Vous êtes sur la page 1sur 24
USMA-MCA samedi 17h45 au 5-Juillet EX AEQUO AU CLASSEMENT, PAS DE HUIS CLOS C'EST LE
USMA-MCA samedi 17h45 au 5-Juillet
EX AEQUO AU CLASSEMENT, PAS DE HUIS CLOS
C'EST LE MATCH DE LA SAISON
BENKHEMASSA de retour
KOUDRI en bonne voie
Hachoud :
Put récupère
ses 2 moteurs
ACHIOU
«SI L'USMA
GAGNE…»
«On doit
les battre»
www.competition.dz LUNDI 27 FÉVRIER 2017 30 DA N° 4922 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
HANNACHI
NE DÉMISSIONNERA PAS
“ PAS
MAINTENANT !”
«Si on perd à
Béjaïa, c'est la
catastrophe»
«C'est
un derby
terrible !»
HAMAR REFUSE DE SE RÉCONCILIER AVEC LUI
«Il doit d'abord demander pardon»
L'AGO de la FAF aura lieu aujourd'hui
SUCCESSION DE RAOURAOUA
Laïb et Kerbadj ne
se prononcent pas
«On ne sait même pas si Raouraoua va réellement partir !»
APRÈS LE COUP
DE GUEULE
DE ZAKI
LE CHABAB DANS
L'EXPECTATIVE
Aribi : «La direction
a promis de nous payer
la semaine prochaine»

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 2 À LA UNE  ÇA NE S'ARRANGE PAS POUR TOURS

ÇA NE S'ARRANGE PAS POUR TOURS ET BENNACER

Incorporé à la 75', il a changé le cours du match

OUNAS

se révolte

et confirme

SA CLASSE

Le jeune attaquant algérien des Girondins de Bordeaux, Adam Ounas, moins en vue cette saison, a inscrit ses deux premiers buts de la saison samedi en championnat à Lille après une entrée en jeu à la 75 e .

entrer son attaquant pour changer le cours de la rencontre. Le joueur de 20 ans a permis à Bordeaux de s'imposer dans le Nord (2-3). "C'est le premier doublé de ma carrière en Ligue 1. Ce sont aussi mes deux premiers buts de la saison. J'espère que ce sera un déclic et que ça va continuer jusqu'à la fin de saison", lâche l'attaquant girondin.

«Je n'ai jamais douté» Avant cette folle soirée nordiste, la saison d'Ounas aura été un long chemin de croix. Blessures, manque de confiance, non-sélec- tion pour la coupe d'Afrique des Nations avec l'Algérie, le joueur n'avait pas jusqu'ici confirmé les espoirs nés de sa belle saison der- nière (23 matchs, 5 buts). "J'ai été souvent blessé. Je n'arrivais pas à être en confiance. Mais je n'ai pas douté car je savais que ça revien- drait un jour ou l'autre. C'est reve- nu un peu tard parce que la saison est presque achevée", regrette presque Ounas. Mais l'attaquant n'a rien à regretter. La saison n'est pas finie car Il reste encore onze

matchs aux Girondins pour aller chercher une place en coupe d'Europe. Si Ounas continue à ce rythme, les Bordelais ne seront pas loin du compte et auront vite oublié le début de saison mitigé du jeune attaquant.

«Je préfère jouer à droite» Après la rencontre, Adam Ounas s'est exprimé au micro de Canal+. "Ce début de saison a été compli- qué pour moi. Je n'ai pas eu beau- coup de temps de jeu et aujour- d'hui je pense que je suis récom- pensé de mes efforts par rapport au coach. C'est pour ça qu'il me fait confiance et j'espère qu'aujour- d'hui je lui ai montré que j'avais la possibilité de commencer le match Je préfère jouer à droite, c'est mieux pour moi. Je préfère rentrer et trouver des relais. Après, côté gauche c'est bien aussi et avoir du temps de jeu c'est encore mieux. J'espère que ce soir j'ai montré au coach qu'il y avait la possibilité d'évoluer sur le côté droit."

K. H.



Il a joué l'intégralité du match contre Lorient

BENSEBAÏNI

«Une victoire bonne pour le moral»

Le Stade Rennais a renoué samedi soir avec la victoire face au FC Lorient et a ainsi mis fin à une série de 11 matchs sans succès. Le but de la victoire a été inscrit par Giovanni Sio à la 20', ce dernier hérite du ballon à l'entrée de la surface, s'avance et fusille Lecomte au premier poteau. Le Stade Rennais a résisté face à des Lorientais déterminés à sauver leur peau ! L'essentiel est là, les trois points sont rennais c'est le principal pour les hommes de Christian Gourcuff. Le défenseur international algérien Ramy Bensebaïni a joué l'intégralité de la partie dans l'axe de la défense où il a bien tenu son rôle alors que l'autre Algérien de l'équipe, à savoir le gardien de but Raïs Mbolhi, est resté sur le banc de touche. A l'issue du match gagné contre le FC Lorient Bensebaïni s'est exprimé sur le site officiel de son club. "On avait besoin de cette victoire pour se remonter le moral. On s'est bien battus dans ce derby compliqué. Le plus important a été fait. On va maintenant préparer sereinement nos prochaines rencontres dans le but d'améliorer notre classement", a assuré l'ex-joueur du PAC.

PAR KAMEL H.

Alors que Lille menait 2-1 chez lui après 67 minutes, l'entrai- neur de Bordeaux, Jocelyn Gourvennec sort le Brésilien Malcom et fait entrer le jeune Franco-Algérien, ce dernier ne va pas tarder à se signaler, sur un centre de Jeremy Menez, il effectue une reprise de volée du pied gauche, légèrement touchée par Junior Alonso, ce qui permet à son club d'égaliser à 2-2 (78'). Quatre minutes plus tard, c'est sur une contre- attaque menée par Laborne, qu'Ounas décalé sur la droite fonce dans la surface, débor- de son vis à vis et marque dans la lucarne opposée de Vincent Eneyama (82') (2-3) offrant ainsi une belle victoire à son équipe qui vise l'Europa League. "Allez, je compte sur toi, minot !" Voilà ce qu'a dit Jocelyn Gourvennec à Adam Ounas au moment de le lancer en jeu samedi soir sur la pelouse du stade Pierre Mauroy. Alors que le LOSC venait de pas- ser devant au score, le coach a fait

Le FC Tours s'est contenté d'un nul vierge vendredi contre l'ESTAC dans une rencontre de la 27e journée de L2. L'international algérien Ismail Bennacer, prêté par

L'international algérien Ismail Bennacer, prêté par Arsenal à Tours cet hiver, a joué l'intégralité du

Arsenal à Tours cet hiver,

a joué l'intégralité du

match mais sans parvenir

à

marquer. Par ce résultat, le FC tours reste lanterne rouge de la L2 avec 22 points. K. H.

UNE NOUVELLE PASSE DÉCISIVE DE BELFODIL

22 points. K. H. UNE NOUVELLE PASSE DÉCISIVE DE BELFODIL Le Standard de Liège a concédé

Le

Standard

de Liège

a

concédé hier un match nul (2-2) à domicile, un match auquel a pris part l'international algérien Ishak Belfodil, il a même été décisif en donnant un caviar pour l'légalisation de son équipe à la suite d'une accélération sur le côté droit et un centre sur la tête de Sa Orlando qui a remis les pendules à l'heure.

BENTALEB CONCÈDE LE NUL À DOMICILE

Pour sa première sortie officielle après la signature de son contrat de 4 ans

avec Schalke 04, Nabil Bentaleb

a joué toute la partie qui a vu son team concéder le nul (1-1) sur son terrain contre Hoffenheim. Schalke 04 n'est que 12e au classement et compte 7 points d'avance sur le premier club concerné par

la relégation, à savoir Hambourg.

club concerné par la relégation, à savoir Hambourg. BENARBIA « Il faut qu'il engrange des matches»

BENARBIA

« Il faut qu'il engrange des matches»

BENARBIA « Il faut qu'il engrange des matches» L'ancien international, Ali Benarbia, s'est exprimé sur RMC

L'ancien international, Ali Benarbia, s'est exprimé sur RMC pour parler d'Adam Ounas. "Pour moi, un bon joueur doit enchaîner. Le problème d'Ounas, c'est qu'au moment où il peut enchaîner, il n'enchaîne pas. Alors qu'il a de grosses qualités techniques, il sait garder le ballon, il sait faire des passes décisives, il sait frapper des coups-francs, les corners, il est très habile devant le but… Il a tout pour réussir, mais ça ne suffit pas. Il faut que le petit Ounas continue à rester dans les rails. Son temps viendra pour qu'on lui fasse encore plus confiance. Ce n'est pas parce qu'il a marqué un doublé que ça va se faire du jour au

lendemain. Il a les capacités pour s'imposer à Bordeaux et même peut-être ailleurs mais pour ça, il faut qu'il engrange des matches. Il faut qu'il en engrange une dizaine, une quinzaine, une vingtaine de matches et c'est ce qu'il n'a pas encore fait. Là, ce qu'il va com- prendre, c'est que le plus important c'est d'être sur le terrain. Là il apportera à Bordeaux et je pense qu'on verra un tout autre joueur C'est là que l'entourage de petits jeunes joueurs qui ont des qualités est important. Il y a beaucoup de jeunes comme Ounas qui passent à côté de ça et qui ont peur de passer à côté de ça. Il y en a d'autres qui

ont pris ce chemin et qui après ont fait de grands clubs. Après, on a parlé d'eux, et ça a marché et il y en a d'autres qui n'ont pas pris ce train et qui ont été complètement oubliés même s'ils avaient de grosses qua- lités. Quand tu te mets à la place de ces joueurs-là, tu ne sais pas quel est le déclic. Oui, je reste au club, oui je fais des efforts parce que même si les clubs ne reconnaissent pas à leur juste valeur ces jeunes qui ont du talent en leur faisant confiance et en disant il faut prendre du temps", a indiqué l'an- cien joueur de Manchester City. K. H.

K. H.
K. H.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 À LA UNE 3 AG ordinaire de la FAF aujourd'hui à
AG ordinaire de la FAF aujourd'hui à Sidi Moussa LA FIN D'UN RÈGNE Ce matin
AG ordinaire de la FAF aujourd'hui à Sidi Moussa
LA FIN
D'UN RÈGNE
Ce matin à partir de 10h se tiendra probablement au Centre technique national de Sidi Moussa
la dernière assemblée générale de Mohamed Raouraoua. Une assemblée générale ordinaire au
cours de laquelle le boss de la Fédération algérienne de football présentera son bilan moral et
financier pour l'exercice écoulé devant les membres de cette même AG pour adoption.

PAR ASMA H. A.

Deux bilans qui devront être adoptés sans soucis, voire même à l'unanimité lors de cette AGO. Mais au-delà de la présentation de ces deux bilans, tous les présents ainsi que tous ceux qui suivront de près les travaux de cette assemblée générale ordinaire s'at- tendent à une annonce : celle de Mohamed Raouraoua quant au fait de se présenter ou non pour un autre mandat, un troisième consécutif. Sauf que le président de la FAF, et comme déjà précisé lors de nos précédentes éditions la semaine dernière, il n'envisagerait pas d'évoquer le sujet, préférant ainsi entretenir le suspense jus- qu'au bout, c'est-à-dire jusqu'au 11 mars prochain, date du dernier délai de dépôt des dossiers de candidature pour l'élection du futur président lors de l'assemblée générale élective prévue le 20 mars prochain.

Des bilans qui devront être votés à l'unanimité Néanmoins, et même si Raouraoua ne compte pas parler du sujet de sa candidature aujour- d'hui, il n'en demeure pas moins que d'après nos sources, le prési- dent de la fédération campe tou- jours sur sa position, à savoir celle de ne pas briguer un autre man- dat. Pour Raouraoua, il est donc plus que certain que l'AGO de ce matin sera la dernière, et que la seule et unique mission qui lui reste en tant que premier respon- sable de la plus grande instance du football en Algérie sera de pro- céder aux passations de consignes avec le futur président.

Election de la commission électorale aujourd'hui L'assemblée générale ordinaire d'aujourd'hui sera donc très ordi- naire comme l'indique bien son nom, même si comme l'indique les règlements en vigueur, la com-

mission électorale qui sera char- gée entre autres d'étudier les dos- siers de candidature et d'organiser l'assemblée générale élective sera élue ce matin pour un mandat de quatre ans. Une commission qui sera composée de sept (07) membres dont un président et un vice-président. Il est important de préciser que cette même commis- sion sera assistée par le secrétaire général de la FAF. Ce dernier prend part aux travaux à titre consultatif, tout en assurant la logistique et en assumant les questions administratives.

Aucune candidature d'ici le 11 mars, c'est très possible On vous faisait savoir aussi qu'au- cune candidature ne sera déposée avant cette AGO, et c'est exacte- ment ce qui s'est produit puisque jusqu'à maintenant aucune per- sonne ne s'est présentée. La rai- son, c'est que les potentiels candi- dats, y compris l'actuel président

de l'USMH Mohamed Laïb, ne sont toujours pas certains de la non candidature de Raouraoua pour un nouveau mandat. Tous souhaitent temporiser au maxi- mum afin de connaître la décision et de façon officielle du boss de la fédération. Ce dernier qui juste- ment invitera tous ceux qui sont intéressés et qui remplissent les conditions aujourd'hui à déposer leurs dossiers de candidature dans les tout prochains jours, mais sans pour autant faire allu- sion à sa décision.

Raouraoua invitera les intéressés à se présenter Sauf qu'à trop vouloir temporiser, il est possible qu'il n'y ait aucune candidature d'ici le 11 mars. Une situation plus que plausible, et qui contraindra certainement la com- mission électorale à prolonger les délais de dépôt de candidature. En tout cas, une chose est sûre, c'est que Mohamed Raouraoua n'a pour l'instant pas changé d'avis

quant à sa non candidature pour un troisième mandat consécutif. D'ailleurs, il est possible aujour- d'hui que les différents présidents de Ligue préparent une mention de soutien à Raouraoua afin qu'il se représente. De son côté, le boss de la FAF s'envolera demain à l'étranger pour une réunion de l'Union arabe du football. Une réunion qui lui permettra notam- ment de poursuivre sa campagne en prévision des prochaines élec- tions du bureau exécutif de la CAF prévues le 16 mars prochain à Addis-Abeba.

Il s'envolera demain pour une réunion Une réunion et un vote en Ethiopie à l'occasion du 60e anni- versaire de la création de la Confédération africaine du foot- ball. Une candidature de Mohamed Raouraoua qui a été acceptée mais dont le vote sera certainement très serré le 16 du mois prochain. A. H. A.

Cuper, Ranieri et d'autres coaches auraient été touchés au nom de la FAF

Qui est en train de contacter

LES ENTRAÎNEURS ?

PAR SMAÏL M A.

Alors qu'officiellement le mandat de Mohamed Raouraoua prend fin aujour- d'hui et que la FAF à partir de demain sera officiellement sans président, la sélection algérienne continue à en subir les consé- quences. Comme on le sait, le stage du mois de mars a été annulé, et cela ne rend pas ser- vice au football national, au contraire, d'au- tant plus que cela met en péril l'avenir des Verts qui seront appelés dès juin à entamer une nouvelle aventure. Entre-temps, la FAF, et lors de la réunion de son Bureau Fédéral, avait annoncé que le dépôt des candidatures allait commencer le 13 février dernier et que ça continuera jusqu'au 12 mars, mais jus- qu'au jour d'aujourd'hui aucune candidature n'a été déposée, il faut dire que tant que le prési- dent sortant

Mohamed Raouraoua ne s'est pas encore exprimé sur sa vraie intention, personne n'a osé faire le geste, mais

cela n'empêche pas quelques personnalités qui répondent favorablement aux critères de candidature à tâter le terrain et le préparer en prévision d'un éventuel retrait de Raouraoua. Ce vide ressenti au niveau de la gestion de l'instance fédérale pour le moment se répercute beaucoup plus sur l'EN et son plan de préparation pour les pro- chaines échéances, mais au même moment, et depuis le départ officiel de Leekens, des noms sont cités à droite et à gauche comme cibles de la sélection algérienne. Ces dernières 72h qui ont suivi l'éviction de Claudio Ranieri du staff tech- nique de Leicester City étaient suffisantes pour qu'il soit déjà lié à la sélection algérienne, son nom a été associé très rapide-

ment à la sélection. Il aurait été contacté, mais par qui ? Personne ne le sait, car dans la configuration actuelle et le climat d'incertitu- de qui règne au niveau de la FAF, on imagi- ne mal comment quelqu'un va s'aventurer à prendre attache avec des entraîneurs et leur promettre de négocier à moins que ça entre dans le cadre d'une campagne électorale pré- maturée, voire même d'une réélection pure et simple de l'actuel bureau.

Du Raouraoua dans la démarche ? Le site égyptien Elfagr.org a indiqué hier que l'actuel coach des Pharaons d'Egypte Hector Cuper aurait été sollicité par l'Algérie pour entraîner les Verts, le même site, qui précise que le Ghana et le

club turc de Galatasaray sont aussi en course, nous apprend aussi que l'Argentin a refusé l'offre et qu'il va continuer sa mission avec l'Egypte et ce malgré les quelques 60 000 dollars qu'il touche actuellement, loin du salaire que lui aurait proposé l'Algérie, mais le plus étrange, c'est que ces offres émanent de la fédération en cette période d'incertitude, qui est donc en train de contacter ces coachs ? Si rien d'officiel ne peut être entrepris pour le moment, certains sont unanimes pour dire que cela pourrait être l'œuvre de Mohamed Raouraoua, d'autant plus qu'on parle avec insistance ces derniers jours d'n revirement de situation, il devrait selon toute vraisemblance se présenter et briguer un autre mandat, une raison valable qui pousserait n'importe qui a entamer le mouvement dans les coulisses afin de garantir un plan qu'il actionnerait dès sa réélection le 20 mars prochain. Aujourd'hui sera élue la commission électorale lors de l'AGO de la FAF, et celle-ci entamera officiellement son travail dont l'étude des dossiers de candidature, on peut dire qu'elle va chômer pour quelques jours, car seule une annonce de Raouraoua va faire bouger les choses, si cette dernière intervient , ça pourrait expliquer ce mouvement dans les coulisses visant à préparer le prochain staff technique qui n'aura dès lors pas beaucoup de temps pour préparer le stage de juin et la rencontre face au Togo.

S. M. A.

qui n'aura dès lors pas beaucoup de temps pour préparer le stage de juin et la
www.competition.dz Lundi 27 février 2017 4 LE MATCH J-5 DE LA SAISON LES HOMMES DU
www.competition.dz
Lundi 27 février 2017
4 LE MATCH
J-5
DE LA SAISON
LES HOMMES
DU DERBY
PAR ISLAM Z.
Cette semaine, Alger va vibrer au rythme
du grand derby de la capitale entre les
deux voisins et éternels rivaux l'USMA et le
MCA. L'occasion de mettre la lumière sur
les joueurs qui seront amenés à jouer un
rôle prépondérant pour la victoire de part
et d'autre. En effet, après le déroulement
de la 21 e journée de championnat,
Mouloudéens et Usmistes sont logés à la
même place au classement général du
championnat. En effet, les deux équipes se
partagent la 3 e place avec 34 points.
Ce qui fait que la rencontre de samedi sera
déterminante pour les deux formations qui
aspirent à prendre les trois points mis en
jeu au cours de ce match. Si jamais l'USMA
gagnait, elle mettrait quasiment le MCA
hors course. Idem pour le Doyen en cas de
victoire qui éjectera son voisin. Tout ceci a
le mérite de pimenter encore un peu plus
la partie et fera en sorte de donner un
beau spectacle. Toutefois, un derby a tou-
jours ses hommes. Lors du match aller,
c'était Zahir Zerdab qui avait fait plier la
formation usmiste au prix d'un beau dou-
blé dans un derby à huis clos. Cependant,
les choses ont changé et les données de la
rencontre également. Gros plan sur les
hommes de l'empoignade de samedi.
Zemmamouche
Le MCA a également ses cartouches
LE VENT EN POUPE
Le dernier rempart des Rouge et Noir a parfaitement entamé la
phase retour du championnat en enchaînant les prestations de tout
premier ordre. Décisif comme c'était le cas avant-hier face à Médéa,
l'ancien international est au sommet de sa forme et compte bien
rééditer la même performance face au Mouloudia. Paul Put pourra
compter sur son expérience et sur son savoir-faire pour protéger la
cage usmiste.
Si l'USMA peut se reposer sur les 5 joueurs cités, du côté du Mouloudia, on n'a pas encore baissé les bras,
bien au contraire. Les gars de Bab El-Oued espèrent bien se relancer face à leurs voisins et quoi de mieux
qu'une victoire pour oublier la désillusion de l'ESS. Mouassa pourra également compter sur ses armes.
Chaouchi
UNE REVANCHE À PRENDRE
Benguit
c'est le fait que Kacem sera de retour pour cette rencontre
très importante. Il va apporter cette stabilité à l'entrejeu et
faire le nécessaire pour faire ce que n'ont pu faire Karaoui
et Chita face à l'ESS. Un retour qui tombe à point nommé car
qu'on le veuille ou non, Kacem a prouvé qu'il restait un
joueur majeur de Kamel Mouassa, notamment dans les
matchs importants.
DE RETOUR AU PREMIER PLAN
Le dernier rempart du Mouloudia est régulier et constant
depuis son retour à la compétition. D'ailleurs, si le MCA a
l'une des meilleures défenses du championnat, il a une
grande part de responsabilité dedans. Chaouchi de part son
expérience aura un rôle prépondérant à jouer et devra faire
le nécessaire pour aider son équipe et décourager les atta-
quants de l'USMA. Un leader sur le terrain comme il l'a tou-
jours été. De plus, il tentera de prendre sa revanche après
le match de coupe d'Algérie de 2013 face à Benmoussa et
cette même équipe usmiste.
Mansouri
Après avoir vécu une période compliquée suite à ce qui
s'est passé à Constantine, le jeune produit du PAC a
refait surface et de manière brillante. D'ailleurs,
depuis cet incident, le joueur a retrouvé toute sa
forme et a été étincelant face au CRB. Face à l'OM, il a
encore une fois brillé au cours de cette rencontre et
fait le boulot comme il fallait. Une présence technique
mais aussi physique qui fera beaucoup de bien aux Rouge et
Noir.
LE ROBBEN MOULOUDÉEN
Hachoud
L'ARTIFICIER DANS LE DOUTE
Dans l'entretien qu'il nous a accordé hier, le diamant brut du
MCA faisait savoir que le match était très
important. Lui aussi sera très important au
cours de cette partie puisqu'il est appelé à
faire la différence comme il a pu le faire au
cours de la rencontre face à l'ESS avec un but
de toute beauté à la Arjen Robben. Avec sa
technique et sa facilité dans le jeu, il sera le dynamiteur
côté mouloudéen pour déstabiliser les défenseurs usmistes.
Bourenane
L'INVITÉ SURPRISE
Diminué face à l'ESS, le capitaine mouloudéen
était décevant vendredi dernier. Pour le derby
de jeudi, il aura lui aussi un grand rôle à jouer.
Toutefois, il devra d'abord être fixé sur sa par-
ticipation pour ce match puisque certaines
informations laissent à croire que l'arbitre l'a
mentionné dans son rapport. S'il est présent, il
devra alors tout mettre en œuvre pour retrouver son effica-
cité et aider son équipe à aller chercher la victoire.
Seguer
Arrivé durant le mercato hivernal, Faouzi Bourenane a
parfaitement saisi sa chance et s'est offert des ren-
trées très convaincantes durant les derniers matchs.
D'abord face au CRB où il a fait ce qu'on lui a demandé. Avant-hier, il
a encore une fois fait une très belle rentrée et a notamment délivré
une passe décisive à Andria. Juste dans son jeu, technicien et doté
d'une bonne culture tactique, le joueur pourrait être une bonne solu-
tion pour le technicien belge de la formation de Soustara.
IL CONNAÎT BIEN
LA MAISON ADVERSE
Kacem
LE STABILISATEUR
Andria
L'une des choses qui ont manqué au
Mouloudia durant le dernier match, c'est un
stabilisateur. La bonne nouvelle pour Mouassa,
Il est l'un des hommes en forme du Mouloudia
depuis l'entame de la phase retour. Mohamed
Seguer sera aussi une pièce importante sur laquel-
le pourra compter Mouassa pour le derby. Avec sa grande
expérience, il pourra faire la différence. De plus, ce sera un
match spécial pour lui du moment qu'il affrontera son
ancienne équipe et sera certainement motivé à l'idée de
sortir un gros match.
L'HOMME-CLÉ
Un banc garni pour Mouassa
L'attaquant usmiste a le vent en poupe ces derniers
temps. Sortant d'une prestation de grande qualité face
au Chabab avec une passe décisive, il a fait encore
mieux à Médéa en inscrivant le but du break pour son équipe d'une
tête rageuse. Son retour en forme tombe au bon moment et booste
l'attaque du champion en titre. Une cartouche de plus pour Paul Put à
mettre à profit durant le derby.
Des cartes gagnantes
à déterminer pour Put
Meziane
SUR SA LANCÉE
Le jeune international militaire surfe lui aussi sur la
vague de confiance depuis quelques matchs. Installé
en tant que titulaire par son entraîneur, il démontre
qu'il a l'étoffe pour mener le volet offensif usmiste.
Buteur face au CRB et auteur d'une belle prestation
face à l'OM, il sera lui aussi d'un grand apport pour les
Rouge et Noir durant le derby de la capitale de ce jeudi face au MCA.
Le premier responsable de la barre technique des Rouge et
Noir Paul Put devra donc faire des choix forts surtout que
pour ses changements, il doit encore détermi-
ner ses cartes. En effet, le technicien algé-
rois doit d'abord attendre des nouvelles de
l'infirmerie pour être fixé et on parle
notamment de Benkablia et Koudri qui
demeurent toujours incertain et dont la par-
ticipation au derby n'est pas acquise. Tout
reste à faire pour l'ancien sélectionneur du
Burkina Faso à l'approche de la rencontre
concernant ses cartes gagnantes car il
semble bien qu'il n'ait pas toutes les
cartes en main et malgré la présence
de joueurs comme Darfalou, le
staff technique algérois n'a pas
encore tranché par rapport à ses
cartes durant la rencontre.
Si Paul Put demeure dans une forme d'incertitude par rapport
à ses cartes gagnantes, on ne peut pas dire que Mouassa a le
même problème. En effet, le coach mouloudéen dispose d'un
banc bien garni et de qualité. Par rapport à son homologue, il
aura l'embarras du choix. Nekkache, Djemaouni,
Gourmi et même Aouedj peuvent être des cartes
que pourra injecter le coach des Vert et Rouge
pour la rencontre afin de faire avancer les choses
et d'essayer de prendre à défaut son adversaire.
C'est dire que question banc de touche, Mouassa
pourra faire ce qu'il faut pour choisir les
meilleurs joueurs et tenter de prendre les
joueurs de l'USMA à défaut pour aller cher-
cher les trois points de la victoire. Les
ingrédients de cette partie sont mainte-
nant connus et ça commence déjà à chauf-
fer par rapport au rendez-vous de jeudi. Il
ne reste plus aux 22 acteurs que de faire
le nécessaire pour offrir un spectacle
digne du grand derby de la capitale.
I. Z.
www.competition.dz Lundi 27 février 2017 LE MATCH 5 J-5 DE LA SAISON
www.competition.dz
Lundi 27 février 2017
LE MATCH
5
J-5
DE LA SAISON

4 joueurs out, 2 incertains

Les absences inquiètent Put

PAR ANIS S.

Après avoir traversé une mauvaise passe en championnat, la formation usmiste a enfin repris des couleurs après avoir réalisé l’exploit à Médéa en allant s’imposer brillamment face à la formation locale de l’OM sur le score sans appel de trois buts à un. En arrachant sept points lors des trois derniers matchs, la bande à Paul Put a relancé la course pour la conquête au titre puisqu’elle est actuellement à quatre longueurs seulement de l’actuel leader, l’ESS. Un écart que les coéquipiers de Benmoussa sont capables de rattra- per s’ils savent gérer les prochains matchs du championnat (L’USMA accuse un match retard face au RCR, ndlr). Désormais, les Rouge et Noir de l’USMA doivent mettre leurs der- niers succès aux oubliettes et se concentrer sur leur prochaine sortie en championnat, à savoir le grand derby algérois qui les opposera au MCA. Un match qui constitue un cachet particulier pour les deux équipes vu la grande rivalité qui existe entre elles. Pour cet impor- tant rendez-vous, la formation de Soustara sera encore une fois amoindrie puisque pas moins de quatre joueurs n’y pendront pas part. En plus de Ziri Hammar et Kaddour Beldjilali, toujours conva- lescents, Réda Bellahcène n’est pas concerné par le derby en raison

d’une suspension après avoir écopé d’un carton rouge face à Médéa. S’ajoute à tout ce beau monde le défenseur Ayoub Abdellaoui qui devrait être écarté à la suite de son différend avec son entraîneur avant le départ à Médéa. Tout se décidera après son audition par le conseil de discipline du club. Pis encore, deux autres joueurs sont incertains. Il s’agit de Hamza Koudri et Mohamed Benkablia pour blessure et leur par- ticipation dépendra de leur rétablis- sement. Ce qui met l’entraîneur en chef Paul Put dans une situation embarrassante dans la mesure où ces nombreuses absences «de taille» risquent d’influer sur la pres- tation de l’équipe face au Mouloudia dans un match où les Usmistes n’au- ront absolument pas le droit de pas- ser à coté s’ils veulent poursuivent leur envol en championnat.

Tout pour récupérer Koudri

Contraint de faire l’impasse sur le dernier match face à l’O Médéa en raison d’une blessure aux adduc- teurs, Hamza Koudri est toujours incertain pour le derby face au MCA. Selon les informations qui nous sont parvenues, le joueur a de très fortes chances d’être rétabli avant jeudi. Ce qui est sûr, les membres du staff médical du club vont faire de leur mieux afin de le récupérer dans les prochaines heures. C’est un élément

récupérer dans les prochaines heures. C’est un élément expérimenté et l’équipe aura besoin de lui lors

expérimenté et l’équipe aura besoin de lui lors de l’important rendez- vous face au Mouloudia. Dans tous les cas de figure, il sera soumis à des soins intensifs tout en espérant qu’il sera apte pour la bataille de jeudi.

Benkablia fixé

aujourd’hui

Quant à Mohamed Benkablia, il a contracté une blessure aux adduc- teurs dix minutes seulement après le coup d’envoi du match face à l’O Médéa. Selon toujours notre source,

l’attaquant usmiste effectuera ce matin une IRM afin de connaître davantage la nature de sa blessure mais aussi pour qu’il soit fixé quant à sa participation pour le derby face au MCA. Il est vrai que l’ancien pen- sionnaire de la JSK est loin de son niveau habituel, mais il n’en demeu- re pas moins qu’il demeure une carte offensive sur laquelle Paul Put mise beaucoup. La preuve, il lui a toujours renouvelé sa confiance depuis l’entame de la phase retour.

Benkhemassa de retour

La bonne nouvelle pour Paul Put avant le grand derby face au MCA n’est autre que le retour de Mohamed Benkhemassa. Après avoir réintégré le groupe la fin de la semaine passée, le milieu de terrain usmiste est définitivement rétabli et est bien parti pour être retenu pour l’important rendez-vous de jeudi. Un retour qui soulage le technicien belge pour pallier à l’absence de Réda Bellahcène, suspendu.

A. S.

“ Marquer des buts dans un derby a un goût très particulier A. S.
Marquer
des buts
dans un
derby a un
goût très
particulier
A. S.

ANDRIA PÈTE LA FORME

«

Bourenane, la bonne affaire

Recruté lors du mercato hivernal, Faouzi Bourenane a été à l’oc- casion de la rencontre d’avant-hier ayant oppo- sé son équipe à l’O Médéa de faire sa deuxième apparition offi- cielle sous les couleurs de l’USMA. Incorporé à la 11’ à la place de Mohamed Benkablia, sorti pour blessure aux adducteurs, le milieu de terrain franco-algérien a encore une fois gagné des points en étant l’auteur d’une très belle presta- tion. Bien qu’il soit un milieu de terrain à voca- tion défensive, l’ex-pen- sionnaire du Dynamo Dresde a bien tenu son rôle comme meneur de jeu et a été derrière plusieurs occasions dangereuses de son équipe. La cerise sur le gâteau, c’est sa passe décisive millimétrée vers Andria Carolus, auteur du deuxième but de la victoire. Bourenane a donc une fois de plus montré ce dont il est capable mais surtout un élément qui a un énorme potentiel pour apporter le plus pour le milieu de terrain de la formation de Soustara lors de la deuxième moitié de l’actuel exercice. Il envoie un signal fort à son entraîneur qu’il pourra compter sur lui lors des prochains ren- dez-vous et le moins que l’on puisse dire, il relance la concur- rence avec les milieux de ter- rain. Mais ce qui est sûr, il doit continuer à travailler et fournir plus d’efforts pour prétendre à une place de titulaire quand on sait que l’USMA dispose d’un milieu de terrain royal avec la présence des Koudri, Benguit, Benkhemassa ou encore Bellahcène. A. S.

Maintenant, je veux marquer

FACE AU MOULOUDIA»

mauvaise passe en champion- nat, je crois que l’équipe com- mence à retrouver ses auto- matismes et cela nous motive davantage pour rester sur notre bonne lancée. De bon augure pour la suite du par- cours.

Désormais, vous devrez vous concentrer sur le grand derby algérois face au Mouloudia, n’est-ce pas ? C’est clair. On a déjà mis notre succès réalisé à Médéa aux oubliettes et on se concentre déjà sur le rendez- vous de jeudi vu sa très gran- de importance. On sait très bien qu’une victoire dans ce genre de matchs est très importante sur le plan psy- chologique et c’est ce qu’on tâchera de faire.

La victoire vous permettra de faire plus de pression sur le leader, ce sera un match à ne pas rater, qu’en pensez- vous ? Bien évidemment. Il est vrai qu’on s’attend à un match difficile face à un adversaire en quête de rachat, mais on fera de notre mieux pour enchaîner avec une nou- velle victoire et confirmer notre réveil. On ne veut pas aussi décevoir nos suppor- ters.

Parlons de vous, vous avez retrouvé votre forme lors des derniers matchs, quel est votre sentiment ?

Après une phase aller dif-

ficile, Andria Carolus com- mence à retrouver sa forme habituelle. Auteur d’une belle prestation face au CRB et buteur face à l’OM, l’interna- tional malgache sera sans nul doute l’un des grands atouts

de Paul Put face au MCA. Le coach mise beaucoup sur son attaquant pour secouer les filets mouloudéens jeudi et mener son équipe vers une nouvelle victoire en cham- pionnat.

Vous avez réalisé votre première victoire à l’extérieure cette saison, quel commentaire faites- vous ? On s’est déplacés à Médéa et on a réussi dans notre mis- sion. Je crois que notre victoi- re est amplement méritée vu la physionomie de la ren- contre. Franchement, telle- ment notre joie est grande qu’on ne peut pas l’exprimer. J’espère que ce succès en appellera d’autres.

En arrachant 7 points lors de vos 3 derniers matchs, vous avez relancé la course pour le titre du championnat, y croyez-vous toujours ? Oui, bien sûr. La saison est encore longue et on n’a jamais perdu l’espoir de remporter le titre du championnat. On jouera nos chances à fond pour conserver notre couron- ne conquise la saison derniè- re. Après avoir traversé une

Après une phase aller difficile, c’est très impor- tant pour moi de com- mencer à retrouver mon niveau habituel. C’est le fruit de mes efforts fournis lors de la préparation hiver- nale. Ce qui est sûr, je conti- nuerai à travailler plus aux entraînements afin que je sois beaucoup mieux lors des pro- chains matchs.

En retrouvant votre efficacité devant les bois, vous serez l’un des joueurs sur lesquels misera beaucoup votre entraîneur face au MCA… C’est très important de renouer avec les filets avant le grand derby face au MCA. Je rassure mon entraîneur qu’il pourra compter sur moi et si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas à secouer les filets du Mouloudia. Marquer des buts dans un derby a un goût très particulier.

Le fait de jouer à chaque match dans un poste différent, cela ne vous a pas perturbé ? Non, pas du tout. Je suis un joueur profes- sionnel et je joue là où mon entraîneur le veut. Le plus important est

d’être utile pour mon équipe et contribuer à ses bons résul-

tats.

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 6 LE MATCH J-5 DE LA SAISON
www.competition.dz
Lundi 27 février 2017
6 LE MATCH
J-5
DE LA SAISON
“

MOUASSA

LE TITRE EST

TOUJOURS EN JEU”

Si certains pensent que seuls les Sétifiens et les Usmistes jouent le titre, constatation faite par rapport aux résultats depuis le passage en mode pro, l'entraîneur en chef du MCA est bien décidé à tout faire, lui et ses poulains, pour défrayer la chronique.

PAR AMINA Z.

Serrar, par exemple, croit que les Usmistes ou les Sétifiens sont les seuls à pouvoir gagner le titre en se fiant aux dernières années. Car, depuis le passage en mode profes- sionnel et mis à part l'ASO qui a gagné le titre 2010-11, c'est soit l'Entente soit l'USMA qui est cham- pion. Mais, pour Mouassa : "Jusqu'à preuve du contraire, aucune équipe n'a encore gagné le titre de cham- pion. Certes, il y a les pronostics. Cependant, pour nous, on a, certes, perdu une bataille, mais pas la guerre. On fera tout pour réussir le pari et montrer à tout le monde que ce Mouloudia est capable de rivali- ser avec les ténors." Kamel Mouassa fidèle à son franc-parler ne met pas tout sur le dos de l'arbitrage, son équipe aussi a une part de respon- sabilité dans ce revers qu'il va falloir éviter dès la prochaine rencontre qui verra le Doyen affronter l'USMA au 5-Juillet.

«J'ai vu les séquences et il n'y avait pas penalty» Après le match contre l'ESS, Kamel Mouassa avait annoncé devant tout

le monde que le penalty n'était pas valable. Il le confirme en assurant :

"Quand, je suis rentré chez moi, j'ai pu voir des séquences du match et j'ai vu l'action du penalty. L'action du match entre le CAB et le NAHD, le penalty était plus évident. Je le dis et le redis, notre joueur n'a pas marché sur le pied du Sétifien. Il a percuté sur notre joueur, c'est tout." Il faut dire que ce penalty sifflé par Abid Charef a permis aux Sétifiens de revenir au score, mais aussi a été le tournant du match pour le Doyen qui a vu ses joueurs sortir du match.

«Face à l'ESS, on avait une défense amoindrie» Lors de ce rendez-vous raté contre l'ESS, ce n'est pas seulement l'arbi- trage qui a faussé les débats, les joueurs du MCA ont aussi une grande responsabilité dans ce revers. D'ailleurs, quand on évoque cela, le coach Mouassa déclare : "Face à l'ESS, on avait une défense amoindrie. Avec l'ab- sence d'Azzi, Boudebouda n'était pas à 100% de sa force et Hachoud souffrait du dos, sans oublier que l'axe était remanié, tout cela a pesé". Certes, le Doyen s'est pré-

senté avec une défense qui n'était pas au top, mais ce n'est pas seule- ment cela qui a fait que le Doyen perde contre l'Aigle noir.

«On a vu un MCA à 2 visages» D'ailleurs, à cet effet, l'entraîneur du MCA assure : "Avant chaque match, je parle avec mes joueurs pour les sensibiliser comme je l'ai fait avant l'ESS. J'ai insisté avec eux sur le fait de ne pas courir contre la montre ou après le but. Qu'il faut rester patient et profiter de chaque instant jusqu'à la fin du match. Face à l'ESS, on a vu un MCA à deux visages. En première mi- temps, bien en place, on a dominé les débats au point de ne pas lais- ser l'adversaire se créer des occa- sions. On a su marquer au bon moment. On a raté le 2e but par Bouguèche qui aurait été le KO. En seconde période, on revient sur le terrain et sincèrement, le penal- ty sifflé a scié les jambes de mes joueurs. Cela a beaucoup affecté l'équipe. On s'est précipité pour marquer. On a joué avec les nerfs à fleur de peau. Tout est parti de

travers. Et voila, on perd ce match qu'on voulait vraiment gagner." Peut-être que le poids de la cou- ronne est lourd à porter pour les Vert et Rouge. Du moins, c'est ce qui a été constaté. Aux Vert et Rouge de montrer le contraire à partir de la prochaine journée.

«L'USMA ! Une autre belle affiche» Ce samedi, le Doyen disputera le derby algérois contre le voisin usmiste. Un rendez-vous qui s'an- nonce des plus difficiles, mais si le Doyen veut croire encore et plus fort au titre, il faut bien le négo- cier. Mouassa le sait et pour lui :

"L'USMA ! Une autre belle affiche. Certes, on est déçu après le revers devant l'ESS. Mais, c'est le derby algérois, le match qu'il ne faut sur- tout pas louper. Ce qui est sûr, c'est que si l'équipe reste concen- trée et se montre au top de sa forme, le MCA peut rivaliser avec n'importe quelle autre équipe. Malgré la déception, on va reprendre le travail et faire le nécessaire pour remonter la pente."

A. Z.

Jouer au 5-Juillet ou à Bologhine ?

Les Vert et Rouge partagés

Mis a part la belle victoire décrochée contre l'équipe ghanéen- ne de Bechem United FC, le MCA trouve du mal à s'exprimer au 5- Juillet et surtout réussir les bons résultats qui lui permettront d'avan- cer dans sa course au titre. Et comme les fans du MCA ont exigé le retour à Bologhine, tous les joueurs ne sont pas d'accord, pour certains d'entre eux, il faudra conti- nuer au 5-Juillet. Et c'est lors d'une réunion prévue aujourd'hui à la reprise que les joueurs en discute- ront avec Omar Ghrib. En effet, après ses moult faux pas enregistrés au 5-Juillet, les supporters du Mouloudia d'Alger pensent que le retour à Omar Hamadi serait la meilleure chose à faire pour que le 12 e homme assure la grosse pression pour aider son équipe à prendre le dessus sur ses adversaires. Certains joueurs sont tout à fait d'accord, car pour eux, le retour du MCA à Bologhine réglera les soucis et

apportera plus de force et de chances à cette équipe mouloudéen- ne qui veut coûte que coûte retrou- ver le fauteuil. Par contre, cette idée ne fait pas l'unanimité, d'autres joueurs pensent que ce n'est pas le 5-Juillet qui est derrière ces faux pas, mais qu'il faudra passer à un autre niveau bien meilleur pour

gagner les matches. Cependant, rien n'est encore décidé. C'est aujour- d'hui, lors de la réunion entre Omar Ghrib et ses joueurs, que ça discute- ra ce point de vue et les deux par- ties décideront ensemble s'ils vont continuer à jouer au 5-Juillet ou à Omar Hamadi que le Doyen va attaquer la suite de son parcours

afin d'assurer le titre comme le sou- haitent les Mouloudéens. Ce qui est sûr, c'est une décision qu'il ne faut pas prendre à la légère, il faut vrai- ment peser le pour et contre avant de décider si ce sera Bologhine ou le 5-Juillet. On verra bien ce qu'il en sera de cette affaire après l'entrevue

A. Z.

Ghrib-joueurs.

de cette affaire après l'entrevue A. Z. Ghrib-joueurs. Reprise aujourd'hui Un travail psychologique est de

Reprise aujourd'hui

Un travail psychologique est de mise

Les équipiers de Mansouri reprendront les entraînements aujourd'hui. Les Vert et Rouge doivent oublier la défaite contre l'Entente au 5- Juillet pour s'imposer dans le derby algérois ce jeudi ; et pour cela, il faudra un grand travail psychologique. Après le revers concédé devant l'Entente de Sétif, les Vert et Rouge sont rentrés chez eux très abattus. Car, ils avaient la clé de la victoire entre les mains surtout après le but de Mansouri, mais ils n'ont pas su gérer cet acquis puisque l'ad- versaire est revenu et s'est même assuré une victoire. Le Doyen a perdu trois points et aussi des places au classement. Alors, tout le monde sait qu'il faut y remédier et très vite sera le mieux. Et comme il y a un derby explosif pour ce jeudi où l'erreur n'est pas acceptable, les Mouloudéens doivent être au top. Pour cela, un grand travail psychologique doit se faire pour que les Vert et Rouge oublient très vite la défaite contre l'ESS pour se concentrer seulement sur les Rouge et Noir pour les battre. En clair, le Doyen reprend le travail aujourd'hui pour préparer son derby de jeudi contre l'USMA au 5-Juillet et les Vert et Rouge doivent être au top du top, car une fragilité mentale peut jouer de mauvais tours et Mouassa et son staff le savent.

Mercredi, entraînement à Hadjout

Jouer sur une pelouse gazonnée et s'entraîner sur le tartan n'arrange plus les Mouloudéens qui ont montré ces derniers temps qu'ils étaient limites. Alors, le res- ponsable de la barre technique du MCA, Kamel Mouassa, a décidé de programmer une séance sur la pelouse de Hadjout afin de bien préparer le derby contre les Usmistes qui est prévu samedi à 17h45. A. Z.

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 LE MATCH 7 J-5 DE LA SAISON
www.competition.dz
Lundi 27 février 2017
LE MATCH
7
J-5
DE LA SAISON
Lundi 27 février 2017 LE MATCH 7 J-5 DE LA SAISON 5 buts encaissés en 4

5 buts encaissés en 4 matchs

LA DEFENSE

LE MAILLON FAIBLE DU MCA

Contrairement à la phase aller où la défense mouloudéenne était le maillon fort de l'équipe, le début de la phase retour est catastrophique pour ce compartiment puisque sur les 4 matchs joués, le MCA a encaissé 5 buts face à l'USMH (1), CAB (1), le NAHD (1) et l'ESS (2).

Le Mouloudia d'Alger collectionne les mauvais résultats en ce début de la phase retour et l'équipe a dégringolé au classement puisqu'elle occupe la 4e place. Les changements à cause des blessures ou les choix des joueurs ont été la cause de ces contre- performances. L'axe central de la défense a connu beaucoup de changements depuis la blessure de Demou qui était la tour de contrôle de l'équipe mouloudéenne. L'ancien Sétifien a laissé un grand vide dans l'axe central qui a commis beaucoup d'er- reurs, comme face à l'USMH

ou l'ESS. Ni la paire Azzi- Mebarakou, ni la paire Bouhenna-Azzi a pu s'impo- ser depuis l'absence de Demou. L'autre constat, c'est celui des deux arrières laté- raux qui sont passés à côté lors des premiers matchs de la phase retour. Certes, Abderahmane Hachoud, qui était décisif sur le plan offen- sif, n'a pas le même rende- ment lorsqu'il défend ; d'ailleurs, depuis qu'il est au Mouloudia, on lui reproche son mauvais rôle défensif. Pour ce qui est de Brahim Boudebouda, ce dernier n'a pas encore atteint son

meilleur niveau et l'absence de concurrents dans ces deux postes de couloir est l'une des causes du rendement de ces deux joueurs.

Mouassa songe au 4-4-2 L'entraîneur du Mouloudia d'Alger n'a pas beaucoup de choix, surtout dans le com- partiment défensif. Hachoud et Boudebouda n'ont pas de concurrent et Mouassa a reconnu que son effectif est déséquilibré, lors de l'entre- tien qu'il nous a accordé au Ghana. Une source nous a révélé que le coach moulou-

déen songe sérieusement à revoir sa stratégie de jeu pour les prochains matchs afin de donner plus d'équilibre aux trois compartiments et sur- tout son compartiment défen- sif pour mettre fin aux erreurs et aux buts encaissés dans chaque match. Le 4-3-3 n'a pas donné ses fruits 5- Juillet et le coach mouloudéen songe sérieusement à opter pour le 4-4-2 pour renforcer son milieu de terrain avec quatre joueurs, en l'occurren- ce Kacem, Karaoui, Chita et Mansouri qui aura un rôle offensif. Karaoui aura un rôle défensif, mais lorsque l'équi-

pe a le ballon, il montera d'un cran. Kamel Mouassa compte utiliser ce système de jeu lors des matchs d'application avant le grand derby et s'il donnera ses fruits, cette stra- tégie de jeu sera adoptée jeudi contre les Rouge et Noir de Soustara. Une chose est sûre, le MCA doit impérativement gagner ce jeudi contre l'USMA pour

garder ses chances intactes pour la course au titre et aussi aborder le match de coupe de la CAF contre les Congolais du FC Renaissance avec un

M. Z.

moral en acier.

FC Renaissance - MCA le 17 mars à 15h30

Alors que le match aller se jouera le 10 mars au stade du 5-Juillet à partir de 20h 45, le match retour, qui se jouera à Kinshasa, a été fixé par les respon- sables du club congo- lais au 17 mars à 15h 30 au stade des Martyrs de Kinshasa qui a une capacité d'ac- cueil de 80 000 suppor- ters.

Le stade

des Martyrs

en tartan

La pelouse de stade des Martyrs de Kinshasa est en pelouse synthé- tique, ce qui ne gênera pas les Mouloudéens qui sont habitués à jouer sur du tartan, et les meilleurs résultats de l'équipe ont été obtenus au stade de Bologhine.

Départ le 15, retour le 18 sur un vol spécial

Pour le match retour face à l'équipe du FC Renaissance, qui se jouera à Kinshasa, la direction du vieux club algérois a affrété un avion spécial pour se rendre à Kinshasa. Le départ aura lieu le 15 et le retour le 18 mars prochain.

Les arbitres

connus

Le trio arbitral choisi pour le match aller face au FC Renaissance est du Liberia. Il s'agit de MM. Issac TZ Montgomery, assisté par M. Abraham Boye Fahbulleh et M. Sekou Kanneh JR S. Quant au match retour, les arbitres sont M. Idris Mehammed Osman assisté par M. Michael Habte Berek et M. Michael Habte Berek. Le Doyen, qui veut aller très loin dans cette compétition, va tout faire pour s'imposer lors de ce second tour.

M. Z.
M. Z.

HACHOUD : «ON N'A PAS DROIT À L'ERREUR CE SAMEDI»

Le capitaine du Mouloudia d'Alger estime que son équipe n'a plus le choix, ce samedi, que de gagner face à l'USMA pour garder ses chances intactes pour la course au titre. Le natif d'El Attaf a reconnu que son équipe joue sous pression depuis le début de la phase retour, ce qui a influé négativement sur le rendement de l'équipe lors des quatre premiers matchs de cham- pionnat.

Le MCA jouera un match décisif, ce samedi, face à l'USMA après la défaite contre l'ESS…

Le match de l'ESS est du passé, on doit l'oublier et se concentrer sur le derby contre l'USMA. J'avoue que c'est un match capital pour nous si on veut garder nos chances pour décrocher le titre. Nous sommes obli- gés de gagner le match pour augmenter notre capital points. Donc, un seul mot d'ordre pour ce match, la victoire, rien que la victoire.

Mais comment expliquez-vous ces mauvais résultats depuis le début de la phase retour ?

Depuis le début de la phase retour, on joue sous pression, comme si on luttait pour notre maintien en L1. On veut tuer les matchs d'entrée, alors qu'un match dure 90

minutes. Si vous l'avez remarqué aussi, on domine nos adversaires, mais on n'arrive pas à concrétiser nos actions. Donc, ce sont les raisons de ces mauvais résultats.

Mais il y a aussi ce jeu long qui n'arrange pas vos affaires…

C'est vrai qu'on a très mal joué, surtout face à Sétif, alors qu'en était en supériorité numérique. On doit poser le ballon et éviter le jeu long qui ne sert à rien. On doit aussi se concentrer devant et rester vigilants der- rière. Comme face à l'ESS, on a encaissé un but bête, comme si on était menés au score. Un match dure 90 minutes et on a tout notre temps pour marquer.

Mais comment expliquez-vous la fébrilité de la défense qui était le maillon fort de l'équipe lors de la phase aller ?

Nous avons commis des erreurs, mais dans le football moderne, tout le monde doit défendre et tout le monde doit mar- quer. On ne peut pas dire que c'est la faute aux défenseurs. Chaque joueur doit jouer son rôle sur le terrain, car le football c'est un jeu collectif pas individuel.

Revenons au match contre l'USMA, une équipe qui revient en force. Comment voyez-vous ce match ?

C'est un derby qui est très difficile pour les deux équipes et celui qui garde- ra son sang froid et restera concentré jusqu'au coup de sifflet final, gagnera le match.

MCA-MOB

sera reporté

La direction du vieux club algérois a déci- dé de saisir la Ligue nationale pour repor- ter son match de la 23 e journée du cham- pionnat contre le MOB prévu le 6 mars prochain au stade de Bologhine. Omar Ghrib et Kamel Mouassa veulent préparer le match aller de la coupe de la CAF et avoir le temps nécessaire pour récu- pérer, surtout que ce samedi, l'équipe croise- ra le fer avec un autre concurrent pour la course au titre, à savoir les Rouge et Noir de Soustara.

On croit savoir que vous avez joué le match face à l'ESS blessé…

Oui, j'avais un problème au dos et j'ai failli déclarer forfait, mais comme l'équi- pe avait besoin de moi, j'étais obligé de jouer ce match et, Dieu merci, avec les soins intensifs du staff médical, je me sens mieux et je suis prêt à jouer le match contre l'USMA.

Tout le monde dit que Hachoud sera l'une des clefs de ce match…

Face à l'ESS, je n'ai pas eu de coups francs bien placés, j'espère que face à l'USMA, j'en bénéficierai pour au moins en mettre un ou deux dans les filets. En tout cas, peu importe qui marque, mais on doit gagner absolument pour renouer avec les victoires et aussi rester collés à l'ESS en attendant de jouer nos matchs en retard. Je demande à nos supporters de continuer à nous soutenir et Incha Allah on fera tout notre possible pour leur procurer de la joie et du plaisir, ce samedi.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 8 LIGUE 1 MOBILIS A J-4 du derby RAHMOUNI va axer

A J-4 du derby

RAHMOUNI

va axer sur le plan psychologique

Les joueurs craignent une mauvaise réaction des supporters

UNE REPRISE

sous haute sécurité

Le coach des Jaune et Vert qui n'a pas cessé de penser à trouver des
Le coach des Jaune et
Vert qui n'a pas cessé de
penser à trouver des solutions
sur le plan tactique, qui n'a
pas cessé de travailler sur le
volet technique, qui a même
fait effectuer des tests
physiques à ses joueurs a
compris à la fin de la
rencontre de samedi passé
que le mal se situe sur le plan
moral et nulle part ailleurs. A
quelques semaines seulement
du baisser de rideau du
championnat, le club phare
du Djurdjura est sérieusement
menacé par la relégation.
Rahmouni et Moussouni
doivent coûte que coûte
sauver l'équipe. Les deux
anciens joueurs des Canaris
du Djurdjura axeront
beaucoup plus leur travail
cette semaine sur le volet
mental, c'est-à-dire lors des
trois séances d'entraînement
qui précéderont le match
devant le MOB. "Je vais
travailler beaucoup sur ce
plan, je n'ai pas d'autres choix,
le facteur temps ne joue pas
en ma faveur, on doit trouver
des solutions, le plus tôt
possible serait le mieux", nous
dira Mourad Rahmouni à
l'issue de la rencontre qui a
opposé son équipe à la
formation du Sud du pays
samedi passé.
Il veut inculquer
la combativité et
la rage de vaincre
à ses joueurs
Selon le premier responsable du
staff technique de la formation
des Jaune et Vert, le niveau tech-
nique que ses joueurs ont
démontré samedi dernier n'est
pas rassurant, pour cette raison,
il veut miser lors des douze
matchs restants du championnat
sur la rage de vaincre et
sur la combativité. "Les
choses sont désormais
très claires pour nous,
on ne peut pas quand
même donner un fond
de jeu à l'équipe en
l'espace de
quelques jours
seulement, et
comme on est
sérieusement
menacés par
la relégation,
on doit trouver
des solutions, on
doit remplacer le
manque sur le
plan technique
par la combativi-
té et l'agressivi-
té, on doit mus-
A l'issue de la rencontre de samedi passé, Mourad Rahmouni a jugé utile d'accorder une
journée de repos aux coéquipiers du capitaine Rial afin qu'ils puissent faire le vide
autour d'eux et surtout pour oublier le semi-échec concédé à domicile contre la JSS.
PAR ABDELLAH HADDAD
cler notre jeu ",
estime l'ancien
joueur de la
JSK.
A. H.
Il s'est adressé à ses
poulains à la fin du match
«On doit coûte que
Ceci dit, les camarades de
Medjkane reprendront ce matin le
chemin des entraînements au
stade 1er-Novembre de Tizi
Ouzou. Mourad Rahmouni a
donné rendez-vous à ses capés
pour aujourd'hui à 10h. De leur
côté, les joueurs qui ont été cho-
qués par la réaction du public à la
fin de la partie de samedi passé
craignent une autre mauvaise réac-
tion de la part de leurs fans, surtout
que sur les réseaux sociaux, plu-
sieurs supporters ont posté des appels
à un regroupement devant le stade le
jour de la reprise des entraînements.
Et puis, cette saison, plusieurs
groupes de supporters se sont dépla-
cés au stade les jours des reprises des
entraînements pour s'expliquer avec
les joueurs. Ce n'est un secret pour
personne, la formation de la ville des
Genêts traverse une période très diffi-
cile, les supporters s'inquiètent
sérieusement concernant l'avenir de
leur club en Ligue 1 Mobilis et le cau-
chemar de la relégation angoisse les
fans de la JSK. Pour toutes ces raisons,
les fans des Jaune et Vert veulent
s'adresser de nouveau aux joueurs
alors que ces derniers craignent une
mauvaise réaction de leurs suppor-
ters, pour cette raison d'ailleurs la
direction du club devait faire hier
après-midi un signe aux responsables
de la sûreté de wilaya pour que les
agents du service d'ordre assurent le
bon déroulement de la séance de la
reprise des entraînements. Le moins
que l'on puisse dire est que les entraî-
nements de la JSK de cette semaine
vont se dérouler sous haute sécurité.
A. H.
coûte sauver le club»
Face aux Crabes, les Canaris joueront
le match de leur vie
CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
MATCHS
BUTS
CLUBS
Très déçu par le match nul
de son équipe de samedi passé,
un nul au goût de défaite,
Mourad Rahmouni a trouvé
quand même les mots justes
pour remonter le moral à ses
capés. "On doit coûte que coûte
sauver le club, on n'a pas gagné
aujourd'hui, la situation s'est
aggravée davantage mais il reste
encore plusieurs matchs avant
la fin du championnat,
autrement dit, la balle est dans
notre camp, on doit faire le
nécessaire pour assurer le
maintien de l'équipe en Ligue 1
Mobilis", déclarait d'emblée
l'entraîneur de la formation du
Djurdjura en direction de ses
joueurs.
match nul, au contraire, on doit
retrousser les manches et
redoubler les efforts. Comme je
vous ai déjà dit, il reste encore
plusieurs matchs avant la
clôture du championnat, on n'a
perdu une bataille et non pas la
guerre, à nous de sauver
l'équipe."
Pts
J.
G.
N.
P.
P.
C.
Diff.
L'opération sauvetage
commence à Béjaïa
1. ESS
38
20
11
05
04
27
16
+11
2. USMBA
36
21
11
03
07
26
20
+06
A neuf journées de la fin
du championnat, les
supporters de la JSK
prient pour que leur club
ne rétrograde pas en
Ligue 2 Mobilis.
et Vert ne doivent rater
aucune occasion pour
récolter de précieux points.
D'ailleurs, l'opération
sauvetage débutera ce
vendredi pour les Jaune et
Vert. Ces derniers seront
appelés à bien gérer leur
déplacement à Béjaïa.
Comme l'équipe du MOB a
déjà mis un pied en Ligue
2 Mobilis et comme le
match se déroulera aussi à
huis clos, les Asselah et
consorts auront devant eux
une très bonne occasion
pour revenir au bercail
avec une belle victoire,
avec la victoire de l'espoir,
par malheur et en cas de
défaite, les poulains de
Rahmouni minimiseront
davantage leurs chances
concernant le maintien. En
résumé, l'opération
sauvetage débutera
vendredi pour les hommes
de Mohand-Chérif
Hannachi, ces derniers,
s'ils veulent vraiment
sauver le club, doivent
gagner à Béjaïa, surtout
que tous les facteurs seront
en leur faveur vendredi
après-midi au stade de
l'Unité Maghrébine.
3. USMA
34
20
10
04
06
28
17
+11
4. MCA
34
19
10
04
05
20
14
+06
5. MCO
30
20
07
09
04
18
16
+02
«C'est clair, on doit se
bagarrer pour assurer
notre maintien»
6. NAHD
29
20
08
05
07
24
19
+05
Pour sensibiliser davantage les
camarades de Djerrar, l'ancien
entraîneur du MOB et du MCS
7. OM
29
20
08
05
07
24
24
00
Le match nul de
samedi passé, plutôt la
8. JSS
28
20
07
07
06
19
20
-01
a lâché cette phrase avant de
quitter le vestiaire et de rentrer
chez lui : "Je pense qu'on sera
appelés à se bagarrer pour
assurer la survie de l'équipe
parmi l'élite. Comme je vous ai
médiocre prestation des
coéquipiers de Rial a fait
vraiment peur aux
amoureux des Jaune et
Vert qui craignent
sérieusement une descente
aux enfers de leur équipe.
Toutefois, les camarades
d'Yettou pourraient sauver
l'équipe et sortir même la
tête de l'eau avant la
dernière journée du
9. USMH
27
21
06
09
06
12
16
-04
10. CRB
26
20
07
05
08
19
17
+02
11. CSC
21
21
05
06
10
22
25
-03
«On ne baisse pas
les bras, on a perdu une
bataille, pas la guerre»
Certes, Mourad Rahmouni n'a
pas trop parlé à ses poulains, ni
le lieu ni le moment n'étaient
opportuns, or, il n'a pas hésité à
glisser cette phrase : "On ne doit
pas baisser les bras après ce
tout le temps déclaré, on fera le
maximum pour sauver la JSK.
Dans chaque match, on va sortir
tout ce qu'on a dans le ventre,
chaque match sera une
rencontre de coupe pour nous,
12. CAB
21
20
05
06
09
16
23
-07
13. RCR
20
19
07
05
07
19
22
-03
14. DRBT
20
20
05
05
10
21
26
-05
il faut mettre tout ça dans vos
championnat surtout que
la formation de la ville des
Genêts compte trois
matchs en retard, la JSK
jouera au total douze
matchs avant le baisser de
rideau du championnat,
trente-six points seront en
jeu, en faisant le plein à
domicile et en récoltant le
maximum de points à
l'extérieur, les Canaris du
Djurdjura pourront assurer
leur maintien, or, les Jaune
15. JSK
18
18
03
09
06
10
15
-05
têtes."
A. H.
16. MOB
13
19
02
07
10
14
29
-15
CHERCHE
22 e JOURNÉE
23 e JOURNÉE
VENDEUR EN
FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT
MOB-JSK
MCA-MOB
JSS-USMBA
PHARMACIE
USMH-JSS
NAHD-OM
CAB-ESS
ESS-RCR
NAHD-MCO
OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CSC-CRB
USMBA-CRB
MCO-CAB
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com
RCR-CSC
DRBT-USMH
OM-DRBT
A. H.
USMA-MCA
JSK-USMA

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

JSK

9

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 JSK 9 Alors que les supporters sont montés au créneau pour

Alors que les supporters sont montés au créneau pour demander son départ après le semi-échec concédé devant la JS Saoura, le président Hannachi affirme qu'il est hors de question qu'il abandonne l'équipe en ce moment.

PAR KAMEL HASSANI

«Je ne lâcherai pas l'équipe alors que cette dernière se trouve à l'avant- dernière place du classement général. La JSK traverse une période très délicate et je ne l'abandonnerai jamais. Mon seul objectif est de la sauver, puis de la stabiliser et si un repreneur sérieux se présente après, il sera le bienvenu", a réaffirmé hier le président Hannachi que nous avons rencontré à l'occasion de l'assemblée générale ordinaire de la Ligue de football professionnel.

«J'ai toujours assumé mes responsabilités» Accusé par les supporters d'avoir mené l'équipe à la dérive, le président Hannachi se défend en déclarant qu'il n'a jamais fui ses responsabilités. "Je ne suis pas de ceux qui renoncent à leurs postes à la moindre tempête. J'ai toujours assumé mes responsabilités et je continuerai à le faire. La JSK se trouve dans une situation très délicate, mais je reste tout de même confiant pour son avenir."

«Ce n'est pas la première fois que les supporters m'insultent» Sur les insultes dont il a été victime pendant et après la rencontre face à la JS Saoura, le président Hannachi se montre imperturbable. "Ce n'est pas la première fois que les supporters m'insultent. A chaque fois qu'il y avait une crise de résultats, ils m'insultaient, mais ce n'est pas une raison pour que je lâche l'équipe. Tant que l'équipe a besoin de moi, je ne l'abandonnerai pas", tranche le président Hannachi.

«La JSK ne descendra pas» Si les supporters commencent à perdre espoir de voir leur équipe se maintenir en Ligue 1 Mobilis, le président Hannachi croit dur comme fer que la JSK assurera son maintien en Ligue 1 Mobilis. "C'est vrai que la situation dans laquelle se trouve l'équipe est inquiétante, mais elle ne descendra jamais. Il reste encore 12 matches à jouer et on fera le nécessaire pour sauver l'équipe de la relégation", promet encore une fois le président Hannachi.

«Notre milieu a failli face à la JSS»

Au moment où tout le monde s'accorde

à dire que tous les compartiments ont

failli face à la JSS, le président Hannachi rétorque qu'il n'y a que le milieu qui n'a pas bien marché. "Le

milieu a failli face à la JSS. On n'a pas été à la hauteur et c'est pour cela qu'on

a concédé un autre semi-échec face à la JSS", estime le président Hannachi.

«Le rendement de l'équipe était catastrophique» Si d'habitude le président Hannachi justifiait les échecs de son équipe par le mauvais arbitrage, il a reconnu que ses joueurs n'ont rien fait pour gagner leur match. "Le rendement de l'équipe était catastrophique, mais on ne doit pas pour autant accabler les joueurs. On est tous déçus par ce deuxième semi-échec

HANNACHI :

«Je ne lâcherai pas

l'équipe maintenant»

: «Je ne lâcherai pas l'équipe maintenant» « Mon seul objectif est de sauver la JSK,

«

Mon seul objectif est de sauver la JSK, puis la stabiliser et si un repreneur sérieux se présente après, il sera le bienvenu

domicile en championnat, mais on doit croire en notre équipe."

à

«On doit secouer les joueurs, pas les accabler» N'ayant pas d'autre alternative que de compter sur les joueurs actuels dont la plupart sont limités, le président Hannachi a pris indirectement leur défense. "C'est vrai que le rendement des joueurs n'a pas été à la hauteur, mais on ne doit pas les accabler. On doit néanmoins les secouer pour leur permettre de rectifier le tir dans les matches à venir."

«Dommage que le MOB et la JSK jouent le maintien» Sur le derby kabylo- kabyle prévu pour ce jeudi, le président Hannachi regrette que les deux clubs phares de la Kabylie luttent pour leur maintien en Ligue 1 Mobilis. "Dommage que le MOB et la JSK jouent leur survie en Ligue 1 Mobilis cette saison. J'aurais aimé voir ces deux clubs au haut du tableau, mais la réalité est là. Les gens du MOB sont nos frères, mais on fera tout pour revenir avec un bon résultat pour ne pas compromettre nos chances de maintien en Ligue 1 Mobilis."

«Le derby de cette saison est terrible» Vu que chacune des deux équipes

a

ne pas compromettre ses chances de maintien, le derby qui opposera ce

jeudi le MOB à la JSK est déterminant pour l'avenir des deux clubs en Ligue 1 Mobilis. "Le derby de cette saison est terrible, car les deux clubs de la région se trouvent dans le bas du tableau.

un besoin pressant de points pour

Il sera difficile, mais le fair-play

doit être au rendez-vous."

«Si on perd, ça sera une catastrophe» En raison de l'avant-dernière place qu'occupe son équipe après 18 matches, le président Hannachi pense que le faux pas est interdit désormais. "Si on perd face au MOB, ça sera une catastrophe. Le match est compliqué pour les deux équipes, mais on est condamnés à réussir un bon résultat", estime-t-il.

«Le huis clos est une arme à double tranchant» Même si le derby se déroulera à huis clos, le président Hananchi croit que son équipe éprouvera toutes les peines du monde pour revenir avec un bon résultat de son déplacement à Béjaïa. "Le huis clos est une arme à double tranchant. On s'attend à ce que notre match soit difficile, mais on est obligés de bien le négocier."

«C'est à Rahmouni et Moussouni de trouver les solutions» Suite à la piètre prestation de son équipe face à la JSS, le président Hannachi affirme que Rahmouni et Moussouni ont les qualités requises pour mener à bon port l'équipe. "J'ai confiance en Rahmouni et Moussouni. C'est à eux de trouver les solutions. Ils sont en train de faire du bon travail et je suis convaincu qu'ils vont sauver l'équipe."

«La coupe de la CAF, c'est au staff de faire tourner l'effectif» En raison de la position de relégable qu'occupe l'équipe après 18 matches, des voix commencent à s'élever pour demander à la direction de faire l'impasse sur la coupe de la CAF. Le président Hannachi que nous avons interrogé sur ce sujet a éludé la question en rejetant la balle sur Rahmouni et Moussouni. "C'est au staff technique de gérer son effectif en coupe de la CAF. Je ne m'immisce pas dans le volet technique. On est prêts pour les deux prochains matches du championnat face au MOB et l'USMA et pour la rencontre de la coupe de la CAF, c'est à Rahmouni et Moussouni de faire tourner l'effectif."

«Je peux subvenir aux besoins de l'équipe jusqu'à la fin de la saison» Tout en déclarant qu'il y a 8 places à pourvoir dans le conseil d'administration, le président Hannachi affirme qu'il a les moyens nécessaires pour subvenir aux besoins de l'équipe jusqu'à la fin de l'exercice actuel. "J'ai ouvert le capital, mais personne ne s'est manifesté pour le moment. Les portes du club sont ouvertes pour les investisseurs même si j'ai les moyens pour payer les joueurs et subvenir aux besoins de l'équipe jusqu'à la fin de la saison", révèle le président Hannachi.

«Huis clos face à l'USMA, je n'y crois pas» Interrogé s'il ne craint pas que le match face à l'USMA se déroule à huis clos après ce qui s'est passé face à la JSS, le président Hannachi se montre serein. "L'arbitre n'a mentionné dans son rapport que le jet de pierres. On écopera peut-être d'un avertissement, mais je ne crois pas que le match face à l'USMA se déroulera à huis clos." K. H.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017 MOB

10

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 MOB 10 BOUSSAÂDA VEUT secouer ses joueurs De notre correspondant BADIS

BOUSSAÂDA VEUT

secouer ses joueurs De notre correspondant BADIS BESSAÏ Le coach mobiste compte apparem- ment mettre
secouer ses joueurs
De notre correspondant
BADIS BESSAÏ
Le coach mobiste compte apparem-
ment mettre ses joueurs devant leurs respon-
sabilités suite à un rendement jugé très insuf-
fisant durant ces dernières rencontres sur-
tout lors du précédent déplacement à
Relizane où la majorité des joueurs sont pas-
sés à côté de la plaque. Il est vrai qu'il assu-
me tout en sa qualité de premier respon-
sable technique, mais cela ne va pas
l'empêcher de tirer les oreilles à cer-
tains éléments qui ont déçu durant la
rencontre précédente et les secouer
fort afin qu'ils se ressaisissent afin de
sauver ce qu'il en reste du MOB,
notamment lors de ce derby où
Boussaâda et son équipe souhaitent
sauver l'honneur en remportant le
derby kabyle. Le coach sait que sans une
prise de conscience et sans une réelle volon-
té de se surpasser, la situation risque de
devenir catastrophique, lui qui compte jouer
ses chances jusqu'au bout pour n'avoir
ensuite aucun regret.
Les supporters mettent
en garde : «Sauvez l'honneur,
remportez le derby»
Les fans mobistes bouleversés par la tournu-
re que prennent les choses au sein du club
phare de la Soummam tiennent à faire passer
leur message aux joueurs en leur demandant
de mouiller leur maillot et surtout éviter de
remuer le couteau dans la plaie, ce qui ne
pourra se produire
qu'en cas de faux pas.
Les fans souhaitent ainsi voir leur équipe
remporter le derby et s'adressent ainsi à la
bande à Boussaâda en leur disant : "Mouillez
votre maillot, sauvez l'honneur. Donnez-
vous à fond, nous voulons remporter ce
derby qui compte tant à nos yeux. Nous ne
voulons pas être une nouvelle fois déçus,
faites ce qu'il faut pour nous éviter cela." La
balle est à présent dans le camp de Khadir et
ses coéquipiers qui savent très bien que
mathématiquement leurs chances de main-
tien sont encore jouables et qu'il reste encore
11 rencontres à disputer autrement dit 33
points restent encore en jeu, ces derniers sont
ainsi appelés à passer à la vitesse supérieure
et jouer le tout pour le tout afin de rester
encore dans la course pour le maintien et de
pouvoir encore aspirer à un éventuel main-
tien de la dernière minute. B. B.

Lakhdari s'est entraîné en solo

Le défenseur du MOB qui a repris hier la course après une période de convalescence poursuit toujours son programme spécifique. Lakhdari a bien travaillé hier avec le préparateur physique.

Il réintégrera

le groupe

aujourd'hui

Sauf surprise de dernière minute, l'axial des Crabes reprendra les entraînements avec le groupe aujourd'hui, Lakhdari devrait même être prêt pour le derby kabyle face à la JS Kabylie.

Benali suspendu pour la prochaine rencontre

L'arrière gauche des Vert et Noir, Salim Benali, a fait l'objet d'une contestation de décision de l'arbitre lors de la dernière rencontre face au RC Relizane, ce qu'il lui a valu d'être suspendu pour la prochaine rencontre des Crabes, Benali ratera ainsi le derby de vendredi prochain.

Yaya sera bel et bien de la partie vendredi

Annoncé précédemment suspendu pour cause de cumul de cartons, il s'est avéré que Faouzi Yaya ne sera en effet pas suspendu et prendra bel et bien place lors du choc de vendredi face à la JS Kabylie.

bien place lors du choc de vendredi face à la JS Kabylie. La réunion entre les

La

réunion

entre les

employés et

le président

reportée

La réunion fixée précédemment entre les salariés et le président Farid Hassissen afin de régler la question des rémunérations non perçues des travailleurs du club a donc finalement été reportée à une date ultérieure à cause de la non-disponibilité du Hassissen, le boss mouloudéen a dû faire un déplacement à Alger pour régler quelques affaires du club béjaoui.

Athmani : «On est vraiment déçus»

L'attaquant mobiste, Yacine Athmani, pense que le dernier faux pas enregistré face au RCR n'était pas mérité, ceci en l'occurrence aux mauvaises décisions de l'arbitre de la rencontre, et estime que maintenant que le mal est fait et rien ne changera.

Un commentaire sur votre dernière défaite face au RC Relizane…

Je dirais que nous n'avons pas mérité un tel sort. On a bien joué surtout en deuxième période où on a vraiment dominé les débats. Le penalty injustement accordé été le tournant du match et c'était malheureusement en faveur du RCR, sans oublié que l'ar- bitre nous a mis les bâtons dans les roues tout au long de la rencontre, son but c'était une manière de nous déconcentrer et nous faire sortir du match, mais maintenant que le mal est fait, qu'on en parle ou pas rien ne changera.

Vous avez été aligné en seconde mi-temps face au RCR, comment trouvez-vous votre rendement ?

J'ai essayé d'apporter le plus attendu de moi. J'ai fait de mon mieux pour que l'équipe réus- sisse à revenir au score, dom- mage, nos efforts n'ont pas fini par porter leurs fruits. Certes, on avait créé des occasions franches et nous avions la pos- sibilité de mettre un ou deux buts, malheureusement on ne

les a pas concrétisées.

quand on sait que c'est un derby et qu'il ne faut surtout pas décevoir. La JSK est aussi dans la même posture que nous en étant dans l'obligation de venir se battre à Béjaïa pour essayer de sauver sa peau. C'est une équipe à prendre très au sérieux. Nous allons tout faire pour sauver l'honneur en remportant ce derby, avec l'en- vie de gagner qui sera présente cette fois-ci je l'espère.

Désormais, comment voyez- vous la suite ?

C'est vrai qu'il est toujours très difficile de se remettre après un nombre aussi impor- tant de faux pas et quand on sait que la situation actuelle du club ne satisfait gère, mais je pense que mathématiquement rien n'est encore joué on a vu des équipe dans de bien plus pire posture que la nôtre qui ont réussi à se maintenir en fin de saison, mais cela ne se fera qu'avec de la volonté et l'esprit de combativité qu'on ne voit plus ces derniers jours dans nos rangs.

B. B.

Selon vous, ce revers n'est pas mérité…

Exactement, je pense que nous méritions mieux, mais le football est ainsi fait, des vic- toires, des nuls et aussi des défaites. Je pense aussi que la chance nous a fait faux bond, sinon on aurait pu non seule- ment nous en sortir indemnes mais aussi gagner cette ren- contre.

Cette situation devient un peu pénible, n'est-ce pas ?

Certes, perdre des points bêtement a toujours des effets négatifs sur l'équipe, à l'image des derniers faux pas concédés à Béjaïa où on a réussi à n'em- pocher que deux points sur les six mis en jeu, chose qui nous aurait beaucoup aidés à reve- nir dans la course surtout à reprendre confiance en nous afin de négocier les autres ren- contres plus sereinement.

Comment allez-vous préparer le derby face à la JSK ?

C'est un match très difficile qui nous attend jeudi surtout

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

USMH

11

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 USMH 11 Après deux journées de repos, les Jaune et Noir

Après deux journées de repos, les Jaune et Noir ont repris le chemin des entraînements hier matin en prévision de la préparation du match face au DRBT prévu le 4 mars prochain. Cependant, cette séance a été marquée par l’absence de l’entraîneur en chef, Boualem Charef, l’entraîneur des gardiens, Mhamed Haniched et aussi de pas moins de 5 joueurs titulaires.

Haniched et aussi de pas moins de 5 joueurs titulaires. Que d’absents à la reprise C’est

Que d’absents à la reprise

C’est la débandade à El-Harrach !

PAR MASSINISSA HACHOUR

Mellel, Chenoufi, Dehar, Boulekhoua et Fekih étaient tous absents, et le staff technique a dû travailler avec un effectif amoindri. En dépit de ces deux jours, considé- rés suffisants pour la récupération des joueurs, lesquels devraient revenir pour entamer la prépara- tion de la suite du parcours, la reprise d’hier matin a été caractéri- sée par l’absence de plusieurs membres des différents staffs et les joueurs. Les dirigeants des Jaune et Noir qui continuent à bouder leur équipe doivent bouger et régulari- ser tous le monde pour éviter l’ins-

tallation de la débandade, pour ne pas dire qu’elle a pris déjà des ramifications.

Les joueurs en ont marre des promesses Même s’ils refusent qu’on cite leurs noms pour éviter des problèmes avec la direction du président Laïb, la majorité des joueurs sont préoc- cupés par leur situation financière, puisqu’ils n’ont eu jusque-là que des promesses qui n’ont pas été concrétisées par leur administra- tion. En effet, la crise financière qu’à vécue le club cette saison a beaucoup influé sur les résultats, et si par malheur l’USMH descend en Ligue 2 Mobilis, ce sera à cause de

ce problème. Comme la fin de sai- son approche à grands pas, l’admi- nistration doit bouger pour trouver des solutions, afin de motiver les joueurs et les membres du staff technique. Sans parler des salaires qui sont restés dans les limbes, même les primes des deux matchs face au MCA et la JSK n’ont pas été perçues. On se demande alors ce qu’on pourrait attendre d’un grou- pe démobilisé qu’on nourrit de pro- messes. Il est clair que pour assurer le maintien, il faut mettre les joueurs dans les meilleures condi- tions psychologiques en les payant, pour ensuite leur demander de fournir des efforts sur le terrain. M. H.

BOULEKHOUA

Bechouche et Abdelaziz ont dirigé la séance

Suite à l’absence de l’entraîneur en chef Boualem Charef, ce sont les deux entraîneurs adjoints, Hocine Abdelaziz et Nacer Bechouche qui ont assuré la séance de reprise. Des exercices légers ont été program- més par les deux collaborateurs de driver d’El-Harrach.

Charef était retenu par les examens à l’ISTS

Pour avoir la vraie raison de l’ab- sence de l’entraîneur en chef, Boualem Charef qui a manqué la reprise, nous avons pris attache avec l’un de ses proches. La voix officielle annonce donc que Charef, qui est maître-assistant à l’ISTS, était retenu par les examens. En tant que membre d’un jury d’admis- sion, il était dans l’obligation d’y assister. Sans entrer dans les détails, notre source nous a fait savoir que Charef était retenu à l’ISTS par des examens et qu’il reprendra le travail aujourd’hui pour préparer le prochain match qui s’an- nonce d’ores et déjà difficile face à la formation de Tadjenanet. M. H.

« Cette blessure est venue au mauvais moment»

Blessé au genou lors du match en championnat joué jeudi face au MCO, l’ar- rière gauche harrachi, Zineddine Boulekhoua sera indisponible pour pas moins d’une semaine. Par conséquent, il ratera le pro- chain de déplacement de son équipe à Tadjenanet, le match comptant pour la 22 e journée. Un rendez-vous qu’il ne voulait pourtant pas manquer.

Qu’en est-il de votre blessure au genou ?

Je ressens toujours des douleurs et j’ai passé ce matin des examens médi- caux pour connaître la natu- re de ma blessure et le médecin. Je souffre d’une blessure aux ischio-jambiers qui nécessite une semaine de repos avant de reprendre les entraînements en solo.

Cela veut dire que vous raterez le prochain face au DRBT ; on imagine que vous êtes déçu sachant

l’équipe a vraiment besoin de vos services durant cette situation difficile qu’elle traverse, n’est-ce pas ?

Absolument.

difficile qu’elle traverse, n’est-ce pas ? Absolument. un rendez-vous que je ne vou- lais pas rater,

un rendez-vous que je ne vou- lais pas rater, mais le des- tin en a voulu ainsi. Je prendrai mon mal en patience, en attendant mon retour lors du match suivant face à la JSS à domicile. Suite à cette crise qu’on traverse, l’équi- pe a besoin de tous ses joueurs pour bien préparer le reste du parcours et assurer le maintien au plus vite.

C’est

Après les trois résultats négatifs enregistrés, pensez-vous que votre équipe est capable de se racheter à Tadjenanet ?

Même si je suis certain de ne pas jouer cette rencontre, je compte sur mes coéqui- piers pour ramener un bon résultat de Tadjenanet. Leur

mission ne s’annonce guère aisée devant un adversaire qui aura besoin des trois points et effacer sa dernière défaite face au CRB, mais je suis sûr qu’ils se déplace- ront pour se racheter.

Revenons un peu à cette rencontre amicale face au MCO, ne pensez-vous pas qu’il y avait de la place pour la victoire ?

Effectivement, l’équipe a bien tourné au cours de cette rencontre que nous avons dominée de bout en

bout. Nous pouvions d’ailleurs l’emporter, si nous avions concrétisé les nombreuses occasions

qu’on

eues.

Malheureusement, on n’était pas efficaces devant les buts, ce qui nous a coûté de perdre encore une fois des points à domicile.

a

coûté de perdre encore une fois des points à domicile. a Justement, ce n’est pas la

Justement, ce n’est pas la première fois cette saison

que la ligne d’attaque n’arrive pas à matérialiser ses occasions en buts…

C’est vrai que nous nous créons énormément d’occa- sions, mais nous ne sommes pas arrivés à les matérialiser en buts. Nous possédons l’une des plus mauvaises attaques du championnat avec seulement 12 buts ins- crits en 21 matchs. A mon avis, on doit travailler davantage ce compartiment et multiplier des exercices devant les buts pour essayer de régler ce problème d’in- efficacité. M. H.

Boulekhoua en tenue de ville

Souffrant d’une blessure au genou, le défenseur d’Essefra, Zineddine Boulekhoua a effectué des examens médicaux hier matin. L’arrière gauche des Jaune et Noir s’est présen- té au stade avec une tenue de ville.

Les choses sérieuses commencent aujourd’hui

Après la séance de reprise qui était consacrée à la récupération, les choses sérieuses commen- cent aujourd’hui pour les Harrachis à l’occasion de la seconde séance prévue à 10h30 au stade de Mohammadia. En effet, misant énormément sur la prochaine confrontation face au DRBT, le staff technique comp- te tout faire pour assurer la meilleure préparation possible. En plus du volet physique, il axera son travail sur l’aspect psychologique.

Harrag pète un câble !

Le jeune milieu de terrain, Chamseddine Harrag, a écourté la séance d’entraînement effec- tuée hier-matin au stade du 1er- Novembre de Mohammadia. Etant déjà arrivé en retard, le meilleur joueur de l’USMH lors de la phase aller a pété un câble, après un tacle dangereux de l’un de ses coéquipiers, en quit- tant le terrain sous le regard des deux dirigeants, Nacer Bechouche et Hocine Abdelaziz. Le moins qu’on puisse dire est que l’international militaire n’a plus la tête à l’USMH et attend avec impatience la fin de la sai- son en cours pour trancher sur sa prochaine destination.

Dahar très affecté par les critiques

Le centre-avant de l’USMH, Marouane Dahar, semble très affecté par les critiques suite à ses nombreux ratages lors des trois derniers matchs joués par son équipe. Muet depuis la vic- toire remportée face à la JSK, l’ex-attaquant du CRB ne s’est pas présenté hier à la séance d’entraînement. Selon un membre du staff technique que nous avons joint hier au télé- phone, le joueur ne s’est pas blessé et il a avait un souci per- sonnel à régler. En baisse de forme depuis un moment, le joueur de 25 ans a subi l’objet de toutes les critiques des sup- porters qui lui reprochent les deux points perdus jeudi passé face à El-Hamri.

Match amical demain face à l’USMM Hadjout

L’USMH a prévu de disputer une rencontre amicale, demain le mardi face à la formation de l’USMM Hadjout, sur le terrain de ce dernier. Selon le coordina- teur des Jaune et Noir, le match est programmé à 11h face à cette équipe pensionnaire de Ligue 2 amateur. Boualem Charef et ses deux collabora- teurs vont profiter de cette empoignade pour corriger les lacunes de l’équipe et permettre aux remplaçants de gagner du temps de jeu en prévision du reste du parcours qui attend les camarades de Younès. M. H.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

12

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 12 À LA UNE Les bilans de la LFP adoptés hier
www.competition.dz Lundi 27 février 2017 12 À LA UNE Les bilans de la LFP adoptés hier

Les bilans de la LFP adoptés hier

KERBADJ CONFORTÉ dans son poste

La LFP a tenu hier son AG ordinaire au CTN de Sidi Moussa pour la présentation des bilans moral et financier de l'exercice 2016.

PAR KAMEL HASSANI

37 sur les 41 membres formant la composante de l'AG ont répondu pré- sents aux travaux de cette AG. Le prési- dent de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a ouvert les travaux en procédant à la désignation du bureau de session, comme le stipule la règlementation, pour suivre les travaux de l'AG. Ensuite, la parole a été donnée au vice-président de la LFP, Fawzi Guellil, pour présenter le bilan moral. L'expert FAF a mis en exergue les activités de la LFP durant l'exercice précédent. Il a cité, entre autres, le renforcement du contrôle anti- dopage, le projet des licences en ligne que la LFP compte mettre en pratique la saison prochaine et le suivi des dossiers médicaux à l'aide d'un logiciel. Il a éga- lement donné des chiffres sur la moyen- ne d'âge des joueurs de L1 et L2 Mobilis. Dans sa présentation, le vice-président de la LFP a révélé que le niveau des salaires des joueurs est élevé et par conséquent, les clubs doivent faire atten-

élevé et par conséquent, les clubs doivent faire atten- tion pour éviter que leur situation finan-

tion pour éviter que leur situation finan- cière ne s'aggrave. Avant de conclure, il

a révélé que la LFP a eu un excédent

financier positif de l'ordre de 126 993 317,54 dinars.

Par la suite, le commissaire aux comptes, M.Tria, est intervenu pour présenter le bilan financier et annoncer son retrait après 6 ans dans ce poste, comme le sti- pule la règlementation. Le président de

la LFP a repris la parole pour permettre

aux membres de l'AG de se prononcer sur les bilans moral et financier de l'exer-

cice 2016. La réponse était tellement évidente que personne dans la salle n'était surpris par l'adoption des bilans à l'unanimité. En adoptant les bilans de la LFP, l'AG a conforté, ainsi, le président de cette structure, Mahfoud Kerbadj dans son poste en attendant la suite des événe-

ments.

Kerbadj : «Les clubs

doivent réviser les salaires des joueurs»

A l'issue de l'AG ordinaire, le président

de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a remercié les membres de l'AG pour leur confian-

ce avant de s'adresser aux présidents de

L1 et L2 Mobilis pour leur demander de revoir à la baisse les salaires des joueurs en ces temps d'austérité, en indiquant

que si la situation continue à cette caden-

ce,

beaucoup de clubs vont être ruinés et

ne

seront plus capables d'assurer le strict

minimum pour subvenir aux besoins de leurs équipes respectives. "Il faut que les dirigeants de clubs fassent attention au futur, car s'ils continuent sur cette voie à

donner des salaires élevés aux joueurs,

ils vont se casser les dents et ne seront

plus capables d'assurer le minimum. Il faut que leurs dépenses soient bien étu- diées pour ne pas créer un déséquilibre financier", a averti le président de la LFP.

«On n'est pas obligés de tenir une AG extraordinaire» Par ailleurs, concernant la demande du MJS de tenir une AG extraordinaire pour la révision des statuts, le président de la LFP a précisé : "On n'est pas

concerné par cette note, celle-ci est desti- née aux fédérations sportives. On n'est pas obligé de tenir une AG extraordinai-

K. H.

re."

Khelouati sera honoré à titre posthume

A la fin de l'AG de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a révélé que l'ex- président de la Ligue, Rachid Khelouati, décédé récemment, sera honoré par l'ordre de mérite à titre posthume pour services rendus au football algérien.

Composante

du bureau

de session

Le bureau de session désigné pour suivre les travaux de l'AG était composé des représentants de l'ASMO, Oumamar, du MCEE, Annane et de l'OM, Nabi.

Sedddik nouveau commissaire aux comptes de la LFP

Karim Seddik a été désigné nouveau commissaire aux comptes de la LFP pour les 3 prochaines années au lieu et place de Tria. Il entamera sa mission la semaine prochaine. K. H.

de Tria. Il entamera sa mission la semaine prochaine. K. H. Leurs noms ont circulé pour

Leurs noms ont circulé pour la présidence de la FAF

Kerbadj et Laïb ne veulent pas se prononcer

Profitant de leur présence hier aux travaux l'AG de la LFP, nous nous sommes rapprochés de Mahfoud Kerbadj et Mohamed Laïb dont les noms ont circulé pour éventuellement se porter candidats pour la présidence de la FAF dans le cas où Mohamed Raouraoua se retire. Les

deux hommes nous ont donné la même réponse : "Comment voulez- vous qu'on se présente alors que Raouraoua ne s'est pas encore prononcé quant à son avenir à la FAF. Chaque chose en son temps. Pour l'instant, il n'y a rien."

K. H.

HANNACHI : «Je me suis réconcilié avec Hamar» HAMAR : «C'est faux, je ne me
HANNACHI :
«Je me suis
réconcilié
avec Hamar»
HAMAR : «C'est faux,
je ne me suis pas réconcilié
avec lui»
Le président Hannachi a
confié avant
l'assemblée générale de
la Ligue de football
professionnel qu'il s'est
réconcilié avec le
président de l'ESS
Hassan Hamar. "Tout est
rentré dans l'ordre avec
Hamar. On s'est
réconciliés et on a
décidé de tourner la
page", dira le président
Hannachi.
K. H.
Arrivé avec un peu de retard aux travaux de l'assemblée
générale ordinaire de la Ligue de football
professionnel, le président Hassan Hamar s'est montré
surpris par les déclarations du président Hannachi
dans lesquelles il a affirmé qu'il s'est réconcilié avec
lui. "C'est faux, je ne me suis pas réconcilié avec
Hannachi. Je ne l'ai pas rencontré et je n'ai pas parlé
avec lui au téléphone. Il n'y a pas eu de réconciliation
entre nous", a rétorqué Hamar.
«Il doit d'abord présenter
ses excuses au public sétifien»
Le président Hamar se dit prêt à se réconcilier avec le
président Hannachi pour peu que ce dernier présente ses
excuses aux supporters de l'ESS. Le président de la JSK
avait lancé une grave accusation vendredi
dernier en annonçant sur les ondes de la
Chaîne III que le président de l'ESS Hassan
Hamar doit expliquer à ses supporters
comment il a gagné la finale de la
Champions League africaine. Choqué par
cette déclaration, Hamar exige des
excuses de Hannachi pour se
réconcilier avec lui. "Hannachi doit
d'abord présenter ses excuses au
public sétifien avant qu'il ne parle
de réconciliation", a annoncé le
président de l'ESS.
K. H.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez Ouverture

AUTOMOBILE

13

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez Ouverture

Page coordonnée par Brahim Aziez

Ouverture aujourd'hui du 11 e Salon de l'après-vente Equip Auto Algérie

Formation

et sous-traitance

LA VIGNETTE AUTOMOBILE

REVIENT CETTE ANNÉE ENCORE

La vignette automobile revient cette année encore, et la période

d'acquittement pour l'exercice 2017 s'étalera du 1er au 31 mars. C'est du moins ce que l'on peut lire sur le site internet de la direction générale des impôts (DGI). Les tarifs restent les mêmes que ceux de l'exercice précédent. La vente de ces vignettes s'effectuera tous les jours de la semaine de 8h à 16h auprès des recettes des impôts, et même les samedis de ce même mois de mars, mais aussi au niveau des receveurs d'Algérie Poste, précise la DGI. Cette année encore, l'administration fiscale invite les automobilistes à s'assurer du tarif légal de leur vignette avant son acquisition, car toute vignette non conforme au tarif légal entraîne le retrait de la carte d'immatriculation qui ne sera restituée qu'après présentation d'une vignette conforme majorée de 100%. De même, les propriétaires de véhicules neufs acquis en 2017 demeurent concernés par l'achat de la vignette, la carte d'immatriculation provisoire (carte jaune) tient lieu de document servant à son acquisition dans un délai d'un mois à compter de la mise en circulation du véhicule sur le territoire national. Le défaut d'apposition de la vignette sur le pare-brise du véhicule donne lieu à l'application d'une amende fiscale égale à 50% du montant de la vignette, rappelle encore la même source. Le prix de la vignette varie en fonction de la puissance de motorisation du véhicule et de son ancienneté. Une fourchette de 500 à 3 000 DA, selon l'âge et la cylindrée, est imposée sur les véhicules ayant plus de 10 ans d'âge, contre 1 000

à

4 000 DA pour ceux dont l'âge

varie entre 6 et 10 ans et de 1 500

à

6 000 DA pour les 3 à 6 ans.

Les véhicules ayant moins de 3 ans sont imposés d'une vignette dont le prix oscille entre 2 000 et 10 000 DA. Pour rappel, la vignette automobile a été instaurée en Algérie depuis 1998 par une loi de finances complémentaire, et reconduite chaque année depuis. Une part de 20% de ses recettes est versée au Trésor public, alors que 80% vont au Fonds commun des collectivités locales, rappelle-t-on.

au Fonds commun des collectivités locales, rappelle-t-on. EN LIGNE DE MIRE L e pavillon central de

EN LIGNE DE MIRE

L e pavillon central de la Safex des Pins maritimes accueille, à partir

d'aujourd'hui, la 11e édition du Salon de l'après-vente Equip Auto Algérie. Ce salon "professionnel" qui se poursuivra jusqu'au 2 mars prochain s'est instauré comme une tradition incontournable dans la région, et même sur le continent. Pas moins de 360 exposants directs venus d'une vingtaine de pays y seront présents, alors que 10 000 visiteurs professionnels sont attendus. Matériels et équipements de garages, Pièces de rechange, lubrifiants, batteries, accessoires automobiles et tout ce qui gravite autour, réunira les professionnels du secteur 4 jours durant. Equipementiers, importateurs-

distributeurs, mais aussi des four- nisseurs locaux qui commencent

à émerger. On devrait les retrou-

ver dans diverses activités, qu'il s'agisse de câblages, de batteries, de ressorts hélicoïdaux et lames

ou autres. Et si le développement de la filiè- re automobile était au centre des débats en 2016, la formation pro- fessionnelle dans l'automobile et,

à un degré moindre la sous-trai-

tance, focaliseront l'attention au cours de cette 11e et présente édi- tion d'Equip Auto. Avec l'entrée en activité des unités de montage de Camions Mercedes-Benz à Rouiba et Hyundai à Batna, de fourgons et 4x4 (Classe G) Mercedes-Benz à Tiaret, de véhi- cules particuliers Renault à Oran (Tlelat) et Hyundai à Tiaret, la sous-traitance commence à bouger. Equip Auto Algérie marquera, certainement, cette année, un pas certain vers la transition tant vou- lue par les pouvoirs publics, celle de l'instauration d'un tissu indus- triel de la pièce de rechange. Pour Nabil-Bey Boumezrag, com- missaire du Salon et patron de Promo Salons Algérie, "cette forte participation témoigne de la place qu'occupe le Salon Equip Auto Algeria sur la scène internationa- le, globalement, et algérienne en particulier, sachant le poids du

et algérienne en particulier, sachant le poids du marché algérien sur le continent, et de rappeler

marché algérien sur le continent, et de rappeler qu'à l'orée des nou- velles mutations qui s'opèrent dans le pays avec, notamment, les projets industriels qui commen- cent à éclore dans le domaine automobile, l'intérêt pour l'Algérie et le Salon Equip Auto ne pouvait que prendre une autre

dimension. Des équipementiers de renom ont tenu à participer à l'édition 2017 d'Equip Auto Algeria. Des marques comme Bilstein Gmbh, Kyb, Wulf Gaertner Autoparts AG (Meyle), Mahle, Mann & Hummel, Honeywell Turbo, Naftal, Pstroser, Philips, Pirelli, Aeolus Tyres, Renault/Motrio, Renault Trucks, Sacania Algérie, Robert Bosch, Petrozer et Total Lubrifiants, pour ne citer que ceux-là, signent leur énième parti- cipation. Ce Salon qui se tient dans un double contexte particulier, celui d'une crise qui secoue le secteur de la distribution automobile, mais aussi d'une industrie (re)naissante de la pièce de rechange et du montage automo- bile, tente d'apporter des solu- tions aux mutations qui s'opèrent. Depuis sa 1re édition, Equip Auto s'est inscrit dans l'optique d'une professionnalisation du secteur

de l'après-vente, d'une organisa- tion de la distribution de la pièce de rechange de manière à lutter contre la contrefaçon, mais aussi de l'émergence d'une industrie locale de la pièce détachée. Un pari qui entend se concrétiser à travers la mise en contact de grands équipementiers interna- tionaux et les opérateurs natio- naux.

Les producteurs locaux entrent en scène Les fabricants locaux se manifes- teront un peu plus cette année. Qu'il s'agisse de batteries, et ils sont une bonne demi-douzaine d'opérateurs, de câbles (Africable), de ressorts hélicoï- daux, de pièces plastiques, de filtres et autres. Il y aura aussi le groupe Hesnaoui qui s'est lancé avec un partenaire turc dans la fabrication des pièces de rechan- ge. Ils côtoieront les grandes marques internationales, impor- tées et distribuées localement depuis des lustres. Ce n'est pas le grand rush, mais il s'agit d'une présence qui dénote de l'existence d'une petite activité industrielle, mais surtout des potentialités qui peuvent être exploitées tant le ter- rain reste vierge.

Les pneumatiques chinois en force Les pneumaticiens ne seront pas en reste. Cette année, leur nombre est tellement important que la moitié d'un pavillon leur a été réservé. Mais pour la précision, il s'agira beaucoup plus de marques chinoises, venues en très grand nombre conquérir de nouveaux marchés. Il y aura, certes, quelques traditionnels, à l'image de Pirelli et Aeolus, mais point de Michelin ni Bridgestone, encore moins Good Year qui vient d'agréer un second distributeur en Algérie. Et pourtant, ces marques jouissent d'une grande notoriété chez nous. Certes, elles ne font le plus gros des ventes, mais elles hissent le monde des pneuma- tiques vers le haut. Avec l'augmentation des taxes sur les pneus, une disposition intro- duite par la loi de finances 2016, les prix des enveloppes qui sont déjà soumises aux dépréciations du dinar ont vu leurs prix aug- menter sensiblement l'an dernier. Une aubaine pour les manufactu- riers low coast chinois qui voient dans le marché algérien un gros client. Un pays aux routes endom- magées et où les règles élémen- taires de la conduite saine sont occultées ne peut que consommer.

AMS-MB entame

la commercialisation

de l'Actros Made in Bladi

La SPA/AMS-MB, l'entité chargée de la distribution des véhicules utilitaires (Sprinter) et industriels (camions), les 4x4 (Classe G) et bus de la marque Mercedes-Benz produits localement par la SAFAV-MB et la SAPPL-MB vient d'entamer la commercialisation au grand

public de l'Actros Made In Bladi. Des placards publicitaires paraissant depuis quelques jours sur la presse nationale affichent le prix de 13 829 000 DA pour l'Actros 3341 S, un tracteur 6x4 animé par un moteur V6 de 408 Ch (à 1800 tr/mn). Ce bloc est couplé à une boîte de vitesses

automatique Powershift. L'Actros MIB reçoit un système de freinage Telligent qui dispose de l'ABS et l'ASR, de même qu'une cabine profonde mono-couchette avec climatisation. AMS-MB offre une garantie de 3 ans ou 250 000 km sur la chaîne cinématique de l'Actros Made In Bladi.

climatisation. AMS-MB offre une garantie de 3 ans ou 250 000 km sur la chaîne cinématique

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017 MCO

14

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 MCO 14 Le podium, peut-on y croire encore ? PAR M.

Le podium,

peut-on y croire

encore ?

PAR M. STITOU

A la faveur du précieux nul décro- ché jeudi dernier à El Harrach, le MCO repartira-t-il de plus belle suite à ce résultat positif ? Avec un match en retard contre le MCA, un de ses rivaux directs pour le podium, voire mieux (mathémati- quement les deux équipes ont des chances de finir champion) et l’ac- cueil de l’ESS, un autre concurrent direct, entre ces confrontations, le MCO recevra le CAB (ce vendredi)

et la JSK, deux équipes menacées de relégation, et effectuera un déplacement chez le NAHD, soit en cinq journées de championnat, le MCO recevra à quatre reprises au stade Ahmed-Zabana, soit un avan- tage certain, pour les coéquipiers de Hichem Cherif, qui peuvent durant les cinq prochaines jour- nées, recoller au peloton de tète. Libérés psychologiquement par la performance de jeudi passé, s’ils confirment ce vendredi, lors de la réception du CAB, ils vont se relan-

vendredi, lors de la réception du CAB, ils vont se relan- cer dans la course pour

cer dans la course pour le titre de champion. Certes, quand vous interrogez les joueurs et leurs entraineurs, ils répondent à l’unis- son que leur ambition est d’assu- rer le maintien, le plus tôt pos- sible. Avec 30 points dans son escarcelle, il suffit au MCO de rem- porter trois matches, pour se

mettre définitivement à l’abri.

Une fois, le maintien acquis…

Quand le MCO aura assuré son maintien définitivement, il se débarrassera de la pression, ainsi les rencontres, qu’il disputera après, seront moins stressantes

pour les joueurs et le staff tech- nique, un tel contexte favoriserait l’équipe qui évoluera plus décon- tractée, elle pourrait donc coiffer au poteau ses concurrents, toute- fois afin que ce rêve prenne forme, il faudra d’abord commencer par battre le CAB, ce vendredi.

M. S.

La direction

va recourir

aux services

d’un huissier

N’ayant guère apprécié les absences injustifiées de certains joueurs, notamment lors des premières séances de la semaine, la direction a sollicité les services d’un huissier de justice, qui devrait passer quotidiennement au stade, pour constater les absences. Cette mesure est prise, dans le but de préserver les intérêts du club, si après les joueurs en question saisiront la CRL (Chambre de résolutions des litiges), précisera un membre de la direction.

Un événement

qui réconcilie

la famille

mouloudéenne

Depuis vendredi, le président du MCO reçoit des marques de soutien de nombreuses personnes, suite au décès de sa fille, parmi celles-ci, on notera le soutien de certaines personnes, avec lesquelles Baba était en mauvais termes, mais par solidarité, avec le président qui traverse une dure épreuve, elles n’ont pas raté l’occasion de se déplacer à son domicile, pour lui manifester leur soutien, ce que Baba a certainement beaucoup apprécié.

AGUID

«

Quand Amir Aguid a signé en été au MCO, des voix avaient contesté son transfert, en considérant que cet élément est réputé pour son indiscipline. Des mois sont passés, depuis que ce défenseur qui évoluait au MOB, a rejoint les rangs du MCO, sans qu’il se soit distingué par un écart disciplinaire, certes parfois, quand l’entraîneur ne le convoquait pas, il ne dissimulait pas sa colère, une réaction normale pour un joueur qui veut tout le temps jouer, mais ce qui a touché son employeur c’est que lorsqu’il s’est blessé au genou, il est allé se soigner en Tunisie, à ses propres frais. Aguid a montré tout son professionnalisme, cela on se devrait de le signaler.

En apprenant la mort tragique de la fille du président, quelle était votre réaction ?

C’est une nouvelle qui nous a tous attristés, elle est partie à la fleur de l’âge, nous prions Dieu d’armer ses parents de patience, car c’est un coup terrible qui frappe cette famille.

Cet évènement malheureux a gâché votre joie, après le nul ramené d’El Harrach…

Au MCO, on forme une famille, quand un malheur touche l’un de ses membres, on en est tous affectés. Quant vous apprenez une nouvelle aussi triste et tragique, le football n’a aucune importance après !

Changeons de sujet, peut- on parler de déclic, après le résultat de jeudi ?

Amir qui a été écarté de l’équipe type, après la première défaite à Médéa, a fait sa réapparition jeudi où il a été aligné dans l’équipe de départ par son entraîneur.

Dans le championnat algérien, il est inutile de parler objectif»

Disons que l’équipe est passée par des périodes difficiles, il est tout à fait normal qu’on soit soulagé, après avoir réussi une telle performance. Il fallait mettre un terme à cette petite série de mauvais résultats, maintenant qu’on y est parvenu, on ne peut que voir avec plus de sérénité l’avenir.

Les Harrachis accusent l’arbitrage, d’avoir faussé le résultat du match, à votre avis, ont-ils raison ?

Ce n’est pas parce qu’on a obtenu le match nul, qu’on va dire que l’arbitre était correct mais en toute honnêteté, il a été impartial pendant cette rencontre, on ne peut que le féliciter d’ailleurs pour son courage, malgré le contexte de la rencontre. Pour revenir aux accusations des Harrachis, je pense qu’ils sont encore sous le choc de la défaite qu’ils avaient concédée face au NAHD, dans un match où effectivement l’arbitrage a été catastrophique, contrairement à celui de jeudi dernier, lequel, je le répète, était des plus corrects.

L’objectif de finir sur le podium devient désormais accessible, non ?

Le championnat algérien… est fou, après deux ou trois journées disputées, les équipes qui occupent le haut du tableau peuvent changer subitement d’objectifs, en jouant pour le maintien et vice-versa, pour celles du bas du tableau, qui revoient leurs ambitions à la hausse, à mon avis, parler objectif dès à présent, parait

M. S. “ On ne peut qu’envisager avec plus de sérénité l'avenir
M. S.
“ On ne peut
qu’envisager
avec plus de
sérénité l'avenir

un peu prématuré, on peut le faire par contre, quand le championnat entrera dans sa dernière ligne droite.

Cela dit, la victoire vendredi prochain, lorsque vous accueillerez le CAB est impérative…

Après avoir perdu des points à domicile (cinq au total !), on n’a plus droit à l’erreur à la maison, quel que soit l’adversaire, on ne jouera que pour la gagne. Un succès aura des

incidences sur le groupe, d’abord, on se réconciliera avec nos supporters, d’autre part, une victoire va nous redonner confiance.

Sur un plan personnel, on imagine votre soulagement de réapparaitre dans l’équipe type, après avoir été écarté lors des matches précédents…

Dans ma tête, même lorsque le coach ne me faisait pas appel, je me préparais pour jouer, je suis venu au MCO pour le servir et non pas, empocher de l’argent seulement !

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

CRB 15  BADOU ZAKI TIRE Hadj Mohamed évite les joueurs la sonnette d'alarme «Les
CRB
15
BADOU ZAKI TIRE
Hadj
Mohamed
évite les
joueurs
la sonnette d'alarme
«Les joueurs souffrent» «La direction doit régler les problèmes»
Le CRB souffre tellement de
l'intérieur que cela a poussé
Badou Zaki à tirer la sonnette
d'alarme lors de la conférence
de presse d'après-match.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Pour Badou Zaki, le CRB se dirigera
droit vers le mur si les problèmes internes ne
sont pas réglés rapidement. "Je suis persuadé
que le CRB restera en Ligue 1 Mobilis", a-t-il
déclaré en fin de rencontre, avant de pour-
suivre : "On ne peut exiger de nous d'être très
performants sur le terrain alors que les
joueurs souffrent. La direction doit absolu-
ment résoudre tous ces problèmes si on veut
vraiment que l'équipe continue à progresser."
Depuis l'arrivée de Hadj Mohamed les choses
ne tournent pas en rond. Et il faut dire que
suite aux déclarations fracassantes d'après-
match du coach, tout le monde est en état
d'alerte. On craint le pire et ce qu'on appré-
hende le plus est la possibilité que le techni-
cien marocain jette l'éponge, ce qui reste tout
de même peu envisageable, du moins sur le
très court terme. Depuis que le coach ait mis
l'accent sur les problèmes qui font souffrir son
groupe, plusieurs personnalités ayant le plus
souvent fait partie de l'entourage du Chabab
tentent de réagir dans l'unique but de pousser
le président Hadj Mohamed à faire preuve de
plus de rigueur dans la manière avec laquelle
il gère le club. Il n'a encore fait, pour le
moment, aucune désignation officielle concer-
nant l'équipe dirigeante qui devrait l'accom-
pagner dans sont travail. Tel que nous
l'avions mentionné dans notre édition de mer-
credi passé, il n'y a pas de direction et c'est
encore le cas. C'est ce qui expliquerait très
probablement le fait qu'on trouve de grandes
difficultés pour régler les salaires des joueurs.
Le coach dans tous ses états
L'entraîneur Badou Zaki a mis l'accent sur le
très mauvais état dans lequel se trouve le club.
Il n'a pas hésité dévoiler les problèmes dont
souffrent les joueurs depuis des mois qui sont,
selon lui, sont la raison principale qui ont fait
que le CRB joue mal lors des deux précé-
dentes rencontres. "On ne peut exiger des
joueurs de bien jouer, alors que leurs droits
sont négligés. Les promesses non tenues de la
direction les ont abattues et on doit vite régler
tout ça !" C'est ce qu'à déclaré le technicien
marocain qui qualifie cette situation de pro-
blèmes internes qui freinent ses joueurs. Il
faut dire que le coach est très en colère chose
qu'il n'a pu cacher avant et après le match
contre le DRBT.
Une victoire qui sauve
le club
N'était cette victoire tirée par cheveux face au
DRBT, le CRB aurait plongé dans une crise
dont il aurait du mal à se dégager. Fort heu-
reusement que Laâkroum et Feham étaient là.
Lors incorporation avait apporté un nouveau
souffre à leur groupe, même si ce dernier
trouvé beaucoup de mal pour dominer
son adversaire. Mais au bout du
compte le plus important a été fait.
Dans les arrêts de jeu, Laâkroum
dévie de son pied un corner de
Feham et le ballon tout la main d'un
défenseur adverse. Sans hésitation,
l'arbitre siffle un penalty que les
supporters et les joueurs ont célé-
bré avant même qu'il ne soit
transformé par Feham.
Cette précieuse victoire fait éloi-
gner le club d'un cran de la zone
de relégation et pourrait égale-
ment être considérée comme
un sursis pour les responsables
et toutes les personnalités qui
aiment le club qui doivent
réagir et vite avant qu'une
catastrophe ne se produise. De
surcroît, pour les joueurs, cette
victoire est une manière de for-
cer la main à Hadj Mohamed. S. B.
Contrairement
aux
précédentes
rencontres où
le président
Hadj Mohamed
était très
proche des
joueurs et très
impliqué dans
leur vie de
groupe, avant-
hier il était un
peu plus
distant. Au
coup de sifflet
final il ne s'est
pas rendu
directement
aux vestiaires
tel qu'il avait
l'habitude de le
faire et il était
parmi les
premiers à
quitter le
stade. Cela
dénote, sans
doute des
relations
tendues qui
règnent entre
les joueurs et
leurs
responsables.

Salhi et Boukacem paient leur manque de rigueur

Le changement qui a été fait face au DRBT qui concernait l'incorporation du troisième gardien de but, à savoir Kamel Soufi, avait beaucoup de signification. A travers cette décision, Badou Zaki qui est un ancien de gardien de but de renom envoie un signal très fort à Salhi et Boukacem qui depuis quelques semaines ménagent leurs efforts. Le Ballon d'Or africain de 1986 a voulu de cette manière secouer ses deux portiers et leur dire que nul n'est indispensable. D'ailleurs il s'est expliqué avant-hier en marge de la rencontre que ce changement est purement tactique et n'est nullement la conséquence d'une mésentente entre lui et les deux gardiens de buts en question. Il faut dire également que Badou Zaki suit de très le jeune Soufi qu'il entraîne d'ailleurs lui- même à plusieurs reprises. Le coach fait de son mieux pour qu'il apprenne de sa longue expérience. Le technicien marocain vient de saisir l'occasion pour le lancer.

Laâkroum veut reprendre sa place

Sidali Laâkroum est un des joueurs dont le mercato d'hiver a été complètement défavorable. L'arrivée de nouveaux joueurs jouant dans le même poste que lui a fait qu'il se voit changer de statu. Il est passé de titulaire indiscutable à un remplaçant qui attend avec impatience qu'on lui donne la chance pour faire valoir ses qualités. La manière avec laquelle il a joué lors de son entrée face au DRBT et surtout comment il a célébré le penalty qu'il a provoqué prouvent qu'il veut coûte que coûte reprendre sa place de titulaire. Il ne lâche pas prise surtout qu'il a le soutien des supporters du club qui ont clamé son nom à la seconde période et appelé Badou Zaki à l'incorporer. S. B.

des supporters du club qui ont clamé son nom à la seconde période et appelé Badou

Aribi : «Je peux mieux faire»

«La direction a promis de nous payer la semaine prochaine»

«La direction a promis de nous payer la semaine prochaine» Titularisé pour la première fois au

Titularisé pour la première fois au 20-Août-1955, Aribi a sorti un match correct.

Quel est votre sentiment après votre victoire arrachée face au DRBT dans les arrêts de jeu ?

On est très heureux, on n'a pas perdu espoir. Il a fallu attendre les arrêts de jeu pour marquer le but libérateur. On a empoché les trois points, c'est le plus important. Au CRB, nous jouons pour assurer notre maintient et non pour la forme.

Aussi, c'est votre première titularisation au 20-Août-

1955…

Oui, Dieu merci, j'ai attendu avec impatience cette chance… J'espère avoir été à la hauteur. Je n'ai pas marqué certes, mais le plus important était d'aider mon équipe

à remporter la victoire. Il vrai que j'aimerais jouer plus, comme tout le monde, mais je respecte le choix de mon coach.

Vous êtes donc satisfait de votre rendement…

Je ne suis pas satisfait à 100%, je sais que je peux mieux faire, beau- coup mieux. Vous savez, on a de très bons joueurs devant, ce n'est pas facile de gagner sa place, mais je ne me décourage pas, le coach fait jouer les meilleurs, je tâcherai d'en faire partie. Il ne faut pas oublier aussi que ça fait longtemps que je n'avais pas joué en tant que titulaire.

Le coach Zaki s'est énervé à la fin du match puisque l'administration a refusé de payer les joueurs…

Les joueurs de l'équipe ne sont pas en colère à cause de l'argent seulement. On n'en a parlé qu'une seule fois. La direction nous a pro-

mis de nous régulariser la semaine prochaine. Je peux vous assurer qu'on est concentrés sur le main- tien parmi l'élite, on fait confiance à nos dirigeants.

Le prochain match sera contre le CSC, avec quel état d'esprit vous l'aborderez ?

On va se préparer comme il faut et exploiter les moyens que nous avons pour gagner. Ce match est très important pour l'équipe, on doit améliorer notre classement et nous éloigner de la zone de reléga- tion.

Beaucoup d'équipes joueront pour le maintien. N'avez-vous pas peur de vous retrouver dans la difficulté ?

On n'a peur de rien. On a une équipe remarquable et brillante, nous espérons gagner tous nos matches au 20-Août-1955 et rame- ner un maximum de points de nos déplacements. A. G.

Naâmani ne sera pas suspendu

Une source officielle nous a affirmé que le défenseur Mohamed Naâmani ne risque pas de suspension en prévision de la prochaine rencontre. Après avoir bénéficié d'un nouvel avertissement avant-hier contre le DRBT, le joueur en cumule désormais trois et non pas quatre qui signifieraient une suspension systématique.

Heriat pourrait rater le CSC

Le milieu de terrain Heriat qui n'a pu terminer le match contre le DRBT en raison d'un coup qu'il a reçu à la cheville pourrait très probablement rater le prochain match. Avant-hier il a quitté le stade en boitant et n'était concerné par la reprise d'hier. Le joueur devait passer une échographie hier après-midi afin qu'il soit fixé sur la nature de sa blessure.

Reprise hier

L'équipe fanion du Chabab de Belouizdad a repris les entraînements hier. Cette séance a débuté à 10h et a eu lieu au centre d'entraînement du NAHD, à savoir Bensiam. Notons que les joueurs bénéficieront d'une journée de repos, aujourd'hui, avant de reprendre du service demain matin au stade du 20-Août et se préparer sérieusement à leur prochaine rencontre où ils affronteront à l'extérieur, le CSC.

Le coach est au Maroc

Pour ce qui est de la reprise d'hier, elle s'est faite sans Badou Zaki. Ce dernier s'est rendu au Maroc, samedi soir, afin de régler quelques affaires personnelles, notamment, pour renouveler son permis de travail. Il sera de retour à Alger, selon nos sources, ce mercredi. Donc la préparation du prochain match se prise en charge par ses deux adjoints, Bensmaïn et Ali Moussa.

Plus de peur que de mal pour Cherfaoui

Après avoir reçu un coup à la première mi-temps lors d'une offensive de son équipe, Tarek Cherfaoui a eu du mal pour se relever. Les supporters pensaient même que le coach allait le sortir. Finalement il a terminé le match normalement. Et pour ce qui de son état de santé, une source officielle nous a indiqué hier que le joueur en question n'a rien de grave mis à part de légères douleurs au niveau de sa cheville qui ne devraient pas remettre en question sa participation à la prochaine rencontre.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017 ESS

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 ESS 16

16

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 ESS 16

2 expulsions dans 2 matches consécutifs

Djabou : «Consolider notre acquis face au Rapid»

Le métronome ententiste s'est montré une nouvelle fois décisif en provoquant le penalty qui a permis à son équipe de revenir au score avant d'en ajouter un second et repartir à la maison avec le gain du match.

Madoui : «C'est dû à la pression et l'enjeu des matches»

En l'espace de 2 matches, l'équipe dirigée par Madoui a vu 2 de ses joueurs expulsés, soit le double de toute la phase aller où seul Bedrane a vu rouge lors de la 12 e journée face à la JSS à Béchar.

Pour lui, la victoire de son team ne souffre aucune contestation, estimant qu'ils étaient largement supérieurs à leur vis-à-vis moulou- déens, qu'ils ont dominés " même en jouant a dix ", a-t-il justifié.

" même en jouant a dix ", a-t-il justifié. essayer de gérer au mieux cette dernière

essayer de gérer au mieux cette dernière ligne droite de la saison en tentant d'engranger le maximum de point à domicile comme en déplace- ment. On fera tout pour aller jusqu'au bout.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Ironie du sort, les deux joueurs en question sont des attaquants alors que c'est généralement les défenseurs et les milieux de terrain qui rejoignaient les vestiaires avant leurs partenaires sur une décision pareille. En effet, après Amokrane contre l'USMBA où il avait été exclu puis sanctionné par la suite pour deux matches de suspension ferme, ce fut au tour de Haddouche de lui emboiter le pas en se faisant sortir par l'arbitre Abid Charef avant-hier lors du match MCA-ESS. Du coup, le coach Madoui et ses assistants vont se retrouver sans deux élé- ments importants de leur secteur offensif qui commence à sortir la tête de l'eau après un début de sai- son difficile. Interrogé à ce propos, le technicien ententiste a reconnu certes que l'absence de ses deux joueurs sera ressentie, cependant il affirme qu'il a d'autres solutions qu'il peut utiliser comme Bakir qui peut facilement pallier la défection de Haddouche ou encore Bougueroua qui n'attend qu'une chance pareille pour faire parler de lui. Mais la question la plus impor- tante c'est celle concernant les rai- sons qui ont poussé ses joueurs à réagir de la sorte en provoquant leur expulsion sur des fautes évi- dentes. A ce titre, le technicien n'est pas allé par quatre chemins pour nous donner les explica- tions.

par quatre chemins pour nous donner les explica- tions. «On va remédier à cette situation» "Cela

«On va remédier à cette situation» "Cela est dû en grande partie à la grosse pression qui a caractérisé cette phase importante de la saison. Il ne faut pas oublier que nous avons livré deux matches importants à grand enjeu. C'est normal que cela pro- voque une certaine pression sur les joueurs, le staff technique et les diri- geants. Et puis, mes joueurs n'ont pas commis de fautes graves. C'est des choses qui arrivent chaque week-end et partout dans le monde. D'ailleurs, en tant qu'entraîneurs on savait qu'on allait affronter des situations de ce genre. C'est la raison pour laquelle nous avons multiplié les rencontres avec eux afin de mieux les préparer mentale- ment et éviter ces erreurs", nous a-t-il savoir en outre. Cela dit, en revanche, tout le monde aura remarqué que le onze de l'Aigle noir affiche une superbe forme physique par rapport à la phase aller où les équipiers de Ziti éprou- vaient toutes les peines du monde à ter- miner un match.

Physiquement, les joueurs sont au top Tout comme au cours des premiers matches de la phase retour, les Ententistes ont été largement supé- rieurs à leurs vis-à-vis mouloudéen sur ce plan, notamment en seconde période à l'image de l'action qui a ramené le second but sétifien où on a vu Nadji et Tem Bang faire une che- vauchée à toute allure laissant leurs adversaires constater les dégâts. Des performances dont le grand mérite revient selon les joueurs et les obser- vateurs au préparateur physique Adel Laâbani qui est en train de faire un excellent travail avec à la clé une diminution sensible des joueurs bles- sés souffrant de problèmes muscu- laires. Ceci n'a pas échappé du reste aux coachs Madoui et Zorgane qui ont a plusieurs reprises tenu à mettre en valeur le colossal travail effectué par leur collègue sur ce plan. "Il fait du bon boulot et les performances des joueurs sont là pour prouver ce que je dis", a commenté d'ailleurs l'ancien milieu international. S. H.

Vendredi, vous allez accueillir une équipe qui lutte pour le maintien, à savoir le RCR. Comment se présente pour vous cette confrontation ?

C'est un match qu'on doit bien préparer. Comme vous l'avez sou- ligné, on va affronter un adversai- re qui est en train de jouer sa sur- vie en Ligue 1 Mobilis. C'est le genre de match où il faudra rester vigilant et concentré. Cela dit, on ne va pas se laisser faire. C'est une rencontre qu'on va jouer dans notre stade et devant nos suppor- ters. On fera le maximum pour que les trois points restent à Sétif et consolider notre acquis.

Vous avez obtenu une précieuse victoire vendredi face au MCA. Votre sentiment d'abord ?

Sincèrement, c'est un succès que nous avons amplement méri- té. Nous avons certes éprouvé quelques difficultés comme on s'attendait devant une bonne équipe du MCA. Cependant, dans l'ensemble du match, j'estime que nous n'avons pas volé les trois points de la victoire. Même à dix, on a continué à jouer et dominer les débats. C'est de toutes les manières, une victoire qui va nous booster et nous motiver pour aller encore de l'avant.

C'est-à-dire, aller chercher le titre de champion d'Algérie…

Pourquoi pas. Cela dit, il ne fau- dra pas crier victoire d'avance. Il reste encore d'autres matches et des points en jeu. La compétition va devenir de plus en plus com- pliquée et chaque point vaudra son pesant d'or. Nous allons

Encore une fois, tout le monde s'accorde à dire que vous avez de nouveau grandement contribué au succès de votre équipe…

Non. C'est la victoire de tous les joueurs, le staff technique, les diri- geants et nos supporters. On était bien décidés à frapper un grand coup. On l'a fait avec l'art et la manière. Nous avons prouvé que nous avons les atouts nécessaires pour battre n'importe quelle équi- pe. Il faudra persévérer et garder les pieds sur terre car le plus diffi- cile à mon sens est à venir. Me concernant, je pense avoir fait mon boulot. Je vais continuer à travailler très dur afin d'être tou- jours performant et aider mon équipe à obtenir les meilleurs résultats possibles. S. H.

Le coach avait beaucoup misé sur une victoire face à l'USMBA

C'était la «clé» pour la 1 re place

Il y a quelques jours, on écrivait dans ces mêmes colonnes que le match entre l'ESS et l'USMBA, qui s'est joué il y a deux semaines au stade du 8-Mai 1945 de Sétif, allait se jouer sur un air d'une petite finale avant la grande explication avec le MCA de vendredi. Finalement, cela s'est vérifié puisque la victoire obtenue contre les joueurs de CEO a permis aux Ententistes de garder seuls les commandes du classement de Ligue 1, au lendemain du second consécutif réalisé devant les Mouloudéens, vendredi. En effet, vainqueurs le même jour dans leur fief devant le CSC, les Bel-Abbésiens qui ont profité de la défaite du MCA sont revenus à deux points des partenaires de Hamza Aït Ouameur en se hissant à la deuxième place.

DRBT

Tadjenanet parmi les relégables

Battu par le CRB lors de la 21 e journée de L1 Mobilis, le DRBT, qui court toujours derrière les points, est désormais en difficulté au classement où à l'issue de cette rencontre, il se retrouve parmi les relégables.

De notre correspondant

AMAR T.

Les Tadjenanetis, souvent bre- douilles dans l'Algérois, ont laissé passer l'occasion de rentrer avec un nul à moins d'une minute du coup de sifflet final où le CRB, qui n'en deman- dait pas tant, a bénéficie d'un cadeau par une faute de main dans la surface de vérité, converti en but (90+4). L'entraîneur du DRBT a exprimé sa déception après cette défaite : "On n'a jamais été forts en attaque et je regret- te que mon équipe n'ait pu résister jus- qu'au bout pour être finalement péna- lisée par une faute de main à la fin du match."

L'équipe n'a pas osé Après la victoire contre le CSC, on pensait que les Tadjenanetis seraient motivés, mais le DRBT n'a pas trouvé de solutions face au Chabab. Le match n'a pas atteint son niveau coté bleu et blanc où son attaque, souvent mal- adroite, laisse passer des occasions d'approche aux buts en perdant la plupart du temps les balles à mi-chemin. La défense, en revanche, sûre de son jeu, s'est montrée héroïque devant les Belouizdadis qui cherchaient à desserrer l'était par de nombreuses actions offen- sives, mais infructueuses devant un rempart défensif vaillant et courageux, sauf cette faute de main dans la minute fatidique de la rencontre. A. T.

Guitoun : «On a des problèmes de cohésion»

Le capitaine et défenseur du DRBT est déçu par le résultat du dernier match qui aurait pu, selon lui, se terminer par un nul logique.

Le penalty sifflé au temps additionnel, comment le vivez- vous ?

Je suis déçu parce qu'il est venu au moment où on ne s'y attendait pas. Sur le coup, je me rends compte que la partie n'est pas encore finie avant le coup de sifflet final. La pelouse était glissante et le ballon aussi. Ça nous a échappé au dernier moment et créé une faute du côté de l'un de mes coéquipiers. Il n'y a rien à dire à

l'un de mes coéquipiers. Il n'y a rien à dire à part d'être déçu pour l'équipe

part d'être déçu pour l'équipe et les supporters.

C'était la douche froide ?

Oui, parce qu'on s'acheminait vers un nul au lieu d'une défaite dans la minute fatidique du temps additionnel qui a basculé le résul- tat. Ça fait partie du football et j'es- père que ce sera un enseignement pour les prochaines rencontres où il faudra rester vigilants jusqu'au bout.

Votre défense a joué un rôle important, est-ce une satisfaction ?

Dans l'ensemble, hormis cette faute de main, les attaquants adverses n'ont pas réussi à fran- chir notre compartiment où on les avait bien bloqués. Il fallait remporter ce genre de match, mais on n'a pas osé avec la même qualité devant.

Pourquoi la défense a été mise à rude épreuve ?

Ce sont nos problèmes de cohé- sion collective qui nous sortent du match. La volonté de jouer tous les ballons, on l'a, mais sur le plan de la relance, on fait toujours beaucoup de fautes en perdant facilement les balles avant d'at- teindre le périmètre adverse. En fait, c'est la conservation du bal- lon au niveau offensif qui nous fait défaut.

A. T.

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 NAHD 17
www.competition.dz
Lundi 27 février 2017
NAHD
17

Le décharger du poste de latéral droit est primordial

Laribi plus prolifique en sentinelle

Carton (presque) plein pour les jeunes ce week-end

Et alors que l'équipe fanion avait réalisé une belle opération en allant imposer le partage des points à son homologue du CAB sur le terrain du stade Sefouhi, les jeunes Nahdistes ont été bien prolifiques ce week-end, puisqu'on a vraiment frôlé le carton plein, n'était ce match nul enregistré par les U20 face au PAC au stade de Hydra sur le score d'un but partout. En effet, les réservistes sont allés s'imposer à Batna face au CAB sur le score de trois buts à deux, alors que les U18 ont réussi la performance du jour, en battant le PAC à Hydra sur le score d'un but à zéro. Quant aux U17 et les U15 ils se sont imposés à domicile au stade Zioui face au Mouloudia de Béjaïa, respectivement sur les scores de 3-1 pour les U17 et 1-0 pour les U15.

Le prix du billet pourrait être revu à la baisse

Alors que les supporters nahdistes se sont plaints depuis quelques semaines du prix du billet d'entrée au stade qui avait été revu à la hausse par la direction du club passant à 300 DA, les dirigeants du Nasria seraient prêts à faire un bon geste à l'adresse de leurs supporters, en revoyant le prix de l'accès au stade du 20-Août-55 à la baisse. On parle d'ailleurs d'un ticket qui sera vendu à raison de 200DA, chose qui ne fera que réjouir les fans du Nasria qui promettent d'envahir le stade du 20- Août-55 face à l'OM pour apporter leur soutien à leur équipe.

nahdiste n'est plus aussi perfor- mant qu'il ne l'était lors de la première phase du
nahdiste
n'est
plus
aussi perfor-
mant qu'il ne l'était lors de
la première phase du
championnat. Des perfor-
mances qui risquent bien
de lui être fatales, puisque si
le coach Michel décidait de
repositionner Laribi en
position de sentinelle, ça
sera tout bonnement et sim-
plement au dépend de
Billel Ouali, sachant que
Ouertani et El-Orfi se trou-
vent eux dans une très
belle forme, et ne seront
très certainement pas
inquiétés. M. A.

Titulaire indiscutable dans l'échiquier du coach Alain Michel depuis l'entame de la phase retour, Hocine Laribi est en train de briller de mille feux, enchaînant les très belles prestations l'une après l'autre.

PAR MOHAMED ADRAR

L'enfant de Sour El-Ghozlane

a pourtant été aligné à différents

postes, sans que cela affecte son rendement. Il n'en demeure pas moins que le n°25 nahdiste a été à chaque fois plus brillant et plus prolifique à chaque fois qu'il a évo- lué en position de sentinelle. Ces deux derniers matchs sont là pour le prouver, puisqu'il a à chaque fois évolué en première mi-temps en position de latéral droit, réussis- sant tant bien que mal à tenir son rôle convenablement, avant de passer au milieu de terrain, où il a redonné la stabilité à son équipe, de par son abattage et son activité incessante qui lui permet de récu- pérer un maximum de ballons. Le

coach Alain Michel gagnerait d'ailleurs à maintenir son joueur dans cette position de sentinelle,

en cherchant à trouver une autre solution au poste de latéral droit, car Laribi semble plus qu'indis- pensable au milieu de terrain.

Réhabiliter Bendebka serait la solution Il faut dire que si le coach Alain Michel est en train d'aligner Laribi en position de latéral droit, c'est par rapport à l'absence de solution de rechange, en l'absence de Sofiane Bendebka. Le coach nahdiste qui avait dû faire sans son n°8 face à l'USMH pour cause de blessure, il s'est par ailleurs passé des services de l'enfant de Leveilley face au CAB, pour des raisons extrasportives. Il serait

plus judicieux de réhabiliter Bendebka et le remettre de nou- veau dans le groupe à l'occasion du match de l'OM, plutôt que d'aller chercher d'autres solutions plus compliqués qui déséquili- breraient l'équipe. Le coach Michel doit impérativement tran- cher entre réhabiliter Bendebka, où bien faire confiance à Benamara pour ce poste de latéral droit, car Laribi sera indéniablement plus rentable au milieu de terrain.

En perte de vitesse, Ouali risque sa place Dans tous ces calculs, le premier perdant risque bien d'être le milieu de terrain Billel Ouali. En effet, en nette perte de vitesse depuis l'entame de la phase retour du championnat, le n°22

Il devrait manquer le match de l'OM uniquement

Herida : «J'ai été victime d'une agression caractérisée»

Homme de base de la défense du coach Alain Michel, Mohamed Herida a vécu un après-midi cauchemardesque, vendredi dernier, à Batna, et ce, après avoir été victime d'une agression caractérisée de la part d'un attaquant batnéen qui n'a trouvé mieux que de viser le genou droit du n°4 nahdiste, l'envoyant directement à l'hôpital.

Vous vous êtes blessé vendredi à Batna, quel est donc votre état de santé ?

Dieu merci, je vais plutôt mieux, même si je ressens encore des douleurs au niveau de l'en-

taille que j'ai eu au genou. Je dois d'ailleurs rester immobile afin d'éviter de rouvrir la plaie, mais

je reste zen, ça aurait pu être pire.

Il semblerait que le coup était bien méchant de la part de l'attaquant du CAB ?

C'est peu de le dire, c'était tout bonnement et simplement une agression caractérisée. C'est à se demander si je n'étais pas ciblé. Figurez-vous que l'attaquant du CAB, que je ne saurais nommer, est venue placer ses crampons violemment sur mon genou, fort heureusement que ni le muscle

ni l'articulation n'ont été touché,

c'est juste une grosse entaille qui

a nécessité la pose de six points

de suture.

Le médecin vous a accordé dix jours de repos, cela veut-il dire que vous serez de retour pour le match face au MCO ?

C'est ce qui est prévu, je ferai d'ailleurs tout mon possible pour être de la partie face au MCO, puisque je ne devrais manquer que le match de l'OM, mais ça reste juste des prévisions, tout peut arriver d'ici-là, tant que ma

blessure n'est pas totalement guérie, je ne pourrais pas reprendre du service.

Revenons sur le match nul obtenu par vos coéquipiers à Batna, c'est une vraie belle opération de réussie, n'est-ce pas ?

Tout à fait, ce n'est pas tou- jours évident de jouer à Batna face au CAB. Ce fut un match compliqué, face à une formation du CAB qui avait besoin de points pour se mettre à l'abri, Dieu merci, on a été solides de bout en bout, on a réussi à rester unis et bien en bloc, et ce match nul est un très bon résultat qui nous met dans une situation encore plus confortable.

Après sept victoires de

rangs, et ces trois matchs de suite sans défaite, le revers

subi à domicile face à l'USMBA était sans aucun doute un accident de parcours, qu'en dites-vous ?

C'est clair, que ce match-là, on l'avait perdu accidentellement, car ce n'est pas par hasard qu'on a aligné 7 victoires de rang, puis 3 matchs sans défaite face à des adversaires aussi coriaces que le MCA, l'USMH et le CAB. Nous avions tout simplement raté notre match face à l'USMBA, c'était un accident à oublier.

face à l'USMBA, c'était un accident à oublier. Le nul arraché à Batna, vous a permis

Le nul arraché à Batna, vous a permis de gagner une place au classement, vous êtes désormais 6e avec 29 points, pas mal…

C'est vrai que ce point arraché face au CAB nous a permis de gagner encore une place, nous sommes désormais 6e au classe- ment, avec 29 points au comp- teur, autant dire que nous sommes dans une position bien confortable. Contrairement aux trois saisons précédentes, nous allons pouvoir aborder les pro- chains matchs de championnat avec sérénité et sans pression, notre objectif reste de décrocher une place dans le top 5 et nous n'y sommes pas très loin.

Justement, vous allez avoir la chance de recevoir par deux fois de suite l'OM et le MCO, une aubaine pour votre équipe pour vous rapprocher de votre objectif…

Tout à fait, nous avons l'op- portunité de recevoir chez nous deux fois de suite, une occasion pour tenter de décrocher deux

victoires, et six points qui nous feront énormément de bien. Il est impératif de gagner ces deux matchs, car pour une équipe qui

a l'ambition de décrocher une

place dans le top 5, gagner à domicile est le minimum requis. Ça nous évitera également de jouer sous pressions lors des ren- contres à suivre.

Khiat, un retour qui tombe à pic

Elément indéboulonnable dans l'échiquier du coach Alain Michel depuis l'entame de la saison,

Abdelghani Khiat a dû manquer les deux derniers derbys disputés par son équipe face au Mouloudia d'Alger et à l'USMH, pour cause de blessure. L'enfant de Grarem était de retour à l'occasion du déplace- ment à Batna, mais il était initialement question qu'il ne puisse disputer qu'un bout de match, sachant qu'il venait tout juste de reprendre du service, mais la blessure de Herida en début de partie a totalement chamboulé les plans du coach Michel, lequel a été contraint d'offrir à son joueur un retour plus précoce, avec à la clé un peu plus de 80 minutes de temps de jeu. Le n°23 nahdiste réussira d'ailleurs une prestation très solide, en dépit du fait qu'il manquait clairement de compétition. Un retour qui tombe bien à pic pour le coach Alain Michel, qui pourra ainsi compter sur son joueur en vue du prochain match face à l'OM, sachant que Herida est quant à lui officiellement forfait.

Dans l'axe ou à gauche, il est au service de l'équipe L'autre atout qu'offre "Globo", son surnom au club, c'est qu'il peut jouer tant dans l'axe de la défense, qu'en position de latéral gauche. Khiat a d'ailleurs joué de nombreuses rencontres depuis l'entame de la

saison au poste de latéral gauche où il était devenu le titulaire au poste jusqu'à sa blessure face à l'USMBA. Il a également évolué en début de saison, à son poste de prédilection en défense centrale, chose qui offre au coach Michel tout l'embarras du choix à l'occasion de cette confrontation face à l'OM, sachant qu'il pourra per- muter entre Khiat et Satli à tout moment de la partie. M. A.

Pour l'occasion vous allez affronter deux formations en nette perte de vitesse, serait-ce le meilleur moment de les affronter, ou est-ce que vous redoutez une réaction de leur part ?

Pour être franc avec vous, on ne se soucie nullement de la forme des uns et des autres, quel que soit l'adversaire qu'on aura en face de nous, nous devons

gagner les deux matchs, sachant qu'on évoluera sur notre terrain, devant notre public. Les résultats

et la forme de l'adversaire n'ont

aucune importance pour nous, nous allons jouer ces deux matchs pour les gagner, et glaner trois précieux points dans le but

d'atteindre le cap des 35 points dans deux semaines. M. A.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

18

RCR

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 18 RCR Bouakez : «Fier de mes joueurs»   Sétif, prochaine

Bouakez : «Fier de mes joueurs»

 

Sétif, prochaine station du RCR

 

Après avoir bénéficié de 2 jours de repos, les Lions de la Mina se sont remis au travail hier pour préparer le prochain match face au leader, l'ESS, prévu ce vendredi.

mation qui possède de bonnes individualités avec beaucoup d'expérience. Toutefois, et mal- gré la difficulté

mation qui possède de bonnes individualités avec beaucoup d'expérience. Toutefois, et mal- gré la difficulté de la tâche qui nous attend, je pense qu'on a les moyens nécessaires pour revenir avec un bon résultat. D'ailleurs, on doit tout faire pour enchaîner avec un autre succès." B. B.

Les camarades de Zaïdi tenteront d'assurer la meilleure préparation possible pour cette ren- contre et d'être à la hau- teur pour réussir une bonne opération et confir- mer le dernier succès à domicile contre le MOB. Bien que leur mission ne soit pas facile, les Lions de la Mina vont tout faire pour revenir avec un bon résultat. Reste au coach Moez Bouakez à effectuer les derniers réglages sur le groupe pour lui assurer un bon rendement et évi- ter un mauvais scénario qui pourrait faire revenir le Rapid à la case départ.

5 jours pour être au top Ayant accordé 48 heures de repos a ses protégés, le

Moez Bouakez aura cinq jours pour préparer son plan anti-ESS et bien abor- der cette rencontre qui revêt une grande impor- tance pour les Relizanais qui n'auront pas droit à l'erreur s'ils veulent gri- gnoter quelques places au classement et garder leurs chances de se maintenir en Ligue 1 Mobilis et ne pas se faire rattraper par les autres équipes. Il sera aussi question d'établir un programme pour les bles- sés qui ont manqué le der- nier match. Ainsi, une bonne préparation demeure impérative, sur- tout lorsqu'on sait que les gars de la Mina seront confrontés à une grosse cylindrée du champion- nat qui se trouve aux anges après sa dernière

Le coach veut un bon résultat En abordant la dernière ligne droite à partir d'au- jourd'hui, lundi, pour bien préparer la suite du parcours, l'entraîneur Moez Bouakez ne compte

pas aller à Sétif en victime, l'ancien de l'USMBA se montre déterminé à réédi- ter l'exploit de Bejaia et revenir avec le meilleur résultat possible. D'ailleurs, il a déjà mis ses joueurs dans le bain de ce match, dès la fin du der- nier match, puisqu'il a insisté, dans les vestiaires, sur l'obligation de prendre les choses très au sérieux et ne pas s'enflam- mer pour réussir le meilleur résultat possible et surtout éviter la défaite, car l'opération "Sauver le Rapid" est loin d'être

staff technique sous la houlette du Tunisien

victoire à l'extérieur contre le MCA.

gagnée.

B. B.

Défaites du DRBT et

du CSC et nul de la JSK

 

Des résultats qui profitent au Rapid

 

Le moins que l'on puisse dire

est

stade du 20-Août 1955 ainsi que le semi- échec de la JSK contre la JS Saoura par un score vierge sur la pelouse du 1er- Novembre, ces résultats ont permis au Rapid de sortir de la zone rouge.

à

cer la JSK de deux points bien que les Kabyles comptent trois matchs en retard.

En plus, les coéquipiers de Meddahi sont

que les résultats de la dernière journée du championnat des équipes menacés de relégation ont bien servi le Rapid. Après que les Lions de la Mina ont battu le dernier du classement, en l'oc-

un point seulement du CSC qui a perdu

son dernier match à Bel-Abbès par un score de 1 but à zéro et aussi du CAB qui

currence le MO Bejaia, par le score

de

2 matchs en retard Avec deux matchs en retard contre l'USMA à domicile et aussi en déplacement à Bechar pour affronter la JS Saoura, en laissant le DRBT derrière lui avec le même nombre de points, soit 20 unités pour les deux équipes, avec un avantage pour les Relizanais sur la différence de points, les Vert et Blanc pourront distan-

a

été tenu en échec par le NAHD sur

1-0 sur la pelouse du stade Zougari

son terrain sur un score vierge. Maintenant c'est à Bouakez et ses joueurs de bien gérer ce qui reste du championnat afin de ne pas revenir à la case départ à commencer par celui de

la prochaine rencontre contre le l'ES Sétif au 8-Mai-1945. B. B.

Taher, qui a permis aux camarades Zidane de quitter provisoirement

de

la

zone rouge, mais après que les deux adversaires du Rapid, pour cette bataille de survie en Ligue 1 Mobilis, en

l'occurrence le DRBT, qui a perdu son match contre le CRB par 1 but à 0 au

Le driver du Rapid, Moez Bouakez, nous a parlé de la victoire de son équipe face au MOB et de son rendement, ainsi que de la prochaine rencontre contre l'ESS, vendredi, au stade du 8-Mai-1945.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Le coach tunisien estime que son équipe a réussi un bon coup après avoir acquis une belle victoire. Bouakez pense que cette victoire permettra aux joueurs de préparer les prochains rendez- vous dans la sérénité et le calme. "Nous avons réussi une bonne opération en décrochant une très belle victoire, devant une équipe très coriace qui nous a vraiment posé beaucoup de problèmes, mais je pense que l'essentiel dans tout cela c'est cette victoire et res- ter serein dans la course au main- tien qui va nous permettre sur- tout de travailler et de préparer les autres rencontres avec un moral au beau fixe, car dans le football c'est très important de gagner."

«On a produit du beau jeu» "On savait dès le début que ça alliat être difficile pour nous devant cette équipe du MOB. Toutefois, il faut dire que nous étions très confiants en nos jeunes. Malgré quelques absences, on a pu produire notre jeu et garder les points mis en jeu à Relizane. Notre équipe s'est bien exprimée et a produit du beau jeu, et cela est bon pour l'avenir."

«Il y a un manque, mais il y avait beaucoup de volonté»

Le coach relizanais affirme qu'en dépit de ce dernier succès, l'équi- pe n'est pas encore au top car il y a toujours un manque. Il n'a pas hésité à déclarer qu'actuellement le club possède des ingrédients qui n'existaient pas auparavant au RCR : "Cela ne m'empêchera pas de faire toute une analyse pour savoir ce qui nous manque, car tout le monde sait où résident les insuffisances de l'équipe. Mais, il faut dire aussi qu'il y a beaucoup de choses qu'on possè- de et qui ne s'achètent pas, comme le courage, la volonté, la solidarité, la générosité et les efforts sur le terrain. Donc, je peux vous dire qu'on est provi- soirement satisfaits de ce qu'on possède actuellement."

«Ce sera plus dur face à Sétif» Pour le prochain match, le Rapid aura comme adversaire gonflé à bloc après ses bons résultats acquis dernièrement contre l'USMBA et le MCA, en l'occur- rence l'Entente de Sétif. Bouakez estime que la rencontre sera très difficile devant une équipe qui pratique un beau football, mais il pense néanmoins que son grou- pe a les moyens nécessaires de faire un bon coup là-bas et enchaîner dès ce week-end avec une deuxième victoire. "Franchement, je pense que ce n'est même pas la peine de vous dire que Sétif est une bonne équi- pe et que la rencontre prochaine sera très difficile. C'est une for-

USMBA

CEO : «Pas question de parler d'autres objectifs avant d'avoir 40 points»

parler d'autres objectifs avant d'avoir 40 points» Le coach d'El-Khadra, Si Tahar Chérif El-Ouazzani,

Le coach d'El-Khadra, Si Tahar Chérif El-Ouazzani, était aux anges après la victoire de ses protégés sur le CSC. Il estime que ses joueurs ont trouvé la solution au problème en seconde période, alors qu'ils étaient mis en difficulté en première période. Il ajoute que tant que l'équipe n'a pas atteint la bagatelle des 40 points, il ne peut parler de la revue des objectifs à la hausse.

De notre correspondant

MALEK BOUZID

Apparemment, cette victoire face au CSC a fait de vous un coach heureux…

Oui, effectivement, je suis un coach heureux après un tel succès. La par- tie ne nous a pas été facile. Je pense que pour le CSC, c'est l'une de ses meilleures prestations à l'extérieur, si ce n'est la meilleure. Toutefois, mes joueurs sont à féliciter pour leurs gros efforts fournis face au CSC qui cherchait à se ressaisir face à nous. C'est tout à fait compréhensible et c'est ce qui nous a poussés à se méfier de notre adversaire. Même si on n'a pas marqué, l'essentiel est qu'on a remporté les trois points de la victoi- re.

Reconnaissez-vous que le CSC vous a énormément bousculé ?

Oui, tout à fait, nous l'avions répé- té à nos joueurs à plusieurs reprises afin de ne pas tomber dans l'eupho- rie et l'excès de confiance. La preuve était là, notre adversaire a joué toutes ses cartes, il a raté un penalty et a manqué deux occasions. Heureusement, notre équipe était bien en place et a su repousser les assauts adverses.

La seconde période était presque à votre portée, n'est-ce pas ?

En seconde période, le groupe a trouvé les solutions qui s'imposaient. La preuve, notre adversaire n'a pas réussi à rééditer sa prestation fournie en première mi-temps. Mes joueurs ont su comment le harceler, jusqu'à

pousser l'un de ses défenseurs à mar- quer contre son propre camp. On aurait pu marquer un second but par Zouari ou Bouguelmouna… Je tiens à féliciter encore une fois mes joueurs qui méritent tout la considération voulue.

Ce résultat va-t-il vous faire rêver pour une place sur le podium ?

Je dirai plutôt que c'est un résul- tat qui nous rapproche de notre objectif qui demeure le maintien, bien sûr. On est à 36 points, donc pas loin des 40 points qui nous garantissent le maintien. On ne peut parler d'objectifs à la hausse. Ce serait mentir à notre public. Assurons-nous d'abord le maintien, puis on pourrait parler d'autres

objectifs, puisque au- delà, ce seront des véri- tables points bonus.

Un mot pour le public d'El-Khadra…

Il a été magnifique tout simplement. Il ne cesse de nous encourager à chaque ren- contre à domicile ou en dehors de nos bases. Je le remercie beaucoup et l'équipe a toujours besoin de sa présence pour pousser les joueurs à se transcender et je suis persuadé que mes hommes sont capables de lui rendre la pareille en lui procu- rant beaucoup de joie. Il doit conti- nuer à nous booster lors de ces neuf derniers matchs qui nous restent à jouer en championnat et le meilleur est à venir Incha Allah. M. B.

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

OM

19

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 OM 19 Il s'est passé des choses lors du match contre

Il s'est passé des choses lors du match contre l'USMA

LE COACHING

vertement critiqué

Personne ne s'attendait à une telle débâcle des Médéens face aux gars de Soustara qui n'étaient pas vraiment un foudre de guerre.

De notre correspondant

M. GRINI

«J'étais fâché à la pause et j'ai dit ouvertement à mes joueurs de ces- ser de jouer comme des enfants et d'al- ler au charbon. Et en seconde période, ils ont appliqué mes instructions à la lettre et vous connaissez la suite." C'est ce qu'a déclaré en fin de partie l'entraî- neur usmiste, Paul Put, lors de la conférence de presse en faisant allu- sion à ce début quelconque de ses capés qui n'arrivaient pas à trouver leurs repères sur le terrain. "Les vingt premières minutes de la première mi- temps étaient décevantes et mes joueurs n'ont pas montré grand-chose. Ce sont nos adversaires, il faut l'avouer, qui ont imposé leur jeu et se sont montrés menaçants. Puis avec le temps et progressivement, nous sommes revenus dans le match pour dominer copieusement les débats. Et le résultat est là, comme vous le voyez, devant vous." Le coach belge de l'USMA dans une partie de son inter-

Le coach belge de l'USMA dans une partie de son inter- vention dans la salle des

vention dans la salle des conférences du stade Imam Lyès a reconnu que les Olympiens avaient bien entamé la par- tie. Seulement, juste après le penalty sifflé par le referee et exécuté par Meftah, les Titteriens connaitront un léger relâchement mais ils continue- ront, quand même, à chercher la faille dans la citadelle des Algérois. Ils y arrivent à deux minutes de la fin de la première manche de l'empoignade lorsque le maestro Addadi donne un bon ballon à Banouh qui dribble son vis-à-vis et d'un tir tendu à ras-de-terre trompe le portier Zemmamouche.

Rachedi à la place de Lamara… Néanmoins, avant cette égalisation logique des locaux, il y a un évène-

ment qui s'est produit où les incondi- tionnels se sont mis en colère contre Slimani, l'entraîneur de leur équipe préférée. Ils l'avaient critiqué sévère- ment et de la manière la plus indigne comme si ce coach n'a rien fait à leur formation. Ils ont tout oublié, l'acces- sion en Ligue 1 Mobilis et la position honorable qu'occupe actuellement l'OM dans ce palier. "Monsieur le jour- naliste, ce n'est qu'une minorité et ce ne sont pas les vrais fans de l'OM", nous a balancé d'un air désolé un vieux membre du comité de suppor- ters médéen qui était présent sur les lieux. Et si on revenait à l'évènement, c'est lorsque le coach Sid-Ahmed Slimani a procédé à un changement un peu étonnant par rapport à ce qui se passe sur la pelouse. Il a demandé à

l'un des meilleurs éléments sur le ter- rain, sur le plan défensif, Imad Lamara, de céder sa place à l'atta- quant, Rachedi. Même les observa- teurs les plus avertis se sont demandé dans quel but le technicien tlemcénien

a procédé à un tel changement et à un

tel moment de la rencontre ! "Tactique

? Il ne l'est pas vraiment, car vous allez

voir ce qui va se passer dans le camp de Médéa. On vient de créer un boulevard pour les attaquants de l'USMA". Ces pro- pos d'un puriste de la balle ronde ici à Médéa ont été vérifiés en seconde mi-temps lorsque Meftah et consorts ont corsé la note par un deuxième et troisième buts.

… Et Ghellab qui remplace Bouchiba Entre-temps, le coaching de Monsieur Slimani continue à surprendre. Cette fois-ci, il fait sortir Bouchiba pour mettre à sa place Ghellab, un joueur mis au placard depuis le début de la saison et qui n'a fait que de rares appa- ritions. Autre chose et ce qui a compli- qué un peu la vie aux Titteriens, c'est lorsque l'excellent axial Imadeddine Boubekeur sort, malgré lui, à la suite d'une blessure. "La sortie de Imad nous a un peu découragés car sa pré- sence nous réconforte et nous rassure. Dommage que les choses se sont déroulées, ainsi ", dira à la fin de la ren- contre le capitaine et meneur de jeu médéen Toufik Addadi à l'occasion de la conférence de presse. M. G.

ADDADI :

«L'expérience de l'USMA a prévalu»

Il avait l'air désolé devant un parterre de journalistes lors de la conférence de presse habituelle d'après-match. Le capitaine médéen Toufik Addadi déclare lorsqu'un confrère lui a demandé comment se fait-il qu'ils perdent ce match face à l'USMA sur un tel score pourtant ils avaient les faveurs du pronostic avant le démarrage de la rencontre :

"Premièrement, permettez-moi avant de répondre à votre question, de dire à nos supporters

que nous sommes désolés pour cette défaite et nous

leur promettons que de tels désagréments ne se reproduiront plus à l'avenir. Pour votre question, je peux vous dire que ce n'est pas l'équipe qui a bien joué au football qui a gagné. L'USMA qui mérite sa victoire, nous a battus par son expérience. Nous, nous avons bien démarré la partie mais malheureusement, nous n'avons pas pu marquer les premiers. Si c'était le cas, nous aurions pu largement battre notre adversaire. Un adversaire qui a bien su jouer par des contres qui s'avérèrent payants". Puis, il ajoutera : "La sortie de Imad (l'axial Boubekeur) a constitué un handicap et nous a un peu démotivés. En tout cas, ce n'est pas un match décisif mais on va très certainement rebondir lors de nos prochaines sorties et le meilleur est à venir". M. G.

LIGUE 2 MOBILIS

CABBA

Bordj en chute libre

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Alors qu'on était plutôt optimistes du côté des diri- geants du CABBA, surtout

après les résultats favorables de la dernière journée, qui pouvaient plaider aisément en faveur des Jaunes et Noir si ces derniers étaient parvenus

à arracher au moins un point

de leur déplacement à Chlef, tout a basculé d'un seul coup

lorsque les Bordjiens se sont inclinés sur la pelouse de Mohamed Boumezrag devant les Lions de l'Atlas, plus volontaires et nettement plus engagés que leurs adversaires. D'ailleurs, à la 4e minute, Melika va profiter d'une erreur défensive partagée par le duo de l'axe défensif cen- tral, Bouamria-Aouamri, pour donner l'avantage à son équi- pe. On assistera quand même

à un semblant de réaction des

camarades de Bouafia, mal- heureusement, l'inefficacité n'était pas au rendez-vous. En seconde mi-temps, l'ASO Chlef saisira une erreur de marquage de Guedjali, pour signer une réalisation, synonyme de victoire assurée face à un adversaire complètement anéanti.

Coaching perdant

de Slimani Slimani, qui avait pourtant déclaré cinq minutes avant l'entame du débat que l'équi- pe qu'il assistait était venue pour battre les locaux et rem- porter haut et fort les trois points du duel, était, à l'image de son équipe, l'ombre de lui- même. En effet, côté coaching, le technicien n'a rien apporté de plus puisque Tedjar jouait trop en arrière ; Madouni était en baisse de forme et n'arrivait pas à combiner avec Boukhari et Djellali était trop isolé pour

alimenter l'avant-garde.

Meddah auteur d'une bonne prestation

Sans Meddahi, qui a fortement contribué au sauvetage de sa cage, car à plusieurs reprises arrêts spectaculaires, le CABBA aurait fini la partie avec un score fleuve.

Va-t-il démissionner ? Logiquement, Slimani aurait pensé à démissionner, il a fait perdre à son équipe deux pré- cieux points at-home et n'a pas pu minimiser les dégâts à Chlef, garantissant une bonne prestation. Serait-il démis- sionnaire après cela ? Peut-

être pas. Quoi qu'il en soit, l'administration du club a fait appel aux services de Zoheir Khedara qui œuvrera en com- pagnie de Slimani ou d'un autre entraîneur pour tenter de sauver l'équipe de la relé- gation.

L. B.

ASK

Belachter : «Je n'en peux plus, je pars»

L'entraîneur Mohamed Belachter nous a joint au téléphone, hier après-midi, pour nous annoncer : "Je viens juste d'avoir une entrevue avec les dirigeants de l'ASK et, après que je les ai informés que j'ai décidé de jeter l'éponge car je suis saturé (sic) et qu'ils doivent me faire remplacer par un coach qui pourrait insuffler du sang neuf à l'équipe, ils ont été compréhensifs et ont accepté de résilier mon contrat à l'amiable.

Redjimi : «Moi aussi, je suis démissionnaire»

Joint par téléphone pour nous dire si, après le départ de l'entraîneur en chef, Belachter, il allait continuer à diriger seul les Rouges, le coach Lazhar Redjimi, nous a répondu :

"Moi aussi, j'ai décidé de démissionner comme mon ami Mohamed car, comme lui, je ne peux continuer à diriger l'ASK". Reste à savoir qui va leur succéder et préparer les Rouges à affronter la JSMS, le week-end prochain.

R. G.

MCEE

El-Eulma joue mieux à l'extérieur

De notre correspondant

AMAR T.

Le coach Abbas est satis- fait de ses joueurs lorsqu'ils évoluent en dehors de leurs bases. Il savoure la victoire sur le WA Boufarik où son équipe a été admirative dans ce qu'elle a produit. "On a toujours notre destin entre les mains tant qu'on ne s'est pas éloignés de la zone de reléga- tion. Contre Boufarik, l'équi- pe a été aussi bonne qu'atten- due, très forte physiquement en faisant reculer l'adversaire plusieurs fois. Je pense qu'elle sera difficile à battre lors des prochaines rencontres", a déclaré l'entraîneur du MCEE, qui compte aborder tous les autres matchs pour gagner le maximum de points.

Un air de famille règne au sein du groupe Le staff technique entretient de bonnes relations avec ses joueurs. Un sentiment qui facilite forcément son travail à la tête de l'équipe. Les séances se passent bien et l'entraîneur n'intervient presque jamais

pour redresser les fautes d'un joueur devant ses camarades pour ne pas l'intimider. Si ça ne va, il recadre tout le monde et reproche la mau- vaise conduite à l'ensemble. Avec un entraîneur de cette expérience, les joueurs for- ment une équipe bien soudée qui préside aujourd'hui aux destinées de son maintien.

Abbas a modifié le plan de jeu de l'équipe Le coach et ses adjoints ont laissé entendre qu'ils pour- raient réorienter le projet de jeu des joueurs à l'instant où le club est en course pour le maintien. Abbas, qui a conquis la confiance de son groupe, a l'intention de secouer davantage les joueurs pour être capables de produire le jeu attendu. Comme après chaque match, il protège ses hommes de la pression et insiste sur les motifs d'imperfection. Les joueurs donnent l'impression de se surpasser et le coach a clairement annoncé qu'il fau- dra faire de plus grands efforts.

A. T.

www.competition.dz

20

Lundi 27 février 2017

PUBLICITÉ

USMB

www.competition.dz 20 Lundi 27 février 2017 PUBLICITÉ USMB Compétition / PUB ANEP 505 405 du 27/02/2017
Compétition / PUB ANEP 505 405 du 27/02/2017
Compétition / PUB
ANEP 505 405 du 27/02/2017
ANEP 505 450 du 27/02/2017 Compétition / PUB
ANEP 505 450 du 27/02/2017
Compétition / PUB

Prime alléchante pour battre Biskra

Compétition / PUB Prime alléchante pour battre Biskra La direction de l'USMB table sur la motivation

La direction de l'USMB table sur la motivation pour que ses joueurs gagnent leur prochain match face à l'USB.

De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

Le président Boumaza et ses collabora- teurs sont conscients de la tâche qui attend les joueurs pour s'offrir une place sur le podium, et c'est la raison qui les a poussés à opter pour la motivation des joueurs pour leur permettre d'entamer le prochain match avec un esprit de gagneur. La prime, pour motiver les joueurs, est estimée a dix millions de centimes. Ce montant incitera sans doute Meziane et ses coéquipiers à se battre comme des guerriers sur le terrain pour vaincre l'USB.

La balle dans le camp des joueurs La direction blidéenne et pour éviter la pres- sion et surtout pour montrer à tout le monde qu'elle est en train de faire son devoir correcte- ment, a décidé de tabler sur la motivation, pour mettre la balle dans le camp des joueurs et surtout pour pouvoir gérer comme il se doit cette phase retour qui s'annonce difficile et

compliquée, notamment avec la rude concur- rence qu'il y a pour la course menant vers le maintien.

Une victoire les libérera La formation de la ville des Roses sera obligée de gagner le match de la prochaine rencontre de championnat de Ligue 2 Mobilis pour s'of- frir une place sur le podium. Ce match va départager deux équipes qui occupent la même place, c'est-à-dire la troisième, et il faut dire que la victoire des Blidéens à domicile va libérer les joueurs et va leur permettre de gagner la confiance et de préparer le derby de la Mitidja face au WAB dans de bonnes condi- tions. Donc la victoire face à l'USB sera la clé de l'accession.

Zane les a remerciés L'entraîneur de l'USMB, Kamel Zane, a tenu une réunion de mise au point hier avant le début de la séance de reprise. Zane a tenu à remercier ses joueurs et leur a demandé de faire mieux lors du prochain match face à l'USB. L'entraîneur blidéen a profité de la situation pour glisser un message clair aux attaquants qui leur a demandé de redoubler

d'efforts pour marquer des buts lors de la pro-

chaine journée.

A. Dj.

LAÏFAOUI :

«C'est le tournant du championnat»

A. Dj. LAÏFAOUI : «C'est le tournant du championnat» Le défenseur central de l'USMB nous a

Le défenseur central de l'USMB nous a fait savoir que le prochain match face à l'USB sera le tournant pour lui et ses coéquipiers dans la course menant vers l'accession.

Comment jugez-vous le bon résultat engrangé par votre équipe en déplacement face au Ghali ? Le nul en déplacement face au Ghali est important, il vaut son pesant d'or, cependant, on ne doit pas s'arrêter là et on doit poursuivre notre tâche avec beaucoup de volonté et plus de sérieux pour engranger la victoire face à l'USB.

Justement, comment se présente ce match pour vous et vos coéquipiers ? Ça s'annonce difficile et compliqué car on aura affaire a un concurrent direct dans la course à l'accession. Donc on doit essayer de gérer le match avec intelligence pour engran- ger la victoire.

Quelles seront les clés de la victoire face à l'USB ? La bonne concentration et l'efficacité devant les buts seront le seul moyen qui peut nous permettre de battre l'USB. Aussi, je tiens à pré- ciser que ce match sera identique à un derby et va se jouer sur un simple détail. La victoire face à l'USB sera-t-elle la clé de l'accession ? La victoire face à l'USB va nous permettre de gagner en confiance et va nous mettre dans de

bonnes conditions en prévision du derby de la Mitidja contre le WAB, qui s'annonce aussi dif- ficile.

Un dernier mot ? Je demande à nos supporters de venir nom- breux pour nous soutenir et nous aider à battre l'USB, surtout que ce genre de matchs nécessi- te le coup de main des fans. A. Dj.

soutenir et nous aider à battre l'USB, surtout que ce genre de matchs nécessi- te le

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

JSMB

21

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 JSMB 21 DRIFEL : «On se donne à fond pour notre

DRIFEL :

«On se donne à fond pour notre public»

Drifel Lakhdar est en train de retrouver son niveau après avoir réalisé une première moitié de saison acceptable.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Drifel affiche une grande forme depuis quelques rencontres et cela à la faveur de la concurrence relancée par l'entraîneur Younès Ifticen. La coque- luche du public de la JSMB a encore une

fois inscrit un but très important vendre-

di dernier lors de la rencontre qui avait

opposé son équipe à celle de l'ASK. "Nous avons réalisé une rencontre à la hauteur de l'enjeu. Nous sommes venus à Khroub pour essayer de réaliser le meilleur résultat possible. Je pense qu'on s'est bien rattrapé après la première période où on a eu du mal à trouver nos repères. On avait même la possibilité de repartir avec les trois points. Je suis d'ailleurs un peu déçu à ce propos, sur- tout que j'avais une occasion en fin de match. Mais nous sommes très satisfaits d'avoir réalisé ce match nul qui nous per- met de nous maintenir à la deuxième place du classement."

«On va devoir continuer à fournir des efforts»

L'ex-sociétaire du NA Hussein Dey qui

est

en train de s'imposer comme le buteur

de

l'équipe dans des moments cruciaux,

Se concentrer sur la réception de Chlef

Si le point du match nul obtenu vendredi dernier face à la formation de l'AS Khroub est très important pour la JSMB, les camarades de Yacine Djebarat doivent vite oublier cet exploit et se concentrer sur la prochaine sortie qui les attend face à l'ASO Chlef.

la prochaine sortie qui les attend face à l'ASO Chlef. sait que la fin du championnat

sait que la fin du championnat est encore loin et que lui et ses coéquipiers doivent continuer à fournir les efforts pour espé- rer finir la saison parmi les équipes de tête : "Ce point va nous pousser à pour- suivre nos efforts. La fin du championnat est encore loin et tout peut arriver. C'est essentiellement pour cette raison qu'on doit tout faire pour réussir à accrocher le bon wagon."

«Tout le monde ambitionne de retrouver la Ligue 1 Mobilis cette saison» Soutenu par de nombreux fans qui ont effectué le déplacement avec l'équipe à El-Khroub, l'attaquant de la JSMB a d'ailleurs rappelé l'importance qu'ont les supporters dans ces dernières journées :

"On doit faire de notre mieux pour satis- faire les supporters qui se déplacent avec nous. Tout le monde ambitionne de retrouver la Ligue 1 cette saison et les supporters portent en nous leurs espoirs. Nous sommes en train de nous donner à fond pour honorer notre contrat et faire honneur à ces supporters qui sont tou- jours derrière nous." B. E. Z.

Le chemin de l'acces- sion est encore long et tout peut arriver. Plusieurs équipes se battent pour décrocher le ticket gagnant, sachant que la formation du Paradou AC a déjà fait un grand pas en Ligue 1 Mobilis. Le doyen des clubs kabyles qui ambitionne de retrouver un championnat qu'il a quitté, il y a trois sai- sons, devra néanmoins se montrer prudent, surtout lors de cette fin d'exercice. Si plusieurs équipes ont affiché leurs ambitions, le calendrier des Béjaouis demeure très difficile dans la mesure où ces derniers se déplaceront par deux fois chez des équipes qui n'ont pas encore assuré leur maintien. Une situation qu'il va falloir bien négocier par la bande à Ifticen qui devra dans un premier temps faire le plein à domi- cile et négocier certaines rencontres en déplacement.

Retour de Zerrouki, Benmansour et Bouzera Absents depuis un moment, les trois joueurs, Zerrouki Mourad, Benmansour Farouk et Bouzera Fouad, pourraient effectuer leur retour dans le groupe dès cette semaine. En tous cas c'est ce que lais- se entendre un membre du staff médical du club. Les trois éléments qui sont réta- blis, ont entamé il y a quelques jours un pro- gramme de requalification personnalisé et cela dans le but de les préparer pour intégrer le groupe dans les tout prochains jours.

Le retour des blessés soulage le coach Il est très important pour l'entraineur de la JSM Béjaia de pouvoir bénéfi- cier de l'ensemble des joueurs qui composent son effectif pour cette fin de saison. Connaissant l'im- portance des rencontres et leur succession, Younès Ifticen compte beaucoup sur la profondeur de son banc pour pouvoir abor- der la suite du champion- nat dans les meilleures dispositions. B. E. Z.

Zafour représente la JSMB lors de l'AG de la LFP

Le directeur général de la SSPA/JSMB, Brahim Zafour, a représenté la formation des Vert et Rouge de Béjaïa, lors de l'assemblée générale de la Ligue de football professionnel qui s'est tenue hier dimanche à 15h30 au centre technique de Sidi Moussa. En sa qualité de deuxième responsable de la société sportive par actions, Zafour Brahim a été mandaté par le président du conseil d'administration de la SSPA/ JSMB pour représenter le club kabyle lors des travaux de cette AG.

MCS

Les joueurs en grève

La situation du MCS ne s'améliore toujours pas.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Les joueurs, qui ont repris les entraînements, hier matin, sont entrés dans une grève ouverte le soir après avoir constaté que leurs arrié- rés ne leur ont toujours pas été versés. Les joueurs du MCS s'attendaient à ce que la direc- tion leur verse au moins une

à ce que la direc- tion leur verse au moins une partie de leurs arriérés. Patientant

partie de leurs arriérés. Patientant jusqu'à avant-hier, les camardes de Sefioun ont décidé d'entrer dans un mou- vement de grève ouverte

après avoir constaté que leur argent ne leur a pas encore été viré. Les joueurs s'étaient déjà réunis dans les vestiaires après le match du RCA pour décider d'un commun accord d'entamer une grève jusqu'à ce que leur situation soit régu- larisée. Cette grève se pour- suivra jusqu'à ce que les res- ponsables payent les arriérés de tout le monde En effet, nous avons appris que les joueurs ont décidé de ne plus s'entraîner jusqu'à ce que leur argent leur soit versé dans

Condoléances

C'est avec une énorme tristesse que nous avons appris le décès tragique de la fille de M. Belhadj Ahmed Mohamed, président directeur général de la SSPA/ MCO. En cette douloureuse circonstance, le président du conseil d'administration de la SSA/JSMB, M. Tiab Boualem et au nom de toute la famille de la JSMB, présente ses condoléances les plus sincères à la famille de la défunte, tout en l'assurant de sa plus profonde sympathie dans ces moments difficiles qu'ils traversent. Puisse Dieu Tout-Puissant Lui accorder Sa sainte miséricorde. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

leurs comptes, sinon ils ne reprendront pas. Une situa- tion qui met la direction dans une position inconfortable.

«La décision est collective» Les joueurs ont indiqué que "la décision de sécher la séan- ce d'hier soir était collective. Nous tous étions d'accord pour boycotter cette séance car les dirigeants n'ont pas tenu leur promesse. C'est vrai que toutes les équipes ont le même problème, mais nous aussi avons nos problèmes et des familles à charge. Les camarades de Hamidi souhai- tent que ce problème prenne fin le plus tôt possible, afin que chacun puisse se concen- trer sur son travail. "Nous for- mons tous une famille à Saïda est c'est désolant de voir les choses en arriver là. C'est à cause de la situation financiè- re des joueurs qui n'ont pas été régularisés qu'on en est là. On espère que la direction trouvera une solution à ce problème." K. Dj.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

01. PAC

47

21

14

05

02

30

13

+17

02. JSMB

36

22

10

06

06

24

18

+06

03. USMB

34

22

09

07

06

18

14

+04

04. USB

34

22

10

04

08

22

19

+03

05. JSMS

31

22

09

04

09

20

16

+04

06. ABS

29

22

07

08

07

23

23

00

07. CABBA

29

22

07

08

07

17

17

00

08. MCS

29

22

08

05

09

17

21

-04

09. ASO

28

22

07

07

08

24

23

+01

10. GCM

28

22

07

07

08

17

23

-04

11. ASMO

26

22

05

11

06

22

22

-01

12. CRBAF

25

22

05

10

07

17

22

-05

13. WAB

25

22

05

10

07

17

23

-05

14. ASK

23

22

05

08

09

18

22

-05

15. MCEE

22

22

06

07

08

18

22

-04

16. RCA

15

21

03

09

10

15

22

-07

23 e JOURNÉE

24 e JOURNÉE

MCEE - ASMO

ABS - MCEE

CRBAF - ABS

ASK - CRBAF

JSMS - ASK

ASO - JSMS

JSMB - ASO

CABBA - JSMB

MCS - CABBA

GCM - MCS

PAC - WAB

ASMO - PAC

USMB - USB

WAB - USMB

RCA - GCM

USB - RCA

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE République tchèque : un attaquant héroïque sauve le
République tchèque : un attaquant héroïque sauve le gardien adverse Il n'y a pire mal
République tchèque : un attaquant héroïque sauve le gardien adverse
Il n'y a pire mal
qu'une mauvaise
femme, mais rien
n'est comparable
à une femme
bonne.
Euripide
Francis Koné, attaquant du club de Slovacko, s'est
distingué lors du match nul de son équipe chez les
Bohemians en portant assistance avec efficacité au
gardien adverse, qui était en train d'avaler sa langue. Il
faut dire que le héros n'en était pas à son coup d'essai
Conclu sur un score nul et vierge, le match de première
division tchèque entre les Bohemians et Slovacko ne
restera pas forcément dans les mémoires, mais il a tout
de même été marqué par un moment fort, sur un fait de
jeu qui aurait pu mettre en danger la vie du gardien des
Bohemians Martin Berkovec. A la suite d'un choc violent
avec son défenseur Daniel Krch, Berkovec s'est ainsi
retrouvé KO au sol, visiblement en train d'avaler sa
langue. Situé juste à côté de son adversaire, l'attaquant
de Slovacko, Francis Koné, lui a immédiatement porté
assistance, tandis que les soigneurs arrivaient en
urgence. Après le match, le Togolais a d'ailleurs expliqué
qu'il était plutôt habitué à ces petits actes d'héroïsme
spontané : "C'est la quatrième fois que ça m'arrive. Une
fois en Thaïlande et deux fois en Afrique avant ce soir.
Je vérifie toujours que les joueurs ne sont pas en train
d'avaler leur langue." Un réflexe qui a sans doute permis
de sauver la vie de son adversaire du soir
LES FLÉCHÉS
LLAAAA LL BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU JOURJOUR
assemblages
dévouement
relatif
souperait
charge de
à l’âne
baudet
immensité
calcination
d’eau
vieux do
pronom
cancérologie
Chaque fois qu'il passe devant un bistrot,
un homme entend un gars lui crier :
12
-
Cocu ! Cocu !
Le bonhomme finit par tout raconter et à se plaindre
à sa femme.
Le lendemain, alors qu'il passe devant le bistrot,
le même gars lui crie :
signale
7
rude
membre de
-
Eh, cocu ! Cocu ! Cocu et rapporteur en plus !
la famille
4
blonde
anglaise
un peu ivre
SUDOKU
d’une
temps de
1
à demi roux
manière
relâche
coins de
contradictoire
coin
7
1
6
9
13
gendre du
prophète
1
9
4
5
dessein
10
agent de
3
1
liaison
transport
4
5
7
1
8
nigaude
remet en état
de marche
2
divine
c’est-à-dire
nounou
2
plante
endroit
6
1
3
9
parasite
mort
ville de
6
9
Hongrie
refus de
rassasié
moutard
7
6
5
8
9
6
cuite
au four
on y trouve
un monde fou
unité de flux
lumineux
9
4
2
1
surface
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
épatant
club
phocéen
14
poire d’ORL
8
5
7
6
1
3
4
9
2
oncle
sans effets
d’Amérique
9
4
2
8
5
7
6
3
1
cherche
chicane
6
1
3
4
2
9
7
8
5
3
tour
1
7
4
2
3
5
8 6
9
symbolique
2
8
5
9
4
6
1 7
3
il craint trop
11
rivière de
cardinal
5
3
9
6
1
7
6
2 5
4
les calculs
France
7
6
1
3
9
2
5
4
8
4
3
8
5
6
1
9
2
7
rend
5
2
9
7
8
4
3
1
6
D
P
U
F
O
F
R
E
L
L
I
T
S
I
D
T
B
F
G
N
LES MELÉS
R
E
P
O
U
S
S
O
I
R
C
H
E
R
U
B
I
N
O
O
I
N
T
E
G
R
A
L
E
I
A
O
A
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
B
O
I
T
R
I
N
G
S
N
E
R
E
R
I
R
C
E
G
C
I
I
D
E
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
N
E
M
I
R
E
T
I
F
S
C
E
E
N
A
E
U
D
M
L
I
R
E
O
O
L
T
D
P
T
ADDITION
INGENU
I
B
A
R
F
I
N
E
I
C
O
A
O
U
N
N
L
A
I
U
E
A
E
T
A
L
S
I
E
D
ASTREINTE
INTEGRAL
U
S
A
E
L
U
L
O
R
L
R
L
I
F
A
D
T
E
N
D
M
BEGONIA
LARVE
F
R
I
T
E
S
A
S
A
BRAVE
LIRE
B
S
E
E
E
A
I
R
U
I
A
V
E
A
O
E
L
E
V
E
R
I
E
Z
COMPTABLE
MAIS
E
S
E
R
I
N
E
T
A
S
S
M
T
O
D
S
O
S
F
R
G
L
L
COUVERTURE
S
E
N
T
I
N
E
MONT
DIPLOMATE
T
P
R
C
N
O
U
E
T
A
S
A
I
A
N
N
T
L
E
A
N
I
P
NOCIF
DISTILLER
R
E
E
V
E
N
T
S
NUCLEON
P
T
U
I
K
O
G
R
A
E
M
L
I
E
I
P
O
U
R
R
I
S
T
ECRIRE
OIGNON
M
U
A
S
I
E
E
I
T
N
O
M
A
R
D
ERREUR
LES FLÉCHÉS
OSSATURE
FORMALISTE
O
R
H
G
V
I
C
E
R
R
E
U
R
G
I
1
2
3
4
PARANORMAL
FUSELAGE
LES MELÉS
L
U
I
S
C
E
N
A
N
E
T
O
N
E
U
G
U
H
E
PEDALIER
GAILLARD
AYOUB
BAOCH
GATERIE
RODEO
R
O
R
T
P
P
A
R
A
N
O
R
M
A
L
5
6
7
8
9
10
HAUSSE
SPECIAL
S
U
A
R
E
Z
N
B
E
S
E
R
U
T
R
E
V
U
O
C
A
HUGUENOT
SUDATION
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Lundi 27 février 2017

ASO

23

www.competition.dz Lundi 27 février 2017 ASO 23 LES ASNAMIS SE RACHÈTENT Tout y était durant la

LES ASNAMIS SE RACHÈTENT

Tout y était durant la rencontre, notamment du côté des Chélifiens qui ont été un cran au-dessus faisant rappeler aux présents leur équipe des grands jours où le métier de joueur était remarquable dont la confiance en soi et le self control, notamment.

De notre correspondant

ADAM BENABDELKLADER

Les Asnamis ont retrouvé le goût de la victoire en se rachetant aux yeux de leurs fans qui n'étaient pas nombreux certes et qui les ont beaucoup applaudis durant et après le match. Pour chauffer ses poulains avant le match face au CABBA, le staff technique a su trouver les bons mots pour les booster sur le plan mental notamment en les incitant à oublier et au plus vite les derniers résultats et ouvrir une nouvelle page. Khezzar n'a pas omis d'en- courager ses joueurs en focalisant sur les points forts de l'équipe dont il fallait pleinement profiter. Et c'est dans ce sens que Boudina et consorts se sont rachetés de fort belle manière face aux Bordjiens en dominant leurs adversaires tout le long de la rencontre. Les coéqui- piers de l'excellent Melika ont retrouvé leurs sensations et le score

Melika ont retrouvé leurs sensations et le score aurait pu être alourdi. Une victoire qui soulage

aurait pu être alourdi. Une victoire qui soulage plus d'un du moment qu'elle permet à l'ASO de se retrou- ver au milieu du tableau et donc de se refaire une nouvelle santé après avoir retrouvé la confiance. A. B.

Youcef blessé

Mâamar Youcef n'a pas été aligné dans ce match car blessé. Heureusement que Mebarki s'est remis de sa blessure pour composer le duo de la charnière centrale avec Ledraâ.

Attafen :«Nous sommes confiants»

Face à son ancienne équipe de Bordj, Attafen a été un poison pour les défenseurs.

Une victoire qui rassure, n'est- ce pas ?

Il faut avouer que dans ce match, nous avons dominé notre adversai- re et on a eu plusieurs occasions tout en ayant été très solides derriè- re. C'est une belle victoire dans la mesure où elle nous permet de voir en rose la suite car la confiance est retrouvée après une période vrai- ment intenable. On doit maintenir le cap et tenter de faire mieux. Cela prouve que nous ne manquons pas d'atouts ni de cran d'ailleurs.

Un succès qui devrait vous booster à continuer sur la lancée…

Nous devons maintenir cette cadence et faire en sorte de conti- nuer sur notre lancée car la suite sera encore plus difficile. Nous ne devons pas lâcher prise et nous ne devons pas nous laisser aller à l'eu- phorie. Comme c'est la dernière ligne droite, il faudra éviter les erreurs.

Cette fois-ci, les erreurs n'ont pas été commises, n'est ce pas ?

Notre prudence et notre présen- ce nous