Vous êtes sur la page 1sur 3

Approche juridique de la famille

Plan du cours

1. Famille, parenté, filiation, des termes à définir

2. Le statut juridique des enfants mineurs

2.1. Le cas particulier des mineurs émancipés

2.2. Les droits et devoirs des parents

3. Le cas de l’adoption

4. Les différents types d’union et leurs effets juridiques

Bibliographie

Tous droits réservés – Célia Carpaye Tout reproduction, même partielle est interdite. Dernière actualisation : Février 2017

1. Famille, parenté, filiation, des termes à définir

Dans le droit des familles, il n’est pas toujours aisé de distinguer les notions de filiation, parenté, alliance.

La famille

Selon l’INSEE 1 , la famille désigne la partie d’un ménage comprenant au moins deux personnes :

! soit un couple vivant au sein du ménage, avec le cas échéant

son ou ses enfant(s) appartenant au même ménage ;

! soit un adulte avec son ou ses enfant(s) appartenant au même

ménage (famille monoparentale).

Un ménage peut comprendre zéro, une ou plusieurs familles.

La parenté

Sont considérés comme parents les personnes unies par les liens de filiation ou de mariage. La notion de parenté est toutefois assez

ambiguë, on peut lui trouver plusieurs significations. D’un côté, un sens juridique :

! Le Larousse définit la parenté comme une « relation de consanguinité ou d’alliance qui unit des personnes entre elles 2 ».

! On retrouve aussi la définition suivante : « lien juridique qui unit

des personnes ayant un auteur commun 3 »

1 https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1465

2 http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/parent%C3%A9/58146

3 P. Dubéchot, M. Rolland, DC4. Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles, Vuibert, 2008, p.203 Tous droits réservés – Célia Carpaye Tout reproduction, même partielle est interdite. Dernière actualisation : Février 2017