Vous êtes sur la page 1sur 2

La forme en -nai

Petit rcapitulatif pour sa formation


A) Les verbes ichidan

On remplace ru par nai


exemple : taberu => tabenai

B) Les verbes godan

Pour les verbes godan, cest un peu plus dur. Il faut changer la terminaison du verbe en mettant la syllabe
correspondante la colonne des a dans le tableau dhiragana et ajouter nai. Pour le pass, cest la mme
rgle que pour les ichidan, on remplace nai par nakatta.
isoGU => isoGAnai
asoBU => asoBAnai
kaTSU => kaTAnai
cas particulier : lorsque la syllabe finale est U, on nutilise pas A mais WA.
exemple : kaU => kaWAnai
Maintenant, voyons ses utilisations principales :

A) La ngation

Jen ai dja parl auparavant : la forme en nai est lquivalent neutre de la forme polie masen
exemple : tabemasen => tabenai

B) Lobligation

Pour indiquer lobligation, le devoir, on utilise la forme en nai, laquelle on te le i finale puis lon rajoute
kereba narimasen.
hayaku okinakereba narimasen
Je dois me lever tt
kono hon o yomanakereba narimasen
Il faut que je lise ce livre

C) La non-obligation

Pour labsence dobligation, on utilise la forme nakute mo ii desu.


watashi ni iwanakutemo ii desu

Vous ntes pas oblig de me le dire


isoganakutemo ii desu
Ce nest pas la peine de vous dpcher

D) La demande ngative

Lquivalent ngatif de la forme en te kudasai vu dans un chapitre prcdent est naide kudasai.
koko de suwanaide kudasai
Ne fumez pas ici, sil vous plait
wasurenaide kudasai
Noubliez pas, sil vous plait

Auteur: Bloodbrother