Vous êtes sur la page 1sur 1

Littrature

Le mot littrature, issu du latin litteratura driv de littera (la lettre), apparat au dbut du
XIIe sicle avec un sens technique de chose crite puis volue la fin du Moyen ge vers
le sens de savoir tir des livres , avant d'atteindre aux XVIIeXVIIIe sicles son sens
principal actuel : ensemble des uvres crites ou orales comportant une dimension esthtique
(ex. : Cest avec les beaux sentiments que lon fait de la mauvaise littrature Andr Gide)
ou activit participant leur laboration (ex. : Se consacrer la littrature ).

La littrature se dfinit en effet comme un aspect particulier de la communication verbale


orale ou crite qui met en jeu une exploitation des ressources de la langue pour multiplier
les effets sur le destinataire, qu'il soit lecteur ou auditeur. La littrature dont les frontires
sont ncessairement floues et variables selon les apprciations personnelles se caractrise
donc, non par ses supports et ses genres, mais par sa fonction esthtique : la mise en forme du
message l'emporte sur le contenu, dpassant ainsi la communication utilitaire limite la
transmission d'informations mme complexes. Aujourd'hui, la littrature est associe la
civilisation des livres par lesquels nous parlent distance les auteurs, mais elle concerne aussi
les formes diverses de l'expression orale comme le conte (en plein renouveau depuis une
trentaine d'annes dans les pays occidentaux), la posie traditionnelle des peuples sans
criture dont nos chansons sont les lointaines cousines ou le thtre, destin tre reu
travers la voix et le corps des comdiens. La technologie numrique est cependant peut-tre
en train de transformer le support traditionnel de la littrature et sa nature