Vous êtes sur la page 1sur 5

Bonjour à tous et à toutes.

Croire que la vie peut exister ailleurs, peut sembler farfelu…

Croire que de vivre sous la dictature manipulatrice de pouvoirs multiples et de plus, accepter ce fait comme une normalité, cela peut également sembler tout aussi farfelu…

Et pourtant, il semble que cette dernière croyance est bien acceptée dans la globalité de Notre Humanité…

Actuellement les résultats de toutes nos croyances sont très facilement observables. Car nous naviguons dans les conséquences…

Pour bien vivre, pourrions-nous également évoluer libres de toutes ces formes de pouvoir tels qu’ils soient? Ceci n’est que probable pourrait-on dire, mais n’oublions pas que toutes les prophéties apocalyptiques n’étaient que des probabilités qui ont pris le chemin de la peur et des croyances dans l’esprit d’une multitude de gens.

Résultats, plusieurs se sont dit : «Et si c’était vrai…» Ainsi le virus de la peur et de la croyance a fait son chemin.

Alors la réalité s’est façonnée sur les bases de la croyance pour ensuite se manifester. Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes les créateurs et créatrices de notre réalité présente. Mais il nous est possible également, de «dé-créer» les scénarios catastrophiques et les remplacer par autre chose de plus beau et merveilleux.

En ce qui concerne le Golfe du Mexique, vous verrez en annexe, l’exemple frappant de prophétie provenant d’un livre de science-fiction titré «Petrolium Petrolium», de l’auteur autrichien Gustav Meyrink. Cet écrit a pris le chemin des prophéties. Beaucoup l’ont lu…

Ce qui était un récit imaginaire réalisé par un être qui était

un critique impitoyable de la

par un être qui était un critique impitoyable de la médiocrité humaine, telle était sa perception

médiocrité humaine, telle était sa perception de l’être humain, a été perçu et cru pour une

réalité future, semble-t-il. Avec le temps, le virus a fait son travail. Une peur engendrée par un scénario fictif dans le passé et qui prend manifestation dans le présent.

La présente pétition peut être un geste concret pour passer à autre chose que des catastrophes. Nous pouvons dé-créer les scénarios catastrophiques en comprenant que ce n’étaient que des scénarios probables et non des réalités. Donc, nous n’avons plus à baser notre perception de la réalité sur des probabilités recrées par le mental humain qui est continuellement en dilleme dans ses polarités.

Pour terminer, en quelque sorte, cette pétition s’adresse tout simplement à nous-mêmes dans un temps futur. Cela mérite une attention particulière. Signer cette pétition signifie que vous avez choisi de faire quelque chose pour vous-mêmes et pour votre plus grand respect.

Ces êtres venus d’ailleurs, sont nous-mêmes venant d’un temps futur. La phyique quantique est de plus en plus en mesure d’expliquer cette nouvelle réalité.

Tous les temps se vivent simultanément et non de façon linéaire tel que nous percevons actuellement. Nous sommes des êtres multidimensionnels, mais nous n’en sommes pas tout à fait conscient(e)s. L’on parle beaucoup de «saut quantique», et bien, nous y sommes.

Il est venu le temps d’agir par nous-mêmes et pour nous-mêmes et de laisser aller tout ce qui nous incite à croire que nous n’avons pas le pouvoir de nous libérer de toutes les formes de

pouvoirs qui nous tiennent enchaîné(e)s dans une réalité illusoire que nous percevons pourtant comme étant la vérité absolue de notre réalité.

Il n’existe pas de réalité absolue, toute réalité peut être malléable dans son temps et son espace. Rien n’est ancré dans le béton comme on le dit si bien

Ayons foi en ce que Nous Sommes et nous saurons nous aider avec la Totalité de ce que Nous Sommes.

Louis Geary

(Concepteur de cette page web, CHI MDD-Golfe du Mexique) http://chimdd.webs.com/golfedumexique.htm

Annexe Petroleum! Petroleum! Deepwater et la prophétie de Meyrink Citation:

Gustav Meyrink Dans une nouvelle parue ou écrite en 1903, Gustav Meyrink avait prédit le désastre du Golfe du Mexique. Rien de moins… On en parle grandement sur le web. La coïncidence est en effet troublante.

Il n’existe pas – à ma connaissance – de version française de sa nouvelle. Je l’ai donc traduite avec un non-plaisir évident… Je déteste traduire…La version anglaise étant déjà une traduction de la version allemande, les coquilles sont nombreuses au départ, et l’écriture de Meyrink (du moins en anglais) est un peu … à l’image de l’homme. Et à l’image de la littérature d’alors.

Je qualifierais ce texte de Science-fiction plutôt que de prophétie. Il n’en reste pas moins que plus d’un siècle plus tard, cette histoire de savant fou aurait pu avoir pour « héros » Bristol Pétrovite… (sic).

Il vaut la peine de s’y attarder pour constater la grande évolution de l’Humanité en certains points. (sic).

Mais pour remettre les pendules à l’heure et à ceux qui ne peuvent lire en anglais, voilà l’occasion de vous faire une opinion sur le « prophète »… Et réfléchir à l’avenir d’une planète laissée aux mains de commerçants sans envergure et de politiciens dont les liens sont trop nombreux avec les marchands de « mort ».

Extraits de texte:

Citation:

Pendant ce temps, le pétrole coulait, exactement comme le Dr Jessegrim l’avait calculé, sans problème, des grottes souterraines au Mexique, dans la mer formant une couche brillante, devenant plus grande et plus dense, entraîné par le Gulf Stream, couvrit tôt le golfe en entier.

Les rives devinrent arides, et la population se retira vers l’intérieur du pays, vers les villes florissantes!

Citation:

Ce fut court et affable, même si il ne couvrit pas le sujet de la manière dont ils s’attendaient: «Si le pétrole continue de s’écouler au même rythme que précédemment, d’après mes calculs, d’ici 27 à 29 semaines, tous les océans sur Terre en seront couvert et, conséquemment, cessera toutes précipitations dans le futur. L’eau ne pourra plus s’évaporer. Dans le meilleur des scénarios, s’il pleut, il ne pleuvra que du pétrole.

Citation:

Le flux, d’abord quasi invisible ne sembla pas ralentir, au contraire, il augmenta d’une manière assez extraordinaire : la panique s’empara de l’humanité.

Source : Deepwater et la prophétie de Meyrink

l’humanité. Source : Deepwater et la prophétie de Meyrink Petroleum! Petroleum! Deepwater et la prophétie de

Petroleum! Petroleum! Deepwater et la prophétie de Meyrink

l’humanité. Source : Deepwater et la prophétie de Meyrink Petroleum! Petroleum! Deepwater et la prophétie de
Grand poète de l’ésotérisme, Gustav MEYRINK a écrit de nombreuses nouvelles et cinq romans, dont

Grand poète de l’ésotérisme, Gustav MEYRINK a écrit de nombreuses nouvelles et cinq romans, dont le célèbre « Golem », œuvre qui lui vaut une place d’honneur auprès des maîtres du genre fantastique comme Edgar Allan POE ou H.P. LOVECRAFT.

Quand l’ésotérisme s’immisce dans la fiction.

Gustav MEYRINK est le fils illégitime du baron Karl Warnbüller et de l’actrice Maria Wilhelmina Adelheyd Meier. Il habite Munich jusqu’à 13 ans avant de se rendre plus tard avec sa mère à Prague. Cette ville aura un impact considérable dans sa vie et son œuvre. MEYRINK raconte en effet que la veille de l’Assomption 1892, alors qu’il n’était âgé que de 24 ans, il décida de mettre fin à ses jours et juste au moment où il allait appuyer sur la détente il entendit un léger bruit : quelqu’un avait glissé un minuscule livret minuscule sous sa porte. Son titre était « La vie après la mort ». MEYRINK y vit comme un signe du destin. Il se mit alors à étudier la littérature occulte. La ville de Prague servira de cadre notamment dans nombres de ses nouvelles ainsi que dans « Le golem » et « La nuit de Walpurgis ».

De l’influence de l’occultisme et de ses mésaventures

S’il est un personnage qui a marqué à vie Gustav MEYRINK c’est bien le célèbre britannique John DEE [1527-1609]. Cet érudit aux multiples facettes [mathématicien, astronome, astrologue, occultiste] qui eut une vie pleine d’aventures extraordinaires le fascina et l’amena à l’alchimie. Voici ce que dit MEYRINK à propos de cette science occulte : « cet art secret qui permet à l’homme d’opérer la transmutation, de se métamorphoser soi-même en un être qui ne connaît jamais l’extinction de la conscience ».

Vers la fin du XIXème siècle, MEYRINK travaille dans des sociétés secrètes, étudie les sciences occultes et la parapsychologie. Il est co-fondateur et président de la Loge de l’Etoile bleue, société de théosophie. MEYRINK fut également un membre du célèbre "Hermetic Order of the Golden Dawn" à Londres.

Il n’est pas encore romancier mais il est déjà un observateur perspicace et ironique du

monde et

un critique impitoyable de la médiocrité humaine, ce qui lui vaudra des ennuis

de la médiocrité humaine , ce qui lui vaudra des ennuis [par ex. il critique les

[par ex. il critique les fondements de la culture occidentale européenne].

En 1889, avec le neveu du poète chrétien Morgenstern, MEYRINK établi sa propre banque, appelée Meier et Morgenstern. Mais trois ans plus tard, il est provoqué en duel et, presque en même temps, il est accusé d’escroquerie, plus exactement il est accusé de fraude et d’employer le spiritisme afin de tirer bénéfice des opérations bancaires. Il reste deux mois en prison [expérience qu’il décrira dans son roman le plus célèbre, « Le Golem »].

Finalement réhabilité, il doit tout de même mettre fin à sa carrière de banquier : il n’a plus sa place dans la société pragoise. Au printemps 1904, il quitte Prague. Il débarque à Munich en 1906. A l’approche de la Grande Guerre, ses écrits antimilitaristes passés le rattrapent. La presse nationale le dénigre et l’accuse d’être défaitiste et immoral. Le calme revient progressivement avec l’intervention de ses amis intellectuels que sont Wedekind, Mühsam et Heinrich Mann. Une nouvelle vie s’ouvre devant lui, car il remporte ses premiers succès littéraires. Le monde des finances l’a rejeté, le monde des lettres va bientôt le porter aux nues. L’épisode pragois de son existence s’achève par un nouvel espoir. L’écrivain a trouvé sa vocation.

jusqu’à l’écriture

Dans les années 1900, MEYRINK publie des nouvelles satiriques dans le magazine Simplicissimus, les signant sous le nom de famille de sa mère, MEYER. En 1908 son troisième recueil de nouvelles « Les figures de cire » est édité. MEYRINK commence en parallèle un gros travail de traduction : il s’attèle aux 15 volumes de Charles DICKENS. Il continuera de traduire jusqu’à sa mort, y compris des ouvrages occultes et même « Le Livre des morts » thibétains.

En 1911, il s’installe, avec sa femme et ses deux enfants, dans la petite ville bavaroise de Starnberg. En 1913, il publie à Munich l’ensemble de ses nouvelles. Deux ans plus tard, ses romans se succèdent, chaque fois influencés par l’ésotérisme : on sent l’empreinte de la Kabbale dans son premier roman « Le Golem » [1915], celle du yoga dans « Le visage vert » [1916], de la philosophie tantrique et des citations de Bo Yin Ra dans « La nuit de Walpurgis » [1917], du tao chinois dans « Le Dominicain blanc » [1921] et enfin de l’alchimie dans « L’ange à la fenêtre d’occident » [1927].

Grâce au succès du « Golem », il n’a plus connu de souci financier et sa popularité ne se démentira as de son vivant. Gustav MEYRINK s’est éteint en 1932 à l’âge de 64 ans.

Source : http://www.cafardcosmique.com/MEYRINK-Gustav,618

Centres d'intérêt liés