Vous êtes sur la page 1sur 24
Ghrib risque gros «ABID-CHAREF ET SES ASSISTANTS NOUS ONT LÉSÉS» Mansouri : «L'USMA, le match
Ghrib risque gros
«ABID-CHAREF ET SES
ASSISTANTS NOUS ONT LÉSÉS»
Mansouri : «L'USMA, le match à ne pas rater»
7 POINTS
EN 7 MATCHS
Le 5-Juillet ne réussit
plus au Mouloudia
www.competition.dz DIMANCHE 26 FÉVRIER 2017 30 DA N° 4921 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
1-3
0-0 Défense faible Milieu transparent Attaque stérile UNE ÉQUIPE TAILLE LIGUE 22 Rahmouni :
0-0
Défense faible
Milieu transparent
Attaque stérile
UNE ÉQUIPE TAILLE
LIGUE
22
Rahmouni : «Il y a trop de
lacunes dans cette équipe»
Moussouni :
«Le maillot de la JSK
est trop lourd pour
certains joueurs»
Affrontements
entre les supporters et
les services de sécurité
Les voitures
des officiels
saccagées
JSK-USMA à huis clos ?

LES USMISTES AVERTISSENT LE MOULOUDIA

à huis clos ? LES USMISTES AVERTISSENT LE MOULOUDIA PUT : «A NOUS LE MCA» 1

PUT : «A NOUS LE MCA»

USMISTES AVERTISSENT LE MOULOUDIA PUT : «A NOUS LE MCA» 1 -0 90'+5 Bouazza délivre Belouizdad
USMISTES AVERTISSENT LE MOULOUDIA PUT : «A NOUS LE MCA» 1 -0 90'+5 Bouazza délivre Belouizdad

1-0

90'+5

Bouazza délivre Belouizdad

Zaki : «Les promesses non tenues ont affecté les joueurs»

NAHD

10 JOURS

D'INDISPONIBILITÉ POUR HERIDA Guerre Hannachi-Hamar SLIMANI DE USMH Ould-Ali va-t-il réagir ? RETOUR FACE À
D'INDISPONIBILITÉ
POUR HERIDA
Guerre Hannachi-Hamar
SLIMANI DE
USMH
Ould-Ali va-t-il
réagir ?
RETOUR FACE
À LIVERPOOL
L'inefficacité, ce
problème récurrent
www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 2 À LA UNE
www.competition.dz
Dimanche 26 février 2017
2
À LA UNE

Alors que l'EN fait l'impasse sur le stage de mars

LE TOGO VA AFFRONTER L'EGYPTE

Au cours de la dernière réunion, les membres du BF ont voté à l'unanimité l'annulation du stage du mois de mars prochain. Une triste nouvelle puisque l'équipe nationale perd deux dates FIFA extrêmement importantes qui auraient pu faire avancer les choses. De leur côté, les adversaires des Verts ne vont pas laisser passer l'occasion. En effet, le Togo qui est l'un des principaux rivaux de l'EN pour les éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun est tombé d'ac- cord avec la Fédération égyptienne de football pour organiser une rencontre amicale entre les deux équipes entre le 24 et le 28 mars prochain. C'est ce qu'a rapporté le journal Al Yaoum Sabee. Les Eperviers veulent préparer cette ren- contre comme il se doit et ils ont donc jeté leur dévolu sur le voisin égyptien. Une rencontre qui va permettre aux camarades d'Adebayor de bien préparer ce rendez-vous.

Un gros gâchis C'est vrai que le stage a été annulé pour cause d'élection pour la désignation du nouveau prési- dent de la FAF qui se déroulera au mois de mars. Il n'en demeure pas moins que les responsables de l'instance de Dely Ibrahim auraient pu faire quelque chose pour rassembler les joueurs et leur per- mettre de jouer au moins un match ami- cal pour préparer l'entame des élimina- toires au mois de juin prochain. Un vrai gâchis et surtout un laisser-aller très inquiétant puisque les adversaires se préparent comme il faut tandis qu'au sein de l'EN on se prive de deux dates importantes et on laisse les joueurs atta- quer directement les éliminatoires de la CAN 2019 sans avoir joué le moindre match amical. Pour rappel, dernière- ment, Moussa Saïb avait déploré ce silence radio et avait assuré : "On aurait pu rassembler les joueurs et désigner un entraîneur local pour au moins faire des tests. Ce qui est encore plus grave, c'est qu'il n'y a pas de sélectionneur alors qu'on aurait dû en nommer un après le départ de Leekens."

I. Z.

SLIMANI

PRÊT POUR

LIVERPOOL

Après avoir manqué deux rencontres de son équipe à cause d'une blessure, l'attaquant international algérien de Leicester, Islam Slimani, est de retour aux entraînements collectifs. Il sera prêt pour la rencontre choc de lundi soir face à Liverpool.

Le joueur semble définitivement guéri de

sa blessure à l'aine et va effectuer son retour

à la compétition. Un

retour qui tombe à point nommé pour les Foxes surtout que les choses ne vont pas bien du tout au cours de cette saison pour le champion en titre. Ranieri a été limogé et Leicester a besoin de points pour s'extirper de la zone de reléga- tion avec laquelle le club flirte dangereuse- ment. Une arme de plus pour l'entraîneur intérimaire de l'équipe appelé à diriger la ren- contre face aux Reds et

durant laquelle il espè- re bien une réaction positive de ses joueurs.

Shakespeare :

«Je pense qu'il est totalement guéri» De passage en confé- rence de presse, l'en- traîneur intérimaire de Leicester a fait savoir que l'attaquant a tra- vaillé le plus normale- ment du monde avec ses équipiers à l'entraî- nement. "Depuis la reprise après le match contre Séville, Slimani s'entraîne avec le reste du groupe. Je pense qu'il est totalement guéri. Maintenant, on

va encore le tester pour voir s'il est prêt sur le plan physique. Toutefois, je pense qu'il le sera." Reste mainte- nant à savoir s'il sera titularisé au cours de cette partie ou bien s'il va débuter la rencontre sur le banc de touche.

Mahrez va-t-il enfin se libérer ? Si pour Slimani tout semble aller pour le mieux, les supporters de Leicester attendent maintenant de voir comment va réagir Riyad Mahrez au cours du match face à Liverpool. En effet, l'ai- lier des Vert n'est que

l'ombre de lui-même cette saison et ne par- vient plus à être décisif pour son équipe. D'ailleurs, la presse anglaise se demande si le joueur va se libérer après le départ de l'Italien ou bien s'il va continuer à produire le même genre de perfor- mances très décevantes depuis l'entame de l'ac- tuel exercice. Pour rap- pel, plusieurs anciens joueurs ont remis en question le choix du joueur d'être resté à Leicester alors qu'il était convoité par les meilleures écuries de Premier League.

I. Z.

Boudebouz pète la forme

Malgré la défaite de vendredi soir face à Nice, Ryad Boudebouz a encore une fois été l'un des meilleurs joueurs sur le terrain. Depuis qu'il est revenu de sa blessure, qui l'a empêché de prendre part à la Coupe d'Afrique des nations, le milieu international algérien est en pleine forme. Ce dernier enchaîne les bonnes prestations et se montre très efficace, il en est déjà à huis buts depuis le début de la saison et veut encore ali- menter son compteur. Vendredi, soir, en dépla- cement à Nice, Ryad Boudebouz et ses coéqui- piers ont fait un excellent match mais ont malheureusement perdu la rencontre dans des dernières minutes. Mené sur le score de deux buts à un, le milieu de terrain des Verts a provoqué des frayeurs à ses adver- saires, en tirant un coup franc à la 90e minute de jeu, qui va finalement s'écraser sur le poteau droit. A la fin de la rencontre, il était énervé de ne pas avoir remporté la ren- contre et a déclaré : "Quand on fait une première mi-temps comme on a fait ce soir, comme on a dominé cette équipe de Nice, je ne sais pas si cette saison quelqu'un a réussi à leur faire ça ici, c'est frustrant parce qu'on doit absolu- ment faire match nul sur ce match. Et comme je suis un compétiteur je veux abso- lument le gagner, et on a l'opportunité de le gagner. Ce soir ce sont des points en moins. Si on avait gagné ce soir on aurait pu envisager d'aller beaucoup plus haut en fin de championnat. Je suis énervé après le match, mais quand je repense

à

fier de mon équipe." Ce qui est sûr, c'est que l'international algérien apporte beaucoup à son équipe, surtout depuis le début de la phase retour. Il est sans aucun doute

le meilleur joueur de son équipe et donne beau- coup de plaisir à ses supporters.

Meilleure note par Tuttomercatoweb Le site spécialisé italien a donné la meilleure note de la rencontre face à Nice au milieu internatio- nal algérien. Tuttomercatoweb, a décrit Ryad Boudebouz comme étant le joueur le plus ins- piré de son équipe lors du match, surtout après avoir touché le poteau lors des der- nières minutes de jeu. La presse française de son côté lui donne de très bonnes notes aussi. Ryad Boudebouz prouve ainsi qu'il est en très bonne forme et veut conti- nuer sur cette lancée afin de tenter de finir avec son équipe en haut du tableau de la Ligue 1.

de finir avec son équipe en haut du tableau de la Ligue 1. Il n'évoque toujours

Il n'évoque toujours pas son avenir Il faut dire que Ryad Boudebouz est en train de sur- voler cette équipe de Montpelier grâce à son talent. Il arrache lors de nombreuses occasions le titre d'homme du match et se trouve être le joueur le plus en forme de son équipe. Il faut dire que Montpelier ne donne- ra pas l'occasion à l'international algérien d'évoluer à un plus haut niveau, mais ce der- nier ne veut toujours pas évoquer son avenir. Il préfère encore rester concentré sur ses pres- tations et sur le reste de la saison avant de parler de sa prochaine destination. Il ne serait pas surprenant de le voir quitter Montpelier pour un meilleur club lors du prochain mer- cato. Reste à savoir quelle sera sa décision et s'il compte rester encore au sein de son équipe. Boudebouz aurait pu avoir une toute autre carrière grâce à son talon, mais ses choix l'on fait rester au sein du championnat français.

M. K.

la prestation qu'on a pu faire, je suis

Vincenzo Morabito (manager)

«Ghoulam devrait quitter Naples en fin de saison»

«Ghoulam devrait quitter Naples en fin de saison» Faouzi Ghoulam semble se diri- gere vers un

Faouzi Ghoulam semble se diri- gere vers un départ lors du prochain mercato, c'est en tout cas l'avis du manager italien Vincenzo Morabito. Annoncé sur le départ lors du pro- chain mercato, les doutes ne font que se renforcer pour Faouzi Ghoulam. Ce dernier devrait quitter Naples et rejoindre un autre grand club euro- péen en été. Le très actif manager ita- lien, Vincenzo Morabito s'est exprimé sur la radio CRC, et a dévoilé sur le défenseur des Verts : "Naples n'a pas de joueurs irremplaçable et le cas Higuain en est la preuve. Je pense que Ghoulam partira lors du pro- chain mercato. Il devrait quitter le club et se diriger vers une autre équi- pe." Il faut dire que tout le monde pense au départ du défenseur inter- national algérien lors du prochain mercato. Que ce soit au sein de son club ou dans son entourage, on parle d'un transfert, ce qui ne serait pas étonnant. Ayant été l'un des piliers de Naples depuis son arrivée en prove- nance de Saint-Etienne, Faouzi Ghoulam s'est fait un nom en Italie en devenant l'un des meilleurs arrières gauches de la Serie A. Il est maintenant courtisé par de nom- breuses équipes et il devrait quitter le championnat italien en été. Lors de la rencontre d'hier de Naples face à Atalanta, l'entraîneur d'Arsenal, Arsene Wenger, a envoyé des émis- saires afin de superviser la prestation de l'international algérien. Une nou- velle preuve que le technicien fran- çais s'intéresse de près aux perfor- mances de Faouzi Ghoulam et qu'il voudrait l'avoir dans son équipe pour la prochaine saison. Comme tout le monde le sait, le contrat de ce der- nier, prendra fin en 2018 et Naples ne veut pas attendre la dernière minute avant de le lâcher et ainsi prendre le risque de le voir partir gratuitement. En plus, aucune prolongation de contrat n'a encore été signée. La direction de Naples est cependant toujours en discussion avec son pou- lain afin de trouver un terrain d'en- tente, mais pour le moment rien n'a encore été fait. En tout cas, Faouzi Ghoulam se dirige tout droit vers un départ lors du prochain mercato, mais reste à savoir maintenant qu'elle sera sa prochaine destination, lui qui est courtisé par les plus grands clubs européens.

M. K.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 À LA UNE 3 AULAS TOUJOURS CONFIANT POUR GHEZZAL N'ayant toujours

AULAS

TOUJOURS

CONFIANT

POUR

GHEZZAL

2017 À LA UNE 3 AULAS TOUJOURS CONFIANT POUR GHEZZAL N'ayant toujours pas trouvé un terrain

N'ayant toujours pas trouvé un terrain d'entente, Jean- Michel Aulas est toujours confiant quant à la prolongation de Rachid Ghezzal avec l'Olympique Lyonnais. L'avenir de Rachid Ghezzal fait couler beaucoup d'encre.

Cette affaire n'en finit plus et même si ce dernier n'a pas donné son accord afin de renouveler son contrat à l'Olympique Lyonnais, le président du club se dit confiant quant à cette affaire. Jean-Michel Aulas, s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet :

"On a anticipé le départ de Rachid Ghezzal, même si celui-ci n'est pas acté, a-t-il souli- gné. Ce joueur n'a pas encore résigné, on reste toujours en discussions." Il faut dire que Jean-Michel Aulas espère toujours convaincre son poulain afin de prolonger son contrat et ainsi le garder pour quelques saisons de plus. Le bosse de l'OL veut éviter le scénario de voir son attaquant quitter le club gratuitement et ainsi faire perdre de l'argent à l'équipe. Pour le moment Rachid Ghezzal refuse catégoriquement de signer une prolongation. Alors que le problème au début était l'aspect financier, Aulas, semble s'être plié aux désirs de son poulain, cepen- dant, sans succès. L'attaquant international algérien semble vouloir évoluer dans un meilleur club lors de la saison prochaine et comme nous l'avions déjà annoncé, ce n'est pas les propositions qui manquent. La situa- tion de Rachid avec l'OL attire beaucoup de clubs qui veulent l'avoir gratuitement lors du prochain mercato. Pour le moment l'équipe la plus proche de Rachid Ghezzal est sans aucun doute le FC Séville. Le club évoluant en Liga a apparemment déjà pris attache avec l'attaquant des Verts et l'aurait convaincu de signer un contrat pour la pro- chaine saison.

Il accueillera Metz aujourd'hui L'attaquant international algérien et ses coéquipiers auront un match compliqué aujourd'hui face à Metz. L'OL veut creuser l'écart avec Saint Etienne et ainsi confirmer sa quatrième place, tandis que Metz veut assurer sans maintien et jouera le tout pour le tout. En tout cas, les trois points seront très disputés lors de cette rencontre et les deux équipes devront tout faire afin de gagner la rencontre. Rachid Ghezzal et ses coéquipiers veulent faire un bon résultat et ainsi avoir le moral au beau fixe avant le

match face à l'AS Rome.

M. K.

Suite aux propos de Hannachi et Hamar OULD-ALI VA-T-IL INTERVENIR ? Dans notre édition d'hier,
Suite aux propos de Hannachi et Hamar
OULD-ALI
VA-T-IL
INTERVENIR ?
Dans notre édition d'hier, le président de la JSK et de l'ESS
se sont échangé de très graves accusations. Une situation
qui donne une bien triste image du football national. On se
demande si le MJS va intervenir et quand ceci interviendra.

PAR ISLAM Z.

Tout le monde se rappelle de l'incident qui s'est déroulé au Ghana entre Kamel Mouassa et Abdelmalek Mokdad. Le milieu de terrain algérois était mécon- tent d'être remplacé et l'a fait savoir à son entraîneur avec des mots aigres-doux qui n'ont pas du tout plu à Mouassa qui a répliqué violemment. Un accro- chage physique entre les deux hommes s'en est suivi. Le MJS avait par le biais d'un communi- qué demandé à ce que l'image du football national soit préser- vée et qu'il ne fallait absolument pas reproduire de telles images scandaleuses qui donnent une bien mauvaise image du pays. Avant-hier, le président de la

JSK a chargé son homologue de l'ESS en remettant carrément en cause le titre africain acquis il y a 3 ans par l'ESS. Une sortie à la quelle Hamar n'a pas tardé à répondre traitant Hannachi de malade mental et lui conseillant une cure de 3 mois. Ceci ne va certainement pas améliorer l'image de notre pays en général et du football algérien en parti- culier.

L'image du football écornée Après cette guerre de déclara- tions via la presse, les deux diri- geants en remettent une couche pour s'accuser mutuellement de toutes sortes de choses qui n'ont rien à voir avec le football. Ceci n'améliore guère l'image d'un

football algérien qui est actuelle- ment au plus mal et qui n'est toujours pas remis de la sortie prématurée de l'équipe nationale en coupe d'Afrique des nations. Désormais, on s'attend à une sortie du MJS pour calmer les ardeurs et rappeler tout le monde à l'ordre. Toutefois, à l'heure actuelle, aucune position officielle n'a été prise par El- Hadi Ould-Ali qui garde encore le silence sur ces dérapages.

On attend la nouvelle sortie du MJS Maintenant que le mal est fait et que les présidents de club se donnent en spectacle et s'échan- gent de graves accusations, on attend désormais une interven- tion de la part du ministre de la

Jeunesse et des Sports surtout que ce dernier avait insisté sur un respect de l'image du pays. Cependant, avec de tels déra- pages, ça ne va pas dans le bon sens. c'est ce qui fait que le public attend désormais une intervention d'un haut respon- sable pour remettre de l'ordre dans les affaires du football national et surtout mettre fin à ce désolant spectacle dont les présidents de la JSK et de l'ESS

ont commencé via médias inter- posés. Le MJS doit faire en sorte de préserver l'intégrité du foot- ball national car il s'agit de graves accusations qui remettent tout bonnement en cause les succès continentaux réussis par les clubs algériens ces dernières

années.

I. Z.

Belkalem

joue 90

minutes

 Belkalem joue 90 minutes Le défenseur algérien d'Orléans a joué toute la ren- contre de

Le défenseur algérien d'Orléans a joué toute la ren- contre de ven- dredi soir face à

Amiens. Essaïd Belkalem a été bon sur le ter- rain et a aidé son équipe à remporter une victoire impor- tante à l'exté- rieur et qui leur permet enfin quitter la zone de relégation. L'ex-défenseur de la JS Kabylie

a reçu un carton jaune à la 90e minute de la rencontre. L'autre Algérien d'Orléans, Karim Ziani, a débuté la rencontre sur

le banc des rem- plaçants et n'a fait son entré qu'à la 69e minute. La ren- contre s'est sol- dée sur une vic- toire de Ziani et ses coéquipiers sur le score de deux buts à zéro.

Le DTN précise

KORICHI : «ON N’A JAMAIS MARGINALISÉ LE SUD»

Le directeur technique national, Toufik Korichi, a tenu à apporter des précisions concernant le fait qu'il n'y ait pas eu de plateaux au Sud pour la détection de joueurs afin de former le noyau de l'équipe U23.

Comme on le faisait savoir dans une de nos der- nières éditions, la DTN a décidé d'installer des pla- teaux pour la détection de joueurs devant former l'ossa- ture de la future équipe nationale U23 qui fera les éli- minatoires des JO de Tokyo 2020. Le premier plateau a débuté hier à Sétif. Toutefois, le DTN a pris attache avec nous pour nous apporter des précisions mais aussi réagir à notre article "Le Sud margi-

nalisé". L'occasion pour lui

de faire comprendre ce qui s'est vraiment passé et sur- tout donner sa version des faits. A ce propos, il assure que le Sud n'a pas été oublié et que les responsables là-bas ont demandé à ce que le pla-

teau soit reporté. A cet effet, il assure : "Ce qu'il faut avant tout savoir, c'est qu'on n'a pas du tout marginalisé le Sud. Bien au contraire. On a tout fait pour programmer le plateau pour la détection de talents. Cependant, le prési- dent de la ligue d'Ouargla ainsi que le directeur tech-

nique régional nous ont fait savoir qu'il fallait leur don- ner encore plus de temps afin de se préparer au mieux. Actuellement, ils ne sont pas encore prêts pour organiser ledit plateau. Par consé- quent, on a accepté leur doléance. Voilà toute l'histoi- re. D'ailleurs, quand tout sera prêt, on va faire le pla- teau dans le Sud."

dra au Sud pour tenir le plateau comme convenu. Aucune région ne sera lésée."

«J'ai déjà fait des stages dans le Sud» Poursuivant dans sa préci- sion, le DTN assure qu'il s'est rendu à plusieurs reprises dans le sud du pays pour faire en sorte de faire des stages avec des entraî- neurs. "J'ai eu à me déplacer à plusieurs reprises au sud du pays pour faire des stages avec les entraîneurs. On a tout pris en compte et on va faire en sorte que tout se passe bien concernant les plateaux qu'on va préparer. Comme je l'ai dit, dès que les conditions seront réunies et que la ligue d'Ouargla aura tout mis en place, on se ren-

I. Z.
I. Z.

Un troisième plateau pour la classe 1997 Dans un autre registre, le premier plateau pour la sélection de joueurs pour former l'équipe U23 a débuté hier à Sétif. Il va y avoir un autre plateau pour les villes du Centre qui se tiendra au Centre technique national de Sidi Moussa. Selon les der- nières informations qui nous sont parvenues, on apprend également qu'un dernier plateau sera orga- nisé pour les joueurs nés en 1997 et qui jouent déjà en senior. On parle d'une catégorie précise de joueurs qui jouent déjà dans l'équipe fanion. Ceux-là seront ame-

nés à faire ce qu'il faut pour former l'ossature de l'équipe nationale qui sera présente aux Jeux Islamiques de

Bakou.

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 4 LIGUE 1 MOBILIS 21 e JOURNÉE JSK 0 JSS
www.competition.dz
Dimanche 26 février 2017
4
LIGUE 1 MOBILIS 21 e JOURNÉE
JSK
0
JSS
0
LES CANARIS
Benaldjia
Stade du 1 er -Novembre
retrouve
Boultif 4
Redouani 3
Ferhani 2
Berchiche 2
Rial 2
Raïah 2
Yettou 3
Mebarki 2
(Baïtèche 63')
Aïboud 3
(Zerguine 46') 2
Benaldjia 3
Boulaouidet 2
Ents. : Rahmouni
et Moussouni
Djemili 3
Toubal 3
Bekakchi 0
Taleh 3
Bapidi 4
Bousmaha 4
Belalem 3
Merbah 3
Djalit 3
(Saâd 63')
Sayeh 3
(Bourdim 46') 3
Hamia 3
(Zaïdi 73')
Ent. : Khouda
ses ex
plus que jamais
MENACÉS
Terrain en bon état, temps clément,
affluence moyenne, arbitrage du trio
Benbraham-Hamlaoui-Alaoua
Averts
JSS : Bousmaha (30')
Exp. :
A l'occasion de ce
match entre la JS
Kabylie et la JS Saoura,
le joueur Benaldjia
aura retrouvé ses
anciens coéquipiers du
club de Béchar. C'était
une occasion pour lui
d'échanger des propos
avec ses anciens
camarades de la JSS.
Benaldjia défend
actuellement les
couleurs des Canaris
après avoir signé
pendant le mercato
d'hiver.
JSS : Bekakache (80')
Film du match
Après un brin d'espoir né de
l'exploit africain, la JS Kabylie et
ses supporters retombent dans
leurs travers. Le club phare du
Djurdjura a été contraint hier au
partage des points dans son antre
par la très accrocheuse formation
de la JSS (0-0).
Arrêt difficile
de Boultif
8' Tir d'Aïboud à la limite des
20 mètres, la balle est difficile-
ment captée par le gardien.
PAR ABDELLAH HADDAD
10' La JSS réagit s'offrant une
belle occasion de but ratée par
Djallit quand il s'est présenté
seul face au portier de la JSk,
Boultif.
Une nouvelle grosse désillusion
pour la JSK qui n'arrive pas à se débarras-
ser du syndrome du stade du 1er-
Novembre se contenant d'une petite vic-
toire (contre le CRB) depuis le début de la
saison. Un nouvel échec qui compliquera
davantage l'avenir des Jaune et Vert, plus
que jamais menacés par le purgatoire.
21' Les visiteurs auront une
nouvelle belle opportunité de
prendre l'avantage au score par
Hamia qui dribble Boultif, mais
son tir est mis en corner par
Berchiche.
1 re mi-temps, la JSK
l'a échappé belle
Visiblement réconfortés par la qualifica-
tion avec panache à la prochaine étape de
la coupe de la Confédération africaine de
football (CAF), les Jaune et Vert du
Djurdjura ont débuté en force le match. Ils
ont fait preuve, pendant les premières
minutes, d'une meilleure monopolisation
du cuir. Le joueur Aïboud aurait pu,
d'ailleurs, donner prématurément l'avan-
tage à la JSK. On jouait, en effet, la 8e
minute quand le jeune Aïboud tente un tir
bien croisé des 25 mètres, mais il trouvera
Djemili à la parade. Une action qui semble
avoir l'effet contraire en provoquant les
visiteurs qui partent carrément à la
recherche de l'ouverture du score. Ils ont
réussi à taquiner la défense des Canaris,
peu rassurante avec une stratégie de ligne
qui n'a pas été pour assurer les affaires
des Jaune et Vert. Les Jaune et Vert de
Béchar passent à deux reprises devant
l'ouverture du score pendant que la
défense des Canaris était carrément prise
de vitesse. A la 10e minute, Djallit rate un
face-à-face avec le portier adverse. Onze
minutes plus tard, la JSS a laissé filer une
superbe occasion de marquer. Hamia se
présente seul devant Boultif qu'il réussira
à le dribbler, il se trouve devant une cage
vide, mais il est privé d'un but certain par
Berchiche. Dans les tribunes de la JSK,
c'est le silence de cathédrale. L'équipe
locale vient d'échapper au scénario catas-
trophe. A partir de ce moment, les capés
du duo Rahmouni-Moussouni tentent de
reprendre les choses en main. Ils prennent
d'abord le contrôle du milieu de terrain
avant de lancer des attaques dangereuses.
Le défenseur Rial, spécialiste par excellen-
ce des balles arrêtées, a mis deux fois en
difficulté le gardien Djemili (27' et 36').
Avant, c'est le centre-avant Bouladouidet
qui a raté une occasion en or de donner
l'avantage aux jaune et Vert d e Tizi
Ouzou. Bien servi par Mebarki, l'ancien
buteur de l'Olympique de Médéa va se
retrouver seul devant Djemili, mais ce
dernier saura préserver sa cage vierge.
rencontre. Les Canaris tentent de mettre
la pression pendant que les "Sudistes"
procèdent par des contres dangereux. La
bonne réaction offensive des visiteurs n'a
pas arrangé les affaires des locaux qui
n'ont pu évoluer avec un bloque haut,
nécessaire pour l'équipe à la recherche du
but libérateur. La JSK a réussi, certes, à
créer des occasions, mais elle ne saura
jamais trouver le chemin des filets. Au fil
des minutes, le stade du 1er-Novembre
s'anime avec des supporters de la JSK,
engagés dans l'action de mener leur équi-
pe favorite à la victoire.
Les coéquipiers de Rial poussent pendant
que les visiteurs résistent bien tout en lan-
çant des contres dangereux. Et pour
cause, la JSS n'a jamais été impressionnée
par la grande détermination des Canaris
de grappiller les trois points. Les 90
minutes réglementaires se terminent par
zéro partout. L'espoir renaîtra après la
décision de l'arbitre de comptabiliser cinq
minutes de temps mort. L'enceinte de Tizi
Ouzou retient son souffle. Les Canaris du
Djurdjura tentent de provoquer le but
tant attendu. Mais en vain. Le match se
termine sur un nul qui n'arrange nulle-
ment les affaires de la JSK. A. H.
On jouait la 7 e minute
de jeu lorsque
l'attaquant Djallit se
présente seul devant
Boultif, mais ce dernier
a réussi à stopper son
tir au moment où tout
le monde pensait à
l'ouverture du score
par la JSS. Cet arrêt
difficile a mis ses
partenaires en
confiance, car si Djallit
avait marqué sur cette
action, cela aurait mis
davantage les Canaris
sous pression.
25' Mebarki sert Boulaouidet
qui se trouve seul face à Djemili
qui sauve son équipe d'un but
certain.
Accueil
chaleureux
pour les
27' Coup franc direct de Rial,
mais le gardien Djemili sauve sa
cage.
Bécharis
36' Rial revient à la charge
par un nouveau coup franc tiré
à ras de terre, le gardien de la
JSS sauve.
En dépit de ce qui s'est
passé au match aller, la
délégation de la JS
Saoura a été accueillie
chaleureusement par
les responsables de la
JS Kabylie.
Asselah
2 e mi-temps : dominer
n'est pas gagner
De retour des vestiaires, il n'y aura pas de
changements dans la physionomie de la
relégué sur le banc
Daoud
Comme rapporté dans notre
dernière édition, le gardien
Malik Asselah a été laissé
sur le banc hier face à la JS
Saoura. C'est la première
fois qu'Asselah est relégué
sur le banc depuis le début
de la saison. Sa non-
titularisation était prévisible
à la suite de ses bourdes
monumentales lors de la
rencontre de la coupe de la
CAF face au Monrovia CB.
Malgré les excuses qu'il a
présentées au vice-président
Malik Azlef lors de sa
traduction devant le conseil
de discipline, Asselah n'a pas
été titularisé face à la JSS.
En le reléguant sur le banc,
l'entraîneur Mourad
Rahmouni et son adjoint
Fawzi Moussouni ont voulu
lui démontrer qu'il n'est pas
aussi indispensable qu'il le
pense, surtout que Boultif
n'a commis aucune erreur
lors du match retour face au
Monrovia CB. Sa roulette
manquée à Monrovia lui a
coûté sa place sur
l'échiquier des Canaris, sans
oublier la sanction
financière. Le président
Hannachi n'a pas encore
tranché quant à la sanction
financière qu'il lui infligera,
mais d'après une source
proche de la direction, il
sera privé d'un salaire. M. A.
toujours
Koufi honoré
présent
L'ancien attaquant emblématique des Rouge et Vert de la
JSk, Arezki Koufi, a été honoré avant le coup d'envoi de la
rencontre par l'association Kabylie Sport et Culture. Le
choix de Koufi n'est pas fortuit, ce dernier a marqué en
lettres d'or l'histoire de la JS Kabylie. Il avait marqué en
1968 face au WA Boufarik le but de l'accession de l'équipe
en deuxième division. Un diplôme honorifique et un maillot
de l'équipe floqué de son nom et de la date de l'accession
en deuxième division lui ont été remis par l'association
Kabylie Sport et Culture. Ce geste a été apprécié par les
supporters qui souhaitent que la direction honore les
anciennes figures du club.
L'ancien handballeur,
Daoud, s'est déplacé
encore une fois au
stade pour apporter son
soutien à l'équipe.
Rahmouni et
Moussouni aussi
Une dizaine
de supporters
de la JSS
au stade
En plus de Koufi, les deux entraîneurs de la JS Kabylie,
Mourad Rahmouni et Fawzi Moussouni, ont été honorés par
l'association Kabylie Sport et Culture. Les membres de
cette instance leur ont rendu hommage pour avoir accepté
de diriger l'équipe, alors que cette dernière est
sérieusement menacée par la relégation.
Quelques supporters de
la JS Saoura, dont le
nombre ne dépassait
pas 10, ont fait le
déplacement à Tizi
Ouzou pour apporter
leur soutien à leur
équipe.
Réda Malek
présent
L'ancien président du CRB,
Réda Malek, a assisté hier au
match qui a opposé la JSK à
JSS. Originaire de Draâ
El-Mizan, Réda Malek est
un amoureux des Jaune
et Vert.
la

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

21 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

5

26 février 2017 21 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 5 UNE DÉFENSE FAIBLE, UN MILIEU TRANSPARENT

UNE DÉFENSE FAIBLE, UN MILIEU TRANSPARENT ET UNE ATTAQUE STÉRILE

UNE ÉQUIPE

TAILLE LIGUE 2

En concédant un semi-échec devant la JS Saoura, le deuxième consécutif en cette phase retour, les Canaris confirment d'un match à l'autre qu'ils n'ont pas le niveau pour réussir la remontée spectaculaire tant souhaitée par leur public.

PAR MOHAMED A.

Au contraire, leur prestation d'hier a renforcé le doute chez les supporters quant aux capacités de leurs joueurs à assurer leur maintien en Ligue 1 Mobilis. Ils sont rares ceux qui croient à l'issue du match d'hier que la JSK parviendra à se maintenir en Ligue 1 Mobilis à la fin de l'exercice actuel. Ils ont raison de s'inquiéter, car au vu de la production des joueurs face à la JSS, la JSK va de mal en pis. Les poulains du duo Rahmouni-Moussouni n'ont ni les ressources physiques, ni les qualités techniques, ni la motivation et ni le ressort mental pour rectifier le tir dans les matches restants. A les voir jouer sur le terrain, on dirait une équipe d'inter-quartiers.

Boulevard La JSK n'a pas encaissé hier, mais cela ne doit pas occulter les erreurs de débutants commises par la défense. Cette dernière s'est avérée un véritable boulevard au point au Hamia,

Djallit et Sayeh se sont retrouvés à plusieurs reprises seuls devant le gardien Abderhmane Boultif. C'est grâce aux arrêts décisifs de ce dernier que l'équipe de la JS Kabylie a récolté un point sur son terrain devant la JSS. Le problème de la défense remonte à la phase aller, mais les dirigeants n'ont rien fait pour recruter des défenseurs de valeur au dernier mercato hivernal. Les supporters avaient raison de réclamer des changements au niveau de la défense, mais faute de solution de rechange, Rahmouni est obligé de faire confiance aux mêmes joueurs.

Milieu Il serait injuste de critiquer seulement la défense, car même le milieu n'a pas joué son rôle face à la JSS. La belle prestation de Mebarki face au Monrovia CB n'a été que de la poudre aux yeux. Hier, il n'a été que l'ombre de lui-même. Son irrégularité lui avait valu de chauffer le banc sous l'ère de Mouassa et Hidoussi, mais Rahmouni a misé sur lui. Si en coupe de la CAF,

Mebarki avait réussi un match plein, ce n'est pas le cas hier face à la JSS. Il n'a pas distillé de bons ballons aux attaquants, ce qui obligeait Boulaouidet, Benaldjia et Aïboud de revenir à chaque fois en arrière. Même dans la récupération, l'équipe a péché.

Attaque Face à une défense qui semblait prenable, les attaquants des Canaris n'ont rien montré de bon. Excepté l'action de Boulaouidet où il s'est présenté tout seul devant Djemili à la 25e minute, les Canaris ont tenté de faire la différence par des tirs de loin ou par des balles arrêtées. Cela a fait le bonheur des Bécharis qui, malgré leur infériorité numérique après l'expulsion de Bekakache à la 80e minute, n'ont trouvé aucune difficulté pour gérer le match à leur guise. La stérilité de l'attaque de la JSK date du début du championnat, mais le président Hannachi continue à dire qu'il a une équipe complète.

M. A.

continue à dire qu'il a une équipe complète. M. A. L'ŒIL DU COACH RAHMOUNI : «On
continue à dire qu'il a une équipe complète. M. A. L'ŒIL DU COACH RAHMOUNI : «On

L'ŒIL DU COACH

RAHMOUNI :

«On n'a rien fait pour gagner»

KHOUDA :

«On a perdu 2 points»

Malgré le nul enregistré par son équipe sur le terrain du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, l'entraîneur Karim Khouda pense que son équipe a raté la victoire. "On aurait pu repartir avec les trois points de la rencontre. On a raté plusieurs occasions nettes de scorer, notamment en première mi- temps. En deuxième période, on a opté pour des contres et on s'est procuré

quelques occasions comme celle qu'on a ratée dans l'ultime minute de la partie. Mes

joueurs étaient naïfs et je crois qu'on a raté deux points aujourd'hui. Toutefois, un point est toujours bon à prendre", souligne

Khouda.

A. H.

MOUSSOUNI :

«Les joueurs ont joué anarchiquement»

L'entraîneur adjoint Fawzi Moussouni n'a pas été tendre avec les joueurs à la fin du match. Il leur a imputé la responsabilité de ce semi- échec en déclarant qu'ils n'ont rien montré sur le terrain. "Je suis très déçu après ce nul. On ne s'attendait pas à ce que la JSS nous accroche chez nous. On voulait confirmer notre dernière victoire en coupe de la CAF, mais les joueurs ont joué anarchiquement", a-t-il dit.

"Un rendement pareil, c'est une catastrophe. Depuis qu'on a pris l'équipe en main, on a essayé de les mettre en confiance, mais ils n'ont rien fait aujourd'hui. Ils ont un blocage, mais on doit continuer à travailler afin de sauver l'équipe. On a pris la JSK dans une période très délicate et on ne doit pas baisser les bras."

très délicate et on ne doit pas baisser les bras." «Je comprends la colère des supporters»

«Je comprends la colère des supporters» N'ayant pas hésité à aller vers les supporters à la fin de la rencontre afin de tenter de les calmer, Moussouni affirme que c'est tout à fait normal qu'ils soient en colère après un échec. "Les supporters me connaissent et je les connais. Je comprends leur colère et je leur ai promis qu'on fera tout pour sauver l'équipe de la relégation ", a conclu Moussouni.

A. H.

L'entraîneur Mourad Rahmouni a reconnu au coup de sifflet final que son équipe n'a rien fait pour récolter les trois points devant la JS Saoura. "Sincèrement, on n'a rien fait pour gagner. Il fallait qu'on s'impose pour pouvoir respire un peu en attendant nos matches en retard, mais on est passés à côté de la plaque", affirme t-il.

«Il faut de la grinta pour compenser les insuffisances» Affirmant que certains de ses joueurs sont limités techniquement, l'entraîneur de la JSK pense que pour qu'ils réussissent à assurer leur maintien, ils doivent mouiller leurs maillots dans les matches à venir. "Il faut qu'ils compensent leurs insuffisances techniques par la grinta et la rage de vaincre. Ils doivent donner le maximum d'eux-mêmes pour redresser la barre."

il promis.
il promis.
d'eux-mêmes pour redresser la barre." il promis. «On aurait pu perdre» Avec son franc-parler, Rahmouni a

«On aurait pu perdre» Avec son franc-parler, Rahmouni a confié que son équipe doit s'estimer heureuse d'avoir évité la défaite sur son terrain. "On aurait pu perdre aujourd'hui. On a commis beaucoup d'erreurs que notre adversaire a failli exploiter. Je suis très déçu et du résultat et de notre prestation."

«Le maillot de la JSK est lourd pour certains joueurs» Déçu par le rendement de certains joueurs, l'adjoint de Rahmouni n'a pas hésité à remettre en cause leurs qualités. Il n'a cité aucun nom, mais s'il reste la saison prochaine avec Rahmouni, il demandera aux dirigeants de faire un grand nettoyage. "Lorsqu'on joue à domicile, on doit faire le jeu et imposer notre suprématie, mais on ne l'a pas fait. Le maillot de la JSK est très lourd pour certains joueurs."

«On sauvera l'équipe» Au moment où la plupart des supporters commencent à perdre espoir de voir leur équipe en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine, le successeur de Hidoussi se montre toujours optimiste. "On sauvera l'équipe. La situation est inquiétante, mais on a encore 12 matches devant nous et on fera tout pour

«Il y a trop de lacunes» Contrairement à ses prédécesseurs, Rahmouni a avoué qu'il y a trop de lacunes dans son équipe. "Il ne faut pas qu'on se voile la face. Il y a trop de lacunes dans l'équipe et on a du pain sur la planche pour y remédier. On a tout fait pour mettre les joueurs à l'aise, mais ils n'ont pas été à la hauteur aujourd'hui."

«Un rendement pareil, c'est une catastrophe» Ne s'attendant pas à ce que les joueurs passent à côté de la plaque, Moussouni ne les a pas épargnés.

assurer notre maintien", a-t-

A. H.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

6

LIGUE 1 MOBILIS 21 e JOURNÉE

26 février 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS 21 e JOURNÉE Une plainte a été déposée hier

Une plainte a été déposée hier

Les voitures des officiels

SACCAGÉES

Les officiels du duel JSK-ESS ont vécu un après-match vraiment difficile. Les voitures des arbitres et des délégués ont été, en effet, saccagés.

PAR A. NAOUFEL

C'est du moins ce que nous avons appris de sources généralement bien informées indiquant que des supporters, déchaînés, se sont attaqués aux véhicules des officiels leur causant de considérables dommages. Reste à savoir les motivations d'un tel comportement qui ne peut jamais puiser son explication de la qualité de la prestation des arbitres de la

rencontre. L'arbitre du centre Benbrahem et ses assistants ont réussi un match très correct, marqué par des décisions justes et irréprochables. Après avoir constaté les grands dommages causés à leurs voitures, les officiels sont allés déposer des plaintes au niveau de la police. Les officiels ont été écoutés par les services de la police qui ont rédigé un procès-verbal de l'incident. Une enquête

sera diligentée pour déterminer les auteurs de ces actes condamnables contraires au fair-play dont ont toujours fait preuve les

amoureux des Canaris. Malgré les risques de la relégation au palier inférieur qui menacent la JS Kabylie, il faut dire que les supporters se doivent de se montrer sereins et rester aux côtés de leur équipe afin qu'elle puisse surrmonter les

difficultés.

A. N.

RÉSULTATS

21 e journée

USMH

0-0

MCO

RCR

1-0

MOB

CAB

0-0

NAHD

MCA

1-2

ESS

USMBA

1-0

CSC

CRB

1-0

DRBT

JSK

0-0

JSS

OM

1-3

USMA

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. ESS

38

20

11

05

04

27

16

+11

2. USMBA

36

21

11

03

07

26

20

+06

3. USMA

34

20

10

04

06

28

17

+11

4. MCA

34

19

10

04

05

20

14

+06

5. MCO

30

20

07

09

04

18

16

+02

6. NAHD

29

20

08

05

07

24

19

+05

7. OM

29

20

08

05

07

24

24

00

8. JSS

28

20

07

07

06

19

20

-01

9. USMH

27

21

06

09

06

12

16

-04

10. CRB

26

20

07

05

08

19

17

+02

11. CSC

21

21

05

06

10

22

25

-03

12. CAB

21

20

05

06

09

16

23

-07

13. RCR

20

19

07

05

07

19

22

-03

14. DRBT

20

20

05

05

10

21

26

-05

15. JSK

18

18

03

09

06

10

15

-05

16. MOB

13

19

02

07

10

14

29

-15

22 e JOURNÉE

23 e JOURNÉE

MOB-JSK

MCA-MOB

JSS-USMBA

USMH-JSS

NAHD-OM

CAB-ESS

ESS-RCR

NAHD-MCO

CSC-CRB

USMBA-CRB

MCO-CAB

RCR-CSC

DRBT-USMH

OM-DRBT

USMA-MCA

JSK-USMA

Affrontements entre les supporters et les services de sécurité Le deuxième semi-échec consécutif concédé devant
Affrontements entre les supporters
et les services de sécurité
Le deuxième semi-échec consécutif concédé devant la JS Saoura a provoqué la
colère des supporters. Ils ne s'attendaient pas à ce que leur équipe montre un
visage aussi terne sur son terrain. Après avoir traité les dirigeants et les joueurs
de tous les noms d'oiseaux, les fans mécontents ont voulu envahir le terrain afin
d'avoir des explications avec les joueurs et les dirigeants. Les services de sécurité
sont intervenus avec promptitude pour les empêcher d'accéder au terrain. Devant la
détermination des fans mécontents à en découdre avec les joueurs, il y a eu des
affrontements entre les supporters et les services de sécurité dans les gradins et
à l'extérieur du stade. Avec tout ce qui s'est passé hier, la JSK risque gros.
M. A.
Jets de projectiles pendant et après le match
Toujours selon les informations en notre possession, le rapport des officiels fait
ressortir également un mauvais comportement des supporters de la JSK. Il aura été
signalé un jet de projectiles pendant et après le match. Chose qui risque d'être
fatale pour la JS Kabylie, d'autant plus que celle-ci a fait l'objet d'une mise en garde.
Un nouvel huis clos n'est pas à écarter. Si cela se confirmerait lors par la CD de la
LFP le match JSK - USMA du 7 mars se jouerait sans public.
LFP le match JSK - USMA du 7 mars se jouerait sans public.  Accrochage Bousmaha-Ferhani

Accrochage

Bousmaha-Ferhani

Le milieu Bousmaha et l'arrière gauche ont eu une vive altercation vers la fin de la première demi heure. Heureusement que leurs

partenaires sont intervenus pour calmer

les deux protagonistes. N'ayant pas apprécié l'intervention musclée de Ferhani, Bousmaha a

voulu se faire justice lui-même.

Aucun changement

dans le onze

Comme nous l'avons rapporté dans notre dernière édition, l'entraîneur Mourad Rahmouni n'a apporté aucun changement dans son onze par rapport au dernier match de la coupe de la CAF face au Monrovia CB. Il a fait confiance aux mêmes joueurs alignés dans l'espoir d'enchaîner avec une victoire.

dans l'espoir d'enchaîner avec une victoire. Expulsé, Bekakchi objet d'un rapport défavorable La

Expulsé, Bekakchi objet d'un rapport défavorable

La JS Saoura a terminé sa rencontre d'hier

contre la JS Kabylie en infériorité numérique. Le joueur Bekakchi a été expulsé par l'arbitre pour cause de mauvais comportement. Le joueur en question est

coupable d'un geste indigne à l'encontre du pensionnaire de la JSK, Benaldjia. C'est ce que nous avons appris de sources concordantes qui affirment que Bekakchi aurait donné un coup de pied à

Benaldjia. Le délégué du match aura, indique-t- on encore, signalé Bekakchi dans son rapport, d'où les risques d'une suspension de plus d'un match contre le joueur.

Les supporters ont répondu présents

Même si l'affluence n'était pas nombreuse, les supporters kabyles ont répondu à l'appel des dirigeants du staff technique et des joueurs. Ils étaient plus nombreux

par rapport aux matches précédents, mais le stade n'était pas archicomble comme le souhaitait le président Hannachi. Quoi qu'il en soit, les fans ont fait leur devoir en se déplaçant au stade pour soutenir leur équipe dans ce match determinant pour le maintien en Ligue 1 Mobilis.

Les contestations injustifiées de la JS Saoura

On jouait les arrêts de jeu quand l'équipe de la JS Saoura a enclenché une contre-attaque rapide et dangereuse, mais l'arbitre a sifflé en pleine action la fin du match. Les joueurs sont allés contester la décision de l'homme en noir. Mais il semble que les contestations ne sont pas justifiées du moment que l'arbitre Benbrahem, crédité d'une belle prestation, a mis fin aux débats après l'expiration des cinq minutes du temps mort.

après l'expiration des cinq minutes du temps mort. CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END

CHERCHE

VENDEUR EN

PHARMACIE

CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN Envoyer CV et photo à

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

21 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

7

26 février 2017 21 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 7 OM 1 USMA 3 Stade Imam

OM

1

USMA

3

Stade Imam Lyès

Buts. :

OM : Banouh (43') USMA : Meftah (28', sp) Andria (64'), Chafaï (72')

Lamraoui 2 Ouchen 2 Lamara (Rachedi 41') 2 Boubekeur 3 (Herida 50') Saâdou 3 Boukhanchouche 2 Addadi 3 Bouchiba 3 (Ghellab 77') Gherbi 2 Sebiâ 3 Banouh 3 Ent. : Slimani

Zemmamouche 3

Benyahia 4

Chafaï 4

Meftah 4

Benmoussa 3

Bellahcène 0

Benguit 3

Andria 4

(Boumechra 85')

Benkablia

(Bourenane 11', ) 3

Meziane 3 Guessan 3 Ent. : Put

Affluence nombreuse, arbitrage de MM. Mial, Ghimous et Hadji.

Averts. :

OM : Lamraoui (26'), Rachedi (45+1'), Addadi (79'). USMA : Bellahcène (68' et 79')

Exp. :

USMA : Bellahcène (79')

Film du match

4' Banouh des 20 mètres, belle parade de Zemma.

6' Mauvais renvoi de la défense usmiste, Addadi frappe sur le poteau.

12' Sebiâ dans la surface des réparations, à côté.

19' Sebiâ bien servi par Banouh, mais son tir est capté par Zemma.

26' Coup franc bien botté de Benmoussa, Lamraoui dévie la balle difficilement en corner.

27' Passe lumineuse de Meziane pour Guessan, ce der- nier est fauché par le gardien Lamraoui, l'arbitre accorde un penalty en faveur de l'USMA.

28' Meftah exécute la senten- ce et ouvre le score pour son équipe.

36' Coup franc de Saâdou, la tête de Banouh passe à côté.

43' Addadi sert Banouh, ce dernier dribble son vis-à-vis et d'un tir égalise pour Médéa.

64' Centre bien botté de Bourenane, Andria d'une jolie tête ajoute le deuxième but.

72'

Contre-attaque rapide

menée

par

Meziane,

il

sert

Chafaï, ce dernier d'un tir aggra- ve la marque.

Chafaï, ce dernier d'un tir aggra- ve la marque. L'USMA AVERTIT LE MOULOUDIA La formation usmiste

L'USMA AVERTIT

LE MOULOUDIA

La formation usmiste a réalisé son premier exploit en dehors de la maison cette saison en allant s'imposer brillamment face à l'O Médéa sur le score de trois buts à un. Meftah, Andria et Chafaï sont passés par là.

De notre correspondant

M. GRINI

Les locaux ont entamé la première mi- temps de la rencontre en fanfare. Ils ont exercé une forte pression sur les bois usmistes en se procurant pas mois de trois actions dangereuses par Bounouh (4'), Addadi (6') et Sebiâ (19'), en vain. Zemmamouche s'est distingué et a sauvé son équipe de deux buts certains. Les Usmistes répliquent, et c'est Benmoussa qui a failli tromper Lamraoui sur un coup franc bien botté. Il a fallu attendre jusqu'à la 28' pour voir le premier but du match en faveur de l'USMA. Bien servi par Meziane d'une passe lumineuse, Guessan a été

fauché par Lamraoui dans la surface des réparations. L'arbitre n'a pas hésité à accorder un penalty pour les visiteurs. Meftah exécute la sente et libère les siens. Un but qui va faire réagir les protégés de Slimani. Ils vont multiplier leurs assauts et parviendront à remettre les pendules à l'heure à la 44' par le bais de Banouh, bien servi par Addadi. C'est sur ce score de parité d'un but partout que la première mi-temps s'est achevée. Au retour des vestiaires, on a constaté une baisse de rythme terrible des joueurs de l'OM. Une défaillance qui sera bien exploitée par les joueurs usmistes qui vont exercer une grande pression sur les bois de Lamraoui afin de reprendre l'avantage

au score. Leurs efforts vont être récompensés en pliant le match en huit minutes grâce aux deux buts d'Andria (64') et de Chafaï (72'). Rien ne va changer au tableau d'affichage jusqu'au dernier coup de sifflet de l'arbitre Mial. Les Rouge et Noir de l'USMA ont donc réalisé le plus important en revenant au bercail avec les précieux trois points qui vont leur permettre de rester toujours en course pour la conquête du titre. Et une victoire qui demeure très importante sur le plan psychologique pour les joueurs à cinq jours seulement du grand derby algérois face à leur éternel rival le MCA, prévu jeudi au 5-Juillet. M. G.



Bellahcène suspendu face au MCA

Le milieu de terrain, Réda Bellahcène, ne jouera pas le grand derby algérois qui opposera son équipe au Mouloudia Club d'Alger après avoir écopé d'un carton rouge lors de la rencontre d'hier, syno- nyme d'une suspension pour le prochain match du championnat.



Benkablia se blesse aux adducteurs

Aligné parmi le onze du départ, Mohamed Benkablia n’a pas pu aller jusqu’au terme de la rencontre d’hier. Il s’est blessé aux adduc- teurs et c’est ce qui l’a contraint de céder sa place à son coéquipier Faouzi Bourenane onze minutes seulement après le coup d’envoi du match. L’attaquant usmiste effectuera des tests approfondis aujourd’hui afin de connaître davan- tage la nature de sa blessure, tout en espé- rant qu’il soit rétabli avant le grand derby algérois qui mettra aux prises jeudi son équipe avec son éternel rival, le MCA .

L'ŒIL DU COACH

SLIMANI

«Ce n'est pas la fin du monde»

"On aurait pu gagner le match si on avait bien profité des occasions qu'on a eues lors du premier quart d'heure de la ren- contre. On est déçus, certes, mais cette défaite n'est pas la fin du monde. On deman- de pardon à nos supporters qui sont venus en masse pour nous soutenir, on leur promet de rec- tifier le tir à l'occasion du pro- chain match du championnat."

à l'occasion du pro- chain match du championnat." PUT «Notre victoire est méritée» "On a bien

PUT

l'occasion du pro- chain match du championnat." PUT «Notre victoire est méritée» "On a bien géré

«Notre victoire est méritée»

"On a bien géré le match. Lors de la mi-temps, j'ai demandé à mes joueurs de bien exploiter les espaces de l'adver- saire, ils ont bien appli- qué mes consignes et je les remercie parce qu'ils ont fait un match d'hommes. Je crois que notre victoire est amplement méritée et elle nous motive davantage en prévision des pro- chains importants rendez-vous en championnat."

ABDELLAOUI la raison d'une mise à l'écart

Comme tout le monde le sait, Ayoub Abdellaoui n'a pas été retenu pour la rencontre d'hier ayant opposé son équi- pe à l'O Médéa. Une mise à l'écart qui a suscité moult interrogations dans la mesu- re où le joueur n'était pas blessé et a été l'auteur d'un très bon match face au CRB. Mais selon les informations qui nous sont parvenues, on croit savoir que le jeune défenseur usmiste a eu un différend avec son entraîneur après avoir su qu'il n'allait pas être titulaire face à l'OM. Il est vrai que la réaction du joueur semble en quelque sorte logique puisqu'il a four- ni une excellente prestation lundi passé et c'est donc légi- time qu'il prétende à être reconduit lors de la rencontre d'hier, mais l'entraîneur Paul Put n'a pas toléré l'attitude de son joueur et a décidé de rayer son nom de la liste des joueurs concernés par le déplacement à Médéa. Visiblement, le torchon brûle entre les deux hommes, reste à savoir si Abdellaoui sera traduit devant le conseil de discipline cette semaine ou pas. A. S.

Réserve :

OM 1 - USMA 1

En allant affronter son homo- logue de l’OM, l’équipe réser- ve de l’USMA a réalisé un match nul sur le score d’un but partout. Un résultat qui n’a pas arrangé les affaires de la réserve usmiste qui s’est éjectée du podium. Elle se trouve actuellement à la 4 e place, à 8 longueurs de l’actuel leader, l’ESS.

900 supporters usmistes ont fait le déplacement à Médéa

Comme il fallait s’y attendre, les supporters usmistes ont fait un déplacement en masse à la ville de Médéa pour assister à la rencontre ayant opposé leur équipe favorite à la formation locale de l’OM. Il y avait environ 900 inconditionnels algérois qui ont pris place dans la tribune des visiteurs du stade Imam- Lyes et n’ont pas cessé de soutenir le capitaine Zemmamouche et ses coéqui- piers depuis le coup d’envoi du match.

Ils ont été bien accueillis

Le moins que l’on puisse dire est que les supporters usmistes ont été bien accueillis par leurs homologues médéens, et ce, depuis leur arrivée à la ville de Médéa. Ce qui reflète les bonnes relations qui existent entre les deux galeries.

Accueil chaleureux pour Meziane

Comme tout le monde le sait, le match d’hier était particulier pour l’attaquant de l’USMA Abderrahmane Meziane qui a affronté son club formateur pour la première fois à Médéa. Le joueur a eu droit à un accueil chaleureux de la part des supporters locaux qui sont fiers de ce pur produit de leur club qui est en train de faire le bonheur de l’USMA ainsi que la sélection olympique.

www.competition.dz

 

Dimanche 26 février 2017 LIGUE 1 MOBILIS

8

21 e JOURNÉE

CRB

1

CRB 1   LE CHABAB À LA FORCE DU JARRET  Réserve : CRB 0 -
 
LE CHABAB À LA FORCE DU JARRET

LE CHABAB À LA FORCE

DU JARRET

Réserve :

CRB 0 - DRBT 0

Le match entre les réser-

vistes du CRB et du DRBT s’est terminé par un score vierge 0-0. Cela se com- prend du côté belouizddi dont les meilleurs ont été convoqués en équipe fanion.

1 re titularisation de Soufi

Etant le gardien des U21, le jeune Soufi a été titularisé pour la première fois. Ce jeune joueur ne risque pas d’oublier ce match où il a fait son baptême du feu en équipe première. On ne peut être mieux encouragé.

Salhi secoué

N’ayant pas été à la hau- teur face à l’USMA, le gar- dien numéro un du CRB a été recalé sur le banc de touche. Le staff technique a voulu ainsi le secouer pour qu’il donne plus à l’équipe et être mieux lors des prochaines sorties.

Feham ménagé

Ayant ressenti une certai- ne fatigue après le match face à l’USMA, le milieu de terrain, Fahem Bouazzza, a été ménagé par son coach et a commencé le match sur le banc de touche. Incorporé en tant que joker en seconde période, l’en- fant d’Oran a apporté le plus escompté et a été le buteur du match.

Saïla et Bettouche retrouvent les 18

Les deux jeunes espoirs du club belouizdadi, Saïla et Bettouche, ont été convo- qués pour ce match face au DRBT. Les deux joueurs ont été sur le banc de touche et le second nommé

a même été incorporé en

seconde période à la place de Yahia-Cherif. Une maniè- re de les motiver pour qu’ils travaillent davanta- ge.

Lakroum sur le banc

Même si certains ont lais- sé entendre que Lakroum a à cœur d’être parmi le onze, il a commencé le match sur le banc de touche et a été utilisé comme joker via lequel le but est arrivé étant derriè- re le penalty sifflé en faveur du CRB.

Les 2 présidents présents au stade

Les présidents du CRB, celui du CA et celui du CSA, respectivement Hadj Mohamed et Chettouf, ont suivi le match ensemble, à la grande joie du public du CRB qui voit cette union une force du club.

DRBT

0

Stade du 20-Août-1955

But : Bouazza (90’+5, sp)

Soufi 3

Litim 4 Guitoune 3 Guerabis 3 Terbah 3 Aïb 3 Chibane 3 Demmène 3 Haddad 2 Ferloul 2 El-Mouadene 3 (Si Amar 61’) Nezouani 3 (Maroci 74’) Ent. :

Belaïli 3

Nemdil 3

Cherfaoui 3

Naâmani 3

Heriet 3

(Bettouche 75’)

Yahia-Cherif 2

(Lakroum 68’)

Draoui 3

Hamia 2

Lemhane 2

Aribi 2

(Feham 50’)

Ent. :

Badou Zaki

Bougherara

Bougherara et

Zaki applaudis

Affluence moyenne, temps nuageux. Arbitrage de MM. Arab, Biyoud et Hamlaoui.

Dès leur entrée sur le terrain, les deux entraî- neurs en présence, Bougherara et Zaki, ont été applaudis par le public présent qui a affi- ché son respect pour ces deux techniciens qui font

Averts :

CRB : Naâmani (58’), Hamia (64’), Lakroum (88’) DRBT : El-Mouadène (61’), Haddad (85’)

Film du match

parler d’eux autant par leur comportement que par leurs compétences.

10’ Demène tire des 20 m dans les bras de Soufi qui était bien en place. 13’ Aribi se défait de deux défenseurs et tire, Litim dévie en corner. 23’ Naâmani intervient et éloigne une balle chaude suite au coup franc de Nezouani. 24’ Hamia tire des 18 m, le ballon passe à côté. 49’ Draoui dribble un adver- saire et adresse un tir magistral qui passe tout juste à côté. 60’ Hamia reçoit un ballon, dribble en pivot un défenseur et est accroché par un autre défen- seur sans que l’arbitre ne bronche. 75’ Hamia reprend d’une tête un centre de Bouazza, le bal- lon passe au-dessus de la trans- versale. 90’+4 Corner botté par Bouazza, le ballon est prolongé par Lakroum d’une talonnade et le cuir touche un défenseur à la main. L’arbitre siffle le penalty. 90’+5 Bouazza se charge du penalty et rend le gardien de but, Litim, à contre-pied et ouvre la marque pour le Chabab.

Bouazza et Khoudi pris à partie

Leur prestation face à l’USMA n’ayant pas été à la hauteur, encore moins au goût des supporters du CRB, Bouazza et Khoudi ont droit à un chapelet d’insultes de la

part des supporters du CRB qui ne leur ont pas pardonné leur rendement face à l’USMA.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

prouve la précipitation autant devant que derrière. Même dans la transition, les Belouizdadis ont manqué de tact. Il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour que le Chabab soit plus entreprenant en pressant son adversaire dans sa zone. Les Tadjenanetis, qui ont prôné le contre, ont failli surprendre le CRB n’était la bienveillance de sa défense. Bien en place, les hommes de Bougherara n’ont pas tremblé et n’était l’erreur involontaire d’un défenseur qui a touché le ballon de la

Comme quoi, le CRB peut dire grand merci à ce défen- seur et à Lakroum qui a eu l’ingénieuse idée de prolon- ger le ballon d’une talonna- de. Une victoire qui permet au CRB d’améliorer sa posi- tion au classement, mais au DRBT de revoir sa copie car le football, c’est aussi un jeu offensif qu’il faudra désor- mais développer. La derniè- re défaite face à l’USMA étant effacée par ce succès, le CRB est attendu par ses fans pour faire encore mieux, les moyens ne maquent pas au club cher aux gars de Laâqiba.

Dans un match pas du rythmé où l’on n’a pas assis- té à un football de niveau et où le CRB a été très déce- vant, la partie a commencé avec une grande prudence des deux côtés, mais avec une certaine hardiesse des visiteurs qui ont menacé la cage du jeune Soufi à plu- sieurs reprise en y mettant du cœur. La bande à Zaki qui appréhendait une autre mauvaise sortie après sa prestation en deçà des attentes face à l’USMA a

Une vingtaine

de supporters

tadjenanetis

présents

Remarqués dans les tri- bunes, une vingtaine de supporters du DRBT ont pris place et ont été bien accueillis par les gars du Chabab qui leur ont sou- haité la bienvenue.

Le public belouizdadi hors de lui

semblé très pressée et avait peur de mal faire comme le

main sans le voir, le penalty n’aurait jamais eu lieu.

 

S. B.

NAÂMANI

«Ça a été une belle victoire»

«Même tirée par les cheveux, cette victoire est rassurante à plus d’un tire, car elle est méri- tée. Nous n’avons pas baissé les bras et nous avons continué à presser l’adversaire qui a lâché prise en fin de match. C’est une belle victoire quand même.»

avons continué à presser l’adversaire qui a lâché prise en fin de match. C’est une belle

L'ŒIL DU COACH

Malgré la victoire, le public du CRB n’a pas cessé durant et après le match d’insulter les joueurs en les accusant de ne pas respecter les couleurs du club. En effet, tout autant que celle face à l’USMA, la prestation face au DRBT n’a pas été appréciée par les supporters qui s’at- tendaient à un meilleur rendement de leurs pré- férés.

BADOU ZAKI REVIENT SUR LA DÉFAITE FACE À L’USMA

KEFFI

«On a

«Les promesses non tenues ont influé sur le groupe»

«Je ne retiens que la victoire dans ce match si difficile et qui nous permet d’entrevoir la suite avec plus d’assuran- ce. Je ne manquais pas d’ap- préhensions avant le match,

qui nous permet d’entrevoir la suite avec plus d’assuran- ce. Je ne manquais pas d’ap- préhensions

pourtant

résisté»

préhensions avant le match, pourtant résisté» Quand car mes joueurs n’étaient pas vraiment

Quand

car mes joueurs n’étaient pas vraiment concentrés sur le sujet», a déclaré le pre- mier responsable technique du club belouizdadi, qui a évoqué aussi que «des pro- blèmes internes ont fait que le groupe a manqué de concentration avant le match face à l’USMA. Cela est dû essentiellement aux promesses des dirigeants. Des promesses non tenues qui ont influé sur le rende- ment des joueurs qui ne pen- sent qu’à leurs salaires», a- t-il expliqué. Pour ce qui est

 

Ali Moussa

s’emporte

Même si d’aucuns ont qualifié l’arbitrage du match CRB-DRBT de cor- rect, d’autres n’ont pas cessé de le pointer du doigt à l’image d’Ali Moussa qui était dans tous ses états avant la rencontre et a été provo- qué par certaines déci- sions de l’arbitre.

de son avenir au sein du club, il a répondu : «Mon palmarès et mon nom sont derrière, je ne suis pas venu au CRB pour me faire un

«Je dois dire que nous avons bien tenu en place durant un bon moment avant de suc- comber sur une erreur invo-

lontaire, si je peux dire. On a pourtant résisté tout en pro-

nom. C’est un challenge à réussir, c’est tout. J’ai trou- vé un groupe miné et un club

cédant par des

dont quelques-uns ont failli faire mouche. Dommage, car on méritait mieux et le nul aurait été logique.

L’adversaire a trouvé la faille, bien lui fasse.»

contres

dirigé par un

directoire pro-

visoire. J’ai fait de mon mieux pour redresser la barre. Je souhaite vivement que les choses aillent mieux à l’avenir.»

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

USMH

9

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 USMH 9 12 buts inscrits en 21 matchs L'inefficacité, L'ÉTERNEL

12 buts inscrits en 21 matchs

L'inefficacité,

L'ÉTERNEL

PROBLÈME

des Harrachis !

C'est vrai que l'USMH est équipe la plus lésée cette saison en Ligue 1 Mobilis par les nombreuses erreurs d'arbitrage, dont les camarades de Zeghba sont victimes, mais le compartiment offensif reste le maillon faible avec 12 buts seulement inscrits en 21 matchs, soit 0,57 but par rencontre.

inscrits en 21 matchs, soit 0,57 but par rencontre. PAR MASSINISSA HACHOUR Encore une fois, les

PAR MASSINISSA HACHOUR

Encore une fois, les attaquants de l'USMH ont brillé par une inefficacité flagrante, jeudi dernier, face au MCO, à l'occasion du match pour le compte de la 21e journée en Ligue 1 Mobilis, suscitant certaines craintes sur la capacité des attaquants à relever les nombreux défis qui attendent leur formation. Les Jaune et Noir, malgré l'avantage du terrain et leurs supporters qui étaient nombreux dans les gradins du stade de Lavigerie,

ont laissé filer deux précieux points, suite à leur match nul (0- 0), face à la formation d'El- Hamri. Certes, l'arbitrage a commis plusieurs erreurs qui ont été favorables aux visiteurs, mais les camarades de Dehar se sont illustrés par leur manque d'efficacité devant une défense du MCO prenable.

La 2 e plus faible attaque du championnat Tout le monde est unanime à dire que l'attaque est le maillon faible des Jaune et Noir cette saison. L'USMH a du mal à

retrouver ses repères et son attaque n'a marqué que douze buts en 21 matchs de championnat, devenant ainsi le maillon faible de l'équipe cette saison. L'équipe de Boualem Charef possède la deuxième plus mauvaise attaque de Ligue 1 Mobilis derrière la JSK qui compte deux matchs de retard. Une statistique qui inquiète les amoureux d'Essefra. L'équipe éprouve à chaque match des difficultés à marquer des buts. Récemment, à l'occasion du match face au MCO, l'attaque harrachie était quasiment

absente. Ni Dehar ni les autres n'ont inquiété la défense oranaise.

Charef appelé à trouver des solutions Devant cette situation, le premier responsable à la barre technique, Boualem Charef, devrait soumettre ses attaquants à des exercices bien spécifiques lors des prochaines séances d'entraînement. Les attaquants doivent retrouver le sens du but, avant le périlleux déplacement à Tadjenanet, samedi prochain. M. H.



Reprise aujourd'hui

Après les deux jours de repos accordés aux joueurs, le staff technique de l'USMH leur a donné rendez-vous pour aujourd'hui. La séance de reprise est prévue pour ce matin à 11h au stade du 1er- Novembre de Lavigerie. Les coéquipiers de Younès qui restent sur un autre faux pas à domicile, auront certainement du mal à reprendre le travail. Néanmoins, Charef et ses deux collaborateurs auront suffisamment de temps pour remobiliser le groupe et bien préparer le prochain déplacement à Tadjenanet.



Harrag,

finalement

pas suspendu

Le milieu de terrain récupérateur, Chamseddine Harrag, qui a reçu un avertissement au début de la seconde mi-temps face au MCO, n'est finalement pas suspendu pour le prochain match. L'arbitre de la rencontre, M. Hansal n'a pas mentionné la contestation de décision dans sa feuille de match, selon le secrétaire général du club. A cet effet, l'international militaire qui ne souhaite pas rater le prochain match face au DRBT, sera du voyage avec son équipe à l'Est du pays. M. H.

BELARBI : «ON A RATÉ

le match en 1 re mi-temps»

Le jeune milieu de terrain Kamel Mohammed Seghir Belarbi était très affecté après le semi-échec concédé par son équipe à domicile. Le joueur que nous avons joint hier après- midi au téléphone, regrette les nombreuses occasions ratées par ses coéquipiers, notamment en première période.

Vous êtes sûrement très déçu après ce énième échec à domicile…

Effectivement, nous sommes tous déçus suite à ce match nul. A mon avis, on a raté le match en première mi-temps où on a manqué d'efficacité devant les buts. En seconde mi-temps

on est revenus sur le terrain avec plus de détermination, mais malheureuse- ment, on a raté plusieurs occasions d'ouvrir la marque. Même si l'arbitre

a commis beaucoup d'erreurs, nous

aussi n'avons pas été efficaces devant les buts. Si on avait réussi à transfor- mer les occasions procurées en pre- mière mi-temps, on aurait pu éviter

ce semi-échec.

Pensez-vous que l'équipe parviendra à sortir de cette crise de résultats ?

C'est très difficile d'enchaîner avec un troisième échec. Je vous dirais tout

avec un troisième échec. Je vous dirais tout simplement qu'on ne méritait pas cette situation. On

simplement qu'on ne méritait pas cette situation. On est victime des erreurs répétitives des arbitres et le manque d'efficacité de nos atta-

quants. Nous avons un bon groupe et un entraîneur compétent, mais je ne comprends pas ce qui nous arrive. Pour revenir à votre question, je suis optimiste pour la suite du parcours et

nous allons tout donner pour assurer le maintien au plus vite.

Il vous reste 9 matchs en championnat et un objectif à atteindre…

On doit oublier ces trois derniers

matchs et se concentrer sur les pro- chains rendez-vous. Le championnat est encore long et nous allons tout donner pour renouer avec le succès et dépasser cette crise. Nous avons un match très important à préparer pour le week-end prochain, on va essayer de tourner la page le plus tôt possible et se focaliser sur cette rencontre face au DRBT.

Justement, comment se présente pour vous ce match face au DRBT ?

Un match très important où on n'aura pas le droit de rentrer bre- douilles. On fera tout pour revenir au moins avec un point, pour retrouver le moral. La rencontre sera difficile face à un adversaire qui joue sa survie parmi l'élite et qui va essayer de pro- fiter de son avantage du terrain pour gagner. Nous sommes dans la même situation et nous aussi on devra réagir et éviter la défaite.

Vos supporters sont mécontents suite à cette série de mauvais résultats…

Oui, je comprends parfaitement leur déception après le match face au MCO. Nous aurions aimé leur offrir les trois points et leur procurer de la joie, mais malheureusement on n'a pas réussi. Je demande à nos fans de rester derrière l'équipe durant ces moments difficile et ne pas nous lâcher. Nous avons vraiment besoin de leur soutien pour dépasser cette crise et renouer avec les bons résul- tats.

M. H.

Dehar, Mellel et Benamra doivent réagir face au DRBT

Même s'il a quatre réalisations à son actif, le rendement du centre-avant Marouane Dehar est instable. Depuis quelque temps, l'ex- joueur du CR Belouizdad peine à retrouver sa forme. C'est le cas de l'enfant de Mascara Benamar Mellel qui n'a plus inscrit le moindre but depuis le match face au MOB. Son rendement ne convainc désormais personne, sans parler du Franco-Algérien Marouane Benamra qui, depuis le mois de janvier dernier et son premier et dernier but face au MCA, est frappé de mutisme devant les buts. Maintenant, l'heure est à la mobilisation et les attaquants n'ont plus le choix que de casser la baraque.

attaquants n'ont plus le choix que de casser la baraque. L'arrière-garde, le maillon fort En revanche,

L'arrière-garde, le maillon fort

En revanche, la défense a parfaitement tenu son rôle après 21 matchs joués. Les camarades de Debari ont encaissé là 16 buts, et ils possèdent la 3e meilleure défense derrière le MCA avec 14 buts contre et la JSK qui a encaissé 15 buts (avant son match face à la JSS). Jeudi face au MCO, Madani s'est dressé comme une tour de contrôle où il a réussi à contrer toutes les balles aériennes. Les camarades de Abdat ont constitué une véritable muraille face aux attaquants oranais. Ils ont contré toutes les tentatives des Hamraoua, ce qui a permis d'ailleurs à l'USMH de ne pas encaisser le moindre but. Même le milieu de terrain a réussi son examen. Les joueurs de l'entrejeu harrachi ont montré de belles dispositions et ont affiché une bonne forme. Ils ont remporté tous les duels et étaient très bien en place sur le terrain. D'ailleurs, que ce soit dans la récupération ou l'animation, les équipiers de Belarbi ont fait bonne figure. Le seul point noir dans la prestation des Jaune et Noir réside dans le compartiment offensif. Les attaquants n'ont pas été au top, la grosse tare de l'équipe cette saison. Il est vrai que la formation d'El- Harrach est victime des erreurs répétitives d'arbitrage, mais son compartiment offensif est quasiment absent durant les deux derniers matchs. M. H.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

10

LIGUE 1 MOBILIS

Dimanche 26 février 2017 10 LIGUE 1 MOBILIS 7 points récoltés en 7 matchs LE 5-JUILLET

7 points récoltés en 7 matchs

LE 5-JUILLET

NE RÉUSSIT PLUS AU MOULOUDIA

PAR M. ZERROUKI

Le Mouloudia d'Alger n'arrive plus à gagner au 5-juillet, cela s'est confirmé vendredi à l'occasion du clasi- co face à l'ESS où les camarades de Hachoud ont perdu le match sur le score de deux buts à un. Ainsi, depuis son retour au stade du 5-Juillet, l'équi- pe n'arrive plus à gagner dans ce stade. CRB : 1-0 match aller ; CSC : 2-1, NAHD : 1-0 à l'aller ; 0-0 match retour ; USMH : match aller gagné 1-0, 1-0 match retour pour les Harrachis), et vendredi face à l'ESS (1-2). Résultats, sept points sur les sept matchs qu'a joués le Doyen sur ce stade. Un par- cours décevant sur la belle pelouse du temple olympique et pourtant, l'équipe a l'un des meilleurs effectifs du cham- pionnat. Si le Mouloudia perdra le titre de champion cette saison, ce sera à cause des faux pas enregistrés sur ce stade, contrairement au stade de Bologhine où l'équipe a fait carton plein.

Inefficacité des attaquants L'entraîneur Kamel Mouassa ne semble pas convaincu par le choix du stade, pour lui, le problème relève de la

concentration et de l'inefficacité de ses attaquants puisque lors des matchs qu'a joués le MCA dans les derbies ou les clasico face au CSC et l'ESS, les atta- quants ont collectionné les ratages : "Je ne comprends pas comment on rate des buts faciles ? Pourtant, j'ai parlé aux attaquants et je leur ai demandé de rester calmes et concentrés devant les buts." Les camarades de Bouguèche doivent renouer avec le chemin des filets, car s'il ne concrétise pas les occa- sions lors des prochains matchs, ils ris- quent de perdre le titre de champion.

Le jeu long n'arrange pas le MCA L'autre constat du jeu mouloudéen cette saison, c'est le jeu long qui prend souvent le dessus sur le jeu court, comme c'était le cas face à l'ESS. Avant l'égalisation de l'ESS, les Mouloudéens pratiquaient du beau football, ils ont même réussi à marquer un but de toute beauté par Mansouri. Mais en deuxiè- me période, juste après l'égalisation, le jeu court a disparu et on a assisté à un jeu long, ce qui arrangeait l'adversaire. D'ailleurs, même l'entraîneur de l'ESS, Madoui a fait savoir à la fin du match que le jeu du MCA a arrangé les

savoir à la fin du match que le jeu du MCA a arrangé les affaires de

affaires de son équipe. Kamel Mouassa doit revoir sa stratégie et exiger de ses joueurs de poser le jeu pour construire des attaques au lieu de lancer le ballon dans la boîte, alors que les attaquants n'ont pas un grand gabarit pour inquié- ter l'arrière garde des équipes adverses.

Les Chnaoua exigent le retour à Bologhine Par ailleurs, à la fin du match certains supporters du Mouloudia ont accosté

Omar Ghrib pour lui demander de revenir au stade de Bologhine où le MCA a gagné tous ses matchs, même à huis clos ; pour eux, leur équipe ne peut pas jouer dans un grand stade comme le 5-juillet. La question qui se pose, le retour à Bologhine sera-t-il la solution pour les Vert et Rouge ? Mais avant, les équipiers de Hachoud doi- vent assurer les trois points ce jeudi au 5-juillet face à l'USMA. M. Z.

GHRIB

«Le 5-Juillet

n'est pas

un handicap

pour nous»

Ainsi donc, les supporters du MCA exigent le retour de l'équipe au stade de Bologhine après la défaite contre les Sétifiens. Omar Ghrib, qui a fait des pieds et des mains pour faire jouer son équipe dans le grand stade de la capitale, nous a fait savoir que le problème de ces mauvais résultats n'a jamais été le 5-juillet : "Quand on a gagné contre Bechem United, pourquoi on n'a pas parlé du stade. Qu'on arrê- te d'en parler. Le MCA est un grand club et il doit jouer dans un grand stade. Le problème face à l'ESS était l'arbitrage et nous aussi", dira Ghrib.

«On ne s'entraîne pas à Hadjout parce que le terrain est en mauvais état»

Comme le sait tout le monde, le MCA s'entraîne sur le terrain synthétique du complexe d'Aïn Benian, alors que l'équipe joue ses matchs sur du gazon. On a demandé à Ghrib pourquoi

l'équipe ne s'entraîne pas à Hadjout, il nous dira : "La pelouse du stade de Hadjout est en mauvais état, c'est pour cette raison qu'on s'entraîne à Aïn Benian. On n'a pas

d'autres choix."

M. Z.

Le chouchou des Chnaoua se confie à Compétition

MANSOURI : «L'USMA ?

Le match à ne pas rater»

MANSOURI : «L'USMA ? Le match à ne pas rater» «Le penalty était le tournant du

«Le penalty était le tournant du match face à l'ESS»

Il était le meilleur joueur de son équipe, il a marqué un but de toute beauté et il a été un vrai poi- son pour les défenseurs de l'ESS, mais cela n'a pas suffi pour que le MCA gagne son match. Dans cet entretien qu'il nous a accordé hier, il revient sur le clasico face à l'ESS et les raisons de la défaite. Il n'a pas oublié le grand derby algérois contre l'USMA où il est convaincu que son équipe battra les Usmistes.

Comment expliquez-vous cette défaite contre l'ESS ? C'est une défaite qui nous a fait mal, on ne méritait pas de perdre de cette façon. Je pense que le tournant du match était le penalty accordé à l'ESS alors qu'on a dominé notre adversaire en première mi-temps. L'erreur qu'on a commise après l'égalisation des Sétifiens, c'est qu'on voulait marquer le plus vite possible et on a perdu notre football. C'est l'une des raisons de cette défaite.

Et quelles sont les autres raisons? On a joué en supériorité numé- rique pendant une vingtaine de minutes, mais on n'a pas su en profiter, on n'a pas joué notre

football, on était très stressés pour marquer un deuxième but. Il faut savoir aussi, le jeu long a pris le dessus sur le jeu court, ce qui a arrangé surtout les défenseurs de l'ESS. Si on avait été concentrés et joué notre football, on aurait pu marquer ou le match se serait ter- miné par un match nul, car un point vaut mieux que zéro point.

Les Mouloudéens ont accusé Abid Charef et ses assistants d'avoir saboté le MCA dans ce match… Je n'ai pas encore vu les images du penalty accordé à l'ESS, mais comme je vous l'ai déjà dit, le penalty a été le tournant du match, car on était complètement sorti de la rencontre et on a joué avec beaucoup de nervosité comme si on était menés au score.

Parlons de ce beau but à la Messi que vous avez marqué… J'étais très content d'avoir mar- qué ce but, mais ma joie a été gâchée par cette défaite. Ce but n'a plus d'importance pour moi, le plus important pour moi, c'est la victoire de l'équipe. J'espère qu'on va rectifier le tir face à l'USMA jeudi prochain.

Avant de parler du derby, comment expliquez-vous ces

J'étais content de mon but, mais…

contre- performances au 5- Juillet ? Je ne suis pas d'accord qu'on dise que c'est à cause du stade qu'on réalise des mauvais résul- tats. Tout joueur aimerait évoluer dans un grand stade avec une belle pelouse comme celle du 5- juillet. Je le répète encore une fois, on doit jouer notre football et évi- ter de jouer le jeu long et le meilleur exemple, c'était en coupe de la CAF où on avait réussi à gagner le match avec un score lourd.

Vous ne craignez pas que cette défaite face à l'ESS influencera négativement le reste du parcours de votre équipe ? C'est vrai que cette défaite nous a fait mal, mais on ne doit pas baisser les bras. On a deux matchs en retard et on jouera jeudi face à l'USMA. Donc, on peut reprendre la première place et Incha Allah, on va rendre le sourire à notre

formidable public.

Jeudi prochain, vous allez affronter l'USMA dans le big derby algérois, la victoire est impérative, n'est-ce pas ? Absolument, on n'a pas d'autres choix que de gagner ce match pour rester collés à l'ESS. Certes, ce sera un match diffici- le face à un autre concurrent direct pour le titre. On doit jouer de manière intelligente et éviter le jeu long pour réussir notre match. C'est l'une des clefs de ce match.

Promettez-vous de refaire le coup ce jeudi face à Zemmamouche ? Incha Allah, mais le plus important dans ce derby, ce n'est pas celui qui marque, mais la victoire pour garder nos chances intactes pour la course au titre. Il est interdit de rater ce rendez- vous ; si par malheur on le rate, ça va se compliquer pour nous. Le groupe est conscient de la tâche qui l'attend et Incha Allah, on va offrir les trois points de la victoire à nos supporters. M. Z.

«On n'a pas joué notre football en 2 e période» «On doit gagner jeudi pour nos supporters»

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

MCA

11

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 MCA 11 l'assistant n'a pas daigné la signaler. Sur l'action
l'assistant n'a pas daigné la signaler. Sur l'action du penalty, Abid Charef demande aux joueurs
l'assistant n'a pas daigné la
signaler. Sur l'action du
penalty, Abid Charef
demande aux joueurs de
continuer à jouer et
l'assistant lui montre le
point de penalty". Ghrib est
bien décidé à aller très loin
dans cette affaire et déclare
pour clore son intervention
: "Je ne pardonnerai jamais
à celui qui veut saboter le
Mouloudia d'Alger. J'irai
très loin dans cette affaire
et, désormais, je
n'accepterai plus des
arbitres qui viendront pour
nuire au MCA".
A. Z.
Ghrib ne
s'est pas
déplacé
hier à Aïn
Benian
Alors que d'habitu-
de, il est quotidien-
nement avec l'équi-
pe, Omar Ghrib n'a
pas fait le déplace-
ment hier au stade
d'Aïn Benian à cause
Azzi absent
sur le billard, et donc, il était
absent hier à Aïn Benian.

A. Z.

de la défaite qu'il lui

a fait très mal face

à l'entente de Sétif.

Comme tout le monde le sait, le défenseur axial du MCA, Ayoub Azzi souffre de sa cheville, mais

le joueur ressent des douleurs

dans le bas du pied. Alors, il doit passer d'autres examens pour connaitre vraiment la nature de son mal. Il sait qu'il peut passer

Reprise demain à 10h

En prévision du match contre l'USMA prévu ce jeudi au 5- Juillet, la reprise est fixée à demain à partir de 10h au com- plexe sportif d'Aïn Benian.

GHRIB TIRE SUR LE TRIO ARBITRAL

«Abid Charef et ses assistants ont voulu nuire au MCA»

PAR AMINA Z.

Très remonté contre le trio arbitral qui a officié la rencontre entre le MCA et l'ESS qui s'est joué vendredi au 5-Juillet, Omar Ghrib estime que l'homme en noir a joué un grand rôle dans la défaite du MCA. Il accuse ce trio d'avoir commis des erreurs exprès. En effet, dans la journée d'hier, on a contacté le directeur général du Mouloudia d'Alger, Omar Ghrib, afin d'avoir ses impressions sur le revers concédé face aux Sétifiens. Omar Ghrib n'a pas caché

son mécontentement et sa rage concernant l'arbitrage qui, pour lui, a faussé la partie et le fera savoir d'emblée : "Le Mouloudia ne s'est jamais caché derrière l'arbitrage quand il perd ses matches, mais vendredi, tout le monde a pu voir qu'on a été vraiment lésés par ce trio d'arbitres. Certes, un arbitre est un être humain qui peut commettre des erreurs, mais vendredi, Abid Charef et ses assistants ont fait exprès de nous léser. Un arbitrage vicieux !" Ghrib ne s'arrête pas là et crie haut et fort que le

disfonctionnement de l'arbitrage a beaucoup nui au MCA en ajoutant une couche : "Ses deux assistants n'ont jamais bossé avec Abid Charef, et sincèrement, je dis que c'est comme ça qu'on sabote le football algérien". Pour Ghrib, il faut trouver le moyen de régler ce souci, car à ce rythme, le seul perdant n'est autre que le football algérien.

«J'irai très loin» Ghrib ajoute : "Si on revenait au match, avant de siffler penalty, il y avait une position de hors jeu, mais

LE MOULOUDIA

établit un rapport

Dans la journée d'hier au siège du club, les Mouloudéens ne parlaient que de cette affaire d'arbitrage qui, pour eux, a joué un grand rôle dans l'issue qu'a connue l'af- fiche MCA-ESS. Et donc, une correspondance va être envoyée incessamment aux respon- sables de l'arbitrage afin de prendre acte de ce que reprochent les Mouloudéens à l'hom- me en noir. Les Mouloudéens exigent des arbitres impartiaux qui n'influent en rien sur les résultats des matches à venir. Car le Doyen n'a pas baissé les bras concernant le titre de champion, et il compte se battre bec

et ongles afin d'offrir le huitième sacre à son peuple. En clair, les Mouloudéens sont remontés contre Abid Charef et ses assistants et exigent des instances de sanctionner lour- dement les trois arbitres. A en croire la direc- tion du MCA, celle-ci n'a nullement l'inten-

tion de rester les bras croisés contre ce qu'ils décrivent comme " hogra " et ils vont tout faire pour que les responsables payent cash leurs erreurs. Car, pour les Mouloudéens, ce sont là des erreurs faites exprès pour empê- cher le Doyen de reprendre la tête du cham-

pionnat. Affaire à suivre…

Dans une réunion hier avec ses joueurs Mouassa : «Restez sereins sur le terrain» IL

Dans une réunion hier avec ses joueurs

Mouassa : «Restez sereins sur le terrain»

IL APPORTERA DES CHANGEMENTS CE JEUDI

failles pour en profiter. Alors, Mouassa compte faire les changements qu'il faut. Il sait que, ce jeudi, il doit présenter une équipe qui sera capable de cracher le feu sur son passage. Une équipe qui fera oublier à tout le peuple mouloudéen le revers contre l'Entente. Ce qui

est sûr, c'est qu'il y a une gros- se pression sur les épaules du coach. Mais Mouassa sait ce qu'il faut faire et comme il aura Kacem qui a purgé, celui-

ci va certainement retrouver

sa place au milieu. Nekkache qui avait débuté la rencontre sur le banc, devrait retrouver sa place et on parle même de faire confiance à Gourmi qui n'a pas joué face à l'Entente,

mais qui pourrait être utilisé

ce

jeudi. Le coach n'a pas enco-

re

pris de décision, mais il

compte apporter les change- ments qu'il faut pour que le Mouloudia retrouve le chemin des victoires pour avancer dans le bon sens.

A. Z.

Face à l'ESS, le Mouloudia d'Alger ne s'est pas présen- té au top du top. Il y a eu des erreurs, des joueurs qui n'ont pas tenu leur rôle convenablement et le coach sait tout cela et compte apporter des chan- gements pour donner plus de force à son équipe afin que celle-ci fasse le nécessaire contre les Usmistes, jeudi pro- chain. Pour se relancer dans la course au titre, les Vert et Rouge doivent gagner le pro- chain rendez-vous. Ce ne sera pas facile, car l'adversaire n'est autre que le rival éternel, le voisin, l'USMA, qui va tout faire pour priver le Mouloudia d'Alger de son objectif. Afin que le rêve ne meurt pas, il faudra donc gagner jeudi. Pour cela, le premier responsable de la barre technique du MCA, Kamel Mouassa compte apporter des changements dans son équipe type. Car les Usmistes vont certainement étudier le jeu mouloudéen et trouver les

Le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d'Alger, Kamel Mouassa s'est réuni hier avec son groupe avant la séance de décrassage et de récupération pour les mettre devant leurs responsabilités tout en leur demandant d'être plus atten- tifs, plus concentrés et surtout assurer la conservation du bal- lon pour espérer rectifier le tir lors du derby contre l'USMA. Dans la matinée d'hier, les Vert et Rouge se sont retrouvés à Ain Benian pour une séance de récupération et de décrassage comme c'est le cas après chaque match. Il faut dire que l'am- biance était morose car les équi- piers du capitaine Hachoud n'ont pas oublié le revers concédé face à l'Entente, qui a freiné le MCA dans sa course au titre. L'entraineur moulou- déen a refait le match avec ses

joueurs comme à chaque fois tout en insistant sur les erreurs et faiblesses constatées afin de les éviter à l'avenir. Le coach a déclaré à ses troupes : "On a une chance de rectifier le tir lors de la prochaine journée, alors faisons en sorte de ne pas la rater. Pour cela, on doit éviter de commettre les mêmes erreurs à l'avenir. Arrêtez de jouer énervés quand vous encaissez. On était à un partout et vous jouez comme si vous étiez menés au score. Certes, on voulait tous remonter la pente, mais ce n'est pas en s'énervant qu'on peut faire de bonnes choses. On doit rester serein sur le terrain car un match se joue pendant 90 minutes. Il faut profiter de tout le temps dispo- nible sans se précipiter car ça ne mène à rien. Vous savez aujourd'hui qu'on doit remon- ter la pente. Il faudra avoir les

nerfs solides, être un groupe soudé et solidaire afin de renouer avec les victoires. On doit bien apprendre de nos erreurs pour avancer dans le bon sens." Avant de clore son intervention, le coach dira à son groupe : "Il faut passer à autre chose aujourd'hui, on a un match important à jouer jeudi, il faudra être bien concentré pour bien le négo- cier. Faites le vide dans votre tête pour attaquer la prépara- tion du derby avec tous les atouts pour le réussir." Les joueurs ont compris qu'il fau- dra rectifier le tir jeudi prochain et pour ce faire, il n'y a pas d'autre alternative que de gagner l'USMA dans un derby qui s'annonce explosif entre deux équipes qui ne se feront pas de cadeaux. A. Z.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

12

CSC

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 12 CSC Défaite amère à Bel-Abbès De notre correspondant RABAH GATTOUCHE

Défaite

amère à

Bel-Abbès

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Les Vert et Noir ont été battus, avant-hier, à Bel-Abbès. Une défaite amère qu'ils n'au- raient pas subie si leur arrière Boucheriha n'a pas, à son corps défendant, marqué contre son camp le but qui a permis à leurs adversaires de glaner les trois points.

6 changements dans le onze Tirant les enseignements du revers subi, le week-end précé- dent, par son équipe face au DRBT, et vu qu'il ne pouvait compter sur Bencherifa et Mazari, tous deux suspendus, le coach Amrani a opéré six changements dans son équipe qui a affronté l'USMBA, vendredi passé. Il a titularisé d'entrée les joueurs de champ : Benayada, Seddiki, Kebbal, Tayeb, Sameur et Manucho à la place de Bencherifa, Mazari, Cherfa, Gharbi, Belkheir et Aoudia. Et, ce coaching s'est avéré gagnant en première mi-temps car, durant ce laps de temps, les Vert et Noir ont dominé les Scorpions et se sont créés plusieurs occasions et ont obtenu un penalty, mais que, malheureusement, Zerara, chargé de l'exécuter, a vu son tir capté par le gardien de l'USMBA, Ghoul, il faut le souligner, a sauvé son team d'une défaite cer- taine en annihilant tous les tirs des attaquants du CSC. Et ce n'est pas le coach de Bel-Abbès, Cherif El-Ouazzani, qui, à la fin du match, a reconnu que son adver- saire du jour, Amrani, a su bien exploiter les points faibles de son onze, qui va nous contredire.

La sortie de Benayada et Manucho payée cher En seconde mi-temps, les Vert et Noir n'ont pu continuer à être performants comme ils l'ont été durant le premier half, car, à l'heure de jeu, ils ont été pénali- sés par la sortie de leur arrière central Benayada et de leur avant-centre Manucho, qui, bles- sés, ont cédé leurs places au jeune défenseur Boucheriha et à Belameiri. Et, ce changement pré- maturé que le coach Amrani a opéré à son corps défendant, le CSC l'a payé cher car le junior Boucheriha, et Belameiri, qui n'a pas disputé les deux derniers matches que son club a joués contre l'USMA et le DRBT, car il était suspendu, n'ont pas réussi à combler le vide laissé par Benayada et Manucho. Et, le résultat est là, le CSC a fini par perdre la partie sur le score de 1 but à 0. Un but inscrit contre son camp par l'inexpérimenté Boucheriha, qui, en voulant déga- ger de la tête un centre anodin d'un attaquant de Bel Abbès, a logé la balle, à son corps défen- dant, dans la cage de son équipe. Un but gag qui a fait très mal aux centaines de fans du CSC qui étaient présents au stade du 24- Février 1956 de Bel Abbès et qui ont bien rempli leur devoir en boostant durant toute la ren- contre leur équipe. R. G.

en boostant durant toute la ren- contre leur équipe. R. G. Mazari et Bezzaz de retour

Mazari et Bezzaz de retour

L'arrière Mazari, qui a purgé son match de suspension contre l'USMBA, et le milieu offensif Bezzaz, qui est rétabli de son bobo qui l'a contraint au repos forcé, les deux dernières semaines, seront, tous deux, opérationnels contre le CRB, samedi. Un bon renfort pour l'entraî- neur Amrani qui va, certainement, les aligner comme titulaires contre Belouizdad.

CSC-CRB sera explosif

La prochaine rencontre que va jouer le CSC contre le CRB sera explosif car, après que les vert et noir ont essuyé deux revers consécutifs, les deux derniers week-ends, face au DRBT et à l'USMBA, leurs milliers de fans atten- dent d'eux un sursaut d'orgueil le prochain match qu'ils vont jouer contre le CRB. En effet, au cas où les coéqui- piers de Cédric ne parviendront pas à l'emporter, samedi prochain, sur Belouizdad, leurs supporters, qui vont assister en masse à la rencontre, ne vont pas, cela est sûr et certain, leur pardonner une troisième contreper- formance d'affilée et vont certainement leur faire vivre une fin de match infernale.

une troisième contreper- formance d'affilée et vont certainement leur faire vivre une fin de match infernale.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

MOB 13  Le faux pas de trop Rahmani accuse l'arbitrage Il est évident que
MOB
13
Le faux pas de trop
Rahmani accuse
l'arbitrage
Il est évident
que les derniers
revers risquent
de laisser des
séquelles dans
le groupe et
que la
démobilisation
s'est installée
d'elle-même.
Le gardien béjaoui, Rahmani, qui
était hors de lui au coup de sifflet
final en nous signalant que le
match a été complètement faussé
par cet arbitrage scandaleux. Il
faut dire que le portier mobiste n'a
pas digéré le fait qu'Aouina siffle
un penalty lors de son choc avec
l'attaquant du RCR, il déclare ainsi
: "Le penalty sifflé était imaginaire
car je n'ai commis aucune faute
sur l'attaquant." Le keeper du club
bougiote a aussi insisté sur le fait
que l'arbitrage était vicieux et a
tout fait pour déconcentrer ses
camarades en utilisant tous les
stratagèmes pour freiner le MOB
et offrir la victoire au RCR.
Un entraîneur en chef
pour accompagner
Boussaâda serait
le bienvenu
De notre correspondant
BADIS BESSAÏ
dont le chagrin et la déception se
lisent sur les visages, ont du mal à
admettre que leur équipe favorite
devrait quitter l'élite et plonger
dans la division inférieure, en dépit
des sommes faramineuses dépen-
sées pour le recrutement de
joueurs, dont la majorité n'ont pas
le profil de la Ligue 1 Mobilis.
Pourtant, tout portait à croire que
cette phase retour était la bonne,
d'autant que du côté des décideurs
on ne cessait de promettre monts et
merveilles. Les supporters sont
totalement désorientés, ne voyant
rien venir. Embarrassés çà et là, ils
sont chagrinés au point d'être
désintéressés.
par un sévère passage à vide et
n'arrive plus à préserver son statut,
avec un seul but inscrit lors des
quatre derniers chocs du MOB,
Ahmed Messaâdia est appelé à
retrouver le sens des buts à com-
mencer par mettre fin à cette pério-
de stérile lors du derby face à la JS
Kabylie.
Le coach, qui est à la base
préparateur physique, semble faire
du mieux qu'il peut, mais manque
apparemment d'expérience à ce
poste en manquant de sévérité
envers ses poulains qui en
profitent un peu trop
apparemment. Une question que
les responsables devront régler
vite, car même si le MOB est
maintenant condamné à la
relégation, il ne faudrait surtout
pas oublier le fait que beaucoup
d'éléments sont récupérables et
seront encore liés au club la
saison prochaine, il ne manque
qu'un bon leader capable d'assurer
le rôle de responsable du staff
technique des Vert et Noir et bien
encadrer ces joueurs afin de
préparer un éventuel retour l'an
prochain.
Régularisation des salaires
des travailleurs
Dernier délai
aujourd'hui

refait malheureusement surface. L'équipe étant logée à la dernière place de la zone rouge, les diri- geants devront désormais se sou- cier surtout du maintien, car on devrait s'inquiéter du porte-fanion plus que des autres affiliations et desseins. Ce qui intrigue et paraît incroyable, c'est que cette situation serait orchestrée. C'est du moins ce qu'estime l'opinion sportive à Bejaïa, car, selon elle, il faudrait juste jeter un coup d'œil sur les autres formations qui sont pourtant moins nanties, mais jouent les pre- miers rôles, pour deviner les inten- tions. De nombreux connaisseurs pensent, en effet, que l'équipe joue en deçà de sa valeur réelle. Il sem- blerait qu'un réel problème se pose au sein du club. En somme, c'est toute la stratégie de la gestion de l'équipe qui est remise aujourd'hui en question.

Des joueurs incapables de jouer en Ligue 1 Mobilis Une absurdité qui laisse perplexes les plus avertis, lesquels aimeraient bien avoir une explication sur cette invraisemblance, dont seuls les dirigeants détiennent le secret, celui de savoir pourquoi l'équipe se voit toujours échevelée. Les supporters,

Supposé jouer pour une place honorable, le MOB n'a fait que le contraire de ce qu'il promettait avant l'entame du championnat. Cette réalité nous amène à nous interroger sur les véritables pré- textes qui empêchent l'équipe chère aux Béjaouis d'atteindre son objec- tif. La défaite de la journée précé- dente contre le RCR, une formation qui était prenable même dans son arène, a donné lieu à toutes les spé- culations et supputations sur les réelles capacités de l'équipe et les intentions de ses dirigeants. Ainsi, les chances de maintien disparais- sent encore plus à mesure que le championnat avance. Un simple regard sur les joutes restantes nous renseigne sur les difficultés qui attendent la formation béjaouie. En somme, une conclusion que tout le monde voulait éviter ; cependant, la réalité est telle qu'elle est et le MOB a maintenant de fortes chances d'être parmi les équipes reléguées en fin de saison.

La gestion du club remise en cause En effet, le scénario tant redouté

Boulemdaïs n'a toujours pas fait ses preuves L'attaquant débarqué au club durant le mercato hivernal n'est toujours pas arrivé à trouver ses repères dans le compartiment offensif des Crabes et n'a toujours pas fait ses preuves avec aucune réalisation à son actif, l'entourage du club pense col- lectivement que la venue de l'ex- atta- quant de l'ES Sétif n'a servi à rien, et que Hamza Boulemdaïs ne peut plus suivre le rythme de la Ligue 1 Mobilis. B. B.

Les salariés du MOB qui sont précédemment entrés en grève jusqu'à l'intervention et l'entretien avec
Les salariés du MOB qui sont
précédemment entrés en grève
jusqu'à l'intervention et
l'entretien avec le président
Farid Hassissen qui a eu
droit à une dernière
chance pour régulariser
l'état des salaires des
travailleurs du club
qui, pour
quelques- uns,
n'ont pas
perçu de
rémunération
depuis plus de
neuf mois.
C'est donc
aujourd'hui le
dernier
délai fixé
au boss
mouloudéen pour
régler les salaires
impayés des
salariés qui
menacent d'entrer
en grève illimitée
jusqu'à ce que leur
situation soit réglée.

L'attaque, un vrai casse-tête Le compartiment offensif montre, en effet, de plus en plus ses limites avec aucun but inscrit en trois ren- contres, chose qui devient très inquiétante pour les fans du club qui s'interrogent en voyant leur équipe en manque d'efficacité devant les bois adverses.

Passage à vide pour Messaâdia Le buteur de la phase aller de la compétition passe apparemment

RAHAL : «Mathématiquement,

C'EST JOUABLE, MAIS…»

Avec un peu de recul, quel commentaire faites-vous sur la défaite face au RC Relizane ?

Ce fut une défaite très frustrante pour nous. On ne méritait pas de perdre ce match, on n'a pas su concré- tiser les actions qu'on s'est créées, on a payé cash nos gâchis.

Vous gardez donc un profond sentiment de frustration

Après le match, nous gardions en tête ce grand sentiment de tristesse. Dommage, une fois encore l'efficacité nous a fait défaut. On a raté le match, on pouvait inscrire au minimum deux buts, mais on ne l'a pas fait, chose qui nous a valu de perdre trois précieux points.

A votre avis quelles sont les

raisons de cet échec ?

Je pense que le problème remonte à avant l'entame du championnat, les responsables ne sont pas parvenus à garder quelques éléments qui for- maient la base de l'équipe, en plus de la venue de l'ancienne direction qui n'a vraiment pas fait grand-chose en matière de recrutement, sans oublier le fait que l'équipe n'a pas effectué de préparation estivale, à cause de la coupe de la Confédération africaine de football qui nous a pas laissé de temps pour respirer.

Comment voyez-vous la suite du parcours maintenant ?

Comme je viens de vous le dire, on a perdu plusieurs points lors des der- niers matches qui nous auraient été utiles afin d'arriver largement à assu-

rer notre maintien sans faire beau- coup de calculs. La mission est certes très difficile à présent, mais quand vous jetez un coup d'œil au tableau général vous pouvez vous apercevoir que mathématiquement rien n'est encore joué, reste le concret.

Un mot pour les fans…

Le MOB, c'est l'équipe des suppor- teurs qui ont toujours répondu pré- sents aux côtés du club même lorsque tout va mal, je sais aussi que ces der- niers sont très déçus à cause du mau- vais rendement de leur équipe, je tiens donc à leur dire que l'heure est plus que nécessaire à la mobilisation en espérant que les choses vont s'ar- ranger au sein de ce grand club. B. B.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

14

ESS

www.competition.dz Dimanche 26 février 2017 14 ESS Sétif dans la peau d'un champion L'Entente de Sétif

Sétif dans la peau

d'un champion

L'Entente de Sétif a réalisé un match de champion, avant-hier, en allant damer le pion au MCA au stade du 5-Juillet.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Une victoire qui a permis aux Ententistes de porter l'écart avec leur victime du jour à quatre points et deux sur le nouveau dauphin, l'USMBA vainqueur le même jour devant le CSC. En attendant de dis- puter les matches en retard et qui peuvent peut-être chambouler les calculs des uns et des autres, les Sétifiens se sont toutefois mis dans le bon couloir pour aller chercher un huitième sacre du genre. Menés pourtant à la marque au milieu du premier half sur un beau but de Mansouri, les partenaires de Tem Bang n'ont pas toutefois baissé les bras en allant titiller le portier Chaouchi et sa défense à plusieurs reprises. Toutefois, poussés par les quelques 4000 fans présents, les Noir et Blanc ont dû attendre la seconde mi- temps pour faire la différence d'abord sur un penalty obtenu par Djabou et que Nadji n'a trouvé aucune peine à concrétiser avant que le Camerounais Tem Bang ne conclut un très bon tra-

que le Camerounais Tem Bang ne conclut un très bon tra- vail collectif en doublant la

vail collectif en doublant la mise alors que son équipe jouait à dix suite à l'ex- pulsion de Haddouche. Au coup de sifflet de la fin de l'arbitre Abid Charef, la joie a explosé dans le camp ententis- te qui croit plus que jamais à son étoi- le pour remporter le titre de champion après cette belle victoire, de surcroit devant un concurrent direct. Néanmoins, dirigeants, entraineurs et joueurs ne veulent pas crier victoire d'avance. "Oui, rien n'est encore joué. Il reste encore plusieurs matches et des points en jeu. On doit garder les pieds sur terre", nous a déclaré au lende- main du match le coach Kheïrredine Madoui.

Madoui : «Attention, le plus dur reste à faire !» Celui-ci pense en effet que le plus important maintenant pour lui et pour son groupe, "c'est d'essayer de rester sur cette bonne lancée et enchaîner avec d'autres résultats positifs. Nous avons encore d'autres matches plus importants et plus difficiles dans les semaines à venir. On va savourer d'abord ce beau succès qui va booster un peu plus mes joueurs et leur don- ner plus de confiance avant de reprendre le travail pour bien préparer nos prochaines sorties, à commencer par celle qu'on va jouer vendredi chez nous face au RCR. Une équipe qui pra-

tique un bon football et dont on doit se méfier. C'est le genre de matches qu'on doit prendre très aux sérieux". Le tech- nicien ententiste qui a également frap-

pé un autre grand coup cette fois sur le plan tactique en mettant en place un dispositif qui a désarçonné totalement les Mouloudéens, plus particulière- ment leur entraîneur Kamel Mouassa, qui a donné l'impression d'être dépas- sé par les événements en assistant impuissant à la démonstration de force des Sétifiens qui avaient pour- tant évolué à dix durant une vingtaine de minutes avant le coup de sifflet final suite à l'expulsion de

S. H.

Haddouche.

sifflet final suite à l'expulsion de S. H. Haddouche. Nadji : «On a eu ce qu'on

Nadji : «On a eu

ce qu'on voulait»

L'avant-centre ententiste a de nouveau frappé. Auteur du but égalisateur, il a en outre donné la balle du second but à Tem Bang qui a permis à leur team de repartir avec trois précieux points face au MCA. Même s'il affirme que ce succès va donner des ailes à son équipe. Il reste toutefois que le plus dur reste à faire, selon lui, pour aller chercher le sacre final.

victoire votre équipe est bien partie pour aller chercher le titre de champion d'Algérie ?

Je pense que c'est un peu prématuré de dire qu'on va remporter le titre. Il reste encore d'autres matches et des points en jeu. Certes, la victoire acquise face au MCA, qui est en plus un concurrent direct, est importante, cependant on doit rester vigilants et concentrés. Pour nous, le plus important c'est d'essayer surtout d'enchaîner avec d'autres bons résultats et poursuivre sur cette bonne dynamique.

Justement, vous avez une occasion inouïe vendredi en accueillant le RCR au stade du 8-Mai 1945 de Sétif. Comment se présente pour vous cette confrontation ?

C'est une rencontre qu'on va jouer dans notre stade et devant nos supporters. Il est hors de question qu'on laisse échapper des points à domicile. Nous devons faire le plein si on veut garder intactes nos

chances pour jouer le titre. Cela dit, on s'attend à ce que cette confrontation ne sera pas de tout repos d'autant plus que nous allons jouer une équipe du RCR qui lutte pour le maintien et qui ne viendra pas à Sétif pour limiter les dégâts.

Face au MCA, vous avez enchaîné avec un second but après celui inscrit contre l'USMBA. Peut-on dire que c'est le grand retour de Nadji ?

Ecoutez, si j'ai réussi à trouver le che- min des filets, c'est grâce en grande partie aux efforts de tout le collectif. Marquer des buts, c'est juste mon boulot. Cela dit, tout attaquant espère marquer le plus de but possible car cela le motive. Moi, en tous les cas, je suis content d'abord pour les bons résultats de mon équipe. en ce qui me concerne, je compte faire de mon mieux pour essayer de rester sur cette bonne dynamique et secouer les filets adverses.

S. H.

Vous avez obtenu un précieux succès face au MCA. Votre sentiment ?

Ce fut sincèrement un succès qu'on a amplement mérité. C'est vrai que nous avons eu quelques soucis durant le premier half. Cependant, on est bien revenus en deuxième mi-temps en dominant pratique- ment les débats. Une situation qui nous a permis de nous pro- curer plusieurs situations de scorer et trouver les filets adverses à deux reprises. Et puis, il faut reconnaitre que nous avons eu ce qu'on est venus chercher, c'est-à-dire empocher les trois points du succès. C'est de toutes les manières une victoire qui va faire beau- coup de bien au grou- pe.

Peut-on dire

qu'après cette

Bouchar n'a pas joué avec la réserve

Bien qu'il ait été parmi le groupe de l'équipe réserve qui avait affronté avant- hier son homologue mouloudéenne au stade de Bologhine (1-1), Sofiane Bouchar n'a pas toutefois participé à la rencontre. En effet, le coach Djamel Kamli a préféré reconduire son libéro, Anes Saâd, qui a finalement sorti un grand match en contribuant beaucoup dans ce bon point du match nul grâce auquel les Sétifiens ont augmenté l'écart, qui les sépare de leur premier poursuivant, à six points en attendant les autres résultats qui restent au menu de cette 21e journée, notamment celui de la JSS qui jouera face à la JSK.

Il les a salués pour la victoire face au MCA

Le wali

félicite

Hamar

Le wali de Sétif, Nacer Maskri, a tenu à féliciter dirigeants, joueurs et staff technique à l'issue de leur succès acquis avant-hier au stade du 5-Juillet face au MCA. Le premier responsable de la capitale des Hauts Plateaux a en effet appelé hier matin le boss ententiste pour lui adresser ses félicitations ainsi qu'aux joueurs et au staff technique. Ce fut l'occasion pour les deux hommes d'évoquer la situation générale du club, notamment en matière de financement. Hamar connait quelques soucis pour subvenir au besoin de son team au moment où il est bien parti pour jouer le titre, cette saison. À cet effet, nous avons appris que le wali a promis à son interlocuteur de faire le maximum pour trouver des solutions.

Madoui

compte

diminuer

la charge

Le staff technique ententiste a accordé deux jours de repos à ses joueurs en leur donnant rendez-vous pour lundi après-midi au stade du 8- Mai 1945 de Sétif pour la reprise des entraînements et le début de la préparation de la prochaine sortie face au RCR dans le cadre de la 22e journée. A ce titre, le coach Kheïrredine Madoui nous apprendra qu'il a l'intention de diminuer la charge de travail à ses joueurs au vu des efforts qu'ils ont fournis au cours du match face au MCA et également par rapport à la succession des matches puisque son team sera en appel, quatre jours après le rendez-vous face au Rapid du coach Mouaz Bouakaz au stade du 20-Août-55, pour affronter le CRB dans un match comptant pour la mise à jour du calendrier de la Ligue 1 Mobilis.

www.competition.dz Après la tragique disparition de sa fille De nombreux soutiens pour BELHADJ La famille
www.competition.dz
Après la tragique disparition de sa fille
De nombreux
soutiens pour
BELHADJ
La famille du MCO a été
secouée, ce vendredi, par
le décès tragique de
Nihed, la fille du
président Ahmed Belhadj
à l'âge de 17 ans.
PAR M. STITOU
assistance nombreuse, un
homme meurtri par la douleur,
pleurait comme un enfant,
effondré par ce tragique décès de
sa fille, dont on dit, qu'elle était
sa chouchoutée, une fois
enterrée, Baba fut porté par ses
amis, où il est monté dans un
véhicule de l'un d'eux,
traumatisé, le président du
MCO, faisait peine à voir !
personnes anonymes ou des
supporters continuaient à affluer
dans le domicile du président du
MCO, dans la corniche oranaise,
toutes ses marques de sympathie
ont atténuées, quelque peu, la
tristesse de la famille de la
défunte.
Ce décès intervient trois
jours après la disparition d'une
grande figure du club, le
premier président du MCO,
après l'indépendance, en
l'occurrence Houari Missoum,
plongeant le club phare de
l'Ouest, dans le deuil. Très
touchés par les circonstances de
la mort de la fille de Baba, de
nombreux supporters, joueurs et
dirigeants du club, étaient venus,
vendredi au cimetière d'Aïn
Beïda, pour assister à son
enterrement, au milieu de cette
Le ministre l'a appelé
Une fois l'information diffusée
par les chaînes de télévision
privées, de nombreuses
personnalités l'ont appelé, pour
lui présenter leurs condoléances,
en leur tête M. Hadi Ould Ali, le
ministre de la Jeunesse et des
Sports, Mohamed Raouraoua, le
président de la FAF, sans oublier
les présidents de clubs, tels que
Laïb (USMH), Ghrib (MCA),
Hannachi (JSK) ou Hamar (ESS),
tandis qu'hier encore, des
Un triste évènement qui
a chamboulé son agenda
Rentré jeudi après-midi de Paris,
Ahmed Belhadj, qui ne s'attendait
pas, à que sa famille soit
endeuillée par la mort de leur
fille Nihed, avait prévu, avant
que cet événement malheureux,
vient frapper sa famille, de se
rendre dans l'après-midi de
vendredi aux domiciles de Chorfi
et Missoum pour leur présenter
ses condoléances, après les décès
de leurs pères mais cet
évènement inattendu, a
chamboulé son agenda, hélas !
M. S.

Zeghli attendu cette semaine

Blessé sérieusement à la cheville, le transfuge du CRB, qui a bénéficié d'une période de convalescence de trois semaines, qui vient d'expirer, est attendu cette semaine à Oran, à signaler que Kamel Zeghli se trouve, depuis sa blessure, chez lui à Béjaïa.

Reprise cet

après-midi

C'est aujourd'hui, à 16h, que les joueurs ont rendez-vous, au stade Ahmed-Zabana, pour la reprise des entraînements, à partir de ce dimanche, l'équipe entrera dans la préparation du match qui l'opposera ce vendredi au stade Ahmed- Zabana au Chabab de Batna.

A propos de la prime

Selon un des dirigeants du club, jeudi avant le déroulement du match USMH- MCO 0/0, le président avait lors d'un coup de fil au secrétaire du club, promis de verser la prime du match dans la semaine. "Cela fait longtemps, qu'ils (joueurs) n'ont pas touché la moindre prime, cette fois on fera une exception", s'était engagé le président. Pour rappel, depuis l'entame de la saison, la direction regroupait deux primes, avant de les verser

Suite à sa belle opération jeudi dernier

Dimanche 26 février 2017

MCO

15

opération jeudi dernier Dimanche 26 février 2017 MCO 15  Mehiaoui compatit avec Baba Alors que
opération jeudi dernier Dimanche 26 février 2017 MCO 15  Mehiaoui compatit avec Baba Alors que

Mehiaoui

compatit

avec Baba

Alors que les deux hommes ne se parlent plus, depuis plusieurs mois, Tayeb Mehiaoui, qui a vécu la même tragédie il y a quelques années (il avait perdu deux de ses filles), était parmi les personnes présentes avant- hier, au cimetière d'Aïn Beïda, Mehiaoui tenait à soutenir Ahmed Belhadj, suite à ce malheureux évènement qui a frappé sa famille. A noter que Youssef Djebbari qui s'est envolé vendredi matin, à destination de Paris (France), était absent à cet enterrement.

L'équipe va-t-elle se libérer ?

La formation oranaise, qui est passée par une petite période de disette, va-t-elle voir le bout du tunnel, après le précieux point ramené d'El-Harrach ce jeudi ?

Affectée psychologiquement par ses débuts ratés, dans la phase retour, l'équipe oranaise, dont on disait, après les premiers faux pas, qui ont été enre- gistrés, qu'elle était handicapée par le manque de compétition, vu qu'elle est restée, pendant longtemps inactive, durant la trêve hivernale, avant de se raviser, quelque temps après, en évo- quant un blocage psychologique. "Il suffit d'un résultat positif, pour que l'équipe repartira de plus belle", pro- mettaient les joueurs, maintenant que le MCO vient d'accomplir sa première belle performance, en… 2017, nul doute que les supporters du club, s'at- tendent à voir leurs favoris enchaîner par d'autres belles performances, à commencer par la réception ce ven- dredi du CAB, un adversaire qui connaît souvent la réussite dans ses déplacements à Oran, mettre un terme à la belle série des Batnéens, à chaque déplacement au stade Ahmed- Zabana, sera l'autre objectif des Rouge et Blanc, dont le principal but est d'as- surer "mathématiquement" son main- tien en L1 Mobilis.

Poursuivre l'opération rajeunissement Bien qu'au jour d'aujourd'hui, le MCO n'a pas abandonné son ambition de finir sur le podium, à la fin du cham- pionnat, afin de s'assurer une place qualificative à une compétition inter- nationale, après avoir perdu cinq points à domicile (nul face au RCR et défaite concédée au CRB), les joueurs

(nul face au RCR et défaite concédée au CRB), les joueurs jurent de ne plus laisser

jurent de ne plus laisser à l'avenir filer aucun point à domicile, toujours est-il, que pour l'entraîneur, Omar Belatoui, s'il est maintenu dans son poste jus- qu'à la fin de la saison, projetterait de rajeunir encore l'effectif, en lançant dans le bain d'autres espoirs. A El Harrach, le MCO s'est présenté sur le terrain au coup d'envoi du match avec trois espoirs, à savoir Blaha, Bencheikh et Benamara, en fin de match, un qua- trième espoir a été incorporé en l'oc- currence Helaimia, pour avoir vécu en tant que joueur, les plus heures du MCO, Belatoui et son adjoint Mecheri

Bachir savent qu'avec une ossature formée essentiellement de joueurs issus du réservoir du club, le MCO pourrait revenir au premier plan, dans les années à venir. Il y a trois ans, l'on se souvient, Belatoui avait osé, après que l'équipe ait assurée son maintien, aligner plusieurs espoirs, tels que Chlaoua, Benchaïb- Hassouna, Fekih… en fin de saison, mais ces espoirs pourtant promus à un bel ave- nir, ont été marginalisés après son départ, ou on a renoncé à la politique de rajeunissement, en optant pour un recrutement à tout va, conséquence de

cette politique, l'équipe s'est retrouvée à jouer les seconds rôles, voire parfois

sa survie en L1, au grand dam des

partisans de voir leur club favori

formé essentiellement de joueurs issus

du riche réservoir du club.

Réalité économique Il faut dire qu'en optant progressive- ment pour un rajeunissement de l'ef-

fectif, cela n'est pas fortuit, d'abord, il y

a l'excellent parcours que réalise

l'équipe réserve dans son champion- nat, qui occupe la place de dauphin, après son dernier succès à El-Harrach, formée de jeunes talentueux, il serait vraiment dommage que ces derniers aillent monnayer leur talent ailleurs, dans d'autres clubs, mais l'aspect financier est également un détail à

prendre en considération, ne cher-

chant qu'à se frayer une place au soleil,

les espoirs du club se contentent tou-

jours d'un petit salaire, à titre d'exemple, le trio Benamara- Bencheikh et Helaimia perçoivent cha- cun une mensualité de 10 millions, alors que le club a récemment perdu, beaucoup d'argent, en engageant des recrues, qui n'ont jamais apporté un plus au club, pire il y en certaines qui ont pris des sommes colossales, sans… jouer, des erreurs de casting, que la

direction ne peut plus se permettre, notamment avec les faibles entrées

financières, désormais rattrapée par la réalité économique, l'actuelle direc- tion, est appelée à revoir sa gestion

financière.

M. S.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

16

RCR

BENAYAD :  

BENAYAD :

 

«Je n'ai pas entendu le sifflet de l'arbitre»

Mourad Benayad a fait l'actualité lors du dernier match contre le MOB. Contacté par nos soins, le meilleur buteur de la formation relizanaise, Mourad Benayad, nous a dit qu'il n'a pas entendu le sifflet de l'arbitre qui l'a signalé hors jeu et c'est pour cela qu'il a continué l'action.

De notre correspondant

avoir inscrit le premier but en première mi-temps, et c'est tout à fait normal, on a essayé de préserver notre avantage et le gérer jusqu'à la fin du match et garder les trois points, ce qui nous a fait le plus grand bien. Notre mental et notre esprit collec- tif nous ont permis de réali- ser cette bonne performance.

Vous avez quand même été mis en difficulté…

C'est tout à fait normal, bien qu'elle occupe la derniè- re place au classement, la for- mation du MOB est une grande équipe et a dans ses rangs de grands joueurs qui ont évolué dans les grandes équipes de Ligue 1 Mobilis à l'image du gardien Rahmani, Cheklam et Yaya. Nous nous attendions à être bousculés car nous sommes sur une courbe ascendante et tout le monde va nous attendre.

Éprouvez-vous des inquiétudes pour ce qui est des prochains matchs ?

Pas du tout, nous allons analyser calmement cette rencontre et le coach saura apporter les correctifs vou- lus. Vous savez, nous étions aussi sous pression car on a joué contre une bonne for- mation et devant notre public qui a bien rempli les tribunes de Zougari à Relizane. Cela nous a un peu perturbés. Cette fois-ci, cette performance nous a permis d'aborder ce qui reste du parcours sur de bonnes bases.

Quelles étaient les consignes après l'ouverture du score ?

saire a joué l'offensive et a failli remettre les pendules à l'heure s'il avait concrétisé ses occasions. Mais pour nous l'objectif restait le même, c'était de bien défendre et de pouvoir mar- quer un autre but. En mar- quant ou tout au moins en veillant à ne pas encaisser, on s'ouvrait les portes de la victoire. Nous avons joué la fin du match sans se désunir et c'est ce qui nous a permis d'atteindre notre objectif, même s'il y a eu certains épi- sodes du match en notre défaveur.

Revenant maintenant à vous. Racontez- nous ce que s'est déroulé lors du pénalty ?

Rien de spécial, certes j'étais à l'origine de ce pénal- ty et quand l'arbitre l'a sifflé j'ai pris le ballon et je l'ai donné à Harrouche qui est le premier tireur, ce dernier l'a refusé en le donnant au deuxième tireur qui est Merouane Annane, qui l'a donné au capitaine d'équipe Mohamed Amine Zidane, qui est le troisième botteur de pénalty du club, et qui a

pris ses responsabilités en le transformant.

Mais les supporteurs vous ont demandé de le botter…

Oui je les ai entendus, et cela m'a fait vraiment plaisir, mais je dois respecter les consignes de l'entraineur qui m'a désigné comme quatriè- me tireur, j'ai respecté la voie hiérarchique en laissant Zidane le botter. Dieu merci, il a pu le transformer et grâce à lui on a pu gagner.

d'avoir pris

B. BOUGUELMOUNA

Mourad, une première impression après cette victoire contre le MOB ?

On a eu du mal face à une équipe accrocheuse, mais maintenant, c'est la délivran- ce. Il faut dire que nous avons eu du mal au cours de cette rencontre. Nous sommes heureux de ce suc- cès et nous allons nous remettre au travail.

Qu'est-ce qui vous a permis de faire la différence face au MOB ?

intentionnellement le deuxième carton afin de quitter le terrain

Pas du tout, je pense que mon envie d'aider mon club a gagner devant notre public m'a déconcentré un petit peu. Sur l'action du deuxiè- me carton, je n'ai pas enten- du le coup de sifflet de l'ar- bitre, car il y avait beaucoup de bruit sur le terrain suite aux chants des supporteurs, c'est pour cela que j'ai conti- nué l'action et marqué le but qu'il a refusé en me donnant un deuxième avertissement, qui était synonyme d'expul- sion. A propos je veux ajou- ter un mot…

Allez-y…

Je ne connais aucun joueur au monde qui cherche à sor- tir expulsé lors d'un match officiel et laisser ses cama- rades en difficulté, alors je ne comprends pas l'attitude des personnes qui m'ont accusé à tort.

Vous allez affronter l'ES Sétif, le nouveau leader du championnat, le week-end prochain. Que pensez-vous de cet adversaire ?

Nous n'aurons que très peu de temps pour savourer cette victoire. Très vite, nous allons nous préparer pour le prochain match. L'ES Sétif est une équipe qui a des qua- lités et des arguments à faire

valoir, d'ailleurs, c'est le lea- der actuel du championnat. Je pense qu'il nous faudrait nous méfier de cette forma- tion. De toutes les façons, je suis certain que mes cama- rades donneront le meilleur d'eux-mêmes pour revenir avec un bon résultat du 8-

Nous avons un peu trop laissé l'initiative à notre adversaire surtout après

Compétition / PUB ANEP 505 273 du 26/02/2017
Compétition / PUB
ANEP 505 273 du 26/02/2017

Après notre but, l'adver-

Beaucoup vous ont accusé

Mai 1945.

B. B.

Demain

biquotidien

Les coéquipiers de Mohamed Derrag s'entraî-

neront

reprises, la première séance, matinale, sera consacrée au travail phy- sique, dans la salle omni- sports Nedjma Benaouda qui se situe à l'intérieur de l'OPOW, tandis que la deuxième s'effectuera dans l'après-midi à 15h30, sur la pelouse du stade Zougari Taher.

demain à deux

Reprise des entraînements aujourd'hui

C'est aujourd'hui, dimanche, que les Vert et Blanc repren- dront le chemin des entraînements à partir de 15h au stade Zougari Taher en vue de se préparer pour le prochain ren- dez-vous face au nouveau leader du championnat l'ES Sétif dans le cadre de la 22e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. Le staff technique tentera d'apporter les correctifs qui s'imposent et de trouver la meilleure formule qui lui permettra de réussir de bons résultats, surtout que la tâche s'annonce difficile vu l'actuelle position du club en bas de tableau.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

NAHD

17

Auteur d'un bon nul à Batna Infranchissable NASRIA Une semaine après avoir réussi un retentissant
Auteur d'un bon nul à Batna
Infranchissable
NASRIA
Une semaine après avoir réussi un retentissant succès face au voisin
harrachi sur le score de trois buts à zéro, les Sang et Or sont allés réussir
une assez belle opération, en imposant le partage des points au Chabab
Aurès de Batna.
PAR MOHAMED ADRAR
défendre son camp, durant les 90
minutes, ne prenant pas le
moindre risque de se dégarnir
défensivement, pour offrir des
espaces à l'adversaire batnéen.
toire face à l'USMH. Avec 29
points au compteur, les Nahdistes
occupent provisoirement la 6e
place au classement de la Ligue 1
Mobilis, l'objectif tracé par la
direction du club, à savoir accro-
cher une place dans le Top 5, est
clairement à portée de main. Les
Nahdistes doivent désormais sai-
sir l'opportunité qui s'offre à eux,
avec ces deux prochains matchs
qui se joueront à domicile, au
stade du 20-Août-55 de Ruisseau.
Signer un 6/6 permettra sans nul
doute au Nasria de se
dire
vrai,
on
est
venus ici à
Batna pour
réussir
un
Offensivement c'était tout bonne-
ment et simplement le néant pour
les Sang et Or qui ne se sont procu-
ré que très, très peu d'opportuni-
tés de scorer. Les Nahdistes se sont
contentés de défendre leur camp,
sans trop de projeter vers l'at-
taque. Les poulains d'Alain Michel
ont tout simplement joué le point
du match nul et ils ont bien réussi
bon
résul-
tat,
et
on
peut
dire
que
l'on
a
bien
réussi
notre
coup.
Plus sérieuse-
10 jours
d'indisponibilité
pour Herida
ment, on n'a pas vraiment
pris
de
à atteindre leur but, même s'il y

Comme il fallait bien s'y attendre, les Nahdistes n'ont pas eu la partie facile, face à une for- mation batnéenne qui avait cruel- lement besoin des trois points de la partie afin de s'éloigner quelque peu de la zone de relégation. Mais face à une formation nahdiste bien organisée en défense, avec un bloc équipe compact, les locaux n'ont jamais trouvé l'ouverture, et lorsque c'était le cas, ils se sont heurtés à un Azzedine Doukha des grands jours qui a su écœurer les attaquants adverses. Les Nahdistes ont été tout simplement infranchissables lors de cette par- tie, ne laissant que très peu d'op- portunités à leur adversaire du jour. Au final, ce fut un nul plutôt mérité pour les coéquipiers d'Ahmed Gasmi qui, à défaut d'être performants, ont été solides et costauds, choses qui ont suffi pour faire leur bonheur et leur apporter un précieux point.

Offensivement, c'était le néant Pour revenir au contenu du match des Nahdistes, on ne peut pas dire que les Sang et Or ont été brillants, ni même tranchants. Le Nasria s'est tout simplement contenté de

avait de bons coups à jouer en seconde période, notamment lors du dernier quart d'heure, où le Nasria pouvait trouver la faille face aux espaces laissés par les Batnéens. Hichem Mokhtar avait d'ailleurs une belle occasion de signer le hold-up parfait, mais il a manqué le coche.

Un très bon point, en attendant le 6/6 Ce point arraché sur les terres bat- néennes est bien évidemment bon

à prendre pour les Sang et Or qui

ont tout simplement enchaînés par un troisième match sans défaite, après le nul enregistré face au Mouloudia d'Alger, et la belle vic-

placer dans le Top 5, voir un peu mieux, cela dépendra des résultats des concurrents directs, mais une chose est certaine, l'opération 6/6 est bien lancée.

Michel : «A défaut d'être brillants, on a été très présents physiquement» Pour le coach Alain Michel, son équipe a réalisé le résultat qu'elle était venu chercher, même s'il

déplore le manque d'ambition de ses joueurs, qui n'ont pas tenté le coup à fond lors de cette partie, alors qu'il y avait clairement un très bon coup à jouer : "Pour vous

risques lors de cette partie, on n'a presque pas proposé du jeu, mais il faut aussi reconnaître que la sortie de Herida sur blessure a complètement chamboulé mes plans. Je dirai qu'à défaut d'être brillants dans le jeu, puisqu'on n'a quasiment rien proposé, on a été très présents physiquement. On a été très bons dans l'impact physique, on a été costauds et solides, et ce match nul n'est en quelque sorte logique. Je déplore seulement le fait qu'on n'ait pas joué le coup à fond en seconde période, mais dans l'en- semble je reste satisfait de ce match nul qui nous permet d'en- chaîner par un troisième match sans défaite." M. A.

Il a été le bourreau des Batnéens

Doukha, la résurrection

a été le bourreau des Batnéens Doukha, la résurrection Auteur d'un excellent match il y a

Auteur d'un excellent match

il y a de cela une semaine face au

voisin harrachi, le gardien de but nahdiste Azzedine Doukha a remis ça à l'occasion du périlleux déplacement de son équipe à Batna, lorsqu'il a réussi une pres- tation encore plus aboutie. Le gar- dien de but nahdiste aura été sans conteste l'homme du match lors de cette partie, réussissant une prestation de très haute facture,

encore plus belle que celle du

derby face à l'USMH. Doukha a réussi de nombreux arrêts déci- sifs, écœurant les attaquants bat- néens qui ont tout tenté, mais face à un Doukha dans un état de grâce, la mission des locaux deve- nait quasiment impossible. Une prestation qui confirme le retour en forme du gardien de but nah- diste, qui après avoir été bien en dedans durant toute la première

moitié de saison, l'ex-Harrachi a réussi à enchaîner deux grosses prestations de suite. Le coach Michel ne peut que s'en réjouir,

lui qui nous avait affirmé il y a de cela peu de temps, qu'il préférait avoir un n°1 et un n°2 dans les bois, et au vu des dernières pres- tations de Doukha, son statut de premier gardien du Nasria semble de plus en plus incontes-

table.

M. A.

Laribi encore une fois au-dessus du lot

Titulaire indiscutable dans l'échiquier du coach Michel, Hocine Laribi a encore une fois sorti le grand jeu, en réussissant une prestation de très haute facture à Batna. L'enfant de Sour El-Ghozlane

a été aligné en début de partie au poste de latéral

droit, assurant tant bien que mal son rôle. Laribi est monté d'un cran en seconde période, après avoir été replacé au poste de de milieu de terrain défensif. Le n°25 nahdiste a été au four et au moulin en position de sentinelle, réussissant une prestation sur la lignée de ses dernières performances. Laribi confirme ainsi ses belles prestations et conforte une nouvelle fois sa place de titulaire dans l'échiquier du coach Michel.

Satli, enfin une partition correcte

Arrivé cet hiver au Nasria, le défenseur central Mourad Satli a été souvent titularisé par le coach Alain Michel, en dépit de prestations très moyennes. Le n°20 du Nasria n'a pas réussi à convaincre depuis son arrivée au club, mais cela n'a pas empêché le coach Michel de lui renouveler sa confiance de match en match. Titulaire une nouvel- le fois vendredi dernier face au CAB, Satli a réussi à ressortir une prestation plutôt correcte, lors d'un match qui n'était pas évident à jouer. L'ex-défen- seur du FC Malines commence petit à petit à trou- ver ses repères au club, et ce n'est bien évidemment pas pour déplaire au coach Michel, qui croit dur comme fer aux qualités de son joueur.

M. A.

Blessé au niveau du genou et contraint de céder sa place à son coéquipier Khiat au bout de 9 minutes de jeu seulement, le défenseur central Mohamed Herida a été évacué à l'hôpital de Batna, où il s'est vu apposer pas moins de six points de suture. Le joueur devra obser- ver dix jours de repos, et ce, avant de pouvoir ôter les six points de sutures, et reprendre le chemin du tra- vail. Herida manquera ainsi le match de l'OM, avant de signer son retour à la compéti- tion à l'occasion de la réception du Mouloudia d'Oran au stade du 20-Août-55 de Ruisseau.

2 jours de repos, reprise lundi matin à Bensiam

Le coach Alain Michel a accordé deux journées de repos à ses joueurs, leur don- nant rendez-vous pour ce lundi matin à partir de 10h au complexe Bensiam, pour la séance de reprise des entrainements. Une séance qui concernera l'ensemble des joueurs, y compris les jeunes qui reprendront eux aussi avec l'équipe pro.

Match amical face au Rapid de Belouizdad

Un match amical sera au menu des Nahdistes pour lundi après-midi, puisque les Sang et Or auront à affronter la formation du Rapid de Belouizdad, lors d'une rencontre qui se jouera à partir de 17h30 sur le terrain du stade du 20- Août-55 de Ruisseau. Une rencontre à laquelle ne prendra part que les rempla- çants, les réservistes et les jeunes. Les élé- ments ayant pris part au match du CA Batna vendredi dernier, ne seront pas concernés par cette rencontre amicale.

Mais où est passé Ardji ?

Meilleur joueur nahdiste lors de la phase aller du championnat, l'attaquant Walid Ardji est bien en dedans depuis l'entame de la phase retour. Le n°26 nah- diste semble accuser le coup, sans nul doute pour des soucis physiques, depuis son retour de la Coupe du monde mili- taire. Vendredi face au CAB, Ardji a res- sorti sa plus mauvaise prestation depuis l'entame de la saison, en ratant quasi- ment tout ce qu'il a eu à entreprendre. Une prestation décevante, qui s'ajoute à d'autres partitions mi-figue, mi-raisin depuis l'entame de la seconde partie de saison, et qui a poussé les supporters nahdistes à se poser la même question, à savoir où est donc passé Ardji ?

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

18

USMBA

Dimanche 26 février 2017 18 USMBA El-Khadra retrouve sa place de dauphin Grâce à leur

El-Khadra retrouve sa place de dauphin

Grâce à leur victoire par la plus petite des marges contre le CSC, les Bel-

Abbésiens ont réalisé l'essentiel, mais non sans peine.

De notre correspondant

l'essentiel, mais non sans peine. De notre correspondant pas sérieusement à inquiéter leurs adversaires. Ils

pas sérieusement à inquiéter leurs adversaires. Ils usaient de balles imprécises en direction des avants lit- téralement mis sous l'éteignoir par les défenseurs. Cela pour dire que les avants bel-abbésiens n'étaient que

l'ombre d'eux-mêmes à telle enseigne qu'ils étaient transparents. Il est vrai que l'entraîneur a tenté quelques modifications dans sa conception en optant pour la mobilité et le jeu en mouvement mais sans pouvoir réus-

Les Scorpions solidaires avec le CSC

A quelques minutes de fin de la partie USMBA-CSC, les Scorpions commençaient à scander "Incha Allah, ya rabbi, le CSC ne descendra pas", Un slogan qui a fait plaisir aux Sanafir qui à leur tour, répliquèrent, par "Amin ya rabbi". C'est ce que confirment les bonnes relations qui ont toujours existé entre les Scorpions et les Sanafir.

10 cartons jaunes et 1 expulsion durant cette phase retour

L'USMBA a enregistré depuis le début de cette phase retour, dix cartons jaunes et une expulsion, attribués à neuf joueurs. A lui seul l'attaquant Bouguelmouna en a reçu deux (USMH et CAB). Sid Houm, le capitaine de la formation d'El-Khadra, en revanche, a reçu la seule expulsion de l'équipe. Laâbani fut le dernier joueur de l'équipe averti. Ce fut, samedi dernier, contre le CSC pour jeu dangereux par l'arbitre Bekouassa

5 e penalty concédé par l'USMBA

Face au CSC, l'USMBA a concédé son 5 e penalty de la saison. Déjà, lors du match de l'aller, l'USMBA en avait concédé un à Constantine, un penalty réussi à la 69' par Maghni. Cependant, cette fois-ci, le CSC a raté la sentence sifflée en sa faveur par Zerara. Les 3 autres penalties sifflés contre l'USMBA ont été tous réussis par leurs auteurs, à savoir, Bendebka (NAHD, 3e journée) et Gasmi (NAHD, 18e journée), ainsi que El-Mouedden (DRBT, 9 e journée).

MALEK BOUZID

 

sir. L'animation offensive manquait vigoureusement et l'USMBA n'avait pas les moyens de faire le jeu vers l'avant, usant parfois de longues balles ou de centres en retrait, qui allaient mourir dans les bras du por- tier Cédric. C'est ce qui manque le plus à l'équipe pour pouvoir bouscu- ler la hiérarchie. Les capés de Si Tahar sont tenus de trouver des solu- tions pour se mettre rapidement sur la bonne voie afin de pouvoir retrou- ver le chemin des filets. M. B.

L'équipe constantinoise leur a donné du fil à retordre, notamment

en première période qui a vu le por- tier arrêter le penalty botté par Zerara, à la 34' et sauver aussi son équipe d'un but tout fait quelques minutes auparavant. Dans la foulée, son homologue Cédric s'est illustré d'une belle manière en gagnant ses

Les attaquants muets depuis 2 matchs L'attaque de l'USMBA, qui commen- çait à retrouver ses marques, dès le début de cette phase retour, en mar- quant deux buts dans chacun des

seur axial adverse, Benchriha. C'est pour vous dire que l'attaque n'a pas dérogé à la règle cette fois-ci, face au CSC, diminué de pas moins de cinq titulaires pourtant, et ce, après l'ES Sétif. Les Vert et Rouge n'arrivaient

duels devant les attaquants d'El- Khadra (Balegh et Bouguelmouna). Il

fallu donc attendre la 80' pour voir

a

quatre premiers matchs disputés en cette seconde manche du champion-

nat, n'a pas réussi le moindre but lors des deux dernières rencontres dispu- tés respectivement face à l'ES Sétif et au CSC. Il est vrai que les occasions de but n'étaient pas aussi nom- breuses lors de ce dernier match livré face au CSC. Cependant, et en dépit de cette agénésie, les attaquants d'El- Khadra ne durent leur salut qu'à un but salvateur, inscrit par… le défen-

El-Hennani : «D'abord le maintien»

les efforts des hommes de CEO récom- pensés. En somme, une victoire diffici- le, mais méritée. Il faut dire que si ces trois points obtenus face au CSC, ont permis à El-Khadra de reprendre son rang de dauphin, le mérite revient aussi, à la victoire de l'ES Sétif, leader du groupe, sur le poursuivant immé- diat, le MCA au stade du 5-Juillet.

"Dieu merci, on est tous contents de cette victoire. On a gagné même si on n'a pas marqué. La partie était difficile pour nous vu la position délicate du CSC. Je reconnais que l'arbitre nous a lésés dans certaines situations de jeu. Malgré cela, les joueurs ont su comment se comporter sur le terrain en hommes. Je pense que la prestation de l'équipe n'était pas si bonne que celles livrées auparavant. Ce qui importait pour nous, ce sont les trois points de cette partie. Actuellement, on ne peut parler d'un second objectif car tant qu'on n'a pas atteint la barre des 40 points qui nous garantissent le maintien, on ne peut évoquer autre chose. Enfin, je remercie beaucoup les Scorpions qui restent l'âme de l'équipe. Grâce à eux, l'USMBA occupe aujourd'hui cette place de dauphin."

LIGUE 2 MOBILIS

MCS

L'EFFET BENCHOUIA

«Il faut rester sereins»

Les gars du Mouloudia ont réussi avant-hier à revenir de Larbaâ avec un bon point.

C'est un précieux point qui nous ouvrira d'autres horizons". L'entraîneur des Vert et Rouge espère que sa troupe se transcendera davantage pour arriver à son objectif : "Les joueurs ont répondu favorablement à nos attentes car on appréhendait une certaine démobilisation chez le groupe face au RCA, l'équipe a retrouvé son niveau habituel. Cela est de bon augure pour la suite des échéances pour peu que les joueurs se mettent au ryth- me infernal qui nous attend". Ce nul face au RCA a permis au Mouloudia de respirer et de reprendre un peu plus confiance, mais le coach ne veut pas s'enflammer : "Notre pro- chain match sera crucial quand on rencontre- ra une équipe qui joue bien le ballon. On verra après ce match si nous avons la tête hors de l'eau. Il faut rester sereins.

«Attention à l'excès de confiance !» Mohamed Benchouia a tenu à lancer des mises en garde à l'adresse de ses joueurs pour leur éviter l'excès de confiance qui pourrait jouer un bien mauvais rôle les prochains jours, surtout pour le prochain match face au CABBA où les camarades du gardien Seddik Bouhedda pourraient tomber dans le piège de la facilité. A la séance de reprise prévue aujourd'hui, le staff technique va discuter avec ses joueurs et leur demander de ne pas s'enflammer et d'aborder le prochain match avec plus de sérénité pour engranger les trois points.

K. Dj.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Les camarades de Bekhtaoui qui n'ont jamais pu afficher une bonne solidité, ont su avant-hier se transcender en sortant un grand match dans tous les sens du terme. Souvent les changements au niveau de la barre tech- nique du Mouloudia ont apporté l'effet escompté, et apparemment Benchouia a réus- si à débloquer d'une façon définitive la situa- tion du MCS, permettant ainsi à l'équipe de

renouer avec le succès et cela après la victoire contre l'ASO et le nul a l'extérieur contre le RCA. Comme si l'arrivée d'un nouveau coach

a motivé les joueurs et provoqué le déclic psy-

chologique permettant au Mouloudia de Saida de sortir de la zone rouge. Benchouia était sans le moindre doute un homme heureux, et comment ne pas l'être alors que son équipe venait de remporter un précieux point. L le premier responsable de la barre technique saidie a déclaré : "On s'est bat- tus avec le cœur, ce qui est important, c'est que nous n'avons jamais lâché même si la situation devenait de plus en plus difficile.

Soudani :

«Maintenant, il faut battre le CABBA»

C'est un exploit que vous avez réalisé face au RCA, n'est-ce pas ?

Disons qu'on était déter- minés à faire quelque chose de bon à Larbâa, malgré le manque considérable en matière de préparation nous avons décidé de pallier cette insuffisance par la volonté sur le terrain, la preuve c'est toute l'équipe qui a bien tour- né avant-hier.

Est-ce que vous vous attendiez à ce nul ?

En réalité on n'a pas fait du résultat final une obsession tant qu'il fallait surtout rester bien organisés sur le terrain et respecter les consignes de l'entraîneur. Nous avons réussi à gérer le match comme nous l'avons souhai- té. C'est-à-dire, bien défendre sans commettre trop de fautes et se lancer en attaque. Ce résultat nous fait le plus grand bien, car il survient dans un moment crucial où il ne fallait pas sombrer.

L'objectif de l'équipe sera de confirmer ce résultat par un succès contre le CABBA…

de confirmer ce résultat par un succès contre le CABBA… Oui, car il est très impor-

Oui, car il est très impor- tant de gagner ce match contre le CABBA pour amé- liorer notre classement. J'avoue que notre mission ne sera pas facile mais nous jouerons cette rencontre pour le seul objectif de glaner les trois points. Ce match sera difficile, mais il n'y aura aucune préparation spéciale. Le groupe est animé d'une grande volonté pour réaliser un bon résultat et la partie ne sera pas une simple formali- té. Mais nous sommes déci- dés à arracher les trois points.

Vous avez fourni une belle prestation face au RCA …

Je suis très content d'avoir pu aider mon équipe à reve- nir avec un point. Je n'ai fait que mon devoir avec l'aide de mes camarades qui étaient aussi très en forme.

Vous progressez de match en match, avez vous assuré votre place ?

Non, car au MCS personne ne peut dire qu'il est titulaire, seul son niveau chaque semaine et son travail pour- ront lui assurer d'être titulai- re dans un match, mais pas dans tous les matchs.

Les résultats de votre équipe sont en nette amélioration, qu'aspirez- vous à décrocher cette saison ?

Ce qui est important c'est de rester dans cette dyna- mique à savoir faire le plein à domicile tout en essayant de faire mieux en déplace- ment, notre objectif à pré- sent est de faire bonne figu- re à chacune de nos ren- contres. Une chose est sûre, on peut faire mieux que le maintien. K. Dj.

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

JSMB

19

Dimanche 26 février 2017 JSMB 19 Béjaïa continue sa marche en avant La formation phare de

Béjaïa continue

sa marche en avant

La formation phare de la Soummam vient d'enchainer par un quatrième match sans défaite en championnat.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

La bande à Ifticen qui aurait d'ailleurs pu repartir de son déplace- ment à El-Khroub avec les trois points, s'est contentée du match nul, dans une rencontre où l'enjeu a primé sur le jeu. Les Béjaouis qui se sont déplacés à Constantine dans le but de réaliser le meilleur résultat possible ont finale- ment réussi à arracher le point du match nul. Un résultat plus que satis- faisant pour la JSMB qui enchaine par un 4e match sans défaite. Les vert et rouge de la JSM Béjaia qui se sont pré- parés afin de réaliser le coup parfait auraient d'ailleurs pu revenir avec les trois points sans que personne ne crie au scandale dans la mesure où Drifel et compagnie ont réalisé une seconde période à la hauteur en ratant de peu la victoire. Avec ce résultat, le club de

en ratant de peu la victoire. Avec ce résultat, le club de Yemma Gouraya continue d'engran-

Yemma Gouraya continue d'engran- ger des points en s'approchant douce- ment dans un premier lieu du main- tien, en attendant les prochaines ren- contres.

La JSMB consolide sa 2 e place Avec ce 36e point récoltés en 22 ren- contres, les vert et rouge, consolident par la même occasion leur place de dauphin. Si la course à l'accession devient difficile, notamment avec des matchs à enjeu, entre les équipes qui

se battent, que ce soit pour le maintien ou l'accession, la formation de la JSMB s'en est bien sortie du périlleux dépla- cement chez un mal classé. Les Kabyles auraient pu d'ailleurs revenir avec trois précieux points si ce n'est le manque de concentration et l'absence d'expérience criante de ses attaquants qui ont raté des occasions franches en seconde période. Néanmoins, les hommes du technicien Younès Ifticen sont satisfaits de ce point récolté hors de leurs bases dans la mesure où cela s'est fait face à une équipe de l'ASK

qui était dos au mur et qui se trouvait dans l'obligation de réaliser une victoi- re pour espérer se maintenir dans ce championnat de Ligue 2 Mobilis.

Changements payants Après une première période totalement ratée, le coach des vert et rouge a été contraint d'apporter des changements dans ce match et cela afin d'essayer de trouver des solutions. En début de deuxième mi-temps, Younes Ifticen a incorporé Rait à la place de Lahlouh et Drifel pour Rebouh. Des changements qui ont été payants dans la mesure où Drifel qui avait effectué son entrée sur la pelouse dix minutes plus tôt, d'une belle tête, a réussi à mettre le ballon hors de portée du portier de l'ASK. Cette égalisation qui est survenue quelques minutes après la seconde période aurait pu d'ailleurs permettre aux Béjaouis de trouver une seconde fois le chemin des filets, n'était le manque de concentration des atta- quants. L'une des actions les plus franches, était celle de Drifel qui avait chipé le ballon à Oukkal dans le rond central, avant de se retrouver seul face à Benmedour, ce dernier réussit à arrê- ter le tir de l'attaquant bougiote. Une occasion qui aurait pu permettre aux vert et rouge de revenir avec les trois points, si ce n'est le manque de concentration de Lakhdar. B. E. Z.

5 e but de Drifel

Drifel Lakhdar vient d'enchainer par un second but en deux rencontres. L'attaquant en provenance du NA Hussein Dey est en train de s'imposer comme un attaquant complet au sein de la formation des vert et rouge. Auteur du but égalisateur vendredi face à l'AS Khroub, Lakhdar a inscrit son 5e but de la saison sous les couleurs de la JSMB. Le deuxième meilleur buteur de la formation de la JSM Béjaia semble avoir trouvé ses repères sous ses nouvelles couleurs et cela après des débuts compliquées. Cette 5e réalisation de la saison est très importante pour le joueur qui retrouve la confiance et qui, en plus, offre un précieux point à son équipe qui se bat toujours pour l'accession.

Les supporters ont joué un grand rôle

Ils étaient nombreux les fans de la formation de la JSMB à avoir effectué le déplacement à Khroub pour soutenir les camarades de Yacine Djebarat. Les fans de la formation kabyle de la JSMB, qui étaient très bruyants durant toute la rencontre, ont été une véritable source de motivation pour les joueurs qui se sont donnés à fond sur le terrain. Les supporters de la JSMB sont d'ailleurs revenus sous forme de cortège où ils ont fêté ce match nul au niveau de toutes les localités de la wilaya de Béjaia.

Ifticen : «On doit être plus performants à l'avenir»

Naturellement satisfait du résultat enregistré par son équipe dans ce déplace- ment difficile à El-Khroub, Ifticen a, néan- moins, tenu à rappeler l'importance de rester concentré et appliqué lors des prochaines journées : "Aujourd'hui, je dirais que c'est un bon point à prendre dans la mesure où on se maintient à cette deuxième place. Je dirais que les joueurs ont été courageux et se sont donnés à fond et cela est très important dans

la mesure où c'est la détermination qui fait la différence. Par ailleurs, nous aurions pu reve- nir à Béjaïa avec les trois points, si ce n'était l'absence d'efficacité de nos attaquants. On avait d'ailleurs plusieurs occasions nettes de scorer et nous n'avons pas été très adroits devant les buts. Cela étant, nous devons continuer à travailler et corriger les erreurs qu'on a commises pour être encore plus per- formants à l'avenir." B. E. Z.

La rencontre face à Chlef, samedi à 15h

La prochaine rencontre en championnat qui mettra aux prises la JSMB à la formation de l'ASO Chlef pour le compte de la 23e journée du championnat de Ligue 2 Mobilis, vient d'être programmée pour ce samedi 4 mars à 15h au stade de l'Unité maghrébine de Béjaïa. Ayant pour habitude de disputer leurs rencontres le vendredi, les Béjaouis affronteront la forma- tion de Chlef ce samedi. Une occasion pour les supporters de la JSMB qui se trouvent en dehors de la ville de venir assis- ter à cette rencontre.

Reprise ce lundi à 10h30

Le staff technique de la JSM Béjaia, vient de programmer le retour au travail pour ce lundi dans la matinée. Après le long déplacement à El-Khroub et le fait que la prochaine rencontre se jouera le vendredi, les vert et rouge, reprendront le chemin des entrainements demain à partir de 10h30 au stade de l'Unité maghrébine de Béjaïa.

Le comité de supporters rend visite à un fervent fan

Le comité de supporters rend visite à un fervent fan Les membres du comité de supporters

Les membres du comité de supporters de la JSM Béjaia ont à travers une action humanitaire rendue visite à un fervent supporter de la JSMB à l'hôpital Khelil Amrane de Béjaia. Après avoir permis à des orphelins de venir assister à une rencontre du doyen des clubs kabyles au stade de l'Unité Maghrébine de Béjaia, vendredi dernier, les membres du comité de supporters se sont déplacés à l'hôpital de Béjaia pour rendre visite à un amoureux du club qui se trouve depuis quelques temps dans cette struc- ture hospitalière. Des cadeaux symboliques ont été ainsi offerts à Nacer-eddine Laalaoui, puisque c'est de lui qu'il s'agit, et ses compagnons de chambre.

Compétition / PUB ANEP 505 279 du 26/02/2017
Compétition / PUB
ANEP 505 279 du 26/02/2017

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

20

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

20 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Le fils de Pelé condamné à 13 ans de
Le fils de Pelé condamné à 13 ans de prison Celui qui se fâche a
Le fils de Pelé condamné à 13 ans de prison
Celui qui se
fâche a deux
peines : celle de
se fâcher et celle
de se remettre.
L.-F. Sauvé
Le fils du légendaire footballeur brésilien Pelé, Edson
"Edinho" Cholbi do Nascimento, a été condamné en appel
à 12 ans et 10 mois de prison pour blanchiment d'argent.
En fin de journée vendredi, Pelé Jr s'est rendu aux
autorités, au commissariat de la ville de Santos (sud-est
du Bésil), afin de commencer à purger sa peine. "Ma
frustration est grande car je suis accusé de blanchiment
d'argent, alors que je n'ai jamais rien fait de tel", a-t-il
déclaré aux reporters présents. Plus tôt dans la journée,
son avocat, Eugenio Malavasi, avait pourtant précisé
avoir immédiatement déposé un nouveau recours pour
tenter de lui éviter la détention. Le fils du "roi Pelé" avait
été condamné fin mai 2014 par un tribunal de première
instance de Santos à 33 ans de prison pour blanchiment
d'argent issu du trafic de drogue. Edinho avait fait appel
de la condamnation. La justice a décidé jeudi de confirmer
sa culpabilité, en réduisant cependant sa peine à 12 ans
et 10 mois. Edinho avait récusé toutes les accusations,
affirmant que son seul lien avec les trafiquants était en
tant que consommateur de drogues. Il avait été accusé
sur la base d'enregistrements téléphoniques. Il avait été
arrêté pour la première fois en 2005 lors d'une opération
policière de démantèlement d'un important réseau de
trafic de drogue.
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU
JJJJ OUROUR
défaites
aède
prêteur sans
herbe fauchée
noir en
complètes
Arabie
scrupule
homme de
personne
Un professeur donne un cours d'histoire
disgrâcieuse
lettre grecque
cité antique
main
qui a l’esprit
inventif
à vingt blondes
- Première question : où est l'Amérique sur
4
la carte ?
Nicole, une des blondes, se lève et trouve l'endroit
sur la carte.
charmant
enfant
9
coin de foire
-
Bien, deuxième question : qui a découvert l'Amérique ?
consomme
de l’alcool
Les 19 blondes se lèvent d'un coup et disent en chœur :
-
C'est NICOLE !
on y échange
des gnons
doyen des
clubs
SUDOKU
dignitaire
agent de
égouttoirs
musulman
liaison
8
5
9
2
ancienne
refus puéril
communauté
crier, pour
2
8
7
6
un chameau
me sauvai
poisson
subtil
table de
3
4
9
7
marché
refuges
réfléchi
1
7
6
9
1
puissance
convient
5
6
sorti des
3
9
5
4
plat belge
urnes
renifle
8
7
1
3
2
5
roi de Juda
dresseriez
8
5
1
9
10
alcaloïde
toxique
5
2
1
6
3
pas question !
d’avoir
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
partie de cale
où s’amassent
les eaux
ancien
traitement
travaux en
antisida
1
2
4
6
9
3
5
8
7
cours
expert
cardinal
3
8
5
2
4
7
1
6
9
sur un
organise
6
9
7
5
1
8
3
4
2
registre
2
chiffre
7
5
9
3
8
1
6
2
4
grugé
romain
note
4
6
3
7
5
2
8
9
1
écarter
8
1
2
4
6
9
7
5
3
corrompus
9
7
1
8
2
6
4
3
5
femmes
narines de
2
4
8
1
3
5
9
7
6
privilégiées
cétacés
5
3
6
9
7
4
2
1
8
C
T
U
A
A
C
T
G
N
O
R
E
H
C
U
A
B
M
E
A
LES MELÉS
P
A
L
I
S
S
A
D
E
S
N
O
C
T
U
R
N
E
S
E
A
C
O
O
I
Y
P
O
S
T
U
L
A
T
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
T
A
U
E
R
E
K
O
N
M
R
E
U
D
S
L
A
N
R
E
V
I
H
L
I
A
N
E
E
L
U
B
I
S
O
T
O
R
O
I
S
N
P
R
R
I
D
E
T
R
O
I
T
ABRASIF
HIVERNAL
S
E
S
E
N
D
I
M
E
I
A
S
D
O
F
O
A
L
F
T
T
P
A
I
R
N
E
R
I
AIGRETTE
IMMONITE
T
R
I
T
O
S
S
M
H
L
H
G
U
E
C
B
E
E
I
O
A
BAIN
INSTRUIT
P
I
O
N
F
A
N
E
S
BRIGAND
LAVABO
I
U
C
A
E
C
E
S
R
R
R
R
D
U
R
O
N
E
O
C
T
A
CARNAGE
LECTRICE
U
N
I
G
L
U
A
N
V
N
N
V
U
U
I
A
U
M
U
M
R
T
O
CORDON
MORT
Q
U
E
L
A
I
T
DETROIT
NATUREL
F
O
U
R
R
I
E
R
E
O
I
A
A
O
S
S
T
I
D
B
O
A
R
T
DURIT
NUIT
D
E
E
O
E
N
S
R
T
T
B
R
I
A
E
E
G
B
R
S
A
C
D
E
S
O
S
S
E
T
U
ELECTORAT
OISIF
P
E
E
O
F
N
R
N
G
F
R
T
A
N
E
EMBAUCHER
OUTRANCE
LES FLÉCHÉS
ETANCHE
POSTULAT
B
R
I
G
A
N
D
N
G
E
T
E
H
C
L
1
2
3
4
5 6
FERMIER
PROVISION
LES MELÉS
S
E
R
G
I O
A
T
I
U
R
T
S
N
I
L
S
I
T
E
E
HAFID
FETICHISME
REDEVANCE
RABAH
GESTE
ROUE
R
E
D
E
V
A
N
C
E
A
O
T
U
T
O
7
8
9
10
11
12
13
14
GOURDE
SANGLOT
B
U
S
Q
U
E
T
S
C
E
C
I
R
T
C
E
L
H
B
T
E
N
E
HASARD
SUSPECT
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Dimanche 26 février 2017

22 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

21

26 février 2017 22 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS 21 ASO 2 - 0 CABBA Chlef

ASO

2 - 0

CABBA

Chlef se replace

Face à un CABBA, qui n'était pas un foudre de guerre et qui a fait preuve d'un laxisme flagrant, la formation chélifienne a réussi à s'imposer sans la moindre difficulté en gagnant 2 à 0 grâce à deux buts de Melika et Boutiba.

De notre correspondant

A. BENABDELKADER

Les Chélifiens n'ont pas attendu longtemps pour se mettre en verve. Dès l'entame de la partie, ils ont assiégé la zone adverse et à la 4', Boudina sert Melika qui reprend d'un tir, le gardien du CABBA repousse le cuir et Melika reprend d'un retourné en pleine lucarne, ouvrant ainsi le score pour l'ASO.

en pleine lucarne, ouvrant ainsi le score pour l'ASO. Ne se laissant pas faire, les visiteurs

Ne se laissant pas faire, les visiteurs ont tenté d'égaliser, mais toutes leurs tentatives ont échoué face au gardien chélifien Ouabdi, qui s'est illustré à plusieurs reprises. Le score à la mi-temps était pour le onze asnami. Après la pause, les Bordjiens ont fait de leur mieux pour remettre

les pendules à l'heure, en vain. La suite a vu les camarades de Boudina reprendre de plus belle en se créant plusieurs occasions. A la 55', le meilleur joueur sur le terrain et buteur de l'ASO, Melika, se défait d'un défenseur et sert son jeune coéquipier Boutiba, sur un

plateau. Ce dernier a ajouté

le second but de l'ASO dont le résultat permet à l'équipe de se replacer au classement. En effet, l'ASO se retrouve ainsi à la 9e place avec 28 points en compagnie du GCM juste derrière l'adversaire du jour qui la dépasse d'une seule

unité.

A. B.

USMB

Ça se jouera contre Biskra

Le bon résultat engrangé, avant-hier, face au Ghali a permis au portier Meziane et ses coéquipiers de partager la troisième place du classement avec l'autre prétendant à l'accession, l'USB, qui s'est inclinée à domicile face au PAC.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Certainement, cette semaine, la pression sera grande sur les joueurs bli- déens qui accueilleront leur concurrent direct, l'US Biskra, au stade des Frères Brakni de Blida. En effet, le prochain match du championnat sera peut être la clé de l'accession pour cette formation de la ville des Roses, qui doit impé- rativement battre les Biskris pour s'offrir une place sur le podium, et ce, en attendant le derby de la Mitidja face au WAB. De son côté, le nouvel entraîneur de l'USMB, Kamel Zane veut profiter de cet avantage de recevoir cet adver-

saire à Blida pour s'emparer de la 3e place et garder ses chances afin de décrocher l'accession.

Brakni, une arme à double tranchant Mais pour beaucoup de sup- porters, le match de la pro- chaine journée du champion- nat de Ligue 2 Mobilis entre l'USMB et l'USB sera une arme à double tranchant pour les joueurs blidéens, qui doi- vent préparer comme il se doit le match et appliquer les consignes de l'entraîneur Zane à la lettre. Un faux pas face à l'USB sera interdit et seul un bon résultat satisfera les Blidéens. Donc, Kamel Zane aura besoin de guerriers face à l'USB.

Beaucoup de ratages Revenons au dernier match où les joueurs blidéens ont raté la victoire face au Ghali, et ce à cause de la précipita- tion devant les buts. L'attaquant Hamiti a loupé la balle de match lorsqu'il a vu son tir s'écraser sur le poteau gauche. Les atta- quants de l'USMB ont besoin d'être secoués par l'entraî- neur Zane, autrement dit, Hamiti et ses coéquipiers ont besoin d'un travail spéci- fique devant les buts durant les prochaines séances d'en- traînements, pour pouvoir entamer le prochain match avec un esprit de gagneur. A. Dj.

Hallou : «Le plus dur reste à faire»

Le latéral droit Hallou nous a fait savoir que les prochains matchs du championnat de Ligue 2 Mobilis s'annoncent difficiles pour lui et ses coéquipiers. "La tâche s'annonce diffici- le et c'est le moment de mettre la main dans la main. Le prochain match contre l'USB sera un vrai test de vérité face à un concurrent direct et je profite au passage pour appeler les supporters à venir en masse nous soute- nir", nous a déclaré Hallou.

Laïfaoui, le stabilisateur

Le capitaine blidéen, Abdelkader Laïfaoui, a fourni un match d'hommes avant-hier face au Ghali de Mascara. Ce joueur a su stabiliser la défense avec son savoir-faire et a pu don- ner confiance à ses coéquipiers tant sur le plan défensif qu'offensif. Laïfaoui a pu égale- ment permettre au portier Meziane de main- tenir ses filets vierges. Cela dit, Laïfaoui sera le meneur d'hommes sur qui l'entraîneur Zane va compter pour organiser ses coéqui- piers sur le terrain face à l'USB.

Houari et Guenifi gagnent des points

Le remaniement du compartiment du milieu de terrain par l'entraîneur Zane lui a permis de gagner son pari face aux Mascaréens. L'incorporation de Houari et de Guenifi a stabilisé le

milieu de terrain et a compliqué la tâche des joueurs adverses pour mener des contres et se créer des occasions. Aussi, Houari, ce jeune milieu de terrain récupérateur a su clouer le bec à ses détracteurs et a su taper dans l'œil de son entraîneur, surtout que l'ancien entraîneur, à savoir le Roumain Calin Augustin l'a empêché de faire ses preuves et l'a privé de gagner du temps de jeu. L'autre milieu de terrain, Guenifi, a lui aussi fait un match d'homme et a laissé bonne impression. Cela dit, l'illustration de Houari et Guenifi va inciter l'entraîneur Kamel Zane

à les reconduire face à l'USB.

Frioui a renoué avec la compétition

Le milieu de terrain offensif Frioui

a fait un match correct et ce

malgré le manque de compétition. Ce joueur est une valeur sûre et sa présence face à l'USB va permettre à cette formation de la ville des Roses de gagner son pari.

Yacine Fortas perd son oncle

Le joueur émigré de l'USMB, Yacine Fortas, a perdu son oncle, jeudi dernier. La non convocation de ce joueur face au Ghali lui a permis d'assister à l'enterrement. En cette douloureuse circonstance, l'ensemble de la rédaction de Compétition présente ses sincères condoléances à la famille Fortas A Dieu nous appartenons et à Lui nous revenons.

USB

Malgré la défaite contre le PAC

Zeghdoud reste optimiste

PAR K. HASSANI

L'US Biskra a concédé une défaite amère vendredi sur son terrain et devant son public face au PAC (1- 0) dans une rencontre

dominée par les Biskris, qui ont confondu vitesse et pré- cipitation. Les coéquipiers de Djaabot

se sont crées beaucoup d'oc-

casions pour rétablir l'équi- libre mais ils ont manqué

de lucidité devant les buts adverses. Le public de l'USB a eu un comporte-

ment négatif à la fin du match en lançant des pierres et des projectiles sur

le terrain. Le service d'ordre

a eu toutes les peines du

monde à maîtriser la situa- tion car certains supporters ont dépassé les limites.

Heureusement que certains sages de l'équipe ont inter- venu pour calmer la situa-

tion et finalement le pire a été évité. Malgré ce revers, l'entraineur Mounir Zeghdoud a expliqué cette défaite par la pression du match et par le manque de concentration de ses atta- quants devant les buts. Il a également demandé à se poulains doublier ce match et de se concentrer sur le

prochain de vendredi à Brakni contre l'USMB qui s'annonce décisif. En effet, les deux équipes occupent la 3e place au classement avec 34 points, ce qui montre bien que la confrontation du 3 mars à Blida sera palpitante car

l'enjeu est de taille. Les

deux équipes sont en cour- se pour la montée en L1 Mobilis. Si l'USB veut gar- der ses chances pour l'ac- cession, elle doit impérati- vement éviter la défaite face à l'USM Blida. K. H.

Vers la suspension du stade de Biskra

Au vu des évènements qui ont lieu à la fin du match USB - PAC, vendredi passé, et du rapport de l'arbitre Ghorbal, les Vert et Noir de l'USB seront sanctionnés probablement par la CD de la LFP pour au moins un match à huis clos.

RESULTATS

22 e journée

WAB

0-1

MCEE

ASMO

1-1

CRBAF

ABS

1-1

JSMS

USB

0-1

PAC

GCM

0-0

USMB

RCA