Vous êtes sur la page 1sur 102

4 2016

25-26 février

LIVRE BLANC
« Agriculture et électrification : mobiliser les énergies »

SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

C E L I V R E B L A N C V O U S E S T P R É S E N T É PA R L E G R O U P E AT T I J A R I WA FA   B A N K ,
O R G A N I S AT E U R D U F O R U M I N T E R N AT I O N A L A F R I Q U E D É V E L O P P E M E N T

S O M M A I R E

8 INTRODUCTION 158 B TO B

10 CÉRÉMONIE D’OUVERTURE 162 C
 ÉRÉMONIE DE REMISE
DES TROPHÉES

32 PANELS 164 TROPHÉES DE LA
COOPÉRATION SUD-SUD
33 TRANSFORMATION DU 168 TROPHÉES DE
SECTEUR AGRICOLE : L’ENTREPRENEUR
D’UNE ACTIVITÉ DE
SUBSISTANCE À UN MOTEUR
DE DÉVELOPPEMENT
DE L’ÉCONOMIE ET DES 172 C
 LUB AFRIQUE
ENTREPRISES DÉVELOPPEMENT

57 ENTREPRENEURIAT EN
AFRIQUE : 180 A
 RTS TRANSSAHARIENS,
LIBERER LES ÉNERGIES UN ART DE VIVRE
PERPÉTUEL
79 QUEL MODÈLE
D’ÉLECTRIFICATION POUR
LE CONTINENT AFRICAIN ? 184 L’AFRIQUE A DU GÉNIE

101 MARCHÉ 190 CÉRÉMONIE DE CLÔTURE
DE L’INVESTISSEMENT

104 CÔTE D’IVOIRE
112 TUNISIE
120 SÉNÉGAL
128 RÉPUBLIQUE DU CONGO
136 GABON
146 TOGO
152 KENYA

INTRODUCTION
M. Mohamed El Kettani
Président Directeur Général
Attijariwafa bank

La 4e édition du Forum International Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank, placée des intervenants et des experts dessinent une feuille de route autour de laquelle s’accordent les
sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est tenue contributeurs du Forum International Afrique Développement.
les 25 et 26 février 2016 à Casablanca, dépassant encore une fois toutes les prévisions en
Au-delà de la manifestation et à travers divers canaux, les participants ainsi que les clients du réseau
termes de participation : plus de 2400 participants de 30 pays dont 24 du continent africain, de
de banques du groupe Attijariwafa bank (14 pays de présence en Afrique), ont poursuivi l’expression
fédération d’énergies et d’expression d’un engagement fort des parties prenantes, donnant un
de leur appétence pour découvrir les marchés, être mis en relation, comprendre les opportunités
écho extraordinaire au thème retenu : « Agriculture et électrification : Mobiliser les énergies ».
d’investissements des pays. En réponse à cette forte demande, le groupe Attijariwafa bank a ainsi
Les interventions et les recommandations des panelistes, de haute facture, sont ici retransmises le institutionnalisé l’esprit de ce Forum en mettant en place le Club Afrique Développement. Le Club
plus fidèlement possible. Ce Livre Blanc a pour vocation de faire porter la voix de la communauté fédère sur toute l’année la communauté économique engagée en Afrique et permet de disposer
d’affaires et de décideurs ayant émis leurs analyses et les points d’action relatifs à la croissance d’un service de mise en relation, d’accès à de l’information actualisée et fiabilisée, de participer
inclusive, aux nouveaux modèles de développement et en rappelant le niveau de paradoxes à aux missions de découverte et sectorielles.
défaire pour ce continent si riche et où une grande partie de ses habitants souffre au quotidien.
Plaidoyer des opérateurs économiques, le Livre Blanc est destiné à toutes les forces vives des
Le Forum International Afrique Développement est devenu au fil des éditions une plate-forme secteurs publics et privés pouvant s’accorder sur des décisions précises en se basant sur la réalité,
africaine référencée de la communauté des affaires et des décideurs politiques résolument engagés l’expérience et le vécu portés par les participants du Forum International Afrique Développement.
au service de l’Afrique qui avance.
Bonne lecture.
Pragmatique, cette plate-forme a permis de générer en deux jours plus de 4 800 B to B et donné Mohamed EL KETTANI
Président Directeur Général
tout l’espace aux grands projets d’investissements et plans nationaux de développement à travers du groupe Attijariwafa bank
le Marché de l’Investissement.

Au diapason des visions d’États convaincus de l’impératif du renforcement de l’intégration
régionale, de la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud, de lever les obstacles à l’accélération du
co-développement, mesurant les enjeux des sociétés de notre continent, les recommandations
LIVRE BLANC

LIVRE BLANC
FIAD 2016

FIAD 2016
8 9

LIVRE BLANC

10
FIAD 2016

O U V ERTU RE

CÉRÉMONIE D’OUVERTURE

LIVRE BLANC
11

FIAD 2016

 Aziz Akhannouch Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Mesdames et Messieurs. à d’investissement et de franchir une nouvelle étape dans notre intégration Sud-Sud. Jean-Louis Borloo pour présenter leur stratégie. Thami Ghorfi Thami Ghorfi l’occasion de s’associer. INTERVENANTS Je suis heureux et honoré. en réponse aux fortes sollicitations de nos opérateurs M. pour le groupe Attijariwafa bank un motif de fierté et renforce d’année en année M. à l’issue des 4 500 rendez-vous B to B déjà M. notre Forum aura rassemblé 5 500 opérateurs Ministre de l’Agriculture et de connaître pour voir quels types de partenariats l’Entrepreneuriat agricole (Gabon) économiques et favorisé près de 13 000 rendez-vous d’affaires. welcome. missions auxquelles le groupe Attijariwafa bank a régulièrement M. une cadence annuelle et ce. de MOT D’OUVERTURE vous souhaiter la bienvenue à cette 4e édition du Forum International Afrique Discours d’ouverture : Développement. Mohamed El Kettani Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank Messieurs les Ministres. Casablanca. mbolo. Attijariwafa bank aw bismila. ses adhérents en vue de faciliter vos affaires et vos projets de développement. Honorable assistance. Coopération (Maroc) des 23 pays qui nous font le plaisir d’être là. Monsieur le Wali du Grand Casablanca. idansé. Président de la Fondation Tony Elumelu ouvert tout au long de ces deux journées. DU MODÉRATEUR que Dieu L’assiste. mettent sous pression les budgets de nombreux pays pétroliers et produisent des effets déflationnistes dans un environnement de faible croissance. mbi balamo. de la coopération Sud-Sud. Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 12 13 . il y aura le Marché de l’investissement. boyéyi bollamou. Monsieur Mohamed qui je souhaite rendre hommage pour son engagement constant dans la promotion El Kettani. 8 ans après la crise financière de 2008. du Commerce. Mathieu Mboumba Nziengui ce que l’on peut faire ensemble. bonjour et bienvenue à Voici une année. Mohamed El Kettani Président Directeur Général du groupe Marhba bikoum. M. Je suis convaincu que dont beaucoup de chefs d’entreprise parce qu’il numérique (Maroc) vos rencontres nous permettront ensemble de saisir de nouvelles opportunités est important de se rencontrer pour parler de d’affaires et d’investissements. à vos côtés. Moulay Hafid Elalamy journées de travail de ce Forum. nous sommes fiers de tenir cette promesse et de Ministre des Affaires étrangères et de la Sud‑Sud et je voudrais remercier les représentants répondre à votre demande. karibouni. Mesdames et Messieurs. dalal diam. Chers amis. Salaheddine Mezouar pour deux journées à développer les relations économiques.Les cours du pétrole. Bienvenue à toutes et à tous et merci pour votre présence. Mesdames et Messieurs les Présidents. dont 24 pays africains. Vous êtes ainsi plus 2 400 opérateurs économiques inscrits aux deux M. ce qui constitue nous pouvons nouer les uns avec les autres. Nous pourrons ainsi dans la découverte de nouveaux horizons d’investissement et viendra Président de la Fondation Energies pour l’Afrique (France) mieux comprendre ce qu’il s’y passe mais aussi pérenniser les acquis de notre Forum à travers les multiples services offerts à saisir des opportunités. Aujourd’hui. représentant près de 29 pays à avoir fait Ministre de l’Industrie. de l’Investissement et de l’Economie le déplacement à Casablanca. M. de mieux se programmés. au nom des équipes du groupe Attijariwafa bank. aujourd’hui. notre détermination à poursuivre nos efforts sur le terrain. placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Depuis sa création. akwaba. le monde n’a pas encore retrouvé le chemin d’une croissance forte et durable et doit faire face à de multiples enjeux : . je tiens à saluer Maroc Export avec lequel nous consolidons notre partenariat J’accueille le Président Directeur Général du (Maroc) à l’occasion de cette 4e édition du Forum International Afrique Développement et à groupe Attijariwafa bank. (Nigeria) Je vous annonce également la création effective de notre Club Afrique Je voudrais saluer les 7 pays qui sont parmi nous Développement qui permettra de vous accompagner tout au long de l’année M. Mme Zahra Maafiri Directrice Générale de Maroc Export Enfin. en baisse de plus de 50 % depuis janvier 2015. D’importantes personnalités ont fait le déplacement. sous l’effet d’une suroffre pétrolière chronique et de nouvelles réalités géopolitiques. Tony Elumelu Pour cela. en vue de démultiplier les opportunités d’échange. à travers de fructueuses missions d’accompagnement Modérateur des opérateurs économiques dans la découverte des opportunités d’affaires dans les pays frères. DISCOURS D’OUVERTURE M. nous avons pris l’engagement devant vous de tenir notre Forum à maritime (Maroc) ce Forum International Afrique Développement.

réductrice des régénérer les possibilités de croissance : l’accord de partenariat transpacifique inégalités. Sa Majesté le Développement puisse apporter une contribution utile aux débats et permette Roi Mohammed VI. ou encore le « local content ». Dans cette nouvelle économie de la connaissance. . Les conséquences du public efficace.4 % en janvier 2016. Cette avec les bailleurs de fonds internationaux. Notre Forum intervient donc dans un contexte international de fortes turbulences et d’incertitudes.la constitution de blocs économiques régionaux de libre échange. l’innovation Développement à des thématiques cruciales : agriculture. » ralentissement chinois sur la croissance mondiale et notamment les cours des En effet. ce qui présuppose l’existence d’un secteur consommation et de l’export vers le marché intérieur. la nervosité des marchés financiers se traduit développement de la consommation privée. 3.8 % en juillet 2015. portée par le digital. . des projets d’investissement ciblés dans tous les domaines. . internationaux et un repli vers le cash et les titres souverains. sont immédiates et suscitent nombre d’interrogations voire plus se contenter d’un statut de « relais de croissance » porté par des facteurs d’inquiétudes de la part des investisseurs. 4. tout en réussissant le passage d’une agriculture de subsistance à une signé en date du 4 février 2016 par 12 pays. est entrée dans comme l’agriculture. plusieurs évolutions encourageantes à l’œuvre : de plus en plus d’États africains 420 milliards de dollars en termes de capitalisation boursière et ont dû licencier se dotent de visions sectorielles structurées matérialisées par des plans chiffrés et 100 000 personnes. des échanges commerciaux mondiaux1 qui sont estimées à 3.8 % en juillet 2015). . à la baisse ses prévisions de croissance et intra-africains . révolution est déjà en marche et commence à transformer radicalement les modèles économiques dans les domaines de l’industrie. représentant 40 % de l’économie mondiale. avec des récessions sévères au Brésil et en Russie (-3. à trois reprises. Cela reste tributaire de la libération des potentialités et du pleine transition : de l’industrie vers les services. Mesdames et Messieurs. L’Afrique change et doit changer encore davantage. à même de libérer les énergies : investissements. assurant création et dégradations des notations risques pays. l’émergence de classes moyennes. la prise en charge de ce . Croissance du commerce mondial 2016E : 4. cohérents et . une forte correction des marchés boursiers naturelles. particulièrement en Europe. la financière. le 18 février dernier. L’électrification du continent constitue un autre enjeu majeur : va ainsi permettre.Depuis le début de cette année.3 % initialement). d’emplois et transferts d’expertise. D’ores et déjà. porteurs d’opportunités. condition indispensable pour mobiliser des ressources financières africaines de long terme susceptibles de répondre aux besoins d’investissements en infrastructures. nous vivons également une époque . Mohamed El Kettani groupe Attijariwafa bank . l’adaptation au changement entrepreneuriat.la poursuite des efforts en matière de gouvernance et de partenariat public-privé pour la mise en place d’un cadre propice au développement des infrastructures . le big data ou encore la réalité augmentée. taux d’électrification moyens des pays subsahariens ne dépassent guère 20 %. la de renforcer l’autonomie financière tout en assurant une coopération intelligente robotique. au cours des 6 derniers intégrés. sans pour autant pouvoir faire repartir les réformes et initiatives décisives. avait déclaré : de donner lieu à des initiatives audacieuses et des partenariats porteurs d’avenir. premier secteur de l’économie avec 25 % du PIB.4 % (à fin janvier. de transitions et de changements profonds. l’Afrique ne peut matières premières. de l’investissement vers la renforcement de l’initiative privée. donnant confiance et . de la finance ou encore Nous avons décidé de dédier cette 4e édition du Forum International Afrique des services. la science et la technologie et le développement une nouvelle phase de son développement avec un modèle économique en des infrastructures.Les mesures d’assouplissement monétaire « non orthodoxes » opérées par Mais nous devons aller encore plus loin. l’internet des objets. porteur et compétent. l’OCDE éducatifs. le dynamisme du secteur privé se concentrent sur des domaines porteurs. agriculture moderne. longtemps locomotive de la croissance mondiale.Les pays émergents doivent faire face à une dégradation économique et visibilité aux opérateurs économiques. où 63 % de la population vit dans le monde rural et subsiste grâce à l’agriculture. nous voyons les 8 premières banques européennes ont perdu.8 % et -3.4 % en juillet 2015. technologique. Nous formulons ainsi le vœu que cette 4e édition du Forum International Afrique Dans son discours fondateur prononcé à Abidjan en février 2014. depuis septembre 2008. ou encore l’abondance des ressources par une explosion de la volatilité. figurent dans l’agenda des décideurs en 2015) et une sortie massive de capitaux produisant dévaluations monétaires publics en vue de capter une meilleure valeur ajoutée locale.l’encouragement de l’épargne longue à travers la réforme des marchés financiers. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 1 Prévisions FMI Croissance mondiale 2016E : 3. dans un environnement international aussi troublé. de créer la plus vaste zone de libre-échange près de 600 millions d’Africains n’ont pas d’accès aux réseaux électriques et les au monde.1 % en octobre 2015 et 3.De nouveaux blocs économiques se mettent également en place afin de secteur s’avère décisive pour envisager une croissance inclusive. Plus récemment. a abaissé une nouvelle fois les prévisions de croissance mondiale à 3 % (contre 3.La Chine.6 % en octobre 2015 et 3. électrification. En effet. à même de démultiplier les opportunités d’échanges et d’investissements mois.Une 4e révolution industrielle est en train de naître. conduisent à une situation économique durable de notre continent implique de mener à bien plusieurs inédite de taux nuls voire négatifs.7 % co-localisation.l’investissement massif dans le capital humain et la mise à niveau des systèmes contre 3. que Dieu L’assiste. tels que son dynamisme démographique. 14 15 . incluant les États-Unis et le Japon. Néanmoins. L’organisation d’un décollage les banques centrales. la consommation et la croissance. en partenariat et en réponse aux besoins du monde de l’entreprise . Président Directeur Général du M.Si bien que le Fonds Monétaire International (FMI). le . « Le développement durable du continent africain exige que la créativité et Je vous souhaite d’excellents travaux et vous remercie pour votre attention. dans des pays africains où l’agriculture constitue le et l’esprit d’entreprise constitueront les conditions clés de succès. À titre d’illustration. a dû revoir.4 % en janvier 2016. l’industrie. . une fois ratifié. l’apprentissage tout au long de la vie. La valorisation des ressources naturelles.

Des bonds significatifs ont été réalisés dans L’expérience du Maroc est citée afin de renouveler l’appel à plus de coopération. la fonction des et internationaux nous accompagnent avec des financements atteignant plus de techniciens inséminateurs au Maroc. nous mettons régulièrement du foncier à disposition. j’aimerais citer les énergies ». mondiaux. les tomates. en matière de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Je vous remercie. entre nos pays africains. C’est une nouvelle révolution verte qui a mis de résilience. celle-ci est entièrement cultivée en monogerme. Ainsi. Ainsi. lancé en 2008. haute valeur ajoutée . J’aimerais remercier Attijariwafa bank et Maroc Export pour cette belle quatre autres résultats intéressants obtenus à cette date. Nous efficiente de la ressource en eau. il demeure passée de 760 000 tonnes en 2008 à une prévision de 1. de 14 % par an depuis 2008. le Plan Maroc Vert a d’ores et déjà changé le résilience face aux menaces. C’est ainsi que l’investissement public et privé a augmenté. été mis au coeur de l’équation agricole avec des pays africains frères qui voulaient bénéficier du retour d’expérience du Plan Maroc Vert. À titre d’exemple. Mesdames et Messieurs. les câpres Cet engagement fort du Royaume pour la coopération Sud-Sud dans les domaines ou encore les fraises. en du Plan Maroc Vert. les opportunités d’agrégation des terrains agricoles ou encore la coopération Sud-Sud tripartite : Maroc. années de référence avant le lancement du Ambassadeurs. Excellences Mesdames et Messieurs les moyenne entre l’année 2005 et 2007. d’améliorer leur sécurité alimentaire et de renforcer leur Après 8 ans de mise en oeuvre. dès le départ. Je citerai à cet égard la coopération maroco-malienne pour le moyenne. En matière de gestion pouvons accepter qu’une personne sur trois en Afrique souffre de la faim. que nous atteindrons plus tôt que prévu. Ces fonds sont les acropoles. M. grâce à des produits phares comme la clémentine. notre continent a fait de la disponibilité alimentaire par habitant. en vue de son intégration à terme dans le système économique. pour un à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition. à l’agriculture nationale. laquelle est bâtie sur des investisseurs au Mali et l’appui aux organisations professionnelles pour la gestion du programme nationaux et internationaux. à travers les de concrétiser la création du fonds fiduciaire qui sert aujourd’hui le levier financier de partenariats public-privé. Vecteur À ce titre. Mesdames et Messieurs les Directeurs Plan Maroc Vert. à partir des plantes locales. Messieurs les Présidents. a fortement progressé pour Nous ne savons que trop bien que la bataille contre l’insécurité alimentaire doit être atteindre 510 000 tonnes. à partager avec permettra l’augmentation des revenus des populations rurales de façon pérenne. une hausse de 37 % par rapport à cette même année Je suis très heureux d’être avec vous à l’occasion de la 4e édition du Forum International de référence. consolidant ainsi le Label Maroc sur les marchés Excellences. elle permet de constater les apports du Plan Maroc Vert. pour le développement c’est-à-dire en semence sélectionnée. nous avons lancé des projets de coopération essentiel de la stratégie. Monsieur le Wali. 1. rompant avec les dichotomies du passé. FAO et pays bénéficiaires. la filière oléicole est des progrès importants en matière de croissance économique. L’utilisation des engrais a connu aussi une amélioration importante pour atteindre Mesdames et Messieurs. 95 kg à l’hectare actuellement.5 million de quintaux actuellement contre seulement 700 000 quintaux en agricole mondiale. plate-formes industrielles dédiées à la valorisation et à la commercialisation destinés à aider les pays africains qui en font la demande en vue d’accroître durablement des produits agricoles. Nous ne saurions tolérer que la objectif à l’horizon 2020 de 550 000 hectares. sur les trois dernières années. production agricole a augmenté de 43 %. selon nos estimations. plus d’optimisme. Représentants des Institutions nationales et internationales. soit 65 % d’augmentation. notre taux de de solidarité. De plus. Aziz Akhannouch Ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime (Maroc) Mesdames et Messieurs les Ministres. gage de la sécurité alimentaire à travers une coopération renforcée. rapprochant ainsi notre pays des standards européens. mécanisation est passé de 5 à 7 tracteurs pour 1 000 hectares. En premier lieu. L’utilisation des semences certifiées a connu un taux d’amélioration de marque une étape décisive dans notre engagement commun à réduire la fracture 66 %. l’investissement a. le second pilier vise un développement solidaire de l’agriculture familiale. plus l’utilisation par les agriculteurs de tous les facteurs de production. Quant à la betterave. La filière des agrumes est passée de 1. avec aujourd’hui un rendement de 70 tonnes de nos agricultures. Quant à l’export. placée sous le thème « Agriculture et électrification : mobiliser Au-delà des résultats en matière de facteurs de production. durant les dernières années. il a progressé de 26 % depuis 2008. Et gagner cette bataille nécessite que l’on renforce la coopération dernières années. la valeur du l’investissement au coeur de sa stratégie et qui repose sur deux piliers : le premier PIB agricole devrait. que Dieu L’assiste. Elle est constituée en 3 actes. Le Maroc y a toujours été engagé. sous la conduite éclairée pluviométrie. soit + 36 %. Pour y Aujourd’hui et comme par le passé. Afrique Développement. Sud-Sud. lors des 7e Assises de l’Agriculture en 2014 et sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. a connu une régression En ce qui concerne les résultats en matière sucrière. canne et betterave à sucre. Par ailleurs. de manière générale et la coopération Sud-Sud en particulier. Car nous ne tonnes en 2008 à 2 millions de tonnes. visage de l’agriculture marocaine. Ainsi. d’insémination. agricole et alimentaire en Afrique prend sa source dans l’expérience accumulée autour En ce qui concerne la campagne en cours. la reconversion de 1 million d’hectares de cultures extensives vers l’arboriculture précurseur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. le Royaume du Maroc reste engagé sous le leadership arriver. leur productivité agricole. Néanmoins. du développement rural et de la sécurité alimentaire. cette stratégie tend à harmoniser notre agriculture et à intégrer l’agriculture familiale dans notre système économique. soit un taux de couverture de 40 %. les bailleurs de fonds nationaux développement de la filière bovine. les pays africains frères son expérience et savoir-faire dans le renforcement d’une coopération Sud-Sud agricole ambitieuse. contre 29 % ces 5 gagnée en Afrique. caractérisée par un retard important de de l’initiative nationale du Plan Maroc Vert. entraînant une augmentation de 14 % Nul ne saurait contester qu’au cours des dernières décennies. la création de 5 circuits d’insémination artificielle 23 milliards de DH en matière d’offre agricole. j’ai eu l’honneur et le plaisir Pour les stimuler.3 million de de l’agriculture. cette année encore. se maintenir au-dessus du seuil de porte sur la modernisation de notre agriculture à travers la dynamisation des pôles de 100 milliards de DH que nous avons dépassé en 2009. nous sommes passés de 160 000 hectares équipés ne pouvons cautionner que plus de 200 millions de personnes soient exposées en irrigation localisée (goutte à goutte) à environ 450 000 hectares aujourd’hui. 16 17 . la production des sucres blancs au niveau alimentaire par habitant soit l’Afrique. ce qui est la norme de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Je veux croire que cette 4e édition du Forum International Afrique Développement LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 en la matière. à l’hectare. que Dieu L’assiste. soit + 84 %. seule région du monde qui. notre initiative.4 million de tonnes pour la unanimement reconnu que beaucoup reste à faire et notamment dans les domaines campagne en cours.

une ambition africaine. c’est de Beaucoup de défis pour nous mais beaucoup d’opportunités aussi. de la croyance que nous ne sommes pas capables de transformer qu’à travers ce type de Forum. Je sais qu’à travers les trois précédentes éditions. Il est donc fondamental de comprendre que nous avons un vrai challenge à relever. dans l’expérience a fonctionné et qu’elle a une capacité d’ancrage sur le terrain sur lequel elle une vision partagée. vont vers les populations. je suis très heureux de prendre part à ce Forum. Et c’est dans la confiance que l’on peut bâtir des choses et avancer. une Un des sujets de ce Forum est l’électrification. Et nous avons beaucoup d’ambitions. L’histoire du Maroc et de l’Afrique est une belle histoire qui est en train de se construire. avec les pays africains frères. dans un esprit de responsabilité. les assumer et vous. nous devons. du partenariat Sud-Sud. stabiliser notre continent traversé aujourd’hui par une multitude de menaces. celle qui se Pacifique. de démontrer que nous avons amplement la capacité et les moyens d’assumer notre avenir. Salaheddine Mezouar Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération (Maroc) Bonjour à tous. le Maroc est parti vers ses frères et soeurs africains à construire le nouveau partenariat avec le Nord. acteurs politiques. La l’évolution de l’humanité et marquera cette mutation du monde. plus on réussira à réaliser notre ambition partagée de faire partage vers la (re)construction de notre avenir et de notre destin. M. mais aussi une belle histoire pour l’avenir. Et nos rapports avec le Nord ne peuvent être que veut se mouvoir. être capables de créer de la richesse. un partenariat gagnant. On ne veut pas que notre continent soit un problème pour le monde. le Maroc n’est pas venu avec ses grandes bottes pour s’imposer les autres . Depuis quelques années. Ces défis. beaucoup de choses ont été réalisées. aux pays. mais cela signifie que soit une solution. ils sont opaques. Il faut que les pour parler le langage du coeur mais aussi pour construire l’avenir. Il faut de capacité à transformer des réalités. commencer à matérialiser des projets. quand on parle de stratégie et de capacité de construire l’avenir. C’est ce qui fait la différence entre les beaux que cette dynamique puisse engendrer des opportunités pour les acteurs que vous êtes. mais des problèmes à résoudre et des leçons à tirer de l’Histoire. de reconstruction. nous vivons des choses intéressantes sur le terrain. et à tous ceux qui ont veillé à ce que ce Forum devienne un lieu de rencontre. le monde vit de grands changements. etc. acteurs économiques. Nous essayons de faire en sorte que cet échange Le drame que nous voyons aujourd’hui de déplacements humains. puisse profiter aux populations et deviennent réalité. Nous connaissons les défis de notre continent. mais il y a chemin et aujourd’hui. donner de l’espoir. le partenariat Sud-Sud n’est pas un slogan. une les risques qui y sont liés. Ce que nous proposons dans notre démarche et sous le leadership de Sa Majesté. il est clair et admis que l’Afrique sera un des continents donnant ce nécessaire dynamisme à Tout le monde parle d’environnement aujourd’hui et le Maroc va abriter la COP 22. reproduire le modèle du XIXème et du XXème siècles ou profiter de cette opportunité que nous offre l’histoire pour aller vers quelque chose de plus adapté avec nos ressources En même temps. C’est le début de la vraie histoire Le monde attend donc de la COP 22 des réalisations et nous voulons en faire la de renaissance de ce continent dont les populations ont besoin de voir des leaders COP du concret. Nous avons aussi ou prendre la place de qui que ce soit. Naturellement. Contrairement à ce que Sud-Sud solidaire et fort. à Maroc Export effet fondamentale. avec la confiance équilibres reviennent. n’avait pas pris des engagements. nous sommes des continents. le Maroc apprend également à travers l’expérience et l’expertise des autres. de partage. La thématique de ce Forum est en mes félicitations à Monsieur El Kettani. car le déséquilibre est porteur de misère. publiques. Nous parlons de développement humain. en terme démographique. privés. réalisé. Mais. Si nous ne réussissons pas à construire un partenariat des partenariats qui commencent à démontrer leur efficacité. 21e n’aurait pu réussir si le groupe des Africains ne s’y était pas investi. aussi bien des politiques publiques que des acteurs et le partenariat public a ici tout son sens. il a des élites exceptionnelles et déterminées. en tant que pays. il faut les rendre transparents. progresse. nous allons pouvoir continuer à aller vers le concret. avancer en toute indépendance et en s’émancipant. Le XXIème siècle a démarré avec une présence africaine. C’est une nécessité. à donner confiance à nos populations. la COP des États du Nous avons une belle histoire. Ce n’est pas un discours excluant certains ont prétendu. la COP de l’Afrique. travailler ensemble. Nous parlons. équilibres soit une opportunité pour tout le monde. parce que pour l’opinion de ce que le colonialisme et les occupations ont laissé. parce qu’il est incontournable pour redonner dans notre capacité à impacter notre avenir. Ces Attention. des peuples qui veulent encore le processus d’approbation durant toute l’année. On sait que l’un des greniers du monde va être l’Afrique. mais ça n’a de FIAD 2016 FIAD 2016 de transformer les réalités. de désespoir. nous avons des choses à partager et à construire ensemble. de sens que lorsqu’il est traduit sur le terrain par des choses concrètes. la COP de clarification et de mobilisation de financements. Il est évident que dans les et l’avenir du monde ? 20-30 prochaines années. les pays ont tous approuvé. Je suis convaincu sortir de ce pessimisme. la COP de ceux qui sont les plus menacés par les changements climatiques et construit ici. nécessaire dans nos capacités respectives. des acteurs économiques qui font que les ambitions marquées par nos leaders à travers son évolution démographique et sa mutation. une exigence différents partenariats que le Maroc. l’humanité si nous ne trouvons pas de solution à la jeunesse. nous. ils sont énormes : la jeunesse. on a mis beaucoup de temps à sortir rester dans la logique de cet accord tel qu’il a été conçu. c’est déjà s’y La balle n’est plus véritablement entre les mains des politiques. Notre continent bouge. Mais quelle électrification ? Doit-on croissance africaine. la démographie. pour aller dans un cadre de partenariats et de on sera dans le concret. Plus notre réalité et de construire notre avenir. L’Accord de Paris était historique mais on ne peut Le XXème siècle a été celui des Indépendances. Nous voulons faire de la COP 22. C’est le noeud de ce qui doit être fait et des modalités de fonctionnement. faire en sorte LIVRE BLANC LIVRE BLANC Nous parlons de développement inclusif. l’accord est déjà terminé. Dans ce nouveau monde. discours qui ont accompagné les Indépendances et le XXème siècle et le discours afin que cette ambition du monde de vivre dans un climat respectant la nature et les du réalisme et de l’effectivité. les choses seront différentes. a mis en place sont pour les équilibres futurs du monde. que l’on ne se méprenne pas. à l’équipe d’Attijariwafa bank. pour population exigeante. notre vécu. Ce que nous avons à faire. L’humanité. Le panafricanisme a fait son publique internationale. Alors. mais également le monde parle des 100 milliards. nos stratégies. des pays. est fondamental. on veut qu’il Le partage d’expérience est un mot qui revient souvent. à confiance aux populations et pour démontrer que nos politiques publiques. de développement durable. politiques. Tout capables d’avoir une vision d’émancipation réelle. 18 19 . mais entre celles projeter et commencer à bâtir les fondements pour que cette opportunité qu’offre le monde. personnes. avec les pays développés. d’une population mondiale autour de 9 ou 10 milliards de mais aussi un lieu d’ambitions. Toutes Nous parlons des défis de sécurité alimentaire. à un horizon de 20-30 ans. le monde restera déséquilibré. restera un drame pour puisse donner le meilleur résultat. Ce partage d’expérience a tout son sens et nous le faisons à partir de des rapports sereins et responsables. c’est la deuxième après celle de l’Asie.

parti de rien : nous avions SOMACA pour faire du grand consommateur mondial. La Chine. de se transformer en Un mot sur le secteur automobile. qui est passé de pas grand chose à 5 milliards des opportunités pour d’autres. l’un des réceptacles potentiels de ce partenariat avec la Chine est. la construction de 200 000 moteurs et cela a changé complètement la l’ordre de 85 millions d’emplois de la Chine vers les pays avoisinants. Une contribution du PIB industriel à l’industrie partant de 23 %. de l’entrepreneuriat. moyens et grands intégrateurs. me tient à coeur. train de s’opérer au niveau économique. constructeur. la Chine a va dans cet axe-là. qui ont déjà créé des filiales en l’industrie. par l’ONU. Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs. puis PSA. nous avons Renault de celle de Rabat… Je voudrais à mon tour dire « Bienvenue au Maroc » à tous et Peugeot avec plus de 250 équipementiers. il y a les secteur qui. Nous sommes devenus de petits. Cette coopération Sud-Sud tant souhaitée. dans cette énergie si complémentaire avec plus de 100 équipementiers. qui a été très bien dépeinte par mes prédécesseurs. Je rappelle engagement de taux d’intégration (que nous n’avions pas avec Renault) de 60 % que sur la côte Est. lorsque l’on passe de l’export à l’industrialisation. de l’Investissement et de l’Économie numérique (Maroc) Au Maroc. donc de Prenons le cas du secteur des centres d’appel. avec une pérennité. désormais. Forum International Afrique Développement. Mais comme on dit à l’école. de l’électrification. Ces choix de mes prédécesseurs ceux qui ont fait le déplacement pour ce rendez-vous incontournable qu’est le ont été judicieux et je voudrais ici les remercier. eu des résultats assez intéressants. c’est la création d’emplois pour notre qui doit se faire au niveau de l’industrie. Quel plaisir de se retrouver à Casablanca. du Commerce. on s’est demandé quoi faire pour changer de vitesse. Merci Attijrariwafa bank. Il s’agit d’un des plus importants secteurs voeux pieux et la partie business. nous y croyons fortement. qui va également permettre une valorisation de nos balances commerciales. nous avons Monsieur le Wali. Nous avons suggéré ce plan d’accélération industrielle. avec un passé très récent. Dans ce type de relation Sud-Sud. situation économique mondiale. « peut mieux faire ». à livre ouvert avec l’ensemble de nos confrères. Vous allez parler de l’agriculture. alors que nous n’avions absolument rien à l’époque… Aujourd’hui. Est ensuite arrivé Renault. sachez que nous nous y sommes habitués. a été l’usine du monde. ce en 2014 et un équilibre de la balance commerciale . créant de la valeur ajoutée. Au niveau de l’automobile. avec un engagement de 1 500 ingénieurs 500 voire 700 dollars aujourd’hui. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 20 21 . jeunesse qui est en attente d’intégrer le monde du travail. configuration du secteur automobile marocain. que des produits finis et c’est quelque chose qui modifie complètement les Dieu L’assiste. nous avons Bombardier qui fabrique des avions au Maroc. décrété que nous allions être parmi les opérateurs incontournables au niveau des Chers amis. Dans cette marche forcée vers la capacité montage de véhicules. D’abord Je perçois une volonté d’exporter moins de matières premières pour exporter parce que ce sont des instructions claires et fermes de Sa Majesté le Roi.n’a rien subi. c’est mon intime conviction et je suis à votre entière disposition. nous pouvons être plus performants. l’Afrique. nous pouvons accompagner les pays qui le souhaitent de valeur ajoutée. Je perçois aussi un changement profond dans la position de mes homologues Ce cycle CKD. Ce changement entraîne un déplacement de en R&D. que la partie business. sur les 187 reconnus probablement. donc on va essayer d’être plus performants la prochaine fois. Par folie. Un secteur créateur Dans le secteur automobile. nous avons eu plusieurs plans qui se sont succédés et nous avons Mesdames et Messieurs les Ministres. contre 14 % crée des opportunités invraisemblables. Monsieur le Président de la Région. prend 17 ans en moyenne africains. contre à l’ouverture de l’usine à 80 % ensuite. c’est une accoutumance ! À partir de là. fabricants. M. Je tiens à vous en parler parce que l’ensemble du continent de consommer et non plus seulement de produire et d’exporter.merci au baril mais aussi à baril qui a des perspectives incertaines. industries automobile et aéronautique. Je ne pouvais pas rater cette occasion de vous parler de ce dernier Afrique avec une vraie compétitivité. Jusqu’à un passé très récent. nous étions d’extraordinaires exportateurs. Un secteur pour démarrer au niveau des CKD et arriver à des cycles encore plus importants. La engagements forts pour créer 500 000 emplois nouveaux. le salaire minimum était de 100 dollars il y a 5 ans. avec des écosystèmes et des J’aimerais en effet dire quelques mots sur la relation Sud-Sud. constructeur avec un été contrainte d’augmenter le pouvoir d’achat de sa population. Une espèce de tectonique des plaques est en d’euros. l’export dans le secteur automobile. c’est cette même intégration en particulier pour notre continent. Ce que je voudrais lancer ici. voire impressionnants. Évidemment. pour les 31 pays. fabricant de moteur. Moulay Hafid Elalamy Ministre de l’Industrie. L’un des problèmes mondiaux qui se posent aujourd’hui. puis a décidé . Ensemble. Mesdames et Messieurs. fortement et Nous étions dans les 46 pays fabriquant de l’automobile. Ces crises qui se sont succédées. les gens ne regardent créateurs d’emplois. qui est fondamentale. avec des perspectives en 2020 de 100 milliards. nous sommes passés dans les 31 pays fabricants de moteurs. merci Maroc Export. Le Maroc l’a fait en 14 ans. Ne vous méprenez pas. Nous avons des lignes directrices qui sont très claires et travaillons relations à l’international du continent africain. créent des problèmes pour certains.

ainsi que les éminents conférenciers et panelistes qui ont répondu qui nourrit les populations et qui procure des revenus suffisants aux spontanément à l’invitation du Royaume du Maroc. les hommes d’affaires d’ici Nous devons construire une agriculture productive. d’innovations en matière de stockage. Je voudrais aussi saisir cette tribune pour adresser mes chaleureuses félicitations Au-delà des grandes organisations internationales. Il faut. car ce n’est plus d’assistance au sens traditionnel dont les Parler d’agriculture et de développement. M. En exprimant mes voeux producteurs. je vous remercie pour votre aimable attention. où il est possible d’investir et de rentabiliser son investissement. de l’électricité. en actionnant de nouveaux leviers. d’acteurs importants du monde de la finance et des affaires. pays en développement ont besoin. replacer Excellences Mesdames et Messieurs les Présidents. dès lors. à travers de ruraux. produits agricoles locaux pour la sécurité alimentaire des consommateurs. public-privé. respectueux de leur capacité d’initiative. etc. répertorie les projets d’investissements les plus porteurs L’agriculture a besoin de capitaux. dans les travaux de ces prochains jours. mirage de l’immigration clandestine. former les sociales et environnementales. l’agriculture au coeur des enjeux du développement économique de nos pays. En effet. dans tous La promotion d’une agriculture familiale durable est fortement liée au niveau les pays. de marchés organisés et de services de micro- développement du continent africain. exprimer toutes mes félicitations pour cette initiative qui offre plus de visibilité aux opérateurs africains. de la santé. mais de nouveaux partenariats. Il nous faut aussi investir dans les infrastructures de base en milieu rural. L’agriculture peut et doit jouer un rôle Mesdames et Messieurs. Honorable assistance. mais comme un secteur économique à part entière. c’est donc. leur assurer une couverture sociale. au-delà des enjeux commerciaux. Je vous encourage. Et Le thème choisi pour cette 4e édition implique la promotion de politiques ce. notamment accepter de prendre en compte les enjeux sociaux et éthiques de notre monde. en vue de stocker et conditionner les leurs responsabilités. Permettez-moi de vous et l’appui technique partout où cela est nécessaire. C’est pourquoi le développement agricole est économique et social dans les pays en développement et particulièrement ceux redevenu l’une des priorités de la politique africaine et gabonaise. notre devoir est d’aider tous les agriculteurs. auxquelles je rends hommage et mes remerciements à tous les organisateurs de ce Forum. il faut élargir le cercle de réflexion dans juste valeur la somme des efforts qu’il vous a fallu pour réunir à Casablanca autant ce domaine particulier et vital de la production et des échanges agricoles. Il faut aussi faire plus et mobiliser davantage de moyens. en nous appuyant sur les initiatives privées et sur les entreprises et les partenariats public-privé. Je mesure à sa et qui sont les lieux du débat entre États. il faut soutenir l’organisation grands projets structurants qui concilient à la fois préoccupations économiques. compétitive et durable. des routes. à devenir des acteurs économiques et sociaux en mesure d’assumer d’électrification des zones rurales. Mathieu Mboumba Nziengui Ministre de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat agricole (Gabon) Monsieur le Président Directeur Général. à suivre cette idée. sur le continent et suscite la réflexion et le débat sur des thématiques liées au d’unités de transformation. crédit. l’agriculture et l’électrification sont considérées Autant de défis à relever pour retenir les jeunes. Permettez-moi aussi de saluer les partenaires techniques et financiers. il nous faut continuer à transformer profondément notre agriculture et ne plus la considérer comme une activité de survie ou par défaut. et du progrès humain. Mesdames. Il nous faut faire mieux. En termes d’accès aux services essentiels. de leur identité. pour qu’il y ait de l’eau. Messieurs les Ministres. professionnelle des paysans. Mesdames et Messieurs. de leur C’est accepter de porter ce débat sur le plan de la dignité de la personne humaine culture et de leurs ambitions. et d’ailleurs. surtout aux jeunes pour qu’ils ne soient plus attirés par le de succès pour cette 4e édition du Forum International Afrique Développement. redonner du sens aux politiques agricoles et renforcer l’aide au développement C’est avec grand plaisir que j’ai accepté votre invitation. Pour cela. d’Afrique subsaharienne. afin de réduire le gap et éliminer les disparités entre milieux urbains et agricoles permettant de sortir les pays africains de la pauvreté. freiner l’exode rural et comme deux problématiques centrales sur la question du développement booster la production agricole. Je vous rejoins entièrement dans cette approche. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 22 23 . important pour arrêter ce drame humain qui nous prive d’une bonne partie de nos ressources humaines les plus entreprenantes. pour un développement durable dans le hommes et les femmes pour assurer le renouvellement des agriculteurs… secteur agricole.

infrastructures transfrontalières. Par conséquent. personnes n’ont actuellement pas accès à l’éléctricité et à ses avantages. nous étions divisés par le J’ai donc aussi pris en compte l’approche commerciale. 600 millions de dont nous devons intégrer l’Afrique au XXIème siècle. De fait. de former et de superviser 10 000 entrepreneurs diminuent les opportunités transfrontalières. comme je l’ai déjà dit. c’est un plaisir de partager ce moment avec chacun d’entre vous. non seulement de bureaucrates. ce qui devrait être l’état Je suis donc venu aujourd’hui rencontrer mes frères et sœurs d’Afrique du d’esprit de tous. nous fournissons des services financiers à plus de 8 millions mise en place pour chacun d’entre nous. J’appelle cela l’Africapitalisme. Nous allons stimuler le développement en Afrique. nous colonialisme. Je voudrais aussi rendre hommage aux de consommateurs dans 19 pays africains. d’initiatives. Aujourd’hui. parce que nous Si nous transformons les secteurs de l’énergie et de l’agriculture sur notre avons besoin de ce niveau de coopération et d’engagement du secteur privé pour continent. L’unité africaine ne doit pas seulement concerner les défis et les dans les secteurs de l’énergie et de l’agriculture. ils peuvent mener prendre conscience de son rôle pour le développement de notre continent et c’est à une croissance exponentielle et au développement de chacun des pays de notre pour cela que j’ai décidé d’être parmi vous aujourd’hui. pour encourager ce genre continent. discuter de ces problématiques en détail dans les différents panels. afin d’identifier. ont été de 56 milliards de dollars. là où certains ne que nous sommes unis par la géographie et l’Union Africaine. les frontières et les visas. Nous devons tous pas seulement se résumer en directives qui émanent de dirigeants politiques et travailler ensemble et collaborer pour débloquer les opportunités. des initiatives prospectives qui nous rassemblent. une philosophie économique qui plaide pour permettez-moi de parler de certains points. C’est ce Au-delà de ces urgences humanitaires. M. je suis aussi venu rencontrer mes frères pas seulement les affaires. celle de MTN. nous avons personnes y sont vulnérables. En effet. à ce jour. par des entraves avons lancé 20 programmes d’entrepreneuriat avec un budget de 120 millions aux échanges telles que les tarifs. il concerne l’unité africaine. En prenant touchant au développement économique en Afrique. L’unité africaine ne doit et sœurs francophones qui sont très nombreux parmi nous. De plus. nous avons besoin de développement et le secteur privé a un rôle à jouer et les capacités pour atteindre ces objectifs. de partenariats et d’affaires pour les 10 prochaines années et ce. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 24 25 . Le Forum International Afrique Développement ne concerne Nord en tant qu’Africains. l’esprit du commerce et économique de notre continent. Ces entraves de dollars. ce positionnement qui vise à promouvoir de l’Afrique. L’année dernière. je vois des opportunités Nord est de plus en plus considérée comme faisant partie du Moyen-Orient. nous aurons réussi la transformation de l’Afrique. Je Une autre grande histoire. joue son Afrique de l’Ouest. remercie. nous pouvons croître ensemble. je citerai en particulier deux personnes formidables. C’est donc un nouveau type de développement au sein du continent. En tant que Président de United Bank for Africa. en 2013. l’énergie et l’agriculture sont deux secteurs que d’autres que moi ont plaidé pendant plusieurs années : le secteur privé doit catalytiques. le géant des télécoms sud-africain. nous pourrons surmonter les Il y a un besoin urgent de mettre en place une intégration régionale et des entraves auto-infligées. je vous Madame Zahra Maafiri que je félicite pour tous les efforts fournis et Monsieur affirme qu’avec la volonté et la vision du panafricanisme dont nous avons parlé Mohamed El Kettani que je félicite et remercie pour cette excellente plate-forme précédemment. de fournir des solutions afin de surmonter les défis. un développement qui Ce sujet est une grande opportunité parce que l’accès à l’éléctricité et à la sécurité est conduit par le secteur privé à travers le continent et ceci est une des façons alimentaire sont des urgences humanitaires pour notre continent. cependant. mais aussi les idées et les objectifs partagés. En faisant cela. les investissements intra-africains – qui étaient la coopération et l’intégration économique. des investissements à long terme dans des secteurs stratégiques pour le Il me paraît un peu bizarre d’être à ce Forum à Casablanca. Parallèlement. Par le passé. notre hôte d’aujourd’hui. Malgré cela. c’est un grand plaisir d’être parmi vous ce matin. pratiquement négligeables en 1990. En tant que Président de United Bank for Africa (UBA) et co-Président et fondateur du Energy Leaders Forum. besoin d’investissements. conscience des problèmes communs et en travaillant ensemble pour les résoudre. De la même manière. des pays font encore face à la crise alimentaire : plus de 10 millions de Mon point est simple : nous avons des défis communs en Afrique. fournit des services similaires dans plus d’une douzaine de pays africains. Tony Elumelu Président de la Fondation Tony Elumelu (Nigeria) Dans le respect du protocole établi. dans le cadre de la transformation avant même qu’elles soient identifiées. Le commerce intra-africain représente environ 30 % du volume total des échanges. qui voudrais remercier le groupe Attijariwafa bank qui est un grand compétiteur en connecte des millions d’Africains dans plusieurs pays à la téléphonie. le positionnement du gouvernement marocain et celui propre rôle en tant qu’organisation du secteur privé pour aider à l’intégration du Roi est ressenti en Afrique de l’Ouest. nos divisions sont auto-infligées. de l’entrepreneuriat peut surmonter ces entraves. S’ils sont traités de façon efficace et compétente. parce qu’alors développement économique et social. les Ministres qui ont été formidables et que je majeure dans les secteurs de l’énergie et de l’agriculture. Attijariwafa bank. l’Afrique du voient que des problèmes et des défis en Afrique. mais dans tous les domaines expériences partagés. Nous sommes aussi partie prenante intervenants qui m’ont précédé.

sur proposition du nouveau Président de l’Union africaine. il font maintenant partie d’un écosystème qui leur permet de partager leurs 10 millions d’Africains naissent chaque année et n’ont pas accès à la lumière. tous les ans. Le pilier clé du programme. aux emplois industriels. aux emplois de service. nous aujourd’hui. ils ont désigné un chef de file. que tout ceux qui veulent faire partie du programme aient une chance d’être sélectionnés. cette fois-ci.3 milliards. de collaborer au-delà des frontières et de résoudre les problèmes qui est horripilant dans cette histoire. n’hésitez pas à présenter vos candidatures. La première sélection comptait 30 % de femmes. Ce idées d’affaires. Monsieur le Président. Je vous dis cela afin de transmettre le message autour de vous. aura cette chance et cette opportunité. Ce qu’il qui est très important à mes yeux. son genre ou son affiliation religieuse. bien entendu. nous visons l’institutionnalisation et la démocratisation de Madame la Ministre. Notre objectif est d’avoir 500 femmes et 500 hommes. Tous les continents du monde l’ont fait. nous visons au Pensez un quart de seconde que ce continent. c’est la petite tête qui gagne : autres. à la qu’il a toujours eu une profonde envie de se connecter et s’identifier à ses frères santé. n’ont a dit qu’il s’est senti toute sa vie comme faisant partie du Moyen-Orient mais pas accès à l’énergie. aurait un effet sur elle. Merci beaucoup.2 milliard. le Président du Tchad. moins 50 %. cet entrepreneur égyptien a pu réaliser son rêve. porté par des que parmi eux. un instrument dédié au financement accéléré de l’énergie en Afrique. Nous sommes Une première partie des entrepreneurs ont été sélectionnés pour la pertinence à la croisée des chemins. est vital ? Les 54 Chefs d’État africains ont décidé d’une analyse aurons des réalisations concrètes à partager et que nous pourrons en discuter partagée. La sélection de la deuxième partie des entrepreneurs sera achevée la semaine qui a commencé vers les points de lumière de l’Afrique. sa nationalité. en 10 ans pour la totalité. Il y a 15 jours. de plus technologiquement maîtrisé que l’accès à l’énergie. lors de ce Forum. Avec un meilleur accès que ce qui est devant nous est un problème politique. qu’aller plus. pays d’Afrique du Nord. Un Égyptien parmi les entrepreneurs en formation nous Aujourd’hui. Président de la Fondation M. Est-ce que le reste du à l’énergie. Les Chefs d’État panafricaniste. ici. Tony Elumelu Président de la Fondation Énergies Tony Elumelu pour l’Afrique (France) À travers ce programme. Européenne. Ainsi. le Parlement panafricain a délibéré. plus simple. L’énergie préalable à l’éducation. 2. Et pourquoi ce qu’il se passe J’espère que lors de notre prochain rassemblement. va se passer dans cette année. ce sont 750 millions de personnes qui. ce la COP 21 de Paris et la COP 22 de Marrakech. monde donne un coup de main à une Afrique organisée. Le temps que vous partiez 30 fois en vacances. y compris pour les femmes. Le programme lui a donné l’opportunité de réaliser cela. de sociétaux. De journalistes et une jeunesse qui ne peut évidemment. je voudrais dire que je me suis toujours considéré comme un extrêmement importantes de la part de tous les pays africains. une situation de nomadisme obligatoire. à l’agriculture. de 3 % de croissance supplémentaire par an. pour urbain majeurs. Et c’est en C’est une des façons pour le secteur privé d’aider. autant d’informations. Ces entrepreneurs ne sont pas seulement un soutien moral les uns pour les dans la course entre le KW et la nouvelle petite tête. s’il avait 100 % d’énergie. 750 millions de portables en plus. De plus. vous vous industrialisez de façon massive. l’année prochaine. un avenir avec de mais le pré-requis à l’accès aux autres droits fondamentaux de l’humanité et l’énergie durable et sans problématique alimentaire. Cette anomalie a fait l’objet d’études En conclusion. 12 semaines et ont reçu leur capital en octobre dernier. et de l’Europe. Messieurs les Ministres. sous la co-responsabilité du Maroc. et sœurs africains. organique et réellement africaine. Pensez un quart de seconde qu’une situation comme celle-là peut perdurer. nous avons une forte représentation d’entrepreneurs francophones et nous vers plus d’espérance et vers plus de lumière. l’entrepreneuriat. c’est qu’il n’y a rien de plus bête. ce qui la lumière et à l’énergie ? pourrait mener au plein emploi. L’Afrique. au-delà du continent. donc à la lumière. C’est un problème politique d’une grande simplicité. de la France quel que soit son âge. comme cela a déjà été fait même temps. Ils ont été formés pendant Aujourd’hui. en 1950. Je crois en l’Afrique et je crois au rôle de l’entrepreneuriat pour africains ont bien compris que l’énergie n’était pas une matière parmi d’autres un avenir meilleur. vous faites face aux crises alimentaires. à l’unanimité parmi les 54 Chefs d’État à Johannesburg. vous créez de l’emploi. ce continent ait un accès total à d’autant plus que l’agriculture crée 60 à 70 % des emplois en Afrique. vers l’Afrique du Sud et demain. donc avis serait pendant 30 ans à 15 % de croissance et d’après les études de l’Union aux femmes ici présentes. à Addis Abeba. un avenir de stabilité et de prospérité. à cette heure-ci. 5 ans pour l’essentiel. à l’industrie agro-alimentaire. est absolument vital pour l’histoire de l’humanité. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 26 27 . en étant informée. est qu’il est ouvert à toute personne en Afrique. ils représentent 51 pays africains. à la sécurité. travaillons pour en avoir davantage. Que ce continent puisse continuer dans cette situation où. pour qu’en Avec une plus grande sécurité alimentaire. nous désirons avoir une plus forte participation des femmes. Ils représentent donc l’intégration régionale de façon authentique. chaque entrepreneur qui a une idée innovante et la volonté Vous ne pouvez pas imaginer à quel point cet événement. il s’agit du professeur Alpha Condé. Jean-Louis Borloo M. structurée. comptait 180 millions d’habitants. Je suis fier de vous dire Le plus grand choc démographique de l’histoire de l’humanité. autant de par Attijariwafa bank. 1. Ainsi. de leurs idées. Face à ce phénomène démographique. à mi-chemin entre de réussir. il y avait 4 entrepreneurs marocains et en provenance d’autres jeunes nations qui n’avaient pas de fonds propres au moment de leur création. est absolument décisif. avec des risques de chaos prochaine.

et des occasions. pour ce plan de paix et de lumière pour Monsieur le Président de la Région Casablanca-Settat. Très heureuse d’ouvrir aux côtés de M. il y en a partout Mesdames et Messieurs les Représentants des Grandes. chargées de la promotion du commerce et des investissements. autour de deux secteurs piliers du développement de l’Afrique et du bien- Dans l’histoire de l’humanité. pour électrifier l’Afrique. vous êtes invités à relancer la réflexion et l’échange et qui a piloté ce programme. ont envie d’une reconstruction européenne et ils ont besoin d’un grand Chers collègues. J’étais frappé de voir ces hommes qui sont sortis de grandes Majesté le Roi Mohammed VI. les 25 et 26 février 2016. devenu désormais un rendez-vous annuel de l’Afrique. de la lumière. Mesdames et Messieurs les Représentants de l’Administration. avec l’Union Monsieur le Président du Conseil Économique Social et Environnemental. nous attendons également des recommandations fortes pour le renforcement des moyens techniques. humains et matériels du dispositif de promotion du Label « Made in Africa » de ces secteurs. du Commerce et de l’Investissement en Afrique. je suis convaincu que les enfants d’Afrique auront Ce sont des secteurs porteurs d’un intérêt stratégique pour les institutions africaines. Tout en participant à vos débats sur l’offre africaine. il revient à Marrakech de remplir Monsieur le Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank. pas vrai que le Maroc. Je vais vous dire une chose. avec le Congrès américain dans le cadre de Power Africa. de les rendre opérationnels et de négocier. ce sera celle de l’indépendance énergétique et Honorable assistance. publiques et privées. Mesdames et Messieurs les Représentants de la Presse Nationale et Internationale. Mesdames que Dieu L’assiste. alors que le Maroc et Sa Majesté. ont une énorme stratégie subsaharienne. Export. C’est en réalité eux qui du 4e Forum International Afrique Développement sous le Haut Patronage de Sa ont le pouvoir. À chaque fois que je parlais ces deux jours. Jean-Louis Borloo Mme Zahra Maafiri pour l’Afrique (France) Directrice Générale de Maroc Export (Maroc) Paris était une déclaration de principe. arabes. entre autres. Monsieur le Maire de la l’humanité. Très Petites. il y a des pays. J’étais l’autre jour avec les Directeurs généraux Général du groupe Attijariwafa bank et en présence de mes Ministres. continent vers les voies de développement qu’on lui souhaite. Président de la Fondation Energies M. notamment pour l’Europe à 14 km. Grâce à vous. sa compétence en matière d’énergie décentralisée est incontestable et Excellences. petit outil qui permet ce plan accéléré. projet pour cette reconstruction. grâce à cette dynamique enclenchée autour de cet événement. de la lumière dans les années qui viennent. que Dieu L’assiste. Ils sont absolument déterminés à Un sentiment de fierté anime les équipes d’Attijariwafa bank et de Maroc financer cette grande opération. Et il est temps qu’il y ait un grand plan stratégique Europe-Afrique. ont fait la Commission européenne du temps de Développement. vous avez Sa Majesté qui s’est engagé personnellement et l’ensemble des parties prenantes. parce que c’est le moment. il y en a. On a maintenant un problème d’organisation. Il manque juste ce Petites et Moyennes Entreprises. parce que j’ai rencontré quasiment tous les européens. Jacques Delors. Des projets. émues devant une telle mobilisation et encouragées par l’engagement sincère de Cher ami Mezouar. Des liquidités mondiales. Majeure. le Forum International Afrique écoles il y a quelques années. asiatiques et mais c’est bien que ce soit le Maroc. à qui incombe l’animation des débats et des rencontres business de Chefs d’État africains au moins trois ou quatre fois. y compris avec les opérateurs. Oui. grand accord stratégique mondial. ce qui va se faire et Messieurs les Ministres. comme si bien annoncé incontestée en Afrique et je salue Madame Amina Benkhadra. nous sommes à votre écoute pour une meilleure mobilisation à l’international du développement de l’offre agricole et de l’industrie électrique. de même que l’Afrique a besoin de faire sa deuxième Indépendance. un pays qui a fait des progrès invraisemblables depuis 20 Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Organismes de Promotion ans. Je vous remercie. l’Afrique est un réservoir extraordinaire de croissance pour le Ville de Casablanca. ne pourra devenir réalité sans la lumière et l’énergie pour toutes et tous. Mohamed El Kettani. non pas de Paris mais de Bruxelles ou de Strasbourg : les Européens sont inquiets. cette année. Jeunes. qui fut ma collègue par Monsieur El Kettani. il y a des moments. les travaux des grandes directions de la Commission européenne. Mesdames et Messieurs les Parlementaires. en Inde et en Chine. On ne peut pas rater cette occasion. Mais cette stratégie et Messieurs les Présidents de Chambre et de Groupements Professionnels. monde. Il n’est Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs. Nous sommes une trentaine à être présents avec vous aujourd’hui. le Président Directeur c’est nécessaire pour l’Europe. mais elle est aussi en danger car il n’est pas vrai qu’on puisse s’illusionner d’une situation d’un tel déséquilibre. en cette période de rêve européen et ont le sentiment d’être les bureaucrates les plus détestés du monde. Le Maroc a une responsabilité majeure. le le Wali de la Région Casablanca-Settat. du Maroc. Gouverneur de la préfecture de Casablanca. assez facilement à condition que nous le fassions ensemble. Monsieur européenne. pour conduire notre pleinement sur la COP 22. Vous êtes des opérateurs extrêmement pertinents. puisse penser qu’il sera isolé par le Sahel. Nos remerciements à nos Honorables invités africains. Mesdames et Messieurs. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 28 29 . il y a des rencontres être des Africains : l’agriculture et l’électrification. Mesdames les principes. C’est ici.

en plein essor numérique. Et l’Afrique. tomate séchée. l’Afrique en tant que premier continent de production d’énergie solaire au monde. jour pour jour. de est désormais reconnue pour ses capacités à devenir l’un des hubs mondiaux des la transformation locale de produits agricoles et de pêche et pour augmenter Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). souvent inaccessible au budget des ménages. notre géographie nous offre naturellement ses fleuves. collecte. présentés le 5 février 2016 à l’émergence de notre modèle de développement et de diversification de l’économie l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Genève. C’est dire si des infrastructures de centres d’exposition sont à construire et des Énergie et électrification : programmations sous-régionales. mais sans pour Une production est mieux réussie avec un plan d’écoulement mieux anticipé. au terme de sa quatrième phase. Pour cela. je saisis cette occasion pour vous communiquer les résultats Ce Forum est une opportunité de plus. notamment montages inter-États. une approche promotionnelle intégrée. que Dieu L’assiste. Mme Arancha Gonzalez et le Comité scientifique basé à l’Université de Genève : La diversification est une leçon de l’histoire économique du monde. Directrice Générale de Maroc Export Mme Zahra Maafiri (Maroc) À titre d’exemple. huiles. dans son discours à Abidjan. je vous souhaite un bon Forum ! Notre continent jouit également d’un grand potentiel en matière d’énergie solaire. répondre de façon harmonisée aux défis qui se posent à nos économies dans une L’importation n’est pas une réponse à une rareté des fruits ou des légumes. encore trop chère. fruits secs. notamment le fleuve Niger qui traverse 14 pays. d’impliquer au mieux le secteur privé en tant que vivier d’acteurs pouvant être à Nous allons constituer ces deux jours une intelligence collective : africaine. pour une Afrique forte de ses fondamentaux. Le défi est double : s’inscrire dans cette ère de digitalisation. mangue séchée. ambitieuses pour renforcer les capacités techniques de la gestion de l’eau. a été un beau message. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 30 31 . sans secteurs en Afrique. ensemble. Ici encore. le fleuve Sénégal ou encore le fleuve de Gambie… Au nom de toutes les forces organisatrices. car celles-ci restent un préalable et un fondamental nécessaires pour les outils d’accès aux circuits de commercialisation à l’international. lait et produits laitiers. Notre continent en a l’ingéniosité et les moyens. etc. plus de 2 700 en Europe et 1 900 en Asie… de la chaîne de valeur mondiale. Mettons et diversifier ces productions agro-industrielles : jus de fruits. prononcée il y a deux ans. de conditionnement et d’encadrement technique. car nous performons en matière C’est pourquoi et pour la plupart. gingembre séché. fruits et légumes ces atouts au service du commerce intra-africain et au service du développement séchés. aux niveaux agricole et d’électrification et sans oublier le pré-requis stratégique de leur internationalisation. fort. 433 salons professionnels sont organisés par an. Une commercialisation aux standards des acheteurs mondiaux offrira à En Afrique. l’origine d’investissements de différentes tailles. contre 8 900 l’Afrique plus de possibilités d’intégration et de montée en gamme au sein salons en Amérique du Nord. « L’Afrique doit faire confiance à l’Afrique »… Cette citation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. nous gagnerons à partager nos expériences et nos expertises… Excellences. La quasi-totalité des produits de ces secteurs est aujourd’hui De ce Forum peuvent émaner des solutions d’entreprises globales africaines pour importée. de l’étude du Centre du Commerce International. nos gouvernements ont engagé des actions de services de technologie de l’information. régionales et continentales à harmoniser pour « acheter africain en Afrique »… Le Label « Made in Africa » s’affirmerait mieux La proposition de mes homologues des organismes de promotion est d’exploiter dans le monde. il s’agit plutôt d’un déficit de et de l’investissement. l’industrie et ses infrastructures. Et maintenant chaque dollar investi dans un Organisme de Promotion du Commerce génère que le continent voit ses moyens de financement de son développement 87 dollars d’exportations supplémentaires et 384 dollars d’augmentation du PIB. les opportunités offertes par la coopération sous-régionale dans ce domaine. son partenariat public-privé doit Ceci nous positionne au cœur de la dynamique de développement de ces deux être renforcé pour soutenir l’agriculture. sucre. patate. mondialisation qui se digitalise et bouleverse les outils traditionnels du commerce La terre africaine est fertile et généreuse. par la Directrice Exécutive africaine. grâce au projet NOOR déjà lancé dans sa première phase à Ouarzazate et qui hissera. du commerce international de l’Afrique. s’amenuiser à cause de la baisse du prix du baril. domaines. arabe. mobilisateur et dynamisant. offerte aujourd’hui pour soutenir. Ceci autant perdre de vue la mise à niveau nécessaire des plate-formes d’exposition interpelle à un renforcement des capacités des OPC pour développer le savoir et en Afrique. ananas. Mesdames et Messieurs. oublier le renforcement du capital humain et rester à l’écoute des normes de Mes collègues partagent avec vous les expériences de nos pays dans ces l’environnement international. allant des systèmes locaux aux asiatique et européenne.

PANEL 1 Transformation du secteur agricole : d’une activité de subsistance à un moteur de développement de l’économie et des entreprises P A N E L S LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 32 33 .

 CONTEXTE CONTEXTE ET THÉMATIQUE ET THÉMATIQUE Avec des taux de croissance économique prévisionnels de plus de 5 % par an pour la prochaine décennie. CONTEXTE CONTEXTE LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 34 35 . internationale. administrations…) ressources et universitaire.6 à 12. Nous mesurons bien la force de cette richesse insuffisamment mobilisée lorsque l’on constate les achats massifs de terres Réorganiser les Intégration Promotion de Valorisation des L’agriculture arables effectués ces dernières années par plusieurs pays non africains et des secteurs qui plus poussée l’infrastructure terres agricoles restant le premier investisseurs privés. Avec une population majoritairement jeune et rurale. exode de la logistique. les terres arables ? (Illustration du taux de malnutrition en Afrique par rapport aux autres continents • comment attirer. productivité. organismes d’aide au développement…). l’Afrique n’est pas en marge en matière de Leviers de développement paradoxe. banques commerciales privées. de 800 millions d’hectares de surfaces inexploitées. plusieurs problématiques communes et majeures se posent aux acteurs dynamique de la planète. à l’instar des pays d’Afrique australe. le continent dispose. pour une meilleure pourvoyeur structuration de avec les autres développement des productivité d’emploi. mieux maîtriser les prix à le monde ne mangent pas à leur faim l’international pour les petits planteurs comme pour les industriels et créer de la valeur ajoutée locale ? Les personnes souffrant de la faim en millions • afin de contrôler et moderniser les échanges de matières premières agricoles. intégrer comprend moins cette situation. garantir et sécuriser l’investissement privé dans les projets sur le graphique ci-dessous). selon l’Organisation des assurances de l’agriculture en Afrique mondiales. en 2050. 1 personnes sur 8 faut-il. à travers les cycles gestion des d’éducation scolaire rural…) aussi bien pour les acteurs publics (gouvernements. Quels sont de la population mondiale) 20 16 739 Amérique latine les outils à disposition aujourd’hui et les innovations à apporter ? et Caraïbes Afrique 563 65 49 Les principaux leviers à activer sont les suivants : 175 239 16 millions vivent dans des pays développés 852 millions vivent dans des pays en voie de développement •  Sur ce projet de l’agro-industrie. soit plus que la superficie de la France entière. • comment améliorer la productivité des surfaces agricoles et mieux exploiter •  Cette croissance de la population pose le problème de son alimentation. (meilleure la sécurisation l’économie adaptation au fertilisants. dans le secteur valorisation des ressources agricoles. des stockages et nationale et changement amélioration des agroalimentaire complémentarité entre culture de rente et culture vivrière. d’agro-industrie ? • dans le cadre de partenariats public-privé. question foncière. quels sont les outils institutionnels et juridiques à mettre en place afin de garantir un cadre d’investissement sécurisé ? 868 millions de personnes dans • comment mieux valoriser les ressources agricoles. la croissance démographique en Afrique est la plus À ce titre. (utilisation des les jeunes •L  es problématiques et les défis du secteur agricole sont nombreux. Selon les projections. la production. En effet. que pour les acteurs privés (agro-industries. bailleurs de fonds (institutions financières multilatérales. autosuffisance alimentaire.5 % les pays africains et économique pour les établissements financiers. créer des bourses agricoles ? -1990 -2010 -1992 -2012 •c  omment concilier les contraintes de revenus (agricultures de rente) et celles C’est 132 millions Asie. soit une population continentale estimée à 2 milliards d’habitants. d’alimentation (produits vivriers) ? Régions développées Pacifique de moins qu’en 1990-1992 • l’intégration de chaînes de valeur agricoles est une nécessité stratégique pour (de 18. climatique et rendements). de secteurs de industries agricoles. l’on permettent la de l’agriculture rurale para-agricole. producteurs d’engrais…) et les naturelles. un terrien sur cinq sera du secteur et qui pourraient faire l’objet de questions pour le panel : Africain.

10 000 tonnes réformes à la BAD. Mme Yacine D. en Technologie de l’Information. Cap Vert. Mesack Noha est Président Directeur Général de Noha Nyamedjo Group (Cameroun). Fal Président Directeur Général Représentante Résidente Noha Nyamedjo Group (Cameroun) Banque Africaine de Développement M. Mme Yacine D. Il a une carrière de 19 ans dans un large éventail de rôles liés à la finance sup et dispose également Né le 1er janvier 1945 à Oulad Yahya à Taroudant (Maroc). Daouda Gon Coulibaly est titulaire d’un Executive MBA de l’IESE de Barcelone et d’un MBA en Finance de marchés des capitaux. ASPAM. qui emploie 30 personnes. niveau du réseau de distribution national. Après une première expérience dans le secteur bancaire chez Wafabank. il a été Manager à SCB Bank et professeur à l’Institut technique de banque (CFPB). Directeur général de ACE sera ensuite. il a été Président du Département Afrique au Forum Ontario Francophonie Droit des affaires internationales de l’Université de Paris X. d’investissement dans les entreprises de construction. Daouda Gon Coulibaly Directrice Générale Directeur Général Régional Fonds d’investissement OCP dédié à l’agriculture (Maroc) ACE Global (Côte d’Ivoire) Mme Fatiha Charradi est Directrice Générale du Fonds d’investissement OCP dédié à M. De 1985 à 1994. en France. en 2005. promotion 2000. entreprises. Ce Il a successivement été directeur de projet du groupe Hortensia. et membre de plusieurs associations professionnelles (Maroc Cytrus. à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. il était instituteur dans la province d’une solide compréhension des questions opérationnelles relatives à la participation des fonds de Taroudant en 1964 et promoteur agricole. Udemezuo Onuora Nwuneli est titulaire d’un MBA de la Harvard Business School et d’un BSc en gestion industrielle de l’Université Carnegie Mellon. le Groupe Altadis pour le développement du marché e-business au Global Guinée Bissau. chargé des relations avec les gouvernements africains et les petites et moyennes Maîtrise de Droit privé obtenue en 1984. Fal est Représentante Résidente de la Banque Africaine de Développement une société spécialisée dans l’exportation de cacao et de café. Gambie. M. Noha Mesack est titulaire d’un Doctorat en finances et préoccupations budgétaires (1985) de l’Université de Poitiers. il a été désigné leader par l’Institut des Dirigeants Africains. En 2007. d’un MBA de l’École Nationale des Ponts et chaussées à Paris en 2008 et d’un Certificat en management stratégique et géopolitique de HEC Paris en 2011. après une Mondiale. groupe implanté l’agriculture (OCP Innovation Fund For Agriculture). elle rejoint le groupe Alcatel pour la promotion de solutions Voix Data au Maroc et ailleurs en 2001. Udemezuo Onuora Nwuneli M. Moulay M’hamed Loultiti est le Président de la coopérative COPAG depuis 1987 l’agriculture (Nigeria). Udemezuo Onuora Nwuneli est le co-fondateur et directeur de AACE Foods et le Directeur Général de Sahel Capital Partners. Mme Fatiha Charradi est titulaire d’un Certificat d’Exécutif Education de MIT (Massachusetts Institute of Technology) en 2014. Moulay M’hamed Loultiti Co-fondateur et Directeur Président AACE Foods (Nigeria) Coopérative COPAG (Maroc) M. M. Fal est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en De 1994 à 2009. après avoir dirigé l’équipe chargée de la mise en œuvre des Il sous-traite le processus de SOCOMAR à Douala et a exporté en 2007. Daouda Gon Coulibaly est Directeur Général Régional d’ACE Global. elle rejoint le Groupe OCP en tant que chargée de mission auprès de la Présidence. dans 46 pays et spécialisé dans le financement structuré des matières premières et des produits pétroliers. Mesack Noha Mme Yacine D. Biographies des intervenants Biographies des intervenants Mme Fatiha Charradi M. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 36 37 . fonds d’investissement dans le secteur de M. Elle est également lauréate de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs de Rabat. M. (BAD) au Maroc depuis 2013. M. Nanterre. Dans le secteur agro-alimentaire. M. il a dirigé des projets liés à la Supply chain dans certaines commodities agroalimentaires. En 2008. ANEB). Sénégal et Côte d’Ivoire. de cacao. en France.

à l’énergie. en charge et d’autres sont relatifs au développement économique des pays. ACE Global UEMOA (Côte d’Ivoire) Auparavant. couvrant des pays d’Afrique de l’Ouest et de l’Est. les poser aux différents intervenants. elle doit encore importer une grande partie de sa nourriture pour subvenir aux besoins de sa population de plus en plus grandissante et qui devrait constituer. les universités et les organismes privés dans le domaine de la recherche scientifique nationale et Je voudrais vous proposer d’accueillir les différents panélistes. Agriculture et Aménagements hydrauliques (Burkina Faso) Et pourtant. Thami El Ghorfi réussi à développer des partenariats stratégiques avec les gouvernements. Noha Nyamedjo Group (Cameroun) Mme Ismahane El Ouafi est Directrice Générale du Centre International d’Agriculture Biosaline (ICBA) . listées par Excellences. Mesdames et Messieurs. sa gestion et son intégration à la politique. Marouane Ameziane est Directeur Exécutif Stratégie & Corporate Development à certain nombre de challenges. avec notamment plus de 70 % des terres arables encore non cultivées dans le monde. avant de devenir Directeur de Cabinet du Président durable de la productivité agricole. plus de 25 % de la population mondiale. Représentante Résidente. Directrice Générale. En 2014 et 2015. je précise que internationale. elle a occupé des postes de management à l’ACIA et l’ACC-Agriculture et M. afin de pouvoir de la médaille du mérite national. Directeur Général. Président. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 38 39 . j’ai l’honneur et CEO-Middle East Magazine. voire aucune transformation du pétrole. alors que deux tiers des Africains vivent aujourd’hui de l’agriculture comme première source de revenus. marché. Jacob Ouedraogo agricoles ou des produits miniers. Directrice Générale du Centre International d’Agriculture Biosaline (ICBA) Au cours de ses 15 années d’expérience dans la recherche agricole. elle figure au classement des 100 femmes arabes les plus influentes dans le monde (catégorie science). L’agriculture n’est pas ce que nous faisons quand nous ne disposons pas d’autre Master Spécialisé en Stratégie et Finance de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni. Daouda Gon Coulibaly. elle a développé une bonne compréhension de la recherche en agriculture. Directeur exécutif en charge de la Stratégie et du Développement Agroalimentaire Canada. un continent dont la croissance économique reste largement dépendante des problèmes d’exportation avec très peu. Bureau National du Maroc. la stimulation de la participation du privé… Finance à Paris. la modernisation des chaînes de valeur. la Ancien Conseil en Financements structurés et Project finance chez KPMG Corporate promotion d’un financement efficace et innovant. Fal. Marouane Ameziane est Ingénieur Civil de l’Ecole des Mines de Paris et titulaire d’un sociale. Biographies des intervenants Déroulé du panel et échanges Mme Fatiha Charradi. d’ici à l’horizon 2050. l’immense plaisir d’introduire ce prestigieux panel axé sur la transformation qu’opère le continent dans le secteur agricole. qui demeurent non exploitées et peu valorisées. Président Directeur Général. c’est le continent le plus dépendant du point de vue de l’alimentation depuis plusieurs décennies. Directeur Exécutif Mais la bonne nouvelle. Muslim Science l’a classée parmi les 20 femmes les plus influentes dans la science du Modérateur : Mme Fatiha Charradi monde islamique dans la catégorie Shapers. régionale voire internationale. avec une proportion de plus de 30 % de sa population qui souffre de la faim M. L’Afrique pourrait ainsi atteindre non seulement l’autosuffisance alimentaire. Jacob Ouedraogo. d’une agriculture de subsistance à une agriculture de Mme Ismahane El Ouafi est titulaire d’un Doctorat en génétique (Université de Cordoue. dont certains sont inhérents au secteur agricole lui-même l’OCP (Maroc). chose à faire. Directeur Général. En effet. Groupe de la Banque Africaine de Développement M. c’est que d’après les projections de la Banque mondiale. L’agriculture est un business et devrait être considérée comme tel. Moulay M’hamed Loultiti. mais aussi tirer pleinement profit de ce potentiel qui se profile à l’horizon. Mme Ismahane El Ouafi. le renforcement des efforts technologiques et des capacités de l’innovation. Elle a M. OCP Innovation Fund For Agriculture (Maroc) M. depuis 2012.Agriculture for tomorrow. COPAG (Maroc) Centre International d’Agriculture Biosaline (ICBA) Mme Yacine D. Ceci en faisant face à un M. le potentiel Stratégie & Corporate Development à l’OCP (Maroc) du secteur agro-alimentaire en Afrique pourrait se chiffrer à plus de 900 milliards d’euros en 2030. des produits M. voire un moteur de développement économique et d’entreprises. M. Précédemment Analyste en Infrastructures de transport à la la demande locale. contre 219 milliards de dollars aujourd’hui. Amis de l’Afrique. Un parcours qui lui a valu d’être décorée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI nous avons le #FIAD2016QR pour toutes les questions du public sur Twitter. les institutions. Sahel Capital (Nigeria) Directrice Générale M. qu’il a rejoint en 2009 en tant que Chargé de mission à Paris. L’Afrique. ses potentialités et ses défis. Marouane Ameziane et de la malnutrition. mais avant. l’exploitation de Directeur Général en 2012. à savoir : l’augmentation de dossiers stratégiques et financiers. Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques Mme Ismahane El Ouafi (Burkina Faso) M. Elle a également travaillé en tant que scientifique dans les centres corporate du groupe OCP (Maroc) du CGIAR et au JIRCAS (Centre de recherche internationale du Japon pour les sciences agricoles). à Dubaï. Permettez-moi de rappeler que l’Afrique dispose aujourd’hui d’une grande partie des Ministre ressources naturelles mondiales. comme nous allons le voir dans plusieurs dynamiques du continent avec nos prestigieux panélistes. Amis d’Afrique. Et un shift dans la perception de l’agriculture est crucial : l’agriculture n’est pas une action M. Mesack Noha. Udemezuo Onuora Nwuneli. Espagne) et est passionnée par la science. Marouane Ameziane. l’amélioration de l’infrastructure et l’accès Banque mondiale à Washington DC.

on perd toute une saison agricole juste parce que le marché n’est pas accessible. donc il y a je sollicite Monsieur Loultiti. on puisse mettre en que c’est fait. l’agriculteur reste maître de son produit le plus loin vers son consommateur et la valeur ajoutée créée retourne à la base. il vend le développement de nos pays. soit d’une usine ou d’un frigo de stockage pour vendre tranquillement. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 40 41 . Il ne vient pas tout seul. Vous le savez très bien. il est appauvri continuellement. les animaux de niveau génétique cités. Monsieur le Ministre. Pour ce faire. Président de besoin de savoir-faire et d’un accompagnement pour élever le savoir. je reviendrai activités de production qui occupe près de 90 % de la population et participe à hauteur de agricoles en général. les engrais. Pour renverser cette situation. pour acheter place une répartition qui prenne en compte les jeunes et les femmes. comme producteurs ont. La plupart des problèmes de notre agriculture sont liés au marché. Faso pour opérer cette transformation vers une agriculture de marché et quelles sont les Comme vous l’avez dit. Nous avons suffisamment de métiers à créer. Ce premier élément est fondamental. dans l’agriculture de grande saison ou de saison sont destinés à l’abattage. etc. quand on est organisé. que les et horizontale et en utilisant les bonnes pratiques à tous les maillons de la chaîne. vers vous dans une deuxième question. plus de 40 % au PIB national avec une agriculture essentiellement familiale. n’a pas pu soutenir l’achat comme à la vente. Malheureusement. il n’y a pas mieux que les femmes et les jeunes notamment. je vais d’abord parler des conditions Merci Monsieur le Ministre. on a besoin de plusieurs éléments. le seul moyen. c’est une denrée qui sont devenus très demandeurs et très ambitieux. mais nous nous sommes dit qu’il fallait faire en sorte qu’il y ait une certaine n’importe quelle entreprise à travers le monde. C’est alors le désespoir. Il Nous voulons donc essayer d’encadrer cette agriculture. clients… Et progressivement. avec ce système. L’agriculture représente aujourd’hui le secteur majeur de l’économie du Burkina Faso. l’ambition grandit avec le temps. ils peuvent avoir une force de négociation plus forte à l’achat. jusqu’à nos jours. Il a une au centre du développement. force de négociation très faible. à produire. deux usines de transformation . on ne peut l’aliment de bétail et l’élevage. trois stations de contrôlement des agrumes. petits moyens pour accéder à leurs besoin substantiels et réussir. d’asseoir son modèle et d’opérer une développement au niveau de notre pays. L’agrégation. de ce fait. Il faudra accompagner cette progression par la bonne gouvernance. il est à la merci des intermédiaires. parce que la coopérative ne peut pas être créée à partir du vide. Il Avec la nouvelle émergence. Monsieur Jacob Ouedraogo. Une fois nous voulons faire en sorte que. Beaucoup de jeunes un service technique qui assure l’encadrement. d’une station. l’outil de valorisation. la COPAG. alors que nous n’avons pas des éleveurs . organisateurs qui nous ont invité à participer et à partager notre expérience en matière le travail et la commercialisation dans de bonnes conditions. D’après notre expérience C’est très important pour nous. etc. sont les facteurs clés de succès ou les cérémonie et de sa participation. la fuite pays. le Président s’est engagé à créer une banque agricole entre les adhérents eux-mêmes. depuis la mise en place du nouveau gouvernement à partir faut donc des affinités. les plants certifiés. Cela passe également par des entités conditions qui ont permis à la COPAG Ceci étant dit. comme on peut le penser. à Cependant. Président. une qualité médiocre ou moyenne. au lieu de rendre l’agriculture attractive. de participer au développement de notre agriculture. à la COPAG. C’est ce qui fait la Il y a aussi l’accès au financement. Depuis 1990. compte tenu du fait qu’elle est un peu arriérée. On a produit et si on n’a pas en face et qui compte aujourd’hui plus de 13 500 Permettez-moi. banques. la terre. de pouvoir s’impliquer davantage dans la production la coopérative pour se regrouper. les défis majeurs relevés au Burkina élevé. nous avons Il y a l’appui à la professionnalisation du métier d’agriculteur. vient la valorisation. par la croissance verticale Il y a l’incitation fiscale. la règlementation et la fiscalité. avec Roch Marc Christian Kaboré à la Présidence. incitation fiscale pour permettre que les gens viennent de l’extérieur et qu’ils puissent nous appuyer dans les investissements. Ils sont sûrs de commercialiser dans de bonnes conditions et ils ont. car représente un des socles de l’agriculture que l’Afrique est en train d’opérer ? même les producteurs qui disposent des éléments précités présentent au Burkina Faso et c’est dans ce sens que une faible productivité. de mauvaise qualité . les petits agriculteurs n’ont pas motivation du producteur qui commence à s’intéresser. en crédibilité. avant de commencer mon propos. Pour produire. qui se font confiance et auprès de leur environnement : pour soutenir toute la production. de la première coopérative nationale qui a (Burkina Faso) été lancée en 1987. un producteur isolé ne peut pas faire face à aujourd’hui ? autant une agriculture délaissée. de dire merci aux station de conditionnement . Quels d’agriculture et de les féliciter pour ce challenge qu’ils ont relevé avec l’éclat de cette pas produire aisément. Ce de l’élection présidentielle et législative. D’abord. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Nous avons l’opportunité d’avoir parmi nous Monsieur le Ministre de l’Agriculture et M. quand il vend. Pour la filière viande. Dans nos moins bien et. Quelles sont aujourd’hui. qui compte des petites y a deux façons : les coopératives et l’agrégation. les intrants. qui leur permettra en grande quantité. avec cet élément essentiel qu’est la terre. dans Quand les gens sont dans le métier et qu’ils sentent qu’ils ont besoin de mutualiser leurs notre pays. le matériel agricole. Des intervenants industriels qui ont la capacité et le savoir-faire. Ainsi. la productivité progressivement et donner espoir au producteur. vont à l’étranger pour chercher du travail. fournisseurs. on arrive à intégrer quatre filières : la filière lait. c’est de regrouper les producteurs. Moulay M’hamed Loultiti. je voudrais dire que l’agriculture est effectivement un pilier de ou des unités de valorisation.soit une usine de transformation. D’abord de la petite agriculture. il y a l’accès au marché. leur agricole. c’est un problème que nos États ont. nous avons un nouvel esprit de développement et sont des gens qui sont dans le métier et se regroupent pour avoir plus de force. de dire merci à Sa Majesté le Roi du une unité de valorisation . un service de collecte . COPAG (Maroc) Modérateur : Mme Fatiha Charradi des Aménagements hydrauliques. soit une producteurs au Maroc. Jacob Ouedraogo. l’accompagnement quittent le pays. l’eau. les semences par rapport aux éléments que vous avez sélectionnées. productions. dans les aménagements agricoles. Ensuite. Le nouveau gouvernement. l’approvisionnement. Il faut envisager un projet de valorisation. la filière agrumicole. qui va également valoriser les animaux qui Je vous donne un exemple. nous avons tenté de moderniser notre agriculture en créant un assurer tous les services que devrait assurer la coopérative pour développer et améliorer cadre qui permette une certaine naissance de l’entrepreneuriat agricole dans notre pays. soit autour agricole. y a une insuffisance alimentaire. chez nous. un service commercial exploité suffisamment les ressources nécessaires et naturelles dans notre pays et il y a et des agences commerciales qui assurent la diffusion sur le marché national. avec 39 producteurs Après. Monsieur.qui assure la collecte de la marchandise. la majorité des producteurs n’a pas les moyens nécessaires de produire assez et il des jeunes. de potentialités… Nous pensons qu’il faut s’attaquer à également un service technique pour la filière agrumes et un pour les primeurs. faire profiter le petit agriculteur de cet élan On a également besoin d’un savoir-faire. Ils n’ont pas accès aux banques de plus de développement. une station pour les primeurs et un service commercial qui assure l’export vers une douzaine de pays. Tout cela donne un grand espoir. on commence à gagner. la petite paysannerie mesures mises en place pour faire bénéficier. Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques faire des producteurs.. Le plus souvent. il faut reconnaître que l’agriculture familiale. c’est dans le cas où les gens n’arrivent pas à s’organiser sous forme de coopérative. avec ce problème aussi. Il achète plus cher. C’est l’une des principales Avant de parler de la COPAG. à devenir demandeur les ressources financières nécessaires pour la production. une confiance à nos adhérents sèche. parce qu’il faut des garanties bancaires qu’ils n’ont pas. on vient Il y a l’accès au marché. voudrait résoudre ce problème de financement Après. de mettre en place un abattoir très moderne. peuvent alors Il y a aussi la mise en place d’un cadre légal et réglementaire de l’entrepreneuriat installer un projet et passer des contrats en bonne et due forme avec les producteurs. Et comme vous le savez. la sécurisation foncière est nécessaire pour permettre aux petits producteurs. la filière laitière. L’agriculture familiale est toutes ces difficultés qui se posent à lui tous les jours. périssable et si on ne la prend pas à temps. petit à petit. en face. les femmes produisent beaucoup de tomates. Mais l’agriculture familiale n’est pas pour mutation réussie vers de l’agro-industrie Dans ce schéma. qui opèrent dans Maroc et à son peuple qui nous a très bien accueilli dans ce Forum. vous êtes à la tête M.

Il a réussi à convaincre son la BAD au Maroc. Comment l’expliquez-vous ? marchent bien. il de facteurs. c’est que le fermier ou la fermière ne Fal et un autre challenge a été cité par l’intensif. Nous avons avec nous Kenya où l’on frôle les 50 kg par hectare. Au Mozambique. à l’issue de ce sommet pour soutenir cette dynamique. c’est effectivement l’extensif. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : Mme Fatiha Charradi Mme Yacine D. en Afrique. c’était dans l’agriculture qui occupe aujourd’hui cool. le fait d’être un agriculteur. la rentabilité. typiquement. c’est-à- de l’infrastructure ? l’agriculture. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 42 43 . L’engrais produit et livré pas répondre aux besoins des économies et nous voulons maintenant que le continent au port est abordable pour les fermiers. où la BAD n’a pas besoin d’intervenir . en Afrique de l’Est. Une fermière dans la et l’agriculture et la BAD met au service des 54 pays du continent son expertise. d’approvisionnement. comme des facteurs de grande opportunité. si on a 5 %. Président Obasanjo et quand on lui a demandé de se présenter. de l’assurance des handicaps majeurs. On a même fait un petit exercice suite à ce défi par hectare. qui permet aussi l’industrialisation Tout d’abord. D’abord. les États-Unis. on est de nature exécutif en charge de la Stratégie et du plutôt optimiste et volontariste. En réalité. Fal. dans la région d’Afrique Centrale. Dans ce Africains et de répondre à leurs aspirations et à leurs rêves. 68 % des femmes africaines travaillent dans celle des engrais. on peut y voir un défi… Nous. J’en citerai trois en particulier et je me mets à la place d’un fermier. De 10 kg par hectare en OCP. avec tout l’impact que ça Monsieur Marouane Ameziane. éclairer l’Afrique ». le port et le bassin de consommation. la moyenne utilisée est de sont pas mises en production. l’Afrique court après 0. des investisseurs privés… Aujourd’hui. que engagé dans le développement inclusif mieux que d’être Président d’un État. vous avez des banques commerciales. idéalement trouver son aux intrants qui est aujourd’hui un puisque malheureusement. c’est-à-dire le point d’application. financement brièvement avec Madame Il y a en effet deux problèmes majeurs en Afrique. Donc il y a un problème de volatilité c’est de permettre que l’Afrique dans son ensemble. y compris quand il est à des prix de marché soit une économie. C’est dire le potentiel. identifiées par votre organisme. j’ai assisté à une conférence à laquelle participait l’ex- plaisir d’être parmi nous aujourd’hui. etc. Bureau National du Maroc. Pour les engrais en particulier. proche et disponible. les institutionnels. Quand fait deux fois la Russie. Marouane Ameziane. il Madame. celui de l’accès par hectare. entre autres. Je voudrais et c’est dans ce sens que nous sollicitons commencer par une petite anecdote : il y a quelques mois. individuellement et collectivement. 60 ou 80 % des terres arables non utilisées. quelles sont aujourd’hui les vie. Revenons aux deux points. Fal qui nous fait le Marrakech. qu’est-ce qui l’intéresse ? Monsieur le Ministre. pour ne pas que ces jeunes aillent se jeter dans la mer au péril de leur Pour en revenir à la question du taux d’application d’engrais. Groupe de la Banque Africaine de Développement Merci Monsieur Loultiti. Vous avez organisé récemment un événement C’est ce que la BAD cherche à faire parce que son objectif. à Madame Yacine D. un des challenges Je vous remercie d’inviter une fois de plus la BAD. souvent. s’industrialiser. Directeur exécutif en charge de la Stratégie beaucoup d’intermédiaires. Parce qu’un fermier. bien sûr. notamment l’énergie. l’Inde et une subsahariens sont très loin du compte. des pays qui sont exemplaires comme le agrégé. des diverses initiatives que la BAD promeut. donc c’est un bon moteur de croissance. ce qui est très insuffisant. quoiqu’il reste des disparités en Afrique évidemment. si vous Développement corporate du groupe Le deuxième défi. il est trop cher. ne peuvent Le deuxième facteur explicatif. vous avez parlé de l’accès à l’infrastructure. ce n’est à Dakar. on est des champions. considère encore l’Afrique comme un marché d’arbitrage. c’est un doublement du prix parce qu’il y a Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. c’est un défi de disponibilité. ça ne leur permet dire qu’il y a une volonté d’approvisionnement. comme l’Ethiopie. mais vous voulez une révolution agricole ? En général. Représentante Résidente. On a des PIB qui n’ont rien à que nous a lancé Garry Kasparov. ou actions stratégiques qui ont été identifiées faut que notre continent s’arrime aux chaînes de valeur mondiales. Il pénalise le moyenne est à 1 kg par hectare. ça le fait vivre aujourd’hui. avec un fournisseur européen ou américain. mieux que d’être trader dans et durable du continent. l’agriculture est le deuxième secteur qui Le premier défi. le capital investissement. vive de sa production. axé sur la thématique « Nourrir pas d’apporter l’énergie. qu’au final. c’est d’apporter une vie meilleure aux l’Afrique. parce que les conditions financières ne sont pas forcément et du Développement corporate du groupe OCP (Maroc) Merci. Monsieur le Ministre On s’est amusé à faire un petit exercice pour voir ce qu’on pouvait un énorme potentiel de révolution verte en Afrique. ce panel le représente un peu. il faut se nourrir. en taille. vous êtes la Représentante de s’est présenté comme un agriculteur. notamment au niveau Et comme vous le savez. elle était de 95 kg mettre dans l’Afrique en termes de taille. c’est avec une place de choix dans les priorités ça qu’il nourrit sa famille. on y voit une énorme opportunité. l’intensif et l’extensif. bien sûr. En importateur africain. on sait que les États. des compétences externes et mobilise des acteurs extérieurs à travers en engrais. ces pays. à travers les banques commerciales. dans qu’entre 50 et 80 % des terres arables aujourd’hui en Afrique ne Afrique à 100 kg par hectare en moyenne mondiale. sa région cacaoyère de Bouaké en Côte d’Ivoire doit courir 50 km pour s’approvisionner compétence. de l’accès à l’énergie et de l’amélioration emploie en Afrique. des services et si possible dans le même endroit. notamment une grande ville. un fermier. C’est d’aller dans un rayon de 5 km trouver un sac d’engrais. c’est la cherté des engrais. elles n’en tirent pas des revenus. Pour cela. on dit qu’il y a trop de partie du Royaume-Uni qu’on colle à Madagascar pour respecter la moyenne mondiale étant de 100 kg jeunes. plutôt d’une fermière puisque la majorité sont des femmes. Mais vous récolte. En plus. jamais immunisé contre un appel de dernière minute alors que vous avez un contrat L’objectif. Parce que ça rapporte. notre industrie. ce partenaire financier petit-fils. on a 10 ou 15 %. il y a une ribambelle contexte. les facteurs que l’on présente comme handicapants sont en fait à percevoir la carte où on y met la Chine. qui disait « Mais c’est impossible envier à la planète. Directeur a sur la productivité agricole. qui était dans la finance dans une grande capitale. de la productivité. voire la régularité avez. vous n’êtes pas de vivre. c’est 10 kg par hectare. la sac de semences dans le même one stop shop. Il y a des domaines donc il y a toute une inefficience de la chaîne logistique. On peut continuer à lister ainsi les points d’inefficience mais à l’OCP. de ses industries et puisse devenir un exportateur au même titre Quand l’engrais vient à être disponible. Monsieur El Kettani décrivait tout à l’heure le reste du monde qui que ce soit de la taille de la Russie ». Une étude montre que l’engrais se renchérit entre 53 et 107 % entre le port et le moment où il est livré au fermier. Vous avez certainement vu par hectare. l’Europe. Or il n’y a pas cet écosystème rendement. Vous avez rappelé permettez. celui de Le troisième point. Malheureusement. Par exemple. l’engrais est loin des bassins de consommation. qui s’exprime par des taux d’application moyens de 10 kg trouve pas un écosystème disponible. il y a des services de base qu’il faut fournir. révolution et jeunesse le côté insulaire. donc on va changer un petit peu de registre. il y a deux autres problèmes : que d’autres régions du monde. quand ça arrive à ce qu’on appelle le farm gate. on n’est pas content. Cette réalité économique fait que ce n’est pas juste un rêve. alors que plusieurs pays Souvent.1 % de croissance. apporte des emplois et réponde à ses responsabilités vis-à-vis des élevé. qui assure la sécurité. les stocks disponibles ne correspondent pas aux saisons. Mais il y a une telle inefficience dans la chaîne de transport. Nous avons abordé le challenge du très attractives. Dans ce cadre-là. a rappelé qu’au Maroc. de logistique entre hommes et des femmes qui l’habitent et qui vont l’habiter dans le futur. trouver du financement.

on ne rentre pas dans un financement tant que traders industriels mondiaux. l’entreposage. je me suis rendu compte que c’était plutôt une Pour nous. Entre-temps. des acheteurs qui disaient « parfait. sur fond de révolution verte en Inde. on est partis jusqu’à l’accompagnement dans la formation. A l’OCP. le Vietnam. par le mesure soutiennent-ils l’intégration et la fiche de route. Daouda Gon Coulibaly. passé. comme je l’ai dit. Il fallait soutenir la chaîne de production. garantie non pas sur le court terme comme on le fait dans la fève. aujourd’hui. Il fallait emménager multiplié par 5 cette quantité. Donc on a commencé à Effectivement. c’est que TRANSMAR aujourd’hui ouvre le champ du marché aux Il faut que les politiques publiques puissent suivre et être un peu innovantes. Je prends le cas du cacao. dans le cadre de Sénégal et le Ghana. pour ce qui est de ACE. C’est en cela que nous sommes maîtres en termes d’activité rencontré un industriel de premier plan.6 milliard aujourd’hui à l’Afrique. du Cameroun et le marché demeure première étape. le d’Afrique de l’Ouest mais surtout les pays du Sud. chain ? Nous avons le plaisir d’avoir parmi je suis venu développer la filière cacao mais dans le trading. considère l’Afrique aussi à nos faiblesses dans la partie production. Je pense que les banques ont cru en moi. bout de 10 ans. l’Asie a réparti sur la structure infrastructure sociale. Et comme toute révolution verte. on va venir acheter chez vous. c’est-à-dire les routes. patron bon industriel. vous opérez dans notamment Monsieur Mesack Noha. adresser maintenant aux opérateurs actifs raison. Il fallait soutenir aussi l’activité industrielle. du Cameroun. il vérifie un C’est extrêmement important de pouvoir maîtriser le poids. C’est dû à quoi ? C’est tout simple : nous comprendre qu’il fallait travailler sur l’aspect marché. n’avons pas des éléments de pesage qui répondent aux normes internationales. L’approvisionnement dominé par des opérateurs agro et des n’est peut-être pas si difficile mais ça demande de soutirer une Aujourd’hui. Au M. nous pourrons donner à peu près 182 millions de dollars au personnel. montez vite l’usine ». qui opère fait pour la prochaine étape ? ». quels sont les challenges qualité se passe bien ». la plupart des produits que nous avons est tout ce qui est recette indexée sur le poids. elles m’ont principalement sur deux aspects : l’entreposage et le pesage. il faut garantir l’approvisionnement. Il ne faut pas raisonner à P&L constant. Et il s’est révélé qu’effectivement. qui opère dans le collateral donné un accord de crédit dans les 6 mois suivant la demande et l’infrastructure agricole et dans quelle management. avec notre système. c’est la produits qui avaient germé à l’exportation. Et pour cela. à l’époque. sur la filière cacao : comment s’organise-t. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Je vous laisse avec une dernière pensée : il y a 40 ans. c’est que TRANSMAR nous a amené tout le dispositif du marché. nous n’avons pas fait une inspection d’entrepôt. Ainsi. exactement le même type de choses que l’on reproche FCFA. Ce qui est intéressant. Président Directeur Général. nous avons fait appel à comme un marché. des producteurs et des P&L des organisations telles que la Coopération allemande qui est venue s’associer avec qui se font. au même point de consommation d’engrais par habitant : 5 kg. qui couvrent tout le marché asiatique. Et le PNUD est venu nous aider en nous mettant en contact avec une entreprise indienne dans la télécommunication pour nous aider à collecter les données dans les campagnes Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. Donc vous pouvez avoir les plus Votre structure vient d’opérer un beaux intrants. les deux Corées qui venaient de de FCFA. Nous avons eu importantes. il y avait FCFA. travers un partenariat public-privé. mais très importante. cet entrepôt n’était pas aux normes internationales. les conditions de pluviométrie les plus shift stratégique du négoce vers la Le plus compliqué était le marché international. on a capteurs d’inviolabilité. quelle est la contribution et Monsieur Daouda Don Coulibaly. en lisant l’accord. ACE Global UEMOA Modérateur : Mme Fatiha Charradi nous deux acteurs complémentaires. qu’entre-temps. transformation. Et pour finir. etc. des currencies qui n’étaient pas bonnes… Par contre. On a pensé à créer de la valeur en prise en charge des transitaires. nous dans une entente pour nous aider à accompagner les producteurs. on était déjà dans le top des exportateurs de fèves (Côte d’Ivoire) Monsieur Gon Coulibaly. le groupe TRANSMAR. l’Asie et l’Afrique étaient quasiment Nous sommes arrivés à mettre un projet en place. il faut garantir les ventes. jusqu’à l’entreposage et le transport. tant que l’entreposage n’est pas maîtrisé. l’État l’a mis dans son budget : à peu près 200 millions de reprochait à l’Asie. on recevait des produits des entrepôts non conventionnels. Alors notre révolution aujourd’hui. on couvre l’Asie. après avoir couvert la Côte d’Ivoire. l’État a mis du budget : 1. localement. c’est de pouvoir mettre à la disposition de ces pays des Et comme les opportunités sont toujours sur le chemin quand on travaille. Pour paraphraser Monsieur l’Europe. l’État nous a donné 800 millions de se séparer. de ces leviers dans le renforcement de d’ACE global. Qu’est. C’est transformation. lorsque ces produits activité qui quantifient la valeur ajoutée produit qui part de chez nous va directement à la consommation arrivent dans des pays où nous sommes. mon intervention portera valeur agricole. les plus belles semences. C’est un détail mais qui a son importance. dans la mesure où. Le cacao Quels sont les principaux défis que nous avons eu à relever ? Quand avaient une incidence sur la qualité . Nous allons nous Si je devais répondre par une boutade. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 44 45 . qui a pris 5 ans pour aboutir à un projet à maturité. avec cet accompagnement de l’État. on a dû changer beaucoup dans nos activités : le aux entreprises de prestation de service et tout ce qui tourne autour. l’exportation. mais malheureusement pour les États. un élément capital pour nous. on croit sincèrement qu’est en train de s’opérer en Afrique une révolution verte nous a évité les contrôles qualité parce qu’ils ont un off take sur un long terme. nous intervenons le domaine du collateral management. Ce sont quand même 5 millions d’euros d’investissement en termes de subventions. ce sont 125 000 personnes à réfléchir. Noha Nyamedjo et à les analyser pour vraiment avoir une bonne approche de la situation. il y a deux ingrédients majeurs : la valeur ajoutée. mais à la fin. modernisation de cette chaîne ? Monsieur Mesack Noha. c’est que l’État camerounais avait vu la coopération Sud-Sud. En 50 ans. vous n’aurez rien fait. Directeur Général. c’est que dans notre famille. dans les 3 domaines que sont la production. Ça nous a pris 3 bonnes années pour à l’arrivée est différente du poids d’origine. des transferts des flux sur la chaîne de dans le négoce et la transformation transformant les fèves. c’est-à-dire la gouvernance. mais sur le moyen terme parce que l’usine est appelée à durer. de Président Directeur Général du groupe faire des recherches et j’ai demandé à mon fils « qu’est-ce qu’on fondamentalement sur tout ce qui est chaîne de valeur. États-Unis et à l’Europe et s’est associée avec ITOCHU. Il faut un engagement fort et sincère du secteur privé. Ce qui nous a aussi aidé. On l’accès pour entrer sur le site. de cacao et je commençais à m’ennuyer. papa avait commencé avec une plantation de café. une réalité économique qui était là. Mais être exportateur ne fait pas de vous un Mais pour être laconique. je vous dirais que la principale fournisseurs. Dans Group (Cameroun) les 10 prochaines années. des PIB intéressants. on tournait un peu en rond et ils nous ont donné l’opportunité du programme AVOPOL. nous pourrons payer 1 milliard de dollars d’achats aux Merci Monsieur Ameziane pour cette bouffée d’optimisme. depuis la la gestion du risque et de la sécurisation Noha Nyamedjo au Cameroun. majeurs que vous avez relevés et quels parce que quand l’acheteur vient faire son audit. on se retrouvait avec des représente plus de 25 % des exportations on parle d’industrie. on pourra donner 142 millions de dollars sur la partie commodities et notamment confort. il a acheté une elle et quels sont les acteurs de la supply petite usine de décorticage et quand j’ai fini ma carrière en banque. du cacao à beaucoup de lettres d’intention. qui était aussi à la et nous osons croire que nous serons accompagnés par les pays non seulement recherche d’une porte d’entrée au Cameroun. la transformation. Mais ce n’est pas tout. c’est que nous avons pensé le Ministre. Mesack Noha. ils ce qui a motivé aujourd’hui ce shift vers la laissent passer une petite phrase : « sous réserve que l’audit de la Le second point est sur le pesage : nous nous sommes rendu compte qu’en Afrique. il faut que le secteur privé et nous le faisons à l’OCP. Et la bonne nouvelle. en Chine. Ensuite. votre structure donc il y avait systématiquement des problèmes d’humidité qui familiale a plus de 50 ans. sont les indicateurs de votre nouvelle certain nombre de paramètres et surtout celui de l’hygiène car le heureusement pour nous. on se rend compte que la disposition du poids créée à travers la transformation ? sur le marché international. la partie américaine. ce qui fait que l’investisseur est intéressé. c’est primordial. c’est-à-dire avec des consommateurs. on n’aime pas les zones de parce que l’emploi vient avec. nous sommes dans 46 pays.

Directeur l’Afrique arriver. J’ai pu le voir dans toutes les réunions où je Thaïlande. Si vous regardez le domaine de la santé. Un certain nombre de le plaisir d’avoir parmi nous Monsieur injection de fonds dans le secteur agricole ? c’est quelque chose que j’ai vu partout dans le monde : je sens pays. plus efficaces. la Malaisie ou la Udemezuo Onuora Nwuneli. nous n’achevons que trois recherche et je parle de la recherche car mon organisation est dédiée à la recherche et à quatre investissements par an. mais je pense qu’il y a beaucoup de choses qui entrent en compte et nous devrions nous adresser au secteur privé. j’ai ceux de 2013. celle liée au rendement et au le secteur privé me réponde. et moyennes entreprises. International première fois. et de plans agricoles régionaux. La BAD a investi une sont liées au changement structurel. Nous pourrions faire une grande différence. faisons de la production agricole. le Nigeria. Il existe par exemple l’Africa Enterprise Challenge Fund basé au Kenya. Il y a un Merci infiniment Fatiha. l’éminent représentant d’un besoin d’investissement de 12 milliards de dollars dans le secteur chez moi au Maroc et c’est vraiment intéressant de voir tous ces Center for Buyers in Agriculture ou Centre grand pays africain. les fermiers sont protégés. Pour plusieurs banques. celle de l’élevage. nous passer des write-off sur les prêts importants accordés lorsque le prix du baril était pouvons contribuer à la santé alimentaire. pour mettre en œuvre les objectifs 1 et 2 du La quatrième poche de financement concerne les fonds d’investissements (private développement durable et des investissements. Premièrement. ont fait de l’agriculture et de Général de Sahel Capital au Nigeria. il est crucial de répondre au besoin donc dans le meilleur moment pour innover et tout le monde financements innovants pour développer. Dans un contexte africain. ce que nous investissons dans la sur toute la chaîne de valeur agricole. où les conditions et moyennes entreprises agricoles au Deuxièmement. agriculteurs. l’agriculture industrielle. les banques commerciales. comme risqué sont aujourd’hui très exposées sur le secteur pétrolier et doivent nous pouvons combler ce fossé. Directeur Général. Je souhaiterais vous interpeller profit de l’expérience réussie de ce pays. fonds d’investissement d’un de la croissance qui maintient ces populations et les ancre dans de compétitivité. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 46 47 . Nous sommes africaine. Le dernier volet est celui des assurances agricoles qui devraient être le squelette de toute politique agricole dans nos pays. technologie comme sources de dynamique Capital. Les autres innovations. 647 billions de dollars par an en 2013. Si nous commencions par une qui font bénéficier de subventions et dont de nombreuses personnes ignorent transformation du rural ? Si nous investissions dans les zones rurales. ce que je voudrais dire. Pour ces pays très dépendants de leurs ressources différemment. investi en tant que secteur public 32 billions de dollars. nous avons bougé car il le fallait et aujourd’hui. De nombreux agriculteurs rencontrent des gens de l’Afrique et d’autant plus pour un Forum qui est très. Si nous voulons être plus logiques. Vous parliez tout à l’heure du Brésil. Nous comme cité tout à l’heure par Monsieur projets agricoles. Malheureusement. faisons du traitement et ensuite financement. C’est un pays. Avec une technologique et qui dit technologie dit innovation. Et aujourd’hui. Nous essayons de faire de l’agriculture dans les partie significative de ses ressources au Maroc et sur le continent. il s’agit d’une problématique liée à la migration. si nous voulons éradiquer la pauvreté. les ramener à bord. beaucoup investissement fort dans la science et la vous êtes le Directeur Général de Sahel rural et la migration vers l’Europe. Quand je de production ne sont pas toujours Nigeria et présentant des références optimales. Plusieurs banques de développement se focalisent sur l’espace. Nous avons eu le plaisir Merci. une organisation publique. Je pense que plus aires rurales et voilà le résultat : cela entretient la pauvreté du fermier. agricole. destiné aux petites Marouane Ameziane. car sans l’investissement du secteur privé. J’ai pu voir des l’agro-industrie un vecteur phare de leur En effet. se tourne vers l’Afrique car c’est l’un des seuls continents qui a comprendre et soutenir la dynamique Il y a cinq principaux moyens d’accès aux financements dans le beaucoup de ressources inexploitées. million de dollars spécialisé dans les leur communauté. ce qui est l’objectif n° 1 du développement Il y a également des fonds disponibles auprès de fondations et de plusieurs institutions durable. Nous faisons de l’agriculture technologique qui est un must un faible pourcentage de leur portefeuille de crédits à ce secteur (moins de 5 %). Dubai. À travers les intrants et beaucoup d’autres choses. Elles destinent avons besoin des deux. tout le secteur privé investit 80 % des fermes bénéficient d’une assurance agricole sous différentes formes. ainsi que par des investisseurs privés et des DFIs. nous avons pourquoi fournir ces fonds et quels seraient les bénéfices d’une Je vais parler de l’innovation. nous avons structures comme la nôtre afin d’investir dans le secteur. Au-delà du le tout vers eux. de l’Allemagne. les business modèles doivent changer. avec cette idée l’existence. à Tony Elumelu et afin de tirer pleinement difficultés pour accéder au financement et en particulier les petites demandé. Et l’investissement doit venir du privé. qu’on ne peut pas être seulement en amont de la chaîne de valeur ? Faisons bouger financé par AGRA. Autrement dit. Il y a matière à débat. Cela nécessitera des enjeux politiques. nous sommes en crise. il faut savoir que le Brésil représente au Nigeria et nous sommes financés notamment par les gouvernements du Nigeria et 1 billion de dollars pour la seule recherche. nous devons comprendre pourquoi ils restent en dehors. le financement de ce secteur s’oriente vers les communautés leaders africains parler dans énormément d’événements. nous sommes dans l’ère Le troisième point concerne la rareté de la nourriture. multiplier les investissements dans le secteur agricole regarde cette évolution et j’adore l’histoire et l’anthropologie. plus nous en bénéficions tous. dans le panel. Quand on regarde l’évolution du monde et de l’humanité. vous êtes d’avoir en cérémonie d’ouverture. Monsieur agricole au Nigeria. Nous investissons Si nous regardons tous les chiffres. ou encore DFID. vous gagnerez aux assurances agricoles d’être plus dynamiques pour supporter nos fermiers et nos tant. Udemezuo Onuora Nwuneli. Surtout quand on sait que c’est plus sûr que le pétrole… Pourquoi ne les amenons-nous Il est absolument fondamental que nos initiatives et nos programmes permettent pas vers la chaîne de valeur. Ce n’est pas comme il y a 10 ou 20 ans. créant ainsi des emplois qui limitent l’exode peut le voir ici aussi : beaucoup parmi vous sont PDG. de la technologie. permet de stabiliser la croissance. Et on développement économique avec un Monsieur Udemezuo Onuora Nwuneli. cela permet une stabilité dans la croissance sommes à la croisée des chemins et nous avons besoin d’évoluer économique. Directrice Générale du Centre International Modérateur : Mme Fatiha Charradi (Nigeria) d’Agriculture Biosaline (ICBA) Merci Monsieur. Le fonds d’investissement que je gère se concentre sur le secteur agricole pas du public. tels que le Brésil. en nourriture. c’est pourquoi n’investissent-ils pas dans l’agriculture ? revenu. suis allée. nous devons changer de modus operandi. leur faciliter les choses. nous avons eu l’ère agraire et c’est ainsi que l’humain s’est mis à techniques et organisationnelles à opérer et dans la résolution de problématiques pour accompagner la transformation dans le secteur agricole. rurales de nos pays. Pendant ce temps. très International d’Agriculture Biosaline. Plus de ressources pourraient être allouées à des parce que je crois que la recherche devra supporter et suivre l’innovation. Docteur El Ouafi. à 100 dollars. equity funds). nous n’arriverons pas aux objectifs de sécurité alimentaire de 2050 dont tout le monde parle. Je crois vraiment que c’est le moment. qui me paraissent cruciales et particulièrement nécessaires. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. un fonds anglais de développement. La question qui se pose est la suivante : sur un thème qui n’a pas été abordé notamment en financement. ces organisations fournissent également une assistance technique aux faisons bouger le tout vers l’urbain. pour leur dire « si vous investissez tant. le secteur privé n’investit que 16 billions de dollars par an dans la recherche en agriculture. c’est vraiment un plaisir d’être de retour Directrice générale de ICBA. Donc la question qui se pose et j’aimerais que notamment l’assurance des récoltes. Si nous prenons le cas des États-Unis. en cas de catastrophe naturelle. investissez dans l’agriculture ! » entreprises. surtout pour les petites et domaine agricole : moyennes entreprises ? Donc la question est « quelle innovation ? » Tout d’abord. pour la Il y a un énorme besoin de fonds dans le secteur agricole. s’il vous plaît. notamment dans l’agriculture ? Quels pourraient être ou quels sont les population en pleine croissance. Cela permet également de créer sont des leaders dans leur communauté et c’est vraiment positif. nous avons pu les ressources de ce type d’institutions vont au financement d’initiatives régionales l’observer pendant des décennies. Est-elle seulement technologique ? Est-elle structurelle ? Les deux ? Je dirais que nous le secteur agricole est considéré comme très risqué. la dynamique du secteur agricole a été différente. Le il est intéressant de voir que plusieurs banques qui considèrent le secteur agricole yieldgap en Afrique est énorme. mais avant. Mais et Monsieur le Ministre et beaucoup d’autres collègues ont mentionné le yieldgap. Sahel Capital Mme Ismahane El Ouafi. quelles sont les améliorations concrètes dans la création de projets naturelles.

pour que le Burkina Faso puisse Vert. Fal. Souvent. Directeur exécutif en charge de la Stratégie Modérateur : Mme Fatiha Charradi les partenaires qui peuvent nous accompagner dans notre développement. il faut chercher des investisseurs intéressés d’installer des locale mais c’est la technologie qui est globale. Je pense que notre présence à ce Forum. les bonnes cultures. des connaissances qu’elle acquiert à travers le continent. pour Ministre. il y a le rôle de l’État. malheureusement. quels sont parce que vous savez que dans la plupart de nos pays. On investit donc localement. il faut bureaux de représentation. ça me tente » ? la conduire en noces pour un bonheur durable ! Il y a tout un ensemble de raisons qui expliquent cela. Marouane Ameziane. pour lever l’indisponibilité de l’engrais. Vous connaissez tous notre plan Moulay M’hamed Loultiti. aussi bien au niveau de l’Afrique et inversement. si vous regardez tout le panel. à tous et du Développement corporate du groupe OCP (Maroc) Merci Madame Fal. Je rejoins le quelles sont les actions et projections L’OCP est un partenaire qui a été identifié et qui a proposé avec point sur le changement de business modèle. parce que la demande est tellement prêt annuel pour le continent et notamment développer le secteur privé. à mettre en rapport avec une consommation totale est à la disposition des leaders africains. les produits financiers innovants. Je vais répondre très liminairement. pour les les différents panélistes ? 20-30 dernières années. parce qu’il capacité d’un million de tonnes qui est Nous avons besoin de ressources. privé. Madame Yacine par un supply push. s’est pas associé à l’agriculture ? » phares prévues par le Groupe dans le cadre nos besoins et voir dans quelle mesure nous pourrions avancer ensemble pour le de cette dynamique qui est partagée par bonheur de tous. bien même. Fal ! Je prendrai d’abord une minute Ameziane. Et il est conscient que tout seul. les questions tarifaires dont on n’a pas parlé mais une des d’investissement sécurisé et attractif problématiques des échanges. On ne les exploite pas suffisamment. c’est de dédier une capacité de production d’un million de tonnes au de la coopération Sud-Sud avec nos les gens. la volatilité. il ne peut pas les relever. mais en hydrauliques (Burkina Faso) créant. en train de considérer des investissements dans la logistique pour pouvoir soulager les prélèvements de rente. pour variable. pour la stimulation du secteur privé. On en a ouvert une à Addis-Abeba. qu’on ne peut pas attaquer cela traditionnellement. COPAG (Maroc) assez frontalement. la BAD prévoit de tripler dans les En fait. Président. notamment les activités d’agrégation. de financement. des unités de production d’engrais sur place. le Burkina Faso est en barrières tarifaires et non tarifaires. comment serait-il possible d’exporter façons de faire : s’il s’agit des coopératives. été considérée comme un secteur « sexy ». Jacob Ouedraogo. Docteur El Ouafi. qui attend le prince charmant pour l’agriculture. Donc c’est d’abord l’affaire de chaque État de donner la la part de transformation. en qualité de produits. Ensuite. tout le monde en parle et on ne sait pas trop le l’innovation… Par exemple. les textes aujourd’hui les outils institutionnels. avec des instruments Monsieur le Ministre. Avec la volonté politique. Représentante Résidente. etc. en s’appuyant sur le capital humain et sur les secteurs de production. je pense que c’est le rôle voire adapter ce modèle dans le cadre de chaque État de mettre en place des programmes pour former Le premier. c’est devenu un levier extraordinaire pour relever d’investissement où l’on délivre 10 unités de production d’engrais. Un million de tonnes qui partenaires africains ? coopératives existantes dans leur développement. il faut investir localement. nous accompagnons Maroc Export avec des outils règlementaires et juridiques. on a tendance à y voir de mutualisation des risques. de l’intégration régionale en Afrique. quelles sont les actions de pouvoir rencontrer des partenaires qui pourront prendre en compte nos desiderata. vous dire « tiens. de la règlementation. pour développer l’agriculture. Merci beaucoup. Nous attendons de ce Forum est vrai que la question de fond est « Pourquoi le secteur privé ne dédiée à l’Afrique. Petit à petit. priorité à l’agriculture pour le développement. le Burkina Faso a beaucoup de défis. quand vous aviez le choix de vos études. Mais il faut aller au-delà des textes. d’ailleurs tous les aspects de l’agriculture. nous. on les mène Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. peu importe s’il était bon ou pas. l’OCP vient de lancer récemment ensemble. c’est l’investissement au Maroc. en tant que secteur privé. même si on a un actionnariat gouvernemental. que nous n’allons pas développer ici. visites de coopératives. Après une élection transparente exportations et les exportateurs potentiels d’Afrique subsaharienne et vers le Maroc et que tout le monde a apprécié. c’est-à-dire que ce sont les producteurs qui ont poussé un engrais D. en tant que représentant du secteur une unité de production d’engrais d’une Faso nouveau. à savoir les questions en place afin de garantir un cadre l’exercice du pouvoir. le transfert de savoir-faire se fait spontanément. le modèle pour le confirmer . avec des appuis à la recherche. c’est-à-dire d’avoir la ressource. vous couvrez exactement tous standard. Ministre de l’Agriculture et des Aménagements à promouvoir. Je voudrais prendre une image pour répondre à votre question de savoir s’il y a un désolé du terme. de complémentarité. C’est important parce que ça permet de se rapprocher du fermier qui est finalement le pourvoyeur de signaux. Je reviens vers vous. Monsieur l’agriculture une priorité et le cas du Plan Maroc Vert marocain est là la réimporter et la consommer trois fois plus cher. il y a trois axes de développement sur de développement durable et inclusif. des deux côtés. pour l’envoi de techniciens en stage dans Le deuxième point. la BAD est présente au Maroc en appuyant le Plan Maroc entreprises par le Burkina dans le cadre contenu commun dans ce dossier. Groupe de la Banque Africaine de Développement On vient d’une industrie. soit un tiers immobilisé pour l’Afrique. avec les marchés financiers. Et effectivement. Monsieur Marouane ceux qui ont une certaine expérience en la matière. Fal. à mettre n’en tient même pas compte lors de l’exercice des missions. notre Président dit que l’innovation est le cadre de l’agrégation. il y a deux l’Afrique. restent dans les tiroirs. non pas en exportant des engrais au niveau du continent. les accompagner au début ou pour accompagner les continent. tellement différenciée en quantité. une à qu’il y ait des facilités par l’État concerné pour faciliter aux gens l’installation de tels Abidjan. avec des partenariats locaux. on considère des capacités de production locales et on est même sérieusement projets. pour que nous puissions travailler J’ai un bon avocat en Yacine D. d’accompagnement. pour stimuler la production. auxquelles sont confrontés. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. c’est aussi pour faire un clin d’œil à tous M. pour les bons sols. s’ils veulent organiser des d’engrais phosphaté de 3 millions de tonnes. Est-ce que vous vous rappelez du jeune vous- cadre sécurisé attractif : le Burkina Faso aujourd’hui est comme une fiancée. par des unités de valorisation là où il y a un potentiel de production agricole et là aussi. je vais aller vers parée avec tous ses bijoux et ses beaux habits. dans qui donnent une connaissance intrinsèque des marchés. vous avez abordé Quand on parle de partenariat public-privé. de l’exporter de manière brute. notre Président a décidé de construire un Burkina pour répondre à la question clé. on n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour lever le paradigme qu’on vit et que vivent tous A bon entendeur ! Merci Monsieur le D’abord. L’agriculture n’a pas. En Afrique. les actions en question. il faut que le pays concerné fasse de les pays africains. phares dans ce contexte ? une approche différente de celles qu’on a généralement tendance LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 48 49 . mais justement. ce sont les au niveau du continent ? Comme tout le monde connaît notre histoire. par des filiales. Modérateur : Mme Fatiha Charradi Mme Yacine D. Moulay M’hamed Loultiti. l’équation est un petit peu prochaines années l’enveloppe allouée au les aspects et les secteurs que la BAD entend promouvoir : pour différente : ça ne peut être qu’un demand push. Bureau National du Maroc. C’est la meilleure façon. Dans le cadre des aller vers ce type de partenariat. qu’au niveau international. avec la capacité d’apporter aussi du savoir. On Pour les opérateurs marocains. de la même manière que sur les 10 dernières années. au développement et à tout à l’heure des initiatives qui ont été un effet de mode . La deuxième. pour rééquilibrer de la COPAG ayant fait ses preuves le niveau. les train de renaître de ses cendres. Notre expérience vont nulle part ailleurs qu’en Afrique. répondre aux besoins des populations. où les révolutions vertes ont été faites Merci Monsieur Loultiti. partenariats public-privé. c’est dans même dans le sens de l’innovation.

donc on n’aura pas besoin de nous savons que nous pouvons en faire des niches et les pousser. on l’appelle une agriculture basée sur la technologie avec une production très dynamique dont on a parlé lors de cette peut-elle aider au déclenchement et à la généralement le financement structuré. il n’y a pas de risque en termes de structuration qualitative. Vous devez aller vers de plus petites localités pour la filière cacao ? La région Cameroun- vers des pays européens. c’est l’innovation produit : produire les bons engrais au bon L’ACE a déjà une convention avec Attijariwafa bank et nous sommes prêts à vous moment. Le financement structuré appelle la biodiversité et nous devons nous focaliser dessus. ACE Global UEMOA jeunesse. Et le seul moyen de la rendre attractive. je pense dur et ferme. Ghana-Nigeria et la Côte d’Ivoire à elles seules représentent un gros poids de on le faisait dans ce sens. il n’y a pas de risque . Pourquoi ? Il n’y a aucun doute à avoir. Nous octroyé par les banques commerciales léger. mais tout cela a démarré il y a 7 ans. Le point clé à souligner est qu’il y a environ 5 ans. On peut aussi faire en sorte que répondre. Président Directeur Général. Aujourd’hui. la noix de cajou. Nous n’arrivons pas à comprendre que les entreprises européennes se soient Je voudrais terminer sur ce point du business modèle. on se focalisent sur tous les secteurs. nous privées pour couvrir les risques de cette ne permettaient pas aux opérateurs africains de pouvoir rentrer ne pouvons pas être dans la mondialisation et n’être que des suiveurs. pour les bonnes cultures. Il faut que nous sortions de financements qui. Sahel Capital Modérateur : Mme Fatiha Charradi Africa et qui a pour vocation de mener plus en avant le développement africain de l’OCP. Mesack Noha. quelque 200 millions secteur généralement perçu comme un s’organiser les acteurs locaux pour impulser avec des personnes en Côte d’Ivoire. pour vous. C’est la première étape. c’est un contrat de vente. actions que l’on mène. renforcer leur management. il n’y avait quelles sont les clés du financement pour aucun fonds d’investissement qui se focalisait exclusivement sur le secteur du private equity ? Quel pourrait Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. Directrice Générale du Centre International Modérateur : Mme Fatiha Charradi Brésil. je pense qu’il faut « toiletter » notre règlementation. de la Suisse à 250 millions. par le passé. devrait faire partie de l’agenda de développement. le risque raisonnée : il ne faut pas en appliquer trop pour ne pas tuer les sols. sur les femmes. en prenant leur place dans le marché des lève nos barrières psychologiques. Udemezuo Onuora Nwuneli. pour nos coopératives se fréquentent pour profiter de l’expérience de l’autre. vous intéresser aux problèmes liés à la à travers une transformation. mais la banque qui finançait était une banque européenne qui nous a dit « ce n’est pas un outil européen ». mais il ne faut est porté par ACE. pour la stabilité Excellent. comme la caravane agricole. on a de belles initiatives. parce que la majorité de l’agriculture est faite par les femmes. Malheureusement. durable. On vous dit tout simplement : mettez l’argent à disposition des pas en appliquer trop peu pour avoir de la productivité. vous intéresser à leur rendement afin de le stimuler. sachant qu’aujourd’hui. c’est le Cameroun qui a cru en nous. ils doivent commodities. Nous devons transaction sur la chaîne de valeur agricole ? véritablement dans leurs fonds. Je vous remercie. nous allons vous accompagner. Ameziane. à Akra ou business en Afrique. un tant qu’investisseur. partenaires. Nous n’avons pas respecté le C’est une banque d’un pays d’Afrique qui nous a fait confiance. Merci. le continent : l’impact de l’agriculture sur on le voit clairement dans beaucoup d’objectifs de développement l’emploi et la jeunesse. nous avons des questions de genre auxquelles nous devons laisser le meilleur pour la fin et notamment finis vers des produits finis avec ces chocolateries. Tout comme la carte de fertilité des sols qui essaye d’apporter une vue scientifique et qui cela pour vous dire que nous sommes ouverts pour développer un peu ce qu’est le est un bien public au fermier. le deuxième. la Deuxième étape. Deuxièmement. Noha Nyamedjo ce secteur. Monsieur Daouda Gon Coulibaly. c’est tout simplement le contrat d’achat. La dernière chose session ? stimulation des décisions de financement nous sommes rendu compte que le financement classique est que je voudrais dire. un financement de transaction. un de l’Allemagne à 250 millions. au Ghana. c’est que représentants de l’écosystème puissent nous aider. de développer des partenariats Très peu d’argent était investi dans ce secteur. j’ai eu trois devis. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 50 51 . Et c’est le cas. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Troisième grand axe. Nous avons des cultures en Afrique qui sont spécifiques au continent. Africains. Directeur Général. cultures. c’est que l’Afrique est très diverse. Le Brésil semblait donc quelque chose d’assez intéressant. d’Ivoire. Nous sommes un continent qui compte beaucoup de cette session. nous n’avions pas nécessairement conscience de ce changement de business modèle requis et il va se matérialiser dorénavant à travers la création d’une filiale dédiée. mais je pense qu’il faut que nous. Cette dernière permet en plus de sensibiliser l’ensemble financement structuré. la tiers détention. mais je pense qu’aujourd’hui. le coton…) donc de l’Agriculture marocain. accompagner. On a été très de dollars. Je lance donc un appel à la chocolaterie chérifienne. être une c’est la barrière financière. il y en a quatre : deux en Afrique du Sud. Nous sommes mais aussi rassembler toutes les mesures et on serait très preneurs que tous les prêts à prendre ces risques parce que vous avez un avantage avec nous. donc je pense que le développement de l’agriculture sur un sujet crucial pour l’agriculture. parce qu’aujourd’hui. Typiquement. Directeur Général. notamment des partenariats avec les filières cacao en Côte les banques africaines sont encore frileuses. pour être sûr de ne pas avoir de problème d’approvisionnement. quelle place pour la Modérateur : Mme Fatiha Charradi M. force de proposition industrielle pour le usine pour faire le décorticage de café. Mais la grande nouvelle. un qui Vous ferez cela là où il y a des retours sur investissement très attractifs pour vous en continent… venait du Brésil à 20 millions. C’est ce que l’on gage en garantie hypothécaire ou autre. c’est l’ouverture d’une LC par l’acheteur-acquéreur du produit et la troisième condition. bancaire et le soutien à l’agriculture. premièrement. notamment dans vers d’autres pays d’Afrique. aujourd’hui. des fermiers et des fermières à l’importance de l’engrais et surtout à la fertilisation Pour ce qui est des banques. être son rôle dans la désintermédiation Group (Cameroun) Merci Monsieur Ameziane. nous forte. le Ghana sont des pays Sud-Sud. Daouda Gon Coulibaly. dans notre jargon. avec le Ministère nous connaissons parfaitement le produit (le cacao. ce Monsieur Mesack Noha. Même si on faites-nous confiance. quantitative ou autre. mais nous avons décidé de qu’il y a encore de la place pour faire des choses. Il y a eu une autre barrière. On trouverait une complémentarité si rechercher ces opportunités d’investissement. qui nous a soutenu Quand je disais que je crois en l’Afrique et aux africains. donc on reste humbles. même au fin fond de l’Afrique. se remonter les manches s’ils comptent investir dans l’Agriculture. les Africains. dans l’humain. j’y crois principe de galanterie dans l’ouverture de dans cette aventure. (Nigeria) Monsieur Udemezuo Onuora Nwuneli. que ce soit dans les demande simplement trois fondamentaux : le premier. dans l’agriculture. Ce dont les investisseurs doivent se rendre compte est que. comme l’a dit Monsieur la conjoncture actuelle. vous bâtissez des partenariats pour renforcer les capacités de vos la production de la fève et qui pourrait. c’est réglé. dans le langage… ferme. en Afrique. c’est d’Agriculture Biosaline (ICBA) qu’aujourd’hui et je remercie Attijariwafa bank. Cela signifie investir du capital avec les filières. quand j’ai acheté la première logistique. qui s’appelle OCP M. Le Mme Ismahane El Ouafi. alors qu’il est autorisé à les exporter à Lagos et investir à partir de là. dans le cadre de la en quoi la mission du tiers détenteur Effectivement. la Côte d’Ivoire. d’assez rentable. quelque soit le pays. avec une chaîne de valeur très développée. qu’on peut partir de produits semi. jeunes. dans nos démarches. avons beaucoup de cultures dont personne n’entend parler. c’est d’en faire sociale du continent. en comparaison avec les 3 ou 4 milliards de dollars qui secteur à haut risque ? une dynamique de la coopération Sud-Sud encouragés. il doit se concentrer sur l’inclusif. Il y a 10 ans. Vous ne pouvez place est prise par des traders en agro- parce qu’il est anormal qu’un pays interdise d’exporter des fèves pas rester confortablement assis dans un bureau à Casablanca. est une compagnie africaine qui a presque 100 ans d’existence. comment peuvent On a essayé. à Dakar. pour la création d’emplois dans (Côte d’Ivoire) Nous devons rendre l’agriculture attractive. il y a bien sûr d’autres appropriées ce système que nous avons présenté. un au Ghana et un au Nigeria. Docteur El Ouafi. Les financements structurés sont tout repenser.

à l’infini. M. une COP de l’opérationnalisation des engagements. avec peut-être un bémol sur la révolution verte. elle a laissé défi de l’eau. de pays… L’Afrique. c’est le changement climatique. croissance verte qui va permettre un partage d’expérience en tant que champion. Représentante Résidente. Nous n’avons pas une Afrique mais des Afriques Mme Ismahane El Ouafi. donc nous avons les sols les plus anciens. nous le savons de source scientifique. mais il y a des projets de développement durable dans d’autres secteurs que l’énergie. Le dans les champs arables. trois idées qui ressortent de ce panel et je m’adresse à Madame Fatiha Charradi. Thami El Ghorfi #FIAD2016QR Quid des risques relatifs à l’environnement liés à l’intensification agricole ? Nous avons eu un panel extrêmement riche. Merci. nous avons un gros problème de ressources naturelles et le premier Mme Yacine D. Directrice Générale du Centre International d’Agriculture la Banque Africaine de Développement Biosaline (ICBA) Cette COP 22 va être coordonnée par le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts du Une chose dont je n’ai pas parlé. donc sa voix dans le cadre du réchauffement climatique. donc je pense que c’est un sujet qui va être certainement pris en compte. Mais croyez-moi. Fal. c’est un défi pour l’agriculture. or c’est l’avenir. malheureusement. c’est totalement aride. la lutte contre la déforestation… d’innovations et d’une révolution pour ces environnements marginaux. c’est aller vers des cultures durables et inclusives. etc. des sols. le changement climatique est une réalité. ils sont tranquilles. avec l’innovation comme fer de compétitivité. Et la COP 22 est le l’agriculture intensive mais avec une agriculture durable. c’est magnifique parce que nous avons des gens complètement engagés dans affirme que la technologie est globale et que l’innovation est locale. Un engagement fort des différents acteurs de porter et de soutenir le développement inclusif et durable et notamment du secteur privé. Nous allons vous faire réagir avec deux-trois Biosaline (ICBA) questions que j’ai sélectionnées pour vous sur Twitter. pour accompagner le secteur public. a un centre dédié à l’agriculture en milieu aride. Ce sera l’occasion pour l’Afrique de renforcer Et c’est ce dont les objectifs du millénaire pour le développement durable parlent. je dirais que des efforts importants ont été consentis et des Justement. la différence est là. ne faisons pas de culture durable et inclusive. La révolution verte a eu lieu. ont été les plus chaudes de l’histoire mondiale. Bureau National du Maroc. Directeur exécutif en charge de la Stratégie et du Développement corporate du groupe OCP (Maroc) Modérateur : Mme Fatiha Charradi Je suis assez d’accord avec cela. Thami El Ghorfi L’Afrique est le plus vieux des continents. Le second problème. notre j’espère que lors de la COP 22. M. ce sera opérationnalisé. elle n’a pas eu lieu initiatives fortes ont été enclenchées pour accompagner la mutation africaine agricole. ne ou les milieux déficients en soufre. Groupe de problème. à fidéliser et à stimuler davantage Et pour parler des sols arides. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 52 53 . de 2009 à 2015. que nous allons comprendre continent qui est l’un des plus vulnérables et de saisir toutes les opportunités de créer ce que sont les standards : jusqu’où nous pouvons aller. aux enfants de nos enfants. ni vie. qui vont probablement être démontrés. Nous avons profilent à un peu plus long terme ou à beaucoup plus long terme ? cru que nous étions sur une planète qui nous donnerait toujours plus. Il faut bien partir ce continent qu’ils aiment et on le sent dans leurs propos. Thami El Ghorfi Ils ne sont pas Africains. quand revenir en arrière. nous ne pourrons nourrir plus de gens sur cette planète si nous son leadership dans ce domaine. portée par sa jeunesse. avant parce qu’on a cherché à y appliquer les mêmes méthodes qu’ailleurs. sans innovation. etc. en tirant pleinement profit de l’opportunité souvent regardés de manière étrange par nos pairs. Nous devons penser en termes de ressources défi pour l’Afrique. preuve qu’on ne le prend plus comme une fatalité. Mais nous avons toujours des terres arables. naturelles et je dirais que le réveil de l’Afrique doit se faire de la bonne façon. Nous avons besoin préservation des sols. Merci Monsieur El Ghorfi. comme nous sommes dans l’année de la COP et la COP de l’Afrique le dit Madame Yacine D. nous les perdons à cause de la dégradation des sols. c’est une COP qui va permettre adaptée au climat. c’est 54 pays. Ce sont les grands projets en énergies renouvelables. mais je pense que nous l’avons mal menée. Mars est comme la Terre. grands agriculteurs. j’aimerais vous demander quelles sont les deux ou notamment du secteur privé. nous aux pays de montrer des projets effectifs et on est dans un pays qui a déjà démontré avons atteint la limite. Fal. donc nous ne en particulier. parce que c’est. c’est l’eau. je voudrais me concentrer sur ce défi. À l’OCP. Représentante Résidente. J’aime la révolution verte. de la déforestation vont faire partie des sujets scientifiques et derrière elle les plus marginalisés. à nos #FIAD2016QR Que pensez-vous de l’argument qui dit que l’Afrique ne subit que la enfants. Et aujourd’hui. L’agriculture de demain doit aller vers ces environnements. Mais regardez Mars aujourd’hui. Groupe de Mme Ismahane El Ouafi. Nous devons faire très attention aux ressources naturelles. que nous appuyons. de nouvelles entreprises. il y a eu de la vie et de demain mais le monde de demain. a été le plus froid depuis 125 ans. c’est un effort parce qu’on est peut que réussir son pari de transformation. nous arrivons vers la fin. Bureau National du Maroc. Je dis cela parce que votre Président Merci. or il n’y à consolider et à dupliquer : a pas la même physionomie de demande de sol. disent « mais pourquoi est-ce qu’ils s’embêtent à faire ça ? ». Comme Si vous permettez. c’est que l’agriculture de demain ne se fera pas Maroc. parce que même ces terres mais aussi avec d’autres pays qui ont réalisé des expériences importantes dans la arables. qui qu’est la coopération Sud-Sud. c’est un défi en termes d’emplois. Les cinq la Banque Africaine de Développement dernières années. Mais nous avons 800 millions de personnes Le Maroc. en vous félicitant pour votre travail. une agriculture intelligence. pas avec mais je crois qu’il faut aussi le considérer comme une opportunité. merci à l’ensemble des intervenants car on a une vraie complémentarité. après tout. Thami El Ghorfi M. Fal. Le changement climatique est un pouvons continuer à faire la même chose. nos propres concurrents. Marouane Ameziane. M. fatalité de son climat majoritairement aride ou tropical ? Mme Yacine D. a un agenda de croissance inclusive et surtout de qui vivent dans des environnements marginalisés. pour pouvoir mobiliser les financements qui vont permettre de s’adapter à ces défis et de construire non seulement l’Afrique J’ai une petite histoire à vous raconter. on peut produire des engrais solubles pour les milieux arides L’Afrique. Cela demande de l’investissement. Ceux qui sont dans les terres arables sont tous de surtout des projets et des démonstrations dans le cadre de la COP 22. Voulons-nous la même chose ? Penser à l’avenir. Le dernier hiver au Canada. Directrice Générale du Centre International d’Agriculture et ces Afriques sont riches et diverses. de nouveaux emplois. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges M. de nos réalités pour pouvoir innover. l’Université Mohammed VI Polytechnique à Ben Guerir car c’est le fer de lance pour sortir de la spirale de pauvreté. Il n’y a ni eau. de 2014/2015. pourquoi n’a-t-elle pas eu lieu avant ? À mon sens. Nous avons #FIAD2016QR Quels sont les défis agricoles immédiats de l’Afrique et ceux qui se commencé par une agriculture intensive sans penser aux ressources. Cela ne peut se faire sans R&D.

Créer un écosystème agrégé pour palier le problème de la volatilité d’approvisionnement du secteur. . garantir et sécuriser l’investissement privé dans les projets d’agro-industrie.Soutenir la transformation locale et la production de produits finis adaptés aux habitudes alimentaires locales en substitution aux produits finis importés et chers.Saisir l’opportunité de la COP 22 pour promouvoir le secteur agricole dans une approche de développement durable. stocks. • Concilier les contraintes de revenus (agricultures de rente) et celles d’alimentation • Nécessité de gérer les divergences d’horizon entre le temps agricole (long terme) (produits vivriers). sociale et sécuritaire. en faveur de l’intégration des chaînes de valeur agricoles (nécessité stratégique • Le développement agricole est le meilleur moyen de freiner l’exode rural : pour les pays africains et pour les établissements financiers) : méthodes d’irrigation valorisation des terres agricoles pour une meilleure productivité (utilisation des plus efficaces et un financement commun des moyens d’acheminement de l’eau fertilisants. •Concilier les contraintes de revenus (agricultures de rente) et celles d’alimentation (produits vivriers). SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 54 55 . • Promouvoir l’infrastructure rurale para-agricole. SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS . L’agriculture restant le premier pourvoyeur d’emplois. l’adaptation au changement climatique et une meilleure gestion des ressources naturelles. et celui des marchés (court terme).Faciliter l’accès aux marchés via des regroupements de producteurs (coopératives • Adresser les défis relatifs aux titres fonciers (sécurisation foncière) et à la et agrégation). • Promouvoir l’accès à un financement efficace et structuré du secteur (crédit-bail. réglementation de la location de terrains afin de faciliter l’accès au financement . le développement des industries agricoles.Former et favoriser l’intégration des jeunes. de la sécurisation des stockages et de la logistique. transport…). amélioration des rendements) et meilleure exploitation des terres (ex. • Attirer. • Intégrer les petits producteurs dans le processus et la stratégie nationale agricole. intégrer les jeunes dans les secteurs agroalimentaires à d’accueillir de grands projets agricoles travers des cycles d’éducation scolaires et universitaires et des formations « sur mesure ». mettre en place des outils institutionnels et juridiques afin de garantir un cadre d’investissement sécurisé. . • Favoriser l’aménagement agricole au profit des jeunes et des femmes. . ajoutée locale.Stratégie sectorielle structurante • Réorganiser les secteurs qui permettent la structuration de la production. • Dans le cadre de partenariats public-privé. pour les petits planteurs comme pour les industriels afin de créer de la valeur • Assurer une couverture sociale aux agriculteurs. des engrais (accès.L es États devront faire de grands aménagements afin . . • Mettre en place une fiscalité incitative à la transformation locale de produits bruts par des acteurs locaux ou attirer des multinationales pour transformer localement. • Mieux valoriser les ressources agricoles et mieux maîtriser les prix à l’international microcrédit…). arables (60 à 70 % des terres africaines).Créer des bourses agricoles à l’instar des pays d’Afrique Australe afin de contrôler et de moderniser les échanges de matières premières agricoles.Défi stratégique • L’autosuffisance alimentaire en Afrique doit être centrale et stratégique pour • Mettre en place les outils nécessaires pour encourager les innovations et la R&D l’ensemble des pays. . pays exploitant l’eau du fleuve Niger). . vue sa dimension économique.

PANEL 2 Entrepreneuriat en Afrique : libérer les énergies P A N E L S LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 56 57 .

démographie. . santé. les fondamentaux institutionnels.ces transformations entraîneront une perte nette de plus de 5 millions d’emplois dans une quinzaine d’importants pays développés et émergents (Source : World Economic Forum. population active. arrive la quatrième qui combinera plusieurs facteurs à l’œuvre comme l’internet des objets ou le big data pour transformer l’économie (uberisation de l’économie). l’environnement des affaires de chacun des écosystèmes. la deuxième (électricité. • L • Internet pourrait contribuer au PIB annuel du continent africain à hauteur de taux de création d’entreprise. CONTEXTE CONTEXTE LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 58 59 . CONTEXTE CONTEXTE ET THÉMATIQUE ET THÉMATIQUE Diagnostic : des environnements variés mais des problématiques communes L’Afrique. avec une croissance moyenne de 4. terreau de la 4e révolution industrielle ?  ’enjeu : jeunesses africaines : chômage. robotique).6 % et 5 % respectivement (source : d’ici une dizaine d’années (services financiers. taux de défaillance d’entreprise. • Estimations hautes fondées sur la jeunesse de la population et le potentiel du •E  n dépit du ralentissement observé dans les principales économies du continent. • Internet : nouveaux câbles marins à fibre optique. la troisième (électronique. •L  ’économie disruptive en Afrique : l’impact des nouveaux modèles économiques en termes de création d’emplois : . •L  ’économie traditionnelle. mobile en Afrique où 67 millions de smartphones sont déjà en circulation (près le produit intérieur brut (PIB) de la région devrait repartir à la hausse en 2016 et de 360 millions le seront en 2025). d’une part et une économie disruptive qui survole et casse les frontières du XXème siècle. augmentation de la couverture Deux paradigmes en écart croissant 3G et accélération du débit. Tous les secteurs pourraient être touchés 2017. croissances 300 milliards de dollars d’ici 2025 (McKinsey). agriculture…). peu créatrices d’emplois. chaîne de montage). Banque mondiale).après la première révolution (avènement de la machine à vapeur). janvier 2016). Forum de Davos.

membre du Conseil d’administration de la CICARE Lomé. mais également Présidente du Directoire de l’association Euromed Capital et Présidente d’European venture fund La société conçoit. Durant la même période. Issam Chleuh est diplômé de l’Université Américaine Suffolk en 2008. composé d’une holding de 22 commerciale en misant sur la technologie mobile pour fournir des informations en temps sociétés d’assurances et de 2 banques dans 12 pays en Afrique de l’Ouest et Centrale. Afrique Centrale avec plus de 50 distributeurs. Paris. chargé des petites entreprises sociale qui. M. Il est également titulaire d’un Master en ingénierie financière pharmaceutique. où il a étudié le commerce international. responsable de la gestion des risques d’exposition aux marchés des matières premières (pétrole et céréales). entre autres. La plate-forme technologique lie les agriculteurs aux marchés et crée un écosystème d’échange de connaissances et de collaboration. Christian Ngan Entrepreneur Mme Isabelle Bébéar Goldsky Partners SARL et Madlyn Cazalis (Cameroun) Directrice de l’International et de l’Université. du M. Mamoune Bouhdoud M. une première approche en matière d’impact investing. notamment le Dangote et de l’intégration du secteur informel. de l’Investissement et de l’Économie numérique. et membre du Conseil de gestion du CEPICI. croissantes pour les produits de la région. Christian Ngan est diplômé en Économie. depuis 2012. en Management et en Affaires internationales près de 300 millions d’euros sous gestion. Group dans la mise en place de sa politique de responsabilité sociale. Issam Chleuh est Président Directeur Général de Africa Impact Group (Mali). a déjà assisté de nombreuses entreprises. Elle a précédemment travaillé dans l’industrie (Assas et Sorbonne. (EM Lyon). Biographies des intervenants Biographies des intervenants M. au Kenya. M. avec M. Paris). Jean Kacou Diagou Président Directeur Général et Co-fondateur Président MFarm (Kenya) Groupe NSIA (Côte d’Ivoire) Mme Jamila Abass est Président Directeur Général et Co-fondateur de MFarm. la finance et la comptabilité. Mamoune Bouhdoud est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Mines (2008) et à l’Université Américaine Notre Dame en 2010. Elle aide les agriculteurs dans le passage d’une agriculture de subsistance à une agriculture M. le patronat ivoirien). faisant de lui le premier homme d’affaires camerounais à être répertorié dans la liste Forbes. Issam Chleuh Ministre Délégué en charge des petites entreprises Président Directeur Général et de l’intégration du secteur informel (Maroc) Africa Impact Group (Mali) M. est actuellement Directrice de l’International et de l’Université. réel et encourager l’action collective. Tanger. il occupait le poste de responsable de l’équipe trading options sur Auparavant. Mamoune Bouhdoud est Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Industrie. il a également été Investing Task Force. Jean Kacou Diagou est le Président du groupe NSIA. c’est chez Ernst & Young en tant que Senior Associate qu’il lance Impact matières premières-soft à Morgan-Stanley. Auparavant. Responsable d’Investissements dans des fonds régionaux français et du Sud de la mer Méditerranée. Un combat qui lui a notamment valu d’apparaître Président de la Fédération des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest (FOPAO) au classement Forbes des 20 plus puissantes femmes d’Afrique en 2014. Christian Ngan est un entrepreneur. fabrique et transporte des produits de beauté naturels et opère en investment network (EVFIN). Mme Isabelle Bébéar est diplômée de l’Institut Supérieur de Gestion. les plus prometteurs en Afrique. Elle de la cosmétique bio. homme d’affaires et financier camerounais qui possède Goldsky Partners SARL et Madlyn Cazalis Groupe qui a des intérêts dans l’industrie Mme Isabelle Bébéar a rejoint Bpifrance (précédemment CDC Entreprises) en 2001. Bpifrance (France) M. Mme Jamila Abass est diplômée en informatique de l’Université Abdelmalek Essaadi. elle était Directrice Développement et de l’International. Entre 2008 et 2012. de l’École Polytechnique de Paris (2007). Elle aide Il est également Président de la CGECI (Confédération Générale des Entreprises en Côte ainsi ces agriculteurs à sortir de la pauvreté et leur permet de répondre aux demandes d’Ivoire. entreprise Commerce. Il obtient son master de comptabilité M. comme Responsable des Ressources Humaines à l’International. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 60 61 . Elle est administratrice de Proparco et Experte Access to Risk Finance à la Commission Il a été cité deux années consécutives (2014 et 2015) comme l’un des 30 jeunes entrepreneurs Européenne. Mme Jamila Abass M.

Mamoune Bouhdoud. Modérateur : M. Donc ça m’a été inspiré par les journalistes. nous avons 3 000 utilisateurs. ensemble. Issam Chleuh. patron. Thami El Ghorfi petit à petit faire le groupe que je rêvais de faire. Je crois que les solutions doivent venir des citoyens eux-mêmes. je n’avais pas de stress particulier. des des patrons en Côte d’Ivoire. J’étais dirigeant d’une entreprise filiale Je viens de l’ingénierie software. des assurances où on avait la même règlementation de la rive du Congo à la rive du Sénégal. l’accessibilité au réseau… M. Africa Impact Group (Mali) chaîne d’approvisionnement est très longue et ils ne peuvent accéder ai donné. Jean Kacou Diagou. en général. Modérateur : M. Thami El Ghorfi de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) MFarm (Kenya) Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ? J’ai démarré l’entrepreneuriat en 1995. Président Directeur Général. une société de NTIC. Vous Nous avons aussi un entrepreneur d’un autre type. en plus de vos activités. la FANAF le prix de ceci sur tel marché. Président du groupe NSIA. Président Directeur Général. l’entreprise marchait. de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération des Organisations Patronales Mme Jamila Abass. Président Directeur Général et Co-fondateur. au Maroc. peut-être que si je créais moi-même ma structure. On va essayer de voir avec Monsieur Jean Kacou Diagou si dans nos Mais avant. On va Mme Jamila Abass. vous êtes une banque un peu atypique. agriculteurs ? Mon histoire est un peu atypique. si tel autre marché offre un meilleur prix. faire métiers différents. Madlyn Cazalis (Cameroun) regardez la plupart des problèmes que les petits producteurs ont. Directrice de l’International et de l’Université. MFarm (Kenya) Je pense que les journalistes dans la salle Aujourd’hui. quel est le regard de l’expérience marocaine. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges M. c’est facile d’y croire. J’ai fini par me demander si je n’étais pas capable moi-même d’implémenter l’information. Thami El Ghorfi secteur informel (Maroc) MFarm (Kenya) M. gagnez-vous assez avec cette 4 000 non permanents. entreprise ? LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 62 63 . mais si je vous M. la jeune génération s’adapte très facilement. Au Kenya. j’ai étudié au Maroc. Je vais donner la parole aux entrepreneurs. nous de votre business. On va voir comment pour. donner une autre manière de voir ces questions d’entrepreneuriat. dans les Forums internationaux. sur ce grand sujet qu’est l’entrepreneuriat en Afrique. qui ont en Côte d’Ivoire. L’idée était que ces agriculteurs puissent savoir d’être Président. Président Directeur Général et Co-fondateur. dans nos Afriques. je voudrais remercier Madame Isabelle Bébéar de sa présence. trouver des complémentarités. Et j’ai eu la chance marché. nous sommes aussi une banque en Côte d’Ivoire pas assez pour grandir autant que nous le voulons et s’étendre. Modérateur : M. Président Directeur Général et Co-fondateur. car les entrepreneurs ont besoin d’argent mais pas uniquement. Nous allons essayer de voir comment. Ce différend a Il me semblait que le plus gros problème des fermiers était le déséquilibre d’accès à duré cinq ans. Nous allons Mme Jamila Abass. Deux grands sujets pour ce Forum. toujours les problèmes auxquels les fermiers devaient faire face. Jean Kacou Diagou. En 1995. j’ai eu un petit différend avec mon employeur. mais seront ravis de vous interviewer sur le et au Ghana. une qui est au Kenya. avec un Ministre qui. nous avons grandi de 100 %. Si vous voir des expériences complémentaires M. 2 000 salariés permanents et 3 000 à mois. pendant cette période. j’ai décidé de créer ma propre société je suis revenue au Kenya. Merci à tous nos intervenants d’être là pour échanger d’innover et d’imaginer. parlez- univers. Ministre Délégué en charge des petites entreprises et de l’intégration du Mme Jamila Abass. Monsieur Jean Kacou Diagou. essayant de après. Nous avons un panel extrêmement D’ailleurs. Thami El Ghorfi aussi découvrir avec vous quelles peuvent être les opportunités en Afrique et comment MFarm (Kenya) C’est donc une plate-forme IT. Mme Isabelle Bébéar. on peut partager avec des entrepreneurs tout jeunes. à Tanger et quand Comment avez-vous pensé qu’il était d’une société française dans l’Assurance. mais je rappelle que Monsieur Jean Kacou Diagou. uniquement avec des Africains. du Kenya et quelques-uns de Somalie. mais aussi au Nigeria Nous employons 11 personnes. cette grande rencontre que vous organisez à la lumière de son parcours. dans tel ou tel des concepts que je n’arrivais pas à implémenter dans cette structure. Je me suis dit que ce que je voulais faire dans la société où j’étais. On va découvrir avec vous ce qu’est Bpifrance et regarder ce que vous faites pour accompagner les entreprises. ou se regrouper et d’écrire avec d’autres le code CIMA. l’électrification et l’agriculture. Ces derniers pour gagner de l’argent ! Et l’argent. dans notre diversité. nous vrais applaudissements de voir des avons créé une plate-forme qui connecte des petits fermiers dans les entrepreneurs comme vous. peut regarder les opportunités en Afrique. nous sommes dans 12 pays africains. que vous prenez du temps. des Assureurs africains francophones. mais à un moment donné. car fait que des journalistes vous ont inspirée et en Guinée. vous êtes le Patron Nous avons trois entrepreneurs qui sont dans des espaces complètement différents. nous parlerez tout à l’heure de ce que vous faites dans l’Académie. c’était la première chose à régler. Nous allons faire l’inverse. il ne peut pas comprendre les Modérateur : M. Thami El Ghorfi problématiques des vrais entrepreneurs. Je voudrais m’adresser à Madame Jamila Abass. pour voir ce que vous essaimez et quel type d’actions vous menez. Modérateur : M. francophones surtout. MFarm (Kenya) zones rurales avec des acheteurs dans les zones urbaines. Bpifrance au marché car leur volume est trop petit. Christian Ngan. Président Directeur Général et Co-fondateur. les fermiers se connectent facilement ? Monsieur Jean Kacou Diagou. seulement riche. où les agriculteurs peuvent se retrouver et échanger. Président Directeur Général et Co-fondateur. Tout dépend des fermiers. entre ceux qui sont en politique et ceux qui sont sur le terrain. En dehors des assurances. est-ce que créer de la valeur pour nos différentes populations. cela nous rapporte des revenus. je crois que ça mérite de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) Nous sommes une entreprise de solutions digitales. le fait Utilisent-t-ils la technologie ? année ? d’avoir un téléphone mobile. je pourrais Mme Jamila Abass. aux entrepreneurs. pour animer le patronat. Cela donne environ 25 sociétés. nous avons une société d’ingénierie financière. elles sont nombreuses et parfois pas toujours faciles. les médias m’ont inspirée car ils répétaient possible d’apporter une solution à ces dans le secteur des assurances. de l’Ouganda et de pays voisins. fait de l’inclusion pour éviter l’informel. vous avez démarré dans l’entrepreneuriat en quelle l’ancienne génération a plus d’obstacles dont l’analphabétisme. Le Ministre qui est parmi nous va nous le permettre. la parole en premier. parce qu’in fine. tous parlons-en. de la Confédération Générale des Entreprises de Félicitations. une société immobilière et c’est un business facilement duplicable sur le continent. hommes et l’espace francophone CIMA et surtout de voir naître un espace presque unifié aussi étonnant que cela puisse paraître. Président du groupe NSIA. Avant de donner la parole à Monsieur Jean Kacou Diagou. c’est parce qu’on a toujours le sentiment que lorsqu’on La plate-forme que nous avons créée est une sorte de coopérative a affaire à ce que l’on appelle un grand virtuelle. même le plus basique. Ils n’ont pas l’information pour savoir où ils doivent vendre. il y a 20 ans. ce qui m’a donné l’opportunité de connaître les en ligne et avoir accès à un meilleur marché. un au Mali et le troisième en Côte d’Ivoire. à savoir mettre en place une holding pour l’Afrique. comment on sachant que nos réalités sont diverses. en sorte que les activités économiques en Côte d’Ivoire puissent se développer dans de bonnes conditions. nous allons faire un voyage vers le Kenya. la de jeunes entrepreneurs. il faut changer de paradigme. un regard différent. on donne la parole à des Ministres et. mais l’entrepreneuriat ceux qui sont sur le terrain à essayer est véritablement le trait d’union.

Président Directeur Général. Christian Ngan. trop risquées donc Comment a évolué votre chiffre d’affaires il ne fallait pas les approcher et les compagnies de microfinance les trouvaient trop grandes. mais travers ce réseau d’ambassadrices. on disait « on est sur toute l’Afrique. c’est qu’il y a de très grandes pouvez imaginer en Afrique : on veut éviter l’extinction de telle espèce. ces PME qui ont des idées. On parle de développement industriel. Président Directeur Général. en Afrique de l’Ouest. Il faudrait se tourner vers quelqu’un dans la chaîne d’approvisionnement. Thami El Ghorfi M. en quoi consiste votre (Cameroun) 2012. qui veulent résoudre certains problèmes sociaux… J’ai donc commencé en boutique de conseil et on a beaucoup évolué en termes de vision. Président Directeur Général et Co-fondateur. Modérateur : M. vous vendez vos produits et on reçoit des requêtes tous les jours. Si vous achetez un livre sur M. J’ai créé ce groupe en Group au Mali. on va vous aider à trouver des financements. avec le Mali. que j’avais des relations. qui font partie de la vie la Côte d’Ivoire et le Sénégal. vous pouvez nous (Cameroun) contacter. le livre viendra jusqu’au pas de votre porte. Christian Ngan. Christian Ngan. Thami El Ghorfi Amazon. Madlyn Cazalis financement innovant. Je viens à vous Monsieur Issam Je suis le fondateur d’Africa Impact Group. en Afrique Centrale par exemple et un peu. quelle a été la chose la Il y a plusieurs problèmes. Thami El Ghorfi Mme Jamila Abass. la Fondation en développant de nouveaux modèles. à problème de ressources. des PME. nous avons déjà vendu entre 50 000 et 100 000 Pour ma part. que faut-il faire ? » Christian Ngan. prenant 5 %. Thami El Ghorfi M. si je veux proposer ma solution en Tanzanie. le livre ne va pas venir (Cameroun) Et comment voyez-vous l’avenir ? Est-ce tout seul jusque chez vous. et ces entrepreneurs en Afrique qui sont porteurs de projets. le terme est né en 2008. pour toutes sortes de problèmes sociaux que vous dans 12 pays. la philanthropie. Je a été créée en 2012. j’ai vu une opportunité derrière ce challenge. comme le terrorisme. sur toute l’Afrique. Ça résonne avec l’entrepreneuriat social. pour commencer. il y Je pense que certains organismes devraient prendre un peu plus de risques. (Mali) Quel enseignement peut-on tirer de cette qui encourageraient les jeunes.. Je vais prendre l’exemple d’Amazon. la sécheresse… On a décidé de se focaliser sur des facteurs clés qui entrent en jeu dans le financement des PME et des entrepreneurs sociaux. le sur ce segment des jeunes entreprises. c’est que je constate qu’on n’accompagne pas assez. tous les problèmes sociaux. un M. ce que l’on appelle le milieu manquant. Président Directeur Général. le premier. Il faut donc des entrepreneurs… Mais comment faire ? pouvoir former. Il y a 6 mois. entrepris tout cela ces dernières années ? mais on a encore un problème de ressources humaines. des gens très talentueux des problèmes de santé par les technologies. etc. Dans quel domaine est naturels. c’est l’Afrique de l’Ouest. de 50 millions de femmes. Aujourd’hui. le milieu manquant et qui doublons notre chiffre d’affaires chaque année. Bien entendu. Madlyn Cazalis Modérateur : M. il faut un moyen de transport. entre 2012 et 2015 ? Nous évoluons petit à petit mais ce que je peux vous dire. On a besoin d’être encouragés. Je voulais me une valorisation d’à peu près un demi-million de dollars. Président Directeur Général. vous pourriez vous Quand je parle de ressources. nous avons des sollicitations de toutes parts. Les facteurs sur lesquels on se focalise.il y a trop de qui nous vient du Cameroun. nous avons envie d’atteindre plus qu’il y a un potentiel ? stockage… Il y a un vrai problème de logistique.. mais ouvert à tous les entrepreneurs. etc. avec un climat particulier. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : M. des bons tout problème d’ailleurs. Thami El Ghorfi peu plus de business angels ou d’aînés qui ont réussi dans les affaires ou dans l’industrie. on n’a pas 10 terrains et 3 immeubles à présenter comme garantie… qu’il fallait se focaliser sur quelques problématiques. Par exemple. Monsieur de soin corporel : laits. Je me suis alors dit que je connaissais l’Afrique. il y avait une place pour un votre activité ? unité de production. eu un focus très ciblé et j’ai envie de le partager. M. mais l’infrastructure ne suit pas. Issam Chleuh. un système de vérification. que va-t-elle vous demander ? Des garanties. etc. l’aide au développement. à travers lesquels nous arrivons à satisfaire des clients dans à peu et l’impact investing se traduisait en Afrique dans l’accompagnement des entreprises dans près une douzaine de pays aujourd’hui. c’est l’infrastructure. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 économique. in extenso. parce que le paiement en ligne dans ce pays n’est pas encore vraiment fonctionnel. être difficile de faire payer les utilisateurs. des start-up trop petites. spécialisé dans les PME. un groupe de conseil en Chleuh. JP Morgan. Issam Chleuh. vous êtes un jeune entrepreneur. On s’est rendu compte vous avez identifié ? Quand on est jeune. ce sont l’intégration régionale et le commerce régional en Afrique. la déforestation. comme on en voit derrière produits en 4 ans. nous venons d’intégrer le Congo et le Gabon… c’est très prometteur. Ce que j’ai compris en me lançant dans Africa Impact Group. Africa Impact Group Modérateur : M. un peu plus d’incubateurs. je parle du Cameroun. compte les ambassadrices de la marque. mais également par des solutions sélectives donc dans des cette part de marché qu’ils ont appelé l’impact investing. des ONG. quand on a commencé. un public. crèmes. (Cameroun) trouvaient que c’était des entreprises. la région sur laquelle on se focalise. Vous créez une entreprise qui est censée être internationale. mais ces deux dernières années. je faisais de l’ingénierie financière à Paris et j’ai Rockefeller et Acumen Fund se sont rassemblés et se sont dit « ok. on veut résoudre plus difficile pour vous lorsque vous avez potentialités au Cameroun et partout en Afrique. vous avez un très bon projet. c’est que je expérience de 3 ans à essayer de mettre Aujourd’hui. si vous allez voir une banque. mais nous avons MFarm (Kenya) envie de montrer qu’avec les produits que nous faisons. ça va de commande. Par Aujourd’hui. masques. où nous avons une petite C’est là qu’ils se sont rendus compte que dans la finance. pas beaucoup de jeunes entrepreneurs. j’étais en place une solution selon un modèle des gens qui vous suivent et toute une émulation autour de votre produit. je ne parle pas seulement d’argent. En Afrique. en recherche de financements pour devenir une marque de référence en Afrique. Thami El Ghorfi M. nous avons aujourd’hui une fait que les jeunes entrepreneurs sont perdus. il y a un potentiel énorme. Nous communiquons beaucoup là-dessus. sur la partie capital risque. J’ai grandi là-bas.excusez-moi du terme . les jeunes entrepreneurs. communauté de plus de 40 000 personnes qui nous suivent sur les réseaux sociaux. de Oui. on a qui fonctionne ailleurs et un besoin que derrière. notamment a des problèmes qu’on ne peut pas contrôler. Christian Ngan. la manière dont on vais aller vers le patron de Madlyn Cazalis démissionné pour rentrer et développer une petite manufacture de produits gère les finances. les pieds sur Terre tout aux personnes résidant en Afrique. Président Directeur Général. le développement des Nous avons plusieurs canaux de distribution : nous privilégions la vente directe à travers capacités. avec des ingrédients 100 % gourmandise et pas d’éthique. l’une des limites. un fonds d’investissement sud-africain est entré au capital. Président Directeur Général. nous pouvons encourager à la Pensez-vous que si vous n’aviez pas ce fois l’agriculture et l’industrie locale mais également l’emploi des jeunes et des femmes. c’est que nous C’est un segment qui s’appelle en anglais « the missing middle ». voyais trop grand. on a des contacts ». Ce sont des PME ou des start-up qui ont des besoins en capitaux de plus de 50 000 dollars (ou euros) jusqu’à environ 2 millions de dollars. dans des fonds aux États-Unis. vous êtes à la tête d’Africa Impact Modérateur : M. changement climatique. Africa Impact Group Modérateur : M. Après la crise financière de 2008. pharmacies. je n’ai pas l’impression que nous soyons totalement entendus car il n’y a rapport à cela. Le second problème. La société investing. Madlyn Cazalis On s’est rendu compte que les banques commerciales comme le groupe Attijariwafa bank. Ils se sont dit qu’il fallait que la finance prenne notre réseau d’ambassadrices. On a compris qu’il y avait du potentiel. nous avons multiplié par 10 notre chiffre depuis 2012 et ça évolue tranquillement. des instituts de beauté. sur j’ai aussi travaillé dans des banques d’affaires. Modérateur : M. J’aimerais voir un peu plus de concours. avec 5 salariés à temps plein et une trentaine si l’on secteur dédié au financement de projets ayant un impact social ou environnemental. Thami El Ghorfi (Mali) Merci. Madlyn Cazalis Au début. parce que pour toutes ces plate-formes e-commerce qui se lancent en Afrique. Nous sommes installés à Yaoundé. les capitaux. On ne prend pas assez de risques avec eux. quelques supermarchés et via la vente en ligne : nous J’étais aux États-Unis après avoir grandi dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale avons déjà 3 partenaires. après un début de carrière aux États-Unis et nous nous sommes métier ? Merci d’avoir partagé votre expérience de technologie de l’information connectée Madlyn Cazalis est une marque de produits cosmétiques naturels destinés focalisés sur un secteur très précis de la finance qu’on appelle l’impact aux agriculteurs. Mais Madlyn Cazalis est toujours positionner en intermédiaire entre ces investisseurs qui sont rassemblés par des fondations. 64 65 . On a reçu Aujourd’hui. étendre et vous développer davantage ? aussi de compétences. c’est un gros bordel .

par exemple. le quotidien. Un excellent entrepreneur dans un pays où l’environnement n’est pas bon. Il faut une problèmes douaniers. le chômage des jeunes. par On a une vision sur le long terme. entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) En Europe. Africa Impact Group sont créatrices de richesses. Président Directeur Général. même à la Silicon Valley. je pense qu’il ne faut pas arriver avec des solutions toutes faites que l’on voyez le lien entre ces visions politiques fonds. mais ce n’est pas notre domaine. on a les entrepreneurs. ce sur quoi on travaille. Ce sont souvent de petits entrepreneurs. Concrètement. On ne veut pas trop se concentrer là-dessus. Alors. Il est important que chacun joue son rôle. avec 37. mais tous ces entrepreneurs africains qui n’ont pas ces contacts. comment font-ils ? Botswana présente 32. lorsqu’une banque suit un plan. aux grands bailleurs de fonds. Ils ont besoin de travailler. Ministre Délégué en charge des petites Modérateur : M. La question que je me pose alors est : qu’est-ce que nos gouvernements l’entrepreneuriat social. c’est une condition sine qua non « il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va ». de ces 1 000 entrepreneurs. Africa Impact Group encore plus importante en Afrique. Monsieur Mamoune Bouhdoud. On est au minimum à 50 % dans de bien comprendre ce qui se passe. d’orienter les financements à accompagner des entreprises donc beaucoup d’entrepreneurs dans les énergies renouvelables. au préalable. il y a déjà comment d’autres sont arrivés au niveau de développement supérieur. droit dans le mur. soit de bailleurs de fonds qui viennent des États-Unis. On a mis en place des hubs. le niveau d’entrepreneuriat est rwandais fait pareil. Mais ce que j’ai remarqué en travaillant au Kenya. c’est le meilleur thermomètre nos problèmes d’énergie. En tant que gouvernement. puisse se développer. qui sont venus vers lui pour partager sa vision. Il est important et le concret. comme Messieurs Jean-Louis Borloo Comment se traduit une vision politique ? Tout d’abord. Pour notre cas. Issam Chleuh. On est en train de finaliser la mise en place en Pour l’entrepreneuriat. prise de risque importante. par survie. en tant qu’entrepreneur. on a décidé de se focaliser sur certaines problématiques : Il faut travailler sur les entrepreneurs d’opportunité et ne pas les plomber en cas d’échec ce serait une création de richesses le commerce régional.4 % d’entrepreneurs. qui appellent l’Afrique est quelqu’un que j’admire énormément. de africaines. Le rôle de l’État. M. supportent vraiment les entrepreneurs. seulement 6 %. on a la chance d’avoir les bons contacts de bailleurs de fonds en dehors du l’Ouganda est n°2 avec 35. puis on accélère. l’Ouganda. pour savoir s’il va marcher. L’État doit fixer le cap pour savoir où on veut aller exceptionnelle. des gouvernements ou des bailleurs de Pour ce faire.5 %. Thami El Ghorfi Sud-Sud. Ministre Délégué en charge des petites Modérateur : M. le niveau zéro. Mamoune Bouhdoud. on pense que a essayé de mettre en place des modèles d’écosystèmes. c’est d’abord une perte d’argent. rôle des entrepreneurs est important. un mécanisme différent. les entrepreneurs de nécessité des entrepreneurs dans le monde. (Mali) car en Afrique. mais car c’est le meilleur moyen de rebondir. Il faut bien faire la différence. Voilà nos recherches. le continent. ne réussira pas. mais c’est parce que leur modèle engagés à construire des chemins de fer ou des autoroutes. de valeur ajoutée et d’emplois. Mamoune Bouhdoud. parce qu’on veut connecter ces pays et on veut s’assurer que ils évoluent. ne l’entrepreneur koweïtien qui est à Bamako puisse vendre sa production qui est à Abidjan. 100 % du financement est venu soit de d’opportunité dans le classement. leur gouvernement a signé un chèque de en ressortent. Thami El Ghorfi c’est que les gouvernements et le secteur privé de ces pays. des distinguer. qui Modérateur : M. on a mis en place des incubateurs. car monde et même l’Europe pourrait gagner énormément d’acteurs sont dessus. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges On s’est rendu compte que l’Afrique n’allait pas se développer sans cette vision M. donc quand on voit aujourd’hui que les Chinois se sont exemple. est-ce qu’on est entrepreneur en Afrique par nécessité. le bouffée d’oxygène et la création d’emplois. avant tout. doivent être traités séparément afin de pouvoir exploiter les chiffres qui entrepreneurship monitor : dans certains Et quand je discute avec mes amis kenyans. ce sont les PME. et chercher des opportunités ? En Afrique et notamment au Maroc et dans toutes les économies similaires. de Hollande. C’est-à-dire qu’on a observé juste grâce à la création de richesse en l’énergie va se développer en Afrique par le renouvelable. il est impératif que le Mali vende ses mangues à la Côte d’Ivoire qui Je suis d’accord avec le fait qu’il n’y pas mieux que les entrepreneurs quand vous entendez ces entrepreneurs les transforme en jus. pour qu’ils puissent libérer les énergies et aller de l’avant. il y a de donner des subventions aux secteurs qu’il veut développer. on changerait le visage du pour revenir sur le point de l’énergie et des infrastructures régionales. on sait qu’on va avec des entreprises qui ont déjà fait des bénéfices. Il est intéressant d’écouter toutes ces aux profils et horizons très divers. les banques commerciales entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) ou autres. Il faut voir de quoi les entreprises africaines ont besoin. ou parce que c’est le meilleur moyen de se faire respecter ? Quel est le rôle de l’État et qu’est-ce que vous avez fait au Maroc ? LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 66 67 . on a deux types d’entrepreneuriat : les entreprises à caractère social (première préoccupation de l’entrepreneur : survivre et faire vivre sa famille) et les entreprises d’opportunité. C’est là à s’électrifier car cela permettra une programme pour financer 1 000 entrepreneurs par an. risque pas de réussir. en Asie. il a lancé son ans en Afrique. Monsieur Borloo nous disait ce matin qu’il fallait électrifier l’Afrique. Les fonds de private equity. c’est à peu près la même chose. Président Directeur Général. Tony Elumelu Mais ça veut dire aussi qu’on a 10 à 12 millions de nouveaux entrants sur le marché tous les et Tony Elumelu. en Indonésie de 28. À titre d’exemple. Cela permet aux entrepreneurs d’anticiper la direction. vous on a vu tous ses partenaires. vous cherchez des success stories. L’année dernière. cru. en Afrique de 18. qui sont déjà matures. c’est Afrique. l’agriculture. le commerce intra-pays asiatiques est à 70 %. avec les mêmes difficultés que d’autres entrepreneurs. En Afrique. Mais il reste un problème d’infrastructure. des centres d’accompagnement son entreprise va. Il est nécessaire de relatifs à la création d’entreprises Il y a des modèles à reproduire. personne n’y a que la convergence se fait : l’État doit faire en sorte qu’ils ne soient pas au chômage et là. Ces deux types d’entrepreneuriat London Business School pour le Global nos économies. mais on fait vers les moyens manquants. On a vu ce matin des intervenants. celle des entrepreneurs et celle de l’État et elle est Modérateur : M. quand on pense aux entrepreneurs. Un mauvais entrepreneur. c’est de créer l’environnement adéquat pour que les entrepreneurs aient le moins besoin de nous justement. Thami El Ghorfi M. Issam Chleuh. start-up et PME au Mali. L’âge moyen en Europe est de 40 ans. le 1 million de dollars juste pour monter un centre pour les entrepreneurs. ont beaucoup de mal à trouver des entreprises. on sait qu’on aura moins de problèmes de transport. Si j’étais entrepreneur. Donc je lui tire réplique de la Silicon Valley et partir sur des délires qui ne marcheront pas ici. J’aimerais vous donner quelques chiffres Les chiffres doivent être analysés avec précision. on pense à l’entrepreneuriat social. pour agir mon chapeau. à mon avis. qu’est- expériences et il est aussi important pour un membre du gouvernement ce que ça éveille en vous ? On s’est aussi beaucoup focalisé sur l’agriculture. de connaître notre terrain. pour les revendre à un autre pays voisin.8 %. On connaît les statistiques. Six des économies à plus fort taux de croissance sont (Mali) africaines. très élevé. notre rôle. mais on a aussi l’environnement dans lequel Côte d’Ivoire et au Sénégal. pour parler de l’entrepreneuriat. Je pense qu’il y a une convergence très forte entre les deux visions. on est à 10-12 %… Pour qu’on Merci. pour régler Au niveau du financement. on 3 points supplémentaires de croissance au développement. En Europe. Après la première rencontre à Lagos. car Comme je l’ai dit. Une étude faite par la centres de formation de PME Afrique de l’Ouest. l’agriculture est liée au chômage des jeunes puisque ce secteur recrute plus de 50 % des personnes. Comment. comment trouvez-vous le lien ? confiance au gouvernement. il ne faut pas faire de copier-coller d’un autre pays. Le gouvernement comptabilisés dans le classement appartiennent à la catégorie de Botswana. Les entreprises peut se projeter sur nos PME. l’agriculture. d’un point de vue économique. pour entreprises. on est contents. Au niveau du Maroc. Mais l’inverse est vrai aussi : l’entrepreneur qui compte avant tout sur l’homme public pour la réussite de L’autre problème. en allant dans des pays comme le Rwanda. Par contre. Thami El Ghorfi M. etc. Ce sont les conséquences d’un pays jeune. Il est très probable que 90 % à 95 % des entrepreneurs pays comme le Cameroun. Le Cameroun est n° 1 dans le attendent pour signer ces chèques aux Africains pour montrer leurs différents projets ? monde. moins j’aurais affaire à l’État et mieux je me porterais.

Il s’agit du statut offrons. quand il investit dans son entreprise. Directrice de l’International et de l’Université. la préparation de la retraite. On a aussi essayé de développer deux grands axes l’entreprise ou aux deux ? Modérateur : M. des prêts. Un modèle de communauté chez Attijariwafa bank. à savoir l’entrepreneur de nécessité l’innovation (là. un jeune créateur de sites internet basé chez lui pourra bénéficier de ce statut que l’on appelle l’ETI. Modérateur : M. Mais notre axe principal est la PME. On fait du fonds de fonds. Monsieur le place d’une manière complète et entière. c’est une plate-forme sur laquelle on travaille avec le groupe Attijariwafa bank aussi. On gère pour l’État français des fonds de garantie qui nous est de 30 000 nouveaux auto-entrepreneurs par an. il faut qu’il y même évoluer vers la catégorie au dessus. il faut que le système ait d’abord une cohérence. Directrice de l’International et de l’Université. investit en direct dans les entreprises. Ces deux types nécessitent un statut administratif bilan). etc. Mme Isabelle Bébéar. fruit de la fusion d’entités déjà existantes. il faut avoir démarre ce panel. prêts à créer leur entreprise. Par ailleurs. ils créent du résultat net et les meilleurs peuvent pilotées soit par une banque. dont 3 000 pour le seul mois propose chez Bpifrance. les lois était de créer une grande banque en offrant une seule porte d’entrée mais aussi de l’Université. permettent ensuite de prêter aux chefs d’entreprises sans demander de garantie sur leur Par ailleurs. un chef d’entreprise. qu’on que d’argent pour se développer. voire dans le monde. Mamoune Bouhdoud. dépourvu de lourdeurs administratives. Au Maroc. sur laquelle vous activité en ayant une existence sociale. ils créent du chiffre d’affaires. parce que lorsqu’ils trouvent une opportunité là-dedans. Comment on arrive à faire cela ? C’est parce que l’État français nous confie TPE. on va trouver beaucoup Exactement. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : M. (et le cas du Maroc m’intéresse par rapport sur le volet social. il s’agit d’enveloppes que l’État français nous confie. on crée une des fondamentaux tels que la protection qui puisse générer l’argent qu’il va lui-même concevoir. la grosse PME. Bpifrance est actionnaire d’Orange. on a Lorsqu’un entrepreneur démarre. Que fait-on comme produits ? On fait de la garantie. dans la légalité et d’être reconnu en tant que tel. les fonds d’investissement… Grâce Il existe socialement. vous leur donnez leur à cette plate-forme. Promotion des PME et de l’Artisanat de la République de Côte d’Ivoire afin de dupliquer le statut de l’auto-entrepreneur dans ce pays. Ministre Délégué en charge des petites Vous nous disiez. les hommes Je ne m’adresse pas à des gens qui viennent dans ce statut pour que je Mme Isabelle Bébéar. Madame Isabelle d’entrepreneurs. c’est la banque publique d’investissement créée il y a presque Bébéar. que vous vous rendez Que pouvez-vous nous donner comme envie de le faire. Donc. par exemple. Quant aux banques. en Europe. qu’il fallait concrétiser en passant à l’acte. qui vise les deux cibles. Bpifrance Vous prêtez au chef d’entreprise. En quelques et les démarches menées par le gouvernement reflètent ces analyses réalisées en amont. selon votre expérience ? novembre. ce Par exemple. Modérateur : M. vous pouvez être sûr que cela ne va pas marcher. ce qui a permis à l’opération pilote de réaliser des performances notables. ils Ce sont des communautés thématiques ou des communautés qui sont Des communautés thématiques ? s’engagent. est-ce que ces entrepreneurs Mais si vous voulez réussir le statut et que vous bifurquez entièrement pouvoir aussi trouver du conseil. se rendre visible. leur donne quelque chose. elles ont présenté un engouement pour l’accompagnement des auto-entrepreneurs qui représentent un nouveau Mme Isabelle Bébéar. ce programme bénéficie à plus de 6 000 individus. Il fallait lui donner la possibilité de domicilier cette activité chez de gestion. Directrice de l’International et de l’Université. En fait. 46 % du total des inscrits sont des femmes contre 10 % pour les d’entreprise. ce sont des prêts sans garantie pour les chefs de janvier. quand il vient chez Bpifrance. Ministre Délégué en charge des petites Mme Isabelle Bébéar. plusieurs personnes avaient déjà mené trouve un chargé d’affaires qui est capable de l’orienter sur tous les produits que nous des réflexions préliminaires. Notre cible va de la TPE à la très grosse entreprise . je pense qu’au Maroc. le chef d’entreprise va pouvoir se connecter. Ce qu’on ont-elles besoin. qu’à travers le travail. On a un capital de 20 milliards d’euros et une société pour réaliser ses travaux. on a une plate-forme sur Internet qui s’appelle Euroquity. Et on est persuadés qu’en tant que banque publique rentable. Cet outil sociale. à nos clients. Ma question est la suivante. des fournisseurs. pour justement réunir les chefs d’entreprise. C’est un Ce sont des communautés d’intérêt ? changement total de paradigme. éléments ont pu être inscrits dans des textes de loi. protège donc ses biens et il lui suffit C’est exact. on n’a pas On a développé tout un tas d’outils pour accompagner les chefs d’entreprise. D’ailleurs. Ces à 50 % par l’État français et à 50 % par la Caisse de Dépôt française. faire du business. de la patrimoine. Thami El Ghorfi M. un accord a été signé avec le Ministre de l’Entrepreneuriat national. à On prête à l’entreprise. Lancé au mois de puisse venir lui prendre son logement si ça ne marche pas. Ils viennent à ce statut parce qu’ils y trouvent Bpifrance une opportunité. soit par une région. Mamoune Bouhdoud. ce n’est pas sur notre et l’entrepreneur d’opportunité. patrimoine de leur famille. Thami El Ghorfi M. d’avoir sa place dans la société exemple. il faut avoir du courage. Mamoune Bouhdoud. Ainsi. Thami El Ghorfi clés de leur famille. la capacité à domicilier son activité chez soi a eu un impact significatif. Et ça. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 68 69 . il faut être optimiste. elles gagnent des connexions. On a une cinquantaine de bureaux partout en mots. du réseau et du business. donc on investit dans des fonds d’investissement et on adapté et simple. des partenaires. Modérateur : M. des subventions à de l’auto-entrepreneur. Modérateur : M. De quoi au projet les différentes corrections nécessaires. c’est important. aux chefs d’entreprise. ait une institution qui ait envie de rendre visible les entreprises et de les mettre en relation entre elles. privés ou institutionnels. L’objectif des enveloppes de garantie. des couverture sociale pour les auto-entrepreneurs. vous êtes la représentante de d’entrepreneurs d’opportunité. juste avant que l’on entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) Un point important : pour entreprendre. ce qui traduit un dynamisme et une force 3 ans maintenant. Directrice de l’International et de l’Université. C’est une mentalité complètement différente. On est détenus lui tout en assurant la protection de son domicile en cas d’échec de son entreprise. qui gère aussi 20 milliards d’euros. les entreprises gagnent en visibilité. Thami El Ghorfi entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) Bpifrance À l’inverse. par de s’inscrire pour pouvoir exercer son trouvé de meilleure raison d’exister. Ainsi. il va pouvoir lever des fonds auprès d’investisseurs. L’idée Bpifrance. dans les 6 % Je reviens vers vous. Lorsque vous permettez aux gens de travailler retrouvez tout l’écosystème : les chefs d’entreprise. en charge de l’International importante. Il y a un appétit et il est nécessaire que les mesures. on intérêt à proposer autre chose que du financement à nos chefs d’entreprise. Et un chef d’entreprise compte que les PME n’ont pas besoin chiffres ? L’opération pilote visait 300 à 400 auto-entrepreneurs. un sondage révèle que 70 % des marocains sont Bpifrance. il faut que ce soit un modèle pérenne et donc On crée des communautés : on crée une communauté chez Bpifrance. Ministre Délégué en charge des petites stratégiques de Bpifrance pour 2015 et aussi pour 2016 : l’international entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) et l’accompagnement. il entreprises et de l’intégration du secteur Informel. qu’est-ce que Bpifrance ? Au démarrage de mon mandat en tant que Ministre Délégué en charge en charge des petites France. Thami El Ghorfi vecteur d’opportunités. aux autres pays africains) ont le droit à Pour que cela marche. Il va Ministre. c’est un modèle où est mis à disposition de tous les chefs d’entreprise. Bpifrance Investissement. assurances qui peuvent les aider et les celui qui est jeune doit payer pour celle qui est un peu plus âgée et qui protéger ? Parce qu’ils deviennent le a des enfants et donc. afin d’apporter n’a pas forcément envie. Thami El Ghorfi Bpifrance Modérateur : M. Thami El Ghorfi M.

difficultés. qu’elles participent. avec la création d’Averroès et bien ficelé. Notre objectif. Président du groupe NSIA. qu’il y a dans tout risque d’entreprendre. On essaie aussi d’accompagner les entreprises pour qu’elles On a formé chez nous beaucoup d’étudiants. des gens qui sont parfois de faire venir des entreprises africaines en France. un effet « réseau ». le patronat ivoirien a décidé de créer un fonds de garantie pour les PME. de la Confédération Modérateur : M. discuter de leurs problématiques. il y a ce qu’on appelle l’Université. on investit maintenant dans des fonds d’investissement qui couvrent toute l’Afrique. Le thème de la première journée qu’on a eue récemment. C’est aussi une façon de créer une promotion. Je on pourra connecter des entreprises françaises. pays ne peut pas se développer uniquement avec des investisseurs c’était l’internationalisation. bien structuré. Et là encore. Toute entreprise avec une capacité opportunités pour ce fonds franco-africain ? de croissance importante et de développement international est une cible potentielle pour ce fonds. Afrique Développement… Quel est votre Je vous disais tout à l’heure que l’international était un axe stratégique L’année dernière. des vous parliez des problématiques de jeunes entrepreneurs. pas gestionnaire. avec Réseau Entreprendre… On devenues de grandes entreprises. ensemble. de pouvoir avoir Modérateur : M. Directrice de l’International et de l’Université. Nous luttons contre la peur d’entreprendre. Par exemple. si une entreprise a des problèmes de gouvernance. de tous les âges. pour ne pas Modérateur : M. On est sponsor. on a créé un encadrent. j’ai eu l’opportunité l’argent avec ce véhicule. qui permet aux jeunes entrepreneurs qui n’ont pas de surface. parce qu’il faut aussi qu’elles faire l’un de ses objectifs. Bpifrance Nous sommes au Forum International Nous avons aussi doublé ce forum avec une compétition de projets de jeunes entrepreneurs. des gens qui continuent de travailler mais qui sont des managers confirmés et qui les longtemps. Aujourd’hui. Il va 100  % ». il me faut un financement à d’investissement direct cette fois-ci. Il faut que le développement soit aussi inclusif. Une soixantaine d’entreprises On a vraiment envie d’emmener les entreprises françaises en Afrique et bénéficient d’un accompagnement avec des seniors. Il m’a dit « si vous y croyez vraiment. parmi tous ces jeunes 60 projets. en particulier des jeunes entrepreneurs Oui bien sûr. Mais il s’agit aussi de créer un réseau de sociétés de gestion d’acheter une autre société. qui ont créé des entreprises qui ont résisté on a beaucoup travaillé avec l’institut du mentorat. vos entre 4 000 et 6 000 personnes. M. est-ce que vous voyez des de gestion totalement indépendante. qui va investir dans les entreprises françaises qui veulent se Aujourd’hui. des managers. chaque année. Donc traversé chacun à leur manière des difficultés. il s’agit d’un fonds suis allé voir un banquier. mais c’est une société tout à l’heure. Nous avons sélectionné intérêt en Afrique en tant que Bpifrance ? et l’Afrique est la zone prioritaire que Bpifrance a envie de développer. Thami El Ghorfi Mme Isabelle Bébéar. Il faut que le gouvernement en prenne conscience et c’est ce qui commence à se faire dans l’éducation : on inculque l’esprit du risque. Et donc. On a un autre projet. Ils aident à structurer les projets les plus « bankables ». On a un peu hérité cela de la culture française. de jeunes cadres qui des idées avec le plus grand nombre soient prêtes à partir à l’international donc on a créé en 2015 notre premier accélérateur . sans me demander de garantie. Jean Kacou Diagou. Thami El Ghorfi Bpifrance Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération Dans votre activité. Bpifrance va de l’entrepreneur. Ce tous les ans… année avec HEC par exemple. pour finir par rembourser au bout de quelques années. on va lui proposer un module pour renforcer sa gouvernance. je lui ai dit « je n’ai pas d’argent. que l’on doit créer d’ici le mois de juin 2016. Bpifrance est l’initiateur. Et le banquier a cru en mon projet. il y ait une plus avancé et avec qui il peut parler de tous ses problèmes et brainstormer. que vous gérez tout notre écosystème. Monsieur Jean Kakou l’accompagnement des entreprises dans Oui. Directrice de l’International et de l’Université. a pas de raison que votre banquier ne vous finance pas. J’ai eu l’opportunité un an plus développer en Afrique et dans les entreprises africaines qui veulent se développer en France. elles se qui est différent des pays anglophones qui nous entourent. Thami El Ghorfi Mme Isabelle Bébéar. il n’y développer en France. le patronat ivoirien a décidé d’en un audit 360 que l’on va subventionner à hauteur de 50 %. avoir peur d’échouer. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : M. En fait. la promesse de Bpifrance. vous avez décidé de partager Business France est présent. De faire en sorte qu’on ait envie d’entreprendre dès l’entrée à l’école. on propose des modules. il n’est pas question de perdre de Par exemple. il a cru en moi car cela compte aussi le sérieux s’appeler le fonds franco-africain. c’est de susciter faiblesses et comment on peut aller plus loin avec vous. on travaille aussi avec WPMI qui est une et qui sont devenues des PME florissantes. étrangers. tout notre réseau aux entreprises africaines qui voudraient se de manière rigoureuse votre entreprise. Et comme On a aussi des modules de conseil. Thami El Ghorfi Mme Isabelle Bébéar. l’esprit d’entreprendre. faites-vous aussi de des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) Je reviens vers vous. Dans votre engagement en tant leur « internationalisation » ? acteur public français. la peur de l’échec. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 70 71 . tard de faire grossir mon entreprise. Car l’échec fait partie de l’esprit d’entreprendre. etc. Pour compléter tout cela. Parlez-nous de vos actions et Les chefs d’entreprise adorent se retrouver entre eux. On commence par dire à ces 65 entreprises de faire la culture n’est pas à la promotion de l’entreprise. ce qu’il est possible d’entreprendre et que tas de services. je vous finance » et il m’a financé à y investir 40 millions d’euros. puisque dans les années 2000. il faut susciter cet élan. votre PME ou votre petite entreprise. cela peut correspondre à plusieurs milliards. comme des mentors. Finance III. Nous en avons primé 10. la peur des obstacles. Et depuis 2015. des PME qui démarrent ou même qui sont association qui s’occupe de mentorer plutôt des femmes. Tout à l’heure. Ce n’était pas rien. c’est AfricInvest. en 1995. 65 ne rêvaient que d’accéder à la fonction publique ou d’être employé d’entrepreneurs possible. ivoirien. Le gestionnaire que l’on a 100 %. l’on peut croire en ce qu’on est capable retrouvent entre elles. nous faisons venir des personnes qui ont s’aperçoit que même un patron de PME un peu établi a. en particulier l’Afrique du Nord. pour leur dire PME ont été sélectionnées. J’avais un projet bien structuré. qui ont besoin des aînés. je venais de créer ma société NSIA. des financements par les banques quand le projet est bien ficelé. Comment faire ? Vu qu’il n’y a pas assez d’entrepreneurs ivoiriens. nous avons mis en place un forum annuel qui réunit payent. on va déterminer quelles sont vos forces. c’est d’investir 40 millions mais aussi d’ouvrir Conclusion : lorsqu’un projet est bien ficelé et que vous êtes sérieux. une société française qui partait et qui cherchait à vendre extrêmement professionnelles et d’entreprises de croissance africaines avec lesquelles depuis plusieurs années mais je n’avais pas d’argent. cette de jeunes sans emploi. Avec cet audit. il n’y a aucune raison que la banque ne le finance pas. Nous luttons contre la peur de ne pas C’est une problématique extrêmement prégnante chez un jeune chef d’entreprise et on trouver de financement. le sponsor. une quinzaine d’années. lui aussi. On fonds avec Proparco qui s’appelle Averroès Finance et qui a investi dans pas mal de fonds a tendance à jeter la pierre aux banquiers mais lorsqu’un projet est bien structuré d’investissement et en particulier marocains. L’idée est de faire un investissement rentable. de faire. multitude d’entrepreneurs en Côte d’Ivoire. Directrice de l’International et de l’Université. Une journée par mois. implanté un peu partout dans le monde et qui est Je voudrais simplement dire que c’est parti d’un constat : la culture que patron et dans le cadre du patronat chargé de connecter les chefs d’entreprise dans les pays dans lesquels de l’Afrique francophone n’est pas orientée vers la prise de risque. 500 millions avant la dévaluation… sélectionné. un millier de porteurs de projets se sont inscrits. on travaille en particulier avec Business France qui est un autre Diagou. Ainsi. propose donc au chef d’entreprise de rencontrer quelqu’un qui est à un stade beaucoup Notre souci est de faire en sorte que dans une dizaine. un pays comme la Côte d’Ivoire où nous avons 4 à 5 millions de ce grand meeting que vous organisez trouver des solutions ensemble et on fait ça en partenariat avec de grandes écoles. il s’agit d’un fonds de 100 millions d’euros. besoin d’un mentor. En 1996. Ensuite. on travaille avec l’Afrique depuis retraités. Quand vous entendez les expériences. On les accompagne pendant deux ans et on leur fournit tout un dans une société. On les fait travailler là-dessus. On propose aussi du mentorat. avec des Bpifrance mentors que nous proposons gratuitement. D’abord. c’est une bombe sociale à retardement.

au niveau mondial. Très bientôt. accès Internet là où elle est implantée. Je suis de ceux qui voient la Nous avons eu une révolution industrielle et maintenant. savoir où nous allons. c’est à avoir la bonne information. la question ce n’est pas « est-ce que l’Afrique doit y aller ou pas »… C’est un fait. ils ont ouvert une plate-forme Data. c’est la Chine il y a 17 ans et ils l’ont fait en 12 ans. Je vais vous donner un exemple très concret : je veux étendre mon application prisme. qu’on ne rentre pas dans des débats qui ne sont pas les nôtres. de s’habiller. Madame Je pense que la jeunesse africaine est rentrée dans la 4e révolution Jamila Abass. Mais ce à quoi l’Afrique révolution. au Maroc mais je n’ai pas accès aux informations basiques suivantes : qui en seront les Par ailleurs. de la Confédération l’avant. détruisent les emplois ? ». nous le faisons depuis 20 ans ! Donc il s’agit pour nous de ne plus regarder en arrière mais de regarder en avant. c’est le premier pays africain l’histoire. smartphones low-cost donc accessibles c’est pourquoi les entrepreneurs africains doivent saisir l’opportunité de à tous) ou va-t-elle encore continuer à ne pas rater cette révolution industrielle. Mamoune Bouhdoud. la question est plutôt : va-t-on la subir ? Et si on doit l’anticiper. Dans certains pays. Grosso modo. Ils ont fait une observation. c’est que l’Afrique est le continent qui a doublé son PIB en 10 ans. Madame Jamila Abass. Thami El Ghorfi M. Le Bon Dieu. même si la troisième révolution n’est pas terminée. Par exemple. toutes les zones seront couvertes par le l’Afrique peut-elle prendre part à cette technologies. Mais nous n’avons pas l’accès à à cet outil comme levier de communication pour accéder à une communauté de clients qui l’information. cela veut et je crois le seul. la catégorie des 15-25 ans. il y avait au moins une bouteille de Coca-Cola. Donc on se dit qu’il y a un potentiel énorme : devraient investir tant d’argent en R&D juste pour savoir si le marché est adapté à l’offre ? on oublie souvent que l’Afrique c’est 54 pays et que la Chine c’est un milliard d’habitants Pourquoi devrais-je perdre mon temps ? L’information est le bien le plus précieux du pour un seul pays. c’est la Chine d’il y a 12 ans. Président du groupe NSIA. j’ai lu une usagers ? Combien y a-t-il d’agriculteurs au Maroc ? Combien d’acheteurs potentiels ? Quel étude de Deloitte qui disait que Facebook avait créé 5 millions d’emplois dans le monde de est le principal produit que nous pouvons lancer ici ? manière indirecte. nous avons une quelle est votre opinion ? Comment technologie d’une manière plutôt positive dans ce débat sur « est-ce que les nouvelles révolution digitale. villages les plus reculés. ils sont allés en Afrique et ils ont remarqué que nous ouvre des portes. Nous sommes parfois même ramer ? en avance dans certains domaines. Mais le troisième point qui me paraît essentiel. des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) qui était votre protecteur ? si une plate-forme web peut être dupliquée dans n’importe quel pays. On Mme Jamila Abass. Leur idée était de plugger ce qu’ils voulaient transporter vers ces villages-là dans entreprendre ? les cartons. notamment les nouvelles applications. c’est que c’était possible. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : M. Thami El Ghorfi M. qui sera plus importante que celle d’Asie Mfarm (Kenya) en 2045. parce que dans des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) fibre optique tous les pays. Il faut avoir un Dernièrement. Le seul pays au monde qui a réussi à le faire dans Au Kenya. des PME ont accès En termes de technologies. Il faut qu’on y aille à 200 %. Modérateur : M. comment doit-on l’anticiper ? Vous savez. un prisme africain. qu’on l’anticipe. Cela veut dire que des TPE. dans tous les villages où ils arrivaient. jusque dans les moindres zones rurales. Monsieur le Ministre. on sera 2 milliards en 2030. Thami El Ghorfi M. C’est un travail qui n’a pas été fait et il faut qu’on fonce dans cette direction pour nous éviter de la prendre en pleine figure. de la Confédération Mais il faut être sûr qu’il y ait une libre circulation des données. Jean Kacou Diagou. qu’on l’utilise. C’est important. l’idée brillante. c’est devenu leur langage. Et aujourd’hui. Dans le développement de votre affaire. Cette idée est. On ne doit pas attendre Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération d’avoir la libre circulation des hommes pour libérer celle des données. le mobile money est né en Afrique. le digital… Les jeunes sont prêts. un rôle essentiel. pour expliquer que nous l’on peut réussir en tant qu’entrepreneur. Merci beaucoup. entrepreneurs peuvent ne pas avoir Dans un carton de Coca-cola. Pourquoi pas les autres pays ? Pourquoi les entrepreneurs comme moi dire que l’Afrique. vous pouvez ramener la santé et l’éducation jusque dans les la culture africaine. est beaucoup plus importante. de personnes qui auront Merci beaucoup. nous avons tout. je voulais vous demander : industrielle sans nous demander notre avis. par exemple. il faut qu’il y ait un Personne. mais ils en oublient le point essentiel : cette révolution digitale ne pourra se faire sans ouvrir l’accès aux données. Les priorités des gouvernements tournent autour de plein de questions. mais cela ne doit pas inhiber l’accélération du côté numérique. Nous n’avons pas les mêmes problématiques qu’en Europe. etc. Grâce au fait de pouvoir connecter par la Une dernière question. qu’on fonce. XXIème siècle. n’avons pas besoin de protecteur pour oser entreprendre. Président du groupe NSIA. Président Directeur Général et Co-fondateur. Je pense qu’il est essentiel qu’on aborde cette révolution numérique. sans simplement la suivre ? n’est pas encore préparée. être sérieux. on croit souvent que Nous avons fait deux forums sur ce thème. Monsieur Jean Kacou Diagou. il y a des bouteilles mais aussi des espaces vides entre ces de « protecteur » et quand même oser bouteilles. de soins de santé. Jean Kacou Diagou. M. Jean Kacou Diagou. Modérateur : M. Président du groupe NSIA. Donc elle révolue aujourd’hui ? Est-ce que les ils se sont dit que si Coca-Cola arrivait à intégrer tous les villages. des auto-entrepreneurs. cela mérite des des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) applaudissements. Le tiers payant. de la Confédération Il faut essayer de relever ce défi des barrières et je pense que le numérique a un rôle Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération important à jouer là-dedans. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 72 73 . la révolution industrielle est là. cette révolution. c’est est-ce que l’Afrique est capable de mener une formidable opportunité de développement pour l’Afrique : le cette 4e révolution industrielle (Internet. réseau. Voilà une idée bien spécifique à l’Afrique. lorsqu’on dit que Facebook détruit des emplois. numérique. La circulation des hommes et des marchandises est une chose sur Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération laquelle on doit avancer. elle me semble utile. Cela veut dire qu’on aura 2 milliards de consommateurs. J’ai trouvé à condition d’avoir un « protecteur » qui projet bien ficelé. Pour moi. besoin de s’éduquer. Il faut en faire un levier qui nous pousse vers Modérateur : M. Par exemple. Thami El Ghorfi va avoir une jeunesse. Ministre Délégué en charge des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) À mon avis. fiable et Je pense qu’il faut foncer dans cette direction et surtout bien voir les choses selon le bon précise. un projet m’a été présenté pour essayer de l’appliquer au Maroc.

leur démarrage. M. c’est pourquoi au Maroc M. c’est leur donner des fonds. vous ne Ce sont les mêmes caractéristiques que dans tous les pays du monde. ce sera pour notre amie Jamila Abass. d’aller partout pour offrir l’égalité des chances à tous ces auto-entrepreneurs ? La microscope avec. Madlyn Cazalis (Cameroun) l’intégration du secteur informel (Maroc) En ce qui me concerne. Et ce que je vois Pour les entrepreneurs locaux par exemple. on s’est aussi rendu compte qu’il y avait pas mal de charlatans. Ce sont de petits changements qui feront une grande différence pour Cela doit être géré par des jeunes et par des entrepreneurs. #FIAD2016QR Quelles sont les caractéristiques du leader et du leadership les plus importantes Par exemple. de développer ce type de vision le cap et soit l’agrégateur des personnes qui souhaitent accompagner. c’est que l’on prend ces budgets et que l’on crée des entités liées à l’État investit 10 000 dollars par entrepreneur en Afrique. etc. J’ai davantage eu affaire à de l’incompétence qu’à de la l’autre côté de la barrière. Je crois qu’il faut retenir cela. mais l’Afrique a changé et l’Afrique change. de la Confédération Générale des on n’applique pas le même système en répliquant ce qu’on a aux États-Unis . de l’énergie et de l’exemplarité. en tant Donc ces modèles-là peuvent être répliqués dans nos pays mais il faut qu’on mette un qu’État. Je pense qu’avec le numérique. Président du groupe NSIA. c’est la même chose. Donc la vision qui a été développée. Est-ce qu’on a On va libérer les énergies pour qu’ils puissent aller vers les auto-entrepreneurs. Africa Impact Group (Mali) fonds d’investissement ciblés PME. une stratégie que vous suivez. 1 000 dollars. notre capacité de faire et de démultiplication n’est pas la réponse est non. on agrège les agrégateurs. etc. que faire. Président Directeur Général. y a-t-il un programme d’accompagnement et/ou de suivi de ces jeunes entrepreneurs ? M. Président Directeur Général. je n’ai jamais eu à faire face Si vous permettez. Ce sont sûr. Prenons les incubateurs. on peut éliminer une grande partie de la corruption qui gangrène nos sociétés. Il faudrait penser à ce que cet argent soit partagé. si je suis membre d’un gouvernement d’un pays anglo-saxon. mais ce serait se mentir que de dire que l’on va créer une armée de mentors. La corruption était beaucoup plus importante il y a quelques années et elle diminue de plus en plus. Issam Chleuh. une solution toute faite contre la corruption ? Je vous dis non. il s’agit soit de l’aide au développement. Ils vont remettre ces sous à des entrepreneurs qui vont gérer cet argent. d’où l’intérêt d’aller vite dans cette voie. on développe une capacité à avoir des mentors. concernant le nouveau statut de l’auto-entrepreneur. Modérateur : M. Thami El Ghorfi malheureusement. j’ai zéro corruption C’est une excellente question qui s’est posée chez nous en amont. c’est un entrepreneur. on donne le Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Fédération des Organisations Patronales pouvoir et l’argent aux jeunes qui vont aller le gérer et qui feront en sorte de miser sur les de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) bons chevaux. Un entrepreneur malien ou d’Afrique qui accompagnent les entrepreneurs. Tant que vous êtes rigoureux. Mamoune Bouhdoud. Un que j’ai envie que l’on comprenne. expérience publique. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 74 75 . Président Directeur Général. Un dernier mot. J’ai coutume de faites que traiter un seul symptôme d’une cause plus profonde : la corruption. qu’on le veuille ou non. Le management a ses propres caractéristiques qui sont les mêmes dans le monde entier. Beaucoup de personnes voient ce genre de nouveau programme comme une Nous avons un tweet pour vous de San Diego en Californie qui vous félicite pour tout le opportunité pour avoir de l’argent public… Donc notre rôle. qui se pose. Ministre Délégué en charge des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel (Maroc) Par exemple. les accélérateurs ou les M. La question que vous posez. aux entrepreneurs. des crédits concessionnels. nous. Pourquoi ? Ce n’est pas le rôle de l’État et c’est ce francophone va devoir payer pour créer sa compagnie : 500 dollars. Pour les pays anglophones par exemple. Mais lorsque vous apportez cette solution. Le problème qui peut se poser. Christian Ngan. mais nous ne parlons pas M. dans le secteur privé. que ce ce soit dans les gouvernements ou dans le secteur privé… Pour les secteurs clés. à notre échelle aussi. depuis que j’ai démarré mon activité. c’est celui de la corruption dont vous avez parlé. avec une vision. Issam Chleuh. des chambres de commerce et des différents partenaires. c’est d’être sûr que l’on travail que vous accomplissez au Kenya. On fixe donc le cadre. c’est lié à la corruption et beaucoup de choses mais il faut penser à partager ces fonds ces petits problèmes en termes d’environnement des affaires qu’il faut essayer d’adapter de l’aide au développement qui sont surtout destinés à la jeunesse et à l’entrepreneuriat. J’ai la capacité de donner de l’argent public mais les mécanismes ne tellement variée. tellement vaste et répartie sur tout le territoire national que la question sont pas les mêmes lorsque vous savez que la corruption existe. Il faut qu’elles soient éthiques et qu’elles puissent rentrer directement dans notre stratégie parce que. Mais il faut être sûr des capacités des personnes à qui on délègue. je pense que ce n’est pas une histoire d’anglo-saxons ou de francophones. etc. Ministre Délégué en charge des petites entreprises et de M. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges #FIAD2016QR On parle d’entrepreneuriat depuis tout à l’heure. c’est bien d’avoir des incubateurs. qu’il faut continuer. Mamoune Bouhdoud. faire du mentoring mais il ne faut pas oublier la cause qui engendre ce type de symptôme et c’est pour cela et développer ce type d’auto-entrepreneuriat. L’un des enseignements essentiels de cette corruption. Jean Kacou Diagou. mise sur des gens qui auront un rôle pour l’entrepreneuriat. #FIAD2016QR Monsieur le Ministre Mamoune Bouhdoud. Africa Impact Group (Mali) de la corruption qui ronge l’Afrique… Qu’est-ce que l’entrepreneur pense de cela ? Je voudrais juste revenir sur le rôle du gouvernement. c’est : doit-on mettre des agences partout ? A-t-on la capacité. il faut se battre pour ne pas rester dans l’immobilisme. des universités. Il n’y a pas de management africain et de management occidental. malheureusement. de continuer à investir dans les infrastructures. s’ils ont un budget ou s’ils ont des donateurs. Merci. Il pour les entrepreneurs en Côte d’Ivoire ? y a des incubateurs en France qui marchent très bien mais les mentalités en France et en Angleterre sont largement en avance. Et l’incompétence se paie aussi cher que la corruption. il faut faire attention à des paramètres que vous ne voyez pas forcément. C’est un défi qui demandera du temps. que vous soyez en Chine ou en Côte d’Ivoire. ce qu’ils vont C’est un problème qui n’existe pas seulement en Afrique mais partout dans le monde. sa compagnie est créée et il n’a rien dépensé. que vous analysez vos forces et vos faiblesses et que vous vous adaptez à l’environnement pour atteindre l’objectif que vous recherchez dans la rigueur. Je donne encore l’exemple des pays anglophones et des pays francophones. Par conséquent. c’est de faire en sorte que l’État fixe même. Effectivement. c’est justement que quand vous vous mettez dans les chaussures d’un homme public. On s’adresse à une cible ou alors très peu. dire qu’un entrepreneur. deux mots là-dessus… C’est une vision que j’avais lorsque j’étais de à un problème de corruption. Bien sûr. des relais auprès des écoles. on peut prendre le cas de Tony Elumelu qui dans nos pays. Bien entrepreneur au Rwanda ou à Nairobi.

moins dominant en Afrique que l’entrepreneuriat social ou de nécessité. . à la création d’entreprises • Dupliquer l’expérience marocaine avec la création du statut de l’auto-entrepreneur. .Financement • Améliorer l’accès au financement pour les PME et TPE. mobile money. • Mettre en place un statut de couverture sociale pour l’auto-entrepreneur. lutter contre la corruption. • Adapter les besoins de financements aux spécificités de chaque pays.Intégration du secteur informel dans l’économie • Offrir un environnement propice à la liberté économique. etc. augmentation de la couverture 3G et accélération du débit. • Encourager l’entrepreneuriat d’opportunité.Aborder et anticiper la révolution numérique Afin de lever la contrainte des frontières : . à fibre optique.Qualification des RH de mieux encadrer les projets pour qu’ils deviennent « bankables ». • Promouvoir l’utilisation et l’accès aux nouvelles technologies de l’information : • Créer une infrastructure en termes de technologies et d’informations utiles améliorer et augmenter les capacités d’usage d’Internet (nouveaux câbles marins « actionables ». et à l’investissement privé.Encouragement du mentorat • Pour faire bénéficier les jeunes entrepreneurs de l’expérience de leurs aînés afin . réformer l’administration publique.Environnement institutionnel . la profondeur des marchés de capitaux et promouvoir le capital investissement.Doing Business • Améliorer la gouvernance. comme la plate-forme d’Open Data au Kenya. .). • Formation : adapter les programmes d’éducation nationale et de formation professionnelle et promouvoir les compétences en matière de création de start-up afin de combler le besoin en main-d’œuvre qualifiée.TIC • Libérer la circulation des données en Afrique. . SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 76 77 . SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS . le droit des affaires et la fiscalité.

PANEL 3 Quel modèle d’électrification pour le continent africain ? P A N E L S LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 78 79 .

l’élargissement et le capable de générer.centralisation par un réseau plus élaboré et technologiquement plus puissant. commerce…) sans production stabilisée. et entre les différents types de développement contractuel (autoproduction. diversifiée et accessible. avec les coûts réels et les impératifs d’équilibre financier des opérateurs nationaux ? • Comment encourager l’émergence de filières industrielles locales spécialisées dans les équipements électriques et développer les échanges Sud-Sud en matière de commerce. 60 % de la population non connectée. • Problématique de l’intégration régionale : comment mutualiser et intégrer les différents réseaux d’un pays ou d’une région ? • Comment concilier les contraintes de tarification de l’électricité distribuée au consommateur final. réponse à des problématiques de besoins locaux . donc besoins d’investissements la production. agro-industries. • L’augmentation des capacités de production électriques. producteurs privés à consommateurs industriels directs) pour une sécurité énergétique optimale ? • On ne peut développer les fondamentaux économiques du continent (infrastructures. durable. suffisante. CONTEXTE CONTEXTE ET THÉMATIQUE ET THÉMATIQUE • Évaluer la production du continent africain par rapport à un autre pays avancé pour illustrer le retard du continent par rapport au reste du monde en matière d’électrification. pour l’électrification rurale et l’éclairage. vétusté des installations. • Taux de connexion : 650 millions d’habitants. • 2 conceptions et stratégies en matière de réseau peuvent s’opposer ou se sans distribution fiable. CONTEXTE CONTEXTE LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 80 81 . de transferts de technologie et de co-développement ? • Comment améliorer la bancabilité et la sécurité juridique du financement des projets de production électrique à l’égard des bailleurs de fonds et des investisseurs ? • Comment piloter et optimiser la diversification du mix de production électrique nationale entre les différentes sources d’énergie thermiques/renouvelables • Qualité de la connexion : taux de fréquence de délestage. des énergies renouvelables sont une nécessité économique et un défi stratégique majeurs pour les gouvernements africains (voir illustration ci-dessous sur la capacité productive pour un accès universel en 2025). perte en ligne. Démographie galopante d’une part et taux hydrauliques ou d’unités photovoltaïques raccordées à un réseau pour sécuriser d’électrification le plus bas au monde d’autre part. accès limité aux ressources fossiles essentiellement… concessions BOT/IPP.décentralisation du réseau d’électrification par une multitude d’unités locales micro- • Taux de croissance aux alentours de 5 %. sécurisée. un réseau pourvoyeur renforcement de l’interconnectivité des réseaux électriques ainsi que l’exploitation de force motrice indispensable au développement industriel. conjuguer : . . agricole et social. importants dans la production et la distribution.

pendant 14 ans. Il est l’auteur de Afrika ist das neue Asien. rédacteur financier du Frankfurter Allemagne Zeitung. M. Il s’affirme comme l’un des principaux challengers de à Paris VII – Aix Marseille III. chargée de l’exploitation de la centrale électrique à gaz de Kribi. il est nommé Directeur de GDF SUEZ Energie France. Paris. Président du PR. En 2012. à la Direction régionale de l’industrie. qui s’est spécialisé sur l’Afrique. Il a été Directeur Général de Shelter Afrique entre 2009 et 2014 et Manager de la Division Industries et Services du Secteur Privé de la Banque Africaine de Développement (BAD) de 2006 à 2009. Christian Hiller von Gaertringen Fondation Énergies pour l’Afrique (France) Éditorialiste économique Frankfurter Allemagne Zeitung (Allemagne) M. Ein Kontinent im Aufschwung (L’Afrique. Ahmed Nakkouch Président Directeur Général M. Biographies des intervenants Biographies des intervenants M. M. d’aptitudes à la profession d’avocat en 1972. diplômé de l’École Polytechnique et de l’École des Mines de Paris. Bruno Bensasson est ingénieur. Filiale de Globeleq (Cameroun) M. puis le PR (Parti radical). Jean-Louis Borloo est Président de la Fondation Energies pour l’Afrique. En 2010. Ministre Délégué à l’Industrie. M. Jean-Louis Borloo obtient le certificat journaux français de renom comme Le Monde et pour des médias allemands. Il a démarré sa carrière professionnelle en 1998. Ali Fassi Fihri Directeur Général l’Office National de l’Eau Potable et de l’Électricité (ONEE) (Maroc) M. diplômé du Il a notamment été. occupe aussi la fonction de Chef de projet pour la Business Unit Afrique. Directeur Général Fonds Africa 50 (Côte d’Ivoire) M. il période 2002-2006. de mais a conservé son siège de député lors des législatives de la même année. M. Alassane BA est Directeur Général d’Africa 50. Il a travaillé pour des fonctions pour des raisons de santé en 2014. Il deviendra Directeur Général de l’Office en 2001 et Directeur Général aura alors à piloter la délicate fin du monopole de l’opérateur et la libéralisation du secteur. l’opérateur électrique public (devenu ONEE). l’UMP. dans le cadre du Il a par ailleurs été administrateur dans les conseils de plusieurs institutions financières projet de réorganisation globale d’ENGIE. Ahmed Nakkouch est Président Directeur Général de Nareva depuis 2008 et gravite M. de la recherche et de l’environnement de Basse Normandie en tant que Chef de la Division des installations nucléaires. Alassane BA Il était Directeur de ces deux entités avant de rejoindre Globeleq en 2014. avant de rejoindre l’UDF. il a renoncé à se présenter à la présidentielle de 2012. en charge des énergies renouvelables. un bestseller parmi les livres économiques sur l’Afrique. Un continent à la hausse). avocat au barreau de Paris depuis 1980 et engagé en politique depuis 1990 en France avec Génération Ecologie. Pendant la M. premier producteur indépendant d’électricité au Cameroun et de Kribi Power Development Company (KPDC). Jean-Louis Borloo Président M. établissement public regroupant les anciens offices ONEP et ONE. il a été Chargé d’Investissement en Chef au Secteur Privé de la BAD. MBA d’HEC en 1976. des nouvelles énergies et du nucléaire auprès du Sorbonne. il est nommé Directeur Général de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE). Il devient conseiller M. M. Bruno Bensasson est Président de GDF SUEZ Energie France. M. avant de rejoindre Ciment du Maroc M. Il quitte ses nationalité française et allemande. qui supervise la gestion de Dibamba Power Development Company (DPDC). En 2013. puis devient en juillet 2014 Executive Vice President de GDF SUEZ Energie Europe. panafricaines. ainsi que du programme de l’Université de Manchester. Directeur Général de l’Office National de l’Eau Potable (ONEP) puis Directeur Général de l’Office National d’Electricité Nareva Holding (Maroc) (ONE). Ali Fassi Fihri est nommé. Frédéric Mvondo est le Directeur Général de la filiale camerounaise de Globeleq. mise en service en 2013. la nouvelle Asie. de 2004 à 2006. Alassane BA est diplômé de l’ENA de Dakar et titulaire d’un DESS en Banque de La technique chargé de l’environnement. Il a été ministre entre 2002 et 2011. il est désigné comme Président du Conseil de Surveillance de Masen (Moroccan agency for solar energy). Depuis avril 2015. Il commence sa carrière sur le terrain à l’OCP. par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. M. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 82 83 . Christian Hiller von Gaertringen est un journaliste économique et financier. Ali Fassi Fihri a suivi des études supérieures scientifiques jusqu’au Doctorat en Énergétique dans l’énergie depuis 20 ans. Ahmed Nakkouch est diplômé de l’École des Mines de Saint-Étienne. Frédéric Mvondo puis l’Office national de l’électricité (ONE) en 1994 où il sera notamment Directeur du développement et Directeur financier. Il est par ailleurs Président de l’Association marocaine pour la Recherche Développement depuis 2011. Il parfait ensuite sa formation. Bruno Bensasson Directeur Général ENGIE AFRIQUE (France) M.

l’Afrique reste bien encore le continent noir. un économique du continent. une géothermie extrêmement puissante en Tanzanie et au Kenya . M. c’est la (Allemagne) naissance de la classe moyenne en Afrique. dans tous les domaines des énergies renouvelables. etc. etc. Pendant la nuit. l’humanité. il n’y a pas de développement ni de paix possibles sans la lumière et l’énergie démographique aura lieu essentiellement dans les villes. Nous l’avons déjà entendu. plus adaptées aux besoins de la population ? parce. de faire des M. des forêts. à quel point faut-il connecter ces réseaux ? Peut-on créer des îlots de réseaux ? Est-ce qu’il faut créer un vaste réseau africain ? Ceci dit. parce que c’est le droit d’accès à tout le De plus. lorsque vous prenez la moyenne des pays à faible Le monde est un village parfaitement connecté. Ahmed Nakkouch. l’Afrique représente 16 % de la population mondiale. 40 % des Africains pour tous. du pétrole. C’est donc le sujet du débat aujourd’hui : comment remédier à cette situation ? Je voudrais commencer par Monsieur le Ministre Jean-Louis Borloo. Aujourd’hui. Fondation Energie pour l’Afrique. des réfrigérateurs. Fondation Énergies pour l’Afrique (France) d’africains qui font partie de la classe moyenne. énergies renouvelables ? Quels mix entre les différentes sources d’énergie seront les plus appropriés ? Modérateur : M.2 milliards du continent. énergies fossiles en réalité. santé. en 1878. comme vous le savez tous. Un enjeu majeur dont nous voulons débattre aujourd’hui. c’est la paix et la guerre seulement l’Afrique n’a pas assez d’électricité. mais aussi de rendre l’électricité plus accessible. les enfants de la pauvreté et de la violence. c’est aussi Vous connaissez tous cette photo prise par un satellite de l’espace. c’est une chose. où la lumière en Europe. sauf de l’électricité. Président Directeur Général. Il faut donner le courant à ces générations futures Deuxièmement. Donc nous parlons de 500 000 personnes s’effondrer. la moyenne d’espérance entre différentes parties du monde n’est ni supportable ni pertinente. 2050. la capacité de production. des capacités de production insuffisantes et une faible fiabilité du réseau. on dénombre environ 300 millions M. M. un récit de voyage qu’il comme nous les connaissons en Europe ou en Amérique ou s’il existe des solutions plus avait intitulé Threw the dark continent. Une partie du continent africain est dans le paradoxe invraisemblable du continent qui a. En 2050. donc plus que le double. Président. Jean-Louis Borloo. Directeur Général. Jean-Louis Borloo. Aujourd’hui. reste : éducation. Alassane Ba. Toujours selon la Banque mondiale. le plus grand ou le deuxième plus grand potentiel du monde . Cela implique un besoin d’infrastructures et d’électricité accru. une partie de la Birmanie… Ce sont toujours les mêmes. l’Afrique n’est le continent de la lumière que de 6h à 18h. Directeur Général. celle de demain et celle qui voit ses coûts des 2. etc. Président. Christian Hiller Von Gaertringen. l’Afrique doit créer les infrastructures nécessaires pour les générations futures. ce taux s’élève à 40 %. de l’eau. mais lorsqu’on décompte les gens qui n’ont pas accès à l’électricité de réseau. on en parlait à peine : une petite phrase en bas de page. Fondation Energies pour l’Afrique (France) la population en Afrique subsaharienne a accès à l’électricité. Il faut donc un accord mondial. s’élève à 13 cents par kWh. Globeleq (Cameroun) des télévisions. des minarets. 60 %. Éditorialiste économique. une stabilité sur un certain nombre Cette inefficacité par son coût élevé n’est pas seulement une entrave à la croissance de ses territoires . Ali Fassi Fihri. Aujourd’hui. elle est aussi une entrave à la compétitivité de l’industrie africaine solaire évident dans un certain nombre de ses territoires . La deuxième tendance lourde qui va façonner le continent. ils voudront acheter des congélateurs. de la luminosité. du sable. un défi. parce que. comparé au reste du monde. un potentiel hydroélectrique par rapport au reste du monde. en Asie de l’Est. les pays ou les peuples qui n’ont pas accès à l’énergie sont aussi les La situation de l’électricité en Afrique est marquée par des pannes de courant régulières. aux États-Unis. c’est le continent de la lumière. Enfin. intelligentes pour le continent africain. victimes du réchauffement climatique. du gaz… Tout. regardez dans les engagements du millénaire. mais comparé aux autres pays à faible revenu.5 milliards. Je n’ai jamais compris de quel continent il parlait. à l’évidence. la population s’élèvera à 2.2 milliard d’habitants. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges M. Donc il n’y a même pas ce grand qui vivent aujourd’hui en ville en Afrique par rapport à 1. des portables. Aujourd’hui. Pour résumer. c’est celle des énergies renouvelables. de constituer une épargne vie ou d’acheter un logement.5 milliards de personnes dans l’avenir. Vous me direz que la différence n’est pas si importante. dans une trentaine d’années. au niveau de l’électrification en Afrique ? Selon l’OCDE. ce chiffre. donc il n’y a pas seulement besoin d’augmenter la production. du rayonnement. ni sur les énergies nucléaires. l’Afrique. L’idée qu’il puisse y avoir de tels écarts revenu. probablement le plus puissant du monde… Donc on est dans une situation invraisemblable parce que l’Afrique est bien le continent le plus riche du monde. le plus grand potentiel énergétique du monde. la deuxième forêt du monde . Vous avez créé la Le manque d’électricité est une des entraves majeures à la croissance sur le continent. la puissance démographique de l’Afrique est importante : 2. Elle dit que seulement 24 % de M. créer des réseaux Le journaliste anglais Henry Morton Stanley avait publié. de faire quelques économies. mais il faut avoir en tête que nous parlons de 40 % des 1. Mais aussi. ONEE (Maroc) achats de biens de consommation durables. que devons-nous faire des installations qui tombent en vétusté ? Parce créer de nouvelles capacités. En Afrique. Ce n’était pas vrai il y a 10 ans. La Banque mondiale a tourné ce fait d’une autre manière. Fonds Africa 50 un salaire qui leur permet de vivre décemment. Bruno Bensasson. Frédéric Mvondo. M. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 84 85 . Donc non Vous avez donné les grands chiffres. Il n’y a pas de débat sur les vivent dans une ville. mais elle a aussi moins d’électricité que les du monde qui se joue sur l’accès à l’énergie. mais c’est un problème vital. Directeur Général. le continent compte 1. Quel Avant de lancer le débat. autres régions du monde à faible revenu.2 milliard de personnes et de 60 % l’énergie de proximité la plus prospère. En 2050. c’est-à-dire qui touchent un revenu régulier. mais maintenir les capacités existantes. tout le monde a compris que c’est le nouveau droit humain. par des coûts très élevés. Directeur Général ENGIE AFRIQUE (France) Nous allons débattre de quelques questions clés autour de l’électrification de l’Afrique. Nous trouvons tout sur où l’énergie est aujourd’hui considérée comme le pré-requis de tous les autres sujets de ce continent : des montagnes. 53 % vivent en Afrique. Nareva Holding (Maroc) M. le coût de l’électricité s’élève à 4 à 8 cents par kWh. quelles seront les sources d’énergie de l’avenir en Afrique : énergies fossiles.5 milliard de personnes en débat théologique ou technique en Afrique. Christian Hiller Von Gaertringen Nous allons parler de la question de savoir s’il faut centraliser la production. je voudrais vous rappeler quelques chiffres. c’est le fait que cette croissance Troisièmement. afin de contribuer à l’électrification du continent. Et aussi. Tout d’abord. Frankfurter Allgemeine Zeitung Troisième tendance lourde qui va façonner la croissance et le besoin en électricité. ainsi que C’est une grande partie du continent africain et ce sont quelques pays comme le Népal. est l’enjeu ? Quels sont les principaux obstacles que vous rencontrez et que vous voulez lever. dessine les contours des continents et l’Afrique reste une tache noire.

centralisée. on se retrouve parce Merci. Il se trouve l’investissement dépassait les 2. une initiative d’énergies renouvelables qui a apporté notions d’injustice sociale et de déséquilibre entre les zones urbaines bancaire. Directeur Général. car effectivement. industriel. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 86 87 . a satellites… Maintenant. avec des seuils de coût par foyer. aussi inter-rurale.7 % de taux d’accès à l’énergie l’argent. Africa 50 a son siège à Casablanca et nous faisons entreprises. Parce que pour le développement. pas le seul. se met aussi dans le marché des idées. l’élaboration des prix. Car la vraie bataille panafricaine destinée à développer plus l’électricité dans le monde rural. des bénéficiaires. les portables. mais sur un nouveau modèle. La seconde mission. mais l’un des plus enseignements que l’on peut en tirer. la BUI et je m’excuse de ne pas citer tout le monde. Sa Majesté le Roi du Maroc. je voudrais remercier les organisateurs. choses d’une hauteur moins technique que nous. avez des maisons qui consomment de l’énergie tous les jours. nouvelles. Fonds Africa 50 Modérateur : M. parce c’est votre façon de fonctionner. peu plus dispersé qui se trouve à la périphérie des grandes villes. bref. c’est l’ennemi n° 1 de l’humanité. des solutions concrètes en décembre. Aujourd’hui. au-delà de l’approche Général du Fonds Africa 50. c’est-à-dire que le village du fin fond des hauteurs de l’Atlas et les villages aux alentours des grandes villes sont considérés de la même manière. Maroc. mais certaines choses viennent avant l’argent. se gagne d’abord au niveau des idées. Quand l’Afrique aura atteint une de l’Energie et de l’Eau potable au Maroc et que l’intérêt pour résoudre le problème de l’accès à l’énergie. le gouvernement et les compétences marocaines se mettent Ce sont aussi les banques marocaines qui ont supporté l’entreprise. dès son avènement sur le trône de ses glorieux le monde ne manque pas d’argent. y ait de la compétence technique. qu’on appelle le Pour ceux qui ne connaissent pas Africa 50. une expression s’est très bien passé. bien moins de choses à faire ! en Afrique. que tous ensemble. aspects importants et je salue ici Monsieur le Ministre Jean-Louis Borloo. ce n’est pas uniquement l’éclairage. en tant que représentant d’Africa 50. les machines à laver. le bilatéral. ses commissaires. En même temps. a posé le développement humain. l’amélioration des conditions de vie par l’introduction de nouveaux moyens dans les villages. mais sachez que la faiblesse de l’encadrement tels que le froid. un équilibre. ont vu qu’il y avait un gros marché. nous sommes Pour revenir aux solutions de l’électrification. qui s’engagent pour est. désert). C’est pourquoi. Avec beaucoup de modestie. Christian Hiller Von énergie pour tous. donc et rurales. une vraie banque panafricaine qui. C’est un en Afrique. les Chefs d’État africains. un certain nombre de problèmes mais en même temps. bien sûr. Ali Fassi Fihri. le groupe Monsieur Alassane Ba est Directeur à avoir vraiment formulé une stratégie développement extraordinaires. il faut BAD. Beaucoup d’entrepreneurs marocains se sont aussi mis sur ce grand chantier dont Je voudrais ajouter une chose. vous aurez (ONEE). Entre les deux. il s’agit de la nouvelle initiative de la BAD qui PERG (Programme d’Electrification Rurale Global). sont une nécessité pour le développement et qui justifie ma présence. du coût. pour avoir inscrit ce thème tellement important et encouragement. dans toutes les zones du Maroc (plaines. l’AFD. ou un village un soutien à leurs problématiques qui sont nombreuses. ainsi que d’autres Quand on parle de l’agriculture et de l’électrification. le PERG est global à plusieurs niveaux : par l’approche. un J’apprécie beaucoup le discours de Monsieur Borloo. De Marrakech. de l’opérateur public. nous sentons toute l’émotion dans le discours de Monsieur Borloo M. roman sur le continent noir. il faut qu’il marocaines dans un certain nombre de pays frères où nous avons même des concessions. il faut un grand accord mondial pour un fonds et une équipe de foyer. de financements structurés à long terme. c’est et le développement du Maroc depuis 20 ans le démontre. c’est le plaidoyer : ce programme développé dans un esprit de solidarité entre les villes et le rural mais comprendre pourquoi nous devons allier nos ressources au profit des priorités. on pense uniquement à à plus de 99. Je tiens aussi à rendre hommage à nos bailleurs de fonds. Les Marocains et pas seulement. avoir une Gaertringen Monsieur Ali Fassi Fihri. on va rattraper cette inégalité au niveau de la planète. Et aujourd’hui.5 milliards d’euros et qui nous a fait arriver à un modèle qui que vos frères subsahariens. une dynamique extraordinaire. car vous avez une responsabilité particulière. Nous demandons donc ce Le vrai sujet. Ce pays était l’un des premiers particulier électrique. très souvent. Les banques européennes autour de cette grande alliance. je fais ce devoir de partager ce panel avec c’est la généralisation de l’accès aux services de base et en particulier à l’électricité. celles de la production. Christian Hiller Von M. décentralisée. c’est parce qu’il y a eu cette vision extrêmement pertinente. Parfois. Il était fondamental de Modérateur : M. s’occupe du financement des infrastructures. l’acceptabilité sociale et politique. une bataille panafricaine. le transport. devront se retrouver autour de ces questions et c’est conditions économiques et commerciales mais aussi de durabilité. L’obscurité conduit à l’obscurantisme. nous sommes lents à réagir. ONEE (Maroc) donner de la lumière. Il est global dans les technologies. mais il manque d’approches pragmatiques. ancêtres en 1999. de droit public qui peuvent exister. aujourd’hui. importants. peut-être même le premier et la croissance d’un certain nombre de pays qui ont des plans de Deuxièmement. comme celle d’un pays développé. Vous me posiez la question sur l’expérience marocaine en termes valeurs. entre l’accès à l’énergie dans le milieu urbain et dans le milieu rural. pourquoi. un grand vieux royaume qui a un très fort encadrement lumière ». ce qui dire pourquoi : c’est important ce qui se passe ici. des solutionner des problèmes africains. à travers un chantiers. de nos vous pour accéder à l’électrification. car nous avons dit : « Nous préfinançons le programme. dépend de la qualité de l’énergie. On le disait hier de Paris. montagnes. La structure de consommation du Maroc. des connexions dans des systèmes renouvelables… Il est global par le traitement complet de la problématique de l’électrification du Maroc. réseaux. vous avez un ksar regroupé donc faible en investissement. Un des électrique au Maroc. permettez-moi tout d’abord de rendre hommage à Attijariwafa bank Merci pour cette contribution et cet et à Maroc Export. l’Office intervient en soutien aux entreprises un engagement très forts. donc je tenais à remercier notre pays hôte. L’électrification est l’un de vos avec nous l’expérience marocaine et les bon signe de nous voir réunis aujourd’hui sous ce thème fondamental Monsieur le modérateur a rappelé ici un point historique. aujourd’hui. le développement durable et le qui permettent d’aller beaucoup plus vite. du milieu financier. rapidement des projets d’infrastructure je voudrais vous demander de partager économique. Directeur Général. a changé. est la meilleure preuve que nous sommes sur le bon chemin problématiques majeures. vitale pour le monde. la de promesse. Il est vrai que nous avons eu très longtemps une très forte disparité notamment dans les zones rurales ? d’électrification. un programme dont les créateurs ont rendu un grand service à la nation. par rapport à cette grande problématique. Je ne reprendrai pas la parole après et je vais vous préfinancement aux bailleurs de fonds et nous rembourserons au fur et à mesure ». les subsaharien et ils ne m’en voudront pas de le dire car ils m’ont demandé de les aider. Quelles solutions préconisez- Et l’obscurantisme. qui est dynamisant et qui prend les savoir-faire socio-politique que le Maroc a démontré et cette sensibilité qui est africaine. Alassane Ba. les recharges. Mes collègues dirigeants d’entreprises telles que la nôtre n’aiment pas le mot « mis en Vous êtes un grand vieux peuple. le développement lui-même. Gaertringen Merci. de pouvoir répondre aux besoins énergétiques du pays dans les meilleures le meilleur devenir de l’Afrique. vous attendent. Mais il faut aussi une puissance de réseau bancaire. il disent que l’impact de l’électrification. avec les grands bailleurs de fonds que sont la Banque mondiale. pour lesquels vous savez que Sa Majesté a une vision et est très apprécié par nos pays frères. c’est une bataille citoyenne.1 % de taux d’électrification et donc à 99. Une justice. Jean-Claude Juncker. Expérience marocaine. rapportant cela à l’échelle de la planète. vous absolument besoin d’un engagement très fort de toute la communauté marocaine. Dans ce cadre-là. D’ailleurs. via des personnalités très brillantes. en que c’est la vraie préoccupation. La mission de l’Office Toutes les institutions qui croient en l’Afrique. savent faire. La pointe est de 22h à 6h du matin. ce sont les deux directeur général de l’Office National banques. les grosses réparations. énergie de proximité. il y a plein de sujets techniques aujourd’hui. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Le seul sujet est le panel que vous avez de gens extrêmement compétents sur les différents Nous sommes partis sur un indicateur d’ordonnancement et de hiérarchisation : le coût par points et politiquement. Sa Majesté le Roi Mohammed VI. vous êtes grande banque marocaine bien installée en Afrique. touristique. C’est un aspect que je trouve important couverture comme le Maroc. c’est cet accord mondial. pour le développement de notre continent. mais qui sont encore bloqués sur ces Attijariwafa bank. les produits blancs. où partout en Afrique. elles ont investi à Casablanca et dans d’autres villes. de la stabilité de la réglementation. afin d’apporter notre contribution. dans le Africa 50 est une initiative africaine qui essaie d’utiliser les ressources panafricaines pour sens où il y a une participation des collectivités. comme le leadership. Et si. s’engager sur ces questions d’électrification. Car le monde a besoin d’aller vite face à ces fait de rattraper le retard sur l’infrastructure comme premières étapes de l’action du problèmes qui deviennent immenses et très souvent. de la consommation d’énergie. on part des connexions partie de l’écosystème de Casa Finance City.

bien formée et demande à ses dirigeants de lui offrir (transferts de paiement à travers des plate-formes mobiles). Quand bien même Mais en réalité. Globeleq (Cameroun) Modérateur : M. la question suivante : quel est. les experts sont au Maroc. Donc. Le privé qui sont très actifs en Afrique. décision tous les matins en regardant le prix du baril. on est aux alentours de 4 cents par kWh. qui est le réponse. Merci de me donner l’opportunité d’intervenir ici. globale : il faut que le développement arrive. de la visibilité et aujourd’hui. des situations et cela relève des ingénieurs. qui doivent être amortis et on ne peut pas changer de de payer pour ce service. Dernier point. Vous Le dernier pilier est celui de la jeunesse africaine. c’est la rencontre entre l’offre et doivent assurer la cohésion sociale. bien malin celui qui peut prévoir le prix du baril dans plus importants producteurs d’énergie quelques mois voire quelques années. qui doit créer un cadre de travail le public et le privé ? Comment peut-on Modérateur : M. Aujourd’hui. je rejoins Monsieur Ali Fassi Fihri pour féliciter Attijariwafa bank d’investissement. Il n’y a plus de raison qu’elle ait besoin J’ai vu que vous avez créé. que (Maroc) Gaertringen ce soit au niveau des pays. c’est M-KOPA qui. La baisse de prix du pétrole change-t-elle les pays au niveau de la planète doivent avoir un mix énergétique la demande. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 88 89 . l’abonné. la gouvernance. c’est une question de leadership. Donc. Les pays basés sur les revenus du pétrole aujourd’hui sont dans privés qui demandent un rendement soit la variation du prix du pétrole. ils ont de la Les consommateurs d’électricité ont vraie ambition de sortir nos campagnes de l’obscurité ? Pour cela. 600 millions de Est-ce qu’il faut utiliser le mini-réseau ? Est-ce qu’il faut utiliser le hors-réseau ? Tout dépend dollars ont été investis chaque année dans des contextes. dans cette vision humaniste. pour rendre les populations capables lourds. Seuls les politiques ont la capacité d’allier les ressources du monde. tous la base de l’économie dit que le prix. sachant qu’aujourd’hui. au départ. Ahmed Nakkouch. on connaît la recette. en termes de financements donc de ressources concessionnelles. au-delà de l’électricité. depuis 2002. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges L’électrification est l’une des priorités les plus importantes et elle relève du domaine M. je dirais entre les consommateurs qui réclament des entre les différentes sources d’énergie ? L’avantage du renouvelable. Directeur Général. Globeleq. c’est que quand vous investissez. il y a la notion de subvention. êtes basé au Cameroun mais le Groupe une initiative privée. ce des prix au niveau de la production de Deuxième aspect important. tous les Africains doivent avoir des plans clairs. il faut des plans. il y a un conflit d’intérêt la donne au niveau de la compétition qui regroupe des énergies renouvelables et des énergies fossiles. d’avoir des performances extraordinaires en termes d’électrification pour les couches les plus de prendre l’avion pour aller au McDonald’s. celui de la mobilisation des ressources. il est très important de trouver le juste prix parce que En même temps. Et si le prix n’est pas le juste prix. l’objectif à l’horizon 2030 est de 52 % renouvelables si. On se retrouve avec trois entités. pour permettre aux gens d’accéder à l’électricité afin de couvrir leurs besoins. Directeur Général. même acceptable. C’est producteur d’électricité en Afrique. Ce sont les défavorisées. le renouvelable est de plus en plus compétitif. c’est également un producteur de pétrole qui pourrait justement Directeur Général de Globeleq. Globeleq (Cameroun) Modérateur : M. acceptable. besoin de prix bas. Ils doivent aussi garantir à leur population un niveau de prix Merci. M. Et l’une des solutions importantes et je m’excuse de ne parler que Monsieur Frédéric Mvondo. ce qui donnerait à peu près 40 % en énergie et 60 % en fossile. les gouvernements fossiles que les énergies renouvelables. des régions. Une des innovations intéressantes à travers l’Afrique. Frédéric Mvondo. vous êtes d’Afrique. Les Et soyons clairs. quelle que terme. Nareva Holding gérer ce partenariat ? Comment attirer (Maroc) pour les investisseurs qui soit stable. un niveau de prix d’électricité abordable. pour cette initiative et de nous avoir donné l’opportunité d’être présents C’est pour moi ce lien continu qui doit exister entre les deux. Christian Hiller Von M. pour les assurer d’avoir la rentabilité Gaertringen des capitaux privés tout en utilisant des requise. Comment peut-on gérer la volatilité du solaire que de l’éolien. les piliers Toujours selon la Banque mondiale. Les entités décentralisées ont un rôle à jouer. à votre avis. qui doit subventionner. Vous êtes présent dans la unanimes pour dire que ce que l’on appelle le juste prix du baril. des continents. nous avons sur ce panel les Tout d’abord. à mon avis. Frédéric Mvondo. le prix du baril resterait à ce niveau-là. ces Les solutions techniques sont le domaine des ingénieurs. un autre de l’exemple du Kenya car c’est le seul que je connais pour le moment. ce pays est le deuxième potentiel hydroélectrique sont en train d’arriver. dont dans ce panel. c’est- production grâce au charbon. capables de couvrir le coût de l’électricité. Est-ce qu’il y a une En ce qui concerne le renouvelable. bien au contraire. mais vous M. Aujourd’hui. donc Gaertringen consommateur d’avoir un prix juste. mais utilisant la micro-finance et le M-Pesa elle est exigeante. gouvernements doivent donc être capables de subventionner. sans aucune subvention. Et c’est pourquoi. Premièrement. l’un des rentables. le grand problème de l’électrification. qui a fixé un cap à 2035 pour l’émergence. à l’Afrique. vous couvrez aussi bien les énergies d’aujourd’hui n’est donc pas un prix soutenable. parce qu’aujourd’hui. quand on parle d’électrification rurale. je voudrais d’abord préciser le cadre. je pense qu’aujourd’hui. mais aussi de prix volonté. Christian Hiller Von à-dire un prix qui permet au producteur de continuer à investir et au utilisez aussi le vent et le solaire. Avant d’entrer dans le vif de votre question. c’est une vision : 5 000 MW pour le secteur électrique par les acteurs privés l’Afrique dans les 10 prochaines années. la réponse est ces conflits ? en capacité installée. Cette solution est en train est présent dans 27 pays en Afrique. à mon avis. Je ne pense pas que la baisse du prix du baril remette en cause faut que le pouvoir d’achat puisse augmenter pour que finalement. c’est un partenariat inéluctable : le public est le le partage de rôles le plus approprié entre régulateur. Ahmed Nakkouch. Le 30 dollars Il y a généralement une péréquation qui est requise des gouvernements. Nareva Holding Modérateur : M. Président Directeur Général. Pour mon pays. par exemple. Il y a d’abord celui du groupe. aussi bien au niveau fiables. les populations soient les ambitions de ce programme en énergies renouvelables dans tous les pays du monde. c’est le et le même montant par les acteurs publics. il faut avoir une vision sur le long terme. 14 000 MW. Chacun Gaertringen doit participer au coût du raccordement qui est un investissement extrêmement important. est en train de faire des progrès importants. La part public-privé. perdre son avantage comparatif si les cours continuaient à s’effondrer. la pénurie se crée. il C’est un bon équilibre. Le deuxième pilier. c’est que de plus en plus de solutions Cameroun. Est-ce qu’il faut utiliser le réseau ? qui vont diriger ma réponse. les communes. qui demandent du temps. c’est que ce sont des investissements pour pouvoir mettre en œuvre un développement. la logique l’énergie ? touchons un domaine où le pouvoir d’achat est relativement limité. parce que nous qui donne un prix très compétitif et pour les énergies fossiles. Pour cette question. le prix de l’énergie fossile est très volatile. mais aussi de formes de subvention possibles au niveau des raccordements et faire intervenir les communes. si je puis dire. mais il y a la nécessité de créer le cadre pour que ces investissements restent Directeur Général de Nareva. des mécanismes. vous le moins possible car généralement. par exemple. donc je voudrais vous poser trois piliers qui justifient notre motivation au quotidien. capitaux publics ? représentants de trois producteurs privés. Comment peut-on gérer Si on prend l’exemple du Maroc. c’est lui qui fixe les règles. Quand vous regardez les dernières adjudications. donc il faudra trouver voudrait que la variation du prix soit répercutée sur le consommateur. c’est 80 dollars. Président Directeur Général. décider d’un mix énergétique et l’assumer. à travers des systèmes de kits solaires. 20 dernières années. C’est une responsabilité globale. je pense qu’il y a trois niveaux de a aussi peut-être cette responsabilité morale de dire que nous devons apporter l’électricité Monsieur Ahmed Nakkouch. l’impossibilité de soutenir cette politique de subvention. ce n’est pas soutenable à long prix bas et les intérêts des investisseurs avez une visibilité sur le coût pour les 30 années à venir. la nécessité de plans de développement à long terme. la même vie qu’à New York. Christian Hiller Von politique. Christian Hiller Von chacune ayant son rôle : l’État. comme je vous l’ai dit.

tant de l’administration publique que de l’administration technique. Oui. l’éolien. il faut des instruments spécialisés. Monsieur Bruno 120 000 MW. Permettez-moi de revenir sur une phrase que vous avez exprimée. dans des conditions intermittentes mais extrêmement élevées. nous avons d’ores et déjà très grande habileté du Président de General Electric. il est possible de la satisfaire. est dramatique quand il s’effondre. éventuellement la radio ou le ventilateur. grid). il y a un premier accès qui est l’accès C’est tout ce phénomène qui est en cause. que ce soit le solaire. Il est vrai que l’énergie utilisée est beaucoup plus chère que partout ailleurs. envie. avec des partenaires africains. Les États-Unis Merci. impulsée par le Caucus noir du congrès et par la Américains ont lancé un vaste programme ENGIE AFRIQUE depuis le début de Aujourd’hui. Et c’est la conjonction des deux qui fait que Cela va nous amener à faire à la fois des solutions centralisées. En revanche. Le sujet n’est pas seulement le financement investisseurs et d’un autre côté. Donc les anciennes méthodologies telles que « je produis. énergétiques comme le kérosène. Si c’est l’énergie. Il y a toutes les compétences sur toute la chaîne. d’énergie. de La première. l’un des plus grands producteurs du Sud. En réalité. les choses et la demande solvable. donc en ordre de grandeur. Et sans que personne n’intervienne. sans priorité. Est-ce que or ici. dans un schéma de valeurs partagées. Seul un fonds qui a cette et qui sont parfois très pertinents. le vraie et tellement fausse… Parce que l’Afrique. sans hiérarchie. Il s’agit de l’ancienne société GDF 3 000 MW à la fois au Maroc (en partenariat avec Nareva) et en Afrique il y a une volonté. Quelles sont les particularités de cet d’électricité dans le monde. pilotés par les Africains… avec leurs choix. à Johannesburg. fait à la fois de solaire. que l’Afrique Nous avons aussi des raisons de croire que cette demande. le Président d’Attijariwafa bank dressait un tableau très pertinent avec un système qui s’appelle des « instruments ». des deux qui fait que ça va trois fois plus vite. ENGIE veut accélérer en Afrique. Télécommunications et énergie. elle renvoie à la très belle image du satellite. je transporte » sont géopolitiques et de paix que Jean-Louis Borloo citait. autour de votre nomination et Hier. oui. extrêmement pertinent qui permet de satisfaire la rentabilité normale attendue par les L’électrification est partout ou nulle part. ça ne veut pas dire que de l’argent. C’est possible parce que la Chine a décidé. ce n’est pas tout ou rien. Bruno Bensasson. à ma connaissance. de la compétence. la valeur pour les pays africains. en fonction de la diversité des villes comme Dakar. au Maroc. c’est Je pense qu’on est à un moment où tout est possible. mais la croissance de la solvable pour justifier une expansion aussi en Afrique. C’est éparse. avec l’encadrement de l’administration publique. car je rappelle que même dans des grandes des gros objets et aussi des solutions mini-grid. définisse sa stratégie. Voilà une première raison d’être confiant. une volonté. c’est l’organisation d’un plan massif car si vous faites un endroit et pas des prix et en même temps. sur de mauvaises solutions Je voudrais dire un mot sur les raisons du retard de l’Afrique. aux enjeux que l’Europe. les Bensasson. mais elle faisait face à un choc démographique l’offre. c’est presque pire. un slogan qui exprime une commencent à bouger en Afrique. c’est qu’aujourd’hui. le mini-grid. dans l’accord avec l’Afrique. il y a une vraie demande électrique. les Africains dépensent beaucoup. la recharge mobile. personne ne sait la stratégie Afrique du groupe. pour satisfaire l’ensemble des besoins. ce que l’on y fait. l’Europe met 6 milliards d’euros par an pour l’aide au développement montrent qu’il n’y a pas assez d’électricité. en résumé. pour satisfaire une demande. même quand on recourt au privé. avec une forte baisse du coût des qui fait que le nomadisme. on voit des modèles de gouvernance qui s’installent en Afrique. pour l’éclairage. c’est à peu près la puissance ont lancé Power Africa qui est. On n’a pas du tout besoin de plus dans le domaine de 1950 à aujourd’hui. d’un peu de diesel. ENGIE à travers le monde. en temps ou en argent. toujours le choix souverain des États. C’est la conjonction est une très bonne nouvelle pour l’Afrique qui dispose de beaucoup de ces ressources. c’est le moment parce que le yo-yo des fossiles. Mais nous voulons aller plus loin. Fondation Energies pour l’Afrique Modérateur : M. de stockage. Et puis. en Afrique. encore aujourd’hui. Mais ce que l’Afrique doit avoir et ce à quoi elle aspire tout à fait légitimement. Il est temps et je crois qu’on va y arriver dans les semaines qui viennent. il faut que tout ce qui est inutilisé dans les fonds J’en citerai trois : européens (FED et autres instruments) soit affecté dans un fonds de soutien à l’énergie La première. Il faut des grands professionnels. La deuxième raison. donc c’est susceptible d’être un véritable frein. la biomasse. changement de l’aide. évidement beaucoup plus chères dans un système moins dense. a toujours couru de l’énergie. ce sont de la mise en place d’un fonds spécifique avec 10 % de financements exceptionnels sous bien d’autres choses. Monsieur Fassi Fihri le disait. Monsieur le modérateur. apporter à l’électrification de l’Afrique ? SUEZ. verticaux. Christian Hiller Von M. c’est à la fois un très grand et un très beau projet industriel. Christian Hiller Von Gaertringen Merci beaucoup et merci aux organisateurs de nous avoir invités à (France) Gaertringen Merci pour cet éclairage : il y a la demande cette formidable conférence. « ENGIE de la macroéconomie. se réveille enfin en Afrique ». à notre très modeste mesure. D’abord. La troisième raison d’espérer. à l’extrémité inverse. fragmenté. qui est de 160 000 MW. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 90 91 . nous arrivons à des risques de chaos urbain. c’est l’une des raisons pour lesquelles ENGIE a envie d’investir de la bonne conscience mais aujourd’hui. Mais peu importe. C’est possible parce qu’il doit y avoir un d’urgence. Directeur Général ENGIE AFRIQUE M. La faiblesse de l’administration publique n’est pas la faiblesse sont des besoins qui sont fondamentaux et sur lesquels on voit que. au fond. Qu’est-ce que l’Europe peut l’année. vous êtes Directeur Général électrique installée en Afrique. des objectifs clairs. dont personne ne peut prédire l’évolution. c’est qu’à travers l’Afrique. et sociale des pays. l’off-grid et entre les deux. l’accès à l’eau potable a perdu 3 points et tourne aujourd’hui à 21 %. de la traçabilité. c’est l’absence d’espoir entre la campagne et la ville seulement énergétique mais aussi technologique. avec en Afrique. Nous aurons une coexistence de solutions connectées au réseau (les forme de subventions. Monsieur Borloo. On est tous responsables. il y a une demande. qui est à la fois tellement Pour ENGIE. Les chiffres vous voyez une demande suffisamment Théoriquement. La presse L’Europe doit complètement changer son modèle d’aide au développement : apport ? avait titré. la géothermie. Fonds de soutien. Ce sont les mêmes ordres de grandeur. Jean-Louis Borloo. Effectivement. c’est qu’on connaît aujourd’hui une formidable révolution non c’est presque l’inverse. géographies et de la diversité des attentes. Ce n’est pas la démographie africaine qui est plus importante en ville qu’à la campagne. La deuxième raison. à l’émergence économique quasiment incontrôlable par l’encadrement public. On se plaint beaucoup du manque de demande. connectées au réseau. ce qui rapide que tous les exodes ruraux et urbains connus sur la planète. l’économie. C’est possible parce que les Américains le veulent également. ils ont mis en place un système de télécommunications dans lequel chacun dépense. nous avons un système régulatoire puissance pourra faire la plate-forme qui permettra l’accès aux financements. off-grid. c’est qu’il faut bien comprendre que le choc démographique multiplié par 5 l’ordre de 10 dollars par mois et par client. Elle concourt et c’est singulièrement vrai pour l’électricité. par rapport à la question de la solvabilité. que l’immigration vers les points de lumière est trois fois plus énergies renouvelables. Cela a été de l’aide au développement que je qualifierais de l’époque Donc oui. seule la moitié est utilisée faute de projets vus par les instruments puissance électrique installée en Afrique ne suit pas la croissance de pointue en Afrique ? et dans la moitié qui est utilisée. un rôle de solidarité. Ici. 7 % seulement sont affectés à l’eau et l’électricité. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Modérateur : M. ce après la démographie. est 15 fois moins dense plaisir de contribuer à la prospérité et également. d’être payé par le consommateur avec à la fois une vérité des projets. d’aménagement du territoire qui reste un autre. Président. la demande crée intellectuelle des dirigeants d’Afrique. Car l’accès à l’énergie.

Jamais il y a des projets où ne pas les faire serait un drame l’énergie électrique renouvelable. nous avons beaucoup investi. mais quand on voit l’expérience au Maroc et ce qu’il se passe dans Bien sûr. Donc les interconnexions sont le cœur d’un système électrique. c’est 12 à 15 points de croissance par an pendant des terminaux allégés pour exporter le gaz naturel qui vient d’être découvert au Sud de 30 ans. la croissance. Nous avons des Voilà. au Mali. Cela coûte La stabilité. qui elle même travaille pour se relier au Sénégal. parfois moins fort. 50 ou 100 millions mais des centaines gaz naturel est quelque chose de fondamental. elle est de 10h à 16h. c’est la Mauritanie. Ahmed Nakkouch. au Maroc. encourageons au Maroc les entreprises marocaines à investir dans la production de ces pays-là. accord avec Power Africa aux est le meilleur moyen de jouer sur les intermittences des énergies renouvelables. en Afrique Centrale et en Afrique du Nord. Notre grande chance aujourd’hui. Dans un village électrifié. on s’est rendus compte que le pétrole pour les lampes. Car le chemin de demain. Autrement dit. Merci beaucoup. Nous C’est une question extrêmement importante et c’est pour moi l’occasion sommes prêts à acheter de l’énergie électrique produite par des énergies renouvelables en Mis à part le manque de capacités. il y a aussi le problème sociétés soeurs opérateurs d’énergie et le gouvernement. qu’en sera-t-il dans 3 ans ? Un certain nombre il reste une possibilité de participation de l’usager de 40 DH. depuis la Côte notre conviction que l’Afrique ne peut pas faire le bénéfice de développer un réseau d’Ivoire jusqu’au Cameroun. Président Directeur Général. c’est que ça bouge beaucoup en Afrique de Si vous permettez. relisez les études de l’Université de Lafayette. on est dans un les grands projets d’interconnexion. avec domaines. Ajoutez à cela le gaz naturel. c’est une personne. en Guinée. sur quel rôle pour l’Europe et où en est le Power Africa. extrêmement A l’inverse. Il se passe également beaucoup de choses en Afrique Centrale. Christian Hiller Von M. Quel est votre souhait aux opérateurs privés ici présents ? Je reviens à la question que vous avez posée à Monsieur Borloo. elle a besoin de forces motrices. quand la pression populaire y avoir dans le Sud du Maroc. Pour la première. Monsieur le Président.. je pense que c’est maintenant (cette année et l’année prochaine) que se joue ce à ces interconnexions. c’est grande question est de savoir si c’est la démocratie qui apporte la lumière ou si c’est parce qu’on utilise des moyens de production chers pour répondre à ces demandes nouvelles. la paix. C’est un enjeu de sécurité. il y aura un jour ou l’autre l’extinction ». quand les rendez-vous sont passés. un poulet par mois ». Power Africa ne pourra intervenir et faire ce qu’ils font en Afrique de l’Est que lorsque nous serons mieux organisés. les bouillons que l’on prend de temps en temps. du monde sont sortis d’ici. je vais d’abord répondre à la question du réseau. C’est donc un et médiatique est passée. ce sont les énergies renouvelables de l’Afrique. s’électrifier. entreprise privée. jusqu’en Europe. La chance de l’Afrique. de décentralisation. de rappeler ce que nous sommes en train d’entreprendre avec les Mauritanie. Ce n’est pas incompatible. sans anecdote : quand on a lancé l’électrification rurale. de la et gérer les intermittences. C’est pour cela. il s’agit d’exporter de 1 000 milliards d’euros. qui sont un peu facilement vendeurs de leurs propres modèles. c’est de dire que l’Europe doit aussi jouer un les Ministres aient été là hier et que des anciens ministres aussi influents soient présents rôle dans le renforcement des interconnexions. Notre programme au Maroc est connu. de millions de gens qui iront vers les endroits d’avenir et c’est un phénomène majeur. Il y a donc un pool dans ces régions qui fonctionne. démocratie. en Mauritanie. mais je suis sûr que la deuxième partie de la proposition est évidemment certaine. or la stratégie de Sa Majesté et les recommandations lancées par Madame Ben Khadra en 2009 ont mis les énergies renouvelables à une place importante dans le mix énergétique. au Nord du Sénégal. parce qu’il y a des réseaux d’échange d’énergie importants et beaucoup de choses (Maroc) Gaertringen se font dans les investissements en production. Et pour s’éclairer. d’où de l’Ouest. Monsieur Nakkouch. la D’ailleurs. au Sénégal. Et c’est pour cela que je suis heureux que Mais le rôle que nous pouvons jouer. l’Ouest. de production. il est difficile d’imaginer une Afrique se développer. les choses sont différentes avec sont en grande fragilité et si on repasse à 130. la batterie à recharger et les bougies revenaient à environ 100 DH de LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 92 93 . des autoroutes que nous sommes en train que l’on doit partager. ONEE (Maroc) marocaines ont la capacité d’accompagner et de prendre une part des risques financiers Gaertringen de ces projets. dans tout le Golfe de Guinée. Mauritanie. La paix et la guerre sont les enfants de la géographie. l’amélioration des conditions de vie. Imaginez lorsque tout le monde sera interconnecté. aujourd’hui. Nos banques Modérateur : M. je pense qu’il y a trois convictions secteur public pour améliorer la qualité interconnexions avec l’Europe en 400 kilovolt. Permettez-moi de raconter une les pays développés. donc l’introduction du de demain. C’est une pointe de pays développé. Il faut la grande alliance entre ceux qui savent produire. l’ONEE. l’hydraulique. les petits agendas du quotidien reprennent le dessus et on peut deuxième argument : exporter le gaz sous forme d’électricité. partant de l’Afrique du Sud. etc. Nous disons que nous voulons prendre notre part du risque aussi. transporter. L’Europe a faim d’énergies vertes et nous avons des espaces extraordinaires qui vont s’ouvrir grâce Donc oui. Le solaire. Nareva Holding Modérateur : M. depuis l’Afrique de l’Ouest. accord avec la péninsule arabique qui est sur le grand chemin de l’immigration Avec l’éolien. partout. C’est et les faire juste en s’organisant un peu est une avancée aussi belle dans tous les d’ailleurs le rôle que peut jouer l’Europe . nous autres opérateurs. d’équilibre du directoire. que votre séance de Casablanca est extrêmement importante. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Un pays proche d’ici est train d’utiliser 30 milliards de réserve par an pour soutenir son dépenses. etc. en disant « de toute façon. les fameux 10 dollars qui ont fait le tour avoir une vraie infrastructure et un vrai réseau de transport et de distribution. Ali Fassi Fihri. elle doit attirer vers elle l’Afrique de l’Ouest. La gouvernance est dépassée. Accord dans la nouvelle alliance avec l’Europe. On a appelé ces 40 DH d’autres pays comme le Cameroun. 1 point. je rejoins mon ami Ali Fassi des réseaux ? Que peut-on faire ? de renforcer avec nos voisins en Tunisie et en Algérie. tous. un denses et aussi une ressource en matière de gaz naturel. Donc modèle social. Christian Hiller Von l’Afrique. Parce que sinon. qui ont une partie de leurs recettes là-dessus. qui politique. « un œuf par jour. Donc au lieu de faire partout continent équipé à 100 % ou à 90 %. de la qualité des réseaux. démographie et des prévisions. vers les pays de l’Est de M. du Cercle des économistes. États-Unis. excessivement cher de répondre à cette demande longue. l’éolien. la facture moyenne est d’environ 60 DH. exporter de l’énergie verte arriver à des catastrophes. ce n’est pas 30. le travail d’électrification doit se faire en urgence. Et si ça passe à 20 milliards. quelle est la division du travail entre le secteur privé et le Du point de vue du transport. une voix et l’électricité pour tous ». Il faut créer la dynamique de sécurisation des systèmes Monsieur Fassi Fihri. le vent est parfois très fort. On s’est demandé quel était le coût de la non-électrification. c’est qu’elle a des énergies renouvelables. Les interconnexions permettent les échanges et grâce à l’électrification rurale. Ce dernier est en train de réussir. Directeur Général. électrique national. on se retrouve ! Personnellement. c’est très bien les solutions de smart grid. dans le cadre du pool Afrique pas uniquement pour s’éclairer. Vous savez et je le dis aux Européens. Suite à une étude dans les villages. notre pointe n’est plus le soir. au Sénégal. le Gabon. Nous. la lumière qui apporte la démocratie. des stratégies très claires par rapport Je pense que c’est un grand homme d’État africain qui a dit : « La en tant que Directeur Général d’une à la dynamique de croissance espérée avec les programmes entrepris. monde fini. Aujourd’hui. de santé. l’interconnexion en 400 kilovolt. un accord stratégique et les énergies renouvelables de manière importante. Et quand on voit l’impact de 3 % sur la croissance européenne. Le Maroc a son plan gaz. c’est tout le système de consommation qui ne sera pas tenable. aujourd’hui. Nous travaillons pour nous relier à la Fihri pour dire que l’Afrique a besoin d’électricité pour se développer. Imaginez les capacités de production solaire et éolienne qu’il peut virage. C’est un enjeu de démocratie. on va sur gérer le nouveau système décentralisé et innovant de stockage.

Directeur Général. Attirer les meilleurs développeurs. dans le cadre de partenariats public-privé. c’est une condition l’un des grands principes si on veut assurer des solutions à long terme Gaertringen pour assurer la croissance en Afrique. Frédéric Mvondo. Même nourrir l’Afrique vient monde se tourne vers l’Afrique et il est nécessaire et urgent que nous participions en deuxième position. Un réseau national de transport est un préalable à l’électrification efficace et utile pour le développement de l’Afrique. C’est-à-dire qu’aujourd’hui. on pourra nourrir. bien structurés. est-ce que nous ne centrales à gaz extrêmement grosses (430 MW en Côte d’Ivoire. l’expérience marocaine est bien placée pour parler suffisante. Monsieur Alassane BA ? gens qui savent exécuter. Nous faisons des grand producteur. car en le cas. agriculture. Notre groupe intervient dans tous les domaines. à un vote pour l’électricité. Modérateur : M. des débouchés pour les stratégies. on voit en Afrique qu’on fait l’électricité en zone rurale. avec une volonté politique. Globeleq (Cameroun) Modérateur : M. le savoir-faire. mais quand on arrive à l’exécution. si on demandait par referendum à toutes toutes les initiatives qui permettent que des ressources supplémentaires. Imaginez construire des écoles. le grand problème n’est pas la production. on définit parfois subventionner l’extension des réseaux vers les campagnes. quand on parle d’impact. pour son expérience. à partir du moment où le privé peut remplir cette mission. un est votre avis. Il est nécessaire que nos villes on peut s’imaginer aussi que l’électricité beaucoup. mais pour le problème d’électricité en Afrique. intégrer l’Afrique et ce à ce concert de nations avec fierté. À la porte de l’Afrique cognent des investisseurs tous les jours. C’est ce couplage qui me paraît important. appelé Monsieur le Ministre Borloo. on rencontre des développement global de nos pays est donc nécessaire pour pouvoir de vie et de travail des populations rurales. le développement de réseaux nationaux ne peut relever que du public. Le disposent de capacités suffisantes pour générer la valeur requise. Ce qui Tout le monde l’a compris et c’est pourquoi aujourd’hui. c’est l’audience qu’il crée. mais le soir. Imaginez le problème agricole. Nous ne devons pas dire que nous allons y arriver seuls. L’électricité. structurer les projets est une À mon avis. les d’argent quand on parle d’électrification de l’Afrique. on parle beaucoup. Très souvent. c’est l’exécution. s’inscrit totalement dans cette logique. car si on électrifie. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 94 95 . Le fonds de soutien dont parle Monsieur Borloo serait le bienvenu. pour le monde rural… Quel problèmes. C’est loin d’être élèves n’ont pas de moyens de faire leurs devoirs. je suis persuadé qu’on arriverait. l’Afrique est un continent installations de production d’électricité de miracles parce que quand on a un taux d’électrification de l’ordre de 30 % et qu’on 216 MW au Cameroun). ce sont des centrales thermiques que nous voulons coupler avec des centrales solaires. une solution au monde rural. Il faut savoir qu’aujourd’hui. Il faut de bons projets. Directeur Général. Globeleq. le gain en termes de croissance où. à mon avis. Je pense qu’on en parle De façon générale. ressources humaines. savoir-faire existe et l’électricité permettra définitivement que notre contribution à cette croissance soit plus grande. Notre groupe. peut trouver. c’est un mix de tout. une solidarité citoyenne et la mobilisation de financements appropriés. on parle de manque destin incertain dans les villes ? peut en assurer une pleine exploitation. je suis persuadé que tous les pays africains peuvent s’électrifier correctement. c’est ce qu’on appelle les pertes Au commencement.6 voire 10 %. Par contre. la production d’électricité et c’est ce que nous faisons en tant que privé. Si l’Europe et les États-Unis veulent aider l’Afrique à s’électrifier. Nous devons accepter en matière de développement de l’Afrique. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges Ma troisième conviction. tout le stratégiques tournent autour de l’électrification de l’Afrique. aujourd’hui. des artisans. le consensus est fait. Il faut qu’on avance. il s’agit de trouver des solutions pour limiter le coût de gens puissent vivre à la campagne et ne de l’électrification rurale et de son impact. Fonds Africa 50 Gaertringen Je voudrais d’abord parler des power pool. on ne Je voudrais quand même dire que trop souvent. soient pas obligés de se lancer dans un d’énormes programmes de santé. une est-ce que l’industrie privée peut apporter et de productivité… c’est inimaginable. Nous avons beaucoup. Alassane Ba. de plus en plus. mais les pays africains doivent d’abord compter sur eux-mêmes pour l’électrification. ils doivent mobiliser des fonds pour financer le réseau électrique. parce que la zone est reculée. pour que les responsabilité sociale. le projet. parce que la production grandit en Afrique et le sont les priorités de la BAD qui sont toutes articulées. Le message : il faut améliorer les conditions créer des emplois. qui requièrent des post-récoltes. Christian Hiller Von M. C’est pourquoi il est fondamental qu’on puisse être des attirer nos campagnes vers ce développement. Au-delà d’apporter aux grandes villes l’énergie Et je pense qu’il ne faut pas aller loin. par ses initiatives. l’argent requis pour le développement se dirigent de plus en plus vers l’Afrique. Vous représentez un grand groupe. où l’on peut perdre jusqu’à 50 % de la production. vous avez entendu le est un créateur de croissance : ça va problème. En Afrique. c’est que l’expérience marocaine est duplicable en Afrique. c’est fondamental et c’est M. soigner. pour Monsieur Mvondo. Christian Hiller Von Merci. avec une écrasante majorité. on a fait des progrès mais il faudra accélérer la cadence. sommes pas en mesure de créer des Maintenant. imaginez si l’on arrivait chaque année à grandes centrales et de grands réseaux. les populations africaines quelle est la priorité n°1. des financements commerciaux à partir du moment où les projets sont bien faits. Aujourd’hui. ou sortir de l’obscurité 5 % des 600 millions d’Africains. S’il n’y avait qu’un seul objectif à retenir nécessité. C’est un projet. Mais un dispensaire où il n’y a pas d’électricité. Nous avons des centrales plus petites en solaire en Afrique du Sud et nous travaillons actuellement sur des cas à la campagne et nous avons besoin de fait des taux de croissance de 5. les priorités est important aussi.

10 millions d’Africains en plus tous les ans qui n’ont pas d’accès de révolution mais une baisse des coûts importante. dans le domaine du photovoltaïque. C’est la question de la ressource en eau. Je pense que tout a été dit. je suis autant favorable à une entité publique qu’à une entité privée. Ali Fassi Fihri. il y a un objectif. Par exemple. Président. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 96 97 . ce sont les emplois indirects qu’elle permet de créer dans l’industrie. il faut le reconnaître. mais s’il n’y a pas 150 millions de fonds propres mis par la Guinée sur des indemnités production agricole. sur l’optimisation du solaire. Ensuite. on dit que le prix des énergies renouvelables est stable L’Afrique ne fera pas de progrès sans une administration publique compétente. Directeur Général. sur le fait qu’un plan massif changements climatiques mais on ne peut pas affirmer le contraire non plus. d’aller vers des évolutions. surtout à très long terme. Mais le problème. Pour les deux nouvelles tranches en développement. qui dans le temps. mais si on veut les emmener sur des programmes massifs d’électrification. ni en France. Le risque est pour n’est pas solvable ? Personne ne se risquera à faire des investissements. Troisièmement. M. d’un site sont suffisamment fiables sur une durée de 20 à 30 ans. #FIAD2016QR Des entreprises comme Tesla Motors révolutionnent la production d’électricité c’est vrai. Déroulé du panel et échanges Déroulé du panel et échanges #FIAD2016QR Monsieur Nakkouch. Pourquoi cet argent n’est-il pas investit en Afrique ? Le problème que nous avons. C’est un vrai combat où la on pas mobiliser de l’argent ? Que faire pour que cela serve à l’électrification de l’Afrique ? force publique est nécessaire. il y a des gens formés. il faut des élites et donc les moyens de opérateur qui stocke pour 3 heures. ni aux États-Unis en 1930 où il y a eu une caisse fédérale de subvention l’énergie. Jean-Louis Borloo. qui est un exemple pertinent. En Afrique. C’est bien par la surrentabilité de Paris qu’on a électrifié l’Auvergne. préciser que souvent. qui pose le plus de problèmes. Directeur Général. sans vouloir excuser les sociétés nationales d’électricité. rentable apparemment d’électrifier l’Auvergne. c’est qu’un plan massif d’électrification ne se fait que sur de la un développement de l’emploi direct. Alassane Ba. l’agriculture marginale pour rendre soutenables les projets. tous les projets Ce n’est pas une question idéologique. au Ghana. qui a eu des évolutions sur le tracking. an pour attirer les talents. sur le suivi. ni en Russie. populations sont parfois incapables de payer le tarif proposé. Il y a donc énormément d’innovations et on en profite pour faire des bonds technologiques. une capacité sans égal dans le monde pour une centrale. cela relève du M. le solaire et la géothermie ont peu public. un prix public ou privé. Pour notre part. il y a le La biomasse est aussi une énergie renouvelable qu’on peut produire sans affecter la projet. Même chose On ne discute pas de financement d’un projet facile. Il y a au moins 3 trillions de dollars placés à des taux d’intérêt négatifs. il faut développer des capacités et des compétences. M. dans 3 mois. Cette première centrale est en exploitation et nous le monde. c’est la bancabilité de M. c’est qu’il faut qu’on travaille beaucoup et d’abord sur la question de la gouvernance du secteur : avoir des cadres d’investissement qui permettent d’acquérir de l’argent. Président Directeur Général. je ne vois pas de discrimination. de plus en plus. capable de contracté sur au moins 20 ans. que l’on la qualité des cristaux. Nous avons la chance d’avoir un une ambition affichée. Directeur Général. il faut que ce soit traçable. Je voulais juste. En revanche. le développement de l’énergie peut permettre Il y a une idée fausse. Dans le domaine de l’hydraulique. il est stable pour le client. les études faites pour déterminer le potentiel renouvelable notre responsabilité. même s’il faut être toujours prudent en la matière. à l’énergie : la course est perdue. mais quel est l’impact du changement climatique sur la production ? est le premier agent du développement. On ne peut pas dire que les opérateurs sont sous-capitalisés. d’électrification nécessite des besoins exceptionnels. liquidités mondiales à rembourser mais aussi les fonds propres de solidarité internationale. ce n’est pas un problème d’argent. surtout quand il s’agit de biomasse. Cela ne s’est fait comme ça nulle pour exploiter les centrales. En tant qu’Africain. pas nécessairement récupérées sur les minerais au Brésil… Et SWAPITI. qu’ils soient publics ou privés. Fonds Africa 50 Une fois de plus. il y a beaucoup de réponses techniques. sur est-ce qu’on lance mondialement ce projet avec. on passe à 8 heures. je suis un peu embarrassé parce que j’ai l’impression que l’on fait pour l’hydroélectricité. dans une partie des pays M. On ne peut pas dire qu’il y a 35 % de perte sur les réseaux. Bruno Bensasson. le planificateur. c’est la gouvernance. de raisons d’être affectés par le changement climatique. La centrale de Ouarzazate. quand on prend l’exemple des pays d’Afrique du Nord et même l’Afrique du Sud qui est la 6e compagnie d’électricité au monde. Elle est le régulateur. nous avons avec nos clients. quand on est Africain. un chef. Les #FIAD2016QR Il y a 7 000 milliards de dollars placés à taux négatif actuellement. on ne peut pas affirmer que les sujets sont directement liés aux une espèce d’introspection coupable. de bonne ou mauvaise privatisation. Deuxièmement. il y a les nouvelles technologies en matière de refroidissement (à Ouarzazate. mais il peut y avoir des fluctuations dues aux changements climatiques en effet. Directeur Général ENGIE AFRIQUE public. Très franchement. d’opérateur que nous faisons. Globeleq (Cameroun) d’utiliser l’eau du barrage). du risque. nous avons choisi de ne pas être conservateurs. Frédéric Mvondo. des Africains brillantissimes dans a prévu un espace de stockage solaire. C’est aussi de l’investisseur. Mais la vraie richesse de part au monde. l’essentiel est d’avoir une entité compétente. a pas 400 millions de dollars de fonds propres qui sont la subvention. le modulateur. quasiment aucun opérateur en Afrique n’a les fonds propres nécessaires à domestique. Nareva Holding (Maroc) nos opérateurs historiques. bien capitalisée. Je suis d’accord qu’au début. de grâce. il y a des exigences de transparence et de conduire de manière juste les activités. Ahmed Nakkouch. C’est d’ailleurs. Si on mène une telle bataille. ce n’est pas lancé s’il n’y la moins chère aujourd’hui. Si on veut de la capacity building. KW/petite naissance. il serait dommage M. Si tout le monde gère mal. Aujourd’hui. pas perd. parmi les énergies renouvelables. Mais qui achète ? L’opérateur historique. il faut donne aujourd’hui une grosse capacité sur le réseau. Aujourd’hui. on ne passe pas par des solutions classiques. rentabilité de l’equity ou du remboursement d’emprunt. ONEE (Maroc) On ne peut pas dire qu’il y en a pour 5 milliards d’investissements en grosses réparations et se sentir gêné de dire qu’on a besoin d’un coup de main massif de 4 ou 5 milliards par Dans l’optique de la vision royale sur le développement des énergies renouvelables. Pour revenir sur une question précédente. un domaine extrêmement important. parce qu’il y a besoin de gens pour développer. conduire ces activités. il y a de vrais enjeux autour de l’hydroélectricité et de la biomasse qui sont deux énergies renouvelables susceptibles d’être affectées. pour moi. il y a des possibilités de PPP mais tout est basé sur les protocoles d’achat. Fondation Energies pour l’Afrique (France) d’Afrique. Ce n’était pas et les services. c’est peut-être qu’il y a un problème de solvabilité et de rentabilité. Et s’il Quand je dis que le prix est stable. mais une des plus intensives en emplois. pour une guerre comme celle-là. on peut estimer que l’éolien. Ne pourrait. comment ces innovations seront-elles intégrées à l’électrification de l’Afrique ? son fonctionnement. elles sont dans un combat perdu d’avance : le tarif. en prenant même des risques technologiques. Si c’est Sur le plan technique. les moyens appropriés et les équipes qui vont avec.

. capable de générer pour l’électrification rurale et l’éclairage et un réseau pourvoyeur de force motrice indispensable au développement industriel. producteurs privés à consommateurs industriels directs) pour une sécurité énergétique optimale. concessions BOT/ • Nécessité de coordination de ces stratégies via : IPP. une coordination efficace à chaque maillon de la production. . différents types de développement contractuel (autoproduction. SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 98 99 .Pilotage et optimisation de la diversification du mix de international (offre. notamment en termes . notamment de financement par de grands acteurs • Centralisation par un réseau plus élaboré et technologiquement plus puissant. .Cadre stratégique et institutionnel régional cohérent . le renforcement et interconnectivité des réseaux électriques.Opportunité pour le Maroc . réponse à des problématiques de besoins locaux.Défi de dimensionnement et d’entretien de l’énergie électrique d’énergies renouvelables. changements structurels. co-localisation) à l’instar de ce qui • Décentralisation du réseau d’électrification par une multitude d’unités locales a déjà été fait en 2014 à Ouagadougou. .) en vue d’une réponse commune dans un marché global : production électrique nationale .la convergence réglementaire .la possibilité de coexistence et de synergies entre différents hubs en Afriques. et des investisseurs.0 ». . un Business Plan bien évalué.Tarification • Encouragement de l’émergence de filières industrielles locales spécialisées dans les équipements électriques et développement des échanges Sud-Sud en matière • Concilier les contraintes de tarification de l’électricité distribuée au consommateur de commerce. . Libreville et Brazzaville… micro-hydrauliques ou d’unités photovoltaïques raccordées à un réseau pour sécuriser la production. deux conceptions et stratégies peuvent s’opposer ou se conjuguer • Faire levier sur ses compétences acquises grâce au programme d’électrification rurale (100 000 personnes employées dans le secteur) pour développer ses activités à l’étranger (co-développement.Financement des projets de production électrique • Nécessité économique et défi stratégique majeur pour les gouvernements • Améliorer la bancabilité et la sécurité juridique à l’égard des bailleurs de fonds africains : l’augmentation des capacités de productivité électrique. de transferts de technologie et de co-développement. avec les coûts réels et les impératifs d’équilibre financier des opérateurs nationaux.la mise en place de synergies régionales . agricole et social. etc. final. • Chaque maillon de la chaîne de valeur doit être viable. géopolitiques et économiques tels que les États-Unis et l’Union européenne. l’élargissement. ainsi que l’exploitation des énergies renouvelables. • Inscription des stratégies nationales individuelles dans le cadre global du marché . SYNTHÈSE DES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS .Prochaine étape • Ambitionner de passer à l’étape « Energie version 2. besoins. avoir un schéma directeur intégré. • Profiter de l’occasion de la COP22 pour faciliter l’avènement de solutions globales pour l’électrification de l’Afrique.En termes de réseau.mutualisation et intégration des différents réseaux d’un pays ou d’une région : • Entre les différentes sources d’énergie thermiques/renouvelables et entre les gestion de la problématique d’intégration régionale. coproduction.

MARCHÉ M AR CH É DE L’I NV EST I SS E M E N T DE L’INVESTISSEMENT Côte d’Ivoire Gabon Tunisie Togo Sénégal Kenya République du Congo LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 100 101 .

Les 7 pays ont eu l’opportunité d’animer une présentation devant un parterre de participants institutionnels et privés. Les animateurs ont mis à la disposition des participants toute la réflexion et le débat sur les thématiques liées à son développement. permettant de cibler les secteurs d’activités et les domaines de • Principe d’alternance avec les éditions précédentes (Togo. à la réglementation et au dispositif d’incitation propre à chaque pays. à susciter la Investissements. 7 pays africains ont été mis à l’honneur pour l’édition 2016 du FIAD : Présentations pays : • Côte d’Ivoire Les présentations pays se sont déroulées dans une salle de conférence dédiée • Tunisie d’une capacité de 100 places assises. ont été assurées par des Ministres. Monsieur Mathieu Mboumba Nziengui. Gabon) compétences recherchés en priorité. institutionnels et représentants des •L  ocomotive économique de nos pays de présence (Côte d’Ivoire. Certaines rencontres ont abouti à des promesses de coopération et des visites de projets réalisés (partage d’expertise). Les • République du Congo présentations. mettant en • Sénégal avant leur plan de développement national et leurs grands projets structurants. à répertorier représentants des pays à l’honneur. • Kenya Rencontres B to G (Business to Government) : Ces pays ont été choisis sur la base des critères suivants : 56 rendez-vous B to G ont été réalisés (dont 13 par Maroc Export) entre une sélection de grands opérateurs privés. Monsieur Salaheddine Mezouar 2012 et 2015. Je vous affluence des participants et une inauguration officielle par le Ministre Marocain rappelle qu’après le franc succès des trois premières éditions tenues en 2010. Participer en œuvre du programme Graine. à offrir plus de visibilité aux opérateurs africains. chers invités. le Forum International Afrique Développement s’inscrit dans une et le Ministre d‘État de l’Agriculture et de l’Entreprenariat Agricole chargé de la mise démarche de promotion des investissements et du commerce Sud-Sud. animé et habillé par les visent. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 102 103 . des Affaires Etrangères et de la Coopération. délégations gouvernementales et officielles des pays à l’honneur. Les rendez-vous ont été organisés dans des suites réservées et aménagées à cet effet. Les 3 temps forts du Marché de l’Investissement : Stands pays : Modérateur Les stands ont eu lieu dans un espace couvert qui a été caractérisé par une forte Mesdames et Messieurs. des organismes • Gabon de promotion des investissements et des porteurs de projets structurants et ont • Togo été animées par un journaliste économique professionnel. Les rencontres Congo) ont été préprogrammées en fonction des manifestations d’intérêt exprimées par chaque délégation. selon les besoins et projets structurants du • Introduction pour la première fois d’un pays anglophone à l’honneur (Kenya) pays. en premier lieu les Agences de Promotion des les projets d’investissement les plus importants sur le continent. de 45 à 60 min. Sénégal. bienvenue à cette cérémonie. c’est aussi s’inscrire dans les orientations royales qui stand a été personnalisé aux couleurs du drapeau du pays. Chaque à l’essor de notre continent. documentation et les informations relatives aux opportunités d’investissement. entre autres.

6% 45 % 1 545 PIB par habitant 2014 25 % $/hab été délivrés en Côte d’Ivoire. Le secteur industriel le Commerce Exportations (en % du pib) 43. de Côte d’Ivoire (BICICI) Taux d’inflation 0.6 % Primaire • Banque Nationale d’Investissement Le secteur secondaire.03 millions de $ Secondaire activités industrielles ainsi que le bâtiment et travaux publics (BTP). la location (1) Indice de Développement Humain (2) Produit Intérieur Brut et les services aux entreprises demeurent les composantes essentielles (3) Investissements Direct Étrangers 8. les aspects positifs de la réforme du secteur café-cacao seront étendus aux filières anacarde et coton.90% L’INVESTISSEMENT 2013 2014 2015e 2016p CÔTE D’IVOIRE FICHE pays Présentation du pays Structure du PIB Inflation MALI Capitale économique Abidjan BURKINA Inflation en % FASO Superficie 322 460 km² 45 % 25 % 2.7 % par rapport à 2013 selon • United Bank for Africa (UBA) la Direction de la conjoncture et de la prévision économiques (DCPE) • Versus Bank S. Croissance du ministère ivoirien de l’Économie. Il a généré2016p un chiffre d’affaires • Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie Taux de croissance économique (pib) 8. Grâce Banques en 2014 au démarrage de deux nouvelles exploitations minières (à Agbaou et Ity). De même. manganèse et pétrole) sont en expansion.1 %.91 % CÔTE D’IVOIRE 30 % Tertiaire Source : Banque Mondiale Densité de la population 72. en lien avec 8. Source : Banque mondiale ainsi que des investissements visant une meilleure productivité. • BIAO électricité.1% Korhogo Projection 2050 35. le • Guaranty Trust Bank Cote d’Ivoire (GTBANK-CI) soutien au développement des PME et le maintien de la dynamique des • Orabank Croissance du PIB demandes privée et publique devrait soutenir la croissance du secteur.5% En janvier 2015. • Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire Le secteur minier emploie 62014 640 personnes. La croissance du secteur secondaire en 2015 devrait s’appuyer • CITIBANK CI sur le bon niveau d’activité dans le BTP. Monnaie FCFA XOF la production d’or a atteint 18 tonnes en 2014. gaz et eau). dans • Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et un contexte de reconstruction des infrastructures. caoutchouc et plastiques. LE MARCHÉ DE 8. café connu une contraction de -24. aux réformes mises en Alphabétisation 56. L’intermédiation financière. surtout dans le secteur manufacturier (industries • BGFI Bank Importations (en % du pib) 39.3 % 2013 2015e d’environ 580 millions de dollars (USD) sur les neuf premiers mois de 2014.90% la mise en œuvre du Programme National de Développement du Riz (PNDR). le soutien de l’État au développement des PME et le retour effectif de la BAD à son 2013 2014 2015e 2016p siège d’Abidjan devraient y contribuer. De plus.50% 7.29 millions d’hab Primaire 2. a • Bridge Bank Group Principales ressources cacao. IDH Indicateur : 0. lié à la mise en œuvre San-pédro des mesures incitatives issues de la réforme de la filière.6 %).6% 2. a enregistré une • Standard Chartered Bank Côte d’Ivoire (SCB) hausse de l’indice du chiffre d’affaires de 8. La hausse des volumes de production Scolarisation 42 % Sinfra Gagnoa Dimbokro concerne toutes les filières agricoles d’exportation (anacarde.90% la bonne performance des secteurs primaire et secondaire.6% Croissance démographique 1.46 (de 0 à 1) Rang : 170 (sur 187 pays) Divo Abidjan banane.5% Population 2014 23.4 % 30 % agroalimentaires et tabacs.25 milliards de $ augmenter la production.89 FCFA XOF contre seulement2. L’ananas.2 % Yamoussoukro Abengourou œuvre pour améliorer la rémunération des paysans ainsi qu’à des projets Adzopé importants pour la productivité.70% 8. reste soutenu par la reprise des • Banque pour le Financement de l’Agriculture Investissements directs étrangers (ide) 462. L’activité extractive. avec 26 % du PIB. dont huit pour l’or et trois pour le manganèse. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Source : FMI . chimiques. cacao et café). la banane et le sucre 16. trois nouveaux • Afriland First Bank permis de recherches ont été accordés à des entreprises 2.30% 7. La tendance pour 2015 reste favorable. notamment au niveau des transports et des télécommunications. pétrolières. 140 permis de recherches minières ont • Banque Atlantique Côte d’Ivoire 0. Parité euro 1 € vaut 657.2.Côte d’Ivoire PIB 2014 34. Le caoutchouc naturel et le coton ont bénéficié de l’entrée en production de nouvelles Croissance en PIB en plantations % alors que l’anacarde Taux de bancarisation bénéfice du regain de confiance des opérateurs. dominée par le pétrole brut. Au total.50% du secteur tertiaire. l’immobilier.6% sept tonnes en 2009. ce qui permettra Système bancaire d’accroître les revenus des producteurs et d’améliorer leur bien-être. Cette embellie résulte notamment d’une forte hausse pour les transports aériens (+21.30% 8. grâce aux Source : FMI . coton.50% des cultures vivrières est soutenue par 7. le développement des industries • COFIPA Investment Bank – Côte d’Ivoire (CIBCI) Notation du climat des affaires C manufacturière et agroalimentaire favorisé par la mise en oeuvre de la • Coris Bank International stratégie de soutien aux PME et du PNIA et l’essor des productions minière • Diamond Bank Bénin et énergétique induit par les investissements importants dans ces deux • Ecobank (succursale Côte d’Ivoire) secteurs.70% 8.World Economic Outlook Database (e : estimation) 104 105 . coton.5 % (de la population totale) ont également progressé grâce 2013 2014 à l’augmentation 2015e des2016p surfaces cultivées. qui compense en PIB en % la baisse des transports ferroviaires (-7. En outre.34 ans Le secteur primaire demeure un moteur clé de la croissance. Les industries extractives (or. La production 8.4 % Tertiaire a progressé de 4 %.World Economic Outlook Database (e : estimation) Man Daloa investissements dans les infrastructures rurales. qui représente environ 47 % du PIB.A.5 %) et la chute du transport des personnes (-20.1 millions d’hab Secondaire 0.30% 8. • Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire(SGBCI) • Société Ivoirienne de Banque (SIB) Le secteur tertiaire. L’évolution du secteur primaire en 2015 et 2016 s’appuiera sur le dynamisme de l’agriculture vivrière dans le cadre du Programme National d’Investissement Indicateurs économiques (en 2014) Agricole (PNIA).2 hab/km² Touba 2013 2014 2015e 2016p Population urbaine 53 % Séguéla Bouaké Espérance de vie 58. alors que l’activité aurifère a bondi de • Caisse d’Epargne Côte d’Ivoire Risque pays (coface 2014) C +43 %.70% 8. l’aménagement de nouvelles zones industrielles.1% minières pour • Bank Of Africa . Inflation en % après 15 tonnes en 2013.4 %). ananas.

routières et énergétiques en cours Côte d’Ivoire notamment en produits pétroliers raffinés. En matière d’inclusion spatiale. les partis d’opposition ont finalement fait leur entrée dans la Commission électorale indépendante (CEI).Ouagadougou. leur capacité managériale à initier des projets structurants et à accélérer l’accès des acteurs locaux à des services de qualité. Les efforts appréciables qui ont été faits en matière de transparence et d’intégrité dans la gestion des finances publiques Bois débités 8 Véhicules et camions 5 gagneraient à être renforcés. D’où l’importance de renforcer le pouvoir des collectivités locales.fr des personnes et le commerce. Côte d’Ivoire) Principaux pays partenaires • Un programme de grands travaux au niveau des infrastructures www. Leur réseau routier est bien plus dense que la moyenne africaine. le secteur privé considère que la fiscalité des entreprises demeure encore très contraignante et que le climat Office des statistiques Nigéria 7 Chine 8 www. LE MARCHÉ DE CÔTE D’IVOIRE L’INVESTISSEMENT FICHE pays Conjoncture économique Principaux produits échangés La croissance économique en 2014 est restée forte.cotedivoire. agroalimentaires et cosmétiques. Côte d’Ivoire mise en ligne. France 3 Allemagne 5 Italie 3 USA 5 LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 106 107 . Les investissements publics et privés dans le domaine des infrastructures et la consommation des ménages Produits exportés en 2014 % Produits importés en 2014 % soutiennent la demande intérieure. Mesures mises en place par le gouvernement www.int Pays-Bas 10 France 11 de ces mesures. Responsable : Bruno LECLERC capacités du dialogue public-privé sur toutes les questions liées aux négociations internationales ou régionales a également été Adresse : Bvd F. notamment en termes de • Lents progrès en matière de réconciliation nationale. La propagation de la maladie dans les pays voisins avait incité des cours du cacao. des projets prioritaires ont été identifiés et transmis à la partie européenne. avec un taux estimé à 8. à travers la libération des prisonniers pro. Parmi les efforts entrepris par le gouvernement en 2014 • Obtention en 2012 d’une annulation de dette supplémentaire figurent les études sur les filières de l’emballage.afd.3 % qui devrait rester à des niveaux similaires en 2015 et 2016. reste perçue par une partie de la population comme n’étant pas impartiale et ne visant qu’un seul camp. en dépit des avancées Chef de Mission : Djibou LOSSOU GALE salué la décision du gouvernement ivoirien de rétablir les vols à destination des pays de la sous-région affectés. reste encore marquée par la lenteur du dialogue entre les acteurs politiques. Des appuis directs ont été apportés à une vingtaine dans le cadre des initiatives PPTE/IADM. Tél : + 225 224 00 400 et le Burkina Faso. Adresse : rue Jean Paul II Abidjan. conformément réelles enregistrées ces dernières années.org • Mise en place d’un guichet unique pour la création d’entreprises. en CIV ? Site Officiel du Gouvernement www. Coton masse 7 Poissons.apromac. L’information sur la règlementation régionale relative au commerce extérieur et au renforcement des • Normalisation de la situation politique. Le pays est ainsi Produits pétroliers 25 Produits pétroliers 23 devenu plus attractif. dans le cadre du programme mené avec le Fonds monétaire Cacao fèves 20 Machines électriques 9 international (FMI). Les femmes. La demande extérieure stimule de son côté les exportations des produits de base. De même. d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).V224 Abidjan 01 aux recommandations de l’Union Africaine (UA) et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). angle des La Côte d’Ivoire demeure la locomotive de l’UEMOA et joue un rôle moteur au sein de la Communauté Economique des États (premier producteur mondial de cacao). Cette décision a facilité les Tél : + 225 202 18 080 actions de la communauté internationale visant à répondre rapidement aux besoins des pays touchés.Gbagbo. en nette amélioration. C’est également le principal fournisseur des pays de l’UEMOA. Les régions ivoiriennes offrent a priori beaucoup d’atouts. Ces mesures comprenaient la • Lacunes à combler en matière de gestion des finances publiques.cepici. BOAD : (Banque Ouest Africaine de Développement) fermeture temporaire des frontières et la suspension du trafic aérien avec les pays touchés. sous l’effet de la hausse des recettes fiscales et la maîtrise des dépenses. Par ailleurs. Tél : + 225 224 07 040 Fax : + 225 224 42 178 L’épidémie d’Ebola qui a touché trois des cinq pays voisins de la Côte d’Ivoire a partiellement entravé en 2014 la libre circulation • Économie dépendante des aléas climatiques et de l’évolution www. le véritable défi sera d’inscrire la croissance dans la durée et de renforcer son impact dans les zones rurales et les centres périurbains. Adresse : s/c BCEAO 01 BP. CEPICI : (Agence de Promotion des Investissements de la • Une plus grande protection des investissements. avec notamment la privatisation de la ligne de BAD : (Banque Africaine de Développement) chemin de fer Abidjan .2 % du PIB en 2014 contre 2. après le Nigeria et le Ghana. mollusques 3 La situation politique. grâce à (% des exportations) (% des importations) des cours mondiaux orientés à la hausse.gov. principal produit d’exportation. mais aussi le principal client régional pour le Mali de modernisation. notamment avec le Ghana et le Nigeria.ci des affaires reste peu favorable à l’investissement.3 % en 2013. La communauté internationale a d’infrastructures et de gouvernance. minerais et richesses agricoles Adresse : Immeuble Banque mondiale cocody.ci de transport. Fax : + 225 202 18 000 logistique. notamment pour l’investissement direct étranger (IDE) La situation budgétaire s’est nettement consolidée en 2014. Le gouvernement a pris d’autres mesures en vue de la décrispation politique. En dépit www.boad. Les effets conjugués de la progression des recettes et d’une meilleure gestion des dépenses Cacao transformé 11 Riz 9 ont conduit à une légère diminution du déficit budgétaire global (dons inclus) qui se situe à 2.gouv. les autorités ont récemment mis USA 12 Nigéria 19 en place d’importantes mesures d’allègement fiscal pour créer Banque centrale : les conditions d’une relance durable du secteur privé. Cette croissance est soutenue à la fois par la demande intérieure et extérieure.ci Commerce extérieur • Points forts + SFI : (Société Financière Internationale) Président Représentatif : Cassandra COLBERT • Diversification : hydrocarbures. qui ont longtemps été les principales victimes des conflits. Ainsi. L’élargissement du tarif extérieur commun (TEC) à l’ensemble de la CEDEAO en 2014 devrait renforcer les Fax : + 225 22 444 483 échanges dans la sous-région. qu’elle soit nationale ou internationale. rues jacques Aka et Booker Washington BP 1850 Abidjan. du bois et des services.bceao. la Côte d’Ivoire Association des professionnels : s’est engagée à faire du secteur privé le moteur de sa croissance www. Ces dernières ont été réalisées à un niveau moins élevé que prévu. par peur de contamination. éprouvent en outre des besoins colossaux pour relancer leurs activités. tout comme les deux années précédentes. Plusieurs types de terres agricoles et de climats permettent de développer différents produits agro-industriels et alimentaires Pourquoi choisir d’investir Liens utiles à forte demande mondiale. AFD : (Agence Française de Développement) d’entreprises exportatrices. elle a contribué au maintien des liens et des échanges commerciaux vitaux pour les pays de la sous-région. La justice. • Points faibles .ci (% des exportations) (% des importations) dans les années à venir. Après plusieurs hésitations. crustacés. Côte d’Ivoire Principaux clients en 2014 % Principaux fournisseurs en 2014 % Face au défi du développement économique. La création d’emplois progresse mais demeure insuffisante au regard du besoin énorme d’insertion de nombreux jeunes sans emplois. dans le cadre du Programme d’Accord de Partenariat Economique (APE) entre la CEDEAO et l’Union Européenne (UE). Cette croissance est aussi le résultat des efforts menés dans le cadre du Plan national de développement (PND) pour l’amélioration du cadre des affaires et l’accélération des réformes structurelles. les autorités à prendre des mesures préventives pour éviter son apparition en Côte d’Ivoire. le retour des réfugiés politiques de haut rang et le dégel de leurs avoirs dans les banques.Mitterand 01 BP 1814 Abidjan. • Infrastructures portuaires.ins.

selon le Fonds Monétaire International une loi qui s’impose aux acteurs tant gouvernementaux que nationaux.55 milliards d’euros d’Ivoire (CEPICI) sur la période 2012-2015. avons pour les cinq prochaines années. c’est le renforcement de l’intégration régionale et de la coopération aller vers cette industrialisation) et le secteur secondaire à 21 %. et 2016-2020 devrait aller vers cette émergence. le secteur primaire contribue à parce qu’on ne peut pas aller à l’industrialisation si les infrastructures de base ne suivent pas (électricité. miniers et de telecommunication… Enfin.5 %) et le ratio crédit/PIB qui est de 20 % (2012- membres de sa délégation : 2015). On la vit au quotidien. sur les 3. Monsieur Alassane Ouattara : l’émergence. le développement des infrastructures. Pour un pays qui sort d’une crise. En termes d’économie. le choix du gouvernement de faire du secteur privé un Monsieur Emmanuel Esis Esmel. on ne dit plus « la Côte d’Ivoire is La création d’un guichet du commerce extérieur. la crise. Emmanuel Esis Esmel. 22 % avec 9. je crois que nous sommes la deuxième économie déclarée et Modérateur : M. je vous remercie de prendre de votre temps pour venir partager ces quelques l’autorité nationale sur le marché public pour essayer de donner plus de moralité dans ce secteur. M. mais pour de 35 places. Le renforcement de la coopération avec les partenaires techniques et financiers sur la période concernée J’ai discuté avec un vieux monsieur il y a deux ou trois mois en Côte d’Ivoire. Alain Kouadio.5 % avec d’importants est l’accélération du développement du capital humain et le bien-être social. donc un environnement qui rentabilise son business. un Nous allons commencer ces présentations pays par la Côte d’Ivoire et souhaitons la bienvenue aux taux de bancarisation qui est encore faible (16. etc. la Chambre de Voilà les performances en Doing Business.8 % aussi et les services 12. ponts.8 % de croissance. M. l’Amérique et l’Asie. la création de la haute autorité de la bonne gouvernance back ». Nicolas Djibo. secteur minier ou secteur de télécommunication qui représentent aussi de gros investissements). la restructuration du CEPICI pour en faire le guichet unique de l’investissement. la CGECI. l’adoption et la révision des codes destination qu’il faut choisir pour rentabiliser vos investissements. c’est la révision et l’adoption d’un nouveau code des investissements plus attractif et compétitif. 1er dans l’OHADA et 1er dans l’UEMOA.Hamidou SAMPY Le système bancaire financier est très diversifié. qui a conforté la volonté de l’État de Côte d’Ivoire de vous offrir un environnement des nous c’est la réalité. Nous appartenons à la zone M. Merci cher ami. Je signalerai au passage que deux banques marocaines exercent en Côte d’Ivoire. transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation. Président de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) UEMOA qui a une monnaie commune et qui permet donc d’avoir un taux d’inflation assez maîtrisé. Commerce et d’Industrie. Côte d’Ivoire Côte d’Ivoire Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Modérateur : M. 3e au niveau de la CEDEAO. qui aujourd’hui nous classe 142e au niveau mondial. sur cette passion que nous avons à vendre la Côte d’Ivoire et à dire que c’est la l’adoption d’un cadre réglementaire de partenariats public-privé. l’Europe. Quant à la contribution des différents secteurs dans notre économie. l’adoption d’une loi sous la concurrence. l’industrie 9. Applaudissements pour la locomotive de l’Afrique de l’Ouest ! Nous allons appeler sur ce plateau Au niveau de l’environnement des affaires. La part du secteur de l’agro-industrie et de celui des télécommunications est importante et surtout celui des industries de support que sont les infrastructures de transformation industrielle. c’est d’accroître cette part parce que nous voulons donner un échange structurel. Ce qu’il est important de noter. vous déposez votre dossier et il est traité. La volonté des deux Chefs d’État était forte et les hommes d’affaires ont pu réaliser ce qui avait été projeté. Si vous regardez les provenances des investissements captés. moteur de croissance impose quelques offres au secteur privé. c’est la croissance économique. minutes avec nous. Kinapara Coulibaly. M. La Côte d’Ivoire. En un seul lieu. DG du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) M. La première. le deuxième Le secteur primaire a enregistré 9. Je voudrais tout de même rectifier quelque chose. une gestion efficiente de la dette publique… Tout cela pour dire que la Côte d’Ivoire a amélioré sa gestion des finances publiques pour aller vers l’émergence. c’est une balance commerciale excédentaire de 3. Depuis 2012. Aujourd’hui. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 108 109 . faisait partie des plus fortes au monde. La première étape de 2012 à 2015 a vu les résultats que nous allons présenter affaires attractif. d’Ivoire pourront participer à l’échange.). Directeur Général du CEPICI pour une Présentation pays. Joseph Boguifo. c’est la progression. je pense que c’est réaliser l’objectif : une performance à saluer et qui dénote des opportunités d’investissement pour le secteur privé. principal but de permettre le développement des PME. J’ai la chance d’avoir dans cette salle plusieurs autorités ivoiriennes : la CEPICI. 4 dernières années. De 2012 à 2015. le pays revenait avec une bonne gestion de ses ressources sous la présidence d’Alassane Ouattara. Il faut accélérer la investissements qui on été réalisés dans les secteurs aéroportuaire et routier. Le Président du Patronat ivoirien est 17e au niveau subsaharien. parmi les meilleurs. la FIPME et le BNETD. la création de Mesdames et Messieurs. l’adoption de la loi Phoenix qui a pour convaincre. M. eau.3 %. l’État a multiplié les réformes pour permettre cette réalité. également présent avec son équipe et toutes ces hautes personnalités du secteur privé de la Côte avec des progressions. mais c’est le résultat de tout ce qui a été fait durant les deux dernières années. Nous faisons partie de la CEDEAO. Les principaux partenaires sont l’Afrique. Emmanuel Esis Esmel. L’impact direct de l’investissement privé. 7 milliards d’investissement ont été captés au niveau du code d’investissement (un chiffre hors secteur pétrolier.8 %. le Sénégal a enregistré une croissance qui. Nous allons essayer de vous en sectoriels pétroliers. nous sommes avec huit pays et la Côte d’Ivoire représente 40 % en termes d’actifs. c’est une obligation Côte d’Ivoire (CEPICI) légale que le CEPICI fait en sorte de respecter. vous verrez que nos amis marocains ont fait un effort. le sécurise et le garantit. l’objectif que nous internationale. Enfin. Le Plan National de Développement 2016-2020 qui a été adopté par le gouvernement est devenu De 2012 à 2015. on dit « la Côte d’Ivoire is here » ! pour pouvoir moraliser un peu la vie publique. C’est pour cela que le gouvernement ivoirien a fait le choix de faire du secteur privé un moteur de sa croissance économique. Il en viendrait à penser que Dieu est Ivoirien ! Au niveau de l’UEMOA. dans sa région du l’UEMOA et de l’OHADA ou bien de la CEDEAO est donc classée Nous allons commencer par aller sur cette ambition que s’est fixée le Président de la République. Elle repose sur 5 axes pour (FMI). Vice-Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) un déficit public de 2 % du PIB.Hamidou SAMPY cela nous donne donc une pollution « locomotive » au niveau de ces deux régions. On a l’impression que c’est un slogan politique. Le premier axe est le renforcement de la qualité des institutions et de la gouvernance. Directeur Général du Centre de Promotion des Investissements de Côte Avec le reste du monde. le secteur tertiaire à 34 % (et à juste titre parce que nous voulons routes. qui me disait qu’après a permis ces performances. une quinzaine de pays dont le Nigeria (120 millions d’habitants). Directeur Général du Centre de Promotion des Investissements de la création des entreprises en 24 heures… L’octroi de l’agrément est de 21 jours. avec la présence d’une bourse de valeurs. Président de la Chambre de commerce Le secteur public maîtrise la croissance de l’inflation qui est de 1.

on ne connaît pas la disponibilité foncière. entre les hydro. le développement de la production. Qu’en est-il des secteurs phares ? Aujourd’hui. répartis sur cinq ans et il est important de noter la part du secteur privé. anacarde…) partir et que vous voulez vendre vos éléments.7 milliards Mais on ne peut aller vers cette industrialisation sans avoir de l’énergie. la concertation ou l’arbitrage a échoué. Au CEPICI. 180 investisseurs qui sont à nos guichets. la loi dit que vous pouvez transférer. quels sont vos éléments de compétitivité en matière de ressources humaines ? Car un investisseur veut disposer d’une main-d’œuvre qualifiée et compétitive. les Quand vous êtes chez nous. le Modérateur : M. mais je reste sur ma faim. c’est principalement le développement agricole. vous ne pouvez plus aller directement en justice Au niveau du secteur tertiaire. et vous partez. les investisseurs vont certainement s’intéresser aux filières d’exportation. Pour le premier aujourd’hui. vous vendez vos actifs. c’est sur ce sujet qu’il y a des mises en place. Ce Plan National de Développement se concentre sur différents secteurs : En termes de compétitivité. je félicite M. sportives et sanitaires. cacao. les thermiques. L’environnement des affaires est en constante amélioration grâce à l’adoption de réformes institutionnelles et structurelles engagées par l’État. bien sûr par le circuit bancaire. complexes commerciaux. Directeur Général du Centre de Promotion des Investissements de Côte d’Ivoire (CEPICI) Difficile en 10 minutes de répondre à toutes les questions. vous prenez votre argent et l’exportation des ressources minières et pétrolières. Question du public Merci. M. parce je m’attendais à voir certains éléments qui peuvent être plus attractifs pour les investisseurs. il est donc important d’avoir quelques éléments concernant la logistique et ses points forts. ce qui va Au niveau logistique. la construction des infrastructures scolaires. l’État s’engage à vous dédommager. la construction des infrastructures routières. tous les bénéfices que vous gagnez. L’objectif est de porter le taux d’investissement à 23 % (aujourd’hui il est autour de 18 %). En ce qui concerne les secteurs phares. les courriers… Je peux vous dire qu’aujourd’hui. L’année dernière. Ce pays s’impose aujourd’hui comme la locomotive de l’Afrique de l’Ouest et nous remercions œuvre de grands projets structurants. c’est la construction des infrastructures hôtelières et touristiques. ce n’est pas le cas dans tous les pays. avec un mix énergétique de 10 %. sans compter les e-mails. 4 000 MW de production à venir. la Côte d’Ivoire a fait le choix d’aller vers l’industrialisation de son économie. je peux vous assurer que vous avez ce que vous La Côte d’Ivoire est engagée sur le sentier d’une croissance forte et soutenue grâce à un secteur voulez en Côte d’Ivoire. Nous avons des difficultés au niveau de la petite main-d’œuvre (de bas niveau) pour laquelle l’État a mis Que retenir de tout ce que nous venons de dire ? en place des centres de formation qui vont permettre d’alimenter les industries en maçonnerie. Je crois que le choix a été fait par le gouvernement de ou votre investissement subit des dommages. Mais en termes d’encadrement. Je vais essayer de donner des éléments de réponse. Nous faisons pouvoir arriver à 4 000 MW de production d’électricité d’ici 2020. ferroviaire et aérien. Ajoutez à cela les routes. la construction de barrages hydroélectriques. Emmanuel Esis Esmel. d’Abidjan. Au niveau foncier. Si vous décidez de Au niveau du secteur secondaire. comment on devient propriétaire ou locataire foncier. nous pensons que nous avons le minimum pour assurer une rentabilité Au niveau du secteur primaire. si votre usine le développement de l’énergie renouvelable. l’extension du port de San Pedro. c’est pourquoi le stand Côte d’Ivoire est à votre disposition. pour ce qui est de l’investissement en agriculture. Les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire sont prometteuses et soutenues par la mise en Merci. universitaires. etc. l’exportation. l’industrialisation de la technique agricole. donc beaucoup d’efforts au niveau de l’environnement des affaires pour vous permettre d’avoir un environnement sécurisé. Aussi. les rendements. le dernier Conseil des Ministres a annoncé la réorganisation de ce secteur. je vous ai parlé des ports et ces ports ont des programmes : l’extension du port avoir un impact significatif sur la qualité de vie des Ivoiriens et surtout sur leurs revenus. mais soyez assurés que nous sommes là pour aller plus en détails sur ces points. de la justice… Aujourd’hui. Nous avons encore des investissements qui vous donnent des guaranties. ressources animales et halieutiques.Hamidou SAMPY gouvernement a pris l’engagement d’aller vers la dématérialisation des actes et services administratifs. Et cela va encore plus loin. Pour le dernier point. donc ce sont 28 milliards qui sont attendus du secteur privé. les renouvelables… plan. 1 800 MW de production d’euros. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 110 111 . parce qu’il y a encore de la régularisation à faire. de votre investissement. j’en ai parlé un peu. donc les premières opportunités tournent autour de la transformation. les services de transports routier. Le CEPICI est disposé à vous accompagner pour la réalisation de vos affaires en Côte d’Ivoire. Comment on y accède. contre 62 % cette fois. le Plan National de Développement prévoit un investissement total de 45. Par exemple. la Côte d’Ivoire est vraiment une destination attractive. c’était 55 %. Je vous remercie. Emmanuel Esis Esmel pour la clarté de son exposé. c’est la transformation des produits de base (café. les autoroutes… Autant de projets qui existent et nous sommes disposés à en parler avec vous. Côte d’Ivoire Côte d’Ivoire Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Aujourd’hui. mais le foncier est là. trouverez la même chose : la loi sur le code d’investissement dit qu’en cas de trouble. toutes les personnalités ivoiriennes ici présentes. nous recevons chaque jour 180 personnes en moyenne. menuiserie. Donc c’est un champ dans lequel il y a beaucoup d’investissement. Nous avons des produits agricoles qui sont majoritairement exportés en l’état. les cultures. je ne sais pas dans quel pays vous la création et l’aménagement des zones industrielles. de sans avoir prouvé au juge que la mediation. privé dynamique et competitive. je peux vous dire que la Côte d’Ivoire regorge de main-d’œuvre qualifiée. c’est la loi qui le dit.

00% 31% Primaire Gabes Population urbaine 67 % Zarzis Secondaire Tertiaire Espérance de vie 75.4 hab/km² Tozeur 3. PIB par habitant 2014 4 420  $/hab Taux de croissance économique (pib) 2.4 % • Banque de Tunisie • Banque de Tunisie et des Emirats Principales ressources Gaz. 2. agriculture. apparaissent PIB 2014 48.90% TUNISIE FICHE pays 2011 2012 2013 2014 2015e Présentation du pays Inflation Structure du PIB Bizete L’Ariana La Goulette Capitale économique Tunis Tunis Superficie 163 610 km² Nabeul El Kef Population 2014 11.00% Investissements directs étrangers (ide) Secondaire 1 004 millions de $ • Arab Banking Corporation onshore • Arab Tunisian Bank Exportations (en % du pib) 44.30%économiques.30% L’impact de la 1.30% 2.30% 2.2826 TND d’actifs saisis). et Moy.50% (2) Produit Intérieur Brut 0.00% 3.50% 55 % (de la population totale) -1.50% (3) Investissements Direct Étrangers -1. Les IDE qui ont progressé de près de 80 % par Monnaie Dinar Tunisien TND rapport à 2013 (notamment grâce à deux privatisations Parité euro 1 € vaut 2.80% 4.50% L’INVESTISSEMENT -1.03 millions d’habitants Sousse 10% Projection 2050 13.06 % Sfax 5. la Tunisie dispose toujours 4.World Economic Outlook Database (e : estimation) 112 113 . le dynamisme de la demande locale et les services marchands (transport.9 %). l’économie tunisienne a été affectée par les mouvements sociaux. Ceci tendraitduàPIB démontrer en % qu’au-delà des incertitudes conjoncturelles.8 %).61 milliards de $ Système bancaire (2) 59% comme les principaux moteurs de la croissance en 2014.698 (de 0 à 1) TUNISIE Source : FMI . tourisme • Banque financement Pet.90% manufacturières & textiles (-8 %) et des industries 2011 2012 2013 2014 2015e mécaniques & électriques (-2 %) a été compensé par Source : Banque mondiale la forte reprise des activités de raffinage (+142.50% 0.30% (1) Indice de Développement Humain 1. • Banque d’Habitat hydrocarbures.10% 2.50% crise européenne sur les secteurs clés des Industries Indicateurs économiques (en 2014) 0. du PIB en % LE MARCHÉ DE 4.World Economic Outlook Database (e : estimation) Rang : 94 (sur 187 pays) ALGÉRIE LIBYE Après la Révolution.7 %) et hôtelière 10% (+12 %).3 % Inflation en % Primaire • Al Baraka Taux d’inflation 4.30% 1.90% 2011 2012 2013 2014 2015e LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Source : FMI . l’évolution politique et le contexte économique international fragile. hôtellerie). Phosphate.50% 4.00% Densité de la population 67. Entreprises • Banque Franco-Tunisienne Risque pays (coface 2014) B • Banque Internationale Arabe de Tunisie Notation du climat des affaires B • Banque Nationale Agricole • Banque Tunisienne de Solidarité • Banque Tuniso-Koweitienne • Banque Tuniso-Libyenne Croissance du PIB • Banque Zitouna • Citi-Bank Tunis Branch onshore • North Africa International Bank • Société Tunisienne de Banque • Stusid Bank • Tunisian Qatari Bank Croissance • Union Bancaire Commerce et Industrie du PIB en % • Union Internationale de Banques 4. textile.89 ans Medenine 2011 2012 2013 2014 2015e Alphabétisation 78 % Tataouine Source : Banque Mondiale IDH(1) Indicateur : 0.9 % 31% • Amen Bank 5.80% Gafes 4.90% 5. agricole (+5.6 millions d’habitants Kasserine Inflation en % 59% Croissance démographique 1.10% 5.90% 5.10% 2.6 % Tertiaire • Attijari bank Tunisie 2011 2012 2013 2014 2015e Importations (en % du pib) 55. chimiques (+15.10% 5. Néanmoins l’économie a fait preuve de résilience face aux deux chocs de la RévolutionCroissance de 2011 et de la crise de la Taux de bancarisation zone Euro.10% de bons fondamentaux 2.50% 4.

le nombre de nuitées était en recul de plus de 60 % et le nombre Bonneterie et confection 16 Produits raffinés 10 d’arrivées de 50 % par rapport aux données enregistrées en 2014.5 %) et celles du secteur énergie ont régressé de 5.bvmt. et à une concurrence accrue. Parallèlement. mais celles de phosphate et dérivés sont restées • Points faibles . L’Union Européenne reste le 1er client • Importantes lignes de fracture dans la société.4 %. partagée entre Banque Centrale : et le 1er fournisseur de la Tunisie. les perspectives négatives du secteur rendent improbable une reprise forte de Pétrole brut 13 Tissus 7 l’activité en 2016. Pourquoi choisir d’investir Liens utiles au Tunisie ? Commerce extérieur BEI : (Banque Européenne d’Investissement) Président Représentatif : Ulrich BRUNNHUBER Adresse : 70. www. malgré une reprise progressive des IDE et du tourisme.7 % en dinars par rapport à 2012) et au recul des investissements directs étrangers www. LE MARCHÉ DE TUNISIE L’INVESTISSEMENT FICHE pays Conjoncture économique Principaux produits échangés En dépit d’un environnement international favorable. aux difficultés à mobiliser des financements extérieurs.tn (-29. Le secteur du tourisme qui (% des exportations) (% des importations) a été durement touché par les deux attaques (le Bardo en mars 2015 et Sousse en juin 2015) devrait se remettre difficilement des conséquences de ces deux attentats. 119 jours fin 2012. phosphates). Les effets du plan pourraient cependant tarder à se faire ressentir.5 %.Par ailleurs. La persistance de pratiques de corruption dans les douanes est Mesures mises en place par le gouvernement fréquemment dénoncée par les usagers comme un frein à la fluidité des opérations commerciales et donc à la productivité de •L  a Tunisie a choisi. suite aux interventions • Taux de chômage élevé. La reprise de la demande européenne qui reste le principal partenaire commercial de la Tunisie laisserait entrevoir une amélioration des perspectives du secteur industriel en 2016. principalement les produits alimentaires et produits de consommation non alimentaires. Il faut ainsi de 13 à 17 jours pour exporter ou importer un conteneur. www. le taux de couverture se maintenant à 71. le niveau des réserves de change est descendu à 106 jours d’importation contre • Poids économique important de l’agriculture. handicape la fluidité des opérations d’import/export. la Tunisie fait face depuis début 2015 à une multiplication des grèves dans l’industrie qui ont entrainé des coupures de production. les autorités prospectent les pistes de diversification qualifiée. Elle resterait cependant conditionnée à un apaisement du climat D.8 points du PIB par rapport à 2012 et pèse islamisme et laïcité. Cet effort de relance budgétaire serait néanmoins freiné par le relèvement de la TVA et par l’augmentation du taux de chômage.nat.8 % en dinars par rapport à 2012).2 % fin 2013. l’économie tunisienne subit les répercussions des trois attentats qui ont frappé le pays en 2015. Association des professionnels : en renforçant les relations diplomatiques et économiques avec des partenaires non traditionnels (Turquie. La dégradation de l’environnement sécuritaire a affecté la confiance des ménages et des entreprises alors Produits exportés en 2013 % Produits importés en 2013 % même que l’activité aurait dû bénéficier du faible prix des énergies et de la timide reprise en Europe.tn sur le déficit courant. Le déficit commercial a enregistré une hausse de 1.tunisieindustrie.3 % et les importations de 3.tn Sur le plan de la logistique. à Chambre de Commerce et d’Industrie : particulièrement les diplômés. La faible productivité des opérations portuaires du port de Radès. Le plan de développement Acide phosphorique 2 Pétrole brut 1 quinquennal 2016-2020 présenté en septembre 2015 devrait être implémenté en 2016. agricoles.tn en deçà des attentes (+0. les réserves de devises se sont érodées. les entreprises et les pouvoirs publics. les performances du commerce international de la Tunisie sont comparables à la moyenne de la zone • Importance de l’économie informelle (environ 40 % du PIB) et MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).3 %.nat. • Proximité du marché européen et accord d’association avec l’UE . etc.bct. la stagnation des recettes touristiques (+1. devrait rester • Secteur touristique confronté aux problèmes politico-sécuritaires Agence de Promotion de l’Industrie : élevé en raison de l’aggravation du déficit commercial. principalement chez les jeunes et monétaires de soutien au dinar. davantage son économie et de l’intégrer dans l’économie. www. Il fixe un ensemble de mesures visant à accroître l’attractivité de la Tunisie et à favoriser l’investissement en repli en 2015.org. Le déficit du compte courant. Inde.A. de libéraliser l’industrie tunisienne. Les pressions inflationnistes devraient faiblir en 2016.gov. Du côté de la demande. La valeur ajoutée des branches industrielles (aussi bien manufacturières que chimiques) est en Fils et câbles électriques 8 Matière et ouvrage en plastique 5 diminution. En 2013. Un accord commercial préférentiel avec l’Algérie est ainsi entré en vigueur fin 2013.). avenue Mohamed V TN-1002 Tunis La Tunisie a fait le choix de l’ouverture économique à la fin des années 60 et la révolution politique ’a pas remis ce choix en • Points forts + Tél : + 216 71 11 89 00 Fax : + 216 71 28 09 98 question. qui a atteint 8. après cinq ans de négociations. du textile et des industries électriques et mécaniques ont progressé. Principaux pays partenaires Principaux clients en 2013 % Principaux fournisseurs en 2013 % (% des exportations) (% des importations) France 27 France 16 Italie 19 Italie 14 Allemagne 8 Allemagne 7 Lybie 4 Russie 4 Royaume-Uni 3 LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 114 115 . les exportations n’ont augmenté que de 4.tn du pays.com. La consommation des ménages pourrait se montrer plus dynamique en 2016 suite à une baisse de la taxe à la consommation de biens spécifiques (qui se superpose à la TVA) et à une augmentation du salaire des fonctionnaires.ins. touristiques. bien que prévu en diminution au niveau de 7 % du PIB en 2014. En septembre 2015. L’accroissement des importations concerne • Fortes inégalités sociales et géographiques. Etant donné l’importance du tourisme dans l’économie (7 % du PIB et 15 % de la population active occupée). Les exportations du secteur de l’agriculture (huile d’olive).ccitunis. Fin 2013. Les • Ressources naturelles (gaz. le lancement de chantiers d’infrastructures routières financés conjointement avec la BAD. contre 20 à 24 environnement des affaires perfectible.P (Diammonium Phosphate) 3 Fer et acier 3 social induit par une reprise du dialogue entre les syndicats. durant les dernières décennies. l’AFD et la Banque mondiale soutiendra l’activité. Places boursières : www. tradition et modernité. négociations sur l’« Accord de libre échange complet et approfondi » avec l’Union Européenne sont suspendues aux prochaines • Économie en cours de diversification et main-d’œuvre assez élections mais les discussions techniques se poursuivent.investintunisia. à la détérioration du compte courant. premier terminal à conteneurs www.tn Le commerce extérieur n’a pas retrouvé tout son dynamisme. FIPA : jours au niveau de la MENA. En outre. permettant ainsi à la banque centrale de poursuivre sa politique accommodante débutée en octobre 2015.

Algérie ? Puis ce sera l’Afrique subsaharienne et après. le taux de l’impôt sur les bénéfices est de 25 %. il va être soumis à Mme Ouided Bouchamaoui.Hamidou SAMPY Cette vision est chiffrée en termes de croissance. facilité de faire des affaires. On a horreur de la politique de la chaise vide. C’est notre objectif et ses lustres d’antan. 1. une infrastructure déjà prête. Oui. L’industrie manufacturière (52 %). C’est un plan de développement et de la rive Sud de la Méditerranée dans l’attraction des EDE. En 2015. nous avons deux économies garantir la liberté d’investir.La Tunisie en tant que hub économique dans la région. l’un des pays phares du Maghreb. Nous avons au moins 3 objectifs ici : et l’Accord de libre échange avec la Turquie qui porte le marché potentiel dans ce dernier pays à 800 millions d’habitants. celui des industries agroalimentaires. Présidente de l’Union Tunisienne de l’Industrie. parce que la Tunisie se préparait à une nouvelle Selon le rapport de Global Opportunities Index 2015 du Milken Institute. on partira pour une coopération verticale Afrique. une révolution populaire contre l’inégalité entre les régions. bien-être de la population. Donc à partir des cotisations sociales et patronales au régime de sécurité sociale. je voudrais remercier. Les Tunisiens commerçaient déjà… Nous avons une tradition d’ouverture ! Au niveau de l’infrastructure en Tunisie. Nous avons été très Aujourd’hui. les 5 dernières années. donc on vient pleinement jouer Autre atout. des zones industrielles Troisièmement. il y a plusieurs aides à l’emploi des diplômés du supérieur et plusieurs prises en charge chômage… Une révolution qui a été conduite dans la paix. les facilités peu différentes et deux possibilités d’accompagnement un peu complémentaires. Aujourd’hui. contre le A côté de ça. qui pensent qu’il y a une concurrence. Europe. Les services. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 116 117 . de consommateurs avec un accès direct. Monsieur Jean-Louis Borloo. Le nombre d’étudiants est de 337 000 et plus de Deuxièmement. . On va vers une croissance de 5 % sur les 5 prochaines années. innovation. la protection de la propriété intellectuelle. Le tourisme. M. Monsieur Riadh Attia et Monsieur Khalil Laabidi. africains qui ont eu l’amabilité de venir voir les opportunités de la Tunisie. les années 1950. Juste après l’Indépendance. celle de l’ancien Ministre qui se bat pour l’énergie pour tous les L’investissement direct étranger en Tunisie. Prix Nobel de la Paix décliner en projets structurants pour le pays. Les investisseurs qui viennent en Tunisie trouvent donc Je voudrais répondre à cette question qui m’a été posée à plusieurs reprises par les journalistes : un marché qui est déjà haussé par d’autres accords. ce sont 3 200 entreprises qui investissent à peu près Africains. le premier port en Tunisie est le port 70 000 diplômés du supérieur par an. la Tunisie est première mondiale dans l’exportation d’huile d’olive et de dattes et deuxième pays africain dans la production de produits bio. Pour faire un peu de discrimination continent qui a vraiment des opportunités énormes devant lui. elles se présentent sur deux niveaux : Ce sont ces choses qui font qu’aujourd’hui. elle est en continuelle évolution. la Tunisie est leader du Maghreb configuration politique. nous avons 99 % des enfants entre 6 et 11 ans qui sont scolarisés. Khalil Laabidi. agréablement surpris Le premier niveau. Je voudrais commencer par dire deux mots sur la vision du pays. Pourquoi pas une d’importation et d’exportation et des procédures douanières très simplifiées. Quant au rapport Doing Business. ce qui est nouveau dans ce Son statut de partenaire privilégié avec l’Union européenne permet un marché de 500 millions pays et comment on peut procéder pour l’avenir. la Tunisie le mérite ! Quels sont les secteurs de prédilection dans les investissements étrangers en Tunisie ? Mesdames et Messieurs. qui est ici pour nous parler de son pays et de ses ambitions pour l’Afrique et pour le monde. il 2016-2020 qui a des objectifs : place la Tunisie 74e en matière de facilité de faire des affaires. voire du monde. la Tunisie étant positionnée comme un hub. Méditerranée. nous sommes très contents d’être ici. le Maroc qui a fait de nous un invité d’honneur cette L’atout de la Tunisie en tant que hub régional. Il y a aussi une vision de développement régional. dont 35 % sont des diplômés dans des secteurs scientifiques. perception . par l’intérêt qu’il y a pour la Tunisie et de voir le niveau des Africains aujourd’hui. positive et comme le veut la Constitution. la Tunisie a construit sa vision. tout d’abord. Premièrement. quels sont vos objectifs ? ». punique de Carthage qui a été construit en 870 avant JC. de 2011. il y a eu une succession de gouvernements. Pour l’exportation. Quelles sont les opportunités d’investissement ? . Au niveau des incitations fiscales et financières. 2. Nous avons 9 aéroports internationaux. (FIPA Tunisia) Quels sont les atouts de la Tunisie ? Bonjour à tous. voire de systèmes de financements régionaux et décentralisation prévue par la nouvelle Constitution). Et Monsieur Borloo nous fera l’honneur d’être au présidium avec nous. Maroc. mais nous avons deux positions géographiques un avec le guichet unique. Donc après une chute de 25 % suivant la révolution en 2011. . l’ouverture de la Tunisie n’est pas récente. une croissance moyenne de 1.Le développement des régions (promotion des régions. leadership. l’investissement étranger de l’ordre de 22 %. Avec le Maroc. 7 ports. Nous visons Bienvenue à toutes et à tous à cette présentation de la Tunisie. le taux de l’impôt est attentifs aux interventions de ce matin et on peut dire que c’est le décollage de l’Afrique.Le développement durable. nous allons commencer avec la présentation de Monsieur Khalil Laabidi.Une inclusion sociale (développement humain et promotion sociale). sans mouvements préoccupants. Aujourd’hui. un réduit à 10 %. très bien équipées et surtout. Ces derniers sont une niche et une opportunité d’investissement très importante et il y a des préalables en Tunisie. Et ce plan de développement va se l’Artisanat (UTICA). Tunisie. la Tunisie est connue pour être un vivier de talents. Cette année. Une présence notoire dans le public. Khalil Laabidi. du Commerce et de l’Assemblée des Représentants du peuple. Le cadre réglementaire est très important pour pour ceux et à juste titre. du une baisse du taux de chômage et une transformation de l’économie tunisienne. la Tunisie a mis tous ses budgets dans l’éducation. coopération nord-africaine . on constate qu’il y a eu une reprise de Je vais appeler Madame Ouided Bouchamaoui. du fond de notre cœur.5 %. Directeur Général Adjoint du Centre de Promotion des Exportations de la Tunisie la Tunisie va exposer son plan de développement pour la prochaine quinquennie et les grands projets (CEPEX) structurants qui demandent partenariats ou financements. dès notre rôle. Un événement sur l’Afrique ? La Tunisie doit être là. progrès social et qualité du système d’enseignement. c’est d’abord sa position géographique : à 1h de l’Europe année dans cette fête de l’Afrique… Je remercie aussi tous les hommes d’affaires et investisseurs et moins. M. Premier secteur. la simplicité dans les procédures qui fonctionnent à peu près de la même façon. Vous savez tous qu’il y a eu une révolution en Tunisie en 2011. C’est un honneur pour nous. d’une économie continent africain. Directeur général de l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur 3. 15 cyber parcs spécialisés. Riadh Attia. Tunisie Tunisie Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Modérateur : M. de la corruption dans le secteur public. 20 000 millions de dinars (10 000 millions d’euros) et qui emploient à peu près 350 000 personnes. la Tunisie se veut un hub et on peut en avoir plusieurs en Afrique. Directeur général de l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA Tunisia) Ce plan de développement 2016-2020 va être prêt dans les mois qui viennent. Nous allons organiser un grand forum international où M. il ne faut pas oublier que la Tunisie est un pays africain. de systèmes de financements. des pôles de compétitivité. la liberté de transfert des bénéfices. nous savons que nous en avons les moyens. un réseau routier et autoroutier. du capital et des plus-values. les investissements dans certaines zones de développement régional sont exonérées sur une période de 10 ans. ils entendent mettre un cap pour redonner à la Tunisie low-cost à une économie intégrée dans les chaînes de valeur mondiales. à 3h de la majorité des villes du Moyen-Orient. les organisateurs. il va être discuté. à savoir l’Accord d’Agadir avec les pays arabes « Pourquoi la Tunisie est-elle là. c’est l’encouragement de l’exportation. On a fait. à savoir Maroc Export et Attijariwafa bank et à travers eux. Autres classements : liberté sur Internet.

surtout des entreprises privées. au Mexique instabilité. En cas de guerre. ce sont nos voisins. on n’est pas habitué à ce genre de fléau. nous avons des investissements dans le traitement des déchets. mais vous savez qu’avec les ressources de Les carnets de commande des avionneurs sont pleins et ils ne cherchent que des opportunités la Tunisie. un pays à visiter… J’espère aussi que les pays voisins et partenaires essaient de diminuer Quelles sont les nouvelles opportunités d’investissement en Tunisie. etc. à part les secteurs précités ? cette warning alert parce que la Tunisie est en train de souffrir. une jeunesse éduquée et surtout d’un certain niveau. Je pense que le gouvernement doit accélérer ce processus pour que la Tunisie reste toujours un site compétitif. Modérateur : M. Notre expérience en matière d’aéronautique a réussit. de liberté d’entreprendre. avec des délais de livraison sur l’Europe et des prix sont intervenus en Libye et on est en train de payer la facture. Nous avons en Tunisie des multinationales solution pacifique parce que nous sommes vraiment en train de souffrir . pour la région et surtout pour l’Europe. Aujourd’hui. Aujourd’hui. les femmes conduisent La Tunisie a des projets et une exposition solaire et vent très intéressante pour les investisseurs. Ce qu’il reste à faire en Tunisie ? Nous avons beaucoup de challenges. on peut s’inspirer de l’expérience marocaine. vous serez sains et saufs. il faut sauvegarder ce marché et peut-être même chercher à accroître nos échanges. tous : venez visiter la Tunisie. Je n’étais pas membre du jury du Prix Nobel de la Paix mais à vous entendre. plus d’autorité et plus de respect de la loi. Vous avez également les services dédiés aux entreprises : logistique. parce qu’ils ont une vraie secteur exportateur en Tunisie. Par ailleurs. on l’a subi. ayant manifesté un savoir-faire assez important dans cette industrie. mais ne pouvons clôre cette présentation sans nous avons eu beaucoup de succès dans le processus démocratique. mais il faut que l’on soit plus présents en Afrique également. cette dans le domaine de l’automobile qui ont des investissements ici au Maroc. Nous avons surtout besoin de la présence d’implantation dans ce domaine-là. Nous allons également réussir ce défi économique. Il faut simplement mieux communiquer. tous les obstacles. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 118 119 . nous sommes contre la guerre. Nous sommes deuxième fournisseur de la France en produits textiles stratégie. il est aujourd’hui médical. ce sont nos parents. La Tunisie est deuxième producteur de composants automobiles en Afrique après l’Afrique du Sud et septième Tous ces pays ont salué notre jeune démocratie. Nous avons aussi des centres nous sommes contre le terrorisme. leur nombre a été multiplié par être plus graves. Nous avons réussi seuls. cette jeunesse tunisienne. Il est vrai que la Tunisie est passée par des moments très difficiles. culturel. du potentiel. qui organise un peu le secteur et permet aux entier. chemins de fer. Nous sommes fiers de pouvoir dire que pour chaque avion Airbus qui que 2 millions de Libyens qui vivent en Tunisie. ainsi que toute leur (Foreign Investment Promotion Agency) en équipe en Tunisie. nous sommes aussi face aux aléas de ce qu’il se passe en Libye. il n’y a aucun souci. Tunisie est un pays de liberté d’expression. de et huitième fournisseur de l’Union européenne. Nous avons un civile. sans aucune intervention étrangère. mais nous sommes appelés à accélérer le rythme des réformes. Il y a eu plusieurs tentatives. sans nouvelles technologies… La qualité des ressources humaines et la bonne connexion qui existe entre leaders. nous avons 267 entreprises. toute la région va réussir. mais nous sommes fiers d’avoir une société civile forte. Mais je reste toujours persuadée que la Tunisie est un pays d’espoir. un pays qui a su convaincre L’offshoring est aussi un secteur porteur : tout ce qui est iCity. société la Tunisie et l’Europe font de notre pays un leader dans le secteur de l’offshoring. On n’est pas les seuls à les subir. On voit un peu partout. des attentats. qu’il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui. dans le monde Une loi vient d’être votée sur les énergies renouvelables. on est incapable de satisfaire toute cette demande. Aujourd’hui. on a besoin d’un grand élan international pour que la Tunisie reste toujours un pays où il fait bon à vivre. en premier lieu la France. mais nous avons besoin d’actions concrètes parce fournisseur de l’Union Européenne en machines électriques. au moins une composante a été fabriquée en Tunisie. Donc juste un petit message à vous investisseurs d’investir dans ce domaine. nous privée. Il s’agit du deuxième Bravo à nos amis marocains pour ce qu’ils sont en train de faire en Afrique. c’est un pays qui apprend la démocratie. Les industries mécaniques. donc je défends l’entreprise. conseil. parce que les entreprises recherchent l’efficacité. vous avez le secteur financier. Il est vrai que nous avons une position géographique extraordinaire. Tunisie Tunisie Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Deuxième opportunité d’investissement. ils n’ont pas eu La FIPA est en contact direct avec l’investisseur à travers ses 9 représentations à l’étranger. du Commerce et de l’Artisanat (UTICA). on est à l’aise. c’est le textile et l’habillement. Donc si vous voulez sauver cette très compétitifs. Modérateur : M. avec une zone totalement Nous avons accueilli en 2011 des millions de Libyens à bras ouverts.Hamidou SAMPY Mme Ouided Bouchamaoui. Constitution libérale). Si on échoue. je rappelle que vous êtes le Directeur Général de FIPA Je tiens à remercier Attijariwafa bank pour cette invitation. vole aujourd’hui. et même en Chine. nous. elle s’amuse. ce commerce parallèle. nous avons plus dédiée dans la zone de Mghira. mais il nous faut plus de travail. Vous aurez des échos sur tout le continent. On attend les décrets d’application qui vont paraître bientôt. d’investissement nouvelles sur des pays comme la Tunisie. les avions et les petites séries de mode. L’Europe est notre marché traditionnel. il fait très beau. toutes seules. C’est un secteur qui emploie 70 000 personnes. des femmes émancipées. Je représente le Patronat. On les accueille. et des actions concrètes de nos partenaires et je parle principalement de nos partenaires européens. malgré toute notre bonne volonté. nous avons besoin d’une stratégie Afrique et là aussi. Car la quelques mots de votre part. électriques constituent le premier secteur exportateur du pays. 6 ou par 7. Prix Nobel de la Paix Merci Monsieur Khalil Laabidi. ce sera le double ou le triple. Il est vrai qu’on ne s’est pas très bien occupés du côté économique parce qu’il y avait d’autres priorités (élections. l’initiative Tunisie. le résultat. Les Européens de formation très performants pour ce secteur. nous avons été à l’origine de cette révolution. formation… Et les projets d’infrastructure dans les télécoms. Merci. plus plan qui s’appelle Smart Tunisia et qui offre aux sociétés des avantages assez importants en matière de rigueur. on oublie parfois que nous sommes Africains. de résidence. Et là. Quant est ouverte et qu’elle vous accueillera à bras ouverts. la jeunesse aussi . Enfin. Aujourd’hui. elle sort. industries de la communication. Les entreprises privées seules sont incapables de résister. toute la région va échouer et les conséquences vont commencé avec 11 entreprises Airbus en 2004 et très rapidement. Présidente de l’Union Tunisienne de l’Industrie. Merci. on s’oriente beaucoup plus vers le textile l’encadrement et surtout d’une volonté politique pour être plus présents et plus nombreux en Afrique. Madame Ouided Bouchamaoui. Aujourd’hui.Hamidou SAMPY réseaux routiers. jeune démocratie. ce terrorisme. Nous sommes de bons vivants. C’est un marché très porteur. Si on L’aéronautique constitue un autre secteur porteur. je lance un appel au comité international pour trouver une Dans le secteur automobile. nous avons besoin du soutien. technique qui sert pour les voitures. au tourisme. lancer un message de pour dire que la Tunisie Au niveau de l’environnement. en Espagne. Nous tort. nous avons réussi ce processus. sommes à votre disposition pour tout accompagnement ou pour toute information. On sort le soir. ce sont plus de 70 entreprises dans l’aéronautique. vous êtes tous appelés à aider cette Tunisie.

60% Primaire en 2014.7% 2. ont poursuivi leur repli (-16.60% LE MARCHÉ DE 1.80% S É N É G A L L’INVESTISSEMENT 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p FICHE pays Présentation du pays Inflation Structure du PIB Le secteur primaire contribue pour près de 16.90% 5. Après la diminution de 1. contre -0.4% Population 2015 13. contre -15. notamment l’insémination artificielle.7 %). l’entrée Taux de croissance économique (pib) 4. car elles dépendent des aléas climatiques. 19 % (de la population totale) La contribution du secteur secondaire au PIB est de Source : Banque mondiale l’ordre de 22.World Economic Outlook Database (e : estimation) Espérance de vie 61.8 % en 2013). notamment.8 % en 2013). Cependant. les • Société Générale des Banques au Sénégal (SGBS) contre-performances de certaines branches modèrent • United Bank Of Africa la dynamique du secteur.3 % un an auparavant).47 (de 0 à 1) Kédougou par la pêche industrielle. Cette hausse doit beaucoup à la relance Indicateurs économiques (en 2014) Système bancaire des sous-secteurs des corps gras alimentaires (huilerie). Elles sont tirées IDH(1) Indicateur : 0.3 % en 2013). la métallurgie (12. • CITIBANK Sénégal à la hausse relevée dans le secteur secondaire : le tourisme • Crédit du Sénégal raffinage du pétrole (12. avec une croissance de 7. Autre sous- secteur qui participe à la bonne performance du secteur secondaire : la production de sucre et de confiserie.80% Secondaire Tertiaire LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Source : Banque Mondiale Source : FMI .5 % de taux de pénétration Croissance fin juin 2014) et les services financiers (12. cette évolution reflète le repli attendu dans Linguère 0.90% 5. 22% 1. dont les débarquements ont Taux de bancarisation nettement augmenté au cours du premier semestre Ziguinchor Rang : 155 (sur 187 pays) GUINÉE-BISSAU 2014 (10.3 % en 2014.0 % à la Capitale économique Dakar Richard-Toll Podor MAURITANIE 3.40% restauration a poursuivi sa tendance à la baisse (-2. Le domaine des produits chimiques. après une contraction de 1.2 % en 2015.0 %. Structure du PIB contribue pour près de 62 % à la formation du PIB en 2014. avec SÉNÉGAL la contraction des abattages de bovins (-1. Le secteur du bâtiment et des travaux publics a aussi fait preuve de Importations (en % du pib) 46. en revanche. le sous-secteur hébergement et 4. Densité de la population 71. Le taux de croissance du secteur primaire est projeté à 5. la • Diamond Bank Bénin (Succursale du Sénégal) Risque pays (coface 2014) B fabrication de produits en caoutchouc (17. s’accroît PIB par habitant 2014 16% 1067 $/hab • Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de 2.65 milliards de $ • Banque des Institutions Mutualistes d’Afrique de de croissance de l’ordre de 25.3 %).2 hab/km² Kaolack MALI La production de lait brut.5 % grâce à l’appui de l’État à la filière.Tertiaire arachides.1 % • Banque Nationale pour le Développement Economique des Industries chimiques du Sénégal à hauteur de • Banque Régionale des Marchés (BRM) 100 millions de dollars . Il est dynamisé par deux facteurs : d’une part. La fabrication de Parité euro 1 € vaut 657. Les activités Tambacounda GAMBIE de la pêche sont en hausse de près de 1. Exposé à la menace de la propagation d’Ebola. après le recul de 26.4 %.3 %.1 %).2 % en 2014. d’autre part.5 % en 2014. • Orabank contre -20. contre • Ecobank Sénégal -2.64 % Dakar -1.4% Inflation en % formation du PIB.4 %.1% Nayé (-30.7 % Bignona Kolda après une croissance de 0.0 %.3 % en 2013.4 % 22% le Commerce (BSIC Sénégal) à restructurer l’appareil de production. céréales. après un recul de 24. D’autres activités participent à la tendance Principales ressources Phosphates. 4.10% 5. qui progressent de 6. mais aussi de la production de volaille (-0. Le secteur tertiaire. y compris les services publics. coton. contre 11. a connu une 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p hausse estimée à 8.65 millions de $ pannes récurrentes liée aux investissements destinés Primaire • Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et Exportations (en % du pib) 27. groupe Attijariwafa Bank 0.1 % Notation du climat des affaires B • International Commercial Bank (ICB) en 2013) et la fabrication de machines (19. enregistrant un taux PIB 2014(2) 15.7 % en du PIB en % 16% 2014. Il est stimulé en particulier par les Postes et télécommunications (111. contre -5.9 % du Sénégal (BICIS) de partenaires indonésiens (Indorama) dans le capital 62% • Banque Islamique du Sénégal (BIS) Taux d’inflation -1. Alphabétisation 49.5 % l’année précédente.90% 62% 4.97 millions d’habitants Matam 0.9 % en 2014.5 % 3.8 %) et d’ovins Thiès Croissance démographique 2.1 % en 2013.4 % en 2013.2 ans local.9 % en 2013.3 % en 2014. grâce aux importantes Population urbaine 43 % mesures prises par les autorités pour promouvoir le lait Source : FMI .1 millions d’habitants Diourbel enregistre également un ralentissement en 2014. lui.7 % en 2013) en raison des pannes techniques Croissance du PIB (2) Produit Intérieur Brut (3) Investissements Direct Étrangers et des arrêts liés aux délestages sur les exploitations.3 % en 2014.6% la production arachidière.40% 3.6 % en 2013. Les activités extractives.9 % en 2013). Le sous-secteur de l’élevage Projection 2050 24. Les estimations pour 2014 montrent une baisse de la production dans le secteur de l’agriculture Superficie 196 190 km² Saint-louis 2.1% industrielle de l’ordre de 3. avec une croissance estimée à 4.90% 4.World Economic Outlook Database (e : estimation) 120 121 .10% 5.89 FCFA /XOF • Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) sucre a augmenté plus rapidement. contre 10.6 % en 2014 (1) Indice de Développement Humain contre -24. Ces performances dans le sous-secteur agricole demeurent fragiles.2 %. qui Monnaie FCFA /XOF • Bank of Africa a vu le volume de ses importations diminuer de 66 % • Banque Atlantique (BAS) sur les sept premiers mois de 2014. la réduction des Investissements directs étrangers (ide) 342.7 % en l’Ouest (BIMAO) 2013.3 % Secondaire • Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS) vitalité. contre • CBAO.

chômage et disparités régionales. Le Sénégal reste par ailleurs exposé à la situation sécuritaire au Mali et à une éventuelle propagation de l’épidémie d’Ebola. Les pays concernés signeront cet accord courant 2015 et devront ensuite le ratifier pour qu’il soit effectif.com Principaux clients en 2014 % Principaux fournisseurs en 2014 % (% des exportations) (% des importations) Site Officiel du Gouvernement Mali 15 France 17 www.Dakar les pays voisins. le PSE s’articule autour de trois axes : transformation structurelle de l’économie et croissance . Pour sa première période Or 13 Brisures de riz 7 de mise en oeuvre (2014-18).bceao. les seconds 29 %.820. Les autorités ont décidé de mettre en place une stratégie sur le long terme en faveur d’un développement territorial plus au Sénégal ? équilibré et harmonieux. soit un accroissement de 0.3 % du PIB.09. Fax : + 221 33 823 36 21 • La délivrance des documents d’agrément en 10 jours.investinsenegal. Les exportations en 2013 et 2014 ont principalement été orientées vers les pays de • Insuffisance des infrastructures (énergie. toutefois. devrait se poursuivre et permet de projeter la Produits pétroliers 18 Huiles brutes de pétrole 10 croissance à 5. Le PSE.9 % du PIB. pourrait se heurter à des retards d’exécution et subir les Pourquoi choisir d’investir Liens utiles (suite) effets des aléas climatiques. estimés à 12.0 % (145 milliards XOF) en 2014 et 2015. • Soutien de la communauté financière internationale via des Tél : + 221 33.6 % en 2015. de la logistique et des infrastructures. Sénégal Italie 3 Espagne 4 Tél : + 221 33 859-7100 Espagne 3 Thailande 4 Fax : + 221 33 849-7144 AFD : (Agence Française de Développement) Responsable : Olivier PEZET Adresse : 15. à cause. l’or du cours des produits de base. À lui seul. Le Sénégal devra redoubler d’effort pour maintenir les flux commerciaux avec Adresse : 18 Boulevard de la République .5 %.9 % en 2014. sur cette période. Les premiers ont représenté 27 % des exportations en octobre 2014. concurrent régional.88 / 33.2 point du produit intérieur brut [PIB]) et du retard des pluies sur le Produits exportés en 2014 % Produits importés en 2014 % secteur agricole (0. Le PSE a l’ambition de Ciment 7 Autres blé et méteil 3 réaliser. d’une part. Elle est projetée à (% des exportations) (% des importations) 4. • La définition de secteurs prioritaires pour l’investissement.63. De plus. Box 3296 Dakar. Le déficit du compte courant est d’environ 9. rue du Docteur Roux (APE) pour l’Afrique de l’Ouest. Ce dynamisme. portée par la relance du secteur primaire et la vigueur des activités dans les secteurs secondaire et tertiaire. les exportations ont été d’environ 1 040 milliards XOF.75 Fax : + 221 33.0 % du PIB et projetés à ce niveau • Points faibles . contre 15 % en octobre 2013. paix et sécurité.47 l’UEMOA et ceux de l’Europe. Les transferts des fonds des migrants sont. Sur les • Activité et exportations soumises aux aléas climatiques. les produits de la pêche (14 %). Adresse : Bureau Régional du Sénégal (SNFO) • Points forts + Immeuble Coumba Route de NgorZone 12. Les investissements directs étrangers devraient être de moins de 2. du foncier. Principaux pays partenaires APIX : (Agence de promotion des Investissements et des Grands Travaux) Adresse : 52-54.99 allègements de dette (2004 et 2006) et des promesses de financements au titre du Plan Sénégal Emergent. La nouvelle stratégie de développement devrait se traduire par des réformes structurelles de fond afin de relever le potentiel de croissance et stimuler la créativité et l’initiative privée. rue Mohamed V BP 430 Dakar-Sénégal Liens utiles Tél : + 221 849 05 55 www. Dakar-Plateau Tél : + 221 338 89 43 00 Fax : + 221 338 42 97 12 en 2015.46 tôt .int • Le respect des dispositions du Code de l’Environnement. capital humain. contre 8 % en 2011. en raison de l’impact négatif attendu de la maladie à virus Ebola sur le secteur du tourisme (0. LE MARCHÉ DE S É N É G A L L’INVESTISSEMENT FICHE pays Conjoncture économique Principaux produits échangés Initialement prévu à 4. le Mali a représenté environ 16 % des exportations totales • Pauvreté. Sénégal. eux. Adresse : 3. Tél : + 221 33 823.5 %).gouv. d’autre part. Son but est d’établir des territoires viables. notamment dans les domaines de l’énergie. contre 31 % en glissement annuel.3 % par rapport à l’irrégularité de l’approvisionnement énergétique et à l’évolution BOAD : (Banque Ouest Africaine de Développement) la même période en 2013.08. soit environ 10 % du PIB. elles travaillent à l’élaboration d’un Plan national d’aménagement et de développement BAD : (Banque Africaine de Développement) territorial (PNADT 2015-35). Les principales exportations sont les produits pétroliers (18 %).0 % en 2016. La croissance est. Banque centrale : www. des technologies de l’information et de la communication et de l’environnement des affaires. contre 26 % un an plus • Persistance d’importants déficits jumeaux. transports).869. un taux de croissance moyen de 7 %. Quartier des Almadies.63. Tél. qui veut faire du Sénégal une économie émergente d’ici à 2035.sn Inde 14 Nigéria 10 SFI : (Société Financière Internationale) Directeur : Yoland DUHEM France 4 Chine 7 Adresse : Rue Aime Cesaire x Impasse FN 18 Fann Résidence P. Dakar. BID : (Banque Islamique de Développement) en octobre 2014. BEI : (Banque Européenne  % d’Investissement) Chef du bureau : Christophe LUCET Le Sénégal a joué un rôle clé dans les négociations régionales qui ont conduit à la finalisation de l’accord de partenariat économique • Stabilité politique.CP 18524RP Dakar Commerce extérieur grands projets d’investissement.2 point du PIB).P. le taux de croissance a été revu à la baisse. : 6253 Dakar étoile . les autorités devront s’assurer de la mise en oeuvre soutenue des réformes phares. • Raffermissement de la croissance lié à la mise en œuvre de BP 50544 . BP 6935. du retour de la Mesures mises en place par le gouvernement B. l’ouverture de l’économie rend le pays sensible aux fluctuations des marchés internationaux et aux changements économiques en Europe. à dix premiers mois de 2014.Dakar Sénégal stabilité politique en Côte d’Ivoire. compétitifs et porteurs de Représentant : Laila MOKADEM développement durable. projeté à 8.8 % en 2015. : + 221 33 889 11 44 ont été de 697 milliards XOF. une révision du plan de 1997. Sur l’année 2014.820. Produits de pêche 14 Gaz Oïl 12 L’année 2014 correspond à la première vague de lancement de 14 des 27 projets phares et de 5 des 17 réformes majeures du Plan Sénégal Émergent (PSE). toutefois en progression par rapport à 2013 (3. Il s’agit Huiles d’arachide brutes et ses 3 Autres médicaments pour la vente 2 avant tout de satisfaire la forte aspiration au mieux-être des populations. gouvernance. institutions. Pour cela. Adresse : s/c BCEAO BP 4197 Dakar non monétaire (13 %) et le ciment (7 %).O. de l’état dégradé du chemin de fer entre Dakar et Bamako et. associé au début d’exécution du Plan Sénégal émergent (PSE). avenue Nelson Mandela BP 475 Dakar Sénégal LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Tél : + 221 33 849 19 99 Fax : + 221 33 823 40 10 122 123 . protection sociale et développement durable . le déficit commercial est estimé à 18. fractions au détail Pour réussir les objectifs du PSE. Les décaissements au titre de l’aide publique au développement en 2012 • Une plus grande protection des investissements. à 4. Fax : + 221 33 823.

Nous avons aussi le bureau d’aide à la création les opportunités commerciales qui existent entre le Sénégal et le Maroc. Un bureau opérationnel a été Sénégal et il est normal que Monsieur Wade fasse l’introduction de cette activité puisque le Plan créé à cet effet et ce bureau est dirigé par Monsieur Ibrahima Wade ici présent. Massamba Sarr. il Nous avons un rôle d’accueil et d’orientation des investisseurs. entre autres. sur ce peut s’appuyer sur des jeunes bien formés. pour nous. Le pays se fonde sur une stabilité politique puisque de 1960 à 2012. je vous souhaite un excellent atelier et je passe la parole à Monsieur Pape Amar. est au niveau de l’Agence de Promotion des Investissements et Grands Travaux (APIX). Consul Général du Sénégal au Maroc de réels partenariats entre le secteur privé sénégalais ici présent et le secteur privé marocain et même M. Il sont monde dans le Doing Business 2016. de la transformation céréalière. Car ce que nous sommes venus chercher. Monsieur Je rappelle que l’APIX travaille sur la base de deux outils : le code de l’investissement et le Amadou Hott va revenir sur un instrument que le gouvernement du Sénégal. mais aussi dans le domaine du tourisme ce que c’est. Je voudrais également dire que si. C’est un plan équilibré à trois niveaux : de la création de richesse. derrière les vœux des deux Chefs d’État. Au niveau des procédures de déclaration qu’il leur revient de le concrétiser. Un mot au nom des autorités sénégalaises pour l’assistance. Au nom de Monsieur l’Ambassadeur du Sénégal empêché et au nom de tous 22 ans et nous avons une croissance démographique qui tourne autour de 2. Aujourd’hui. les familiers. de la protection les permis et titres dans d’autres domaines comme les mines ou la santé. par Monsieur Pape Amar qui aller jusqu’à 5 ans. Ibrahima Wade. discrimination entre nationaux et étrangers. l’APIX est en train de travailler avec Président Monsieur Macky Sall. des packages très précis vont vous permettre de pouvoir pays. accordons un très grand crédit et nous formons beaucoup d’espoir et de confiance sur le une garantie de transfert de capital et de bénéfices. nous avons atteint un taux de dématérialisation qui tourne autour de 0 papier. mais aussi pour faire une réalité. plateau. de paix et de sécurité.2 %. la plus belle destination de l’Afrique. d’autres l’ont déjà fait avant moi. a mis en place pour accompagner. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 124 125 . reviendra aussi sur données stratégique pour préparer sa venue au Sénégal. notamment le Maroc. L’âge moyen de la population est de d’autre que l’hospitalité. Le panel de personnalités qui va vous présenter le Sénégal est jeune et représente ceux qui dirigent : les bureaux et les directions. aujourd’hui. Aujourd’hui. qu’ils soient du côté marocain fiscale. est aujourd’hui représenté par le Consul Général du Sénégal. nous avons prévu une présentation des opportunités. au-delà de la participation à ce Forum. une garantie d’accès aux devises étrangères. Le Sénégal est un pays situé à l’extrême Ouest du continent africain avec une population essentiellement jeune. Ibrahima Wade. fiscalité compétitive avec un taux d’impôts sur les sociétés de 30 %. un port moderne en eau profonde qui fonctionne 24h/24 les honorables membres du Parlement qui sont de la délégation Sénégalaise. on sait de l’agro-business. Après cette présentation. vous avez des représentants d’institutions publiques qui mettent en œuvre les politiques de développement. la République. donner un contenu concret nombre de mesures concernant la création d’entreprise : le délai a été ramené à un jour. avec des pays comme le Canada et les États-Unis. Aujourd’hui. M. le transfert du à ce partenariat si recherché entre le Maroc et le Sénégal. structure qui constitue la véritable porte d’entrée de l’investisseur au Sénégal. Directeur du Bureau Opérationnel de Suivi (BOS) du Plan Sénégal Emergent est aussi allié. de la production laitière. une bonne moyenne qui garantit une stabilité institutionnelle comme on ne trouve pas partout en Afrique. coordonnateur des Bureaux régionaux de l’Agence de Promotion des Investissements M. le Sénégal a connu quatre Présidents. Directeur et commerciales. comme j’aime bien le taquiner. c’est bien l’émergence. ce n’est rien extrêmement jeune. Le Président de Sénégal Emergent reste le cadre référentiel de toutes les politiques actuellement initiées au Sénégal. le pays le plus fréquentable. derrière nos mots. Je pense que des ressources privé marocain et des institutions marocaines qui sont venus nous honorer de leur présence à cette humaines de qualité sont aussi la base de l’investissement parce que l’investisseur qui vient au Sénégal cérémonie de Présentation pays pour le Sénégal. avant même son nous dira quels sont aujourd’hui les leviers qu’il est en train de mettre en œuvre pour accompagner arrivée au Sénégal. Pape Amar. de 15 % pour les entreprises exportatrices. des études sectorielles… À travers le site de l’APIX. La Téranga. de l’élevage. Téranga est le mot le plus utilisé dans le pays. échanger avec les services sectoriels afin de pouvoir concrétiser des approches bien précises. avec Concernant l’environnement des affaires. Le modèle d’incitation attractif repose aussi sur les allègements fiscaux : une peuples. d’entreprise. l’investisseur bénéficie d’un certain nombre de mesures des approches d’émergences que d’autres pays ont déjà conduit. qui sont prêts à venir à venir dans ce beau pays. une garantie et protection des droits de propriété. incitatives comme l’absence de paiement de taxes sur le matériel de production à l’importation mais aussi une suspension de TVA pendant une durée de 5 ans. nous sommes venus avec des études qui ont été élaborées. Directeur Général du Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) d’autres pays. ainsi que trois aéroports internationaux. et qui est accessible aux plus grandes compagnies de fret. Consul Général du Sénégal au Maroc d’inflation qui tournait autour de 1. Je ne peux également m’empêcher de saluer nos membres. au-delà des échanges. Ces personnalités sont jeunes mais talentueuses. un réseau de télécommunication moderne nos hôtes marocains. L’APIX généreuse du Président Macky Sall qui trouve tous les leviers et tous les mécanismes pour en peut l’accompagner pour avoir un site d’exploitation si c’est dans le domaine agricole. avec un les Sénégalais. sociale et les questions de transparence. L’investisseur peut. via un certain nombre d’accords. je voudrais particulièrement saluer Monsieur le Consul Général du Sénégal. échanger par e-mail avec l’APIX pour des informations. saluer également nos amis. je vais vous présenter les opportunités d’investissement au S’il y a un mot qui anime tous les Sénégalais. L’investisseur Ce programme pour vous montrer que le Plan Sénégal Emergent (PSE) est une ambition peut adresser au Directeur Général de l’APIX une demande d’aide dans la démarche foncière. Sénégal Sénégal Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Modérateur : M.4 % en 2000-2005. la population du Sénégal est Monsieur le modérateur a bien dit que Sénégal était le pays de la Téranga. Le Sénégal M. Pour ce qui est des opportunités d’investissement pour les opérateurs marocains.7 FCFA. Président du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP). mais aussi le Sénégal présente un dense réseau routier. comme la rappelé Monsieur le Consul Général. Malick Diop. nous recruter. il faut voir les accords préférentiels dont bénéficie le Sénégal dans l’UEMOA. Monsieur le Directeur d’Attijariwafa bank. Téranga. nous voulons souhaiter la bienvenue à tous ces partenaires et grandes personnalités excellent taux de scolarisation qui est autour de 80 %. vous avez également d’éminents membres du secteur privé qui se font discrets. La population urbaine représente 45. Hamidou SAMPY Au-delà de ces présentations. Aujourd’hui. avec un taux qui avoisine les 64 %. Avec une approche très opérationnelle. Un plan Le code l’investissement donne des avantages liés aux investissements productifs entre sur 20 ans qui transcende les mandats politiques et les générations pour s’inscrire dans la dynamique 15 et 100 millions FCFA. entre nos deux ce contexte subsaharien. Pape Amar. il peut avoir une base de Général de l’Agence Sénégalaise pour la Promotion des Exportations (ASEPEX). en termes d’accompagnement le gouvernement du Sénégal sur la mise en place d’une loi sur la Zone Economique Spéciale (ZES). Monsieur Macky Sall. nous avons une politique qui s’appuie sur des infrastructures modernes et structurantes : Bonjour à tous. le mécanisme d’attractivité des investisseurs. le permis de construire à 40 jours. nous avons comme monnaie le FCFA arrimé à l’euro et le PIB par habitant est autour de 583. L’environnement est marqué par une excellence du Doing Business. La capitale est Dakar avec 2. Massamba Sarr. Je voudrais vous dire qu’il y a beaucoup d’espoir pour l’Afrique et particulièrement pour le Sénégal. Pour tous ces projets. après la brillante présentation de la Tunisie. sous l’impulsion de son statut de l’entreprise entrant en exportation. Sur ce. un marché potentiel de 90 millions de consommateurs et dans la CEDEAO avec ses 300 millions de consommateurs. pas de limitation sur le nombre d’employés expatriés à Pourquoi ai-je cité tout ce panel de personnes ? Pour montrer que du côté du Sénégal. qui s’occupe. Mesdames et Messieurs les membres. ce qui fait de ce et d’autres secteurs. Cela montre toute la générosité que les uns et les autres accordent à ce que nous faisons. ce qui est quand même assez exceptionnel dans partenariat économique et commercial qui doit exister entre nos deux pays. Monsieur Malick Diop. Directeur du Bureau Opérationnel de Suivi (BOS) du Plan Sénégal Emergent En tant que représentant de l’APIX.6 millions d’habitants. à tous ces amis du secteur Le Sénégal a également beaucoup investi sur les ressources humaines. Amadou Hott. Je voudrais aussi souhaiter la bienvenue. le pays fait partie du top 10 des meilleurs réformateurs du à leur tête Monsieur Baïdy Agne. Je voudrais leur rendre hommage. Enfin. coordonnateur des Bureaux régionaux de l’Agence de Promotion des Investissements et Grands Travaux (APIX) et Grands Travaux (APIX) M. ce sont M. nos partenaires Le modèle d’incitation attractif du Sénégal repose sur des principes généraux qui sont la non- de la presse économique sénégalaise qui ont accepté de faire ce déplacement. financier. Directeur Général de l’Agence Sénégalaise pour la Promotion des Exportations (ASEPEX) M. des exonérations fiscales et douanières sur les équipements et crédit d’impôt pouvant Au programme. des business Mesdames et Messieurs. de la facilitation des procédures administratives. le Maroc et l’Afrique subsaharienne. parce titre de propriété à 50 jours. nous partons au pays de la plans sur la base de projets précis dans les secteurs de l’agriculture. de bonne gouvernance. ce qui est encourageant parce que nous avons initié un certain venus pour. et fiable (leader en Afrique de l’Ouest). au Sénégal. Le Sénégal maitrise assez bien son taux M.7 % par an. ou du côté sénégalais. des données économiques les investisseurs qui viennent pour des projets importants.

. notre pays. avait le rêve de réaliser un projet dans son pays qu’il avait quitté il y a une quarantaine d’années. Tout un dispositif pour vous aider à lever l’investissement dans le domaine du tourisme. capable de M. African Growth and Opportunity Act aux États-Unis. Japon. ce qui est important. nous démarrons les constructions Le Sénégal a la particularité d’être un pays qui a de l’exportation mais également de la réexportation. on est arrivés à 4. au mois de mars. Donc si vous venez au Sénégal. Car l’exportateur peut devenir réexportateur. capable de co-investir dans le projet que vous avez développé. le promoteur a un terrain. où il y a des avantages comparatifs réels et où les secteurs privés marocain et sénégalais peuvent accompagner cette dynamique de LIVRE BLANC LIVRE BLANC développement économique et social. la croissance lesquels il est en train d’opérationnaliser le PSE.5 %. Le développeur initial. ferroviaires… on ne pouvait pas rêver mieux. or. comme Teranga Capital (4 milliards exporter 80 % de sa production. dans son volet économique. Pendant trois ans. un Sénégalais- Américain.4 % de croissance. dont les travaux premier secteur comme pour le second. 3 000 personnes qui ont visité cet établissement. 1. En bref.L’ambition du Sénégal est dans l’agriculture . les produits pétroliers transformés. l’ambition du Sénégal. Le fonds est à 100 % détenu par l’État du Sénégal. Voilà ce que je voulais présenter en termes d’opportunités.L’énergie de production. FONSIS est actionnaire à environ 30 %. Directeur du Bureau Opérationnel de Suivi (BOS) du Plan Sénégal Emergent Modérateur : M. avérée et d’exportation et d’investissement direct étranger. pour pouvoir épargner pour les générations futures. qui va nous parler du co-investi avec le secteur privé. soit deux ans plus tard. mais donner la parole à Monsieur Malick Diop. France. la production agricole (4e en Afrique après le Maroc. Pour le va nous aider à exploiter une nouvelle station balnéaire de 350 chambres. En 2014. Mars 2016. 1 000 lits. on réinvestit une partie et on épargne l’autre. ilménite. donc un potentiel de 35 %. dans la santé.Autre ambition. Sur l’année 2016. un pays qui a 2 500 heures d’ensoleillement à l’État. notre dispositif financier vous accompagne et intervient dans le capital. marbre… actionnaire. Dans le même sillage. Je citerai Monsieur Edgar Rogers qui disait que « l’avenir des fonds et vous accompagner. l’or non monétaire. propriétaire du terrain de 30 hectares. + 35% de croissance par an. vous verrez la complétude du dispositif mis en place. L’un de nos était à 2. M. en ce moment. seulement réussir ses projets.Les infrastructures : routières. FIAD 2016 FIAD 2016 126 127 . une façade bout de 5 à 7 ans. mais également est orienté vers des secteurs où il aura très rapidement un retour sur investissement mais aussi des à des postes de responsabilité dans des entreprises. les Ce qui vous a été présenté. les téléservices. même si le sans droit de douane. celui du Club Med à 75 millions d’euros. il y a un projet de création d’une unité Les échanges intra africains tournent autour de 10 %. c’est de montrer qu’un opérateur international comme le Club Med croit en l’avenir . pour un montant de 27 milliards de FCFA. les échanges intra européens sont autour de industrielle qui va produire des solutés massifs. Malick Diop. Je vais passer la parole à Merci. ce sont des domaines bien maîtrisés. secteurs dans lesquels le Maroc a développé un savoir-faire. sont dans le projet. Sénégal Sénégal Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Avec le statut d’entreprise franche à l’exportation. à explorer les pistes par rapport à vous les donne. résorber un déficit de 300 000 logements d’ici à 10 ans. actionnaires à 30 %. Bonjour à tous. IT. y compris des Allemands et Vous avez également les NTIC. des Espagnols. On sait que les hôteliers. J’aime bien citer ce projet parce que cela me permet 50 %. Et le développement d’un écosystème de la construction.7 %. Les de faire une fleur à Attijariwafa bank qui a bien voulu nous inviter à ce Forum et qui a financé une partie secteurs sont l’halieutique. une population jeune et accueillante dans un cadre sécuritaire et de liberté. Nous avons également le fonds de Garantie avec un climat assez doux. des privés étrangers. Bios oil. offshoring. Chine. nous exportons dans ce pays encore pour 10 ans un associé qui pense comme vous mais qui a un peu la puissance publique derrière.Le tourisme est aussi un secteur à développer.Hamidou SAMPY M. 10 à peu près. avec des partenaires Français. Corée… Nous exportons également dans les fonds est géré de manière indépendante vis-à-vis du gouvernement. Directeur du Bureau Opérationnel de Suivi (BOS) du Plan Sénégal Emergent il est venu nous voir en mars 2014 pour première réunion. Dépôt du Sénégal. un projet dans le solaire de 30 MW. de la dette du projet. avec la Caisse de secteur de la pêche. Le Sénégal a signé plusieurs conventions avec tous les grands pays où il Nous avons. Nous avons livré une stratégiques et nos processus de décision sont relativement rapides si le projet a tous les éléments partie des matériaux qui devraient nous mener à cette prochaine destination qu’est le Sénégal. l’accès à du matériel lourd… 400 000 dollars. On revend avec plus-value pour donner un dividende maritime de 700 km dont 500 de plages sablonneuses. Depuis l’inauguration fin décembre. Cette année. multinationales ou nationales. Sachez qu’au Sénégal. C’est le développement de faut faire travailler l’argent des banques commerciales et des banques de développement. lait…). . mandats est d’aider l’État à restructurer les entreprises en difficultés. l’agri-business à travers la production de fruits et légumes. ne mettent plus du capital dans les murs. Dans ce projet. Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques secteurs stratégiques. mais c’est surtout pour des TPE et PME. donc l’effet de levier est très important et il en riz. Cette zone représente 13 millions en termes de le FONSIS. mais aussi Le Sénégal est un pays dans une dynamique de croissance et d’émergence. le secteur privé marocain a du savoir-faire. Amadou Hott. avec une équipe d’une vingtaine de personnes dont 12 professionnels Le PSE. Canada. car c’est rentable. Nous avons commencé il y a deux ans. c’est le meilleur moyen de soutenir le tourisme dans des opportunités. donc c’est vraiment exceptionnel. a . Nous sommes en phase de démarrage. Ce n’est pas du social. qui est le Directeur Général de l’Agence Sénégalaise de Monsieur Amadou Hott. c’est 35 %. le Sénégal est déjà à 6.Le développement du potentiel minier est également au coeur des ambitions du pays. qu’il soit national ou étranger. Je suis Stratégiques (FONSIS) sûr qu’à la fin de la présentation. rurale et alternative.6 millions de tonnes pour atteindre notre auto-suffisance Nous avons mobilisé 20 % en capital et 80 % en dette. dans le cadre d’un partenariat entre le . M. Souvent. donc ce sont démarrent au mois d’avril 2016. comme l’a prévu la loi qui a créé zones UEMOA et CEDEAO sans droits de douane. Club Med France a 35 % en contribuant au capital et en constituant ce partenaire technique qui 15 000 logements par an. dans l’opérationnel. Cela signifie que l’investisseur qui arrive au Sénégal pertinente de 100 ans dans la banque d’affaires. ce sont . Quelles sont les opportunités ? Parmi les cas concrets de projets que nous avons développé. . Ibrahima Wade. Nous avons également des projets dans l’agriculture.Le Sénégal veut se positionner dans les services en télécommunications. on sort de l’entreprise. Si je devais parler à des investisseurs. mais le comité de direction du FONSIS a une expérience cumulée. un hôpital à M’bour. la gestion de fonds d’investissements.5 % de croissance.La logistique. Le Sénégal vers les pays africains. que vous avez un projet destiné au marché sénégalais Partout en Europe. Phosphate. mais aussi des mécanismes par développer des projets de zéro jusqu’à financial close et exécution. Le privé sénégalais. Troisième projet. dans lequel nous sommes. On a construit en 12 mois. Ibrahima Wade. structuré 150 millions de dollars de projets avec un effet de levier de 1 à y a des opportunités commerciales au niveau mondial. vous avez la possibilité de nous avoir comme associé dans votre projet. une température moyenne de 25°C et un climat favorable autant des Investissements Prioritaires (GIP) qui est un peu le fonds jumeaux du FONSIS et qui octroie des pour le tourisme que pour la santé. FONSIS et les Hôpitaux publics. L’offre horticole sénégalaise est de 87 000 tonnes. garanties.Le développement industriel à travers les plate-formes intégrées. Nous avons un focus vers les pays africains. possibilités d’exportation. prend en charge surtout les secteurs où l’on parle de moteur de l’investissement. Je voudrais Merci beaucoup Monsieur Pape Amar pour cette belle présentation. le Kenya et le Ghana). En 2013. On parle alors touristique du Sénégal et qu’il a décidé non seulement d’être gestionnaire. Grâce à l’initiative ou au marché international. de l’aquaculture et c’est aussi le développement d’agropoles. mais aussi d’être de mines et de fertilisants et le Maroc sait faire. à peu près 41 millions d’euros dont PSE. un certains nombre de mesures liées à l’exportation de son activité de FCFA) dont nous avons pris 25 % de participation et qui investit dans les PME entre 100 000 et sont mises à sa disposition concernant la station de carburant. mais également faire des profits pour pouvoir investir.5 millions de dettes bancaires. le Sénégal est bénéficiaire de l’initiative « Tout sauf les armes ». c’est l’élevage (viande. En résumé. c’est le dispositif logistique qui doit accompagner la mise en oeuvre du travaux démarrent. je qu’il faut. Cette loi exige que la gestion soit rigoureusement privée pour que le fonds puisse non population. Des privés sénégalais sont également actionnaires. la banque demande beaucoup de garanties et ce fonds C’est l’occasion d’inviter nos amis. parce qu’au qualité. Marocains . En tant que fonds souverain de développement. les investisseurs marocains. il s’est débattu avec son projet et quand il a entendu parler du FONSIS. . et un tour de table d’aides bancaires locales. le transformer. je peux dire que le Sénégal est un pays qui présente un système médical de haute On est là pour que l’entreprise crée de la valeur et qu’elle distribue des dividendes. mais c’est aussi une porte d’entrée pour les 300 millions au niveau sous-régional. tandis qu’elles devaient faire 100 km auparavant jusqu’à Dakar. nous sommes un bras armé privé de l’État. Directeur Général du Fonds Souverain d’Investissements Merci pour cette belle présentation qui montre qu’on est dans le concret. zircon. Directeur Général de l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX) (FONSIS). c’est le Autre projet. depuis le début. Pour nous. si l’investisseur garantit l’option de pouvoir Nous constituons également des sous-fonds pour soutenir les PME. donc venez ! Nous sommes très disponibles dans tous les secteurs est un endroit que l’on crée et les chemins qui y mènent sont à construire ». un montant important. vous remercie. d’encadrement et de facilitations. Pour différents Promotion des Exportations (ASEPEX). pour pouvoir exporter sans droit de douane. permettre de nourrir les Sénégalais et d’exporter. voici les segments à exploiter : 33. autant de ils signent des contrats de gestion. il est prévu 7. Le Financial Closing a été atteint.

et iii) Monnaie FCFA/XAF l’incertitude des droits de propriété.World Economic Outlook Database (e : estimation) IDH(1) Indicateur : 0.0% secondaire. Loubomo Sibiti Pool Malebo DU CONGO correctement mises en valeur.4% Croissance démographique 2. Rang : 137 (sur 187 pays) Madingo. pourraient servir de kayes Kayes Brazzaville bases solides à la transformation Croissance de l’économie et au Pointe-noire développement économique et social.8% 7.4% 2.89 FCFA/XAF PIB 2014(2) 14.0% L’INVESTISSEMENT 3. comme l’illustre la faiblesse 7.7 millions d’habitants Inflation en % GUINÉE EQUAT.World Economic Outlook Database (e : estimation) 128 129 .4% Taux de croissance économique (pib) 6 % Taux d’inflation 3 % • Banque Commerciale Internationale (BCI) Primaire • Banque Congolaise de l’Habitat (BCH) 2013 2014 2015e 2016p Investissements directs étrangers (ide) 5502 millions de $ • BGFIBANK Congo 22% Secondaire • Crédit du Congo (CDC) Exportations (en % du pib) 73 % • Ecobank Congo Tertiaire Importations (en % du pib) 70 % • La Congolaise des Banques (LCB) Principales ressources Pétrole.17 milliards de $ Système bancaire 20% 4.CENT Capitale économique Pointe-Noire CAMEROUN Inflation Structure du PIB Superficie 342 000 km² Population 2014 4.3% 6. Croissance du PIB en % LE MARCHÉ DE 6.8% 7.3% des ANGOLA 6. du PIB en % Mais cet important Taux de bancarisation potentiel est peu valorisé. Les principaux goulets d’étranglement 3.6% Inflation en % PIB par habitant 2014 58% 3147 $/hab 3.9 hab/km² GABON 22% Secondaire Population urbaine 65 % Makoua Owando Tertiaire Espérance de vie 58. en particulier des filières porteuses .4% Primaire Densité de la population 13.533 (de 0 à 1) RÉPUBLIQUE En dehors du pétrole. le Congo dispose d’importantes DÉMOCRATIQUE ressources minières.3% 2013 2014 2015e 2016p LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Source : FMI .9 % CONGO 2013 2014 2015e 2016p Source : Banque Mondiale Scolarisation 55 % Mossendjo Djambala Source : FMI . Parité euro 1 € vaut 657.3% de la transformation structurelle et de la gestion durable des ressources naturelles du pays sont : i) l’insuffisance d’infrastructures de qualité. Ouesso Impfondo 4.79 ans Population active 1.0% 3. ii) la faible qualification de la main d’œuvre disponible et Source : Banque mondiale l’inadéquation des compétences aux besoins réels de l’économie.6% 20% Projection 2050 8. notamment Indicateurs économiques (en 2014) 2013 2014 2015e 2016p 5.6 % (de la population totale) dans les secteurs de l’énergie et des transports .0% 3.3% CONGO FICHE pays 2013 2014 2015e 2016p Présentation du pays RÉP.0% 3. Bois (1) Indice de Développement Humain Risque pays (coface 2014) C (2) Produit Intérieur Brut (3) Investissements Direct Étrangers Notation du climat des affaires D Croissance du PIB Croissance du PIB en % 6. forestières et gazières qui.58 % 2.9 millions d’habitants 58% 3.8% secteurs primaire et 6.3% 6.

qui représente près de 85 % des exportations. Reflétant • Points faibles . potassium.30 Machines et appareils électriques 2 l’organisation des Jeux Africains de 2015 qui se dérouleront à Brazzaville.2 LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 130 131 . • La nouvelle stratégie de réduction de la pauvreté du Congo introduit des changements majeurs dans les priorités du gouvernement.5 % en 2014. qui prévoit une baisse des dépenses publiques de 15. Les • Forte Dépendance à l’égard du pétrole. la faiblesse des services d’infrastructures et l’inefficience des processus • Environnement des affaires très pénalisant et faible gouvernance.3 % des exportations en valeur en 2014 et ce. Fax : + 242 22 281 18 80 / 00 44 20 06 81 61 ces développements.15 Voitures et Automobiles 2 primaire de base hors pétrole de 61. le solde du compte courant de la balance des paiements s’est sensiblement dégradé à -6. Le Pétrole Brut 85 Machines mécaniques 7 taux d’inflation a baissé de 4. son niveau le plus élevé depuis 2010. l’adoption de la loi de finances 2015.7 % et la protection tarifaire accordée aux produits agricoles (définition de l’Organisation mondiale du commerce [OMC]) est Adresse : rue Béhagle BP 96 Brazzaville de 23 %. Les échanges extérieurs du Congo sont dominés par le pétrole. Moins de 7 % des exportations hors pétrole du Congo • Manque d’infrastructures.6 % en 2013 à 3. la chute des cours du brut a entraîné un recul de 2. Commerce extérieur Pourquoi choisir d’investir Liens utiles La politique commerciale du Congo. douaniers et portuaires. phosphates.après trois années de baisse consécutives. La hausse des dépenses publiques entraîne un creusement du déficit Cacao 0. Du fait de cette Brazzaville .2 Hongrie 0.0 % en 2014.3 % du PIB. sous l’effet de la poursuite du programme d’investissements publics. Le régime tarifaire est relativement transparent et prévisible et il n’existe pas de barrières non tarifaires formelles. membre de la CEMAC. Le taux moyen simple du tarif de la Nation la plus favorisée (NPF) est de Responsable : Patrick Dal BELLO 18. Le Congo applique le Code douanier et les actes de la CEMAC en matière de Tarif Extérieur Commun (TEC) et de AFD : (Agence Française de Développement) Tarif préférentiel généralisé (TPG). devrait contribuer à atténuer les risques liés à la chute des prix du brut. Cette amélioration s’explique par le léger rebond de la Produits exportés en 2014 % Produits importés en 2014 % production pétrolière . Le Congo • Ressources naturelles abondantes (pétrole. BEDEAC : • Importants amortisseurs budgétaires et extérieurs. Conscient que le recul actuel des cours Poissons et Crevettes 0. Le Congo se conforme aux obligations de l’article VIII du FMI sur les transactions internationales courantes. Le relâchement des pressions inflationnistes s’est poursuivi sous l’effet du recul des prix des produits alimentaires. introduits en 1993. Mesures mises en place par le gouvernement • Le gouvernement a conscience que les résultats atteints dans la mise en œuvre du DSRP (Document Stratégique pour la Réduction de la Pauvreté) 2008-2011 ont été mitigés et qu’il doit faire mieux pour réaliser une croissance plus inclusive Principaux pays partenaires afin d’obtenir une réduction significative de la pauvreté. la farine et le riz sont soumises à une licence. Bois 1 Ouvrage en boîte 2 Le gouvernement a maintenu l’orientation expansionniste de sa politique budgétaire en 2014 malgré une baisse de 10 % des recettes pétrolières. Face aux besoins d’investissements publics dans les infrastructures et aux coûts plus élevés que prévu de Sucre 0. minerai de fer. Les progrès limités en matière d’intégration commerciale s’expliquent par les retards dans l’harmonisation des politiques des États. la loi de finances rectificative de juillet 2014 prévoit une augmentation des dépenses de 36 % par rapport à 2013.2 % du PIB non pétrolier en 2013 à 74. la croissance a atteint 6.principal moteur de l’économie .1 %. LE MARCHÉ DE CONGO L’INVESTISSEMENT FICHE pays Conjoncture économique Principaux produits échangés Les performances économiques du Congo ont été globalement satisfaisantes en 2014 : après un fléchissement en 2013. accorde au moins le traitement de la Nation la plus favorisée à tous ses partenaires commerciaux. est largement déterminée par son appartenance à l’union douanière au Congo ? régionale.P. principaux partenaires du Congo restent la Chine et l’Union européenne. malgré • Annulation de dette dans le cadre de l’initiative PPTE. bois) et potentiel agricole. • Réduction insuffisante de la pauvreté.Congo dépendance pétrolière. ainsi que par l’augmentation (% des exportations) (% des importations) des dépenses publiques d’infrastructures et par le dynamisme des secteurs de l’agriculture et des Bâtiments et travaux publics (BTP).1 % en 2014. Cet ajustement devrait se traduire par une réduction du déficit primaire de base hors pétrole à 54 % du PIB non pétrolier en 2015. Adresse : Boulevard Dénis Sassou Nguesso B. Principaux clients en 2014 % Principaux fournisseurs en 2014 % (% des exportations) (% des importations) États-unis 13 France 8 France 7 Belgique et Luxembourg 4 Pays-bas 5 États-unis 2 Italie 2 Pays-bas 1 Belgique 0. sont destinés aux autres pays de la CEMAC. À cet égard.0 % en 2014. Cette tendance devrait se poursuivre en 2015.10 Viandes et Abats 1 du pétrole rend plus urgent le retour au rééquilibrage budgétaire. le gouvernement compte s’engager sur la voie de l’ajustement budgétaire à partir de 2015 en maitrisant la progression des dépenses. même si l’exportation • Points forts + Tél : + 242 22 281 53 30 / 06 970 56 56 Fax : + 242 22 281 29 42 ou l’importation de certains produits comme l’eau minérale. le sucre. Tél : + 242 22 281 18 85 / 06 652 96 70 / 00 44 20 79 06 81 63 l’augmentation des exportations du secteur hors pétrolier de près de 10 %. 1177. Les importations ont augmenté de 6.

. en paix depuis 16 ans grâce aux efforts inlassables de notre Président Projets structurants dans le domaine de l’énergie de la République. Mme Patricia Mongo. . Geoffroy Gan Gankoue Dzon. c’est aussi un pays où il pleut la moitié M. ceux qui aiment s’habiller. huile de Le Congo a le Doing business le plus élevé. à l’Ouest le Gabon et à l’Est la RDC. Sept des opérations transfrontalières. inverser la tendance des importations de produits à l’étranger. donc c’est totalement étrangers en Afrique centrale. qui a pour axe stratégique la diversification de l’économie de notre pays. Exonération à 100 % ad aeternam. Le Congo est un pays à cheval sur l’Equateur. le Congo est un pays essentiellement adoptés pour améliorer considérablement le climat des affaires et il est de plus en plus facile de faire jeune et éduqué. Directeur en charge de la commercialization et de la distribution des produits pétroliers raffinés à la Société Nationale de Pétrole du Congo (SNPC) Je vais faire un focus sur l’agriculture car c’est le thème de ce Forum. . Nous avons 10 millions d’hectares de terres cultivables et seulement 10 % de ces terres sont exploitées. des affaires au Congo. Mme Patricia Mongo. notamment M. La capitale est Brazzaville. M. de la pisciculture et de la pêche continentale. C’est extrêmement important car cela permet des cultures de contre-saison. Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’année. 48h suffisent. croissance global en 2015 était de 5 % et les prévisions pour 2016 sont de 7. Le Congo est un pays extraordinaire. -P  ointe-Noire. Cela permet aux investisseurs de venir investir en toute quiétude et au pays d’avoir des indicateurs macroéconomiques positifs. sur le décret qui réduit les délais de création de société… grappes ont été déterminées prioritaires par le gouvernement : Maintenant. . Directrice de l’Agence de Promotion des Investissements (API) pour cultiver en alternance. Donc bienvenue aux investisseurs marocains dans ce secteur. 150 MW et les lignes associées. expert en Promotion des Investissements de l’API exonérés tous les revenus de l’agriculture agro-pastorale. Et pour ceux qui palme.le service financier . un pays qui jouit d’une très belle image énergétique national estimé en 14 000 MW. Développement enfin de la filière de corps gras. Nous l’accueillons d’ailleurs. il est agent commercial.4 %. Teddy Christel Sassou Nguesso. le gouvernement a créé 4 Zones . Le taux de . La Loi de finances 2015 prévoit que sont M. C’est le pays des « sapeurs ». -O  uesso. optimiser l’exploitation du potentiel Mesdames et Messieurs. 100 MW et des lignes associées. C’est un pays qui est au coeur de l’Afrique libéralisé et on a mis en place une autorité de régulation chargée de veiller à la bonne concurrence centrale.Hydroélectricité : 14 000 MW Nous sommes ici pour établir un pont entre les investisseurs marocains et les investisseurs . C’est énorme pour une population de 4 500 000 habitants. . PMI. par an. y Le Congo importe pratiquement 300 milliards de FCFA (400 millions d’euros) de produits alimentaires investir est facile car c’est déjà inscrit dans la culture. PME. il y a le développement de l’agro-alimentaire Sassou Nguesso. production des oeufs de viendront frapper à la porte de l’investissement. M. Autre avantage important. . Je pourrais vous citer le texte sur les décrets de la gestion foncière. nous arrivons au Congo Brazzaville.le bâtiment et les matériaux de construction . Afrique. un taux négatif qui est dû à la chute du prix du baril de pétrole (le Congo est des investisseurs intéressés. Le taux de croissance Pour ce projet. Pour mieux canaliser les investissements directs étrangers. Le Congo voudrait être la tête de pont des investisseurs marocains en Afrique centrale. la capitale Potentiel en énergies renouvelables économique est Pointe-Noire. diversification du pays est en marche. promouvoir les TPE.l’agriculture et l’agro-industrie. dédiée à la forêt et à l’éco-tourisme.Rayonnement solaire : 12h/24 congolais.8 % . Ils viennent y faire du business depuis 50 ans. dédiée à la pétrochimie et aux mines. dédiée aux matériaux de construction. Le taux d’inflation L’environnement des affaires est en constante amélioration. où tout le monde est agent commercial du pays. ils seront accueillis par Madame Patricia Mongo. parce que nous importons beaucoup de produits donc il faut favoriser ce secteur. céréales. Le taux d’alphabétisation est de 82. Le code de l’électricité indique clairement que Salam aleikoum. où vous avez le plus important port en eau profonde de la sous-région. Développement également des pistes rurales pour acheminer tout cela vers les villes. cacao. essentiellement un pays pétrolier). Je voudrais interagir avec vous sur la première destination des investissements directs l’État peut déléguer aux sociétés publiques ou privées la gestion de l’électricité.la forêt et l’industrie du bois . Le réseau hydrographique est de 252 000 km². à partir des produits vivriers de l’exportation : manioc. il l’importation de matériel et des équipements agricoles. Il est fils du Président.le pétrole et les hydrocarbures (transformation) . table et des poulets de chair pour répondre à une demande de plus en plus croissante dans ce domaine. hévéa et canne à sucre. fruits. Le pays offre d’énormes potentialités. .8 %. par grappes. est agent du pays. mais les prévisions 2016 sont très intéressantes avec 10. Son Excellence Denis Sassou Nguesso. Directrice de l’Agence de Promotion des Investissements (API) Venons-en au secteur de l’énergie.Biomasse Le Congo est un pays stable.9 %. Il y a donc un grand potentiel dans l’agriculture et l’agro-industrie et les investisseurs marocains sont les bienvenus. mais c’est aussi celui qui alimentaires. beaucoup de textes ont été est de 1. légumes. Il est Président du pays.En partenariat avec le Cameroun. Martin Galissan. .Le projet de construction de la centrale hydroélectrique de Mourala. sur la Les bons résultats économiques du pays sont dus à la mise en oeuvre du plan de développement réduction des délais pour obtenir les délais de construire. pour créer une société au Congo Brazzaville. un investissement de 10 milliards de dollars. Paul Obambi.les mines . -O  yo-Ollombo. Congo Congo Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Modérateur : M. un pays essentiellement de transit avec ses 5 frontières : au Nord le Cameroun et la Centre dans ce secteur. Directeur des Etudes et de la Recherche de l’API la tomate (qui coûte cher au Congo). intensifier les relations intersectorielles. Il y a plus de Maliens au Congo que de Congolais ! Le pays est propice au Doing business. sur la création d’un guichet unique 2012-2016. au Sud l’Angola. la recherche de financement pour la réalisation des études de faisabilité Le taux de croissance hors pétrole en 2015 était de 8 %. allant le vendre de partout. Monsieur Teddy Christel Pour ce qui est des projets et programmes dans ce secteur.le tourisme et l’hôtellerie . les études de faisabilité sont prêtes et nous pouvons donc les mettre à disposition pétrole était de . LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 132 133 . dédiée à l’agriculture et l’agro-industrie. la République du Congo. Il est paysan.Hamidou SAMPY Ce plan de diversification de notre économie vise à développer l’activité hors pétrole. Economiques Spéciales (ZES) : . Exonération également des droits et taxes de douanes concernant il est agent commercial. aux travaux et aux services financiers (16 sociétés . Le PIB par habitant est de 3 133 dollars. Un incroyable bond en avant dû à l’entrée en exploitation du gisement Moho Nord avec 140 000 barils par -L  a construction de la centrale hydroélectrique de Kouembali.1 %. L’agriculture est un secteur exonéré. Patrice Passy.5. c’est pas mal et cela veut dire que la et la construction de la centrale électrique de Chollet (600 MW) et les lignes de transport associées. Développement donc d’une filière agricole. déjà installées). jour. fils du Président du Congo Brazzaville.Brazzaville. attire le plus d’investisseurs et d’opérateurs étrangers. café. qui est libéralisé. En 2014. Conseiller du Ministre en charge de l’Energie La disponibilité de ces terres permet de développer des cultures vivrières et maraîchères.

Je crois que l’agriculture est ouverte : 90 % des terres sont disponibles. Par exemple. à défaut d’avoir un fonds spécifiquement pour financer. Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie presque comme un eldorado parce que tous les jours. Nous sommes venus ici faire la promotion de notre très cher pays. en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 134 135 . En République du Congo qui est la priorité des priorités. lorsque j’ai eu un projet dans l’agriculture. Congo Congo Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Il faut savoir que soit vous vous installez dans ces ZES. l’éolien. le Congo est ouvert et il est à votre disposition. Le Congo est devenu aujourd’hui M. l’hydraulique. « I » pour « identifier » les partenaires et distributeurs dont pourrait (API) avoir besoin l’investisseur. pourquoi ? Bonjour. que l’essentiel a été dit. c’est un secteur qui la diaspora. Je pense que le Maroc et d’autres pays d’Afrique. dans le plan de cas. que Madame Patricia Mongo a bien tout le monde. en plus. Il est aujourd’hui important que nous terminions ces présentations par le Congo Brazzaville car le FCFA en parité fixe avec l’euro. véritable potentiel. Le Congo s’est d’ailleurs inspiré du Maroc qui a une stratégie forte à ce niveau-là. Nombreux sont Congolais. y compris les sociétés de leasing. L’an dernier. En ce qui concerne Mais pour parler du secteur des hydrocarbures.Hamidou SAMPY investissements au Congo. il y a la diversification de l’économie.Hamidou SAMPY et de la distribution des produits pétroliers raffinés à la Société Nationale de Pétrole du Congo (SNPC) Nous allons terminer avec un mot de Monsieur Mme Patricia Mongo. Revenant dans leur pays. je me présente. Merci. développement 2012-2016. Autre atout du Congo et pas des moindres. Expert en Promotion des Investissements de l’API En matière de diaspora. nous sommes la porte d’entrée officielle des investisseurs au Congo. l’élevage. au niveau du Congo. Pour les investisseurs marocains. notamment dans le secteur de l’agriculture Juste un complément. au Maroc. Il y a donc des exonérations importantes. il y a beaucoup d’accompagnement. vous êtes les bienvenus au Congo. je suis Directeur en charge de la commercialisation l’investissement. Unissons nos ambitions pour un partenariat gagnant-gagnant. Le secteur de l’énergie est diversifié. Aujourd’hui. tant des investisseurs nationaux qu’étrangers. Le premier avantage de nous avons des besoins et je pense que vous avez des solutions. au service de la diversification de l’économie. Qu’en est-il au Congo ? Parce que les projets sont souvent costauds et c’est compliqué avec les banques. M. ils présenté mais qui est complété par différents fonds. notre modérateur a dit qu’il y avait beaucoup de Maliens au Congo. Directrice de l’Agence de Promotion des Investissements (API) Teddy Sassou Nguesso. je suis Congolais mais j’évolue davantage à l’étranger. Mais il est vrai que. fils du Président.vous trouverez la réponse à vos besoins dans les initiales de l’API : « A » pour « aider » les investisseurs à conquérir le marché congolais. Pour faire court. un Congolais d’origine malienne a d’ailleurs été primé en tant qu’entrepreneur. vous êtes totalement exonéré pendant 6 ans. au Forum International Afrique Développement. Paul Obambi. Autre contribution de l’API. nous travaillons à proposer des partenariats techniques ou financiers et c’est le cas pour cet entrepreneur. Ce n’est pas à nous de choisir. prisée en Afrique centrale. Je n’en suis pas actionnaire mais je crois qu’entre ce que le groupe a investi et le retour sur investissement. pour lequel je suis plus outillé. Il y a un c’est une destination sûre. on Au Sénégal. En introduction. pour rappeler qu’il y a des cas concrets de réussite. L’exonération à 100 % n’est pas commune à toute l’Afrique et s’ils l’offrent. où l’on donne des facilités à dispositif aujourd’hui pour accompagner tous les investisseurs. mais au niveau national : une stratégie orientée vers les Congolais de la diaspora. qui demandent des garanties. Directeur en charge de la commercialization Modérateur : M. Patrice Passy. Modérateur : M. avec le Maroc la diaspora. Teddy Christel Sassou Nguesso. qui a un impact pour les investisseurs. le pays avait un fonds de financement dédié redescend encore au taux de 15 %. je suis heureux que des Congolais soient ici parce que ce qui fait la force d’un pays. territoire national. car nous importons beaucoup de produits prioritaire que vous choisiriez aujourd’hui et Question du public alimentaires. Dans la distribution des produits pétroliers. « P » pour « promouvoir » les Mme Patricia Mongo. L’API apporte sa pierre à cette stratégie présidentielle. Le risque dans l’investissement peut donc être partagé avec des opérateurs locaux. Aujourd’hui. de la diaspora. est un bon exemple de l’impact de la diaspora. Le Congo utilise Merci. car il y a des liens historiques et notre code de nationalité est ouvert. nous avons par exemple une success story d’un Congolais en France qui est venu chercher des partenaires dans la distribution de groupes électrogènes qui fonctionnent à l’énergie solaire. au-delà de la 10e année. Beaucoup de Congolais investissent à l’étranger et veulent revenir au pays. nous oeuvrons à faciliter et à permettre aux investisseurs de venir investir énormément. notamment Sud-Sud. c’est appelle tout le monde et dont la législation favorise les partenariats. l’État a ouvert ce secteur : le solaire. je vous remercie. Est-ce que l’API a des mesures d’accompagnement pour ces jeunes entrepreneurs congolais ? M. vous êtes à 50 %. la question de la monnaie. c’est son expérience. je citerai le Crédit du Congo. aux entrepreneurs souhaitant investir dans l’agriculture. L’API est là pour faciliter Bonjour à tous. ils apportent une véritable valeur ajoutée. soit vous venez investir dans une ZES avec Question du public des incitations fiscales alléchantes. Pour ne pas être prolixe et parce la diaspora. un instrument important de l’amélioration du climat des affaires. Le gouvernement a mis l’agriculture et l’agri. dans le cadre du raffinage. puisque un peu comme les entreprises demandent de l’expérience avant de donner du travail. c’est possible. donc le risque d’échange disparaît pour les investisseurs. Nous en arrivons à l’API. C’est un dossier que nous avons eu sur la table et nous. qui booste l’économie du pays. un pays de paix. les prévisions ont été anticipées. En tout Madame Patricia Mongo. au Sénégal. Brazzaville. doivent être encouragés et remerciés pour cela. donc l’État récupère un peu et ensuite. nous et de la distribution des produits pétroliers raffinés pour le compte de la Société Nationale de Pétrole travaillons à mettre en place un certain nombre de dispositions spécifiquement pour les « Congolais du Congo et de la gestion des stocks stratégiques et de la sécurité des produits pétroliers sur le de l’étranger ».Hamidou SAMPY Autre avantage. c’est qu’il y a un tissu d’entreprises qui pourraient vous recevoir en tant que partenaires. Il y a un certain nombre d’incitations fiscales pour investir au Congo. Directrice de l’Agence de Promotion des Investissements Modérateur : M. À partir de la 7e année. quel est le domaine business au coeur des priorités. Ce n’est pas pour rien qu’elle est totalement exonérée.

50% GABON L’INVESTISSEMENT FICHE pays 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Présentation du pays CAMEROON Capitale économique Libreville Bitam Oyem Inflation Structure du PIB GUINÉE Superficie 267 667 km² ÉQUATORIALE Population 2015 1. bois.8 millions d’habitants Libreville Makokou 4.30%usines que sont l’usine métallurgique de 5.A dynamique de l’industrie du bois s’explique par la montée • ECOBANK Gabon progressive de nouvelles industries de transformations Principales ressources Pétrole.70% • Banque de l’Habitat du Gabon (BHG) Le secteur secondaire connait en général une2.89 FCFA/XAF chute des cours et la persistance de la surproduction mondiale.13 % Booué 32% Lambaréné 2.10% Primaire Population urbaine 86 % 1.50% de 65 000 tonnes et l’usine hydro-métallurgique qui produira annuellement 20 000 tonnes de manganèse métal.80% annuelle 2.80% 2. La branche des télécommunications poursuit sa lancée avec l’introduction de nouveaux produits.2 %.30% plus forte que les 0. 5.50% 0.3 % 2.10%croissance Taux d’inflation 4.30% 63% Secondaire 0.674 (de 0 à 1) Tchibanga des volets de la dynamique hors pétrole.10% du PIB en % LE MARCHÉ DE 5.50% Croissance démographique 2. Taux de croissance 32% économique (pib) 4.04 ans Moanda Alphabétisation 85.30% 3. Croissance 7. le commerce de 9. entamés en 2010 sont achevés avec Croissance un7. sur les cinq dernières années. À l’horizon 2020.1 %. Les transports et communications ont cru de 6.5 % • Banque Gabonaise de Développement (BGD) 1.2 % et les services de 8. Les PIB 2014(2) PIB par habitant 2014 18. (2) Produit Intérieur Brut (3) Investissements Direct Étrangers Le secteur tertiaire a été stimulé par le dynamisme Croissance du PIB du secteur secondaire dans pratiquement toutes ses composantes.1 % Source : FMI .5 %). avec la 5% Parité euro 1 € vaut 657.10% du PIB en % que celle des secteurs pétroliers.17 milliards de $ 10 772 $/hab Système bancaire perspectives à moyen et long terme Inflation favorables. le sous-secteur connaît des difficultés. le Ministère de l’économie prévoit Croissance une croissance des secteurs non-pétroliers plus forte 7.60% Tertiaire Espérance de vie 52. au regard du potentiel 4. soutient un IDH(1) Indicateur : 0.60% 4.50% 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Source : FMI . on note les bons 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Secondaire du Gabon (BICIG) résultats du raffinage (+22. La Importations (en % du pib) 30 % Tertiaire • CITIBANK GABON S.7 %) et de l’industrie du Exportations (en % du pib) 63%54 % • BGFIBANK SA Gabon bois (+10.50% 0. deuxième poste d’exportation. tandis que le BTP recule (-4. diamant • ORABANK Gabon suite à l’arrêt des exportations de grumes en 2010. les Mayumba travaux de construction du Complexe métallurgique de Moanda (CMM). La Indicateurs économiques (en 2014) 19 % (de la population totale) troisième 2011 usine 2012 pyro-métallurgique 2013 2014 est 2015eopérationnelle depuis août 2014 à Moanda. Cependant.5 %).80% 2. Ces Risque pays (coface 2014) C • Union Gabonaise de Banque (UGB) nouveaux complexes de transformation du bois réalisent • United Bank Of Africa le tranchage et le sciage du bois et la production de Notation du climat des affaires C placages déroulés.70% Densité de la population 6.60% 4.60% autres secteurs de l’économie. manganèse. Primaire Investissements directs étrangers (ide) 972. Les perspectives de croissance dans ce secteur sont également fragilisées Rang : 106 (sur 187 pays) CONGO par la chute drastique des cours mondiaux.7 millions d’habitants Inflation en % 5% Projection 2050 2.30% 3.4 % Mouila Franceville Source : Banque Mondiale 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Scolarisation 74.30% silico-manganèse avec une capacité de production3.30% 5. La contraction du BTP résulte du ralentissement de projets d’investissement de l’État (1) Indice de Développement Humain depuis les deux dernières années. Ce complexe métallurgique 2016p Source : Banque mondiale revêt une force symbolique et stratégique pour le Gabon en contribuant à l’industrialisation et à la dynamisation de l’économie gabonaise.World Economic Outlook Database (e : estimation) 136 137 .10% investissement de 150 milliards de FCFA.3 hab/km² Port-Gentil GABON 2.World Economic Outlook Database (e : estimation) Le manganèse. Il devrait créer 400 emplois directs Monnaie FCFA/XAF et environ 7 000 emplois indirects. Le CMM Taux de bancarisation du PIB en % comprend trois 5.50% en % restent néanmoins de développement des pays émergents.30% 5.86 millions de $ • Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie Ainsi. Or.60% 4.

Gabon levées et le Gabon n’applique plus de taxes à l’exportation.gabon. Fax : + 241 01 745 125 www.9 % en 2013.org APIP : Agence de la promotion des investissements privés Principaux clients en 2014 % Principaux fournisseurs en 2014 % www.finances. ou l’Organisation Mondiale • Points forts + Libreville. Pétrole Brut 87 Outillage et matériels non 22 La découverte de nouveaux gisements de pétrole n’a pas compensé l’épuisement progressif des anciens gisements et le pays électriques se trouve confronté à un déclin de sa production d’or noir.ga Le déficit de la balance des services s’est accru pour équivaloir à 11. LE MARCHÉ DE GABON L’INVESTISSEMENT FICHE pays Conjoncture économique Principaux produits échangés La croissance a nettement diminué en 2015 sous l’effet de la chute des cours du pétrole et du recul sensible de la production d’or noir du fait d’une série de grèves et de la remise en état de certains puits. mines d’or et de manganèse. Sa mise en œuvre. supérieur à 135 %.beac. Il s’est toutefois détérioré en 2013. au nom d’arguments sécuritaires. transformation du bois) et celui des services. en provenance du Cameroun notamment. auxquelles a été contraint de recourir le gouvernement pour éviter un dérapage des finances (% des exportations) (% des importations) publiques. amélioré la performance de l’économie gabonaise.P. entre autres.org Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Principaux pays partenaires droit des affaires : www.P. Il est par ailleurs signataire de nombreux accords commerciaux bilatéraux avec les grandes économies. : 4 932 Libreville De façon générale. été différée par les réticences de certains pays.2 % du PIB en 2014.1 % en 2013. Gabon Tél : + 241 76 85 76 / +241 76 85 79 du Commerce (l’OMC). La morosité du marché pétrolier étant également à l’origine du ralentissement de l’investissement public.orgi de la production de pétrole. Ces négociations ont déjà abouti à un Accord de Partenariat Volontaire AFD : (Agence Française de Développement) • Efforts de diversification de l’économie entrepris dans le cadre Responsable : Yves PICARD (APV) sur la légalité du bois exporté par le Gabon vers l’UE.stat-gabon. Les importations ont légèrement reculé. À cela s’est ajouté l’impact des coupes dans Produits exportés en 2014 % Produits importés en 2014 % les dépenses d’investissement.7 mois d’importations en 2014. préalable aux négociations en cours d’un de manganèse convoitée.gabon. notamment de transport. l’effort de Bois Brut 8 Véhicules 7 diversification et de modernisation de l’économie entrepris par les autorités dans le cadre du Plan Stratégique Gabon émergent Manganèse 2 Machines et appareils électriques 7 (PSGE) risque également d’être freiné. Conseillers du commerce extérieur : Le solde global des transactions est prévu tendanciellement à la baisse en 2015 et 2016.afd. 4075 la Communauté Economique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC). l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA). www. contraintes qui pourraient être un jour réduites si les objectifs du PSGE sont atteints. a • Réapparition de déficits budgétaires et extérieurs. les échanges avec les pays de la CEMAC sont limités à l’importation des produits alimentaires. L’activité devrait toutefois connaître un raffermissement à compter de 2016. elles aussi. Le • 5ème producteur de pétrole d’Afrique sub-saharienne . telle la Guinée Équatoriale. par le poids des services non marchands (éducation et santé). le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (Nepad). L’exploration pétrolière risque à présent de pâtir de la baisse du prix du baril. Cette détérioration • Chômage élevé et pauvreté endémique.fr • Economie fortement tributaire du secteur pétrolier. où il a représenté 37. BEAC : s’explique par le fléchissement des recettes d’exportations lié à l’épuisement des champs pétroliers marginaux et aux difficultés www. Elles Mesures mises en place par le gouvernement sont estimées à 16. La libre • Points faibles . Tél : + 241 01 743 374 / 01 745 445 Au niveau de l’intégration régionale.com (% des exportations) (% des importations) États-unis 30 France 31 Chine 13 États-unis 10 Malaisie 10 Chine 9 LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 138 139 . Pourquoi choisir d’investir Liens utiles Commerce extérieur au Gabon ? BAD : (Banque Africaine de Développement) Le Gabon est membre des principales organisations de coopération économique telles que Représentant : Moulay Lahcen ENNAHLI Adresse : Immeuble Saint Georges Quartier Kalikak B.ohada.9 % du PIB contre 38. contre 17. le secteur des ressources naturelles (agroalimentaire. place de 1er producteur mondial (Progracom) financé par l’Union Européenne (UE) à hauteur de 3 millions d’euros (EUR). lié à l’insuffisance des Adresse : Immeuble OGAR B. Cette richesse ne s’est pas traduite par une Bois ouvrés 3 réelle amélioration des conditions de vie de la population du fait de nombreux obstacles au développement tels que l’insuffisance des infrastructures. le solde de la balance commerciale demeure en excédent structurel avec un taux de couverture des importations infrastructures (transport et électricité). le niveau de pauvreté et de chômage reste élevé. prévue en janvier 2014. Le Gabon conserve néanmoins une certaine autonomie. Cette détérioration s’explique. en pourcentage du PIB.3 %du PIB en 2014 contre 10. la CEMAC. En dépit de la richesse pétrolière. 2e Fax : + 241 76 85 77 Gabon engage les réformes nécessaires à son insertion dans l’économie mondiale à travers son programme d’appui au commerce producteur africain de bois . Les barrières non tarifaires à l’importation sont progressivement du plan « Gabon émergent ».golden-trade. le manque de qualification de la main-d’œuvre et la faiblesse de l’environnement des affaires.int techniques rencontrées par les opérateurs. Direction générale des statistiques du Gabon : www. Accord de Partenariat Economique (APE) avec l’Europe.ccefgabon. ses • Mise en place d’une politique d’investissement public qui a Ministère de l’économie : réserves en devises correspondant à 4. Adresse : Bvd de L’indépendance BP 64 Libreville. BEDEAC : • Coût élevé des facteurs de production. portée par les dépenses électorales.gov.8 % en 2012. circulation des personnes entre le Gabon et ses voisins est toutefois compromise. en raison de la diminution graduelle www.

avec pour objectif la résolution de conflits commerciaux. partagée par les plus hautes autorités marocaines. sans turpitudes depuis plusieurs décennies. l’ouverture d’une entreprise se Le Gabon a besoin de partenaires prêts à l’accompagner vers ce noble objectif.Hamidou SAMPY . À ce titre.Un emplacement géographique stratégique. il est temps que l’agriculture soit en marche. On De 1970 à 2009. Il s’agit également d’une Agence Nationale de Promotion des Investissements (ANPI) qui favorise Le Gabon est une destination de choix. la construction d’une . Bonjour à tous. Notre présence au Maroc pour la 4e édition de ce Forum découle de la ferme volonté de Son Excellence Au Gabon. de la mise en place l’outil de production agricole. dans un cadre adapté qui favorise la Le Gabon est l’une des destinations les plus sûres d’Afrique Centrale. Honorable assistance. le pays a enregistré une hausse des et incite l’investissement direct étranger. fort heureusement. démarche empruntée par d’autres opérateurs économiques qui en récoltent aujourd’hui les fruits. avec Sa Majesté Mohammed VI. à travers le pilier Gabon Vert. Il y tient beaucoup et il y croit fermement. et des technologies. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 140 141 . .Des infrastructures en nette amélioration. dans un premier temps. Ce programme a été déjà lancé commerce. est un pays stable. Le Gabon a un fort potentiel pour devenir un important producteur agricole et enfin assurer sa souveraineté alimentaire. Des dispositions sont prises par l’État gabonais la création. il s’agira au cours des prochains mois de mettre en oeuvre Il s’agit de la refonte des instruments juridiques garantissant les intérêts des opérateurs un Programme National d’Investissement Agricole de Sécurité Alimentaire et Nutritionnel (PNIASAN) économiques pour favoriser un environnement propice aux affaires. fait de ce secteur une priorité. je vais vous présenter l’entrepreneuriat. dans 5 provinces et a pour ferme ambition d’offrir du travail dans le domaine agricole. . des savoir-faire d’avantages fiscaux importants pour les Zones Economiques Spéciales (ZES). Ambassadeur du Gabon au Maroc (ne parle pas. une quantité suffisante pour couvrir nos besoins de manière saine et diversifiée. à 20 % par l’État agricole au Gabon. En vue de renforcer nos cadres stratégiques. M. par une augmentation des investissements dans des Affaires (OHADA) et de l’élaboration d’un code du commerce attractif. producteurs artisanaux de Mbigou (COPAM) et celle d’AYEM. qui donne accès à un marché régional et sous-régional création d’un village artisanal à Libreville. Nous saisissons donc l’opportunité d’inviter les opérateurs à venir investir au Gabon. vous l’enlevez ?) . tout est structuré. faciliter les démarches et accompagner les investisseurs. de 120 millions de consommateurs . la Chambre de Commerce et du Ministère de la Justice. de l’Artisanat. il est bien garanti. Il s’agit là d’une fait sous 10 jours au lieu de 58. Messieurs. Je vous remercie. . de maintenir l’excellence des relations sont développées par ce projet : la culture de la banane. Gabon Gabon Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Modérateur : M. Bilandresse Biboutou. notamment la voit à court. au plan commercial. Mme Audrey Marie-Chancia Mebaley.Un immense potentiel forestier et de terres exploitables . Monsieur le Ministre va nous coopération gagnant-gagnant entre agriculture familiale et agro-business. auquel Son Excellence Managem… Et il faut noter qu’une petite communauté marocaine exerce dans le secteur du petit Ali Bongo Ondimba et le gouvernement tiennent beaucoup. Une offre qui permet à l’agriculteur des revenus substantiels. il y a en ce moment le Projet de Développement Agricole et Rural (PDAR).Hamidou SAMPY des Services. Ali Ondimba Bongo. d’une Ecole Nationale d’Art et Manufacture (ENAM) pour la formation et le renforcement des capacités.Un stock foncier important . Elles consistent à développer une agriculture Mme Audrey Marie-Chancia Mebaley. Une volonté projet qui donne de l’espoir aux populations. Attijariwafa bank. moyen et long terme. la mise en place de la Coopérative des Audrey Chancia Mebaley. du Commerce des PME. des Services l’entrepreneuriat au Gabon. Très récemment. du manioc. Le Gabon. du cadre. évalué offerte afin que nous puissions communiquer sur les opportunités d’investissement dans le monde à 13 milliards de FCFA. Parallèlement. Un d’amitié et de collaboration qui existent. de mesures incitatives et surtout.Une main-d’oeuvre de faible coût et dotée d’une grande adaptabilité . . dans plusieurs secteurs.Un climat équatorial chaud et humide .Une stabilité sociopolitique . du Tourisme et du Développement Nous allons parler du développement de . dans un esprit de rapidité. L’investissement direct étranger et les partenariats public-privé Il s’agit de la ratification du Traité de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit nous permettront d’entamer notre révolution verte. de l’Artisanat. Stratégique Gabon Emergent (PSGE). au Gabon. Son rôle est d’accompagner et de soutenir les entreprises investissements dans les secteurs non liés aux matières premières. Président de la République gabonaise. C’est avec ce modèle d’agriculture intégrative que nous réaliserons la sécurité alimentaire et nutritionnelle Mathieu Mboumba Nziengui. de l’Entrepreneuriat Jeune et Féminin auprès du Ministère . le Royaume du Maroc est l’un des gabonais. présenter ce pays où le Doing business est très élevé. Les Gabonais le suivent dans cette voie. baobab de l’Afrique Centrale. Il s’agit notamment de Maroc Telecom. Abdu Razzaq Guy Kambogo. Je vous disais tantôt que pour nous. Ces 6 dernières années. Nous remercions les organisateurs pour la tribune qui nous est Il y a également le Projet de Développement et d’Investissement Agricole au Gabon (PRODIAG). principalement au grand marché de Libreville. financé à 80 % par l’Agence Française de Développement. de Médiation et de Conciliation du Gabon (CAMCGA). Madame . Un certain nombre d’entreprises marocaines sont présentes création de 1 108 unités de production. on y entreprend et il faut donc un cadre l’économie gabonaise. qui est au coeur de bien. une Excellences Mesdames et Messieurs.Des ressources en eau abondantes (800 km de côtes) . nos ambitions sont bien déclinées dans le PSGE qui. la parole est à vous. l’État a pu réaliser un grand nombre de projets. dont je salue la qualité du leadership. permettant d’améliorer la productivité et les capacités de stockage. adaptés aux problématiques régionales qui vont permettre la transmission des savoirs.Des sols favorables . de discrétion et de préservation des relations entre les parties.Des caractéristiques agro-écologiques favorables . Souhaitons la bienvenue aux intervenants gabonais. Quand un pays va . notamment par la mise en place et de lancer la stratégie de développement agricole au Gabon avec l’appui de partenaires techniques du Centre de Développement des Entreprises (CDE) avec l’instauration d’un guichet unique pour et financiers. Une banque de projets est disponible en vue de leur financement. Nous y croyons également au niveau du gouvernement.L’émergence d’une nouvelle classe moyenne influant sur la demande locale . Conseiller chargé du Développement Modérateur : M. entre le Gabon et le Maroc. Ministre de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat agricole . à l’initiative de conditionnement et de transformation. Le Président de la République a déclaré récemment que l’agriculture allait devenir le secteur qui viendrait Les atouts de la partie gabonaise dans le secteur agricole sont les suivants : supplanter le pétrole. avec une offre stable. de d’un Centre d’Arbitrage. 3 000 emplois et la récolte de 13. Ministre de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat agricole durable pour nos populations. avec des programmes Il s’agit d’un système bancaire fiable. Mesdames. de qui repose essentiellement sur deux piliers : les exploitations familiales et l’agro-business. Il est piloté par la société Clam International qui en détient 49 % des opérateurs économiques étrangers dans l’accompagnement de la mise en oeuvre du Plan d’actions et l’État gabonais qui a 51 %.6 tonnes de produits agricoles. M. que Dieu L’assiste. M. structuré. Conseiller chargé du Développement des Services. Plusieurs cultures Ali Bongo Ondimba. Mathieu Mboumba Nziengui. Dans ce l’Entrepreneuriat Jeune et Féminin auprès du Ministère du Commerce des PME. nous continuons de soutenir les exploitations familiales qui constituent la base de notre Tourisme et du Développement des Services agriculture. exportatrices et de faciliter la mise en relation entre les producteurs et les acheteurs. Il s’étend sur tout le territoire et a pour objectif la valorisation du potentiel du pays à travers la principaux partenaires du Gabon. d’une fiscalité attractive. unité artisanale de vannerie et ferronnerie à Koulamoutou. Sous la houlette de Son Excellence . chargé de la mise en oeuvre du programme GRAINE au Ministère de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat agricole Quant à la politique agricole gabonaise.L’encouragement à l’investissement direct étranger . etc. de 20 000 emplois à nos compatriotes qui vont devenir en vue de l’amélioration du climat des affaires pour permettre une plus grande implication des entrepreneurs à part entière. de la tomate et du piment. offre compatible avec le pouvoir d’achat des consommateurs. un autre programme a été mis au point : GRAINE.Une demande de produits agricoles en forte croissance . avec Quant au climat des affaires. les opportunités d’investissement sont offertes pour permettre aux promoteurs de développer de grands projets agricoles.

Au sein de l’artisanat. ce qui signifie qu’il y a un problème. s’agit pas d’une vue de l’esprit mais d’un engagement ferme et irrévocable ». . C’est le cas . L’artisanat .Conception d’un catalogue et d’un annuaire des produits et des opérateurs dans les trois secteurs . au conditionnement et à la sécurité alimentaire des produits.Commercialisation. une gouvernance performante et une rationalisation de l’intervention de l’État . On va essayer d’harmoniser la définition-même de la PME. leur conformité sur l’agriculture. Les objectifs sont une facilitation administrative.impliquer fortement l’État dans le développement du secteur .les incitations fiscales . OLAM Gabon. Cela permet de renforcer la fiabilité de gabonaise et la loi 02/2013 portant extension du régime fiscal et douanier incitatif en faveur des l’entreprise. je le cite : « Le Gabon peut. le pays mise seront labélisées en fonction de leur secteur d’activité. l’économie sociale et solidaire et la lutte contre la pauvreté. leur capacité à générer des emplois et à innover.La labélisation est le but ultime de cette campagne. commerciales et favoriser l’exportation.s timuler l’entrepreneuriat à travers l’approche projet . Nous mettons également en place des synergies pour l’appui produire abondamment. petites exploitations périurbaines et exploitations industrielles .les blocs agro-industriels : SEAT. tout en encourageant le changement des habitudes alimentaires. d’où la nécessité des interventions extérieures. la canne à sucre. de mettre en relation les opérateurs de l’artisanat agricole et l’économie solidaire avec labélisation et accompagnement des PME gabonaises. exploitants autour de 55 ans. leur capacité j’accueille Monsieur Bilandresse Biboutou. Bilandresse Biboutou. Le monde connaît des mutations . inter-États. . classification.les exploitations traditionnelles : entre 0 et 1 hectare. . Nous avons trois systèmes savent changer leur fusil d’épaule. dans le secteur agricole reste faible : autour de 4 %. le cacao très peu.s’appuyer sur trois grands types d’exploitation pour le développement de l’agriculture : petites produits agricoles. Ce n’est pas suffisant pour un pays qui se veut agricole. Plan d’action du Ministère au niveau de l’artisanat : . le programme sectoriel action 53 pour la d’activité. Ce qu’ils oublient. Il ne marchés à thème.les exonérations fiscales. par exemple. . l’information sur le commerce et l’entrepreneuriat. de l’économie sociale et de la lutte contre la pauvreté. capital humain. la distribution des produits artisanaux dans les surfaces mesures d’accompagnement nécessaires. à l’emballage. En termes d’exportation. vulgarisation et opportunités de visibilité et de ventes à travers les foires. couvre environ 70 % de la population nationale et compte plus de 280 corps de métier répartis en trois branches d’activités : l’art. Focus sur l’artisanat. avec l’hévéa en tête. Promotion de l’Entrepreneuriat s’inscrit dans l’objectif stratégique d’aligner la gouvernance économique au PSGE. les et à ses compétences. Que dit le PSGE pour ce secteur ? En fonction du PSGE. leur structure organisationnelle. la production. l’incitation sur le plan national et international à la consommation des produits locaux. de rendre effectif le mémorandum d’entente lié au Plan dans le tissu économique à court terme en proposant un cadre adapté et en mettant en place les stratégique national d’investissement humain. . -d  évelopper en priorité 17 filières clés . La labélisation devrait aider ces entreprises à devenir plus fortes pour répondre aux marchés.Valoriser les Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) et les sous-produits de la forêt. à 344 milliards de FCFA dépensés en 2015. café. Pour en savoir davantage. .La classification passera par des critères qualitatifs et quantitatifs précis pour chaque catégorie Malgré les potentialités naturelles avérées et un cadre juridique attractif. exploitations appartenant à des fonctionnaires ou des cadres du plaignent de ne pouvoir accéder au marché. les partenariats avec les acteurs touche à l’exportation. Gabon Gabon Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Que dit le PSGE ? Le Président Ali Bongo disait. c’est qu’ils ne sont pas vraiment prêts secteur privé . il est aujourd’hui important de diversifier l’économie. SUCAF.L’accompagnement. nous devons y travailler ensemble. Ces étapes se terminent par une Récompense Nationale des meilleures PME au regard de leurs Les mesures de renforcement sont encadrées par la loi 22/2008 portant code agricole en République réalisations et du respect de la commande publique et privée. acteurs publics et privés.a dopter une approche filière intégrée amont-aval. . 306 organisations et acteurs et la lutte contre la pauvreté avoisine la centaine. Il faut trouver le moyen Nous sommes ici aujourd’hui parce que nous pensons qu’un pays comme le Maroc peut nous aider de rééquilibrer la balance commerciale au niveau des produits alimentaires. exploitations villageoises. L’objectif est d’identifier la commercialisation et l’exportation des produits de l’artisanat et de l’économie sociale. changer en une génération le niveau de vie de tous ses citoyens. exode rural des jeunes massif. .les entreprises agricoles : périurbaines. nous allons pouvoir tenir M. Avec la chute du baril du pétrole. Les pays les plus visionnaires d’entreprise. centrées sur les cultures de rente et privée.l’octroi des primes et indemnités de soutien à l’investissement (pour les nationaux) . il y a des entrepreneurs agricoles avec les épiceries fines et les coopératives.assurer une action publique pragmatique et efficiente : une action ciblée.Insertion professionnelle des jeunes gabonais et des personnes à faibles revenus à travers l’entrepreneuriat. de mettre en place le cadre international des accords commerciaux favorisant les échanges Les actions du Ministère du Commerce sur l’axe entrepreneuriat : identification. à l’étiquetage. Cette démarche vise à crédibiliser la PME et la rendre éligible pour la commande publique . Nous espérons que les entreprises classifiées d’exploitation : du Gabon : en plus du pétrole. Le Ministère de l’Agriculture et celui . . un statut juridique et fiscal en fonction de la taille et du poids de la PME. Objectif : la Nous sommes très déficitaires en matière de production. exploitants agricoles. . marketing. les services.Dans le cadre de la diversification économique du pays. .Identification et suivi des opérateurs des secteurs de l’artisanat.L’identification des entrepreneurs gabonais nous permettra de mieux les connaître afin de mieux les accompagner techniquement. quant à elle.Favoriser le regroupement des femmes en associations et coopératives. . . huile. Nous souhaitons intégrer l’entrepreneur les opportunités de coopération inter-États. Le Gabon va organiser la CAN 2017 en janvier et beaucoup d’entrepreneurs gabonais se (palmier. compte . compte de six choix : . . Grâce à cet annuaire. d’action clair. Pour cela. grâce à ses ressources . .Formation et insertion des femmes dans les métiers du commerce et de la transformation des .la facilitation d’accès au crédit .Hamidou SAMPY des statistiques sectorielles fiables.Créer des unités pilotes du traitement des PNFL. L’économie sociale. pour cela. de l’Entrepreneuriat vont travailler sur l’entrepreneuriat agricole. l’huile de palme. Les entreprises n’ayant pas été labélisées se verront présenter un plan Directeur général de l’Agriculture du Gabon.Formation à l’amélioration de la qualité. faible rendement . Les investisseurs peuvent apporter leur valeur ajoutée pour tout ce qui au financement. hévéa). à répondre à la demande. âge moyen des vis-à-vis des obligations face à l’État. le PIB aujourd’hui. en business plan. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 142 143 . . etc.la sécurité juridique des investissements . GRAINE au Ministère de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat agricole Merci Madame.La création d’un tissu national de PME permettra de résoudre le problème du chômage de masse et de contribuer fortement à l’essor économique du pays.Structurer la commercialisation pour permettre l’exportation. nous nous trouvons formation et le renforcement des entrepreneurs. nous avons développé une stratégie de développement agricole qui tient . . Ces deux lois garantissent : La transversalité avec les acteurs concernés est importante. chargé de la mise en oeuvre du programme Modérateur : M. nous devons dans ces problématiques de formation. cacao. privés et publics pour la mise en oeuvre de la politique d’appui à la PME et à l’entrepreneuriat social.

Mesures phares Besoins en financement (MS) les eaux usées sont envoyées vers des fosses sceptiques. Mais nous n’en sommes pas du tout découragés. Merci Mesdames et Messieurs. Libreville à Franceville. le Roi Hassan II. une question : pourquoi investir dans l’agriculture au Gabon ? Au regard de son potentiel défini par le contexte. nous sommes optimistes et pensons que grâce à l’agriculture. donc de construire de nouvelles L’entrepreneuriat agricole que nous voulons vise à : écoles et d’ajouter de nouvelles salles dans des établissements existants. Enfin. je vais vous présenter quelques projets d’infrastructures et du portefeuille. nous allons y arriver. le plus hautes figures de l’État en la personne . notre économie connaît les zones de commodités à proximité des villages et coopératives . Nous estimons ce projet à . Aménagement de l’espace agricole 588 Le troisième projet est la construction d’un centre d’enfouissement technique pour les déchets Recherche. nous lui laissons le mot de la fin. . des exploitants Merci pour cette intéressante présentation.). Pour conclure. Modérateur : M. ils sont stockés dans une décharge à ciel ouvert et nous avons l’ambition de créer Intrants et mécanisation agricole 557 ce centre de traitement puis de revalorisation des déchets solides (biogaz. La production de la semence. nous allons aménager énormément de terres et la production locale risque d’être dépassée. de valoriser le potentiel agricole et forestier du pays. projets Sixième projet. Pour rappel. nous laissons la parole à pour lesquels nous sommes en recherche de financement. elles se retrouvent dans la nappe phréatique et dans l’estuaire. Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) Merci Monsieur. Car pour avoir trop misé sur le pétrole. Nous aimerions éradiquer ce problème. dans agricole même s’il y a du pétrole. la distribution et l’exportation ainsi que la production des intrants agricoles et le développement d’une énergie verte basée sur la biomasse et les résidus agricoles sont les défis qui guettent l’économie agricole du Gabon. Son Excellence Omar Bongo Ondimba et Sa Ministre de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés) qui propose aux populations Majesté que nous regrettons également. Le premier projet est la création d’un bassin versant de 600 km² pour Libreville.Hamidou SAMPY agricole . en parent. Pour parler des infrastructures Bonjour à tous. etc. la construction d’un périphérique qui permettra de contourner Libreville. compost. L’entrepreneuriat agricole reste très peu développé. la construction d’un nouvel aéroport car nous voulons faire face à l’augmentation du nombre de passagers et mettre l’aéroport à l’extérieur de la ville. la construction à l’intérieur du pays d’une route deux fois deux voies de 41 km. Gabon Gabon Présentation du plan de développement Présentation du plan de développement Cette stratégie se décline en six mesures phares : Le deuxième projet est la construction de trois stations d’épuration. merci d’avoir accordé une place de choix à la délégation gabonaise. Dans ce contexte. la collecte. afin de désenclaver la zone nord qui est complètement saturée et de contribuer au développement de la Développement rural 556 ZES de Nkok. il n’en existe pas à l’échelle nationale. Je réitère les remerciements du Gabon au Comme nous avons la chance d’avoir l’une des Royaume du Maroc qui nous a accueilli en frère. le Gabon a lancé une nouvelle initiative : le programme GRAINE (Gabonaise l’ancien Président défunt du Gabon. le Gabon voudrait aller vite pour que la volonté du Chef de l’État et de tous les Gabonais puisse être transformée en réalité et que le Gabon de demain soit . un désenclavement qui va également améliorer les conditions de circulation 4e Forum. Il s’agit de trois Monsieur Frédéric Ayman.il s’agit de porter la contribution de l’agriculture de 5 à 20 % du PIB d’ici 2020 et de créer de 15 000 à 20 000 emplois . les infrastructures et l’éducation. par la vulgarisation des variétés et essences agricoles adaptées et par de fortes productivités . Au vu de l’enthousiasme des populations pour le programme GRAINE.transformer les avantages comparatifs en avantages compétitifs par l’amélioration de la fertilité des 300 millions de dollars sur une période de 20 ans. La surproduction devra être reprise par la transformation. Le développement des partenariats public-privé contribuera valablement à l’émergence des entreprises agricoles agro-industrielles et agro-alimentaires nationales. qui remontent à de Monsieur Mathieu Mboumba Nziengui.renforcer les capacités des jeunes entrepreneurs agricoles dans des domaines en adéquation avec les multiples potentialités agro-écologiques du pays . Deux objectifs principaux : limiter les inondations et évacuer les eaux stagnantes afin d’avoir une action sur la diminution du paludisme et la prolifération des moustiques. l’emballage. Ministre de l’Agriculture et de l’Entrepreneuriat Modérateur : M. Il y a une continuité agricole. d’énormes difficultés aujourd’hui.plus de 300 km de routes.généraliser la formation à travers la prise en compte des déscolarisés et reconvertis. Merci aux organisateurs de ce . la conservation. Frédéric Ayman. nous avons l’ambition de créer 1 300 nouvelles salles de classe. le Gabon réunit les atouts requis pour porter son développement agricole. . Dans le domaine de l’agriculture. Nous lançons un appel aux différents PTF génératrice de revenus réguliers : marocains et à tous ceux qui sont venus à ce Forum très intéressant.Hamidou SAMPY M. Maroc et le Gabon entretiennent des relations de longue date. Lorsque les bâtiments sont construits. Il faut savoir qu’aujourd’hui. centres de santé. l’agro-foresterie. Un appel à venir nous permettre de développer avec eux des partenariats public-privé. la mise en valeur des produits forestiers non ligneux. puis par infiltration.renforcer le cadre juridique de l’entrepreneuriat agricole. Aujourd’hui. la transformation.ce programme va garantir la construction d’infrastructures sociales : écoles. Mathieu Mboumba Nziengui. terres. LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 144 145 . de traitement des eaux usées. seules quelques bonnes volontés essaient Un tronçon très stratégique parce qu’il permettra de lier l’Est à L’Ouest. . à venir investir au Gabon. secteurs : l’assainissement. formation et conseil agricole 71 solides.le développement de l’infrastructure d’électrification et hydraulique villageoise. Valorisation 152 Quatrième projet. de construire leur indépendance financière par le développement d’une activité professionnelle relationnelle entre nos deux États. Les marchandises pourront accéder directement au port sans passer par l’intérieur de Plateformes multi-services 23 Libreville et inversement. des communautés locales . le transport. Total 1947 M$ et 5 ans pour l’exécution des Cinquième projet. agricoles et autres personnes désireuses de s’investir dans l’entrepreneuriat agricole .

marbre. Ces derniers devraient être principalement portés Lome Croissance par les transports et le commerce du PIB en % international qui ont profité des investissements en infrastructures.10% Primaire Densité de la population 133 hab/km² Centrale 12% Secondaire Population urbaine 39 % TOGO BÉNIN 0.51 milliards de $ 635 $/hab Système bancaire public 3.435 (de 0 à 1) Plateaux Source : FMI . Les projets d’investissement PIB 2014(2) PIB par habitant 2014 4.60% de l’énergie à la concurrence devraient améliorer l’approvisionnement en électricité. en phase avec la tendance Primaire • Banque Atlantique Togo des 2011autres2012 pays de2013 l’UEMOA. craie. minerai de fer.40% 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p LIVRE BLANC LIVRE BLANC FIAD 2016 FIAD 2016 Source : FMI .4 % • Banque Régionale de Solidarité baisse des prix des matières premières.68 % GHANA 1.8 % (de la population totale) où seuls 31 % de la population ont accès à cette ressource.60% 4.51 ans Alphabétisation 54 % 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Source : Banque Mondiale IDH(1) Indicateur : 0.40% 5.World Economic Outlook Database (e : estimation) La croissance togolaise ne devrait augmenter Atakpomé Rang : 154 (sur 187 pays) que modérément en 2016.World Economic Outlook Database (e : estimation) 146 147 .90% des géants 5. sel • Banque Togolaise de Développement Risque pays (coface 2014) C • Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie • Diamond Bank Notation du climat des affaires C • Ecobank Togo • Orabank • Société Interafricaine de Banque • Union Togolaise de Banque Croissance du PIB (1) Indice de Développement Humain (2) Produit Intérieur Brut (3) Investissements Direct Étrangers Croissance du PIB en % 5.40% 5.90% 5.38 millions d’habitants 48% Kara 2.40% 5.90% 4.2.60% Inflation en % Projection 2050 12. en plus d’accélérer l’extraction et la Source : Banque mondiale production de phosphates ainsi que ses produits dérivés. Taux de bancarisation L’entrée 5.90% 2.40% Elenilto et5.40% 5.90% 5.70% baisse des flux d’aide.90% 5. Monnaie FCFA/XOF favorisant la production du secteur manufacturier.10% 1.89 FCFA/XOF secteur reste néanmoins sujet aux fluctuations des 40% cours des minerais.90% 5. L’activité devrait être soutenue par le secteur primaire ainsi que par les Maritime services qui pèsent pour près de 50 % dans le PIB.08 millions de $ • Banque Internationale Pour l’Afrique au Togo Secondaire du franc CFA face au dollar a plus que compensé la • Banque Populaire pour l’Epargne et le Crédit Exportations (en % du pib) 50.40% miniers 5. À l’horizon 2018.40% sur le marché togolais et l’ouverture du marché Wengfu5.60% TOGO L’INVESTISSEMENT FICHE pays 2011 2012 2013 2014 2015e 2016p Présentation du pays Capitale économique Lomé BURKINA FASO Inflation Structure du PIB Savanes Superficie 56 785 km² Population 2014 7.55 millions d’habitants 40% 3.20% Taux d’inflation 0. en 0.8 % Tertiaire • Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce Principales ressources Phosphate.60% devraient se poursuivre contraints2. Importations (en % du pib) 100.60% mais Inflation en % resteraient par la maîtrise des finances publiques dans 48% un contexte de légère 1.20% Tertiaire Espérance de vie 64.40% 5.4 % L’inflation devrait légèrement augmenter en 2016. dans 2015eun pays Indicateurs économiques (en 2014) 2011 2012 2013 2014 2016p 10.2 % • Bank of Africa restant toutefois modérée. Croissance du PIB en % LE MARCHÉ DE 4. la production annuelle de phosphates devrait s’élever à 3 million de tonnes. Le Parité euro 1 € vaut 657. 2014 car la dépréciation 2015e 2016p Investissements directs étrangers (ide) 12% 292.90% Taux de croissance économique (pib) 5.70% 1.60% Croissance démographique 2.

P.6 % du PIB (contre 15. selon le rapport du 2 décembre 2013 de l’UEMOA. Ces résultats.6 % en 2015. sont loin de la cible de 30. • les leviers économiques (les infrastructures. TOGO le nombre de points de contrôle par camion sur 100 kilomètres y sont moins élevés par rapport aux autres pays. de denrées alimentaires. Ciment 5 Biens intermédiaires 15 Sur le front politique. combinée à la relance des filières du coton et des phosphates. Parallèlement. Des études et rapports régionaux concernant l’élimination des barrières • Points faibles 68. 2722 Lomé. au cours de la même période. du fait surtout de l’importance des importations de biens d’équipement.393.tg Même si le Togo a signé et ratifié la quasi-totalité des accords et protocoles relatifs au commerce. passant de 61. Cette dernière tranche Café 0.9 % en 2013.4 % en Mesures mises en place par le gouvernement Tél : + 228 22 21 95 85/90 45 41 01/90 96 63 1