Vous êtes sur la page 1sur 10
2s. r ane] FT" 20 ard et hapaonetie 10: 4 os: Be Tis 225 3 BS 4 ae bbe 6 OS 7 7ST) Batiments & densité normale de parois (murs ot cloisons) ‘avec ossature on acier ots an béton armé Coefficient de Réponse Pour notre cas nous obtenons ‘Vent perpendiculaire au pignon : € = 0.2 + 9 =0.75 ‘Vent perpendiculaire au long pan : € = 0.26 + 8 = 0.77 ‘* Cas du vent extréme Dans le cas du vent extréme, le coefficient 8 devient : Bectreme = Brarm(0-5 + 9/2) ‘Nous obtenons Vent perpendiculaire au pignon : Berireme = 0.64 ‘Vent perpendiculaire au long pan : Bertreme = 0.65 2.2.3 Action statique du vent 4 Rapport de dimensions et coefficient Le coefficient \ est le rapport entre la hauteur du batiment et la dimension offerte au vent. Done suivant la direction du vent on a: A = ® ou A = * Le coefficient % quant & Iui est déterminé selon 2 & partir de Pabaque suivant = ‘Valeurs de coefficient 79 19 Pour ce qui est de notre projet nous avons les données suivantes : Vent perpendiculaie au pignon : 45 = } = 0.38 Vent perpendiculaire au long pan : Ay Ce qui donne pour 7 les valeurs suivantes Vent perpendiculaire au pignon : 70 Vent perpendiculaire au long pan : 0 4 Actions extérieurs «* Parois Verticales Vent: perpendiculaire au pignon Faco au vent =+ Ce Faces sous le vent =+ Ce = —(1.3%0 ~ 0,8) Vent perpendiculaire au long pan Face au vent = C, = * Toitures ‘Vent perpendiculaire aux génératrices Les valeurs de C, pour les toitures sont directement lues sur abaque suivant aeessaeee A Valeur de C, en fonction de a Vent perpendiculaire aux génératrices : (a = 9.66°eto = 0.92) Face au vent = O, Face sous le vent + C, Vent paralléle aux génératrices(a = 0 et 7 = 0.85) Done : C. = -0.28 @ Actions intérieurs Les coefficients de pression C, qui s'exercent de fagon homogéne sur toutes les surfaces de Vintérieur de ce hall, dépendent de la perméabilité j de la construction, qui est égale au rapport de la surface totale de ses ouvertures & sa surface totale. Dans notre cas, la porte coulissante peut stouvrir & 10,63% de la face 1 du batiment: (ce qui dépasse la limite de 5% imposée par la NV65). ‘Nous étudions done le cas d'une construction partiellement ouverte, + Vent perpendiculaire au Pignon (Face 1) Cas 1 : Fermée Dépression => C; = -0.6(1.379 — 0.8) = -0.183 on prend C; = Pression => Ci = +0.6(1.8 — 1.37%) = +042 Cas 2: Ouvert Face 1 = C, = —0.6(1.3%0 — 0.8) Faces 2, 3 et 4 => 0; = +0.8 Yr0 Partiellement ouverte : 0.183 on prend C, = -0.2 ‘Remarque : D'aprés NV 65 art.2,14 Lorsque 0,2 < C; < 0 on prend C; = —0.2 et Lorsque 0 < Cy < +0.15 on prend G; = +0.15 D'aprés I’NV65 art.2.144 la 1* interpolation se fait toujours entre les actions de méme signe. On utilise une interpolation linéaire entre le cas fermé et ouvert. Face 1 nous avons Ci = —0.2 et Cio = 0.2 done Cy = ~0.2 Faces 2, 3 et 4 Ciy = +0.42 et Cig ~ +0.8 done on utilise la formule Majer Cy = Cig + (Co — 0) Ae 22) i Non = Wger (22) dod Cy = 40.49 Les coefficients de pressions intérieures pour les versants de toitures auront les mémes valeurs que celles des parois intérieures fermées pour notre cas Cp = +0,49 done pour les versants de toitures Tl et T2 Cy = +0.49 # Vent normal a la face 3 Cas 1; Fermée Dépression = C; = -0.6(1.37 — 0.8) = —0.183 on prend C; Pression + C, = +0.6(1.8 — 1.390) = +042 Cas 2: Ouvert Face 1 => Cy = +0.6(1.8 ~ 1.390) = +0.42 Faces 2, 3 et 4 + C; = —(1.3 7» — 0.8) = -0.305 Partiellement ouverte : Face 1 = Ciy = +0.42 et Cig = +0.42 méme signe done Cip = +0.42 Faces 2, 3 et 4 => Ciy = 0.2 et Cig = 1.305 done on utilise la formule suivant : Cig = Cig + (Cio — Cup) AaB = 0.22 -0.22 a * Vent normal a la grande face(long pan) Cas 1; Fermée Dépression => C, = -0.6(1.3y9 — 0,8) = —0.24 Pression => C; = +0.6(1.8 — 1.370) Cas 2; Ouvert Face 1 = C, = +0.6(1.8 ~ 1.390) = +0.36 Faces 2, 3 et 4 => C; = —(1.370—0.8) = -0.4 Partiellement ouverte : Face 1+ O,y = +0.36 et Cig = +0.36 méme signe done Cjy = +0.36 Faces 2, 3 et 4 Cyr = —024 et Cig = —0,4 done on utilise la formule suivant : a Cy) inti Oy = Oy + (Co Cp) te 0.27 versants de toiture => Ciy = —0,27 4 Coefficient de pression résultant C, ‘* Vent perpendiculaire au Pignon Face 1 Face 1 : nous avons C, = +0,8 et Cip = —0,2 > C, = +1 Faces 2, 3 et 4: C, = -0,305 et Cp = +0,49 > C, 0,77 Versants de toitures Ti et T2 : © Vent normal a la face 3 305 et Cip = +0,42 = Cy = -0,72 = -0,305 et Cly = —0,22 + C, = -0,085 done C, = —0,2 Face 1: Ce Faces 2 et Face 3 : C, = +0,8 et Ci, = —0,22 = C, = +0,21 Versants de toiture Tl : C, = —0,06 => C, = -0,2 Versants de toiture T2 : C, = —0,06 = C, = -0,2 * Vent normal & la grande face(long pan) 0,4 et Cip = +0,36 = C. = -0,76 27+, 0,27 = C, Face 1: O. = +1,07 0,13 0,2 Versants de toiture T2 : C, = +0,02 donc C, = +0, 15 Les différents résultats des coefficients de pression obtenus ci-dessus sont regroupés dans le tableau Face 3: C. Face 4: 0, ci-dessous 2 Directiondu vent Parois verticales Versants detonure i F2 5B T2 G [+08 _|-0.305 | -0.305 =0.28) e=0 C. [02 [+049 [40.48 $0.89 Ca 28 [08 C. [-04 [+08 | -04 e=90 [C, [rox [027 [027 C, [0.76 [e107 | 0. C. [0.205 [0.205 | +0.8 a=180 [C, [voa2 [0.22 22 C, [0.72 [0.2 [+102 différents résultats des coefficients de pression obtenus 2.3. Calcul des pressions dynamiques W;, Dans ce tableau on a représenté les coefficient de pression résultants les plus défavorable pour le calcul des élément de la construction Parois verticales Versant de toiture FL Pet Fa 5B Th T2 Pression + $1.07 +102 $0.15 0.15 Dépression 0.76 08 08 0.77 0.77 Les actions CO; & retenir pour le calcul des éléments Dans ce tableau on a représenté W, = Faces | Wa(daN/m? | W.(daN/m™ FL T3162 230.33 Fle PE] 13181 230.67 FS 134.26 4.95 Tit T2 | -94.85 166 Les pressions dynamiques a rotenir dans les calculs Deuxiéme partie Etude comparative de Dimensionnement entre les régles CM66 et l/EC3 Chapitre 3 Dimensionnement des pannes les pannes sont destinées & supporter la couverture et A transmettre aux cadres Jes changes agissant sur la toiture, elles sont disposées paralldlement a la ligne de faitage, elles sont G| généralement disposées & un entraxe constant, Dans notre projet nous avons choisi un entraxe de 1.5em. 3.1 Principe de dimensionnement Les pannes fonctionnent en flexion déviée car elles sont posées inclines d’un angle a qui égale & la pente des versants de la toiture. Elles sont soumises & -Une charges verticales : (poids propre de la panne et de la couverture); cette charge est décomposée en une composante f paralléle & I’éme de la panne et une autre composante t paralléle aux semelles, ~ -Une charge oblique : due au vent et paralléle & ’ime de la panne, Les pannes sont dimensionnées par le calcul, pour satisfaire simultanément aux : conditions de la résistance. conditions de la fléche. conditions de déversement. conditions de cisaillement, G 3.2 Evaluation des charges ‘* Charges permanentes : elles comprennent le poids de la couverture de isolant et de V’étanchéité, Bac Acer [ Tsolant | Btanchéité | Charge suspendu | poids de la panne BdaN/m? | 9daN/m? | TdaN/m? | SdaN/m? 13.2daN/m? Done on a G= (8494745 413.2) x 15 = 63.3daN/m ‘© Charges d'exploitations : dans le cas de toiture inaccessibles on considére uniquement dans Jes calcul, une charge dentrtien qui égate aux poids d'un ouvrier et son assistant et qui est Gquivalent & deux changes conconirées de 100daNV chacune est situées a 5 et 5 de la portée de la panne. P=100kg P=100kg = 44,44 dain a ee i =e M=PL/3 M-P.cL 4/8 On a alors : p= 100daN et 1 = 6m 2 pl o-3 Coit g = $F = SN = aa atari, Done = ‘© Charges climatiques : on tient compte de effort de vent sur la structure, la pression du. vent normal In plus défavorable est : V = ~94.85daN/m? Done : V = —94.58 x 1.5 = —142.27daN/m, 3.3. Calcul selon les régles CM66 3.3.1 Calcul des sollicitations ELU ELS T33G + 1.5Q = 150.79daNJm, G+Q = 107. TdaN [mn 1.336 + 142Q+V) 79daN/m | _G+V =-78.97daN/m G+ L75V = —185.67daN/m, G+Q4V =—34.5TdaN/m 1.336 + L.5V = ~129.22daN/m Dans notre cas, la combinaison la plus défavorable est = G+ LT5V = ~185.67daN/m La charge lingique maximale sur les pannes, compte tenu de la contimuité des bacs acier de la couvertiure est : n= 1.25 x (—185.67) = —232.09daNV/m Ja décomposition de n selon les deux axes yy/ et 22’ conduit & : f = ncos(a) = -232.09 x cos(9.66) = —228.8daNm;, § = nsin(a) = -232.09 x sin(9.66) = —38.94daN/m, 3.3.2 Verification de la résistance Calcul des moments Les pannes sont chargées uniformément, done les moment sont données ppar les formules suivantes : ci My= oy ot Me = 1029.68daN.m et M. = 26 * Calcul des contraintes Aprés avoir calculé les moment de flexion, on obtient les contraintes de flexion «et a selon les formules On doit vérifier que : ¢ = oy +02 < 92 Par tétonnement on a choisi un profilé IPEL0O, aprés la non vérification de la condition pour Jes profilés IPE100 et IPE120 on a chost un IPE140. Pour oe profiléon a : (~)y=77-3em? et (7)_ = 12.3em® Alors : 7 = 168.8MPa < 235MPa Done le profilé IPE140 vérifie le crittre de la résistance selon les regles CM66. 3.3.3. Vérification de la fléche D'aprés les regles CM66, les pannes doivent présenter une fldche inférieur sous l'application des charges maximales non pondérées(ELS). Les charges non pondérées, les plus défavorables & prendre en compte sont : G4Q=107.74daN/m de leur portée, La décomposition de cotte charge selon les deux axes yy et zz donne : f = 1.25 x 107.74 x cos(9.66) = 132. 76daN/m t= 1.25 x 107.74 x sin(9.66) = 22.6daN/m in in plow Quul!? 7 Fue = 0.0259, (1/2) IF cl IL s'agit de vérifier que : tic Le La S 999 = Som et Fe S 599 = 3em _ 2.0545)* _ 2.0522.6 x 10°? x 3000 384 El, — 384 2.1108 x 44.9 x 108 _ 5 fl! 5 182.76 107 x 6000 ~ 381 BT, ~ 384 2.1.10 x 541.2 x 10" =O.lem < 3em -BTem < Bem. otf. Done la fléche est bien vérifiée pour le profilé IPE140 selon les régles CM66. a 3.3.4. Vérification au cisaillement Selon l'article 1.313 des régles CM66 la vérification vis-a-vis du cisaillement se traduit par : 1.547 < 06 dans notre ces efforts tranchants a deux composantes T, et T.. Lieffort tranchant T, est repris par la section de ’ame, et effort tranchant T: est repris par Ja section des deux semelles. Dans fe plan (22) on a1, = © avee T, Hey a= (h—20)0 sachant que l'on a : f = 228.8daN/m = T, = 2°88*8 _ 6s6.4daN or A; = 593.Ldmm? 686.1 x 10 Alors: 7; = SPS" 1 — .s7MPa Dans Ie plan (yy) on a ty = He avec Ty = 0.0254 et, sachant que Yon a: t = 38.9ddaN/m > T, ~ 0.6254 *6 be = 73.01daN or A, = 503.07mm? 73.01 x 10 Alows 7, = aay g7 = 072M Pa On a 1.547;naz = 1.54 x 11.57 = 17.82MPa < 235MPa Done la section résiste au cisaillement. 3.3.5 Vérification au déversement La semelle inférieur peut présenter un risque de déversement en cas de soulévement de la panne sous la surpression du vent, ce qui correspond & la combinaison GHLTBV. Les vérifications réglementaires du déversement des pidces & section constante en I et doublement symétrique passent, selon Varticle 3.611 des régles CM66, par le calcul de la contrainte de non déversement. Teh? 04 = 40000°F jp (D - 1) BC 7 562! D= 1+ 0.15675 coefficient caractéristiques des dimension de la pice j :le moment d’inertie de torsion, pour IPELMO j = 2.45cm*. ‘h : la hauteur de profilé, pour profilé IPE140 h = 140mm. Ta longueur de la panne, dans notre cas 1 = 6m. J, :le moment d'inertie minimal, pour IPE140 I. = 44.9em*. calcule des coefficient D, C et B. 2. Done : D = 4/1 + 0.15079 ae = C : coefficient caractéristiques de la répartition longitudinale des charges. Pour une piéce uniformément chargée et reposant sur deux appuis de méme nature on a : C= 1.132 B : coefficient caractéristiques du niveau d’application des charges. Dans notre cas, les charges sont appliquées au niveau de la fibre supérieure.