Vous êtes sur la page 1sur 4
www.Faculte-Medecine-Alger.com Cours 4eme année Neurologie Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE

www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com Cours 4eme année Neurologie Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE
www.Faculte-Medecine-Alger.com Cours 4eme année Neurologie Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE

Cours 4eme année Neurologie

Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE

Neurologie Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE www.Faculte-Medecine-Alger.com www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com

Neurologie Cours CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE www.Faculte-Medecine-Alger.com www.Faculte-Medecine-Alger.com
www.Faculte-Medecine-Alger.com CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE I- DEFINITION : Le syndrome myogène se

www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE I- DEFINITION : Le syndrome myogène se

CONDUITE A TENIR DEVANT UN SYNDROME MYOGENE

I-DEFINITION : Le syndrome myogène se définit par l'ensemble des manifestations cliniques et électrophysiologiques induites par une atteinte primitive ou secondaire de la fibre musculaire.

II-DIAGNOSTIC CLINIQUE :

A. L'interrogatoire: Doit préciser

L'age de début -Enfant => Dystrophie musculaire de Duchenne.

Le mode d'évolution -Progressif => Dystrophie musculaire de Duchenne. -Subaigu (rapidement progressif) => Myopathie inflammatoire.

L'existence de cas similaires dans la famille => Myopathie héréditaire.

L'existence de syndrome douloureux -Myalgies spontanées => Myopathie inflammatoire.

-Crampe.

B. L'examen clinique: Recherche

Un déficit moteur (faiblesse musculaire) qui peut être global, proximal ou rarement distal.

Touchant le faciès avec un visage peu expressif, effacement des rides, éversion des lèvres et fermeture incomplète des yeux.

Touchant la ceinture scapulaire avec difficulté à relever les bras, à se peigner, etc.

Touchant la ceinture pelvienne avec difficulté à se relever après position assise "signe de Gowers", démarche dandinante, difficulté à monter les escaliers, etc.

Une modification du volume des muscles. Il peut s'agit de

Une amyotrophie.

Une hypertrophie, rare.

Une pseudo-hypertrophie liée à l'accumulation de tissu conjonctif et graisseux.

Une abolition du réflexe idiomusculaire.

Une anomalie de la contraction décontraction musculaire. Soit

Une myotonie (lenteur à la décontraction après contraction normale) => Maladie de Stei- nert.

Une pseudo-myotonie (lenteur à la contraction et à la décontraction) => Hypothyroïdie.

Des douleurs à type de

contraction et à la décontraction) => Hypothyroïdie.  Des douleurs à type de www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com

contraction et à la décontraction) => Hypothyroïdie.  Des douleurs à type de www.Faculte-Medecine-Alger.com
www.Faculte-Medecine-Alger.com  Myalgies spontanées ou à la pression.  Crampes (contracture douloureuse

www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com  Myalgies spontanées ou à la pression.  Crampes (contracture douloureuse

Myalgies spontanées ou à la pression.

Crampes (contracture douloureuse survenant à l'effort.)

Les signes négatifs.

™ Absence d'atteinte pyramidale.

™ Absence de troubles sensitifs.

™ Conservation des réflexes O-T sauf à un stade tardif.

III-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A. EMG: Montre un tracé myogène avec des potentiels d'unité motrice polyphasiques de faible amplitude et de courte durée. On dit qu'il est plus riche que ne le voudrait l'effort fourni.

B. Biologie: Les dosages suivants sont parallèles à l'atteinte musculaire

Créatine Kinase "CK" élevée.

Accessoirement LDH et Aldolase élevées.

Myoglobine élevée.

Biopsie musculaire: Doit se faire sur un muscle pas trop atrophié, non-exploré récemment et par une aiguille à EMG. Elle montre un aspect dystrophique avec nécrose régénéra- tion.

Etude immunohistologique: Se fait à l'aide d'Anticorps spécifiques.

Etude génétique (Western blot): Recherche des signes d'anomalies (gènes.)

NB: Il est impératif de faire devant tout syndrome myogène ™ Un bilan cardiaqueavec examen clinique, ECG et échocardiographie voir échographie trans-œsophagienne. ™ Un bilan respira- toire, surtout l'EFR. ™ Un bilan endocrinien de la thyroïde, de la parathyroïde et des surrénales.

IV-DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL : 9 Atteinte neurogène périphérique, notamment la PRN chronique "aréflexie O-T, troubles sensitifs." 9 Atteinte de la corne antérieure, notamment l'amyotrophie spinale progressive "aréflexie O-T, fasciculations

(contraction d'une ou de plusieurs fibres musculaires spontanément, à la percussion ou après exposition au froid.)" 9 Atteinte de la jonction neuromusculaire, notamment la myasthénie "va- riabilité de la symptomatologie au-cours de la journée avec amélioration du déficit dans la ma- tinée et aggravation dans la soirée.

V-DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :

Myopathies héréditaires, notamment la dystrophie musculaire "DM" de Duchenne, DM de Becker, DM des ceintures, DM facio-scapulo-humérale, myopathies distales, myopa- thies à inclusion, etc.

Myopathies inflammatoires, notamment les polymyosites, les dermatomyosites, les myo- sites à inclusion.

, notamment les polymyosites, les dermatomyosites, les myo- sites à inclusion. www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com

, notamment les polymyosites, les dermatomyosites, les myo- sites à inclusion. www.Faculte-Medecine-Alger.com
www.Faculte-Medecine-Alger.com  Myopathies toxiques , notamment l'alcoolisme, la Cimétidine, les Corticoïdes,

www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com  Myopathies toxiques , notamment l'alcoolisme, la Cimétidine, les Corticoïdes,

Myopathies toxiques, notamment l'alcoolisme, la Cimétidine, les Corticoïdes, les Digita- liques, etc.

Myopathies carentielles, notamment l'ostéomalacie (défaut de minéralisation osseuse.)

Myopathies métaboliques, notamment les glycogénoses musculaires.

Myopathies endocriniennes, notamment l'hypo et l'hyperthyroïdie, l'hypo et l'hyperpara- thyroïdie et le syndrome de Cushing.

Anomalie de l'excitation membranaire, notamment la dystrophie myotonique de Steinert et les paralysies périodiques de l'hypo et de l'hyperkaliémie.

Atteinte musculaire associée, notamment avec les maladies du système et les néoplasies.

Atteinte musculaire associée , notamment avec les maladies du système et les néoplasies. www.Faculte-Medecine-Alger.com

www.Faculte-Medecine-Alger.com

Atteinte musculaire associée , notamment avec les maladies du système et les néoplasies. www.Faculte-Medecine-Alger.com