout le monde le sait, mais on le voit travailler différemment à Leicester City. Défensivement, il n'a pas fait les efforts nécessaires", nous a-t-il déclaré.

K. F.

à Leicester City. Défensivement, il n'a pas fait les efforts nécessaires", nous a-t-il déclaré. K. F.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

À LA UNE 5 De notre envoyé spécial au Gabon : Karim F. Brahim Thiam
À LA UNE
5
De notre envoyé spécial au Gabon : Karim F.
Brahim Thiam :
L'ALGÉRIE
CAN 2017, C'EST
DU GÂCHIS»
«L'Algérie n'a pas montré que c'est une équipe qui voulait se qualifier»

«Medjani aurait été plus utile pour l'équipe et pour le groupe»

Il avait participé à la CAN 2004 où il avait terminé 4 e avec le Mali. L'ancien défenseur des Aigles a accepté de nous répondre sur cette CNA 2017, mais aussi sur le rendement de la sélection nationale. Il a estimé qu'au vu de son potentiel, c'était un véritable gâchis.

Burkina Faso en demi-finale, c'est l'image que reflète cette CAN 2017 ?

J'ai vu presque tous les matches, je peux dire qu'il y a des confirmations et des déceptions. Maintenant, nous sommes arrivés aux matches à enjeux. Aujourd'hui, j'ai pensé que cela allait être plus équili- bré, mais les Tunisiens ont tout simplement été out en deuxiè- me mi-temps. Ce n'était pas suffisant pour espérer se quali- fier. Pour le Burkina Faso c'est une bonne chose. C'est un pays limitrophe du Mali et en tant que Malien, je ne devais qu'être content pour eux. C'est un sentiment de fierté pour l'Afrique de l'Ouest parce qu'à la base ce ne sont pas les nations favorites. Les Burkinabè ont bien travaillé, les joueurs sont solidaires et ils ont récolté le fruit de leur tra- vail. C'est bien pour le peuple qui vit une joie immense en ce moment, j'en suis sûr.

d'Algérie. Comment l'avez- vous trouvée ?

Sur le potentiel, il y a tout ce qu'il faut pour l'équipe d'Algérie. Dans le football, avant de se vanter de ses qua- lités, il va falloir faire valoir son cœur et sa tête. Aujourd'hui nous avons l'exemple, le Burkina Faso qui est moins talentueux, mais qui a montré qu'il faudra d'abord se battre et penser ensuite faire la différence. L'Algérie c'est du gâchis dans cette CAN parce que chaque joueur tirait de son côté. Il n'y avait pas de collectif ni d'union. C'était à l'image de ce qui s'était passé lors des deux derniers mois avec les

changements d'entraîneurs. On ne prépare pas une compé- tition comme la CAN trois semaines.

Etes-vous surpris par son élimination dès le premier tour ?

Pas du tout. A aucun moment l'Algérie n'a montré que c'est une équipe qui vou- lait se qualifier. Même contre le Zimbabwe, son retour était presque miraculeux et person- ne n'aurait crié au scandale si elle avait perdu.

L'absence d'un leader au sein du groupe, à l'image d'un Feghouli, a probablement fissuré la solidarité du groupe, n'est- ce pas ?

“ Ce n'est pas le Mahrez que nous voyons chaque semaine avec Leicester. Ce n'est
“ Ce n'est pas le
Mahrez que
nous voyons
chaque semaine avec
Leicester. Ce n'est pas
de ce Mahrez qu'a
besoin l'Algérie»

Oui probablement. L'Algérie avait besoin d'un leader sur et en dehors du terrain. Moi j'ai trouvé dommage de ne pas

avoir pris un joueur comme Medjani. Il aurait été plus utile pour l'équipe et pour le grou- pe. Madjani aurait pu jouer dans l'axe et permettre à Mandi d'occuper le flanc droit de la défense. Cela aurait été une solution pour la défense algé- rienne. C'est du gâchis parce qu'il s'agit probablement de la meilleure génération sur le plan technique depuis celle des

Belloumi. Avoir des joueurs c'est bien, mais avoir une équipe c'est mieux.

Comment évaluez-vous le niveau de la compétition jusqu'à maintenant ?

Il est très intéressant. Nous avons vu des équipes comme l'Ouganda et le Zimbabwe réussir de belles choses. Regardez ce soir Burkina Tunisie, qui aurait dit que la Tunisie allait être éliminée. Toutes les équipes pro- gressent et pos- tulent pour être dans le dernier carré.

Et qu'on

est-il de

l'équipe

Mahrez est arrivé au Gabon avec le titre de meilleur footballeur

africain, comment avez-vous trouvé son rendement ?

Ce n'est pas le Mahrez que nous voyons chaque semaine en Premier League avec Leicester City. Ce n'est pas de ce Mahrez qu'a besoin l'Algérie. Il doit travailler pour l'équipe nationale comme il le fait en club. Je me rappelle lors du premier match face au Zimbabwe, l'arrière droit (Belkhiter) a été grillé parce que Mahrez n'a pas fait son travail défensif. Il ne faut pas seulement attaquer sans reve- nir donner main-forte à son arrière-garde, ce n'est pas pos- sible.

Quel est le favori, selon vous, pour le sacre final ?

Le Burkina a montré aujour- d'hui de très belles choses. Elle peut aller en finale. Le Sénégal est une valeur sûre (interview réalisée avant l'élimination des Lions de la Téranga face au Cameroun) et le Maroc, ce sont de potentiels vainqueurs.

D'autres nations ont également raté leur CAN…

La Côte d'Ivoire n'avait pas le droit de se rater car elle pos- sède le potentiel qui lui permet d'aller en finale. Elle a joué en marchant. Le Mali c'est diffé- rent puisqu'il y a moins de qualité dans l'effectif. Je pense qu'on n'a pas mis les bons hommes au bon moment et au bon endroit. Le Mali a une équipe moins talentueuse, il faut savoir l'optimiser par les qualités des uns et la complé- mentarité des autres. Maintenant, il faut analyser ce qui n'a pas marché, tirer les conséquences, faire le vrai bilan, et à partir de là, trouver les bons pansements pour soi- gner les blessures.

K. F.

CHARLES KABORÉ :

«FEGHOULI AURAIT ÉTÉ D'UN GRAND APPORT POUR L'ÉQUIPE ALGÉRIENNE»

Il est le patron de la sélection

burkinabè. Il est le capitaine des Etalons et il participe à sa cinquième CAN malgré le fait qu'il n'a toujours pas bouclé ses 30 ans (il n'a que 28). Nous lui avons posé la question concernant les absences de Feghouli et Medjani, l'ancien Marseillais a affirmé que

"Feghouli est un très bon joueur. Il

a un temps assez moyen à

Westham à un certain moment. C'est un joueur important pour l'équipe d'Algérie, mais le dernier mot est revenu au coach, qui a décidé de ne pas le prendre. Une chose est sûre, Feghouli aurait été d'un grand apport pour l'équipe algérienne", a-t-il souligné. Pour Kaboré, "l'Algérie est une très grande équipe et possède de très grands joueurs. Elle est éliminée dès le premier tour pour certains c'est une surprise, mais la Coupe d'Afrique est une autre compétition. Le mot favori peut se

dire sur papier, mais la réalité du terrain est toute autre. Cette dernière va rebondir, j'en suis sûr. Dans deux ans vous allez voir un autre visage de l'équipe algérienne", a-t-il fait savoir.

K. F.

«C'est

dommage

qu'on n'ait

pas pris

Medjani»

«C'est dommage qu'on n'ait pas pris Medjani» L'ancien défen- seur de la sélec- tion malienne,

L'ancien défen- seur de la sélec- tion malienne, Brahim Thiam, a estimé que l'ab-

sence d'un leader

a fissuré la

solidarité du groupe. "L'Algérie avait besoin d'un leader sur et en dehors du terrain. Moi j'ai trouvé dommage de ne pas avoir pris un joueur comme Medjani. Il aurait été plus utile pour l'équi- pe et pour le groupe. Madjani aurait pu jouer dans l'axe et per- mettre à Mandi d'occuper le flanc droit de la défen- se. Cela aurait été une solution pour la défense algérienne. C'est du gâchis parce

qu'il s'agit proba- blement de la meilleure géné- ration sur le plan technique depuis celle des Belloumi. Avoir des joueurs c'est bien, mais avoir une équipe c'est mieux", nous a-t-

il fait savoir.

K. F.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS Rial et Asselah absents L'international gardien Malik

Rial et Asselah absents

L'international gardien Malik Asselah n'a pas repris hier avec ses équipiers comme convenu. La raison de son absence à la séance de la reprise d'hier après-midi est due au blocage de la route au niveau de Bordj Menaiel. Même le capitaine Ali Rial n'a pu se présenter hier au stade pour le même motif. L'absence de ces deux joueurs est autorisée puisqu'ils ont informé leurs responsables de l'impossibilité de rallier la ville de Tizi Ouzou à temps.

Mebarki reprend

Le milieu Bilel Mebarki a repris contre toute attente hier après- midi. Ayant contracté une blessure à la cheville lors du match d'application disputé entre les joueurs vendredi dernier, l'ex-pensionnaire du MOB s'est soigné avant de rejoindre le terrain pour reprendre avec ses partenaires. Sa blessure n'est pas méchante et il sera en principe opérationnel pour le match de ce jeudi, s'il ne rechute pas d'ici là.

Djerar arrive

en retard

Habitant dans la localité des Issers, Adel Djerar est arrivé avec une demi-heure de retard à la séance d'entraînement d'hier. La route était coupée par des manifestants au niveau de Bordj Menaeil, mais Djerar avait réussi quand même à rallier la ville de Tizi Ouzou. Il s'est entraîné pendant quelques minutes en solo avant d'intégrer le groupe.

Des oreillers lors du voyage pour le Liberia

Vu que la Ligue de football professionnel a maintenu le match face à l'ESS pour le 7 février, les dirigeants comptent demander aux joueurs de ramener des oreillers avec eux lors du voyage pour le Liberia pour qu'ils puissent dormir dans l'avion. Le départ est programmé pour le 8 et leur arrivée à Monrovia est prévue pour le 9 et comme ils n'auront pas le temps de récupérer de leur match face à l'ESS, ils auront besoin de dormir dans l'avion qui les transportera notamment de Casablanca à Monrovia.

ZERGUINE : «On doit réussir

un bon résultat

À EL-HARRACH»

«Je serai déçu, si je marque et qu'on ne gagne pas» «On doit bien négocier les matches contre l'USMH et l'ESS»

Entretien réalisé par

N. BOUMALI

Très efficace lors des matches d'application, Youcef Zerguine promet de l'être aussi dans les matches officiels. Il souhaite marquer dès son premier match sous le maillot des Canaris, mais il avoue que le plus important est que son équipe gagne. Pour lui, peu importe celui qui marque, l'essentiel est que la JSK réussis- se une remontée spectaculaire lors de la seconde manche du championnat.

Ressentez-vous toujours des douleurs…

Non, je me sens de mieux en mieux. Je m'apprête à me rendre à l'entraînement pour reprendre avec le groupe. Je me suis remis totalement de ma blessure et j'espè- re que je serai à la hauteur de la confiance placée en moi.

Vous étiez très efficace lors des deux matches d'application, vous devez confirmer maintenant dans les matches officiels, n'est-ce pas ?

Oui, j'ai marqué dans les matches d'ap- plication, mais il faut que je confirme dans les matches officiels. Les dirigeants m'ont engagé pour que j'apporte du punch à la ligne offensive et je ferai de mon mieux pour être à la hauteur des attentes placées en moi.

Vous souhaitez sans nul doute marquer dès votre premier match sous le maillot des Jaune et Vert…

Certes, je veux marquer dès mon pre- mier match avec mon équipe, mais je crois que le plus important est qu'on gagne. Si je marque et que mon équipe perde, je serai déçu. On est tous là pour l'intérêt de l'équipe. Peu importe celui qui

pour l'intérêt de l'équipe. Peu importe celui qui marque, tout ce qui compte pour moi est

marque, tout ce qui compte pour moi est que la JSK enregistre de bons résultats.

Vous allez jouer votre premier match du championnat ce jeudi face à l'USMH, comment se présente pour vous cette rencontre ?

Il faut qu'on enregistre un bon résultat face à l'USMH pour mieux aborder cette phase retour. L'USMH est un adversaire très respectable, mais on est déterminés à réussir notre premier match de la phase retour.

Vous allez aussi jouer contre l'ESS avant d'affronter le Monrovia CB pour le compte des 1/32 de finale de la coupe de la CAF…

La priorité pour le moment est de bien

négocier nos deux premiers matches du championnat avant de penser au match de la coupe de la CAF. Il est important de faire un bon départ en cette phase retour pour entrevoir l'avenir avec optimisme. On s'est bien préparés durant cette trêve hivernale et j'espère qu'on sera à la hau- teur des espérances de nos supporters.

Avez-vous les moyens pour jouer sur 3 fronts sachant que vous serez soumis à un rythme infernal à partir du mois de février ?

Bien sûr, on a un effectif très riche capable de jouer sur les 3 fronts. La JSK est un grand club et on doit à tout prix la tirer vers le haut. Comme on dit, les grands clubs ne meurent jamais.

N. B.

Un salaire et quelques primes

Les joueurs pourront passer aujourd'hui à la banque pour retirer leur argent. Le président Hannachi leur a fait le virement d'un salaire et de quelques primes afin de les motiver avant la reprise du championnat. Pour les mettre devant leurs responsabilités avant la première rencontre de la phase retour face à l'USMH, il a tenu à les payer au début de cette semaine. En raison du parcours catastrophique enregistré lors de la phase aller, il avait gelé les primes de quelques matches qu'ils ont gagné. Mais pour leur permettre de ne se concentrer que sur ce qui les attend sur le terrain, il a décidé de leur offrir quelques primes en cette fin de mois de janvier. Malgré le manque de moyens dont dispose la JSK ces dernières années, les dirigeants font le maximum pour mettre les joueurs dans de meilleures conditions.

Les Sétifiens pas chauds pour avancer la rencontre

Selon une source proche de la direction, la requête du président Hannachi d'avancer de 24 heures le match qui opposera son équipe à l'ESS pourrait ne pas être satisfaite par la Ligue de football professionnel. Le match face à l'ESS est programmé pour le 7 février, mais le président Hannachi veut le jouer le 6 février vu que son équipe se rendra au Liberia le 8

février où elle jouera le tour préliminaire des 1/32 de finale de la coupe de la CAF face à Monrovia CB le 10 février. Pour être fixés sur la programmation

du match face à l'ESS qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive, les dirigeants kabyles ont appelé hier les responsables de la LFP, mais ces derniers leur ont rétorqué que les Sétifiens ne sont pas chauds à l'idée d'avancer le match pour le 6 février. Les responsables de la LFP ont laissé néanmoins le loisir aux responsables de la JSK de reporter la rencontre jusqu'à

leur retour de Monrovia, mais comme leur équipe a déjà deux

matches de retard, ils préfèrent jouer contre l'ESS avant leur

départ au Liberia.

N. B.

CHERCHE

VENDEUR EN

PHARMACIE

CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com
BENIAN Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com AZLEF : «On doit débuter la phase retour en

AZLEF : «On doit débuter

la phase retour en force»

On espère que les nouvelles recrues confirmeront dès les premiers matches de la reprise du championnat."

«Le préparateur physique sera connu dès le retour de l'équipe de Monrovia» Comme nous l'avons rapporté dans nos précédentes éditions, le staff de Hidoussi sera renforcé par un préparateur physique dans les tout prochains jours. Après la démission de l'entraîneur adjoint Lakhdar Adjali, les dirigeants ont pris la décision d'engager un préparateur physique pour qu'il aide l'entraîneur tunisien dans sa tâche. "C'est vrai, qu'on est à la recherche d'un bon préparateur. En principe, le nom du préparateur physique qui rejoindra le staff de Hidoussi sera connu juste après le retour de l'équipe de Liberia où elle disputera le match préliminaire des 1/32 de finale de la coupe de la CAF face à Monrovia CB", annonce Azlef. N. B.

Le vice-président Malik Azlef croit en le retour en force de la JSK lors de la seconde manche du championnat.

Il estime qu'avec le recrutement opéré au dernier mercato hivernal et la préparation effectuée lors de la trêve hivernale, l'équipe peut rebondir à la reprise du championnat. Pour lui, le plus dur est passé et que la JSK a les moyens pour s'extirper de la zone rouge. "C'est tout à fait normal qu'on s'attend à ce que l'équipe quitte le plus vite possible le bas du tableau. La trêve a été longue et on doit débuter la phase retour en force pour améliorer notre classement. On jouera notre premier en déplacement au stade de Mohammadia, mais on fera tout pour revenir avec un bon résultat", affirme Azlef.

«On compte beaucoup sur les nouvelles recrues» L'optimisme affiché par Azlef à quelques jours de la reprise du championnat s'explique par la belle forme qu'affichent certaines nouvelles recrues. L'entraîneur Sofiane Hidoussi n'a pas cessé de dire que la direction a fait un bon recrutement et que les recrues ont donné satisfaction même si certaines d'entre elles ne sont pas au top de leur niveau. "On a renforcé notre effectif avec 5 joueurs au dernier mercato hivernal et on attend beaucoup de nos nouvelles recrues. On a mis le groupe dans de meilleures dispositions pour qu'il réussisse sa préparation hivernale.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

JSK

7

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 JSK 7 Réunion Hannachi-Hidoussi La gestion de la multiplication DES MATCHES

Réunion Hannachi-Hidoussi

La gestion de la multiplication

DES MATCHES AU MENU

Selon une source proche de la direction, le président Hannachi devait se réunir hier ou dans les prochaines heures avec Hidoussi afin d'évoquer avec lui la reprise du championnat, la coupe de la CAF et la gestion des matches retard.

PAR N. BOUMALI

Il ne lui a pas demandé de lui présenter le bilan du travail effec- tué durant la préparation hiver- nale, mais à l'approche du pre- mier match de la phase retour, le président de la JSK veut se concerter avec son entraîneur pour que son équipe entame en force cette seconde manche du championnat. Ce qu'il redoute beaucoup plus, c'est la multi- plication des matches à partir du mois de février prochain. Il ne veut pas attendre le retour de l'équi- pe de Monrovia pour voir com- ment son entraî- neur gérera cela. Il lui demandera sans nul doute de faire tourner son effectif pour éviter la fatigue aux joueurs. L'entraîneur Hidoussi nous a déjà déclaré qu'à la phase retour qu'il comptera au moins sur 18 joueurs à la phase retour à cause de la

multiplication des rencontres. Les Canaris seront appelés à jouer au moins 20 rencontres en moins de 4 mois et pour éviter les blessures et la fatigue à ses joueurs, le coach tunisien est dans l'obligation de faire tourner son effectif.

est dans l'obligation de faire tourner son effectif. CAF L'autre sujet qui sera abordé par le

CAF L'autre sujet qui sera abordé par le président Hannachi lors de sa réunion avec son entraîneur est celui relatif au retour de la JSK sur la scène africaine. Même si le match face à Monrovia CB comptant pour les 1/32 de finale de la coupe de la CAF ne semble qu'une simple formalité pour les Jaune et Vert, le président Hannachi demandera à son entraîneur de le prendre au sérieux pour éviter toute mauvaise sur- prise. Il profite- ra de l'occasion pour lui rappe- ler que la coupe de la CAF est l'un des objec- tifs de la JSK cette saison. Le président Hannachi sait

que son équipe devra sans aucune dif- ficulté atteindre la phase des poules, mais il n'a toujours pas oublié qu'il y a quelques années de cela la JSK s'était faite éliminer dans les tours prélimi- naires par une modeste équipe africaine.

Championnat Le président Hannachi profitera aussi de son entre- vue avec son entraîneur pour parler des deux premiers matches de la repri- se du championnat, notamment celui de ce jeudi face à l'USMH. Avec le ren- forcement opéré au dernier mercato hivernal, il s'attend à ce que son équi- pe réussisse une remontée spectaculai- re en cette phase retour. Il n'exigera pas l'impossible à son entraîneur même si son ambition au début du championnat était de gagner le cham- pionnat. D'après notre source, il lui demandera de faire le maximum pour que l'équipe débute en force cette deuxième manche du championnat. Au vu de la position dans laquelle se trouve après 15 matches, la JSK a besoin de 21 points au minimum pour qu'elle assure son maintien en Ligue 1. Cela est largement dans ses cordes, mais pour que le doute ne s'empare pas des joueurs comme ça été le cas lors de la phase aller, le président Hannachi insistera sur la nécessité de récolter au moins 4 points lors des deux premiers matches de la reprise face respectivement à l'USMH et l'ESS.

Renforcement Le président Hannachi parlera probablement avec son entraîneur du renforcement de la barre technique par un préparateur physique. Hidoussi avait réclamé le recrutement d'un préparateur physique dès son arrivée à la JSK, mais comme il avait deux adjoints à sa disposition, à savoir Mounaïm Kharroubi et Lakhdar Adjali, la direction ne voyait pas l'utilité d'engager un pré- parateur phy- sique. Toutefois, les données ne sont plus les mêmes après la démission d'Adjali. Le pré- sident Hannachi est à la recherche d'un prépara- teur physique et s'il ne trou- vera pas un sur le marché local, il pour- rait demander à Hidoussi de ramener quel- qu'un de Tunisie.

HIDOUSSI

responsabilise déjà ses joueurs «On ne doit pas rater le match face à l'USMH»

L'entraîneur Sofiane Hidoussi s'est adressé hier à ses joueurs avec l'entame de l'entraînement pour leur dire que la reprise du championnat approche et qu'ils doivent tout faire pour réussir un bon résultat face à l'USMH. "On jouera finalement ce jeudi face à l'USMH. Vous devez vous concentrer sur cette rencontre pour qu'on ne la rate pas. Il est important de bien débuter la phase retour", leur a-t- il déclaré entre autres.

la phase retour", leur a-t- il déclaré entre autres. N. B. USMBA A seulement un point

N. B.

USMBA

A seulement un point du 3 e

Le podium n'est pas si loin !

Après 17 matchs disputés en championnat de Ligue 1 Mobilis, El-Khadra totalise 27 points avec à la clé une 5 e place au classement général. Une performance jamais réalisée depuis l'exercice

1988-1989.

De notre correspondant

MALEK BOUZID

Est-ce la fin d'une désillusion qui n'a que trop duré en élite ? C'est la question qui taraude les esprits des milliers de fans de l'USMBA. Cette dernière, qui a été au centre d'une polémique au début du présent exercice, suite aux contre-performances enregistrées, notamment à domicile, a bien réagi ces derniers temps en signant même un début en trombe lors de la phase retour. Il faut dire qu'elle reçoit un sale coup dès son

Il faut dire qu'elle reçoit un sale coup dès son accession ou plutôt dès son retour

accession ou plutôt dès son retour parmi l'élite. Cette saison, elle tente de revenir à son meilleur niveau. C'est l'objectif qu'on tente d'atteindre le plus vite possible cette saison. Pour ce faire, les capés de CEO souhaitent jouer toutes leurs chances et finir en beauté cet exercice. Auréolés de leur seconde victoire consécutive samedi à domicile face au CAB, les hommes de Si Tahar vont retrouver certainement le chemin des entraînements cette semaine avec un moral gonflé à bloc et surtout se tremper dans une excellente ambiance. Ils vont profiter justement de cet état d'esprit qui les anime pour réaliser d'autres performances à l'avenir.

M. B.

Bouguelmouna : «Ma priorité est que mon équipe gagne»

Auteur de deux doublés cette saison, l'avant- centre Habib Bougulmouna vient de gagner sa place de titulaire. Il rejoint Balegh à la 1 re place des buteurs de l'équipe, avec un total de 6 réalisations, sauf que ce dernier a déjà inscrit 3 buts en coupe d'Algérie.

Quelle analyse faites-vous de la seconde victoire d'affilée ?

analyse faites-vous de la seconde victoire d'affilée ? semaine tranquille avec un bon moral en plus.

semaine tranquille avec un bon moral en plus. Comme, ils nous ont aussi propulsés vers le haut. C'est un bon signe. Il faut penser désormais à aller chercher un bon résultat face au NAHD, la semaine pro- chaine.

2 matchs et déjà 6 points, c'est un départ en trombe

Les six points n'ont pas été obte- nus comme ça, mais avec le travail et le sérieux affiché chez le groupe, et ce, malgré notre début raté en championnat. Cependant, la confiance était notre leitmo- tiv et on a travaillé durement pour en arriver là aujour- d'hui.

Vous venez de rejoindre Balegh à la tête des buteurs de l'USMBA, en faites-vous une priorité ?

La partie ne

fut

pas facile face au CAB. Dieu merci, cette victoire vient confirmer le résultat obte- nu samedi dernier face à l'USMH. Je pense qu'elle va en appeler d'autres. Ces trois précieux points vont nous permettre de passer une

Pas du tout, mon objectif demeure les trois points d'un suc- cès pour mon équipe. Je remercie mes camarades qui m'aident sur le terrain afin de concrétiser. Notre objectif principal est de faire plaisir à tout le public d'El-Khadra qui nous soutient à chaque rencontre. M. B.

Il écope

d'un second

carton en

2 matchs

Le buteur de l'USMBA, aux côtés de Balegh, en l'occurrence Habib Bouguelmouna, auteur d'un joli doublé lors du match du CAB, a écopé à la 43' d'un carton jaune attribué par l'excellent arbitre Lotfi Bekouassa pour simulation. C'est le second de l'enfant de Relizane en l'espace de deux matchs, et ce, après celui de la semaine passée face à l'USMH. C'est dire que, désormais, Habib doit se contrôler sur le terrain afin d'éviter d'autres cartons à l'avenir.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 8 LIGUE 1 MOBILIS Mouassa compte apporter des changements face au

Mouassa compte apporter des changements face au CAB

Vers la titularisation de

GOURMI ET NEKKACHE

Le coach refait le match avec les joueurs Dans la matinée d’hier, le premier responsable
Le coach refait
le match avec
les joueurs
Dans la matinée d’hier, le
premier responsable
de la barre tech-
nique du MCA,
Kamel
Mouassa, a
pro-
gram-
PAR AMINA Z.
mé une séan-
ce de décrassage. Les
joueurs sont venus
abattus par ce qu’ils
ont vécu samedi der-
nier devant l’USMH.
Le coach a refait le
match avec ses
joueurs en souli-
gnant les bonnes et
surtout les mau-
vaises choses pour
ne pas les repro-
duire à l’avenir.
Les joueurs sont
restés attentifs et
ils se sont promis
de faire le néces-
saire pour
remonter la
pente lors de la
prochaine jour-
née. Ce sera
donc, le match
des joueurs, à
eux de convaincre
tout le monde que
le Doyen est
leader et le
restera… A. Z.
Mouassa
était déçu par
l’issue qu’avait
connue le derby
contre les Harrachis.
Le coach était aussi déçu
par la réaction de certains
joueurs. Face au CAB, il
compte apporter des
changements afin d’assurer
un bon résultat. Comme
Djemaouni était à côté de la
plaque, tout le monde pense
que le retour de Nekkache
se fera la semaine prochaine
contre le CAB. Ce dernier,
qui a été ménagé par son
entraîneur, devrait
reprendre sa place. Surtout
qu’il avait pris part à la
rencontre amicale contre le
RCK et qu’il n’avait pas
ressenti de douleur. Ce qui
fait que sa titularisation
contre le CAB est probable.
L’autre joueur qui est passé
à côté de son match n’est

«Il y aura des changements face au CAB», a laissé entendre Mouassa. Après le visage pâle proposé par Djemaouni et Zerdab, tout le monde pense que ce sera le retour de Nekkache et la titularisation de Gourmi face au CAB.

autre que l’attaquant Zerdab. Mouassa devrait faire appel à Gourmi pour le remplacer. Khaled Gourmi, qui a été aligné en seconde mi- temps à la place de Djemaouni, a tenté d’apporter un plus, mais en vain, car, à ce moment-là, les dés étaient jetés. Donc, les changements attendus face au CAB devraient être Nekkache à la place de Djemaouni et Gourmi à la place de Zerdab. Pour ce qui est de Mansouri, qui n’a pas joué le derby, il devrait débuter la partie contre les Batnéens sur le banc des remplaçants. En tous les cas, les préparatifs de la prochaine journée débuteront demain. Les Vert et Rouge sont appelés à se ressaisir et faire le nécessaire avant leur déplacement au Ghana. A. Z.

Le gardien de but du Mouloudia d’Alger, Chaouchi, n’est pas content. Normal, car il voulait débuter la phase retour avec un succès. Il doit trouver la bonne formule pour rebondir contre le CAB.

Comment expliquez-vous le revers contre l’USMH ?

On voulait vraiment gagner le derby pour creuser l’écart sur nos poursuivants. Nous sommes rentrés sur le terrain bien déterminés, mais on a raté le coche. Je ne peux pas expliquer cette défaite, mais ce que je peux dire, c’est qu’on doit rectifier le tir et le faire le plus tôt pos- sible.

Mais le fait de garder la place de leader, étant donné que le MCO a perdu, fait du bien, non ?

Après avoir perdu, je ne pense pas que cela va nous réconforter. Moi, je crois plu- tôt que si on avait gagné, on

Chaouchi : «On rectifiera le tir à Batna»

aurait pris plus de points pour creuser l’écart sur nos concurrents directs. Ceci dit, rester leaders doit nous booster et nous motiver afin d’aller chercher une victoire lors de la prochaine journée.

Ce sera contre le CAB à Batna, êtes-vous capables de rivaliser avec les Batnéens chez eux ?

On n’a pas vraiment le choix. On doit tout mettre en œuvre et bien préparer la prochaine journée. C’est le prix à payer pour rester lea- der. Il faudra donc se présen- ter devant les Batnéens avec la rage de vaincre. On a un bon groupe capable de rebondir très vite.

Les supporters ont insulté toute l’équipe après la défaite contre l’USMH…

On comprend la colère de notre public. Déjà avec le froid et la pluie, ils ont répondu présents dans les

le froid et la pluie, ils ont répondu présents dans les gradins afin de nous soute-

gradins afin de nous soute- nir. On avait les rênes du jeu entre nos mains, mais on a raté l’essentiel. Les suppor- ters attendent de nous une réaction violente et on va tout faire pour remédier à cela. On doit se racheter auprès des Chnaoua.

Croyez-vous que cette claque va vous réveiller ?

Je crois que ce faux pas qui arrive au début de la phase va nous booster à nous sur- passer afin de reprendre les choses en main. Je préfère avoir cette claque mainte- nant qu’à la fin de la phase. Cela doit nous inciter à redoubler d’efforts afin de se montrer à la hauteur devant le CAB lors de la prochaine journée. Ceci dit, je demande pardon à nos fans qui doi- vent rester patients avec nous, car on va tout faire pour rectifier le tir. A. Z.

UN ÉCHEC

et des

enseignements

A la fin du derby, les Vert et Rouge donnaient l’impression d’avoir reçu une claque. Dans leur majorité, ils pensent que c’est un mal pour un bien, que ce revers va avoir un impact positif pour qu’ils abordent la suite du parcours avec plus de force et de volonté.

Samedi dernier, le Doyen s’est pré- senté devant l’USMH avec une seule idée en tête, gagner le derby vaille que vaille. Certains joueurs, probablement, ont sous- estimé l’adversaire qui a débuté la phase retour très limite. Donc, les joueurs du MCA, qui ont terminé la phase aller en leader, se sont crus supérieurs. «Un match se joue en 90 minutes, plus le temps additionnel. Il ne faut pas jouer n’importe comment pour marquer», a déclaré Omar Ghrib à la fin du match. Effectivement, les joueurs ont joué d’une manière anarchique et cela a permis aux Harrachis de marquer et de gérer par la suite le match. Les Harrachis ont su com- ment convaincre les Mouloudéens de leur céder le gain du derby. Il faudra donc sor- tir avec des enseignements de cette défai- te pour avancer. Cependant, vu les décla- rations des joueurs, tout le monde a l’im- pression que cette défaite arrive au bon moment pour secouer les joueurs et leur faire comprendre que, pour gagner le titre de champion, ce n’est pas en se croyant supérieurs, mais c’est sur le terrain qu’il faut convaincre.

A. Z.

GHRIB

«Je ne veux plus de défaite de ce genre»

Le directeur général du MCA n’était pas content samedi dernier.

Tout le monde a vu sur son visage la colère après le revers concédé face à l’USMH. Même après une nuit de repos, rien n’a changé, il n’arrive pas à digérer la défaite et il veut un sursaut d’orgueil de la part de ses joueurs face au CAB lors de la prochaine journée. Contacté par nos soins dans la journée d’hier afin d’avoir ses impressions avec un peu de recul, Ghrib, toujours remonté contre ses joueurs, dira : «Je ne veux plus de défaite de ce genre. Je l’ai dit aux joueurs dans les vestiaires. On avait tout pour gagner, mais on s’est loupés. Je n’ai rien compris, les joueurs se bousculaient pour marquer, comme si on jouait notre survie. Les joueurs doivent comprendre que rien n’est encore acquis et perdre de cette façon n’arrange pas les choses.» Pour Ghrib, il est impératif de rebondir lors de la prochaine journée. D’ailleurs, à cet effet, il ajoute : «Il faut gagner à Batna. On doit récupérer les points perdus, peu importe le prix à mettre. Les joueurs doi- vent se battre pour montrer à tout le monde que le revers devant les Harrachis n’est qu’une erreur de parcours, qu’il faut très vite rectifier.» Ghrib exige les trois points devant le CAB chez lui. Une mis- sion difficile, mais est-ce que la bande à Mouassa assurera ? La question est posée. Pour connaître la réponse, il faudra attendre la confrontation CAB-MCA. A. Z.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

MCA 9  MOUASSA 6 supporters au Ghana avec l'équipe «On a perdu une bataille,
MCA
9
MOUASSA
6 supporters
au Ghana
avec l'équipe
«On a perdu
une bataille,
pas la guerre»
Le Mouloudia d'Alger
sera accompagné
par six supporters
des Ultras au Ghana
à l'occasion du
match de la coupe de
la CAF contre la
formation de Bicham
le 12 février
prochain. Ces
supporters ont
d'ores et déjà
préparé leur voyage
au Ghana pour
soutenir les
coéquipiers de
Hachoud afin de
réaliser un bon
résultat.
«IL FAUT SE REMOBILISER
ET PRÉPARER LE CAB»
Départ jeudi
pour Batna
Kamel Mouassa estime que son équipe n'a rien fait pour battre l'USMH, pourtant prenable.
L'ancien coach de la JSK attend une réaction positive de son équipe pour le prochain match
face au CAB.
PAR M. ZERROUKI
Le Mouloudia d'Alger a raté sa
première sortie de la phase retour en
s'inclinant face à l'USMH. Les choses
se compliquent et les coéquipiers de
Hachoud sont d'ores et déjà appelés à
bien négocier leur prochain match
contre le CAB, comme nous l'a confié
Kamel Mouassa : "Après la défaite
contre l'USMH, on doit se remobiliser
et préparer comme il se doit notre
match contre le CAB. On n'a plus droit
à l'erreur et nous sommes obligés d'al-
ler à Batna pour glaner les trois points
de la victoire pour effacer la contre-
performance contre l'USMH. Si on
veut consolider notre position de lea-
der, on doit gagner contre le CAB."
derniers matchs de la phase aller. Je ne
pouvais pas chambouler l'équipe,
mais face au CAB il y aura quelques
changements surtout en attaque pour
apporter un équilibre à ce comparti-
ment, réussir notre match et revenir
avec les trois points de la victoire."
«Nekkache nous
a manqué à la pointe
de l'attaque»
Tous les présents au stade du 5-Juillet
étaient unanimes à dire que l'atta-
quant Antar Djemaouni est passé à
côté de la plaque comme Zahir
Zerdab. Kamel Mouassa a reconnu
que l'absence de Hichem Nekkache a
handicapé l'équipe : "Nekkache a un
poids dans l'attaque du MCA, mais,
comme vous le savez, il revient de
blessure et il n'est pas prêt à 100% de
ses moyens. C'est pour cette raison
que je l'ai laissé à la maison. Dans ce
derby, il fallait faire des choix et,
comme je vous l'ai déjà dit, lorsqu'un
attaquant est nerveux et qu'il veut
marquer n'importe comment, c'est
clair qu'il passera à côté de son sujet."
pation de Mansouri à ce match, le
coach dira : "J'ai fait confiance à mon
équipe-type avec qui j'ai joué les der-
niers matchs de la phase aller. En ce
qui concerne Mansouri, j'avoue que
c'est un joueur qui a des qualités, mais
je ne pouvais pas le faire rentrer dans
ce match, car il n'est pas encore au top
du top de sa forme, mais il aura sa
chance prochainement."
En prévision du
match contre le CAB,
la direction du vieux
club algérois a d'ores
et déjà programmé
le déplacement. Les
camarades de
Chaouchi se rendront
par avion à Batna, le
retour aura lieu
après la fin du
match.
Décrassage
hier à Aïn
Benian
«Il y aura des
changements»
Même s'il n'a pas déclaré ouvertement
qu'il était déçu de la prestation de cer-
tains joueurs, Kamel Mouassa a fait
savoir qu'il effectuera quelques chan-
gements pour le prochain match
contre le CAB. Il dira à cet effet : "J'ai
fait rentrer l'équipe-type qui a joué les
«On a joué d'une manière
anarchique»
Pour revenir au derby contre l'USMH,
nous l'avons interrogé sur les raisons
de l'échec d'une équipe qui avait bien
travaillé lors du stage en Espagne et
qui s'est illustrée lors des matchs ami-
caux qu'elle a joués à Alger. Il dira à ce
sujet : "On a sous-estimé notre adver-
saire. Mes joueurs croyaient que notre
mission sera facile face à l'équipe har-
rachie, mais la réalité du terrain était
tout autre. Il faut savoir aussi qu'on
n'a pas profité des temps forts qu'on a
eus dans ce match surtout avant l'ou-
verture du score de l'USMH. On a
joué d'une manière anarchique et on
était trop nerveux sur le terrain. Pour
marquer des buts, il faut être concen-
trés devant les buts, ce qui n'était pas
le cas dans ce match."
«Mansouri aura sa chance
prochainement»
En deuxième période, le public du
MCA a réclamé l'entrée du transfuge
de Paradou, Zakaria Mansouri, mais
Kamel Mouassa a préféré incorporer
des attaquants, à l'instar de Gourmi et
Aouedj. Ce qui a mis en colère les
Chnaoua. Interrogé sur la non-partici-
«Ne pas se dire qu'on
est arrivés»
Avant de conclure, nous lui avons
demandé si cette défaite influera sur le
parcours de la phase retour. Kamel
Mouassa a tenu à rassurer les
Chnaoua que le Mouloudia va se
refaire une santé dès le prochain ren-
dez-vous : "C'est vrai qu'on a perdu
une bataille, mais on n'a pas encore
perdu la guerre. Je pense que cette
défaite est bonne pour nous. C'est
comme une gifle pour les joueurs qui
doivent se réveiller afin de se remettre
en question et ne pas dire qu'on est
arrivés. Pour être champion, c'est au
mois de mai pas maintenant."
Le staff technique du
MCA a programmé
hier une séance de
décrassage au
complexe sportif
d'Aïn Benian pour
évacuer les efforts
fournis face à
l'USMH. L'ambiance
était morose dans le
groupe après la
défaite contre les
Harrachis.
Chita a
joué une
M. Z.
mi-temps
avec l'équipe
Il était perdu sur le terrain
réserve
DJEMAOUNI
la grosse déception
Même si pratiquement toute
l'équipe est passée à côté de la
plaque face à El-Harrach, Antar
Djemaouni a brillé par son mauvais
rendement.
L'ancien joueur de l'ASMO a raté com-
plètement son match, ce qui a poussé Kamel
Mouassa à le remplacer par Khaled Gourmi.
Depuis quelques mois, Djemaouni n'a pas
cessé de réclamer une place de titulaire. La
venue de Kamel Mouassa lui a permis d'avoir
un temps de jeu, mais il n'a pas profité de cette
occasion pour s'imposer surtout que Nekkache
était absent pour ce premier match de la phase
retour contre El-Harrach. Les supporters du
Mouloudia n'ont pas cessé de demander à
Mouassa de remplacer Djemaouni qui n'a rien
fait lors du premier half. Face à cette prestation
médiocre, Mouassa était obligé d'incorporer
Gourmi pour donner plus de punch à sa ligne
d'attaque. Il faut dire que Djemaouni est bien
parti pour chauffer le banc lors du prochain
match puisque Mouassa compte faire appel à
Hichem Nekkache pour jouer en pointe. Il doit
travailler durement pour retrouver son
meilleur niveau, car il risque de faire partie de
la liste noire de Ghrib lors de la prochaine
période des transferts.
Le jeune milieu de
terrain du MCA
Oussama Chita, qui
n'a pas été retenus
avec l'équipe pro, a
joué une seule mi-
temps avant-hier
avec l'équipe réserve
contre la formation
harrachie. Il semble
plus que jamais
décidé à retrouver
son meilleur niveau.
Vu sa prestation
avec l'équipe
réserve, il se
pourrait que
Mouassa lui fasse
appel face au CAB
vendredi prochain.
M. Z.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

10

CRB

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 10 CRB LE COUP DE GUEULE DE HADJ MOHAMED  Badou

LE COUP DE GUEULE DE

HADJ MOHAMED

Badou Zaki

a repris

Ayant prolongé son séjour de deux jours au Maroc pour pouvoir être plus près de sa famille à l'issue du stage, l'entraîneur en chef du CRB est rentré sur Alger samedi soir. C'est d'ailleurs lui qui a dirigé la séance d'entraînement d'hier matin.

Il ne manque que les militaires

Bloqués à Oman en raison de manque de vol vers Alger, les trois Belouizdadis convoqués en EN militaire seront les derniers à rejoindre le groupe avant d'affronter la JSS jeudi prochain. Il n'y a qu'eux qui manquaient à l'appel lors de la séance d'entraînement d'hier matin. Tout le groupe a répondu présent. Notons que les trois militaires belouizdadis, à savoir Tariket, Draoui et Hamia devaient rentrer hier soir et reprendre très probablement aujourd'hui.

«

J'ai subi des pressions terribles de la part de hauts responsables du football

«Notre coach n'a même pas de bureau» «On n'a pas de salle de conférences» «Je me demande ce que faisaient mes prédécesseurs»

Entretien réalisé par

SOFIANE BOULAOUCHE

Hier matin, en marge de la séance d'entraînement, nous avons pu rencontrer le nouveau président du CRB, Mohamed Bouhafs, dit Hadj Mohamed, qui s'occupait de l'entretien du stade du 20-Août. Refusant catégoriquement qu'on le prenne en photo, le patron du Chabab a accepté de nous accorder un entretien dans lequel il revient sur plusieurs détails, sans détour

ou presque. Entretien.

On vous voit très occupé et énervé. Que se passe-t-il au juste ? Nous nous occupons de la remise en l'état de ce stade qui est dans un état catas- trophique. Nous venons tout juste de refai- re l'étanchéité de la tribune officielle et il nous reste encore beaucoup de choses à refaire. C'est lamentable qu'un club comme le CRB reçoive dans un stade quasiment délabré. C'est honteux qu'on reçoive nos invités et les journalistes dans une tribune officielle dans un état dégueulasse. D'où notre initiative de prendre les choses en main et de lancer des travaux de réaména- gement.

Quels sont les autres travaux que vous allez lancer ? Nous allons réaménager l'actuelle salle d'honneur pour en faire une salle de confé- rences où on recevra les journalistes pour les traditionnelles conférences de presse d'avant et d'après-match. D'ailleurs, je vous informe que nous venons de mettre en place une cellule de communication avec trois attachés de presse. Ils entameront leur travail à partir de ce mercredi, y compris le site internet officiel du club. Aussi, en plus de la salle de conférences, nous allons amé- nager un nouveau vestiaire pour les seniors et un bureau digne de ce nom pour l'entraineur en chef. C'est honteux qu'un entraîneur du CRB n'ait pas à sa disposi-

qu'un entraîneur du CRB n'ait pas à sa disposi- tion un bureau. Je me demande ce

tion un bureau. Je me demande ce que fai- saient mes prédécesseurs.

N'avez-vous pas peur de lancer des travaux d'entretien dans un stade qui n'est même pas la propriété du club et qui n'est mis à votre disposition, avec toutes ses structures, que les jours de matchs officiels ? Je vais forcer les services de l'APC à nous donner un rayon d'action plus large pour ce qui est de l'exploitation des structures du stade et pour ce qui est de la salle de conférences, les nouveaux bureaux et des nouveaux vestiaires dont je vais lancer les travaux très prochainement ils sont tous dans un seul espace, donc je vais leur mettre une porte blindé et personne n'aura accès à cet espace à part les personnes de notre club. Trouvez-vous normal qu'un club comme le CRB n'ait pas d'eau chaude dans le robinet pour se doucher normale- ment après l'entraînement. Donc je dois faire ainsi sinon nous n'aurons rien.

Ces derniers temps on entend beaucoup parler de travaux lancés au centre du club au Caroubier. Qu'en est-il au juste ? Oui, en effet, nous avons lancé des tra- vaux dans ce centre depuis plusieurs jours et le taux d'avancement est à 65%. Aujourd'hui (NDLR : hier) nous mettons en place la pelouse synthétique. Les tra- vaux devraient se terminer d'ici un mois au plus tard et d'ici là toutes les catégories y seront hébergées et s'y entraîneront égale- ment avec tous les moyens qu'il leur faut. Ce centre abritera même deux hôtels.

Tout comme le stade du 20-Août, l'espace sur lequel se trouve le centre du Caroubier est une concession de l'Etat et dont le délai d'exploitation a expiré depuis plusieurs années. Ne craignez-vous pas que tout ce que vous faites parte en fumée ? Contrairement à ce que mes prédéces- seurs disaient à propos de ce centre, je vous informe que la durée d'exploitation de cette concession n'était que de trois ans, mais après cette période la loi nous permet d'y demeurer parce que ce que nous faisons là- bas sont des travaux d'intérêt public, donc je suis protégé par la loi et donc il nous revient le droit d'exploiter, pour une durée indéterminée cet espace-là. Et puis même si la justice décide autrement, je ne vais pas m'en vouloir, car à travers le rétablissement de ce centre j'aurais servi mon pays et mes jeunes compatriotes.

Qu'est-ce qui vous motive à faire tout cela ? Parce que j'aime ce club donc je veux le servir et à travers cela je suis en train de ser- vir mon pays. Je vais tout faire pour que le CRB retrouve sa grandeur. Voilà ce qui me motive.

Vous êtes depuis toujours un amoureux du CRB ? Oui, depuis que j'étais tout petit.

Comment êtes-vous arrivé au CRB ?

Je répondrai à cette question plus tard

(rire).

Pourquoi vous ne voulez pas paraître sur les médias ?

A mon sens, cela ne sert à rien, du moins

pour le moment. Je ne suis pas venu au CRB pour m'afficher sur les journaux et les plateaux télé. Si je suis là aujourd'hui c'est pour travailler et remettre le CRB sur pied. Quand j'aurai atteint une partie de mes objectifs, j'organiserai une conférence de presse où vous pourrez me prendre en photo et me filmer (rire).

En plus du travail que vous effectuer au niveau des infrastructures du club vous avez également pris des décisions courageuses en écartant quelques joueurs et autres responsables, chose que vos prédécesseurs n'ont pu faire. Racontez-nous cet épisode… Ces responsables dont vous parlez entravaient la bonne gestion du club et je sais même que c'est à cause d'eux que le CRB est à la traîne sur le plan sportif mais également sur d'autres plans. Donc c'était de mon devoir de prendre la décision de les mettre hors d'état de nuire. J'avais déci- dé également d'approuver la libération de quelques joueurs et j'avoue qu'après ces décisions prises j'ai subi des pressions ter- ribles de la part de hauts responsables du football, on les connaît tous, qui faisaient toujours partie de l'entourage du CRB à tra- vers les personnes qui viennent d'être écar- tées.

Suite à ces décisions ne craignez-vous pas des coups bas ? Celui qui croit en Dieu et qui a de bonnes intentions à travers ses actions ne doit craindre personne. Donc je n'ai pas peur d'eux et je suis convaincu que je vais réus- sir.

S. B.

JSS

Les changements opérés face au CSC discutés



Djemili : «Il faut se

des champions puisque nous allons recevoir une équipe du Nigeria le 10 février. Ce programme,

des champions puisque nous allons recevoir une équipe du Nigeria le 10 février. Ce programme, on le connaît à l'avance. Nous, les joueurs, on se prépare d'une maniè- re intense. Cela dit, on sait ce qui nous attend mais nous sommes tous prêts pour la grande aventure africaine sans oublier les matches de championnat au menu. On fera notre possible pour bien préparer le rendez-vous contre le CRB pour prendre le dessus. L. M. A.

Une évaluation s'impose

La formation de la JS Saoura a repris les entraînements hier au stade du 20-Août de Béchar.

L'alignement de Bapidi dans l'entrejeu et de Salah dans l'axe au côté de Maaziz semble avoir déréglé le jeu de l'équipe. Le rendement juste moyen de Bellatrèche sur le flanc droit de la défense a fragilisé le rempart

Que

devient

Sayah ?

remettre en question»

Le milieu Saïd Sayah n'a pas donné signe de vie depuis le match contre le DRBT à domicile. D'après les dirigeants, il n'a pas informé la direction ni son entraîneur de cette absence restant énigmatique. "Nos tentatives de le joindre ont échoué", nous dira un dirigeant hier. Il est utile de noter que ce joueur natif d'Oran reste injoignable aussi.

Le gardien Lahouari Djemili assure que le match de Constantine doit être mis aux oubliettes. Selon lui, son équipe est appelée à réagir face au CR Belouizdad

Un mot sur la défaite de Constantine…

faut retenir notre réveil vers la fin de chaque mi-temps. Sauf, qu'entre- temps, ils nous ont mis ce but auquel personne ne s'attendait. Nous avons mis beaucoup de temps pour se remettre de ce coup du sort.

Maintenant, il faut tirer les conclusions de ce revers et bien

PAR L. M. AZZI

défensif des Vert et Jaune. Les habituels mouvements et les une-deux ont cruellement manqué ce jour-là. Le jeu réel et flamboyant de l'équipe n'a repris son cours normal que dans le dernier quart d'heure de la partie. Mais c'était assez peu pour pouvoir inquiéter les gars de la cité de Cirta dont la volonté de vaincre a fait le reste et a fléchi les Aiglons. Il est cer- tain que ces points n'ont pas échappé au responsable de l'encadrement technique de la JSS. Une revue d'appréciation serait sa priorité d'autant que le prochain match s'approche, étant programmé à jeudi. L. M. A.

Je pense que nous n'avons pas été dans notre jour. Malgré notre volonté, notre équipe est passée à côté de ce match. En clair, nous avons raté ce match pour lequel nous nous sommes bien préparés pourtant.

Qu'est-ce qui s'est passé pour que l'équipe passe à côté de la plaque ? Je ne le sais pas vraiment. Peut- être que l'équipe nous a asphyxiés par sa volonté de prendre les choses en main sans le moindre round d'observation. Les gars du CSC nous ont dominés et c'est normal parce qu'ils avaient besoin de gagner pour s'extirper de la zone dangereuse. Ils ont tout fait, mais il

préparer le CRB… Justement, à la reprise, on va prendre les choses comme on a l'ha- bitude de le faire. Il faut mettre ce match de Constantine aux oubliettes. Et puis, nous allons tout mettre en œuvre pour bien tra- vailler en prévision du match contre le CRB. Nous ferons tout notre possible pour se remettre en question et tâcher de prendre le dessus et s'emparer des trois points.

Vous allez jouer trois matches en une semaine, comment se présente ce programme pour vous ? Oui, je sais que nous allons jouer plusieurs matches en ce début de la nouvelle année. C'est en fonction de notre entrée en lice dans la Ligue

Après la défaite subie face au CS Constantine sur le sol de l'adversaire, cette formation a pour devoir de bien préparer la réception du CR Belouizdad. La bande à Karim Khouda est appelée à se remettre en ques- tion, et ce, par rapport à sa prestation contre le onze des Sanafir. Les changements opé- rés par le coach n'ont pas apporté le résultat souhaité. Les témoins présents au stade Hamlaoui ont découvert une équipe perdue et littéralement dominée par l'équipe locale.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

USMH

11

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 USMH 11 EL-HARRACH ATTEND LA JSK Pour l'USMH, le prochain match

EL-HARRACH

ATTEND LA JSK

Pour l'USMH, le prochain match contre la JSK a débuté à l'issue du derby de ce samedi.

la JSK a débuté à l'issue du derby de ce samedi. PAR SOFIANE BOULAOUCHE Suite à

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Suite à la victoire arrachée brillam- ment ce samedi contre le leader du championnat, les Harrachis sont sur un nuage. Comment ne pas l'être d'autant que leurs deux prochaines rencontres de championnat se joueront à domicile res- pectivement contre la JSK et le CAB. Que ce soit joueurs ou supporters, ils pensent tous que le fait d'avoir gagné le derby, la formation harrachie est propul- sée vers l'avant, notamment d'un point de vue psychologique et rien ne va désormais les arrêter, du moins à domi- cile. Tout le monde s'accorde donc à dire que la JSK sera la prochaine victime des hommes de Boualem Charef qui fera tout au cours de cette semaine afin de perfectionner le rendement de ses joueurs après les imperfections tactiques

et techniques constatées contre l'USMBA et contre le MCA. Des corrections qui devraient permettre à l'USMH de jouer encore mieux et donc d'être plus dange- reuse.

Le retour de Madani et Harrag, l'atout de l'USMH Madani et Harrag convoqués en équipe nationale militaire, dans le cadre du Mondial d'Oman, étaient attendus hier soir à Alger. Ces deux joueurs seront d'attaque contre la JSK et constitueront une force de frappe potentielle pour Boualem Charef. Ils seront même un des atouts majeurs de l'USMH, notamment d'un point de vue défensif mais égale- ment par rapport à la cohésion de l'équi- pe. En leur présence le jeu sera plus flui- de et l'équipe sera plus efficace que ce soit dans les duels au milieu du terrain mais également en attaque. S. B.

Benamra :

«On doit enchaîner par une victoire»

Marouane Benamra, auteur du but de la victoire contre le MCA (1-0), nous a accordé cet entretien hier dans lequel il revient sur ses débuts avec l'USMH.

Comment avez-vous vécu ce derby ?

C'était un derby passionnant. Il y avait de la pression sur nous car nous étions dans l'obligation de gagner après notre mauvais départ la semaine passée. Dieu merci ça s'est bien passé pour nous. C'est une victoire précieuse.

Le fait d'avoir marqué dans un tel match prouve que vous êtes très à l'aise avec vos nouveaux coéquipiers. Vous le confirmez ?

Oui c'est vrai, je me sens très bien à l'USMH, tout le monde m'a bien accueilli depuis mon arrivée et ça m'a permis de bien me concentrer sur mon travail, ajouter à cela le fait que je sois près de ma famille ici en Algérie, ça me met à l'aise.

Est-ce vrai que vous n'êtes pas encore au top de votre forme ?

Oui, je ne suis pas encore à 100% de mes capacités puisque j'étais à court de compétition un mois avant mon arri- vée à l'USMH en raison de l'arrêt du championnat là où j'étais en plus de ça je souffrais d'une tendinite au genou donc je n'ai pas encore assez de temps de jeu dans les pieds. D'ici peu de temps donc, je serai au top.

Quelles sont vos ambitions ?

Comme tout comme footballeur qui

sont vos ambitions ? Comme tout comme footballeur qui se respecte je veux faire une grande

se respecte je veux faire une grande carrière. Je n'ai que 21 ans et vais prendre mon temps pour atteindre cet objectif. Je dois mettre les pieds sur terre et continuer à travailler très sérieusement.

L'équipe nationale doit faire partie de vos ambitions n'est-ce pas ?

Oui, bien sûr, j'en rêve même (rire).

Pensez-vous qu'un jour vous serez en capacité de faire partie de la sélection d'Algérie ?

Sans prétention aucune, j'ai le poten- tiel pour être sélectionné avec l'équipe nationale un jour. C'est un de mes objectifs et je travaillerai beaucoup pour l'atteindre.

Avez-vous une idée de votre prochain adversaire ?

Oui, je sais que la JSK est un club qui viendra jouer à fond contre nous la semaine prochaine. Ils sont mal classés et ils viendront donc pour la gagne mais nous devons tout faire pour enchaîner par une autre victoire et récupérer les trois points perdus contre l'USMBA. Cette fois, ça se jouera devant notre public, donc il doit y avoir une ambiance particulière. S. B.

OM

Rendre la monnaie

de leur pièce aux Sétifiens

De notre correspondant

M. GRINI

C'est durant la journée de samedi que les joueurs médéens se sont reposés. Ils ont fait un grand match de

football la veille, battant une séduisante formation oranaise qui pratique un football cha-

toyant.

n'oublie, le club phare de l'Ouest a enfanté des joueurs pétris de qualités, à l'image de Larbi, Ounes, Beddiar, Djilly, Kechra, Hadefi, Chergui, les frères Chaïb, Freha, Belkadrouci, Labah, Sebbah, Benmimoun et Meziane, pour ne citer que ceux-là. De telles générations ont gagné des titres de cham- pionnat et des coupes. Et c'est dans ce sillage que les Oranais de cette saison veu- lent une consécration, le titre du championnat par exemple. La défaite de vendredi passé devant l'O Médéa, la seconde de la saison, les gars d'El- Hamri ne vont pas l'oublier de sitôt. En revanche, de l'autre côté des monts du Titteri, les Médéens savourent la victoire qu'ils viennent d'obtenir aux dépens d'une coriace composante oranaise

et l'un des prétendants au titre cette saison. "Quand

Pour que personne

vous gagnez devant des équipes d'un tel calibre, le goût est un peu particulier", dira l'entraîneur de Médéa en fin de match. Loin des camé- ras et des micros, le driver du club phare de la capitale du Titteri nous a confié à voix basse : "Il nous reste mainte- nant l'Entente de Sétif." En effet, il s'agit là d'un gros morceau et d'un écueil qui semble difficile à surmonter. Les camarades du capitaine Addadi commencent déjà à en parler entre eux, mais ils savent que, dans le cas où ils arriveraient à bout de l'équipe

sétifienne, les portes du main- tien s'ouvriraient grandes. Hier, les joueurs médéens étaient tous présent pour repartir du bon pied dans la préparation de l'important rendez-vous de vendredi pro- chain face au club d'Aïn Fouara, l'ES Sétif.

Un outsider aux dents longues A la sortie nord de la ville de Médéa, juste au niveau des arcades, un jeune supporter de l'OM nous a dit : "Sétif ne nous fait pas peur, mais une chose est sûre, on va prendre

nous fait pas peur, mais une chose est sûre, on va prendre notre revanche." Notre inter-

notre revanche." Notre inter- locuteur fait allusion au match aller que son équipe a perdu à domicile face à l'Entente de Sétif par 3 buts à 1. Un revers que les fans de Médéa n'ont jamais oublié et l'ont qualifié de catastro- phique. Maintenant, l'Olympique de Médéa, sur- tout après sa précieuse victoi- re de vendredi dernier, la 8e de la saison, contre le MC Oran, devient un outsider aux dents longues de la ligue 1 Mobilis avec lequel on doit compter, désormais. Franchement, les partenaires de Boubekeur n'ont pas volé leur victoire devant les Hamraoua, ils la méritent amplement. Ils ont dominé les débats et étaient plus pré- sents sur le terrain, ce qui a constitué un handicap pour son adversaire, qui se plai- gnait de l'état de la pelouse en gazon naturel de l'arène d'Imam-Lyès. Pourtant, Nessakh et ses camarades ont bien fait circuler le ballon et ont porté moult fois le danger dans le camp adverse. Techniquement, ils étaient bons et sont à accréditer de belles facettes de jeu ce jour- là, bien qu'elles ne soient pas si nombreuses.

M. G.

2 e

meilleure

attaque

du cham-

pionnat

Après cette réali- sation du jeune Sebie contre le Mouloudia d'Oran, l'Olympique de Médéa possède la seconde meilleu- re attaque du championnat (22 buts) après celle de l'USM d'Alger (23 buts) et ex aequo avec l'Entente de Sétif. C'est l'ex-buteur de l'équipe de l'OM, Amine Hamia, qui se taille la part du lion avec 6 buts.

La défense

tient bon

Devant une for- mation qui joue l'offensive à outrance, le Mouloudia d'Oran, la défense médéenne n'a pas tremblé et a bien tenu. Le tandem axial Boubekeur- Saâdou n'a rien laissé passer et a bien résisté aux raids des atta- quants oranais. Pour la sixième fois cette saison, le club de Médéa n'encaisse pas de but.

Une première :

Sebie entre, marque et sort

C'est à l'occasion du dernier mercato hivernal que le jeune transfu- ge de l'ASM Oran, Sebie, rejoint le club de l'Olympique de Médéa. Il a passé, pratiquement, tout le stage hivernal avec le club du Titteri et l'en- traîneur Slimani l'a même incorporé lors du premier match de la phase retour à Batna (62') à la place de Rachedi. Le driver médéen était satis- fait de la demi-heure que l'ex-pen- sionnaire asémiste a passée sur le ter- rain. A l'occasion de la rencontre face au club oranais, le MC Oran, il a porté son nom sur la liste des 18 joueurs convoqués. On joue le dernier quart d'heure de la partie lorsque le coach médéen demande le changement. Il invite Banouh à sortir pour céder sa place au jeune Sebie. D'un gabarit impres- sionnant, l'ancien joueur de l'école oranaise n'avait besoin que de deux petites minutes pour libérer tout le monde, notamment les supporters

(77').

Mais ce que lui est arrivé est vraiment une première, sinon comment expli- quer le fait que Sebie entre sur le ter- rain, marque l'unique but de la victoi- re et l'arbitre lui brandit dans le temps additionnel un carton rouge, synonyme d'une expulsion. Son tort était d'avoir répondu à la provocation d'un joueur mouloudéen en lui assénant un coup de tête. L'arbitre n'a pas raté ce geste condamnable du numéro 19 médéen et a vite couru pour l'inviter à quitter le terrain.

M. G.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

12

MOB

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 12 MOB CSC, la rencontre À NE PAS RATER C'est un
www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 12 MOB CSC, la rencontre À NE PAS RATER C'est un

CSC, la rencontre

À NE PAS RATER

C'est un match ô combien important que les Crabes vont livrer ce samedi au stade de l'Unité maghrébine contre les Sanafir de Constantine.

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

N'ayant remporté que deux ren- contres tout au long de la phase aller, les hommes de Henkouche seront dans l'obligation de provoquer le

déclic lors de cette première ren- contre de la phase retour face au CSC, afin de garder l'espoir de se maintenir en Ligue1 Mobilis. Il est vrai que les Mouloudéens ont encore leur destin entre les mains et gardent encore leurs chances intactes dans la course pour le maintien. Cela dit, les Vert et Noir se sont compliqué l'exis- tence après leur médiocre première partie du championnat, avec une équipe qui ne parvenait pas à sortir victorieuse de ses empoignades. Lors des différentes rencontres disputées, le MOB n'a donc récolté que onze petits points depuis l'entame que la compétition. Un maigre bilan pour

une équipe qui aspire à éviter le pur- gatoire. Samedi, les Crabe vont essayer de chercher un résultat positif d'autant plus que la rencontre se jouera dans l'arène de l'Unité maghrébine et en présence des supporteurs mobistes. Afin de les motiver, la direction du Mouloudia a promis une forte prime aux joueurs en cas de succès. Autant dire que la balle est dans le camp des joueurs qui vont devoir se battre sur le terrain pour essayer d'arracher un résultat positif afin de garder intactes les chances de l'équipe dans la cour- se pour le maintien. B. B.

HENKOUCHE

croit au maintien

En entamant la dernière ligne droite dans le cadre de la prépara- tion du premier match de cette phase retour du championnat qui mettra aux prises son équipe avec celle du CS Constantine, Mohamed Henkouche, et même s'il essaye d'éviter de mettre la pression sur ses joueurs, se montre réaliste et qualifie cette rencontre de clef dans l'opération maintien. Ce dernier sait perti- nemment que son équipe n'a plus le droit à l'erreur, d'autant plus qu'elle sera confrontée à une formation qui se trou- ve, elle aussi, en zone de danger mais qui se porte bien sur le plan moral après sa dernière victoire face à la JS Saoura. "Ce match face au CSC est très impor- tant pour nous et on doit le gagner, car il se présente pour nous telle une clef pour le maintien. Il nous faut une victoire pour qu'on puisse libérer les joueurs sur le plan psy- chologique et je reste convaincu que les résultats vont suivre par la suite. Nous sommes en train d'ap- porter les dernières retouches pour peaufiner notre préparation et apporter les correctifs nécessaires avant cette rencontre", dira-t-il.

«Je veux un stade plein à craquer» Toujours dans le même contexte, le coach des Vert et Noir ne veut en aucun cas entendre parler d'un autre résultat que la victoire et il compte énormément sur l'apport des supporters, car le driver mobis- te a beaucoup entendu parler des Crabes et sait très bien que ce ne sont ni des supporters d'occasion ni

des supporters de résultat, il comp- te ainsi sur ces derniers pour venir en nombre lors de cette première rencontre de la phase retour afin de pousser ses poulains à donner le meilleur d'eux- mêmes sur le ter- rain. "Il ne faut pas se voiler la face, tout autre résultat qu'une victoire sera catastrophique pour l'équipe, c'est pour cette raison que la vic- toire est impérative. Le MOB a longtemps été privé de ses sup- porters durant une très longue partie de la phase aller en jouant à huis clos, c'est probable- ment ce qui a pénalisé l'équipe durant les rencontres précédentes. Je veux donc un stade plein à craquer ce samedi à l'Unité Maghrébine, les supporters doivent être derrière leur équipe. "

«Un Mouloudia new-look, telle est ma promesse aux Crabes» En faisant appel aux supporters pour se déplacer en grand nombre à l'Unité Maghrébine et faire le plein, le technicien mobiste sait qu'ils sont déçus par leur équipe, et c'est pour cette raison qu'il leur a promis qu'ils verront un autre MOB lors de cette phase retour du championnat. "Je pense qu'on va réaliser une bonne phase retour du championnat et je promets aux supporters un autre visage de leur équipe. Le travail qu'on a effectué lors de notre préparation à Aïn Témouchent donnera sans doute ses fruits et je suis persuadé qu'on sauvera l'équipe ", a clôturé Mohamed Henkouche son inter-

B. B.

vention.

a clôturé Mohamed Henkouche son inter- B. B. vention.  Séance matinale hier L'équipe a effectué

Séance

matinale hier

L'équipe a effectué hier sa deuxième séance d'entraînement après son retour du stage d'Aïn Témouchent. L'ensemble de l'effectif mobiste était présent lors de cet entraînement à l'exception des quatre internationaux, à savoir Rahmani, Yaya, Belkacemi et Khadir, un rude travail physique était au programme de la séance matinale d'hier, l'entraînement a été clôturé par un match d'application entre joueurs.

Musculation

demain matin

Le coach compte organiser une séance d'entraînement pour la matinée de demain et cela avant la rencontre amicale face au MB Bouira. La séance de demain matin sera consacrée à la musculation. Les Crabes rejoindront la salle de musculation où ils s'adonneront à des exercices sous la houlette du préparateur physique.

Le MOB affrontera

le MB Bouira demain

Le MOB affrontera le MB Bouira demain Comme annoncé lors de nos précédentes éditions, le responsable

Comme annoncé lors de nos précédentes éditions, le responsable du staff technique du MO Béjaïa compte durant cette dernière semaine de préparation en vue de la reprise du championnat de Ligue 1 Mobilis organiser une joute amicale face à la formation du MB Bouira en amical. Les Vert et Noir joueront donc demain leur dernier match amical durant cette trêve qui a été assez longue au goût du club d'Yemma Gouraya. Les Crabes affronteront donc la formation du Mouloudia Baladiat Bouira. Si Henkouche a décidé de programmer cette rencontre

amicale, c'est surtout pour être fixé sur les choix qui sont en train de lui tourner en tête et aussi de voir à l'œuvre les internationaux absents lors du stage d'Aïn Témouchent. Une rencontre qui devrait permettre au driver du MOB d'avoir un jugement définitif sur ses joueurs et leurs capacités à apporter un plus à l'équipe. Les joueurs effectueront donc leur dernier test sous les yeux de leur entraîneur. Autrement dit, les camarades d'Yaya doivent confirmer leurs qualités et leur talent durant ce match amical. B. B.

DJAMEL BOUDJELTI nouvel entraîneur des gardiens

L'entraîneur des gardiens Djamel Boudjelti a officiellement paraphé son contrat avec le MO Béjaïa, courant jusqu'à la fin de la saison en cours, a-t-on appris hier auprès de la direction du club de la Ligue 1 algérienne de football. Boudjelti, qui avait débuté cette saison avec le CR Belouizdad avant de le quitter, a entamé son travail avec la formation des Crabes en supervisant la séance d'entraînement d'hier matin.

Le coach des keepers devrait entamer son chantier avec les portiers mobistes aujourd'hui

Les internationaux feront leur come-back demain

Le championnat de Ligue 1 Mobilis a repris avec quelques équipes depuis maintenant deux semaines, les Crabes quant à eux n'ont pas été concernés par cette reprise et ce en raison de l'absence des quatre internationaux mobistes, Chemssedine Rahmani convoqué en sélection A au Gabon pour participer à la coupe d'Afrique des nations 2017 et les trois militaires Yaya, Khadir et Belkacemi

appelés à disputer la Coupe du monde militaire 2017 à Oman. Les quatre internationaux sont donc attendus demain pour faire leur retour lors de la joute amical organisée, ces derniers sont apparemment bien préparés pour entamer cette deuxième phase de la compétition afin de tout donner pour le club qui leur a permis de briller et d'atteindre le niveau où ils se trouvent actuellement.

Ferhat

out pour

21 jours

Le milieu de terrain mobiste qui a effectué des tests approfondis sur sa blessure en Tunisie les jours précédents a, en effet, eu la mauvaise nouvelle que sa blessure l'obligera à prendre trois semaines de repos. Selon certains sources bien informées, le Crabe a contracté cette blessure lors des dernières rencontres de la phase aller du championnat de Ligue 1 Mobilis, une blessure au pied qui nécessitera un repos de 21 jours. De ce fait, le joueur devra rater cette dernière semaine de préparation de son club qui précédera la reprise du championnat prévue pour la semaine prochaine. Il devra aussi rater les premiers matches des Vert et Noir durant ce début de phase retour.

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 USMA 13  Il sera traduit devant le conseil de
www.competition.dz
Lundi 30 janvier 2017
USMA
13

Il sera traduit devant le conseil de discipline
Reprise ce matin
HAMMAR
risque gros
Ziri Hammar n'en finit
pas avec ses déboires
qui l'ont empêché de
s'illustrer avec l'USMA
cette saison, en dépit
de l'énorme potentiel
dont il jouit.
à
Sousse, a-t-on appris d'une
source fiable. Ayant eu vent de
l'information, la direction de
l'USMA a ouvert une enquête
et selon les informations qui lui
sont parvenues, il s'est avéré
que le joueur en question a bel
et bien pris part à un match
dans une salle à Alger qui a été
première fois que Ziri Hammar
sera traduit devant le conseil
de discipline du club puisqu'il
s'agit d'une récidive. Pour
rappel, le joueur a été écarté
des premiers matchs de la
saison à la suite d'un différend
avec l'ancien entraîneur Adel
Amrouche. Il a connu la même
à
l'origine de sa blessure qui va
Après avoir bénéficié d'une
journée de repos bien méritée
que leur a accordée le staff
technique du club, c'est ce
matin, à partir de 10h30 au
stade Omar Hamadi de
Bologhine, que les joueurs
usmistes reprendront le
chemin des entraînements
pour poursuivre la
préparation en prévision de
la reprise de la compétition
officielle. Les coéquipiers du
capitaine Mohamed-Lamine
Zemmamouche vont donc
aborder la dernière ligne
droite pour le match qui les
opposera au DRB Tadjenanet,
prévu vendredi à Bologhine à
partir de 16h. Le compte à
rebours pour ce rendez-
vous a déjà commencé pour
les Rouge et Noir de l'USMA
vu sa très grande
importance. Profitant de jouer à
la maison et devant leurs
supporters, les protégés de Paul
Put ne veulent pas rater cette
opportunité pour commencer la
deuxième moitié de l'actuel
exercice sur une bonne note.
l'éloigner des terrains pour une
durée de pas moins d'un mois.
Connue pour ne pas badiner
avec la discipline, la direction
du club algérois a vite sévi
puisqu'elle a décidé de
convoquer Hammar pour
l'auditionner cette semaine
devant le conseil de discipline
du club. L'ex-pensionnaire de
la JS Saoura aura donc
l'occasion pour relater sa
version, lui qui a confié à ses
proches que le match qu'il a
disputé dans la salle n'a rien à
voir avec sa blessure au
ménisque, qu'il traîne depuis
quelques mois.
Il faut dire que ce n'est pas la
sanction le mois de novembre
dernier, à l'occasion du match
de la Supercoupe d'Algérie
face au MCA, après s'être
accroché avec l'entraîneur
intérimaire Mohamed
Belkacemi. Le joueur risque
gros cette fois-ci puisque selon
nos informations, la direction
du club pourrait aller jusqu'à le
priver de trois mensualités
comme sanction de son dernier
comportement jugé
inapproprié. En somme, Ziri
Hammar sera entendu dans les
prochains jours par la
commission de discipline du
club, avant de connaître la
sanction qui lui sera infligée. A. S.

PAR ANIS S.
Il sera une nouvelle fois
traduit devant le conseil de
discipline du club. Et pour
cause, l'attaquant usmiste a
contracté sa blessure au
ménisque, qui lui a nécessité,
faut-t-il le rappeler, de passer
sur le billard jeudi dernier à la
clinique Essaâda, opéré par le
professeur Zemmouri, dans un
match qu'il a disputé dans une
salle à Alger où il a été victime
d'un dur contact avec un
joueur adverse et non lors du
stage hivernal qui s'est effectué
Meftah et Benyahia
réintégreront le
groupe aujourd'hui
SAYOUD EFFECTUERA
des tests aujourd'hui
Après s'être contenté d'un
travail spécifique avant-hier,
c'est à l'occasion de la séance
de la reprise qui s'effectuera ce
matin que le latéral droit Rabie
Meftah réintégrera le groupe
aux entraînements. Idem pour
Mohamed Benyahia qui ne s'est
pas présenté à l'entraînement
de samedi dernier après avoir
décidé de prolonger son repos.
Les deux internationaux
usmistes seront donc à la
disposition de leur entraiîneur
Paul Put à l'occasion du match
de vendredi face au DRB
Tadjenanet, ce qui soulage
beaucoup le technicien belge vu
le grand poids de Meftah,
Benyahia et Meziane au sein de
l'équipe.

MEZIANE
Victime d'une tendinite qu'il
a contractée lors du stage
hivernal de Sousse, Amir
Sayoud n'a toujours pas
réintégré le groupe aux
entraînements.
CSC-USMA avancé
pour le jeudi 9 février
incertain
face au DRBT
De retour hier au pays avec la
sélection nationale militaire,
Abderrahmane Meziane est
attendu à l'entraînement de ce
matin. Seulement, le jeune
attaquant usmiste ne pourra pas
s'entraîner car il est blessé au
tibia. Selon les informations dont
nous disposons, il sera examiné ce
matin par le staff médical de
l'USMA afin de connaître
davantage la nature de sa
blessure. Le joueur en question
est donc incertain pour le match
face au DRB Tadjenanet car sa
participation dépendra de son
rétablissement. Une mauvaise
nouvelle qui inquiète le premier
responsable du staff technique du
club Paul Put, car il mise
beaucoup sur Meziane pour
animer le compartiment offensif
de l'équipe face au DRBT en
absence de Ziri Hammar et Rafik
Bouderbal, convalescents. Pour
leur part, les membres du staff
médical du club algérois vont faire
tout leur possible afin de
récupérer le joueur dans les plus
brefs délais afin qu'il soit apte
pour prendre part à l'important
rendez-vous de vendredi.
A. S.
Pour le moment, il se
contente d'un travail spécifique
qui lui a été préconisé. Selon les
informations qui nous sont
parvenues, on croit savoir que le
meneur de jeu usmiste effectuera
aujourd'hui, à l'occasion de la
séance de la reprise, des tests
approfondis que lui fera subir le
staff médical du club afin de
connaître davantage l'évolution
de son état de santé. Le joueur en
question espère avoir le feu vert
des membres du staff médical
pour pouvoir réintégrer le groupe
et poursuivre ainsi avec ses
coéquipiers la préparation en
prévision de la reprise de la
compétition officielle.
devrait être ménagé pour
l'important rendez-vous de
vendredi pour la simple raison
qu'il accuse un retard physique
par rapport à ses coéquipiers.
Dans tous les cas de figure, le
dernier mot revient au premier
responsable du staff technique du
club, Paul Put. Ce dernier veut
encore patienter avant de prendre
la décision qui s'impose.
Il devrait être ménagé
pour le match de vendredi
Jusqu'au moment où nous
mettons sous presse, Amir
Sayoud demeure incertain pour le
match qui mettra aux prises son
équipe avec le DRB Tadjenanet.
Même dans le cas où il
réintégrerait le groupe cette
semaine, le natif de Guelma
«Je ne sais pas encore
si je jouerai face au
DRBT»
Contacté par nos soins, Amir
Sayoud affirme qu'il ne sait pas
encore s'il jouera vendredi face à
son ancienne équipe le DRB
Tadjenanet ou non. Il ajoute que
tout sera clair après avoir effectué
les tests approfondis ce matin. "Je
suis incertain face au DRB
Tadjenanet et franchement, je ne
sais pas encore si je pourrai
disputer cette rencontre ou nous.
J'effectuerai ce matin des tests afin
de connaître davantage
l'évolution de mon état de santé.
Le plus important, est que je sois
rétabli dans les plus brefs délais.
J'espère aussi réintégrer le groupe
aux entraînements à l'occasion de
la séance de ce matin, après, c'est
au staff technique de prendre la
décision de me retenir pour le
rendez-vous de vendredi ou non",
a-t-il indiqué.
Prévue initialement le 11 février
prochain, la rencontre qui
opposera le CSC à l'USMA, pour
le compte de la 19e journée de
Ligue 1 Mobilis, a été finalement
avancée de 48 heures, soit au
jeudi le 9 février, a-t-on appris
du site officiel de la Ligue de
football professionnel. Si cette
décision a été prise par la
structure à Mahfoud Kerbadj,
c'est parce qu'elle a pris en
considération le déroulement du
match opposant le MOB à l'USMA
le 14 février prochain, pour le
compte de la mise à jour de la
16e journée de la Ligue 1
Mobilis. Un match qui devait se
jouer, rappelons-le, le 21 janvier
passé, mais il a été reporté en
raison de l'absence des trois
internationaux usmistes
Benyahia, Meftah et Meziane.

Le match
sera retransmis
sur le petit écran
A. S.
Le match qui mettra aux prises le
CSC avec l'USMA sera retransmis
sur l'une des chaînes de l'ENTV,
ajoute le site de la LFP. Une bonne
nouvelle qui ne pourra que
réjouir les supporters usmistes
car ils pourront suivre cette
importante confrontation à partir
de leur petit écran.
A. S.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

14

NAHD

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 14 NAHD Ce matin à 10h au stade communal de Réghaïa

Ce matin à 10h au stade communal de Réghaïa

Le NARBR pour préparer Bel-Abbès

A quelques jours d'un match important qui les opposera à leurs homologues de Bel-Abbès, les coéquipiers de Gasmi se préparent activement.

PAR MOHAMED ADRAR

Il sera question de remporter les 3 points afin de porter le nombre de victoires consécutives du Nasria à 8, mais aussi et surtout, afin de recoller aux basques des Belabbésiens, vainqueurs avant-hier du CAB sur le score de 2-0. Pour bien préparer cette rencontre, le coach Alain Michel a mis en place deux matchs amicaux face à la JSHD demain matin à 10h au stade communal de Bourouba et aujour- d'hui à 10h face à la formation du NARB Réghaïa. Une rencontre qui fera office de baromètre pour le coach qui jaugera l'état de forme de ses joueurs, question de déterminer la liste des 18 joueurs qui seront

concernés par la rencontre face à l'USMBA.

Michel veut tester ses variantes En programmant le match face au NARBR, Alain Michel voudrait tout simplement tester ses variantes, il veut voir à l'œuvre différentes variantes offensives qu'il pourra uti- liser, que ce soit d'entrée de jeu ou en cours de jeu face à l'USMBA. Seul souci mineur pour le coach Alain Michel, l'absence de son attaquant Walid Ardji, titulaire indiscutable sur son échiquier, qui manquera le match du NARB Réghaïa, et qui devrait être de la partie ce samedi face à l'USMBA.

Il tient déjà son onze, mais… Les deux matchs amicaux que le coach Alain Michel a mis en place serviront avant tout à accorder du temps de jeu à ses joueurs afin de maintenir tout le monde en bonne forme. Ces deux rencontres ne devront pas changer grand-chose par rapport au onze qui affronte- ra l'USMBA, samedi, d'autant plus que les 11 rentrants sont d'ores et déjà dans la tête du coach : il ne fera que tester son équipe. Reste qu'une prestation exceptionnelle d'un de ses joueurs dans ces deux rencontres pourrait le pousser à changer d'idées, lui qui semble fixé sur son onze de départ.

d'idées, lui qui semble fixé sur son onze de départ. Un match à 6 points Tout

Un match à 6 points Tout le monde est unanime à dire que la rencontre sera à six points entre les deux formations que sépa- rent trois unités. En effet, suite à leur belle victoire face au CAB, les Belabbésiens comptent désormais 27 points à leur compteur, contre 24 pour les Nahdistes qui n'ont pas

disputé leur match face à la JSK. C'est dire que l'objectif des Nahdistes serait de recoller aux basques des gars de la Mekkera, alors que celui des visiteurs sera de garder leurs distances avec leurs homologues nahdistes, ce qui don- nera plus de piment à la rencontre. M. A.

Après une demi-saison décevante, il a retrouvé la forme

Ouhadda : «Dégoupiller ce bâton d'allumette qui bloque mon compteur»

Elément essentiel sur l'échiquier du coach Youcef Bouzidi durant toute la saison dernière, Zakaria Ouhadda a été beaucoup moins incontestable depuis l'entame de la saison ; la faute à des prestations bien mitigées, qui n'ont pas joué en sa faveur.

Décevant durant toute la phase

aller du championnat, alors que tout le monde connaît ses qualités avérées, Ouhadda a pris
aller du championnat, alors que tout
le monde connaît ses qualités avérées,
Ouhadda a pris les choses en main
lors du dernier stage de Tunisie, où il
a bossé activement afin de retrouver
sa forme optimale, effectuant des
sacrifices qui semblent d'ores et
déjà porter leurs fruits,
comme l'atteste sa presta-
tion lors du match
d'ouverture de la
phase retour
face au
RCR, où il fut
parmi les
meilleurs joueurs sur
le terrain. C'est sa
meilleure partition depuis
l'entame de la saison. Un
retour en forme que le
joueur a confirmé vendre-
di dernier lors du match d'appli-
cation face aux réservistes, lors
duquel il avait inscrit deux buts et
offert une passe décisive à Hichem
Mokhtar.
Alors Zakaria, après la victoire
arrachée face au RCR, on
suppose que l'ambiance au sein
du groupe est très bonne et que
tous les voyants sont au vert,
n'est-ce pas ?
Evidemment, nous nous préparons
dans de très bonnes conditions,
notamment après la belle victoire
enregistrée face au RC Relizane le
week-end dernier. Notre tâche ne
s'annonçait pas de tout repos face à
une équipe qui joue sa survie en Ligue
1 Mobilis ; nous étions dans l'obliga-
tion de gagner afin de confirmer notre
regain de forme de la fin de la phase

aller. Nous avons très bien joué le coup en dominant notre adversaire,

tout en obtenant un succès qui nous a permis de prolonger cette bonne dynamique. Tant mieux pour nous,

cela se voit à l'entraînement chaque jour, avec la joie et la bonne humeur qui règnent au sein du groupe.

Evoquons d'abord votre cas personnel. Après une phase aller assez mitigée, vous semblez retrouver la forme, comme l'attestent votre prestation face au RCR et le doublé inscrit face à la réserve, vendredi…

Dieu merci, ça va beaucoup mieux que lors de la phase aller du cham- pionnat, où j'avais été plutôt en dedans, à l'image de toute l'équipe d'ailleurs. Comme je vous l'avais dit par le passé, je suis un joueur collectif qui fonctionne à la confiance. Comme les résultats de l'équipe ne marchaient pas, j'avais eu du mal à enclencher ma saison ; j'étais blessé en début de sai- son, par la suite je ne jouais pas régu- lièrement, et, avec les mauvais résul- tats enregistrés, ce n'était pas facile de me lancer. J'ai toutefois profité de la trêve hivernale et du stage effectué en Tunisie pour me dépoussiérer ; je me suis retroussé les manches ; j'ai pris le taureau par les cornes, en me disant que c'est ma chance. J'ai travaillé d'ar- rache-pied ; je me suis donné à 200% lors du stage tunisien, et j'estime aujourd'hui que je suis en train de récolter les fruits de mes sacrifices. Il va falloir que je confirme sur la durée lors des matchs officiels, mais les sen- sations sont là, je me sens bien dans ma peau, la confiance est revenue. Reste à matérialiser tout ça lors des

rencontres de championnat.

Votre compteur buts reste bloqué à zéro, la venue de l'USMBA cette semaine au stade du 20-Août-55 de Ruisseau pourrait être la bonne occasion de le débloquer, qu'en pensez-vous ?

Oh que oui. Mon compteur n'est pas seulement bloqué, il est rouillé…(Rire). Pour être sincère avec vous, je suis vraiment gêné de voir mon compteur bloqué à ce chiffre zéro ; ce n'est pas du tout une stat qui donne fière allure pour l'attaquant que je suis. Comme je vous l'ai dit, je me sens parfaitement bien dans ma peau, et le match face à l'USMBA pourrait bien être l'occasion pour moi de dégoupiller ce bâton d'allumette qui bloque mon compteur ; il va falloir que je fasse quelque chose dans ce sens, car, en tant qu'attaquant, mon rôle est de marquer des buts et de faire marquer mes coéquipiers. Ce n'est toutefois pas une obsession, car voir le NAHD remporter la rencontre suffira à combler mon bonheur, quel que soit le nom du ou des buteurs.

Parlons du match de l'USMBA. Ce sera difficile face à une formation qui a le vent en poupe…

Tout à fait, on sait à quoi s'attendre face à l'équipe de Bel-Abbès, qui s'est libérés depuis quelques matchs. C'est une équipe qui produit du beau foot- ball, elle a retrouvé la confiance, comme l'attestent ses derniers résul- tats. Les Belabbéssiens se déplaceront à Alger pour arracher un bon résultat, nous ferons en sorte de les en empê- cher, car nous aussi nous sommes sur une bonne dynamique de victoires, et

nous

enchaîner avec un nouveau succès.

ferons

notre

possible

pour

Ça sera un match à six points, d'autant plus que trois points séparent les deux formations au classement, qu'en pensez-vous ?

Exactement. Ça sera l'occasion pour nous de recoller aux basques de l'USMBA. Elle a réussi à enchaîner deux victoires de suite lors de la seconde phase du championnat, on en est à sept victoires consécutives toutes compétitions confondues, ça sera donc l'occasion pour nous de passer la huitième, tout en atteignant la barre des 27 points qui nous rapprochera davantage du maintien. Je pense qu'avec 27 unités, on pourra se concentrer sur les objectifs fixés par la direction du club, à savoir une place parmi les 5 premiers. Je pense que cela est dans nos cordes.

Sincèrement, y aurait-il quelque part dans vos têtes le match de coupe qui opposera les deux formations ?

Absolument pas. La coupe d'Algérie nous n'y pensons même pas, d'autant plus que l'échéance est encore très lointaine. Nous sommes plutôt concentrés sur le championnat, où, comme je vous l'ai dit, notre objec- tif est de gravir les échelons pour se positionner parmi les 5 premiers ; nous en sommes capables, il suffit juste de s'appliquer et continuer sur notre lancée. Le match de coupe face à l'USMBA est dans deux mois, c'est assez lointain, pour y penser dès à présent. Ça serait d'ailleurs une erreur de notre part de le faire. M. A.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

MCO

15

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 MCO 15  Belhadj : «Je ne voulais pas briser Benchaâ»

Belhadj : «Je ne voulais pas briser Benchaâ»

«Il n'a joué que 3 matches en seniors»

Deux jours après la défaite de Médéa, le président du MCO était encore sous le coup de la déception. Dans cet entretien, il réfute le prétexte de l'état de la pelouse pour justifier cette défaite, il évoque l'affaire Benyahia ainsi que la libération de Benchaâ.

Entretien réalisé par

M. STITOU

Il paraît que la défaite de vendredi à Médéa vous a énormément déçue…

Avec tout le respect qu'on doit à l'Olympique de Médéa, cette rencontre, on ne devait pas la perdre ; on a raté des occasions faciles en première mi- temps, d'abord par Bentiba, ensuite Aoued, qui se trou- vait à quelques mètres des bois, a raté une balle facile à mettre au fond. Si on avait marqué en première pério- de, on aurait gagné sur un score de 3-0. Enfin ne me rappelez surtout pas ce ratage de Moussi, qui trou- ve le moyen d'envoyer dans les décors le ballon alors qu'il était devant les bois vides. Rien que d'y repenser, on a envie de s'ar- racher les cheveux !

Il prétend avoir été gêné par un rebond…

(Il nous interrompt !) Franchement, il n'y avait aucune raison pour qu'il rate une telle occasion. A propos de l'état de la pelou- se de Médéa, quand on pratique le métier de foot- balleur, on doit s'adapter à jouer sur des terrains enneigés, cabossés… Sincèrement, c'est un faux prétexte que de justifier ce ratage par l'état de la pelouse. En plus, avant d'aller jouer là bas, tout le monde était préparé à jouer sur une telle pelouse.

Il fallait ramener un

résultat pour les supporters, lesquels, pour la 1 r e fois cette saison, ont été témoins d'une défaite de leur équipe…

Sur le chemin du retour, j'ai constaté qu'ils étaient encore plus nombreux qu'on pouvait l'imaginer lorsqu'ils étaient installés dans les gradins. Vers la fin du match, alors que nous étions menés au score, ils ne cessaient d'encourager l'équipe jusqu'à ce ratage de Moussi, qui les a fait sor- tir de leurs gonds. On leur promet de se ressaisir dès la prochaine rencontre face au RCR.

Heureusement que le MCA n'a pas gagné samedi, ça atténue au moins votre déception ?

Cela nous permet de gar- der l'espoir, nos chances de jouer le titre de champion. Un succès du MCA aurait anéanti nos chances pour cet objectif. A la fin du match à Médéa, j'ai parlé aux joueurs dans le vestiai- re en leur demandant d'ou- blier cette défaite et de tout faire pour se racheter ven- dredi prochain lorsqu'on accueillera le RCR, un derby, qui sera sans doute difficile, vu les bonnes prestations du Rapid ces dernières semaines. Il fau- drait donc sortir le grand jeu pour pouvoir gagner ce derby.

Votre équipe s'apprête à livrer trois rencontres en l'espace de 11 jours.

«L'Etoile du Sahel avait offert une grosse somme pour Souibaah »

Pour s'éviter une crise, il faudrait d'abord gagner la première rencontre…

Aujourd'hui (entretien réalisé hier en début d'après midi), je vais discu- ter avec l'entraîneur, juste- ment, pour bien préparer ces trois rencontres. La direction mettra, comme elle a l'habitude de le faire, tous les moyens à la dispo- sition du staff technique et des joueurs afin de bien gérer ce début de la phase retour.

Changeons de sujet. Cette semaine, vous êtes convoqué par la CRL à propos de l'affaire Benyahia, le confirmez- vous ?

Effectivement, je me déplacerai à Alger en fin de semaine. Il suffit seulement de fixer la date de notre confrontation, avec nos homologues de l'USMA. Normalement, ce sera pour ce mercredi. Dans cette affaire, notre club doit récupérer ses droits, on va présenter un dossier solide. D'après nos amis du CSC, ils ont payé par chèque l'in- demnité de transfert de Manucho dans leur club. Donc, la trace existe, alors

de Manucho dans leur club. Donc, la trace existe, alors que notre club n'a bénéficié ni

que notre club n'a bénéficié ni des ser- vices de Manucho, ni de l'argent du transfert de Benyahia à l'USMA. On espère que cette confronta- tion aboutira à un résul- tat positif.

Autre question, celle-ci concerne la libération de Zakaria Benchaâ. Le club a-t-il bénéficié d'une indemnité financière ?

Je jure devant Dieu qu'on n'a pas pris un centime, je suis étonné que des gens spéculent sur la libération de Benchaâ, alors qu'il n'a joué que trois matches en seniors. Je n'ai pas pour habitude de briser des joueurs, c'est pour cela que je l'ai libéré sans contrepar- tie financière. A propos d'argent, j'aurais pu vendre Souibaah, il y a deux semaines, alors que l'Etoile du Sahel (Tunisie) était prête à débourser une gros- se somme, mais, comme le club a besoin des services de Souibaah, je n'ai pas donné suite à l'offre des Tunisiens en privilégiant les intérêts du club. M. S.

Tunisiens en privilégiant les intérêts du club. M. S. Déjà un 1 e r virage important

Déjà un 1 er virage important

Défait vendredi à Médéa, le club phare de l'Ouest va livrer en l'espace de onze jours trois rencontres impor- tantes, mais lorsque vous interpellez les joueurs sur le parcours qui attend l'équipe durant la première quinzaine du mois de février, ils tien- nent tous la même réponse. "D'abord, battons le RCR. Pour les deux autres ren- contres, on verra après", répondent-ils à l'unisson. Il faut dire que même si l'équi- pe n'avait pas perdu à Médéa, le derby de vendredi avec le RCR revêt une grande impor-

tance pour les Rouge et Blanc, qui se sont donnés, rappe- lons-le, le mot pour gagner les neuf matches que l'équipe livrera à domicile pendant la phase retour.

Jamais un 2 e revers de suite ! Si le MCO n'a perdu que deux rencontres en cham- pionnat et une troisième en coupe, ce qu'il faut retenir chez cette équipe, cette sai- son, si qu'elle n'a jamais connu deux revers de suite. Une statistique qui redonne espoir aux supporters, les-

quels, au passage, étaient ravis de voir le MCA trébu- cher face à l'USMH samedi, ce qui l'empêche de creuser l'écart sur leur club, qui garde le contact avec le pelo- ton de tête. Maintenant qu'on détient toutes ses don- nées, il reste aux joueurs à confirmer que la défaite de vendredi à Médéa n'est qu'un accident de parcours, en repartant de plus belle, dès ce vendredi, lorsqu'ils recevront le Rapid de Relizane dans leur stade fétiche de Zabana. M. S.

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

16

RCR

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 16 RCR Il sera out face au MCO Tebbi ne veut

Il sera out face au MCO

Tebbi ne veut pas prendre des risques

Le meilleur joueur de la formation relizanaise, Oussama Tebbi, ayant contracté une blessure lors du dernier match de la phase aller contre le CAB, qui l'a obligé à raté la période de préparation ainsi que le premier match de la phase retour contre le NAHD, se porte mieux, mais il ne veut en aucun cas prendre de risques.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Il préfère continuer à s'en- traîner pour être prêt d'ici le derby de l'Ouest. L'ancien de la JSM Skikda ne veut pas prendre de risque en prenant part au match de ce week-end contre le MCO.

Il s'entraîne en solo, mais… Il a repris du service en marge du groupe, en s'entraînant en solo. D'ailleurs, il préfère prendre tout son temps avant de replonger dans le bain du groupe et de la compétition. Il s'est même approché de son médecin traitant qui lui a conseillé de ne pas anticiper son retour sur les terrains et de continuer à s'entraîner pour être fin prêt face aux Hamraoua.

Il veut temporiser avant de revenir La révélation de la première phase du championnat ne veut en aucun cas rechuter ; il veut être présent lors des prochaines rencontres qui s'annoncent dif- ficiles pour les Lions de la Mina où la présence de tout le groupe est indispensable : il veut en faire partie et contribuant au sauvetage du Rapid.

«Je prends mon mal en patience» Joint par nos soin, Oussama Tebbi se dit pressé de revenir à la compétition, sachant qu'elle lui manque beaucoup, mais il préfère prendre son mal en patience afin d'0être rétabli à 100% et revenir en force : "Je ne veux pas anticiper mon retour à la compétition et le regretter par la suite, sachant que je ne suis pas totalement rétabli et que mon médecin m'a conseillé de ne pas prendre de risques. J'ai commencé à courir en solo et en verra par la suite. J'aimerais bien être présent contre le MCO mais cela dépendra de l'évolution de ma blessure."

B. B.

dépendra de l'évolution de ma blessure." B. B. Allag toujours pas fixé Souffrant d'une blessure au

Allag toujours pas fixé

Allag toujours pas fixé Souffrant d'une blessure au pied qu'il a contractée contre le NAHD, le

Souffrant d'une blessure au pied qu'il a contractée contre le NAHD, le milieu récu- pérateur Fouad Allag demeure incertain pour la prochaine rencontre de championnat face au MCO. Ce n'est qu'aujourd'hui que le staff médical se prononcera sur la probable par- ticipation de l'ancien du CSC. En attendant, il fait de son mieux pour revenir au plus vite parmi le groupe. Un moment que le coach Moez Bouakez attend avec impatience, vu le poids de cet élément au sein de l'effectif relizanais. B. B.

Zaïdi : «On ira à Zabana pour les 3 points»

Vous avez repris les entraînements après 48 heures de repos, comment est le moral ?

Le staff technique a pro- fité de l'arrêt du champion- nat pour essayer de rechar- ger nos batteries afin d'être fin prêts pour les prochains matchs. Il nous donné deux jours de repos, ce qui été bénéfique pour nous, mais, maintenant, place au tra- vail, car un gros challenge nous attend.

Comment s'est déroulée la préparation ?

Comme je viens de vous le dire, nous avons travaillé les côtés physique et tech- nique ; l'entraîneur nous a vraiment fait suer mais, je le répète, cela est bénéfique pour nous. Maintenant, nous sommes concentrés pleinement sur ce qui nous attend en fin de semaine et le déplacement à Oran.

Justement, il ne reste que quelques jours pour ce derby. Comment le préparez-vous ?

Comme vous avez pu le constater, on travaille sérieusement pour être prêts le jour de la ren- contre. Les joueurs ont repris le travail avec une grosse envie de redoubler d'efforts pour remettre le train du Rapid sur les bons rails. Ils ont conscience de l'importance de cette ren- contre. Il nous reste quelques jours avant notre déplacement, on doit alors bien en profiter.

Comment se présente pour vous cette affiche ?

Tout simplement, c'est l'affiche de la journée, avec

simplement, c'est l'affiche de la journée, avec deux formations aux objec- tifs différents, le MCO vise

deux formations aux objec- tifs différents, le MCO vise les premiers rôles tandis que nous on se bat pour notre survie en Ligue 1 Mobilis. Pour ce qui nous concerne, on sait ce qui nous attend à Zabana, on ne ménagera aucun effort pour revenir avec le gain de la rencontre, un match nul pourrait aussi nous aider. Par contre, une défai- te ne sera pas la bienvenue.

Quelles sont les chances de votre équipe, surtout quand on sait que les Oranais veulent à tout prix vous battre ?

Pour l'instant, les Hamraou sont sur le podium et ne veulent sous aucun prétexte laissé filer des points surtout sur leur terrain et après leur derniè- re défaite contre Médéa. Nous, on le sait. D'ailleurs, on se déplacera à Zabana avec l'envie d'aller chercher un résultat positif qui puis- se nous permettre d'aug-

menter

nos

chances

de

maintien

en

Ligue

1

Mobilis.

Quelles seront les clés de la rencontre ?

Elle se jouera sur de petits détails, telle une fina- le. Celui qui montrera le plus de volonté sur le ter- rain et qui fera preuve de concentration, avant et pendant la partie, aura cer- tainement pris une option sur la victoire. A nous donc de faire le nécessaire pour arracher les trois points.

Vous semblez déterminés à arracher un bon résultat…

Bien sûr, tant que, mathématiquement, rien n'est encore joué, on ne baissera pas les bras car nos chances de maintien pour la deuxième saison de suite parmi les grosses cylin- drées du championnat sont intactes. On sait très bien qu'on a laissé filer plusieurs occasions. Mais il ya tou- jours possibilité d'aller chercher les victoires, à commencer face au MCO. A nous de jouer le coup à fond.

Un dernier mot aux supporters…

Comme je viens de le dire, je sais très bien que les supporters se déplaceront en masse à Zabana pour nous soutenir. De notre côté, on fera tout notre pos- sible afin de leur offrir un succès. Je leur promets qu'on se donnera à fond face au MCO pour leur procurer de la joie. J'espère que la réussite sera de notre côté.

B. B.

DRBT

A l'approche du match de l'USMA

La tension monte à Tadjenanet

De notre correspondant

AMAR T.

L'entraîneur Bougherara est très optimiste quant à l'obtention d'un bon résultat face à l'USMA. Il a dit tout le bien qu'il pense de ses joueurs. Il a également indi- qué que, malgré les difficultés qu'ils ont connues, il reste

confiant et cela peut les aider à progresser. L'entraîneur du DRBT n'a pas oublié, en revanche, de préciser qu'il faut continuer à travailler pour être plus performants. Psychologiquement, ses hommes ne sont pas assez forts et il comp- te s'appuyer là-dessus car ce point va compter pour une réac-

tion positive qui fera changer d'attitude à ses joueurs. Pour cela, il estime que le succès contre l'USMA pourrait avoir une gran- de importance, mais, d'ici là, on commence à avoir des d'appré- hensions, des inquiétudes, faut-il l'admettre, contre une très bonne équipe.

A. T.

Compétition / PUB ANEP 502 684 du 30/01/2017
Compétition / PUB
ANEP 502 684 du 30/01/2017

Haddad : «On n'a pas droit à l'erreur»

Le milieu offensif de Tadjenanet estime que le match face à l'USMA est difficile, mais son équipe a un bon coup à jouer.

Vous affrontez l'USMA ce samedi, comment voyez-vous cette rencontre ?

Ce sera une rencontre assez compliquée face à une équipe qui pratique un bon jeu et qui renfer- me de bons joueurs dans son groupe. On a préparé en consé- quence ce match ; tous les joueurs savent qu'il faut se surpasser pour relever le défi qui les attend. Leur détermination sera mise à contri-

bution pour une option où ils n'au- ront pas droit à l'erreur.

Ce qui fait que votre équipe est sous pression ?

Il est clair que la pression sera sur l'adversaire qui risque de pas- ser un mauvais moment devant ses supporters en cas de mauvais résultat. De notre côté, on n'a pas l'intention de nous relâcher et sommes déterminés.

A vous entendre, on dirait que vous êtes très motivés ?

Evidemment. On a travaillé dur

durant ces deux semaines et on ne veut pas que nos efforts soient

anéantis.

A. T.

Le coach

confiant

pour sa

défense

Durant la trêve de 2 semaines, le coach a peaufiné certains exercices en s'ap- puyant sur les défen- seurs particulière- ment. Aïb, Guitoun, Senoussi et, d'un autre côté, Terbah et Guerabis, les défen- seurs du DRBT vont souvent de l'avant. Avec trois buts mar- qués en championnat cette saison, Ali Guitoun figure parmi les meilleurs défen- seurs qui débloquent parfois la situation offensive en jouant le rôle d'attaquant. D'un autre côté, les deux latéraux, Senoussi et Terbah, voués à un profil offensif, réga- lent en enchaînant les actions de grande classe en se propo- sant comme faux ailiers à partir de leurs couloirs. Pour l'entraîneur, ce genre de prestation ne peut être livré que par les attaquants, mais c'est parfois utile afin de renforcer de leur énergie le comparti- ment offensif.

 

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

 

JSMB

17

Le doute s'installe à Béjaïa

Zafour sera

installé

En concédant la 2 e défaite en autant de matchs, les Vert et Rouge de la JSMB se sont mis en difficulté pour la suite du parcours.

De notre correspondant

utilisées de la bonne manière. Cette situation, qui engendre actuellement des tensions au sein de l'effectif, oblige- ra le premier responsable de la barre technique à agir. Younès Ifticen est d'ailleurs appelé à user de toute son expérience acquise sur les terrains afin de trouver des solutions pérennes. En plus d'avoir constaté un manque d'effi- cacité en attaque qui devient criant, la solidité de la défense est elle aussi remi- se en cause et cela après les 5 buts encaissés en trois rencontres. Une

aujourd'hui

aujourd'hui

K. DJELLOUL

Alors qu'on espérait une réaction positive pour le déplacement à Biskra, les hommes de Younes Ifticen n'ont pas été à la hauteur. En s'inclinant lourde- ment sur le score de 3 buts à 0, les Béjaouis sont passés totalement à côté de leur sujet. Cette défaite vient plon- ger dans le doute le club phare de la Soummam qui aspirait à un retour en Ligue 1 Mobilis dès cette saison. En effet, les gars d'Yemma Gouraya étaient dans l'incapacité de réagir face à une formation de l'US Biskra plus volontai- re. Les joueurs, qui avaient une dette envers leur public après la sortie ratée à domicile, ont encore une fois déçu. Une situation qui va sans doute engendrer de la tension lors de la reprise des entraînements. Il faudrait néanmoins beaucoup de sang-froid au staff tech- nique et aux joueurs expérimentés qui composent l'effectif du club pour surpas- ser ce passage à vide qui est en train de compromettre les chances du club à jouer la carte de l'accession en fin de saison.

Il faut vaincre le WAB Après ces deux défaites, une réaction s'impose avant qu'il ne soit trop tard. Toujours en course pour l'accession, la formation des Vert et Rouge, avec notamment 28 points au compteur et à seulement 2

avec notamment 28 points au compteur et à seulement 2 situation qui n'était pas arrivé depuis

situation qui n'était pas arrivé depuis le début de la saison. Tous ces paramètres, qui ne sont pas à l'avantage des Béjaouis, sont en train d'influer négativement sur le parcours de l'équipe. Cette dernière est en train de s'éloigner petit à petit des équipes de tête et de glisser dangereu- sement vers le milieu de tableau.

On attend avec impatience le retour des blessés Il est visiblement certain que l'absence des cadres de l'équipe a porté un sérieux coup à l'équilibre du groupe. Avec une infirmerie pleine, le staff technique attend avec impatience le retour de ses joueurs cadres. En effet, l'absence de Djebarat, Ounnas, Khellaf, Benmansour et Zerrouki est en train de faire plonger le club dans une crise de résultats sans précédent. D'ailleurs, le premier respon- sable de la barre technique a compris qu'il fallait sans doute baisser le rythme des entraînements en prolongeant de 24 heures le repos de ses joueurs. Ayant sans doute constaté une certaine surchar- ge de travail qui avait engendré des bles- sures récurrentes chez certains éléments, Younes Ifticen a mis en place un program- me léger pour cette semaine. En suppri- mant le biquotidien et les rencontres ami- cales pour cette semaine qui précède la rencontre de la 19e journée du cham- pionnat de Ligue 2 Mobilis. B. E. Z.

Le nouveau directeur général de la JSMB, Zafour Brahim, sera installé aujourd'hui, d'après une source proche de la direction. Une rencontre est programmée pour la matinée avec le président Tiab Boualem et les membres de sa direction pour présenter le nouveau directeur général aux joueurs.

points du dauphin, l'US Biskra, aura la possibilité de mettre un terme à la mau-

Y a-t-il des tensions au sein de l'effectif ?

La reprise

avancée

vaise série en remportant son prochain match à domicile face au WA Boufarik. L'entraîneur aura néanmoins beaucoup de travail afin de remotiver ses joueurs qui semblent être touchés psychologi- quement. Ainsi, le groupe, qui avait déjà prouvé par le passé sa capacité à rebondir, devra s'unir autour d'un seul et même objectif, qui est dans un pre- mier de retrouver le chemin des vic- toires et par la suite se remettre en cour- se pour l'objectif final, le retour en Ligue 1 Mobilis.

Avec l'inconstance constatée depuis le début de la phase retour, hormis la ren- contre en déplacement face au RC Arba, qui les a vus revenir avec les trois points, la prestation offerte par les Béjaouis inquiète au plus haut point les amoureux du club et les observateurs. Ces derniers ne comprennent d'ailleurs tou- jours pas les raisons qui ont conduit le grou- pe à se disloquer de cette façon et à offrir des spectacles désolants sur le terrain. Pour preuve, les trois penaltys ratés lors des deux dernières rencontres. Des situations nettes d'inscrire des points et qui n'ont pas été

à 10h

Programmée initialement pour cet après-midi à 16h, la séance de reprise des entraînements a été avancée par l'entraîneur Younes Ifticen à 10h.

Doumi : «Ce n'est qu'un passage à vide»

Biskra ferme savait l a
Biskra
ferme
savait
l a

Le défenseur des Vert et Rouge, Doumi Messaoud, qui retrouve une place de titulaire en ce début de seconde moitié de la saison à la faveur de l'absence de certains éléments, à l'image d'Allali, Benmansour et Khellaf, évoque la dernière défaite face à l'US Biskra.

contre s'est jouée sur des détails. On était bien en place durant le premier quart d'heure. Le pre- mier but est venu sur une petite erreur d'inattention. Cela nous a obligés à sortir et aller porter le danger dans le camp de l'USB. Les nombreuses occasions qu'on s'est procurées n'ont pas été bien exploitées. On encaisse un second but sur un contre et durant toute la deuxième période on court derrière le score. Une situation inconfortable pour nous, on avait d'ailleurs la possibilité de revenir au score par deux fois, ce qui ne s'est pas fait. Nous avions été punis par un autre contre."

«On ne méritait pas de perdre sur un tel score» Revenant sur la large défaite sur le score de 3 buts à 0, Doumi avouera : "C'est une lourde défai- te qui ne reflète aucunement la physionomie de la rencontre. On pouvait et on avait les moyens de revenir à Béjaïa avec au mini- mum le point du match nul. Encore une fois, on encaisse sur des contres assassins et qui nous mettent en difficulté. Alors qu'on est bien en place et qu'on les

domine, nos adversaires arrivent souvent à nous tromper sur des

ballons anodins."

«Oublier cette défaite et retrouver le chemin des victoires» Le défenseur de la JSMB Doumi rappelle aussi l'importance de tirer les leçons nécessaires des deux dernières défaites, et repar- tir du bon pied : "Notre but actuellement est de tirer les leçons des deux dernières défaites et corriger nos lacunes, puis repartir du bon pied. Nous avons une semaine pour préparer convenablement la prochaine rencontre qu'on jouera chez nous. Il est primordial pour nous de la remporter pour mettre un terme à la série de mauvais résultats. On doit impérativement nous reprendre et retrouver le chemin des victoires dès la rencontre de ce vendredi face au WA Boufarik."

«On doit s'unir pour atteindre notre objectif» Si la JSMB reste toujours en cour- se pour l'accession en occupant la 5e place au classement général avec 2 points seulement de retard sur le dauphin, les joueurs doi- vent sortir le grand jeu et retrou- ver leurs repères pour retrouver

le chemin des victoires ; "Je dois dire qu'il est temps pour nous de s'unir et de travailler tous ensemble dans le but de retrou- ver le chemin des victoires. Cela est une première étape pour reprendre notre marche en avant. Nous sommes conscients de l'im- portance de la tâche qui nous attend. Nous disposons des res- sources nécessaires pour atteindre l'objectif qu'on s'est fixé en début de saison."

«On prouvera qu'on n'est pas finis» Si certains redoutent de revivre le scénario des deux dernières sai- sons, avec notamment une phase retour catastrophique, Doumi rassure les amoureux du club en rappelant que ce groupe n'est pas encore fini et que les joueurs sau- ront répondre sur le terrain :

"Toutes les équipes passent par des moments pareils. Je dirais que ce n'est qu'un passage à vide et que nous nous ressaisirons lors des prochaines rencontres. Nous sommes toujours en course pour l'accession, il suffira d'une seule victoire pour relancer la machine. Cette victoire nous avons l'acqué- rir lors de la prochaine journée." B. E. Z.

En difficulté depuis deux journées, les Béjaouis n'arrivent plus à gagner et sont en train de vivre un passage à vide qui a des

conséquences sur le classement de l'équipe. "Cette défaite face à

nous a beaucoup fait mal.

On s'est déplacés là-bas avec la

intention de revenir avec

les trois points de la victoire. On

que ça allait être très diffici-

le face à une formation qui est intraitable à domicile. Nous n'avons d'ailleurs pas fermé le jeu et on a joué nos chances à fond. Dommage que la chance ne nous a pas souri et qu'on s'est incli- nés sur un score qui ne reflè- te aucunement la physio- nomie du match."

«La rencontre face à Biskra s'est jouée sur des détails» Doumi Messaoud, qui, à l'image de ses coéquipiers, n'a pas été à la hauteur dans cette ren- contre, revient sur les rai- sons de

défaite : "Je dirais que la ren-

18 www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

PUBLICITÉ

18 www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 31000726 du 30/01/2017 Compétition /
Compétition / PUB ANEP 31000726 du 30/01/2017
Compétition / PUB
ANEP 31000726 du 30/01/2017
Compétition / PUB ANEP 502 677 du 30/01/2017
Compétition / PUB
ANEP 502 677 du 30/01/2017
Compétition / PUB ANEP 502 375 du 30/01/2017
Compétition / PUB
ANEP 502 375 du 30/01/2017

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

USMB

19

www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 USMB 19 Les Blidéens dans l'expectative De notre correspondant A.

Les Blidéens dans l'expectative

De notre correspondant

A. BZENABDELKADER

Après la série de mauvais résul- tats, le doute commence à s'installer chez les joueurs qui n'arrivent pas à gagner à domicile et continuent à perdre des points qui vont leur compliquer la tâche pour assurer l'accession.Les coéquipiers du capitaine Laïfaoui ont perdu la confiance depuis le départ de l'entraî-

neur Hadj Mansour, qui a fait un par- cours exceptionnel en engrangeant vingt points en dix matchs joués. Le Palestinien a concédé un seul semi-échec à domicile face

au PAC, mais a réalisé de très bons résul-

tats en déplacement, entre autre la victoire

à El-Eulma face au MCEE. Cependant, la direction du club, à sa tête Boumaza, le président du CA, et Abdenour Krebaza, qui a mis fin aux fonctions d'un entraîneur qui réalisait de bons résultats, a opté pour un entraîneur sur mesure qui va mettre le club en détresse.

Les joueurs n'ont rien compris

Les joueurs de l'USMB, plongés

dans

rien compris Les joueurs de l'USMB, plongés dans leur silence et refusant de parler des choix

leur silence et refusant de parler des choix de l'entraîneur, se demandent

entre eux pourquoi la direction a limogé Hadj Mansour. Ils continuent à se poser

des questions sur le profil de l'entraîneur roumain qui se contredit et n'a pas donné satisfaction avec sa méthode de travail. Le Roumain, selon une source digne de foi, demande aux joueurs d'opter pour le jeu collectif et avec des passes courtes, mais le jour de la com- pétition, il leur réclame un jeu long et des passes en profondeur, ce qui a per- turbé les joueurs surtout les cadres qui n'arrivent pas à trouver la solution qui pourrait leur permettre de chasser la malchance du stade Tchaker.

Pourquoi la direction n'a pas limogé Calin ? La question que se posent les fans de l'USMB réside dans la politique de la direction du club phare de la ville de Blida qui a décidé de maintenir le Roumain malgré ses mauvais résultats. En effet, Krebaza et Boumaza doivent prendre la bonne décision qui pourrait permettre au club de se rattraper et d'atteindre l'objectif assigné, qui est l'ac- cession.

A. Dj.

Hadj Mansour :

«Je laisse chacun à sa conscience»

L'ancien entraîneur de l'USMB, Hadj Mansour, nous a fait savoir qu'il a laissé le club deuxième et avec un écart de points satisfaisant sur les poursuivants directs. "J'ai laissé le club en deuxième position avant qu'ils ne décident de mettre fin à mes fonctions après le match de l'ASMO. J'ai quitté Blida avec les honneurs. J'ai engrangé vingt points dans dix matchs que j'ai joués mais cette série de bons résultats n'a pas été prise en considération par Boumaza et Krebaza", nous a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Je n'ai jamais perdu un match à domicile, y compris à Tchaker, où j'ai gagné les deux derbys. Je ne veux critiquer personne et je souhaite bon courage au club."

ASO

Chadouli : «On souhaite le retour des blessés»

A l'image de tout le groupe, le défenseur central de l'équipe chélifienne a été très déçu par la défaite à Oran.

De notre correspondant

A. BENABDELKADER

Ne voyez-vous pas que vous auriez pu mieux faire ?

Je dois dire que l'adversaire ne nous était pas supérieur, je pense que, de notre côté, nous avons été stériles. Dommage pour nous. Toutefois, nous devons nous

ressaisir au plus vite car la situation l'exi- ge et un autre faux pas pourrait peser sur

le rendement de l'équipe.

L'équipe joue toujours amoindrie,

cela devrait peser, n'est-ce pas ?

Cela dure depuis l'entame de la saison puisque nous n'avons pas évolué avec la même équipe, ce qui n'est pas pour arranger les choses. On souhaite ardem- ment que tous les blessés soient de retour pour réussir une bonne série à même de nous permettre de nous hisser au classe- ment.

L'ASO perd du terrain après cette défaite, cela ne vous déçoit-il pas ?

Toute défaite est décevante même si

elle est utile dans un autre sens où le per- dant se remettra en cause en apportant des correctifs à même de soigner son jeu ou colmater les brèches. C'est dans ce sens qu'on doit travailler sereinement et être au top au prochain match.

Justement, la victoire sera obligatoire face à l'ABS…

Il faut voir la vérité en face et affirmer

que cette fois-ci nous n'aurons pas droit à l'erreur. L'adversaire ne viendra pas en spectateur. Nous devons gagner quel que

soit l'adversaire, faute de quoi, le doute prendra place.

Il y aura le retour de certains joueurs, ce sera quand même utile…

Je l'espère du fond du cœur et je sou- haiterais vraiment que l'équipe reprenne de plus belle car une victoire nous per- mettra d'améliorer notre position au clas- sement. Il est vrai que l'accession s'est trop éloignée mais il faut quand même jouer pour les trois points. A. B.

Plusieurs joueurs devront reprendre

Plusieurs éléments devraient reprendre avec le groupe aujourd'hui. Après Ouabdi, qui a été convoqué au match face à l'ASMO après une absence due à une convalescence, on s'attend à ce que le duo d'internationaux militaires, Youcef et Semahi, ainsi que Ledraâ, qui se porte mieux tout autant que Melika, Chaouchi et Attafen soient présents.

ASMO

Reprise à l'hippodrome d'Es-Senia

De notre correspondant

L. M. AZZI

Après avoir dompté l'ASO Chlef vendredi dernier à domicile (2-1), la formation de M'dina Jdida a repris le chemin des entraînements hier. Sur le terrain de l'hippodrome d'Antar Ibn Cheddad d'Es-Senia, les joueurs asémistes ont pris note des recomman- dations de l'entraîneur Djamel Benchadli. Ce dernier a insisté sur la nécessité de tirer les conclusions de ce qui a marché pendant la rencontre face aux Chélifiens et ce qui n'allait pas. Et

c'est sur ce qui n'allait pas que le coach

a dû insister dans ses recommanda-

tions. Les déchets se situent souvent

dans l'aspect mental des joueurs, comme il l'a indiqué à chaud après le rendez-vous face à l'équipe des Djawarih. C'est dans le but d'espérer voir son groupe se rendre à Bordj Bou- Arréridj en toute confiance que le res- ponsable de la barre technique a fait ses recommandations. Selon lui, ses poulains ne manquent pas de qualités leur per- mettant de contrer les Criquets et enta- mer une série de résultats positifs. Les atouts ne manquent pas au sein de l'équi- pe des Vert et Blanc qui a tout pour se remettre à gagner et commencer par gagner son premier match extra-muros. L. M. A.

ASMO-JS Sig cet après-midi à 15h

La formation asémsite disputera un match amical aujourd'hui, assure une source fiable. L'adversaire a pour nom la JS Sig, club évoluant en division inter-régions groupe Ouest. La même source indique que ce match se jouera sur le terrain du stade Habib-Bouakeul. Le coup d'envoi est prévu à 15h.

Bouha et Merine proposés, mais…

Le futur adjoint de Djamel Benchadli n'a pas encore été désigné par la direction du club asémiste. D'après une source proche des dirigeants, ces derniers ont proposé le nom de Chikh Bouha, ancien joueur de l'équipe de M'dina Jdida. Ce dernier, qui s'est rétabli d'une maladie, aurait de petites chances de succéder à Fayçal Meguenni. Reste à connaître l'avis du responsable de l'encadrement technique du club qui serait chaud pour un autre, dont l'identité n'a pas été dévoilée. D'après nos informations, le nom de Hadj Merine a été cité dans une discussion entre les dirigeants du club asémiste. Seulement, il est certain que le futur assistant de Benchadli serait désigné dans les prochaines heures. Il faut juste noter que ce dernier a reçu l'aval des dirigeants pour le choix d'usage. A suivre.

L'amer constat

Se référant aux résultats mais aussi aux prestations de l'équipe depuis la moitié de la phase aller où les ratages étaient multiples, les puristes ne cessent de se poser des questions quant à la situation de l'équipe chélifienne qui déçoit de plus en plus et semble tourner en rond en refaisant le scénario de la saison passée. Le recrutement à l'intersaison n'a pas été à la hauteur tellement le niveau des joueurs ramenés n'a rien apporté et n'a donc pas donné ce plus attendu. Quant aux jeunes du club libérés, ils ont réussi à se faire un nom là où ils sont. C'est dire que le club devait patienter pour récolter les fruits de son produit. Les résultats en dents de scie réalisés par l'équipe ont laissé entrevoir une suite des plus défavorables. Ces résultats étaient la conséquence d'un bricolage sans fin, ce qui a donné lieu à une baisse de régime, d'où la situation actuelle avec une position pas loin du premier relégable. Même s'ils s'attendaient à un tel sort, les supporters de l'ASO étaient abattus après les premiers matches de la phase retour et les discussions ne concernaient que les résultats des prétendants et des concurrents. Certains ont trouvé cela logique au vu des prestations, mais aussi des résultats de l'équipe, et déclaraient que l'ASO n'avait pas sa place parmi l'élite.

A. B.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. PAC

38

17

11

05

01

26

11

+15

2. USB

30

18

09

03

06

17

15

+02

3. USMB

29

18

08

05

05

15

11

+04

4. CABBA

28

18

07

07

04

15

11

+04

5. JSMB

28

18

08

04

06

17

17

00

6. ABS

25

18

06

07

05

21

18

+03

7. WAB

24

18

05

09

04

16

16

00

8. JSMS

23

18

07

02

09

14

13

+01

9. MCS

23

17

07

02

08

15

19

-04

10. ASMO

21

18

04

09

05

18

18

00

11. ASO

21

18

05

06

07

20

21

-01

12. CRBAF

21

18

04

09

05

13

15

-02

13. ASK

19

18

05

04

09

14

19

-05

14. GCM

18

18

04

06

08

13

20

-07

15. MCEE

15

17

04

06

07

15

20

-05

16. RCA

13

18

03

07

08

14

19

-05

19 e JOURNÉE

MCEE-RCA

CRBA-GCM

JSMS-USB

JSMB-WAB

CABBA-ASMO

ASO-ABS

MCS-ASK

PAC-USMB

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

20

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

20 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile
Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé. Pierre Dac Citation INSOLITE
Un concerné n'est
pas obligatoirement
un imbécile
encerclé.
Pierre Dac
Citation
INSOLITE

Un footballeur mexicain hypnotisé pour mieux jouer

Un footballeur mexicain hypnotisé pour mieux jouer Une équipe mexicaine a trouvé un moyen insolite pour

Une équipe mexicaine a trouvé un moyen insolite pour affronter ses concurrents dans le cadre du championnat du Mexique de football. L'administration de l'équipe de football Jaguares de Chiapas, qui participe au championnat du Mexique de football, a récemment mis en ligne une vidéo d'un entraînement insolite effectué par une personne spécialisée en hypnose et en "reprogrammation psychique". La vidéo montre l'hypnotiseur Luis Guillen qui applique la méthode d'"activité intellectuelle sportive" à Christian "Hobbit" Bermúdez, un des joueurs de l'équipe. Le spécialiste endort l'attaquant et lui ordonne de

"descendre dans les profondeurs" de sa conscience, où il trouvera "tout ce dont il a besoin" pour marquer un but. Le résultat de cet entraînement a été montré dans une autre vidéo de l'équipe. Dans cette dernière, Christian Bermudez marque un but. Cependant, difficile d'affirmer avec certitude si c'est bien le résultat de l'activité de l'hypnotiseur… Quoi qu'il en soit, après l'entraînement, l'équipe a fait match nul avec le club Nexaca. Christian Bermudez n'a pas marqué de but. Il est à noter que l'équipe est loin de dominer la ligue.

LES FLÉCHÉS LLAAAA LL BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
LES FLÉCHÉS
LLAAAA LL BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU JOURJOUR
peureux
port au
instrument
magicienne
Danemark
de dessin
établit
jeunes
solidement
hommes
Deux blondes sont en train de discuter,
l'une dit :
frivoles
club de l’Est
cours noir
affaiblie
6
-
Tu sais que 90% des accidents de la
route se produisent à moins de 10 km de
chez soi ?
squelettique
Ah bon, mais c'est horrible ! il faut faire quelque
chose
-
7
dit pour
empêchée de
prendre congé
s’exprimer
- Ah oui ? Et quoi ?
paresseux de
- Déménager !
9
nature
divertisse-
ments
SUDOKU
tient son nom
de sa forme
1
samarium
8
7
4
2
refuge
nymphe de
8
la mer
empereur
1
9
5
7
talisman
feuilletées
noir en
7
1
Arabie
6
2
5
8
couvercle
3
naturel
4
note
sans
5
compagnie
dévidoir
pas généreux
pour un sou
devant un
à cocons
3
8
4
9
prince
troupes de
combat
6
8
esprit
de même
vifs
valeur
métal gris,
7
8
6
9
4
brillant
ville
établissement
pour étalons
allemande
soulèvements
5
1
7
4
populaires
hexaèdre
chef de corps
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
alliage dur
d’avoir
10
6
8
2
7
1
4
5
3
9
femmes de
rejetons
long temps
5
1
3
6
2
9
8
7
4
4
9
7
8
5
3
1
6
2
met à
l’épreuve
7
5
9
2
6
1
3
4
8
fier
2
3
4
9
7
8
6
1
5
2
copulative
1
6
8
3
4
5
9
2
7
audacieuse
9
4
6
1
8
2
7
5
3
3
7
5
4 9
6
2
8
1
raisonnable
11
8
2
1
5 3
7
4
9
6
M
O
U
R
R
E
R
E
L
E
R
O
P
R
O
C
A
N
H
E
LES MELÉS
M
E
R
C
A
N
T
I
L
E
C
A
R
L
I
N
G
U
E
R
O
E
R
L
E
C
T
U
R
E
U
O
I
H
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
C
H
I
E
N
T
I
E
N
U
M
L
G
I
E
R
I
A
V
O
T
I
N
C
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
A
D
L
D
S
T
A
M
E
R
T
U
M
E
R
A
O
R
C
O
H
A
I
R
E
O
T
S
U
ARMOIRE
LECTURE
M
U
A
I
T
S
T
P
I
N
I
A
R
O
M
N
T
V
C
M
A
T
O
V
E
R
S
A
N
A
AUTOMNE
LUCIOLE
N
P
C
H
A
T
H
C
C
V
A
I
E
R
A
R
N
N
T
R
T
BISON
MELOPEE
A
T
T
O
R
N
E
Y
A
BOUGIE
MUSULMAN
C
I
U
E
P
V
N
P
A
M
O
E
O
U
R
R
U
S
E
R
E
N
T
CARTOUCHE
NEVROSE
P
L
A
T
T
E
N
U
E
E
E
L
F
R
O
O
E
N
B
L
G
N
I
A
CORPOREL
A
V
I
S
S
E
L
S
NOTATION
DECHIRURE
V
I
E
N
N
E
L
D
R
I
O
S
R
E
E
F
A
O
U
N
T
C
OBSTINE
DIAGRAMME
N
E
E
G
R
I
E
F
OVAIRE
F
N
S
I
E
O
N
C
N
O
R
U
S
O
E
D
E
S
B
O
U
R
S
E
ECHELLE
PARC
E
E
B
R
N
I
U
O
H
I
U
E
G
U
N
EVAPORER
LES FLÉCHÉS
RATION
FINE
M
E
L
O
P
E
E
T
I
E
T
L
T
I
M
1
2
3
4 5
6
ROMANCIER
FOULARD
LES MELÉS
B
A
C
A R
Y
D
R
A
L
L
I
A
G
I
T
L
S
A
E
E
SOPHISME
GAILLARD
ZAIRE
GRAVE
SOUTIEN
MECHERI
E
S
O
P
H
I
S
M
E
E
A
L
B
R
V
7
8
9
10
11
HAIR
TROGNON
S
A
G
N
A
E
M
M
A
R
G
A
I
D
R
N
R
E
O
D
INSTRUIT
VETERAN
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Lundi 30 janvier 2017

MCS

21

 www.competition.dz Lundi 30 janvier 2017 MCS 21 Rahmouni : «On s'est battus avec le cœur»

Rahmouni : «On s'est battus avec le cœur»

La difficile période qu'a traversée le club n'est plus qu'un mauvais souvenir, l'équipe sort progressivement de sa léthargie et attire de nouveau la sympathie et le soutien de ses supporters qui ont apprécié le sursaut salutaire des hommes de Mourad Rahmouni après le dernier succès.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

«Le match nul enregis- tré face au leader, le PAC,

n'est pas seulement du res-

sort

du staff technique, car

j'ai

senti chez les joueurs

une

grande envie de sortir

le Mouloudia de la mauvai- se passe ; grâce à leur gran-

de abnégation dans le tra- vail, ils ont pu donner un nouveau souffle à l'équipe",

a souligné le coach

Rahmouni qui ne veut pas qu'elle s'arrête en si bon chemin.

«C'est de bon augure»

L'entraîneur des Vert et Rouge, heureux du match

nul acquis face au PAC, a

affiché une allure radieuse

tout en espérant que sa

troupe se transcende davan-

tage pour arriver au bout de

l'objectif : "Les joueurs ont répondu favorablement à

nos attentes, car on appré-

hendait une certaine démo- bilisation chez le groupe face au PAC. Maintenant, l'équipe a retrouvé son niveau habituel, ce qui est de bon augure pour la suite des échéances pour peu que les joueurs se mettent au rythme infernal qui nous attend."

«Rester sereins» Samedi, Rahmouni était sans le moindre doute un

homme heureux. Comment ne pas l'être alors que son équipe venait de remporter un précieux point. Il nous a déclaré : "On s'est battus avec le cœur. Ce qui est important, c'est que nous n'avons jamais lâché, même si la situation devenait de plus en plus difficile. C'est un précieux point qui nous ouvrira d'autres horizons." Ce succès a permis au Mouloudia de respirer et de reprendre un peu plus confiance, mais le coach ne

veut pas s'enflammer : "Nos

prochains matchs seront cruciaux quand on abordera des équipes menacées de relégation. On verra après ces matchs si nous avons la tête hors de l'eau ; il faut rester sereins."

«Un autre test face à l'ASK» "Il nous faut continuer sur cette dynamique, seule alternative pour procurer de la joie aux supporters et nous permettre de progres- ser", ajoutera Mourad Rahmouni qui espère élever le rythme de son équipe car, pour lui, "le Mouloudia de Saïda doit réaliser plus de succès". Le prochain match à Saïda contre l'ASK sera un autre test pour l'équipe qui devra en toute logique décrocher une victoire. D'autre part, les dirigeants tiennent à récompenser financièrement les joueurs, ce qui les incitera à se don- ner à fond. K. Dj.

joueurs, ce qui les incitera à se don- ner à fond. K. Dj. La volonté, les

La volonté, les Saïdis en ont

Les coéquipiers de Bouhedda ont réussi à déjouer les pronostics en retournant à Saïda avec le point du matche nul face à l'Athlétique Paradou. Il faut dire que même les plus optimistes parmi les fans du Mouloudia ne s'attendaient pas à un tel succès de la part des leurs, qui ont su comment retourner à Saïda avec un succès face au leader du championnat de Ligue 2 Mobilis, le PAC, largement et de loin favori pour ce match, vu la façon diamétralement opposée avec laquelle les deux équipes ont préparé la reprise. Il faut avouer que le PAC a été surpris par une équipe du Mouloudia de Saïda qui a joué le match sans la moindre pression. Les Vert et Rouge du MCS, grâce à leur volonté, ont réus- si à retourner d'Alger avec un match nul mérité. Les hommes de Rahmouni ont tout fait pour s'assurer un succès qui leur permet désormais de se positionner à la 8e place avec 24 points en attendant la suite du parcours. Ils sont désormais conscients qu'ils ont les capacités de faire mieux que d'assurer une place au milieu de tableau et vont devoir se battre pour une position honorable. Les Saïdis ne comptent pas s'arrêter là, ils veulent à tout prix rester sur la bonne voie en enchaî- nant avec d'autres succès. K. Dj

DIVISION NATIONALE AMATEUR

WAT

 

Les Zianides bien partis pour accéder

PAR ABDELKRIM ZOUBIR

En accueillant leur dauphin, l'OMA, les Tlemcéniens ont réalisé une bonne opération. Ils ont remporté une impor- tante victoire tout en renforçant l'écart avec leur poursuivant immédiat. Sur une pelouse glissante, les protégés de l'entraî- neur Kerris ont largement dominé leurs adversaires en inscri- vant trois buts par Habchi, Belhadj Ishac et Kahlouche. L'addition aurait pu être plus lourde si les attaquants n'avaient pas péchés par excès de précipitation. Il faut quand même reconnaître que le gardien de l'OMA a intercepté pas moins de deux balles bien centrés en les détournant en corner. En somme, une belle empoignade entre deux postulants à l'ac- cession encouragés par leur galerie respective. Nous ne man- querons pas de signaler le fair-play qui a caractérisé les débats en dépit de l'enjeu. Pour preuve, seulement trois cartons jaunes ont été distribués par M. Brahim qui a dirigé la partie de main de maître, soit deux pour les Tlemcéniens et un pour les Olympiens.

Kerris : «Mes joueurs ont parfaitement géré la partie» Très sportifs, les visiteurs n'ont pas manqué de féliciter les Zianides pour leur victoire, un geste très apprécié par les diri- geants widadis. Très content après la victoire de son équipe, le coach des Bleu et Blanc nous confiera que ce succès est avant tout celui de ses joueurs qui ont bien géré la partie et bien appliqué les consignes qui leur ont été données : "Cette victoi- re va nous permettre de préparer la prochaine rencontre très sérieusement et dans de bonnes conditions."

Contre l'ESM à domicile Peut-être que ça sera une autre journée favorable pour les coéquipiers de Saïd qui recevront pour la troisième fois de suite, sur la pelouse du stade Akid-Lotfi, l'équipe de l'ESM. A vrai dire, une autre opportunité pour Tlemcen de consolider sa position de leader incontesté du championnat de Division nationale amateur. Avec un parcours exceptionnel et un calendrier favorable pour la

deuxième phase, le WAT est bien parti pour retrouver la Ligue 2

Mobilis la saison prochaine.

A. Z.

Groupe Centre

RÉSULTATS

CRB Dar El-Beïda - MB Rouissat 1/0

16 e JOURNÉE

RC Kouba - IB Lakhdaria 2/1

IB Khemis El-Khechna - JSD Jijel 1/1

NARB Réghaïa - US Béni Douala 0/0

WR M'sila - USM Chéraga 0/0

MC Mekhadema - JS Haï Djebel 3/2

USO Amizour - RC Boumerdès 3/0

CLASSEMENT

Equipes

RC

P

29

ts

J

15

1.

Kouba

2.

US Béni Douala

28

15

3.

USO Amizour

24

15

4.

NARB Réghaïa

24

15

5.

WR

M'sila

24

15

6.

MB

Rouissat

22

15

7.

CRB Dar El-Beïda

21

15

8.

JS Haï Djebel

19

15

9.

IB Lakhdaria

18

15

10.

MC

Mekhadema

18

14

11.

JSD

Jijel

17

15

12.

CR

Béni Thour

16

13

13.

IBK

El-Khechna

16

15

14.

RC

Boumerdès

12

15

15.

USM Chéraga

11

15

17 e JOURNÉE

Samedi à 14h

JSD-WRM (huis clos)

USM-CRCB

IBKEK-CRBT

JSHD-NARBR

USBD-RCK

IBLC-RBDB

MBR-USOA

Groupe Ouest

RÉSULTATS

CRB Ben Badis - ASB Maghnia 1/2

16 e JOURNÉE

SCM Oran - US Remchi 1/0

SA Mohammadia - WA Mostaganem 0/0

IRB Maghnia - CRB Sendjas 1/0

ESM Koléa - RCB Oued Rhiou 0/0

MB Hassasna - USMM Hadjout 0/0

ES Mostaganem - SKAF Khemis 1/0

WA Tlemcen - OM Arzew 3/1

CLASSEMENT

Equipes

ts

P

36

J

16

1. WA Tlemcen

32

16

2. OM Arzew

29

16

3. USMM Hadjout

28

16

4. IRB Maghnia

26

16

5. ES Mostaganem

25

16

6. SCM Oran

23

16

7. ASB Maghnia

20

16

8. SKAF Khemis

20

16

9. US Remchi

20

16

10. SA Mohammadia

19

16

11. ESM Koléa

17

16

12. CRB Ben Badis

15

16

13. MB Hassasna

13

16

14. CRB Sendjas

12

16

15. RCB Oued Rhiou

11

16

16. WA Mostaganem

17 e JOURNÉE

Vendredi à 15h

CRBS-SAM

Samedi à 14h

WAT-ESM

OMA-MBH

USMMH-USR

SKAF-CRBBB

ASBM-ESMK