Vous êtes sur la page 1sur 3

Corrigé

Partie 1
X A  179,8
1. T = = XA – 179,8 suit la loi N (0 ;1).
1
P( 178  XA  182) = P( -1,8  XA – 179,8  2,2) = (2,2) – (-1,8) où (-1,8) = 1–(1,8)
alors P( 178  XA  182) = (2,2) + (1,8) – 1.
Avec les tableaux de valeurs on prend : (2,2) = 0,9861et (1,8)=0,9641 et on arrondit au
centième près : P( 178  XA  182) = 0,95 .

X B  180
2. U= suit la loi N (0 ;1).
B
2 X A  180 2
On a P (178  XB  182) = P(-2  XA – 180  2) = P( -  U  )
B B B
2
d’où P (178  XB  182) = 2 ( )–1.
B
2 2 2
0,98 = P (178  XB  182)  0,98 = 2 ( )–1  1,98 = 2 ( )  0,99 = (
).
B B B
Au vu du tableau de valeurs concernant la loi N (0 ;1), pour que 0,98 = P (178  XB  182),
2 2
on fait des approximations et on prend = 2,33 soit  . Soit en arrondissant au
B 2,33
centième près, 

Partie 2
Soit A l’événement « l’objet prélevé provient de la machine M A », soit B l’événement
« l’objet prélevé provient de la machine M B », soit C l’événement « l’objet prélevé est
conforme » et soit D l’événement « l’objet prélevé n’est pas conforme ».
D’après l’énoncé : P(A) = 0,4 ; P(B)= 0,6 ; P(D/A)= 0,05 et P(D/B) = 0,02.

1. P(A D) = P(D/A) × P(A) = 0,05×0,4 = 0,02.


P(B D) = P(D/B) × P(B) = 0,02×0,6 = 0,012.
D est la réunion des événements incompatibles A D et B D d’où
P(D) = P(A D) + P(B D) = 0,02 + 0,012 soit P(D) = 0,032 .
C étant l’événement contraire de D, P(C) = 1–P(D) soit P(C) = 0,968 .

2. Les événements A D et A  C sont incompatibles et ont pour réunion A alors


P(A) = P(A D) + P(A C) d’où P(A C) = P(A) – P(A D) = 0,4 – 0,02 = 0,38.

P(A/C) = P(C  A) / P(C) = 0,38 / 0,968 soit P(C/A) ≈ 0,393 .

Partie 3
1. La production étant très grande, une boîte de vingt est assimilé à un échantillon aléatoire
non exhaustif de taille 20, et on considère que Y donne dans cet échantillon le nombre
d’objets conformes.
p= 0, 968 est la probabilité pour qu’un objet tiré au hasard de la production soit conforme.
1– p = 0,032.
Y suit la loi binomiale ℬ (20, 0,968) ; Y ne peut prendre que des valeurs entières entre 0 et
20 avec, pour k entier compris entre 0 et 20 : P(Y=k) = C20 k
.0,968 k .0,032 20k .

2. Il s’agit de calculer P( Y = 20 ) et P(18 Y).


 P( Y = 20 ) = C20 20
.0,968 20.0,032 0 = 0,96820 d’où P( Y = 20 ) ≈ 0,522 .
 L’événement (18 Y) est la réunion des 3 événements incompatibles (Y = 18), (Y = 19)
et (Y = 20 ) d’où P(18 Y) = P( Y = 18) + P( Y = 19) + P( Y = 20).
P(18 Y) = C20 18
.0,96818.0,032 2  C20 19
.0,96819.0,032  0,96820 .
On obtient P(18 Y) ≈ 0,975 .

Partie 4

X m
La variable aléatoire T = suit la loi normale N (0 ;1).
0,092
1  c(t )
Avec 0 t, soit c(t)= P( - t T  t) = 2(t) –1 : 2(t) = 1 + c(t) et (t) =
2
On a ainsi c(t) = 0,9 pour (t) = 0,95.
Au vu des tables numériques, on considère que c(t) = 0,9 pour t = 1,645 .
Désormais on travaille avec cette valeur de t.

X m
0,9 = P( - t  t ) = P( -0,092 t X –m 0,0092t) = P( -0,092 t m– X  0,0092t)
0,092
d’où 0, 9 = P( X – 0,092 t m  X + 0,0092 t) avec t = 1,645 .

On a fait un prélèvement et on a obtenu x = 179,93 pour la valeur prise par X , avec le
coefficient de confiance 0,90 , l’intervalle de confiance de la valeur de m est [a ; b] avec
a= x – 0,092 t et b= x + 0,092 t.

Avec les valeurs approchées précédentes et en arrondissant, on prend :


a = 179,78 et b = 180,08.

Au seuil de risque de 0,10 l’intervalle de confiance de la valeur de m est [179,78 ; 180,08] .