Vous êtes sur la page 1sur 24

LÉGISLATIVES

2017

LE PRÉSIDENT DE LA HAUTE INSTANCE INDÉPENDANTE DE SURVEILLANCE DES ÉLECTIONS (HIISE), ABDELWAHAB DERBAL À PARTIR D’ANNABA :

«La HIISE œuvre à aplanir les difficultés pour un vote dans la transparence»

P. 5

DK NEWS

QUOTIDIEN

NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 18° : ALGER 27° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
18°
: ALGER
27° : TAMANRASSET
p. 2

Lundi 27 février 2017 - 30 Djumada Al-Oula 1438 - N° 1542 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

41 E ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE LA RASD :

Le Président Bouteflika félicite son homologue sahraoui

ALGÉRIE-ARGENTINE

CRISE LIBYENNE

L'Algérie a toujours joué un "rôle clé" dans la stabilisation de la région

Messahel reçoit une délégation libyenne représentant des responsables politiques et des parlementaires

P. 24

P. 24

P. 7

ALGÉRIE-INTERPOL-AFRIPOL

L'expérience sécuritaire algérienne servira à la mise en place d'une nouvelle structure policière internationale

P. 24

ARMÉE : GAÏD SALAH EN VISITE D'INSPECTION À LA 5 E RM

Détermination, conscience

et dévouement

L'ANP

au service de la relance de l'industrie militaire et nationale

Le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a entamé hier une visite de travail et d'inspec- tion à la 5e région militaire, en vue de "s'enquérir de l'état-prêt des unités opérationnelles et d'in- tensifier les efforts de contact direct avec les éléments des forces armées", indique un communi- qué du ministère de la Défense nationale (MDN). Au premier jour de la visite et après la cérémonie d'accueil, le général de corps d'ar- mée, accompagné du général- major Amar Athamnia, comman- dant de la 5e Région militaire, et du Général-major Rachid Chouaki, directeur des fabrica- tions militaires au MDN, s'est rendu à un nombre de complexes d'industrie militaire commen- çant par la visite du complexe des véhicules blindés à roues à Aïn Smara "RHEINMETHALL-ALGERIE".

P. 3

roues à Aïn Smara "RHEINMETHALL-ALGERIE". P. 3 FORMATION PROFESSIONNELLE : M.Mebarki donne de Laghouat

FORMATION PROFESSIONNELLE :

M.Mebarki

donne de Laghouat le coup d’envoi de la session de février

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a donné, hier depuis Laghouat, le coup d’envoi officiel de la session de formation de février, pour laquelle sont offerts plus de 255.000 nouvelles places.

IMPORTATION DE PIÈCES DE RECHANGE

VÉHICULES DE TOURISME

La facture d'importation à près de 1,3 milliard de dollars en 2016

La période

M.Bouchouareb :

«Un cahier de charges soumis prochainement au gouvernement»

fixée

du 1 er au 31 mars 2017

P. 4

P. 6

P. 6

VIGNETTE AUTOMOBILE :

d'acquittement

P. 6

SANTÉ
SANTÉ
6 VIGNETTE AUTOMOBILE : d'acquittement P. 6 SANTÉ SANTÉ DE BÉBÉ Les bonnes raisons d'allaiter P.p
SANTÉ DE BÉBÉ Les bonnes raisons d'allaiter P.p 12-13
SANTÉ
DE BÉBÉ
Les bonnes
raisons
d'allaiter
P.p 12-13

4 E SALON INTERNATIONAL DES TRANSPORTS À ALGER

Une centaine d'exposants nationaux et étrangers au rendez-vous

P. 3

F TBALL ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DE LA LFP : Les bilans moral et financier adoptés
F
TBALL
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
ORDINAIRE DE LA LFP :
Les bilans moral
et financier
adoptés
P. 22
MDN LUTTE CONTRE LE TERRORISME 2 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Relizane
MDN
LUTTE CONTRE
LE TERRORISME
2 éléments
de soutien
aux groupes
terroristes
arrêtés
à Relizane
P. 3

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Lundi 27 février 2017 D’ EIL Horaires des prières Lundi 28

2

DK NEWS

Lundi 27 février 2017

D’ EIL

Horaires des prières

Lundi 28 djumada-al-oula

Lundi 28 djumada-al-oula
Lundi 28 djumada-al-oula
Fajr 05:47 Dohr 13:01 Asr 16:13 Maghreb 18:45 Isha 20:05
Fajr
05:47
Dohr
13:01
Asr
16:13
Maghreb
18:45
Isha
20:05

DEMAIN À L’INESG Conférence : «L’Islam contre la violence islamiste dans la bande sahélienne»

Dans le cadre du cy- cle de rencontres «Confluences interna- tionales », l’Institut na- tional d’études de stra- tégie gobale (INESG), organise demain mardi 28 février à par- tir de 14h, une confé-

rence ayant pour thème «L’Islam contre la violence islamiste dans la bande sahé- lienne» animée par le Dr Youcef Belmahdi, secrétaire général de la Ligue des oulémas du Sahel.

secrétaire général de la Ligue des oulémas du Sahel. 4 4 HCI Conférence sur «La liberté

4

4

HCI

Conférence sur «La liberté de culte»

du Sahel. 4 4 HCI Conférence sur «La liberté de culte» CE MATIN À L'INPC DE
CE MATIN À L'INPC DE LA DGSN Journée d'étude sur la protection de l'Enfance La
CE MATIN À L'INPC
DE LA DGSN
Journée d'étude
sur la protection
de l'Enfance
La Direction gé-
nérale de la Sûreté
nationale (DGSN),
organise ce matin à
partir de 8h, à l'Ins-
titut national de la
police criminelle
(INPC) de Saoula
(Alger), une journée
d'étude sur "La pro-
tection de l'En-
fance".
Météo
Max
Min
Alger
18°
09°
Oran
20°
11°
Annaba
16°
07°
Béjaïa
18°
09°
Tamanrasset
27°
12°
LE 1 ER MARS AU FORUM
D'EL DJOUMHOURIA
4
Conférence
historique sur
le parcours de
Larbi Ben M'hidi
A l'occasion de la commémoration du 60e
anniversaire de la mort du chahid Larbi Ben
M'hidi, le Forum du quotidien El Djoumou-
ria en collaboration avec l'association Mi-
chaâl chahid, organise mercredi 1er mars
à partir de 10h, une conférence-historique
sur le parcours du commandant de la wi-
laya 5 historique. La rencontre sera animée
par Ali Cherif et se déroulera en présence
de la sœur du chahid Derifa Ben M'hidi et
le membre du MALG Yazid Zerhouni.

MOUDJAHIDINE

Zitouni à Ouargla

Le ministre de Moudjahi- dine, M. Tayeb Zitouni, pré- sidera aujourd’hui à Ouar- gla, la cérémonie marquant la commémoration du 55e anniversaire des manifes- tations du 27 février 1962.

55e anniversaire des manifes- tations du 27 février 1962. DEMAIN À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Conférence

DEMAIN À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR

Conférence sur l’histoire de la psychiatrie en Algérie

Conférence sur l’histoire de la psychiatrie en Algérie Les éditions ANEP, organisent demain 28 février à

Les éditions ANEP, organisent demain 28 février à partir de 15h à la librairie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur Alger-Centre, une conférence intitulée «Histoire de la psy- chiatrie en Algérie, de Fanon à nos jours» animée par le professeur Abdelhak Benou- niche (psychiatre) et Fayka Medjahed (psy- chanalyste).

niche (psychiatre) et Fayka Medjahed (psy- chanalyste). MÉDÉA Le wali à El Amaria Le wali de

MÉDÉA

Le wali à El Amaria

Le wali de Mé- déa, M. Mustapha Layadi, effectuera aujourd'hui, une visite de travail et d'inspection au niveau des com- munes relevant de la daïra d'El Amaria.

niveau des com- munes relevant de la daïra d'El Amaria. CE MATIN À L’ESAA Séminaire sur

CE MATIN À L’ESAA

Séminaire sur :

«La mise en place du système de management qualité»

La Chambre algé- rienne de commerce et d'industrie (CACI) orga- nise aujourd’hui et de- main à l'Ecole supé- rieure algérienne des affaires (ESAA) de Mo- hammadia (Pins-Mari- times, Alger), un sémi- naire-atelier sur «La mise en place de son système de management qualité». Cet évène- ment vise à faire découvrir aux apprenants les en- jeux et intérêts de ce Système de Management de la Qualité grâce aux principes institués ainsi qu'aux apports de la version 2015 de la norme ISO 9001, dans lesquels sont expliqués tous les pro- cessus du SMQ, la planification de ce dernier ainsi que la réussite de sa mise en œuvre opérationnelle à travers la communication, la sensibilisation et les informations documentées.

la sensibilisation et les informations documentées. Le Haut conseil islamique (HCI), organise cet après-midi
la sensibilisation et les informations documentées. Le Haut conseil islamique (HCI), organise cet après-midi

Le Haut conseil islamique (HCI), organise cet après-midi à partir de 14h, une conférence sur «La liberté de culte, un renforcement de l’iden- tité nationale». La rencontre sera ani- mée par des professeurs universi- taires.

SIDI BEL-ABBÈS

Journée de formation sur l’autisme

L’association des autistes de Sidi Bel Abbes, organise ce ma- tin à partir de 8h30 à l’université Djilali Liabes (faculté des sciences humaines et sociales), une journée de formation sur l’autisme. La rencontre sera animée par René Pry, professeur émérite de psychologie, spécialisé en psychopathologie dé- veloppementale.

DEMAIN À L'IF D'ALGER

Conférence sur le parcours de Nadia Agli

L'Institut français d'Alger, organise de- main mardi 28 fé- vrier à partir de 18h, une conférence sur le parcours de l'ar- chitecte et écrivaine Nadia Agli.

le parcours de l'ar- chitecte et écrivaine Nadia Agli. DEMAIN AU CRASC D’ORAN Conférence intitulée «Les

DEMAIN AU CRASC D’ORAN Conférence intitulée «Les écrivains arabes aujourd’hui : la fin de la Nahda»

écrivains arabes aujourd’hui : la fin de la Nahda» Dans le cadre de son cycle de

Dans le cadre de son cycle de conférences, le Centre de re- cherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc), organise de- main 28 février à partir de 14h, une conférence intitulée «Ecrivains arabes aujourd’hui : la fin de la Nahda», animée par Richard Jac- quemond Iremam, de l’univer- sité d’Aix-Marseille (France).

CET APRÈS-MIDI À LA BIBLIO- THÈQUE DIDOUCHE-MOURAD

Rencontre avec l’écrivain Aïssa Marok

Dans le cadre de son programme hebdomadaire «Rencon- tre littéraire» organisé chaque lundi, l’établissement Arts et Culture de la Wilaya d’Alger, organise cet après-midi à partir de 14h à la bibliothèque multimédia jeunesse (38-40, rue Didouche-Mourad, Alger), une rencontre avec l’écrivain Aïssa Marok autour de son livre «La sémiologie des titres».

Lundi 27 février 2017

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

ARMÉE : GAÏD SALAH EN VISITE D'INSPECTION À LA 5 E RM

Détermination, conscience et dévouement

• L'ANP au service de la relance de l'industrie militaire et nationale Le Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a entamé hier une visite de travail et d'inspection à la 5e Région militaire, en vue de "s'enquérir de l'état-prêt des unités opérationnelles et d'intensifier les efforts de contact direct avec les éléments des forces armées", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Au premier jour de la vi- site

Au premier jour de la vi- site et après la cérémonie d'accueil, le Général de corps d'armée, accompa- gné du Général-major Amar Athamnia, commandant de la 5ème Région militaire, et du Général-major Rachid Chouaki, directeur des fa- brications militaires au MDN, s'est rendu à un nom- bre de complexes d'indus- trie militaire commençant par la visite du complexe des véhicules blindés à roues à Aïn Smara "RHEINME- THALL-ALGERIE". A cette occasion, le Géné- ral de corps d'armée a pro- cédé à l'inauguration du siège de cette importante société avant de suivre un exposé co-présenté par son directeur général et des re- présentants des partenaires étrangers. Par la suite, Gaïd Salah a visité les différentes struc- tures du complexe et s'est enquis de sa chaîne de pro- duction, avant de se ren- dre aux différents ateliers à l'instar des ateliers de tron- çonnage, de soudure, d'as- semblage et de production où il s'est longuement entre- tenu avec les cadres et les personnels en les exhor- tant à "fournir davantage d'efforts afin de préserver

cet important acquis pour les fabrications militaires et l'économie nationale en général". Le Général de corps d'ar- mée a assisté à une démons- tration sur le terrain des capacités de ces véhicules à surmonter les différentes formes d'obstacles naturels et artificiels et à mouvoir ai- sément sur les terrains ro- cheux. Cette société produit des véhicules blindés à roues 6x6 "FUCHS 2" et livre 120 véhicules annuellement, dans une première étape, rappelle le communiqué du MDN, précisant qu'"une fois sa capacité maximale de production atteinte, elle projette d'employer près de 1000 ouvriers parmi les jeunes de la région et des ré- gions limitrophes, dont des ingénieurs et des techni- ciens, ce qui contribue à la réduction du chômage et augmente l'apport de l'ANP à la promotion de l'écono- mie nationale, à travers la diversification des sources de revenus du pays et la ré- duction de la dépendance vis-à-vis de l'étranger". Par la suite, le Général de Corps d'Armée a rencon- tré les cadres et ouvriers de la société, auxquels il a

adressé une allocution à travers laquelle il a réitéré "l'intérêt qu'accorde le haut commandement à de tels projets importants, qui se basent principalement sur le transfert de technologies de pointe et qui participent au développement et à la promotion des fabrications militaires en particulier et de l'industrie nationale en général". "Il m'est amplement agréable, à l'occasion de cette visite de travail qui m'a permis d'inaugurer et de m'enquérir du complexe des véhicules à roues de Aïn Smara considéré, à l'ins- tar des autres usines et com- plexes dont disposent les fabrications militaires, comme un grand défi que les efforts ne doivent cesser pour l'emporter", a-t-il ajouté. "Sachez que les grands défis dans tous les domaines ne peuvent être surmontés que par les fermes volontés emplies de détermination et soutenues par la compétence requise et les dignes valeurs telles que l'honnêteté, le dévoue- ment et la conscience de l'importance des missions qui vous sont confiées au ni- veau de ce complexe indus- triel, qui concrétise vérita-

blement le degré d'efficacité de la coopération avec nos frères et amis, et la capacité de cette coopération à at- teindre les objectifs escomp- tés", a-t-il dit à l'adresse des cadres et ouvriers de la so- ciété. "Ces objectifs à travers lesquels nous £uvrons, avec le soutien et les orienta- tions de son excellence Monsieur le Président de la République, chef su- prême des Forces armées, ministre de la Défense na- tionale, à maîtriser la capa- cité de réduction graduelle de la dépendance aux autres et d'assurer par nous- mêmes l'adaptation efficace des matériels et équipe- ments de l'ANP aux mis- sions opérationnelles, de manière à permettre le re- haussement des perfor- mances opérationnelles et l'amélioration du rende- ment sur terrain", a souli- gné le Général de Corps d'Armée. Il a, par la suite, cédé la parole aux cadres et ouvriers de la société, qui ont exposé leurs "préoccu- pations et exprimé leurs re- merciements et gratitude quant aux efforts consentis par le haut commandement de l'ANP au service de la relance de l'industrie mili- taire et nationale".

ORAN

Journées d'information sur l'Ecole des sous-officiers du matériel d'Ain Turk

Des journées d’information sur l’Ecole des sous-officiers du maté- riel (ESOM) «chahid Bendraoua Abdel- kader» d'Ain Turk (Oran) ont été ou- vertes hier au Centre d’information territorial de la 2e région militaire à Oran. Dans une allocution de bienvenue lors d'une cérémonie présidée par le chef d’état-major de la deuxième ré- gion militaire, le général Said Bou- cenna, le commandant de l’ESOM, le colonel Boudali Boumediène a souli- gné que cette manifestation d’informa- tion, devenue «une tradition militaire

ancrée», constitue «un trait d’union» entre le citoyen et l’institution mili- taire. C'est aussi une vitrine permet- tant de prendre connaissance de l’évo- lution et du degré de professionna- lisme acquis par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP). Les responsables de la communi- cation dans cette école ont fait savoir que cette manifestation, qui se pour- suit jusqu’au 2 mars, vise à faire connaitre au public les différentes spécialités dispensées à l'ESOM et à mettre en exergue le professionna- lisme, la modernisation et l’évolu-

tion de l'ANP en général et de l’arme du matériel en particulier. Ils ont ajouté que ces journées d’information ont pour objectifs d'at- tirer les jeunes désirant rejoindre les rangs de l’ANP et leur expliquer les procédures d'accès. Parmi les missions de l’Ecole des sous-officiers du matériel d'Ain Turk, assurer une formation aux personnels de la direction centrale du matériel et des différents commandements et services de l’ANP (sous-officiers actifs 1er et 2e degrés, sous-officiers contrac- tuels et réservistes).

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

2 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Relizane

Deux (2) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés samedi à Relizane par des détache- ments de l'Armée nationale populaire (ANP) qui ont éga- lement détruit des bombes de confection artisanale à Skikda, a indiqué hier le ministère de la Défense natio- nale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détache- ments de l'Armée nationale populaire ont arrêté, le 25 février 2017, deux (2) éléments de soutien aux groupes terroristes à Rélizane (2e Région militaire) et détruit six (6) bombes de confection artisanale à Skikda (5e RM)», précise-t-on de même source. Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la contre- bande et la criminalité organisée, «des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi une quantité de (10,6) kilogrammes de kif traité, à Abadla, wilaya de Bechar (3e RM)». En outre, un détachement de l'ANP «a saisi un camion, un véhicule tout-terrain, (1,5) tonnes de denrées alimen- taires et (1400) litres d'huile de table à Tamanrasset et In Guezzam (6e RM)». Par ailleurs, des détachements de l'ANP et des élé- ments de la Gendarmerie nationale «ont appréhendé (62) immigrants clandestins de différentes nationalités à Be- char, Ouargla, Djanet, In Guezzam et Tamanrasset».

OUVERTURE HIER DU 4E SALON INTERNATIONAL DES TRANSPORTS À ALGER

Une centaine d'exposants nationaux et étrangers rendez- vous

Le 4e salon international des transports, des services logistiques et de la mobilité s'est ouvert hier au Palais des expositions Pins Maritimes, à Alger, avec la participation d'une centaine d'exposants algériens et étrangers. Ce salon, qui s'étalera sur trois jours, se tient avec la participation de 90 entreprises algériennes, ainsi que plusieurs entreprises venant de Hongrie, Pologne, Chine, France, Luxembourg, Suisse et d'Allemagne. L'objectif, selon les organisateurs, est de créer un es- pace d'échanges entre les opérateurs et de fournir une plateforme d'affaires mettant en relation opérateurs et décideurs dans le secteur des transports ferroviaire, ma- ritime, routier et aérien. Le salon propose une gamme variée de technologies et services adaptés aux investissements en Algérie par des fournisseurs, des distributeurs d'équipements et des partenaires algériens et étrangers. Selon les organisateurs, il est attendu quelque 4.000 visiteurs professionnels algériens et étrangers à la re- cherche d'opportunités d'échanges et de partenariat. «C'est une occasion pour rassembler les profession- nels pour découvrir ce qui a été fait par les pouvoirs pu- blics et les programmes réalisés dans le transport, la lo- gistique et les infrastructures», a déclaré Ait Abdellah Bou- bakeur, Inspecteur générale au ministère des Travaux publics et des transports. Rencontrés lors de l'ouverture du salon, des opéra- teurs estiment qu'en dépit des efforts consentis pour le développement du secteur des transports, les investis- seurs doivent s'organiser et développer «un réseau de par- tenariat fiable». «Les opérateurs doivent s'organiser et développer un réseau de partenariat fiable. La confiance doit régner entre les opérateurs dans le sens de s'organiser davantage afin d'atteindre le but de réduire les coûts de transports dont l'impact est direct sur les prix des produits», indique Kamel Chakour, re- présentant d'un groupe privé spécialisé dans le trans- port routier de marchandises et l'entreposage sous douane. Pour sa part, Kamel Djebara, responsable d'une en- treprise privée opérant dans la logistique, il appelle à «la mutualisation des moyens entre opérateurs afin de créer en Algérie des plateformes logistiques géantes re- groupant plusieurs transporteurs». Au programme du salon, des conférences sur la sé- curité routière et des ateliers sur le transport maritime, ferroviaire et sur les coûts du transport et la logistique. APS

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Lundi 27 février 2017

TIZI-OUZOU Signature de 7 conventions entre les directions de la formation professionnelle, de wilaya et d'entités économiques

Sept (7) conventions de partenariat ont été signées hier à l’occasion de la rentrée professionnelle de février entre la di- rection de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP), des directions de wilaya et des entités économiques locales, a-t-on indiqué dans un communiqué. Sur ces sept conventions, signées au Centre de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) de la localité de Fréha où a été donné le coup d’envoi officiel de cette rentrée, quatre ont été paraphées entre la DFEP et la direction du tou- risme et de l’artisanat, l’agence de wilaya de l’emploi (AWEM), l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou et l’association d’alphabétisation «Iqraa». Les trois autres conventions ont été signées entre le CFPA de Fréha et des unités économiques implantées dans la même région, à savoir la Sarl Bati Edificio, la minoterie le «Se- meur» et Batiscal, a-t-on ajouté de même source. «Ces conventions permettront de placer près d’une cen- taine de stagiaires pour des formations par apprentissage dans une dizaine de spécialités, telles que la ferronnerie d’art, la serrurerie, la soudure, la menuiserie aluminium, la fabrica- tion métallique et l’agroalimentaire avec possibilité d’inser- tion professionnelle à la fin de leur formation», a-t-on pré- cisé de même source. Le wali de Tizi-Ouzou, Mohammed Bouderbali, qui a donné le coup d’envoi de cette rentrée professionnelle, a sou- ligné dans son allocution l’importance de renforcer le par- tenariat entre le secteur de la formation professionnelle et le monde économique, afin de mettre sur le marché de l’em- ploi une main d’œuvre qualifiée, et qui réponde à la demande des entités économiques locales en matière de qualification. Selon les chiffres communiqués par la DFEP, le nombre total de stagiaires (tous modes de formation confondus) est de 22435 apprenants dont plus de 3700 nouveaux inscrits pour la session de février 2017.

La création des conditions pédagogiques propices passe par la mobilisation de tous les acteurs estime M me Benghebrit

La ministre de l'éduca- tion nationale Nouria Ben- ghebrit a affirmé samedi à Tlemcen que la création des conditions propices à la sco- larité passait par la mobilisa- tion efficiente de tous les ac- teurs. « Les conditions qui pré- valent dans certains établis- sements scolaires au- jourd'hui nous préoccupent, a soutenu la ministre qui rencontrait les cadres de son secteur précisant que la mise en place d'un environnement pédagogique propice passait par la mobilisation efficiente de tous les acteurs à leur tête les chef d'établissement qui doivent jouer pleinement leur rôle dans la gestion de leur structure et ne pas se contenter de leur fonction administrative. Mme Benghebirt s'est dite convaincue de la capacité des cadres de son secteur à contribuer activement et efficacement à l'amélioration du système pédagogique. Elle a rappelé que le mouvement de retraite anticipée en- registré récemment dans le secteur a permis à ce dernier de se rénover à la faveur d'une opération de recrutement d'en- vergure basée sur une plate forme numérisée pour tenir compte du seul facteur de compétence et de mérite. La ministre a procédé lors de cette visite à l'inauguration du nouveau lycée du village Terni Beni Hediel (Daira de Man- sourah) d'une capacité d'accueil de 800 places. Elle a indiqué que son secteur accordait cette année une importance particulière aux activités scolaires susceptibles de faire éclore les talents et capacités innovantes des écoliers. Mme Benghebrit que le wali de Tlemcen accompagnait dans cette visite a également inauguré le centre national de forma- tion des fonctionnaires de l'éducation et une nouvelle unité de médecine du travail au lycée Ba Sghir Lakhdar qui couvre plus de 18.000 employés du secteur.

et une nouvelle unité de médecine du travail au lycée Ba Sghir Lakhdar qui couvre plus

FORMATION PROFESSIONNELLE

M.Mebarki donne depuis Laghouat le coup d’envoi de la session de février

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a donné, hier depuis Laghouat, le coup d’envoi officiel de la session de for- mation de février, pour laquelle sont offerts plus de 255.000 nouvelles places.

«Le secteur a mobi- lisé d’importants moyens, humains et ma- tériels, pour moderniser ses prestations et amélio- rer la prise en charge de la demande sur la for- mation», a affirmé le mi- nistre, lors de la cérémo- nie d’ouverture officielle, organisée au centre de formation profession- nelle et d’apprentissage (CFPA) Ahmed Linani. Plus de 255.000 nou- veaux postes de forma- tion sont offerts pour cette session de la for- mation professionnelle, répartis sur les diffé-

de la for- mation professionnelle, répartis sur les diffé- rentes formules de for- mation, à travers

rentes formules de for- mation, à travers le terri- toire national ou sont at- tendus plus de 200.000 nouveaux stagiaires ins- crits, a fait savoir M.Me- barki. Le ministre de la For- mation et de l’Enseigne- ment professionnels a présidé, en outre, la céré- monie de signature d’une convention entre la di- rection du secteur dans la wilaya de Laghouat et la direction locale de la Pro- tection civile, portant sur une coopération bilaté- rale prévoyant la forma- tion de travailleurs du secteur de la formation sur les premiers secours

et la formation des élé- ments de la P.C en infor- matique et gestion des ressources humaines. Des stagiaires lauréats dans différentes spéciali- tés de formation ont éga- lement été honorés à cette occasion. Au moins 4.156 nou- veaux postes de forma- tion sont offerts, au titre de cette session de fé- vrier, dans la wilaya de Laghouat ou sont recen- sés 4.018 nouveaux ins- crits, selon les respon- sables locaux du secteur. En termes de struc- tures, le secteur a récep- tionné deux nouveaux CFPA dans les communes

de Sidi-Bouzid et El-Ghi- cha ainsi qu’un Institut national spécialisé de la formation profession- nelle (INSFP) à Laghouat. Le secteur dispose dans cette wilaya de deux (2) INSFP, dix huit (18) CFPA et deux (2) annexes, ainsi que douze (12) inter- nats d’une capacité cu- mulée de 1.390 lits. Le ministre de la For- mation et de l’Enseigne- ment professionnels, Mo- hamed Mebarki, pour- suit sa visite de travail par l’inspection di- manche d’une série de structures relevant de son secteur au chef lieu de wilaya de Laghouat.

Création de centres d’excellence de formation dans des activités émergentes

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement profession- nels, Mohamed Mebarki, a affirmé hier à Laghouat que des centres d’excellence spécialisés ont été créés à travers le pays pour la for- mation dans des activités écono- miques émergentes. "Ces centres sont dédiés à la formation d’excellence, en par- tenariat avec des entreprises éco- nomiques pionnières dans leurs domaine d’activités", a indiqué le ministre lors de la cérémonie de coup d’envoi de la rentrée de la for- mation professionnelle (session de février), au centre de formation professionnelle et d’apprentis- sage "Ahmed Linani". Cette orientation de développe- ment de la formation et des spécia- lités de formation est dictée par l’essor économique qui requiert le renforcement des relations entre le secteur de la formation et les en- treprises économiques, a-t-il sou- ligné. M. Mebarki a fait état, à ce titre, de la création de centres d’excel- lence de formation dans les sec- teurs de l’agriculture et de l’agro- alimentaire dans sept (7) wilayas, ainsi que d’autres dédiés à l’éner- gie et l’électricité en partenariat avec Schneider-Electrik et au bâ- timent et travaux publics (BTP) avec le groupe Cosider, respective- ment à Rouiba et El-Harrach (Al- ger) et à la maintenance automo- biles à Oran. Il a fait part aussi de la création, à l’occasion de cette nouvelle ren- trée, et en coordination avec l’en- treprise d’Algérie-Télécom, d’un autre centre d’excellence dans les technologies de l’information et de la communication à Bousmail (Ti- pasa), eu égard à l’importance stratégique que revêt le domaine de "la Numérisation" et dans le but de satisfaire la demande des

entreprises en mai nd’£uvre qua- lifiée. Après avoir mis en avant l’inté- rêt accordé par l’Algérie à la forma- tion dans le domaine des TIC pour la qualification des agents et tech- niciens, s’étant traduit par le nom- bre important de spécialités, soit 38, prévues dans la nomenclature de formation et versées dans les technologies de la numérisation et de l’informatique, M.Mebarki a cité d’autres pro- jets de centres d’excellence de formation à être créés dans les industries textile dans la wilaya de Relizane, l’électronique à Sidi Bel- Abbès et Bordj Bou-Arreridj et l’industrie mécanique à Constan- tine. Ces structures seront orientées vers la formation dans les activités et métiers en plein essor dans les régions industrielles précitées, a- t-il expliqué. Le ministre de al formation a si- gnalé aussi que son département s’est attelé, avec le concours des partenaires, à la révision de la no- menclature nationale des filières de formation pour introduire cette année plus de 50 nouvelles spécia- lités, conformément à la stratégie du secteur visant à s’adapter avec le développement socio-écono- mique du pays. "Les pouvoirs publics poursui- vent les efforts d’investissement pour la mise en forme de ces struc- tures et l’acquisition d’équipe- ments modernes, en fonction du développement technologique, en vue d’atteindre une formation de qualité", a souligné à ce titre le mi- nistre.

Neuf nouveaux établissements de formation ouverts à travers le pays

La nouvelle rentrée de la forma- tion professionnelle (février 2017)

a été marquée par l’ouverture, à

travers le territoire national, de neuf nouveaux établissements de formation, dont cinq instituts et quatre centres de formation pro- fessionnelle d’une capacité globale de plus de 3.200 places en forma- tion résidentielle, et des internats d’une capacité globale de 610 lits, en plus de la projection de 350 nouvelles spécialités de forma-

tion et de 22 filières de formation,

a relevé le ministre de la formation

et de l’Enseignement profession-

nels.

Faisant le point sur le secteur,

le ministre a fait état de 650.000

stagiaires, contre 240.000 l’année dernière dont 141.000 en ont été di- plômés, relevant que 60 % des porteurs de projets auprès de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) sont des promus du secteur de la for- mation professionnelle. Selon le ministre, le secteur de

la formation dans la wilaya de La-

ghouat est sur "la bonne voie" et ré- pond aux aspirations sociales, mais qu’il appartient néanmoins d’encourager et d’orienter en fonc- tion des spécificités de la région et des moyens existants. M. Mebarki a, lors de la se- conde journée de sa visite de tra- vail dans la wilaya Laghouat, ins- pecté des ateliers de formation au centre de la formation profes- sionnelle et d’apprentissage Ah- med Linani, au chef-lieu de wilaya. Il a également visité les ate- liers de formation à la direction maintenance relevant de l’entre- prise Sonatrach, sis au quartier Seddikia, avant d’inspecter les travaux de réalisation de l’institut d’enseignement professionnel de Laghouat d’une capacité de 1.000 places et de 300 lits, devant être li- vré en mai prochain.

APS

Lundi 27 février 2017

ACTUALITE

DK NEWS 5

LE PRÉSIDENT DE LA HAUTE À PARTIR DE ANNABA

La HIISE œuvre à aplanir les difficultés pour un vote dans la transparence

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a affirmé hier que son

instance

les difficultés pour permettre au citoyen de participer en force aux prochaines élections et donner sa voix à qui il veut dans la transparence.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une rencontre de coordination au siège de la permanence de la commission de wilaya d'Annaba de la HIISE, M.Derbal a assuré que l’instance qu’il préside est un «plus positif dans la vie publique du pays et un signe de la grande détermination à

œuvrait à aplanir toutes

de la grande détermination à œuvrait à aplanir toutes respecter les lois qui régulent le processus

respecter les lois qui régulent le processus électoral et en garantissent l’intégrité». Ou- tre la mise en place des conditions d’inté-

grité des prochaines élections, toutes les parties concernées par la préparation de ces élections doivent se mobiliser pour as- surer la transparence nécessaire pour une large participation, a encore affirmé M. Derbal. Le président de la HIISE s’est enquis des préparatifs dans les centres et bureaux de vote prévus pour les prochaines législatives dans les deux communes d’Annaba et El Bouni, et a insisté sur le respect des lois ré- gissant toutes les phases de l’opération élec- torale. Selon les services de la wilaya, 144 cen- tres et 956 bureaux de vote encadrés par plus de 7.000 agents seront ouverts à tra- vers la wilaya lors des Législatives du 4 mai prochain.

Réunion du mouvement associatif au consulat de Seine-Saint-Denis

Le consul d'Algérie en Seine-Saint- Denis (région parisienne), Mahmoud Massali, a réuni samedi au siège du consu- lat, l'ensemble du mouvement associatif et des relais du poste activant dans le dépar- tement. Cette réunion d'information qui s'ins- crit, a indiqué à l’APS le consulat, dans le cadre des élections législatives prévues le 4 mai prochain, a été axée essentiellement sur le dispositif électoral qui sera mis en place à cet effet. Le chef de poste consulaire, a-t-on ajouté, a saisi cette occasion pour mettre l'accent sur la mobilisation du corps élec- toral à travers le réseau associatif en Seine-

ASSEMBLÉES ÉLUES

Saint-Denis, afin de sensibiliser les mem- bres de la communauté algérienne à «ve- nir voter massivement» du samedi 29 avril au jeudi 4 mai au consulat. Il a également souligné que l'accomplis- sement de ce devoir électoral de façon «massive» contribuera d'une manière «ef- ficace» à «la marche engagée par notre pays pour le renforcement de la démocratie par la voie institutionnelle». Réunis le 17 février dernier au siège de l'ambassade d'Algérie à Paris, les chefs de poste consulaires en Europe ont été appe- lés à agir pour sensibiliser les ressortissants algériens sur l'importance des élections lé- gislatives, rappelle-t-on, dans la consoli-

dation des institutions de la démocratie et de l'Etat de droit. La réunion était présidée par le secré- taire général du ministère des Affaires étrangères, Hassane Rabehi, avec la par- ticipation du secrétaire général du minis- tère de l'Intérieur et des Collectivités lo- cales, El Hocine Mazouz. A cet effet, les secrétaires généraux des deux ministères avaient insisté sur la nécessité de réunir toutes les conditions «afin d'assurer le bon déroulement de ce scrutin, conformément aux instructions des hautes autorités de l'Etat». L'opération de révision des listes élec- torales a été clôturée mercredi dernier.

L’Algérie a réalisé une avancée en matière de représentation féminine

L’Algérie a réalisé une avancée «qualitative» en matière de droits po- litiques et de représentation de la femme aux assemblées élues, a af- firmé hier à Ouargla la directrice de la gouvernance locale au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales (MICL). S’exprimant en ouverture des tra- vaux d’une session de formation au profit d’une centaine de femmes, membres des assemblées élues des wi- layas d’Ouargla et El-Oued, Fatiha Hamrit a affirmé que les résultats poli- tiques et économiques atteints n’auraient pu se concrétiser sans une «volonté poli- tique forte» ayant accordé à la femme une place de choix, forts de la conviction que l’égalité des genres et la promotion des droits politiques de la femme font partie des fondements de la démocratie. «L’Algérie s’est, depuis la mise en £uvre en 2012 du système des quotas de représen- tation féminine aux assemblées élues, hissée à la première place, à l’échelle arabe, et au 26e rang mondial, en terme de représentativité fémininé», a indiqué Mme. Hamrit, ajoutant que ces places «significatives» reflétent la position de la femme en tant que force de proposition susceptible de contribuer à la prise de dé- cision.

susceptible de contribuer à la prise de dé- cision. Selon l’intervenante, et par souci d’élar- gir

Selon l’intervenante, et par souci d’élar- gir la participation de la femme aux pro- chaines élections législatives, un plan d’action jugé judicieux a été arrêté par le MICL, avec le concours de l’ONU-femmes pour la concrétisation du programme de coopération (2015-2018) sous le signe du renforcement de l’égalité effective des droits entre hommes et femmes en Algé- rie. Le programme en question s’articule, a-t-elle expliqué, autour d’axes ayant un impact positif sur le parcours de la femme élue, dont l’organisation de sessions de for- mation pour le développement des apti- tudes électives de la femme, le renforce- ment de ses capacités de plaidoirie et né- gociation pour attirer les soutiens pour bri- guer des sièges ou se faire réélire aux as- semblées élues.

La coordinatrice des pro- grammes ONU-femmes en Algé- rie, Imane Hayef, a estimé, de son côté, que cette session de formation de quatre jours devra permettre aux femmes, élues locales, de «consolider leurs compétences en matière de bonne gouvernance po- litique, et l’amélioration de leurs ap- titudes à mener et animer, comme il se doit, les campagnes des pro- chaines échéances électorales, légis- latives et locales». Elle a mis en relief aussi les «acquis» consacrés par l’article 31 bis de la Consti- tution algérienne, en ce qui a trait notam- ment à la promotion des droits politiques de la femme à travers l’élargissement de sa participation et représentation aux as- semblées élues. Organisée au Centre national de forma- tion des personnels des collectivités locales et de leur perfectionnement et recyclage (Ouargla), cette session de formation com- portant deux thèmes animés par des ex- perts algériens et étrangers et liés aux droits politiques et gestion féminine, per- mettant aux femmes élues de se doter des moyens scientifiques et techniques à même de mener à bien leurs missions au niveaux des Assemblées populaires com- munales et de wilaya.

«Les législatives seront un test pour l’alliance Union pour Ennahda, El-Adala et El-Bina»

Le président du Front de justice et dé- veloppement (FJD), Abdallah Djaballah, a affirmé samedi à Annaba que les pro- chaines élections législatives constituent un test pour le projet de l’alliance Union pour Ennahda, El-Adala et El-Bina dont fait partie sa formation politique. Lors d’un meeting populaire au théâtre Azzedine Medjoubi rassemblant les mili- tants des trois partis, membres de l’al- liance, M. Djaballah a estimé que ces élec- tions ne sont pas un but en soi mais un

que ces élec- tions ne sont pas un but en soi mais un moyen pour concrétiser

moyen pour concrétiser le projet de l’al- liance basé sur l’abnégation et le sacrifice

pour «l’unité» qui est, selon lui, «une obli- gation religieuse». L’intervenant a exhorté les militants au sein de l’alliance à donner l’exemple en ma- tière «de bonnes actions, de sagesse des po- sitions et de renoncement aux intérêts personnels». Le président du bureau national du Mouvement El Bina, Mostefa Belmehdi, et un cadre du mouvement Ennahda, Ali Hafdhallah, ont également participé à l’animation de ce meeting.

TAJ :

M. Ghoul appelle la classe politique à construire un climat serein en perspective des prochaines législatives

Le président du parti Taja- moue Amal El-Djazaïr (Taj), Amar Ghoul, a appelé, samedi

à partir de Boumerdès, la classe

politique à cordonner son ac- tion afin de construire un cli- mat serein en perspective des législatives du 4 mai 2017. «Nous sommes tenus en tant

qu’acteurs politiques de privilégier l’éthique dans la com- pétition et l’alternance au pouvoir, en laissant place à une concurrence entre les programmes et les nouvelles idées», a indiqué Ghoul dans son intervention à un mee- ting animé à la salle du complexe sportif de Bou- douaou. Il a insisté, dans ce sens, sur l’impératif pour

la classe politique de faire en sorte de «promouvoir les

prochaines législatives au rang souhaité par le peuple algérien et ce, en présentant des candidats sélectionnés parmi des jeunes loyaux et compétents». «Nous voulons un Parlement différent de l’actuel»,

a ajouté M. Ghoul, soulignant que son parti œuvre pour

ce faire en présentant de «jeunes candidats aux com- pétences avérées, aptes à construire une institution par- lementaire forte». D’autre part, le président de Taj a loué le contenu du message du Président Bouteflika, à l’occasion du dou-

ble anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures, plaidant pour son adoption comme «feuille de route durant la prochaine tripartite avec le Gouvernement». En outre, M. Ghoul a invité les syndi- cats autonomes ayant appelé à une marche pacifique aujourd’hui à Tizi-Ouzou en vue de «privilégier la sa- gesse et la prudence, parallèlement à la communication

et à la poursuite du dialogue avec les responsables concer-

nés, dans un cadre organisé». Il a également appelé le Gouvernement à «garder la porte du dialogue ouverte avec les organisateurs de ce mouvement de protestation, car nous ne voulons pas que des problèmes d’ordre so- cial soient traités dans la rue et dans l’anarchie, et ce afin de préserver l’intérêt du peuple et de la Nation», a-t-il ajouté. Le président de Taj a, d’autre part, mis en garde contre ce qu’il a appelé «les messages empoison- nés, diffusés à travers la toile, pour appeler à la violence,

diffusés à travers la toile, pour appeler à la violence, la fitna et à la dislocation

la

fitna et à la dislocation de la société», plaidant pour

la

lutte contre ce phénomène à travers la «sensibilisa-

tion de la société, avec l’implication de toutes les insti- tutions officielles et non officielles du pays».

PLJ :

Mohamed Saïd insiste sur le réalisme et l'édification d'un Etat fort

Le président du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Mohamed Said, a insisté sa- medi à Sidi Bel-Abbès sur le «réalisme et l'édification d'un Etat fort» pour sortir de la crise que vit le pays. Animant un meeting à la bibliothèque principale de lecture publique le moudjahid «Mohamed Kebbati», Mo- hamed Said a souligné que le PLJ «est un parti nationa- liste centriste qui prône le réalisme et une tendance pro- gressive vers un consensus national pour édifier un Etat fort et juste où s'instaure la liberté, la démocratie, la jus- tice sociale et la transparence en politique.» Il a mis éga- lement l’accent sur «l'union de toutes les forces politiques en pôles harmonieux et bénéfiques pour le pays sur la base d'une vision futuriste et stratégique susceptible de trouver une solution à la crise avec des méthodes réa- listes.» Au sujet des prochaines législatives, Mohamed Said

a souligné que «le PLJ ne croit pas à la politique du siège vide», estimant que la participation aux élections est tou- jours meilleure que le boycott, tout en appelant les vo- tants à aller massivement aux urnes pour contribuer à la décision. Le même intervenant a insisté sur la confiance entre l’Etat et le peuple qui s'établit par la pro- tection des couches vulnérables, l'instauration de la jus- tice sociale et la préservation de la stabilité et la sécurité du pays. Il a appelé, par ailleurs, ceux qui ont bénéficié auparavant d'aides de l’Etat à faire preuve de patriotisme

et de contribuer à édifier une économie forte pour sur-

monter la crise. En outre, Mohamed Said a insisté sur la lutte contre toute forme de blanchiment d’argent, de corruption et des maux sociaux dont la drogue, appelant à juger tous les mis en cause dans ce genre d'affaires et appliquer la justice et l’équité.

APS

drogue, appelant à juger tous les mis en cause dans ce genre d'affaires et appliquer la

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Lundi 27 février 2017

IMPORTATION DE PIÈCES DE RECHANGE

M. Bouchouareb : «Un cahier des charges

soumis prochainement au gouvernement»

Un cahier des charges régissant les importations des pièces de rechange automobiles sera soumis incessamment au gouvernement, a annoncé hier à Alger le ministre de l’Industrie et des Mines Abdessalam Bouchouareb, précisant que les importateurs seront tenus d’acheter ces pièces directement auprès du fabricant.

«L’importateur sera obligé d'avoir

des contrats d'achat direct auprès du fa- bricant sans passer par un intermé- diaire», a-t-il déclaré en marge d’une plénière au Conseil de la Nation consa- cré à la présentation et le débat du projet de loi sur la métrologie.

Le fabricant de ces pièces doit aussi

avoir un agrément auprès du construc- teur automobile pour qui il fabrique ces pièces, a expliqué le ministre, citant l’exemple de certaines marques mon- diales qui ne fabriquent pas elles- mêmes la totalité de leurs besoins, mais donnent des agréments à d’autres sociétés qui le font pour elles. «La relation doit être entre le fabri- cant d’origine ou avec le fabricant ayant un agrément auprès du premier constructeur. Cela va nous permettre d’avoir de la transparence dans ce que nous im- portons et de garantir la sécurité du ci- toyen et du consommateur», a-t-il ex- pliqué. Ce cahier de charges, qui sera sou- mis au secrétariat du gouvernement dans les dix jours à venir, devrait com- bler «un vide existant» dans l’importa- tion des pièces de rechange dont la facture annuelle est estimée à envi- ron 800 millions de dollars. «Mais ce n’est pas la valeur des im- portations qui nous intéresse, c’est plutôt le nombre d’accidents de la route qui tuent des milliers d’Algé- riens chaque année et dont l’un des fac- teurs réside dans la non-conformité des pièces de rechange aux normes re- quises», a argumenté le ministre. Ques-

aux normes re- quises», a argumenté le ministre. Ques- tionné sur la prochaine réunion Tripar- tie

tionné sur la prochaine réunion Tripar- tie (Gouvernement-UGTA-patronat) prévue en mars prochain, M. Bouchouareb a indiqué que son secteur et celui des finances allaient pré- senter leurs bilans et visions concernant la diversification de l’économie natio- nale. «Concernant l’évaluation de l’an- née 2016, vous allez avoir des sur- prises», a-t-il affirmé relevant que, parmi les indicateurs positifs, l’augmen- tation des recettes de l’impôt sur le bé- néfice des sociétés (IBS) de 24%. «Cela veut dire qu’il y a eu de nou- velles entreprises qui ont fait des béné- fices et ont contribué à cette hausse», a- t-il dit. Le ministre a cité également un au- tre indicateur, la hausse du nombre d’entreprises créées durant le premier semestre 2016 de 6% et «ce sont toutes des sociétés économiques». Il a ajouté que cette performance

était due aux politiques mises en place ces dernières années notamment grâce aux mesures introduites depuis la loi de finances 2015. Ces facteurs, a souligné le ministre, encouragent le gouvernement à pour- suivre sa politique de création de ri- chesses et pour sortir de la dépen- dance de la rente pétrolière. Interrogé, par ailleurs, sur le nom- bre de concessionnaires qui ont fait l’ob- jet de retrait d’agrément depuis l’expi- ration du délai fixé par les pouvoirs pu- blics pour se conformer au cahier de charges, M. Bouchouareb a indiqué qu’un Conseil interministériel se tien- dra prochainement pour valider les propositions de son secteur en ce sens. «Ce n’est pas une décision unilaté- rale qui sera prise par le ministre, mais sur proposition du ministre avec des arguments, on arrivera à une déci- sion globale qui touchera tous les concessionnaires», a-t-il avancé.

VIGNETTE AUTOMOBILE:

La période d'acquittement fixée du 1 er au 31 mars 2017

La période d'acquitte- ment de la vignette automo- bile pour l'année 2017 s'éta- lera du 1er au 31 mars, in- dique la Direction générale des impôts (DGI) sur son site Internet. La vente des vignettes, dont les tarifs restent in- changés, s'effectuera tous les jours de la semaine de 08H à 16H auprès des re- cettes des impôts, mais aussi

au niveau des receveurs d’Al- gérie Poste, précise la DGI.

A ce titre, et pour per-

mettre aux automobilistes d'acquérir leurs vignettes durant les jours de repos, les recettes des impôts seront exceptionnellement ouvertes au public tous les samedis du mois de mars et également le samedi 1er avril, assure la même source. L'administration fiscale invite les automobilistes à ne pas attendre le dernier moment pour s'acquitter de

ne pas attendre le dernier moment pour s'acquitter de cette obligation légale et évi- ter ainsi

cette obligation légale et évi-

ter ainsi les chaînes d'at- tente et les désagréments qui en résultent. Par ailleurs, les automo- bilistes sont priés de s'assu- rer du tarif légal de leur vi- gnette avant son acquisition car toute vignette non conforme au tarif légal en- traîne le retrait de la carte d'immatriculation qui ne sera restituée qu'après pré- sentation d'une vignette conforme majorée de 100%.

Les propriétaires de véhi-

cules neufs acquis en 2017 demeurent concernés par l'achat de la vignette. A ce titre, la carte provi- soire de circulation (carte jaune) tient lieu de docu- ment servant à son acquisi- tion dans un délai d’un mois à compter de la mise en cir- culation du véhicule sur le territoire national. Le défaut d'apposition de la vignette sur le pare-brise du véhicule donne lieu à

l'application d'une amende fiscale égale à 50 % du mon-

tant de la vignette, rappelle encore la même source. Le prix de la vignette va- rie en fonction de la puis- sance de motorisation du véhicule et de son ancien- neté. Une fourchette de 500 à

3.000 DA est imposée sur

les véhicules ayant plus de 10 ans d'age, contre 1.000 à

4.000 DA pour ceux dont

l'âge varie entre 6 et 10 ans et

de 1.500 à 6.000 DA pour les 3 à 6 ans. Les véhicules ayant moins de 3 ans sont imposés d'une vignette dont le prix oscille entre 2.000 et 10.000 DA. La vignette automobile a été instaurée en Algérie de- puis 1998. Une part de 20% de ses re- cettes est versée au Trésor public et 80% au Fonds com- mun des collectivités locales, rappelle-t-on.

VÉHICULES DE TOURISME :

La facture d'importation à près de 1,3 milliard de dollars en 2016

La facture d'importation des véhicules de tourisme s'est

établie à 1,292 milliard de dollars en 2016 contre 2,038 mil- liards de dollars en 2015, soit une baisse de 36,61%, a appris l'APS auprès des Douanes. Quant aux véhicules de transport de personnes et de mar- chandises (classés en biens d'équipement), leur facture d'importation s'est chiffrée à 782,36 millions de dollars contre 1,5 milliard de dollars en 2015, en recul de 48%. Concer-

nant les parties et accessoires des véhicules automobiles (clas- sés en biens de consommation non alimentaires à l'instar des véhicules de tourisme), leur facture d'importation a at- teint 393,96 millions de dollars contre 394,86 millions de dol- lars en 2015, soit une légère baisse de 0,23%. Pour rappel, sur l'année 2016, le contingent quantitatif d'importation des véhicules a été fixé à 98.374 unités dans le cadre des licences d'importation.

ALGÉRIE :

FLASH ÉCO HEBDO

- DATTES : Les exportations algériennes de dattes se

sont établies à 37,5 millions de dollars en 2016 contre 34,7 millions de dollars en 2015, en hausse de 8,1%.

- AGRICULTURE-PARTENARIAT: Le groupe public

Valorisation des produits agricoles (Gvapro) envisage la création d'une joint-venture, dans le cadre du Par- tenariat public-privé, en association entre des parte- naires privés nationaux ou des partenaires étrangers

et les 6 filiales et 27 fermes pilotes relevant de son por- tefeuille.

- AUTOMOBILE: Salon international de l'après-vente

et des services pour les véhicules «Equip Auto Algeria 2017» du 27 février au 2 mars 2017 au Palais des exposi- tions (Alger). -AERONAUTIQUE: La facture d'importation des

avions par l'Algérie s'est établie à 444,8 millions de dol- lars en 2016 contre 531,8 millions de dollars en 2015, en baisse de 16,4%.

- ENERGIE: Signature de contrats de réalisation de

deux centrales électriques d'une capacité globale de 40 MW au Mali pour un montant de 70 millions de dollars entre le groupe privé algérien Amimer Energie et la so- ciété malienne Energie du Mali (EDM).

- ALGERIE-MERCEDES BENZ: La Société algé-

rienne de production de poids lourds de la marque Mer- cedes Benz (Sappl-Mb) a lancé un avis de pré-sélection

à des carrossiers qualifiés pour la fourniture de tout type d'équipement en Kit SKD pour les exercices 2017, 2018

et 2019.

- AGRICULTURE: Signature d'un protocole d'accord

et de partenariat entre une filiale du groupe public de

fabrication d'aliments de bétail (ONAB) et deux groupes français, pour la création d'une société mixte de pro- duction de complexes minéraux et vitaminés destinés

à l'alimentation animale.

- MARCHES PUBLICS: Entrée en vigueur de deux ar-

rêtés interministériels relatifs aux entreprises et grou- pements d'entreprises qui soumissionnent aux marchés publics du bâtiment, des travaux publics, des res- sources en eau, des travaux forestiers et des travaux des infrastructures des télécommunications. Le premier arrêté interministériel porte sur la clas- sification de ces entreprises alors que le second fixe la liste des documents composant le dossier de qualifica- tion et de classification professionnelles de ces entités réalisatrices (Journal officiel n° 7).

-ELECTROMENAGER: La facture d'importation des réfrigérateurs et congélateurs s'est établie à 279,3 mil-

lions de dollars en 2016 contre 264,6 millions de dollars en 2015, en hausse de 5,5%.

- FINANCES: Le Crédit populaire d'Algérie (CPA) fi-

nancera à hauteur de 5 milliards de DA la première phase de réalisation du projet Volkswagen en Algérie, soit plus de 80% des besoins financiers au cours de cette étape. -ELECTRICITE: La wilaya de Sétif est la première à l’échelle nationale en terme de taux de couverture par

les réseaux d’électricité et de gaz: Elle est couverte à 98% par le réseau d’électricité et à 94% par celui du gaz.

- FONCIER INDUSTRIEL: L'Agence nationale d'in-

termédiation et de régulation foncière (Aniref) a lancé un avis d'appel d'offres national pour les travaux d'aménagement du parc industriel de Mechta Fatima (Bordj Bou Arreridj) d'une superficie de 382 ha.

- URBANISME: Lancement par la régie foncière de

la wilaya d'Alger d'un avis d'appel d'offres national por- tant sur l'étude, le suivi et le contrôle technique des tra-

vaux de réhabilitation du vieux bâti du quartier de la Rue Tanger (Alger-centre).

- ELECTRICITE: La Société de distribution de l'élec-

tricité et du gaz du Centre (SDC) a déployé dans ses

agences de Blida, Tipasa, Boumerdes et de Djelfa, un nouveau système automatisé de lecture des comp- teurs d'électricité et de gaz (Terminal de saisie porta- bles, TSP), permettant la lecture automatisée des index utilisés pour la facturation.

- EAU: La société de l'eau et de l'assainissement de

Constantine (Seaco, filiale de l'Algérienne des eaux) a suspendu l'alimentation en eau potable à 18.413 abon-

nés débiteurs durant l'année 2016 dans la wilaya de Constantine, pour défaut de paiement de leurs factures. - La facture d'importation des livres, brochures et im- primés s'est établie à 104,25 millions de dollars en

2016 contre 124 millions de dollars en 2015, en baisse de

16%.

- CNAS: Plus de 14 millions d'indemnités journalières

relatives aux arrêts de travail ont été remboursées par la Cnas en 2016, représentant 17,3 milliards DA (contre plus de 15 millions d'indemnités en 2015 d'un montant de 18 milliards DA). Suite aux opérations de contrôle, près de 387.000 jour-

nées inscrites dans le cadre des demandes d'arrêts de travail ont été rejetées (non indemnisées) en 2016, contre près de 233.000 journées en 2015.

- VIANDES: la facture d'importation des viandes s'est

établie à 233,3 millions de dollars en 2016 contre 259,3 millions de dollars en 2015, en baisse de 10%.

APS

Lundi 27 février 2017

COOPÉRATION

DK NEWS 7

ALGÉRIE - ARGENTINE

M.Lamamra : «Les relations entre l'Algérie et l'Argentine sont empreintes de confiance et de respect mutuel »

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra a indiqué hier à Alger que les relations entre l'Algérie et l'Argentine étaient «empreintes de confiance et de respect mutuel».

«L'Argentine est une nation amie et soeur, avec laquelle l'Algérie s'honore d'avoir des relations anciennes et ami- cales, de coopération empreintes de confiance et de respect mutuel», a-t-il indiqué au terme de la signature du pro- cès-verbal de l'échange des instru- ments de ratification concernant l'ac- cord de coopération dans les domaines de la santé publique et des sciences mé- dicales avec son homologue d'Argen- tine, Susana Malcorra.

Il a ajouté que les deux pays avaient,

à l'actif de cette relation, des réalisations «appréciables», dans le domaine écono- mique, de la science et de la technolo- gie, puisque le premier réacteur nu- cléaire de recherche «Nour», à Draria,

a été fourni par l'Argentine. Il a relevé, dans ce sillage, que c'était

la première expérience d'exportation en

matière technologique et scientifique de l'Argentine, et le premier réacteur d'importance que l'Algérie a acquis dans le cadre de cette coopération sud- sud, dans laquelle «nos deux pays inves- tissent leur foi et également leur poten- tiel». «Nous avons toujours eu des rela- tions de confiance, mutuellement avan- tageuses et nous avons eu dans le do- maine multilatéral des moments d'in- tense coopération qui ont permis des réalisations très appréciables dans l'évolution de l'agenda international dans le cadre de la coopération pour le développement, comme dans le cadre

la coopération pour le développement, comme dans le cadre de la coopération pour la paix et

de la coopération pour la paix et la sé- curité internationales», a-t-il souligné. Il a ajouté que la chef de la diploma-

tie d'Argentine, aussi bien dans des fonctions très importantes qu'elle a

assumées au titre du programme ali- mentaire mondial, que dans le cadre des Nations unies, où elle a eu une responsabilité encore plus grande, a toujours été à l'écoute de l'Afrique et du monde arabe. «Elle a toujours été sen- sible à la valeur ajoutée que l'Algérie a toujours pu apporter à l'agenda des Na- tions unies», a-t-il soutenu. Pour sa part, la ministre argentine a indiqué que le PV signé par les deux pays concernait un accord déjà signé entre les deux pays, mais «nous en avons amélioré les condi- tions», ajoutant qu'il s'agissait précisé- ment d'un accord dans le secteur de la santé. «Nous avons déjà établi une coopération sur ce que nous avons fait

dans le domaine du nucléaire, lié au sec- teur de la santé, à travers l'apport d'une technologie», a-t-elle expliqué. Elle ajouté qu'elle avait établi un programme pour l'exploitation de toutes les opportunités entre les deux pays, pour notamment amener le sec- teur privé des deux pays à établir des partenariats. Elle a relevé que son pays prendra part au salon de l'agriculture en Algé- rie et invité de son côté les officiels et les investisseurs algériens pour avoir des discussions concrètes sur des opportu- nités d'affaires pour les deux parties. «Nous nous considérons comme des partenaires Sud-Sud et nous avons ce besoin de renforcer cette coopération et de tirer profit des avantages dont nous disposons tous les deux pour mobiliser nos capacités avec le Nord», a-t-elle re- commandé.

ALGÉRIE - MÉDITERRANÉE

La Déclaration d'Alger sur le dialogue Sud- Nord en Méditerranée est toujours d'actualité

La Déclaration d'Alger

à

ce phénomène.

La Déclaration d'Alger à ce phénomène. en posant la question :

en posant la question :

sur le dialogue Sud-Nord en Méditerranée initié par la société civile est toujours d'actualité, a déclaré hier à Alger, Charles-Ferdinand Nothomb, président de la Fondation du dialogue Sud- Nord Méditerranée. "La Déclaration d'Alger est toujours d'actualité, car c'est la plus concertée et la plus synthétique qui soit, et surtout elle comprend de la

"Quelle est la chose qui conditionne l'avenir ?". Il a dans ce sens posé la problématique portant sur "le comportement de l'Eu- rope envers le reste du monde mais au premier lieu vis-à-vis de ses plus proches voisins se trouvant de l'autre rive (sud) de la Méditerra- née". "Nous cherchons à évi- ter les problèmes d'actua-

pédagogie", a déclaré M. No- thomb, lors d'une confé- rence-débat qu'il a animée à l'occasion du 11e anniver- saire de la déclaration d'Al- ger sur le dialogue Sud- Nord, -document fondateur de la dynamique du Dia- logue-, issu du premier congrès organisé à Alger en 2006, sous le haut patronage du président de la Répu-

gration y compris, ne sont pas encore résolus ", a-t-il fait remarquer. Pour "mieux creuser" dans ce sens, et en prélude du 5e congrès qui est prévu en 2018, la Fondation prévoit d'organiser le 26 avril pro- chain à Bruxelles, un col- loque qui aura pour thème:

veau d'une autre ville d'Algé- rie (qui sera ultérieurement choisie) de la problématique migratoire". Il a noté, en outre, que la société civile des pays de la région s'était engagée dans cette dynamique de dialogue au moment où le processus

lité et penser plutôt à favori- ser le long terme dans le ca- dre de ce dialogue qui doit se limiter à l'Afrique du Nord". De son côté, la représen- tante du Réseau Algérie de la Fondation du dialogue Sud- Nord Méditerranée, Yasmina Taya, avait noté que la dé- marche du dialogue entre des deux pourtours du bas- sin méditerranéen qui est

blique, Abdelaziz Bouteflika. Le 1er congrès qu'avait abrité Alger avait abordé

"Les régions métropolitaines et les petites cités du Sud et

du Nord face aux migra-

rurales des pays de la ré-

de Barcelone avait été lancé. "Nous contestions un peu, sinon beaucoup même la

politique du voisinage de

car l'Union européenne gé-

une démarche purement as- sociative, était appelée au départ "Nord-Sud" et c'était

neuf thématiques, dont les

tions", où seront invités des

l'Europe.

M.

Nothomb qui avait été à

flux migratoires. Un atelier avait été dédié

représentants de nombre de régions métropolitaines et

C'est une politique d'ex- clusion à un moment donné,

l'initiative d'aller dialoguer avec le sud de la Méditerra- née.

Le prochain rendez-vous

"Vous voyez bien que le temps nous a donné raison. Nous avons commencé à dialoguer avant que le phé- nomène ne connaisse une grande ampleur dans la ré- gion", a souligné M. No- thomb. "L'initiative qui aurait pu être sans lendemain, s'avère finalement plus que néces- saire, puisque les problèmes exposés à la même occasion, le phénomène de l'immi-

gion dont, un de la ville d'Al- ger et un d'une autre petite ville de l'Algérie,", a expliqué le président de la Fonda- tion. Le ministre d'Etat belge (titre que portent à vie les membres du gouvernement belge), comme il a tenu à le clarifier, a demandé aux au- torités algériennes de "dési- gner un délégué qui voudra bien communiquer ce que l'on pense à Alger ou au ni-

rait des intérêts", a-t-il dit, ajoutant que les différentes initiatives qui vont de cette lancée (dialogue entre les deux rives), dont le groupe 5+5 sont totalement diffé- rentes de la notre". "La Fondation a choisi une démarche qui est assez simple, et qui se traduit par la Déclaration d'Alger, qui in- vite les parties au dialogue sur la base d'idées et de vi- sions différentes. des idées

La Fondation organise un congrès tous les trois ans. Le deuxième après celui d'Alger, s'était tenu en 2009 à Alicante (Espagne), le deuxième en 2012 à Tunis (Tunisie), alors que le der- nier avait eu lieu à Milan (Italie) en 2015.

est prévu l'année prochaine, dans une autre ville qui sera choisie prochainement.

CRISE LIBYENNE Messahel reçoit une délégation libyenne représentant des responsables politiques et des parlementaires

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union

africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Mes- sahel, a reçu hier à Alger, une délégation libyenne repré- sentant des personnalités nationales, des responsables politiques et des parlementaires, tous membres du dia- logue inter-libyen, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. La visite de la délégation libyenne en Algérie «s'inscrit dans le cadre de la poursuite des consultations que mène l'Algérie avec l'ensemble des acteurs présents sur

la scène politique libyenne avec pour objectif de rappro-

cher davantage les positions des parties libyennes», a sou- ligné la même source. La rencontre «a porté essentielle- ment sur les voies et moyens à même de permettre la consolidation de la dynamique de règlement de la crise

libyenne, l'unique alternative capable de préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Libye et de la cohé- sion de son peuple et tendant à favoriser la réconciliation nationale». A cette occasion, les membres de la déléga- tion libyenne «ont fait une présentation sur les réalités de la situation politique qui prévaut en Libye» et ont, à ce titre, «mis en relief les derniers développements surve- nus dans le pays et notamment à Tripoli, en soulignant l'importance et l'urgence de la résolution de la crise pour rompre l'impasse actuelle», précise-t-on. Pour sa part, le ministre «a rappelé l'engagement de l'Algérie en faveur de la stabilité de la Libye et fait part de son regret que les affrontements ayant récemment affecté la capitale Tri- poli ne contribuent aucunement à l'objectif d'apaisement nécessaire au rétablissement de la paix et de la sécurité du pays». L'Algérie «condamne toute escalade et ap- pelle instamment les parties libyennes à user de toute leur force pour éviter de nouveaux affrontement», a-t-il sou- ligné. Il a rappelé, par la même occasion, «la volonté de l'Algérie à poursuivre son action visant le rapprochement des parties libyennes, ainsi que ses efforts continus à l'échelle régionale et auprès des partenaires internatio- naux pour une solution politique rapide et durable à la crise». Dans cette optique, il «a insisté sur l'importance capitale du dialogue inclusif libo-libyen pour parvenir

à la réconciliation nationale, loin de toute ingérence ex-

térieure, et à la mise en place d'institutions pérennes et légitimes au service de tous les libyens, en particulier une armée nationale unifiée».

Tout en réaffirmant le soutien constant de l'Algérie au processus de règlement initié par les Nations Unies, le mi- nistre «a rappelé la responsabilité première de l'Organi- sation onusienne, en particulier le Conseil de sécurité, dans la résolution de la crise en Libye», a ajouté la même source. Les représentants libyens ont, de leur côté, «salué la position constante et équidistante de l'Algérie

et de ses efforts en faveur de la solution politique dans le

cadre de l'accord libyen du 17 décembre 2015», conclut le communiqué.

DU 27 FÉVRIER AU 1 ER MARS À BARCELONE

Le Programme ministériel mondial sur les technologies du mobile

Le Programme ministériel mondial sur les technolo- gies du mobile se tiendra du 27 février au 1er mars à Bar- celone en présence du ministre délégué auprès du mi- nistre des Finances, chargé de l'Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatas- sem Boudiaf, indique un communiqué de ministère de Finances. Ce Programme ministériel mondial fait par- tie intégrante du Congrès mondial du mobile (Mobile

World Congress) qui se tient annuellement dans cette ville espagnole. Ce forum réunit des représentants de gouver- nements, responsables politiques, P-dg et régulateurs de toutes les régions du monde pour discuter des enjeux et des opportunités de la transformation du secteur du di-

gital dans toutes ses dimensions, note le communiqué. Dans le cadre de cette rencontre de trois 3 jours, une jour- née entière sera consacrée aux objectifs politiques clés pour la promotion de l’économie numérique et la société.

A ce titre, un sommet thématique traitera de l’intérêt cen-

tral que le consommateur devra représenter dans la po- litique numérique. Cet événement, poursuit le commu- niqué, mettra en avant l’impact socio-économique po- sitif de cette politique «profitable aussi bien aux pays en développement qu’aux pays développés en créant un en- vironnement politique approprié et en construisant de nouveaux partenariats».

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Lundi 27 février 2017

MILA

3.300 litres d'huile d’olive exportés vers le Sultanat d’Oman

Pas moins de 3.300 litres d'huile

d’olives produits à Mila ont été expor- tés dernièrement vers le Sultanat d’Oman, a indiqué samedi le direc- teur de la chambre du commerce et de l’industrie, CCI-Béni-Haroun, Abdel- wahab Tiba. Cette opération est le fruit d’un ac- cord entre une entreprise omanaise et

la ferme pilote Maâzouzi-Lakhdar, do-

miciliée à Oued Ennedja, a précisé M.

Tiba.

Des représentants d’une société chinoise se trouvent actuellement dans

la région en quête de produits agricoles

de la wilaya, a indiqué le directeur de

la

CCI Béni-Haroun qui a souligné que

la

wilaya de Mila a exporté durant 2016

pour 1, 307 million d’euros dont 836.000 euros pour l’exportation d’oi- gnon sauvage, escargots, dattes, lé- gumes et produits semi-manufactu- rés. Mila a produit au cours de cette sai- son 92.000 quintaux d’olives dont 82.000 quintaux ayant servi à l’extrac- tion de 1,1 million de litres d’huile d’olives, a indiqué le directeur des services agricoles. L’oliveraie de la wi- laya de Mila s’étend sur 6.000 hec- tares.

PÊCHE

Une cinquantaine d’infractions enregistrée en 2016 à El Tarf

Une cinquantaine d’infractions aux règles régissant les activités de pêche

a été enregistrée en 2016 dans la wilaya

d’El Tarf, a indiqué samedi le directeur de la pêche et des ressources halieu- tiques, Hamid Brahmia. La pêche abusive et la détention il- licite du corail ainsi que la pêche dans les zones interdites constituent les principales transgressions relevées en 2016, a précisé la même source, ajou- tant qu’une «légère hausse» des in- fractions a été relevée en 2016 compa- rativement à l’exercice 2015, durant lequel 40 infractions ont été signa- lées. M. Brahmia a indiqué que durant les deux exercices précédents il a été relevé 15 infractions liées à la pêche illicite du corail (par exercices) alors que pour la pêche en zones interdites, cinq (5) cas ont été signalés. Les efforts déployés localement en matière de sensibilisation des profes- sionnels de la mer quant à l’importance de la préservation des ressources ha- lieutiques et à l'application de la loi en vigueur dans ce domaine, et les actions de lutte contre la contrebande et le braconnage des richesses naturelles ont amplement contribué à la régression du nombre d'infractions pendant les deux exercices. Près de 100 individus mis en cause dans ces affaires ont été appréhendés par les services de sécurité (gardes côtes, gendarmerie nationale, police ) durant l’exercice 2016 et ont été condamnés au versement d’amendes par la justice contre 90 arrestations en 2015, a-t-on indiqué. Le secteur de la pêche avait produit en 2016, dans la wilaya d’El Tarf, 4.000 tonnes de poissons dont une grande partie de poisson bleu, a-t-on, par ail- leurs.

APS

CONSTANTINE :

500 plants mis en terre à la forêt de Chettaba à Ain Smara

Cinq cents (500) plants d’arbres de différentes essences ont été mis en terre, samedi dans la forêt de Chettaba, dans

la commune d’Aïn Smara (15 km au sud- ouest de Constantine).

d’Aïn Smara (15 km au sud- ouest de Constantine). Il s’agit d’une campagne de volonta- riat

Il s’agit d’une campagne de volonta-

riat réalisée dans le cadre de la conven- tion signée entre la direction générale des forêts (DGF) et la Sonatrach, visant

le renforcement du patrimoine forestier

à travers le territoire de la wilaya, a pré- cisé à l’APS, M. Kheir Eddine Saighi, le

dies des dernières années, selon le même responsable. Ce lot de plants fait partie d’un total de 27.000 arbustes qui sera planté à

travers l’ensemble des communes de la

wilaya, dans le cadre de la saison 2016- 2017 avec la collaboration de différentes institutions publiques, dont la sûreté de

wilaya, la protection civile, les directions des Douanes algériennes et de l’éduca-

tion nationale et les scouts musulmans algériens (SMA), a-t-il souligné. Des élèves des établissements sco- laires et des stagiaires des centres de for- mation professionnelle ainsi que des as-

sociations activant dans le domaine de l’environnement participeront aussi à cette action dans cette wilaya, où le pa-

trimoine forestier représente près de 8,5

% de la surface totale (18.900 hectares),

a encore détaillé M. Saighi. Pas moins de 17.000 plants d’arbustes ont été plantés dans la wilaya de Constan- tine, au titre de l’exercice 2015-2016, dans le cadre d’une opération simi- laire, réalisée avec la participation de plusieurs institutions de l’Etat dont l’Armée nationale populaire (ANP), a-t- on rappelé à la conservation des forêts de la wilaya.

chef du service de la faune et de la flore

à la conservation locale des forêts. L’ob-

jectif de cette action qui a également mis

à contribution des travailleurs et agents

de la société de distribution d’électricité et du gaz (SDE) d’Ali Mendjeli, est de consolider le couvert végétal et de récu- pérer les surfaces touchées par les incen-

IN-SALAH

Session de formation en aviculture au profit d’agriculteurs

Quelque 90 agriculteurs, dont des jeunes de la wilaya déléguée d’In-Salah (wilaya

tion avec l’antenne locale de l’agence nationale de sou- tien à l’emploi de jeunes (AN-

ce segment d’élevage pour garantir la réussite de ce type d’investissement agricole, a

ment les pathologies aviaires, les vois prophylactiques et curatives, a été mis à profit

de

Tamanrasset), ont bénéfi-

SEJ) et le centre de la for-

expliqué le même responsa-

pour examiner les voies de

cié d’une session de forma- tion en aviculture, a-t-on ap- pris samedi auprès de l’Ins- titut technique de développe- ment de l’agronomie saha- rienne (ITDAS) d’Adrar. Encadrée quatre jours du- rant par des agronomes de l’ITDAS et d’un vétérinaire, cette session de formation, clôturée ce week-end, fait partie d’une série de ses- sions de formation projetées par les services agricoles pour le développement de certaines filières agricoles dans la région en coordina-

mation professionnelle «Ya- hia Branis-2», a précisé le responsable de cette session, Lâalaoui Alleul. Cette session de forma- tion , riche en cours théo- rique et pratique sur les ac- tivités agricoles en général, et avicole en particulier, s’as- signe comme objectifs l’im- plication des agriculteurs dans la filière avicole, le per- fectionnement des compé- tences techniques, l’amélio- ration des capacités d’agri- culteurs en matière de ges- tion et de développement de

ble. Les stagiaires se sont, lors de cette session, infor- més des techniques de déve- loppement avicole, dont l’en- graissement de poules de chair, le développement des poules pondeuses pour une meilleure production, les perspectives de cette filière, la mise en valeur des acquis réalisés dans ce domaine et les conditions d’élevage avi- cole préconisés pour un meil- leur rendement. Ce regroupement qui a permis de s’enquérir égale- ment des zoonoses, notam-

développement de la richesse ph£nicicole et les cultures maraichères sous-serres, le développement de la filière céréalière sous-pivots dans l’optique d’atteindre un meil- leur rendement qualitatif par les investisseurs. Des cours de vulgarisa- tion et de sensibilisation sur l’utilisation des intrants agri- coles, les techniques d’usage de brise-vents, les méca- nismes de montage des ex- ploitations agricoles, ont éga- lement été fournies aux agri- culteurs stagiaires.

SOUK AHRAS

Plus de 500 micro-entreprises créées depuis 2006 par des diplômés de la formation professionnelle

Au total, cinq cent trente-sept (537) mi- cro-entreprises ont été créées depuis 2006 à Souk-Ahras dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) par les diplômés des établissements de la formation profes- sionnelle, a indiqué samedi le chargé de communication auprès de ce dispositif d’aide à l’emploi. Le secteur des services a été le créneau

le plus convoité avec 299 micro-entre-

prises créées, représentant 55,68% de l’ensemble des projets validés par L’An-

sej, suivi de celui de l’artisanat avec 107 unités créées constituant 19,22% de la to- talité des projets attribués aux promus du secteur de la formation professionnelle,

a précisé M. Mohamed Amine Saci. Durant la même période, l’Ansej a re-

censé 66 micro-entreprises dans le sec- teur l’industrie et un taux estimé à 12,99%, ainsi que 35 unités versées dans l’agriculture et 27 dans les travaux publics, projets crées à l’initiative des appre- nants des centres de formation profes- sionnelle de la wilaya de Souk Ahras, a- t-on détaillé. La gent féminine a £uvré à investir dans 81 micro-entreprises pour un taux de l’ordre de 15,08% sur l’ensem-

ble des petites entreprises créées, a-t-on fait savoir. Parallèlement, des campagnes d’infor- mation et de sensibilisation sur les avan- tages et facilitations offerts par l’ANSEJ et les étapes de création de micro-entre- prises ont été organisées au profit des di-

plômés du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels de la wi-

laya, a déclaré ce responsable, préci- sant que cette opération a ciblé depuis septembre 2016 plus de 300 stagiaires. Durant cette même période l’ANSEJ de Souk-Ahras a financé 537 micro-en- treprises au profit de diplômés de l’uni- versité, a ajouté la même source ap- puyant que dans le cadre de la stratégie d’accompagnement des bénéficiaires de ce dispositif d’aide à l’emploi, quatorze (14) sessions de formation ciblant 166 in- vestisseurs de divers secteurs ont été organisées en 2016 par l’ANSEJ de Souk- Ahras. L’antenne locale de l’ANSEJ avait également procédé en 2016 à la réouver- ture de la maison de l’entrepreneuriat de l’université Mohamed Cherif Messaa- dia pour une meilleure efficacité, a-t-on conclu .

Lundi 27 février 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

ASTHME

ET PROBLÈMES RESPIRATOIRES :

ET PROBLÈMES RESPIRATOIRES :

8% de la population oranaise concernés

Environ 8% de la population à Oran souffre de problèmes respiratoires aigus principalement d’asthme, selon le chef de service pneumologie de l’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU) d’Oran.

S’exprimant à l’APS, Pr LellouSalah a indiqué que "les allergies favorisées par la pollution de l’air dans plu- sieurs zones de la wilaya d’Oran, ont fait que plus de 8% de la population oranaise souffrent d’asthme". "Il existe à Oran des en- droits beaucoup plus exposés que d’autres. De ce fait, nous comptons plus de malades atteints d’asthme et de diffi- cultés respiratoires dans des localités comme Arzew et Gdyel mais aussi au centre ville d’Oran ou le trafic de véhicule est très dense", a-t- il mis en exergue. L’asthme est une maladie inflammatoire chronique du système respiratoire qui se caractérise par une difficulté respiratoire, en raison de la diminution du calibre des bronches respiratoires. Les causes de la pathologie sont multiples et liées principale- ment au facteur génétique, à un environnement contenant

CONSTANTINE

Plus de 190 associations agréées dans la commune d’El Khroub

Les services de la commune d’El Khroub (Constantine) ont recensé, à ce jour, 193 associations agréées à but non lu- cratif contre une (1) seulement en 1992, a- t-on appris samedi des responsables de cette collectivité. Cette "dynamique" associative s’ex- plique par l’extension démographique de la commune qui compte deux nouvelles villes, Ali Mendjeli et Massinissa, ainsi que le pôle urbain d’Ain Nahas, mais aussi par "l’intérêt" accordé par les responsables de l’assemblée populaire communale (APC) d’El Khroub à l’épanouissement de la société civile dans le cadre de la pro- motion de la démocratie participative, a- t-on précisé. Dans ce contexte, Leila Sekhraoui, pré- sidente de la commission des affaires so-

ALPHABÉTISATION

sidente de la commission des affaires so- ALPHABÉTISATION des antigènes (acariens) et au degré d’humidité, a-t-on

des antigènes (acariens) et au degré d’humidité, a-t-on expliqué. Les facteurs véhicu- lant et aidant à la prolifération

de l’asthme au milieu des ci- toyens sont l’implantation des zones industrielles, des unités de production de pro-

duit tels que les cosmétiques et les détergents, le ciment et puis les décharges publiques non gérées et contrôlées ainsi que les gaz d’échappement des véhicules et la vétusté des quartiers. Environ 10 cas de crises sévères d’asthme sont accueillis quotidienne- ment dans le service de pneu- mologie en plus de 30 à 40 contrôles, selon les explica- tions du chef de service. Pour ce qui est de préven- tion, le Pr. Lellou a fait savoir que compte tenu du facteur génétique qui demeure la cause principale de l’asthme, il est difficile de parler de prévention. "Toutefois, il est nécessaire de faire le diagnos- tic rapidement et mettre le malade sous traitement, Il faut aussi connaitre les conseils d’éviction des aller- gies, mais surtout avoir une bonne hygiène de vie et éviter au maximum de s’exposer à la pollution de l’air", a-t-il expli- qué.

ciales de cette APC et présidente du centre de santé communautaire (CSC) Dr. Saddek Jean Masseboeuf, a précisé à l’APS que 84 des associations inventoriées sont ins- crites dans le chapitre des comités de quartiers. La même source a également souligné que les services compétents de cette commune ont procédé notamment à l’agrément de 38 associations sportives et 12 autres à caractère culturel et ce, conformément à la loi organique 12-06 du 12 janvier 2012 relative aux associations, at- testant que plus de 190 millions de dinars de subventions ont été débloqués entre 2013 et 2016 au profit des associations exis- tantes. D’autre part, Mme Sekhraoui a fait état de la création d’une "pharmacie ci- toyenne" au sein du Centre de santé com- munautaire (CSC) Dr. Saddek Jean Masse-

boeuf d’El Khroub, approvisionnée par des bénévoles au profit des nécessiteux de cette commune. Affirmant que des associations ont bé- néficié d’une formation en premiers se- cours, la présidente de la commission des affaires sociales de l'APC d'El-Khroub a in- diqué en outre qu’une cellule d’écoute des- tinée aux femmes victimes de violences a été mise en place au sein du CSC, animée par des psychologues. Inauguré en 2001, le centre de santé communautaire d’El Khroub, dont l’objectif est de promouvoir la santé, l’éducation sanitaire et la préven- tion active, porte depuis 2014 le nom du Dr. Saddek Jean Masseboeuf, fondateur de la médecine du travail dans l’Est du pays et fervent militant pour l’indépendance de l’Algérie, décédé en 1985 à Constantine.

L’association "Iqra" s'intéresse aux jeunes analphabètes à cause de la décennie noire

L’association d'alphabétisa- tion "Iqra" axe son intérêt ac-

truites par les groupes terro- ristes." La présidente de l'associa-

tuellement sur les jeunes anal-

tion"Iqra"asoulignéquel’alpha-

phabètes ayant été contraint d'arrêter leur scolarité à cause de la décennie noire, a affirmé sa- medi à Mascara sa présidente, Ai- cha Barki. Dans une déclara- tion à la presse, en marge d’une conférence de wilaya de son as- sociation organisée à la Maison de la culture "Abi Ras Ennaciri", Mme Barki a indiqué que les ef- forts de l’association Iqra "ne se limitent pas actuellement aux personnes âgées, mais touchent les jeunes privés d’enseigne- ment dans les années 90 à cause de l’arrêt de la scolarisation dans plusieurs écoles incendiées et dé-

bétisation de ces jeunes leur of- fre de grandes chances d'accès au marché du travail, signalant que son association a signé, dans ce sens, une convention avec le secteur de la formation profes- sionnelle permettant à ceux qui suivent des cours d’alphabétisa- tion pendant huit (8) mois de re- joindre des centres de formation professionnelle. Mme Barki a annoncé, par ailleurs, la publica- tion d’un nouveau manuel, en coopération avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, qui sera disponible au mois de mars prochain au niveau des établis-

disponible au mois de mars prochain au niveau des établis- sements de jeunes. Cet ouvrage qui

sements de jeunes. Cet ouvrage qui traite de su- jets ayant trait, entre autres, à la citoyenneté, au civisme, au droit de vote et au choix des candidats, s’ajoute à une série de manuels publiés par l’association pour

encadrer l’opération d’alpha-

bétisation,aprécisécetterespon-

sable, tout en soulignant que le

devoir électoral consacre la dé- mocratie qui contribue au déve- loppement durable dans tous les domaines.

TLEMCEN

Saisie de 78 kg de kif traité

Les éléments de la brigade de recherche et

d'intervention (BRI) de la Sûreté de wilaya de Tlemcen ont opéré, cette semaine, la saisie de

78 kg de kif traité, a-t-on appris samedi de la

cellule de communication de la direction précitée. Exploitant sur informations faisant état de la présence d’un réseau de trafic de drogue à Maghnia, ils ont mis en place un plan leur permettant la saisie de la quantité pré- citée en possession d’un des éléments de la bande activant entre Maghnia et Oran, a-t-on indiqué. L'enquête, qui se poursuit, a permis également de connaitre le restant des mem- bres de ce réseau composé de quatre per- sonnes âgés entre 35 et 47 ans dont deux de la ville de Beni Boussaid (Tlemcen) et les deux autres d’Oran, a-t-on ajouté.

Arrestation de 7 personnes appartenant à la secte "El Ahmadia"

Le service de la sûreté de daira de Remchi (Tlemcen) a procédé, jeudi dernier, à l’arres- tation de sept personnes appartenant à la secte "El Ahmadiya", selon un communiqué publié samedi par la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Les personnes arrêtées âgées entre 32 et 57 ans sont poursuivis pour les chefs d’inculpation d'atteinte à la religion, d'appartenance à une secte semant la fitna, de création d'un lieu de culte sans autorisation et de collecte d'argent, a-t-on indiqué.

MOSTAGANEM

Interpellation de 36 personnes suite à des émeutes à Ain Tédelès et Benabdelmalek- Ramdane

Les services de sécurité ont interpellé,

ces dernières 48 heures, 36 personnes dans les communes de Ain Tédelès et Benabdelma- lek Ramdane (Mostaganem) impliqués dans des émeutes ayant émaillé le relogement de

27 familles du bidonville de "Oued El Hadaik"

de Sayada, a-t-on appris samedi de source sé- curitaire. La police a arrêté, dans la nuit de jeudi à vendredi à Ain Tédèlès, 22 personnes relâchées vendredi soir, alors que les services de la gendarmerie nationale de Benabdelma- lek Ramdane a procédé à l'arrestation ven- dredi de 14 personnes qui ont été relâchées sa- medi, a indiqué la même source qui a signalé des dizaines de blessés, par des jets de pierres, parmi les éléments de la gendarmerie natio- nale dans la commune de Benabdelmalek Ramdane. Les protestataires ont saccagé des devantures d’administrations dont celles de l’agence commerciale de l’Algérienne des eaux (ADE) et du siège de la commune d'Ain Tédelès. Ils ont également bloqué, vendredi soir à Hadjadj, l’entrée d’un immeuble devant les 27 familles concernées par le relogement, ce qui a nécessité l’intervention de la gendar- merie nationale. Des citoyens ont bloqué vendredi soir, dans la commune de Mesra, la circulation sur la RN 23 au centre-ville contes- tant le relogement des 27 familles du bidon- ville de "Oued El Hadaik" de Sayada au niveau de leurs communes. En marge du lancement des travaux de réa- lisation d’un stade en gazon artificiel à Oued El Hadaik, après la démolition des habitations précaires, le wali de Mostaganem, Abdelwa- hid Temmar, a affirmé, à la presse, que les communes, où sont réalisés des logements au titre du programme de la wilaya, ont un quota du programme. Le même responsable a indiqué que le bi- donville de "Oued El Hadaik" est totalement éradiqué pour accueillir un projet compor- tant un stade de football en gazon artificiel, une aire de jeux pour enfants, une salle om- nisports et des espaces verts. Le wali a appelé les propriétaires privés dans cette assiette fon- cière à clôturer leurs terrains et à réfléchir sur un projet urbain pour en faire un site pilote de la wilaya.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Lundi 27 février 2017

TOGO:

Une manifestation de la société civile dispersée par la police

de la société civile dispersée par la police La police a dispersé à coup de gaz

La police a dispersé à coup de gaz lacrymogènes samedi à Lomé une manifestation organisée par la société civile pour dénoncer le re- trait de fréquences de deux médias privés. La Haute autorité de l'audiovi- suel et de la communication au Togo (Haac) a retiré le 6 février les fréquences de La Chaîne du Futur (LCF) et de la radio City FM, médias qui émettent depuis 10 ans, les accusant de n'avoir pas rempli les «formalités préalables d'autorisa- tion». C'est la quatrième manifestation de la société civile, en moins de deux semaines. Les manifesta- tions précédentes se sont déroulées

sans incident. Samedi, à l'appel d'une douzaine d'organisations de la société civile, plusieurs cen- taines de manifestants ont défilé pendant deux heures avant d'être dispersés en une quinzaine de mi- nutes alors qu'ils tentaient de for- cer un cordon de la police pour se rendre au siège de la Haac. Selon un responsable de la police, les ma- nifestants «n'étaient pas autori- sés à aller à la Haac». Plusieurs associations de jour- nalistes au Togo ont aussi condamné la décision de la Haac qui, selon elles, «réduit l'espace de liberté et porte atteinte à la plura- lité ainsi qu'à la diversité du pay- sage médiatique togolais».

201 cas de méningite identifiés avec 17 décès

Le Togo a recensé 201 cas suspects de méningite depuis le 1er jan- vier 2017 avec 17 décès signalés dans 19 districts sanitaires, selon l'Or- ganisation mondiale de la santé (OMS). La méningite frappe le plus lourdement une zone de l'Afrique sub- saharienne connue pour être la «ceinture de la méningite», qui s'étend du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Ethiopie à l'est, en passant par 26 pays, dont le Togo, selon l'OMS dont les chiffres ont été publiés sur le site officiel du gouvernement togolais. En 2016, le Togo a enregistré dans le nord une épidémie de ménin- gite qui a fait 1.975 cas et 127 décès.

GUATEMALA

Fin de l'éruption du Fuego, la capitale épargnée

L'éruption du vol- can Fuego dans la nuit de vendredi à samedi, qui menaçait la ville de Guatemala, a pris fin samedi en fin d'après-midi, a an- noncé la sécurité ci- vile guatémaltèque, même si trois rivières de lave restent sous surveillance. «Conformément aux informations dé- livrées par l'Institut de volcanologie, l'ac- tivité du volcan Fuego est revenue à la nor- male, et la phase de l'éruption a duré 13 heures», a précisé à la presse le porte-parole de la Coordination na- tionale de lutte contre les catastrophes na- turelles (Conred), Da- vid de Leon. C'est la deuxième fois cette année que le Fuego, d'une hauteur de 3.763 mètres et si- tué à quelque 35 kilo- mètres au sud de la

et si- tué à quelque 35 kilo- mètres au sud de la capitale guatémal- tèque, entre

capitale guatémal- tèque, entre en érup- tion. Si les cendres du Fuego, entré en érup- tion vendredi soir à 23h30 locale (05h30 GMT samedi), n'ont pas atteint la capitale Guatemala, elles ont touché quatre com- munautés au pied du colosse. Ces colonnes de cendres ont été mesurées jusqu'à 5.000 mètres au-des- sus du niveau de la mer dans la matinée

de samedi. Selon le communiqué de l'Ins- titut de sismologie, trois fleuves de lave continuent de se dé- verser du volcan, de respectivement 1.200, 1.300 et 1.600 m de longueur. La lave en fusion avait été proje- tée jusqu'à 300 m de hauteur. Outre le Fuego, deux autres volcans sont actifs au Guatemala, le Santia- guito (ouest) et le Pa- caya (sud), à 30 km de la capitale.

CHINE

Quelque 750.000 personnes pauvres seront relogées dans le sud-ouest

750.000 personnes pauvres seront relogées dans le sud-ouest La province chinoise du Guiz- hou (sud-ouest), l'une

La province chinoise du Guiz-

hou (sud-ouest), l'une des plus

pauvres du pays, compte reloger

plus de 750.000 personnes cette an-

née, dans le cadre des mesures

de lutte contre la pauvreté. «Un total de 181.000 familles

seront déplacées des régions recu-

lées et enclavées dans l'espoir de

leur fournir une vie meilleure», a

indiqué Wang Yingzheng, direc-

teur du bureau provincial de relo-

gement, cité par l'agence Chine-

Nouvelle. «Plus de 3.600 villages

entiers seront déplacés, soit 30% de ceux qui seront réinstallés», a pré- cisé M. Wang, précisant que le coût de cette opération est estimé

à 45 milliards de yuans (6,6 mil-

liards de dollars). La Chine compte sortir 10 mil- lions de personnes de la pauvreté cette année, et le Guizhou est l'une

des provinces en première ligne.

Au moins dix morts dans

l'incendie d'un hôtel de

l'est de la Chine

Au moins dix per- sonnes ont été tuées

dans l'incendie d'un

hôtel survenu samedi

à Nanchang, capitale de la province chi-

noise du Jiangxi (est),

ont déclaré les sa-

peur-pompiers.

Le HNA Paltium

Mix

Hotel a pris feu

vers

8h00, et n'a été

éteint que vers 9h40.

Plus

travaillaient au pre- mier étage au mo- ment de l'accident. Les pompiers ont retrouvé sept corps dans les décombres, et trois des seize per- sonnes hospitalisées

de dix ouvriers

trois des seize per- sonnes hospitalisées de dix ouvriers ont succombé à leurs blessures. Cet hôtel

ont succombé à leurs blessures. Cet hôtel de quatre étages, sis dans le nouvel arrondisse- ment de Honggutan, est connecté à un bâti- ment résidentiel de 24 étages. Plus de 260 per- sonnes habitant dans

ce bâtiment ont été évacuées. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'incendie a été causé par la dé- coupe de matériaux de décoration. Une en- quête approfondie est en cours.

IMMIGRATION L'Université mexicaine aux Etats-Unis décidée à protéger les immigrés mexicains

Etats-Unis décidée à protéger les immigrés mexicains Les cinq campus de l'Université nationale autonome

Les cinq campus de l'Université nationale autonome mexicaine

(Unam) aux Etats-Unis s'attache-

ront à défendre les immigrés mexi-

cains dans le pays, notamment en les

aidant à obtenir la nationalité amé- ricaine, a annoncé l'université. Dans un communiqué, l'Unam a

indiqué que ses centres dans les

villes de Los Angeles, Tucson, Chi- cago, San Antonio et Seattle met- traient en oeuvre un plan d'action conjoint avec des établissements éducatifs, des avocats et des organi- sations des droits de l'Homme. Une

stratégie en six points a été adoptée

lors d'un sommet organisé par

l'Unam et l'Université du Nord-

Ouest à Seattle vendredi. Le directeur du Centre des études mexicaines de l'Unam à Seattle, Jorge Madrazo,

a expliqué au cours du sommet que

les cinq campus travailleraient éga- lement avec le gouvernement mexi- cain pour décider des mesures à prendre en priorité. Depuis son ac- cession au pouvoir le 20 janvier der- nier, Donald Trump a durci la poli- tique américaine sur l'immigration en ordonnant des opérations de grande envergure pour arrêter et ex- pulser les immigrés clandestins. Se- lon le gouvernement mexicain, 5,8

millionsdes11,8millionsd'immigrés

clandestins qui se trouvent aux Etats- Unis sont de nationalité mexicaine.

Lundi 27 février 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

ALLEMAGNE:

Une voiture fonce sur des passants et fait un mort

Une voiture fonce sur des passants et fait un mort Une personne a été tuée et

Une personne a été tuée et deux ont été blessées samedi à Heidelberg après qu'une voiture a foncé sur elles en pleine rue, a indiqué la police allemande, précisant qu'aucun indice ne faisait pen- ser à un acte «terro- riste». «La personne gravement blessée est morte vers 18H00 (17H00 GMT). Il s'agit d'un Allemand de 73

RUSSIE

Un vaisseau-cargo russe s'amarre avec succès à l'ISS

ans», a indiqué la po- lice dans un commu- niqué, ajoutant qu'un Autrichien de 32 ans et une Bos- nienne de 29 ans avaient été légère- ment blessés. Le précédent bi- lan faisait état de trois blessés dont l'un dans un état grave. Vers 16H00 lo- cales (15H00 GMT), un homme au volant d'une voiture de cou-

leur sombre a foncé dans ce groupe de personnes à Heidel- berg, ville du sud- ouest de l'Allemagne. Le conducteur - un ressortissant alle- mand de 35 ans - a pris ensuite la fuite à pied, un couteau à la main, mais une pa- trouille, alertée par des témoins, l'a rat- trapé 150 mètres plus loin et l'a grièvement blessé par balles.

plus loin et l'a grièvement blessé par balles. Un vaisseau-cargo russe s'est amarré avec succès

Un vaisseau-cargo russe s'est amarré avec succès vendredi à la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé le Centre de mis- sion de contrôle russe. «Le vaisseau-cargo Progress MS-05 s'est amarré à la Station spatiale internationale à 08H30 GMT», a indiqué un commentateur du Centre de contrôle, cité par l'agence de presse russe RIA No- vosti. Le vaisseau-cargo, lancé par une fusée Soyouz-U, a décollé mer- credi vers midi (06H00 GMT) du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

Le vaisseau devrait livrer envi- ron 2,5 tonnes de matériel scienti- fique, dont du carburant, des den- rées alimentaires, de l'eau, de mé- dicaments, une combinaison spa- tiale et d'autres équipements. Il s'agissait du dernier vol de la fusée Soyouz-U, qui sera remplacée par les lanceurs Soyouz-2 et Angara-A3. Le lancement de mercredi est le premier depuis le crash d'un vais- seau-cargo Progress le 1er décem- bre 2016, moins de sept minutes après son décollage. Depuis 1973, la Soyouz-U a été lancée 789 fois, dont 22 se sont soldées par des échecs.

ÉTATS-UNIS

Un véhicule percute 28 personnes lors d'un carnaval en Lousiane

Vingt-huit per- sonnes ont été bles- sées dans la nuit de samedi à dimanche lorsqu'un pick-up a foncé dans la parade du carnaval de la Nou- velle-Orléans, en Lou- siane (sud), selon la police locale. «A l'heure qu'il est il semble que le conducteur était dans un état d'ébriété sé- vère et qu'il a percuté

un grand nombre de véhicules avant de tourner et de percuter tout un tas de victimes innocentes», a pré- cisé le chef de la police de La Nouvelle-Or- léans, Michael Har- rison. L'incident a eu lieu vers 19h00 locales sa- medi (01h00 GMT di- manche), alors que les spectateurs regar- daient la parade d'En-

dymion, un des nom- breux événements lo- caux lors du carna- val. «Il est très difficile de protéger les gens de quelqu'un qui est très saoul et qui per- cute une foule», a dé- claré de son côté le maire de la ville, Mitch Landrieu, en affirmant que des bar- rières avaient été mises en place.

NIGERIA

L'explosion d'un gazoduc dans l'Etat de Rivers fait 4 morts

d'un gazoduc dans l'Etat de Rivers fait 4 morts Quatre personnes sont mortes suite à l'explosion

Quatre personnes sont mortes suite à l'explosion d'un gazoduc dans l'Etat de Rivers, dans le sud du Nigeria, ont rapporté des médias citant des sources locales. Trois personnes sont mortes, a déclaré Chris Idika, chef de la communauté d'Evekwu, à proxi- mité de la ville de Rumuji. «Et nous avons retrouvé un cadavre supplémentaire jeudi soir dans les fourrés que nous avons conduit directement à la morgue», a-t-il ajouté. L'explosion «a eu lieu mercredi probablement à cause d'une pres- sion trop importante sur le gazo- duc», a expliqué un autre respon- sable, Ndudirim Amadi. «L'acci-

dent a engendré de nombreux dé- gâts pour les habitants des envi- rons, les terres et les récoltes ont été détruites dans l'explosion», a-t-il

ajouté. Ce conduit est le plus im- portant gazoduc géré par la filiale

nigérian d'Agip Oil Company et la compagnie nationale Nigeria Liquefied Natural Gas Limited (NLNG). Un cadre de la NLNG, Kudo Eresia-Ete, a indiqué dans un communiqué qu'une «procédure d'urgence a été immédiatement enclenchée», que les autorités res- ponsables avaient été informées» et que «aucune victime n'était à dé- plorer». «Nous avons conseillé aux rive- rains de ne pas se rendre à proxi- mité des lieux de l'accident pour leur sécurité», a-t-il ajouté, souli- gnant qu'une enquête était en cours pour déterminer les causes de l'explosion. Des groupes rebelles ont fait sauter de nombreux oléoducs et gazoducs ces 12 derniers mois dans le sud du Nigeria mais ces sabo- tages ont lieu, dans leur grande majorité, plus à l'ouest, dans les Etats de Delta et de Bayelsa.

ILES FIDJI

Un séisme de magnitude 6,6 secoue le sud

Un séisme de magnitude 6,6 sur l'échelle de Richter a secoué le sud des îles Fidji, a annoncé l'Institut géologique des Etats-Unis USGS. A une profondeur de 417 kilomètres, l'épicentre a été localisé à 23,415 degrés de latitude sud et 178,514 degrés de longitude ouest.

CHINE:

2 nouveaux cas humains de «H7N9» signalés au Jiangxi

2 nouveaux cas humains de «H7N9» signalés au Jiangxi Deux nouveaux cas d'infection humaine à la

Deux nouveaux cas d'infection

humaine à la grippe aviaire

«H7N9» ont été rapportés dans la province chinoise du Jiangxi (est), a indiqué samedi une source offi- cielle. Ces nouveaux cas ont été si- gnalés entre le 13 et le 23 février, in- dique un communiqué publié par la commission provinciale de la santé et de la planification fami- liale. Ces deux nouveaux cas hu- mains de «H7N9» portent le nom- bre total d'infections à 30 per- sonnes dans cette province de- puis le début de l'année, a-t-on in- diqué. Selon un bilan établi jeudi, dix

personnes sont mortes du virus H7N9 au Jiangxi, précise le docu- ment. Plus tôt, un homme est dé- cédé des suites d'une infection à la souche de grippe aviaire «H7N9» dans la région autonome Zhuang du Guangxi, dans le sud de la Chine. Aucune preuve d'une trans- mission d'homme à homme du virus H7N9 n'existe pour l'instant, selon les autorités sanitaires chi- noises et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Mais les ex- perts craignent une mutation du vi- rus lui permettant de se trans- mettre facilement entre humains, ce qui pourrait provoquer une re- doutable pandémie.

12 DK NEWS

SAN

Dimanche 26

Le lait maternel transfère certains arômes alimentaires

Certains arômes sont transférés par le lait maternel. L'allaitement pourrait donc être un vecteur des goûts alimentaires.

Les goûts alimentaires de la mère in- fluenceraient ceux des enfants, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Metabolites . Par l'inter- médiaire du lait maternel, la maman développerait des envies particulières chez son enfant. Les chercheurs de l'Université Erlan- gen-Nürnberg (Allemagne) ont mené des expériences pour comprendre s'il existait un transfert des arômes des ali- ments via le lait maternel. «Toutefois, nous savons encore très peu de choses sur l'impact de la nourri- ture consommée par les mères sur les régimes alimentaires des nourrissons plus tard dans la vie » explique le Dr. An- drea Büttner, professeur de chimie ali- mentaire à l'Université Erlangen-Nürnberg. Certains cher- cheurs suggèrent que les enfants préfè- rent les aliments que leur mère consomment pendant l'allaitement , car

ils pensent que le lait aurait le même goût ou au moins un goût similaire.

Il existe un transfert des arômes dans le lait maternel

Les scientifiques ont démontré que ce transfert des arômes ne fonctionne pas avec tous les aliments. Certains arômes sont volatiles, comme l'huile, le poisson ou le thé, ils n'auront aucun effet sur le goût du lait maternel . En re- vanche, d'autres comme celui de l'euca- lyptus ou l'ail laissent une trace très marquée dans le lait. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'arôme d'ail dans le lait maternel ne rebute pas les nourrissons, bien au contraire, il aurait un effet stimulant. Les nourrissons boi- vent effectivement plus de lait quand leur mère ont consommé de l'ail. «Nous devons considérer que le transfert des arômes dans le lait mater- nel est limité, mais les odeurs des autres

le lait mater- nel est limité, mais les odeurs des autres contextes sociaux tels que la

contextes sociaux tels que la prépara- tion la nourriture ou l'odeur de la mère pourraient exercer un effet beaucoup plus fort. Les gens se souviennent sou- vent des expériences de l'enfance à tra-

vers l'odorat et les arômes. En ce qui concerne l'apprentissage social des odeurs et des arômes, nous devons en- core mené de multiples recherches », explique le Dr. Andrea Büttner.

Le lait maternel aurait des vertus anti-inflammatoires

Une nouvelle étude montre que le lait maternel fournit au bébé des bio- molécules qui aident à lutter contre l'inflammation et l'infection. On savait déjà que le lait maternel, riche de plus de 700 bactéries , permet à la flore intestinale du bébé de se développer. Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Mucosal Immunology rapporte qu'il contient également des bio-molécules qui peuvent combattre l'inflammation et l'infection. En étudiant des échantillons de lait maternel provenant de donneuses, les

chercheurs du Brigham & Women 's Hospital de Boston (Etats-Unis) ont été en mesure de découvrir des molécules dites SPMS connues pour stimuler l'immunité, réduire l'inflammation et combattre les infections. L'équipe a également testé des échantillons de lait de vache et de lait infantile, mais n'y a pas découvert ces molécules, qui sont donc propres au lait maternel. Les chercheurs de l'hôpital de Boston entendent poursuivre leurs travaux pour découvrir le rôle sur le développement

immunitaire des SPMS sur les nourrissons ayant été allaités au sein.

Peu salé et sucré, le lait maternel ne fatigue pas les reins de votre bébé. L'allaitement maternel protège les prématurés de troubles intestinaux graves . L'allaitement diminue le risque de leucémie . Allaiter réduit les risques de cancer du sein de 30 % pour les femmes qui donnent le sein au moins un an et de cancer des ovaires de 25 % pour les femmes qui allaitent au moins deux mois.

Le lait maternel protégerait les enfants de l'obésité

Les mamans obèses réduiraient le risque d'obésité de leur bébé en les allai- tant. Les bébés de maman obèses devraient être nourris au sein . Ce type d'alimenta- tion les protégerait du risque d' obésité , selon les conclusions d'une étude menée par le département de pédiatrie de l'Uni- versité de Grenade . A six mois, les bébés al- laités affichent un poids plus bas que ceux nourris au lait infantile. Les chercheurs de l'Université de Gre- nade (Espagne) ont mené une étude avec les enfants de 175 mères obèses et de poids normal pendant deux ans pour analyser l'évolution du poids des bébés. Les petits participants ont été répartis en fonction de leur mode d'alimentation pendant les 3 premiers mois, allaités, nourris au lait infantile et les deux. Les scientifiques ont pris le poids à 3, 6, 12, 18 et 24 mois en suivant les critères de l'Orga- nisation Mondiale de la Santé (OMS). Ils ont constaté que les bébés nés de mères obèses présentent un poids à la naissance significativement plus élevé que ceux nés de mères au poids normal. «Ce fait place-

rait les nouveau-nés de mères obèses de- puis le début de la vie dans une courbe de poids plus élevée que les nouveau-nés de mère « au poids normal », augmentant ainsi le risque d'être obèses pendant l'en- fance ou à l'âge adulte », expliquent les chercheurs de l'étude.

L'allaitement protégerait du surpoids

A 6 mois, les scientifiques ont observé que les bébés de mères obèses alimentés exclusivement avec du lait maternel pré- sentaient un poids plus bas par rapport à ceux alimentés avec une formule lactée in- fantile. Les conclusions de cette étude in- duisent un mécanisme protecteur du lait maternel face au potentiel effet négatif de l' obésité maternelle pendant la grossesse sur la croissance et le développement fœtal. Le lait maternel semblerait réduire les risques d'obésité du bébé qui a souffert des modifications métaboliques mater- nelles intra-utérines. «Les bébés nés de femmes obèses et allaités au sein présen- tent un poids pour la taille et un Indice de

sein présen- tent un poids pour la taille et un Indice de Masse Corporel pour leur

Masse Corporel pour leur âge plus bas que les enfants ayant reçu une alimentation ar- tificielle, et même par rapport à ceux nés de femmes au poids normal également al- laités au sein; ces différences furent signi-

ficatives à 6 mois et ne se maintinrent pas à 24 mois, confirmant ainsi l'amélioration et un changement dans la courbe de poids des enfants de mères obèses allaités au sein », concluent les auteurs de l'étude.

In topsanté.fr

DK NEWS 13

février 2017

L'allaitement protège des infections ORL

Pour protéger les plus pe- tits des infections ORL, il se- rait bénéfique de les allaiter. L' allaitement permettrait de réduire les risques d'infec- tion ORL, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue Pediatrics . L'Organisation mondiale de la Santé recommande « l'allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu'à l'âge de six mois» et de «poursuivre ensuite jusqu'à l'âge de deux ans au moins, en l'associant à une alimentation de complé- ment qui convienne». Car, "le lait maternel est l'aliment idéal pour les nouveau-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développe- ment et contient des anti- corps qui les protègent de maladies courantes telles que la diarrhée et la pneumonie, les deux premières causes de mortalité de l'enfant dans le monde". Cette nouvelle étude af- firme que nourrir les nour- rissons au sein réduirait le risque d' infections ORL .

Protéger les plus petits

Les chercheurs de l'Uni- versity of Texas Medical Branch (Etats-Unis) ont ana- lysé les données médicales de 367 nourrissons pour évaluer l'impact de l' allaitement sur les risques d'infections ORL. Les scientifiques ont iden- tifié 3 facteurs qui permet- taient de diminuer les risques d' infections ORL des bébés. Ils ont observé que l'allai- tement maternel, la vaccina- tion (souvent preuve d'un bon suivi médical de l'enfant) et le taux de tabagisme dans la maison permettaient de di- minuer les infections des plus petits. « Ainsi, l'absence d'allaite- ment maternel apparaît comme un facteur majeur de risque d'infections de l'oreille » explique le Dr Tasnee Chon- maitree, professeur de pédia- trie. « L'allaitement maternel prolongé est associé à une ré- duction significative des rhumes et infections de l'oreille. Il est probable que les interventions médicales développées au cours des der- nières décennies, comme l'utilisation des vaccins contre la pneumonie et la grippe et que la diminution du tabagisme , aient égale- ment contribué à réduire l'in- cidence des infections ORL chez l'enfant».

L'ALLAITEMENT VACCINERAIT LES BÉBÉS

Pour protéger les bébés, il pourrait être efficace de vacciner la maman juste avant la grossesse. Pendant l'allaitement, elle transfèrerait les défenses immunitaires aux nourrissons par le lait.

Vacciner la maman permettrait de proté- ger aussi le bébé, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Journal of Immunology . L'allaitement transmettrait la protection vaccinale de la maman au bébé. Le lait maternel contribue aussi au dévelop- pement du système immunitaire propre du bébé par un processus, que les scientifiques appellent «l'immunité de l'éducation mater- nelle." Ces conclusions ont été observées chez des souris.

Protéger le bébé dès sa naissance

Les chercheurs de l'Université de Califor- nie aux Etats-Unis ont mené une étude avec des souris qu'ils ont vaccinées contre la tu- berculose. Ils ont observé que les bébés allai- tés affichaient une protection contre cette pathologie. En effet, cette méthode consiste un peu à vacciner le bébé sans vraiment l'im- muniser. Dans certains cas, l'expérience a montré que l'immunité contre la tuberculose est beaucoup plus efficace par le lait que si elle est acquise par la vaccination directe du bébé. Ces résultats sont intéressants car la vaccination n'est pas toujours forcement adaptée aux nourrissons. "Certains vaccins ne sont pas sûrs à donner à un nouveau-né et d'autres ne fonctionnent pas très bien», a ex-

et d'autres ne fonctionnent pas très bien», a ex- pliqué le Dr Ameae Walker, professeure de

pliqué le Dr Ameae Walker, professeure de sciences biomédicales à l'Université de Cali- fornie. «Si nous pouvons à la place vacciner la maman un peu avant qu'elle ne tombe en- ceinte , pour transférer des cellules immuni-

taires pendant l'allaitement et protéger le bébé dès sa naissance, cela serait idéal ». Des nouvelles études sont nécessaires pour établir la dose exacte de vaccin et mener un essai clinique sur l'homme.

SANTÉ DE BÉBÉ : LES BONNES RAISONS D'ALLAITER

170 pays membres de l'Organi- sation Mondiale de la Santé (OMS) assurent jusqu'à au- jourd'hui la promotion de l'allai- tement maternel à l'occasion de la Semaine de l'allaitement mater- nel. Top Santé fait le point sur les bonnes raisons d'allaiter son bébé pour lui et sa maman.

Le lait maternel est totalement adapté aux bébés

La composition de votre lait est adaptée au terme de votre enfant. Elle n'est pas la même si votre bébé est né à terme ou avec un mois d'avance et évolue ensuite en fonction de son développe- ment et de son âge. Peu salé et sucré, le lait mater- nel ne fatigue pas les reins de votre bébé. Riche en éléments nu- tritifs, il est adapté à son dévelop- pement et à la maturation de son cerveau. Et comme les protéines du lait maternel sont spécifiques à l'es- pèce humaine, elles contiennent moins de caséine, plus de lactosé- rum pour aider à l'assimilation des minéraux, et ne sont pas al- lergisantes. "Le lait maternel est l'aliment idéal pour les nouveau-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développement et contient des anticorps qui les protègent de

et contient des anticorps qui les protègent de maladies courantes telles que la diarrhée et la

maladies courantes telles que la diarrhée et la pneumonie, les deux premières causes de morta- lité de l'enfant dans le monde",

rappelle l'Organisation Mondiale de Santé (OMS) qui recommande sur son site « l'allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu'à

l'âge de six mois» et de «poursui- vre ensuite jusqu'à l'âge de deux ans au moins, en l'associant à une alimentation de complément qui convienne ».

L'allaitement fait aussi du bien aux mamans

Allaiter réduit les risques de cancer du sein de 30 % pour les femmes qui donnent le sein au moins un an et de cancer des ovaires de 25 % pour les femmes qui allaitent au moins deux mois. L'allaitement permet de re- trouver sa ligne plus facilement. En effet, nourrir son enfant au sein provoque des contractions qui aident l'utérus à retrouver sa taille normale après l'accouche- ment. Et, donner le sein provoque une dépense énergétique supplé- mentaire par jour d'environ 200 calories. Enfin, ce mode de nutri- tion oblige l'organisme à puiser dans les réserves de graisse loca- lisées sur les fesses, les hanches et les cuisses prévues à cet effet. Les femmes qui allaitent pen- dant six mois seraient protégées contre le risque d' hypertension artérielle encore des dizaines an- nées plus tard. Autre avantage certain : le lait maternel ne demande aucune préparation et, à température ambiante, il ne nécessite aucune stérilisation.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Lundi 27 février 2017

SELON LE MINISTRE FRANÇAIS DE LA DÉFENSE JEAN-YVES LE DRIAN :

«Le processus de paix au Mali sur le ‘bon chemin’ après la mise en place de patrouilles mixtes»

Le processus de paix au Mali est sur le «bon che- min», après la mise en place des premières patrouilles mixtes dans le nord du pays, comme sti-

pulé dans les dispositions de l'Accord de paix et de réconciliation, a déclaré vendredi à Bamako le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian. «Je trouve que nous sommes sur le bon chemin»,

a

déclaré M. Le Drian au terme d'un entretien avec

le

président malien Ibrahim Boubacar Keïta dans la

capitale malienne. Les premières patrouilles mixtes formées de sol- dats maliens, combattants de la Plateforme et de la Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA), prévues par l'Accord pour la paix et la réconciliation signé en mai-juin 2015, ont été lancées jeudi à Gao, plus grande ville du nord du pays, prélude d'une armée unitaire. L'installation des autorités intérimaires dans le Nord, autre volet important de l'accord de paix, pré- vue par l'Accord de paix et de réconciliation au Mali issu du processus d'Alger (signé en mai/juin 2015), se déroulera du 28 février au 3 mars, a indiqué un communiqué officiel cité par les médias. «Je crois déceler des signes positifs d'évolution»,

a relevé M. Le Drian, les présidents des autorités intérimaires de cinq régions du Nord ayant été dési- gnés. «Nous avons eu ces conversations très soutenues qui me permettent aujourd'hui d'avoir un point de vue optimiste sur la situation», a noté M. Le Drian à propos de son entetien avec le Président malien à Bamako. «J'ai confirmé (au président malien) le soutien de la France, la permanence de notre collaboration

militaire et la nécessité de continuer la lutte contre

le terrorisme», a souligné Jean-Yves Le Drian.

LIBYE:

Un cessez-le-feu obtenu après des affrontements dans l'est de Tripoli

obtenu après des affrontements dans l'est de Tripoli Le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) a

Le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) a annoncé samedi avoir obtenu un cessez-le- feu après des affrontements entre groupes armés ayant fait neuf blessés vendredi dans l'est de Tripoli. «Nous avons réussi à obtenir un accord de ces- sez-le-feu», a indiqué le GNA dans un communiqué. L'accord sera supervisé par le gouvernement d'union nationale et «des dignitaires des villes de Tarhuna (120 km au sud-est de Tripoli) et de Ghariane» (85 km au sud de Tripoli), selon le com- muniqué. Trois comités sont chargés de suivre l'applica- tion du cessez-le-feu et «d'évaluer les dégâts maté-

riels (

afin de réparer ou d'indemniser les habi-

tants», a ajouté le GNA. Ces affrontements «à l'artillerie lourde» ont éclaté jeudi en fin de journée entre deux groupes armés dans l'est de la capitale libyenne. Un des groupes reprochait à l'autre d'avoir enlevé quatre de ses membres, selon l'agence de presse libyenne Lana. Au moins neuf personnes ont été blessées lors des combats, selon les secours.

)

41 E ANNIVERSAIRE DE LA PROCLAMATION DE LA RASD :

Dlamini-Zuma déterminée «à consolider la paix» dans la région

La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a adressé un message de félicitations au président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, à l'occasion du 41e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), affirmant sa détermination «à

consolider la paix» dans la région.

Mme Dlamini-Zuma a fait part de ses «sincères et chaleureuses félicitations» au gouvernement et peu- ple sahraoui, joignant ses voeux «de paix, de prospé- rité et de progrès». Elle a assuré, dans son message publié hier par l'agence de presse sah- raouie SPS, de la ferme volonté de I'Union afri- caine et de sa Commission à accompagner le peuple

sahraoui «dans ses efforts

visant à consolider la paix dans la sous-région». La présidente de la Commission de l'UA a éga- lement réitéré «son entière disponibilité à oeuvrer de concert avec le président de la République sah- raouie pour la réalisation des objectifs et des idéaux

de l'organisation continen- tale».

Le président mexicain veut «renforcer les liens d'amitié et de coopéra- tion»

Le président mexicain, Pena Nieto a adressé un message de félicitations au président sahraoui Brahim Ghali à l'occasion du 41e anniversaire de la création de la République arabe

NORD DU MALI:

de la création de la République arabe NORD DU MALI: sahraouie démocratique (RASD), dans lequel il

sahraouie démocratique (RASD), dans lequel il a exprimé sa ferme volonté de renforcer les liens d'amitié et de coopération entre les deux pays. «Au nom du peuple du Mexique, il m’est un hon- neur de vous exprimer mes plus chaleureuses félicitations pour la célé- bration du 41ème anniver- saire de proclamation de la République arabe sah- raouie démocratique», a écrit le président mexicain dans son message au prési- dent de la République sah- raouie, repris par l'Agence de presse sahraouie (SPS) hier. Il a également exprimé sa «ferme volonté de ren- forcer les liens d'amitié et de coopération» entre les deux peuples sahraoui et mexicain «pour le dévelop- pement mutuel et le bien- être». Le président du Mexique a en outre adressé un message similaire au Premier ministre sah- raoui, Abdelkader Taleb Oumar. Dans un contexte mar- qué par des victoires aux plans juridique et diplo- matique et une campagne de solidarité internatio- nale de large envergure, le

peuple sahraoui célèbrera aujourd’hui le 41e anniver- saire de la proclamation de la RASD, résolu plus que jamais, à poursuivre sa «bataille sacrée et juste». Les Sahraouis, dont ceux ayant contribué à poser un 27 février 1976, le jalon constitutif de l'Etat sahraoui, commémorent cet anniversaire avec fierté et dignité, d'autant plus que la proclamation de la République sahraouie par le Front Polisario, à Bir Lahlou (territoires libé- rés), est intervenue au len- demain du départ du der- nier soldat espagnol du territoire sahraoui et le début de la nouvelle guerre de libération contre l'occu- pant marocain.

Le Président cubain réi- tère sa "solidarité avec le peuple sahraoui"

Le Président cubain, Raul Castro Ruz a adressé un message de félicitations au président sahraoui Brahim Ghali à l'occasion du 41e anniversaire de la création de la République arabe sahraouie démocra- tique (RASD), dans lequel il a réitéré sa solidarité avec la juste cause du peu- ple sahraoui pour son indépendance. "A l'occa-

sion du 41e anniversaire de la proclamation de la République arabe sah- raouie démocratique, je tiens à vous exprimer mes chaleureuses félicitations et réitérer notre solidarité avec la juste cause du peu- ple sahraoui", a écrit le président Raul Castro dans sa lettre dimanche au pré- sident de la République sahraouie, reprise par l'Agence sahraouie SPS. Le Cuba a reconnu la RASD le 22 janvier 1980 et depuis cette date, les deux pays établissent des rela- tions diplomatiques au niveau des ambassadeurs. Résolu plus que jamais, à poursuivre sa "bataille sacrée et juste", le peuple sahraoui célèbrera aujourd’hui 27 février, le 41e anniversaire de la pro- clamation de la RASD. Le Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, est occupé par le Maroc depuis 1975. En 1966, il a été inscrit sur la liste des territoires non autonomes donc, éligible à l'application de la résolu- tion 1514 de l'Assemblée générale des Nations unies sur la proclamation de l'in- dépendance aux pays et peuples colonisés.

Nouveau calendrier pour l'installation des autorités intérimaires

L'installation des autori- tés intérimaires dans le nord du Mali, prévue par l'Accord de paix et de réconciliation issu du processus d'Alger, se déroulera du 28 février au 3 mars, a indiqué un commu- niqué officiel cité par les médias. Le nouveau calendrier a été arrêté d'un commun accord vendredi par le gou- vernement malien, la Plateforme et la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), en présence de la médiation internationale, a ajouté le communiqué signé par Mahamadou Diagouraga, haut représentant du président malien pour la mise en oeuvre de l'accord de paix. Le président des autorités intéri- maires de Kidal (extrême nord-est) sera ainsi installé le 28 février, les présidents des autorités de Gao et Ménaka (nord-est) le seront le 2 mars, et ceux de Tombouctou (nord- ouest) et Taoudénit (extrême-nord) le lendemain.

(nord- ouest) et Taoudénit (extrême-nord) le lendemain. Ces différentes autorités intéri- maires ont été

Ces différentes autorités intéri- maires ont été désignées la semaine dernière et devaient être installées à partir du 18 février, puis le gouverne- ment a annoncé avoir décidé de reporter les cérémonies «par souci d'apaisement». L'installation des autorités est une des dispositions de l'accord de paix et de réconciliation au Mali, signé dans une première étape en mai 2015, et dans une deuxième phase en juin de la même année, par toutes les parties maliennes à Bamako, et qui avait été obtenu après cinq rounds de dia-

logue, engagé en juillet 2014 sous la conduite d'une médiation internationale, dont l'Algérie a été le chef de file. En vertu de cet accord, ces dirigeants provisoires devront gérer les cinq régions concernées, en attendant l'élection par la population d'assemblées dotées de pouvoirs impor- tants. Leur mission sera notamment de préparer ces élections et de favoriser le retour des déplacés. Cette annonce intervient après le lancement, jeudi à Gao, dans le nord malien, des premières patrouilles mixtes formées de soldats maliens, combattants de la Plateforme et de la CMA, prévues par l'Accord de paix, et censées préfigurer la refonte d'une armée malienne unitaire. Dans un premier temps, les patrouilles mixtes se dérouleront à Gao. Ensuite elles vont s'étendre dans tout le Nord.

APS

Lundi 27 février 2017 MONDE DK NEWS 15
Lundi 27 février 2017
MONDE
DK NEWS
15

SYRIE

L'armée gouvernementale chasse Daech de 15 communes de la province d'Alep

Les forces gouvernementales syriennes ont chassé les éléments de l'organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique» (Daech/EI) de 15 communes de la province d'Alep (nord-ouest), a rapporté hier l'agence de presse syrienne Sana.

«Les batailles contre les terroristes de Daech ont permis aux unités de l'armée de libérer une superficie totale de 500 km2», a indiqué l'agence. «Lors de l'offensive, plusieurs terroristes ont été blessés ou tués. Huit véhicules piégés ont été désamorcés», a-t-on ajouté. Les forces gouverne- mentales poursuivent leur offensive dans la zone de la base aérienne de Kuweires et de la route

la zone de la base aérienne de Kuweires et de la route reliant Alep à Raqqa,

reliant Alep à Raqqa, fief syrien de l'organisation ultra-radicale. Le 18

février, huit communes de la province avaient été libérées ce qui a permis

aux forces gouvernemen- tales de rétablir leur contrôle sur un tronçon de la route et de repous- ser les terroristes de la base de Kuweires. Selon des experts syriens, en expulsant Daech des petits villages situés dans la zone s'étendant entre Al-Bab (frontalière avec la Turquie), la route vers Raqqa et la base de Kuweires, l'armée gou- vernementale privera les terroristes de leur capa- cité à rejoindre Raqqa.

ÉTATS-UNIS

Un proche de Barack Obama prend la tête parti démocrate

Les démocrates américains ont élu samedi à Atlanta leur nouveau leader, Tom Perez, proche de l'ancien président Barack Obama. Originaire de République dominicaine, Tom Perez, ancien secrétaire au Travail, devient, à 55 ans, le pre- mier Hispanique à prendre la tête du parti. Barack Obama, qui a quitté le pouvoir le 20 janvier, a immédiatement salué l'élection de son "ami", se disant convaincu qu'il saurait rassembler sa famille politique et "faire émerger une nouvelle génération de leaders". Elu avec 235 voix (sur 435 votants), ce représentant de l'establishment démocrate a immédiatement tendu la main à l'aile "Bernie Sanders" du parti, en nommant son principal adversaire, Keith Ellison, qui a obtenu 200 voix, au poste de numéro deux. Lançant un appel à l'unité, Tom Perez, qui était l'un des finalistes pour le poste de vice-président d'Hillary Clinton, a souligné qu'il s'agissait d'un moment à part dans l'histoire de son parti que les Américains étudie- raient dans plusieurs années. "Ils nous demanderont: où étiez-vous en 2017 lorsque nous avions le pire président de l'histoire des Etats Unis? Et nous serons capables de répondre que nous avons rassemblé le parti démocrate et que ce pré-

nous avons rassemblé le parti démocrate et que ce pré- sident n'a fait qu'un mandat". Le

sident n'a fait qu'un mandat". Le président du parti n'a pas la même fonction aux Etats-Unis que dans d'autres démocraties. Il n'est pas traditionnellement le visage de l'opposition (c'est plutôt le rôle des chefs de groupes au Congrès) et ne fixe pas à lui seul les grands axes du parti. Sa tâche consiste à lever des fonds et à animer le mouvement au niveau national, notamment en organi- sant le maillage du territoire et en gérant des bases de données d'électeurs. Son rôle est crucial lors des pri- maires présidentielles, dont il doit garantir la transpa- rence et l'impartialité.

MORT DE KIM JONG-NAM:

L'aéroport de Kuala Lumpur déclaré sûr

KIM JONG-NAM: L'aéroport de Kuala Lumpur déclaré sûr Les autorités malaisiennes ont déclaré hier exempt de

Les autorités malaisiennes ont déclaré hier exempt de tout danger le terminal de l'aéroport de Kuala Lumpur où le demi-frère du dirigeant nord- coréen a été assassiné avec un agent neurotoxique très puissant. Les personnels de la défense vêtus de combi- naisons de protection blanches ontpassé les lieux au crible durant toute la nuit après les révélations de la Malaisie vendredi sur l'agent utilisé dans le spectaculaire ass assinat de Kim Jong-Nam le 13 février. Selon les résultats d'une analyse toxicologique préliminaire, celui-ci a été victime de VX --une version plus mortelle du gaz sarin classé comme arme de destruction massive-- indolore, inodore et hautement toxique. Les deux femmes soupçon- nées de le lui avoir administré affirment qu'elles ont été dupées. La police avait bouclé une grande partie du hall des départs du terminal 2 de l'aéroport internatio- nal pour permettre aux agents de la défense civile de rechercher des traces de cet agent neuro- toxique. Les autorités ont déclaré ensuite que la zone était sûre et que rien n'avait été trouvé.

AUSTRALIE-INDONESIE

Canberra et Djakarta acceptent le «plein rétablissement» de la coopération militaire

L'Australie et l'Indonésie ont décidé de reprendre entièrement leur coopération militaire après une rupture annon- cée au début de l'année en cours, a annoncé hierle Premier ministre austra- lien, Malcolm Turnbull. Suite à une série d'en- tretiens avec le président indonésien Joko Widodo, en visite en Australie, un communiqué conjoint a été publié dimanche, annonçant que les deux dirigeants avaient accepté «le plein rétablissement de la coopération en matière de défense, des échanges de formation et des activités». «Compte tenu de nos intérêts communs, nous serons beaucoup plus forts si nous travaillons ensemble dans notre région en mutation rapide», ont déclaré les deux parties dans le com- muniqué. «Les risques et les incertitudes ne font que renforcer notre besoin

d'un partenariat solide nous permettant de rele- ver les défis et de saisir des opportunités ensem- ble», ont-elles ajouté. En janvier, l'Indonésie avait décidé de suspendre toute coopération mili- taire avec l'Australie après qu'un officier indonésien de haut rang avait rap- porté avoir vu du matériel de formation «insultant» sur une base des forces spéciales australiennes (SAS), près de Perth. Lors d'une conférence de presse, M. Turnbull a déclaré qu'il était impor- tant que l'Australie et l'Indonésie maintiennent une relation forte, car les deux pays sont proches sur le plan géographique et partagent des valeurs sociales similaires. Le Premier ministre australien a également annoncé l'ouverture d'un consulat dans la deuxième plus grande ville d'Indonésie, Surabaya.

KIRGHIZSTAN:

Un leader de l'opposition arrêté pour corruption

Un leader de l'opposition du Kirghizstan, accusé de corruption, a été interpellé hier, ont indiqué les ser- vices de sécurité du pays. Omurbek Tekebayev, 58 ans, à la tête du parti socia- liste Ata-Meken, a été arrêté alors qu'il venait d'atterrir à l'aéroport de la capitale, a affirmé le comité d'Etat pour la sécurité nationale dans un communiqué. Cet opposant, connu pour être un ardent adversaire du président Almazbek Atambaïev, sera placé en détention pour au moins 48 heures dans le cadre d'une enquête pour corruption au sein d'une compa- gnie de télécom, a précisé ce communiqué. M. Tekebayev, qui n'est pas pour le moment candi- dat à la présidentielle du 19 novembre, avait récem- ment demandé que le président sortant fasse l'objet d'une procédure de destitution. Il avait également appelé les autorités à enquêter sur M. Atambaïev et sa famille, qu'il soupçonne de cor- ruption.

PALESTINE-ISRAËL

Des parlementaires français demandent au Président Holande la reconnaissance de l'Etat de Palestine

Cent cinquante-quatre députés et sénateurs fran- çais, représentant diffrentes formations politiques, ont demandé au président François Hollande la reconnaissance de l'Etat de Palestine, ont rapporté hier des médias. «La France doit marquer sa volonté de sortir de

l'impasse sur ce conflit en réaffirmant solennelle- ment, au nom du droit inaliénable à l'autodétermina- tion, que le peuple palestinien est fondé à se doter d'un

écrivent ces parlementaires au chef de l'Etat

dans courrier rapporté hier par l'AFP. «Monsieur le président, montrez-vous à la hauteur de l'enjeu et ne manquez pas ce rendez-vous avec l'Histoire, en reconnaissant dès à présent l'Etat de Palestine», demandent-ils. La plupart des groupes politiques, de gauche comme de droite, sont représentés dans la liste des signataires. Dans celle-ci figurent notamment Gilbert Roger, député PS président du groupe d'amitié France-Palestine, les communistes Marie-George Buffet et Pierre Laurent, les sénatrices écologistes Aline Archimbaud et Esther Benbassa, les socialistes Marie-Noëlle Lienemann, Mathieu Hanotin, Catherine Tasca ou les LR Jean-Luc Reitzer et Michel Voisin.

Etat (

)»,

IRAN Le président Rohani participera à l'élection présidentielle du 19 mai

Le président iranien Hassan Rohani participera à l'élection présidentielle du 19 mai pour un second mandat, a affirmé hier le vice-président chargé des Affaires parlementaires, Hosseinali Amiri, cité par les médias. «M. Rohani est parvenu à la conclusion ces der- nières semaines qu'il (allait) participer à l'élection présidentielle», a déclaré M. Amiri, cité notamment par l'agence de presse officielle «Irna». Elu en 2013 pour un premier mandat de quatre ans, Hassan Rohani n'a pas encore annoncé officiellement ses intentions. Les candidats à ce scrutin doivent se déclarer au plus tard le 15 avril, selon la législation iranienne. Le Conseil des gardiens de la constitution a ensuite dix jours pour approuver ou non ces candidatures. La campagne électorale doit débuter le 28 avril pour s'achever le 17 mai. Un ancien vice-président de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad, Hamid Baghaie, a été le pre- mier à annoncer sa candidature le 18 février en tant qu'«indépendant».

APS

16 DK NEWS CULTURE Lundi 27 février 2017
16 DK NEWS
CULTURE
Lundi 27 février 2017

Le 1 e café philosophique de Biskra célèbre l’écrivain Ahmed Delbani

Le café philosophique de la ville de Biskra, dans son activité inaugurale a célébré l’écri- vain algérien Ahmed Delbani à l’occasion de la parution de son livre intitulé «Mafatih Tarouada». Organisée samedi soir à la salle de la littérature et la pensée de la maison de la culture Rédha-Houhou, l’initiateur de cette manifestation, M. Mohamed Slimani a souli- gné, à l’ouverture de la soirée, que le café phi- losophique de la capitale des Ziban est une tri- bune ouverte à la créativité et aux écrivains. Il a indiqué que cet espace est baptisé au nom du philosophe Nabahai Kribaâ (1917- 2004) de la région d’Ouled Djellal à Biskra. Devant un public composé de plusieurs figures culturelles et artistiques, M. Slimani également président de l’associa- tion locale Mosaïque pour l’art, la culture et la préservation du patrimoine, a précisé que le café philosophique a tenu, pour sa première action, à distinguer deux sommités de la région des Ziban, en l’occurrence, Ahmed Delbani et Nabahani Kribaâ. Saluant l’initiative, l’écrivain Ahmed Delbani a souligné que son £uvre «Mafatih Tarouada» aborde plusieurs questions et pro- blématiques du monde moderne, dont le choc des identités et des civilisations, ainsi que d’autres thèmes comme la violence et le repli sur soi. Un prix symbolique a été remis à l’écrivain

à la fin du débat sur l’£uvre proposé à l’assis- tance.

MUSIQUE

Béjaia rend un vibrant hommage à Nouara

Un vibrant hommage a été rendu samedi soir à la célèbre chanteuse kabyle, Nouara, par un récital musical animé au théâtre régional Abdelmalek-Bouguermouh auquel elle a par- ticipé en déroulant avec une virtuosité et une sensibilité rare un répertoire, considéré déjà comme l'une des plus belles pages de la musique kabyle. Organisée par l'Office national des droits

d'auteur et des droits voisins (Onda), la soirée- hommage a débuté par la remise d'un trophée

à Nouara, 71 ans, par le Directeur général de

l'Onda, Sami Bencheikh El-Hocine. Elle s'est poursuivie par un tour de chant de Cylia Ould Mohand, qui à 17 ans déjà, est sur les traces de son idole et qui n’est pas sans lui rappeler ses débuts à la radio nationale au même âge durant les années soixante. Nouara tout émue ne put retenir ses larmes en voyant cette jeune chanteuse, toute frêle en capacité de reproduire ses trémolos. L'artiste honorée a, à son tour, gratifié le public par un programme comportant cer- tains de ses morceaux fétiches dont «Thit Iheznene» (L’£il triste), «Akwaligh» ( Je te ver- rais) et «Ijreh Galene» (Blessé des yeux). La soirée s'est achevée en déclamation poé- tique émouvante, avant que l'assistance consa- cre à Nouara un long standing-ovation. Plusieurs des personnes présentes à la soi- rée ont suivi l'artiste aux coulisses pour la saluer, lui exprimer leur amour, prendre des photographies et demander un autographe. Touchée par tant de sollicitudes, Nouara, les yeux embués de larmes n’avait qu’une seule réponse: «Je vous aime plus que vous m'aimez. Vous êtes mon oxygène». «Je reviendrai à Béjaia, que je chéris énor- mément. J'espère que Dieu m'en donnera la force et l'opportunité», a-t-elle promis. Na Nouara, a commencé en 1963, dans les studios de la Radio où elle animait une émis- sion enfantine, puis a embrassé la carrière de chanteuse, dès 1965, en la découvrant grâce à des auteurs compositeurs émérites. Le plus flamboyant, parmi eux étant l’illus- tre Cherif Kheddam, qui l’a façonnée, forgée et fait éclater son talent.

PHOTOGRAPHIE

Inauguration de l'exposition «Photo marathon d'Alger»

Une exposition collective de photographie d'art, dédiée à la ville d'Alger, vue sous différents angles par une dizaine de photographes, a été inaugurée samedi au café littéraire «Le sous-marin» à Alger.

Intitulée «Photo marathon Alger 2016», cette exposition regroupe les oeu- vres des lauréats et finalistes de l'événe- ment éponyme qui s'est tenu pour la première fois à Alger en octobre 2016, et qui a réuni près de 70 photographes professionnels et amateurs. Ce grand événement photogra- phique, qui s'est déroulé simultané- ment dans sept autres villes dont Marseille (France), Beyrouth (Liban), ou encore Naples (Italie), a récolté à Alger plus de 3000 clichés illustrant 12 thèmes différents relatifs à l'immigration, au travail, aux rêves ou encore au voyage La lauréate de ce photo marathon, Wiame Lasri, propose une série de clichés tra- duisant la perspective du voyage dans une photo des voies ferrées longeant la ville, le travail par une oeuvre macro- photographique de fourmilles, ou encore la diaspora par une photo de mosaïque, dans les rues d'Alger, évo- quant l'ouverture sur le monde. La photographe Dihia Gacia, finaliste du concours, a, pour sa part, choisi d'il- lustrer le travail de ceux qu'elle consi- dère comme «Héros de la société» à savoir les agents de nettoyage de la voie publique. Le rêve est également évoqué par les

finalistes du photo marathon par des cli- chés représentant des algérois admirant le levée du soleil sur le front de mer ou faisant, plus simplement, du shopping. Les photographies des lauréats des autres villes ont également été exposées à l'image de l'oeuvre du Français Jean Michel Melat Couhet, un portrait d'im- migrés maghrébins à Marseille, ou celle de la libanaise Wissam Andros mon- trant un maître artisan libanais au tra- vail en plus de plusieurs autres photos primées en Italie et en Slovénie. La cérémonie de clôture de cette exposition, prévue pour le 4 mars pro- chain, sera marquée par la projection

pour le 4 mars pro- chain, sera marquée par la projection du film «Révolution Zendj» du

du film «Révolution Zendj» du réalisa- teur Tariq Taguia, indiquent les organi- sateurs.

Oussama Tabti dévoile son exposition «La roma la ntouma» L'exposition de photographie d'art «La roma la ntouma» (Ni Rome ni vous), explorant le changement du regard porté sur des lieux abandonnés ou ayant changé de vocation, a été inaugurée samedi à Alger par le photographe Oussama Tabiti. Organisée à l'espace d'art «La bai- gnoire», cette exposition positionne le visiteur comme observateur des chan- gements et bouleversements de son environnement et de sa société dont il n'est pas forcement conscient. Dans une première série de clichés, Oussama Tabti met en avant des images d'anciennes stations service fermées et délabrées, dont les bâtisses et le matériel ont été abandonnés, et que les riverains ont intégré inconsciemment comme partie intégrante du paysage urbain de la ville. Par ce travail l'artiste s'interroge sur le changement du regard porté sur ces

lieux après autant de bouleversement et sur la faculté de l'homme à «intégrer ce qui n'a plus d'utilité». Dans une autre série intitulée «Tête d'arabe», inspiré par l'oeuvre orienta- liste du peintre Etienne Dinet, réalisé en 1901, le photographe confronte cette vision de «l'arabe», comme curiosité pour l'occident, et celle véhiculé aujourd'hui par les médias internatio- naux. Cette confrontation se traduit d'abord par un collage de ce portrait sur des coupures de presse mais aussi par des couvertures de grandes revues internationales traitant des bouleverse- ments politiques dans les pays arabes dont l'Egypte et la Syrie. Né en 1988, Oussama Tabiti a pris part, depuis 2009, à plusieurs manifes- tations internationales dont la Biennale des jeunes créateurs d'Europe et de la Méditerranée, la Biennale de l'art afri- cain contemporain de Dakar (Sénégal), et d'autres événements en France, au Maroc et en Algérie. Inaugurée samedi, l'exposition «La roma la ntouma» se poursuit jusqu'au 25 mars 2017.

ALGER

Le dernier numéro de la revue «Naqd» présenté

Le dernier numéro de la revue «Naqd, (critique)», une publi- cation bilingue d'études et de critique sociale, a été présenté samedi à Alger à la presse, à l'occasion du 25e anniversaire de la

publication. Cette édition présente des contributions de chercheurs uni- versitaires algériens et étrangers sur la sur thématique de «l'es- thétique de la crise et la création artistique». Le directeur de la publication, l'universitaire Daho Djerbal, a expliqué que ce numéro était consacré à la «production artis- tique en temps de crise», prenant en exemple les années 1990, une décennie de violences extrêmes qui ont définitivement marqué la mémoire collective des Algériens. Le numéro se penche sur «l'étroite relation entre le fait trau- matique causé par une crise et sa représentation dans l'£uvre

d'art à travers, notamment les arts graphiques», a-t-il indiqué. Fondée en 1991 par Saïd Chikhi, sociologue et chercheur univer- sitaire, Naqd est la première revue bilingue (arabe et français) en Algérie. D'éminents intellectuels et chercheurs algériens à l'image de Mohammed Harbi et Hocine Zahouane, entre autres, y contribuent aux côtés d'auteurs critiques étrangers. Editée annuellement, la revue se fixe comme objectif de contribuer à élargir le champ de la pensée critique en Algérie, en diffusant des travaux d'auteurs d'Asie, d'Amérique, d'Orient et d'Europe. Les contributions portent sur diverses questions de société dans la région du Maghreb, notamment, traitées sous un angle critique et académique. Le dernier numéro de Naqd est disponible dans les libraires en Algérie.

CONSTANTINE

La poterie, un créneau artisanal en quête de perspectives de valorisation

Conjuguant raffinement et solidité, la poterie artisanale exposée au 1er Salon national des créativités culturelles, popu- laires et artisanales de Constantine, clô- turé samedi au palais de la culture Mohamed Laid-Al Khalifa est le témoin d’un créneau en quête de perspectives de valorisation s’accordent à dire la plupart des artisans-exposants. Poterie de la Kabylie distinctive par ses motifs et ses couleurs flamboyantes, celle du Sud avec ses objets aux formes plutôt originales et de couleur noire, des Aurès avec sa riche décoration ou encore des Monts de Nememcha façonnées dans de l'argile aux tons rosés et décorées de des- sins bruns, différents objets à usage quoti- dien ou pour ornement se sont offerts une place de choix dans ce Salon. Des gammes variées des poteries arti- sanales sont exposées, entre ustensiles de

cuisine et objets de décoration sont cédés à des prix abordables oscillant entre 100 et 2500 DA a affirmé à l’APS, Abdelmalek Boubakeur, un des artisans exposants venu d’Alger. «J’ai pu écouler tous mes produits exposés et j’ai eu même des com- mandes que je ferais parvenir aux clients dans les prochains jours», précise l’arti- san. Pour Achour Bouakkez, artisan de la ville de Draâ El Mizan (Tizi Ouzou) la forte affluence des visiteurs à ce salon venus de Constantine mais également des wilayas voisines, Mila et Oum El-Bouaghi notam- ment a grandement contribué à «doper» son chiffre d’affaires au cours de cette manifestation culturelle. «Tous mes arti- cles jarres, plats, bols, et marmites aux dif- férentes dimensions ont été vendus», se réjouit à répéter ce potier. Mais pour les deux artisans et d ‘autres exposants dans ce salon, l’absence d’espaces de commer-

cialisation entravent le développement et la promotion de ce métier artisanal. «Un grand nombre de potiers sont contraints, actuellement, de vendre leurs produits sur les abords des routes ou depuis chez eux», a souligné M.Boubakeur, affirmant que le créneau de la poterie artisanale ne manque pas d'atouts, et faisant part de la disponibilité «à foison» de la matière pre- mière. Pour M. Bouakkez, l’aménagement des espaces dédiés à la poterie dans chaque ville est «le réflexe» qui insufflera une nouvelle dynamique à la poterie et à l’artisanat. «La poterie dans toute sa diversité reflète un patrimoine artistique et culturel de plusieurs régions du pays et est une identité avant d’être un gagne pain et sa promotion constitue une perpétuité d’un savoir faire ancestral», souligne-t-il. APS

Lundi 27 février 2017

HISTOIRE

DK NEWS 17

MOUDJAHIDINE

Le ministre des Moudjahidine

exhorte le peuple algérien

à préserver la mémoire historique

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a exhorté, hier à Ghardaïa, le peuple algérien à ne ménager aucun effort pour préserver la mémoire histo- rique nationale, riche en épopées, et d’inculquer ses enseignements aux géné- rations futures.

S’exprimant en marge d’une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Ghardaïa, le ministre a estimé que "la trans- mission des enseignements de notre histoire aux générations futures est le devoir de chaque Algérien, en tant que legs à pré- server et à valoriser". Entamant sa visite de travail par l’inspection du nouveau siège de la direction des moudja- hidine, sis au quartier Bouh- raoua et réalisé pour plus de 116 millions DA, M. Zitouni a souli- gné que des efforts colossaux sont déployés par l’Etat pour la prise en charge des familles des chouhada, des moudjahidine et des ayants droit. A Métlili, le ministre a visité le nouveau Musée du moudjahid, réalisé pour plus de 160 millions DA, et qui vient s’ajouter aux 44 musées réalisés sur le territoire

national, en tant que "vitrine de la richesse historique et cultu- relle de notre pays". Les musées nationaux consti- tuent des espaces pour la "valori- sation de la mémoire historique collective" du pays et permettent de révéler "l'Histoire, parfois méconnue, de nos glorieux chouhada et moudjahidine", a souligné le ministre. Les objets exposés dans les différents musées à travers le pays retracent la bravoure et les épopées du peuple algérien à travers les différentes étapes his- toriques, et sa détermination pour recouvrer sa liberté et son indépendance. Le musée de Métlili, achevé à 100%, comporte notamment une médiathèque, des salles d’expo- sition, un salon d’honneur, un bloc administratif, une biblio- thèque et un amphithéâtre de

200 places. Le ministre a, sur site, appelé à utiliser cet espace pour propager l’histoire de la glorieuse Révolution du 1er No- vembre 1954 et ses enseigne- ments, avant d’assister à une conférence portant sur le rôle des musées dans la préservation de l’histoire, présentée par Dr Cheikh Lakehal enseignant à l’université de Ghardaia. M. Zi- touni a, par ailleurs, remis 152 ti- tres d’ouvrages édités par le mi- nistère des Moudjahidine sur la révolution au profit de l’univer- sité et de l’annexe de la biblio- thèque nationale de Ghardaïa. Le ministre des Moudjahidine a achevé sa visite de travail d’une journée dans la wilaya de Ghar- daïa par l’inspection, à Zelfana, du projet d’extension du centre de repos des moudjahidine.

projet d’extension du centre de repos des moudjahidine. HIPPISME: Le trotteur Bold Eagle coiffe la Triple

HIPPISME:

Le trotteur Bold Eagle coiffe la Triple Couronne, un exploit historique

Le trotteur Bold Eagle, drivé par Franck Nivard, a réalisé dimanche à Vin- cennes l'exploit historique de remporter le Grand Prix de Paris et la Triple Couronne promise au vainqueur du triptyque "Amérique-France-Paris" la même année, 41 ans après Bellino II. "C'est le crack des cracks. Un super champion", a déclaré Franck Nivard qui entre dans l'histoire comme ce trotteur de 6 ans mais aussi Sébastien Guarato, l'entraîneur français numéro 1. Parti grand favori, "l'aigle audacieux" a mis une nouvelle fois son coeur sur la piste et a été vivement acclamé par une foule en délire. Avec cette victoire dans ce "marathon de Vincennes" long de 4.150 mètres op- posant 13 compétiteurs, le cheval de Pierre Pilarski, Thomas Bernerau et Jean- Etienne Dubois leur a offert la somme de 180.000 euros promise au vainqueur, sur les 400.000 euros de primes diverses. Bold Eagle est le quatrième trotteur de l'histoire à remporter ce grand chelem après Gelinotte, Jamin et Bellino II.

ÉCOSSE Des archéologues en quête du tombeau d'un roi écossais

La tombe d'un roi médiéval dont le meurtre a changé le cours de l'histoire écossaise pourrait être retrouvée grâce à un nouveau projet high-tech lancé samedi.

Des archéologues et des spécialistes de la réalité virtuelle de l'école d'art de Glasgow (Glasgow School of Art, GSA) veulent recréer numériquement la cour du roi James I d'Ecosse

à Perth, situé à une soixantaine de kilomètres au nord d'Edimbourg, et tenter de trou-

ver la tombe du roi enterré sous la ville moderne. Ils cherchent également les restes de la reine Joan Beaufort et de Margaret Tudor, soeur d'Henri VIII d'Angleterre et épouse de James IV d'Ecosse, également enterrées dans la ville un siècle plus tard. L'équipe a été motivée par la découverte en 2012 du squelette du roi Richard III d'An- gleterre sous un parking à Leicester. James I a été assassiné le 21 février 1437 par des par-

tisans d'un prétendant rival au trône, un acte qui a mis fin, selon les historiens, à son ambition de faire de Perth la capitale de l'Ecosse. Le mausolée du roi se trouvait au coeur d'un prieuré de l'ordre des Chartreux appelé la Chartreuse qui a été construit à l'image du monastère de la Grande Chartreuse dans les Alpes françaises. L'équipe prévoit des fouilles archéologiques pendant les deux prochaines années pour

cartographier les limites de la Chartreuse et retrouver des artefacts qui serviront ensuite

à la création d'une visite guidée en réalité virtuelle.

APS

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE DK NEWS Anep : 25102648 du 27/02/2017
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DK NEWS
Anep : 25102648 du 27/02/2017

Verticalement :

Horizontalement:

18 DK NEWS

DÉTENTE

Lundi 27 février 2017

Programme de la soirée

20:55NEWS DÉTENTE Lundi 27 février 2017 Programme de la soirée Ennemi public R éalisateur : Mattieu

Ennemi public

Réalisateur : Mattieu Frances Avec : Stéphanie Blanchoud , Jean-Jacques Rausin

A vec : Stéphanie B lanchoud , Jean-Jacques R ausin Une nouvelle victime réussit à échapper

Une nouvelle victime réussit à échapper à son agresseur mais sombre dans le coma. Son père révèle une nouvelle piste, liée à un accident de chasse vieux de vingt ans. Vincent, blessé et en cavale, refait son apparition chez les Stassart. Chloé Muller poursuit son enquête mais doit souvent faire face à des per- sonne armées, qui tentent de l'intimider. Dans ces espaces fo- restiers, les chasseurs sont nombreux et habitués à utiliser des fusils. Le frère Stassart es- saie toujours de dominer la si- tuation, san se faire manipuler par les uns et les autres

tuation, san se faire manipuler par les uns et les autres Jeux 21:00 Castle R éalisateur

Jeux

san se faire manipuler par les uns et les autres Jeux 21:00 Castle R éalisateur :
san se faire manipuler par les uns et les autres Jeux 21:00 Castle R éalisateur :

21:00

Castle

Réalisateur : John Terlesky Avec : Nathan Fillion , Stana Katic

: John T erlesk y A vec : N athan F illion , Stana Katic Durant

Durant une panne de courant due à un orage, Alexis et Hay- ley, de passage dans les bu- reaux de Castle, se retrouvent face à un homme, armé d'une hache. Celui-ci leur annonce la fin du monde, avant de s'effon- drer. Il meurt subitement. Ef- frayées, Alexis et Hayley appel- lent de toute urgence Richard, qui identifie rapidement l'indi- vidu : un certain Gabriel Shaw, patient d'un hôpital psychia- trique. Au cours de l'enquête, l'équipe découvre que l'homme était un fanatique religieux qui s'exprimait en latin et voulait combattre le Mal. Quelle est la cause de son décès ? A-t-il été assassiné ?

20:55est la cause de son décès ? A-t-il été assassiné ? 21:00 Kaboul Kitchen A vec

la cause de son décès ? A-t-il été assassiné ? 20:55 21:00 Kaboul Kitchen A vec
la cause de son décès ? A-t-il été assassiné ? 20:55 21:00 Kaboul Kitchen A vec
la cause de son décès ? A-t-il été assassiné ? 20:55 21:00 Kaboul Kitchen A vec

21:00

Kaboul Kitchen

Avec : Stéphane de Groodt , Stéphanie Pasterkamp

A vec : Stéphane de G roodt , Stéphanie Pasterkamp La Commission Euro- péenne ne refuse

La Commission Euro- péenne ne refuse que le colonel Amanullah fasse partie du programme humanitaire. Pour amé- liorer l'image de l'ancien homme d'Etat, Caulain- court à l'idée d'organiser une vaste campagne au profit des victimes de la drogue, l'"Afghanthon". Pour assurer le trans- port de sa cargaison d'armes, Lala est parve- nue à convaincre un vieil ami de sa famille, Merez "le faucon des montagnes". Sophie ne

supporte plus l'attitude

21:00des montagnes". Sophie ne supporte plus l'attitude Indiana Jones et la dernière croisade R éalisateur :

montagnes". Sophie ne supporte plus l'attitude 21:00 Indiana Jones et la dernière croisade R éalisateur :

Indiana Jones et la dernière croisade

Réalisateur : Steven Spielberg Avec : Harrison Ford , Sean Connery

: Steven Spielberg A vec : Harrison F ord , Sean Conner y En 1938, Indiana

En 1938, Indiana Jones se lance sur les traces du Graal, avec l'aide de son père, le professeur Henry Jones. Mais le Graal est aussi convoité par Dono- van, un milliardaire fas- ciné par les vertus d'im- mortalité qu'on prête au calice sacré. Des égouts de Venise aux confins du dé- sert en passant par les Alpes autrichiennes, les Jones affrontent mille dangers pour parvenir au temple où se trouve le

Saint-Graal. mille dangers pour parvenir au temple où se trouve le Salaud, on t'aime R éalisateur :

Salaud, on

t'aime

Réalisateur : Claude Lelouch Avec : Johnny Hallyday , Sandrine Bonnaire

Lelouch A vec : Johnn y Hall y da y , Sandrine B onnaire Jacques Kaminski,

Jacques Kaminski, photo- graphe de guerre, n'a tou- jours vécu que pour son mé- tier. Il a préféré barouder plu- tôt que de s'occuper de ses quatre filles, qu'il a eu de qua- tre femmes différentes et pré- nommées Printemps, Eté, Au- tomne et Hiver. Désormais à la retraite, il est déterminé à se ressourcer loin de l'agita- tion de la ville, et s'éprend de la femme, agent immobilier, qui lui vend un chalet dans les Alpes. C'est là que toute la fa- mille va se réunir le temps d'un week-end, à la demande de Jacques. En effet, il par- vient à réunir ses quatre filles en prétextant sa mort immi- nente. Un stratagème imaginé par Frédéric Selman, le meil-

leur ami de Jacques Un stratagème imaginé par Frédéric Selman, le meil- Citation désinvolte de Damien. Tour-Sinon 8. épiphyte -

Citation

désinvolte de Damien.
désinvolte de Damien.

Tour-Sinon

8. épiphyte - Baie des côtes de Honshu

9.Décliner

10.Infinitif - Addition - Gamin de Paris

11.Tenddesfiletsp0urprendre

desoiseaux-Tête 12.Personnes ayant leurs rési- denceshabituellesàl'étranger

“Mais si l’on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre.” * Victor Hugo

Samouraï-Sudoku n°1514

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 1. Pruderie 2. Planète - Aigres

1. Pruderie

2. Planète - Aigres

3.Mesure d'avoine pour un che- val - En compagnie de 4.Ville du Pérou - Spectacle

5.Punaised'eau-Ensembledes

instrumentistesaccompagna-

teurs, dans un concerto grosso

6.Villed'Italie-Einsteinium

7.Silicium- Riv. de Roumanie -

Mots croisés n°1514

7.Silicium- Riv. de Roumanie - Mots croisés n°1514 1.Introduction dans les lignes téléphoniques, de bobines

1.Introduction dans les lignes téléphoniques, de bobines d'auto-induction pour améliorer la transmission de la parole 2.Taux d'acide mique dans le sang - Dans le nom de la capitale du Brésil 3.Indique qu'à un certain endroit d'un morceau de musique il faut reprendre au début - Radium-étain 4.Fille de Cadmos - Retarder

5.Objectifs - Médicament dont l'alcool est l'excipient 6.Saule - Laine qu'on retire en tondant (pl) 7.Candide - Racaille 8.Déca- - Neptunium- Adj, possessif - Cadnrium 9.Amaigrir - Individu 10.Souhaitées - Nom donné à la Nouvelle- Guinée par l'Indonésie 11.Colère - Problème - Trinitrotoluène

12.Tromperies

- Nom donné à la Nouvelle- Guinée par l'Indonésie 11.Colère - Problème - Trinitrotoluène 12.Tromperies

Lundi 27 février 2017

DÉTENTE

DK NEWS

19

Grille géante n°214

27 février 2017 DÉTENTE DK NEWS 19 G rille géante n°214 Solution Sudoku n°1513 Mots Croisés

Solution

Sudoku n°1513
Sudoku n°1513
Mots Croisés n°1513 PUDIBONDERIE URANUSnAMERS PICOTIN nAVEC ICAnSEANCEnR NEPEnRIPIENO IMOLAnFnESnQ SI*OLT nTRnOU
Mots Croisés n°1513
PUDIBONDERIE
URANUSnAMERS
PICOTIN nAVEC
ICAnSEANCEnR
NEPEnRIPIENO
IMOLAnFnESnQ
SI*OLT nTRnOU
AERICOLEnISE
T nAGONISERnR
IRnNOTEnTITI
OISELEnCRANE
NONRESIDENTS

Grille géante n°213

G rille géante n ° 2 1 3

C’est arrivé un

27 fevrier

1991 : libération de Koweït City et suspension des

hostilités dans le golfe Persique.

2003 : Biljana Plavšić, l'ancienne présidente de

l'entité serbe de Bosnie, est condamnée à onze ans de

prison par le Tribunal pénal international pour l'ex- Yoaugoslavie pour crimes d'une «extrême gravité».

2004 : le Conseil de sécurité des Nations unies vote la

résolution 1528 qui autorise le déploiement de

l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) pour une durée de douze mois.

2011 : tentative de coup d'État du 27 février 2011 en

République démocratique du Congo

Célébrations :

- République dominicaine : Fête nationale,

commémore l'émancipation vis-à-vis d'Haïti en

1844.

20 DK NEWS

SPORTS

Lundi 27 février 2017

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DES LUTTES ASSOCIÉES :

L'AG élective demain à Alger

DES LUTTES ASSOCIÉES : L'AG élective demain à Alger La Fédération algérienne des luttes associées (FALA)

La Fédération algérienne des luttes associées (FALA) tiendra son assemblée générale élective (AGE) demain (15h00) au Centre des Fédérations sportives de Dely-Ibrahim (Alger), a appris l'APS au- près de l'instance fédérale. Initialement prévue au Centre de regroupe- ment et de préparation des équipes nationales à Soui- dania (Alger), l'AGE a été délocalisée suite aux ins- tructions du ministère de la Jeunesse et des Sports relatives au lieu de la tenue des AG. Les membres de l'assemblée générale de la FALA avaient adopté le 16 février dernier les bilans moral et financier de l'exercice 2016 ainsi que le bilan mo- ral du mandat olympique 2013-2016. Ils ont également approuvé le rapport du com- missaire aux comptes et la désignation des membres de la commission de candidature, de recours et de passation de consignes. Pour le poste de président, l'ancien patron de la FALA, Mezaguer Mehdi et le président sortant, Ra- bah Chebah, ont déposé leur dossier au niveau de la commission de candidature, composée de Smaïl Moudoub (président), Touahria Ismaïl (membre) et Hidaoui Ramdane (membre). Par ailleurs, 15 dossiers ont été déposés dont deux rejetés pour faire partie du bureau fédéral 2017-2020.

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE BOXE :

Nabil Sadi inéligible pour le mandat

2017-2020

Le président sortant de la Fédération algérienne de boxe (FAB), Nabil Sadi, a été déclaré inéligible par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour un nouveau mandat olympique, a-t-on appris hier du secrétariat général de l'instance fédérale. Sadi ne pourra pas briguer à nouveau la présidence de la FAB, dont l'assemblée générale élective aura lieu le samedi 4 mars au complexe sportif Sveltess de Ché- raga (Alger), après avoir échoué à honorer le contrat d'objectifs signé au début du mandat 2013-2016, à sa- voir un podium olympique aux Jeux de Rio-2016. Sont également concernés par la décision du MJS qui leur interdit de se présenter à la présidence ou au Bureau fédéral 2017-2020, les membres de l'équipe dirigeante sortante, à savoir Azzouz Bouche- brine, Mourad Zouache, Hocine Oucherif, Djahid Meriou, Ammar Guerouti, Abdel Fateh Belarbi, Riadh Badji, Fazil Ferhat et Abdelhani Kinzi. La boxe vient s'ajouter ainsi à la «liste noire» du MJS qui a déclaré inéligibles les dirigeants sor- tants de plusieurs autres fédérations, comme le bas- ket-ball, le judo, les échecs ou encore le tir sportif.

FÉDÉRATIONS :

Le MJS insiste sur la représentativité des wilayas du Sud au sein des nouveaux bureaux

Le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) a souligné hier la nécessité d'inclure des représentants des wilayas du Sud, susceptibles de développer les disciplines sportives dans cette région du pays, au sein des nouveaux bureaux fédéraux.

Outre le fait de rappeler l'instruction donnée aux Fédérations sportives en matière de représentativité des dames, le MJS a éga- lement insisté dans un communiqué sur l'importance d'inclure des représentants des wilayas du Sud au sein des nouveaux bu- reaux fédéraux. Une instruction faite «en application de l'article 18 du décret N°14/330 du 27 novembre 2014, fixant l'organisation et le fonction- nement des Fédérations, ainsi que leur statut type». Concernant l'introduction de représentants des wilayas du Sud, le MJS a autorisé les Fédérations à procéder par cooptation. Un mode de recrutement consistant pour une assemblée à dé- signer elle-même ses membres.

pour une assemblée à dé- signer elle-même ses membres. FÉDÉRATION ALGÉRIENNE D’ATHLÉTISME : Le mandat

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE D’ATHLÉTISME :

Le mandat 2013-2016 critiqué par l’AG, les bilans validés

Les membres de l’Assemblée géné- rale (AG) de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) ont critiqué hier à Al- ger le rendement du bureau exécutif pré- sidé par Amar Bouras durant le mandat olympique 2013-2016, mais ont fini par adopter à l'unanimité les bilans moral et financier. Les 76 membres présents sur les 97 que compte l’AG ont, dans leurs inter- ventions durant l’Assemblée générale or- dinaire (AGO) tenue au siège de l’Agence nationale des loisirs de la jeunesse (ANALJ) à Zéralda, dénoncé un «fla- grant déséquilibre» et un «énorme écart» en matière de budgétisation des opérations destinée à l’élite par rapport à la base qui, selon eux, est la source de toutes les réussites. Le bilan moral du mandat olym- pique 2013-2016 a été néanmoins validé par presque la totalité des présents (47 oui, 0 non et 5 abstentions). Les intervenants ont, dans leur ma- jorité, estimé que «les efforts de la fédé-

ration étaient concentrés sur une dizaine d’athlètes, délaissant en parallèle les jeunes athlètes et leurs entraîneurs». Le président sortant de la FAA, Amar Bouras, a renouvelé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat, dénon- çant plusieurs «barrières» qu’il a rencon- trées en exerçant ses fonctions, «no- tamment par les services du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS)». «A maintes reprises nous avons été instruits par le MJS de prendre des dé- cisions contraires aux statuts de la fédé- ration. Les documents sont en ma posses- sion», a fait savoir Bouras. Les bilans de l’exercice 2016, qualifiés de «corrects» par le commissaire aux comptes malgré l’absence de toutes les pièces justificatives dans les dossiers de trois opérations dont l’organisation des 17es championnats arabes juniors en Al- gérie en 2016, ont été validés par l’AG (moral : 51 oui, 2 non, 3 abstentions/ fi- nancier : 45 oui, 0 non et 5 abstentions).

A la fin des travaux, le représentant du MJS a annoncé que l’assemblée gé- nérale élective aura lieu le jeudi 9 mars à l’ANALJ de Zéralda, soulignant qu’un membre féminin et un représentant du Sud feront partie d’office du prochain bureau exécutif de la FAA. L’AG a procédé à l’installation de la commission de candidature qui recevra les dossiers à partir du lundi 27 février et l’opération se poursuivra pour les 7 jours qui vont suivre. Cette commission est composée de Tayebi Boulanouar, Samir Moussaoui et Abdelhamid Bensayah. Après l’expiration des délais de can- didature, les dossiers seront traités et les listes affichées. La commission des recours, formée de Khaled Zegai, Mohamed Ould Amar et M'hamed Cheboub étudiera ensuite d’éventuelles réclamations émanant des candidats à la présidence ou au bu- reau de la FAA, a encore précisé le repré- sentant du MJS

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE RAFLE ET BILLARD (AGO) :

Rejet des 3 bilans, le président introduit un recours

L'Assemblée générale (AG) de la Fédération algérienne de rafle et billard (FARB), réunie en session ordinaire au Centre des fédérations sportives à Dely Ibrahim (Al- ger), a rejeté les trois bilans du bureau exécutif sortant, poussant le président Moha- med-Lamine Maïdi à intro- duire un recours auprès de l'administration centrale du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Le bilan moral et financier de l'exercice 2016 ainsi que le bilan moral du mandat olym- pique 2013-2016 ont été reje- tés par 10 voix des 13 enregis- trées contre trois oui. L'AG ordinaire a enregis- tré la présence de 14 mem- bres des 15 aux voix délibéra-