Vous êtes sur la page 1sur 62

LA MAGIE

..
ET

SES SECRETS

INSTITUT OSIRIS
LANGOIRAN (Gironde)
FRANCE
*
LA MAGIE La Chance et la Magie
ET
Le bonheur et la fortune sont plus près de nous
SES que nous ne le pensons. Assurément la lutte pour la
vie imposée à l'homme dès sa naissance est une rude
épreuve et particulièrement pour certains. Mais en y
regardant de ptès nous constatons que certains êtres
sont arrivés à des situations supérieures extrêmement
enviables après être partis de situations très modes-
tes. Des hommes éminents ont eu des parents qui
n'auraient jamais osé espérer pour leur fils ou pour
leur fille, la centième partie de la chance dont ils les
ont vus profiter. Dans toutes les sociétés et dans
tous les pays, il faut des hommes qui dirigent et des
hommes qui leur obéis.sent. Vous pouvez passer toute
votre vie dans une situation modeste et faire tout
comme un autre une vie heureuse. Mais il ne vous
est pas non plus interdit de chercher à prendre la
première place. Pour que la première place soit pour
vous, il suffit de peu de chose. Mais cette chose est
indispensable. C'est là une vérité que chacun de nous
sent au fond de lui-même. Certains trouvent tout
seuls cette puissance dont ils ont besoin. D'autres
INSTITUT OSIRIS ont « la chance » de rencontrer quelqu'un qui leur
LANGOIRAN (Gironde) donne « leur chance ». D'autres encore sont dans le
FRANCE
'
6 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 7

cas de cet homme dont parlait Jésus : « Le royaume fortune. avec le sourire. Comme il était sans emploi,
de Dieu est semblable à un homme qui avait entendu iJ décida d'exploiter lui-même cette mine qui hti était
parler d'une perle de très grand prix. Désireux de restée pour compte. Il lui semblait qu'une force le
la posséder, il vendit tous ses biens et l'acheta. » poussait. II trouva une bonne âme ~ui lui av~nç~ les
Aujourd'hui, dans la situation du monde moderne, quelques dollars dont il avait besom pou~ s 0~~11l~r.
vous pouvez avoir la perle. Vous êtes déjà sur le bon La mine se révéla être une remarquable mme d etam.
chemin. Et c'est ainsi que Patino, de pauvre qu'il était, devint
un des hommes les plus riches du monde.
*
**
Lorsque nous sommes poussés par le vent et qu'il *
**
souffle avec assez de force nous nous demandons Nous avons tous, non pas une chance, de la chance,
quand nous nous arrêterons. Il est des lieux où souf- mais « des chances ». Ces chances passent souvent
fle !'Esprit. A Lui la Force ne manque pas, car Il est à la portée de notre main plusieurs fois dans notre
la Force. Même si vous ne recherchez que la seule vie. Et même plusieurs fois par an, plusieurs fois
possession de la richesse vous devriez bien méditer par mois. Mais pour savoir se saisir de la chance, il
sur l'histoire de Patino, un des hommes les plus faut commencer par la voir, il faut savoir comment
riches du monde, le roi de l'étaih. A-t-il eu de la elle est faite. Regardez bien autour de vous ceux qui
chance ? C'est à vous d'en juger. On raconte de lui ont « .réussi ». Faites-les parler de leurs débuts.
qu'il était encaisseur dans son pays, la Bolivie, quand Presque toujours vous apprendrez qu'un certain jour
il eut affaire à un commerçant qui ne pouvait payer ils ont eu une certaine intuition qui leur disait: « C'est
une certaine somme qu'il était chargé d'encaisser. Ce par ici qu'il faut que tu passes. C'est cela qu'il faut
commerçant n'était pas de mauvaise volonté et il faire. > Vous pouvez, vous aussi, avoir de la chance.
offrit à Patino, en échange de sa dette, de lui donner
un terrain qu'il possédait. l'i lui affirma qu'il s'agis- *
sait d'une mine. Patine accepta par esprit de conci- **
liation et fut fort surpris quand son patron le mit à Un vrai secret est avant tout une connaissance. La
la porte pour avoir accepté une mine qui probable- connaissance d'un moyen qui permet de créer, de pro·
ment ne valait rien. Patino accepta cette mauvaise duire, de réaliser, de provoquer. Employez le mot
8 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGJE ET SES SECRETS 9

que vous voudrez et appliquez-le à ce qui vous fait II ne peut être question de vous révéler ici, en
le plus envie. Vous voulez créer de la joie, du plaisir, quelques pages, tous les secrets de la Magie. La
du bonheur, de l'argent, de la gloire. Pour chacune place est mal choîsie pour donner un enseigAement.
de ces réalisations, il faut un secret. Si vous savez Il n'est pas question non plus de révéler ici les soucis
comment vous y p~endre vous pouvez réussir. Si secrets des uns et des autres. Chamm epseigne chez
vous ne savez pas comment vous y prendre vous ne lui ce que bon lui semble et ce à quoi il croit.
savez ni par où commencer ni par quel bout finir. C'est pourquoi les réflexions qui sont faites ont
V dus tournez en rond avec votre désir en tête: Pour seulement le désir d'éclairer et l'intention de ne bles-
réussir, il faut savoir. Et pour savoir il vaudra mieux ser personne dans ses convictions. Mais nous som-
.vous mettre le plus tôt possible en relation avec ceux mes à une période de très grandes transformations.
qui savent. Car si vous deviez réinventer vous-mê'me Nous vivons dans un rnonde ,qui n'a (peu-être) jamais
les secrets découverts pa.r les hommes depuis qu'il en encore subi une aussi grande entreprise de « réor-
existe au monde votre propre vie n'y suffirait pas. ganisation » en un temps aussi court. Nous vivons
Et vous passerie(.'. votre vie à tourner en rond avec une époque où toutes les croyances, toutes les opi-
votre désir en tête ... nions, tous les modes de penser et toutes les techni-
Aussi pour réaliser ses désirs de tous temps ques sont en évolution. Tout est perpétuellement
l'homme s'est efforcé de comprendre les secrets de remis en question depuis cinquartte ans. Ce qui était
la Nature, les secrets de la vie, les secrets de Dieu. vrai hier ne l'est plus aujourd'hui. Et .çe que ,nous
Une mc:>ntre vous donne l'heure parce quelle a des considérons comme faux sera pettt-être vrai demai9.
aiguilles. Les aiguilles tournent parce qu'il y a des Les découvertes s'accumulent le~ unes sur les autres
rouages. Les rouages tournent parce qu'ils sont pous- et obligent les savants à une continuelle nécessité de
sés par un ressort. Le ressort fonctionne parce qu'une reconsidérer leurs théories. Les notions qui parais-
main l'a remonté et tendu. Lorsqu'un ressort est saient les plus assurées, les oi;dres qui semblaient les
détendu et qu'aucune rriain ne le remonte la ' montre moins discutables $ont b,attus en brèche. Il n'est pas
s'arrête. Ainsi les hommes se sont-ils efforcés de plus question de. dire : « je sais tout », que de dire :
comprendre les effets et les causes. Ils ont essayé « Je ne crois à rien. » Il suffit de confronter les
d,e s'adresser directement à la cause première. Ainsi affirmations officielles avec les faits teis que la
est née la Magie. Ainsi sont nées les religions. science permet de les contrôler.
10 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 11

Les religions ont pour but de guider les hommes Mais chacune donne une explication différente de
vers les destinées éternelles et les religions sont ceJies des autres. Même dans les églises chrétiennes
nécessaires pour les encadrer. II est pourtant dom- les croyances sont très diverses. Un habitant de Mars
mage pour certaines d'entre elles qu'elles ne se soient n'oserait probablement pas croire qu'on puisse faire
pas davantage intéressé au bien-être matériel de ceux dire aux mots et aux phrases des sens aus·si diffé-
qu'elles se proposaient d'aider. Elles se sont laissé rents. Pendant des siècles ces diverses églises ont
distancer par ceux qui se sont penchés sur les pro- passé le plus clair de leur temps à se déchirer entre
blèm~s de la productivité. Malgré tous leurs défauts elles. li faut reconnaître que l'union des églises serait
les matérialistes ont tout de même élevé le niveau bien nécessaire. II serait bon d'oublier ce qui divise
moyen de la vie dans les pays civilisés. et de construire un monde plus tolérant. Pourquoi)
Là où la mécanisation s'est développée l'existence tant qu'on y est, ne pas essayer de confronter les
I I

est plus facile qu'autrefois. Les discussions de théo- idées avec les découvertes de la science. Chacun y
logiens n'ont pas augmenté Je bonheur des hommes. gagnerait. La Magie et la Religibn sont sœurs jumel-
Les discussions byzantines ne font que dresser les les. EBes sont nées de la nécessité de faire face aux
hommes les uns contre les autres. On raconte qu'au mystères de la vie et de la Nature. Pourquoi des
moment où les barbares s'apprêtaient à détruire la sœurs nées des mêmes besoins et des mêmes néces-
ville de Byzance les moines discutaient pour savoir sités ne pourraient-elles se lier demain pour donner
quel était ·le sexe des anges. A quoi cela servait-il, aux hommes une meilleure compréhension de leur
je vous Je demande ? origine et de leurs destinées. Il est certain que des
Forces occultes ~ ou mal connues - existent. Les
* hommes intelligents qui les connaissent s'en servent
** tous les jours et dans tôus les pays du vaste monde.
Des centaines de religions existent à travers le Pourquoi ne pas s'en servir franchement, ouverte-
moi:ide. Chacune affirme à ses adeptes : « Je suis la ment, scientifiquement au lieu de s'en servir en ayant
seule, la vraie, 1 J'ui:iique~ la seul-e vrai·e religion. En l'air de ne pas savoir et de fermer les yeux. Ce serait
dehors de moi il n'y a pas de salut » et chacune tellement plus simple ...
explique à sa façon ce qui arrivera lorsque nous Au milieu des affirmations contradictoires quelques
serons tous dans un monde meiHeur. points de certitude existent. Nous avons redécouvert

J
12 LA MAGIE ET SES SECRETS
LA MAO 1E ET SES SECRETS 13
lentement d'immenses morceaux de la Science anti-
que. Le Temple enterré sous deux mille ans d'igno- facilement des idées fausses . Quand des générations
rance laisse apparaître aux yeux étonnés d'immenses d'hommes ont vécu dans des habitudes de pensée
blocs inattendus. Et des savants indiscutables s'éton- entachées d'erreurs, il est difficile de faire resplendir
nent en constatant qu'il y a cinq mille ans « on savait du JOUr au lendemain la vérité. En fait les églises
déjà cela... » chrétiennes o.nt assisté - malgré elles - et avec
Tous les savants sont d'accord pour reconnaître quelque étonnement - à l'éclosion d'une science
qu'il existe en nous et autour de nous de puissantes et énorme : la métapsychique. Cette science est une
immenses Forces que nos yeux aveugles ne discernent science comme les autres. Il ne peut plus être qµes-
pas. Poui-quoi faire tant d'histoires pour faire con- tion de soutenir le contraire. C'est-à-dire que c'est une
naissance avec elles. Puisqu'elles existent, et que science qui étudie un certain aspect de la création
d'autres s'en servent, pourquoi ne vous en serviriez et les comportements de l'homme en certains points
vous pas aussi pour votre plus grand bien ? Pour- mal connus de sa nature. On ne s'effraie plus de la
quoi - en notre siècle où la Nature nous a livré un chimie, on ne s'étonne plus de la physique, on ne
à un beaucoup de ses secrets - pourquoi ferait-on part plus en guerre contre les astronomes parce qu'ils
tant de mystères autour de la Magie, alors que cha- disent que la terre tourne. Pourquoi ·s'alarmerait-on
cun de nous est fabriqué de la même façon que les davantage de la métapsychique ? A part son nom
autres hommes et que nous sommes tous égaux qui n'est un peu plus long à prononcer, on ne voit
devant Celui qui nous a créés. La science appartient pas ce qu'on pourrait en redire. C'est ce qu'on fort
à qui la veut. Pourquoi n'en serait-il pas de même bien compris les Eglises chrétiennes et les autres
avec la Magie ? grandes religions. On ne peut plus empêcher des
hommes de vouloir regai-der les vérites en face. Et
*
** seuls quelques ignorants attardés continuent à soute-
nir des affirmations dépassées, que les découvertes
Les ignorants du moyen âge ont brûlé tellement de de chaque jour rendent de plus en plus improbables.
pauvres hommes après les avoir accusés de sorcelle- Car il n'y a que deux solutions : Une chose est vraie
rie que l'occultisme est encore considéré par certains parce qu'elle est démontrée par des faits. Ou elle est
comme une science démoniaque. On ne chasse pas si fausse parce qu'eHe repose sur des affirmations en
contradiction avec les faits. C'est pourquoi les gens
14 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 15

sérieux ont tout de suite pris comme une très haute qui sont justement dans cet autre · monde où nous
contribution à la Science l'ouvrage imposant du pro- irons un Jour. Mais les hommes ne sont pas toujours
fesseur Richet, lorsqu'il parut en 1923. Ce livre g'ros logiques... Et pµis au sein d'une même famille les
de hui cents pages venait de mettre en évidence la frères se prennent parfois aux cheveux pour se prou-
réalité objective de faits indiscutables. Beaucoup de ver leur bon droit. II en ·est de même des hommes
chemin a été parcouru depuis bientôt quarante ans. et de leurs partis pris. En vérité des mystères exis-
tent encore aujourd'hui parce que chacun veut impo-
* ser autour de l!..ti « ses » explications et « ses » affir~
** mations. Ne serait-il pas beaucoup mieux de partager
Les mystères ont existé dans tous les temps et ensemble les découvertes ?
dans tous les pays. Les religions ont toujours eu Puisque certaines méthodes donnent de bons résul-
pour mission d'expliquer les mystères : le mystère de tats pourquoi ne pas en profiter ensemble au lieu de
la vie et, plus impénétrable encore le mystère de la les· conserver chacun pour soi ? Nous ne sommes
mort. Car même de nos jours, beaucoup de choses plus au siècle de l'étouffement. Le mot d'ordre est
connues restent impénétrables à .ceux qui n'ont pas la avant tout qu'il faut progr·esser, aller de l'avant. A
clef 'qui les explique. Comme chacun le sait dans tou- condition, bien entendu, de ne pas vivre avec les yeux
tes les religions, les théologiens ont trouvé d'·excellen- ouverts et l'esprit fermé.
tes solutions à prôposer aux hommes. Le· grand mal-
heur est qu'ils n'en ont pas trouvé qu'une. On ,1p1e1ut *
dire que chaque religion a sa façon bien à ·elle d'ex- **
pliquer son affaire et d'affirmer des vérités qui Il est pour le moins étonnant de considérer la lutte
sont aussi incontrôlables que possible. Or, chose qui s'est poursuivie entre les tenants des religions
curieuse, le spiritisme, a vu se dresser contre ses par- officielles et les adeptes du spiritisme. Si les hommes
tisans une levée de boucliers. Le mot religion vient raisonnaient avec quelque logique ils auraient accepté
du mot latin religere qui signifie « relier ». Le spi- les théories spirites avec beaucoup d'enthousiasme.
ritisme pourrait bien exiger d'être considéré comme En effet les spirites affirment qu'ils apportent la
une religion puisqu'il permet aux hommes de se relier, preuve de la survie. Les religions affirment cette sur-
de se mettre en communication par l'esprit avec ceux vie, mais n'en donnent aucune preuve. Par conséquent
,.

16 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 17


les hommes d'église auraient dû sa1.fter à deux pieds Elles affirment que les morts sont partis dans un
sur cette offre de preuve et a~cepter d'en faire la autre monde et qu'ils se trouvent au ciel, en enfer
démonstration à leurs fidèles. Il arrive encore assez ou au purgatoire. Bien entendu, il est admis qu'il n'y
souvent que des savants de laboratoire peuvent a aucune raison de communiquer avec ceux qui sont
apporter une preuve matérielle au sujet de faits qui en enfer. Qu'ils aillent au diable... Mais elles nous
n'étaient pas encore très certains. Une hypothèse affirment que nous pouvons prier ceux qui sont au
avait été élaboré, une explication avait été tentée. Et ciel et intercéder pour ceux qui sont en purgatoire.
voilà que subitement un savant peut apporter la En prenant une telle position, les églises chrétiennes
preuve indiscutable de la vérité à laquelle on croyait ne font ni plus ni moins que de la magie, puisqu'elles
sans preuves ïormelJes. Il aur&it pu en être de même nous invitent à nous mettre en relation avec des For-
aux premières heures du spiritisme. Et depuis, des ces que nous connaissons très mal, que nous invo-
.hommes d'église auraient très bien pu - sans se quons en confiance et dont nous attendons du bien .
'diminuer - constater que des preuves parfaitement Nous aurions donc bien tort de nous laisser arrêter
défendables étaient données de la survie. Chacun y par des mots et des arguments que chacun fabrique
aurait gagné. Pourquoi pas ? Mais, pourquoi, déses- pour les besoins de sa cause. Les anciens croyaient
pérer. Les « frères séparés » finiront par s'unir. La eux-aussi à l'existence d'un monde meilleur - tout
vérité finit par triompher de tous les obstacles. La au moins à l'existence d'un monde différent. Les
meilleure façon de prouver aux hommes qu'ils ont chrétiens espèrent aller au ciel, les musulmans atten...
un esprit en eux, c'est encore de le leur mo'ntrer. Ce dent Je paradis d'Allha et toutes les autres religions
n'est pas difficile. affirment elJes-aussi qu'il y aura une autre vie dans
laquelle les bons seront ·récompensés et où Jes
*
** méchants seront punis. Au-delà des mots, au-delà des
La survie existe dpnc puisque les religions et le explications plus ou moins fantaisistes, iJ y a une
spiritisme sont d'accord chacun de son côté pour en réalité à laquelle nous devons croire : nous ne mour-
affirmer la réalité. Les églises chrétiennes enseignent rons pas complètement et il existe près de nous,
un dogme qui pourrait tout aussi bien être un dogme autour de nous, à Ja portée de notre main, une puis-
pour les spirites : la croyance à la « communion des sance dont nous méconnaissons la réalité. Cette puis-
saints ». sance se met au service de ceux qui savent aller à
eUe.

2
18 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 19

Que vous apparteniez à une religion où lt une autre homme disparut dans la foule. Quelques instants
l'essentiel pour vous, n'est-il pas de faire une belle après la jeune fille arrivait à la porte indiquée. Elle
vie ? Et comment feriez-vous une belle vie si vous ne frappe; on ouvre; elle entre et propose ses services.
tiriez pas parti des Forces que votre Créateur a pla- Mais oui, lui dit la dame, je cherche en effet une
cées près de vous pour vous aider ? Ce n'est pas en femme de chambre. Celle que j'avais vient de me
fermant les yeux que vous pourrez voir. Ce n'est pas quitter il y a quelques instants sur un coup de tête.
en refusant le service de l'Esprit que vous vous Mais dites-moi, mademoiselle1 qui donc a pu vous
élèverez. dire que j'avais besoin de vous ? j e n'ai encore pré-
venu personne. p,ersonne ne sait que j'allais avoir
*
** besoin de quelqu'un. Comment avez-vous su ? ... -
Au début de notre siècle, il se racontait dans les Oh, dit la jeune fille en désignant un cadre ,contenant
cercles catholiques une petite histoire très révéla- un portrait, c'est ce jeune homme qui m'a abordée
trice. C'est celle d'une jeune fille pauvre qui venait dans la rue, il y a quelques instants et qui m'a dit
de perdre sa place et son gagne-pain. Il lui restait de venir vous trouver. -- Ce jeune homme était mon
quelques sous en poche. Elle entra dans une église fils, en effet, mademoiselle, mais il est mort depuis
et demanda à un prêtre de vouloir bien dire pour elle près de dix ans. Par quel miracle pourriez-vous
une certaine prière aux intentions des « Ames du l'avoir rencontré ?.,. » Alors la jeune fille raconta
Purgatoire » et en particulier, pour l'âme la plus comment elle était entrée dans une église, comment
délaissée, la plus abandonnée du purgatoire. Cette elle avait demandé une prière pour l'âme la plus
prière fut dite et la jeune fille partit après avoir délaissée du purgatoire, et comment sortant de là
demandé au Ciel de l'aider à trouver une autre place elle avait rencontré le jeune homme qui l'avait si bien
où elle pourrait vendre son temps et sa peine. Pr,es- renseignée... La vieille dame fondit en larmes en
que tout de suite elle fut abordée dans la rue par un entendant ce qu'on lui racontait au sujet de son fils.
jeune homme qu'elle ne connaissait pas et qui lui dit : Elle ouvrit ses bras à la jeune fiUe qu'elle regarda
« Vous cherchez du travail, mademoiselle ? Allez désormais c0mme sa propre fille et qu'elle logea dans
donc à telle adresse, non loin d'ici. Vous y trouverez sa maison.
une dame qui cherche une femme de chambre. Allez-y Cette histoir.e est peut-être vraie. Pourquoi ne le
tout de suite. Vous y serez très bien. » Le .ïeune serait-elle pas ? Dans le vaste monde, sous toutes
20 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 21

les latitudes, sous tous les climats, dans toutes les qu'il était de leur devoir de considérer de près des
religions, il se raconte des histoires semblables. Un phénomènes peu communs. Ils ont vite constaté qu.e
homme sur deux au moins peut raconter une histoire dans certains cas ces histoires pouvaient être exph-
extraordinaire, une histoire invraisemblable, une his- quées et rendues plus compréhensible3. Ils sont
toire incroyable mais vraie survenue dans sa famille , même allés plus loin. Ils ont compris et exr.liqué com-
à l'occasion d'un décès ou d'une circonstance inatten- ment il fallait s'y prendre pour obtenir des résultats
due. Ces histoires prouvent qu'il est possible - dans semblables. Désormais l'étude de ce que l'on a appelé
certaines conditions - non seulement d'établir des « les phénomènes supranormaux » n'est plus réser-
communications visibles ou invisibles avec ·des per- vée aux seuis prêtres des religions. Des rnvants qui
sonnages encore vivants, mais encore qu'il est possi- ont vu ,e xpliquent ce qu'ils ont vu. Après avoir com-
ble de réaliser ces communications entre des vivants pris ils explique.nt comment ils sont parvenus à créer
et des morts. A la fin du siècle dernier un très célè- des courants favorables. Ils disent aussi comment on
bre centre culturel de « prières pour les morts » s'est peut provoquer la chance en s'appuyant sur des For-
créé en France. Il n'y a qu'à voir la magnifique église ces créatrices de bonheur et de prospérité. Vous pou-
qui a été construite dans ce petit pays pour compren- vez, vous-aussi, comme les autres, avoir de la chance.
füe combien cette croyance à l'utilité des prières Pourquoi pas ?
« pour les âmes du purgatoire » a pu susciter d'in- *
térêt. **
* La résignation est une fort belle vertu. Pourtant
** elle ne répond pas aux nécessités de tous les tempé~
La métapsychique a été créée lorsque des savants raments et de toutes les circonstances. Se résigner est
o.nt bien voulu prendre au sérieux ces histoires extra- parfois la seule méthode idéale, la seule chose à faire
ordinaires, les passer au crible de la critique scienti- pour s'adapter momentanéi;nent à une situation diffi-
fique, pour comprendre en quoi et par quoi elles cile. Une per,s on11e âgée, un malade incurable, la vie...
étaient vraies. Des hommes habitués à faire des time d'une injustice, le survivant d'un deuil cruel ne
expériences de laboratoires, des mathématiciens habi- peuvent faire autrement que de se résigner. Souffrir
tués à jongler avec les chiffres; des médecins habi- avec résignation les coups du sort, la volonté du Ciel
tués à regarder vivre et mourir, des savants ont pensé ou la réparation d'une faute est une façon intelligente
1 -

22 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 23


de supporter l'épreu~e. Mais il ne peut être question *
aujourd'hui de créer des foJies de résignations col- **
le.ctives. De plus en plus d'hommes comprennent que Pour ouvrir une porte, il vous faut une Clef. Il en
la chance peut se créer. Ils voie.nt devant eux d'autres faut une aussi - et très particulière - si vous vou-
hommes qui réussissent parce qu'ils ont su trouver Je lez ouvrir la porte du monde invisible. Entre Je
moyen d'organiser les conditions de la chance. Ils monde visible .et Je monde invisible la frontière n'est
savent qu'il ne suffit pas aujourd'hui de se résigner pas plus épaisse qu'entre l'ombre et la lumière. Il est
et d'attendre que la ·chance vienne toute seule. Jl très facile de passer de l'une à l'autre. L'ombre suit
faut faire quelque chose. Il faut forcer Je Ciel à faire toujours Je Soleil. S'il n'y avait pas de Soleil if 'ny
le miracle ou Je contraindre à Je laisser faire. De plus aurait pa's d'ombre. Pourquoi resteriez-vous toute
en plus .nombreux sont les hommes qui veulent com- votre vie dans la nuit, alors qu'il est si facile de vous
prendre par , eux-mêmes comment ils pouaaient eux- laisser vivre dans la lumière du Soleil. A quoi tient
aussi utiliser les forces cachées de la Nature. Ils veu- la chance ? A quoi Hent l'échec ? A peu de chose.
lent savoir comment ils pourront appliquer ces forces Le Soleil se lève pour tous. Vous pouvez en pren-
connues ou mal connues à la solution de leurs pro- dre votre part. Vous pouvez ouvrir la porte du monde
blèm~s de vie. « Si tel autre que je connais à pu invisible. II n'y a pas plus de danger pour vous que
obtenir_ u?e bonne place et s'y maintenir, pourquoi de passer de l'ombre au Soleil.
ne fora1s-1e pas aussi bien ? Pourquoi tcile pernonnc
pas plus intelligente qu'une autre réussit-elle
mieux ? » Il n'y a souvent qu'une seule r~ponse. C'est
*
**
qu'elle a compris ou qu'on lui a appris. EHe a voul1u Les religions se donnent pour but d'aider les hom-
connaître. Elle a suivi les co.nseils donné5. Elle a fait mes s ur Je plan spirituel et leur promettent la récom-
ce q~'on lui, a dit d~ faire. Et le résultat s'est produit, pense dans un autre monde. Elles ont raison. Pour-
le miracle s est réalJSé, la Force inconnue a manifesté tant il y a ·eu des chefs religieux qui ont été très
sa puissance, !'Esprit a vaincu la matière. Il fallait préoccupés par Je bonheur des hommes en ce bas
q~e le ~ir~cle se pmdui se. La Foi bien comprise et
1
monde. Certains ont été des hommes très clair-
bien utihs.ee, la Foi agissante et inteIJigenne, la Foi voyants, des cerveaux pratiques et non les songe-
et la confiance ont fait déplacer la montagne. creux que l'on se plait trop à imaginer. C'étaient des
24 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 25

chefs qui savaient ce qu'est la lutte pour la vie et la née dans laquelle il était prévu de nourrir les corps
misète des hommes. De nos jours il semble que les et de les habiller. « Demandez et vous recevrez. » Il
matérialistes aient commis beaucoup d'erreurs. Ils s'agit de promesses fermes. Si nous n'en voyo.ns pas
ont tout de même eu le mérite de réaliser des machi- plus souvent la réalisation tous les jours c'est que la
nes qui soulagent le travail des hommes, aident à les plupart des gens ne savent pas « comment deman-
mieux nourrir, les mieux habiller, les mieux loger der ». Ils obtiennent ce qu'ils demandent et commen-
et les mieux soigner. Le progrès moral n'a pas tou- çent à avoir de la chance qUand ils savent comment
jours suivi le progrès matériel, mais à qui la faute ? il faut faire. Le S'ecret de t0ut succès est là; savoir
L'Esprit a pour mission d'aider le corps. La vérita- comment faire. Ce n'est pas difficile mais il faut
ble magie est avant tout une œuvre d'amour produite savoir. Et puisqu'il y a des hommes qui savent pour-
par le corps avec l'aide de !'Esprit. Il n'est pas quoi ne feriez-vous pas comme eux. Pourquoi
défendu de penser au corps et à son bo.nheur. Mais serait-il plus difficile pour vous de faire ce qu'ils
vous devez croire aussi aux fôrces de l'Esprit puis- font. On explique à un ouvrier comment marche une
que c'est lui qui a créé Je monde et qui le remplit. machine et il la fait marcher. On met cette machine
C'est lui qui vous conduira au bonheur. entre les mains d'un autre ouvrier et la machine con-
tinue à marcher. La machine passe entre les mains
* de tous les homtnes les· uns après les autres. Pour-
**
quoi seriez-vous Je seul à ne pas savoir ? Si q' autres
La métapsychique ne veut ni remplacer ni supplan- sont intelligents, vous êtes intelligent aussi. La Clef
ter les religions. Son but n'est pas de nous guider magique centuplait la puissance des prêtres d'Egypte
vers une destinée éternelle. Elle vise seulement à .nous il y a cinq mille ans. Lorsque vous l'aurez elle -trans-
expliquer comment nous pouvons profiter de ses formera aussi votre vie. Pourquoi une machine qui
découvertes pour améliorer notre vie d'ici-bas. Il n'est rend service aux uns ne rendrait-elle pas service aux
pas nécessaire d'attendre « un at.1tre monde » pour autres ? Puisque d'autres savent commander la
être heureux et trouver le bonheur. C'est dès ici bas chance vous le pouvez vous aussi. Puisque certains
que nous devons nous servir des moyens que .notre ont fait une belle vie, pourquoi continueriez-vous à
Créateur a mis à notre service. Le Royaume qu'an- vivre dans des conditions difficiles ? Pourquoi ?
nonçait Jésus avait pour base une charité bien orcton- *
**
26 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 27
-La Magie n'est pas un moyen de faire d~s miracles sa Loi pour qu'elle leur procure leur .nourriture. De
en dehors de toute loi naturelle. C'est simplement un même la terre ne s'arrêtera pas de tourner pour faire
moyen d'utiliser des forces qui sont da?~ la N a~ur~. plaisir. Mais si vqus êtes bien décidé à faire Je tour
Tout ce 'qui existe autour de nous - v1s1ble et mv1- de la terre - à pied, en voiture, à cheval, en cha-
sible ~ a été créé par le Créateur de toute~ choses. meau ou en bateau - personne ne pourra vous en
Si œs. forces sont très connues nous les trouvons empêcher. Vous pouvez donc très large.ment n10difier
« naturelles ». Et si elles ont été un peu moins et .commander le cours de votre destinée. A la nais-
bien étudiées jusqu'ici nous les qualifions très faci- '
sance de chacun de nous il y avait beaucoup d'étoi-
lement de « surnaturelles ». En toute vérité, qui donc ' les au ciel. Et pas seulement une bonne 'et un'e mau-
est certain de tout connaître ? Personne. Nous pou- vaise. Pour trouver Ja route du bonheur il faut savoir
vons cependant mettre en marche des forces qui sont comment faire. II faut avoir un Guide pour vous mon-
prêtes à nous rendre service. C'est déjà beaucoup. trer la route, votre route, celle qui conduit à votre
Pourquoi refuser de.,nous faire aider quand il est pos- bonheur.
sible de laisser faire. L'Esprit qui a créé le monde
peut tout aussi facilement transformer votre vi:. Vous
pouvez éviter de marcher et d'user vos souhers en Lorsque Pasteur commençait ses expériences sur
prenant un.e voiture. Mais il faut la voiture. Il faut les microbes il découvrait l'existence des infiniment
aussi accepter d'y monter. Ensuite tout devient sim- petits. JI ouvrait la porte à une longue série de tra-
ple... Il en est de même avec la Magie. Si vous ne vaux et de découvertes dans un mo.nde qui avait été
voulez pas commen,cer par le commencement vous jusque-là un immense monde invisible. jusqu'à lui les
n'arriverez à rien et nulle part. maladies des hommes et des animaux étaient consi-
dérées comme des accidents imprévisibles, des coups
*
** du sort contre lesquels personne ne pouvait rien faire,
sauf se résigner. Mais Pasteur avait appris à regar-
Vous ne pouvez empêcher le temps de passer. der et à voir. C'était à sa façon un véritable magi-
Vous pouvez cependant en fair:e ce qui vous plaît. cien. Il prouva que tout ce qui est vivant vient du
Tous les marins vous diront qu'ils vivent en tenant vivant: Cela veut dire que toute vie suppose l'exis-
compte du flux et du reflux de la mer. Ils subissent tence d'une vie ;mtérieure, une force qui existait
28 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 29

avant. Un œuf vient d'un oiseau et l'oiseau sort d'un lutte contre le monde invisible des microbes pour
œuf. II affirmait l'existence des microbes - comme donner une vie meilleure à des millions d'autres
d'autres affirment l'existence des esprits - parce hommes. C'est là une nouvelie forme de la Magie, une
qu'il les avait vu agir et parce qu'il en avait provo- Magie digne des plus grands magiciens de la grande
qué la naissance. Après les avoir regardés grandir il époque.
avait appris à les faire disparaître en les tuant. La •
**
vie ne se propage que par la vie. Pas de germe, pas
de vie. Mais la vie prend toutes sortes de formes et Vous pouvez rire de ceux qui disent que les scien~
ce n'est pas parce que nos yeux ne voient pas et que ces magiques font devenir' fou. Songez à la somme
nos oreilles n'entendent pas que Ja vie n':existe pas considérable de travaux qui a été faite par les hom-
près de nous, et autour de nous. mes qui ont créé le monde scientifique , dans lequel
Malheureusement les h0mmes sont aveugles et pçu nous vivons. Si le cerveau devait'éclater parce qu'un
disposés à changer d'opinion. Lorsque Pasteur homme pense pour trouver la solution d'un problème,
annonçait qu'il avait ouvert la route vers la décou- les asiles de fous abriteraient beaucoup de savants.
verte d'un nouveau monde invisible les savants de Et le monde où nous vivons serait encore à l'état
son époque se moquaient de lui. On traitait de rêveur sauvage tel qu'il était aux .temps préhistoriques. Ce
et de maniaque celui qui devait révolutionner la n'est pas le travail de l'esprit qui fait devenir fou,
médecine et permettre de prolonger la vie humaine. en~ore moins la prière et l'approche des grands
Pourtant le monde invisible des infiniment petits esprits. La folie est bien plus souvent provoquée par
aJJait devenir de plus en plus grand. On allait décou- des dérèglements de la santé physique. C'est parce
vrir peu à peu des milliers de sortes de microbes, des que Je corps a été mal nourri, mal soigné, trop fati-
milliers de sortes de virus. On en découvre tous les gué que la folie survient. Pasteur n'était pas fou.
jours et on découvre tous les jours des moyens de les Bra~ly, l'inventeur de la T.S.F. n'était pas fou non
empêcher de nuire. Tous les jours ce monde invisible plus. Et pourtant qu'elle miraculeuse Magie que celle
livre de nouveaux secrets. C'est une nouvelle sorte qui permet aux hommes de se parler et de se voir à
d'Alchimi.e qui permet aux hommes de se défendre des distances considérables. Si on avait osé prédire
contre les ennemis invisibles qui provoquent les il y a seulement cent ans que de tels progrès allaient
maladies et. la mort. Des hommes ont pris en main la être faits pour révolutionner la vie du monde, celui
30 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 31

qui aurait fait oette prophétie aurait été, lui, enfermé « initiés » seuls savaient Hre et comprendre les symbo-
comme fou. Aussi .ne croyez pas ceux qui veulent les. La magie n'était pas pour tout le monde ... Il n'en
vous empêcher d'étudier les grands problèmes de l'es- est plus tout à fait de même aujourd'hui. De très gran-
prit et qui vous font peur :en vous menaçant des pires des :découvertes ont été faites depuis une centaine
catastrophes. d'années. Elles ont été faites parce que les hommes
vive.nt dans une plus grande liberté. Ils n'ont ·p lus
*
** besoin de se cacher. Ils ne risquent plus d'être brûlés
vifs comme sorciers. N'importe qui peut entreprendre
La Magie est restée très longtemps une science n'importe quelle sorte de recherche sans être autr~­
secrète. Secrète parce que ceux qui avaient pénétré ment inquiété. Si vous ne troublez pas l'ordre public
dans le Saint des saints - autrement dit ceux personne ne vous mettra en prison. Vous avez le
qui étaient en possession du trésor, - préféraient droit d'apprendre les secrets, tous les secrets. Les
le garder pour eux. Celui qui a découvert un trésor livres sérieux ne sont pas tous vendus sur la place
veut le garder. C'est huma:in. Si vous faites demain publique. Mais ceux qui les vendent ne risquent plus
une découverte elle ne sera pas complètement due au d'être condamnés. Et ceux qui les veulent peu-
hasard. Vc0us aurez travaillé pour la fair1e et U est Vlent les acheter sans crainte. On ne peut plus ·empê-
juste que vous en soyez récompensé. Et puis les hom- cher Ja vérité de se manifester. On a le droit de dis-
mes ne sont pas toujours reconnaissants pour la peine cuter de toutes les découvertes. La Magie ·est deve-
que l'o.n prend pour eux. Aussi vous n'aurez pas envie nue une science comme les autres. Les savants lui ont
de donner tout pour rien à ceux qui se pTésenteront donné un nom savant. Ils l'appellent : la métapsy-
à vous pour profiter d'une grande fortune -ou d'une chique.
grande découverte. Aussi très vite les hommes ont
*
**
compris .q u' ils ne pouvûent pas tout dire à tout :Je
1

monde. Ils se sont groupés en sociétés secrètes, en Personne ne saura jamais exactement ée qu'ont pu
associations d'hommes capables de conserver des être à travers les âges les rapports de la Foi et
1

secrets entre eux. Les secrets se transmettaient lente- de la Magie. II est certain qu'il y a eu de tout t.emps
ment de maître à élève. Et ceci se passait à une épo- interpénétration de l'un et de l'autre. Les prêtres
que où l'écriture n'était pas à la portée de tous. Les tiraient parti des découvertes les plus élémentaires
32 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 33
qu' ils av;:tient faites dans le domaine « naturel » pour *
exhorter leurs fidèles à mieux reconnaître la puis- **
sance des forces « surnaturelles ». Lorsque les prê- Nous sommes arrivés au temps de la Magie scien-
tres de Delphes faisaient rendre des -oracles · par la tifique. II n'est pas question de nier les rapports de
bouche de la Pythie, ils utilisaient un procédé natu- l'homme avec les Forces inconnues - ou mal con-
rel et le présentaient comme un procédé surnaturel nues - du monde spirituel. 11 faut constater seule-
puisqu'ils prétendaient que c'était Apollon qui don- ment que le domaine du « naturel » est de mieux en
nait lui-même ses directives. 11 est plus que probabl-e mieux connu, de plus en plus étudié, de mieux en
en effet que les prêtres avaient d'excellentes raisons mieux inventorié. Nous faisons mieux la délimitation
pour diriger dans un sens ou dans un autre le con- entre des forces qui ne s~opposent pas entre elles,
tenu des oracles et des horoscopes. Autant que pos- qui se complètent, et s'entraident tout en agissant
sible dans le s·ens qui leur paraissait le plus favora- sur des plans différents.
ble ... On n'est jamais aussi bien servi que par soi- II y a des activités qui rapportent et des oc~upa­
même. Dans certains temples où s'opéraient des tions fatigantes qui laissent l'homme dans sa misère.
miracles jl est probable que les cérémonies auxquelJes Etes-vous certain de tirer 'le maximum des forces qui
les malades étaient soumis devaient déjà être suffi- sont près de vous ? Qu'attendez-vous pour faire
samment efficaces pour créer Je « climat » dans lequel mieux ? N'êtes-vous pas aussi intelligent qu'un
la guérison pouvait se manifester. Qu'il y ait eu des autre ?
guérisons miraculeuses comme il s'en produit encore
*
**
de nos jours dans .certains centres de pèlerinages
n'est pas pour nous étonner. Mais à côté des mira- La peur existe souvent sans le danger. Autreme~t
cles authentiques, des miracles auxquel!es oh ne dit ce n'est pas un danger réel qui fait peur ma1s
trouve encore aucune explication, il y a toujours des seulement l'idée que nous nous faisons d'un danger
miracles, qui paraissent extraordinaires à ceux qui ne imaginaire. L'imagination se prend de p.anique e~ le
savent pas comprendre mais qui sont trê::; facilement corps se met à courir. La raison reste loin en arnère
explicables pour ceux qui ont appris à utiliser certai- et se perd à attendre. C'est pourquoi il faut lutter
nes lois naturelles peu connues et qui savent les contre la peur et regarder la vérité en face. Ce n'est
appliquer eux-mêmes. pas ]a connaissance des forces naturelles qui peut

3

34 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 35

vous rendre malade mais seulement l'idée que vous accident survenu ·en Amérique peut être connu en
vous en faites. L'étude des lois naturelles ne fait de Afrique quelques minutes plus tard. Il suffit qu'un
mal à personne. Mais il y a de ces gens qui ont peur opérateur dispose d'un certain matériel de radio et
de tout et vous n'y changerez rien. Le mieux est qu'il parle devant son microphone. Pas pl~s. Et. la
encore de vous éloigner d'eux car la peur est conta- vérité la plus certaine •est qu' il y a déjà crnq mille
gieuse. Et des groupements de gens qu~ ont peur 1 ans les prêtres d'Egypte savaient beaucoup de cho-
sont un défi à la raison. Fuyez-les. ses que nous ignorions jusqu'à ces dernières années.
Parmi ·elles, la Clef magique, leur permettait de cen-
* tupler leur puissance ·e t leur a donné un immense
** pouvoir qui a duré trois mille cinq cents ans. Soyez
Nous avo.ns en nous des facultés transc-endantes de ceux qui disent : « Je vieux savoir et je v·e ux
dont nous ne faisons souvent aucun usage. D'abord voir. » C'est là aujourd'hui la seule formule intelli-
parce que nous les ignorons. On ne nous a pas dit... gente, la seule grâce à laquelle vous serez vraim~nt
on ne nous a pas instruit. .. On nous a raconté des de votre temps au lieu de vivre à la rc::morque de
histoires qui n'avaient aucun rapport avec la simple théories toutes faites préparées par des ignorants et
vérité ... Et nous sommes si bien aveuglés que nous pour des ignorants à l'époque où la Science avait
n'osons pas croire qu' une telle puissance pourrait été mise dans les prisons de l'ignorance. P.ensez que
être à notre service... si seulement n?us \ voulions. Jes prêtres d'Egypte n'étaient pas fous ? Ils ont
Nous pensons que oe n'est pas possible ... que ce construits les plus grands et les plus beaux monu-
serait trop beau ... Et ceux qui sont aveugles disent ments du monde. La magie, ta vraie magie se prouve
aux autres que la lumière n'existe pas ... Alors il se par des œuvres : Tout bon arbre porte de bons
forme de véritables armées d'aveugles qui répètent fruits : les pyramides d'Egypte sont là pour attester
avec candeur : « Ce n'est pas vrai... ce n'est pas que ces hommes étaient intelligents.
vrai... ce n"est pas vrai... » Ils ressemblent, ces aveu-
gles, à des hommes qui ne sauraient pas que la *
T.S.F. a été inventée il y a cinquante ans et que **
de nos jours une nouvelle lancée sur lies ,ondes peut Tout est mystère autour de nous. Mais l'homme
faire sept fois le tour de la terre en une seconde. Un depuis cent ans qu'il cherche à connaître mieux la
LA MAGIE ET SES SECRETS 37
36 LA MAGIE ET SES SECRETS
vitesse de 107 000 kilomètres à l'heure, dans son
Nature dont il est sorti, l'homme commence à percer cours annuel autour du Soleil, qui lui-même se déplace
les mystères de son existence et de sa destinée. Pour à travers l'immensité, de telle sorte que la trajectoire
comprendre il ne faut pas seulement raisonner. Il faut de la Terre n'est pas une courbe fermée, mais une
regarder, il faut voir, il faut observer, il faut contrô- spire toujours ouverte. Notre globe errar.t n'est pas
ler. Une page de Camille Flammarion, le célèbre passé deux fois par le même chemin depuis qu'il
astronome nous éclairera très bien sur Io brouillard existe. En même temps notre globe tourne sur lui-
qui .nous environne et que les vrais savants s'effor- même en vingt-quatre heures, de telle sorte que ce
oent de percer : que nous appelons le haut à une certaine heure est
« L'illusion est la base peu solide de nos idées, de le bas douze heures plus tard. Ce mouvement diurne
nos sensations, de nos sentiments, de nos croyances. nous fait parcourir 305 mètres à la seconde à la lati-
La première et la plus fondamentale de ces illusions tude de Paris, 465 mètres à la seconde à l'équateur.
est l'immobilité de la Terre. L'homme se sent fixé au » Notr·e planète est le jouet de quatorze mouve-
centre de l'univers et a tout imaginé en conséquence. ments différents dont aucun ne nous est sensible,
Malgré les démonstrations de l'astronomie nous même ceux qui .nous touchent de plus près. Nous
avons beau chercher à voir, à toucher la vérité nous apercevons-nous, même, de 1' air que nous respirons,
ne le pouvons pas. Nous sommes, je suppose, à la 'fin de son poids ? La surface du corps de l' homme sup-
d'une belle journée d'été, l'air est calme, le ciel pur, porte un poids d'air de 16 000 kilogrammes, exacte-
et tout demeure absolument tranquille autour de ment contrebalancé par la pression intérieure. On ne
nous. Et pourtant, en fait, nous sommes sur une auto- se doutait pas de la pesanteur de l'air avant Galilée,
mobile courant au sein des cieux avec une vitesse Pascal et Toricelli. La science la constate; la nature
vertigineuse. Nos sens nous trompent sur tout. L'ana- ne nous la fait pas sentir.
lyse scientifique seule apporte queJqu2 lumière à » Cet air que nous respirons est traversé d'efflu-
notre ·esprit. ves variées que nous ignorons. L'électricié y joue un
» Ainsi, par exemple, nous ne sentons ri,en des rôle perpétuel dont nous ne percevons guère la mani-
mouvements formidables de la planète sur laquelle f·estation ·que p~ndant les orages, lors des violen-
nous avons les pieds. Elle paraît stable, immobile, tes ruptures d'équilibre. Le Soleil nous envoie cons-
avec des directions fixes : haut, bas, gauche, droite... tamment des radiations magnétiques qui, à 150 mil-
etc. Or, elle court dans l'espace et nous emporte à Ja
38 LA MAGIE 'ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRET~ 39

lions de kilomètres de distance, agissent ici sur l'ai- que ·soit son nom, vous arrive-t-il souvent de pen~er
guille aimantée, sans que nos sens décèlent cette à lui ? Si on vous disait qu'il existe un moyen sim-
action. Il y a autour de nous des vibrations, des mou- ple p.our co.nsulter « l'ange gardien » et pour se lais-
vements éthérés ou aériens, des forces, des choses ser aider par lui..: Ne riez pas. Il y a mieux à faire
invisibles, que .nous ne percevons pas. C'est là une pour attirer la chance. Cette chance qui est très près"
affirmation d'ordre absolument scientifique et incon- de vous et qui viendra vers vous quand vous la vou-
testablement rationnel. d11ez. Mais il faut que vous fassiez quelque chose
pour aller vers e lle.
* Sinon pourquoi viendrait-elle à vous '? Pourquoi
** l'ange gardien se mettrait-il en quatre pour vous faire
plaisir si vous faites semblant de l'ignorer et si vous
j'espère au moins que la croyance aux ·e sprits ne
méprisez jusqu'à son existence. Pourquoi ? Soyez
vous fait pas peur. Nous sommes entourés par des donc logique au moins une fois dans votre vie. Et
êtres infiniment petits que nous ne voyons pas. Les faites connaissance le plus tôt possible avec oette
uns sont utiles pour notre vie iet les autres provo-
Force qui peut tant pour vous.
quent des maladies qui .nous conduisent à la tombe.
Nous sommes aussi environnés de radiations électri-
ques que nous ne sentons pas davantage. Le monde *
**
est plein de forces qui nous entourent et vous ne
devez pas vous en étonner. La vie est partout et les Les cimetières sont des lieux pour enterrer les
Anciens disaient : « Un seul Dieu, créateur de la vie, morts. Ce ne sont pas des lieux de rassemblement
se manifeste en toutes choses. » L'existence de votre pour des vivants. Le respect que nous devons aux
esprit, de votre « double » comme disaient les Egyp- morts ne nous oblige pas à aller vivre avec eux. Et
tiens, ne doit pas vous faire davantage peur que le si vous voulez prier pour vos morts - ou les prier
reste. Son existence a été enseignée depuis fort long- pour vous - il n'est pas nécessaire d'aller dans ~n
temps. Pensez-vous parfois à ce personnage que nos cimetière. Le monde invisible est beaucoup plus pres
catéchismes appellent « l'ange gardien » ? Vous le de vous puisqu'il est partout. Quel intérêt y a-t-il à
désignez peut-être sous un nom différent mais, quel aller la nuit dans un cimetière ? Aucun pour vous.
40 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 41·

Mais probablement que ceux qui y envoient les autres ordonné aux hommes d'aider tout ce qui peut aider la
y trouvent un intérêt. vie et défendu tout ce qui peut la diminuer. Les
C'est avec la peur que l'on peut le mieux domi- Cimetières sont faits pour les morts · et non pour les
ner .Jes hommes. On dit à des hommes : « Va au vivants.
cimetière cette nuit et près de tel tombeau tu trou-
veras un secret... » S'ils y vont ils y trouvent un *
**
paquet, en effet. Mais bien entendu ce n'est pas le
mort qui l'y a placé. Les morts ont d'autres inté- Les peurs sont communicatives. L'envoûtement
rêts que les vivants. Celui qui envoie un autre au aussi. C'est comme un microbe qui se transmet insi-
cimetière sait très bien ce qu'i1 y trouvera. Il a lu,i- dieusement de l'un à l'autre. S'il trouve un terrain
même posé le paquet derrière la tombe. Et il rit tan- favorable il prospère. S'il tombe dans un milieu qui
dis que l'autre se meurt de peur. En tous temps il y sait se défendre il ne fait pas de dégâts. Nous com-
a eu des hommes qui faisaient peur aux autres. Et mençons à savoir comment se transmettent les micro-
comme en échange du paquet il faut laisser une bes et comment ils propagent les maladies. Nous
offrande, le malin sorcier passe aussitôt après pour commençons aussi à savoir comment on les empêche
J~ ramasser. Ne faut-il pas que tout le monde vive ? de nuir·e. JI en est de même lorsqu'il s'agit de ces
Heureuseplent nous sommes à une époque où les radiations spiritueUes qui émaµent d'un mauvais.
hommes commencent à ne plus avoir peur. Ils veu- homme. Les anciens chassaient les démons ·en faisant
lent vivre dans la lumière. Ils veulent comprendre des prières et des exorcismes. Mais il est encore
comment les choses se passent. Ils veulent voir. Ils mieux de -savoir comment se préserver des envoOtc-
savent que peu à peu les secrets de la vie se décou- ments. Un médecin se lave les mains entre deux con-
vrent et se transmettent. Ils ne veulent plus aller la sultants, afin que les microbes de l'un ne vienne pas
nuit faire des cérémonies dans les cimetières parce donner la maladie à l'autre malade. Il est très possi-
qu'ils pensent que ce qui est vrai n'a pas besoin ble de se tenir éloigné de œs sortes de radiations
d'être caché. Les hommes savent depuis longtemps malsaines que l'on nomme envoûtement et que la
qu'il n'est pas permis de verser le sang pour des pra- métapsychique connaît très bien. Il suffit de faire ce
tiques diaboliques. La vie est ce qu'il y a de plus qu'il faut pour que la transmission ne se produise pas.
sacré au monde. Toutes les religions supérieures ont Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Avec les
42 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 43
connaissances acquises ces dernières années vous ne bien connues, mais qui donnaient - parfois - les
serez envoûté - et vous ne resterez envoûté - que si résultats qu'on attendait d'elles. Il ne peut être ques-
vous le voulez bien. Et pas plus longtemps. .Ce n'est tion d'expliquer ici comment s'obtiennent des envoû-
pas parce que quelqu'un vous aura jeté un sort que tements. On ne met pas entre toutes les mains les
vous devez fataleme.nt en supporter les effets. Il suf. produits toxiques qui peuv,e nt conduire des hommes
fit de savoir comment vous devez vous y prendre pour au tombeau. Et si dans cèrtains cas, il est permis de
vous « délier ». Et ce n'est pas difficile ... quand on favoriser des envoûtements d'amour, il est indispen-
sait. sable de prévenir ceux qui cherchent à entraîner
leurs semblables dans les souffrances. Il existe une
*
** Loi bien connue des occultistes. Elle se nomme : lél
Loi du choc en retour. En d'autres termes cela veut
Certaines personnes ne s'intéressent à la Magie dire que si vous lancez une pierre en l'air vous avez
que parce qu'elle ont envie d'envoûter quelqu'un. II y beaucoup de chances pour qu'el1e vous retombe sur
a deux sortes d'envoûtement : l'envoûtement œamour le nez ... Essayez de faire un peu de bien. Ne cher-
quand il s'agit de se faire aimer de celui ou de celle chez jamais à faire du mal. Il pou~rait vous en coûter
qui ne vous aime pas. Et puis malheureusement, il y très cher.
a aussi cet envoûtement de haine quand le but désiré
est de voir altérer la santé ou Ja situation de celui *
**
que l'on déteste. Ces pratiques se sont très répandues
en France depuis le moyen âge. Mais elles existaiént Le choc en retour suppose que votre vœux, votre
déjà dans ]'Antiquité. On a découvert dans les ruines souhait, votre désir, est parti vers le but que vous
d'Athènes une figurine ne présentant aucune équivo- lui avez assigné. Mais au lieu de faire du mal, il a
que et qui montre comment dès cette époque on pra- été rejeté. A la place de la chair, il y avait un mur,
tiquait un envoûtement. Dans l'histoire de tous les un bouclier, une défense invincible. Et votre flèche
pays il se raconte des faits qui prouvent que ces pra- fait demi-tour. Elle revient vers vous et vous trans-
tiques étaient répandues. De tous temps, il y a eu des perce... Tant pis ...
hommes et des femmes qui cherchaient à forcer le
destin en s'appuyant sur des forces plus ou moins
•••
44 LA MAGIE ET SES SECRETS
LA MAGIE ET SES SECRETS 45
Il est fort dangereux de vous en prendre à n'im-
porte qui. Si vous marchez sur le pied d'un boxeur vous. En les imitant, en essayant d'apprendre ce
et si vous lui présentez des excuses, il sera le pre- qu'ils savent et de faire ce qu'ils font vous deviendrez
mier à vous plaindre de ne pas savoir regarder devant capable de les aider dans leurs travaux. En vous éle-
vous. Mais si vous avez fait exprés de lui faire mal vant jusqu'à eux - au lieu de penser à les faire des-
et qu'il s'en rend compte il se pourrait que ·ses poings cendre jusqu'à vous ..,.._ vous serez un jour en mesure
soient plus forts que les vôtres et quiil vous envoie de les remplacer. Et si vous devez prendre Jeur place
mordre la poussière avec une ou deux côtes cassées. ce sera en tout bien et tout honneur.
Dans le domaine de l'envoQtement, il en est de même.
Certains hommes sont suffisamment bien fit'nlés, *
**
mentalement, spirituelJement, pour que vos petits
vœux de malheur les laissent indifférents. Il se peut Vous voudriez tout de même comprendre comment
aussi que vous les ayez jugés très mal. Dans le se transmettent les envoatements ? Ce n'est pas si
domaine où ils agissent ils fcmt peut-être beaucôup facile à expliquer en quelques mots. Pourtant vous
de bien. Ils sont entourés de l'affection et cle la véné- savez qu'il ya des gens avec qui vous vous sentez
ration de quelques fidèles et ces amis leur font une en sympathie et d'autres avec lesquels vous vous sen-
véritable garde du corps contre laquelle vous ne ferez tez mal à votre aisie. Avec les premiers tout est simple.
jamais rien. Beaucoup de chefs religieux ou politi- II n'est pas nécessaire de parler pour se comprendre.
ques sont ainsi à l'abri de toutes possibilités d'en- Un simple geste, un regard, une rougeur, une hésita-
voûtement. Les idées généreuses qu'ils cherchent à tion, traduisent tout un état d'âme. Parfois même ces
répandre autour d'·eux, Ja sérénité de leur âme, la mouvements physiques imperceptibles sont sans inté-
confiance absolue qu'ils ont dans la légitimité de leur rêt. On se comprend sans parler, on sait. Ce que l'on
f!Iission, Je désintéressement qu'ils professent pour appelJe des affinités de sentiments et d'idées, ces res-
les honneurs· ou les profits~ font que nul ne pourrait semblances profondes que l'on sent avec cette partie
les atteindre. Ils sont à l'abri de tous dangers. Regar- la plus immatérielle de soi-même, produisent de véri-
dez comment ils vivent et efforcez-vous de les imiter. tables communications de pensée, de très authenti-
Ainsi vous repousserez vous-même toutes les tentati- ques communications d'état d'âme. Ces communica-
ves mauvaises qui pourraient être dirigées con-tte tions ont lieu spontanément, toutes seules, sans effort.
Mais ces communications peuvent aussi être provo-
• 46 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 47
quées~ elles peuvent être réalisées volontairement. cience de la force que vous pourriez avoir à votre
Lorsque la pensée est appliquée longuement à la service et dont vous ne tirez aucun p rofit ? Non, pro-
. poursuite d'un but, il est très rare qu'elle ne l'attei- bablement. Pourtant, avant d'envisager l'avenir vous
gne pas. La partie I~ plus immatérielle de vous-même pourriez et vous devriez bie.n profiter déjà du présent
possède une puissance que vous ne soupçonnez pro- 11 existe une force gigantesque prête à vous être
bablement pas. Si vous saviez la diriger convenable- utile. Elle est en mesure de vous donner un immense
ment elle vous renseignerait sur ce qui se passe à pouvoir dès aujourd'hui. Elle peut vous donner la
l'autre bout du monde. Il est permis de penser que première place partout où vous la voudrez. Il n'est
les prêtres d'Egypte n'avaient pas fait eux-mêmes le pas question encore une fois de ce qui pourrait peu t-
tour de la terre et qu'ils n'Çtaient jamais alJés dans êhe vous arriver demain, mais de ce que vous pour-
les astres. Et pourtant les connaissances qu'ils possé- riez commander aujourd'hui même si seulement vous
daient, remplirent d'étonnement et d'émerveillement étendiez la main. C'est bien le cas de dire : Pour
des savants indiscutables. Les prêtres d'Egypte léussir il faut avoir ce qu'il faut et s'en servir. Tout
avai·e nt fait le tour du monde visible et du monde est là. Ne voyez vous pas autour de vous des hommes
invisible parce qu'ils possédaient le moyen de tout qui semblent obtenir tout ce qu'ils deniand-ent ? En
comprendre et de tout savoir sans avoir besoin de se prenant les mêmes moyens pourquoi n'obtiendriez
déplacer pour y aller voir. II leur suffisait de deman- vous pas les mêmes résultats ? C'est à vous de savoir
der. Demandez et vous recevrez. Frappez à la porte et ce que vous voulez et si vous voulez seulement pren-
on vous ouvrira. » La Clef magique leur ouvrait la dre la peine de demander.
porte du monde invisible.
*
**
*
*"'
11 est raconté dans la Bible une histoire des fils de
Vous aimeriez connaître votre horoscope et savoir Jacob qui étaient partis pour le pays d'Egypte afin
ce qui va vous arriver demain ? C'est un désir très d'y chercher du blé. En route, ils avaient vendu leur
légitime. Et il y a bien longtemps que les hommes frère Joseph à des marchands d'esclaves. Ce frère
ont trouvé le moyen de dévoiler l'avenir. II n'y a rien après u.ne série de bons et de moins bons moments
de nouveau sous le soleil. Mais avez vous pris cons- était devenu un très grand personnage dans le palais
48 LA MAO IE ET SES SECRETS
LA MAGIE ET SES SECRETS 49

de Pharaon. C'est lui qui avait expliqué le fameux objet précieux entre tous était tout simplement une
rêve des sept vaches grasses et des sept vaches mai- certaine « coupe » qui permettait à Joseph de devi-
gres. Il savait donc lire l'avenir. Un avenir qui aIIait ner l'avenir. Vous lisez bien : deviner l'avenir. La
s'étendre sur sept années de bonnes récoltes et sept prédiction de l'avenir n'était donc pas une action si
autres années de mauvaises récoltes. A cause de son méprisable et si dangereuse, puisque le grand minis-
don de ~oyance et par son habileté il avait conquis tre de Pharaon s'en servait tous les jours. Cette
la confiance du Pharaon, roi de l'Egypte. Il était « Magie » ne rendait pas fou. En ce temps-là elle
devenu un de ses tout premiers ministres. C'est lui permettait de devenir ministre. Pourquoi ne vous
qui était chargé des approvisionnements et des réser- aiderait-elle pas aussi aujourd'hui ?
ves de grains, une sorte de ministre de lagriculture. •
**
C'est vers lui que ses frères revinrent lorsqu'ils eurent
besoin de blé pour remplacer celui qu'ils ne trou- Si vous payez quelqu'un pour qu'il vous dise ce
vaient plus dans leur propre pays. II arriva que que sera votre avenir, vous le payez certainement trop
Joseph reconnut ses frères et ne fut pas reconnu cher. N'est-il pas infiniment plus simple d'être vous-
d'eux. Aussi il leur fit donner du blé, mais en leur mêrne votre propre devin ? On n'est jamais aussi
faisant promettre de venir la prochaine fois avec leur bien servi que par soi-même... II ·existe bien des
plus jeune frère, un certain Benjamin que ·le vieux méthodes pour connaître l'avenir et pour se préser-
Jacob n~avait pas voulu laisser s'en a11er depuis qu'il ver des maux que le Ciel nous ·envoie. Les Egyptiens
a.vait perdu joseph. Aussi l'année suivante lorsque les possédaient un moyen presque infaillible entre leurs
fils de Jacob eurent besoin de blé, ils durent amener mains expertes. Grâce à la Clef magique, ils voyaient
avec eux ce jeune Benjami.n. La Bible raconte avec avec les yeux de l'Esprit. Qui vous empêche d'utiliser
beaucoup de détails comment le grand ministre le même moyen et de faire .confiance à ta force qui
Joseph s'y prit pour jouer une mauvaise farce à ceux leur donnait une si grande puissance ? Lorsqu'un
qui l'avaient vendu comme esclave quelques ·années « postulant » avait été « initié » il ne craignait
auparavant. Et comment il les obligea à venir lui aucune des formes de l'adversité. Il savait comment
présenter éviter le mal et comment attirer le bien. La puissance
. . des excuses. Pour les confondre, il leur dont il disposait était considérable. Ne vous étonnez
avait fait donner du blé mais il avait fait cacher un
objet fort précieux dans le sac de Benjamin. Cet pas si les prêtres égyptiens ont tenu en mains une

4
50 . LA MAGIE ET SES SECRETS
LA MAGIE ET SES SECRETS 51
civilisation qui a duré plus de tr~nte-cinq siècles. La L'étude de l'astrologie, c'est-à-dire la connaissance
décadence a commencé à l'arrivée des barbares. Mais de l'avenir par l'étude des astres était très en faveur
ceci est une autre histoire. Une histoire que tout le chez divers peuples anciens. De nos jours, !"astrologie
monde oublie ... . Heureusement que les pierres ont est devenue l'astronomie. Des hommes pensent à par-
bien conservé les dessins qu'on y avait gravés. tir pour la lune. Bien entendu, il existe aussi un cer-
tain nombre d'astrologues qui ne manquent pas de
*
** talent. Mais - car il y a un mais ... ~ vous imagi-
Ne mettez pas toujours tout sur le même plan. Les nez-vous le temps qu'il fa'ut passer rien que poûr
vérités contrôlables et .Jes histoifes inventées de tou- établir « un thème astral » ? Ce sont des heures et
tes pièces sont .deux choses fort différentes. Il en est parfois des jours qu'il faµt employer pour faire des
comme du bien et du mal, du jour ·e t de la nuit, qui calculs compliqués. Alors on comprend - et on
sont aµssi opposés que le blanc et le noir. Ce qui est excuse ,- les marchands d'horoscopes en série. Sui-
vrai se prouve par des faits. Le soleil existe puisque va:nt que vous êtes né ·en janvi1e•r ou ·en juHlet, ils
vous le voyez briller. L'électricité existe puisque vous vous distribuent une histoire imprimée à la machine
voyez la lampe qui s'allume et le moteur qui tourne. et qui s'adapte à tous. Nous sommes au siècle de I~
Votre puissance spirituelle existe puisque c'est elle machine rotative à imprimer, n'est-ce pas ... Et pour le
qui est responsable de votre vie de tous les jours. prix que le client paie généralement, il est difficile de
EJie vous rend souvent service bien que vous n'ayez lui en donner beaucoup plus. Mais il arrive que cer-
pris jusqu'à présent aucun soin d'elle. Vous la traitez tains clients se recom;iaissent au milieu des images
comme ·Si elle n'existait pas. Et il faut que · l'Esprit passe-partout qu'on leur a données. II arrive tant de
qui vous anime soit bien généreux pour faire pour choses ...
vous ce que vous ne faites pas pour lui. Songez *
**
qu'il est le seul à v.ous aimer d'un amour parfaite-
ment désintéressé. Vous pourriez apprendre à le <<Les astres proposent. Ils n'imposent pas. » Cela
~ieux connaître. Je ne dis pas que ce soit une ques- veut dire en termes clairs que vous pouvez facilement
tion de reconnaissance. C'est une question d'intérêt. modifier le ·cours de votre destinée. Il y a bien des
façons d'interpréter les astres et on leur fait dire un
*
** peu ce que l'on veut. Il est bien admis que si les
52 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 53
astres ont décidé une chose qui vous convient mal, livre fermé, la vision à travers lespace et le temps
il vous est toujours possible de la modifier de telle deviennent des jeux d'enfants. Ces facultés ont vive.
sorte que la corvée se transforme en plaisir. Un ment étonné les premiers expérimentateurs. Et beau...
vo~age est toujours un voyage. Mais un voyage désa- coup de phénomènes métapsychiques ont· été classés
greab!e peut souvent être transformé en voyage parmi les phénomènes de « voyance », c'est-à-dire la
d'agrement. Tout dépend simplement du plaisir que possibilité de connaître les choses cach~es. Ensuite
vous savez y mettre et du plaisir que vou3 y prenez. cette « voyance » ·a été appelée « la cryptesthésie ».
Imaginez-vous bien en tout cas qu'il n'y avait pas C'est un bien grand mot. Il est vrai que la découverte
qu'une seule étoile au ciel au moment où vous êtes en valait la peine. Elle a été faite par des hommes
venu au monde. La terre est toute petite et dans Je ciel qui pour la plupart se disaient « matérialistes » et
immense il y a des milliards et des milliards d'étoi- qui étaient fort surpris en face d'une faculté mentale
les. Si on vous dit que vous êtes né sous une mau- qui permettait de voir et dont on ne savait où elle
vaise étoile vous pouvez répondre qu'il y en avait se logeait. C'est grâce à ces premiers chercheurs que
certainement plusieurs à côté et qui n'étàient proba- la métapsychique s'est formée peu à peu comme un
blement pas aussi mauvaises. Prenez donc les bonnes corps de connaissances qui s'affirme de j our en jo~r.
et s.erv~z-vous en. Les mauvaises, laissez-les pour
oelm qu1 vous propose un si mauvais horoscope. *
**
*
** L'hypnose - ou sommeil hypnotique -. ne fai\
pas devenir fou. Mais il est exact que le: « sujet >.~
Ce qui constitue l'hypnotisme c'est un ensemble de qui s'est laissé endormir devient un peu comme un
moyens qui permettent de mettre un homme ou une ïouet en tre les mains de son hypnotiseur. Vous pou-
femme dans « un état second » et de telle sorte qu'il vez avoir intérêt à savoir vous défendre contre les
devient .entièrement à la merci de son hypnotiseur. II dangers de l'hypnotisme. Le meilleur est certainement
s'agit d'une sorte de sommeil gui a été fort bien étu- de ne pas vous laisser endormir par n'importe qui.
diée depuis une centaine d'années. Durant ce som- D'un autre côté, c'est aussi un puissant moyer,i de
meil, les facultés de connaissances deviennent extrê- guérison entre des mains de spécialistes qui font des
mement vives. La lecture de pensée, la lecture d'un miracles. Le couteau est à double tranchant. Il est
54 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 55

indispensable de savofr s'en servir et de ne pas se mettre en mesure d'égaler en valeur n' importe quel
faire de mal. Avant d'essayer ne vous hâtez pas et jeteur de sort. Vous devez non seulement conna~tre
commencez par le commencement. Vous pouvez la puissance qu'il en;iploie mais vous mettre en eta ~
atteindre la haute puissance par des moyens beau- de défense. Ainsi les flèches empoisonnées se détour-
coup moins dangereux. Il en existe, heureusement. neront de vous et retourneront vers celui qui les
Mais c'est parce que celui-là a été mal employé - a lancées. Ne faites pas comme l'autruche. On dit
ou mal supporté - qu'on peut dire de certains hom- qu'elle met la tête sous son aile pour ne pas ~oi~ ~e
mes : « Il est devenu fou ... » danger. Vous avez intérêt à voir. Vous avez mteret
à savoir comment on peut vous nuire et comment
'* vous pouvez très facilement vous défendre. La Magie
** ne fait pas devenir fou. Ne deviennent fous que ceux
Ne mélangez jamais des choses qui ne sont pas qui se livrent à des pratiques dangereuses. Ap~renez
mélangeables. Ce n'est pas parce qu'un homme s'est plutôt à vous défendre contre les dangers qm vous
laissé hypnotiser et qu'il est devenu le jouet d'un menacent. Le pire de ces dangers est certainement
autre homme que tous les occultistes sont des gens ]'ignorance dans Jaquelle :ous vous trouvez pe~t-êtr~.
malfaisants. Votre médecin vous soigne de son mieux Lorsque vous aurez appris, lorsque vos yeux s ouvri-
en vous donnant des remèdes que vous seriez inca- ront, lorsque vous saurez voir avec les yeux de l'Es-
pable de fabriquer. Il commet parfois des erreurs. prit, alors, vous aussi, comme les prêtres d'Egypte,
Pourtant il guérit beaucoup de ceux qu'il soigne. vous ne craindrez plus aucune des formes de l'adver-
Vous devez lui faire confiance parce qü'il fait de son s ité. Il faut savoir différencier le vrai du faux et le
mieux pour vous soulager dans votre souffrance. Il bien du mal. A ce compte et à ce compte-là seule-
en est de même lorsqu'on parle de l'hypnotisme. Vous ment vous saurez comment vous y prendre pour avoir
pouvez vous laisser hypnotiser par un médecin de la chance.
sérieux ou un guérisseur compétent. Tant que vous *
**
serez entre les mains d'un honnête homme vous n'au-
rez rien à craindre. Pourtant vous avez intérêt à On se demande pourquoi certains chrétiens disent
savoir comment vous préserver des dangers. Vous tant de mal des talismans et des amulettes. Dans des
avez intérêt à connaître .une bonne méthode pour vous centres de pèlerinage comme Lourdes, il se vend des
56 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 57
t.o nnes de médailles tous .les ans. Bien entendu il ne métal quelconq~e dans ':'otre poche. Il faut qu'avec
peut être question de les bénir urie à une. Alors on la médaille - ou après vous avoir donné la médaille
Jes bénjt en série, d'un · seul coup, grâce à un haut- - . on vous indique aussi la prière · à réciter. Alors,
parleur. Et non seulement les médailles, mais aussi et alors seulement, vous tirerez profits de votre
les autres objets religieux achetés par les pèl eri~s médaille. Ce qui est vrai pour les médailles est vrai
réunis sur la place. Tous ces objets de dévotion sont pour tous les autres talismans. '
donc bénits à la fois par la m~me bénédiction. C'est
pratique, n'est-ce pas ? Notez bien que les objets en
*
**
magasin ne sont .pas bénits, car les objets bénits ne
peuvent être v:endus. Alors la prière est ainsi faite
Ne riez pas des savants qui font des déccmvertes.
que seuls les objets achetés sont bénits. Et les objets Assurément, ils constatent souvent l'existence de faits
non encore véndus ne sont pas bénits. Moïse, s'il
connus d~puis longtemps et que bien d'autres con-
revenait, serait-il d'accord ave.c cette façon de faire ? naissaient avant eux. Mais pour eux qui viennent de
Ce n'est pas très certain. Mais de nos jours la même les remarquer ces faits n'existent que depuis un
bénédiction 'est donnée à toutes les médai!Je::; avec
moment. Ils sont heureux d'avoir compris... t:n
la même bénédiction passe-partout. C'est ainsi.
1
matière de métapsychique il y aura toujours des gens
qui n'auront pas encore compris. Ils seront les der-
*
** niers à comprendre. Les faits extraordinaires dont
s'occupe la métapsychique sont connus depuis fort
La simple vérité est que vous ne pouvez espérer longtemps, depuis des siècles. La Clef magique, par
tirer un réel profit d'une médaille que si vous savez exemple était utilisée par les prêtres d'Egypte, il y
po.urquoi cette mé~ajlle a été préparée. Cette médaille a plus de. cinq mille ans. , Elle centuplait leur pu~s­
exige presque tou1ours que vous soyez aussi rattaché sance et leur intelligence. Son image est reproduite
à une société de prières et que vous connaissiez la sur toutes les pierres d'Egypte. II n'empêche qu'elle
prière à dire en portant cette médaille. Si vous ne est restée inconnue et oubliée pendant des siècles.
connaissez pas la prière et si vous ne la récitez pas Aujourd'hui que nous avons à, nouveau retrouvé cette
très souvent, votre m.~daille ne fait aucun ~ffet. C'est Clef magique nous avons l'air de faire des découver-
exactement comme si vous portiez un morcea'u de tes. Tous les matins, il y a des gens qui découvrent
58 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 59

l'Amérique. Ils ont l'air étonnés ... On ne leur avait Dès qu'on parle de la Magie, on pense tout de
pas dit. .. Ils ne savaient pas ... Les bras leur en tom- suite aux talismans. Il faut dire que leur origine se
bent... A moins qu'ils ne soient payés pour ne pas perd dans la nuit des temps. Aussi loin qu'on peut
savoir et qu'ils vous jouent la comédie. Cela arrive remonter dans le cours de l'Histoire, on trouve des
aussi. .. bijoux ou des objets qui servaient de porte-bonheur.
* Les fouilles dans la terre font mettre au jour des
** amulettes, des fétiches, des reliquaires dans tous les
Li science expérimentale est fondée sur l'observa- pays du monde. A toutes les époques, les hommes
tion des faits. La psychologie qui est la science de ont pensé qu'il leur fallait se préserver contre la ma l-
l'âme ne fait pas exception à cette règle. Un fait faisance des démons et des forces naturelles contrai-
existe ou n'existe pas. S'il a été observé par plusieurs res. Toutes les religions ont éprouvé le besoin de
personnes à la fois, il faut croire qu'il existe. Il faut munir leurs fidèles d'armes symboliques. Les spécia-
au moins penser qu'il s'est passé quelque chose et listes de la n1étapsychique savent fort bien aujour-
que ce quelque chose peut et doit être étudié de plus d'hui en quoi réside la plus grosse part de la puis-
près. Les théologiens, les prêtres des religions, ne sance des médailles. Car il ne suffit pas cle fabriquer
sont pas les seuls à être intéressés par la partie mys- une médaille ou un talisman. Il faut que celui qui les
térieuse de nos personnalités. Le problème de l'im- reçoit sache ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas leur
mortalité de l'âme nous concerne tous. Nous nous donner. Ce n'est pas le moment de s'étendre ici sur
intéressons tous à notre sort futur. Et plus encore à une connaissance que tous les spécialistes connais-
notre vie d'aujourd'hui. Nous ne sommes plus aux sent et que toutes les religions utilisent.
temps où ~'Inquisition envoyait aux buchers les hom- Pourtant bien peu ont compris quelle force réelle
mes qui cherchaient à faire avancer les connaissances peut être retirée d'un symbolisme bien compris et
psychiques. On n'impose plus aussi facilement silence combien il ·e st indispensable que ce « bouclier de
aux chercheurs. La route est libre. Vous pouvez défense » soit « accordé » à celui pour lequel il est
regarder votre avenir en face. Et comme on fait sa fait. Car il ne suffit pas de porter un talisman ou
vie on la trouve. C'est à vous de bien jouer... une médaille. Il faut connaître le secret qui provoque
l'action plus ou moins puissante de ce porte-bonheur.
*
~-··
~""
Un « témoin » est autre chose qu'un objet de bazarcl
60 LA MAGIE ET SES SECRETS LA J\'\AGIE ET SES SECRETS 61

vendu à tout venant et fabriqué ·à des milliers d'exem· quoi... qui n'arrivera peut-être jamais... Combien de
plaires. Que vous le vouliez ou non, il n'aura de , temps resterez-vous ainsi ? ...
vraie valeur pour votre vie que si vous savez com-
ment et pourquoi il opère. Ainsi que l'a fort bien *
compris le poète « Les parfums, les couleurs et les **
sons se répondent. » Chacun de nous est en harmo- L'intelligence des hommes d'aujourd'hui a réalisé
nie avec tel ou tel métal, telle ou telle couleur, tel des prodiges. Personne n'aurait osé les imaginer il Y
ou tel parfum. C'est en utilisant les principes de a seulement cent ans. Sans parler de la radio et de
l'harmonie et de la résonance qu'on atteint à la plus la t élévision qui suppriment le temps et la distance.
grande dynamisation du Pouvoir. le génie humain est en train de conqué1 ir les espa-
ces interplanétaires. Des fusées vont photographier
*
**. la face inconnue de la lune et partent vers les étoiles
avec un rapidité stupéfiante. Une fusée part, fait dix
A de certains moments et dans certaines conditions fois le tour de la terre, prend des photos, recuellle
vous vous sentez en pleine forme et tout ce que vous des renseignements puis revient vers la terre avec le
entreprenez vous réussit. Avez-vous compris pour- résultat de ses recherches. Et vous, homme de peu
quoi ? II serait pourtant avantageux pour vous de de foi, vous ne croiriez pas à la puissance que votre
connaître par quel mécanisme vous avez ainsi été Créateur a mise en vous ? Vous hésiteriez à croire
« remonté ». Vous a uriez bien besoin de connaître qu'en vous équipant un tant soit peu vous ne pour-
par quel moyen vous pourriez vous remettre, vous riez pas attirer à vous une force immense ? Les hom-
même, à volonté, dans le même bon état physique, mes qui accomplissent ces prodiges ne restent pas les
moral, mèntal, afin de pouvoir obtenir, une fois mains vides. Ils prennent des outils, ils forgent,
encore.. et une foi s encore, et une autre fois encore Qu'attendez-vous pour posséder l'instrument qui per-
le résultat que vous désirez tant. Mais peut-être que mettait aux initiés antiques de transporter les monta-
vous ne savez pas ... On ne vous a pas expliqué ... On gnes. Ce n'est pas en rêvant que vous arracherez au
ne vous a pas donné ce « Sésame ouvre-toi », qui per- Ciel le miracle qui transformera votre vie.
met d'ouvrir la porte du succès, la clef qui ouvre tous
les mystères. Et vous restez là, à attendre on ne sait *
**
62 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS

Les hommes ont peu de mémoire. Il est étonnant le moqt Sinaï que le peuple s'empressait auprès
de voir comment les secrets se perdent. La Clef d'Aaron, son frère. Et il disait : « Fabrique-nous un
magique par exemple était un des instruments les veau .d'or. » Aujourd'hui 1encore les hommes fabri-
plus nécessaires et les plus journaliers des prêtres quent des bijoux-talismans, des médailles, des statues
d'Egypte. Sans elle ils ne pouvaient rien. Le peuple de saints et même des statues d'anges et des images
tout entier la considérait comme la plus fantastique de Dieu le Père Tout-Puissant. Les forces spirituel-
réserve de forces sur laquelJe on pouvait s'appuyer. les ont permis 'de faire les plus grandes découvertes.
Pour qu'elle soit l'objet perpétuel de la ·vénération Pourtant les hommes · disent encore : « Donnez-moi
des foules ils l'avaient reproduite sur toutes les pier- une bonne médaille. Mais je veux une médaille bénie
res d'Egypte. Que ce soit sur les murs des temples, par un bon bénisseur. Car une médaille qui n'a pas
au sommet d'un portique ou sur la plus modeste reçu une bonne bénédiction .n'est pas une bonne
tombe son image est reproduite partout. Pour la con- médaille... »
naître, s'en servir, la reconstituer et en recevoir les "'
bie.nfaits il suffisait d'ouvrir les yeux. Mais les hom- **
mes vivent trop souvent comme s'ils n'avaient pas Les travaux de la métapsychique ont servi à nou$
d'yeux pour voir. Les hommes oublient. Et lorsque .écJairer sur bien des points obscurs de la nature
le dernier prêtre eut quitté le dernier temple les hom- humaine. Ils nous ont expliqué la raison cachée de
mes oublièrent la Clef magique et ses immenses bien- phénomènes qu'il est possible de commander au lieu
f.a its. Ne parlons pas seulement d'ingratitude ... C'est d'en laisser la libre manifestation au seul fait d'un
d'aveuglement qu'il s'agit. heureux hasard. L'influence des choses les une sur les
les autres est indiscutable. Et l'influence des métaux
* sur le corps humain est -auss i r·éelle que leur
1 1 1

** ,. influence psychique. On peut affirmer que des êtres


Il y a longtemps que ·les homme; ont inventé de et des choses sont en harmonie et se donnent des for-
porter des amulettes et qu'ils fabriquent des images ces mutuellement tandis que d'autres ne s'aocorde-
en pierre et en bois. Personne ne pourrait déraciner ront jamais et se nuisent en se rapprochant. Il ne faut
une aussi vieille habitude. Moïse lui-même n'avait pas porter n'importe quel vêtement de n'importe
pas plutôt tourné les ta.Jons pour s'en aHer vers quelle couleur. 11 faut savoir choisir. Vous a-t-on
64 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 65

appris à choisir ? Car alors - ,e t alors seulement - Pourquoi pas ? Est-ce que ce ne sont pas des hom-
vous saurez attirer la chance. mes comme les autres ? Qu'ont-ils d'extraordinaire
que vous n'avez pas ? Ils voient avec les yeux de
* !'Esprit. En d'autres termes ils ont développé en eux
** cette puissance magnétique qui existe en chacun
Notre vie, notre santé, notre comportement sont de nous. Elle existe en vous comme elle laxiste en
influencés par le milieu dans lequel nous vivons et eux. C'est une force que vous ne voyez pas. Il y a
aussi par l'alimentation à laquelle nous sommes tant de choses qui existent et que vous ne voyez pas ...
soumis. Nous som·mes aussi à la merci des radiations Le magnétisme n'en est qu'une de plus, voilà tout.
qui montent du sol ou qui tombent du ciel et que nous Mais jJ existe des moyens pour augmenter votre
ne voyons pas. Il a fallu longtemps aux scientifiques puissance magnétique. Vous pouvez vous en servir.
pour accepter l'idée qu'il existe des radiations que les pourquoi pas ?... L'influence ·de la matière sur l'es-
appareils de laboratoire ne peuvent pas déceler détec- prit et de l'esprit sur la matière est indiscutable. Des
ter, enregistrer. Ces radiations existent puis~ue des expériences ont été faites par des médecins qui atta-
per~onnes sensibles en constatent les effets. La magie chaient des remèdes au dos de leurs malades. Enten-
est justement le moyen que possèdent certains hom- dez bien qu'il s'agit de remèdes qu'il aurait fallu
mes de percevoir des choses que les autres ne voient avaler par la bouche. Ces remèdes agissaient à tra-
pas. Et comme ils savent que ces choses existent ils vers la peau, par influence. Est-ce que vous appelez
peuvent en profiter. A l'étonnement de ceux qui ont les cela un miracle ?
yeux encore ouverts mais qui ne savent pas voir. II *
**
n'est pas plus difficile pour vous que pour d'autres
de voir ce que la plupart des ·h umains ne voient pas 11 y a longtemps que les hommes portent des
et de comprendre ce que tant d'hommes n::! compren- médailles. Et des savants se sont demandés pourquoi
nent pas. Vous êtes entouré par un immense monde certains hommes retiraient tant de bien d'un morceau
invisible. Les voyants sont justement ceux qui de métal pendu au cou ou attaché au bras. Ils ont
sav~nt percer le mur de l'invisible. Ceux qui les fini par découvrir une science qu'ils ont appelée « la
envient et ceux qui voudraient faire ce qu'ils font les métallothérapie .». Cela veut dire que certaines asso-
traitent de sorciers. Vous pouve.z devenir sorcier. ciations <le métaux donnent des radiations, que ces

5
66 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 67

radiations ont une excellente influence sur le système L'influence des métaux sur l'organisme humain est ·
nerveux et que - parfois - ces radiations guéris- connue depuis la plus haute antiquité. Si vous en dou-
sent. De là à comprendre que notre corps fonctionne tiez, il vous suffirait d'ouvrir un guide des sources
comme un appareil électrique il n'y avait qu'un pas. thermales. II existe dans tous les pays des sources
Ce pas a été franchi. 11 ne fait aucun doute aiujour- minérales. Ces eaux contiennent des métaux et sont
œhuî que le corps humain absorbe, produit, trans- réputées pour leur pouvoir de guérir certaines mala-
forme de l'énergie. Et voilà pourquoi une bonne dies. Il n'y a pas si 1ongtemps que nos chimis't es
médaille peut rendre service ... si elle est bonne. Magie savent pourquoi ces eaux guérissent et pourquoi cel-
et Magnétisme sont souvent deux mots qui expliquent les-ci donnent dans tels cas de meilleurs résultats que
une sew.le chose et qui produisent le miracle. Ne vous celles-là. Mais ils commencent à le savoir. L'influence
étonnez plus si les religions ont voulu profiter du pou- de la radio-activité - autrement dit le pouvoir
voir normal de la métallothérapie en ajoutant à leurs magnétique de l'eau - commence à être mieux con-
médailles une bénédiction qui en augmentait la puis- nue. Grâce à cette sorte de magie, l'organisme
sance. Il n'est pas défendu de s'appuyer à la fois sur reprend vie sans que personne puisse voir le remède
la force matérielle et sur la force spirituelle. L'asso- qui agit. On ne comprend pas pourquoi. On constate
ciation des deux forces obtient parfois des résultats seulement l'amélioration après la cure. Alors il faut
inespérés. Rien ne vous empêche d'en profiter vous bien dire que. l'eau est bonne et qu'il y a quelque chose
aussi. Mais souvenez-vous : une ·b onne médaille ne dedans. Malgré que ·ce quelqu.e chose soit invisible ...
donne de bons résultats que si vous savez pourquoi
elle est préparée. Une médaille faite pour éviter d:at- *
ler en enfer vous donnera peu de résultats si vous **
recherchez la chance en ce monde. Mais vous pouvez Les prêtres égyptiens savaient créer des sujets
avoir de la chance ici-bas sans aller en enfer dans magnétiques, des hommes et des femmes douées
l'autre. Ce sont deux affaires différentes. Ce qui vaut d'une haute puissance magnétique. Grâce à elle ils
pou r le monde où nous sommes et ce qui arrivera
1
pouvaient imposer autour d'eux une influence bien-
dans l'autre ne se :ressemblent probablement pas. faisante. La Bible nous dit que « l'homme a été tiré
Ceux qui vivent honnêtement sont toujours dans le du limon de la terre et créé à l'image de Dieu ». C'est
bon chemin. N'ayez donc pas peur. encore plus vrai qu'il ne semble. Mais toutes les argi-
*
**
68 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 69

les ne sont pas semblables et la qualité est très l'homme se d~truira peut-être lui-même un jour l't
diverse des métaux · qui entrent dans la composition rendra la terre inhabitable. Les Anciens égyptiens
de chacun de nous. Certains hommes semblent pos- n'en faisaient pas autant. Ils avaient pourtant à leur
séder une haute teneur en riche matière tandis que disposition un appareil extraordinaire qui leur per-
les autres sont juste faits d'une terre grossière sans mettait de jouer avec le feu du ciel et de taire des
grande valeur. « Je suis d'En-Haut et vous êtes d'en- miracles sur commande. Ils avaient parfaitement com-
bas », disait Jésus à ses contradicteurs. Pourtant rien pris que des radiations en provenance des astres
ne nous empêche de nous élever. La transmutation bombardent. la terre à toutes heures du jour et de la
des corps est un fait constaté par les physiciens. Un . nuit. Ces radiations ne se voient pas. Elles constituent
neutron de plus ou un électroh de moins et on passe un fantastique monde invisible doué d'une puissance
du fer au cuivre, du zinc au nickel et de l'or au plomb. de vie (et de mort) que nos savants commencent juste
Ce pain que vous mangez devient votre chair, vos os, à essayer d'utiliser. Ce monde invisible, on a trouvé
vos nerfs ou votre sang. Tel remède vous fait grossir de nombreux moyens pour l'étudier et aussi le moy~n
et tel autre vous fait maigrir. Et vous nourrissant de de le photographier. Son existence est donc indiscu-
certaines substances bienfaisantes vous pouvez amé- table. Il vous environne de toutes part et des géné-
liorer l'état de votre squelette. Grâce à certaines rations d'hommes ont vécu sans se douter seulement
radiations convenables vous augmenterez aussi votre de son existence. C'est bien la preuve qu'on peut vivre
puissance magnétique. Nous valons ce que valent nos au sein d'un monde invisible. On en subit l'influence
radiations. bonne ou mauvaise ... sans la voir. Et sans devenir
fou ...
*
** *
**
La science moderne a fait faire à l'homme des pro-
grès gigantesques. Mais Ja science moderne a com- Vous vous demandez quels rapports il y a entre la
mencé il y a moins de cent ans. Et il a tout de mêm~ métallothérapie - la guérison par les métaux - et
falJu arriver au début du xx0 siècle pour que les scien- le rayonnement cosmique ? Il y en a un très impor-
tifiques découvrent la radio-activité et le rayo.nnemçut tant. Certains métaux « résonnent » plus que d'autres
cosmique. Cette découverte nous a valu de pou- avec la · radiation environnante. Certains métaux
voir produire des bombes atomiques grâce auxquelles absorbent davantage que d'autres cette énergie qui
70 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 71

tombe du ciel et que vous ne voyez pas. Ces métaux endormi, deux étrangers mettent sur chacun de ses
restituent ensuite l'énergie qu'ils ont absorbée. Ils yeux une poignée de coton et par dessus un grand
provoquent une augmentation de la puissance magné:. foulard dont les extrémités sont amenées vers le nez
tique, cette puissance qui fait les surhommes et qui où on les noue. Ensuite on vérifie que le bandeau est
permet aux guérisseurs, aux magnétisseurs, ou aux bien serré, bien mis, et qu'à son bord inférieur le
« voyants » d'être ce qu'ils sont et de faire ce qu'ils coton forme un gros bourrelet qui sert d'obstacle
font. Ces associations de métaux se nomment des infranchissable à la vue. Aussitôt huit jeux de cartes
« cosmocatalyseurs ». encore intacts sont apportés. On en prend un au
* hasard, on déchire son enveloppe et on commence.
** Les choses ainsi disposées tout se passe comme ·e ntre
La voyance est un phénomène naturel. Cela veut deux joueurs habiles et parfaitement éveillés. Ainsi
d'abord dire que le fait d'être voyant peut n'avoir Calyste nomme les cartes qu'il tient et celles que joue
aucun rapports avec ce que l'on .nomme « le surna- son adversaire. Tel est le fait. Il s'est renouvelé avec
turel ». C'est une faculté comme l'odorat, le goût, le trois ,p ersonnes dont chacune a joué deux parties, de
toucher ou la vue. Avec cette nuance toutefois que sorte qu'une centaine de cartes ont passé · devant
la connaissance parvient à l'esprit sans passer par Calyste qui les a souvent nommées et toujours vues,
les organes des sens. Et vous jugerez par vous même puisqu'il jouait toujours ce qu' il fallait j0t~er. »
que cette possibilité ne date pas d'hier puisque dans
un livre paru en 1840 - il y a cent-vingt ans - Je
docteur frapart écrivait ce qui suit : je vous ai dit
que M. Ricard m'avait promis de faire venir chez On a dit beaucoup de mal de cette Encyclopédi.e
moi Calyste, son meilleur somnambule, de l'endormir de Diderot et d'Alembert. Il paraît qu'elle disait cer-
devant les personnes que j'inviterais et de le faire taines vérités avec trop d'aisance. Ce qui est vrai
jouer aux cartes les yeux bandés. Hier donc, la c'est qu'au mot « somnambulisme » on lit un récit
séance promise par M. Ricard a eu lieu en présence circonstancié. Il a pour garant un témoin qu'il est
de soixante personnes dont toutes, excepté ·1e doc- difficile de révoquer en doute puisqu'il s'agit de l'ar-
teur Teste, étaient incrédules. Je vais vous raconter chevêque de Bordeaux. Voici la relation telle qu'on
les faits tels qu'ils se sont passés. Calyste une fois la lit : « Ce prélat m'a raconté qu'étant au séminaire

·•
72 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 73
iJ avait connu un jeune ecclésiastique somnambule. Il En effet pendant toutes les parties que nous avons
aliait tous Jes soirs dans sa c·h ambre dès qu' il le jouées ensemble, il me disait les cartes que je devais
savait endormi et observait ce qui se passait. Or, cet jouer quoiqu'en ce moment mon jeu fut caché sous
ecclésiastique se levait, prenait du papier, composait la table .et serré dans mes mains. A chacune de mes
~t écrivait des sermons. Lorsqu'il avait fini une page cartes jouées~ il en posait une de son jeu sans la
11 Ja relisait d'un bout à l'autre (- si on peut appeler retourner et toujours elle se trouvait parfaitement en
relire cette action faite sans le secours des yeux) si rapport avec celle que j'avais joqée moi-même. »
quelque chose lui déplaisait, il le retranchait et écri-
vait par dessus les corrections avec beaucoup de jus-
*
**
tesse. Le témoin de ces faits, futur archevêque de
Bordeaux, pour s'assurer que le somnambule ne fai- L'intuition et la voyance sont deux noms pour une
sait aucun usage de ses yeux mit un carton sous son même fonction qui nous permet de deviner, c'est-à-
me?ton de façon à lui dérober la vue du papier qui dire de posséder des connaissances que notre simple
étart sur la table. Le somnambule continua à écrire raison serait incapable de nous donner. Un mission-
sans s'en apercevoir. »
naire essayait d'expliquer à un chef de tribu africaine
*
** comment fonctionne le téléphone. « Lorsque je veux
parler à un ami qui habite à cinq cents kilomètres,
Calyste n'était pas le seul. Mais le siècle dernier lui disait-il, je parle devant un cornet. Mon ami écoute
a vraiment « découvert » la voyance. On raconte dans un autre cornet et comprend ce que je dis. On
beaucoup d'histoires sur le célèbre Alexis qui faisait entend très bien les demandes et les réponses parce
en France courir tous les curieux. IJ n'avait pas que que les deux cornets sont reliés par un grand fil. » Le
des admirateurs et bien des gens superficiels le cri- missionnaire parlait très bien, mais le sorcier afri-
blaient d'accusations mensongères. Aussi le célèbre cain ne comprenait pas. « je ne comprends pas à quoi
Robert Houdin, le prestidigitateur bien connu., vou- sert ton fil et tes cornets. Pour moi, quand je suis
lut-il rencontrer Alexis. Robert Houdin écrivait : « Je malade et que mpn fils est au loin, pour me faire
suis revenu de cette séance aussi émerveillé que je entendre de lui je n'ai besoin ni de fils ni de cornets.
puisse l'être et persuadé que le hasard ou J'adresse Aussi loin qu'il soit de moi je lui parle et il entend
ne peuvent pas produire des effets aussi merveilleux. la voix de son père. A quoi servent ces complica-
74 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 75

tions ? » Le sorcier noir avait raison et le mission- aussi a Pickman. Ces hommes ont étudié les unes
naire aurait peut-être pu se mettre à son école. L'in- après les autres toutes les manifestations du sommeil
tuition, la voyance et la transmission de pensée sont hypnotique dans lequel ils plongeaient leurs malades.
des fonctions natureJies. Nous les possédons tous et Des centaines de livres ont été écrits ,sur ces expé-
si nous ne Jes employons pas plus souvent c'est riences et les résultats parfois'si extraordinaires qu'ifs
qu'on ne nous a pas expliqué comment nous en servir. font penser aux miracles les plus authentiques. Le
Les oiseaux migrateurs, eux non 'plus, n'ont pas sommeil hypnotique permet de contrôler la puissance
besoin de fils et de cornets pour savoir où se diriger. de la volonté lorsqu'elle se manifeste à distance. On
Ils ont en eux un instinct sûr qui leur dit à quelle pense au « Demandez et vous recevrez », qui attire
~poqu~ ils doivent quitter un pays et à queile époque irrésistiblement. On pense aussi à une projection de
tls doivent y r·evenir. Ils savent aussi par où ils doi- forces qui est à notre service et que nous laissons si
vent passer. Ils connaissent même la route quand ils souvent sans emploi parce que nous ne savons pas
ne sont jamais passé par le pays. Ainsi des pigeons « comment demander ». Les bonnes prières sont
voyageurs sont enfermés dans un panier, Je panier rares ...
est mis dans le train et cinq cents kilomètres plus Join,
n'importe où, dans un pays inconnu le panier est
*
**
ouvert. Les pigeons s'échappent, tournent un peu Déjà Van Helmont, un célèbre médecin du xv11e siè-
au-dessus, et partent tout droit en direction de leur cle l'avait remarqué. Il écrivait à un ami : ~ je diffé-
pigeonnier. Pour eux ce n'est pas un miracle. rais jusqu'ici de d~voiler un grand mystère. Il y a
dans l'homme une énergie telle que par sa seule
*
** volonté et son imagination, il peut agir hors de lui
et il peut imprimer une influence durable sur des
Comment la volonté peut agir à distance est de ces obJets très éloignés. Ce mystère. éclaire à lui seul
phénomènes particulièrement bien étudiés depuis cent d'une lumière suffisante plusieurs faits difficiles à
cinquante ans. On pense à Mesmer, au colonel de comprendre et qui se rattachent au magnétisme de
Rochas, professeur à J'Ecole polytechnique, au doc- tous les corps, à la puissance mentale de l'homme e t
teur Teste~ on pense aussi au docteur Charcot de la lui permet la domination sur l'univers. » Van Helmont
Salpétrière, au professeur Bernheîm de Nancy, et a vécu de 1577 à 1644. Mais si nous ouvrons un
76 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 77

livre de Kircher publié à Rome en 1641, nous trou- nir visible dans certaines conditions. Et void un
verons aussi un chapitre consacré à la magie et qui témoignage apporté à Camille Flammarion par un de
prouve que si Kircher n'avait pas tout compris, il ses correspondants de Genève :
avait au moins observé l'essentiel. Pourquoi d'ailleurs « j'ai eu une maladie de cœur qui est à présent
ne remonter qu'au xv1° siècle ? N'avons-nous pas des guérie. Elle m'a joué de mauvais tours, une_fois ei;itre
exemples de guérisons miraculeuses dans la plus autres où je suis resté un certain temps plongé en
haute antiquité ? Les expériences psychiques ne léthargie. j'entendais tous les miens parler autour <le
datent pas d'hier. On pense à Jésus-Christ, à Pytha- moi, mais je n'étais pas n;ioi : mon moi était à côté,
gore et plus loin encore aux prêtr·es de la vieille debout, dans un corps fluide et blanc. Je voyais le
Egypte, aux initiés d'Osiris. chagrin de ceux qui s'efforçaient de me ranimer et
j'ai eu cette pensée : « A quoi sert cette misérable
» dépouille qu'ils cherchent à faire revivre ? » Cepen-
dant en constatant leur tristesse, un grand désir
Le colonel de Rochas, directeur de l'Ecole poly- m'est venu de r·e tourner vers eux. C'est ce qui arriva.
technique de Paris a fait d'innombrables expériences Toutefois, il me semble que si je l'avais voulu je
sur ce qu'il a appelé « l'extériorisation de la sensi- serais resté dans l'au-delà. j'ai vu la porte s'entr'ou-
bilité et de la motricité ». Il a été prouvé que nous vrir, mais je ne peux dire ce qu'il y avait derrière. »
disposons d'un corps fluidique, appelé aussi corps
astral et ce corps impalpable, invisible existe pen- *
**
dant la vie et subsiste après la mort. Il était bien
connu des religions anciennes et les Egyptiens 1'ap- Les cas de « bilocation », c' est-à-dire le fait de se
pelaient « le double ». Ils le représentaient par le trouver dans deux endroits à la fois a été reconnu
« Ka ». Ce corps invisible était appelé « corps spi- par l'Eglise catholique. Bien entendu, il était admis
rituel :. par saint Paul. Les spi rites. le nomment péris- sans réserve que les hommes à qui cette éton-
prit. Ce corps impondérable, invisible, intouchable, nante aventure était arrivée .ne po9vaient être que
immortel possède des forces qui lui sont propres. Et des « saints » à qui Dieu a fait une grâce toute spé-
nous pourrions tout aussi bien l'appeler le revêtement ciale en leur permettant de se montrer dans deux
de l'âme. Le plus curieux est que ce corps peut deve- endroits à la fois. L'ennui, le tout petit ennui dans
78 LA MAGIE ET SES SECRETS i.A MAGIE ET SES SECRETS 79

cette affaire, c 1 est que des expériences volontaires le corps mental, le co.rps fluidique et les apparjtions.
ont été faites par des hommes qui avaient profuable- Ces enseignements concordent avec les .résultats obte-
ment bien des qualités, mais qui n'étaient pas des nus par ceux qui voulaient obtenir des preuves expé-
saints. C'étaient des hommes comme vous et moi qui rimentales, des preuves scientifiques, d!es preuves
disposaient, comme vous et moi, d'un « double » positives, des preuv·e s irrécusables. Si une momie
qu'ils savaient envoyer se promener plus loin et s'y conservée au musée du Caire venait à se réveiller et
faire voir. Ce n'est pas plus diffidie... Ce qui est qu'elle prenait connaissance des expériences faites
remarquable, c'est que dans la plupart des témoi- par les « redécouvreurs » de la métapsychique elle
gnages l'apparition donne l'impression parfaite d'un dirait : « Il y a cinq mfüe ans nous savions. déjà ça ... »
être réel, en chair et ·en os, même à plusieurs person- Cette momie serait même en droit d'ajouter : « Nous
nes à la fois. L'expérience prouve qu'il y a deux sor- en savions bien davantage. Nos prêtr.es disposaient
tes de « doubles » : ceux qui sont dus à des projec- d'une Clef magique pour découvrir le monde invisi-
tions de la pensée agissant sur le cerveau de celui ble. Elle leur évitait d'avoir à se donner tant de mal.
à qui cette pensée est destinée. Et puis surtout les Ils n'avaient même pas besoin de se déplacer. II suf-
doubles dont on peut dire qu'ils sont « extérieurs » fisait qu'ils demandent. Cette jeune génération est
parce qu'ils sont réels, objectifs, perceptibles par bien en retard. Elle a encore beaucoup à appren-
tous ceux qui les rencontrent. L'être humain peut se dre ... » Et ce serait vrai.
dédoubler de telle sorte qu'il se sépare de son corps,
p:end une certaine consistance, devient visible, tangi- *
**
ble même, il parle agit et produit des effets mécani- Si nous <:onnaissions tout, il ne resterait plus, rien
ques. Nier des faits n'empê~he pas des faits d'exister à apprendre. Heureusement que les mystères de la vie
et. des hommes de les constater. Le grand savant et de la mort laissent aux scientifiques bien des coins
William Crooks écrivait : « Je ne dis pas que cela et des recoins à sonder. Nous .ne savqns même pas à
est possible. Je <lis que cela est. » que{ moment l'âme prend possession du corps et sous
quelles conditions elle le quitte. « La mort est la sépa-
*
** ration de l'âme et du corps », nous disent nos théo-
Beaucoup de religions et de systèmes philosophi- logiens. Voilà qui est fort bien et fort bien dit. Mais'
ques offrent des enseignements sur le corps· astral, dans quelles conditions se fait cette séparation ,? Avec
80 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 81

les techniques nouvelles de « réanimation » les chi- L'influence de l'Esprit sur la matière se contrôle
rurgiens se demandent parfois où finit la vie et où très souvent. Prenons un exemple simple, la guérison
commence la mort. Un cœur cesse de battre et se des maladies par l'imposition des mains. Cette façon
remet en route. Un cerveau semble mort et se remet de soigner a dû être très répandue dans les Temples
à penser. Un blessé semblait perdu et il retrouve antiques. Jésus l'a enseignée à ses disciples et l'on
l'usage de ses membres et de son cerveau. II reste peut dire sans risque d'être démenti que pendant 1
bien des choses à comprendre et à appr,endre. La vie trois ans de sa vie publique, il a été très occupé à
est une belle aventure. Cette belle aventure était faire deux choses simples : guérir les malades qu'on
mieux connue des anciens égyptiens, car les initiés lui amenait et enseigner à ses disciples comment il
d'Egypte avaient fait l'inventaire du monde matériel fallait s'y prendre peur faire comme lui. Les ayant
et du monde spirituel. La mort ne leur faisait pas. bien instruits, il les avait envoyés deux par deux dans
peur. Ils la considérait comme une autre vie. Pas plus. toutes les directions de son pays. Il les avait chargés
de guérir à sa place en appliquant la méthode qu'il
*
** leur avait enseignée. Ils partirent pleins de confiance
et revinrent plus enthousiastes encore. « Seigneur,
Le magnétisme a été redécouvert par les modernes.
dirent-ils, même les démons nous sont soumis en
Trop de malades lui doivent la santé et la vie. II faut
votre nom. » On mêlait très fort Je démon à la méde-
bien croire aux choses que l'on ne voit pas. Surtout
cine à cette époque et dès qu'un homme était atteint
quand elJes guérissent... Le magnétisme a été décou-
de maladie nerveuse, ou de toute autre maladie à
vert et prouvé par l'expérimentation. De nos jours
laquelle on ne connaissait pas de cause, cette maladie
o.n ne brûle plus les guérisseurs. On ne dit plus qu'ils 1 était imputée au démon. Donc non seulement Jes dis;
sont possédés du démon. On affirme au contraire
ciples de Jésus savaient guérir les maladies banales,
qu'une Force merveilleuse les habite. Ils sont en réa- '
mais ils savaient aussi guérir les maladies incompré-
lité les vrais disciples du dieu Osiris, celui que les
hensibles, les maladies « bizar'res » les maladies dont
Egyptiens appelaient « le dieu de la Vie ». Ils obéis-
on ignorait les raisons et les causes.
'sent à la consigne d'un grand Maître : « Ils impose-
ront les mains et les malades seront guéris. »


**
...
6
82 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 83

La guérison par l'imposition des mains n'avait pas lagement, elle avait vu son mal empirer. Ayant
tout à fait dispàru depuis Jésus jusqu'à nos jours. Il entendu parler de Jésus, elle vint dans la f?ul~ et tou~
y a s~ulement, que peu à peu les secrets s'étaient cha par derrière son manteau. Car elle disait : « S1
perdus. Ceux qui guérissaient le faisaient par hasard. je touche seulement ses vêtements je serai ?uérie. »
Autrement dit il n'y avait plus d'écoles pour appren- Aussitôt le flux de sang s'arrêta et elle sentit en son
dre à guérir, ces écoles que la Bible appelle « des corps qu'elle était guérie de son infirmité. Au mêm.e
écoles de prophètes ». Aussi les guérisseurs qui moment Jésus connut en lui-même qu'une force était
imposaient les mains avaient-ils été dans l'obligation sortie de lui. Il se retourna au milieu de la foule et
de s'instruire par eux-mêmes, presque seuls, en cou- dit : « Qui a touché mes vêtements ? »
rant le risque d'être pris pour des ·envoyés du di4ble
et brfilés comme sorciers. Car en face des guérisons
miraculeuses, il n'y avait que deux solutions possi-
bles. Il fallait que le guérisseur soit un saint ou un Il y a peu d'églises en France qui ne possèdent une
sorcier. ~et homme qui obtenait « au moyen de pra- statue en plâtre de saint Antoine de Padoue. On le
tiques bizarres » des guérisons inattendues et extra- représente revêtu de la robe brune des. francisca~ns
ordinaires ne pouvait pas être un homme comme les et les pieds nus dans des sandales de cmr. Pour bien
autres. Comme il est regrettable que l'enseignement marquer sans doute qu'il savait lire et écrire à une
du Maître ait été à ce point délaissé, négligé, aban- époque où il y avait tant d'illétrés, on l~i a mis t~n
donné. Ceux qui transmettaient sa doctrine semblent livre ouvert entre les mains. Et sur le hvre un tres
avoir méprisé la science qui guérit Jes paralytiques et mignon petit Jésus s'est assis très à s~n a~se P?ur lui
rend la santé aux malades. tenir conversation. La statue de samt Antome de
Padoue représente un jeune homme fort sympathique
*
** et on comprend à le voir qu'il pouvait attirer les fou-
les. Même quand il n'avait pas un livre üuvert dans
Saint Marc raconte : « IJ y avait une fen:ime affli- ses mains et un « petit Jésus » assis dessus.
gée d'un flux de sang depuis douze années. Elle avait On ne sait pas grand chose sur saint Antoine à ce
beaucoup souffert de plusieurs médecins, dépensé qu'il paraît. On pense que c'était un Portugais ?u
tout son bien et loin d'en avoir éprouvé quelque sou- un Espagnol. II aurait pris la bure des frères de saint
LA MAGIE ET SES SECRETS 85
84 LA MAGIE ET SES SECRETS

François avec l'intention d'aller convertir les barba- ter. Lui-même était un homme simple et bon qui cher-
resques. Et puis, il était finalement resté en Europe, chait à faire le bien autour de lui en consolant les
se bornant à circuler en France, puis en Italie. Il affligés, en soulageant les pauvres et en donna.nt to~t
serait mort à Padoue, assez vieux, après ~voir guéri ce qu'il avait et plus qu'il n'avait. Sa ~odestie éta~t
de très nombreux. malades. La foi populaire eut vite parfois mise à forte épreuve et comme 11 ne. po~vatt
fait d'en faire un saint. Puisqu'il guérissait... Et la expliquer les miracles accomplis. par ~es ma1~s tl en
légende s'empara des moindres actes de sa vie quo- rapportait le mérite à une .certame sainte ~hllomène
tidienne pour en faire des témoignages de sainteté. dont les reliques reposaient dans un com de son
Heureusement pour lui, il circulait avec l'habit des église. « Allez prier sainte Philomène ... A~lez re~er­
franciscains. De cette façon il passait partout avec mier sainte Philomène... Demandez à samte Philo-
ho.nneur et personne n'aurait osé mettre la main sur mène... » Sainte Philomène avait bon dos et tout
lui. S'·il avait fait exactement les mêmes miracles sans était pour le mieux dans le meilleur des plus s.aints
être pris en charge par une communauté religieuse, il mondes. Le malheur est qu'il y a quelques mois un
aurait tout simplement été traité de sorcier et brûlé vif. spécialiste en archéologie se promenait à Ar~. Il vo~­
C'est ainsi que les choses se passaient à cette belle lut étudier de plus près l'histoire de cette samte Phi-
époque où le miracle était réservé à quelques-uns, à lomène dont le tombeau abritait - disait-on - les
quelques-uns seulement.. .. et dans des conditions très restes d'une chrétienne morte aux temps des persécu-
précises. tions romaines. Malheureusement les recherches
n'amenèrent rien de bien bon. Il fUt prouvé que les
*
** restes humains étaient beaucoup trop jeunes pour
Jean-Baptiste Vianney qui était curé d'Ars a donné avoir pu appartenir à une martyre du temps pes cat~­
un nombre considérable de preuves de son don de combes. Il y avait peut-être eu un quelconque parti-
voyance. C'était même un excellent « médium-gué- culier, pas plus saint que vous ou moi dont les res-
risseur-qui-s'ignore » et on cite de lui un nombre fort tes avaient été déposés dans ce coin d'église. Mais de
respectable de faits extraordinaires et incompréhensi- sainte Philomène point. Aussi la chapelle de sainte
bles pour les gens qui vivaient à son époque. Après Philomène a-t-elle été fermée ,et les restes transpor-
s'être bien moqué de lui ses confrères avaient fini par tés ailleurs. Peut-être vous demandez-vous comment
le prendre pour un original qu'il fallait bien suppor- et par quel sortilège Jean-Baptiste Vianney guérissait
'

LA MAGIE ET SES SECRETS 87


86 LA MAGIE ET SES SECRETS

si bien ses paroissiens. La métapsychique sait ces qu'il sait tout, qu'il n'a plus rien à apprendre e~ q~'il
choses-là. Ce n'est pas le lieu de donner des expli- n'a plus envie d'apprendre. La vie e.s t une creahon
cations détaillées. Une certitude existe : Jean-Bap- continue. Dieu se découvre tous les 1ours. La méta-
tiste Vianney a fini par devenir célèbre. Ceux qui psychique est autre chose qu'une suite d'histoires .sans
s'étaient moqués de lui sont complètement oubliés. preuves. Et ce n'est pas parce qu'elle ·e st une ~ctence
toute nouvelle pour en avoir peur. Son ~én,te . est
d'avoir rassemblé des connaissances qm eta1ent
••• éparpillées à travers les traditions de tous les peu-
Ne demandez jamais si la Magie est blanche ou . ples. En rassemblant ces connaissances et en les
noire. La Magie .n'est ni bonne ni mauvaise. On en expérimentant scientifiquement elle s'est efforcée ~~
fait ce que l'on veut. La Chimie est une science sans redécouvrir les lois · naturelles concernant le pouvou
couleur et qui ne fait pas de politique. Elle aide le de )'Esprit. C'est en cela qu'elle rend service aux
médecin à guérir ses malades. E lle aide aussi l'em- hommes.
poisonneur à mettre ses victime~ dans la tombe. La *
Magie sera bonne ou mauvaise suivant l'usage que **
vous en ferez. Vous devez vous servir de sa Force Personne ne vous interdit de contrôler avant de
pour faire le bien et éviter le mal. Si vous faisiez Je croire. Pourtant il y a des cas où on peut dire a~x
mal il se retournerait contre vous. Ceux qui lancent hommes : Croyez d'abord, vous contrôlerez apres.
des pierres en l'air o.nt beaucoup de chances pour Tant de gens croient sans avoir rien contrôlé. Et vo.us
qu'elles leur retombent sur le nez. La Magie est une ne pouvez tout co.ntrôler. Il est très doux de croire
grande Force dont il faut connaîtr·e les Lois afin de et de contrôler ensuite ce qui est contrôlable. '
les utiliser pour le bien et pour savoir se défendre du Dans L'Homme cet inconnu le docteur Carrel écri-
mal. vait : « L'intuition se produit en l'absence d'obse~­
* vation et de raisonnement. Nous parvenons parfois
** au but désiré sans savoir où il se trouve et sans
Connaissez-vous beaucoup de sciences qui n'aient connaître les moyens de l'atteindre. On dirait que
mode de connaissance se rapproche de la clair-
:e
pas pour but de soulever le voile de l'inconnu ? Trou-
vez donc un vrai savant qui ait l'audace de vous dire voyance, cette faculté que le docteur Charles Richet
88 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 89
appelle Je sixième sens. L'existence de la clairvoyance entiers, en un espace de temps trop petit pour être
est une donnée immédiate de l'observation. Les clair- apprécié. Il est capable de rencontrer au milieu
voyants saisissent, sans l'intermédiaire des organes d'une foule ·celui auquel il doit s'adresser. Il lui fait
des sens, les pensées d'une autre personne. Ils per- certaines communications. Il lui arrive aussi de décou-
çoivent aussi des événements plus ou moins éloignés vrir dans l'immensité et le tumulte d'une ville
dans l'espace et dans le temps. Cette faculté s'exerce moderne, la maison, la chambre, de celui qu'il cher-
sans efforts et de façon spontanée. Elle paraît très che, bien qu'il n'ait aucune connaissance ni d'elle ni
simple à ceux qui la possèdent. Elle .leur donne de de lui. On dirait que la pensée se transmet d'un
certaines choses une connaissance plus sûre que celle point à un autre de l'espace comme des ondes élec-
qu'ils obtiennent par les organes des sens. Il leur est tro-magnétiques. Nous ne savons pas avec quelle
aussi facile de voir les p~nsées d'une personne que rapidité. Il n'a pas été possible jusqu'à présent de
d'analyser l'expression de son visage. Il est sûr que mesurer la vitesse des communications télépathiques.
la pensée peut se communiquer directement d'un être II est loin d'être certain que les phénomènes télépa-
vivant à un autre être vivant, même à grande dis- thiques soient dus à la propagation dans l'espace
tance. Ces faits qui sont du ressort de la nouvelle d'un agent physique. Il est de même possible qu'il n'y
science de la métapsychique doivent être acceptés tels ait aucun contact spatial entre les deux individus qui
qu'ils sont. Ils font partie de la réalité. Ils expriment entrent en communication. En effet nous sayons que
un aspect mal connu de l'être humain. Ils expliquent !'Esprit n'est pas entièrement inscrit dans les qua-
l'extraordinaire lucidité que possèdent certains hom- tre dimensions du continuum physique. Il se trouve
mes. » donc à la fois dans l'univers matériel, et ailleurs. Il
* nous est permis de supposer qu'une communication
** télépathique consiste en une rencontre des parties
Toujours dans L'Homme cet inconnu ,Je docteur immatérielles de deux consciences en dehors des
Carrel écrivait : « Au cours des phénomènes télépa- quatre dimensions de notre univers. »
thiques l'homme projette instantanément au moins
une partie de lui-même, une sorte d'émanation, qui va *
**
rejoindre un parent ou un ami. Il s'étend ainsi à de « Les guensons miraculeuses, malgré leur petit
longues distances, franchit Jlocéan, des continents nombre, prouvent l'existence de processus organiques
90 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 91

et mentaux que nous ne connaissons pas. Elles -mon- . n'ayant subi aucune altération apparente: On ne
trent que certains états mystiques tel que l'état de momifie pas que des petites pièces. Des guérisseurs
prières ont des effets très définis. Ce sont des faits français ont ouvert un concours il y a quelques
irréductibles dont il faut tenir compte. La science années pour co.nnaître la plus grosse pièce momifiée.
doit explorer le domaine du réel. (.e miracle est La première année le prix fut attribué pour une tête
caractérisé par une accélération extrême des proces- de veau, l'année suivante pour une tête de bœuf, puis
sus de réparation organique. La seule condition indis- enfin pour une tête de sanglier. On peut dire que ces
pensable au phénomène est la prière. De tels faits faits dépassent la compréhension. Mais ils existent.
sont d'tme haute signification. Ils montrent la réalité Dessécher une tête de bœuf n'est somme toute pas
de certaines relations de nature encore inconnue plus extraordinaire que ce fait rapporté dans l'Evan-
.entre les processus psychologiques et organiques. Ils gile de saint Luc. Il nous est raconté que Jésus pas-
prouvent l'importance des facultés spirituelles. Ils sant un matin devant un figuier qui n'avait encore
ouvrent un monde1nouveau. » jamais produit de fruits. Jésus condamna le figuier à
être desséché. Et lorsque les disciples repassèrent le
* soir au même endroit Je figuier avait perdu ses feuil-
** les. II était mort. Il n'y a rien de nouveau sous le
Un des phénomènes les plus extrordinaires et à la soleil. Nous avons seulement retrouvé le moyen de
fois les plus contrôlables de la métapsychique est reproduire des phénomènes connus dès la' baute Anti-
probablement celui des momifications. Ils prouvent à quité.
lui seul que l'homme dispose d'une énergie habituel- *
**
lement inconnue et on peUt dire même méprisée de
ceux qui la possèdent. La momification consiste en Il y a des gens à qui l'inconnu fait peur. Ils ont
ceci : un magnétiseur prend un organisme animal peur de tout. Qu'ils s'enferment · donc dans leur mai-
qui a cessé de vivre; un petit oiseau, un petit pois- son et qu'ils h'en sortent plus. Mais l'expérience
so.n, un simple morceau de viande encore fraîche. Il prouve que leur peur ne repose souvent sur rien.
impose les mains sur cette chair et peu à peu elle Leur imagination est seule en cause. Elle ne pro-
se dessèche, elle perd la plus grosse -partie de son vient, cette peur, que d'un défaut d'éducation. Quand
poids et se conserve indéfiniment comme un opjet, ils auront été. instruits ils n'auront plus peur. La peur
92 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 93

disparaît lorsqu'on regarde les vérités en face. Car beau, l'ignorance s'est répandue sur la terre. Ce qui
la peur n'a jamais empêché les hommes de mourir. était parvenu jusqu'à nous ressemblait davantage au
Et le mieux à faire, en attendant, c'.est de vivre avec balbutiement d'un enfant qu'à un corps de science
les yeux ouverts. « Heureux ceux qui ont des oreil- cohérent. Il a été nécessaire de tout retrouver, de tout
les et qui entendent. » Quand je dis vivre je veux reconstituer, de tout redécouvrir.
dire : agir, faire quelque chose pour attirer la chance. « Toutes les études et toutes les observations
Si vous attendez que « on » s'occupe de vous, vous prouvent qu'il y a dans l'homme autre chose que ce
attendrez encore longtemps. Et si vous êtes cloué par qui se voit, autre chose que ce qui se t0uche, autre
la peur vous attendrez plus longtemps encore s'il se chose que ce qui se pèse. Il y a dans l'être humain
peut. Secouer votre peur ne dépend que de vous. un élément indépendant des sens naturels, un prin-
cipe mental personne!, un principe qui pense, qui
* veut, qui agit, qui se manifeste à distance. II existe
** une puissance qui voit sans les yeux, qui entend sans
Je conviens que les connaissances concernant la les oreilles, qui découvre l'avenir encore inexistant et ·
métapsychique ne paraissent pas nécessaires à cer- qui révè1e ainsi des faits ignorés ? L'observation des
t.:;tins hommes. Ils ne s'intéressent qu'à manger, boire, faits et l'expérience prouvent que l'être humain n'est
et s'amuser. Dès qu'on leur parle de choses sérieuses pas seulement un corps matériel doué de propriétés
ils haussent les épaules, rient ou se désespèrent. Ils variées, mais encore un être psychique doué de pro-
ignorent- volontairement ou non - que la source de pdétés différentes de ce1Ies de l'organisme animal.
leur bonheur est extrêmement près d'eux. Avec un peu L'Esprit dépasse le Corps. L'Esprit univ.ersel est
d'attention ils pourraient transformer leur vie et celle clans tout. Il remplit le monde. » Ainsi s'exprime Je
de leurs proches. Nous venons au monde sans aucune cé-Jèbre astronome Flammarion.
connaissance des lois de notre vie et de notre survie. Puis voulant donner un exemple de ce que produit
Le peu que nous en savons a été acquis par le tra- « J.e Créateur de toutes choses » et de la façon dont
vail des· générations passées. Avec cette nuance qu'à il s'y prend pour organiser la vie il d:r ailleurs :
la suite du grand cataclysme qui a fermé tous les « Quand on analyse le mécanisme de l'œil et de la
Temples du Bassin méditerranéen, lorsque les der- vision, le mécanisme de l'oreille et de l'audition, on
niers hérauts de la Haute Science ont été mis au tom- est contraint de constater que l'homme est construit
94 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 9S

intelligemment. Cette conclusion vient avec plus tre qui était s'uspendue dans sa chambre s'arrêta et
d'évidence encore lorsqu'on observe la fécondation personne n'arriva à la remettre en marche. Quelques
d'une plante, d'un animal et d'un être humain. L'évo- années après son fils mourut et le jour même de sa
lution progressive de l'œuf féminin fécondé, Je rôle mort la montre recommença à marcher sans que per-
du placenta, la vie de l'embryon et du fœtus, la créa- sonne y eut touché. Lors de la mort de cette dame
tion du petit être dans la sein de sa mère, la trans- un de ses fils vivait en Amérique. II revint aussitôt
formation organique de la femme, la formation du en Alsace et demanda en arrivant si sa mère vivait
lait, la naissance de l'enfant, l'a.llaitement, Je déve- encore ? Sur la réponse négativ,e qui lui fut faite il
loppement physique et psychique de l'erlfant sont raconta que le 9 février il s'était réveillé pendant la
autant de manifestations irrécusables d' une Force nuit et avait vu sa mère debout devant son lit. « Elle
dir:ctrice intelligente, organisant tout, µirigeant la > . fit un signe, écrit-il. je me levai, la suivis à travers
momdre molécule avec autant d'ordre que les sphères » trois chambres et Je finis par l'appeler. A ce
planétaires et sidérales dans l'immensité des cieux. » » moment même, elle disparut et Phorloge sonna
> deux heures moins le quart. Le lendemain je pé/.r-
* > tis pour l'Alsace car j'étais sûr de cette mort. »
** C'est en effet ce jour-là et à cette même heure que là
Dans tous les pays se produisent des aventures mort avait eu lieu. » Vous vous demandez en Jisant
extraordinaires et pas seulement à l'occasion des ces lignes comment une montre peut s'arrêter et se
décès. En raconter quelques-unes parmi les plus assu- remettre en route simplement - si on peut dire - '
rées permet de mesurer notre degré d'ignorance. Car parce qu'un h,omme et une f~01me meurent dans la
nous sommes au siècle où les hommes de science maison ? Mais pourquoi refuserions-nous à cet admi-
veulent tout expliquer. Et tout prouve qu'ils ont rable appareil qu'est notre cerveau, oui, pourquoi lui t

encore du travail à faire avant d'avoir tout com- refuserions-nous le droit d'avoir les mêmes proprié-
pris. Voici des faits portés à la connaissance de tés que les apP.areils scientifiques construits de la
l'astronome Flammarion par un rabbin de Stras- main humaine. Ici l'acteur est ]'Esprit et c'est bien
bourg : Us se sont produi'ts dans une famiHe pro- quelque chose.
testante . et le narraJeur disait ceci : « Ma grand-
mère est morte en 1913. A l'heure de sa mort la m.on.
*
**
96 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 97

Jésus, et ses premiers disciples après lui, ensei- - même quand les nuages le cachent à nos yeux -
gnaient l'existence d'une trinité humaine : « Le corps, c'est le contraire qui est vrai. Redites-vous souvent
l'âme et l'esprit. » Ne demandez pas pourquoi nos cette vérité : « Le meilleur de moi est Esprit et
catéchismes ont « oublié » l'existence de l'Esprit. retournera vers l'Esprit. » Vous portez en vous
Ils enseignent que l'homme « est composé d'un corps _ dans votre poussière - le gage de votre résur-
et d'une âme ». Mais l'esprit existe. C'est pourquoi rection. « Prends ton grabat. Lève-toi et marche. »
les spécialistes de la métapsychique l'ont retrouvé, Qu'attendez vous donc pour vous lever et pour mar-
redécouvert. Ils ont même « réappris » à s'en servir. cher aussi.
Vous pouvez, vous aussi, vous assurer de son exis-
tence. Ce ne sera pas plus difficile pour vous que *
**
pour d'autres. Quand vous saurez comment faire
pour vous laisser guider par !'Esprit - celui qui est Connaissez-vous une religion qui n'a pas ses détra-
en vous - et celui qui a créé Je monde, « le Saint- qués ? Toutes les religions et toutes les do~trin~s
Esprit » - alors vous serez étonné de voir votre vie politiques ont les leurs. Mais sans doute éta1ent-1ls
se transformer. Mais il fa~t toujours commencer par détraqu~s avant d'être convertis. C'est parce qu'ils
le commencement. Et avant de se laisser guider par étaient d'abord des exaltés qu'ils sont allés aux excès
quelqu'un il faut savoir qu'il existe. Puis il faut faire et aux extrêmes. C'est le désordre qui donne de la
· connaissance. Cet Esprit qui a disparu pour trop vie à une passion. La vertu est calme et simple .. Tou-
d'hommes de notre époque. Etes-vous tellement cer- tes tes religions ont eu leurs fous comme elles ont eu
tain de le connaître ? Qui vous empêche de faire sa Jeurs saints et le~rs martyrs. Pourquoi en sei:ait-il
connaissance ? autrement de la métapsychique ? Vous pouvez la
• pratiquer honnêtement pour votre plus grand bien e!
** le plus grand bien de vos proches. Tous ceux qm
rnanipulent des produits chimiques ne rêvent pas de
Perdez une fois pour toutes cette habitude de pen- fabriquer des explosifs pour tuer les femmes et. les
ser que vous êtes poussière et que vous retournerez enfants. La religion, la magie, et la métapsychique ·
en poussière. Nous sommes Join d'être aussi mépri- font souvent très bon m'é nage en s'aidant l'une l'au-
sables. Aussi vrai que te soleil brille dans le ciel tre. Il suffit de donner à chacune d'elle ce qui lui

1
98 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 99

revient et de prendr·e dans cha{;une ce qu'elle a de de. son pays pendant une période assez Io.n gue. Dix
bon. Il suffit d'un peu de bon sens, et de bonne ans ... quinze ans ... vingt ans peut-être. Mais jésus est
volonté. Ce n'est pas difficiJe. de retour. Et tout de suite il essaie de se faire des
amis. II reprend contact. Il choisit des disciples, il
*
** cherche à former des élèves. Pour les convaincre il
montre ce qu'il sait faire. II guérit des malades. Il
Tout s'enseigne et tout s'apprend, l'occultisme transforme de l'eau en vin. « II fit éclater sa gloire
comme le reste . II y a des gens qui n'ont pas besoin et ses disciples crurent en Lui. »
de livres pour apprendre. Ils apprennent tout seuls, A ce moment précis les hommes du Temple, ceux
sans Iivr.es, directement. Il y en a d'autres aussi, bien qui sorit les chefs du gouvernement et aussi les prê-
sOr, qui n'ont aucune envie d'améliorer leur condition tres et les juges chargés de faire respecter la Loi, les
de vie. Mais à ceux qui veulent réussir et ouvrir la hommes du T emple commencent à s'intéresser à Lui.
porte iJ faut une Clef. Les . prêtres d'Egypte il y a Vers ce nouveau prophète ils envoient un « mouton »,
cinq mille ans utilisaient la Clef magique pour ouvrir afin de savoir ce qu'il pense .et ce qu'il enseigne. Ce
les portes du monde invisible. Et le monde invisible « mouton » c'est Nicodème. Il vient à la tombée de
s'ouvrait devant eux. En comprenant tout ils pou- la nuit pour ne pas trop se faire remarquer. Et
vaient beaucoup. « Demandez et vous recevrez. » comme tous les « moutons » il commence par faire
Bien entendu si vous n'avez besoin de rien il est inu- des compliments. « Tu es un homme remarquable.
tile que vous fassiez même l'effort de demander ou de Tu fais des ciwses extraordinaires. Certainement
dire merci. Résignez-vous seulement à ne rien rece- Dieu est avec toi. Car si Dieu n'était pas avec toi tu
voir. C'est simple, n'est-ce pas... Allons, il vaut mieux ne ferais pas ce que tu fais. Mais, dis-moi, ces cho-
demander et recevoir. Vous pouvez savoir comment ses peu habituelles qui émerveillent tout le monde ici,
il faut s'y prendre pour demander et recevoir. Quand comment les fais-tu ? Comment opères-tu ? Com-
v0us saurez demander vous recevrez à pleines mains. ment obtiens-tu ces résultats ? ». Jésus ne biaise pas.
Jésus va droit au but. Il t?emble heureux d'expliquer
*
** sa méthode, sa doctrine, sa façon de s'y prendr·e et
d'un seul coup il vide son sac. « Si l'homme ne renaît
Lorsque saint jean nous présente jésus dans· son
de l'eau et de !'Esprit il n'entrera pas dans le
Evangile il le fait comme si jésus avait été absent
royaume de Dieu. »
100 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 101

Nico.dème comprend ou Nicodème ne comprend La prière est une force extraordinair,e que peu
pas. Nicodème fait peut-être seulement semblant de d'hommes savent utiliser comme eile devrait l'être.
?~pas comprendre... Et Nicodème pose une question Ce n'·e st peut-être pas la faute de ceux qui ensei...
1d10te. « Tu parles de renaître... Faudra-t-il qu'un .gnent. Mais ce qu'on leur a appris - et qui était
homme revienne dans le ventre de sa mère ? Non, dit bon pour eux - n'est pas nécessairement bon pour
J~sus. ~e qui_ est né de la chair est chair. Ce qui est vous. Une prière par laquelle vous demandez la rési-
ne de 1 Esprit est Esprit. Il faut renaître de !'Es- gnation vous donnera la résignation ·et l'acceptçition
prit... » volontaire de votre malheur. Mais les hommes d'au-
Nicodème comprendra ou Nicodème ne compren- jourd'hui acceptent mal de se résigner à leur misère.
dra pas. Et Nicodème partira sous le sarcasme de Ils demandent des prières grâce auxquelles ·ils pour-
Jésus : « Tu es docteur en Israê!I et tu ignores ces ront obtenir la fortune, la chance, le succès, '1a santé,
choses... Es-tu un homme intelligent qui est venu le bonheur. Ce sont des prières de cette sort-e qu'il
faire la bête pour se moquer de moi... ou es-tu vrai- conviendrait de leur donner. Des prières préparées
ment aussi ignorant que tu en as l'ai1· ? ... » pour des hommes qui vivaient pauvrement et en
Pour vous, quelle que soit votre religion méditez dehors de tout confort ne peuvent conduire qu'à la
ces mots là : II faut renaître de !'Esprit. Sinon vous pauvreté et au manque de bien-être. Ce n'est pas
resterez à la porte de ce royaume secret préparé pour cela que vous voulez.
~o~s. Allons, un tout petit effort. Ce tt'est pas si dif- *
**
f1c1Je que ça en a l'air. Mais il faut ouvrir Ja porte.
Sinon vous resterez dehors. . Trop de gens s'imaginent que la chance J.eur est
Comprenez bien : Vous resterez hors àu royaume due et que le ciel leur fait une très grande injure en
du bonheur. Vous resterez dans ce séjour « où il y a les laissant dans les difficultés. En réalité le petit de
des pl~urs e,t des grincements de dents ». A qui la rhomme vient au monde tout nu et il est le plus
faute smon a vous-même ? Vous pouvez entrer dans désarmé de tous l'es êtres qui peuplent la terre. Un
le royaume. Il suffit de pousser la porte. Combien de petit poussin sort de son œuf au bout de vingt et un
temps encore attendrez-vous ? jours. II en sort tout habillé d'un doux duvet qui le
met à l'abri du froid et il s'en va seul S"Ur ses pattes
* chercher sa nourriture en grattant le sol. Si les petits
**
102 . LA MAGIE ET SES SECRETS
LA MAGIE ET SES SECRETS 103
d~. J'ho~me étaient abandonnés dans les mêmes con-
d1t10ns, Il y a longtemps qu'il n'y aurait plus d'hom- cès éclatant et une catastrophe définitive il n'y a sou-
mes sur la terre. vent que l'épaisseur d'un cristal imperceptible. Imper-
ceptible pour celui qui est aveuglé bien entendu car
*
** l'observateur clairvoyant qui vous voit foncer vers
votre malheur se rend parfaitement compte de ce qui
. L'inégaJité de la condition humaine est un fait indé- va vous arriver. Les anciens disaient que « l'occasion
mable. ;ourtant une des données les plus immédia- · n'a qu'un cheveu ». C'est une raison de plus pour ne
tes de 1-observation est là pour nous prouver que la pas la laisser échapper. Il y a des hommes à qui tout
plupart des hommes méritent leurs chances et le.urs réussit et d'autres qui prennent presque toujours la
ma~chances. Et la loi de la lutte pour la vie la loi d plus mauvaise route. Si vous appartenez à la caté-
la JUngJe, est là pour nous montrer que ce~x ui s: gorie de « ceux qui n'ont .pas de chance >1 vous pou-
défendent mal ont vite fait d'être mis hors duq vez échanger votre mauvaise fortune contre une
bat. La lutte entre ceux qui possèdent et ceuxco~~ bonne. La métapsychique n'est pas une science
regardent a été de tous les temps. Faites donc qu~l- . morte. Elle vous aidera en vous montrant comment
Jque chose pour mériter votre part de chance si vous vous pouvez mieux vivre. li y a dnq mille ans les
a voulez. Et. pour commencer laissez vous conduire prêtres égyptiens avaient acquis des connaissances
par ceux qui savent et ceux qui veulent bien vous extraordinaires sur la façon « de faire tourner la
apprendre. Témoignez-leur en quelque reconna1·s chance » du bon côté. Vous pouvez profiter des leçons
sance Ce ' t - de leur expérience. Il est très facile d'attirer la
.. n es que lorsque vous aurez armé votre
espnt ,
avec. Je courage des forts qun1
a
vo us pourrez chance. Pourquoi continuer à marcher sur une mau-
esperer vaincre comme les autres. vaise route quand la bonne route vous conduira vers
une vie meilleure. Même si vous êtes bien habitué à
*
** votre misère vous pouvez envisager de la quitter.

La vie et ses succès tiennent à des impondérables


des éléments tellement simples que personne n'
*
**
f.ense. Autrement dit notre chance ou notre makhanc~
Les ascètes vivent d'air et d'eau fraîche comme
iennent souvent à très peu de chose Ent
· re un suc- certains amoureux. Les uns et les autres vivent au
104 LA MAGIE ET SES SECRETS Li\ .MAGIE ET SE.S SECRETS J.05
moins dans la joie et la joie les soutient. La misère explication sur un phénomène naturel on lui répon-
la vraie misère qui entraîne des privations de toutes dait : « C'est le Bon Dieu qui a fait ça ... » On avait
sortes ne conduit pas à Ja joie mais à Ja révolte et bien raison. Le Père éternel qui nous a créés a réa-
à l'aigreur. A mi-·chemin entre la joie et le désespoir lisé aussi tout ce qui nous entoure. La réponse était
on rencontre la résignation. C"est une très grande très b<:m ne. Mais ne trouvez-vous pas qu'elle était un
force pour ceux qui acceptent réellement leurs souf- peu courte et un peu simple. Des hommes intelligents
frances. Mais êtes-vous bien sûr que vous devez souf- l'ont pensé aussi. C'est la somme de leurs efforts qui
frir ? Les hommes naissent libres et égaux de droits. a créé le monde moderne avec toutes les facilités de
Qui vous empêche de vous libérer ? Qui vous empê- vie que l'on y trouv·e. Une à une les Lois naturelles
che de tendre vers une vie meilleure. Avez-vous vrai- sont passées au crible de la recheriche scientifique. Un
ment fait un petit ·e ffort pour tendre vos mains vers à un fous les phénomènes naturels sont expérimen-
la chance, la vraie chance ? tés. Les hommes ne disent plus : « C'est le Bon
Dieu ... » ou : « C'est le diable... ». Ils disent :,
*
** « Nous voulons voir... Nous voulons expérimenter..
Nous voulons contrôler ... Nous voulons savoir. .. Nous
En moins de cent ans les hommes ont transformé voulons comprendre comment les choses se pas-
le morrde. Les bateaux, les chemins de fer, l'aviation, sent.. » Et un à un les mystères disparaîssent. En
les voitures, les camions, la radio et Ja télévision o.nt appliquant les méthodes scientiques ils font parfois
raccourci les distances. Les hommes se connaissent des miracles. Ces miracles profitent au plus grand
mieux et échangent des connaissances et des rensei- nombre. Vous êtes un homme des temps modernes.
gnements. Ils échangent aussi leurs marchandises et Vous devez vivre avec votre siècle. Vous ne devez
les découvertes qu'ils ont faites. Grâce à des labora- plus avoir peur de tout ce que vous ignorez. Vous
toires gigant·e sques munis d'appareils de plus en plus devez savoir. Vous pouvez, vous aussi, améliorer les
perfectionnés, les hommes oht fait peu à peu l'inven- conditions de votre vie. La chance appartient à ceux
taire du monde. C'est avec émerveillement que cer- qui veulent la prendre. Elle est pour vous, pour vous
tains regardent la nature et ses Lois se manifester aussi, si vous la voulez.
sous leurs yeux éblouis. Jusqu'à il y a cent cinquante La chance se commande quand on sait comment il
ou dellx cents ans lorsqu'un homme demandait une faut iaire. Des vérités que vous ignorez représentent
106 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 107

souvent une puissance considérable. Vous pouvez en c'est-à-dire avec des images qu'ils étaient les seuls à
profiter comme d'autres. Rien n'est difficile. Il suffit èomprendre. Ils dessinaient parfois des images terri-
de· savoir. Les dessins égyptiens reproduits dans ce fiantes pour faire peur aux enfants, aux ignorants et
livre expliquent des choses très importantes. Ceux :aux hommes malfaisants. 11s se réservaient ainsi les
qui les connaissaient voulaient les conserver pour eux. premières places, les bonnes places.
Mettez-,vous à -leur place. Le jour où vous possèderez
une mémoire parfaite, cette mémoire vous donnera *
**
une supériorité très grande sur ceux qui vous entou-
rent. Vous n'oublierez plus ri'en. Vous retiendrez Jes H est très facile de prononcer des mots et de l~s
moindres événements~ ,fes moindres mots entendus. écrire. Il est moins faciJ.e de .repr·ésenter des ·idées
Ceux qui o.nt une mémoiire parfaite ont seulement avec des images. E.ssayer donc de faire un dessin
besoin de lire une fois un livre et ils Je connaissent pour représenter la mémoire, la volonté, .l a cJak-
d' un bout à l'autre. On dit qu'ils .savent « par cœur ». voyance, .Ja pensée, le bonheur, l'âme, l'esprit. Vous
Lorsque vous aurez cette supériorité là vous compren- verrez la difficulté. Pour y arriver votre seul vrai
drez combien ene vous sera profitable. Et vous la moyen sera le symbolisme. Un symbole c'est un objet
conserverez pour vou:s. Ainsi vous deviendrez J1e pre- ou une image qui représente quelque chose qui ne
mier partout, vous se.rez Je premier dans les concours pewt ni se toucher, ni s.e voir, ni se sentir ni s1e goû.-
et Jes ·examens, ·le premier dans Jes postes officiels, ter. Vous dessinez l"image d'1:111 vene d'eau et vous
le premier parmi vos concurrents. Vous étonnerez dites une fois pour toutes que ce verre d'eau repré-
ceux que vous rencontrerez. Ils seront dans l'admira- sente la soif, .Ja propreté, la pureté ou l'humidité.
tion parce que vous retiendrez tout et que vous serez Ensuite chaque fois que vos dessins contiendront un
en mesure de répondre à tout et de faire face à n'im- verre d'eau la vue de ce ve.rr·e d'eau fera penser à
porte queIJe question. Vous aurez ·réponse à tout ce que vous ayez voulu dire; soif, propr:eté, pureté
parce que vous vous souviendrez de tout. Vous n'aui. ou humidité. Cela devient plus siimple, n'est-ce pas ?
rez pas envie de tout expliquer à tout le mo.nde. Vous C'·est ainsi que !·es 'Egyptiens écrivaient. Ils faisaient
conserverez Je secret de votre Force pour vous et des dessins ou gravaient dans la pierre des murs. Les
pour vos ·enfants. Les prêtres égyptiens faisaient de dessins que vous voyez dans ce livre rewésentent des
même. Ils écrivaient Jeurs secrets avec des symboles, scènes importantes d'initiation. Dans certaines fêtes
108 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 109

on recevait de nouveaux « initiés ». On faisait entrer être fait exprès. Quand on ne comprend pas une lan-
dans le Temple des jeunes hommes qui ne sayaient gue étrangè1:e, on :e st bien embarrassé... Il .ne re·~te
encore rien. On leur ·montrait .les images et ou .feur souvent comme ressourne qu'â essayer de faue croire
expliquait ce qu'elles voulaient dire. Le symbolisme que les étrangers sont des sauvages. Des. sa.uva.ges
est une langue comme une autre. Un Français qui ne qu'il faut craindre. Beaucoup d' homn;ie~ r~1s<:mna·1ent
comprend pas ·l'arabe entend seulement des sons. encore ainsi avant qu'on ait cherche a repandre la
Lorsque chaque son arabe lui est connu il traduit cha- science et à unifier les peuples. Il y a des hommes
que son ar.abe par J.e son français et il comprend. Avec inteHigents dans tous les pays. Et pour les compren-
le symbolisme il en est de même. Les images qui sont clr:e il suffit de connaître leur langue. Il en es.t dAe
ici, -représente.nt des choses très importantes et que même des dessins égyptiens. Ils sembJ.ent que les pre~
vous avez intérêt à connaître. Tant que vous ne serez tres adoraient des animaux. Mais ils n'étaient pas s1
pas « initié » vous regarderez des images. Elles vous sots. Ils avaient compris toutes les Forces de la
paraîtront grossières, incompréhensibles et sans inté- nature. Et ils .traduisai:ent lieurs pensées et leurs
rêt. Mais soyez 'bien assuré qu'elles n'ont pas été découvertes comme ils Je pouvaient, à leur façon.
faites par des fous qui auraient dessiné n'importe Ceux qui avaient reçu .Ja Clef des symboles, ~eux qui
quoi. Elles ont été préparées par des surhommes qui savaient lire les images, ceux-là possédaient les
déjà i1I y a des milliers d'années en ·c onnaissaient plus grands secrets des Temples, ~t ceux-là seulement.
que nous. Les mystères du monde n'avaient plus de Les autres regardaient... De tres grands secrets sont
secrets pour eux. Vous -compr·endrez, vous aussi, lors- cachés ici dans tes pages de ce livre. Vous pouvez
que vous aurez eu .J.es explications convenables. Alors peut-être ~omprendre tout seul. Mais il va.~drait cer-
vos yeux s'ouvriront et vous ·r egarderez les vérités tainement mieux que celui qui sait vous exphque. Cela
en face. Et il n'y aura pas plus de danger pour vous ira certainement plus vite. Quand vous saurez com-
que pour un autre. ment est faite .la CLEF MAGIQUE et. con:i~ent on
s'en sert, vous s;erez émerveillé de la s1mphc1té ~vec
*
** IaqueJ.te ces dessins sont faits. L'a~teur de ce hvret
sait très bien qu'il peut mettre ces 1mag:s de;ant les
Ceux qui ont dit que les prêtres égyptiens .adoraient
' .
les bêtes ,sG-nt passés à ·côté de la vérité. Us ont peut-
yeux de .n'importe qui. Peu de gens lm raviront sa
découverte. II dit : « Regardez bien. Et plus vous
110 LA MAGIE ET SES SECRETS LA MAGIE ET SES SECRETS 111

regarderez et moins vous comprendrez. » Vous êtes .: Un jour viendra où les hommes adoreront le Père
averti. .. en esprit et en vérité. » Ainsi parlait j ésus. Quelle
que soit notre religion nous n'avons tous qu'un Père:
*
** celui qui a créé tout ce qui existe au monde. Vous
Les hommes de Babel disaient : « Groupons-nous pouvez lui donner J,e nom que vous vou~rez. Un nom
et construisons une tour. .. » Mais ils ·construisaient c'est,sans grande importance. L'important pour com-
cette tour afin de tenter d'escalader le ciel. Comme prendre un artiste est de regarder son ·œuvre pour
les modernes rêvent d'envoyer des hommes dans la mieux la connaître. Les hommes de science s'y sont
lune. Ils ne voulaient pas être emmurés vivants. Des bien employés depuis deux siècles. Ils n'ont pas fini
emmurés vivants il y en a eu à toutes les époques. Il de faire complètement l'inventaire de la Création.
en existe encore beaucoup aujourd'hui. On se Mais ils ont déjà découvert beaucoup de secrets. Ces
demande à quoi leur servent leurs yeux et ce qu'ils secrets ont déjà bien modifié la vie des hommes.
font de leur liberté. A les entendre et à les voir on C'est cela la vérité. II faut adorer ce Créateur qui
les dirait couverts de chaînes. Ils ont peur de leur était au commencement et qui sera à la fin. La vie
ombre et semblent terrassés par on ne sait quelle est une création ·continue. Un monde comme celui
mystérieuse puissance qui leur défendrait seulement dans lequel nous vivons, un monde comme celui qui
de lever les yeux. Pourtant de nos jours les plus existe sous nos yeux témoigne de l'infinie puissance
grandes facilités sont données à tous et la chance du Créateur de toutes choses. Si vous demandez ce
s'offre à qui veut la prendre. Pourquoi attendricz- qu'est la Magie il faudra v.ous répondre en vous mon-
vous jusqu'à la fin de vos jours pour en profiter vous trant le monde : « Tout ce qui existe est vrai. .ce
aussi. La liberté n'a de sens que parce qu'elle permet vrai est créé par !'Esprit qui l'habite. » Allons soule-
au plus modeste de devenir l'égal de n'importe qui. Il vez donc Je voile une bonne fois et vous comprendrez
lui suffit de l'e vouloir. La chance, le succès, la réus- tout. II n'y a pas tant de différences entre la Science
site, le bonheur, l'amour, la gloire sont pour vous et la Magie. Deux mots, une chose. Pour réaliser le
quand vous les voudrez. Ce que d' autres hommes bonheur des hommes.
réalisent tous les jours, pourquoi ne Je feriez-vous
« Demandez et vous recevl1ez. » Est-ce que ce con-
pas aussi ? Il suffit qu'au départ vous soyez un peu
seil vous paraît difficile à suiv11e ? S'il vous paraît
aidé. Pas plus ...
difficile à suivre, c'est que vous ne savez pas corn~
*
**
112 LA MAGIE ET SES SECRETS

ment faire pour demander. Car s i vous saviez com-


ment jJ faut dema·nder il y a -longtemps que votre vie
en serait transformée. Vous pouvez savoir... Vous
avez déjà trouvé le chemin qui mène vers fa chance.
11 est si facile à suivre qu'il n'est même pas néces-
saire de savoir lire pour utiliser une CLEF MAGI-
QUE. Vous voyez combien c'est simple., N'ayez pas
peur. Et souvenez-vous que la vérité est toujours sim-
ple. C'est un des premiers secrets de la chance et du
succès. LA MAGIE
ET
SES SECRETS

Adresser toute la 1 correspondance à :


1NSTITUT OSIRIS
LANGOIRAN (Gironde)
France

7872. Imprimerie Bl~RE, 18. rue du Peugue, Bordecaux - N•890 imprimeur.


Oép&t "gal : '4• tri mettre " " .
LA CHANCE
DE VOTRE VIE
"' ~ ~
.~. l'rnlitt>z: yous aus;,;i tle ln puissance formldnhle
~ ·• e.:. qut> ln «Ll1~I1' i\lAllH~OM pent vous donner. Von;;;
::.
0 .;:: trou \'Pl'<'Z a VP<' <>lie la c•hnn<·e dl' vot1·e Yie, ,·otre
.).-:::=..-
E\md
. vraie chuzwe Elle a 1~·11tu:>l(> la puis~ll.JH't' des
tn1is mille cinq ce11 t~
IH'(•t rt-s ù'E;;nite 1wud:rnt
ans. La 1mis....tm<:e qu\•lle von::> llonuera i:;Pl'll
=•n•
~ •• IHn11· vous un+> révvlation. Vos amis diro11t :
c·.-st un vrni mlrncle. Quittez une vie m~tliocre.
•\idt>z rntre dia1we. A partir d'aujourclhui
1:1 ÎSSPZ:•\'OU;o, {'OJllllll l'<' \'('l'S \'Ott'(' bonheur.

Prenez tout de suite l!IH' feuille dt> papier et écrivez


simplem'l'nt :

BON POUR LA CHANCE


Ecriv·ez ensuite tr~s clairement (en grosses letties)
VOTHI-. NOM -
VOTI~E PRENOM
VOTl~E SURNOM
VOTRE DATl: Dl~ NAISSANCI~

Votre adresse postale complNe avec le nom de la me et


le nUllll;ro - ou le numéro dt! votre hoîk postale.
Le llCJ111 de la ville.
L-e nom du dép.artemcnt ou du pays.
Envoye;, et•ttc feuille sous envl'll)ppc timbrée à l'adrc!'sc
de :
INSTITUT OSIRIS, S. M. 85
à LA~GOIRAN (Gironde). foince.

Vous recevrez gratuitement une documentation qui vous


intfre~sera.
___h_
ll.l\. SClCJE;JNf CE lDlCS Pl8CAlRA ()) lNr S
Au fur et à mesure des découvertes faites en Egypte les savants sont amenés à- reconnaître que dès lépoque de la
construction des Pyram.ides, 3.000 ans avant Jésus-Christ, les prêtres égyptiens n'avaient plus rien à apprendre. Us avaient
fait le tour du monde invisible après avoir fait celui du monde visible. Leur civilisation n'étaient pas comme la nôtre, une
« civilisation mécanique ». Elle était tout aussi élevée que la nôtre et ils possédaient dans le secret des connaissances que
nous redécouvrons avec peine.
Certaines constructions ont posé des problèmes qu'il ne serait pas plus facile de résoudre aujourd'hui. Pour se ren-
dre compte des difficultés qu'ils eurent à surmonter, il convient de citer quelques chiffres : On a découvert et inventorié
plus de soixante-dix pyramides - Pas trois, soixante-dix. Les plus grandes : SAKKARA (60 mètres de haut), DAH-
CHOUR (97 mètres), KEPHREN (143 mètres), UOPS (146 mètres de haut). Pour cette dernière on a calculé une
masse d'environ deux millions quatre cent mille mètres cubes de pierres et un poids de six millions de tonnes. Le transport
de ces blocs exigerait à présent sept mille trains de mille tonnes ou sept cent mille charges de camion de dix tonnes.
BONAPARTE avait calculé qu'avec le volume des pierres de ~OPS on pourrait entourer la France d'un mur de
trois mètres .de hauteur. Dans 1e Temple de UPHREN, il y a un bloc de cent soixante-dix mètres cubes pesant environ
cinq cents tonnes. Dans le même Temple on peut voir plusieurs cubes de granit. Ils viennent d'Assouan, à neuf cents kilo-
mètres au sud et pèsent facilement quarante tonnes chacun.
Des constructions semblables et le transport de sembla bles matériaux posent des problèmes où il faut bien recounaî -
tre une intelligence supérieure - des connaissances infiniment étendues - de la part des hommes capables de faire ces
choses. Mettre les pierres les unes sur les autres n'est réalisable que s'il y a par derrière la puissance du cerveau humain
qui calcule et organise.
Dans une « Histoire de l'Egypte » écrite en 1864, l'égyptologue MARIETIE, parlant de la pyramide de KÉOPS
faisait cette remarque : «: Assurément, il n'est pas au-dessus des forces de notre industrie moderne de refaire un tel monu-
ment. Mais le problème difficile à résoudre même de nos jours, serait ·de construire des chambres et des couloirs intérieurs
qui, malgré les millions de kilogrammes qui pèsent sur eux, conserveraient à travers cinquante siècles la plw parfaite et
la plus étonnante régularité. »
Lorsqu'en 1922. HOWARD CARTER et Lord CARNARVON découvrirent la tombe du pharaon TOUT-ANKH-
AMON ce fut un véritable émerveillement pour les égyptologues qui ne s'attendaient pas à trouver un tel amoncellement de
richesses en parfait état de conservation. C'est auiourd'hui un éblouissement que d'entrer dans la salle du musée du
T. S. V. P .
Caire où sont exposés les objets qui constituaient la vie matérielle des pharaons cle la XVIIIe dynastie. Un cercueil en or
massif, un autre tout décoré de pierres précieuses, côtoient le masque d'or et le diadème du roi défunt. Un trône en -or et
en argent, incrusté de pierres et de pâtes colorées voisine avec des coupes d'albâtre et des tabourets en bois plaqué
d'or et d'incrustations. C'est avec émotion que l'on constate cette accumulation d'objets d'art provenant d'une époque
que personne n'aurait osé croire si riche.
Lorsqu'on quitte le domaine des réalisations matérielles pour celui des découvenes intellectuelles et spirituelles
on tombe dans un émerveillement plus grand encore.
Dans son livre « La Science mystérieuse des Pharaons » que vous trouverez dans quelques bibliothèques - le
regretté abbé MôREUX, directeur de }'Observatoire de Bourges, écrivait, page 39, au sujet de la coudée sacrée qui repré-
sentait la dix millionième partie du rayon polaire terrestre : « Appeler à son aide toutes les sciences; dépenser pendant
une longue série de siècles une somme de travaux et d'efforts convergents; perfectionner notre technique; améliorer
sans cesse nos méthodes d'observation; continuer avec une lente persévérance la tâche de nos devanciers; pousser à un
point inimaginable la précision des calculs et aboutir finalement à une découverte vieille de quatre mille ans, n'est-ce
pas la plus décevante pensée qui puisse hanter l'esprit d'un homme de science. Et cependant aussi incroyable que cela
nous apparaisse, le résultat est là, sous nos yeux, tangible, brutal, tellement évident .qu'il faudrait être frappé d'aveugle-
ment pour ne pas le voir. >
Plus loi1;1, page 55, il écrivait au sujet de l'évaluation précise de la dis.tance de la Terre au Soleil : « Ainsi,
alors que pendant des siècles, les nations civilisées dépensaient des sommes fabuleuses, que des savants n'hésitaient pas
à risquer leur vie pour résoudre le plus important problème astronomique, n'est-il pas extraordinaire de penser que cette
solution était symbolisée et monumentalisée pour ainsi dire dans la Grande Pyramide depuis des milliers d'années. Qu'il eut
suffi à nos astronomes modernes de savoir lire les symboles cachés dans ses dimensions et que les constructeurs d.e ce
grand édifice étaient arrivés à une approximation dont nous aurions été fiers à la fin du XIXe siècle. »
Page 58, on lit encore : « Que toutes ces conquêtes de la science moderne soient dans. la Grande Pyramide à
l'état de grandeurs naturelles, mesurées et toujou~ mesurables, ayant seulement besoin pour se montrer au grand jour,
de la signification métrique qu'elles portent en elles, c'est évidemment inexplicable d'après nos données sur la civilisation
antique, mais c'est un fait qu'on essayerait vainement de révoquer en doute et qui plonge les savants actuels dans la plus
grande stupéfaction. >
Il y a dix passages semblables que l'on pourrait citer. Relisez-les si vous trouvez le livre. On reste rêveur, en effet,
quand on constate la somme prodigieuse de connaissances que possédaient ces Surhommes. Il vous est o1fert aujourd'hui dé
pro6.tèr d'une de leurs plus grandes découvertes. La « CLEF MAGIQUE » est garantie par un brevet de vingt ans. D'ici
vingt ans vous ne trouverez nulle part ailleurs ce que vous apprendrez en lisant « Le Grand Secret des Temples anfr·
QUes et les Lois du Bonheur. >
POUR ENVOYER DE L'ARGENT

Le plus simple est <le demander un mandat à la poste. Vous demandez « un mandat que l'on met dans la lettre ».
Si ce n'est pas possible dans votre pays, demandez un mandat qui sera payable à domicile ». Demandez- le au nom de

LE GRIVÈS à Langoiran (Gironde) FRANCE


On ne peut pas, on ne doit pas vous refuser un mandat. Si vous avez peur qu'on vous pose des questions vous
pouvez toujours dire que vous commandez un instrument de travail ou des livres.
Vous pouvez. aussi mettre des billets dans la lettre. Dans ce cas, il vaut mieux la faire recommander. Ainsi tout
ira très bien. ·
Sur le bulletin rose d'adhésion écrivez l'adresse où vous voulez recevoir votre paquet.
Et renvoyez ce bulletin rose rempli sur les deux faces.
7693

POUR QUE VOTRE CHANCE VIENNE ET QlJE VOTRE VIE CHANGE


NE DITES PAS : « Je vais écrire une lettre pour demander des NE DITES PAS : « Il y a encore quelque chose que je ne com-
précisions. » Cela ne servirait à rien. Les précisions vous prends pas dans cette lettre. » Dans toutes les circons-
seront données dans le paquet que vous recevrez. Et par la tances de la vie il y a des choses que vous ne comprenez
suite vous pourrez écrire - si par extraordinaire vous pas complètement ou que vous comprenez mal. La chose
n'aviez pas tout compris. Allez plutôt à la poste et demandez la plus intelligente du monde est de se laisser guider par
un mandat. Autant que possible prenez un mandat « que l'on ceux qui savent. L'inconnu existe partout autour de vous.
met dans la lettre ». Pour réussir il faut savoir. Laissez-vous guider.

NE DITES PAS : « j'aimerais tout savoir... et ne rien payer. » NE DITES PAS : « Je commanderai la semaine prochaine... le mois
Ici bas, rien ne se donne. Et surtout pas les choses sérieu- prochain ... l'année prochaine... » A force d'attendre encore
ses. Un médecin, un avocat, un architecte, un ingénieur, un un peu, encore un peu, encore un peu, votre vie sera passée
spécialiste en quoi que ce soit ne donnent pas leurs services et votre chance de bonheur avec. Tôt ou tard vous serez
gratuitement. Si vous voulez obtenir ce que vous désirez dans l'obligation de faire quelque chose « pour que ça
commencez donc par le commencement : Payez-en Je prix. change. ~ Faites donc la dépense tout de suite. Vous en
profiterez tout de suite.
Il