Vous êtes sur la page 1sur 1

Le Bangladesh a ratifi la Convention Internationale relative aux Droits de lEnfant

en 1990 et sest engag respecter, dfendre et promouvoir les droits des


enfants bangladeshis.

Mais avec prs dun tiers de la population ge de moins de 18 ans, plus de 3,2
millions de naissances par an, et une pauvret massive en dpit des progrs
accomplis, le Bangladesh fait face de nombreux dfis en matire de droits de
lenfant, tant dans les domaines de la sant que de lducation ou de la
protection.

Droit la sant
Le pays a enregistr de grands progrs en matire de lutte contre la mortalit
infantile. De 1990 2012, le taux de mortalit des enfants de moins de 5 ans est
pass de 144 41 dcs par 1000 naissances.

Concrtement, cela signifie que prs de 130.000 enfants de moins de 5 ans


meurent encore chaque anne de diarrhes et de maladies vitables telles que la
pneumonie, la rougeole ou la malaria. Un tiers des enfants prsentant des
symptmes de pneumonie ne sont pas amens au centre de sant pour
consultation. Linformation sanitaire de base est
extrmement faible, et le pays manque cruellement de
services pdiatriques et de personnel comptent.

Facteur aggravant : lheure actuelle, un enfant sur


cinq nait avec une insuffisance pondrale. La
malnutrition joue un rle important dans la mortalit
infantile et dans le dveloppement de lenfant. 41% des
enfants souffrent encore dun retard de croissance.

Laccs aux sanitaires est un problme


supplmentaire auquel font face les enfants. Dans le
pays, 55% de la population a accs des sanitaires dit
amliors (vitant tout contact entre lutilisateur et
les excrta). Dans un pays aussi densment peupl que
le Bangladesh, rgulirement confront aux
inondations, les installations sanitaires et leau
potable reprsentent un dfi d'envergure.

La sant des jeunes mres, cruciale pour les enfants, fait elle aussi lobjet
dimportants obstacles. A peine plus de la moiti des femmes enceintes
bnficient dune visite prnatale, et seule une femme sur trois accouche
entoure de personnel mdical qualifi. Le taux de mortalit maternelle reste
donc trs lev. A lheure actuelle, une femme sur 170 meurt en couche ou des
suites de sa grossesse/de son accouchement (contre 1/7500 en Belgique).