Vous êtes sur la page 1sur 21

SEMINARUL GEOGRAFIC “D. CANTEMIR” NR. 27 / 2006

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Résumé

Depresiunea Sovejei este drenată de cursul superior al pârâului Şuşiţa şi deţine în substrat zăcăminte salifere acvitaniene şi burdigaliene. Aceste evaporite dau apelor de suprafaţă un chimism diferit faţă de cel normal. În acest caz râurile de pe dreapta Şuşiţei au un chimism ridicat, iar cele de pe stânga sunt dulci. Ca urmare a faptului că partea centrală a depresiunii este o adevărată piaţă de adunare a apelor şi zona este joasă, în cea mai mare parte a timpului este supusă unui surplus de apă ce provine din arterele ce o drenează. În acest caz o bună parte din teritoriu poate fi încadrată în categoria zonelor umede. Cuvinte cheie: zones humides, dépression Soveja, plaine alluviale, lit majeure, végétation, sol

Introduction La dépression Soveja est située sur le cours supérieur du ruisseau Susita, fait ce qui lui confère un caractère hydrologique montagneux et sous- montagneux. Cette zone présente un relief coupé de collines, dominé à l’ouest par Zboina Neagra et à l’est par les collines Rachitasul Mic et Rachitasul Mare qui sont couvertes par des forêts de hêtre et de rouvre. On remarque les surfaces de terrasse qui sont des surfaces favourables pour l’agriculture mais aussi pour les habitats humains. Les liaisons avec les zones limitrophes sont avant tout le long du ruisseau Susita, par la „porte” Campurile, et vers Brasov au délá de la gorge Musat par le station Soveja (Geografia României, 1992). La zone est située à la proximité estique du contact géomorphologique d’entre le gradin carpatique et celui sous-carpatique, en étant greffée sur le contact tectonique d’entre nappe de charriage des plis marginaux (Sandulescu, 1984) (nappe de charriage de Vrancea, Ionesi, 1968 ou nappe de charriage de Tarcau, Dumitrescu et al., 1962) et nappe de charriage sous-carpatique (Sandulescu, 1984). La zone étudiée se développe entièrement sur le fond lithologique caractéristique à la molasse sous-carpatique miocène d’entre Trotus et Putna. Le substrat est formé d’une alternance des roches pélito-bitumineuses et gréso- calcaires (la formation de Gura Soimului) en base et en dessus il y a une succession lithologique prépondérant argileuse avec des évaporites et des blocs d’olistoluthiques à des différentes constitutions pétrographiques (la formation salifère inférieure). Au dessus du salifère il y a des molasses rouges et grises

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

3

(les formations vergées), constituées d’un fond marno-argileux, à des intercalations de gypses, à des variations importantes verticalement et horizontalement, en passant latéralement à des niveaux gréseux (les grès feldspathiques de Condor, le grès de Moisa) ou conglomératiques. Au cadre de la dépression la note spécifique est donnée par la présence d’une importante surface des dépôts argileux et évaporitiques du salifère inférieur à des répercussions dans la morphographie et la morphométrie du relief et à ses périphéries ce sont les dépôts de grès quartzites (des nappes du flyche) ou les grès qui s’y trouvent à la base ou intercaleés dans les molasses rouges ou grises. La formation de Gura Soimului c’est aquitaniènne, celle salifère inférieure appartient à l’aquitanien inférieur et au bourdigalien inférieur et celles vergées inféeierures et supérieures font partie du bourdigalien moyen et supérieur. La tectonique plicative et disjonctive détermine souvent des alternances étroites de paquets des roches qui appartiennent au salifère inférieur et aux formations bergées ainsi que sur des distances rélativement petites il y a des vraies mosaïques lithologiques.

Méthodologie

L’investigation de terrain a visé l’exécution des mesurages, à l’aide des sondes automatiques, pour les suivantes caractéristiques physico-chimique:

température, chimisme, pH, contenu total des sels dissous (TDS), la conductivité électrique, la tension et la quantité d’oxigène dissous dans l’eau. En même temps on a effectué aussi des analyses pour déterminer le type de sol de la plaine inondable. Pour la typologie on a utilisé une nomenclature qui combine le système americaine et cellui français. Ainsi on a utilisé les classes d’évolution, le niveau de protection et les perspectives sélon le système français. Les analyses ont été réalisées le 7 et 8 août 2004, dans l’intervalle horaire 11 00 -16 00 . Dans ce cas, on considère que les différences entre les paramètres obtenues ne peuvent pas être trop grandes pour influencer l’interpretation des données.

4

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Résultats et discutions On a passé en revue les conditions géologiques et la description des couches salifères dans le but de déchiffrer les variations de chimisme d’un secteur à l’autre et les alternances spécifiques aux secteurs sous-carpatiques. Par la position et par la morphologie, la dépression Soveja représente une vraie place de réunion des eaux. Le reseau hydrographique est dense, mais la surface de la dépression n’est pas grande, ce pourquoi les artères hydrographiques qui la traverse ne peuvent pas trop se développer. Par suite au fait que le relief fluvial est bien développé dans les zones basses de la dépression, les secteurs afféctés d’un degré élévé d’humidité sont nombreux et on peut les encadrer – dans la plupart des cas – dans la catégorie des zones humides. La preuve la plus évidente est représentée par la végétation spécifique avec des alternances des aunes, des peupliers, de la cannaie ou de la terre couverte de joncs sur les plaines inondables étendues et avec des fines herbes sur celles étroites. La plus importante artère hydrographique qui traverse la dépression c’est Susita. Celle-ci amasse les affluents des versants boisés de la dépression. Pour mettre en évidence l’évolution spatiale du chimisme des eaux de ce ruisseau on a prélévé des échantillons autant en aval que vers l’amont des confluences les plus importantes. Du point de vue du chimisme de l’eau, il faut remarquer que tous les affluents de la droite de Susita ont un degré élévé de salinité, quelque fois même jusqu’à 0,6‰, mais les affluents de la gauche, dans la plupart des cas ont des eaux douces. Par suite, le salifère qui se trouve plus au moins à la surface, et celui se dévéloppe dans le secteur sudique et sud-estique de la dépression. Les affleunts à un grand chargement des sels ont influencés les eaux du ruisseau récepteur. Le plus intéressant de ce point de vue c’est le ruisseau Sarata qui a une salinité de 0,4‰ dans le secteur d’amont et de 0,6‰ dans le point de confluence avec Susita. Le ruisseau Sarata, en amont de la réception des eaux des deux sources salines à des valeurs de 14,5‰, respectivement 14,7‰, il a une salinité de 0,4‰ et tout près du secteur d’aval, 0,6‰. Toutes les eaux sont alcalines, à des valeurs qui varient entre 6,55 et 8,56. Le plus élevée contenu total des sels dissous (TDS) caracterise les eaux qui ont la salinité élevée, respectivement les eaux du ruisseau Sarata, où on trouve la valeur maximale de 1556 mg/l.

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

5

Bien qu’elles sont des eaux courantes les températures sont assez élevées, parce que les débits sont petits et les vitesses réduites. Les ruisseaux qui ont des débits plus grands, ils ont aussi des températures plus baissées. Les températures peuvent varier entre 15,1 0 C et 24,1 0 C. La plus petite valeur est enregistrée aux eaux des sources, même jusqu’à 12,7 0C. Les eaux douces des ruisseaux qui ont des débits plus importants, ont une quantité plus grande d’oxigène dissous, à des valeurs qui peuvent dépasser 10-12 mg/l, mais ceux salins et à des débits réduits présentent des valeurs qui peuvent diminuer jusqu’à des limites de 1-2 mg/l. Les plus petites valeurs caractérisent les eaux salines des sources qui allimentent le ruisseau Sarata (1,09-1,28 mg/l). Sur l’ancien lit rocheux qui appartiens à l’unité sous-carpatique on a accumulé des couches épaisses de matériel sédimentaire représenté par du terrain pierreux, du gravier, du sable, et de l’argile. Quoique la perméabilité des ces dépôts est très grande comme conséquence aux précipitations relativement riches et aux inondations fréquentes, dans la plaine inondable commune de la dépression Soveja, les secteurs afférents aux zones humides sont assez étendues. Ceux-ci sont utilisés comme des pâturage. La moyenne multiannuelle des précipitations est de 653,8mm (pour la période 1896-1996) (Apostol, 2000) et la température moyenne est de 8,4 0 C (la moyenne du mois janvier est de 2,6 0 C et celle du juillet c’est de 18,4 0 C). Le secteur de confluence du centre de la dépression détermine la sortie de leur lit pour la majorité des ruisseaux et en plus leur divagation dans la plaine large commune, souvent inondée et à un excès d’humidité. Les plus évidents traces des débordements sont les matériaux transportés par les eaux impétueusses et dépossés dans la plaine commune de la partie centrale. Des telles accumulations sont des plus en plus nombreuses parce que le processus de défrichement a été assez fort les dernnières années. Les activités domestiques ont affecté la qualité des eaux de surface où on déverse des grandes quantités des déchets ménagers en provenant des bergeries, des WC et des autres utilités.

6

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

6 Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu Photo 1 La vallé supérieure de Susita Zone Système Sous- Classe

Photo 1 La vallé supérieure de Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,0

8,30

-

=:

2

2

ruisseau

supérieur

nonconsolidé

Lit

inondé

Douce

Alcalin

Susita

pérennant

et rocheux

rocheux

Terrain

pierreux

Historique: cours supérieur dépourvu d’une plaine inondable. Le lit est formé du gravier, du terrain pierreux roulé dans des différents stades. Par endroits on touche le lit rocheux initial. Les plus grandes largeurs se trouvent aux confluents. T 0 - 15,1 0 C TDS – 490 mg/l Conductivié électrique – 490 µS/cm Tension - 62,4 mV O 2 – 1,64 mg/l; 17,7%; 34,1 mbar.

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

7

des zones humides riveraines de la Depression Soveja 7 Photo 2 Le ruisseau Sarata avant la

Photo 2 Le ruisseau Sarata avant la confluence avec Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,6

8,39

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

nonconsolidé

Lit

inondé

Oligosalin

Alcalin

Sarata

pérennant

et rocheux

rocheux

Terrain

pierreux

Historique: ruisseau avec un lit mineur à un contour peu tracé. Par conséquence du substrat friable, sur une grande partie de son tracé, quoiqu’elle est une artère de petite dimension, celui présente une plaine inondable développée surtout sur la gauche. Le lit majeur est souvent inondable même aux moins petites crues parce que le passage vers le lit mineur c’est presque insaisisable. La végétation spécifique aux plaines inondables ne peut pas de développée étant donné le fait que les crues sont assez fréquentes. Dans le lit mineur il y a du terrain pierreux, du gravier, mais aussi une importante quantité du matériel sableux ou même de la roche initiale. T 0 - 20,5 0 C

8

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

TDS - 1556 mg/l Conductivité électrique – 1556 µS/cm Tension - 75,0 mV O 2 – 2,92 mg/l; 34,3%; 66,2 mbar.

- 75,0 m V O 2 – 2,92 mg/l; 34,3%; 66,2 mbar. Foto 3 Le ruisseau

Foto 3 Le ruisseau Susita en aval de la confluence avec Sarata

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,1

8,45

-

=:

2

2

ruisseau

supérieur

nonconsolidé

Lit

inondé

Douce

Alcalin

Susita

pérennant

et rocheux

rocheux

Terrain

pierreux

Historique: le secteur d’aval de la confluence avec le ruisseau Sarata. Le lit mineur est couvert du terrain pierreux et du gravier roulé dans des différents stades. Par endroits on touche le lit rocheux initial. Les analyses ont été prélevées en aval, pour mettre en évidence la puissance de la dilution des eaux du ruisseau Susita. Quoiqu’on est dans le secteur de montagne, le phénomène de la pollution y est présent dans ces zones ruraux. Dans ce cas, les ordures ménagères sont ceux qui contribuent dans une grande mesure à la pollution du ruisseau Susita. Les matériaux sont transportés en aval

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

9

comme conséquence des crues fréquantes des débits des ruisseaux de la dépression Soveja. Les sacs en plastique qui s’y trouvent sur les branches des arbres peuvent indiquer le niveau maximum des crues. Les plaines inondables et implicitement les zones humides sont développées au confluences. T 0 - 19,7 0 C TDS - 748 mg/l Conductivitaté électrique – 748 µS/cm Tension - 75,2 mV O 2 – 3,10 mg/l; 36,2%; 70,0 mbar.

- 75,2 m V O 2 – 3,10 mg/l; 36,2%; 70,0 mbar. Photo 4 La source

Photo 4 La source avec de l’eau saline de la gauche du ruisseau Sarata

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

La

-

-

-

-

-

14,5

7,59

-

-

-

-

source

Mésosalin

Alcalin

Sarata

Historique: à la gauche du ruisseau Sarata il y a deux sources avec des eaux salines. Toutes les deux ont une salinité comprise entre 14,5‰ et 14,1‰. Les eaux des ces sources qui lavent le salifère aquitanien et bourdigalien, ce sont celles qui contribuent dans une grande mesure à l’augmentation de la salinité du ruisseau dans lequel en déversent. La population locale de la commune Soveja utilise ces eaux pour préparer

10

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

la saumure pour conserver le fromage. Le degré élevé de la salinisation ne permet pas le développement de la végétation. Dans ces conditions la quantité d’oxigène dissous dans l’eau est très réduite. T 0 - 21,9 0 C TDS - 117 mg/l Conductivité électrique – 117 mS/cm Tension - 29,7 mV O 2 – 1,28 mg/l; 15,8%; 30,4 mbar.

- 29,7 m V O 2 – 1,28 mg/l; 15,8%; 30,4 mbar. Photo 5 Le ruisseau

Photo 5 Le ruisseau Sarata en amont des sources salines

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,4

8,47

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

nonconsolidé

et limon

inondé

Douce

Alcalin

Sarata

pérennant

et rocheux

Lit

rocheux

Terrain

pierreux

Historique: les échantillons ont été prélevés en amont des deux sources salines déjà mentionnées. Ce fait a mis en évidence l’aspect que les eaux des ces deux sources, quoiqu’elles ont un débit réduit, on contribuie bien à la salinisation du ruisseau Sarata

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

11

dans son secteur d’aval. Le fait est déterminé aussi au débit réduit du ruisseau. Dans le secteur supérieur du ruisseau ne se développe plus la plaine inondable et par suite il n’y a pas des zones humides typiques. La vallée est étroite et les crues sont très fréquantes. Le matériel salin résulté du lessivage des versants contribue à la salinisation des eaux. Le lit mineur détient des importantes quantités du matériel fin composé des sables et des argiles marneuses. T 0 - 17,9 0 C TDS - 1318 mg/l Conductivité électrique– 1318 µS/cm Tension -79,8 mV O 2 – 2,46 mg/l; 27,5%; 53,7 mbar.

-79,8 m V O 2 – 2,46 mg/l; 27,5%; 53,7 mbar. Photo 6 Le ruisseau Chilug

Photo 6 Le ruisseau Chilug dans le secteur central de la dépression Soveja

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,2

8,05

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Chilug

pérennant

Terrain

pierreux

12

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Historique: lit développé dans le secteur central de la dépression Soveja. Pratiquement les lits des ruisseaux qui confluent dans cette zone se sont creusés dans le vieux niveau de la dépression qui en totalité peut être encadrée dans la catégorie des zones humides parce que le niveau phréatique influence fortement la végétation existant et l’humidité est élevée. Dans le lit du ruisseau il y a du gravier, du terrain pierreux et des sables grossiers roulés dans des différents stades. Le paquet de roches est très gros et la perméabilité est élevée. Quand même, les crues fréquentes favorisent le développement d’une végétation spécifique aux zones humides.

T 0 - 21,6 0 C TDS - 938 mg/l Conductivité électrique – 938 µS/cm Tensiunea - 55,8 mV O 2 – 9,95 mg/l; 119,3%; 235 mbar.

- 55,8 m V O 2 – 9,95 mg/l; 119,3%; 235 mbar. Photo 7 Le ruisseau

Photo 7 Le ruisseau Chiua Mare en amont de la confluence avec Chiulicea

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,0

8,33

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Chiua

pérennant

Terrain

Mare

pierreux

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

13

Historique: les échantillons d’eau ont été prélevés du secteur d’amont de la confluence avec le ruisseau Chiulicea pour mettre en évidence le rôle de chaqune artère à l’augumentation ou à la diminution de la salinité des eaux. C’est le ruisseau qui a la plus grande vallée alluviale où on garde aussi les plus importants caractères de zone humide. Pratiquement, en représente la plus importante partie du noeud hydrographique de la dépression Soveja. C’est la plaine inondable commune aux resseaux Chiua Maree et Susita. L’humidité du sol est élevée à cause du phréeatique et des fréquentes crues spécifique à la zone. T 0 - 17,9 0 C TDS - 412 mg/l Conductivité électrique – 412 µS/cm Tension - 70,8 mV O 2 – 10,87 mg/l; 122,8%; 242 mbar.

- 70,8 m V O 2 – 10,87 mg/l; 122,8%; 242 mbar. Photo 8 Le ruisseau

Photo 8 Le ruisseau Susita (en plan rapproché) à la confluence avec Chiua Mare

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,2

8,31

-

+:

2

2

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Susita

pérennant

14

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Historique: en amont de la confluence avec Chiua Mare. La confluence des plus importants ruisseau de la dépression Soveja: Susita et Chiua Mare. Dans ce cas, à la confluence, le ruisseau Chiua Mare détient un débit plus important que celui de Susita. Aux deux ruisseau les lits sont entrecroisés. Le lit du ruisseau détient des importantes quantités de terrain pierreux et du gravier, plus rarement du sable grossier. La plaine inondable se confond avec le niveau inférieur de la dépression et on peut l’encadrer totalement dans la catégorie des zones humides. La végétation hydrophile se développe sur l’entière surface de la plaine inondable. Les crues sont plus fréquentes dans le secteur d’amont et plus faibles, ça signifie le niveau plus baissé, en aval. La séparation hydrochimique des eaux des deux versants: ceux sudiques à un pourcentage sensiblement élevé de salinité et ceux nordiques avec une salinité zéro. T 0 - 20,2 0 C TDS - 814 mg/l Conductivité électrique – 814 µS/cm Tension - 70,0 mV O 2 – 12,20 mg/l; 142,8%; 283 mbar.

- 70,0 m V O 2 – 12,20 mg/l; 142,8%; 283 mbar. Photo 9 Le ruisseau

Photo 9 Le ruisseau Susita en aval de la confluence avec Chiua Mare

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,1

8,37

-

+:

2

2

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Susita

pérennant

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

15

Historique: en aval de la confluence avec Chiua Mare. Après la confluence avec le plus important affluent au cadre de la dépression Soveja, le ruisseau Susiţa acquient le caractère d’une vraie rivière sous-carpatique. Les débits sont importants, la turbidité est élevée et la salinité est réduite. La plaine inondable acquiert de la consistence et souvent en affectée des crues produites pendant les pluies torrentielles. Les zones humides sont étendues et souvent les pâturages sont utilisés par la population pour l’élevage des animaux. La végétation spécifique aux zones humides est complétée par des aunes et des peulpiers. T 0 - 19,5 0 C TDS - 637 mg/l Conductivité électrique – 637 µS/cm Tension - 74,6 mV O 2 – 10,90 mg/l; 127,1%; 251 mbar.

- 74,6 m V O 2 – 10,90 mg/l; 127,1%; 251 mbar. Photo 10 Le ruisseau

Photo 10 Le ruisseau Chiua Mare en amont de la confluence avec Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Graviuer

Permanent

0,0

8,35

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Chiua

pérennant

Terrain

Mare

pierreux

16

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Historique: en aval de la confluence avec Chiulicea ou en amont de la confluence avec Susita. La plaine inondable a été entercroisée par le déblai de la chaussée et par conséquence les eaux des ruisseau Chiua Mare et Susita, pendant les crues, ne se mélangent plus. Le lit est formé par de terrain pierreux, du gravier et encore des lentilles argileuses qui favorisent la stagnation de l’eau. Dans ce cas les zones humides ont de la consistence et la végétation typique este plus diversifiée: de la terre couverte de joncs, de la menthe, des aunes, des peupliers etc. Il y a des fréquentes crues. Les eaux douces et impétueuses du ruisseau principal et des ses affluents sont bien oxygénées. T 0 - 19,5 0 C TDS - 443 mg/l Conductivité électrique – 443 µS/cm Tension - 73,3 mV O 2 – 8,25 mg/l; 94,4%; 184,0 mbar.

- 73,3 m V O 2 – 8,25 mg/l; 94,4%; 184,0 mbar. Photo 11 Le ruisseau

Photo 11 Le ruisseau Dragomira à la confluence avec Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Graviuer

Permanent

0,1

8,56

-

=:

2

2

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Dragomira

pérennant

Terrain

pierreux

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

17

Historique: en amont de la confluence avec le ruisseau Susita. Le lit détient des importantes quantités de gravier et de terrain pierreux. Celui conflue avec Susita dans la plaine commune de la partie centrale de la dépression. Quoique c’est un simple ruisseau, qui a un lit mineur peu précisé, il y en a de la végétation typique des zones humides. Les crues apportent des importants matériaux ménagers déjectés à l’intérieur de la commune Soveja. Souvent, il change son cours, surtout pendant les crues. T 0 - 21,5 0 C TDS - 690 mg/l Conductivité électrique – 690 µS/cm Tension - 85,7 mV O 2 – 7,41 mg/l; 90,1%; 176,1 mbar.

- 85,7 m V O 2 – 7,41 mg/l; 90,1%; 176,1 mbar. Photo 12 Le ruisseau

Photo 12 Le ruisseau Susita en aval de la confluence avec Dragomira

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Graviuer

Permanent

0,1

8,43

-

+:

2

2

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Susita

pérennant

Terrain

pierreux

18

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Historique: en aval de la confluence avec le ruisseau Dragomirna vers le débouché du Chiua Mare. La plaine inondable se confond avec le niveau de base de la dépression et par suite l’humidité déterminée par les eaux phréatiques et les crues fréquentes est plus élevée. Toute la plaine inondable commune avec celle du ruisseau Chiua Mare (séparée par le déblai de la chaussée), peut être encadrer aux zones humides. Les crues fréquentes apportent des importantes quantities des matériaux provenant du lessivage des versants ou du cadre de la commune Soveja. Le secteur d’aval, après qu’il reçoit des affluents avec une salinité réduite, il présente un très réduit chimisme des eaux. T 0 - 21,2 0 C TDS - 766 mg/l Conductivité électrique – 766 µS/cm Tension - 80,3 mV O 2 – 7,83 mg/l; 94,2%; 182,6 mbar.

- 80,3 m V O 2 – 7,83 mg/l; 94,2%; 182,6 mbar. Photo 13 Le ruisseau

Photo 13 Le ruisseau Cerbul à la confluence avec Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,3

8,16

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Sable

inondé

Douce

Alcalin

Cerbul

pérennant

et rocheux

Lit

rocheux

et du

terrain

pierreux

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

19

Historique: en amont de la confluence avec le ruisseau Susiţa. Il est affluent à la droite de Susita, avec une salinité de 0,3‰, valeur spécifique au versant sudique de la dépression. C’est un torrent typique parce que pendant les hautes eaux et par suite de la pente élevée, les eaux de ce ruisseau transportent une très grande quantité de gravier et du terrain pierreux. Pratiquement, celui il n’a pas une plaine inondable et par conséquence seulement le lit mineur peut faire partie de la catégorie des zones humides car les eaux ne couvrent pas entièrement son fond. Le substrat géologique est salifère et ce pourquoi les eaux de ce torrent sont salines. T 0 - 23,9 0 C TDS - 980 mg/l Conductivité électrique – 980 µS/cm Tension - 62,2 mV O 2 – 7,02 mg/l; 89,1%; 171,8 mbar.

- 62,2 m V O 2 – 7,02 mg/l; 89,1%; 171,8 mbar. Photo 14 Source sur

Photo 14 Source sur la gauche du ruisseau Cerbul

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Source

-

-

-

-

-

0,3

7,48

-

-

-

-

à la

Douce

Alcalin

gauche

du

ruisseau

Cerbul

20

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

Historique: source à la gauche du torrent Cerbul. Celui lave le salifère aquitanien et bourdigalien, en présentant une salinité de 0,3‰. T 0 - 12,7 0 C TDS - 1012 mg/l Conductivité électrique– 1012 µS/cm Tension - 23,2 mV O 2 – 8,91 mg/l; 87,5%; 170,5 mbar.

- 23,2 m V O 2 – 8,91 mg/l; 87,5%; 170,5 mbar. Photo 15 Le ruisseau

Photo 15 Le ruisseau Carligate sur la droite de Susita

Zone

Système

Sous-

Classe

Sous-

Régime

Chimisme

pH

Type

Evolution

Niveau de

Perspectives

humide

système

classe

de l’eau

de

protection

sol

Le

Riverain

Cours

Substrat

Gravier

Permanent

0,2

8,15

-

++:

1

1

ruisseau

supérieur

noncolsolidé

Terrain

inondé

Douce

Alcalin

Carligate

pérennant

pierreux

Historique: affluent sur la droite du ruisseau Susita. Le lit est constitué des gros dépôts de gravier et du terrain pierreux. Le caractère torrentiel du cours et la pente accentué favorise un transport solid important. C’est une plaine inondable qui n’a pas de la consistence et c’est pour ça qu’elle est interprétée surtout comme une plaine inondée pendant les crues. Comme n’importe quel torrent montan à un substrat nonconsolidé, on peut y encadrer la zone totalement dans la catégorie des zones humides. T 0 - 20,1 0 C TDS - 878 mg/l

Les caracteristiques physico-chimique des zones humides riveraines de la Depression Soveja

21

Conductivité électrique – 878 µS/cm Tension - 65,6 mV

O 2 – 7,25 mg/l; 86,5%; 170 mbar.

Conclusions

Le reseau hydrographique de la dépression Soveja est riche et dans sa partie centrale il y a les plus typiques zones humides de la zone. Le chimisme des eaux est influencé par l’existence des dépôts géologiques qui

s’y trouvent dans la zone. Les évaporites aquitaniennes et bourdigaliennes s’y trouvent

à la base de la salinisation forte des ruisseaux qui traversent le secteur sudique de la dépression. Dans la moitié située au nord il n’y a pas une intercéption par les eaux courants et par suite elles sont doux. Malheureusement, même que c’est une zone située à la montagne, la

dégradation du milieu est provoqué par l’activité humaine est c’est assez accentuée. Il

y a des déversements des déchets ménagers provenants des bergeries et des toilettes. Les zones humides de la partie centrale de la dépression sont couvertes par des aunes, des peupliers et de la végétation heracée spécifique. Actuellement sont utilisées pour l’herbagement et on estime qu’elles sont affectées par l’activité humaine. L’état actuel est rélativement bon.

Bibliographie Apostol L. (2000), Precipitaţiile atmosferice în subcarpaţii Moldovei, Editura Universităţii Suceava. Cowardin L.M., Carter Virginia, Golet F.C., LaRoe E.T. (1979), Classification of wetlands and deepwater habitats of the United States, U.S. Fish and Wildlife Science Raport

FWS/OBS-79/31.

Dumitrescu I., Săndulescu M., Lăzărescu V., Mirăuţă O., Pauliuc S., Georgescu C. (1962), Mémoire à la carte tectonique de la Roumanie, An.Com.Geol. XXXIII, Bucureşti. Ionesei L. (1968), Cu privire la nomenclatura utilizată în flişul Carpaţilor Orientali, Analele Ştiinţifice ale Univ. „Al.I.Cuza”, Secţiunea II-b, Geologie-Geografie, Tom XIV, Iaşi. Romanescu Gh. (2002), Medii de sedimentare terestre şi acvatice. Delte şi estuare, Editura Bucovina Istorică, Suceava. Romanescu Gh. (2004), Zonele umede – între prezervare şi eradicare, Seminarul geografic „Dimitrie Cantemir”, Editura Universităţii „Al.I.Cuza”, Iaşi. Săndulescu M. (1984), Geotectonica României, Editura Tehnică, Bucureşti. Török Z (2000), The Romanian wetland. Inventory project, Acientific Annals, Danube Delta National Institute for Research and Development, Editura Tehnică, Bucureşti. * * * (1992), Geografia României, IV, Regiunile Pericarpatice, Editura Academiei Române, Bucureşti.

22

Gheorghe Romanescu, Gabriela Romanescu

* * * (1994), Les zones humides. Rapport de l’instance d’évaluation, La Documentation française, Paris.

* * * (1996), National Water Summary on Wetlands Resources, United States Geological Survey, Water-Supply Paper 2425, Washington, D.C.