Vous êtes sur la page 1sur 6

NOTE TECHNIQUE NT 109

Note technique
de la CNAMTS à l’usage
des maîtres d’ouvrage,
de leurs maîtres d’œuvre,
de leurs coordonnateurs
et des chefs d’entreprise.
Adoptée par le Comité
technique national des
industries du bâtiment
et des travaux publics
le 26 novembre 2007.

Cette note technique
annule et remplace
la recommandation R 250
adoptée par le Comité
technique national
des industries du bâtiment
et des travaux publics
le 7 juin 1984.

CNAMTS (Caisse nationale
de l’assurance maladie
des travailleurs salariés)
Direction des risques
professionnels

Prévention des risques
dus aux circulations horizontales
et verticales des piétons
sur les chantiers de construction

Avertissement
Compte tenu de la nouvelle codification du code du travail, entrée en vigueur le 1er mai 2008, le lecteur pourra se reporter à la table de
concordance parue sur le site Légifrance pour actualiser les références réglementaires mentionnées dans ce document.

2. véhicules 2. piétons et véhicules. Pour favoriser une mise en œuvre efficace des mesures législati- Le coordonnateur intègre ces règles dans le PGC. qu’à leur encadrement. préalablement étudiés et formalisés dans leur plan de prévention Privilégier les ouvrages définitifs comme moyens d’accès. en œuvre de ces dispositifs communs d’organisation. Une voie d’accès au chantier doit être construite. les risques de chute de plain-pied lors des déplacements que ce 5. pour permettre aux véhicules et aux piétons de parvenir au chantier. sur chantier. il anticipe l’organisation des circulations horizontales et verti- cales ainsi que les zones de stockage pendant toute la durée C OMMENTAIRES du chantier.2 Mesures techniques soit pour se rendre aux postes de travail. 5. donc prépondérantes pour la lutte contre ces accidents. sur les chantiers du bâtiment et des travaux publics. de la mise des mesures organisationnelles sur les chantiers. Les risques liés à la circulation des engins ne sont pas traités dans ce document.PRÉAMBULE 4. via le ayant un impact sur les circulations. et détermine dans les grandes lignes. d’ouvrage. doivent être établis avec pour objectif de résultat la séparation maximale des différents flux. ou dans leur plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS) établi à partir du plan général de coordination (PGC). des déplacements des salariés. Les maîtres d’œuvre. Ils collaborent à la mise en œuvre plan général de coordination (PGC) lorsqu’il existe. Pour la mise en œuvre des mesures techniques qui suivent. tant en fréquence qu’en gravité. L’organisation des circulations hori- zontales et verticales ainsi que l’organisation des stockages sont Séparer les flux de circulation « piétons » et « engins ». C OMMENTAIRES L’organisation des circulations est fondée sur la connaissance 5. de la mise en œuvre et de l’entretien des dispositifs de circulation. après les avoir formés et avoir vérifié leurs compétences. intervenants. Un plan et des règles de circulation. PRINCIPES DE PRÉVENTION Les chutes de hauteur et de plain-pied sont parmi les causes prin- Organiser les déplacements horizontaux et verticaux.1 Mesures organisationnelles prévention sont basées sur les principes généraux de préven- tion contenus dans l’article L. Les chefs d’entreprises de tous les corps d’état ont la responsabilité Réaliser des accès sûrs à tous les niveaux. coordonnateurs et chefs d’entreprise de respecter et/ou de veiller à l’application des règles ci-après C OMMENTAIRES pour l’organisation des circulations horizontales et verticales sur Le plan et les règles de circulation doivent être présentés aux les chantiers. pour les personnes. ves et réglementaires en vigueur. Leur évaluation et l’adaptation permanente des mesures de 5. il est recommandé aux maîtres d’ouvrage. 2 Note technique NT 109 . maîtres d’ouvrage. Des conditions d’évacuation des personnes en cas d’accident ou Cette note technique énonce les mesures de prévention à mettre de danger imminent doivent être définies (intervention des en œuvre afin d’éviter : secours ou évacuation en urgence du personnel). notamment lors Identifier les zones et baliser les circuits. CHAMP D’APPLICATION et engins. coordonnateurs et chefs d’en- treprise s’informent mutuellement des évolutions apportées au projet Le coordonnateur SPS est chargé par le maître d’ouvrage. Pour cela. les chefs d’entreprise concernés donnent et commentent On se reportera de façon utile à la publication « Logistique de les instructions appropriées aux opérateurs. Ils font l’objet de la recommandation R 434 C OMMENTAIRES Prévention des risques occasionnés par les véhicules et engins Les VRD préalables sont obligatoires et dues par le maître circulant ou manœuvrant sur les chantiers du BTP. 1. MESURES DE PRÉVENTION des risques professionnels. cipales d’accidents du travail. aux installations de chantier ou aux zones de stockage. les implan- tations possibles. en tant que de besoin. 230-2 du code du travail. les risques de chute de hauteur. ainsi chantier et coordination de sécurité » (INRS ED 884). Cette voie est prolongée dans le chantier par d’autres C OMMENTAIRES voies permettant aux travailleurs d’accéder aux zones de travail. OBJET DE LA RECOMMANDATION dans ces zones doivent être clairement définies. Entretenir régulièrement les circulations et les accès. Les zones de stockage et les modalités d’accès et de circulation 3. maîtres d’œuvre.1 Généralités les risques liés aux manutentions sur les chantiers.

chute. drainé. stockage…) doivent être exemptes de tout obstacle et doivent avoir une valeur minimale d’éclairement de 60 lux. 5.2. 5. Les postes de travail où évoluent des engins et du personnel à pied font l’objet de dispositions particulières. aux manutentions et à la situation respective des zones de travail à Circulation desservir sont à mettre en place. Les passerelles de franchissement sur les tranchées constitue- Les parties communes (couloirs. et d’évacuation propres et dégagées de tout obstacle.2.2.5. sanitaires doivent être reliés entre eux par un passage couvert . la couche de forme doit avoir 5. munie d’un gilet de signalisation. un passage revêtu. Sur les chantiers spécifiques tels que les chantiers linéaires. éclairées et balisées. balisé et totalement libre de matériel.2 Accès aux locaux de chantier Les vestiaires. y compris. sans exception. horizon- tales et verticales. Elles sont conçues. aux murs se trouvant et assurant une continuité au droit des joints de dilatation. Il faut maintenir en permanence les voies de circulation. Note technique NT 109 3 . C OMMENTAIRES Les salariés doivent pouvoir accéder aux vestiaires sans salir leurs tenues de ville. Dans le cas de risques de chute.3 Zones de circulation et de travail risques d’interférence entre les zones de travail et les zones de Des accès sûrs à toutes les zones de travail. escaliers et zones de ront également une bonne solution. canal… les dispositions peuvent être adaptées et définies de façon à éviter tout risque pour les personnes. Des moyens adaptés au nombre de passages escomptés. il y aura lieu de prévoir des sanitaires au plus près avec des voies d’accès libres de tout obstacle. intervenir. Ils ne doivent pas comporter d’obstacles à fran- et formée. aux extrémités des murs de refend et chute.2. Si nécessaire. réfectoires. Un auvent résistant doit être réalisé afin d’arrêter la chute éven- ges induites par les différents engins et véhicules appelés à tuelle d’objets pouvant provenir des niveaux supérieurs. doit être chargée de chir et doivent être conçus de manière à interdire tout risque de surveiller ces zones. Ces voies doivent être convenablement éclairées (40 lux minimum). Leur position doit évoluer en fonction de l’occupation et de l’avancement du chantier.Les voies doivent être praticables. des circulations verticales doivent être mises en place selon les règles suivantes.2. installées et entretenues de façon à C OMMENTAIRES éviter tout risque de chute et de glissade. Dans l’hypothèse où ces installations seraient éloignées de cer- taines zones de travail. A cet effet. tels qu’ascenseur de chantier. Passerelle Les chantiers doivent être organisés de façon à maîtriser les 5. doit relier ces installations à l’extérieur du chantier. les eaux pluviales doivent être drainées et Si nécessaire une passerelle d’accès munie de garde-corps laté- évacuées.4 Circulation horizontale une résistance satisfaisante et être compatible avec les surchar. s’il y a lieu. matériaux ou déchets. raux pourra être réalisée. en outre. doi- circulation des engins.5 Circulation verticale En l’absence de moyens collectifs. paliers.1 Règles générales Les circulations verticales sont à répartir de telle sorte qu’elles évitent les accès improvisés à toutes les parties du chantier. au vide sanitaire. une personne compétente vent être réalisés. Les pistes doivent être correctement balisées. route. les passerelles de contourne- Les trémies et autres ouvertures situées dans les sols ou planchers ment constitueront une solution intéressante en particulier doivent être obturées ou clôturées afin de prévenir tout risque de aux angles de l’ouvrage. éclairé. ascenseur définitif mis en service pour les besoins du chantier ou équivalent. 5.

C OMMENTAIRES Supprimer les apparaux et boucles de levage des éléments pré- fabriqués dès que possible (boucles en acier doux notam- ment…).3 Tour d’accès provisoire Sur certains chantiers. À cet effet un éclaira- ge de sécurité et un fléchage de la sortie pourront s’avérer néces- saires. les accès aux différents niveaux ne peuvent se faire par les escaliers définitifs. emmarche- ment. 5. L’implantation est déterminée par rapport aux ouvrages à réaliser et aux installations de chantier. Les moyens d’accès ne doivent pas déboucher sur une installa- tion ou situation dangereuse. Tours d’accès 4 Note technique NT 109 . volée…) répond aux exigences normatives (norme NF P 93-521). La tour d’accès provisoire est destinée à tous les intervenants devant accéder aux niveaux desservis. Sa vérification après montage par une personne compétente doit être faite et formalisée dans le registre de sécurité de l’entreprise qui a la charge de la tour. Elle prend en compte le planning de réalisation des ouvrages à construire. Les escaliers doivent être maintenus en parfait état. Ceci est particulièrement vrai pour les toitures-terrasses lorsque aucun accès définitif n’est encore mis en place durant la phase chantier. Aucun stockage ne doit se trouver dans les escaliers ou sur les paliers. C OMMENTAIRES La tour d’accès est une disposition permettant de pallier une absence de moyens définitifs (ascenseur.5. Il faut munir les volées d’escaliers et les paliers supérieurs de garde-corps rigides. Ils doivent être définis en fonction de leur durée d’utilisation. La conception de la tour d’accès (hauteur de marches. 5.2 Escaliers Les escaliers définitifs doivent être posés au fur et à mesure de la construction des niveaux. Ils doivent être nettoyés autant que de besoin pour évacuer boue et salissures.5. C OMMENTAIRES En cas d’impossibilité technique. Cette largeur doit permettre au salarié de passer facilement avec son outillage. un escalier provisoire sera mis en place. Le nez de Escalier marche notamment doit être en permanence apte à s’opposer au glissement du pied.2.2. La largeur de passage doit être de 1 m minimum. Les accès aux circulations verticales doivent être signalés de façon à faciliter l’évacuation des personnes. escalier…).

l’accès peut se faire à l’échelle sous réserve de respecter les C OMMENTAIRES règles suivantes : Le balisage du chantier. Le plan de circulation doit permettre d’éviter les marches arrière ou les demi-tours. les livraisons elle est établie avec soin afin de protéger les utilisateurs contre programmées et les livreurs accueillis (cf. Note technique NT 109 5 . ne pas encombrer l’environnement du chantier. et notamment sur les chantiers de niques et les résistances mécaniques des principaux éléments pavillons. Leur vérification est confiée à un bureau d’études compétent. il convient de privilégier les systèmes Trois éléments sont à examiner de façon précise : d’accès par tours-escaliers plutôt que par des échelles.2. l’assise inférieure : elle supporte la descente de charge.2. Sur certains chantiers. dès que pos- sible. permettre une circulation dans de bonnes conditions de sécurité. Ils fiabilisent elle doit être fixée en tête et en pied de façon à ne pouvoir glisser les heures d’arrivée des camions et permettent une utilisation ni basculer. 5. il est possible d’utiliser les couches de fondation des pour établir la note de calcul si elle est nécessaire. jusqu’aux ouvrages pour les travaux des corps d’état secon- La notice technique du fabricant précise les caractéristiques tech- daires.5. protocole de charge- le risque de chute de hauteur. la fourniture de plans de circulation une échelle est un moyen d’accès à un niveau supérieur avec les aux livreurs et la programmation des livraisons permettent de deux mains libres . 5. optimale de moyens de levage souvent saturés.Accès pour échelle C OMMENTAIRES dans le cas d’accès à grande hauteur (plus de 6 m) ou d’un nomb- re important de passages.4 Echelles Dans les cas où les dispositifs précédents ne peuvent être mis en œuvre. chaussées définitives. Les zones de stockage du chantier doivent être définies et bali- la jonction du palier de la tour d’accès au plancher desservi : sées indépendamment des aires de circulation.6 Stockage les ancrages intermédiaires. elle est à proscrire comme poste de travail. Le coordonnateur SPS évalue la durée d’installation et la mise en Les zones de stockage seront aménagées et le sol stabilisé afin de adéquation avec les besoins du chantier. Les voies doivent être prolongées. ment/déchargement ou les dispositions incluses dans le PPSPS).

inrs. rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14 Tél.fr e-mail : info@inrs.fr Note technique NT 109 1 édition • juin 2008 ère .Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles • • • • 30. 01 40 44 30 00 Fax 01 40 44 30 99 Internet : www.