Vous êtes sur la page 1sur 5

COMPTE RENDU Mission du 26 novembre au 3 décembre 1999

Participants : Jean-Luc Dumas, Bruno Fantin, Jean-François Hiance ,


Pierre Las Jaunias, Yvette Viallard, le Dr Anne Marie Moulin s'était
jointe à nous en tant que membre de l'association et directrice de la
branche médicale de l'IRD (institut pour la recherche et le
développement) afin d'étudier une éventuelle participation de son
organisme à l'association.
Dans le cadre des cinquièmes journées franco-yéménites, le propos
essentiel de cette mission était de rencontrer les autorités universitaires
yéménites afin d'obtenir les informations nécessaires pour orienter
éventuellement l'action de l'AMFY vers une ouverture universitaire
telle qu'elle nous avait été demandée en février 99.

Arrivée le 27 novembre à cinq heure du matin, beau temps.


• Premier et dernier contact avec M. Tadié, attaché culturel de
l'ambassade de France:
Discussion sur la prise en charge du voyage qui n'aboutira pas.
Evocation d'un éventuel rôle futur de l'AMFY en tant
qu'intermédiaire correspondant pour les questions de coopération
médicale entre le Yémen et la France (cette proposition sera
renouvelée par l'ambassadeur). Il envisage même dans cette
hypothèse une redistribution de son budget en notre faveur (et en
défaveur des accords Koweit- Lyon)
Concernant les Journées M. Tadié nous propose d'en organiser la
publicité dans les journaux, à trois jours de l'événement, le
problème étant posés depuis plusieurs semaines déjà par le Dr
Viallard, il n'en fera rien.
• Il nous accompagne à notre rendez-vous de présentation des
membres de la mission au Dr Al Qieri, vice-doyen de la faculté de
Sana'a, chargé de l'enseignement post-graduate et de la recherche
scientifique.
• Au cours de ce premier entretien, le Dr Al Qieri esquissera une
première description du fonctionnement de son université. Il nous
présentera deux étudiants qu'il souhaiterait voir effectuer une
spécialité d'oncologie et de néphrologie en France. Ils ont tous deux
terminé leurs études de médecine, ils ont commencé l'étude du
français dans le cadre de l'enseignement organisé par l'ambassade.

Départ pour TAEZ en début d'après-midi, beau temps. Arrivée chez


Yvette Viallard, avec l'émotion et la joie qu'implique pour nous ces
retrouvailles.

Le dimanche 28-11-99, 10h, inauguration des cinquième journées


franco-yéménites dont le sujet cette année était : Recent technical
advances in médicine / trends and pitfalls. Where anatomical and
clinical approaches change the use of imaging modalities : application
to headache.
Discours émouvant de Mr le Dr. Directeur du djoumhouri, le Dr
Abdulgabbar (voir traduction).
Discours de Mr le Directeur de la santé de la région de TAEZ, le Dr
Abdulwahab Al Ghurbani.
Discours de Mr le vice-gouverneur.
On note également la présence du gouverneur militaire de la région.
Réponse brève mais qu'il s'efforcera de rendre profonde et émouvante
du Dr Hiance.
Les sujets traités par Jean-Luc Dumas et Pierre Las Jaunias seront
entendus par une centaine d'auditeur intéressés. La dernière partie de
l'exposé de Pierre sur la nécessaire réflexion à mener en cette fin de
siècle sur la morale médicale, sur les conséquences politiques et sur
l'enseignement universitaire a reçu un accueil particulièrement attentif
et ému.
Première rencontre avec le Dr Fouad Al Khally, doyen de la faculté
naissante de Taez, rendez vous est pris pour le lendemain.
Fin de la réunion vers 14H.

Le lundi matin était consacrés à la présentation de cas cliniques et à


des discussions sur des documents présentés par nos collègues
yéménites sous les voûtes célèbres de la salle de lecture du service de
radiologie. Beaucoup de cas furent présentés montrant l'évolution de
la qualité des explorations notamment au scanner et en
echocardiographie-doppler. Il nous a été donné de rencontrer quelques
patients et famille de patients.

Rendez-vous à 12H dans le bureau du vice gouverneur de la région


de TAEZ a qui sera rappelé l'histoire de la mission médicale
française , de l'AMFY et de ses buts. Il nous communiquera le souhait
déjà formulé du Dr du djoumhouri et de la santé de TAEZ de voir
s'organiser une sorte de jumelage entre hôpitaux français et yéménites.
Les buts de ce jumelage n'étant jamais indiqués précisément :
discussion et transmission de cas cliniques, prises en charge de stages
en France, organisations d'atelier à TAEZ?

Rendez vous avec le doyen de l'université de TAEZ : 13H. Cette


rencontre sera du plus grand profit, qualité de relations, intérêt de la
discussion qui pour la première fois nous permettra d'aborder
sérieusement le vaste sujet de l'organisation de l'enseignement de la
médecine au Yémen (cf. compte rendu de Pierre Las Jaunias). Cette
discussion trouvera un prolongement le soir, le Dr fouad nous faisant
l'honneur de sa visite lors de la soirée donnée au domicile du Dr
Viallard.

14H30, déjeuner offert par la direction du Djoumhoury dans le jardin


du Dr Viallard, une vingtaine de collègue du thoura et de l'hopital
djoumhoury.

17H, Pierre n'y tient plus, au souq….Beau temps.

Le soir, très amicale réunion chez Yvette, une quinzaine de collègue


dont les très attentifs Dr chériff, Dr Guneid, et Dr Naguib Mayub, le
Dr Fouad continuera fort complaisamment à nous décrire ses projets
universitaires, à défendre la médecine publique face à Naguib,
médecine privée…!On apprendra ainsi qu'un certains nombre des
médecins présents pourraient être pressenti pour participer à la vie
universitaire notamment le Dr Chérif qui a déjà contribué à la
préparation de l'ouverture de la faculté. Le Dr Abdulgabbar insistera à
nouveau sur les besoins du Djoumhoury : jumelage, matériel..
Le Mardi 30-11-99, fête de l'unité, après un bref passage à l'hôpital
pour des adieux toujours touchants, on remonte à Sana'a en passant
par IBB, beau temps. Etude plus approfondie des Bottle-trees…

Le Mercredi 1-12-99.
Rendez vous à 8H30 à l'université avec le Dr Al Qieri, on rencontre
alors le doyen de l'université trés chaleureux, il n'est pas anglophone.
Le Dr Hammami sera notre guide pendant cette longue matinée.
A 9H on apprend qu'il y aura peu de participant à la conférence : c'est
le lendemain de la fête de l'unité, un examen a lieu en ce moment, il
mobilise naturellement étudiants et professeurs! On regrette de ne pas
avoir été mis au courant de ces conditions peu propices, la salle sera
tout de même remplie d'étudiants et étudiantes et de quelques
professeurs irakiens et soudanais.. en pharmacie!
La qualité de la prestation de Bruno : The multidisciplinary challenge
in nowdays médical care : application to headache, viendra s'ajouter à
celle déjà connu de Jean Luc et de Pierre .
Ici encore les réflexions sur l'enseignement de la connaissance, de la
compétence et de l'attitude en médecine recevront un accueil
passionné et ému.
A 12H discussion dans la salle de réunion du doyen avec le vice
doyen, les éléments sont inclus dans le compte rendu que fera Pierre
Las Jaunias. Le Dr Al Qieri rappellera l'importance qu'il accorde à
l'intérêt que nous porteront à ses deux candidats. Il n'évoque plus une
éventuelle demande de participation au examens universitaires pour
validation internationale, la participation de Liverpool suffit-elle?
Il demandera à se que soit organisé son voyage en France au début
mars 2000 avec notamment des rencontres avec des doyens…Fin de
la réunion à 15H.
Direction Bouqour, beau temps.

Le jeudi 2-12-99, nous constitueront deux groupes distincts : JLD, BF


PLJ et AMM rencontreront le Dr Munibari directeur de l'hôpital
Thoura, ils seront accompagnés des Dr Hammami, Deifallah et Adel
Mahiub, cette visite sera complétée par la rencontre imprévue mais
passionnante avec le Dr Salem Thabet dont PLJ donnera un compte
rendu complet dans son papier.
Pendant ce temps, les Dr Viallard et Hiance tenteront de forcer la
place du Credit Agricole, Indo-Suez malheureusement sans succès.
Ils rencontreront le sous directeur qui leur assurera de sa chaleureuse
compréhension et de son amitié. Il est prêt à transmettre au nouveau
directeur de L'agence du Yémen qui doit prendre ses fonctions courant
décembre.
Le jeudi est maintenant chômé à partir de midi au Yémen il nous sera
donc impossible de rencontrer les autres éventuels sponsors.
A 13H30, déjeuner chez Mr l'ambassadeur de France qui
regrettera l'absence "incompréhensible de Mr Tadié qui est à Aden". Il
réitère la proposition faite à l'AMFY de prendre en charge l'ensemble
des contacts franco-yéménites en matière médicale, de proposer au
Professeur Peix de Lyon de faire partie de l'association, pour
simplifier. Il nous confirme le faible budget dont dispose l'ambassade,
mais il assure que nous pourront compter l'année 2000 sur quatre
billets d'avions dont il propose d'essayer de faire verser la somme
correspondante sur le compte de l'association pour faciliter les
démarches et permettre plus de souplesse.