Vous êtes sur la page 1sur 45

EXPOSE DE PLOMBERIE

Table des matières

 

Liste des Figures

iii

INTRODUCTION

1

1. LES APPAREILS SANITAIRES DE CUISINES

1

1.1.

L’évier

1

1.1.1. Description

1

1.1.2. Types de matériaux

1

1.1.3. Pose

1

1.1.4. Raccordement de l’évier

3

1.2.

Les vides ordures

3

1.2.1. Evacuation par voie sèche

5

1.2.2. Evacuation par voie humide

7

1.2.3. Evacuation par broyeur d’évier

9

1.3.

Le bac à graisse

12

2. Le W-C

14

2.1.

Les types de cuvette

15

2.1.1. Les sièges à la turque

15

2.1.2. Les cuvettes à clapet

16

2.1.3. Les cuvettes à l’anglaise

17

2.2.

Systèmes de rinçage

19

2.2.1. Réservoir à siphon

20

2.2.2. Réservoir à siphon coudé

21

2.2.3. Le réservoir à cloche (avec tube plongeur mobile)

22

2.2.4. Réservoirs bas

23

2.2.5. Le robinet de rinçage

24

3. Cabinets de toilette, salle de bain

24

3.1.

Lavabo

24

3.2.

Baignoires

28

Types de matériaux

28

Pose

29

EQUIPEMENTS SANITAIRES

 

Baignoires de balnéothérapie

30

3.3. Douche

32

 

Description

32

Types de matériaux

33

Pose

34

3.4. Le Bidet

 

36

 

Description

36

Types de matériaux

36

Pose

36

4.

Appareils sanitaires pour les collectivités

38

4.1. Les urinoirs

 

38

4.2. Les douches collectives

40

4.3. Les cabines sanitaires

41

CONCLUSION

41

EXPOSE DE PLOMBERIE

Liste des Figures

Figure 1-1 Evier

2

Figure 1-2 Différentes parties d'un évier

2

Figure 1-3 ci-dessus un vide ordure ; ci-contre le mode de fonctionnement d'un

vide ordure

4

Figure 1-4 système d'évacuation à air pulsé

6

Figure 1-5 système d'évacuation sous

7

Figure 1-6 système d'évacuation par le vis

8

Figure 1-7 système d'évacuation à

9

Figure 1-8 Bac à

13

16

Figure 2-2 La cuvette à clapet

17

18

18

Figure 2-5 les différents types de réservoir

20

Figure 3-1 Différentes formes de lavabos

25

26

28

Figure 3-4 Etapes de pose d'une baignoire

29

30

Figure 3-6 Baignoire Whirpool à jet d’eau

31

Figure 3-7

Baignoire Whirpool à jet d’air

31

Figure 3-8

Baignoire Whirpool à jet d’eau et d’air

32

33

Figure 3-10 Receveurs de douche

33

Figure 3-11 Exemple de montage du receveur de douche

35

37

Figure 4-1 Urinoirs

39

Figure 4-2 Douches collectives

40

Figure 4-3 Cabine sanitaire

41

EXPOSE DE PLOMBERIE

INTRODUCTION

A la recherche du confort et des meilleures conditions d’hygiènes, nous dotons nos habitations de technologie sanitaires de plus en plus évoluées. Les cuisines équipées d’éviers sont nombreuses à Lomé. Les douches dans lesquelles il faut juste un seau rempli d’eau laissent placent à des douches équipées de pommes de ouche et de douchette. Avec ces nouveaux systèmes apparaissent de nouvelles réglementations que nous ne maitrisons pas vraiment. Dès lors on se demande quel est le meilleur équipement sanitaires qui correspond le mieux à ses besoins. Pour répondre aux questions concernant les différents équipements sanitaires, nous avons préparé cet exposé qui énumère les principaux équipements utilisés dans la cuisine et dans nos toilettes.

1. LES APPAREILS SANITAIRES DE CUISINES

1.1.

L’évier

1.1.1. Description

L’évier est destiné à la vaisselle et au lavage et au rinçage des légumes. Il a une forme de base rectangulaire à ronde avec ou sans égouttoir et dispose de dimensions et coloris divers

1.1.2. Types de matériaux

Généralement en acier inoxydable

Matière synthétique.

Tôle émaillée.

Parfois encore en porcelaine vitrifiée.

1.1.3. Pose

Les éviers sont généralement encastrés dans la partie supérieure du plan de travail de la cuisine. Le cuisiniste peut adapter la hauteur du plan de travail aux exigences du client.

L’amenée d’eau froide et chaude s’effectue par deux robinets d’arrêt (robinets Schell) dissimulés dans l’armoire sous évier. Le mitigeur fixé sur l’évier y est raccordé.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 1-1 Evier Figure 1-2 Différentes parties d'un évier

Figure 1-1 Evier

EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 1-1 Evier Figure 1-2 Différentes parties d'un évier
EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 1-1 Evier Figure 1-2 Différentes parties d'un évier

Figure 1-2 Différentes parties d'un évier

EXPOSE DE PLOMBERIE

1.1.4. Raccordement de l’évier

L’amenée d’eau froide et chaude s’effectue par deux robinets d’arrêt dissimulés dans l’armoire sous évier.

Le mitigeur (généralement fixé à l’évier) y est raccordé.

Le mitigeur peut être :

à double commande (EF/ECS)

à manette unique et a réglage mécanique;

À manette unique avec douchette séparée;

À manette unique dans laquelle la douchette constitue un tout avec le

robinet.

La protection du mitigeur et de la douchette s’effectue comme pour le lavabo ou la douche.

1.2. Les vides ordures

Un vide-ordures est un système d'évacuation des ordures ménagères qui permet à chaque étage d'un immeuble d'habitation de faire parvenir les siennes par gravité jusqu'à une benne centrale au rez-de-chaussée ou en sous-sol sans se déplacer.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Figure 1-3 ci-dessus un vide ordure ; ci-contre le mode de fonctionnement d'un vide ordure
Figure 1-3 ci-dessus un vide
ordure ; ci-contre le mode de
fonctionnement d'un vide
ordure

Les déchets résultants de la préparation des repas dans les cuisines collectives doivent être évacués suivant certaines règles d'hygiène et de respect de l'environnement.

On distingue deux systèmes de traitement et de transport des déchets :

Par voie humide

EXPOSE DE PLOMBERIE

par voie sèche

Le premier système produit des déchets "impurs" qui contiennent beaucoup trop d'eau pour être réutilisés.

Le second système produit des déchets dits biologiques qui permettent de faire :

Du compost,

de la nourriture pour animaux (après stérilisation),

des produits cosmétiques,

du bio-gaz qui permet de produire de l'électricité (100 litres de déchets donne environ 45 litres de bio-gaz, 50 litres d'eau et 5 litres de déchets (à mettre en décharge ou à utiliser comme compost).

1.2.1. Evacuation par voie sèche

Le traitement par voie sèche a l'avantage de ne pas être raccordé aux égouts, ce qui évite l'entretien très régulier du séparateur de graisses et l'apport de déchets dans les égouts. Il ne demande pas non plus d'apport d'eau.

Il est utilisé pour des cuisines préparant un minimum de 250 repas par jour (sinon, le coût d'investissement reste trop important).

Il existe deux systèmes par voie sèche :

A air pulsé : le transport des déchets se fait par mise sous pression d'un réservoir amont.

Sous vide : le transport des déchets se fait par mise sous vide du réservoir aval.

A air pulsé

Les déchets sont introduits dans un entonnoir et envoyés dans un broyeur (puissance de l'ordre de 2 à 8 kW en fonction de l'importance des stations) puis dans un réservoir intermédiaire. Lorsque celui-ci est rempli, il est mis sous pression à l'aide d'un compresseur (2.2 kW minimum) et les déchets sont propulsés vers le réservoir principal.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Un moteur de 7.5 kW malaxe les déchets dans ce réservoir principal pour conserver une masse homogène (fonctionnement 5 min de l'ordre de 4 à 6 fois par jour). Sans cela, les déchets les plus denses se concentrent dans le bas du réservoir où ils peuvent former une masse trop dense qui empêche le vidangeage.

former une masse trop dense qui empêche le vidangeage. Figure 1-4 système d'évacuation à air pulsé.

Figure 1-4 système d'évacuation à air pulsé.

Sous vide

Ce système ne nécessite pas de broyeur ni de réservoir intermédiaire avant le réservoir principal.

Il comprend :

Des entonnoirs de déversement,

des clapets de fermeture (électromagnétique ou pneumatique) séparant les entonnoirs de déversement des conduites,

les conduites reliant les entonnoirs avec le réservoir principal,

des clapets pneumatiques séparant les conduites du réservoir principal,

le réservoir principal avec homogénéisateur (7.5 kW),

une pompe (5.5 kW) pour faire le vide dans le réservoir,

un compresseur (2.2 kW) qui alimente les clapets pneumatiques.

EXPOSE DE PLOMBERIE

Les déchets sont introduits dans des entonnoirs de déversement. Lorsqu'un entonnoir doit être vidé, les clapets situés aux deux extrémités de la conduite sont ouverts, et les déchets sont aspirés dans le réservoir sous vide.

et les déchets sont aspirés dans le réservoir sous vide. Figure 1-5 système d'évacuation sous vide.

Figure 1-5 système d'évacuation sous vide.

N.B. : Il existe aussi des machines de taille plus réduite (légèrement plus grande qu’un appareil ménager) permettant de réduire considérablement le volume des déchets organiques. Ces derniers sont alors réduits par un processus de déshydratation entre une partie de résidus solides (pouvant être réemployés comme ressource organique) et une partie de résidus liquides (rejetés à l’égout).

1.2.2. Evacuation par voie humide

Les déchets sont transportés et/ou traités en utilisant une grande quantité d'eau. Les eaux usées résultant de ce traitement transitent par un séparateur de graisse avant d'être rejetées à l'égout.

L'efficacité du système est faible : 10 à 20 % des déchets seulement sont récupérés, le reste partant à l'égout et dans le séparateur de graisse. Celui-ci doit donc être vidé très régulièrement (environ une fois par mois au lieu d'une fois tous les trois mois pour une cuisine sans ce type de traitement des déchets). Le prix de la vidange du séparateur de graisse doit être ajouté au prix d'enlèvement des déchets.

Deux systèmes existent pour la séparation entre les déchets solides et liquides :

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Vis d'Archimède

Des postes de travail, les déchets sont transportés dans des goulottes remplies d'eau puis dans des canalisations jusqu'à une vis d'Archimède (puissance de 5 à 8 kW par vis) inclinée vers le haut, située dans un local réfrigéré. Cette vis tourne dans une canalisation perforée elle-même incorporée dans une autre conduite plus large. Les déchets solides sont comprimés dans la vis, le résidu liquide traverse la canalisation perforée et est récupéré dans la canalisation plus large.

Ce résidu liquide peut être récupéré à concurrence d'environ 50 % et être réutilisé pour le transport des déchets, moyennant traitement (filtration, désinfection, désodorisation).

Les déchets solides tombent, au bout de la vis d'Archimède, dans un container situé également dans le local réfrigéré. Ce container est évacué régulièrement vers une décharge.

Ce système demande beaucoup d'entretien non seulement sur le système mais aussi sur le dégraisseur et consomme beaucoup d'eau. Il est utilisé pour des cuisines préparant au minimum 200 repas par jour.

pour des cuisines préparant au minimum 200 repas par jour. Figure 1-6 système d'évacuation par le

Figure 1-6 système d'évacuation par le vis d'archimède.

A panier

Ce système moins encombrant et moins automatisé peut être utilisé pour de plus petites cuisines (à partir de 50 repas par jour).

EXPOSE DE PLOMBERIE

Une station de traitement contient un entonnoir, une vis d'Archimède verticale (puissance de l'ordre de 2 à 3 kW) et un panier perforé, ainsi qu'une alimentation en eau. Le tout est relié aux égouts.

Les déchets sont envoyés, avec un apport d'eau, dans la vis d'Archimède qui effectue une première séparation entre les déchets solides, et le résidu liquide. A la sortie de la vis, les déchets solides sont envoyés dans le panier perforé arrosé régulièrement et dans lequel s'opère la séparation définitive entre solide et liquide. Le panier est vidé manuellement dans un container situé dans un local réfrigéré. Les résidus liquides sont envoyés dans le réseau d'égout via le dégraisseur.

Le coût d'entretien reste élevé : entretien des stations et du dégraisseur.

reste élevé : entretien des stations et du dégraisseur. Figure 1-7 système d'évacuation à panier. 1.2.3.

Figure 1-7 système d'évacuation à panier.

1.2.3. Evacuation par broyeur d’évier

Un broyeur d'évier appelé aussi broyeur de cuisine ou broyeur de déchets alimentaires est un équipement placé sous l'évier qui permet de broyer les déchets organiques en les évacuant ensuite dans le système d'épuration.

Il est installé à la place de la bonde et relie le système des eaux usées par un raccord classique de plomberie. Les déchets évacués ne font plus que 2 mm au maximum. Voire la Figure 1-2 Différentes parties d'un évier pour retrouver un broyeur et son emplacement.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Les broyeurs pulvérisent les déchets organiques en fines particules qui sont ensuite éliminées avec les eaux usées. Le fait de pulvériser les déchets dégage de l’eau de ceux-ci. Or, l’eau contenue dans les déchets organiques en représente environ 80%. Les déchets alimentaires (déchets organiques) constituent en moyenne 25% des déchets dans une poubelle. Stocker les déchets alimentaires dans une cuisine n’est pas seulement sale et encombrant ; cela peut également provoquer des problèmes d’hygiène. Le poisson, la viande et les produits laitiers peuvent rapidement s’abîmer, en particulier dans une cuisine à température ambiante plutôt élevée. L’éradication des lieux propices au développement des rongeurs, insectes et autres nuisibles améliore les conditions sanitaires. Les foyers et le quartier tirent tous deux les bénéfices de telles conditions, avec la réduction des coûts liés à la santé. Le broyeur de déchets alimentaires apporte une réponse simple, pratique, et hygiénique à ces questions sanitaires.

Avantages

Un broyeur de déchets dans la cuisine :

est très facile à utiliser : il suffit d’ouvrir le robinet d’eau froide, de mettre l’appareil sous tension et d’introduire progressivement les déchets alimentaires dans la bonde de l’évier, et ce pendant que quelques secondes.

est sûre : sans lames ni couteaux accessibles par l’utilisateur, seul un

disque rotatif en acier inoxydable muni de masselottes projette les aliments contre

une solide couronne fixe de la chambre ; les déchets sont broyés en toute sécurité et réduits facilement en fines particules puis sont ensuite évacués en suspension par le tuyau normal de vidange des eaux usées.

est silencieux : avec des modèles de qualité, grâce à la fixation à

l’évier par silentblocs, le moteur spécial du broyeur et la conception globale de

l’appareil (super isolation phonique) garantissent un fonctionnement étonnamment silencieux.

permet de réduire les mauvaises odeurs, les germes et la présence

d'insectes : stocker des déchets alimentaires dans une cuisine peut également des problèmes au niveau de l’hygiène ; le poisson, la viande et les produits laitiers peuvent rapidement s’abîmer à température ambiante, entraînant alors des odeurs de poubelle très nauséabondes et une prolifération de microbes et d’insectes ; déplacer les déchets alimentaires dans une poubelle à l’extérieur de la cuisine éloignera les odeurs désagréables mais ne résoudra pas des problèmes plus importants liés au stockage des ordures, car si le ramassage des ordures ménagères

EXPOSE DE PLOMBERIE

n’est pas quotidien, celles-ci continueront d’attirer des animaux et insectes indésirables.

permet de réduire la quantité de déchets domestiques : réduire le

nombre de sac de poubelles (un broyeur sauve 25% de déchets dans une poubelle) évite leur accumulation au coin des rues, leur ramassage étant une méthode coûteuse ; de plus, cela contribue aux problèmes actuels de pollution provoqués par les camions de ramassage, les usines d’incinération ; le fait de broyer les déchets dégage l’eau de ceux-ci ; or l’eau contenue dans les déchets organiques représente environ 80% de leur masse ; les broyeurs permettent donc de véritablement réduire le volume de déchets alimentaires dont se débarrasse chaque foyer.

permet de réduire la contamination bactérienne : lorsque les déchets

organiques sont déversés dans les décharges, bactéries et autres organismes nocifs s’infiltrent dans la terre et contaminent les nappes phréatiques ; l’éradication des lieux propices au développement des rongeurs, insectes et autres nuisibles améliore aussi les conditions sanitaires des quartiers.

apporter gratuitement des bactéries et des matières organiques : les

fines particules de déchets qui résultent du broyage sont facilement gérées par

l’action biologique de la station d’épuration, de la fosse septique et/ou de l’environnement.

permet de réduire l'essence utilisée par les camions poubelles : moins

de sacs à ramasser, c’est aussi moins de tourner de ramassage, moins de temps

d’arrêt (moteur tournant) des bennes à ordures ; la réduction de la quantité d’ordures ménagères dans la rue entraîne une réduction de la pollution.

Inconvénients

Cependant, le broyeur d'évier :

prend un peu de place sous l'évier : un broyeur de capacité moyenne

mesure environ 37cm de haut et 18cm de diamètre.

consomme de l'électricité et de l'eau : pour broyer les déchets, on

alimente électriquement un moteur, et pour les évacuer, on fait couler de l’eau.

ne peut pas toujours accepter tous les déchets (notamment suivant la

puissance du broyeur) : les épluchures des légumes avec des fils (céleri, rhubarbe,

la puissance du broyeur) : les épluchures des légumes avec des fils (céleri, rhubarbe, FL4 GC

EQUIPEMENTS SANITAIRES

asperges, artichauts, …) peuvent s'enrouler et se prendre le siphon et les tuyaux d'évacuation, formant ainsi un bouchon (il faut préférer des modèles avec des disques crantés qui permettent de recevoir les produits filandreux) ; les gros noyaux tels ceux des pêches, des avocats, …, ou les gros os (comme celui d’une côte de bœuf) sont à proscrire des broyeurs de faible puissance ; enfin, les liquides graisseux qui peuvent se solidifier lorsqu'ils refroidissent ne doivent pas être évacué dans l’évier au risque de boucher les évacuations.

Mais globalement, de nombreuses études scientifiques menées sur plusieurs dizaines d’années et dans différents pays ont pu démontrer l’intérêt écologique du broyage des déchets. En réduisant le volume total de déchets, les utilisateurs de broyeurs d’éviers apportent une petite contribution économique et environnementale au problème croissant que représentent le transport et l’élimination des déchets

1.3. Le bac à graisse

Définition

Un bac à graisses ou un séparateur de graisses est un appareil destiné à retenir des matières solides, des graisses et des huiles, contenues dans les eaux de cuisines ou assimilées.

EXPOSE DE PLOMBERIE

EXPOSE DE PLOMBERIE Figure 1-8 Bac à graisse. Concernant les petites collectivités et les installations professionnelles

Figure 1-8 Bac à graisse.

Concernant les petites collectivités et les installations professionnelles (lotissement, usines, établissements scolaires, restaurants, hôtels, charcuteries,

l'obligation de poser des séparateurs à graisses résulte

du règlement sanitaire départemental type et du code de la santé publique.

traiteurs, salaisons, etc

)

Fonctionnement

Les eaux chargées de graisses pénètrent dans le séparateur à graisses. Elles sont dirigées vers le bas pour gagner la zone de séparation. Les graisses plus légères que l'eau remontent à la surface dans la partie centrale de l'appareil. L'eau libérée des graisses ressort après être passée par le tube plongeant de sortie. La température à la sortie du séparateur doit être inférieure à 30°.

Installation

L'appareil sera installé parfaitement de niveau dans les deux sens et immédiatement en sortie de siphon d'évacuation de l'évier de plonge ou de la source d'eau à traiter. Ce bac à graisse est destiné à une pose au sol ou sur un caillebotis sous paillasse.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Il est vivement conseillé, afin de faciliter l'entretien, de relier le bac à graisses au réseau d'eaux usées à l'aide de liaisons démontables standard (raccords multi

matériaux, liaisons par serrage

)

plutôt que par collage.

Toute combinaison de branchements entre entrée et sortie peut être réalisée.

La connexion d'entrée non utilisée sera alors connectée à une ventilation, soit directement, soit par la canalisation principale d'évacuation, elle-même ventilée (coude fourni, tuyau de raccordement non fourni).

La canalisation de sortie non utilisée (plus basse que l'entrée) devra être obturée par un bouchon (fourni).

Entretien

L'appareil en PEHD est insensible à la corrosion et ne nécessite pas d'entretien particulier.

L'utilisateur ou une entreprise de nettoyage doit intervenir régulièrement, une fois par semaine au minimum, afin de contrôler la quantité de graisses stockée et procéder, si nécessaire, à son raclage (au moyen d'une écumoire dédiée à cette utilisation par exemple) ou à la vidange totale du bac (raclage des graisses puis vidange par le robinet, disponible en option, et collecte des éléments décantés).

Les graisses récoltées seront éliminées par voie de déchets solides.

Après chaque vidange totale, laver l'appareil et le remplir immédiatement d'eau claire.

2. Le W-C

Les W-C acronyme du nom Water-Closet qui signifie fermeture hydraulique est un type de latrine qui fonctionne avec de l’eau. La hauteur de la cuvette des W-C. est standardisée.

Les W-C sont généralement classés en trois groupes. On a :

les sièges à la turque

les cuvettes à clapet

les cuvettes à l’anglaise

EXPOSE DE PLOMBERIE

2.1. Les types de cuvette

On distingue les cuvettes à clapet et les cuvettes à effet de chasse.

2.1.1. Les sièges à la turque

Ce type d’appareil se rencontre peu dans nos régions. Il ressemble un peu à un récepteur de douche, mais est muni de repose-pieds en relief, d’un orifice d’évacuation de grand diamètre et d’un raccordement pour le système de lavage. Il est conçu pour être utilisé en position accroupie. Des poignées où s’accrocher sont éventuellement prévues.

Les sièges à la turque sont disponibles en différents matériaux comme la porcelaine vitrifiée, le grès émaillé et la fonte émaillée.

La pose se fait par encastrement dans le sol. Il existe des siphons spéciaux avec joint à lèvre en Ф100 pour le raccordement à l’évacuation. Il est également possible de raccorder une ventilation secondaire. Le nettoyage peut se faire par un réservoir haut, mi- haut ou hydropneumatique, un robinet de chasse. Tous ces réservoirs sont raccordés sur une tuyauterie avec queue de carpe pour bien diffuser l’eau dans la cuvette.

Les cuvettes à la turque sont à usage collectif. C’est le type d’appareil le plus rustique mais aussi le plus hygiénique.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 2-1 WC - Le siège à la turque SOURCE: VILLEROY & BOCH 2.1.2.
EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 2-1 WC - Le siège à la turque SOURCE: VILLEROY & BOCH 2.1.2.

Figure 2-1 WC- Le siège à la turque SOURCE: VILLEROY & BOCH

2.1.2. Les cuvettes à clapet

Ils sont utilisés quand il n’y a pas de fosse septique, mais plutôt une fosse étanche. Ces types de cuvette ne sont plus utilisés dans l’habitat même en campagne. Toute ce système n’est pas abandonné, il est réservé aux véhicules de loisirs de type camping-cars ou caravanes avec un réservoir de récupération amovible. Il est disponible en porcelaine vitrifiée, en fonte émaillée et en matériau synthétique. La pose se fait par une fixation au sol.

Le raccordement à l’évacuation se fait par pose directe sur une fosse étanche sans siphon ou par pose directe au-dessus d’un réservoir de récupération amovible étanche. Le nettoyage de la cuvette peut se faire ordinairement à l’aide d’un seau d’eau ou par effet d’eau quand on appuie sur le levier pour vider la cuvette, un filet d’eau qui coule et qui est censé nettoyer la cuvette. Dans les camping-cars, un bouton provoque l’ouverture de l’eau et la pompe.

Le clapet sert à fermer la cuvette pour éviter les remontées d’odeur de la fosse ou du réservoir étanche. Pour vider la cuvette, il suffit de basculer le clapet à l’aide d’un levier.

EXPOSE DE PLOMBERIE

EXPOSE DE PLOMBERIE Figure 2-2 La cuvette à clapet 2.1.3. Les cuvettes à l’anglaise Les cuvettes

Figure 2-2 La cuvette à clapet

2.1.3. Les cuvettes à l’anglaise

Les cuvettes à l’anglaise sont généralement disponibles en porcelaine vitrifiée, en grès émaillé et en matériau synthétique. La pose se fait par une fixation au sol. Elle peut également être murale sur bâti-support. L’évacuation et le nettoyage se fait par effet de chasse ou par action siphonique.

Le raccordement à l’évacuation se fait à l’aide d’une pipe de raccordement avec un joint à lèvre. Le siphon est incorporé dans la cuvette. La sortie peut horizontale, verticale, visible ou cachée, avant, centrale, arrière. L’on utilise un Ф100 pour les cuvettes à effet de chasse.

2.1.3.1. La cuvette à chasse coupée

Dans les cuvettes à chasse coupée, les matières fécales sont recueillies, dans un premier temps, sur le fond plat et elles disparaissent au lavage dans le coupe- air (siphon) puis dans le système d’évacuation. Le désavantage de cette cuvette est que les déjections peuvent dégager des odeurs désagréables. Mais comme le fond plat permet de contrôler les selles, ces appareils sont souvent utilisés dans les hôpitaux.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 2-3 Le W-C à chasse coupée SOURCE: VILLEROY & BOCH 2.1.3.2. Les W-C
EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 2-3 Le W-C à chasse coupée SOURCE: VILLEROY & BOCH 2.1.3.2. Les W-C

Figure 2-3 Le W-C à chasse coupée SOURCE: VILLEROY & BOCH

2.1.3.2. Les W-C à chasse basse

Avec les W.-C. à chasse basse, la diffusion des odeurs reste limitée. Les matières fécales plongent immédiatement dans l’eau, ce qui provoque parfois des éclaboussures gênantes. Toute l’eau de lavage peut être utilisée à rincer le coupe- air. C’est cette cuvette qui est la plus utilisée.

- air. C’e st cette cuvette qui est la plus utilisée. Figure 2-4 Le W-C à

Figure 2-4 Le W-C à chasse basse SOURCE: VILLEROY & BOCH

2.1.3.3. La cuvette à siphon

Ce type est dérivé de la cuvette à chasse basse, mais il présente quelques différences internes. Cette cuvette possède, en effet, dans son évacuation, un

EXPOSE DE PLOMBERIE

rétrécissement qui fait donc effet de résistance. Lorsque l’eau de lavage a surmonté cette résistance, l’effet de siphon commence. Cette cuvette présente le désavantage de consommer beaucoup d’eau.

2.1.3.4. La cuvette suspendue

Les cuvettes suspendues sont généralement réalisées en version à chasse basse. Leur principal avantage est qu’elles ne sont pas posées sur le sol mais environ 5 cm au-dessus de celui-ci, ce qui favorise fortement l’hygiène.

En effet, dans les cuvettes à poser, il est impossible d’enlever les saletés accumulées entre la cuvette et le plancher.

2.2. Systèmes de rinçage

Nous pouvons classer les systèmes de rinçage en deux groupes: le réservoir et le robinet de rinçage raccordé directement sur la conduite d’eau.

Il existe différents types de réservoirs:

réservoir haut,

réservoir mi- haut

réservoir bas

combiné (duo bloc)

réservoir encastré

La figure qui suit nous montre les différents types de réservoir.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

EQUIPEMENTS SANITAIRES Figure 2-5 les différents types de réservoir. On placera un robinet d’arrêt entre la

Figure 2-5 les différents types de réservoir.

On placera un robinet d’arrêt entre la conduite d’eau et le réservoir, afin de pouvoir effectuer les réparations et l’entretien sans devoir couper l’eau.

Le remplissage du réservoir se fait automatiquement via un robinet à flotteur. Le principe du robinet à flotteur repose sur l’ouverture et la fermeture automatiques d’un clapet par un flotteur partiellement immergé dans l’eau. Un antiretour est incorporé dans le robinet à flotteur, afin d’empêcher le siphonage de la cuvette en cas de baisse de pression dans la conduite d’eau. Les réservoirs de chasse peuvent être réalisés en porcelaine vitrifiée ou en matériau synthétique; anciennement, on les fabriquait également en fonte émaillée ou en tôle.

2.2.1. Réservoir à siphon

On ne peut utiliser les réservoirs à siphon qu’en montage haut. Le vidage de ce type de réservoir s’effectue par siphonage.

Dans le réservoir, nous trouvons une cloche dotée d’un tube plongeur qui repose, avec un joint d’étanchéité, sur le clapet de chasse du réservoir.

EXPOSE DE PLOMBERIE

On peut soulever la cloche en faisant levier sur une chaîne pendant sur le côté du réservoir. Si nous soulevons un peu la cloche en tirant sur la chaîne, cela suffi t pour que la quantité exacte d’eau se déverse dans la colonne de chasse.

Ce bouchon d’eau pousse tout l’air présent dans la colonne de chasse et provoque une dépression derrière lui.

Entre-temps, la cloche est, elle aussi, retombée sur son siège.

Du fait de la construction spéciale, l’eau est refoulée sous la cloche et ne peut que ressortir par le tube plongeur.

L’eau refoulée arrive dans la colonne de chasse et l’aspiration du bouchon d’eau provoque une action siphonique. L’action siphonique se termine lorsque de l’air est aspiré en dessous de la cloche.

2.2.2. Réservoir à siphon coudé

en dessous de la cloche. 2.2.2. Réservoir à siphon coudé Le réservoir ne contient, à part
en dessous de la cloche. 2.2.2. Réservoir à siphon coudé Le réservoir ne contient, à part

Le réservoir ne contient, à part le flotteur, aucune pièce mobile. Le tuyau intérieur est coudé en U et la branche recourbée vers le bas arrive juste au-dessus du fond. L’autre branche se trouve au milieu du réservoir et nous y fixons la chute. En dessous de la petite branche du siphon coudé, débouche un petit tube plongeur relié au dispositif de bouton-poussoir par le fond du réservoir.

Le dispositif de bouton-poussoir contient une membrane en caoutchouc qui peut être enfoncée par un bouton-poussoir. Le petit tube et l’espace derrière la membrane en caoutchouc sont remplis d’eau.

Lorsque l’on appuie vigoureusement sur le bouton-poussoir, l’eau contenue dans le petit tube reflue dans la colonne d’eau jusqu’au moment où elle traverse le coude. Comme le coude est un peu rétréci, l’eau remplit tout le tuyau.

L’eau refoulée afflue dans la grande branche du siphon coudé et provoque ainsi l’effet siphonique. Ce système pose un problème: les enfants et les personnes âgées ne parviennent pas, ou difficilement, à actionner la chasse.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

EQUIPEMENTS SANITAIRES SOURCE: GEBERIT 2.2.3. Le réservoir à cloche (avec tube plongeur mobile) Le fond du

SOURCE: GEBERIT

2.2.3. Le réservoir à cloche (avec tube plongeur mobile)

Le fond du réservoir contient un trou dans lequel le tube plongeur peut se déplacer librement vers le haut et vers le bas. Le tube plongeur est fixé à la colonne de chute à deux branches.

La partie supérieure de la colonne de chute est mobile et est guidée dans la partie fixe inférieure, un peu plus large, de la colonne de chasse.

Un soufflet en caoutchouc est fixé à l’extrémité supérieure de la colonne de chasse, tandis que, dans le bas, le soufflet est fixé hermétiquement autour du trou présent dans le fond.

Lorsque l’on comprime le soufflet, il se détend et entraîne le tube plongeur vers le haut. Une cloche est placée au-dessus du souffle et du tube plongeur. Elle est fixée au fond du réservoir par des tenons.

L’action siphonique est amorcée lorsqu’on tire vers le bas la partie supérieure du tube plongeur. Cette action fera affluer l’eau dans la colonne de chasse. Pendant que l’eau pénètre, l’air présent sous la cloche sera aspiré. L’action siphonique a commencé et on peut relâcher le tube plongeur.

EXPOSE DE PLOMBERIE

Trous de fixation Tube plongeur

Trous de fixation

Tube plongeur

EXPOSE DE PLOMBERIE Trous de fixation Tube plongeur 2.2.4. Réservoirs bas Les réservoirs bas peuvent également

2.2.4. Réservoirs bas

Les réservoirs bas peuvent également être placés en hauteur.

A la différence des réservoirs hauts, le fonctionnement de ces réservoirs n’est pas basé sur l’effet de siphon mais sur le soulèvement d’un clapet. Nous pouvons distinguer différents types de clapets de fond: ils diffèrent par leur taille et par leur forme. Lorsque l’on tire le bouton de chasse (ou que l’on appuie sur un mécanisme de levier), le clapet se relève et est maintenu en dehors de l’effet d’aspiration de l’eau qui s’écoule.

Sous l’effet refouleur du flux d’eau, le clapet continue à flotter. Dans certaines versions, un flotteur (ou un clapet à air captif) maintient le clapet de fond soulevé. Lorsque toute l’eau de rinçage s’est écoulée, le clapet refermera l’ouverture de vidage et le réservoir pourra à nouveau se remplir.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

D’autres systèmes de commande (à la main ou au pied) existent pour soulever le clapet de fond : commande par câble, commande pneumatique (une membrane que l’on enfonce et qui fait gonfler un coussin d’air).

Protection: le réservoir de chasse doit former une garde d’air réglementaire.

2.2.5. Le robinet de rinçage

Avec les robinets de rinçage sous pression, l’eau de rinçage est prélevée directement dans l’installation d’eau potable.

Le fonctionnement d’un robinet de rinçage sous pression repose, en principe, sur un clapet qui libère le flux d’eau dans la colonne de chasse et un dispositif de freinage qui veille à ce que le clapet se referme lentement.

En actionnant le levier ou le bouton-poussoir, on ouvre une soupape de décompression. L’eau s’écoule depuis la chambre de compression supérieure, passe par la soupape de décompression que l’on peut maintenant soulever facilement. L’eau s’écoule dans la cuvette de W.-C.

Lorsque le levier est relâché, la soupape referme la chambre de compression supérieure. Pendant ce temps, la chambre de compression se remplit par un petit canal et la soupape d’arrêt est repoussée lentement sur son siège. La fermeture se fera sans aucun coup de bélier.

Le raccordement direct sur la conduite d’eau a pour conséquence qu’il faudra dimensionner généreusement les conduites d’eau.

3. Cabinets de toilette, salle de bain

3.1.

Lavabo

Description

Le lavabo est un évier destiné à la toilette des mains, du visage et du haut du corps. Il a, dans les grandes lignes, la forme d’un rectangle à coins arrondis. Sa forme, sa couleur et ses dimensions varient.

EXPOSE DE PLOMBERIE

EXPOSE DE PLOMBERIE Figure 3-1 Différentes formes de lavabos  Types de matériaux La surface des
EXPOSE DE PLOMBERIE Figure 3-1 Différentes formes de lavabos  Types de matériaux La surface des

Figure 3-1 Différentes formes de lavabos

Types de matériaux

3-1 Différentes formes de lavabos  Types de matériaux La surface des appareils sanitaires doit être
3-1 Différentes formes de lavabos  Types de matériaux La surface des appareils sanitaires doit être

La surface des appareils sanitaires doit être dure et lisse, afin que les résidus ne puissent pas s’y incruster. Les trois types de matériaux les plus utilisés sont les suivants:

porcelaine vitrifiée (porcelaine sanitaire ou grès émaillé),

matière synthétique,

tôle émaillée.

Pose

La hauteur de pose du lavabo se situe entre 85 et 90 cm. Nous entendons par hauteur de pose, la distance verticale entre le siège du robinet et le plancher fini.

En principe, il est conseillé de savoir quels types d’appareils sanitaires vont être installés avant de placer l’arrivée d’eau chaude et froide et l’évacuation.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Les lavabos sont généralement fixés au mur à l’aide de consoles, de pattes de suspension ou de boulons ancrés dans des chevilles. Les dessins ci-dessous illustrent ces trois méthodes.

Les dessins ci-dessous illustrent ces trois méthodes. Figure 3-2 Méthodes de fixation des lavabos au mur

Figure 3-2 Méthodes de fixation des lavabos au mur

Les conduites et l’évacuation apparentes ne sont pas très décoratives. Nous essaierons donc, dans la mesure du possible, de les encastrer ou de les camoufler derrière une colonne (ou, de plus en plus souvent une demi-colonne).

Le système d’évacuation se compose de deux parties: d’une part, la bonde en laiton chromé, qui est montée dans l’évier et, d’autre part, un bouchon en caoutchouc ou en plastique souple, fixé à l’évier ou à la robinetterie au moyen d’une chaînette.

Dans ce système d’évacuation, l’étanchéité est assurée par un joint plat et un joint torique que l’on maintient en place en serrant le boulon fileté. On néglige parfois, à tort, d’installer le joint plat. L’absence de ce joint plat ne provoque pas de fuite d’eau mais permet à l’eau de s’écouler lentement. Lorsque le bouchon est commandé de l’extérieur par un procédé mécanique (via un bouton sur le corps du robinet), on travaille avec une tirette de vidage.

Il existe des bondes de différentes dimensions:

bondes de 1 1/4”, conduite d’évacuation en PVC de 32 mm de diamètre;

bondes de 1 1/2”, conduite d’évacuation en PVC de 40 mm de diamètre.

Un siphon démontable est monté sur la bonde afin d’empêcher les mauvaises odeurs.

EXPOSE DE PLOMBERIE

Les lavabos peuvent être équipés d’un trop-plein intégré. Ce trop-plein empêche l’eau de déborder de la cuvette et de causer des dégâts, même si le bouchon est mis. Les lavabos sans trop-plein intégré sont équipés d’un système de dégorgeoir et de trop-plein externe.

Lors de l’installation et du raccordement du lavabo, les conduites d’amenée d’eau froide et d’eau chaude peuvent être placées contre le mur ou dans le mur. Ces conduites aboutissent à une plaque murale ou à un coude (diamètre intérieur 1/2”, filetage intérieur).

Un robinet d’arrêt est vissé dans la plaque murale (robinet Schell). Il permet de couper l’eau pour travailler au robinet ou pour enlever le lavabo.

Pour raccorder l’eau froide et l’eau chaude, nous procédons comme suit:

avec mitigeur (robinet mélangeur à manette unique): raccorder uniquement les conduites chromées de 10 mm au robinet Schell;

avec des robinets séparés pour eau froide et/ou chaude: raccorder à la conduite chromée de 10 mm, raccord à compression du côté du robinet Schell, patte de fixation et joint de fibres du côté du lavabo.

Ce tuyau peut être remplacé par un flexible.

En présence d’un mitigeur, l’amenée d’eau froide doit être protégée par un antiretour de type A (EA), précédé d’un robinet d’arrêt. L’antiretour peut également être placé au centre de l’alimentation de l’habitation. La sortie des robinets doit toujours dépasser le bord du lavabo d’au moins 2 cm.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

3.2.

Baignoires

Description

La baignoire sert à se laver en position couchée ou assise. L’appareil est généralement posé sur le sol contre un mur, mais il peut également être installé à d’autres endroits.

Il sera plus facile de pénétrer dans la baignoire si elle est posée non sur le plancher fi ni mais sur le béton brut, ce qui permet de l’enfoncer de 10 cm.

Les formes, les dimensions et les coloris varient selon le producteur. Certaines baignoires sont même prévues pour deux personnes ou davantage.

Dans

les

locaux

plus

exigus,

la

deux personnes ou davantage. Dans les locaux plus exigus, la Figure 3-3 montrant une baignoire baignoire

Figure 3-3 montrant une baignoire

baignoire peut s’utiliser également pour la douche. Des modèles très pratiques existent à cet effet sur le marché. Si nous considérons l’aspect esthétique, nous

pouvons classer les baignoires en deux grands groupes:

la baignoire longue, c’est-à-dire une vasque allongée dans laquelle on peut se détendre en position couchée. Elle est encastrée dans le plancher ou placée contre un ou deux murs.

la baignoire-sabot, plus petite que la baignoire longue, mais pourvue d’un siège. Elle peut être posée de la même manière qu’une baignoire normale.

Types de matériaux

Fonte émaillée,

Tôle émaillée,

Matériau synthétique (acrylique),

Polyester.

EXPOSE DE PLOMBERIE

Pose

Les baignoires sont posées en équilibre stable sur le sol. La mise à l’horizontale des bords s’effectue en réglant le bâti. La finition des côtés doit s’effectuer de manière à ce qu’ils soient étanches à l’eau et que l’évacuation reste accessible.

Fixer le système d’évacuation/trop -plein. Fixer les pieds dans les renflements du corps de la

Fixer le système d’évacuation/trop-plein. Fixer les pieds dans les renflements du corps de la baignoire (à l’aide des vis à bois spéciales fournies).

Régler la baignoire à l’aide des pieds réglables. Reporter le contour extérieur de la baignoire

Régler la baignoire à l’aide des pieds réglables. Reporter le contour extérieur de la baignoire sur le mur. Appliquer la fixation murale (crampons ou lattes de bois), en tenant compte de la hauteur du rebord de la baignoire aux endroits où celui-ci ne repose pas sur un muret.

Raccorder l’évacuation. Remplir la baignoire et contrôler l’étanchéité. Poser le revêtement extérieur en

Raccorder l’évacuation. Remplir la baignoire et contrôler l’étanchéité. Poser le revêtement extérieur en panneau de. fibres ou autre et y coller les carreaux.

Ne pas enlever les rubans adhésifs et la feuille de protection avant la finition du

Ne pas enlever les rubans adhésifs et la feuille de protection avant la finition du revêtement et le montage de la robinetterie. Ensuite, fixer éventuellement des poignées dans la vasque

Figure 3-4 Etapes de pose d'une baignoire

N’oubliez pas de prévoir une trappe de visite avec châssis carrelé en vue d’un entretien éventuel.

EQUIPEMENTS SANITAIRES

Pose du mitigeur

Auparavant, nous disposions de mitigeurs ordinaires à double commande (eau chaude et eau froide). A l’heure actuelle, on rencontre de plus en plus souvent des mitigeurs à manette unique. Différentes possibilités d’installation existent:

en saillie: en position verticale ou horizontale sur un plancher latéral ou sur le rebord de la baignoire;

encastrée: dans le pan de mur.

Les robinets ont un réglage mécanique ou thermostatique et possèdent un limiteur de température. Le robinet de la baignoire est presque toujours doté d’une douchette (douchette de massage).

Le mitigeur et la douchette ont la même protection que la douche.

Baignoires de balnéothérapie

Certaines baignoires plus coûteuses sont équipées de:

une pompe à eau à têtes d’arrosage réglables spéciales (têtes de massage) et d’une commande continue mélangeant le jet d’eau à l’air;

une pompe à air à chauffage intégré et d’un réglage du débit d’air à commande continue (bain à bulles);

un éclairage sous eau à basse tension doté de la protection nécessaire;

un chauffe-eau électrique;

un système d’épuration.

Baignoire Whirpool à jet d’eau

d’épuration.  Baignoire Whirpool à jet d’eau Figure 3-5 Baignoire de balnéothérapie Une pompe

Figure 3-5 Baignoire de balnéothérapie

Une pompe électrique aspire l’eau de la vasque. Des têtes d’arrosage raccordées au système tourbillonnaire ramènent l’eau sous pression dans la baignoire. L’eau fait des bulles parce que le jet d’eau est mélangé à de l’air par un régulateur à commande continue. Le jet de massage provenant des têtes

EXPOSE DE PLOMBERIE

d’arrosage placées sur les côtés ou aux pieds peut être dirigé dans n’importe quelle direction et peut également être réglé plus ou moins fort au gré de l’utilisateur.

être réglé plus ou moins fort au gré de l’utilisateur. Figure 3-6 Baignoire Whirpool à jet
être réglé plus ou moins fort au gré de l’utilisateur. Figure 3-6 Baignoire Whirpool à jet

Figure 3-6 Baignoire Whirpool à jet d’eau

Baignoire Whirpool à jet d’air

Un compresseur électrique à chauffage intégré aspire l’air préchauffé de la salle de bains et l’insuffle à haute pression dans l’eau du bain via des buses installées dans le fond de la baignoire. Grâce à dix buses réparties sur tout le fond de la baignoire, les jets d’air de massage atteignent toutes les parties du corps. Un régulateur d’air réglable en continu permet d’adapter l’intensité du massage.

en continu permet d’adapter l’intensité du massage. Figure 3-7 Baignoire Whirpool à jet d’air  Baignoire

Figure 3-7

Baignoire Whirpool à jet d’air

Baignoire Whirpool à jet d’eau et d’air

Cette version intègre les deux systèmes tourbillonnaires (jet d’eau et jet d’air). Cette synthèse réunit l’effet de massage doux mais néanmoins actif du jet d’eau et le picotement stimulant du jet d’air riche en oxygène. Un élément de commande

EQUIPEMENTS SANITAIRES

unique permet de mettre les systèmes en service séparément ou simultanément. L’intensité des jets d’eau et d’air peut être réglée de manière tout à fait indépendante.

peut être réglée de m anière tout à fait indépendante. Figure 3-8 Whirpool à jet d’eau

Figure 3-8

Whirpool à jet d’eau et d’air

Baignoire

Figure 3-8 Whirpool à jet d’eau et d’air Baignoire La protection est pareille à celle de

La protection est pareille à celle de la baignoire. En complément, il convient d’ajouter des systèmes de désinfection à alimentation directe protégés par une protection de type BA, antiretour avec zone de pression différentielle contrôlable. La protection est installée à l’horizontale entre 2 robinets d’arrêt et est précédée d’un filtre facilement démontable. L’ouverture d’injection doit être libre et visiblement disjointe de la liaison à l’égout, afin de récupérer l’eau de fuite.

3.3.

Douche

Description

La douche est un endroit où l’on se lave debout. La douche peut également servir à une toilette partielle, pour se laver les cheveux ou les pieds, par exemple.

EXPOSE DE PLOMBERIE

La personne qui se douche va se laver et se rincer à fond. La douche doit donc être suffisamment spacieuse pour ne pas entraver les mouvements.

On utilisera un receveur de douche ou bien on étanchera le plancher du local de douche. Il existe également des cabines de douche toutes faites que l’on peut poser sur le plancher (fini).

Types de matériaux

Les

fabriqués en:

receveurs

de

douche

peuvent

être

grès vitrifié (= émaillé),

porcelaine vitrifiée,

tôle émaillée,

fonte émaillée,

matière synthétique,

aluminium,

acier inoxydable.

Figure 3-9 Douche
Figure 3-9 Douche
• aluminium, • acier inoxydable. Figure 3-9 Douche Il existe une grande gamme de coloris. Ces

Il existe une grande gamme de coloris. Ces coloris, qui changent avec la mode, existent en version brillante et mate.

Les dimensions des receveurs de douche vont de 70 cm x 70 cm, 80 cm x 80 cm à 90 cm x 90 cm, mais les formes et les dimensions peuvent être très différentes: il existe des receveurs carrés, rectangulaires, ronds ou ovales. La profondeur de ces appareils présente également des différences (de 5 cm à 30 cm).

présente également des différences (de 5 cm à 30 cm). Figure 3-10 Receveurs de douche FL4
présente également des différences (de 5 cm à 30 cm). Figure 3-10 Receveurs de douche FL4

Figure 3-10 Receveurs de douche

présente également des différences (de 5 cm à 30 cm). Figure 3-10 Receveurs de douche FL4
présente également des différences (de 5 cm à 30 cm). Figure 3-10 Receveurs de douche FL4
présente également des différences (de 5 cm à 30 cm). Figure 3-10 Receveurs de douche FL4

EQUIPEMENTS SANITAIRES

receveur de douche plat,

receveur de douche bas,

receveur de douche profond,

receveur de douche profond avec siège.

En outre, nous pouvons également mentionner ici les douches d’entreprise et les douches combinées dans les hôpitaux, où l’on prêtera une attention toute particulière à l’aspect hygiénique.

Pose

Les receveurs de douche peuvent être encastrés sous le niveau du sol ou ressortir au-dessus du niveau du sol. Le receveur de douche peut reposer sur un support spécial. Le fond du receveur de douche comprend une ouverture dans laquelle nous raccordons la bonde et le coupe-air.

Lorsqu’on a un plancher de douche étanche, il faut être très attentif à ce que le raccordement du siphon (également appelé orifice d’évacuation avec coupe-air à cloche) soit étanche. Pensez bien à la capacité d’évacuation !

EXPOSE DE PLOMBERIE

Exemple de montage

Sans plaque d’étanchéité

Dalle de Ch Carrelag Mastic à deux composants Joint d’étanchéité Bouche d’entrée Plaque d’étanchéité
Dalle de
Ch
Carrelag
Mastic à deux composants
Joint d’étanchéité
Bouche d’entrée
Plaque d’étanchéité en cuivre étamé
Isolation contre l’humidité
Jonct
Isolation phonique ou thermique
Avec joint d’étanchéité et isolation contre l’humidité
Avec joint d’étanchéité et isolation
contre l’humidité

Avec jonction, plaque d’étanchéité et isolation

contre l’humidité

plaque d’étanchéité et isolation contre l’humidité Figure 3-11 Exemple de montage du receveur de douche Nous

Figure 3-11 Exemple de montage du receveur de douche

Nous serons également très attentifs à l’étanchéité à l’eau entre le mur (ou plusieurs murs) et le receveur de douche. Pour éviter de répandre de l’eau sur le

EQUIPEMENTS SANITAIRES

sol à proximité de la douche, on utilisera un rideau de douche ou une paroi de douche. Les types, coloris et prix de ces dernières sont très variés.

La protection du mitigeur s’effectue comme pour le lavabo.

La douchette peut être équipée:

d’un antiretour de type B (EA’) après le mitigeur,

d’un antiretour de type B (EA’) sur l’alimentation en eau froide et en eau chaude du mitigeur.

3.4. Le Bidet

Description

Le bidet sert aux ablutions intimes. Sa forme et sa hauteur sont comparables à ceux des W.-C.

Types de matériaux

Le matériau le plus commun est la porcelaine vitrifiée. On utilise aussi parfois l’acier inoxydable.

Pose

On distingue deux types de bidets:

Le bidet à poser

Le bidet suspendu

Le bidet à poser est fixé au sol au moyen de vis et éventuellement avec une patte de fixation à l’avant.

EXPOSE DE PLOMBERIE

EXPOSE DE PLOMBERIE Bidet à poser Nous pouvons fi xer le bidet suspendu à l’aide d’un

Bidet à poser

Nous pouvons fixer le bidet suspendu à l’aide d’un bâti. Un montage suspendu présente l’avantage que l’on peut facilement nettoyer en dessous du bidet. Les boulons d’ancrage sont déconseillés: si le mur n’est pas assez résistant, l’appareil risque de tomber en emportant dans sa chute des morceaux du mur portant.

Un seul percement est généralement prévu dans les appareils en porcelaine. Parfois deux autres trous sont défonçables. Au besoin, nous les percerons complètement à l’aide d’un petit burin ou d’un pointeau. Nous le ferons de haut en bas afin de ne pas casser la porcelaine plus que nécessaire. Nous pouvons aisément marquer l’emplacement exact des trous défonçables pour les robinets, simplement en plaçant une source lumineuse au-dessous.

Bidet suspendu

en plaçant une source lumineuse au-dessous. Bidet suspendu Figure 3-12 Suspension du bidet à l'aide d'un

Figure 3-12 Suspension du bidet à l'aide d'un bâti

EQUIPEMENTS SANITAIRES

La bonde peut être dotée d’un bouchon libre ou d’un vidage automatique (dispositif). Un siphon tubulaire ou un siphon en forme de bouteille est raccordé sur la bonde; ce siphon est, à son tour, raccordé au système d’égouts intérieur au moyen d’une douille de raccordement.

gouts intérieur au moyen d’une douille de raccordement. La protection des mitigeurs s’effectue comme p our
gouts intérieur au moyen d’une douille de raccordement. La protection des mitigeurs s’effectue comme p our

La protection des mitigeurs s’effectue comme pour les lavabos. L’usage de douchettes est interdit.

4. Appareils sanitaires pour les collectivités

4.1. Les urinoirs

Un urinoir est un appareil qui permet d’uriner debout, mais on le rencontre trop rarement dans les habitations.

Cet appareil présente le grand avantage de consommer moins d’eau et d’assurer une meilleure hygiène. Par contre, on place des urinoirs dans les bâtiments publics. Il existe des urinoirs suspendus, des urinoirs stalles et des urinoirs en applique. Ces derniers ne sont plus beaucoup utilisés.

Les urinoirs suspendus peuvent être équipés d’un coupe-air qui a souvent un effet de siphon (urinoir à action siphonique).

EXPOSE DE PLOMBERIE

EXPOSE DE PLOMBERIE Figure 4-1 Urinoirs Les dispositifs de rinçage à utiliser sont, en principe, identiques

Figure 4-1 Urinoirs

Les dispositifs de rinçage à utiliser sont, en principe, identiques à ceux des cuvettes de W.-C., mais la capacité de rinçage est adaptée. Les urinoirs installés dans les bâtiments publics sont souvent équipés, dans une perspective d’hygiène et de lutte contre le vandalisme, d’appareils de rinçage encastrés et d’armatures de commande, entièrement mécaniques (p. ex. par commande au pied) ou entièrement électroniques (p. ex. mesure de résistance, détecteur de présence).

Protection: un aérateur avec ou sans parties mobiles, avec ou sans adjonction de produits.

Il existe aussi des urinoirs pour dame mais très peu utilisés.

TYPE DE MATÉRIAU

Les urinoirs sont réalisés en porcelaine, en acier inoxydable ou en tôle émaillée.

POSE

EQUIPEMENTS SANITAIRES

La hauteur de montage d’un urinoir suspendu se situe entre 60 et 65 cm; l’urinoir est suspendu à des crochets aveugles spéciaux ou à des boulons borgnes.

Pour raccorder l’évacuation d’un urinoir suspendu, on utilise des manchettes de raccordement disponibles dans le commerce. On utilise aussi parfois un mastic plastique.

Lorsque l’on utilise un urinoir sans coupe-air, on placera obligatoirement un coupe-air entre la pièce de raccordement et l’évacuation.

Lorsqu’on place plusieurs urinoirs côte à côte, il est préférable de placer des séparateurs entre les différents urinoirs.

Le raccordement entre le système de rinçage et l’urinoir s’effectue à l’aide d’un diffuseur d’eau en cas d’urinoirs-stalles, d’une cloche en cas de raccordement externe ou d’un manchon (manchette) en cas de raccordement interne pour urinoirs suspendus.

4.2. Les douches collectives

Les équipements utilisés sont les mêmes que nous avons déjà vu pour les douches. Mais ici il faut souligner que ces douches doivent respecter certaines normes qui ne sont pas forcément les mêmes que ce soit en entreprises, dans un gymnase ou dans une école. Une séparation doit forcément être mise entre deux douches adjacentes et les douches doivent être équipées de portes. La figure suivante présente des douches collectives.

doivent être équipées de portes. La figure suivante présente des douches collectives. Figure 4-2 Douches collectives

Figure 4-2 Douches collectives

EXPOSE DE PLOMBERIE

4.3. Les cabines sanitaires

Ce sont des équipements qui peuvent être composés d’un urinoir, d’une douche, d’un WC ou d’un seul des équipements sanitaire et qui sont généralement utilisés à des fins collectives. La figure suivante montre deux exemples de cabines sanitaires.

figure suivante montre deux exemples de cabines sanitaires. Figure 4-3 Cabine sanitaire Leur avantage vient du

Figure 4-3 Cabine sanitaire

exemples de cabines sanitaires. Figure 4-3 Cabine sanitaire Leur avantage vient du fait qu’ils sont démontables

Leur avantage vient du fait qu’ils sont démontables et raccordable à un réseau.

CONCLUSION

Au cours de notre exposé nous avons passé en revue les différents équipements sanitaires utilisés dans la cuisine et dans les toilettes. Nous tenons à préciser qu’il y a plusieurs variantes à tous ces équipements produits par les fabricants, devant respecter les normes sanitaires et techniques en vigueur. Ces variantes ont soit un apport écologique, soit un apport en termes de confort. Il convient à l’utilisateur d’effectuer son choix par rapport à son portefeuille, à l’espace ainsi qu’aux ressources liquides dont il dispose. L’utilisateur doit aussi penser à la manière dont il prévoit gérer ses ordures ménagères ; c’est ainsi que nous avons pu voir que le broyeur que l’on peut placer sous l’évier peut être une solution très hygiénique pour l’utilisateur.